Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie)
##   Dim 27 Jan 2019 - 17:17

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il le sait.
Constamment les jours qui passe le lui rappelle son devoir. La raison pour laquelle il se sent encore souillé. Indigne de son rang. Éloigné de l’humanité.
Mitsuki ne lui fait aucun reproche sur ce sujet. Surement parce qu’elle avait compris et deviner le véritable problème du Tonnerre. N’ayant plus aucune séance chez le psy, là encore, il doutait. N’ayant plus aucune réponse à ses questions. Ce n’était pas pour autant qu’il désirait retourner voir le docteur. Bien au contraire. Pour sa part, il devait avancer. Pourtant, cette culpabilité était toujours là, quelque part. Derrière ses grands sourires, ses provocations surjouées, ses taquineries. Il y avait toujours un malaise. Un malaise qui s’emplifia d’avantage quand la raison même pointa le bout de son nez un soir de Noel.


Charlie Ange.

Depuis l’accident avec ce dernier, Ys n’avait jamais eu le courage de lui rendre visite à l’hopital. Il avait eu vent de son état, des conséquences et de sa nouvelle coupe de cheveux très… rasée. Et si dans d’autres circonstances, sa tête d’œuf l’aurait fait rire, la réalité est bien différente. C’était de sa faute. Il est bien là le problème
.

Aujourd’hui, ne pouvant quitter Terrae et n’ayant aucune tache à accomplir, le jeune homme s’arma de courage. Mitsuki serait absente pour un bon moment et ce n’était pas plus mal. Il allait pouvoir s’y rendre sans aucune pression, sans qu’on le retienne d’une manière quelconque. Mais comment ?? Comment s’excuse-t’on ? Comment se présente-t’on à quelqu’un dont on a refait la dentition ?? Hé ! Alors quoi de neuf ? T’as retrouvé toutes tes molaires ?...Hum… Non.

Et durant de longues minutes le Master se torturait les méninges sous la douche quand finalement une idée lui vint. Quelque chose de sociale. Quelque chose de simple. Des chocolats. Bon d’accord, ce n’est pas l’idée du siècle et puis il ne connaissait pas les goûts culinaires du garçon, mais c’était toujours mieux que rien. Et puis il ne s’agissait pas de n’importe quels chocolats.
Des chocolats qu’il aurait cuisiné lui-même sinon ça n’aurait plus aucune signification. Ce fut alors sous l’œil curieux de Balto qu’Ys s’activa. Le travail terminé et emballé dans une boite rouge, Ys se téléporta dans le couloir des Terres. Et dieu merci, il n’y avait personne !! Manquerait plus qu’un élève qui soit intime avec les rumeurs découvre le Master toquer à la porte de Charlie. Ça ira les accusations, merci. Donc Ys était soulagé, déjà qu’il était anxieux de devoir faire ça.


….Bon. Certes, il n’y avait personne dans le couloir. Mais alors réellement personne. Pas même dans la chambre ! Dépité, le Master cessa de toquer inutilement à cette porte et sortit au grand air. Il trouva un banc qui donnait sur l’entrée du bâtiment. Au moins si Charlie passait par là, il le verrait entrer. De ce fait, Ys s’installa sur le banc. Et comme le temps semblait s’écouler lentement, il tua ce dernier tout en croquant dans l’un des chocolats qui ne fut pas si mauvais.

Courage Forrest.


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Dim 27 Jan 2019 - 21:03

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Je crois qu’Ys a cru que j’allais lui faciliter la dure tâche de te faire des excuses. Il a rêvé les yeux ouverts, pour ne pas dire qu’il est aller tater sa prostate en se mettant son doigt dans l’œil. D’ailleurs j’crois que celui qui essaie de le maitriser est d’accord. Tu lui as peut-être pardonné mais pas nous, nous on veut lui mettre du plomb dans la tête. Alors c’est évident qu’il n’allait pas te trouver dans ta chambre en toute discrétion avec ses chocolats de saint Valentin alors qu’on n’est pas encore à la saint Valentin. D’ailleurs si faut son but ultime c’est de t’empoisonner, ou de te faire faire une crise de foie ? Non c’est vrai quoi, s’il se sentait réellement coupable il t’aurait offert un bonnet. C’est clair que même s’ils ont bien repoussé, tu n’as jamais eu les cheveux si courts en cette période de l’année.

Du coup toi t’étais calé au fond de la salle d’art et t’étais en train de suivre les cours d’Annabeth, elle t’avait gentiment autorisé à les suivre. Alors tu ne t’en privais pas, elle savait qu’elle n’avait rien à t’apprendre pour ce qui était peinture… Mais elle te redonnait le goût à l’enseignement et un modèle à suivre ce qui n’était pas rien. De plus en plus fréquemment elle te demandait ton aide pour aider ses élèves, faisant de toi son assistant. Cela te permet de peupler tes journées autant que de pratiquer ton art.

T’as quasi constamment les mains dans la peinture, quoique, parfois l’on ne te décroche plus de ton appareil photographique. T’adores la frénésie créative qui s’est emparée de toi. T’adore passer ton temps à créer et ça améliore grandement ton humeur d’être au contact d’autres êtres humains même si tu dois avouer que parfois t’aimerais en rencontrer des plus âgés… De de ton âge. Tu aimais les enfants, et les presque adultes… MAIS LES ADOS PARFOIS QU’EST-CE QUE C’EST CON !

