Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash]
##   Ven 1 Fév 2019 - 14:47

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.




Il est des jours où l'on aime prendre du temps pour soi. Alice prenait le plus souvent de son temps pour les autres, de par ses activités multiples et parce qu'elle aimait passer du temps avec ses amis. Alice avait eu cours le matin même, elle avait ensuite été à la bibliothèque avec les soeurs Evrard et Nicolas pour travailler tous ensemble, et puis elle avait gardé sa fin d'après-midi pour elle. Il faisait relativement chaud pour la saison, et le soleil était bas en cette fin de journée. Bas, mais chaud et présent. Alice décide d'aller s'amuser un peu, de lâcher prise un moment. Elle alla méditer un peu dans son arbre préféré, se connectant fort aux éléments qui l'entouraient.

Une fois son moment de concentration passé, elle descendit de son perchoir et se dirigea vers l'orée de la forêt, là où se trouvait le champs de fleur, nu pour aujourd'hui. Nathanaël n'avait probablement pas eu le temps de s'en occuper tout de suite, elle lui proposerait de faire quelque chose avec le club de jardinage éventuellement. Très en contact avec le sol, Alice retira ses chaussures pour les englober de terre : avoir chaud et établir une encore meilleure connexion. Elle respira un peu les yeux fermés et commença à chantonner, comme pendant ses heures d'amusements et de création perdues.

« C'est le temps de l'amour, le temps des copains, et de l'aventure,
Quand le temps va et vient, on ne pense à rien, malgré ses blessures,
Car le temps de l'amour, c'est long et c'est court,
Ca dure toujours, on s'en souvient.
»


Elle se mit doucement à danser, d'un pied sur l'autre, balançant ses hanches, laissant flotter autour d'elle ses cheveux aux pointes rouges décolorées, les yeux fermés. Avec douceur, elle avançait en suivant la ligne des arbres, et lentement, commençait à lever les bras.

« On se dit qu'à 20 ans, on est les rois du monde,
Et qu'éternellement, il y aura dans nos yeux tout le ciel bleu.
C'est le temps de l'amour, le temps des copains, et de l'aventure...
»


Alice ouvre ses yeux, bleu comme le ciel, et ouvre ses mains. Doucement, tout autour d'elle, suivant ses pas, des perces-neige pointent le bout de leur tête, éclosent gentiment. Ils semblent tous solides, vifs et bien décidé à rester là pour un petit moment. Alice en fait pousser tout le long derrière elle.

« Un beau jour c'est l'amour, et le coeur bas plus vite,
Car la vie suit son cours et l'on est tout heureux d'être amoureux...
»


Alice danse, chante, elle brille sous les rayons du soleil qui viennent caresser son visage. Elle se remplit de sa propre douceur, après l'avoir donné aux autres. Alice se sent bien, Alice est heureuse en ce moment, elle est heureuse où elle est, elle aime sentir les arbres et leur énergie stable et endormie de l'hiver, elle aime sentir la fermeté de la terre sous ses pieds, sans faire particulièrement attention à la personne qui se tient non loin et dont elle sent la pression des pieds depuis qu'il est arrivé. Elle ne le connaît pas, elle ne reconnaît pas le tourbillon de ses pensées. Elle se sent bien, ne va pas vers lui directement, mais tout dans sa posture, son sourire, sa façon d'être, laisse à l'inconnu l'occasion d'entrer dans sa ronde douce, et solaire.


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Ven 1 Fév 2019 - 18:05
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Le printemps arrivait surement bientôt. Tu pouvais le dire en sortant du dortoir, rien qu’en regardant le ciel et le soleil qui allait vers l’horizon. Après la mort de l’automne et la blancheur de l’hiver, venait la renaissance du printemps. Chaque saison avait sa propre particularité, ses défauts mais aussi ses qualités et ses magnifiques couchers de soleil. Peu importe la saison, peu importe où à travers le globe, à la mer, dans le désert et même en haut d’une montagne, le couché et lever de soleil un évènement journalier que nombreux ignorait, mais qui te fascinait. Tu pouvais te rappeler toujours avoir ressenti une certaine mélancolie en regardant l’astre chuter par-delà l’horizon… Et à cet instant présent, tu voulais te souvenir de cette mélancolie… Peut-être qu’elle pouvait t’aider, t’encourager et réveiller en toi le roi que tu pensais être avant.

Recouvert de peu de vêtement, un ensemble noir avec tes précieux bijoux. Tu te dirigeais vers le meilleur endroit pour observer le coucher de soleil en ce début de printemps chaleureux. Les champs de fleurs, on t’en avait parlé à de nombreuses reprises. Des champs magnifiques proches de la forêt et du stade étonnamment. Une plaine qui prenait de magnifique couleur arc-en-ciel quand les bourgeons finissaient par éclore… Peut-être ils avaient déjà éclos… Pour le coup tu ne savais pas le dire. Ton esprit n’était plus vraiment à sa place en ce moment. Tu laissais bien trop ton esprit voyager et éviter cette pensée qui te tourmentait l’esprit… Car même si t’as discussion à la porte t’avait bien fait comprendre que tu devais trouver ta place… Un doute restait en toi, le même doute qui était en toi depuis le début, un doute qui refusait de partir. Qui restait accroché à toi, tenace comme … Comme si elle faisait juste partie de toi.

Alors que tu traversas le monde pour rejoindre ton objectif, tu vis qu’une personne avait déjà pris la place ou plutôt … Offrait un merveilleux spectacle aux fleurs qui l’entouraient. Comme si tu venais non pas de trouver ton soleil couchant, mais une étoile dansant à cœur ouvert et chantant d’une douce voix. Un très joli brin de voix, une peau très claire des yeux azurés et une présence rassurante… Nan, partager le coucher de soleil avec elle sera un plaisir, rien de plus.

Cependant, tu remarquas un changement dans sa danse… Tu n’étais pas certaine mais tu pouvais presque dire avec conviction qu’elle t’invitait à chanter avec elle et venir danser. Au fond, tu le sentais, tu voulais venir danser avec elle et pouvoir voir le monde d’une douce lumière comme elle mais … Nan, si tu venais avec elle, tu ne ferais qu’une seule chose. Ruiner son rythme et sa merveilleuse musique. Une musique que tu voulais entendre jusqu’à la fin, chanter par elle et pouvoir juste l’applaudir à la fin… Juste l’applaudir, et bien tu aurais toi aussi une musique à chanter mais … Chanter par-dessus sa chanson serait juste traitre de ta part et très mal poli. Donc sans un mot, tu te posas contre un arbre en souriant calmement. La regardant juste danser, espérant noyer ton vide par n’importe quel sentiment mais cela semblait presque … impossible.


Theme
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Lun 4 Fév 2019 - 12:47

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Le jeune homme qui l'écoutait chanter ne s'avança pas, ne s'approcha pas. Il restait proche des arbres, profitant elle l'espérait de sa chanson et de sa danse. Alice partageait tout à ce moment-là, y compris l'énergie qu'elle donnait au sol pour faire naître toutes ses petites fleurs. Elle continuait de déambuler lentement, chantant clairement au milieu du champs de fleur, qui sous ses pieds, bien en ligne en face de la forêt, devenait tout blanc. Elle ne voulait pas non plus prendre toute la place, c'est pour cela qu'elle ne traça qu'une ligne.

