Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Le meilleur maitre pour le meilleur élève - The king's choice (PV.Hideko)
##   Dim 25 Nov 2018 - 16:28
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !

Léonard de Vinci a dit un jour « Il n’y pas de maîtrise à la fois plus grande et plus humble que celle que l’on exerce sur soi » et toi, Arash Ilios, tu avais une parfaite maitrise de toi-même … mais pas de tes pouvoirs. Il te fallait une solution et vite. Facile à dire, mais dans ton cas, c’est presque mission impossible. Il te fallait quelqu’un pour mieux maitriser ton pouvoir… mais qui ? Tu ne voulais pas n’importe qui ! Il te fallait la crème de crème, la cerise sur le gâteau, l’Achille des héros, la pomme en haut de l’arbre, tu voulais un master pour t’apprendre à mieux maitriser tes pouvoirs. Cependant… Ta dernière discussion avec un master t’avait quelque peu déçu. Hojitake-senpai, master de la foudre, impulsive et tête en l’air… Pour temps, elle a vite compris ton jeu, en même temps… Tu lui donnais tout, enfin, presque tout. Elle sait maintenant clairement que tu étais prêt à te sacrifier pour Terrae et quel était ton but… Mais elle n’avait aucune idée des moyens que tu allais mettre dedans. Tu lui as bien dit que tu allais devenir roi et utiliser ta vie pour aider les autres… Mais … Elle n’avait aucune idée de quel moyen tu allais mettre pour devenir roi de Terrae.

Contrôler Terrae… Un plan en peu d’étape, mais des étapes longues et difficiles. Avant de contrôler Terrae tu devais devenir roi, avant de devenir roi, tu devais devenir master et pour devenir master tu devais apprendre. Donc trouver un maitre ou plus précisément un master qui pourrait t’apprendre à mieux maitriser ton pouvoir serait parfait. La question resta donc la même… Qui ? Qui pourrait t’apprendre ? Qui serait le meilleur entraineur ? Qui ?

Alors qu’un rayon de soleil t’aveugla une demi-seconde, une idée folle t’apparut à l’esprit. Une idée si folle et pourtant … Si parfaite. Tu pouvais la voir de l’autre côté de l’autre côté de l’école. Par-delà les fenêtres, de l’autre côté du bâtiment, marchant à l’étage supérieur… Comme supérieur à toi. Un visage peu familier, mais un visage dont tu te souvenais parfaitement. Un visage que tu avais marqué au fer rouge dans ta mémoire. Elle était ta solution.

Ton pied frappa le sol quand tu t’élanças à travers les couloirs de l’école. Tu devais l’intercepter, le soleil t’a montré ton destin, maintenant, tu devais faire de ton mieux pour l’attraper. Tous les muscles de ton corps se contractèrent sous le stress et la force. Tu devais aller vite plus vite ! Ton pied frappa le sol une deuxième fois, accélérant ton corps autant que tu pouvais le faire. Tu devais l’atteindre le plus rapidement possible. Au troisième pas ton hésitation disparu pour de bon, tu ne pouvais plus faire marche arrière. Il était impossible pour toi de faire marche arrière.  C’était maintenant ou jamais. Dans des enchainements de mouvement fluide et rapide tu enchainas les pas pour courir. Une course folle comme tu en as jamais vécu. Tu voulais être le roi, tu voulais être, tu voulais être le soleil de cette école, tu voulais être la lumière. Ton corps continua d’accélérer et tes pensées mélangées commencèrent même à activer ton pouvoir par accident. Non, pas pour devenir invisible mais pour  t’enflammer d’une certaine façon. À chaque pas, tes pieds laissèrent jaillir de très courtes mais visible gerbe de flammes naissant derrière toi avant de directement disparaitre. Tu  montas alors les escaliers deux par deux. Avant de prendre un virage serrer et de finalement la voir au bout du couloir.

Fièrement, tu expiras l’air restant dans tes poumons pour crier avec force :
« DIRECTRICE HIDEKO ! PRENEZ-MOI COMME APPRENTI ! »


##   Dim 25 Nov 2018 - 18:29

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2585
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

La matinée était passée à une vitesse folle. Je m'étais principalement occupée des rapports des différents Masters qui étaient partis en mission récemment. Après avoir classé les dossiers, je m'étais occupée de gérer tout ce qui se rapportait à nos partenariats avec Tokyo et Paris. Contrôle des cristaux que nous allions envoyer, contrôle des machines ; réponses aux interrogations, encaissement des règlements pour l'aide que nous apportions.

Je venais de terminer de clore les comptes quand mon téléphone sonna. Ryu devait aller récupérer Daisuke a l'école et l'emmener à l'infirmerie parce qu'il était malade. Petit bout... Il gardait Riku avec lui.

Je fermai mon dossier, et après un coup d'oeil à ma montre, je me décidai à descendre à la cafétéria pour prendre quelque chose à grignoter rapidement avant de me remettre au travail. Je refermai la porte de mon bureau, et me dirigeai vers les escaliers. Perdue dans mes pensées, j'essayais de faire le tri dans ma tête et d'organiser mon après-midi. Pour une fois, j'avais hâte que cette journée se termine pour que je puisse retrouver mes enfants ce soir.

Je terminai de descendre les dernières marches, et traversai le couloir en direction de la cafétéria. Je fus interrompue soudainement par la voix d'un jeune homme qui m'interpella à l'autre bout du couloir. Je m'arrêtai et me tournai pour lui faire face, reconnaissant Arash Ilios, le dernier initié en date. Un petit sourire se dessina sur le coin de mes lèvres alors que ses mots tournaient dans ma tête. C'était osé, demander à la directrice de l'entraîner, en hurlant dans les couloirs, qui plus est. Mais le challenge me tentait bien. Cela faisait en réalité bien longtemps que je n'avais pas eu d'élèves... Après Shizuru et Akari, j'avais décidé de ne me concentrer que sur les tâches dont je devais m'occuper pour tenir Terrae. Cela faisait bien cinq longues années à présent. Alors après tout, reprendre un élève sous mon aile, ça pourrait peut-être être intéressant, non...?

