Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
La faim des temps | Kankan
##   Jeu 28 Fév 2019 - 23:02

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

La vie a la chance d’avoir un cours plutôt paisible, elle ne déborde pas souvent et finit toujours par rejoindre son lit. La vie elle est un peu comme toi depuis que le sceau s’est fêlé, tu passes énormément de temps dans ton lit pour faire disparaitre les cernes qui te rongeait le visage. Hier t’as été appelé en salle des masters pour qu’on en replace un, nouveau tout beau. T’as pas encore cherché tes limites, la première chose que t’as faite quand tu t’es relevé ça a été de virer tous les tableaux recouvert de bleu qui s’entassaient dans ta chambre, tout ça à la poubelle. VLAM COMME CA ! Ensuite t’as repeint tes murs en BLANC. Blanc tout simple, tout propre, tout net et t’es retourné te coucher.

Qui dort dine, c’est bien connu. Alors t’as bien dormi mais pas tellement mangé, quand t’ouvres les mirettes midi et passé et t’as le ventre qui gargouille. Alors tu te lèves, t’as la flemme de te laver mais tu te rends à l’évidence. Tu pues, ça fait trois jours que t’as quasiment pas quitté ton lit alors tu peux pas échapper à la case douche chaude et brossage de dents. T’enfiles un jean sur ton slip et un pull à coll large avant de descendre te restaurer. Bien entendu que des gouttes de peinture les tache tout deux, mais ce n’est pas flagrant, ou pourrait même dire qu’ils sont neufs pour toi. T’as besoin de faire une lessive, mais t’étais trop crevé jusqu’alors.

Quand t’arrives au réfectoire, on ne peut pas dire qu’il soit bondé. Le rush est passé et ne restent que de petits groupes dispersés qui prennent plaisir à bavarder. Rien à battre, tu prends un plateau et tu le remplis : une tonne de fritte et trois yaourts, on ne dira pas que tu as les goûts d’un enfant de six ans, mais on n’en est pas loin. Tu t’avances le plateau ainsi rempli, cherchant une place… Il y a plein, plus qu’il ne t’en faut… Tu pourrais t’asseoir tout seul à une table et puis tu le vois. Il est seul au milieu des groupes. Alors tu t’avances vers lui, tu lui demandes même pas son avis, s’il veut être seul si c’est un choix. Tu t’installes et tu commences à parler, genre normal tu tapes la discut.

« Salut, moi c’est Angie. Ça va la forme bien dormi ? Tu manges quoi ? T’es nouveau ? »

Je crois qu’t’as repris du poil de la bête mon grand, c’est chaud de voir comment t’es plus ouvert quand t’es pas obsédé par une toile…


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Jeu 28 Fév 2019 - 23:44

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Håkan Hjortursson
Håkan Hjortursson
Eau au pouvoir solaire
Messages : 71
Date d'inscription : 26/02/2019


Hungur tímans
Feat Charlie-Ange Petit
Voilà maintenant quelques jours que je suis à l'institut. Je n'y ai toujours pas trouvé mes marques et encore moins ma place. Les gens sont plutôt souriants en soit, j'ai comme un air de déjà vu. Une impression comme si l'eden qu'on m'avait promis n'était juste qu'un endroit comme les autres. Nuancé uniquement de personnes aux dons surréels et d'un dortoir où errent les âmes brisées de ce bas monde. Je comprends à peu près l'idée de rassembler les nouveaux arrivants dans ces dortoirs avant de les classer par.. Groupes ? Je ne saurai dire. Pour tout avouer, je ne m'y suis pas vraiment intéressé. Trop ennuyé par les reniflements incessant et les murmures paniqués de jeunes âmes en détresse.
Je ne suis pas sans cœur et en vérité, je mourrais d'envie d'aller les rassurer. Mais une part de moi me retient chaque nuit. Une absence de courage ou tout simplement de force d'aller panser les plaies de quelqu'un d'autre, n'arrivant déjà pas à gérer les miennes.

Mes journées se résument donc à errer entre les murs, attendre que le destin me soit favorable. Esquiver les foules et même les petits groupes, n'ayant tout simplement pas envie de subir leurs regards ou d'entendre leur pitié. Solitaire d'autant plus qu'une bonne partie des nouveaux arrivants se trouvent être plus jeunes que moi et ainsi, j'admet avoir un certain soulagement lorsque la plupart se retrouve enfermés en cours. Me laissant tout le loisir de marcher à mon rythme, seul, dans les couloirs.