Les cours vont vers leur fin et vient l’heure pour tous de rentrer chez soi. ‘fin pour toi c’est surtout l’heure d’aller racheter de la peinture à l’huile avant que les boutiques ne ferment. Te voilà qui déboule dans la cours d’un pas pressé donnant enfin sa chance à l’autre débile de se te faire ses excuses… Mais t’es pressé quand même, alors tu le voies pas… Et si tu l’avais vu de toute manière tu te serais pas arrêté, t’as pas de raison de le faire vu que vous n’êtes pas amis. Oui je compte lui compliquer la tâche jusqu’au bout.


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Youpi10
##   Dim 27 Jan 2019 - 22:08

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le temps passe et pas un Charlie à l'horizon. Ys savait bien que c'était pas toujours évident de trouver le Charlie, qu'il y avait toujours des guignols qui portaient la même tenue ou qu'il se planquait dans des endroits improbables, mais là... IL EST OU BORDEL??!!
Il va pas non plus dormir sur son banc.
Et puis la boite de chocolat n'est pas éternelle. Il ne restera plus rien. Et les gens qui passent en lui jetant un regard interrogateur... paies ton malaise!

Lâchant un soupir, Ys se cala un peu plus sur le banc et sortit son téléphone portable. Un petit Candy crush pour tuer le temps? Note, il faut dire que les chocolats sont quand même réussis. Ca serait un sacrilège de devoir les jeter.
Et si en éparpillait un peu partout dans la cour attirerait Charlie hors de sa tanière? Comment ça c'est pas un Pokemon?? Vous n'êtes vraiment pas ouvert d'esprit.

Finalement, alors que tous espoirs étaient perdus, qu'il ne tarderait pas à sombrer dans la folie, cédant à la facilité et à la luxure... (ok je ferme ma gueule), un Charlie sauvage apparaît.
Et vous savez quoi? C'est bien la première fois qu'il le voit aussi énergétique et tonique parce que BORDEL DE MERDE IL FONCE OU COMME CA?!!
Généralement il a pour philosophie d'être pépère. Tranquille quoi. Mais là pour peu, Ys l'aurait manqué. Ni une, ni deux, le Master se fit violence pour interpeller le garçon.


"ATTENDS! CHAR-"

S'arrêtant soudainement, Ys se stoppant, main en avant suspendue dans les airs.

Depuis quand l'appellerait il ainsi?
Y' a un truc qui cloche. Est ce d'être resté sur le banc aussi longtemps qui l'avait rendu faible? Oubliant la raison pour laquelle il l’appelait comme un parfait idiot?
Ah. C'était plus facile de frapper semblerait il.
Là, il se sent juste idiot de l'interpeller comme s'il s'agissait d'une bonne connaissance ou d'un ami. Lui. Il l'a frappé à maintes reprises jusqu'à souhaiter sa mort.
Et là. Il se trouve à deux mètres de lui, en l'appelant avec une boite de chocolats sous le bras.
En y repensant, nerveusement, il resserrait la boite contre sa taille.
Pauv' con!


"Je... Pourrais tu me donner quelque minutes de ton temps... s'il te plait?"


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 28 Jan 2019 - 21:08

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Il te manque du bleu et du rouge, mais si tu réfléchis bien tu tomberas bientôt en rade de jaune. Tu te fais mentalement une liste de course que tu auras sans doute oublié en arrivant au centre-ville. De toute manière quand tu seras dans le rayon papèterie tu prendras trop et des choses dont tu n’as pas forcément besoin. Chacun ses pôles de dépense, toi c’est plus la peinture que les fringues comment le démontrent bien tes vêtements troués et remplis de tâches multicolores.
T’es vachement surpris quand t’entends quelqu’un crier derrière toi. Après un petit sursaut tu te demandes si c’est à toi qu’on parle. ‘fin personne ne t’appelle Charlie-Ange ici, et ce pour la bonne raison que tu ne te présentes que sous le prénom d’Angie. Voilà le dilemme, se retourner ou pas se retourner. Est-ce que tu auras l’air tout à fait con en te retournant en plein milieu de la cours pour rien, montrant ton indécision chronique ? Ou pire, tu sais tu vas croiser le regard de la personne qui a crié, et elle va comprendre que t’as cru qu’elle voulait te parler et tu vas comprendre que c’était pas toi et vous allez avoir un sourire gêné et regarder ailleurs.
Tu finis tout de même par te retourner prêt à te baisser pour faire genre que t’as fait tomber quelque-chose au besoin. Sauf que tu tombes sur Ys, et que Ys te regarde dans les yeux en te demandant si tu as du temps à lui accorder. Alors ouai ton premier réflexe c’est de jeter un regard derrière toi pour être certain que c’est bien à toi qu’il parle. Aux dernières nouvelles vous vous évitiez, vous sentant tous les deux coupables de ce qui s’était passé ce jour-là. C’était plus facile de fuir, et le temps passant c’était devenu de plus en plus compliqué de t’excuser. Alors tu l’avais fait à moitié, sans le dire, sans le formuler en leur offrant un cadeau commun à noël.
Bon définitivement il n’y a personne derrière toi. Azy tu pourrais flipper un peu, mais non, comme il n’a pas utilisé la formule consacrée « il faut qu’on parle » tu es plutôt détendu. Surtout qu’il a dit « s’il te plait. »

« Bien sûr, en quoi puis-je t’aider ?. »


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Youpi10
##   Mar 29 Jan 2019 - 21:27

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il s'est retourné. IL S'EST RETOURNE!!!
Bon ok pas de panique! C'est quoi déjà le plan suivant? Généralement, ils font quoi les gens normaux quand ils viennent présenter leurs excuses? Non parce qu'il ne va quand même pas se jeter à pieds pour se faire pardonner?.... si?! Les gens font ça?

