Partagez
Les repêchés des sentiments [pv samy ~]
##   Mer 20 Fév 2019 - 16:58

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Disons la renaissance de Sébastian Dupont
► Rencontres ♫♪ :
Helm Chevallier
Messages : 447
Date d'inscription : 16/05/2018
Age : 21

A.LOVECRATF
Samaël

CHEVALLIER
Helm

「Les repêchés des sentiments」
ça fait exactement.... douze jours... dans quelques minutes... que j'ai eu mon court avec Mitsuki avec les cristaux de sensitifs... après avoir ressenti ces émotions nouvelles... cette puissance... j'ai l'impression de ne penser plus qu'à ça... "les cristaux de sensitifs" J'en dors pas la nuit c'est affreux... je suis crevé moi avec toutes ces conneries ! J'ai plus envie de rien si ce n'est apprendre à faire des cristaux de sensitifs...
Mais Mitsuki ne me répond pas quand je lui demande de m'apprendre à faire ça !!! En plus y a Ado... je sais pas ce qu'il a ! Il me trouve bizarre.... il m'a envoyé un SMS disant qu'il voulait qu'on fasse un défi... aller dans les bois ou prêt du lac je sais plus... une histoire de camping et de qui de nous deux s'en sortirait le mieux pour la tente la cuisine et tout le machin... Je lui ai répondu que j'en avais pas envie. Et depuis ce moment-là il est carrément lourd... il ne cesse de me demander si je suis malade... J'ai beau lui dire que je vais bien, il revient à la charge au moins une fois par jour.... je pige rien... comment il peut savoir que je vais pas bien lui d'abord...? Mitsu lui a forcément dit... parce que sinon je vois pas ! On peut pas voir comment on va juste en lisant un texte... c'est bizarre...

J'en ai mare...

La nuit je revois cet entrainement... le cristal... Ce qu'il m'a fait ressentir ! Et à mon réveil plus rien... j'en peux vraiment plus la... Il faut que Mitsuki me réponde... Il faut qu'on recommence... il faut que je ressente encore toutes ces choses...
Bref... aujourd'hui vraiment j'en avais mare... je voulais sortir un peu de ma chambre pour aller chercher.... je ne sais pas... je voulais bouger un peu... être au calme oui... trouver un endroit ou je n'entendrais plus le moindre bruit... pas de musique... pas de cris... juste être au calme...

J'ai mis un T shirt sympatrique noir en coton, un chaperon post appo noir, un simple pantalon à chaines noir, et les chaussures sa rien qui change... un truc noir v qu'on s'en tape des chaussures... Un sac à dos avec trois termos de café... un sachet de sucre, et mon matos de dessins.

Après avoir errer sans trop savoir ou j'allais, frottant mes yeux par moment d'aidant pas vraiment à dissimuler mes cernes de malades... j'ai fini par atterrir je ne sais comment dans le parc... Bon... c'est pas grave ... je vais rester ici...j'ai la flemme d'aller plus loin... Je traîne ma vieille carcasse fatiguée jusqu'à une sorte de grand arbre. Je pourrais m'asseoir contre le tronc et commencer à dessiner mes futurs tatouages...
Je soupire un peu... retire mon sac de mes épaules pour le poser au sol. Je sors un thermos, une tasse le sucre... je me sers une tasse avec deux... non trois sucres pour me donner de l’énergie. Puis j'installe le dos contre le tronc, les jambes légèrement plier pour poser mon carnet et mon crayon.

Ah oui... je dois boire mon café avant... je prends la tasse à deux mains, souffle avant de boire la tasse entièrement en plusieurs gorgées. ça me brûle la gorge... mais bon... au moins je ressens quelque chose...

Bref...

Je me suis dis que je devais finir les tatouages que javais commencé à dessiner pour moi... alors... J'ouvre le carnet format A4... puis regarde le premier... A oui... ça me revient... je voulais me faire des écailles... dans un dégrader de rouge à noir... ou non... plutôt de violet à noir... sa passera mieux avec mon Eyeball si je me le fais autour de l’œil... Après y a la manchette.... Si je ne le fais pas sur le visage, se sera sur le bras droit. à partir de mes doigts, jusqu'à mon coude... avec les couleurs... bah... noir à rouge... ouais... donc je dois faire le dégrader... carrément la couleur oui... y'en a pas là... j'avais juste tracer les écailles... après sur ma main gauche je voulais faire des runes viking... peut être... je ne suis pas encore certain..

Je pousse un long soupir las... je vais commencer par faire les couleurs des écailles... on verra bien.
##   Sam 23 Fév 2019 - 19:24

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Samaël A. Lovecraft
Messages : 184
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 29
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Helm

Le dessin.


Time - Pink Floyd.