Ayant attendu que l'heure du repas se finisse sans pour autant dépasser la limite de service, je me dirige vers une table vide, suffisamment excentrée pour n'inciter personne à m'y rejoindre. Mon plateau à peine remplit, une bouteille d'eau, une pomme et quelques morceaux de pain. En vérité, j'avais faim mais rien ne me faisait envie. Je me suis donc installé et ai commencé à ne rien faire. Détachant l'oreillette de son nid, encore trop peu habitué à sa présence pour l'oublier, je me met à contempler le néant, l'air absent.

Le présent se jette soudainement à mes yeux lorsque des pas suivit du son de la chaise traînée ne vienne faire vriller mes tympans. Relevant la tête, je viens détailler l'étranger du regard alors, qu'à peine installé, celui-ci se met à me parler. L'air sûrement complètement perdu, je laisse mes yeux papillonner sur lui pendant de longues secondes. Sûrement un peu inconfortables pour lui, laissant le silence s'installer. J'observe les tables aux alentours et décèle plusieurs groupes. Je ne comprends pas sur le coup la raison de sa présence et je n'ai pas décelé de faux semblants dans l'intonation de sa voix. Aussi, par simple effort de politesse, je tâche de me rappeler de mes leçons de français tandis que j'accroche à nouveau l'oreillette afin de m'éviter un nouveau désagrément.

"Je.."

Ce simple mot m'avait échappé. Venu tout naturellement malgré l'aspect rauque de ma voix pourtant si douce. Comme si mes cordes vocales avaient perdu cette habitude.
Gêné, j'attrape la bouteille, en enlève le bouchon et boit quelque gorgées, comme pour me rassurer et m'imposer une hydratation visiblement nécessaire. Lâchant un bref soupir, je reprend la parole, cette fois-ci d'une voix beaucoup plus douce, même si le tremblement dans celle-ci peut encore trahir le manque de pratique récente.

"Je ne suis pas sûr d'avoir compris. Tu es un Ange. Mais le reste, je n'ai pas réussit à traduire."

Marquant une nouvelle pause, je reprend une troisième fois la parole.

"Je m'appelle Håkan."

Parler dans ma langue maternelle à quelqu'un qui ne devrait pas la comprendre à quelque chose de déranger. De surnaturel presque désagréable et pourtant rassurant. Trop de paradoxe pour moi. L'air méfiant, j'observe cet individu mes pupilles détaillant l'individu avec prudence.
©️️ FRIMELDA

##   Ven 1 Mar 2019 - 0:33

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Il est plutôt gringalet, pas bien grand, bâti sur un modèle similaire au tient, mais lui au moins il a de remarquables yeux ble… ET MERDE. Ça va Angie ? tu vas t’en remettre ? Non, sérieux, tu vas bien ? Ouai, carrément. Le bleu c’est du passé, du passé peut-être encore un peu trop présent mais c’est pas l’soucis. Il a l’air totalement paumé, genre poisson sorti de l’eau. Tu serais pas en train de le traumatiser hein ? Il se sentirait pas agressé quand même ? On te fera pas croire que tu fais peur gringalet toi aussi et ne dépassant que de peu le mètre soixante-dix. Encore si t’avais mi un pull large, mais celui-ci colle plutôt a ta peau… Bon certes t’as maigrit depuis qu’tu l’as acheté mais c’’est que du détail…
Il ouvre la bouche mais sa voix est un peu roque, il prend un peu d’eau pour ce l’éclaircir et replace la puce dans son oreille. Tout s’explique, tu n’y es pour rien s’il hésite. Genre. Même toi tu sais que c’est d’la merde mais, tant pis. Non mais sérieux il a cru que t’étais un ange ? Bon, Ys serait p’t’être de son avis sur le fait que tu voles très haut. Tellement haut que tu planes. Coucou Ys si tu passes par là d’ailleurs.

« Ah ? tu n’avais pas ton oreillette ! Je reprends alors, salut j’m’appelle Angie. T’es nouveau ici ? »


Genre, mais tellement t’abuses Angie, t’pourrais capter qu’il veut être seul… Sauf que pour toi personne ne veut jamais être réellement seul, on s’impose la solitude que l’on craint pourtant. Alors tu te dis que s’il est seul c’est pas un choix et puis ça tombe bien, t’as pas envie d’être seul toi non plus. Tu lui souris avec ton sourire communicatif habituel.