Même s'il allait falloir que je trouve une place dans mon emploi du temps déjà bien chargé pour ça. Ryu devrait revenir m'aider à l'Institut, combien même il continuait à le refuser.

-Ce n'est pas très conventionnel de demander de l'aide comme ça.


Je restais à ma place, attendant qu'il se rapproche pour que je n'ai plus à parler aussi fort.

-Pourquoi moi ?



Spoiler:
 

##   Dim 25 Nov 2018 - 20:45
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu repris difficilement ta respiration, ce qui était étrange venant d’un sportif tel que toi. Tu respiras avec des grande cuvés d’air essayant de respirer de moins en moins pour retrouver ta fierté… Cependant, tu te devais de ravaler ta fierté un moment. Même un très bref moment. Tu devais convaincre la directrice par tous les moyens possibles. Mais par chance, elle se retourna en donnant une réflexion plus que correcte, puis en te donnant une simple question. Pourquoi elle ? Tu pourrais dire que c’était simplement par égoïsme. Que tu voulais l’avoir comme maitre pour devenir rapidement plus fort. Nan, il te fallait autre chose. Une meilleure idée ou un meilleur exemple. Mais tu n’avais pas la moindre idée de quoi dire sans dégager toute ta fierté. Tu te remis droit réfléchissant. Pourquoi elle ? Pourquoi l’a choisi elle ?

- « Par dette pour mes pouvoirs. Je vous avais demandé ce que vous attendiez de moi lors de l’invitation. Mais vous m’avez simplement répondu que vous n’attendiez rien. Que vous espériez juste que je puisse me reconstruire ici, et si je le souhaite, que je puisse mettre mes pouvoirs à contribution des autres. Cependant, si on ne maitrise pas son pouvoir, ça ne sert à rien. On ne sert à rien. Je suis un homme qui déteste avoir des dettes et je veux aider Terrae à aller vers un futur meilleur. Peu importe ce qui m’en coute. Ce que je souhaite c’est mené Terrae vers un endroit brillant, loin des nuages sombres qui pourraient recouvrir le ciel. Dans mon état actuel, je sais très bien que je suis inutile et je refuse de l’être plus longtemps. Terrae m’a donné des pouvoirs et je veux payer ma dette. C’est pour ça que je le demande à vous. » Tu commenças à marcher vers elle une fois ton souffle repris.

- « Certes, il y a des chances que vous ne soyez pas la plus forte, ou pas la meilleure dans la maitrise des pouvoirs. Mais vous êtes celle qui dirige l’école actuellement, et personne  d’autre. C’est pourquoi je veux être à vos côtés. Je ne suis certainement pas encore digne de me tenir  à vos côtés avec les autres masters de cette école, mais je veux devenir la lumière qui éclaira cet endroit dans les moments les plus sombres. Je ne veux pas seulement devenir un master et protéger les autres. Je veux être plus. »

Tu te mis face à elle. Restant droit comme un roi avant de ravaler ta fierté pour la première fois, tu te mis à genoux, tête baissée et poing fermé au sol. « Je veux devenir un gardien, un master digne de protéger l’école, protéger les personnes qui y vivent, mais aussi digne de vous succéder. C’est pourquoi je vous le demande encore une fois à genoux. Enseignez-moi à devenir plus grand, à maitriser mes pouvoirs et être capable d’être la lumière de cette école pour vous soutenir vous et les personnes vivants ici. Faites de moi votre apprenti. »Une nouvelle étape venait d’apparaitre dans ta route pour devenir roi. Tu devais maintenant avant de devenir roi, devenir le plus grand master que Terrae n’a jamais connu.


##   Lun 26 Nov 2018 - 15:14

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2585
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Dis donc, je n'avais pas le souvenir d'avoir croisé une personne si bavarde lors de son initiation. Gardant un sourire sur le coin de mes lèvres, je l'écoutais parler, silencieuse. Il m'énumérait ses raisons, visiblement nombreuses, pour m'avoir choisie moi comme maître de son avancée. Je ne bronchai pas à l'insinuation que je puisse ne pas être la plus forte, et attendis qu'il termine pour lui répondre enfin.

Sauf qu'il s'agenouilla devant moi. J'avais l'impression d'être face à un chevalier en plein serment d'allégeance. Je le fixais un petit instant, prise au dépourvu. Dis donc, ça me changeait des habituels nouveaux élèves insolents et impertinents.

Je finis par lui adresser un sourire léger, lui indiquant par un signe de la main qu'il pouvait se relever.

-Tu n'étais certainement pas obligé d'en arriver là. J'accepte volontiers de m'occuper de ton entraînement.

Je lui souris, et me remémorai ce qu'il s'était passé lors de son initiation. La conversation que nous avions eu me revint en mémoire, et je ne pus m'empêcher d'être doucement amusée par ses paroles précédentes. Oh, Arash, si tu savais. Il n'y a qu'une chose qui pourrait véritablement me faire plaisir, c'est qu'une fois dans ta vie, une toute petite fois, tu penses à toi. Mais pourquoi forcer le destin ? Il arrivera ce qu'il devra arriver. Et si pour l'instant, le destin me choisit pour diriger tes entraînements, alors qui suis-je pour oser refuser ?