L
es journées sont parfois longues et difficiles. C’est dingue le nombre de gamins qui se font mal dans une journée. Heureusement, ce n’est jamais grave, juste des petites égratignures ou des maux à faire passer, mais le nombre rend les journées fatigantes. En plus aujourd’hui, Norah a voulu t’apprendre comment apaiser les douleurs menstruelles chez une fille et toi, tu ne savais absolument pas ce que c’était des menstruations. Forcément, elle a dû t’expliquer ce petit phénomène féminin et à quel point parfois ça pouvait être pénible. Toi, tu l’as écouté avec des grands yeux étonnés avant de demander naïvement si c’était soignable. Après avoir fait rire l’infirmière, elle dut t’expliquer calmement que ce n’était pas une maladie, mais tout à fait normal. C’est quand elle comprit qu’elle était en train de perdre en abordant le fait que ça servait à faire des bébés qu’elle décida de reporter ce cours de procréation imprévu à plus tard. Heureusement, car il y avait certains aspects de la chose que tu aurais encore moins compris, parce que ça t’est pénible et que tu ne peux concevoir que ce soit quelque chose de positif qui puisse donner la vie.

C’est en te laissant avec un brouilli de pensée qu’elle te laissa prendre une pause. Tu en profites donc pour aller dehors, te promener un peu dans le parc pour prendre l’air et fumer ta clope. Une mauvaise habitude que tu as prise et qui fait grogner Ipiu. Tu sais même plus trop où tu l’as prise, mais ça t’apaise un peu, enfin, tu penses. Tu cherches donc un endroit tranquille pour l’allumer et décide de grimper à un arbre pour qu’on te remarque par trop. Bon sachant qu’il n’y a plus de feuilles dans les arbres ce n’est pas gagné, mais tu aimes bien être perché pour voir tout autour de toi. Tu grimpes donc et t’installe confortablement avant d’allumer ta cigarette.
Il fait plutôt beau aujourd’hui, même si encore frisquet en ce mois de février. Le soleil permet aux gens de sortir un peu dehors et d’en profiter. Il y a donc du monde dans le parc, moins qu’en été, mais quand même. En plus, c’est la sortie des cours. C’est à ce moment-là que tu vois un drôle d’individu s’approcher. Si tu n’avais pas deux ans de thérapie derrière toi, tu l’aurais pris pour un démon avec son étrange faciès. Il avait de l’encre sur la bouche, tu crois, tu ne sais pas, tu trouves ça bizarre. Les cheveux de couleur, ça, tu avais l’habitude maintenant, mais la peinture sur la gueule, pas vraiment.

Il s’installe au pied de ton arbre, et regardant plus par terre qu’en l’air, il ne te remarque pas. Alors tu te fais tout petit et tu l’observes comme le petit prédateur que tu es. Mais cette fois, ce n’est pas pour le bouffer. Tu es juste curieux et tu ne veux pas qu’il s’en aille. Il sort un thermos et sucre abondamment le liquide qu’il a dans sa tasse. On dirait Ipiu, elle met trop de sucre aussi dans son thé. Puis il sort un carnet avec plein de dessins dedans. Tu observes, les trouvant plutôt jolis, surtout ce qu’il est en train de faire. Tu ne vois pas trop ce que ça représente, on dirait des écailles, mais il manque le poisson. Tu finis par t’allonger sur ta branche, tirant une latte sur ta cigarette avant de lui parler.
─ Tu dessines quoi ? Poisson ? C’est joli.


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
##   Sam 23 Fév 2019 - 21:29

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Disons la renaissance de Sébastian Dupont
► Rencontres ♫♪ :
Helm Chevallier
Messages : 447
Date d'inscription : 16/05/2018
Age : 21

A.LOVECRATF
Samaël

CHEVALLIER
Helm

「Les repêchés des sentiments」
hrp > on dirait le chechire cat allongé sur la branche * o *

Pourquoi ne pas commencer par les écailles sur la main... j'avais déjà grossièrement tracer la forme de ma main et mon bras jusqu'au dessus du coude. Les écailles sont déjà placés du bout de mes doigts jusqu'à a mon coude. Pour me projeté, j'avais même dessiné mes ongles en pointes vernis de noir.  Il ne me reste plus qu'à terminer la couleur. Histoire de donner du relief à mes écailles je commence par appliquer le rouge sur la totalité des écailles... Je dégrade ensuite ce rouge en partant de la pointe des écailles... Du rouge vif, au noir le plus mat. J'ajoute quelque reflet oranger sur les cotés de mes écailles pour donner du volume au tatouage.... plus le rendre plus réalises...
Je regarde le résultat un peu plus en détail... oui.... c'est bien... très bien même... je me vois bien avec ça... continuons...
Je tourne la page pour m'occuper de celui sur le visage. Autour de mon œil, Les écailles sont un peu plus arrondies. J'applique la même méthode de coloriage, mais avec des nuances de violet cette fois... Pour être assortie avec mon œil. J'allais attaquer celui avec les runes quant j'ai entendu quelqu'un me parler...