« Tu peux me la refaire ? J’crois j’ai pas compris ton nom… Aucun c’est ça ? »

C’est complètement chelou comme prénom, mais pourquoi pas, t’es pas là pour juger faut dire… Mais tout de même… Aucun, c’est bizarre. Alors bien entendu il te détrompe. Il répète, et tu répètes, et il répète encore et en prime t’insistes jusqu’à bien le dire. Ce qui arrive finalement plus vite qu’on aurait pu l’croire. T’es plutôt l’genre de mec assidu.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Ven 1 Mar 2019 - 17:56

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Håkan Hjortursson
Håkan Hjortursson
Eau au pouvoir solaire
Messages : 71
Date d'inscription : 26/02/2019


Hungur tímans
Feat Charlie-Ange Petit
L'étrange énergumène ne cesse de parler. Ses maigres phrases me semblant presque trop enjouées pour être uniquement bercées de pitié, comme la plupart des autres personnes ayant essayer de nouer contact avec moi. Peut-être est-ce pour cela que ma voix a dépassé ma raison, m'obligeant donc à continuer cette discussion au lieu de simplement l'observer comme je l'avais fais depuis le début.

"Håkan se prononce h-OH-kaa-n."

Je prends le temps de l'énoncer doucement, détachant chaque syllabes pour le laisser les répéter jusqu'à ce qu'une prononciation à peu près potable soit prononcer, m'arrachant un faible mais sincère sourire.
Retrouvant rapidement mon visage neutre, je détaille une nouvelle fois l'individu dénommé Angie. Étrange prénom si vous voulez mon avis. J'observe sa tenue monochrome tâchée de fines particules blanches me faisant penser à des gouttes de peinture. Tenue excentrique et bien loin de l'uniforme pourtant obligatoire.

"Je suis arrivé il y a peu de temps."

Mêlant l'acte à la parole, je pointe l'unique étoile présente sur mon blaser avant de donner un petit coup de menton dans sa direction.

"Et toi ? Tu ne portes pas la tenue, j'imagine que tu fais partie du personnel ?"

Plissant légèrement les yeux sans pour autant accentuer mon air méfiant, je laisse mes yeux traîner sur son visage, cherchant à y déceler un indice, une explication de sa présence. Je n'ai rien à lui apporter et je ne connais personne ici. Pourquoi souhaite-il me parler.. ?
©️️ FRIMELDA

##   Ven 1 Mar 2019 - 18:26

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

C’est pas hyper évident à prononcer. C’est chaud, chaud cacao, mais tu finis par y arriver. Tu aspires, montes ta langue contre ton palais. Ok ça a l’air d’être à peu près correct vu qu’il a arrêté de te reprendre. Soit ça, soit tu le saoules et il laisse tomber. Bon, t’es un optimiste, donc tu vas partir du principe que c’est bon et que tu le prononces plutôt pas convenablement. Il te confirme qu’il est nouveau, bon en même temps pour continuer à porter l’uniforme faut avouer qu’il est pas là depuis longtemps. Il a pas la gueule d’un gamin qui va aller en cours, donc bon.

« Non, non, juste comme je vais pas en cours j’porte pas l’uniforme… C’est utile pour les nouveaux qui arrivent sans fringues, mais on arrive toujours à trouver des trucs potables dans les objets trouvés non réclamés… Tu veux que je te montre ? »

Non parce que bon, c’est cool l’uniforme mais ça fait vite prison. Ou hôpital. Au choix, et quel qu’ilm fut il n’est pas glorieux. Alors t’as fait comme tout l’monde t’as retiré cet uniforme et tu t’es mis à porter tes propres fringues. Bon, toi t’étais arrivé avec une valise donc c’était un peu plus facile quand même.

« ‘fin d’abord faut qu’on mange, t’es sûr tu ne veux pas prendre autre-chose ? Tu vas t’envoler si tu te nourris comme un pigeon… »

Genre c’est pas méchant, mais qui se nourrit de pain et d’eau ? Les pigeons. Et les poulets, mais t’es pas certain que les poulets ça vole. Ça vole un poulet ? Une poule pas vraiment, juste un peu quand ça doit sauter une barrière mais si tu jettes une poule d’une falaise te la retrouves en bas en nuggets ça t’en es presque certain… Bon t’iras pas tester parce que ce serait cruel au vu du résultat que tu attends d’une, et de deux parce que ça semble compliqué et fastidieux de trouver une falaise à Terrae. Peut-être que si tu demandes à la nouvelle master, Athéna ou Isis ? Pourquoi t’as du mal à t’en souvenir, c’est une déesse badass, mais t’étais plutôt certain que la meuf que t’as croisé pendant quelques années dans les dortoirs des Terres s’appelait Isis. Okay, bon osef. Tout ça pour dire que le pigeon ça vole.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Ven 1 Mar 2019 - 18:49

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Håkan Hjortursson
Håkan Hjortursson
Eau au pouvoir solaire
Messages : 71
Date d'inscription : 26/02/2019


Hungur tímans
Feat Charlie-Ange Petit
J'observe sa tenue puis la mienne à intervalles réguliers. Mon visage trahissant mon désarroi au fur et à mesure qu'il s'enfonce dans ses explications. Ainsi je ne serai possiblement pas obligé de porter ces uniformes.. ? Ce ne serait pas plus mal, un moyen judicieux d'arrêter d'être observé sans cesse par les anciens me prenant pour une brebis égarée. Ce que je suis sûrement.. Mais je n'ai jamais dis que j'avais envie que l'on m'aide. Et même si ce "Angie" était clairement en train de le faire, il avait au moins la décence de le faire correctement.