-Si je me souviens bien, tu es Feu Solaire. Invisible, donc. Je te guiderais du mieux que je peux. En ce qui concerne l'affinité, ce sera un jeu d'enfant.


Je jetai un coup d'oeil sur ma montre avant de relever le regard vers mon interlocuteur.

-Je te propose de se retrouver plus tard dans l'après-midi ? Je devrais avoir fini sur les coups de dix-huit heures, si cela te convient. Pour l'instant, j'aimerais prendre mon déjeuner et retourner travailler dans mon bureau.


Je mimai un geste en direction de la porte de la cafétéria, à quelques mètres à peine de nous.

-Est-ce que tu as déjà mangé ? Nous pourrions manger ensemble, si tu veux. Ou bien nous nous retrouvons directement à dix-huit heures. C'est toi qui voit.


HRP : J'te laisse choisir s'ils discutent un peu, et après ellipse et on arrive direct à l'entraînement, ou alors ellipse direct et BOUM ça casse des trucs en salle d'entraînement (mais on peut poursuivre ici, pas de souci)



Spoiler:
 

##   Lun 26 Nov 2018 - 17:42
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !


N’importe qui à ta place aurait commencé à trembler. Se tenir face à la directrice et osez lui tenir de tel propos. C’était insensé de penser seulement un élève assez fou pour s’approcher d’elle, lui parler ouvertement, lui disant bien qu’il voudrait être entrainé pour devenir maitre, mais surtout, oser lui dire que vous voulez la remplacer et devenir la personne qui prendra sa place dans l’école … Seul un fou pouvait lui demander une telle bêtise. Mais tu n’étais pas fou. Nan, loin de ça. Tu étais en parfaite santé. La seule chose qui t’aidait à ne pas avoir peur et oser tenir de tel propos avec la directrice, c’était ta fierté immense et surtout… La confiance totale que tu mettais dans ton destin. Tu es et tu seras roi. Le destin a été choisi il y a bien longtemps… Et tu ne pouvais pas briser ton destin ou ta promesse. Tu devais te montrer digne.

Lorsqu’elle te fit enfin signe de te relever. Tu te relevas doucement écoutant ce qu’elle avait à dire et elle n’avait que des bonnes nouvelles à t’annoncer. Oui, elle acceptait de t’entrainer. Ton sourire ne changea pas, mais encore une fois, tu comprenais bien que le destin était avec toi. Il refusait de te lâcher et toi tu refusais de l’abandonner.  Comme une sorte de course après le soleil. Tu poursuivais infatigablement ton chemin. Cependant, tu notas qu’elle accepta de t’entrainer, mais elle ne dit rien  sur ta volonté à la remplacer. Peut-être elle ne te faisait pas encore assez confiance, ce qui serait logique vu le peu de temps qui tu as passé ici depuis le début. Ou peut-être… Elle ne comptait pas te laisser la remplacer… Tu ne dis rien sur cela, et fis, encore une fois, confiance au destin. Tu devais juste te montrer patient.
« Merci. » … Merci madame ? Mademoiselle ? Pour le coup, tu ne savais pas comment t’adresser à elle. Elle était la directrice, mais elle ne semblait pas si vieille, et si tu commençais à dire mademoiselle, on pourrait penser que tu veux juste te rapprocher d’elle pour profiter du pécher de la luxure.

De mémoire et malgré le nombre d’élève elle arriva à retrouver ton pouvoir… Tu l’avais tant marqué que cela ou sa mémoire était excellente… Certainement la première option. Elle regarda sa montre avant de te proposer de t’entrainer plus tard et d’abord d’aller manger. Elle te proposa même directement d’aller manger avec elle. L’idée te passa à travers l’esprit : manger avec la directrice. C’était le moment parfait pour  en apprendre plus sur elle et sur Terrae, mais aussi sur ton futur entrainement.
« Avec plaisir mada …. Mademoiselle Hideko Hondaaa ? » Tu penchas un peu la tête sur le côté en souriant bêtement.« Vous allez donc devenir mon maitre, donc vous voulez que je vous appelle par votre titre, votre nom ou prénom ? Je ne suis pas encore très habitué à la culture japonaise, et la plupart du temps quand j’utilise des suffixes Japonais c’est pour embêter les autres. »En commençant la discussion tu l’accompagnas tranquillement vers la cafétéria. Hésitant même à lui tenir le bras par pure élégance. Si les autres élèves te voyaient arriver avec la directrice au bras, ça montrerait ton rang et l’écart entre eux et toi … Mais… Pour une future relation maitre élève, c’est à éviter.


##   Lun 26 Nov 2018 - 19:18

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2585
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Arash accepta ma proposition visant à déjeuner ensemble, et je hochai la tête, prenant la direction de la cafétéria à ses côtés, amusée une fois encore par sa question. La culture japonaise voudrait qu'il m'appelle "Sama", cela à cause de mon rang, mais également de ma fonction dans l'Institut. Qui plus est, j'étais l'Originelle de cette nouvelle génération, la première à avoir eu des pouvoirs, celle qui avait créé Terrae, et qui avait permis à toutes ces personnes qui vivaient désormais ici d'avoir des pouvoirs. Sauf que mon propre passé ne me permettait pas de me porter sur un tel piédestal. Alors "Sensei" pouvait convenir, compte tenu du fait que j'allais effectivement m'occuper à partir de maintenant de ses entraînements. Pourtant, cela me perturbait aussi, peut-être parce que cela faisait bien trop d'années à présent que je vivais en compagnie d'une population parfaitement hétérogène, venant de partout dans le monde, et que les marques de respect ne dépendait plus de moi, mais de leur culture. Si nous avions pris le parti d'accepter des personnes venant de partout, pourquoi devrions-nous leur imposer notre culture et notre façon de procéder.

