Partagez
Far and Away | Akkiko
##   Mer 20 Fév 2019 - 19:08

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 445
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Ces derniers temps Afya change, non pas physiquement ; elle a arrêté sa croissance bien longtemps avant d’arriver à Terrae, elle a grandi d’un coup d’un seul puis ça s’est arrêté aussi vite que cela avait commencé. L’arbre avait atteint sa taille finale mais le sol était alors trop pauvre pour que son tronc s’épaississe. Cela a changé à Terrae, elle n’a plus l’air chétive.

Aujourd’hui elle change à nouveau, mais c’est différent. Cela faisait bien longtemps qu’elle vivait sur le même rythme, dansant au tempo des mots qui gouttaient sur le papier. L’encre s’est tarie et il ne reste qu’elle. Les pages blanches sont des miroirs aux travers desquels elle se reflète. Elle se découvre nouvelle et en même temps similaire. Elle se redécouvre.

Le temps file sans qu’elle n’arrive à s’en saisir, elle ne veut pas lui courir pas après. Elle profite de se sentir différente. Elle arrivae presque à parler à des inconnus, presque seulement. Cela veut dire qu’elle se met dans des situations où la rencontre était possible et ne reste plus enfermée dans sa chambre. Elle sort, retrouve des lieux qu’elle connaissait. Respire plus fort, ressent plus fort. Elle sort cependant toujours dans des lieux où elle est seule. Peut-être qu’elle ne changeait pas tant que ça ?

Le temps s’était adouci ces derniers jours et si elle sortait encore accompagnée d’immenses pulls qui semblaient l’avaler toute entière elle ne portait plus sa parka d’hiver. Elle en était venue à apprécier ce temps frais et ensoleillé prompt aux randonnées. Elle parcourait la forêt, s’aventurait aux abords du lac, parfois elle longeait les grilles cerclant Terrae et promenait son regard sur la jungle urbaine. Au loin elle avait aperçu des buildings semblables à ceux qui de loin veillaient sur son enfance.

Ses pas la menèrent ce jour-ci à l’aulne du lac. Le soleil s’y baignait et les nuages y dansaient. Elle ne l’avait jamais vu si plein, ne sortant habituellement pas à cette période de l’année. Elle gagna ses berges, l’envie d’y tremper les pieds était présente mais elle s’en retint. Les rayons qui la caressaient n’étaient pas chauds. Elle s’accroupit au bord de l’eau et y trempa les doigts. Elle frissonna. Elle était glacée comme elle l’avait présumé. De petites sphères aqueuses s’élevèrent de la surface pour venir entamer un ballet aérien. Elle s’amusait de les voir s’assembler et se séparer l’instant d’après.

Un bruit à l’orée de la forêt la fit sursauter et elle perdit l’équilibre, plongeant tête la première dans l’eau. Heureusement elle eut le réflexe de tendre les bras devant elle pour amortir sa chute et la rive n’était pas profonde et seul le bas de ses manches et ses genoux furent mouillés. Cela n’en fut pas moins désagréable, l’eau froide provoqua une sensation douloureuse dans ses articulations. Elle se redressa vivement pour sortir du lac et se concentra pour chasser la froide humidité de ses vêtements.


Far and Away | Akkiko Fyfy10
##   Jeu 21 Fév 2019 - 14:55

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif




Far and Away | Akkiko New_york_3-500x200
Aujourd'hui, alors que le ciel semblait être de coton rebondissant les uns contre les autres, j'avais eu l'envie de m'isoler. Mon humeur était reflet inverse du temps ensoleillé de la voûte diurne. Peut être être enfermé ici depuis des semaines commençait à me peser, alors qu'il y a quelques mois je parcourais des montagnes et des forêts sans frontières. Le sentiment de liberté est un oiseau qu'ont ne remarque qu'une fois qu'il est en cage visiblement.