Se stoppant littéralement dans son élan, Ys est d'autant plus choqué que le peintre accepte un interview. Bah quoi? Après tout, c'était la raison pour laquelle il avait fait tout ça? Ouais, peut être que dans le fond, il aurait préféré que Charlie l'ignore et continue sa route. Ca aurait été plus simple. Encore une forme de lâcheté.
Finalement le brun s'est retourné et de plus, il est doux. Il s'adresse à lui toujours avec cette douceur qui autrefois l'avait fait sortir de ses gonds.
"Puis je t'aider?" La bonne blague. Et tel un idiot, confus et perdu, Ys répondit naturellement tout en se grattant l'arrière de la tête:


"Et bien je voulais simplement voir com-..."

S'interrompant de nouveau, ses yeux avaient roulé sur les vêtements du garçon. Des vêtements colorés de part et d'autre. Cette peinture... la peinture avec laquelle il avait retouché Mitsuki.
Non. Il ne devait pas succomber de nouveau. C'est loin. C'est derrière.
Il a confiance en Mitsuki. Il s'est rien passé. Il ne se passera jamais rien.
Et lui... C'est juste un artiste. C'est tout.

Et ses sentiments?


"J'étais simplement venu voir si tu étais sortis... de là."

Fit il dans un calme olympique. Laissant retomber sa main, son regard s'attarda de nouveau sur le visage du peintre. Charlie semble "presque" normal. Disons que vue sous cet angle, on ne dirait pas que ce gars était passé sous la table d'opération. Certes, ses cheveux sont plus courts. Mais... il ne s'agirait que d'une simple coupe de cheveux si on connaissait pas la réelle raison.

Tu joues drôlement bien la comédie Petit.
Un soupir lui échappe. Le Master finit par lui adresser sous le nez sa fameuse boite de chocolats. Et plus les secondes défilent, plus il se sent idiot.


"Désolé, j'en ai mangé quelque uns... A vrai dire, je ne pensais même plus te voir."


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 30 Jan 2019 - 20:39

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Deux hommes. Deux univers. Un monde d'incompréhension.

Tu le regardes et t’attends. Un ange passe, et ce n’est pas toi. Qu’est-ce qu’il voulait voir ? Il a de la chance que tu sois patient, et capable de remettre à demain tes courses pour faire passer n’importe qui avant tes plans. Tu le laisses s’exprimer, bien qu’essayer de s’exprimer soit plus proche de la réalité. Par contre tu ne saisis pas vraiment où il veut en venir.
Il voulait voir si tu étais sorti de là ? De l’institut ? Quelle drôle d’idée ? Tu ne sortais certes pas tous les jours de l’institut mais cela t’étonnait qu’il s’en soucie aujourd’hui. C’est étonnant.

« Euh… »


Tu sais pas quoi lui dire, il a vu, du coup il peut repartir ? Tu ne dis rien de plus attendant qu’il t’aiguille, et c’est plutôt drôle de voir comment vous n’êtes pas sur la même longueur d’onde. Il faut dire que t’étais sorti de l’hôpital depuis une demie année, en réalité tu n’y étais resté que trois jours sous la bonne garde des guérisseurs et tu n’avais gardé presque aucune séquelles. T’y étais juste plus, pour toi c’était du passé.

« Ah ? Un colis s’est égaré ? Merci de me l’avoir ramené ! Tu peux en manger plus si tu veux, le chocolat m’écœure vite. C’est sans doute mieux que tu y ais déjà tapé dedans comme ça il ne se perdra pas. »

Tu te souviens plus que bien de cette fois où tu avais retrouvé une boite de chocolat qu’on t’avait offerte trois ans plus tôt à noël sous une pile de carnets à dessin ? Elle était encore sous plastique, et si le chocolat n’avait pas blanchi il aurait encore eu l’air ragoutant. Tu l’avais mangé en préparant des cookies pour tous tes potes, t’abstenant bien entendu de leur dire d’où venait le chocolat, ne leur révélant le subterfuge qu’une fois tout l’monde rassasié. Ils t’avaient traité de tous les noms, mais pas un n’avait été malade. Tu ne te serais pas permis de leur faire manger quelque-chose de mauvais pour leur santé. Ta mère t’avait appris que le si le chocolat blanchissait avec le temps mais ne pourrissait pas.
Vous n’étiez décidément pas sur la même longueur d’onde. Tu te demandais qui avait bien pu t’envoyer des chocolats, et tu te demandais d’ailleurs comment tu en avais déduit que c’était des chocolats ? En vrai c’était le plus logique vu la boite et le fait qu’il t’ait dit en avoir mangé.





Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Youpi10
##   Sam 2 Fév 2019 - 22:39

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Plus les secondes défilent, plus le Master se sent bien idiot d’avoir agis de la sorte. Il le sait. Dans l’ordre des choses, il serait normal voire logique de présenter ses excuses combien ces dernières ne seraient jamais suffisantes pour effacer tout le mal dont il était l’auteur. Mais voilà. Pour l’instant, il se sent bien con devant sa victime en lui tendant un paquet de chocolat.

Charlie, lui, reste impassible avec son mince sourire, attendant bien gentiment que le Master se sorte les doigts. Dieu merci, personne ne les observe. Manquerait plus qu’un public intolérable devant ce spectacle désastreux. Finalement, Ys reprend la parole et tend le paquet. Et alors qu’il pensait trouver une brèche lui offrant le courage de s’exprimer, Charlie reprit la parole et dans toute son innocence, il pense avoir affaire à un colis égaré…


Peut on zoomer un peu plus sur la tronche d’Ys à cet instant ? Un arrêt sur image svp. Choqué et prit au dépourvu, Ys le fixe de ses grands yeux tout en continuant de lui tendre la boite.
Mouahahaha !! TETE DE CON !! Ah ouais c’est sûr, il ne pouvait tout simplement pas lui dire « C’est pour toi, je les ai préparé uniquement pour toi » ?!
Bah non. Ys, lui, il ne rentre pas dans les détails. Quand on vous dit que s’exprimer ce n’est pas son fort. Et voilà que les excuses se transforment en malentendus. Et comment dire ? Comment ne pas rendre cet instant plus malaise en le faisant remarquer ? Charlie se sentirait d’autant plus bête. Enfin… en théorie.


Et pour l’instant, c’est surtout Ys qui se sent idiot. Et puisqu’il n’y trouvait là plus aucune possibilité, il reprit d’un large sourire crispé alors qu’un rire nerveux lui échappa :

« Ouais voilà, c’est ça ! Je passais devant ta chambre. Comme ça. Parce que c’est mon taf de Master de surveiller. Et ho ! Que vois je ? Un paquet qui traine ?! Et comme ça pouvait être dangereux, j’ai voulu vérifié. Mais ça va, c’était pas une bombe. Du coup je te cherchais pour te le remettre. Parce que bah voilà… c’est à toi. »

Et l’oscar du plus bel abrutis revient à Ys Ochikawa ! Applaudissez bien cette performance. Lui, il a surtout envie de se gifler. Est-ce qu’on peut la refaire ? J’étais pas prêt.

Insistant en lui tendant la boite (stp prends la ou je décède), le jeune homme se rend compte de ses multiples fautes. « Taf de Master » MDR tu oses balancer ça au gars à qui t’as fais cracher ses molaires ? « C’était pas une bombe » Il va vraiment finir par croire que t’es venu terminé ce que tu as commencé… Bref, espèce de psychopathe.


Bon on mettra sur le compte du stresse. Une excuse est faite pour s’en servir. Reprenant une inspiration, Ys jeta un coup d’œil autour d’eux. Ils ne peuvent décidemment pas rester planter là. Au moins s’il bougeait, il pourrait se défouler autrement et retrouver un peu de bon sens. Contrairement à Charlie, il est incapable de garder son sang froid. Alors une fois les mains libres et fourrant ces dernières dans ses poches, le Tonnerre relança d’un ton plus calme.

« Ca te dirait de marcher un peu ? J’aimerai te parler de quelque chose. »


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Dim 3 Fév 2019 - 17:29

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Je le dirais qu’une fois, une seule et unique fois, et ce sera bref parce que ça me laisse un sale goût amer sur les lippes. Pauvre Ys. OUAI VOILA C’EST DIT J’PEUX ME RINCER LA BOUCHE AVEC DE L’ESSENCE ET Y METTRE LE FEU. Ou plutôt me couper les doigts et les passer au mixeur vu que j’écris et que j’parle pas vraiment. Bref.

« Ah, ça doit venir de quelqu’un de l’institut, sinon Chrys me l’aurait remis en main propres… Il y avait un mot dessus ? »

Ça t’intrigue quand même, qui a bien pu t’offrir des chocolats ? Si c’était la saint valentin, à la limite, pour te remercier d’un tableau ou d’une autre œuvre ? Oui c’est la partie du problème qui t’intrigue, plus que celle où Ys a récupéré un paquet laissé devant ta porte. Son histoire se tient, et tu n’as aucune raison de mettre en doute son histoire.
Tu récupères la boite déjà bien entamée par les soins d’Ys puisqu’il te la tend. Si cela n’avait pas été un cadeau tu lui aurais proposé de ramener ce qu’il en restait pour la partager avec Mitsuki. Seulement c’est un cadeau, un cadeau ça peut se partager mais pas se donner. C’est une règle d’or. On peut se fâcher avec la personne, on peut avoir le cœur qui pleure en retrouvant le présent oublié au fond d’un tiroir, mais on ne doit jamais le donner. C’est une des règles idiotes avec lesquelles tu as grandi. Tu le remercies encore une fois, presque machinalement quand tu te saisis de ladite boite.

Il a remis ses mains dans ses moches maintenant que c’est toi qui tiens la grosse boite. Le veinard. Tu t’attends à ce que vous vous sépariez maintenant, peut-être que tu pourrais aller toquer à la porte d’Alice pour partager ce qu’il reste de la boite avec une amie. Partager ce n’est pas donné. Partager c’est okay. Cependant il en décide autrement, il n’a toujours pas dit les mots consacrés et pourtant il s’en rapproche du « il faut qu’on parle » et ce très dangereusement. Assez pour que tu sentes une tension en toi.