J'ai d'abord relevé la tête... Mais il n'y avait rien en face de moi... je tourne la tête à gauche, puis à droite... Je me penche un peu sur le coté, prenant appuis sur le sol avec ma main pour regarder derrière le tronc sans pour autant me redresser... mais rien... Dans ce cas... je penche la tête en arrière pour regarder au dessus de moi...

Ah...

En effet... y a bien un gars... un petit brun un peu maigre, bien marquer par les cernes... Mais bon vu ma tronche en ce moment je suis pas le mieux placer pour dire quelque chose la-dessus. Je suis tout autant marqué que lui à ce niveau-là...qui surement doit être là depuis un moment vu qu'il me demande ce que je fais... Je secoue un peu la tête...  

- Non... pas un poisson... juste des écailles pour aller avec le reste de mes tatouages... Je me suis inspirer de celles des dragons pour les faire... j'ai déjà un serpent sur le bras donc... je voulais changer un peu de bestioles...

En temps normal je me serai certainement jeté sur lui pour lui montrer mon travail. Lui faire part des tarifs et lister mes compétences... mais là non... pas d'humeur à démarcher des clients...
##   Dim 24 Fév 2019 - 12:55

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Samaël A. Lovecraft
Messages : 184
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 29
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Helm

Le dessin.


Time - Pink Floyd.

I
l met du temps à te remarquer. Levant d’abord les yeux devant lui, il les porte à sa gauche, les déporte à sa droite, puis jette un œil derrière. Une voix dans sa tête, ça, tu connais, ce ne serait pas aussi net, aussi audible. C’est plus souvent des chuchotements ou des cris, des mots, rarement des phrases formulées. Il finit pourtant par comprendre, levant la tête vers le ciel pour croiser ton regard. C’est la première fois que des yeux te perturbent. Ils sont étranges, l’un étant entièrement améthyste, tu n’as jamais vu ça. On dirait un œil de démon et un frisson étrange te parcourt l’échine. Rapidement, tu regardes l’heure et ta boite de comprimés. Non, tu les as pris, ce n’est pas une hallucination visuelle. Tu aurais dû t’en douter, elles sont plus rares, quand tu vas très mal et ne sont jamais aussi nettes. Tu n’as donc pas à t’inquiéter, mais tu ne peux dévier ton regard de son œil et surtout son faciès.

Il te répond, te rassurant sur ta santé mentale. Non une vision, ça ne parle pas autant. C’est bref et concis. Ça te laisse avec ce sentiment d’avoir rêvé. Là, ce gars-là, il est bien présent devant toi. Enfin, si c’est bien un gars. Tu n’es pas trop sûr. Il parle de tatouages, tu ne comprends pas ce que ça veut dire, tu n’as pas appris ce mot. Par contre, le reste, tu comprends : dragon, serpent, ces créatures parsème ta bible. Ils sont plutôt apprécié. Mais tu tiques un peu, un peu trop connaisseur sur le sujet.
─ Pas écaille de dragon ou de serpent ça. Trop rondes.
Les gravures de guivres que tu as pu voir, ou même les statuts, portées des écailles plus longues, plus acérées, proches de celles du serpent qui sont triangulaires. Un peu comme celle de la vipère velue qui semble presque parsemée d’aiguille en dehors de sa couleur et sa beauté hypnotisant. Chacune de ses écailles est telle de multiples petites feuilles recourbées. Un dragon miniature et rampant à la fatale morsure. Si l’animal n’était pas si dangereux, et donc interdit de possession, tu en aurais fait ton animal de compagnie.

Tu te redresses, écrasant ton mégot dans ton cendrier portable et le ranges dans la poche de ton manteau. Tes yeux se reportent sur le sien.
─ … Tu es un démon ?
Habituellement, on n’oserait pas demander ces choses-là, ce n’est pas très poli. Mais il te manque quelques notions de ce côté-là. Tu es plutôt cash comme garçon. Et puis franchement, ça te démangeait de lui demander ça.


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
##   Dim 24 Fév 2019 - 14:13

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Disons la renaissance de Sébastian Dupont
► Rencontres ♫♪ :
Helm Chevallier
Messages : 447
Date d'inscription : 16/05/2018
Age : 21

A.LOVECRATF
Samaël

CHEVALLIER
Helm

「Les repêchés des sentiments」
Ce n'est pas bien compliqué à comprendre qu'il ignore ce qu'est un tatouage. Rien qu'à voir la façon dont un fixe mon œil, ma mâchoire et son absence de réaction... bref... il y connait rien... C'est pas grave...