Mes pas me menèrent sans surprise vers le coin le plus verdoyant que je pouvais trouver, al forêt et le lac du domaine de Terrae. Alors je parcours les bois dans ma la chaleur confortable de mon jean et de ma veste brune, ma casquette sur le crâne. Je sens l'odeur, si particulière, de l'hiver qui bat peu à peu en retraite alors que le soleil à chacun de ses assaut d'éclaircis semble devenir plus fort.

D'ici peu, les branches encore dénudé, allait prendre des couleurs et se fournirent, les animaux se promèneraient la nuit à l'abri du regard des étudiants et des éclats de rires résonneraient autours du lac qui deviendrait un lieu très demandé.

Mais pour l'heure, le calme régnait en maître, jusqu'à ce que je vois un petit renard qui filait à vive allure pour m'esquiver et que j'entende un bruit d'éclaboussure d'eau. Je me rendais alors près du grand miroir saphir qui donnait au ciel son reflet. Une jeune femme d'origine visiblement africaine était en train de sortir péniblement de la rive. Je m'approchais lentement en m'annonçant doucement auprès d'elle. Je ne voulais pas la faire retomber aussi "sec" dans le lac.

J'ôtais ma veste pour la mettre sur les épaules de la jeune femme, mon grand pull crème en laine était bien suffisant, j'i connus bien pire.

"Est-ce que vous allez bien?" Je demandais alors à la jeune femme aux cheveux frisé et sombre. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia




Far and Away | Akkiko Signat10
##   Jeu 21 Fév 2019 - 17:35

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 445
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

L’eau pique les paumes qui n’ont pas encore fini de cicatriser mais c’est le froid qui est le plus douloureux. Le froid fait mal aux articulations, elle les sent exploser. C’est désagréable, et ça fait mal. Elle s’extirpe de l’eau alors qu’un homme s’approche, elle n’y prête il est vrai pas grande attention préoccupée qu’elle est de se débarrasser de l’eau qui alourdit ses vêtements et lui vole sa chaleur. L’eau est d'ailleurs en train de se regrouper en une petite boule alors que sèchent les tissus. Elle rend au lac ce qu’elle lui a pris alors que l’homme finit de la rejoindre.

Prévenant il pause son manteau sur les épaules de l’africaine qui si elle sent la chaleur qu'il lui apporte sent encore plus un malaise peser sur ses épaules. Elle n’aime pas ce contact étranger, elle n’aime pas cette sensation d’être redevable à quelqu’un alors qu’elle n’a rien demandé. En avait-elle besoin ? Sans doute, ses articulations sont encore douloureuses bien que ses vêtements soient à nouveau presque secs. Secs mais froids. C’est là le problème, la chaleur s’est évaporée en même temps que l’eau.

« Je vais bien, merci. »


Le dilemme est présent, il prend de l’ampleur derrière ses yeux opalescents. Rendre la veste ou la garder, garder la veste ou la rendre ? Elle n’aime pas accepter la charité, même quand celle-ci n’est que bienveillance. Elle sait cependant que quand elle en a besoin, elle doit accepter l’aide qu’on lui apporte malgré le malaise qu’elle ressent. Elle doit donc décider si elle a besoin de ce manteau ou si elle peut s’en passer. Elle veut s’en passer, elle ne le connait pas et c’est peut-être un geste intéressé. Qu’a-t-elle à y perdre ? Moins que lui elle le sait.

« Merci pour ta veste. »

Bon et maintenant qu’on en est là on fait quoi ? Elle a dit deux fois merci et le disque commence à rayer. Elle chasse les dernières gouttes d’humidité de ses manches, la petite boule aqueuse rejoint le lac alors que l’ivoirienne cherche quelque-chose de pertinent à dire. Elle ne trouve pas, elle sait par contre qu’elle a besoin de marcher pour se réchauffer pour pouvoir rendre sa veste à l’homme. Une casquette lui mange le front et un pull beige le réchauffe. Il doit être dans la même tranche d’âge qu’elle estime-t-elle à la louche, mais il ne dégage pas du tout la même atmosphère. Elle trouve malgré tout un axe de conversation.