« Car le temps de l'amour,
Ca dure toujours, on s'en souvient,
On s'en souvient, on s'en souvient.
»


Elle termina tranquillement sa chanson. S'arrêtant de bouger, elle se tourna face au Soleil et ferma les yeux un instant, profitant de sa chaleur sur son visage, des petits picotis revivifiant au milieu du froid. Les pensées du jeune garçon se tendaient vers elle, concentré sur ses mouvements juste avant qu'elle n'arrête de danser. Lorsqu'elle abaissait ses barrières, elle se voyait tourbillonnant au milieu des perce-neige. Elle s'approcha un peu de lui en souriant, toute douce qu'elle était.

Elle ne faisait aucun bruit de pas, ses pieds nus recouverts de terre adhérent parfaitement au sol sans même qu'elle n'y fasse attention. Elle avait tant pratiqué ce genre d'exercice qu'il était devenu évident pour elle, très vite après être devenue Etoile. Elle sourit au jeune homme dans une grande douceur.

« Bonjour. C'est gentil de m'avoir écouté, merci à toi. »

Ses yeux couleur glace dans la lumière de l'hiver se posèrent dans les yeux rougeoyant du jeune garçon. Il n'était pas bien couvert par un temps si froid, mais peut-être n'était-il pas frileux. Peut-être venait-il d'un pays très froid, sa peau mate pourrait en être la preuve. Mais il avait un visage typé et elle doutait de cette hypothèse. Peut-être tout simplement était-il Feu. Alice ne s'était pas beaucoup entraîné à ressentir les différences d'aura entre les affiliations, qu'elle discernait pourtant de mieux en mieux. Elle su par ailleurs qu'il n'était pas Etoile, Initié très certainement.

Ajustant ses barrières mentales, Alice tentait de ne pas trop écouter ses pensées pour respecter sa présentation propre avant toute chose. Et puis de toute façon, Alice ne parlait pas de tout ce qu'elle entendait, n'aimant toujours pas vraiment l'idée d'entendre les pensées de toutes les personnes qui l'entourent, malgré sa maitrise.

Elle penche légèrement la tête sur le côté avec un sourire doux sur les lèvres, sans lâcher le brun du regard.

« Tu étais à la recherche de quelque chose, ou simplement en promenade ? »


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Lun 4 Fév 2019 - 17:28
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Profitant de la vue et de la danse tu observas la demoiselle devenir un art vivant, chantant et dansant au gré du vent et créant sa propre ambiance lumineuse avec les fleurs et le soleil se dirigeant vers l’horizon. Voilà qui était bien magnifique à regarder. Sa communion avec la nature était étonnante … Un peu trop même… Il n’existe pas de pouvoir contrôlant la nature à ta connaissance mais la terre oui … Serait-ce cela ? Ou bien juste que tu venais de tomber sur une femme d’exception ? Dans un cas o dans l’autre tu te posas contre un arbre pour te reposer en observant chacun de ses mouvements…

Fatiguer ? Reposer ? Oui, ton corps était pour le moment faible et fatigué assez rapidement, tu ne savais pas vraiment l’origine de cela, mais toi qui avant pouvais faire toujours plus sans jamais t’arrêter, ressentais de gros moment de fatigue. Pas de maladie ou d’infection, nan… Tu n’avais juste pas l’envie de te fatiguer, cette douce envie avait disparu de ton corps. Tu n’avais aucune idée, mais tu ne pouvais faire qu’une chose, attendre. Attendre te reposer.

Tu restas contre ton arbre observant la danse de la demoiselle et l’harmonie qu’elle apportait avec elle mais … Oui, tu avais fortement envie de chanter mais tu ne voulais pas gâcher et surtout tu ne sais pas si tu pouvais être capable d’être comme elle. Tu étais fait pour être roi, mais rien ne dit que ta voix pouvait porter autant qu’elle. Étais-tu jaloux pour autant ? Nan, l’humain a ses avantages et ses défauts et chaque humain à ses propres qualités, elle pouvait chanter haut et fort, d’une voix mélodieuse, se mélangeant à la nature, elle ne pouvait pas diriger comme toi un peuple et faire autant de sacrifice que toi pour ceux-ci, peu de personnes pouvaient être roi et reine mais … Serais-tu seulement un bon roi ?

Elle arrêta alors sa danse et tu t’avanças vers elle en applaudissant doucement. C’était vraiment magnifique… Mais tu ressentis alors un léger vide … En arrivant ici, ce n’est pas ce que tu aurais dit. Non … Tu aurais plutôt dit que ça aurait pu être mieux car il faut toujours avancer … Tu secouas un peu ta tête cherchant à remettre tes idées en place. Elle te remercia alors de l’avoir écouté. Tu souris gentiment.
« Merci à toi d’avoir continué malgré ma présence. Je connais trop de personnes qui seraient partie en me voyant arriver, mais cela prouve que tu es fier de ce que tu fais. Et ceci est déjà magnifique en soi. » Contrairement à toi, elle avait toujours quelque chose que tu n’avais plus … la confiance en soi.

Au même moment son regard plongea dans le tien, de magnifiques yeux glacés … ou plutôt gris comme les vagues d’un océan. Un magnifique regard rempli de bonheur et de joie, un regard splendide que tu aurais aimé observer de plus près car après tout … Les yeux sont le miroir de l’âme. Elle te posa alors une question, une question que tu répondis avec plaisir.
« À la simple vue d’un coucher de soleil et d’un endroit magnifique pour l’observer. Mais on dirait bien que le destin a voulu nous faire rencontrer ici. Alors pourquoi ne pas discuter en regardant le soleil se coucher ?  À moins que d’autres fleurs aient encore besoin de votre douce voix quelque part à Terrae bien sûr. » Tu souris alors gentiment, lui faisant comprendre par ta blague que si elle souhaite partir, tu ne la retiendras pas.


Theme
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 


Dernière édition par Arash Ilios le Mar 5 Fév 2019 - 15:32, édité 1 fois
##   Mar 5 Fév 2019 - 11:55

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Alice aimait danser, elle aimait chanter, et ça depuis toujours. Ce n'était pas pour rien qu'elle suivait des études de musicologie, en plus de s'intéresser de toutes parts à l'art, et qu'elle le partageait avec tous ceux qui pouvaient en avoir envie. Cette chanson là néanmoins, était plus intime, plus personnelle. C'était une chanson de ses parents qu'elle chantait aujourd'hui en pensant à sa Lune, à la Cool Patrol, à ses amis proches. C'était une chanson qui avait une valeur à ses yeux, une importance dans son coeur. Malgré cela, Alice avait accepté de la partager avec un parfait inconnu, qui l'écouta avec respect.

Le jeune homme l'applaudit avec douceur, ce qui touche la petite Terre. Il la remercie elle aussi de lui avoir offert ce moment, malgré sa présence elle avait continué. Elle hoche un peu la tête, accompagnant ce geste d'un léger rire. C'était un rire de joie, simplement. Alice souriait en plissant les yeux un instant, toute honnête qu'elle est.

