Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Je n'en attendais pas moins de vous, Hideko-Sama
#   Lun 7 Nov 2011 - 16:06

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2507
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Adressant un sourire à Shizuru, je ne pus m'empêcher de me réjouir face à sa politesse. Au moins quelqu'un avec qui je n'aurais pas à chercher à rétablir les bases... Même si j'avais aussi eu souvent tendance au début à être un peu embêtée face aux élèves trop respectueux, j'avais vite compris que lorsqu'on est directrice, soit il faut imposer son autorité et alors on doit garder une certaine distance entre les élèves et soi, soit on se laisse marcher sur les pieds et là c'est fichu.
    A défaut d'envie de me faire descendre à chaque intersection de couloir, mieux vaut pour moi que les élèves me respectent, et parfois même, pourquoi pas, me soient redevables.

    -Pourquoi pas maintenant ?
    proposai-je en affichant un grand sourire, répondant seulement à sa question.

    Je cessai de l'observer pour lever les yeux vers le ciel étoilé. Il ne pleuvait presque plus... Encore assez pour empêcher un feu de bois de se propager, mais malheureusement pas assez pour faire galérer un Feu dans l'opération toute simple qu'est : "Je crée une sphère flamboyante dans ma main".
    Retenant un soupir, je me dis que dans tous les cas, l'opération serait tout de même plus compliquée que s'il y avait un grand soleil et que l'air était sec. Après tout, il pleuviotait et l'air était encore très humide... Ca allait faire l'affaire !

    -Veux-tu bien te mettre sous la pluie et créer une flammèche s'il te plaît ? C'est simple je te l'accorde, mais il faut commencer simplement avant de s'attaquer aux choses plus compliquées. Et puis nous sommes en fin de journée, et tu as peut-être eu une rude journée, qui sait ?


    Lui adressant un sourire, j'ajoutai, même si ça me paraissait bêtement évident (car ça l'était, et je ne doutais pas qu'elle y ait songé).

    -Bien sûr, si tu n'as pas envie d'être trempée, augmente la température de ton corps.


    Et là, ça me paraissait être un bon entraînement de début. Car il allait falloir qu'en même temps, elle arrive à garder son corps assez chaud pour laisser l'eau s'évaporer à son contact, et qu'elle crée du feu dans le creux de sa main. C'était pas non plus hyper compliqué, mais ça m'allait parfaitement !



Spoiler:
 

#   Lun 7 Nov 2011 - 18:04
avatar
Invité

-Pourquoi pas maintenant ?

Directement ? Ma réponse était oui, et si j’avais eu le caractère adéquat pour le crier en utilisant tout l’air de mes poumons, je l’aurais fait. Mais contrairement à ma pensée et à ma joie intérieure, je ne lui répondis que d’un sourire et d’un hochement de la tête. Je me demandais par la même occasion ce qu’elle allait me demander, peut-être quelque chose que je n’aurais jamais cru faire ou encore quelque chose d’assez simple pour commencer ? Il ne fallut pas plus d’une minute pour qu’Hideko m’énonce son exercice :

-Veux-tu bien te mettre sous la pluie et créer une flammèche s'il te plaît ? C'est simple je te l'accorde, mais il faut commencer simplement avant de s'attaquer aux choses plus compliquées. Et puis nous sommes en fin de journée, et tu as peut-être eu une rude journée, qui sait ?

Créer une sphère de feu était quelque chose d’assez simple en lui-même, mais vu le temps qu’il faisait cela n’était pas vraiment si « simple ». Je m’étais déjà entraînée sous la pluie et je dois vous l’avouer, j’ai eu bien des soucis avec celle-ci, il m’était presque impossible de garder une boule de feu intacte sans que celle-ci ne soit diminuée par l’humidité ou encore par les goûtes. Cependant, j’avais mis au point une technique à mon tour, technique que je n’avais jamais vraiment maîtrisé …

-Bien sûr, si tu n'as pas envie d'être trempée, augmente la température de ton corps.