-Appelle-moi comme tu le souhaiteras. Tant que tu ne me manqueras pas de respect, cela m'ira. Je n'ai pas à t'imposer notre culture, tu es libre de suivre la tienne. Il n'y a pas de culture et de façon de faire plus adaptée qu'une autre.


Une fois à l'intérieur de la cafétéria, je pris un plateau japonais et allais directement le régler, ne cherchant pas à faire la queue pour éventuellement prendre un plat chaud. J'allai m'asseoir et attendis qu'Arash me rejoigne. Je décollai mes baguettes, et commençai à manger.

-Tu as fait plusieurs rencontres, depuis que tu es à Terrae ? Et d'ailleurs, comment te sens-tu à Terrae ? La transition n'est pas trop brutale, comparé à ce que tu as connu avant ?


Je posai mes yeux bleus sur lui, seule originalité qui contrastait avec mon physique parfaitement japonais. Versant de la sauce soja dans une coupelle, j'attendis qu'il me réponde. J'étais bien curieuse de savoir comment il allait évoluer, ici... C'était peut-être même une très bonne idée, en fait, d'accepter de le prendre sous mon aile pour l'entraîner. Je serais aux premières loges pour assister à son évolution ici.



Spoiler:
 

##   Lun 26 Nov 2018 - 21:05
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !

Ta question fut répondue par un « Comme tu veux » formulé bien plus poliment. Elle respectait ta culture, et toi tu respectais la sienne. Alors autant faire un compromis et l’appeler par son nom mais … Nan, tu ne pouvais pas l’appeler par son nom sans penser à la marque de voiture. Aussi ridicule que ça pouvait être, tu ne pouvais pas t’empêcher de penser aux voitures Honda à chaque fois que son nom était cité. Cette simple comparaison entre la directrice et la marque de voiture te faisait presque rire à chaque fois. Alors autant l’appeler par son prénom … Cependant … Cette idée posait aussi problème. Ellet’ avait peut-être bien dit qu’il n’y avait pas de culture plus adapté qu’une autre, mais tu ne pouvais pas ne pas respecter une autre culture. Pourquoi ? Simplement pour l’amour que tu portais pour cette dite culture. Les cultures font les différences et l’authenticité de chaque peuple. Alors ne pas la respecter n’est pas acceptable… Pourtant tu ne donnais pas souvent de suffixes aux personnes que tu rencontrais ici… Alors pourquoi pas un surnom…

Pendant que vous rentriez dans la cafétéria, sans pensée à autre chose que lui trouver un surnom, tu la suivis au pas. Grillant la file pour prendre un plat chaud en suivant la directrice. Presque de façon automatique, ton corps demanda à ta place un ramen pendant que ton esprit était perdu à lui trouver un surnom. Mais pas moyen… Sauf si elle accepte être surnommée « Oni » comme démon en Japonais et qu’on peut le former avec son nom et son prénom en écrivant « Honhi » Mais non. Les autres élèves présents semblaient te regarder d’un mauvais œil, mais ta tenue prestigieuse, et le fait que tu suivais à la trace la directrice leur suffisait à se taire. Tu t’assis en face d’elle revenant à la réalité quand elle te demanda comment tu allais à l’école… Un peu comme une mère. Étrange.

Tu décollas tes baguettes et commenças à prendre des pâtes avec facilité et une maitrise parfaite des baguettes.
« Des rencontres ? Oui, plusieurs personnes. Une tête brulée, une demoiselle solitaire, une avec un caractère tempétueux. Une master, vous devez la connaitre, j’imagine.  Tête en l’air, impulsive … Avec quelque chose à la nuque, je pense, mais je n’ai rien pu voir… Oh, oui, elle n’est pas immortel, juste difficile à tuer. » Tu regardas ton bol de ramen avant de relever tes yeux dorés vers ceux à la couleur bleue de la directrice. Tu déposas tes baguettes, joignant tes mains à plat devant toi. « Itadakimasu. » Tu repris tes baguettes pour sortir un morceau de viande et le manger avec férocité avant de finalement reprendre la discussion. « La transition à Terrae fut assez simple, et je remercie mes parents de m’avoir fait souvent voyager en étant jeune. Ça m’a beaucoup aidé pour la multiculturalité qu’on trouve ici. Un peu dure de s’habituer, mais on s’y fait. » Tu soufflas une dernière fois sur tes nouilles avant de les portés à ta bouche et de les avaler entièrement.

Une fois la bouche vide, tu reculas un peu dans ton siège pour regarder la directrice.
« Alors… Pour ce qui est du nom… J’ai un peu de mal à vous appeler par celui-ci, votre prénom ça serait trop personnel et votre titre… ça n’irait pas. Vous préférez quoi comme surnom. Koda ou Oni ? »


##   Mar 27 Nov 2018 - 11:51

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2585
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Je n'arrivais pas vraiment à identifier les personnes qu'il avait pu rencontrer, déjà parce que je ne connaissais pas tout le monde ici personnellement, et ensuite parce que la description concise que j'en avais ne me permettait pas de les nommer totalement. Pourtant, j'arquai un sourcil quand il évoqua une Master impulsive, marquée dans la nuque... immortelle. Mitsuki Mitsuki Mitsuki... Alors comme ça on raconte toute sa vie si facilement à une personne qu'on rencontre à peine ?

Décidant de passer sur cet incident, j'écoutais la suite de ses propos, lui souhaitant à mon tour un bon appétit. Il mettait beaucoup de volonté à s'adapter à la culture locale, et je ne pus m'empêcher de sourire en l'écoutant remercier ses parents pour ses nombreux voyages. C'est sûr qu'à force de voyager, on n'est plus tellement surpris par les autres cultures, et on finit par s'habituer à essayer d'agir comme eux.