« Oh, c'est gentil, merci beaucoup ! Je suis contente que ça t'aie plu. »

Elle sourit, accepte le compliment avec facilité et s'en sent heureuse. Alice s'ouvre à l'inconnu comme elle le fait chaque fois, elle ne cache rien de ses sentiments, elle est heureuse de le croiser sur sa route. Doucement, les pensées du jeune homme effleurent l'esprit d'Alice. Elle voit, entend et sent comme une mélancolie chez lui. Il a l'air à la fois heureux d'être là, mais aussi... Plein de doutes. Elle ne dit rien pourtant, et écoute sa réponse sans le lâcher du regard.

Les couchers de soleil, hm ? Alors lui aussi, il était adepte de ces moments-là ? Comme beaucoup de monde après tout, mais Alice aussi, appréciait tout particulièrement ces spectacles. Avec finesse, le jeune homme lui propose de rester avec lui pour observer la descente du Soleil, ce qui fait sourire Alice tendrement.

« Ce sera avec plaisir que je partagerai ce moment. »

Elle se mit à rire de nouveau lorsqu'il évoqua les fleurs, l'air amusée par sa petite blague. Elle répondit néanmoins, en levant sa main vers les fleurs près d'eux, toujours avec son doux sourire.

« Les fleurs n'ont pas besoin de moi, tu sais. Et puis quelque part, je suis les fleurs. Ces fleurs-là en tout cas. »

Ces plantes étaient nées de l'énergie vitale d'Alice, elle 'était suffisamment entraînée pour ne plus avoir besoin de graines pour les faire naître. Elle était un peu ces fleurs -là, elle ressentait leur énergie, leur vie. Elle finit par se tourner un peu plus vers la lumière du soleil sans cesser de faire face au garçon. Elle ferma un instant les yeux, puis les rouvrit pour regarder au loin dans le ciel.

« Il va être magnifique aujourd'hui. Au fait, je m'appelle Alice. »


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Mar 5 Fév 2019 - 18:41
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Elle semblait bien paisible et calme. Faisant un avec la nature, pas très étonnant pour une terre d’être aussi proche de dame nature. Tu la regardas calmement, te sourire et apprécier tes remarques. Effectivement, elle semblait apprécier ce qu’elle faisait et n’était pas gênée de le montrer, cette personne était fière d’elle et … Est-ce que tu pouvais la pousser à s’améliorer encore ? Nan, pour la première fois ici, tu avais l’impression que tu venais de trouver une personne ayant trouvé sa route et n’ayant pas besoin de toi pour le moment… Enfin, nan ce n’était pas la première. Hideko avait prouvé contrairement à ce que tu pensais qu’elle n’avait pas besoin de ton aide et qu’elle vivait sans mal sans ton aide. Elle avait trouvé sa lumière, et cette femme de la nature aussi.

Mais étrangement, tu ressentais quelque chose d’autre. Une sorte de honte.  Tu aimais le fait de voir une fleur épanouie sans ton aide mais … tu étais jaloux de savoir que cette fleur n’avait pas besoin de ta lumière… et tu te dégoutais d’avoir eu pendant une seconde l’idée de voir la voir partir vers les ombres pour venir la sauver de ta lumière. Tu secouas ta tête pendant une seconde effaçant de cela. Ce n’était pas acceptable de toi, ton état empirait de seconde en seconde. Juste espérer qu’une inconnue tombe dans le mal pour venir la sauver et gonfler à nouveau ton ego. Nan ! C’était indigne de toi, tu poussas un léger soupire en l’écoutant attentivement, cherchant à éloigner ses pensées noires.

Elle avait apprécié tes réflexions, et était d’accord avec toi. Elle voulait bien partager ce moment avec toi… Mais tu ne demandais pas vraiment la permission pour le coup, tu comptais voir le coucher de soleil avec ou sans elle. Mais alors que tu blaguas sur le fait qu’elle pourrait aller danser pour d’autres fleurs, elle apporta une réflexion assez étrange.  Tu haussas un sourcil en étant légèrement choqué. Elles sont … elle ? Voilà qui était … particulier. Si tu pensais pour l’incarnation du soleil. Est-ce qu’elle pensait pour dame nature ? Si c’était le cas, ça expliquerait sa gentillesse et l’aura douce qu’elle dégage.

Elle tourna la tête vers le soleil et tu fis de même sentant sa chaleur et sa lumière réchauffer chaque partie de ton corps et ton visage. C’était plus que plaisant, c’était presque parfait à ce stade-là. Tu ne dis pas un mot profitant de la chaleur et écoutant la nature. Elle semblait parler à travers le bruit du vent mais … Tu ne pouvais pas le comprendre, la seule chose que tu comprenais, c’était le soleil. Tu savais ce qu’il disait chaque fois en se couchant et en se levant, à son apogée ou lorsqu’il était caché par les nuages.
« Ravi de te rencontrer Alice, je suis Arash… Et si tu veux bien me le permettre… C’est assez gênant, mais j’ai envie de profiter un peu du soleil tant qu’il est présent pour le faire… Tu pourras me dire si c’est bien et assez bien pour rembourser la magnifique chanson que tu m’as offerte. »

Tu t’avanças doucement pour te mettre entre Alice et le soleil avec une idée en tête. Laquelle ? Et bien, on t’a toujours dit que tu étais bon chanteur, et dame nature venait de te faire une magnifique sérénade. C’était à toi de lui rendre la pareille et chanter pour elle comme le soleil chante pour la terre et les personnes vivantes dessus, pur ou malveillant.

Tu te tournas pour te mettre face à elle, main droit sur le cœur, et vidant ton esprit pour penser à chaque coucher de soleil que tu as pu voir dans toute ta vie. Tu inspiras en fermant les yeux pour commencer.





D’une voix bien plus douce, tu commences à chanter cette simple chanson que tu connaissais si bien et qui t’avait tant marqué à travers ta vie et ton existence. Car en la chantant à cette demoiselle, tu n’avais pas l’impression de chanter que pour elle, mais de chanter pour toutes les personnes à travers le monde… Comme le soleil qui voulait recouvrir le soleil de sa lumière.




Chaque parole était pour toi important et avait une signification. Aussi simple cette chanson puisse-t-elle être. Pour toi, cette chanson avait été révélatrice il y a longtemps et encore une fois tu espérais que ça puisse être me cas. Que comme elle tu puisses éclairer et être éclairé à nouveau.




Tu partis alors plus fort encore, chantant de toute ton âme et mettant toute ta force dedans. Tel un chanteur dans un opéra, tu tendis la main devant toi comme pour atteindre la foule alors que la seule personne en face de toi était uniquement cette gente demoiselle et les fleurs qui t’entouraient… Pourtant … tu voulais que cette chanson puisse atteindre le plus de gens possible comme elle t’avait atteint, tu voulais transmettre la flamme en ton cœur.




Alors que tu finis ta chanson, tu pouvais entendre à nouveau sa douce voix, la voix de la femme qui t’avait chanté ceci il y a longtemps, la femme qui avait allumé cette flamme en toi. Tu fermas les yeux et soupiras en ouvrant un œil vers la demoiselle. « Alors ? Qu’en pense dame nature ? »


Theme
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Jeu 7 Fév 2019 - 22:36

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Alice écoute les interrogations du garçon lorsqu'elle s'adresse à lui, et qu'elle s'ouvre. Elle se sent bien, Alice se sent pour la plupart du temps aussi bien que cela. Le grand brun lui, semble se poser des questions sur elle, mais celles que les gens se posent d'habitude. Il se tend vers elle, comme pour essayer de voir... De voir quoi ? Oh, Alice le voit tourner : la lumière, elle la voit comme elle entend le terme, clairement. Est-il en train de penser qu'Alice est pleine de lumière comme beaucoup de ses amis le pensent parfois, et comme elle leur rend, ou quelque chose d'autre ? Elle n'entre pas dans les détails, se contentant de ce qui lui parvient par nature.