« Ca te convient si on marche un peu ? J’ai besoin de me réchauffer, tu viens souvent ici ? »



Far and Away | Akkiko Fyfy10
##   Jeu 21 Fév 2019 - 20:18

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

Far and Away | Akkiko New_york_3-500x200
J'observais avec fascination les perles saphirs qui se détachait de la jeune femme. Elles s'en retournaient l'unes après l'autre dans l'unité du lac. Je constatais que ma nouvelle rencontre imprévu est visiblement dans ses pensées aussi durant quelques secondes entres ces trois épopée orales... J'attribuais cela à la concentration pour maîtriser l'eau qui l'avait enlacé.

"Marcher ne me dérange pas." Je lui répondais avec calme et un sourire discret.

Elle semblait ne pas être particulièrement à l'aise avec la parole, c'était une simple impression de ma part, ou peut être était ce une personne très différente des gens que j'avais déjà pu croisé ici. Ce n'est pas si désagréable d’ailleurs.

Nos pas avait déjà entamer leurs périples sur le sol caressé par le soleil du chemin qui faisait le tour du lac. Je pouvais maintenant voir les yeux atypique de la jeune femme, des orbes immaculé, mais visiblement qui voyais leurs environnement.

"Quand l'agitation du reste du domaine de Terrae pèse trop, oui, je viens ici. cela me rappel mon ancien travail, j'en était très fière." Je lui répondais gentiment.

Les ombres des nuages dessines des tâches sur la toile lumineuse du sol. Le son des pas sur la terre est le seule audible, pas de voix trop élever, pas de bruit de téléphone, ni même de la ville autours du domaine. C'était un sanctuaire de paix précieux que je prenais plaisir à savourer. J'avais même peur de troubler cette ambiance de ma propre voix, mais je ne voulais pas être impoli, alors je demandais avec une voix plus basse et calme que la plupart des gens du coin.

"Tu vient ici pour trouver du calme aussi? Si c'est le, je te prie de m'excuser, si ma présence à perturbé ta recherche de tranquillité. Je ne souhaite pas t'imposer ma présence"
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia





Far and Away | Akkiko Signat10
##   Jeu 21 Fév 2019 - 22:21

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 445
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Les articulations ne grincent pas et pourtant c’est la sensation qu’elle a. Le froid les as engourdies et rendues douloureuses. Elle se force à avancer sachant que bientôt elle n’aurait plus mal. Ce genre de douleurs lui étaient connues et fréquentes l’hiver, aussi elle ne s’en préoccupait pas de trop. Elle les savait passagères. Ils longent le sentier qui ceint le lac, le lac profitant du soleil qui leur lèche le visage sans leur apporter la moindre chaleur. L’hiver n’est pas encore passé.

« Quel était ton travail ? »


La question est venue naturellement, alimentant la conversation qui avait eu du mal à commencer. Elle ne parlait plus avec les gens depuis qu’elle était arrivée à Terrae… Ou du moins beaucoup moins spontanément. Elle s’était longtemps sentie inférieure à ceux qu’elle y croisait, ce n’était plus le cas. Plus vraiment.

Elle comprend son plaisir à s’isoler en de tels lieux, elle n’en connaissait pas de similaires à Abidjan. Où qu’elle aille il y avait toujours du monde et de l’agitation, la ville grouillait de personnes d’odeurs et de bruits. La végétation y était présente, du moins à deux Plateaux où elle vivait mais elle n’avait jamais vu d’espaces aussi grands et vides qu’ici. Ils étaient dissemblables en cela, ce qui paraissait immense à la femme était une cage pour l’homme.