« Bien sûr… ça a un rapport avec ton travail de master ? »

Le lien s’était fait rapidement entre ses paroles précédentes et celles prononcées maintenant.


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Youpi10
##   Dim 3 Fév 2019 - 20:38

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

"Hum... Non, je crois pas. J'ai rien vus."

Cette situation est improbable!!
Si d'autres terriens pouvaient les remarquer discuter ensemble, ils appelleraient immédiatement la police de Terrae!! Non parce que: à quel moment ces deux là parlent normal, comme ça, en plein milieu de la cour?
Mais wesh quoi!!
Bon. Même Ys y sent de la difficulté. Pour sûr, il lui parlait bien plus qu'à leur dernière rencontre. Et calmement surtout. Alors? C'est qui le moins con? Non parce que Charlie, lui, il reste là à lui répondre gentiment et paisiblement. Le mec, même pas il se venge.... Invraisemblable.

Et puisque cette scène devient gênante, Ys en profite pour tenter une entrée en action. Comme à son habitude, Charlie ne rejette pas à la proposition et le questionne même.
Gars... il faudrait vraiment qu'un jour, tu changes ta vision des choses.
Le type qui t'as foutu sa droite y'a des mois de ça, te propose d'aller marcher plus loin, seuls. Est ce que si un jour un psychopathe te propose une sucette, tu le suis bien gentiment dans une ruelle sombre?
Bordel mais elle était où ta mère pour t'apprendre "on ne parle pas aux inconnus?" (oui, j'ai imité la voix d'une vieille morue).
Hum.
Il faut croire qu'Ys n'avait pas du assez frapper fort pour que ça rentre.
Néanmoins, ça arrange le Master qu'il accepte. Bien que le Tonnerre soit déconcerté par tant d'imprudences.Ce quoi il répondit bêtement:


"Euuuh... peut être? En quelque sorte alors."

C'est plus intime que ça gros. Ca n'a rien à voir avec son devoir de Master et c'est bien dommage d'ailleurs. Mais les hommes tentent le diable et marchent côte à côte sans but précis. Triturant ses doigts dans ses poches, Ys prit une profonde inspiration tout en fixant devant lui.

"Bien... Déjà, merci. De me suivre et tout. Et euh... ce que j'ai à te dire et bien... Je suis désolé."

C'est sorti. Putain c'est sorti?! C'EST SORTIIIIIII!!!!!! HALLELUJAH!!
... Non attendez. Vue la tronche que tire Charlie, il va penser qu'Ys s'excuse pour avoir manger la moitié de ses chocolats. Il va encore nous faire une Chacha en mode boulette. Ok. Faut se reprendre. C'est sorti une fois, ça peut bien le refaire une seconde fois.
Plantant son regard dans celui de son voisin, le Master reprit de plus belle:


"En fait, ce que j'essaye de te dire c'est que je suis désolé pour ce qu'il s'est passé entre nous. Tu.. Tu ne méritais pas ça et j'ai été un véritable con."

Bon après il y avait des raisons pour qu'il agisse ainsi. Pas seulement par jalousie mais parce qu'à cette époque, il était incapable de gérer sa Greffe. Mais ça, Charlie s'en moque et il a bien raison. Ca ne pardonne pas tout. Derrière cette violence, il avait bien une partie de lui. Une partie de jalousie et de peur.


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 4 Fév 2019 - 18:49

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Il n’a rien vu, tu devras donc accepter de ne pas connaitre ton bienfaiteur et au-delà de ça… De ne pas pouvoir le remercier. Dire merci pour les grâces que l’on t’accorde est important. C’est un mot qui semble dénué de sens pour beaucoup, mais il est l’un de ceux qui en ont le plus à tes yeux. C’était sans doute une question d’éducation, et peut-être une question de caractère ? Tu ne ressentais nul besoin de te venger, et tu pensais même avoir bien mérité ce qui t’était arrivé. Comme à chaque fois c’était toi qui te sentais coupable, toi qui avait dépassé les bornes. C’était bien pour ça qu’il avait levé la main sur toi la première fois, tu te souviens ? Sans doute que oui, mais tu n’en parleras jamais. Tu n’as pas réussi à l’oublier, mais tu penses à lui de moins en moins souvent.

Tu n’as pas conscience du danger car tu ne l’imagines même pas. Dans ton monde on ne frappe pas quelqu’un sans raison. La violence se provoque toujours et les tors se partagent. Tu ne crainds donc rien tant que tu ne fais rien de mal. Tu ne comptes rien faire de mal. C’est fou de se dire que tu as réussi à t’en sortir ainsi dans la vie. C’est fou de se dire que tu as pu fréquenter des personnes peu recommandables et toujours t’en sortir vivant. T’as une bonne étoile, ou peut-être qu’un démon rieur aime se moquer de toi.

