Partagez
La détresse [Pv Akkiko]
##   Dim 17 Mar 2019 - 4:36

Personnage ~
► Âge : 10 ans
► Doubles-comptes ? : Elfie Numa
► Rencontres ♫♪ :
Alyssa
Messages : 71
Date d'inscription : 22/12/2018

la détressequand la douleur s’étend et s’étend
Alyssa
Akkiko
Depuis peu de temps, Alyssa était devenue une initiée. Lorsqu’elle se rendit dans la salle pour le rituel, on avait pu y lire une certaine excitation. La fillette semblait aller un peu mieux qu’auparavant, mais c’était à peine notable. Elle ne parlait toujours pas, ce qui inquiétait de plus en plus Tomoe et Maria, qui la suivaient d’assez près, et affichait presque toujours un air triste. Elles étaient gentilles avec elle, mais elle n’arrivait tout de même pas à leur faire pleinement confiance. Au moins, elle s’était faites une amie avec laquelle elle discutait de temps en temps à l’aide de son cahier.

Quand elle apprit qu’elle était télépathe, elle ne sut trop comment réagir. Lire dans les pensées des autres ne l’intéressait pas particulièrement, bien que ça pourrait être utile. À sa sortie de la pièce, Maria lui proposa de devenir son maître et de l’entraîner, mais elle refusa de peur qu’elle s’immisce dans son esprit. Elle l’accusait déjà de le faire, alors… Depuis, elle entendait toutes sortes de pensées, toutes à la fois. Cela lui donnait des maux de tête et elle commença à s’isoler encore plus, pour être loin des gens.

Ce jour-là, elle était allée dans un coin reculé de la cour, après le dîner, afin d’y continuer un livre qu’elle avait emprunté à la bibliothèque. À un moment, un bruit attira son attention et elle leva les yeux, découvrant un groupe de trois garçons qui l’observaient. Étant une enfant qualifiée de « bizarre », il lui arrivait parfois de se faire embêter et elle savait que ces trois-là aimaient bien se moquer d’elle. Elle rebaissa les yeux, les ignorant royalement, mais l’un d’eux se rapprocha d’elle.

Il se mit à lui parler, mais elle n’écouta pas. Finalement, au bout d’une vingtaine de secondes, il attrapa son livre, ce qui la fit enfin réagir. Les gamins commencèrent à se passer et à se lancer le bouquin alors que la rouquine courrait dans tous les sens pour tenter de le récupérer. Elle n’en revenait pas qu’ils aillent jusque-là simplement parce qu’elle ne leur parlait pas. C’était les autres enfants qui étaient vraiment étranges, de son point de vue !

Ils continuèrent un bon moment. Alyssa commençait à fatiguer et sa respiration se faisait plus difficile. Elle lança des regards suppliants et tendit le bras à quelques reprises, espérant qu’ils reviennent à la raison, mais cela les amusait beaucoup trop. Ils lui piquèrent même son chapeau de sorcière et voilà qu’elle devait récupérer deux objets au lieu d’un seul.

Sauf qu’elle n’y parvint pas. À bout de souffle, elle s’effondra sur les genoux, se rendant compte trop tard qu’elle faisait une crise d’asthme. Elle réussit à marcher jusqu’à son sac et en sortir son inhalateur de secours. Elle l’utilisa calmement, s’attendant à ce que ça fonctionne, mais ce ne fut pas le cas. Sa respiration était toujours sifflante et elle se sentait incroyablement fatiguée, presque incapable de tenir, même assise. Elle voulut saisir son téléphone et appeler les secours, seulement cela lui semblait lui être un effort insurmontable. Des larmes se mirent à couler sur ses joues, la panique envahissant ses yeux.

À… à… l’ai-...