« Je ne sais pas, je marchais juste pour profiter du beau temps. Je me suis retrouvée ici avant même d’y avoir réfléchi. Tu es le bienvenu. »


Si elle avait souhaité être seule, elle ne serait pas sortie de sa chambre. Certes, elle n’avait pas couru les lieux fréquentés, cela eut été trop lui en demander… Mais elle avait choisi des lieux où elle pouvait faire des rencontres. Si elle ne s’était pas sentie si redevable envers l’homme pour sa veste, peut-être qu’elle aurait tout simplement apprécié cette rencontre fortuite.

« J’espère que je ne te dérange pas, si c’était là ton souhait que de t’isoler. »


Far and Away | Akkiko Fyfy10
##   Ven 22 Fév 2019 - 22:16

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

Far and Away | Akkiko New_york_3-500x200
Il en faut beaucoup pour me déranger, et cette femme ne me dérangeais pas le moins du monde. Aussi, alors que nos pas nous guident sans trop savoir vraiment poù ils nous mèneraient, je lui répond avec un soupçon de mélancolie.

"J'étais garde forestier dans les montagnes des Alpes. C'était paisible et je me sentais utile."


Depuis le vide, je ne savais pas comment retrouver cette paix et ce sentiment d'avoir un but. J'errais, un oiseau qui avait perdu son gésier alors qu'il devait migrer ailleurs à l'approche d'un hiver rude. Alors je faisais tout et n'importe quoi pour m'occuper un peu.

"Je te remercie, et non tu me dérange pas. Tu est calme et posé, cela participe à la paix des lieux... Par rapport au reste du domaine."
Je lui répondais gentiment.

Terrae était un lieu très vivant, une jungle dans la jungle, avec ses groupes et sa faune exotique. J'avais rencontré quelques personnes, toutes plus ou moins énergique et certaine aussi éclatante qu'un soleil en terme d'énergie. Parfois, se ressourcer dans un lieu peu fréquenter et aux sons naturel est nécessaire pour rester en paix avec son propre mentale.

Je repensais aux deux années à protéger la faune et la flore alpine alors que nous passions sous une arches voûté de branches, reflet ou inspiration des architectes ayant donné matière aux grandes œuvres telles que les cathédrales.

La jeune femme me suis, je ne sais pas comment va finir cette rencontre ci. Néanmoins, il en ressort un sentiment de sérénité, alors j'apprécie sa compagnie.

"Cette endroit serait fertile pour un poète ou un écrivain..." Je me pensais à haute voix.

Le lac et les piliers sylvestres, eux même cerné par un océan de béton, de verre et d'acier. Des jeunes aux pouvoirs considéré par certains comme divin, un nouvel Olympe en plein japon. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia








Far and Away | Akkiko Signat10
##   Sam 23 Fév 2019 - 19:14

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 445
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Elle n’a jamais vu de montagnes ailleurs qu’en photos ou en dessin, elle ne peut donc qu’imaginer. Elle a déjà entendu parler des alpes par contre, mais elle ne saurait les situer avec précision, elle sait juste qu’elles sont en France, et que la France est en Europe, et que l’Europe est en haut de la carte. Ce qui veut dire qu’elle sait finalement beaucoup de choses.

« En quoi cela consiste garde forestier ? Tu regardais les arbres pousser ? »

N’allez pas croire qu’elle jugea négativement ce métier, mais elle devait avouer qu’elle le trouvait peut-être un peu… répétitif ? A la réflexion à la forêt du Banco il y avait aussi des gardes, elle en connaissait un, c’était le fils d’une voisine. Seulement lui il gardait l’entrée de la forêt et pas la forêt. Cela ne devait pas être comparable.

Calme et posée, c’étaient sans nul doute des termes qui semblaient la décrire avec précision… Seulement, ce n’était sans doute qu’une apparence, elle pouvait se montrer énergique et fougueuse quand elle se sentait en confiance avec quelqu’un. Ce n’était pas le cas, ils ne s’étaient pas encore apprivoisés et elle gardait cette sensation de lui devoir quelque-chose. Elle n’aimait pas cela, se sentir redevable de gentillesse. Elle essaie pourtant de se montrer ouverte et de ne pas repousser directement le jeune homme pour ne pas se sentir encore plus redevable. Elle voulait rencontrer des gens, la voilà servie… Même si elle n’arrive pas à en profiter pleinement.