Il avait l'air un peu las, et Alice espérait qu'il allait bien... Au moins un peu, on ne peut jamais vraiment se dire que les gens vont bien à Terrae. Non, mais on peut essayer de les faire aller de leur mieux, c'était déjà énorme. Il pensait à de la lumière, Alice avait compris depuis quelques temps maintenant qu'elle était sa propre lumière. Alice avait éclairé bien des chemins, redressé bon nombre de vies, elle avait échoué aussi, et cela l'avait rendue plus forte, plus brillante encore. Elle avait été aidée à plusieurs reprises, mais elle avait décidé depuis toujours, elle s'en rendait maintenant compte, qu'elle était sa seule sauveuse, qu'elle était sa propre lanterne, son chemin, et elle-même à la fois. Et Alice, en effet, allait bien.

Elle se mit à rire de façon amusée, toujours pas moqueuse, lorsqu'elle vit les traits d'Arash être surpris de sa réponse : elle était ses fleurs. Ces fleurs précisément. Elle n'y voyait rien d'extraordinaire, elle usait simplement de son pouvoir pour créer de belles choses, les Terres avaient tous ce pouvoir aussi étrange que merveilleux de faire naître des plantes. Elle n'y voyait rien de spécial et ça l'amusait de voir le visage tout surpris d'Arash, son regard restait plein de tendresse.

« Le plaisir est partagé Arash. Je t'en prie. »

Elle lui sourit, nullement surprise de ce qu'il allait faire : elle l'avait entendu de nouveau. Alice, remonte un peu tes barrières, n'importe pas les inconnus de la sorte. La jeune Terre fabrique alors son bloc mental pour éviter de trop entendre Arash. Le jeune homme se plaça fasse au Soleil, le cachant à Alice, qui se dit avec douceur qu'il ne devait pas beaucoup aimer partager pour vouloir se mettre à ce point en valeur. Cela ne la dérangeait nullement. Elle reste debout et observe le jeune homme commencer à chanter. Il avait une belle voix, claire et ronde, et il semblait vivre sa chanson. Des paroles anglaises, Alice se concentre pour bien comprendre, éteint sa puce pour ne pas avoir de traduction automatique.

Elle l'écoute jusqu'au bout en souriant. Il chantait bien, il avait l'air heureux, fier de chanter devant elle à son tour. C'était de douces paroles à ce qu'elle en comprenait, bien qu'un peu mélancolique. Il se donna un côté théâtral, peut être tant pour accompagner au mieux sa voix et son intention que pour crâner un peu, Alice ne cherche pas à savoir précisément, ce n'est pas important. Alors qu'il termine paisiblement sa chanson, les yeux d'Alice brillent, et son sourire a l'air tout émerveillé. Lorsqu'il termine, elle applaudit avec l'enthousiasme des enfants comblés tout en souriant.

Il s'adresse à elle de façon très étrange tout à coup, ce qui tira un nouveau rire à la Terre. Dame nature ? C'était beaucoup, et si peu par rapport à tous les noms qu'on avait pu lui donner. Elle était un Soleil, Charles Alice Xavier, elle avait été un magnifique oiseau, une mésange, une princesse, mais c'était la première fois qu'elle était Dame Nature.

« Dame nature ? Parce que j'ai fait pousser des fleurs ? Tu m'en vois très touchée, c'est un beau surnom. »

Elle sourit alors de toute ses dents, et s'avança un peu vers lui, pour retrouver à son tour la lumière du soleil couchant, sans le lâcher des yeux. Il était droit et fier, il était Feu, il était fougueux et doué, elle n'en avait aucun doute. Malgré tout, sa chanson et ses pensées les plus fortes laissaient transparaitre des doutes, des failles, des ébranlements. Il était bien plus grand et plus épais qu'Alice, il dégageait une aura naturelle vibrante. A côté, Alice se sentait toute petite mais pas moins en force. La jeune femme, malgré les apparences, n'est pas en reste. Elle lui souriait avec sincérité.

« C'était très beau. Cette chanson compte pour toi, c'est très généreux de ta part de la partager avec moi, merci pour cet instant. »

Elle enchaîne avec toujours autant de douceur et de légèreté.

« Est-ce que la force de cette chanson et ton amour pour celle-ci est en lien avec ton admiration pour les couchers de soleil ? »


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Ven 8 Fév 2019 - 17:48
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Voilà qui fut … légèrement gênant. Tu devais l’avouer. Malgré ta grande fierté et ton sens moral défiant toute logique, ce qui t’aidait d’une certaine manière à ignorer l’avis des autres, ce tête à tête et cette sérénade te gênaient d’une certaine façon. Il y avait aussi un autre point très important… Cette chanson comptait énormément pour toi. Tu refusais de la chanter faux, trop de souvenir y était lié et tu ne pouvais pas l’oublier. Pas elle, aucune chance, pas moyen. Tu devais chanter avec toute ton âme pour elle.

Malheureusement, tu fis si concentré dans ta chanson que tu ne vis même pas le visage de la demoiselle devant toi. Un sourire adorable et souriant. Nan, tu ne voyais qu’une chose. Une personne du passé. Mais enfin tu retombas sur tes pieds et posas une question simple à dame nature. Elle rigola d’abord à ton beau surnom que tu lui avais trouvé. Mais elle avait tort, tu ne pensais pas à cela parce qu’elle avait juste fait pousser des fleurs, loin de là. Tu voyais plutôt dame nature à travers son regard. Sa gentillesse, sa passion, son amour. Tu pouvais le voir à travers son regard de glace. Malgré le froid naturel qui s’en dégageait, elle avait aussi une autre forme d’aura qui en ressortait. Tu lui souris amicalement, voyant qu’elle semblait apprécier ton surnom, mais elle ne répondait pas encore à ta question. Elle remarqua facilement que cette chanson était très importante pour toi, tu lâchas alors un petit rire en souriant encore plus. Ce compliment t’allait en plein cœur, tu aurais bien voulu que ça soit quelqu’un d’autre mais tu ne pouvais refuser un compliment de dame nature elle-même. Ce serait juste impoli d’agir de cette façon.

Elle continua en te posant une question bien spécifique, mais assez logique à travers les quelques minutes qui sont passés entre vous deux. Tu posas tes mains sur tes hanches en levant les yeux vers le ciel bleu qui commençait à se mélanger de rouge et de noir alors que le soleil partait lentement.
« Pas vraiment malheureusement… Enfin, pas dans l’état physique, peu dire mais bien plus spirituel… »Tu regardas la demoiselle avec des grands yeux remarquant que t’expliquait peut-être un peu mal.« Je n’aime pas me réexpliquer mais tu le mérites bien après ta magnifique prestation. Pour faire cours, j’ai un souvenir très précieux, un souvenir lié à cette chanson. » Tu croisas alors les bras en regardant à nouveau le soleil qui voyageait si loin mais si proche de vous en même temps. « Une personne aussi… Une personne très importante pour moi. » Rien qu’en regardant le soleil, tu pouvais la voir elle… Sa peau magnifique, son corps parfait, son sourire chaleureux et son regard doré. Tu étais un soleil, mais elle l’était aussi bien que toi.