Ara … Mes cheveux vont être mouillés … Réchauffer mon corps avait-elle dit ? Encore quelque chose que je savais faire … Dis moi Hideko, ne m’as-tu donc jamais vue entourée de mes flammes ardentes ? Sans doute … Mais utiliser trop de son pouvoir n’est pas bien non plus, j’avais des réserves, mais je n’étais pas surhumaine non plus et mes forces risquaient sans doute de me quitter rapidement si je ne faisais pas attention.

Me décidant premièrement à réchauffer mon corps, on pouvait voir une petite auréole rougeâtre transparaître accompagnée de quelques flammes. Atténuant celles-ci de manière à ce que seul la température de mon corps augmente, je créais par la même occasion, dans le creux de ma main, une petite boule de feu que je laissais pivoter sur elle-même tel le soleil. Portant près de mon cœur celle-ci à l’abri de la pluie, je commençais enfin à sortir du kiosque sous lequel je m’étais abritée.

On pouvait voir de la vapeur se créer sous mes pieds à chaque fois que j’avançais, une fois totalement sous la pluie, les gouttelettes disparaissaient progressivement au contact avec ma peau. Gardant toujours ma boule de feu protégée contre moi, je me décidais de la faire grossir progressivement en même temps que je la reculais de ma peau.

Une fois celle-ci sous la pluie, je pouvais voir les effets du temps se jouer d’elle, je ne savais pas vraiment quoi faire, continuer à me réchauffer ou continuer à donner de la grosseur à ma boule. Les deux étaient à faire à vrai dire, je n’avais pas à choisir entre l’un ou l’autre … C’était tout ou rien. Fermant les yeux en me concentrant un peu plus, j’essayais de trouver un juste milieu entre donner de l’énergie à ma boule et à mon corps.

Il me fallut deux minutes pour que j’arrive à me stabiliser et pendant ces deux minutes, j’avais songé à comment j’allais utiliser la technique que j’avais mise au point il y a peu.

Ne laissant plus que la boule reposer dans une main, j’essayais d’enflammer l’autre d’un coup pour créer une sorte de bouclier de flammes au-dessus de moi. Chose que j’arrivais à faire, arrêtant par la même occasion de réchauffer mon corps pour donner de la puissance au bouclier, je commençais à sentir le poids d’une trop grande demande d’énergie en moi. C’est pour cela qu’après une petite dizaine de minutes je fis tout disparaître pour finalement me retrouver sous les dernières fines gouttelettes, celles-ci transperçant petit à petit mes vêtements, mes yeux rivés sur Hideko en affichant un sourire satisfait.

- J’ai réussi non ? Et vous, montrez moi ce que vous savez faire, Hideko-San.
#   Jeu 10 Nov 2011 - 22:23

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2507
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    J'affichai un sourire satisfait. Shizuru se débrouillait bien ; très bien même. Elle était calme, sereine, et c'était un des points les plus importants dans la maîtrise du Feu, même si moi-même j'avais toujours trouvé plus... "classe", disons, quelqu'un qui perd son sang froid et révèle le maximum de ses pouvoirs dans un moment fatidique, dans l'unique espoir de pouvoir sauver sa bien-aimée ou son prince charmant.
    Mais il fallait toujours garder une maîtrise de ses pouvoirs. Je l'avais appris à mes dépens, et je savais que c'était quelque chose de primordial, qu'importait ce que pouvaient dire les autres. Je n'en avais que faire, qu'ils se prennent pour les meilleurs de la Terre, les vrais élèves brillants sauraient que j'avais raison, et c'était ça qui m'importait.
    Sous-entendai-je que Shizuru était brillante ? Il n'appartenait qu'à vous d'associer un élève particulier à ce discours déjà devenu bien inutile.
    J'observai alors Shizuru qui se tournait vers moi en affichant ce sourire victorieux, tandis que l'ampleur qu'avait pris son énergie se rassemblait à nouveau petit à petit en elle.