La douleur avait reflué et ses articulations bougeaient avec plus d’aisance, quelques minutes encore et elle pourrait lui rendre son manteau, pour l’instant elle appréciait le fait qu’il lui tombe sur les mains et les réchauffe. Elle les leva devant elle pour les frotter l’une contre l’autre et gagner en chaleur grâce à leur friction.

« C’est un lieu trop vide à cette saison pour qu’il ne s’y passe quelque-chose d’intéressant, cela conviendra mieux à un poète qu’à un écrivain. »


Elle n’a pas compris qu’il pensait à voix haute, alors elle lui a répondu honnêtement. Le calme inspire bien moins que le tumulte, le changement, la vie et les rencontres. Tout ça est un terreau fertile à l’imagination. La nature est juste belle, et un décors ne crée pas une belle histoire.

« Elles ressemblent à quoi tes montagnes ? »


Far and Away | Akkiko Fyfy10
##   Dim 24 Fév 2019 - 11:21

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

Far and Away | Akkiko New_york_3-500x200
J'ai un doux rire en entendant la question de al jeune femme. Regarder pousser des arbres? Eh bien, ce n'est pas si loin de la vérité cela dit. Nous revenons peu à peu au plus proche du lac et ses eaux sans rides.

"Pas tout à fait. Je m'assurais qu'ont ne coupe pas plus d'arbres que prévu, je surveillais les traces et les passages des espèces que nous avons réintroduite comme les loups ou les ours. Je détruisais les pièges des braconniers. Parfois j'allais récupérer les promeneurs perdu." Je lui explique avec amusement.

Je ne peut que confirmer d'un hochement de tête sa deuxième parole, c'est vide oui, mais j'aime beaucoup. Peut être que le vide que j'ai dans le coeur à cause de cette "magie" se fait écho à ce lieu, à cet instant. Peut être que cela l'apaise quelque peu.

"Les montagnes son grandiose... Surtout quand ont apprend comment elle ce forment. Leurs pics sont d'un blanc immaculé, elles portent des manteau fait d'émeraude des milliers de pins et d'un blanc de coton quand vient l'hiver." Je lui décrivais, avec nostalgie. "Il y a tellement de vie. Les marmottes, les biches, bouquetins... les abeilles qui permette à des milliers de fleurs de naître. Là bas les gens sont resté simple. les bergers guident les troupeaux dans les hauteurs où ils peuvent voir à des centaines de kilomètre à la ronde. J'aimais beaucoup y vivre." J'ajoutais avant de me taire avec un sourire triste.

Ici, je suis enfermé dans un nature factice et elle même prisonnière d'une ceinture de métal. Autours de nous tout n'est que bruit, béton et agitations parfaitement chorégraphié pour faire vivre cette forêt d'un autre genre.

Je ne sais pas ce que j'attend ici. Si je n'avais pas eu l'espoir d'être débarrassé de ce vide, je ne serais jamais venu. Au lieu de cela, je côtoie des gens capable de plier les éléments à leurs volonté, ont ce croirait dans un livre pour adolescent. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Far and Away | Akkiko Signat10
##   Dim 24 Fév 2019 - 19:13

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 445
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Le métier de l’homme semblait intéressant et plus diversifié qu’il n’y paraissait. Elle ne l’avait pas envisagé ainsi, mais après tout, la seule forêt qu’elle connaisse n’était pas bien fréquenté. Elle savait pourtant qu’il y avait des animaux là-bas, mais elle l’oubliait. Les récits qui lui en parvenaient étaient plus concentrés sur les hommes se cachant entre les arbres centenaires que des chimpanzés qui couraient dans leurs branches.