Theme
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Sam 9 Fév 2019 - 17:36

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Alice sent qu'en cet instant, lorsqu'il termine de chanter, ils se retrouvent tous les deux dans un moment en suspens. Ces moments où l'on perd l'équilibre, on ne tombe pas mais on pourrait peut-être. Ces moments incertains qu'Alice créait souvent sans le vouloir. Tout était sensible chez lui, cette situation était sûrement encouragée par les doutes qu'il avait avant même qu'il ne la rencontre. Arash se mit lui aussi à rire devant le compliment d'Alice, elle est heureuse que cela le touche.

Ses paroles étaient significatives, elles pouvaient avoir tout un tas de sens différents, et elles en avaient un important pour lui. C'était visible, c'était encore plus évident lorsqu'on l'écoutait chanter. Le chant fait souvent ressortir des émotions qu'on ne contrôle pas, peut être était-ce aussi pour ça qu'Arash n'était pas tout à fait serein à cet instant. Il répondit néanmoins à sa question, tout pensif qu'il était.

Sa réponse n'était absolument pas claire, elle ne voulait rien dire en fait, puisqu'une chanson n'avait rien de physique, ni un sentiment. Un coucher de soleil l'était déjà un peu plus, mais il était surtout sensation et subjectivité, mais la seule chose que garda Alice de sa réponse était qu'il y a un lien effectivement, indirect très probablement, mais un lien. Peut être un souvenir, un mélange de choses qui font qu'on associe une chose à une autre sans rapport évident entre les deux. Alice acceptait tout à fait sa réponse vague, sans demander de précision.

Le jeune garçon se sentit pourtant l'envie de lui expliquer mieux, ce à quoi Alice répondit avec tout l'attention qu'elle pouvait lui donner. Elle se douta qu'elle avait laisser voir sur son visage l'incompréhension de sa réponse, sans pour autant la rejeter. Elle lui sourit tendrement pour le remercier de nouveau pour sa confiance. Il n'était pas obligée de lui confier une telle chose. C'était important, c'était très probablement sensible également. Elle l'écouta jusqu'au bout, quand elle vit soudain un corps, un visage, un regard doré. Elle comprit rapidement qu'Arash pensait à ce moment-là à son souvenir. Elle ferme les yeux un instant avant de les rouvrir pour regarder le ciel elle aussi.

« Hm. Tu l'aimes n'est-ce pas ? »

Alice parlait d'amour, pas nécessairement au sens où on l'entend, mais de l'amour que l'on porte aux personnes chères en plus d'être importante. Parce que cette femme n'était pas simplement importante, elle était bien plus pour Arash, Alice peut le comprendre. Elle finit par ajouter avec un sourire tendre, et sa voix résonne dans les graves, vibre d'amour à son tour.

« Je comprends. Les couchers de soleil parlent aussi à mes souvenirs. Des souvenirs de personnes importantes. »


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Sam 9 Fév 2019 - 18:19
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Est-ce que tu venais juste de te confier à dame nature ? Très certainement. Est-ce que ç te gênait de parler de tes sentiments à cette demoiselle ? Pas du tout. Comme toi, elle brillait. Elle baignait dans une douce lumière éclairant les personnes qui l’accompagnaient ou la suivait. Comme toi, elle était un phare, une icône, un symbole de ralliement. Est-ce qu’elle était le soleil pour autant ? Nan, pas du tout, elle était dame nature. Si tu éclairais les ombres des autres par ta présence, aidant n’importe qui et lui apportant conseil, lumière et l’aidant de ton mieux. Mais elle était différente. Elle était plus sensible que toi, tu pouvais le ressentir malgré son regard de glace. Elle te connaissait à peine et pourtant en t’ouvrant un peu, elle t’éclairait de sa bonté. Peut-être tu n’avais que juste été toucher par sa gentillesse et sa magnifique chanson qui semblait venir du fond de son cœur. Peut-être était-ce pour cela que tu te confiais à elle, sa chanson avait prouvé que tu pouvais lui faire confiance et comme dame nature, elle pourrait peut-être soigner ton problème à la racine.

Elle te sourit à nouveau aimablement, écoutant ce que tu avais à dire même si ta gêne t’empêchait de parler correctement et ressemblait plus à un charabia qu’autre chose. Mais c’était ce que tu pensais, et tu pensais avant tout à elle. À cette femme qui t’a tant aidé au cours de ta vie et ta jeunesse… Celle qui avait allumé ta flamme et donner le courage d’avancer vers le meilleur. Elle te posa alors une simple question qui portait pourtant beaucoup de sens. Une question qui ferait réfléchir n’importe qui pendant une seconde sauf toi. Tu l’avouas sans le cacher.
« Oui, je l’aime. » Et tu l’as toujours aimé, cette pensée venait du plus profond de ton âme et du fond de ton cœur. Il ne portait aucune attention malsaine ou mauvaise. Juste un amour profond et pur.

Tu restas face au soleil, les mains dans les poches réfléchissant à ce qu’elle t’aurait dit de faire dans cette situation. Elle était loin de toi maintenant que tu étais arrivé à Terrae, trop loin pour aller la voir. Quand tu reviendrais en Egypte, tu iras la voir, il le fallait. Tu voulais juste la revoir encore une fois de plus.

Tu souris pensant à ce que tu pouvais juste faire maintenant. Elle … Nan, parler à sa place serait juste insultant pour elle… Tu devais avancer avec ce qu’elle t’avait appris. Alice reprit en expliquant que pour elle aussi, le coucher  de soleil rapportait des souvenirs de moment précieux et personnes précieuses. Tu aurais voulu lui poser des questions sur les personnes à qui elle pensait mais non… Dame nature méritait un peu plus de vie privé que cela. Cependant, fongueux et encore et toujours tête de mule comme le bon feu que tu étais, tu lui demandas gentiment en t’asseyant par terre face au soleil et en évitant d’écraser trop de fleur
« J’imagine que tu les aimes aussi n’est-ce pas… Est-ce qu’il t’arrive aussi parfois de ne pas être satisfait par ton simple souvenir et vouloir revenir dans le passé pour revivre ces moments ? »


Theme
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 


Dernière édition par Arash Ilios le Lun 11 Fév 2019 - 16:31, édité 1 fois
##   Lun 11 Fév 2019 - 15:21

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Alice l'entendait penser sans forcément s'en rendre compte, elle se voyait elle, elle voyait d'autres significations qu'elle n'interprétait pas, mais elle se voyait elle. Il venait de lui dire quelque chose d'important, et la Terre y accordait beaucoup de respect. Elle sentait qu'il s'appuyait sur ce fait, sur cette confiance rapide qu'il trouvait probablement un peu folle. Alice avait très tôt arrêter d'avoir peur de donner sa confiance, et trouvait ça tout naturel. Le fait de faire confiance mettait souvent les gens en avant et les encourageaient à avancer, d'une façon ou d'une autre. Ou tout simplement à se sentir bien pendant quelques instants, ce qui était déjà pour Alice, quelque chose d'énorme. Elle savait qu'elle pouvait donner l'effet inverse, comme avec Asbjorn, qui l'aimait trop pour l'abîmer.