Dernière édition par Alyssa le Dim 31 Mar 2019 - 21:26, édité 1 fois
##   Dim 17 Mar 2019 - 20:20

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

La détresse [Pv Akkiko] New_york_3-500x200
Je me lançais par dessus les grilles de la cour de l'école dans un geste retenu par des centaines de répétition dans ma vie. Mes chaussures touchent le sol dans un bruit sourd de l'autre côté des barrière de métal.  Les enseignant semble s'être déjà aperçu que les trois sale mômes emmerdait la petite qui se tenait tranquille. j'avais vu cela en tournant dans la rue qui borde la cours pour rentrer vers l'institut.

Je fait fit des enseignant et me penche auprès de la petite fille aux cheveux si rouge. Je la maintient aussi droite que possible en lui parlant avec calme. les enseignant semble paniqué.

"Il faut appeler les médecins de l’hôpital, j'y vait tout de suite!" S'exclamait l'une des maîtresse.

"Ils n'arriveront jamais à temps! Prévenez les que j'arrive!" Je leurs ordonne d'une voix qui se fait froide et dur.

"Et de quelle..." Commence à s'offusquer une des enseignante.

"Je suis le seul ici à pouvoir courir assez vite pour l'amener à temps sur place. Alors dégagez de mon chemin et prévenez les médic... Exécution!" Je m'exclame en élevant légèrement le ton.

Je prend sans peine la petite dans mes bras. Et sans attendre plus d'autorisation stupide, m'élance à travers de la cours pour rejoindre l’hôpital le plus vite possible. Mes pas frappe lourdement le bitume et les pavés qu'ils survolent dans cette course effréné.

Je tourne mes pensées vers l'hôpital, je garde la petite fille tout contre moi. Effrayé à l'idée qu'elle ne parte dans mes bras. C'est le genre de chose, que je ne souhaitais pas revivre encore une fois. Je repousse avec violence au fin fond de mon esprit des souvenirs parasite. Mon passé étant très fertile de situation similaire à celle ci.

Je parle avec autant de douceur que possible à la petite fille. je l'encourage, la rassure. Je vois enfin les murs blanc du centre de soin du domaine de Terrae. Une ribambelle de docteurs accourent dans ma direction alors que j'entre en trombe en réclamant de l'aide dans la salle des urgences.

Je confie al petite fille à un infirmier qui la dépose sur un brancard, mais je les suis... J'ignore ce qui me pousse à cela. Mais je reste. Alors que les docteurs l'amène à une chambre ou il lui place à un masque à oxygène pour l'aider à respirer, je reste assis à côté de son brancard et prend sa main. Pas question de laisser une enfant seule dans un hôpital. grand père serait très mécontent de cela. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


La détresse [Pv Akkiko] Signat10
##   Dim 31 Mar 2019 - 21:55

Personnage ~
► Âge : 10 ans
► Doubles-comptes ? : Elfie Numa
► Rencontres ♫♪ :
Alyssa
Messages : 71
Date d'inscription : 22/12/2018

la détressequand la douleur s’étend et s’étend
Alyssa
Akkiko
Ça s’agitait autour d’elle. Les enfants qui l’embêtaient attirèrent l’attention des enseignants, l’air culpabilisé. Un homme s’approcha d’elle, l’aidant à rester droite, et lui parla avec douceur. Elle n’en était pas tout à fait certaine dans son état, mais il lui semblait bien qu’il n’était pas membre du personnel... Il discutait avec les autres, on dirait qu’ils se chamaillaient. Alyssa se sentit légèrement tomber vers l’avant pendant ce moment, mais l’homme la rattrapa avant de la prendre dans ses bras et de se lever. Elle rouvrit les yeux à ce moment, qu’elle avait fermé brièvement, alors que des bruits de sanglot se mêlaient à son souffle périlleux.

Puis, elle se mit à tousser par intervalles et à la fin de chacune de celle-ci, elle se sentait comme partir. Elle se sentait fatiguée, si fatiguée… Ses bras pendaient dans le vide, incapable de les soutenir. Le monsieur continuait de lui parler, il semblait vraiment se soucier de son sort. Avant d’arriver à l’hôpital elle s’évanouit quelques secondes avant de reprendre conscience sur un brancard. Elle fut emmenée dans une chambre et on lui plaça un masque à oxygène sur la tête. Aussitôt, elle prit une grande bouffée d’air.