Tu le suis donc, sans savoir où vont vous mener vos pas ou vos paroles. C’est là qu’il commence à parler, à s’excuser. Tu ne comprends pas de quoi il parle, des chocolats peut-être ? Si c’est le cas, cela ne t’importe que peu. Il aurait pu tous les finir que tu ne lui en aurais finalement pas voulu, tu t’en serais voulu à toi de ne pas l’avoir croisé plus tôt et de ne pas avoir goûté à ce présent qu’on t’avait offert. T’es assez lourd comme type tu sais ?
Heureusement il ne te laisse pas te méprendre sur le sens de ses paroles. Reprenant vite. Tu le regardes médusé, et tu te sens minable. C’est plus facile de vivre si personne n’en parle. Si personne ne te rappelle combien tu as été nul.

« Non, ne t’excuse pas. C’est à moi de le faire, j’ai vraiment été nul et je t’ai poussé à me frapper. Je sais pas ce que je voulais prouver ou ce que j’ai réussi à prouver. Je ne te connais pas, et je n’avais pas à faire comme si c’était le cas. Rien ne justifiait mon comportement. »


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Youpi10
##   Lun 4 Fév 2019 - 22:19

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Pause.

S'il vous plait, faite pause sur cet instant.
Non parce que là, on atteint des summums, c'est extraordinaire!
MAIS A QUELLE HEURE C'EST DE SA FAUTE????!!!!!
ILS LUI ONT FAIT QUOI A L'HOSTO? ILS ONT DEPLACE DES NEURONES OU QUOI?!
D'où le gars s'excuse d'avoir agis ainsi et conclut mériter qu'on le frappe ainsi??!!
Charlie. T'es trop bon pour ce monde.

Désabusé par la situation et ne sachant plus où poser son regard, le Master eut les bras ballants. Non mais là, clairement, il ne sait même plus quoi faire. Déjà qu'il avait du mal à trouver l'attitude et les mots pour s'excuser, voilà que le brun lui complique la tâche. Pitié, c'est une véritable torture.

Ou bien ce Charlie est plus vicieux et rusé que ça, et il s'amuse à le torturé psychologiquement. Ouais c'est ça. Il sait ce qu'il fait et il le fait bien.
Hum. Quoi que non. Ce n'est pas lui ça et ce n'est pas la peine de le connaitre des années pour le comprendre.
Charlie est juste lui. Avec ses qualités et ses défauts. Mais surtout sa naïveté. En d'autres temps; Ys aurait tout simplement tourné des talons avec un "Ok alors à la prochaine gros". Genre ça ne lui aurait pas dérangé de le faire culpabiliser.
Seulement, il ne peut plus agir de la sorte. Il ne sait plus faire. Et se tenir devant un gars qui s'excuse d'avoir subi sa colère est d'autant plus grave. On plaisante plus.


"Putain mais tu le fais exprès?"

Souffle le garçon, visage baissée, un léger sourire en coin. Comme ce n'était pas suffisamment douleur de devoir se souvenir, de ne pas pouvoir chasser son visage ensanglanté, d'entendre ses os craqués sous ses poings. Non. C'est toujours ancré, c'est là. Ca se répète. Faut que ça sorte. Alors non, il faut qu'il accepte ses excuses sinon il ne trouvera jamais le sommeil.

Ce n'est pas de ta faute! Ca ne l'a jamais été!!"

Prit dans un élan, Ys se jeta sur Charlie, lui attrapant les poignets. Malheureusement la boite de chocolats se renversa au sol. Mais ça, on s'en tape. Ce n'est rien. Ce n'est pas important. Ce qui est important, c'est que Charlie comprenne. Cette fois, on échange les rôles.
Proche de ce dernier, le Master ne le lâche pas et plonge son regard dans le sien.


"Tu avais eu raison dès le début. Et moi, j'ai préféré ne pas t'écouter... Parce que moi... Moi, je...."

Oui, Charlie avait eu raison. Effectivement peu de temps après ses avertissements, Ys s'en était pris violemment à Mitsu. Mais pas uniquement avec elle. Aaron aussi. Et forcément Charlie au passage. Peut être aussi parce qu'il s'agissait d'une Greffe incontrôlable, certes, mais les faits sont là.

"J'étais jaloux aussi... de toi. Parce que je sais que tu es le genre de gars qui saurait rendre Mitsuki heureuse..."

Et que son sourire ne s'efface plus jamais.
C'est dit. C'est sortis cette fois. Ca fait mal de se l'avouer haut et fort. Et pourtant, il lui devait bien ça. Charlie aime toujours Mitsu. Peut être pas autant qu'avant mais suffisamment pour ne pas la briser, la laisser choisir. Savoir l'aimer de loin, avec un autre.
C'est ça, le véritable amour.
Faible, la voix du Master n'était plus qu'un murmure, et peu à peu, ses mains lâchèrent les poignets du peintre.
Regard baissé sur le sol, ses yeux roulèrent sur les chocolats éparpillés au sol. Ce n'est rien. Ce n'est que matériel. Et c'est sortis. C'est le plus important. Qu'il le sache. Une bonne fois pour toute.


"Je suis désolé..."


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mar 5 Fév 2019 - 11:36

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Un. Deux. Trois. Nous irons aux bois. Voilà, Ys est en train de mindfuck. On a réussi notre taf bro’.