Arash n'hésita pas pour répondre, même le temps d'analyser la question. Il répondit par l'affirmative, comme si c'était évident, et Alice sourit. Ca l'était, dans ce cas. Il l'aimait fort, elle pouvait l'entendre, et tout simplement le déduire de sa façon de parler d'elle. Elle ne savait pas qui était cette femme, où elle était ou même ce qu'elle avait pu faire pour le garçon, elle comprenait simplement qu'elle était une étape importante dans l'histoire du Feu, et cela lui suffisait.

Le silence revint, bienvenu aux yeux d'Alice, apaisant devant le spectacle que leur offrait le ciel. Alors qu'il pensait à retrouver cette femme, Alice eu une pensée pour Bahir. L'homme vieillissant avait-il lui aussi droit à un aussi beau spectacle ? Il devait faire froid en dehors de la cabane, Alice l'imagine assis au coin du feu, au milieu des poufs en couleur, en train de dessiner ou de lire de ses yeux aveugles une histoire qu'il connaissait déjà par coeur.

Arash semble hésiter quelques instants avant de finalement lui poser une question de sens. Alice resta debout un temps. Elle hocha la tête : bien sûr qu'elle les aimait. Elle l'avait raconté à mainte reprise, comment le jour et la nuit représentait chacun de ses deux parents, et qu'ils étaient réunis tous les trois pour les couchers et lever de soleil. Alice préférait ces moments d'entre deux, c'était elle, c'était l'union de Luna et Bahir. Arash continua sur sa lancée, et demanda avec douceur comment elle vivait ses souvenirs. Elle sourit encore plus.

« Je me satisfait toujours de mon présent et de mes souvenirs. Lorsque ça ne va pas, je me focalise sur ce qui vient et tâche de le faire devenir meilleur. Mes souvenirs sont une force, mais je n'aimerai pas revenir sur ce qu'il s'est passé. C'est terminé, je ne peux plus rien y faire, et ce n'est pas grave. Je chérie ces souvenirs pourtant. Ils me permettent d'apprécier comme j'ai grandit, changé, évolué, et j'en suis très heureuse. Ils me montrent le chemin que j'ai parcouru, et me prouvent que même si parfois, tout ne se passe pas comme je le voudrais, finalement, tout va bien. Et tout ira bien. »

Tout ira bien, n'est-ce pas Alice ? La Terre chérissait effectivement ces moments de la journée, parce qu'ils lui rappelaient ses parents. Et bien que Luna lui manquait souvent depuis sa disparition, elle n'avait jamais eu envie de revivre les moments du passé. Bahir lui manquait aussi, mais elle irait le voir bientôt avec Adé. Et c'était sur ce futur-là qu'elle misait, et l'instant qu'elle partageait avec plaisir qui la motivait. Et c'est sans jugement aucun qu'Alice demanda son point de vue à Arash. Elle ne voulait pas le faire changer d'avis, elle voulait simplement le connaître, pour le comprendre.

« Tu en as envie toi parfois ? »


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Lun 11 Fév 2019 - 19:32
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Revenir en arrière… Voyager dans le temps. Un pouvoir qui selon toi ne devrait pas exister et si une personne l’avait, tu aurais fait tout pour l’empêcher de nuire. Ce pouvoir ne devrait pas être permis à l’homme, car il détruirait une chose très simple chez l’être humain, une chose si simple et pourtant si importante qu’il est le fondement de l’humain en soit… L’importance des choix. Si tu voyages dans le temps, tu aurais toujours raison, tu n’aurais jamais tort. Peu importe ce que tu voulais faire mais aussi tu n’existerais pas. Ce sont les souvenirs et les douleurs qui font ce que nous sommes, devenir omnipotent et omnisciente ne devraient pas être permit aux humains. Tu voulais devenir roi, mais jamais dieu. Être roi était possible, tu le savais… mais tu avais un sentiment qui te retournait à chaque fois que tu y pensais mais que tu avais caché au fond de ton être il y a des années de cela.

La peur. La peur de l’échec. La peur de ne pas être assez fort.

Un roi selon toi n’est pas un homme qui donne des ordres à tort et à travers ou les forces à travailler. Un roi est un soleil, il protège et éclaire son peuple. Mais ne le choisit pas. Son peuple est composé uniquement de ceux qui veulent suivre.  Un roi doit rire plus fort, être plus fort, plus grand, plus courageux que les autres. Il doit être un symbole et un exemple vivant, qui aidera ceux qui auront besoin de lui d’un sens du sacrifice juste et ne devenant rien d’autre qu’un roi. Tu avais lu beaucoup de livre sur eux. Les grands rois, aussi bien à travers la réalité, la fiction ou les légendes. Léonidas, Alexandre, le roi Arthur. Les pharaons furent au centre de tes premières recherches. Avec au centre, Ramsès 2, un des plus grands rois Egyptien qui avait malheureusement créé son empire sur les os et le sang d’un peuple étranger… Tu l’admirais autant que tu le méprisais.

La demoiselle répondue à ta question. Faire le meilleur. Utiliser ses souvenirs comme une force, mais ne jamais revenir dans le passé. Vivre de ses expériences pour devenir meilleur et avancer vers un futur meilleur. Elle positivait énormément malgré le fait qu’elle admettait que tout ne pouvait pas bien se passer. Elle positivait juste énormément c’était assez incroyable. Elle t’impressionnait pour le coup mais … comment pouvais-tu être le soleil si même dame nature était plus positive que toi.

Tu restas face au soleil, réfléchissant à ton futur et ton passé. Que voulais-tu faire ? Pourquoi avais-tu peur ? Pourquoi tu ne trouvais pas le courage de continuer comme avant après que Hideko, la personne que tu voulais tant remplacer, t’as remis à ta place en acceptant de t’entrainer ? Que pouvais-tu faire ?

La demoiselle te posa une question, une question qui cette fois prit du temps à obtenir ta réponse car cette question ne venait pas que de ton cœur, mais aussi de ton esprit et de ton cerveau.
« La réponse à ta question se trouve dans ma propre question. »

Tu tournas sur toi-même légèrement pour lui sourire fier de ta réplique. « Tu l’as dit, nos souvenirs forgent qui nous sommes. Nous prenons des coups et nous avançons, toujours plus loin, certains changes en leur cœur, d’autres non. Mais … Oui, j’ai parfois envie, car … Je n’ai pas les réponses à toutes mes questions. » Tu penchas tête en avant, fixant les fleurs et gardant tes mains dans tes poches.« J’aimerais revenir en arrière, pour parler à certaines personnes, avoir leur avis, leur conseil. Des conseils qui pourraient m’être utile maintenant que je suis perdu… Ils sauraient m’aider et me relever… Elle pourrait me faire encore une fois voir le monde sous une incroyable lumière. »

Et encore une fois, une image te passa à travers l’esprit. Son sourire tendre, ses mains douces et ses yeux, les mêmes yeux que toi. Des yeux dorés béni par le soleil lui-même.


Theme
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Mar 12 Fév 2019 - 15:27

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Arash écoute attentivement Alice alors qu'elle lui répond. Le jeune homme qui apparemment semblait plus ou moins d'accord elle était apparemment obnubilé par l'idée du roi. Elle entendit ce mot à plusieurs reprise venir se cogner contre ses propres pensées. Il avait l'air déterminé, mais Alice ne pose pas de questions immédiatement sur ce qu'elle entend, par respect pour ses pensées qui normalement sont privées, mais aussi par pudeur. Loin du jugement, elle répond donc en prenant le temps de bien exposer sa pensée au jeune homme. Elle prend soin d'essayer de lui exprimer au mieux sa vision des choses, sans pour autant l'inciter à croire qu'elle avait raison.

Il prit son temps pour analyser, pour réfléchir à la réponse de la Terre. Alice n'écoutait pas attentivement mais elle le sentait en plein doutes. Ses pensées bouillonnait comme lorsqu'on se pose mille questions sans jamais avoir la réponse que l'on voudrait. Comme lorsqu'on panique et qu'on ne sait plus que croire, qu'écouter et vers quoi aller. Ou tout simplement comme lorsqu'Alice passait un moment avec Houston ou Asbjorn, mais c'était autre chose. Lorsqu'Alice lui pose sa question en retour, elle baisse les yeux vers lui pour l'observer. Il prit son temps pour y réfléchir, ce qu'Alice apprécia. Il est toujours bon d'essayer de voir la question sous tous les angles et donner une réponse construite.

Il lui répondit d'accord par une évidence : effectivement, la Terre avait bien compris qu'il aimerait y retourner. Elle aurait peut être dû le formuler autrement, mais le sourire victorieux sur le visage du Feu l'amusa suffisamment pour qu'elle ne s'attarde pas dessus. Il était d'accord sur la place qu'ont les souvenirs dans leur vie. Il avait cependant l'envie d'y retourner, lui. Il le souhaite parce qu'il n'a pas toutes les réponses. Alice se met à sourire de toute ses dents. Aaah, comme elle aimait ce genre de réflexion. La curiosité est une magnifique qualité à ses yeux, néanmoins elle n'est pas vraiment d'accord avec les moyens de la satisfaire que propose Arash. Il voudrait demander à des personnes précises quelques conseils.

Arash est perdu. Alice l'avait compris mais elle en était maintenant certaine. Elle comprend alors pourquoi il désire tant retourner dans le passé. Lorsqu'on est perdu, il est plus simple de se plonger dans les réminiscences du passé que dans le flou et l'ignorance que nous apporte ce qui arrive. "Elle" revient dans son discours et son visage frappe de nouveau l'esprit de la jeune Etoile. Elle sourit tendrement.

« Qui est-elle pour qu'elle compte tant pour toi ? »

La curiosité n'est-ce pas. Alice s'avança de quelques pas, puis écarte les bras en prenant soin de ne pas cacher le soleil à Arash. Elle respira un grand coup.

« Je comprends mieux ton désir de revenir dans le passé. Il est tout à fait légitime. Mais dis-moi Arash, ne t'es-tu jamais seulement posé la question de ce qui était le plus important, entre se poser la question, et trouver la réponse ? Pourquoi n'essaierais-tu pas de t'alimenter de ces questions, de tes doutes. Les réponses ne viennent pas des autres, elles viennent de ce que chacun choisit de croire. Se poser la question, c'est déjà un élément de réponse. »

Alice se tourna vers lui, un immense sourire aux lèvres, ses yeux doux posés dans les siens. Elle vient pointer le coeur du jeune homme.

« Les réponses sont déjà en toi, Arash, à toi de choisir celle que tu suivras. Ecoute tes souvenirs, ils sont bien assez pour te guider. Et puis, si jamais tu es trop perdu, parce que cela aussi, ça arrive, pourquoi n'irais-tu pas voir certaine de ces personnes si elles sont toujours de ce monde ? »

Elle s'accroupit devant lui, fesses sur les talons, lui laissant toujours de la lumière. Au milieu des fleurs, Alice sourit et penche un peu la tête sur le côté.

« Demander de l'aide ça nous aide tous à avancer je crois. Alors pourquoi tu n'essaierais pas ? »


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Mar 12 Fév 2019 - 17:53
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu respiras doucement, te rappelant de son visage le plus possible, ses formes, son apparence, son sourire et sa voix si mélodieuse. Toutes ses forces mais aussi ses faiblesses. Des faiblesses qui semblaient minuscules et insignifiantes quand on voyait ce qu’elle faisait, les sourires qu’elle apportait autour d’elle rien qu’avec sa voix et sa lumière, cette lumière qui émanait d’elle comme une aura merveilleuse et illuminant le monde … Elle était parfaite. Tu n’avais pas d’autre mot pour la décrire. Elle était parfaite…

Tu fixas le soleil te forçant à penser cela alors qu’une étrange pensée te forçait presque à ravaler ton sourire, mais pourtant tu ne fléchis pas et gardas ton sourire pensant encore à ce qu’elle t’avait dit. "Garde le sourire, quoi qu’il arrive. Dans les moments les plus difficiles et les plus compliqués tu dois encore sourire. Car même si ton sourire n’est pas magique, et ne peut pas régler les problèmes des autres, dans leur jour les plus sombres, ton sourire pourra les aider à avancer. Tu peux illuminer la vie des autres, comme tu illumines la mienne mon roi-soleil. » Tu pouvais te rappeler de ce qu’elle t’avait dit à la perfection, comme si tu venais de le vivre hier. Elle, toi, seul dans une salle blanche comme la neige, le soleil se couchant derrière l’horizon derrière les fenêtres.

Mais finalement, te sortant de tes pensées une question vient te traverser l’esprit, ou plutôt, une demoiselle te traversa l’esprit. Alice était toujours là, discutant calmement et souriant à chacune de tes phrases. Une adorable dame nature. Elle demande qui elle était pour toi, tu répondis donc en souriant.
« Elle était, est et sera toujours mon soleil. La personne m’ayant fait comprendre qu’il ne servait à rien de vivre si on avait tout pour nous, et qu’il était mieux de donner aux autres, une raison de vivre et de me battre. Un … Un phare à l’horizon, brillant comme le soleil. Elle était mon coucher de soleil. »

Tes yeux devinrent légèrement sanglants, rouge non pas de fatigue, mais d’autres choses. Une émotion plus forte que tu combattais de toutes tes forces. Tu écoutas ce que dame nature avait à dire, observant le soleil qui éclairait d’une nouvelle façon le champ de fleurs à chaque seconde de sa chute. Mais … sa question unique te fit légèrement rire pour le coup. Le plus important entre la question et la réponse ? Ou plutôt, se poser une question et trouver une réponse. Voilà une énigme bien particulière. Tu te grattas le menton cherchant une réponse adapté mais pour le coup … Non, tu ne savais pas vraiment. Pour toi, une question et sa réponse son comme les deux faces d’une pièce, et même si certaines questions n’ont pas de réponse, c’est la recherche de la réponse et le développement logique qui va avec qui forme l’autre côté de la pièce. Mais la réflexion de dame nature était presque similaire. Mais voilà qu’elle se tourna face à toi, pointant ton cœur, un grand sourire aux lèvres et un regard fixé au tient. Pour le coup, tu voulais voir ses yeux d’un peu plus près, tu voulais voir son âme d’un peu plus près.