Elle commençait à pouvoir mieux respirer… De plus en plus, sa conscience devenait plus limpide. L’homme qui l’avait secourut était à côté d’elle et lui tenait la main. Elle la serra un petit peu sans s’en rendre compte. Un médecin parlait dans un coin avec des infirmières, avec un dossier en main : le sien. C’était la première fois qu’elle venait dans cet hôpital, mais son dossier avait été transmis ici s’il advenait une situation de ce type, ce qui n’était pas improbable. Il y avait également une analyse psychologique qu’avait débuté la psychologue de l’école et qui l'avait diagnostiqué dépressive depuis peu.

Le médecin invita Akkiko à sortir de la pièce, laissant les infirmières s’occuper de la petite. Pendant qu’elles lui administraient des médicaments, il le questionna :

Êtes-vous un proche ? Savez-vous ce qui aurait pu causer la crise d’asthme ?
##   Lun 8 Avr 2019 - 21:12

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

La détresse [Pv Akkiko] New_york_3-500x200
Je restais un moment avec la petite fille. Je sentais que ses doigts se resserraient légèrement sur ma grande main. Elle semblait aller bien mieux avec ce masque à oxygène. Un docteur me tirais de mes réflexions et m'invitais à le suivre hors de la chambre de la jeune fille.


"Je reviens dans un instant, tu ne risque plus rien." je disais à la jeune fille pour la rassurer alors que je posais la petite main que je tenais sur son ventre.

Je répondais alors aux questions du docteur sans rechigner. j'avouais ne pas être de la famille de la petite fille ni même connaitre son prénom. J'avais assisté au fait que des enfants 'lavait embêter et forcer à courir pour récupérer un livre. Les enseignants étaient au courant que j'avais transporté la fillette ici, n'ayant pas jugé bon d'attendre l'arrivé d'une équipe médicale trop longue à se mettre en route. Habitué à ce genre de choses, j'avais pris les devant pour soigner la petite au plus vite.

Et nous voici alors à attendre, semble t'il les enseignants vont venir pour s'occuper de la petite fille. Alors je retourne la voir et m'asseyais près d'elle. Lui expliquant calmement que les enseignants arrivaient pour s'occuper d'elle, mais que je restais là en attendant, et que si elle avait besoin d'aide, je ne serais jamais bien loin vu la taille de l'institut.


"je te ramènerais ton livre, je pense que tu ne l'a pas fini... C'est toujours frustrant d'être coupé alors qu'ont est pris dans un bon chapitre." je lui proposais en lui souriant. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


La détresse [Pv Akkiko] Signat10
##   Lun 22 Avr 2019 - 21:15

Personnage ~
► Âge : 10 ans
► Doubles-comptes ? : Elfie Numa
► Rencontres ♫♪ :
Alyssa
Messages : 71
Date d'inscription : 22/12/2018

la détressequand la douleur s’étend et s’étend
Alyssa
Akkiko
Alyssa regarda l’homme sortir de la pièce après lui avoir dit des paroles rassurantes. Elle ne risquait plus rien… pour le moment. Elle savait que cette maladie allait l’accompagner toute sa vie. Tout ça à cause d’une mère fumeuse qu’elle ne connaissait même pas. Parfois, elle se demandait quelle genre de personne c’était. Elle se demandait pourquoi elle l’avait mis au monde si c’était pour l’y abandonner aussitôt.

Elle ferma les yeux. Elle se sentait fatiguée, mais elle ne s’endormit pas. Bientôt, son sauveur revint dans la chambre et s’assit de nouveau à ses côtés. Il lui expliqua que des membres du personnel de l’institut arriveraient sous peu, mais qu’en attendant, il resterait là. Il s’exclama ensuite qu’il pourrait lui ramener son livre, que c’était frustrant de se faire interrompre lorsqu’on était pris dans un bon chapitre. Elle hocha la tête. Mais si on n’y pensait bien, les professeurs l’avaient sûrement ramassé. Ça et son chapeau, elle l’espérait.