Le voilà désemparé, que faire ? que dire ? où être ? Qui fus-je ? T’es pas le gars le plus malin du monde et ton regard sur ce dernier n’est pas forcément si naïf qu’il voudrait le croire. Tu as juste une foi inébranlable en l’être humain. L’homme est bon, c’est la base de ta religion, la base de ton être. Celle sur laquelle se sont construits tous tes savoirs et toutes tes croyances. L’homme est bon, mais parfois il fait de mauvaises choses. Le mal est toujours circonstanciel.
Tu le regardes avec curiosité quand il te demandes si tu le fais exprès. Tu ne comprends pas, peut-être voulait-il demandé si tu l’avais fait exprès avant ? Cet été, tu te sens gêné, car il a raison sur ce point. Tu l’as fait exprès. Tu l’as poussé dans ses derniers retranchements pour qu’il réalise une chose simple : Mitsuki l’avait choisi lui.
Il continue, pris d’un entrain que tu ne lui connais pas, et tu te demandes ce que tu as mal fait quand il saisit tes poignés et que les chocolats tombent sur le sol. Tu trouveras, tu inventeras si on te laisse le temps. Tu découvriras des sens cachés à votre échanges pour comprendre pourquoi il a mal tourné. Seulement il ne te laisse pas le temps, il t’assène sa vérité. La vérité en quelques sortes, celle que tu comprends sans qu’elle ne te semble totalement juste. Ys était dans un drôle d’état, et tu l’avais senti. Tu avais juste choisi la plus mauvaise manière de le faire réagir. La démonstration par l’absurde plutôt que la vérité simple. Peut-être n’était-il pas encore trop tard ?

« Je ne pourrais pas la rendre heureuse comme tu le fais, car elle n’est pas amoureuse de moi. C’est pas un choix, c’est quelque-chose qu’on peut changer, quoi que peut-être que les sensitifs pourraient je ne suis pas certain. Je ne pourrais jamais la forcer à tomber amoureuse de moi-même si je le voulais, et ce n’est pas le cas. Je pourrais la faire sourire, je pourrais la protéger parfois, peu souvent je le crains, lui offrir de la joie parfois, mais jamais elle ne m’aimera comme elle t’aime. »


Tu le regardes dans les yeux, tu ne le crois toujours pas coupable.

« Je voulais que tu comprennes que… Mitsu t’avais choisi toi, et que tu devais croire en elle. Tu la connais, sans doute bien mieux que moi, et pourtant tu ne vois pas comment elle est quand elle parle de toi, tu ne vois pas que votre lien est fort. »


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Youpi10
##   Mar 5 Fév 2019 - 21:45

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Quatre. Cinq. Six. Cueillir des cerises. Plus besoin d'aller au Lourdes. Ca se passe ici, à Terrae meuf!

Ca tambourine dans sa poitrine. Doucement, le Master se détend. Il avait enfin prononcer ce qui le tourmenter, la raison qui l'avait un jour rendu fou. Il l'a admis. A ses yeux, il ne sera jamais l'homme idéal qui pourrait rendre indéfiniment heureuse Mitsuki. Il est instable, il l'a toujours été. Et ca gronde intérieurement depuis des années.
Mais Charlie ne semble pas de cet avis.
A ses yeux, lui, Mitsuki l'a choisis parce qu'elle est heureuse avec lui et pas un autre.
Il ne dément sur ses sentiments pour autant, c'est pas plus mal. Ils jouent cartes sur table. Sans rire, sans hurlement, sans violence.
Ses paroles sont bénéfiques. Là il n'y trouvait que provocation et jalousie, se trouve une part de bienveillance.

Relevant les yeux sur le brun, croisant ses prunelles, Ys se sentit encore plus petit. Ouais... il ne s'en rend pas bien compte. Ou du moins, il ne s'en était pas rendu compte.
Certes, il avait été blessé lorsque Mitsu avait refusé sa demande. Pensant alors que son amour n'avait jamais été réciproque. Que durant tout ce temps, il s'était bercé d'illusions et que le Dragon avait raison: personne ne pourra jamais t'aimer.
Pourtant...

Pourtant Mitsuki avait risqué sa vie pour lui. Elle était prête à la sacrifier pour qu'il survive. Charlie l'avait vu là où il s'était égaré. Il l'avait compris bien avant lui. Quel idiot...
Encore maintenant, pour un Master, il fait bien preuve d'immaturité.


"C'est vrai... Je ne mettais pas rendu compte. Du moins, jusqu'à maintenant."

Prenant le temps comme il se présentait, Ys ne pouvait pas en rester là. Ce gars là... il est incroyable. Il comprenait désormais pourquoi Mitsuki parlait de lui avec beaucoup d'intérêt. Pourquoi certaines personnes le définissent comme une personne extrêmement gentille. Ces bruits de couloir, ces chuchotements, autrefois n'étaient autre qu'un refoulement. Le Master était répugné d'entendre de tels propos à son sujet.
Parce que tout simplement, il était jaloux de ce type. De ce peintre.


"Charlie... Je devrais te remercier. Pour avoir tenter de me faire comprendre la chance que je ne pensais pas avoir. Tout en sachant que toi même, tu devais souffrir de cette différence."

Quel genre d'homme part retrouver son rival. Du moins, en quelque sorte son rival. Car dans cette démarche, à ses yeux,il n'y a aucune rivalité, aucun concours, aucun défis. Il agit seulement dans le bien de la femme dont un jour il était tombé amoureux.
Quel genre de gars peut bien faire ça sérieusement?
Un ange gardien probablement.