-C'est vrai que tu as eu la chance de pouvoir voyager avant d'arriver ici. Ce n'est pas forcément le cas de tout le monde... Ca doit être plus facile de comprendre les autres cultures et façons de faire, lorsqu'on a voyagé.

Un léger sourire.

-Où as-tu voyagé déjà, rappelle-moi ? Il y a un endroit où tu es allé que tu as préféré ?

Arash m'expliqua ensuite quelles difficultés il éprouvait à trouver une façon de m'appeler. J'arquai un sourcil. Donc pas mon nom. Pas mon prénom, j'en conçois. Pas mon rang. La solution qu'il me proposa me prit de court et je le fixai un instant, tombant un peu des nus. Oui, alors ça, je ne l'avais pas vu venir. Mais vraiment pas. Bon, ça ne me plaisait absolument pas, mais n'étais-je pas responsable de mon propre sort ? Je lui avais dit pouvoir m'appeler comme il le souhaitait... On ne récolte finalement que ce que l'on sème.

Oui, enfin, Daisuke avait regardé "Frères des ours" l'autre soir avec Riku ("Parce que ce film est trop trop trop trop trop bien et c'est trop trop trop trop mignon"), et le p'tit ourson s'appelait "Koda". Donc Koda, c'était un peu tendu.

En ce qui concernant Oni. ... Oni, ça veut tout dire, en fait. Est-ce que c'est ce que je suis à ses yeux ?

Je reportai finalement mon attention sur mon repas et en repris une bouchée. Je terminai de mâcher, avant de répondre enfin :

-Peut-être que "Sensei" ira, finalement. Ca me semble plus simple que tes autres propositions.

Je penchai doucement la tête sur le côté, avant de reporter mon attention sur mon plateau pour ajouter un peu de sauce sur un maki. Je relevai les yeux vers lui.

-Et du coup, tu es plutôt heureux de ton séjour ici, pour le moment ? Tu ne regrettes pas d'être venu ici ?


On ne savait jamais. C'était toujours quelque chose qu'il fallait envisager.



Spoiler:
 

##   Mar 27 Nov 2018 - 13:52
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !

Elle semblait être heureuse de voir ta facilité à t’adapter et surtout ton amour pour la culture et le voyage. Mais c’était normal selon toi, l’inconnu était synonyme de l’ignorance, et tu refusais d’être un roi ignorant. Tu devais apprendre le plus pour régner le mieux. Si on commençait à te manipuler facilement à l’aide de mensonges, tu ne pourrais rien faire et jamais gagner. Tu serais toujours perdant. Ce qui est encore une fois. Hors de question. Elle te demanda alors où avais-tu voyagé. Voilà une bonne question, c’est assez … compliquer. Tu as fait un quasi-tour du monde alors toutes les citées serait impossible.

- « J’ai presque fait un tour du monde, mais c’est ma première fois au Japon. J’ai été en Europe, Amérique, Afrique, Océanie.  Cité tous les pays serait proche de l’impossible et ça serait surtout une perte de temps. Et … Je ne serais pas dire… La place rouge était intéressante, Big Ben… Je ne pourrais pas me décider sur mon préféré. Chaque pays était une expérience unique et enrichissante. Et j’avoue être impatient d’être master pour pouvoir voyager à nouveau. »

Tu lui proposas alors des surnoms…. Ce qui ne lui plait pas trop vu le regard qu’elle te fait. C’était … D’une façon, c’était bien de ta faute. Il est vrai que Oni n’était pas un super surnom et Koda… faisait bien référence à un film pour enfants, mais bon, les deux étaient originaux. Pas assez pour la directrice on dirait par contre. Elle ne l’avait pas encore trop mal pris. Mais tu devrais l’appeler Sensei à partir de maintenant. Ça ne te gênait pas pour le coup. Tu continuas de dévorer tes nouilles en l’écoutant attentivement. Elle te posait ses questions pour le moment mais tu pourras lui poser des questions plus tard et obtenir plus d’informations.

La seule chose qui te gênait pour le moment, c’était le fait qu’elle a complètement ignorer ta demande de l’entrainer pour la succéder… Elle n’avait absolument fait aucune réflexion là-dessus… Soit elle t’avait entendu, mais avait décidé de ne rien dire car elle n’avait pas écouté ou elle ne voulait pas… Soit elle a cru halluciner.

Elle te posa alors encore une question. Elle semblait très intéresser par ce que tu faisais et ce que tu avais fait. Tu n’avais aucune raison de ne pas lui dire ce que tu ressentais. Un roi ne doit pas hésiter à partager ses sentiments. Est-ce que tu ressentais le moindre regret ? La réponse était simple, tu souris encore une fois regardant à nouveau la directrice.
« Je ne vous apprends rien, mais le regret est simplement l’action de refuser les conséquences de ses erreurs. Et … J’apprends de mes erreurs. Sinon, elles ne serviraient à rien. J’accepte donc les conséquences avec plaisir. Mais oui, pour le moment. Je suis heureux d’être ici. Avoir des pouvoirs comme ceux-ci vont m’ouvrir de nouveau horizon et me faire grandir… Et j’ai hâte d’être à mon sommet… Sauf que la hâte apporte le regret, donc j’imagine que je prendrais mon temps. »

Avant de reprendre une nouvelle bouchée, une autre question te traversa l’esprit. « Vous allez donc m’entrainer Sensei. Et dire que vous n’avez jamais entrainé quelqu’un serait une insulte à votre titre. Donc … je pourrais savoir ce qu’on va faire en entrainement ? »


##   Mer 28 Nov 2018 - 19:49

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2585
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Il avait effectivement beaucoup voyagé. Même moi je ne pouvais pas me vanter d'en avoir fait autant dans ma vie. A part pour quelques rares missions, j'étais finalement rarement partie du Japon. Et une mission, ce n'est pas découvrir une véritable culture... C'était aussi, en partie, pourquoi j'étais si heureuse d'accueillir à Terrae une population aussi diversifiée. A travers toutes ces personnes, je pouvais découvrir tout de même quelques pays. Un peu.