Suite à sa remarque, mes yeux viennent se déposer sur mon plateau avant d'observer le sien, constitué de frites et de yaourts. Certes plus consistant que le miens mais pas forcément beaucoup plus équilibré. Lui lâchant un bref sourire, je viens un commencer à grignoter mon pain alors que mon regard cligne une fois en direction du self en train de se fermer.

"Ça ira. Je n'ai pas beaucoup d'appétit aujourd'hui. J'ai plutôt mal au cœur pour tout dire."

Haussant légèrement les épaules, je commence à mastiquer de la mie de pain, l'air distrait. Laissant le loisir à Angie de commencer ou non sa plâtrée de frites. Une fois ma bouche libérée de la première tranche de pain, je reprends la parole après une gorgée destinée à réhydrater mes cordes vocales décidément douloureuse après tant d'utilisation.

"Mais je veux bien que tu me montre où en trouver. Je n'ai rien amené de là bas. Et puis, je n'aime pas le regard qu'on les gens en voyant l'étoile. Je n'ai pas besoin de leur pitié."

Une pointe de colère échappée de mes lèvres me surprenant par sa rapidité, je relève légèrement la tête et observe Angie avec un air presque désolé. Il n'y est pour rien et ce serait ridicule de rejeter mon amertume sur la seule personne ne venant pas me parler avec un air peiné au visage.
Sans plus d'excuses, je retrouve à mon pain, plus occupé à le décortiquer qu'à le manger.

"Si on est trop vieux pour les cours ici.. On est sensés faire quoi ? Attendre ? Trouver du travail ?"

Cette question me trottait en tête depuis maintenant quelques jours. Légitime question, surtout que personne ne semblait rien vouloir me demander. Comme si j'étais sensé trouver la réponse de moi même.
©️️ FRIMELDA

##   Ven 1 Mar 2019 - 22:34

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

T’sais tu pourrais jouer au plus con, genre lui dire qu’s’il voulait vous pouviez faire un détour pas l’infirmerie. T’savais ce que c’était que d’avoir le cœur serré et la gorge nouée. Ici beaucoup montrez les mêmes symptômes. Ce n’était pas une maladie, mais un mal-être que tu respectais, parce que t’avais pas l’choix. Rentrer dans les gens en leur disant « hey faut que tu sois heureux le monde est merveilleux » n’est finalement pas le bon remède. Tu souris juste en réponse et entame ta platrée de frites. T’as oublié d’prendre du ketchup, mais en vrai t’en a rien à faire. T’ouvres un des yaourts, celui gout fraise et aventureux tu trempes ta frites de dedans… Si en d’autres lieux cela t’eu porté des MST, là t’es plutôt satisfait du résultat.

« C’est vraiment pas dégueux, tu veux gouter ? »

Ouai t’es pas l’genre de type à ne proposer que les trucs dégueux à bouffer aux autres. Ce genre de saligaud qui te sort « Beeeeerk ! Non mais goute ! » Non, toi tu trouves que c’est bon alors tu veux partager. T’entends sa colère et tu souris avec douceur.

« Tu sais ce n’est pas forcément de la pitié, cet uniforme on l’a presque tous porté et c’est pas forcément toi qu’ils voient, mais ce qu’il représente pour eux. La personne qu’ils étaient quand ils sont arrivés, leur vide… »

Faut pas le prendre mal, parce que les gens ici te regardent rarement avec pitié… Si t’es ici c’est qu’t’as une raison d’y être, et passé les trois premiers jours tu t’rends compte qu’elle est rarement glamour. Alors tu peux pas r’garder les autres avec pitié.