« Pourquoi réintroduire des loups ? Ce ne sont pas des animaux dangereux ? »

Dans les contes occidentaux qu'elle a pu lire ce sont souvent eux les méchants. Elle n’est absolument pas au fait de ce que le commun des mortels nomme écologie ou biodiversité. On lui en a peut-être touché quelques mots depuis son arrivée à Terrae mais elle en a seulement retenu que l’humain était un animal nuisible pour la planète et qu’il fallait séparer les déchets quand on les jetait.

Elle sent aux paroles de l’homme qu’il aimait son précédent habitat. Elle ne peut que l’imaginer et ce qu’elle voit est bien flou et incertain. Elle pourrait lui demander quand il y était et essayer de les voir à travers ses yeux en se projetant dans son passé. Elle ne le fera pas car elle sait que cela lui ferait gaspiller beaucoup d’énergie. Elle en a déjà un peu usée tout à l’heure en pliant l’eau à sa volonté, elle préfère être prudente.
Ses articulations ne sont plus enraidies par le froid et elle retire finalement la veste de l’homme dont elle ne connait pas le nom. Il ne s’est pas présenté, elle non plus. Ce n’est pas important, elle lui sourit et lui tend le vêtement.

« Merci je vais mieux ! »

Malgré qu’il ait récupéré son bien, il pèse encore sur les épaules de l’ivoirienne. Elle a toujours cette sensation de lui devoir quelque-chose et c’est désagréable. Cela l’empêche vraiment de profiter du moment, en d’autres circonstances elle aurait tout simplement apprécié la discussion avec un inconnu lui parlant de contrées lointaines.

« Comment puis-je te rendre la pareille ? »
finit-elle par demander pour apaiser sa conscience.




Far and Away | Akkiko Fyfy10
##   Dim 24 Fév 2019 - 21:22

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

Far and Away | Akkiko New_york_3-500x200
Un sourire se dessine à la question de la jeune femme. Je lui répond alors qu'elle me rend ma veste que j'enfile alors, elle est agréablement chaude. Je lui répond avec calme et gentillesse.

"La nature est un mécanisme qui nécessite de l'équilibre. Les humains ont tendance à dérégler cet équilibre, alors mon travail est de m'assuré avec les scientifique en écologie que l'équilibre soit restauré. Trop de loup, et les proie mourront et les loups mourront aussi. Trop de proie et pas assez de loup, et les proie détruiront les plantes et pourraient provoquer leurs disparition. Et par ce fait celle d'autre espèce. Je suis très honoré d'avoir travaillé à ce rééquilibre."

Je l'invite à continuer notre marche. Je reprend pour répondre à sa deuxième question.

"Tu ne me dois rien. Je te suis venu en aide car tu semblait avoir froid. Je ne cherche pas de contrepartie à quelque chose que je fais par bonté. Cela te rend peut être mal à l'aise?" Je lui demande alors.

Il est vrai, peut être se sentait elle redevable, ce que je ne souhaitais pas du tout. Elle avait dit quelque chose qui me revient alors. Alors que nous passons à nouveau sous la cime des arbres nu, revenant sur al grande allée ramenant vers l'institut. Je lui demande avec curiosité.

"Tu a dit tout à l'heure que c'est un endroit pour un poète plus que pour un écrivain... Serait tu une auteure? Tu venais peut être tenter de trouver l'inspiration... Je suis désolé de t'avoir perturbé si c'est le cas." Je lui demandais en passant une main sur l'arrière de mon crâne par gêne.

Je jette un regard vers l'institut. je devrais peut être la laisser tranquille. je dois surement la déranger avec ma présence, oui je vais lui laisser la paix. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia




Far and Away | Akkiko Signat10
##   Dim 24 Fév 2019 - 23:56

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 445
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Il lui permet de comprendre une chose simple, l’équilibre ne se fait pas seul ; l’homme qui l’a jadis détruit doit le restaurer. Elle n’a pas la moindre idée de ce qu’est une équation, mais elle vient de comprendre que l’homme l’a déséquilibrée sans le vouloir. Elle ne pensait pas que cela fut si important, mais il avait choisi les mots pour le lui faire comprendre. Tout avait un cout, toucher à une espèce déséquilibrait l’ensemble, un prédateur et sa proie étaient finalement aussi important l’un que l’autre.