Suite à sa dernière réflexion, je me permis de répondre :

-Tu pourras voyager avant d'être Master, si tu en as envie. Il y a régulièrement des missions à Terrae où des personnes sont envoyées à travers le monde pour aider d'autres personnes.


Et les missions ne cessaient d'ailleurs de se diversifier à présent.

Je lui demandais ensuite s'il ne regrettait pas d'être ici, et sa réponse me surprit quelque peu. Est-ce que le regret n'est véritablement que ça ? Je n'étais pas sûre d'être d'accord. Parfois, on peut regretter quelque chose lorsqu'on s'attendait vraiment à autre chose, non ? Tout le monde se crée des images mentales et se fait une idée de ce qu'il pourra se passer lorsqu'ils acceptent un changement. Et puis finalement, ce changement ne correspond pas à nos attentes, et nous le regrettons. Est-ce simplement le rejet des conséquences de nos choix ? Peut-être qu'on les rejette, mais peut-être les rejette-t-on à juste titre : ça ne correspond pas à ce qu'on nous avait dit.

-Est-ce que tu penses que tout regret n'est que le rejet de la conséquence de notre choix ? N'est-il pas possible de regretter quelque chose, mais de s'en servir finalement comme d'un tremplin ? C'est aussi une expérience de vie, le regret, tu ne penses pas ?


Je lui souris doucement, écoutant sa nouvelle question. Je hochai légèrement la tête.

-Pour le moment, j'ai surtout besoin de savoir ce que tu sais déjà faire avec tes pouvoirs. Est-ce que tu t'es déjà un peu entraîné à les utiliser, depuis que tu les as ? Ce que je vais t'apprendre, pour ma part, ça va être de les contrôler sans qu'ils ne t'échappent. C'est quelque chose d'assez commun, au stade d'initié. Comme c'est quelque chose de nouveau pour ton corps, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Après, si tu as des idées de choses que tu veux réaliser, mon devoir sera de t'aider à y parvenir.



Spoiler:
 

##   Mer 28 Nov 2018 - 20:28
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu continuas à manger tes nouilles écoutant ses paroles. Elles avaient des choses intéressantes à dire, sinon, tu ne serais pas là à l’écouter, mais plutôt ailleurs à chercher un bon maitre. Tu mangeas l’oreille tendue. Elle t’expliqua que tu allais pouvoir voyager avant d’être master, pfiou. Enfin une véritable bonne nouvelle. Tu savais bien que tu ne pouvais pas te faire à l’idée de rester ici, enfermé et sans  réel contact avec le monde extérieur. Il faudrait juste grimper un peu dans l’échelle sociale. Tu devais passer ton rang d’initier le plus vite possible. Et quand se sera fait, tu pourras enfin peut-être voyager à travers le monde.

Elle te répondit alors sur ton avis sur le regret, un sujet qui est un peu sortie de nulle part, mais du moment que tu peux avoir une discussion construite avec quelqu’un en mangeant, ça ne te gênait pas plus que cela. Par contre, même en écoutant bien sa réponse… Tu ne voyais pas ce qu’il y avait de différent avec ce que tu disais. Tu allais répliquer, mais tu lui posas d’abord une autre question qui reçut une réponse rapide et efficace.

Elle allait simplement t’aider avec les bases, en t’apprenant comment manier les flammes et les maintenir en place sans les perdre. Elle te demanda alors si tu t’étais déjà entrainé. Tu hochas de la tête, la bouche un peu pleine alors que tu finissais tes nouilles.
« Oui, je me suis déjà entrainé. Et c’est pour cela aussi que j’ai cherché un maitre pour m’entrainer. J’ai bien vite appris mes limites, et je n’ai pas envie de les laisser comme ça encore longtemps. Je dois m’améliorer pour que je puisse répondre au souhait des autres. L’humain est égoïste de nature, et le monde est petit à petit détruit pas ses choix égoïstes… Mais je veux prouver à dame nature… que le soleil est avec les hommes, pour qu’elle leur laisse encore une chance. L’être humain finira par disparaitre, mais la terre vivra pour l’éternité. Car un jour, même si on l’a détruit, elle reviendra à la vie pour se répéter… Ce sont les instants qui se répètent qui devienne l’éternité. » Bon, ok, celui-là, tu le tires complètement d’un film mais bon… Ce n’était pas un mauvais film et la morale de cette citation est assez belle.