    - J’ai réussi non ? Et vous, montrez moi ce que vous savez faire, Hideko-San.


    Je laissai un ange filer avant de répondre, amusée par sa question dont la réponse était déjà bien évidemment su. De l'amour-propre, peut-être ? Un besoin de l'entendre de dire par quelqu'un qu'elle aurait reconnu supérieure à elle ? Hmm... C'était la seule hypothèse qui me venait à l'esprit, et qu'elle soit vraie ou non, celle-ci me plaisait bien.

    -Effectivement, très beau travail Shizuru.


    Cette envie de ne désormais s'entraîner que sous la pluie me plaisait beaucoup. Car en effet, une fois qu'elle aurait été parfaitement capable de maîtriser son feu sous la contrainte ultime de l'eau... Shizuru aurait fait un pas énorme en avant.

    -Ce que je sais faire, hein...?


    Je fermai les yeux un instant, avant de sourire, amusée, essuyant un rictus.
    Je rouvris les yeux et m'avançai sous la pluie. Posant délicatement ma main sur l'épaule de Shizuru, j'augmentai la température de son corps en même temps que j'augmentai la mienne, refusant aux gouttelettes le droit de nous mouiller. Je décollai ma main de son épaule, gardant la chaleur de son corps à température élevée. Je levai une main en face de moi, paume dressée vers le ciel.

    -Vole, mon petit,
    soufflai-je.

    Un oiseau de feu commença à se dessiner dans ma main, avant de battre d'un coup de ses longues ailes flamboyantes. Il battit deux ou trois fois des ailes, avant de définitivement prendre son envol. La bête tournoya autour de nous avec aisance, avant que je ne le fasse se poser sur mon épaule où je laissai la pluie le réduire lentement à l'état de vapeur. Le Phoenix nait, meurt, puis renait de ses cendres, n'est-ce pas...?



Spoiler:
 

#   Ven 11 Nov 2011 - 14:53
avatar
Invité

-Effectivement, très beau travail Shizuru.

Je le savais, je savais que j’avais réussi, mais cela restait jouissif d’entendre des félicitations de la grande Hideko. Ce n’était que pour égo, et celui-ci s’agrandissait de jour en jour grâce à diverses personnes me complimentant sans cesse. Serais-je égocentrique ? Ne le saviez-vous toujours pas ?

-Ce que je sais faire, hein...?

Elle me rejoignit sous la pluie, posant sa main sur mon épaule, elle monta la température de mon corps ce qui réduit les gouttelettes d’eaux me tombant dessus en vapeur. La regardant faire d’un œil curieux, je la vis créer dans sa main un petit oiseau qui grossissait petit à petit pour former un majestueux Phoenix qui s’envola pour finalement se reposer sur son épaule et se laisser consommer par la pluie.

Applaudissant en grandissant petit à petit mon sourire, je m’approchais de celle-ci pour retracer la marque de l’oiseau imaginaire du bout des doigts sur son épaule.

- Je n’en attendais pas moins de vous … Croyez-vous que je serai capable de faire la même chose à mon stade ?


HRP: Gomen pour ce post relativement court ^^"
#   Ven 11 Nov 2011 - 18:53

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2507
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : Pas de souci ! J'pense que je vais pas forcément faire mieux alors... ;P

    Ses applaudissements me surprirent ; venant d'elle en même temps, normal que je ne m'y sois pas attendue. Cela dit, j'en étais relativement contente. Que quelqu'un d'assez simple ou de "normal" qui me complimente, c'est quelque chose, mais quelqu'un comme Shizuru... C'est autre chose.
    Vraiment, il faut voir les choses en face. On aura beau dire ce qu'on voudra, derrière son sourire poli et ses manières très appréciables, Shizuru est quelqu'un de très fier, et j'imagine parfaitement qu'elle puisse être assez imbu d'elle-même. Alors qu'elle reconnaisse ouvertement mes capacités ? C'est quelque chose, ça oui.
    Son sourire se répercuta sur mes lèvres au moment où elle retraça du bout des doigts l'oiseau qui se trouvait il y a encore quelques minutes sur mon épaule. Souriant doucement suite à sa question, je n'eus pas besoin de réfléchir bien longtemps avant que la réponse ne m'apparaisse évidente :

    -Quand tu y arriveras, alors il sera temps pour toi de devenir Master,
    lui déclarai-je dans un sourire entendu.

    Je pris sa main dans la mienne, et la replaçai devant moi, pile entre nous deux. Tendant sa main pour placer sa paume face au ciel, ne tenant plus dans ma main droite que son poignet, laissant doucement ma main gauche retomber le long de mon corps.

    -Fais apparaître une boule de feu, et alimente-là assez pour qu'elle soit stable malgré la pluie.


    Relevant les yeux vers elle, quittant sa main du regard, je l'observai d'un air confiant.

    -Si tu te sens prête, donne à ta boule de feu un aspect animal.



Spoiler:
 

#   Ven 11 Nov 2011 - 19:26
avatar
Invité

HRP : Je me rattrape sur ce post :p Par contre, j'ai du relire ton machin avec les mains xD et je suis tjrs pas sure d'avoir tout compris XD

-Quand tu y arriveras, alors il sera temps pour toi de devenir Master, lui déclarai-je dans un sourire entendu.

Devenir Master avait-elle dit ? J’avais confiance en moi-même, je pouvais déjà sentir mes progrès, je pouvais même dire que j’avais évolué et que le rang de Master était de plus en plus à ma portée. Je connaissais mes lacunes, et je faisais tout pour les corriger, de plus est, je maîtrisais enfin mon pouvoir, ce pouvoir que je trouvais magnifiquement dangereux. J’étais une étoile après tout, une étoile douée qui plus est.

-Fais apparaître une boule de feu, et alimente-là assez pour qu'elle soit stable malgré la pluie.

Je ne compris pas directement ce qu’elle voulait que je fasse, ni ce qu’elle faisait. Elle plaçait ma main entre nous deux et, de sa main valide « caressait » mon corps … attouchement ? Soit, je ne devais pas penser à cela à ce moment précis, non, ma « maîtresse » m’avait demandé d’exécuter quelque chose, chose que j’essayais de faire du mieux que je pouvais.

Créant une petite flamme dans ma main, je la fis grossir pour qu’elle résiste à la pluie. Fermant les yeux pour garder le contrôle de celle-ci, je soupirai une bonne fois pour toute avant de rouvrir les yeux et de regarder ma flamme intacte, résistant avec plus d’aisance que la tantôt sous la pluie.

-Si tu te sens prête, donne à ta boule de feu un aspect animal.

L’aspect d’un animal … penser à un animal, mais lequel ? Je ne pouvais pas songer à quelque chose de trop gros, non, je ne saurais jamais créer un renard à mon stade ou encore un quelconque félin. Il fallait que je reste simpliste, simpliste mais tout de même créative à ma manière.

Caressant la boule de feu de ma main valide, je passais mes doigts dans le feu comme si d’une manière ou d’une autre, j’essayais de modeler quelque chose. Refermant mes mains l’une contre l’autre d’un coup délicat tout en gardant ma flamme, je créais un petit bout de je ne sais quoi entre mes mains avant de lui donner la forme d’un …

- Poussin …

Il était petit, petit et si fragile, mais tellement mignon. Cette même fragilité lui donnait cet aspect adorable. Mais les flammes le composant n’étaient pas tendres, non, il était fait de feu après tout. Il « sautillait » dans mes mains, si je puisse dire ça ainsi, cependant, je pouvais bien voir qu’il ne supportait pas la pluie. C’est sans doute pour cette raison que je plaçais ma main juste au dessus de celui-ci pour le protéger de l’eau.

Était-ce si étrange … que je prenne autant soin de ma création ? Qui sait. Il était temps à présent de le faire disparaître … Non ? Pouvais-je le garder pour toujours ? Non, cela n’était pas possible n’est-ce pas ? Le laissant se faire consumer, je frottais mes mains l’une contre l’autre avant de souffler dessus tel un réflexe.

- Il n’est effectivement pas aussi majestueux que votre Phœnix, Hideko-San. Mais n’était-il pas … mignon ?
#   Sam 12 Nov 2011 - 7:58

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2507
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : Effectivement, t'avais pas compris le truc des mains :P En fait, elle prend simplement de ses deux mains la main de Shizu qui était sur son épaule (ou au dessus pour redessiner l'oiseau, bref) et la place dans l'espace vide entre elle deux (ça t'avais compris me semble). Sauf qu'ensuite ben elle descend une main jusqu'à son poignet, pour faire tourner la main de Shizu paume vers le ciel, et sa deuxième main (celle d'Hideko !), elle la laisse retomber le long de SON corps ! Donc pas celui de Shizu :P /Ca fait beaucoup de mains tout ça l'air de rien...!/

    Jamais je ne me serais attendue à ça de la part de Shizuru. Un... Poussin. Petit, s'agitant de part et d'autre. Le feu qui le constituait semblait dangereux et puissant, et pourtant, le petit animal en lui-même était... Ou du moins semblait faible, comme tous les poussins qui peuvent exister sur cette Terre. Il était faible et doux, et il ne tarda pas à se tasser sous la pluie, cessant de s'agiter, cherchant instinctivement à se protéger de toute cette eau. A cet instant, Shizuru passa sa main au dessus de lui en signe de protection, et je me rendis compte que depuis qu'elle était à Terrae, elle avait changé. Cette intention à l'égard de cette petite chose, aussi futile soit-elle... Je n'avais pas besoin d'avoir beaucoup connu Shizuru avant ça pour le savoir. Elle avait changé. Cette attitude protectrice... Si je ne doute pas qu'elle fut pourtant capable de protéger ce à quoi elle tenait vraiment, je savais que maintenant, elle hésitait moins à le faire, même envers des personnes qu'elle ne connaissait pas tant que ça...

    - Il n’est effectivement pas aussi majestueux que votre Phœnix, Hideko-San. Mais n’était-il pas … mignon ?


    Je l'observai frotter ses mains et souffler dessus dans un sourire amusé. Sa question en amenait une autre chez moi : était-ce un besoin, malgré tout, d'être complimentée...?
    Je hochai lentement le tête, les bras croisés sur ma poitrine.

    -Mignon, effectivement.


    Laissant un léger silence s'installer, je repensai un instant à sa prestance, et tentai surtout de me rappeler quel avait été l'action, l'intensité de son énergie. J'avais beau ne pas y avoir fait attention sur le coup, inconsciemment, je savais que mon corps avait... "sauvegardé" cette information. J'étais tellement habituée à le faire à chaque fois qu'un élève usait de ses pouvoirs face à moi que mon corps réagissait maintenant d'instinct en analysant cette information.

    Calme, douce, pourtant maîtrisée... Oui, cette énergie n'avait pas été manipulée avec violence et non-sens. Ce poussin résultait simplement de ce qu'elle avait voulu faire apparaître... Et de ce à quoi elle avait pensé dans l'instant. Ce poussin, ce bébé innocent... N'était que le fruit de son travail maîtrisé, et non le fruit d'une expérience ratée.

    -Mais pourquoi... Dis-tu qu'il est moins "majestueux"...?


    Je l'observai un instant, plantant mon regard dans le sien. Un léger instant plus tard, je repris :

    -Que ce soit vrai ou non... Je me mets à ta place et comprends ton raisonnement, mais... Ce qui compte, ce n'est pas la prestance.


    Lui adressant un sourire doux, je fis naître dans ma main une petite flamme avec laquelle je me mis à jouer, la faisant vivre et danser.