« C’est bien plus grand qu’ici tes montagnes dis ? »

Elle suppose, l’espace vide ici lui a toujours semblé immense. Elle avait du mal à en imaginer de plus grands, mais en même temps elle n’imaginait pas tant d’animaux dans un endroit comme Terrae. Est-ce qu’il faudrait introduire des loups à Terrae pour que l’équilibre se maintienne ? elle n’osa pas poser la question.

L’homme lui dit qu’elle ne lui devait rien, et cela ne lui convint pas. Elle avait besoin de ne pas avoir été une femme en détresse, de se dire qu’elle ne dépendait pas de lui. Ce n’était peut-être pas si construit dans ses pensées, mais elle se sentait redevable et elle n’aimait pas ça. Elle pouvait effacer l’ardoise et elle le ferait dès qu’elle le pourrait. Elle hocha la tête affirmativement mais ne répondit pas.

« Je suis conteuse. »


Elle n’est plus auteure en ce moment, en ce moment les mots sont fuyants. Ils ne s’alignent pas correctement. Alors en ce moment elle n’est pas auteure, ce nom ne la désigne plus, alors qu’elle sera toujours conteuse. Cela fait partie d’elle comme ses doigts qui se déplient sous le soleil pour en capter la chaleur, comme ses lèvres qui s’étirent sous la caresse du vent, comme son regard d’acier liquide qui mire l’allée dans laquelle ils se sont engagés pour regagner l’institut.

« Je suis venue ici pour marcher, pour sortir, pour respirer. En ce moment l’inspiration ne vient plus, alors je ne la cherche pas. Je fais autre-chose, je me balade, je parle avec des gens, je fais des projets irréalistes. Je vis, et peut-être qu’un jour ma vie me donnera de l’inspiration ? »

L’inspiration l’avait longtemps fait vivre, pourquoi le contraire ne fonctionnerait-il pas à présent ?


Far and Away | Akkiko Fyfy10
##   Lun 25 Fév 2019 - 19:59

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

Far and Away | Akkiko New_york_3-500x200
Nous restons quelques instant sur l'allée, au loin le vent déplace dans un ballet les feuilles de bronze qui parait dans une lointaine saison les arbres de la forêt. Je passe mes mains dans mes poches pour les garder du froid.

"Je suis certains que l'ont pourrait mettre des centaines de Terrae dans mes montagnes. Ont peut marcher parfois plusieurs jours sans croisé quelqu'un."
Je lui répond alors avec mélancolie.

Le vent froid vient nous rappeler d'une caresse que l'hiver est toujours là alors que nous discutons, nous forçant à entrer notre cou dans nos cols bien chaud.

"Je te souhaite que ta vie et ses aventures t'apporte l'inspiration. Conter les histoires de nos ancêtres est aussi une voie honorable. Les conteurs garde en vie par le souvenir les conte set leurs héros. C'est important... Rien ne doit être oublié." Je complète.

Je jette un coup d'oeil vers l'institut, je dois me rendre à une convocation... Je prend une inspiration, un petit peu nerveux à cette idée.

"J'ai apprécié ce moment en ta compagnie. je dois hélas partir, il est l'heure pour moi de me rendre à une convocation... Si tu repasse par ici, ont ce recroisera surement." Je lui dit dans un sourire avec gentillesse avant de m'incliner légèrement pour prendre congé.

Je reprend ma marche vers l'institut, vers une nouvelle page d'inconnu de mon histoire ici. Une page qui s'ouvre dans un matin froid et agité par les flots du vent. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Far and Away | Akkiko Signat10
##   
Contenu sponsorisé

 

Far and Away | Akkiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.