Tu relevas la tête pour réfléchir à ce qu’elle avait dit un peu plutôt sur le regret. Tu soupiras avant de répondre en gardant le sourire.
« Je vois ce que vous voulez dire quand vous parliez du regret, mais je vois cela différemment. Le regret est une expérience de vie, mais ce n’est pas ce qui nous fait avancer … Si mais d’une certaine façon… Comment expliquer. » Tu regardas ton bol un léger moment avant de te formuler. « Ce n’est pas le regret qui nous sert de tremplin, mais le refus de refaire le même échec et de revivre ce regret. Même si on pense faire le bon choix, mais qu’on n’obtient pas ce qu’on veut et qu’on le regrette, le bon choix se transforme en erreur. Et pour ne plus ressentir le regret, on évite de refaire ce choix. L’humain évolue par l’échec, et le regret n’est que le sentiment d’avoir raté quelque chose. Il fait entièrement partie de l’échec d’une certaine façon. Si on ne parvient pas à regretter notre échec, nous le reproduirons et nous n’apprendrons pas de nos erreurs. On appelle ça l’apprentissage par l’échec et le regret est comme l’autre face de la pièce que forme l’échec. La première face étant simplement l’erreur. Si on veut obtenir quelque chose, on essaye. Si ça ne marche pas et ça finit sur un échec, on regrette et on recommence. Aussi simplement que ça. L’être humain est très compliqué, pourtant… C’est aussi l’être vivant le plus facile à comprendre. »


##   Mer 28 Nov 2018 - 21:19

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2585
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Il connaissait donc déjà ses limites. Tant mieux. Ca allait grandement faciliter les choses. La suite de ses paroles m'étonnèrent pourtant. Ce n'était pas tant son analyse de l'humanité qui me surprenait, mais plutôt la place qu'il se donnait dans ce monde humain. Prouver que le soleil était avec les hommes...? Comment comptait-il s'y prendre ? A moins de se considérer lui-même comme le soleil ?

D'autres paroles qu'il avait pu prononcer plus tôt entrèrent en résonance avec ce soupçon et je compris. Il se considérait comme le Soleil. Aussi simplement que cela. Cette conclusion étira un sourire sur mes lèvres. Arash était décidément plein de surprises. Et ses phrases étaient joliment tournées. C'était une rencontre intéressante.

Il s'explicita par la suite sur le sujet du regret, et je l'écoutais avec attention. Je comprenais mieux. Je n'avais effectivement pas compris cela tout à l'heure, et son point de vue devenait plus clair à présent. Il n'avait pas totalement tort, en soi. Même si je n'étais pas totalement d'accord sur le fait que l'être humain était l'être vivant le plus facile à comprendre. Certaines choses sont probablement simples à comprendre, oui, mais ce n'est jamais aussi facile que ça. Sans doute y arrive-t-il grâce à la gymnastique mentale dont il fait preuve, mais tout n'est pas si simple. Lorsqu'il s'agit de comprendre une personne en particulier, il ne faut pas tirer de conclusions simplement en analysant ce que l'on voit -et ce que la personne accepte de nous laisser voir. Il faut envisager l'environnement quotidien, ce qui a composé son passé, son implication sociale et tout un tas d'autres choses. Et souvent, bien souvent d'ailleurs, on se rend compte qu'on pensait avoir compris quelque chose, et cela se retourne contre nous.

-Je comprends mieux ce que tu voulais dire tout à l'heure, lorsque tu as parlé du regret. C'était plus clair, je te remercie d'avoir donné davantage de détails.


Je lui offris un sourire léger, et terminai mon dernier maki. Je bus quelques gorgées d'eau avant de relever le regard vers Arash.

-Voyager comme tu l'as fait a dû te permettre de vivre beaucoup de situations différentes, non ? Tu as dû rencontrer beaucoup de personnes. Je trouve ton analyse des choses qui semblent parfois anodines pour d'autres personnes très poussée, c'est intéressant.


Sans me départir de mon sourire, je commençai à me relever de ma chaise.

-Par contre, le repas étant terminé, je dois retourner travailler... Est-ce que c'est bon pour toi, si l'on se retrouve à 18h, ce soir, en salle d'entraînement ? Je n'ai d'autres choix que terminer le travail que j'ai commencé ce matin, malheureusement.


HRP : On peut faire une ellipse et continuer ici, si ça te va ;)



Spoiler:
 

##   Mer 28 Nov 2018 - 22:13
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !

Encore une fois et comme toujours. Tu impressionnais ton entourage par ta manière de voir les choses. Cette fois, il semblerait que la directrice commençait à comprendre ta façon de penser plus complexe que celle des autres. Elle te remercia d’abord quand tu lui expliquas plus en détail ce que tu pensais du regret, que ce n’était qu’une partie de l’échec, pas quelque chose à prendre à part. Sinon, on ne peut pas apprendre de l’échec, et on recommence les mêmes erreurs. Ainsi de suite. Ton sourire semblait se transmettre à elle mais … Peut-être tu aurais dû mieux finir ta dernière phrase ? Pour lui faire comprendre ce que tu voulais dire. Non, aucun besoin de se répéter, elle finirait bien par comprendre et sinon, elle viendra te le demander. Ce que tu voulais dire par le simple fait que les humains sont très compliqués, mais facile à comprendre. Te corriger aurait été signe de regret, regret de t’être mal exprimé… Ce qui n’était pas le cas. Il faut parfois laisser les autres apprendre et comprendre.

Elle exprima alors son intérêt à ta façon d’analyser les choses, tu souris en retour ayant déjà une autre petite phrase à lui lancer pour lui faire comprendre pourquoi les choses les plus anodines sont les plus importantes.
« Et bien la raison de mon intérêt pour ce genre de chose est simple. La chose la plus importante quand on construit un château, ce ne sont pas les fondations ou les matériaux utilisés. Mais l’emplacement du château lui-même. Pensez-y. »

Voilà qui devrait la faire réfléchir un moment. Certainement jusqu’à votre prochaine rencontre. Une rencontre qui était déjà décidée par la directrice. Tu te relevas en même temps qu’elle en souriant. « 18h, à la salle d’entrainement. J’y serais Sensei. Sans problème. »Tu repris ton plateau et ton bol et après un léger signe de la main tu repartis ranger cela avant de t’occuper jusqu’au soir.