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 6 Fév 2019 - 0:53

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Messages : 715
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Sept, huit, neuf dans mon panier neuf. Lourdes reste plus proche si tu veux mon avis.

Il t’a pas compris, et c’est peut-être pas tout à fait grave. Tu ne dis pas que Mitsuki l’a choisi. Elle n’a pas choisi de tomber amoureuse, on ne choisit pas ces choses-là. Seulement elle le choisit maintenant, chaque jour lui. Ça fait de lui la seule personne à pouvoir la rendre heureuse, vraiment. Enfin, heureuse de cette façon. Peut-être que c’est même pas une question d’être heureuse, mais juste une question de se sentir entier ? On peut se sentir malheureux avec une personne que l’on aime, mais… Jamais tant que quand on la voit partir et ça t’en sais quelque-chose.
Seulement le mal entendu ne sera pas dissipé, il n’y en a nul besoin. Il n’a peut-être pas compris tout mais il a compris l’essentiel. Il est particulier pour Mitsuki, il occupe à ses côtés une place unique. Une place que tu ne cherches pas à occuper. Ces choses-là ne se forcent pas, et si elle n’étaient pas spontanées elles n’auraient pas le même goût.

« Pourquoi je devrais en souffrir ? »

C’est le seul commentaire que tu trouves à faire. ‘fin c’est pas logique, pourquoi tu devrais souffrir qu’on te dise merci ? T’es juste pas sur la même longueur d’onde que lui. Toi tu souffres pas du fait qu’elle l’ait choisi. Tu souffres plus, l’amour que tu avais cru ressenti s’était dissipé rapidement. Tu n’avais peut-être jamais été amoureux d’elle, mélangeant les sentiments de réconforts que t’inspirait la master avec des sentiments amoureux, construisant de toutes parts une histoire qui n’avait pas existé. Tu n’avais pas eu de mal à passer à autre-chose, ‘fin… Façon de dire, le vide avait repris ses droits sur toi quand avaient disparu l’illusion de l’amour.
Plus tard tu l’avais repoussée, plus tard tu l’avais à nouveau apprécié. Elle avait trouvé sa place dans ton cœur, celle qu’elle aurait dû occuper dès le début. Celle d’une amie.


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Youpi10
##   Mer 6 Fév 2019 - 22:33

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Dix, Onze, Douze. Elles seront toutes rouges. Un peu comme nos bonnes soeurs quand elles me verront débarquer.

C'est con. C'est pas grand chose en soit de s'excuser. Mais ce n'est pas évident. Et finalement, quand on finit par y trouver les mots, ça fait un bien fou. Ce n'est pas non plus l'extase, mais pendant un instant, il croirait qu'on lui pardonne. Un peu de répit.
Les langues se dénient, le Master s'exprime un peu plus que la fois dernière, sans hurler. Et même une légère gêne, il se passe la main derrière la nuque quand les dernières paroles lui échappent. Ce à quoi Charlie réagit rapidement.
Il doit probablement le prendre pour un fou. Et si devoir s'exprimer reste un obstacle pour le rouquin, donner plus de détails est un challenge.
Relevant les yeux sur l'artiste, le jeune homme laissa échapper un léger rire jaune. Vas lui expliquer ça toi!


"Et bien disons que ça doit être brutal de conseiller un type qui sort avec la femme de ses rêves."

Parce que oui, selon lui, les sentiments de Charlie pour Mitsu sont encore intactes. Ce pourquoi il avait réagis violemment à leur dernière rencontre. En même temps, si ta meuf se laisse toucher à moitié nue par un gars qui crush sur elle, tu fais pas un collier de dents?
Mais lui, Charlie, il vient se poser au calme et t'annonce: mec, elle t'aime grave, joues pas aux cons.
Trop de frontières entre eux. Trop de différences.
Alors oui, Ys est plus fort que lui physiquement. Il n'avait eu aucun mal à le faire plier sous sa violence. Mais Charlie, son honneur est humble et pas abîmée malgré tout. Voilà ce qui les oppose.


"J'aurai jamais su agir comme toi."

Si il lui avouait son point de vue, des excuses, le plus incroyable n'est pas pour maintenant. Lorsqu'ils se recroiseront dans les couloirs, quelle sera leur attitude? Probablement un simple "salut". Ce n'est pas plus mal. C'est correct. De toute manière, il n'est pas question de créer une amitié. Enfin, ça, l'avenir nous le dira.

Lâchant un soupir en songeant aux éventualités futures quelques peu exagérées, le Master se baisse pour ramasser la boite et ses contenants.


"Je ferais d'autres... "

C'était sorti naturellement, comme une évidence. Quand il le réalise, le jeune homme affiche de grands yeux. Merde! C'est mort là!! Il en avait déjà trop dit, il ne voudrait pas paraitre pour un faible d'avantage. (Oui, avouer et s'excuser c'est faible.... Quand le malaise te rend con)
Réagissant au quart de tour, Ys se redressa soudainement avec la boite entre les mains, un sourire crispé aux lèvres.


"Enfin je veux dire que je vais tout faire pour retrouver la personne qui te les a envoyé. Euh, enfin déposé devant ta porte. Comme ça, elle t'en refera d'autres! Je suis sûr qu'elle sera d'accord en plus."


Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Faut pas croire mais j’aime les œufs durs…( Pv Charlie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant