Partagez
Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo)
##   Sam 13 Avr 2019 - 21:38

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Se fixant maintenant depuis un moment dans le miroir, Ys prenait le temps nécessaire pour se raser. Enfin ce qui rendait ses gestes plus long, c'était parce que le jeune homme avait l'esprit ailleurs. Il avait beau tourner la situation dans tous les sens, il ne pouvait pas rester les bras croisés.
Evidemment, il en avait fait part à Mitsu. Cette dernière était au courant de son départ concernant le groupe et ce fut auprès d'elle qu'il chercha des conseils.
Naturel l'avait elle conseillé. Rester naturel. Des excuses naturelles?! Hum. C'est compliqué. Parce que le garçon est plus doué de s'exprimer avec des poings qu'avec le langage. Alors quand elle lui a dis de s'excuser naturellement et simplement, il fit une drôle de tête.

Cependant il ne perdit pas son courage et prit le chemin de la sortie. L'avantage d'être téléporteur, c'est de pouvoir être à plusieurs endroits à la fois. Et s'il devait se faire pardonner de son attitude, il y employa les grands moyens. C'est que sa sœur lui manquer mine de rien…

Bref. Tôt ce matin, le Master s'était rendu en douce dans la salle de bain tandis que la petite blonde se doucher. Ne voyez là rien de pervers! Il profita de la buée sur le miroir pour y dessiner un grand cœur. Et hop! Il disparait des lieux.
Plus tard dans la matinée, le malin demanda au chef de la cantine de dessiner un sourire avec le ketchup au milieu des bacons. Une assiette bien destinée pour notre petite blonde.
Mais le rouquin ne s'arrête pas là. Il continue dans sa démarche et tandis que la petite Joyce étudie dans la bibliothèque, elle tombera sur un livre dont les pages étaient griffonnées de petits "sorry" sur les côtés.
Un peu plus tard dans l'après midi cette fois, un petit garçon s'approcha de Joyce.


"Euh, excuses moi mais c'est pour toi!"

Et sans rien ajouter de plus, le petit gars déposa sur la table de la miss un paquet de cigarettes. Mais pas n'importe quelle marque. Cette fois, ce paquet contenait des cigarettes en chocolat.
De loin et de son repère, Ys espionnait avec ses jumelles pour vérifier la réaction de sa soeur. Le garçon revint vers lui, fièrement de sa mission.


"Hum, c'est bien gamin. Tiens voilà pour toi comme prévu!"

Et ne souhaitant pas garder le gamin près de lui plus longtemps, Ys lui tendit sa récompense: des bonbons. Le gamin gonfla aussitôt ses joues et croisa des bras.

"Tu me prends pour qui? C'est de l'argent que je veux."

"Quoi?! Tu te fous de ma gueule?!"

Mais au vue de sa tête, le gamin n'était pas prêt de le lâcher s'il n'obtenait pas ce qu'il désirait. Médusé mais n'ayant pas d'autres choix au risque de se faire prendre, Ys lui tendit des billets.

"Allez tires toi p'tit con!"

Je déteste les gosses.
Ceci dit, malgré les efforts, il ne vit aucune réaction chez sa soeur. Bien, on va passer à la prochaine étape. La dernière et l'ultime.
Un peu plus tard et tandis que Joyce se dirigeait dans un couloir, seule, elle put croiser soudainement en chemin des papillons en papier. Ces derniers volaient et formaient un chemin vers une salle. Grâce à l'effet statique, ils pouvaient planer dans les airs donnant cette impression de voler. Ils invitaient la demoiselle à entrer dans une salle.
Où se tenait Ys, assit en tailleur sur une scène. La salle de théâtre. Ce dernier fit mine de méditer et émettait même un bruit de fond.


"Ah hummmmm…. Ah hummmmm….. Oh Joyce? J'ai réussi à te faire guider par la seule force de ma pensée. Je suis doué."

Fit il en ouvrant les yeux et abordant un large sourire.
Mec. C'est ça que t'appelle "naturellement" et "simplement"?! ... Boufon.


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Sam 13 Avr 2019 - 22:18

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je n'avais revu ni Ys ni Galaad ni même personne depuis la fameuse sortie au parc. J'étais débordée de travail avec les cours et l'avocat de ma famille m'avait fait parvenir les papiers relatifs à la succession. Je serais bientôt en âge d'obtenir mon héritage et toute cette réalité me ramenait encore bien des années en arrière. Je n'avais pas ouvert l'enveloppe, bien qu'elle m'obsède. Elle était posée à côté d'une photo de famille. Enfin de mes photos, de mes deux familles. Sur l'une d'elle, mes parents et Vince, le jour de son deuxième anniversaire. Je faisais un grand sourire à l'objectif, tenant fièrement ce petit frère dont j'étais folle, du hait de mes sept printemps. La seconde, c'était Ys et moi, lors d'une de nos soirées jeux vidéos. On tenait fièrement nos bières en l'air et il était en train de râler parce que je l'avais battus sur la dernière partie. Je n'étais pas orpheline. Je ne l'avais jamais été. Mais même en ayant un frère, une famille, je ne pouvais me résoudre à définitivement perdre la première. C'est ce que l'héritage représentait pour moi: L'acceptation de leur mort. Je ne pouvais pas. Pas encore. Pas tout de suite.

Ce jour-là, de nombreux événements étaient survenus: Un dessin sur mon miroir, un autre avec du ketchup, un paquet de cigarette en chocolat livré par un gamin, un livre annoté... Ys était visiblement décidé à se faire pardonner. Mais je suis rancunière et je n'aime pas le mensonge ou la tromperie. Même si j'étais passée maître dans cet art.
Finalement, c'est en fin d'après-midi que je découvris son dernier tour: Un champs de papillon de papier me menant à la salle de théâtre. Il était en tailleur sur la scène, faisant le pitre pour me dérider. Mais comme j'avais jeté sans y toucher mon bacon, refermé le livre, laissé les cigarettes à la bibliothèque et ignoré le cœur de ce matin, je ne relevas pas un coin de ma bouche pour lui sourire.

- Je crois que le bon terme c'est "je suis désolé", et pas doué.

J'ai soupiré et je suis entrée dans la salle, refermant derrière mois pour éviter de rameuter tous les prétendus étudiants venant uniquement pour le spectacle et les ragots.

- Qu'est-ce-que tu me veux Ys? Je croyais que tu m'avais dis tout ce que tu avais à me communiquer.

Oui, je sais, j'étais mauvaise. Je parlais avec indifférence, calme et mesure. Je lui lançais délibérément une pique. Je savais comment il réagirait, de la même manière qu'il devait s'attendre à ma répartie. On se connaissait par cœur, on savait comment l'autre était fait, car nous étions les mêmes, à différents âges.
Il m'avait blessé par sa manière de faire, par son mensonge par omission, parce qu'il avait cru un instant que je pourrais lui en vouloir de vouloir avancer. Jamais je ne lui en voudrai pour ça, pas si je savais que ce n'était pas pour de mauvaises raisons. Je croyais qu'il le savait. J'avais tord. Et il m'avait traité comme une étrangère, comme les autres membres du groupe, en me cachant à ce point la vérité. J'étais sa sœur. Il aurait dû m'en parler.


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Bv3g
##   Dim 14 Avr 2019 - 16:43

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le Master était pourtant fier de sa prestation. Ca lui avait demandé beaucoup d'efforts. Même pour Mitsu il n'en avait jamais fait autant. Maiiiiiis évidemment, puisque Jojo a un caractère de cochon, elle râle encore et encore. Ca ne lui convient jamais. Et bien sûr elle n'y va pas par quatre chemins pour le faire savoir. C'est son côté honnête qui lui a toujours plus…. enfin… quand elle s'énerve sur les autres hein parce que là, le garçon perd immédiatement le sourire.
Tête de lard!
D'un claquement de doigt, l'un des papillons vint s'écraser sur la joue avant de s'évanouir au sol. C'était comme s'il s'agissait d'une pichenette.

Prenant une profonde respiration, Ys prit deux marionnettes à ses côtés. Suite aux dires de la blonde, il préféra à son tour de jouer au jeu de l'indifférence. Ils ne sont pas frère et sœur pour rien!


"Bah alors t'es jamais contente toi?! Je peux savoir ce qui ne va pas?"

"Bouh bouh, c'est de ta faute. Tu me dis que tu pars dans les mauvaises conditions. Tu t'y prend comme un pied."

"Ah c'est ça alors?! Mais y'a pas quarante situations pour te le dire. T'aurai préféré que je t'envoi un bouquet de fleurs?!"

"Non, j'aime pas les fleurs. Je suis une rebelle!"

"De toute manière je partais pas comme un voleur puisque j'ai trouvé le meilleur des remplaçants. Et puis je ne pars pas pour toujours."

"Nian nian nian! Moi, je veux que tu me dises les choses avant tout le monde. Je suis une privilégiée!"

"Non! T'as juste un caractère de merde!"

Et tandis que les deux marionnettes se battaient avec de petits bouts de bâtons, dont les bruitages étaient imités par le Master, ce dernier s'arrêta quand il lança un regard en coin à sa soeur. C'est qu'il s'amusait bien à les imiter.
Cessant son petit jeu de marionnettiste, las, le jeune homme reporta son attention sur la blonde.


"T'as vu? Vous avez la même gueule. Surtout là, au niveau du froncement des sourcils. Quand vous boudez…"Fit il tout en désignant l'endroit sur le visage de la poupée.


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 17 Avr 2019 - 20:13

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il m'a imité. Oui, je confirme, c'était vraiment nous qu'il mimait. Il n'avait donc rien trouvé de plus intelligent? J'ai croisé les bras, attendant qu'il ait finit son petit jeu, patiente et muette. Il n'était plus temps de rire, Ys, il allait falloir le comprendre. Je n'étais pas d'humeur.

Depuis cette fameuse journée, je n'avais pas eu le courage de me confronter à Galaad, doutant de sa réaction face à mon dernier geste. De même, je n'avais pas voulu revoir Ys, prenant le temps de faire le point. J'aurais aimé qu'il me laisse le temps de digérer son départ mais comme toujours, il s'agissait d'Ys, et avec lui, je n'avais jamais mon mot à dire en terme de dispute.

Il est allé jusqu'à parler de privilèges là où il n'y en avait pas. Et j'admets, je me suis sentie vexée. Mais je n'ai rien montré, restant de marbre.
Il était plus qu'évident que nous n'étions pas vraiment d'accord sur la véracité de notre différent.

- T'as finis? Très amusant. A mon tour maintenant.

Je ne voulais pas être méchante, pas même blessante. Mais le voir prendre tout ça avec tant de légèreté semblait raviver en moi la rancœur. Je n'aimais pas sa manière de faire, même si je le connaissais assez pour savoir pourquoi il s'y prenait comme ça.

Je me suis avancée d'un pas pour le confronter. Il voulait qu'on parle? On allait parler.

- Tu n'arrêtes pas de me répéter à tout va que tu seras toujours là pour moi, tu m'as fais bien des promesses pour ne jamais trahir ma confiance. Aujourd'hui, tu t'amuses de m'avoir blessée plutôt que d'essayer de comprendre pourquoi je me suis sentie trahie.

J'ai tourné les talons mais me suis arrêtée sur le pas de la porte, une main contre la chambranle. J'ai tourné la tête, baissant cependant les yeux, ne voulant pas plus poursuivre la discussion.

- Si tu crois que des papillons ou des messages cacher vont suffire à me faire sourire, je suis au regret de t'informer que tu te fourres le doigt dans l’œil.


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Bv3g
##   Mar 23 Avr 2019 - 23:30

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Un soupir lui échappe.
Joyce est bornée, ça, ce n'est pas une nouvelle. Elle tient toujours tête pour obtenir le dernier mot. Elle ne baisse jamais les bras et c'est une qualité. Mine de rien, elle ira jusqu'au bout de ses convictions. Elle croit en elle et ne doute jamais. Malheureusement, parfois cette qualité peut aussi être désavantageuse.
Cessant son petit tour, Ys observe sa sœur. Cette dernière s'approche mieux de lui pour lui balancer ses quatre vérités. Et quand elle pense avoir vider son sac, elle tourne des talons. Le Master continue de fixer cette petite tignasse blonde, silencieusement.


"Moi, au moins, je ne fuis pas."

Non, il ne comptait pas la laisser partir aussi facilement. Evidemment, il souhaitait régler cette situation parce quoi qu'il en coûte, c'est sa sœur. Mais si cette dernière s'obstine sur ses positions, alors elle pourra passer cette porte. Cela signifierait que leur route s'arrête là.
Cependant, entre têtues, personne ne baisse les bras. C'est une qualité.


"Je ne me fous pas de toi. Jamais ou presque. En tout cas, pas dans l'attention de te blesser."

Balançant les marionnettes par dessus son épaule, le jeune homme se leva à son tour pour descendre de l'estrade.

"Et tu devrais mieux le savoir que quiconque."

Fourrant ses mains dans les poches, il s'avança un peu plus de la blonde puis se stoppa à quelques mètres. C'est drôle. C'est dans les rares cas, calmes, où les choses empirent, qu'on se rend compte à quel point les gens changent.
Joyce parait plus élancée. Fine. Ses grands yeux verts illuminent son visage. Elle est bien différente de cette gamine. Le Master le réalise. Ce n'est pas avec des marionnettes qu'il pourra communiquer. Pendant une fraction de seconde, un frisson le parcours quand il réalise qu'il se tient devant une femme.


"Je continuerai d'honorer mes promesses même lorsque tu penseras que je te tourne le dos."

On ne se refait pas. Mais on peut s'améliorer.

"Joyce. Je serai toujours à tes côtés d'une manière ou d'une autre. Si ma manière de quitter le groupe ou de te l'annoncer, t'as déplus, alors soit. Mais je ne m'excuserai pas pour ça. Traite moi de connard quand j'en serai véritablement un."


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Sam 27 Avr 2019 - 20:11

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il a été silencieux un long moment avant de m'assommer à coups de vérité. C'était peut-être de la fuite, peut-être juste un ras-le-bol allez savoir. Dans tous les cas j'en avais assez de me faire dicter ma vie. Et Ys était passé pro dans cette catégorie.
Je l'ai écouté me débiter une réalité que je connaissais. Evidemment que je savais qu'il ne voulait pas me blesser, de la même façon que je ne voudrai jamais moi-même non plus.  

Je l'ai regardé me débiter sa tirade, ayant probablement comprit que je n'étais plus une enfant que l'on pourrait amuser avec des poupées animées par des fils. J'avais grandis, et lui aussi. Nous n'étions plus des enfants, bien que ce fait ne soit pas encore bien vieux. Je n'avais que vingt ans. Il  n'avait que quelques années de plus. Il était mon grand frère depuis longtemps maintenant. Sauf qu'il ne m'avait pas vu grandir. Il n'avait pas voulu le voir. Alors il prenait encore les vieilles méthodes, au lieu d'innover.

Il finit par me regarder d'une drôle de manière, avant de conclure qu'il ne s'excuserait pas. Pas pour ça. J'ai ris. Vraiment. Il y a des choses qui ne changeront jamais. J'ai laissé tomber, à défaut d'obtenir gain de cause, je savais qu'en revanche ça l'avait emmerdé de m'avoir blessé, et pire, d'avoir du bataillé pour que j'arrête ma tête de cochon.

- T'es vraiment pas croyable. T'es chiant feu-follet.

Parce que non, ça ne changerait jamais. On ne pouvait jamais s'en vouloir longtemps. J'ai croisé les bras et j'ai regardé dans sa direction, l'oeil malicieux.

- Bon. Tu m'expliques tout le bordel de la dernière fois? C'était quoi tout ça?

Oui, non, parce qu'entre l'interrogatoire à Gal', les allusions, son annonce de quitter le groupe, moi j'avais pas tout suivi. A quel moment avait-il décidé de me faire faire une crise cardiaque?


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Bv3g
##   Lun 29 Avr 2019 - 16:49

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Finalement, après une longue bataille, Joyce rit. Bordel! Même tenir en apnée sous l'eau pendant plusieurs minutes est nettement moins éprouvant que de batailler avec sa sœur.
Son rire est une victoire pour le Master. Et puis ça serait vraiment trop idiot de faire la tête pour moins que ça. Il avait bien saisi le pourquoi. Il lui restait plus maintenant qu'à lui expliquer, juste entre eux, comme elle l'avait déjà demandé plus tôt.


"Quoi? J'ai pas le droit moi aussi de faire ma petite crise d'adolescente?!"

Fit-il avec son sourire taquin.
Invitant cette dernière d'un hochement de tête à s'assoir à ses côtés, Ys retourna près de l'estrade pour y trouver une place. Maintenant qu'ils n'étaient plus que deux, ils allaient pouvoir discute comme deux vieilles sur un banc public.


"Attends, je te rappelle que c'est toi qui sais pas te servir d'un portable. Et puis j'ai simplement fais mon devoir."

Crut-il bon de rappeler tout en portant sa main sur son torse. L'art et la manière de toujours surjouer. Puis il reprit naturellement.

"Et toi, je peux savoir à quel moment t'as craqué?.. Tu sais. Quand tu as faiiiiis…."

Et parce que c'est sa soeur et qu'il prend un malin plaisir à l'embêter, il fit mime de l'embrasser. En beaucoup moins romantique.
Evidemment il recula rapidement pour éviter de recevoir une attaque. Il s'agit quand même de Joyce, il n'est pas suicidaire non plus.


"Allez dis moi! Ca sera notre petit secret promis. T'as aimé? Il embrasse bien au moins? Par contre s'il fait le con, tu me dis ok?!"


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 29 Avr 2019 - 22:53

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il a rétorqué qu'il avait aussi le droit de faire sa crise d'adolescence et j'ai accepté la pique avec un sourire. Je l'avais fais chié avec la mienne, et aujourd'hui encore, il en restait des ruines. Quelques vieilles habitudes de cette époque perduraient dans le temps et, bien malgré moi, je me comportais encore parfois comme l'adolescente orpheline que j'avais longtemps été. Je ne l'étais pourtant plus. Je n'avais plus ni parents ni petit frère, mais j'avais trouvé une famille en mon frère et ce depuis bien des années.

Il m'a invité à m'asseoir et il m'a charrié sur ma fiabilité avec la technologie. J'avoue, je n'avais pas été des plus inspirées ce jour-là. Le mauvais envoi ayant précédé la rencontre décisive entre Gal' et mon frère était entièrement de ma faute. Que voulez-vous? Donnez moi une guitare, un micro ou une basse et je suis capable de faire des merveilles. Filez moi un téléphone, un ordi ou une tablette et je suis encore capable d'insulter sans le vouloir le président d'un pays ou de faire planter le dit portable. Je sais, c'est pitoyable pour une nana de ma génération.

- Je te jure que j'ai pensé porter plainte contre le fabricant du téléphone! Ça devrait pas être possible t'envoyer ce genre de bourde!

On pouvait bien en rire maintenant. Finalement, j'avais compris beaucoup de choses ce jour-là, bien que je ne sois pas encore prête à parler au plus concerné par mon geste.
Fidèle à lui-même, Ys a mit les deux pieds dans le plat en mimant une scène que j'aurais espéré qu'il ne salisse pas. Surtout pas en se tournant vers moi.
Dans un geste de gêne, j'ai mis mon visage rouge dans mes mains et j'ai grogné, profondément emmerdée.

- M'en parle pas! Je ne sais même pas pourquoi j'ai fais ça. Je crois que je voulais surtout me prouver que je prenais mes sentiments pour ce qu'ils n'étaient pas.

J'ai soupiré et j'ai mis les mains sur le bord de l'estrade, regardant le mur au fond de la pièce pour ne pas avoir à croiser le regard trop intéressé de mon ami.
J'avais beaucoup pensé à ce baiser. Beaucoup trop sûrement. Le fait est que je ne savais toujours pas pourquoi j'avais fais ça, mais que j'aurais bien trop envie de recommencer. Galaad avait été surprit et n'avait pas vraiment eut le temps ni de me répondre, ni de réagir après. J'aurais aimé savoir de quoi il en retournait.

- Ils l'étaient. Mes sentiments. Je l'aime bien tu sais? Genre vraiment. C'était pas comme avec Liam. C'était... étrange. Avec Liam c'était plus timide, plus candide. Là c'était... Je ne sais pas. Sur le moment, ça m'a semblé inné. Je devais le faire.

J'ai laissé tomber ma tête dans un geste de lassitude, un petit rire désinvolte me secouant.

- Je filtre presque ses appels et je réponds à peine à ses messages depuis. J'ai pas le courage de connaître sa réaction. Je ne sais même pas s'il aurait finit par me répondre si j'avais prolongé ce baiser. Avec Liam, j'avais été fixé tout de suite, c'est lui qui avait fait le premier pas. Maintenant.. Je suis dans le flou et je déteste ça!

Je me suis laissée tomber sur l'estrade, regardant le plafond. Je n'avais pas le courage d'affronter Galaad. Il y avait encore trop de doutes, trop d'incertitudes.

- Dis... C'était comment ton premier baiser avec Mitsu?


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Bv3g
##   Mar 30 Avr 2019 - 20:30

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Y'en a qui sont doués avec la technologie. D'autres beaucoup moins. Néanmoins Ys ne pouvait réprimander la blonde. Lui même n'était pas toujours très à l'aise avec son téléphone. Cependant par le plus grand des hasards, ils auront formés un trio de choc cette journée là! Ys avait enfin pu rencontrer ce Galaad de plus près.

Et puisqu'on en vient, Joyce ne joue plus la comédie et joue carte sur table. Sa réaction est des plus inattendues et inhabituelles. Pourtant le Master ne put contenir de sourire devant un tel comportement. Ah ouais. Pour avoir fait de la merde, elle en avait fait!
C'est drôle mais elle s'était prise dans son propre piège. Généralement, Ys aurait réagis différemment. Sa sœur qui embrasse un mec, comment dire… Hum… non en fait, il aurait tout simplement exploser le nez du malheureux. Depuis l'exode de Liam, lui même se méfier des fréquentations de la Feu. Mais après avoir découvert le fameux Galaad, tout doute avait disparu. Ce pourquoi, il pouvait se permettre de sourire et prendre cette conversation plus à l'aise.

Finalement, Joyce retrouve ses esprits et se confie. C'est rare. Une Joyce qui se confie. Généralement elle reste sur la réserve. Elle n'a pas besoin d'être entendue. C'est de là que sort sa force. Tout comme le fait Mitsuki. Pourtant, cette fois, elle se livre et il est interdit de moquerie.
La fixant toujours, Ys finit par baisser les yeux alors qu'un large sourire ne quitte pas ses lèvres.


"Si ça t'as paru inné, alors c'est que ça devait arriver."

Et tandis que tout paraissait clair pour le Master, voilà que la petite blonde fuit. Elle le reconnait. Elle ne sait plus comment réagir face à Galaad. Le jeune homme fixe cette dernière avant d'éclater de rire. Non mais sérieusement, vous n'avez jamais vu une Jojo paniquée? Ca vaut le coup d'oeil!
Bravo Gal'! T'as réussi à perturber notre femme forte.


"Putain t'es con! Evidemment qu'il faut que tu le revois. Il doit être tout autant emmerder mais je pense surtout, que lui aussi, il avait bien envie d'en arriver là."

Pour ressaisir sa soeur, Ys lui donna un petit coup de poing sur l'épaule. Rien de brutal mais suffisamment pour la faire réagir.

"Tu veux que je te dises? Si je savais que c'était qu'un coureur de jupons, je lui aurai déjà refais le portrait. Joyce? Tu peux y aller. Tout va bien."

Fit-il tout en haussant les sourcils et en ancrant son regard dans le sien. Elle s'était suffisamment privé de pas mal de choses pour douter maintenant. Et puis le pire était fait non? Maintenant que le premier baiser a eu lieu, le reste va s'enchainer naturellement.
Si Ys rit de sa situation, trouvant là de l'ironie dans le sort d'une petite adolescente, sa question suivante le déchante rapidement.


"Hum... angoissant."

Souffle-t'il, quelque peu songeur.
Pour tout dire, ce jour là de leur tout premier baiser, Ys avait tout simplement paniqué. Mitsuki souhaitait rencontrer son père et la première réaction du garçon avait été de la retenir. Comme s'il venait de réaliser toute l'importance de sa présence dans sa vie. Et la peur de la perdre.
Mais ne souhaitant pas plomber l'ambiance et parce qu'au final, ils sont fiancés pour un happy end, Ys reprit en posant son regard sur sa voisine.


"Mais après on s'est vite rattrapé hein?! Et si tu savais comment on s'entend super bien au lit! De vrais dieux!"

Oui, il la charrie pour la mettre mal à l'aise et dissiper toute idée sombre. Faut bien en rire aussi! Et c'est d'autant plus encourageant de la taquiner là dessus quand il découvre sa grimace.

"Par contre sois gentille avec lui. Essayes d'être plus patiente. Parce que je ne pense pas qu'il y est beaucoup de gars qui rattraperaient une nana une fois sa famille ravagée découverte."


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mar 30 Avr 2019 - 23:46

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Si Ys ne s'est pas moqué, je n'ai pas manqué son regard amusé. Il avait envie de rire à mes dépends, même s'il se le refusait.
Je sais que nous avions tous deux des doutes vis à vis de ma dernière relation. Si avant Liam, j'étais encore ignorante de ce que le terme "relation" voulait dire, après lui, je n'étais que trop consciente de ses dérives. Liam, bien qu'il n'ait jamais été odieux ou méchant directement, m'avait détruite. Il avait toujours eu le don de disparaître quand le vent ne lui était plus favorable, et que j'avais besoin de lui. Si Ys, Mitsuki et moi avions étaient dupes un temps, sa dernière incartade nous avaient ouverts les yeux à tous. Mitsu avait finalement été la plus maligne, et j'aurais dû l'écouter lors du retour de mon ex. Elle ne lui faisait plus confiance, et j'aurais mieux fais de faire de même. Mais non.

Depuis notre rupture, ou plutôt ce qui devait être prit comme telle, je n'avais plus vraiment eu l'esprit à ces banalités. Il était hors de question que je tombe amoureuse de quiconque ou que je confie cœur et confiance. Quand on brise une assiette, il ne suffit pas d'un pardon et d'un peu de colle pour tout réparer, la fissure reste. Je n'avais pas eu de pardon, pas plus que je n'avais eu de quoi recoller les morceaux. J'avais du apprendre seule la vérité, j'avais dû cherché moi-même les réponses à mes questions. Je l'avais fais à peine remise de mon coma, encore ignorante de tout ce qu'une mémoire défaillante m'avait privée.

Je suis revenue dans le présent quand j'ai entendu mon frère me parler d'évidence. Cela devait arriver hein? Peut-être. Peut-être pas. Je ne savais pas encore si ce baiser avait signé la fin d'une relation ou le commencement d'une nouvelle. Je ne savais pas non plus si je voulais la réponse à ma précédente question.
Ys tenta de m'encourager, de me donner de quoi rassurer mes craintes et tromper mes doutes.

- C'est ce qu'on croyait la dernière fois aussi Ys, et regarde où ça m'a mené! On ne peut jamais être sûr des gens, tu le sais aussi bien que moi.

Non tout n'allait pas bien. Oui j'avais peur. Liam n'avait pas fais que briser mon cœur. Il m'avait aussi fait douté de moi-même, ce que je m'étais bien gardée de confier, même à mon frère. Je n'avais pas le courage d'avouer que depuis, je me posais beaucoup de questions. J'avais finis par comprendre que si Liam avait agis ainsi, ce n'était probablement de gaieté de cœur. J'avais sûrement dû y être pour quelque chose, de même que mon état de santé de l'époque. Et si aujourd'hui je n'étais plus en danger de mort imminente, je restais cette même personne qui avait finit par faire changer un homme au point qu'il agisse contre sa nature. Il était devenu lâche et méchant là où il était fort et indulgent.

Quand Ys a avoué l'angoisse de son premier baiser, j'ai souris. Cela ne m'étonnait pas de lui, car c'est exactement ce que j'avais moi-même ressenti avec Gal'. De l'angoisse, de l'appréhension. Le besoin que ça arrive sans pour autant pouvoir l'expliquer. Même si l'histoire n'était pas la même, Ys et moi étions assez similaires pour se comprendre sans avoir le même passé.

Il a fait une réflexion à laquelle j'ai grimacé. En même temps, imaginer mon frère et mon amie nue dans un lit à se câliner était franchement pas une image que je souhaitais avoir en ma possession.

- Ys t'es dégueulasse! Je te raconte pas mes histoires de cul alors me raconte pas les tiennes! Pitié!

Compliqué, en même temps, vu que je n'en avais jamais eus, mais passons sur cette information... Il a finit par revenir au sujet principal et j'ai soupiré dans un sourire. Il avait raison, je le savais. Mais pourquoi alors, avais-je encore cette oppression au fond du ventre?

- Je sais. Mais rien ne dit pour autant qu'il ne fuira pas lui non plus. Je suis toujours la même Ys, je n'ai pas changé. Et si ce n'était pas la maladie qui avait décidé Liam à partir? Si c'était autre chose, et que cet autre fait pousse un jour Gal' à partir? Si je n'étais pas faîte pour tout ça? Je ne veux pas avoir de nouvelle histoire, pas plus que je ne veux retomber amoureuse un jour. C'est bien trop imprévisible.

Parce que oui, Ys, même une feu peut ne plus avoir confiance en elle. Parce que oui, je doutais, parce que oui, on m'avait mise à terre, un an plus tôt.

- Je ne veux pas me confronter à Galaad parce que j'ai peur de ce que je pourrais découvrir avec lui? J'ai peur de ce que je pourrais perdre.  J'ai enfin remonté la pente, j'ai une vie que j'apprécie. J'ai repris la musique uniquement pour mon plaisir, ma maladie n'évolue plus, je réponds bien à la greffe, je travaille comme une damnée pour mon école et ça paye, je fais doucement mon deuil d'une famille que j'ai vu disparaître trop tôt, on se retrouve enfin après tous ces mois de trouille à l'hôpital... Je ne veux pas avoir à tout recommencer une fois qu'un autre m'aura planté.


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Bv3g
##   Jeu 2 Mai 2019 - 17:52

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Pendant un instant, Ys fixe sa sœur, silencieux. Même une fois que cette dernière ait terminé de donner son avis, ses angoisses, le jeune homme la fixe encore un peu.

*Hum… Pizza ou burger ce soir?*

Allo?! On redescend sur terre!
Clignement des yeux, et Ys réalise que la petite blonde a terminé. Ah… AAAAHHH!!! Moment de panique. Faut dire quelque chose sinon elle va finir par croire qu'il ne l'écoutait pas. Enfin… c'était un peu ça. Non mais vous ne comprenez pas! Depuis qu'il est coincé à Terrae, c'est lui qui s'occupe de la maison comme une femme au foyer. C'est vachement violent comme image pour un ancien Yankee.
C'est douloureux.
Et puis Mitsu est nulle en cuisine. C'est pas du spoile. Bref. Fallait trouver une idée de repas.
Cependant, il a bien conscience du mal être de sa sœur et de ses craintes. Liam aura tout de même laisser une belle empreinte.


"En tout cas, c'est pas en restant sur cette estrade avec moi que tu vas trouver des réponses."

Soupira-t'il alors qu'il leva les bras pour s'étendre.

"Je suis pas devin, mais suffisamment clairvoyant pour savoir que ce Galaad te plait. Tu te poses trop de questions."

Tel un félin qui s'est étiré, le Master descend de l'estrade. Tournant des talons, il fit face à la demoiselle et reprit:

"Par contre là où tu peux choisir sans trop de brûler la tête, c'est concernant le groupe."

On en vient. Après tout, il fallait bien aussi régler ce problème. La raison même de leur dispute. Et maintenant qu'il était plus qu'eux deux, ils pouvaient en profiter. Surtout que ce changement de conversation pourrait la soulager.

"Elana n'est pas au courant quant au type, je lui ai juste demander si ça lui botter de jouer dans un groupe. En somme, y'a que toi qui est réellement au courant de mon départ. Et Gal... mais lui, ça compte pas."

Parce que oui, Joyce reste prioritaire et concernant le groupe, il viendra toujours lui parler avant de s'étaler devant les autres.

"T'as bien compris que je quittais le groupe pas par envie mais par obligation. Je ne voulais pas non plus partir en te laissant galérer à trouver un guitariste. Joyce, tu fais ce que tu veux concernant le groupe. Soit tu en deviens la leader, soit tu le dissous."


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Jeu 2 Mai 2019 - 18:38

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Ys ne m'écoutait absolument pas. Non mais sans rire, il pensait vraiment que je serais dupe? Je le connaissais pour ainsi dire par coeur, et je voyais parfaitement quand monsieur faisait semblant de m'écouter.

Il a finit par se rendre compte que j'attendais ne serait-ce qu'un simple hochement de tête et il a finit par me tourner en ridicule. Il m'a clairement fait comprendre que, bien qu'il m'entende, il se foutait bien de savoir ce que j'en pensais. La vérité était que j'avais des sentiments pour Gal', et d'après lui, c'était uniquement ça qui importait.

Après m'avoir fait par de son point de vu, mon frère a préféré changer de sujet et je lui en ai été reconnaissante, bien que ce soit de courte durée.
Il me parla du groupe, m'exposant des faits dont j'étais déjà au courant. Mais je n'arrivais pour autant pas à faire le deuil de cette époque. C'était douloureux bien que compréhensible. Il s'est tourné vers moi, m'a parlé clairement et sans filtre. Il ne voulait pas savoir ce que deviendrait le groupe, il ne voulait pas avoir l'avis des autres, mais uniquement le miens.

Je me suis levée à mon tour, regardant dans les yeux ce frère avec qui j'avais déjà tout vécu: L'espoir, la joie, la tristesse, la colère, la peur, la maladie, la mort, le soulagement, la gloire... Quoi demander de plus si ce n'est le temps de vivre encore d'autres aventures?

J'ai réfléchis. Je pesé le pour et le contre. En vérité pourtant, je connaissais déjà la réponse. J'avais déjà pris ma décision, il y avait maintenant des mois de ça. J'avais vécu la scène, j'avais connu la gloire. Je savais quel sentiment cela me procurait. Mais il y avait un sentiment, un seul qui primait sur les autres.

- J'arrête.

J'ai finis par croisé le regard d'Ys, pour le convaincre que ce n'était pas pour lui mais pour moi que je faisais ça. Bien sûr que j'aurais pu continuer, mais je n'en avais plus envie. Parce qu'il y avait autre chose qui me plaisait plus encore que de chanter.

- Je n'en ai parlé à personne mais il y a à peine plus de deux mois, une maison de disque m'a contacté. Tu te souviens du premier concert des Paws up? Ma prestation, ma chanson?

Je ressentais encore l'émoi que j'avais éprouvé à cet instant. L'époque était lointaine mais son souvenir était encore vif.

- Ils l'ont vu. Ils m'ont appelé pour savoir qui en était l'auteur. Ils m'ont proposé un contrat de compositrice pour des groupes rock et soul. C'est plutôt bien payé et je garderai la main sur mes textes. Aucun changement de ligne ou de notes, aucune interprétation que je n'approuverai pas et surtout je choisirais à qui donner mes textes.

Je me suis mordue la lèvre avant de sourire, probablement gênée de voir que mon travail avait été reconnu.

- Je l'ai appelé il y a une semaine pour dire oui. Je dois justement envoyer la première chanson ce soir. J'ai finis par me rendre compte que si la musique est ma passion, je veux la garder pour moi. En revanche... Je veux que mon histoire, celle que je suis... Je veux que mes textes aient un sens, qu'ils puissent aider ceux en ayant le besoin comme la musique m'a aidé moi.

J'ai attrapé mon sac et j'en ai sorti la partition pour la tendre à Ys. Il aurait la priorité, toujours. Et je voulais qu'il me croit. Je voulais qu'il comprenne.

- Je n'étais pas certaine d'accepter jusqu'au jour où tu m'as fais part de ta décision. Je comptais en parler à Elana dés la prochaine répétition. J'ai déjà prévu de lui proposer de l'aider à trouver des musiciens si elle le souhaite.

Je lui ai souris et je crois que j'ai montré celle que j'étais devenue: Adulte, bien qu'encore jeune. Il était temps de tourner une page, Ys avait raison, pour Gal' comme pour le reste.

- Je souhaite écrire pour d'autres et obtenir mon diplôme d'ingénieur en mécanique. Je veux profiter de mon temps libre pour sortir avec mes amis et jouer librement, sans conditions. Bref, je veux tourner une page.


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Bv3g
##   Ven 3 Mai 2019 - 20:07

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

La réponse de Joyce fut des plus surprenantes. A vrai dire, il s'attendait à tout sauf à ça. Ce fut si… direct. Soudain. Elle lui avait répondu sans l'ombre d'une hésitation. Il fallait croire que même de son côté, la petite blonde avait réfléchie au groupe.
Puis si le Master fut surpris, ayant même un pas de recul, sa réponse fut plus rassurante. Alors comme ça, une maison de disques l'aurait contacté? Petite cachotière! Et c'est qui, qui fait des secrets?!
Si sur l'instant, ce fut l'étonnement, un large sourire vint se dessiner. C'est pas plus mal à vrai dire. Certes, pour Elana, c'est autre chose. Mais pouvoir donner une chance à Joyce de percer tout en gardant son âme intact, sans qu'on puisse toucher à ses textes, ça, c'est une occasion à saisir. Personne ne pourrait la blâmer.

Tirant une chaise pour s'installer en face d'elle, Ys appuya ses avants bras sur le dos de la chaise, menton posé dessus, la fixant de ses yeux de braises. Pendant un instant, une crainte l'empara. Et si elle avait refusé? Si elle ne souhaitait pas quitter le groupe par peur que le passé ne la rattrape. Ou pire encore, qu'elle reste piégée de son passé?
Pendant quelques secondes, le jeune homme se redressa, inquiet de la suite et du suspense qu'elle mettait à répondre. Mais finalement, vue à la suite de ses paroles, un soulagement, le Master lança, brisant ce silence:


"Putain mais t'avais intérêt à dire oui!!"

Joyce enchaine les réussites. Son école, narguant aux yeux de tous ses capacités à devenir une grande mécanicienne. Et maintenant voilà qu'elle avait été remarqué. Que son talent était enfin reconnu! Ils avaient beau n'avoir aucun lien de sang, il était le frère le plus fier au monde.
Se levant d'un coup, le Tonnerre vint poser ses mains sur les frêles épaules de sa sœur, gardant pleinement conscience que tout ceci était réel.


"Enfin! Il était temps! J'en avais marre. J'avais l'impression que tous ces idiots avaient la vue trouble. Joyce, tu vas pouvoir t'exprimer enfin. Tu vas pouvoir vivre de tes rêves. Pourquoi tu ne me l'as pas dis tout de suite?"

Il doit y avoir une bouteille de champagne qui traine. Ou de vin, pour les grandes occasions. Une simple partie de console avec une bière ne seraient pas à la hauteur de sa réussite.

"Ah et ne dis pas que moi non plus je t'avais pas prévenu de mon départ. C'est pas pareil. Toi, c'est différent. C'est incroyablement génial!"

Fit-il fièrement, lui rendant son espace vital.


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Ven 3 Mai 2019 - 22:37

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

J'avais déjà vu beaucoup de chose dans les yeux de mes proches: De la peur, de la douleur, de la joie, du soulagement, de la colère, du désespoir et de l'espoir, du courage. Mais jamais je n'avais vu une fierté comme celle que j'ai vu chez mon frère ce jour-là. Parce qu'il savait, il comprenait, que je disais enfin au revoir au passé. Je choisissais d'avancer, pour moi, pour personne d'autre. Je prenais enfin la décision de grandir, de faire le deuil d'une époque qui était révolue et de me battre pour un avenir qui n'appartenait qu'à moi.

Même s'il a confirmé ce que ces yeux me disait déjà, je ne pouvais m'empêcher de me sentir fière à mon tour. Un an plus tôt, c'est moi qui avait sorti Ys des sous-sols, et encore une fois, il m'avait fais comprendre qui j'étais et qui je ne voulais jamais devenir. Beaucoup de choses s'étaient passées depuis et peu de nos anciens repères avaient perduré dans le temps. Mais Terrae restait notre chez-nous et nous restions une famille. Nous avions grandis, chacun à son rythme, chacun à sa manière.

Il a mit ses mains sur mes épaules, m'a parlé comme le ferait un frère, m'a félicité, m'a encouragé et j'en ai été soulagé. Je me sentais grisée. J'étais fière et heureuse, nerveuse aussi, devant cette aventure que je vivrai seule. Comme pour l'école, ce combat serait uniquement le miens. Pour m'imposer dans le monde impitoyable de la musique, je devrai connaître mes armes et savoir m'en servir. Ne jamais fléchir. Mais j'y arriverai. J'étais aujourd'hui assez forte. Je l'avais prouvé, un an plus tôt, quand j'avais survécu à l'impossible. Quand j'avais survécu à la mort elle-même.

- En vérité, je ne savais pas si j'allais dire oui. Et puis il y avait le groupe, tout ça... Alors j'ai attendu. Je l'ai su le jour de mes derniers examens semestriels. J'ai finis de prendre ma décision quand tu m'as dis que tu quittais le groupe. Je comptais t'emmener boire un coups avec ma première paye pour te l'annoncer mais... Enfin tu le sais maintenant.

Ça avait été comme un signe. Quand j'étais rentrée chez moi après les examens, j'avais découvert un appel manqué. On me demandait simplement de rappeler et je l'avais fais. Lorsque l'homme m'avait proposé de devenir compositrice, j'avais eu l'impulsion de dire oui avant de me raviser. Je voulais pouvoir peser le pour et le contre, seule et au calme. Et de là, j'avais gardé le secret sur tout ce qui faisait ma fierté et sur tout ce qui ferait mon avenir.

J'ai tourné les talons et j'ai fais signe à Ys de me suivre. Et puis je me suis arrêtée, consciente que je n'avais pas tout dis à ma famille. J'ai sorti mon portable et je l'ai tendu à Ys. Dessus, mon relevé de note de l'année. Il me restait encore un examen, le dernier, donc bien sûr rien n'était joué, mais ce que je montrais à Ys ne pourrait pas le laisser douter. Je bossais comme une acharnée depuis le début, mais les résultats étaient là.

- Je suis major de promotion, feu-follet. J'ai même eu des propositions de stage pour l'année prochaine, pour le contrat de professionnalisation.

J'ai peut-être un peu rougis, peut-être un peu souris. J'étais fière de ce que j'avais accomplis en un an. C'était plus que ce que je n'avais fais durant la maladie. J'avais repris ma vie en main, tout simplement. Et il ne me restait qu'un pas, un seul à franchir: Celui de guérir une peine de cœur vieille de trois ans.

- On va fêter ça? Bière et console, comme d'hab?

J'avais la main sur la chambranle de la porte, prête à partir, et je regardais mon frère. J'avais réussi. Lui aussi. Chacun son combat, chacun sa croix. D'autres épreuves nous attendaient sûrement, bien sûr, mais il était temps de se poser et de profiter. J'avais devant moi l'image d'un homme qui commençait enfin à guérir de ses blessures passées, et je crois que je renvoyais la même image que lui. Il était peut-être venu le temps pour nous de devenir optimistes.

- Aller bouge papy, je vais finir par prendre racine!


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Bv3g
##   Dim 5 Mai 2019 - 10:19

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

S'il avait du établir une liste des choses à réussir avant de quitter ce monde, Joyce serait le premier né barré. Une étoile était née. Il avait réussi là où autrefois lui même était une cause perdue. Bel et évidemment, sa réussite, elle le devait à elle même surtout. La petite blonde s'était prouvée et prouvait au monde entier sa force, sa combattivité.
Plus tard, dans un autre futur, peut être riront-ils de leurs querelles. De leurs galères. Réalisant que finalement, ce n'était pas grand chose.

Un sourire étire les lèvres du Master. Major de promotion, vraiment? Ca en jette. Et il le remarque bien, cette petite lueur dans son regard. Passant son bras par dessus ses épaules, il tira cette dernière vers elle, sans ménage, sans brutalité.


"Mais comment tu te la pètes maintenant! Crèves pour qu'un jour, je t'appelle chef!"

Lui rendant sa liberté, Ys resta un instant en arrière tandis que sa sœur l'inviter à fêter l'évènement.
Joyce avait été son étoile. L'étoile tout au fond d'un océan sombre et mort. Une étoile qu'il ne pensait un jour plus jamais brillait de tous ses éclats. Il avait eu tord.
Joyce est la preuve vivante que rien n'est jamais mort. Une raison de plus de se battre, pour elle, pour les autres, pour ce qu'elle avait accompli.


"Comme tu le sais déjà, je suis du genre à péter dans la soie. Mais là, ça se fête avec une vraie bouteille. On va fêter énormément de choses. C'est moi qui t'invite, p'tite tête! Et puis Mitsu serait ravie de l'apprendre."

La détaillant du regard, tandis qu'elle se tenait près la porte, dans un jeu de lumière causé par les rayons du soleil, Ys resta quelques secondes silencieux. Gardant précieusement cette image qui se dressait sous ses yeux. Sa silhouette dessinait par la lumière qui s'était infiltrée dans la salle. Un sourire en coin se dessinait tandis qu'elle l'appelait par son surnom de toujours.

"J'arrive, gamine."

S'avançant vers elle, il posa délicatement sa main sur sa tête. Une fraction de seconde. Puis les voilà téléporter chez lui, chez Mitsu. Au moins, ils auront fêter tous les trois dignement cette victoire.
Sa victoire.


HAPPY END


Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Azy t'es moche quand tu boudes (PV Jojo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.