- Un tatouage... C'est comme un dessin, mais sur la peau. A l'aide d'une machine avec des aiguilles récupère l'encre noire ou de couleur puis on l'applique sur la peau pour créer un motif. L'encre pénètre la peau pour ne plus en partir. C'est mon métier de faire des tatouages.

Je frotte une partie de ma mâchoire avec ma main, pour lui montrer que cela ne part pas.

- ça c'est un tatouage. C'est moi qui ai dessiné chacun des motifs présents sur mon corps. Je n'en ai que trois pour l'instant. Mais j'ai prévu de m'en faire deux autres. Voir trois. Je ne sais pas encore....

Je lève le bras au ciel... positionnant le carnet face à lui pour qu'il puisse voir un peu mieux ce que je fais...
Et de ce qu'il me dit... c'est pas assez pointue... Il se fiche de moi...? Je fronce un peu les sourcils, rapproche le carnet de mon visage... Il me fait douter ce con... Je remonte ma manche gauche pour voir le tatouage de mon serpent... Je constate qu'il a raison... je les ai faite trop courtes... pas assez pointues...

Je soupire en me frottant un peu la tête...

- T'as raison... j'ai pas pensé à utiliser mes motifs en modèles de base...

En même temps je crois que vu mon état de fatigue je ne devrais même pas dessiner...

Je me frotte un peu la tête, réfléchissant à comment rattraper ça... parce que j'ai la flemme de touuuut refaire...
Je laisse tomber pour aujourd'hui. Je laisse tomber ! Pour que je sois pas foutue de dessiner des écailles de tête... c'est que vraiment je suis bon à rien aujourd'hui !

C'est là qu'il m'a posé la même question qu'Angelo ! Bon... la par contre il va falloir que je réfléchisse un minimum... avant je me contentais de répondre en suivant la logique de la phrase. Comme c'était un enfant, je lui ai répondu que j'étais le monstre sous son lit, de crissement dans les murs et le placard et... bah le gamin à fuis... Puis ado m'a dit qu'il fallait pas dire n'importe quoi sans réfléchir. Que tout les enfants n'aiment pas les histoires qui font peur.
Je pointe simplement mon œil couleur améthyste de mon doigt avant de lui répondre.

- Non, c'est simplement un tatouage.... c'est totalement indolore contrairement aux idées reçu.

Bon après je ne suis pas le mieux placé pour dire ça, j'ai jamais eu mal de ma vie...

Bref, je montre mon oreille gauche en pointe.

- Et ça une simple modification corporelle. Une opération pour faire simple. J'ai également un tongue split...

Oulala... je vais le perdre avec mon jargon de tatoueur.

- Ma langue est coupée en deux. Comme une langue de serpent pour faire simple. ça aussi c'est une opération.
##   Dim 17 Mar 2019 - 23:22

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Samaël A. Lovecraft
Messages : 184
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 29
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Helm

Le dessin.


Time - Pink Floyd.

I
l est bavard, tu ne t’attendais pas vraiment à ça. Tu as ouvert la boite de Pandore et un flot de paroles en sort. Cependant, tout comme elle, les premiers mots te mettent mal à l’aise. Tu ne comprends pas vraiment sur le moment pourquoi, mais tu n’es pas bien. Tu ne connaissais pas le mot « tatouage » mais tu sais très bien ce qu’il te décrit. Tu en as partout sur le corps, bien que certains n’ont pas demandé d’encre pour être gravé dans ta chaire. Ni ton consentement. Pourtant ce gars se les soit faits lui-même, et ça, tu ne comprends pas trop. Mais par sécurité, tu restes sur ta petite branche. Pour être sûr de bien avoir saisi ses dires, tu relèves la manche de ton bras droit afin de lui montrer les textes latins encrés sur ta peau jusqu’à ton épaule.
─ S’appelle tatouage ?
C’est tout ce que tu peux montrer sans te déshabiller, et qui soit faire avec de l’encre. Tu redescends ta manche, sans le quitter du regard, de peur qu’il disparaisse d’un coup comme une grosse araignée velue. C’est peut-être parce qu’il fait des tatouages et que ça t’a fait remonter de mauvais souvenirs que tu ne te sens pas très bien. Il est plus bavard que ceux qui t’ont fait les tiens, mais ce n’est pas vraiment suffisant pour te rassurer.
─ Pourquoi tu te fais mal ?
Une question pas idiote à tes yeux, puisque toi-même, tu te fais mal pour des raisons précises. Bien que tu te sois calmé, tu restes couvert de bandages et pansements à cause de ça, en pus d’être relativement maladroit de temps en temps. Sauf que là, c’est toi qui te le fais, donc ça te fait moins peur. Bref, t’es juste un peu compliqué dans ta tête.