« Ouai tu peux trouver un job, ou tu peux faire ce que tu veux. C’est ce que je fais moi, j’passe mon temps à dessiner et à peindre. J’ai pas à m’préoccuper d’la bouffe et il y a toujours ce qu’il faut dans la classe d’art et l’atelier. Chacun fait ce qu’il veut et comme il peut. Tu voudrais trouver un travail ? »


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Ven 1 Mar 2019 - 23:01

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Håkan Hjortursson
Håkan Hjortursson
Eau au pouvoir solaire
Messages : 71
Date d'inscription : 26/02/2019


Hungur tímans
Feat Charlie-Ange Petit
Le visage figé dans une expression à mi chemin entre dégoût et amusement, un sourire crispé au lèvres et une respiration inaudible, j'écoute le discours de l'homme en face de moi sans vraiment l'analyser. Mon cerveau le mettant de côté pour s'en occuper plus tard, préférant traiter l'information capitale de ce passage. Des frites dans un yaourt. Qui seraient bonnes en plus. L'air dépité, je le regarde mâchouiller ce graal barbouillé de lactose.
Sans vraiment que je n'y fasse attention au premier abord, ma main s'avance vers l'assiette de l'excentrique. Lentement, très lentement, comme une gazelle s'approchant d'un lac entouré de lion. L'avancée est mesurée et la retraite parée au moindre mouvement trop soudain ou non naturel. Je n'ai pas spécialement envie de manger ça pour en déterminer le goût. Mais j'ai envie de partager avec lui ce moment. Cela aurait put être n'importe qui. Même la pire des personnes. Poussé par le désir de ressentir cette sensation de faire part d'un groupe, aussi infime et éphémère qu'il soit.
La frite recueillie et allègrement trempée dans le Saint yaourt, je viens la porter à mes lèvres avant de les franchir, déposant le tout sur ma langue. Et là.. L'explosion de saveur. La découverte d'un nouveau dél-.. Non.. Urrh... Un délicieux dégoût s'installe en moi. Pas de ceux qui vous font vomir. Mais le même que lorsque vous mangez une pizza avec de l'ananas dessus ou lorsque vous croquez une pêche après avoir mordu dans un fromage crémeux.  Cette sensation de manger deux choses agréables sans pour autant réussir à comprendre ce qu'elles font ensemble dans votre bouche. Avalant ma bouchée avec une perplexité à peine dissimulée, je prends la parole après avoir rassemblé les diverses informations dilapidées précédemment.

"C'est.. ... intéressant."

Je lui souris, trahissant mon manque d'envie de réitérer l'expérience sans pour autant refuser d'en tenter d'autres.

"Je doute savoir faire quoi que ce soit qui mérite rémunération à l'heure actuelle. Et franchement, je ne me vois pas essayer de m'intégrer. Je doute que tout le monde soit aussi ouvert d'esprit que toi."

Le détaillant du coin de l'oeil alors que je me met à frotter ma pomme pour la faire briller, je plisse les yeux en essayant de déterminer la couleur de celle-ci.. Jaune acide ou rouge sucrée.. L'air gêné, je croque dedans et serre instantanément la mâchoire. Acide.. Lâchant un léger juron dans ma langue natale, je continue de la manger tout en grimaçant. Entre deux bouchées, je parviens cependant à lui parler.

"J'ai repéré des tâches claires sur tes vêtements, je suppose que c'est en rapport avec la peinture. Tu fais de grandes toiles ou tu as repeins un appartement pour être autant aspergé ?"

Surpris de moi même par la facilité avec laquelle je lui réponds, je reste un instant interdit. Fixant ma pomme trop acide avec un air perdu. Soupirant, je remords dans le fruit, espérant simplement ne pas avoir à être aussi ouvert avec tout le monde. S'ouvrir aux autres, c'est se mettre en danger.
©️️ FRIMELDA

##   Ven 1 Mar 2019 - 23:21

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Intéressant ça veut dire que c’est bon ? Bon, non… C’est juste sans doute pas trop dégueulasse. Tant pis toi tu continues à tremper toutes tes frites dans l’yaourt, rien à battre. C’est juste bon, alors tu manges. Et puis hey non mais faut avouer que c’est vachement moins sucré et acide que le ketchup ! Sérieux faut pas juger les gens comme ça, j’vous jure c’est vache. Håkan n’aime pas, grand bien lui fasse, ça en fera plus pour toi. Tu ne lui en re proposes pas, t’as compris le message.

« Ah, c’est toi qui voit… Mais si tu ne fais rien tu risques de tourner en rond ? »

T’oses pas lui demander ce qu’il faisait avant. T’sais pas si t’as l’équilibre pour lui demander : et avant ton vide elle était comment ta life ? Tu te dis que non, et qu’tu risquerais en prime de rompre le mince lien qu’est en train de se créer entre vous. Il a l’air de détester sa pomme, une pomme vert pale que tu sais assidulée, mais lui ne semblait pas le deviner.

« Tu veux qu’on échange ? Ta pomme contre un de mes yaourts, tu choisis celui que tu veux, ça se voit à trois kilomètres que t’aimes pas l’acidité. »

Toi t’aimes les trucs acides, et les trucs sucrés. Genre le citron et les bonbons. Le mélange parfait, enfin on n’est pas là pour parler de toi.