    -L'important, c'est le résultat de ton travail... Que ce soit petit, grand, gigantesque, de taille ordinaire... Ce qu'il faut, c'est que tu sois fière de toi, toujours. Que ce que tu crées soit petit ou grand, la finalité reste la même.


    Reportant mon regard sur elle, je lançai dans un petit mouvement sec ma sphère de feu dans les airs. Lorsqu'elle se retrouva à un mètre au dessus de nos têtes, elle se déforma pour s'étendre et créer autour de nous une sorte de bouclier de chaleur, empêchant ainsi la pluie de nous atteindre. C'est plus simple et moins embêtant que de maintenir nos deux chaleurs corporelles à une température assez élevée pour que l'eau parte en fumée à notre contact.

    -Si un élève tente de faire un dragon de feu sans y parvenir, bien qu'il soit petit... Ce serait ton poussin qui primerait. Tu serais plus félicitée que lui.


    J'avais l'impression de tourner autour du pot... Depuis tout à l'heure, impossible d'aller droit au but ou même de dire réellement le fond de ma pensée. Je n'arrivais pas à formuler les mots, peut-être... Pourtant, j'avais parfaitement en tête ce à quoi je songeais.

    -Ce que je veux te dire, Shizuru... C'est que tu ne dois pas comparer ce que tu fais à ce que je fais, ou ce qu'un autre Master Feu pourra faire. Tu dois encore et toujours te concentrer sur ce que toi, tu accomplis.


    Je laissai un ange filer, lui adressant un sourire chaleureux.

    -Parce que ton poussin était bien mieux que mon Phoenix. Il était... Plus "vivant".



Spoiler:
 

#   Sam 12 Nov 2011 - 17:34
avatar
Invité


-Mais pourquoi... Dis-tu qu'il est moins "majestueux"...? -Que ce soit vrai ou non... Je me mets à ta place et comprends ton raisonnement, mais... Ce qui compte, ce n'est pas la prestance.

La prestance ne comptait pas ? Pourtant dans mon opinion oui, si un élève faisait la même chose que moi mais avec un animal plus gros et qu’il réussirait, j’étais persuadée que celui-ci remporterait la manche. Il ne fallait pas que je le répète, je voulais être la meilleure, mais avec le temps, j’avais appris aussi à apprécier et même à me dire que beaucoup d’autres personnes faisaient beaucoup mieux que moi.

-L'important, c'est le résultat de ton travail... Que ce soit petit, grand, gigantesque, de taille ordinaire... Ce qu'il faut, c'est que tu sois fière de toi, toujours. Que ce que tu crées soit petit ou grand, la finalité reste la même.

J’étais fière de moi, de ce petit poussin qui représentait une partie de ma fragilité actuelle. Je l’avais apprécié, aimé et protéger contre la pluie en me mettant à sa place. Derrière ses flammes ardentes, il était faible … un peu comme moi non ?

-Si un élève tente de faire un dragon de feu sans y parvenir, bien qu'il soit petit... Ce serait ton poussin qui primerait. Tu serais plus félicitée que lui.

Et dans le cas inverse ? Qui gagnerait si il réussissait ? Tout le monde connaissait déjà la réponse.

-Ce que je veux te dire, Shizuru... C'est que tu ne dois pas comparer ce que tu fais à ce que je fais, ou ce qu'un autre Master Feu pourra faire. Tu dois encore et toujours te concentrer sur ce que toi, tu accomplis.

Je ne me comparais pas avec n’importe qui. Hideko n’était pas n’importe qui, elle était celle que j’aspirais être … Cela était une évidence même pour moi, de comparer mon travaille au sien, comme ça je savais mes lacunes, et ce que je devais continuer à faire pour un jour atteindre son rang.

-Parce que ton poussin était bien mieux que mon Phoenix. Il était... Plus "vivant".

Venait-elle … de dire que mon petit poussin était meilleur ? Je restais un instant ébahi, sans laisser paraître quoi que ce soit sur mon visage. Je ne pouvais que sourire … un sourire que je pouvais sortir à n’importe quel moment pour ne pas montrer mes véritables sentiments … toujours ce masque qui ne me quittait pas.

- Je ne me compare pas à n’importe qui, mais vous … vous êtes celle que j’ai envie d’…

Je m’arrêterais brusquement. Non, je ne devais pas le dire, je ne voulais pas. Je ne pouvais pas … mais en même temps, ce n’était que vérité … Un jour, je deviendrai comme elle … peut être pas forcément plus puissante, mais j’arriverai à ce stade ou la maitrise de mon pouvoir sera complète, ou je serai finalement « aider » les autres. Etrange n’est-ce pas ? Il y a trois mois d’ici, je ne vous aurai jamais tenu le même discours, non, si je voulais du pouvoir, ce n’était que pour sa puissance et mon titre d’héritière des Fujino. Je rentrerai dans cette histoire, mais non plus comme un chef cruel … mais attentionné.

- Je suis fière de ce que je suis, j’aime ce que je deviens et surtout … j’aime que vous me complimentiez.

Pourquoi ? Parce que ce n’était plus comme avant, les gens le faisaient à cause mon titre, ici, devant elle, elle complimentait ce que j’arrivais à faire, ce que j’étais à présent.

- Me comparez aux autres Masters, il viendra un jour où je me devrai d’en combattre un pour pouvoir prendre ce titre, n’est-ce pas ?
#   Mar 15 Nov 2011 - 21:37

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2507
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 23
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    - Je ne me compare pas à n’importe qui, mais vous … vous êtes celle que j’ai envie d’…

    D'abord surprise, j'haussai un sourcil, observant Shizuru avec curiosité. Elle n'allait pas terminé sa phrase, hein...? Pourtant, j'aurais aimé l'entendre. Même si j'en avais une idée... Et une idée qui m'étonnait bien comme il fallait, d'ailleurs.
    Je laissai cependant un sourire remplacé mon air étonné.

    - Je suis fière de ce que je suis, j’aime ce que je deviens et surtout … j’aime que vous me complimentiez.


    La fin de ces paroles me poussa à admettre que mon intuition était bonne. Shizuru... M'admirait ?

    - Me comparez aux autres Masters, il viendra un jour où je me devrai d’en combattre un pour pouvoir prendre ce titre, n’est-ce pas ?


    Je souris. Bah... Je ne doutais pas qu'elle puisse ne pas comprendre le principe. Bien sûr, ce passage restait encore flou pour beaucoup des personnes qui se trouvaient à Terrae, mais Shizuru était censée être une de ces personnes à Terrae au courant de tout, non ? Rappelez-moi quelle avait été la relation qu'elle avait entretenu avec Tomoe ? Assez proches, non...? Je doutais qu'elles n'aient jamais parlé du passage au rang de Master.
    Je laissai alors un sourire perdu entre l'amusement et la malice se dessiner sur mes lèvres.

    -Effectivement. Mais bon, personne ne sait quand est-ce que ce jour viendra !


    Je l'observai encore un petit instant, avant de lever les yeux vers le ciel. Posant mon regard sur les nuages qui s'éloignaient, je constatai qu'il s'était arrêté de pleuvoir. Détruisant machinalement mon bouclier de chaleur, j'en récupérais l'énergie, et posai mes yeux sur Shizuru.

    -Demain, 16h30, dans la forêt. Soit à l'heure, Shizuru.


    Je réactivais entièrement mon énergie, localisai Ryu. Car oui, c'était bien lui, c'était ses pas que j'avais entendu... L'oreille fine ? N'abusez pas.
    Adressant un sourire à Shizuru, je commençai à m'éloigner, levant une main en guise de salut.

    -Je dois te laisser. A demain.


    Et je m'éloignai, me dirigeant vers ma maison. Bientôt arrivée... Bientôt.



Spoiler:
 

 

Je n'en attendais pas moins de vous, Hideko-Sama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.
Aller à la page : Précédent  1, 2