Tu te repositionnes un peu mieux sur ta branche, jetant un regard sur les dessins qu’il te montre. Puis tu tiques sur ses paroles. Un tatouage, ne pas faire mal ? Par habitude, tu n'es pas très douillet, mais tu te souviens que c’était tout sauf indolore. Le truc que tu ne sais pas, c’est que ce garçon utilise une machine, et toi t’as subi à l’ancienne. Forcément, ce n’est pas comparable. Puis bon, les conditions ne devaient pas être les mêmes non plus.
─ Tu dis des conneries.
Tu n'as pas vraiment envie de t’expliquer sur le moment, mais pour toi, il raconte que des bêtises.
─ T’es bizarre.
C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité. Mais faut bien se l’avouer, c’est la première fois que tu rencontres quelqu’un aussi bizarre que toi, sous d’autres aspects.


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
##   Lun 18 Mar 2019 - 0:30

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Disons la renaissance de Sébastian Dupont
► Rencontres ♫♪ :
Helm Chevallier
Messages : 447
Date d'inscription : 16/05/2018
Age : 21

A.LOVECRATF
Samaël

CHEVALLIER
Helm

「Les repêchés des sentiments」
Il m'écoute en silence pendant que je lui explique ce qu'est un tatouage. Il tire une tronche bizarre. Et c'est là qu'il a relever la manche de son bras droit pour me montrer ce qu'il pense être un tatouage... Je plisse des yeux... me tord le coup pour faire le point visuel sur "ça".

CRAC !

Putain mon cou ! ça m'apprendra à me tordre le cou en arrière comme ça.

Je grimace, sifflant entre mes dents pendant que je frotte ma nuque avec ma main droite...

- La souplesse c'est pas mon truc... mais une minute montre moi ça...

Je soupire tout en me faisant violence pour me redresser sur mes jambes. Il est encore haut mais au moins je vois un peu mieux les trucs qu'il a sur le bras...

Je plisse les yeux... penche la tête à gauche et a droite pour voir son bras sous plusieurs angles... j'ai jamais vu ça...

- Qu'est ce que c'est que ce bordel...?

Putain... J'ai pas la force ni la motivation pour l'exprimer mais ça me fou vraiment... vraiment en rogne .... je sais pas quel tatoueur lui a fait ça... mais c'est le pire tatouage que j'ai vu de ma vie ! J'ai jamais vu un truc aussi moche... vraiment... en plus c'est fait à l'aiguille.... c'est pas du tout régulier... La couleur aussi ressemble à rien... vraiment...
J'étais tellement concentré là-dessus que ça m'a même surpris qu'il rabatte sa manche sur son bras. J'ai eu un petit moment de recul ! Je secoue la tête, me frotte un peu les yeux avec mon pouce et mon index, quelques secondes.
Je repense à Abe.... elle disait que mon travail c'était de l'art. Je n'avais pas compris... mais maintenant, si je dois comparer "ça" avec mon travail... oui : Je fais de l'art.

- Bon.... ok... je vois... non... non ça c'est pas digne d’être un tatouage ! ça c'est du travail bâclé... un des pires que j'ai jamais vu...

Je soupire en clignant un peu des yeux, maintenant je peux le regarder sans avoir trop mal au cou.
J'ai pas la tête à ça... pourtant inconsciemment je suis déjà en train de réfléchir à quelles couleurs et motifs je pourrais lui proposer pour cacher cette horreur....
Il me demande si ça fait mal... j'imagine que oui à l'aiguille il a du morfler... rien à voir avec ma machine

- Non.... ça fait pas mal... comment dire... toi... ton bras là. C'est fait avec une aiguille à la main, c'est long, chiant... et long.... enfin bref... Sa manque de précision, de régularité... Personnellement, je n’adhère pas à cette méthode. Moi c'est une machine. C'est plus rapide.. Et si vraiment je dois y associer une douleur, se serait plutôt... genre ça...

Je colle mon majeur et mon index de la main droite, la seule de mes deux mains ou j'ai laissé poussé mes ongles en pointes vernis de noir. Je les plis en forme de crochet et tapote de façon répété sur mon autre main en le regardant.

- C'est tout... tu sens une pression... et genre... je sais pas... sa chatouille un peu on dirait... sa chauffe. Mais sans plus... pour te dire moi je m'endors pendant mes tatouages. ça fait beaucoup de bruit... c'est tout je crois...

Ah... mais c était pas ça la question... euh... pourquoi... c'est bien la première personne à me demander pourquoi... Je la connais la réponse ! Je sais pourquoi je fais tout ça... mais là... aujourd hui... avec le manque de sommeil... partir dans une loooooooooooooooongue explication chiante... pas envie..
Je hausse simplement les épaules.

- Pourquoi pas ...? C'est mon corps... c'est moi qui décide ce que j'en fais... c'est tout.

Il trouve que je dis des conneries.... ça devrait me souler, mais ça me fait juste bailler, couvrant ma bouche avec ma main pendant que j'étire mon dos.

- Surement... je suis crevé en ce moment... m'exprimer clairement demande trop d'effort.

Je me retourne le dos contre l'arbre, me laisse tomber en position assise, là j'ai besoin d'un café... Quant il me dit que je suis bizarre, ça me fait un peu rire.

- Ouais.... surement. Et tu sais ce qui a de bien à être bizarre ? C'est qu'on est un être unique...

Ouais.... je suis crevé là je dis trop de conneries... J'en oublie même mes bonnes manières ! Je ne suis même pas présenté à ce type...

- Bon... le fait que j'arrive à débiter des conneries pareille veut dire que je manque de sucre... Je te sers un café ....? Au fait Moi c'est Helm.

Je lève la main pour le saluer parce que j'ai vraiment la flemme de me lever une une poignée de main correcte.
##   Mar 14 Mai 2019 - 23:51

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Samaël A. Lovecraft
Messages : 184
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 29
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Helm

Le dessin.


Time - Pink Floyd.

I
l est dur dans ses propos. N’importe qui d’autre aurait mal pris sa critique sur des tatouages raté. Ce n’est pas agréable de s’entendre dire que nos tatouages sont laids, même si c’est la faute du tatoueur. Ce n’est pas lui qui les porte à vie. Mais toi, tu ne t’en formalises pas. En réalité, tu ne les as pas choisi ces dessins encrés ou scarifiés. Tu t’en serais bien passé et parfois, tu as envie de les effacer pour tourner la page, cesser d’avoir un rappel encré dans ta peau. Mais tu as beau les entailler pour les faire disparaître, à peine guérie, ça revient.
Alors à force, tu as fini par ne plus trop regarder ton corps. C’est plus simple, même si ce n’est pas une bonne idée. Ton médecin t’a pourtant dit de surveiller ton poids. Mais tu préfères oublier de le faire que te regarder dans un miroir et voir ta réalité. Tu as toujours vécu dans tes pensées, ton imagination. Alors tu imagines que tout va bien. Un jour, peut-être, tu accepteras ta vie, ton corps et la vie telle qu’elle est. Mais pour le moment, tu es une petite ombre qui a encore du chemin à parcourir.

Alors forcément, ce que dit ce garçon, ça te passe par une oreille et te ressort par l’autre sans vraiment être écouté. Et puis il parle tellement trop. Il dit qu’il est fatigué, mais il tient un monologue à tuer une pipelette. Tu regrettes un peu de lui avoir adressé la parole, mais il est tellement bizarre à tes yeux, que ça t’intrigue. En fait, tu le trouves différent des autres humains que tu as croisés : soit désagréables, soit prévenant. Lui, il a l’air, naturel, spontané. Il ne respire pas l’hypocrisie de bienséance et au fond, tu apprécies.
La possession du corps, tu as du mal à comprendre. Le tien ne t’a jamais appartenu, alors forcément, décider d’en faire ce que tu veux, t’échappe. On te l’a pourtant bien répété depuis ton arrivée ici, mais tu as du mal à te défaire de vieilles habitudes. Tu en as déjà changé beaucoup, les plus graves, mais il en reste beaucoup trop pour être comme tout le monde. Si tu peux un jour, être comme tout le monde. À moins qu’être unique, comme il dit, soit une bonne chose aussi ? Oulà, entre ceux qui veulent te faire entrer dans le moule et les autres qui disent que la singularité est mieux, tu ne vas pas t’en sortir. Heureusement, tu ne captes pas les propos du garçon qui s’avachit encore dans l’herbe avant de te proposer du café.

Le café, tu devrais éviter, ça rend nerveux et avec tes médicaments ça ne fait pas toujours bon ménage. Mais en même temps, tu fumes alors au final, tant que c’est ça. Tu descends donc de ton arbre, te mettant en tailleur devant lui pour mieux l’observer de tes grands yeux noirs.
─ Veux bien. Merci.
Tu t’allumes au passage une de ces barres de poison avant de revenir vers le dit Helm.
─ Samaël.
Ton regard s’égare quelques instants, tu perds vite la concentration. Et puis le social, ce n’est pas ton truc. Tu finis par revenir par le drôle de gars.
─ Tu parles beaucoup.
Évidemment, il fallait que ça sorte, tu n’as aucun tact. En même temps, il a dit que tes tatous sont moches. Enfin, tu te rattrapes inconsciemment en changeant de sujet.
─ Tu sais dessiner que des écailles ?