« Les deux captain’ ! J’ai repeint ma chambre hier… J’peins régulièrement sur les murs aussi… Donc on peut dire que j’ai de très grandes toiles ! J’adore que mes vêtements soient tachés de peinture, ce sont des œuvres à part entière. »


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Ven 1 Mar 2019 - 23:38

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Håkan Hjortursson
Håkan Hjortursson
Eau au pouvoir solaire
Messages : 71
Date d'inscription : 26/02/2019


Hungur tímans
Feat Charlie-Ange Petit
Je me surprend à lui sourire amicalement, à lui, pourtant étranger il n'y a cependant quelques minutes. Cependant, quelque chose en lui incite à la confiance. Une espèce de candeur.. Non.. Une désinvolture. C'est ça.. La sensation qu'il se fiche éperdument de l'approbation de ses pairs et ainsi l'assurance de ne pas avoir à craindre un jugement en particulier. Je crois que c'est pour cela que je souris, m'autorisant alors quelques secondes de plus avec cette émotion au visage.

Sans même réellement plus réfléchir, j'accepte volontiers sa proposition d'échange malgré le fait que ma pomme soit déjà mordue et entamée. Une espèce de délivrance s'installe alors que je lâche la pomme trop acide au profit d'un providentiel yaourt. Cependant, à quelques centimètres de ceux-ci, ma main se fige et mes yeux se plissent tandis que les longues seconde s'installent. Mon regard cherchant désespérément un indice sur leur contenance autre que celui de la couleur. Manquant de temps, je fini par en récupérer un au hasard en gratifiant Angie d'un petit signe de tête pour remerciement. Appréciant intérieurement mon mécanisme automatique de prendre tout mes couverts lorsque je m'étais saisit du plateau, je m'arme de ma cuillère et la plante dans le désert après en avoir évidemment ôté l'opercule.

"C'est gentil. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit.. Aussi acide.."

J'enfourne une petite cuillerée dans ma bouche par instinct, préférant noyer mon "mensonge" approximatif et maladroit derrière le goût sucré de.. Pêche.. Soulagement.. Juste ce mot. Un soulagement se repend en moi, rassuré d'avoir esquivé l'abricot. Me délectant du yaourt comme d'un gâteau dans un restaurant haut de gamme, je songe à ces précédents propos et tâche de le relancer lorsque sa bouche n'est pas remplie de pommes de terre.

"Tu n'as jamais pensé à exposer ? Je ne connais pas ton niveau mais tu peux peut-être réussir à en tirer un peu de notoriété et d'argent."

Haussant les épaules, je tourne un peu mon corps vers lui. La position n'est pas authentique, clairement maladroite et mon visage trahit le léger malaise s'introduisant en moi alors que mon regard trahit ma réelle envie de créer un contact. Deux instincts semblant me tirailler.

"Il y a peut-être des ateliers ou des cours de dessins ici. Et si il n'y en a pas, tu devrais peut-être te proposer ?"
©️️ FRIMELDA

##   Sam 2 Mar 2019 - 1:09

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

L’échange est accepté. Super pokémon pomme-croqué prend la place du yaourt sucré. Ouai, bon on juge pas mes les trucs genre perle de lait toi t’aimes… Et là ils avaient plus que des yaourts présucrés ou avec des parfums de fruits, alors t’as pas fait ton difficile mais comme d’habitude tu mets deux sucres dans un yaourt… (parce que c’est meilleur comme ça c’est évident,) mais là… Bah. Tant pis t’as quand même pris des petits sachets de sucre au cas où, tu en tends un au jeune homme.

« Ah, j’comprends moi c’est les seules pommes que je mange parce que sinon j’trouve qu’elles ont un gout farineux bizarre… Alors j’les reconnais de loin… Enfin, si c’est pas assez bon hésite pas à rajouter du sucre ! »

On se demande comment tu fais pour ne pas avoir trois tonnes de carries. C’est juste ouf. Heureusement que tes parents t’on appris à user de ta brosse à dents bien jeune… En fait après que le dentiste t’ait diagnostiqué ta première carie sur une dent de lait ils ont décidé de te remettre dans le droit chemin.

C’est fou ce que les gens te rabâchent l’idée d’exposition ces derniers temps… Allez j’serais vache je ferais un C/C de mon post pour Ys parce qu’il est tard et tout, mais de toute manière t’es pas capable de dire deux fois la même chose et j’ai la flemme d’aller chercher.