M… m… me-...

Elle se stoppa : elle n’était pas sûre de pouvoir y arriver. Cependant, elle ne pouvait s’empêcher de penser que ce serait impoli de ne pas le remercier. Et comme elle n’avait ni son carnet ni son crayon avec elle, elle ne pouvait pas le faire par écrit. En plus, elle pouvait voir une infirmière qui l’observait comme un rat de laboratoire. Cela faisait longtemps que sa voix n’avait pas retentit.

M… merci.

Elle soupira. Prononcer ce simple mot lui avait demandé un grand effort. Entendre sa voix de nouveau lui apporta une sorte de réconfort. Elle ne comprenait pas d’où ce sentiment provenait. Tout à coup, les pensées environnantes devinrent plus bruyantes et elle fronça les sourcils.

*Elle a parlé ! Pauvre petite, dire qu’elle s’est empêchée de le faire pendant deux mois… J’espère qu’elle ne s’arrêtera pas là* songea l’infirmière alors qu’elle prenait des notes.

Ce ne fut qu’une pensée parmi tant d’autres. Elle amena ses mains à ses oreilles, au bord des larmes.

*TAISEZ-VOUS, TAISEZ-VOUS, TAISEZ-VOUS !*
##   Dim 28 Avr 2019 - 0:17

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

La détresse [Pv Akkiko] New_york_3-500x200
Les mots de la jeune fille semblaient lui avoir coûté un énorme effort. Je tapotais sa main, c'est très courageux de sa part déjà, qu'elle se repose maintenant. Néanmoins, elle fût soudain prit d'une sorte de crise en se tenant les oreilles et se recroquevillant sur elle même, souffrant plus que visiblement... Il me fallut quelques secondes pour comprendre... L'explication la plus logique reste celle d’une télépathe vu l’endroit où nous vivons.  Pris d'un sentiment d'impuissance face à la douleur de l'enfant je restais un instant pétrifié avant de prendre les choses en main.


Part étape, oui, déjà coupé le contact visuel avec toute personne incapable de contrôler son flux de pensée, c'était surement dérisoire mais... C'était un début. Usant de mes capacité je saisis mentalement la terre d'un pot de fleur pour qu'il vienne pousser la porte et la refermer. Ensuite, rassurez. Contrôler ses pensées.


Je Pris avec une infinie délicatesse l'enfant dans mes bras pour la blottir à moi, cela pouvais amener à ce qu’elle se sente protégé. Je gainais mes propres pensées pour quelle ne s'aventure pas dans mon passé et berçait la petite.


"Tout va bien, fixe ton attention sur quelque chose qui est ici, dans cette pièce... Pense à ce détail. Créer ta bulle, comme quand tu est en récréation pour ne pas entendre les autres enfants." Je lui murmurais.  



Je muselais mon inquiétude pour paraître sûr de moi et être quelque chose de stable dans l’environnement de l'enfant. Malgré mon manque d’information sur les télépathes. 


Dans une dernière tentative, je me m'y à chanté une chanson que m'avais apprise mon grand-père, espérant attiré l'attention de la petite sur les sons présent que ceux dans sa tête qui la harcelait visiblement. 


"Toi qui crois que la terre est ronde 
Tu n'te doutes pas une seconde 
Que ton histoire pourrait changer... 


Si tu n'veux plus rester dans l'ombre 
Avant qu'un beau jour ne fondent 
Tous tes espoirs, que tu n'te sentes un peu partout 
étranger... 


Viens, il existe un nouveau monde 
Où la lune est toujours blonde 
Et les étoiles restent allumées... 


Ne crois pas tout ce qu'on raconte 
Ce qu'on peut lire dans les contes 


Si tu veux voir la liberté... 