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
##   Mer 15 Mai 2019 - 0:53

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Disons la renaissance de Sébastian Dupont
► Rencontres ♫♪ :
Helm Chevallier
Messages : 447
Date d'inscription : 16/05/2018
Age : 21

A.LOVECRATF
Samaël

CHEVALLIER
Helm

「Les repêchés des sentiments」
Ok alors.... je me tue à lui expliquer c'est quoi des tatouages... et le mec on dirait qu'il plane... Euh... une minute... je critique ? Alors que je suis dans un tel état larvaire au point que je ne suis pas foutue de dessiner mes tatouages ?
Non... je crois que c'est pas ça le problème... ça vient pas de la fatigue... C'est que j'ai déjà trop d'écailles... Ouais... c'est ça... Faut pas que j'oublie que j'ai un serpent qui part de mon poignet, remonte sur mon bras jusqu'à ce que sa tête finisse derrière mon oreille...

Ouais c'est un signe... ça veut dire : Stop avec les écailles...

Le mec perché me tire de mes pensées... Une minute... comment il est arrivé devant moi..? Oulala... ça va vraiment pas bien la tête là ! Je crois que je vais rajouter un autre carré de sucre dans mon café... ça me fera du bien...

- Ok... avec ou sans sucre ?

Je pose mon carnet contre une racine à ma droite. J'attire mon sac contre mes genoux pour l'ouvrir et récuperer un gobelet pour mon... invité... si on peut dire .... Bref c'est pas logique... mais je suis crevé... je me comprends et c'est le principal...
Je lui sers donc "une tasse" de café, lui tends le sachet de sucre avec une touillette. Maintenant je mélange le miens. Sinon je vais avoir un tas de machins fondus dans le fond... donc gaspillage de sucre...

J'ai mis combien de sucre dans ce café... ? Bref on s'en fou.

Il me rélève son prénom après que j'ai révélé le miens... Donc je parle à Samaël... Lui aussi on lui a collé un nom chelou... Au moins le sien sonne bien...
Il me fait un peu rire quant il insinue que je parle trop... J'ai l'impression de plus avoir de voix là... Je suis tellement crevé mec...

- Et encore... La je suis pas au mieux de ma forme... Je peux faire beaucoup mieux que ça... en temps normal.

Si un jour, on vient à se recroiser dans mes "bons jours", ce mec va pas du tout me reconnaître. J'ai l'impression d'être moi, mais avant... Quant je crevais la dalle chez les vieux débris...

Bref, ils étaient trop con pour vivre... donc on s'en fou au final... Je dois répondre à sa question pour les dessins... mais c'est compliqué de faire des phrases... Je vais trouver autre chose... je crois que je vais lui montrer...

- J'ai tatoué une pie en vol avec un Lys en son bec... à une fille d'ici. Quant elle prend une grande inspiration... On dirait qu'il s'envole...

Je sors mon portable et lance la petite vidéo de six secondes de Abe après son tatouage. J'ai zoomer sur son dos.... pour l’anonymat... Mais c'est ma plus grande fierté... ce dessin.... on dirait qu'il est vivant... Tout en couleur.... bref... réaliste...

- Je sais tout dessiner...

Bon ressaisi toi Helm... Il serait temps d'avoir une discutions... "normale"... avec Samaël.... Bon... réfléchis.... Ah... Ouais je sais...

- Je suis initier, sensitif. Et toi..?

Je bois trois grandes gorgées de mon café... On peut dire que ça réveille... ça m'arrache une grimace de dégoût à cause du sucre... mais au point ou j'en suis... j'ai pas le choix...
##   Dim 7 Juil 2019 - 23:08

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Samaël A. Lovecraft
Messages : 184
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 29
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Helm

Le dessin.


Time - Pink Floyd.

A
ccroupis devant ton vis-à-vis, tu lui réponds que tu veux deux sucres. Tu en mettrais bien plus, mais il parait que ce n’est pas bon d’abuser du sucre. Ça peut rendre malade. Et tu ne veux pas être malade. Tu l’es déjà de base, alors on va éviter d’en rajouter une couche.
Café en main, tu le sirote doucement tout en écoutant Helm. Il parle plus en temps normal, ça doit être invivable pour quelqu’un de normal. Coup de chance, tu ne l’es pas. Alors ça ne te dérange pas qu’il aligne trente-six mots à la seconde, tu arrives facilement à verrouiller ton attention quand les gens deviennent trop chiants à entendre. T’enfermer dans ton petit monde intérieur le temps que ça passe. Avant, c’était pour supporter ta vie, maintenant, tu l’utilises quand les gens te pompent l’air.