« Bah, en fait j’y ai songé, mais il n’y a pas vraiment d’espace dédié à Terrae et ce serait compliqué si c’était en dehors. Pour l’instant j’ai tout « exposé » sur mon blog, on m’a contacté pour m’acheter quelques toiles mais je sais pas si j’ai envie de les vendre. Je préfère les donner aux initiés qui s’installent pour qu’ils aient quelque-chose à eu et qui leur plaise dans leur nouvelle chambre. »

Vendre de l’art ça te semble tellement aberrant. Genre pourquoi ? Genre de où ? L’art n’a pas de prix.

« Annabeth laisse tout le monde assister à ses cours d’art, pas besoin d’être lycéen tant qu’on lui demande poliment, elle est très bonne enseignante je te la présenterais si tu veux. »

Ouai. Non. Toi t’’es pas prêt. Pas encore.

« ‘fin j’pourrais te montrer deux trois trucs si tu veux. »

Pourquoi tu te fais du mal Angie ?


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Sam 2 Mar 2019 - 14:23

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Håkan Hjortursson
Håkan Hjortursson
Eau au pouvoir solaire
Messages : 71
Date d'inscription : 26/02/2019


Hungur tímans
Feat Charlie-Ange Petit
J'écoute ce que l'homme me répond, hochant la tête par a-coups sans pour autant piper mot. Sa proposition d'ajouter du sucre m'arrachant cependant un nouveau sourire. On aurait dit un enfant. Réellement. Dans le corps d'un adulte, mais un enfant tout de même. Partageant ses découvertes et mettant du sucre là où personne n'oserait. Cela me fait autant sourire que peur, qui sait, peut-être un jour découvrirai-je des fraises dans des lasagnes.. Brr..

Distrait, je continue cependant de l'écouter, quelque chose attire mon attention dans son discours, comme une réponse générique. Quelque chose qu'il aurait déjà dit dans le passé. Plusieurs fois. M'apprêtant à m'excuser, je me rends compte qu'il n'a finalement pas l'air si ennuyé que cela au vu du nombre d'informations qu'il me lâche et me contente de finir le yaourt généreusement offert.

"C'est gentil de ta part. Mais je ne sais pas si c'est une bonne idée.. Enfin.. Je ne pense plus être capable de produire quoi que ce soit de correct."

Lâchant cette dernière phrase comme on lâche une vérité avant de s'enfuir tel un personnage de cartoon, je m'empresse de prétendre devoir boire de l'eau avant de reprendre la parole pour tenter de noyer le poisson.

"Si tu en as envie, je veux bien. C'est rare de tomber sur des gens qui aiment l'art. Enfin, ici je ne sais pas. Mais d'où je viens, j'étais un peu un ovni. Donc ne t'y sens pas obligé. Mais moi ça me ferait plaisir."

Je lui lâche un bref sourire, gêné avant de laisser mes yeux vagabonder sur la pièce. Les rares groupes avaient fini de manger et commençait à se chahuter sans pour autant nous déranger. Le déranger lui était la pire de mes craintes dans le fond, je n'ai pas envie de lui forcer la main. Lui qui vient seulement de me la tendre.
©️️ FRIMELDA

##   Sam 2 Mar 2019 - 21:48

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Les lasagnes aux fraises et à la crème chantilly, franchement si on te proposes tu diras pas non. C’est plutôt tentant comme projet non ? ‘fin toi ça te tente. P’t’être qu’en faisant revenir les plaques de lasagne dans du lait sucré, ça pourrait vraiment donner un truc pas dégueux… Un peu comme le gâteau de pâtes… Et puis même sans ça les fraises ça pouvait donner un petit gout sucré à la garniture de la sauce tomate. Franchement, ça se tente tu dirais si tu pouvais lire dans ses pensées.

« T’sais ça n’a pas forcément à être correct tant que t’as envie de de le faire… C’est pas produire, c’est pas un produit, c’est pour toi, t’faire plaisir. »

Genre, c’est trop triste la manière ont il le dit. Il se sent sans doute un peu comme tous les arrivants de Terrae… Inutile et hors d’usage. T’es passé par là, mais là actuellement tu vas mieux. T’en a vécu des choses pour en arriver à ce point, mais finalement tu t’es retrouvé et ça fait du bien.

« Tu dois venir d’un petit bled perdu non ? J’sais que moi j’étais un alien jusqu’à aller au lycée d’la grande ville d’à côté. Là j’ai pu croiser des gens qui kiffaient autant qu’moi se barbouiller de peinture et taguer des murs… Et la fac j’te dis même pas, c’était de ouf. Les gens de ma promos étaient supers, ils avaient pleins d’idées et tout. C’est quand tu quittes ton patelin pour faire ce que tu aimes qu’il existe des gens qui aiment les mêmes choses que toi, et c’est super cool ! »

Genre en fait dans ta vie Angie tu tapes la discut à des inconnus normal toi. Mais genre rien à foutre, c’est normal. Tu t’sens pas un peu mal à l’aise ? Non, mais juste histoire de rassurer le commun des mortels auquel j’appartiens sur le fait que non c’est pas évident de s’asseoir à côté d’un inconnu et de discuter comme si vous étiez potes. Tu pourrais être sympa, parce que moi j’complexe et j’me sens introvertie maintenant. C’est pas cool.