Prends entre tes mains ton destin 
Mets les voiles dès ce matin 
Pour la planète où tu veux vivre... 
Prends le large rien ne te retient 
C'est ta vie elle t'appartient 
Si tu veux être un homme libre... 


Viens, tu verras la route est longue 
Parfois le ciel devient sombre 
Mais les nuages sont encore loin... 


Et même si de fatigue tu tombes 
Dans ta course vagabonde 
Aie le courage de continuer ton chemin... 


Dis-toi que rien n'est écrit


L'avenir se construit 
Il n'y a que toi pour savoir quelles sont vraiment tes envies... 
Il n'y a que toi pour savoir quel sens donner à ta vie... 


Prends entre tes mains ton destin 
Mets les voiles dès ce matin 
Pour la planète où tu veux vivre 
Prends le large rien ne te retient 
C'est ta vie elle t'appartient 
Si tu veux être un homme libre 


Rien qu'un homme enfin libre 
Enfin libre 
Enfin libre"

Mon grand-père la chantait de manière si apaisé, que quand je n’allais pas bien, cela me redonnait courage, alors je faisais de mon mieux pour égaler ma figure paternel.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


La détresse [Pv Akkiko] Signat10
##   Mar 7 Mai 2019 - 1:45

Personnage ~
► Âge : 10 ans
► Doubles-comptes ? : Elfie Numa
► Rencontres ♫♪ :
Alyssa
Messages : 71
Date d'inscription : 22/12/2018

la détressequand la douleur s’étend et s’étend
Alyssa
Akkiko
Elle n’en pouvait plus… Ces voix étaient tellement envahissantes… quand cela cesserait-il ? Elle était déjà épuisée à cause de sa crise d’asthme et du coup, ne se sentait pas la force de tenter de les bloquer. Soudainement, du mouvement du côté de l’homme attira son attention. Il ferma la porte avec de la terre avant de s’approcher d’elle et de la serrer contre lui.

Elle écarquilla les yeux, hésitante. Il se mit à lui parler, lui disant de fixer son attention sur quelque chose dans la pièce. Elle tenta de le faire, mais elle n’y parvint pas. Elle se demanda quand la souffrance allait s’arrêter. Quand elle allait enfin pouvoir être heureuse. Pourquoi la plupart des enfants avaient la chance d’avoir des vies simples, entourés d’une famille, mais elle non ? N’en pouvant plus, elle se mit à pleurer, la tête pleine de pensées noires.

L’inconnu commença à chanter. Peu à peu, son agitation diminua et bientôt, sa voix fut la seule chose qu’elle entendait. Elle se sentit apaisée, mais aussi inconfortable d’être dans une telle situation… Elle avait dix ans et elle avait l’impression d’être une gosse de cinq ans en besoin de réconfort. Lorsqu’il eut terminé, elle se détacha de lui et essuya rapidement les dernières larmes autour de son masque. Elle l’observa un moment en silence avant de reprendre parole.

T-t-terre ? Lunaire, solaire ? s’exclama-t-elle lentement.

Elle l’avait manipuler la terre, donc il était du même élément qu’elle, mais elle se questionnait sur son affinité. Était-il comme elle, un télépathe ?
##   Mer 8 Mai 2019 - 13:35

Personnage ~
► Âge : 25 hiver
► Doubles-comptes ? : /Négatif
► Rencontres ♫♪ :
Akkiko Tomoaki
Messages : 149
Date d'inscription : 31/01/2019
Age : 26
Emploi/loisirs : Surveillant
Humeur : Attentif

La détresse [Pv Akkiko] New_york_3-500x200


Voyant que la petite fille semblait aller mieux, j'eus un sourire soulagé et alors qu'elle essuyait ses larmes, je me relevais pour reposer se pot de fleur à sa place. Prenant soin que ces feuilles soit bien baignée par le soleil, satisfait je revenais m'asseoir à côté d'elle pour répondre à sa question.