Mais elle ne s’arrêta pas là et continua héroïquement ce qu’elle avait à te dire. Elle avait raison, mais la fin de sa phrase te frappa de plein fouet au cœur, laissant tes yeux devenir légèrement plus rouge sans laisser tomber de larmes. Elle s’assit alors devant toi te disais d’essayer de demander de l’aide… Mais … ton souvenir … Voilà une bien étrange coïncidence, tes souvenirs soutenaient l’opposé exact ou plutôt, te demandait de ne pas appeler à l’aide. Tu devais aider et non le contraire. Les yeux rouges, tu t’assis alors face à elle, jambes croisés gardant ton sourire.


- « Mon soleil, mon coucher de soleil. Cette femme fabuleuse est ma mère… Elle l’est toujours, mais je ne peux plus lui demander conseil… Plus maintenant. Elle m’avait dit que je pouvais devenir le soleil des autres, je devais juste garder mon sourire et continuer d’avancer… Quand j’étais petit et que je ne savais pas quoi faire. Perdu, dans mes sentiments. Je me souviens parfaitement qu’elle m’allongeait dans son lit, posait ma tête sur ses jambes puis elle me caressait doucement. Mais je ne sais plus vraiment. Je me souviens juste qu’elle chantait pour moi, pour calmer mon cœur et mon esprit… Sa voix, je ne pourrais jamais l’oublier. Mais maintenant… Je ne peux plus l’entendre… Elle était tout ce que je voulais devenir… Elle était là pour moi, elle l’est toujours mais … Encore maintenant, je sais que c’est égoïste et qu’elle repose en paix mais pourtant, j’aimerais qu’elle soit encore là pour m’aider. Une fois de plus… Et je déteste cette sensation … Je me sens faible et j’ai l’impression d’être encore un enfant … Je n’ai pas l’impression d’avoir grandi depuis son départ… Je suis perdu une fois de plus sans elle… »

Malgré tes aveux, des aveux plus tristes que joyeux, tu forçais à garder ton sourire comme elle te l’avait demandé… Tu ne pouvais pas ne plus sourire, tu devais sourire pour elle.


Theme
Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Jeu 14 Fév 2019 - 12:35

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Arash est complètement absorbée par cette femme qu'il admire tant, la Terre n'a pas besoin d'entendre ce qu'il pense, seules les images parlent pour lui. Elle entendait sa voix, quelques bribes mais pas plus. Il était ailleurs, et Alice le laissa un peu dans cet état de nostalgie avant de lui poser sa question toute simple. Arash accueilli sa question avec un sourire et lui répondit. Son soleil. Cela fit sourire Alice, qui était elle-même le soleil d'une autre femme tout aussi incroyable. Elle hoche la tête en l'écoutant, cette femme semblait être le tout de la vie d'Arash. Comme l'amour de sa vie.

Il semble changer d'attitude très légèrement, la Terre peut le voir, il n'est plus aussi chaleureux qu'avant, dans son entièreté. Il se mit à rire lorsqu'Alice lui pose sa question un brin philosophique. Il l'écoute à son tour jusqu'au bout, cette discussion était pleine de respect et d'acceptation, et Alice l'appréciait grandement. En se penchant vers lui, elle comprit qu'il était plein d'émotion. Un trop plein qui se traduit par de petites larmes sagement rangées dans ses yeux. C'était à la fois se souvenir, être heureux et triste à la fois, et puis il était perdu, il le savait. Et ce n'est pas toujours évident de se sentir égaré au milieu des autres. Alice le fixait, attendant avec patience une réponse.

Le soleil de sa vie se révèle être sa mère. Alice sourit avec émotion. Elle n'était pas la seule à avoir un lien très fort avec sa mère. Malgré tout, elle en connaissait d'autres pour qui ce n'était pas le cas, pas du tout. Alice comprends lentement que cette femme est morte elle aussi, et que de ce fait Arash a perdu son repère. Elle était là lorsqu'il était perdu, elle l'aidait et le guidait. Alice a un sourire tendre lorsqu'il exprime se trouver égoïste. C'était vrai. Et ce n'était pas grave. Un léger rire s'échappe d'Alice, joyeux et fin, tout doux. Elle ne se moque pas le moins du monde, et c'est en reposant ses yeux dans les siens qu'elle répondit avec tendresse.

« Tu sais, je ne pense pas que ta mère t'en aurais voulu, ou même se serait formalisé de te voir demander une aide. Puisqu'au final, elle était cette aide. Tu as le droit de ne pas arriver à sourire tout le temps. Et puis tu as aussi le droit d'être triste, ou mélancolique, ou perdu ! Sinon comment pourrais-tu vivre ? Je veux dire, réellement, vivre. Comment pourrais-tu comprendre les autres et ce qui t'entoure, comment pourrais-tu seulement connaître la joie et les sourires sincères si tu ne ressentais pas la tristesse ? Ta mère était quelqu'un de formidable. Et je doute qu'elle n'ait pas été triste par moment, ou perdue elle aussi. Arash, ne serait-ce que par le simple fait de t'enfanter, ta mère a dû se sentir perdue bien des fois. Et c'est tout à fait normal. Cela ne t'empêchera pas par la suite d'essayer d'éclairer les autres, tu le feras d'ailleurs peut-être mieux ! »

La jeune Terre tend sa main vers celle d'Arash, et pose avec douceur ses doigts contre son dos. Elle continue sans le lâcher des yeux, imperturbable même par le défoulement de toutes les pensées d'Arash, déclenché par le contact.

« Se sentir enfant n'est pas un problème. Il suffit de faire comme eux, de grandir. Et avoir besoin d'aide n'est pas une fatalité, loin de là. Les gens n'ont pas besoin  d'être des étoiles pour s'éclairer les uns les autres. Parfois, une lanterne suffit. »

A son tour, Alice se concentra fort. Et dominant les pensées d'Arash, elle lui montra d'abord son visage en pleurs, remontant il y a de cela plus d'un an, lorsqu'Alice n'avait pas su se contenir et gérer sa propre colère, et sa propre tristesse. Elle dériva ensuite sur ses amis, qui riaient avec elle autour de cafés, son rire à elle parmi eux. Elle murmure.

« Parfois, compter sur les autres nous aide à devenir plus fort pour que tous comptent sur nous. »

Le visage d'une femme aux cheveux longs et lisses, bleutés, vêtue d'une robe beige, en train de peindre, l'air concentré.

« Même lorsqu'on perd nos repères, on finit toujours par en trouver de nouveau. Et ça doit venir de toi, Arash. Donne à tes souvenirs la force de te relever, demande une aide quelconque pour commencer à avancer, et ensuite tu pourras aider les autres à ton tour. Je suis persuadée que cela fonctionne comme un cycle et non comme quelque chose de linéaire. »

Alice lui adresse un léger sourire avant de retirer sa main et de respirer profondément pour se remettre de l'effort qu'elle venait de produire. Malgré sa façon de parler, Alice n'était pas directive. Elle lui donnait son point de vue et rien d'autre, elle ne voulait pas qu'il se force à adopter une conduite qui ne lui irait pas. Le but était qu'il s'approprie ses propos et peut être trouve une direction vers laquelle aller. Quelque chose de bénéfique pour lui et ceux qui l'entourent.


Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash] Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Eclosions sous un doux Soleil [/w Arash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Champ de fleur.
Aller à la page : 1, 2  Suivant