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   Sam 2 Mar 2019 - 22:05

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Håkan Hjortursson
Håkan Hjortursson
Eau au pouvoir solaire
Messages : 71
Date d'inscription : 26/02/2019


Hungur tímans
Feat Charlie-Ange Petit
"Reykjavík. Enfin, "à côté". Je suis islandais. Les gens sont ouverts d'esprit.. Mais pas quand il est obnubilé par autre chose."

Haussant vaguement les épaules, je le laisse dans le flou, mes pensées s'échappant vers l'image de Pall pendant quelques fractions de secondes avant qu'un bref flash du lac gelé ne me fasse frissonner et sortir de mon état si-présent. Prenant la dernière gorgée de l'eau désormais plus vraiment fraîche afin de me remettre les esprits en place et de me donner une contenance, j'observe l'homme à côté de moi, cherchant visiblement quoi lui dire.

"Une galerie au Canada m'avait proposer d'exposer mes projets."

Mes yeux papillonnent légèrement sur le visage moucheté de peinture de mon voisin, cherchant à déceler la moindre trace de non-intérêt ou de fatigue mentale. C'était la première fois en toute une vie que je m'exprimais autant de temps à une personne autre que mon frère. Première fois que la personne ne prétexte pas un rendez vous ou un appel pour mettre fin à la conversation une fois l'information souhaitée reçue. Un stress monte en moi alors que je me surprends à avoir des mimique anxieuses, venant à gratter mes doigts jusqu'à en faire sauter la peau à côté de mes ongles.

"Ça t'intéresse vraiment ce que je dis ?"

La question était partie toute seule, poussée par ma crainte. La voix légèrement tremblante marquant cet aspect anxieux qui commence à m'habiter. Anormalement, je commence à ressentir le besoin de parler de Pall. Le besoin de lui expliquer et de lui dire comment il était. Parler de lui et uniquement de lui. Parce que ne pas parler de lui reviendrait à parler de moi.
©️️ FRIMELDA

##   Dim 3 Mar 2019 - 16:40

Personnage ~
► Âge : 29
► Doubles-comptes ? : Tu ne sais rien Juan Nieve
► Rencontres ♫♪ :
Charlie-Ange Petit
Charlie-Ange Petit
Etoile Terre Solaire
Messages : 742
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 29

Tu l’as pas fait exprès mais un instant tu as vu dans es pensées. T’as toujours eu du mal à canaliser ton pouvoir mais avant il était trop faible pour que tu voies des formes précises. Sauf qu’avant t’étais pas étoile et tu t’en rendais compte avant d’être intrusif, là tu te concentrais sur ce qu’il disait et ça c’est fait tout seul. Là tu l’as vu lui, il pense à lui. C’est un peu étrange et tu ne dis rien, muselant juste ton pouvoir parce qu’il ne faut pas lire dans les pensées des gens sans avoir demandé et que clairement t’en es pas au moment où tu peux demander. Faut que t’ailles parler à Alice, Alice elle t’expliquera que tant que t’en parles pas on s’en fout. Tu peux tout regarder sans honte ni rien.

« Oh ! Mais c’est trop bien ! ça veut dire que tu es connu mondialement ! »

Tu ne cours pas après la renommée, mais faut avouer que tu aimes bien que tes amis soient des gens géniaux. C’est ouf de pouvoir te dire que t’as un ami qui exxpose sur un autre continent.

« Mais du coup tu n’as pas besoin de cours ! Tu utilises quel média ? »

Oui il bien entendu que ça l’intéresse. Sinon il ne parlerait pas. C’est quoi cette question sortie de nulle part. Genre il en doute ? C’est fort quand même on ne te l’avait jamais faite… Alors sur le coup tu te retrouves con, non parce que bon… Sérieusement quoi ! u dois répondre quoi toi là maintenant ?

« Bah oui. »

Genre t’as pas trouvé mieux ? Non parce que tu aurais pu trouver mieux non ? Non. Clairement pas. T’es pas assez intelligent pour partir dans une réponse passionnée mais trop sensible pour répondre un truc second degré du genre « Non, mais j’avais pas envie de manger seul. »


Avatar sponsorisé par Elfie et ses doigts de fée !
##   
Contenu sponsorisé

 

La faim des temps | Kankan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.
Aller à la page : 1, 2  Suivant