"Oui, je suis un terre. un terre lunaire. je n'ai pas les mêmes pouvoir que toi visiblement." je lui répondais avec calme. "Les masters m'ont dit que j'avais eu le droit à une force surhumaine... Un peu comme superman." Je plaisantais.

J'étais très attristé qu'une enfant se voit infligé un pouvoir aussi complexe et douloureux que al télépathie. J'espérais sincèrement qu'elle apprendrais vite à maîtriser ce pouvoir qui avait des airs de malédiction, afin de vivre aussi normalement que possible.

Je me rappel alors que je ne me suis même pas présenté. je tend la main vers la jeune fille et lui révélais mon nom:

"Je m'appel Akkiko, Akkiko Tomoaki. Je viens de me rappeler que je ne me suis même pas présenté."

Peu après cela, une infirmière fini par entrer dans la chambre, elle est suivis d'une jeune femme aux longs cheveux rose et aux yeux ornée d'une pairs de lunette rose. Je la reconnais, c'est la master Maria, l'une des master en charge des classes des enfants.
Je me lève par réflexe et me retient à temps de ne pas me dresser pour faire un salut. La master porte un grand chapeau pointu dans la main et un livre, j'ai un sourire soulagé, la petite va être contente de retrouvé ses affaires.


"Bonjour Master Maria." Je me contentais de dire.

"Monsieur Tomoaki. Merci d'avoir porté Alyssa jusqu'ici. Je vais prendre la relève d'accord?" Disait elle sur un ton qui me faisais comprendre que j'étais visiblement invité à retourné à mes activités.

Je hochais doucement la tête et me tournais vers Alyssa.

"Tu est entre de bonne main. Si d'autres garçons t'embête hésite pas à venir me voir. Et si tu aime la lecture, va voir Alicia, elle a un livre que je lui ai prêté qui devrait te plaire." je lui proposais avec un sourire avant de saluer tout le monde et partir tranquillement, rassuré que la petite soit dans un meilleur état. .
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia


La détresse [Pv Akkiko] Signat10
##   Jeu 9 Mai 2019 - 17:24

Personnage ~
► Âge : 10 ans
► Doubles-comptes ? : Elfie Numa
► Rencontres ♫♪ :
Alyssa
Messages : 71
Date d'inscription : 22/12/2018

la détressequand la douleur s’étend et s’étend
Alyssa
Akkiko
L’homme lui répondit qu’il était un Terre mais, contrairement à elle, il était de type lunaire. Il continua en disant qu’on lui avait mentionné qu’il possédait le pouvoir de force surhumaine. Ça, Alyssa le savait déjà : elle avait appris toutes les facettes des pouvoirs par choeur. Il plaisanta en disant qu’il était un peu comme Superman, ce à quoi la gamine n’eut pas de réaction. Les super-héros n’étaient pas son truc.

Puis, il tendit la main vers elle et se présenta. Il avait un nom étranger, asiatique si elle ne se trompait pas. Elle serra sa main doucement et s’introduit à son tour sous le nom d’Alyssa. Soudainement, la porte s’ouvrit et l’infirmière de plus tôt entra ainsi que Maria. Le visage de la petite s’égaya légèrement en voyant qu’elle avait son livre et son chapeau de sorcière. Akkiko salua la Master avant qu’elle ne s’exclame qu’elle allait prendre la relève. Il se tournait une dernière fois vers elle pour lui dire qu’il pouvait venir la voir si on l’embêtait encore et qu’il avait prêté un livre à une certaine Alicia qui lui plairait sûrement si elle le souhaitait.

Hochant la tête, elle agita la main en signe d’au revoir. Maria s’approcha d’elle et discuta avec elle de son état. Cependant, elle demanda un carnet et un crayon, car elle n’avait plus envie de parler. Plus tard dans le journée, on la jugea suffisamment stable pour la laisser sortir de l’hôpital. Elle remit son chapeau sur sa tête et retourna sur le campus avec la femme aux cheveux roses.
##   
Contenu sponsorisé

 

La détresse [Pv Akkiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.