17 : 35
Vide… Oui, vide. Tu avais été bien trop hâtif pour cette leçon, et tu es arrivé bien trop tôt. La salle d'entrainement était vide de vie. Tu t'attendais à voir quelques personnes, cependant, il était peut-être un peu trop tard. Mais heureusement, tu étais le genre d’homme à prendre de grande précaution. Tu sortis non pas ton équipement de sport, mais plutôt une gourde d’eau et un livre que tu commenças à dévorer. Un livre que tu adorais lire et relire. Un livre fait par un auteur récent malheureusement décédé avec qui tu aurais tant aimé discuter. Une brève histoire du temps. Ça devrait te tenir occupé sans problème jusqu’à l’arrivée de la directrice.


##   Jeu 29 Nov 2018 - 20:30

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2585
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 24
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Ses dernières paroles me laissèrent un sourire sur le bord des lèvres, et nous convînmes à l'issue du repas de nous retrouver en fin de journée, à 18h, en salle d'entraînement. Il disparut de la cafétéria, et j'allais ramener mon plateau à mon tour avant d'aller retrouver mon bureau dans la joie et la bonne humeur. Combien de papiers administratifs à traiter encore...?

***

Aux alentours de 17h30, je terminai de ranger mon bureau et passai un coup de fil à Ryu pour l'informer de mon retour à la maison aux alentours de 19h. Il m'assura qu'il s'occuperait donc de la préparation du repas, et me souhaita bon courage pour la fin de la journée. Il me passa Daisuke qui ne put s'empêcher de me raconter l'entièreté de sa journée, ainsi que les détails de sa maladie qui l'avait amené à traîner quasiment toute la journée avec Papa à la maison, après qu'il soit revenu le chercher auprès de Tomoe pour qu'il se soigne. Ah, les enfants... Même quand ils sont chiants, ils sont attendrissants.

Une fois mon appel terminé, je quittai mon bureau et me dirigeai tranquillement vers la salle d'entraînement, préférant les marches à l'ascenseur, histoire de prendre le temps de respirer au moins une fois dans cette journée. J'arrivais à la salle d'entraînement aux alentours de 17h50, pensant avoir un peu d'avance sur mon nouvel élève. Sauf que je fus bien surprise de le voir déjà présent dans la salle...

M'approchant lentement de lui, j'arrivais derrière lui, un sourire toujours dessiné sur les lèvres.

-Je ne m'attendais pas à ce que tu sois déjà là ! Tu n'attends pas depuis trop longtemps j'espère ?

Remarquant le livre qu'il tenait dans ses mains, je m'enquis :

-Qu'est-ce que tu lis d'intéressant ?

Fouillant dans mon sac pour récupérer un élastique, j'attachais mes cheveux en une queue haute, dégageant mon visage. Je retirai mon gilet pour me mettre à l'aise, et posai mes affaires dans un coin de la salle.

-Tu as pris le temps de t'échauffer un peu ?



Spoiler:
 

##   Jeu 29 Nov 2018 - 21:57
Messages : 68
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 19
Humeur : Radiant tel le soleil !

C’est incroyable. Plus tu te plongeais dans ce livre, plus tu voyais ce que voulait dire Stephen Hawking mais encore plus étrangement… Peu importe le nombre fois que tu le lisais, tu avais l’impression de le découvrir d’une nouvelle façon. C’était si étrange. Comme si tes très courtes et nouvelles expériences passées arrivaient à te faire comprendre à quel point la vie d’un insecte comme toi était inutile et pourtant, que ce sont les insectes comme toi qui peuvent faire la différence. L’être humain a encore tant de choses à apprendre et connaît si peu de choses, pourtant, à notre échelle… Nous connaissons tellement. Les molécules, atomes, leurs compositions, leurs fonctionnements… C’était incroyable. Peu importe comment tu essayais de voir cela. Tu ne pouvais qu’être impressionné devant l’importance et l’inutilité de l’humain. Une sorte d’étrange paradoxe. Plus tu te plongeais dans ce livre, plus tu admirais l’être humain et cet homme qu’était Stephen Hawking.

Mais l’apparition de la directrice te prit dans un moment de faiblesse et tu sursautas légèrement quand elle-même surpris de te voir.
« Non. Pas le moins du monde. J’étais plongé dans mon livre. » Elle te demanda alors qu’est-ce que tu pouvais lire. « Une brève histoire du temps.  De Stephen Hawking, un des seuls livres que j’aurais voulu vraiment faire signer par l’auteur… Malheureusement, il a écrit ce livre fascinant dans un état de paralysie presque total. Donc le faire signer est impossible bien avant qu’il meurt. »

Elle commença à se préparer et tu fis de même. Simplement en déposant ton livre et en craquant doucement ta nuque. Retirer ton or ou tes vêtements ? Nan, aucunement besoin, tu avais une raison bien spéciale pour cela. Mais tu te demandais juste si la directrice pouvait le remarquer ou le comprendre. Sensei te demanda alors si tu avais eu le temps de t’échauffer.« Nan, j’ai préféré vous attendre pour le coup. J’ai préféré faire de la gym mentale en attendant. »Tu commenças alors à courir d’un pas léger pour préparer ton corps à l’effort physique. Ça n’allait pas être du sport de salle donc … Oui, 10 minutes de courses sans forcer suivit de plusieurs séries de squats, d’abdos et d’étirement devraient suffire avant de passer à la plus intéressante de l’entrainement. Tu tournas vers la directrice en regardant par-dessus ton épaule.« Venez, sinon je vais prendre des tours d’avance sans vous Sensei. »


##   
Contenu sponsorisé

 

Le meilleur maitre pour le meilleur élève - The king's choice (PV.Hideko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Couloirs.
Aller à la page : 1, 2  Suivant