Mais même si Helm parle beaucoup, semblant être incapable de penser sans l’exprimer à haute voix, il reste un minimum intéressant. Surtout, quand il parle de dessins. Tu ne sais pas dessiner et ça te fascine un peu les gens qui arrivent à reproduire ce qu’ils voient. Tu as déjà essayé de dessiner tes hallucinations, ce n’était pas très beau, malgré la facilité de ces formes éthérées. Mais tu n’as pas de difficulté à imaginer l’oiseau qu’il décrit. Les images qui s’animent sous tes yeux, tu en as déjà vu, sans qu’on parle de télé. C’est vrai, maintenant que tu prends des médicaments, ça fait longtemps que tu n’as pas ce genre de visions, mais tu en as les souvenirs.
─ Ça doit être jolie.
Les visions, tu en as jamais eu peur. Elles te provoquaient une curiosité et tu les trouvais fascinantes. Et puis il suffisait que tu fermes les yeux pour ne plus les voir. C’étaient plus les sons qui t’oppressaient.
─ Air guérisseur.
Un détail te revint soudain en mémoire à l’entente de son pouvoir.
─ Évite lire mes émotions.
Non pas que tu n’as pas envie, mais la plupart des sensitifs non entraînés qui te sondaient en ressortait très mal. Ton esprit et tes émotions sont tels des morceaux de verre brisés et le ressenti était rarement positif. Bien sûr, c’était moins négatif que lors de ton arrivé qui provoqué une oppression violente et des crises d’angoisse, mais ça restait encore un bon gros bordel, comme un chemin jonché de trous, d’émotions manquantes ou scellées.

Tu finis doucement ta tasse avant de la tendre vers Helm afin de lui rendre.
─ Travail à l’hôpital. Fin de ma pause. Sam doit y aller.
Tu te levas, tu allais être en retard à force de discuter. Tu saluas donc le drôle de garçon à la japonaise.
─ Merci pour le café.
Puis tu filas avant de te faire gronder par ta supérieure.


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
##   Dim 7 Juil 2019 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Disons la renaissance de Sébastian Dupont
► Rencontres ♫♪ :
Helm Chevallier
Messages : 447
Date d'inscription : 16/05/2018
Age : 21

A.LOVECRATF
Samaël

CHEVALLIER
Helm

「Les repêchés des sentiments」
 Deux sucres dans son café... Rien que ça, c'est trop pour moi à la base... Si j'en prends autant en ce moment, c'est parce que c'est le bordel dans ma tête. On boit tranquillement nos cafés pendant que je lui parle du tatouage d'Abe. Il a l'air d'aimer les dessins, c'est déjà une chose que j'apprécie. Appart Angel, je n'avais encore jamais rencontré d'adulte sachant dessiner.
J'avais pas vraiment fait attention à ça, mais il a une drôle de façon de s'exprimer. Il parle parfois en utilisant "Je", parfois à la première personne. Ou alors, il semble qu'il manque des mots dans ses phrases... Bon... On s'en tape hein ? Du moment qu'il s'exprime simplement et que je comprends ce qu'il me dit ça me va... Au moins lui, il n'utilise pas de mots bizarres et compliqués...
C'est donc un guérisseur... comme Rin... au moins lui il s'exprime clairement ! Pas comme Rin... Quant je pense que ce con a essayer de me faire méditer... moi ? Méditer...?

Bref on s'en fou...

Je tique un peu quand il me demande de ne pas lire ses émotions, ça me fait légèrement rire... J'agite ma main en secouant la tête avec encore un sourire amusé.

- Pfff... Lire tes émotions ? Si seulement j'en été capable comme n'importe quel sensitif lambda... Je suis même pas foutus d'avoir mes propres émotions... alors lires celle d'un autre, même pas en rêve... Ni maintenant, ni jamais.... Sois tranquille à ce niveau-là... je suis un être vide d'émotions et d'empathie...

Un raté obligé d'utiliser un cristal avec sa prof pour débloquer tout ça... Et encore... tout ce que ça m'a fait, c'est me donner mal au crane et me fatiguer... Connerie de sensitif...

Il me rend sa tasse vide pendant que je fini la mienne, encore un peu amusé par ce qu'il m'a dit. Au moins j'ai pu rire un peu aujourd'hui. ça change... Donc il bosse à l'hosto... putain je sais pas comment il fait... Mais bon chacun son métier hein ?

- Ah... on se reverra surement alors... Je dois refaire mes vaccins à ce qui parait... De rien, a plus tard.

Il me salut comme un japonais en s'inclinant avec respect... Désolé mec.. pour moi se sera juste un au revoir de la main. J'ai pas l’énergie de me lever.. donc hein...
Je m'étire un peu et masse ma nuque... je vais avoir mal au dos à force de rester là... Je fourre mon bordel à dessin dans mon sac... maintenant, je vais rentrer chez moi et essayer de dormir...
##   
Contenu sponsorisé

 

Les repêchés des sentiments [pv samy ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.