Partagez
Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥]
##   Mer 1 Mai 2019 - 23:53

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 262
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Vraiment, c'est pas le moment ...

Adonis & Elisha

Les mains légèrement tremblantes, Elisha fixait l’écran de son téléphone portable, une once d’angoisse et d’espoir dans le regard. L’écran n’affichait pourtant rien d’autre que le menu de base, et la photo qu’elle avait choisi comme fond d’écran : elle-même entourée de ses deux parents. Ce n’était pas ce qui s’affichait qui tordait les entrailles de la jeune fille comme s’ils étaient en pâte à modeler, mais plutôt ce qui ne venait pas. Aujourd’hui, c’était son anniversaire. Et personne n’était venu lui souhaiter. En même temps, la brune avait prit soin de ne révéler à aucun de ses amis le jour de son anniversaire pour éviter les effusions de joie et le surplus d’affection. Ce n’était pas trop son truc. Même son compte facebook était vierge de toute information. Elle l’avait cherché, cet isolement, et en soit ce n’était pas cela qui la dérangeait à ce point. Elle avait seulement pensé que ses parents penseraient à elle. Juste une fois dans l’année. Juste une seconde dans la journée. Mais encore une fois elle les avait surestimés.

L’écran afficha enfin minuit, et une larme perla au coin des yeux de la brune. Elle avait espéré jusqu’à la dernière minute. Frustrée et attristée, elle jeta son cellulaire à l’autre bout de la petite chambre et pris sa tête entre ses mains. Elle ne voulait pas pleurer. Pas pour eux. Ils n’en valaient pas la peine, pas vrai ? S’ils n’étaient même pas capables de se souvenir de leur propre fille … S’ils avaient décidé de l’ignorer à partir de maintenant … Rageuse, elle essuya ses larmes d’un revers de manche avant de se lever brusquement. Elle attrapa un pack de bière sous son lit et enfila un sweet trop grand et des baskets noirs avant de rabattre sa capuche sur sa tête et de monter les marches jusqu’au toit de l’Institut. Elle voulait être seule, et c’était le meilleur moyen de ne croiser personne.

Arrivée en haut, Elisha s’accouda à l’un des murets, en prenant soin de poser ses boissons à ses pieds. Le vent frais de la nuit venait fouetter son visage, et le rafraichissait là où les larmes avaient laissé leurs sillons. Retirant sa capuche pour le laisser s’engouffrer dans ses cheveux, elle poussa un soupire mêlé à un sanglot, avant d’attraper une bouteille et d’en avaler la moitié d’un trait. La nuit était claire malgré la fraîcheur, et la lune éclairait les jardins de Terrae d'une douce lueur mélancolique, projetant sur le visage de la jeune fille des ombres accentuées par sa propre douleur.

Elle s’y attendait, de toute façon. Depuis sa fausse couche, rien n’était plus pareil avec ses parents, et quand elle avait quitté la maison, ils l’avaient prévenue qu’elle pourrait faire une croix sur eux. Mais … elle n’avait pas pris leurs menaces au sérieux. En tout cas, pas avant aujourd’hui. Et ce soir plus que tout autre soir, elle se sentait désespérément seule. Elle aurait donné n’importe quoi pour revivre une journée d'insouciance, comme elle était avant tout ça. N’importe quoi … Malheureusement la vie ne faisait pas ce genre de cadeaux, et elle devait porter le poids qui lui pesait sur le coeur seule. Et c’était si douloureux … Elle n’avait pas simplement tout perdu, elle l’avait assassinée de ses propres mains. Elle, et personne d’autre.

La jeune fille en était déjà à sa troisième bouteille quand elle entendit la porte du toit s’ouvrir derrière elle. Ses joues étaient encore humides, et ses yeux rougis à force d’avoir trop pleuré. Ce n’était vraiment pas le bon soir pour une visite impromptue. Elle n’avait pas envie de parler, pas envie de faire connaissance, pas envie de faire semblant de s’intéresser à une nouvelle personne. Elle essuya son visage rapidement et renifla bruyamment avant de murmurer d’une voix rauque, à peine audible, sans prendre la peine de se retourner pour voir qui arrivait dans son dos :

Dégage putain.

##   Mar 7 Mai 2019 - 0:52

Personnage ~
► Âge : 24 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Yulishka Tokarev
► Rencontres ♫♪ :
Adonis Bertodeli
Messages : 311
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 20
Humeur : " May all your bacon burn. "
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

|" Il pleut dans mon coeur ... |
|comme il pleut sur la ville " |

Le regard vitreux et les yeux gonflés de fatigue du garçon avaient fixé uniquement le vide tout le long de cette journée qui lui avait semblé être une éternité.

Quand il était sortit de sa chambre et qu'il croisa son voisin, Tiago, celui-ci, dans toute sa délicatesse, ne se gêna pas de lui faire remarquer que son regard était proche de celui d'un poisson mort. Pour réponse l'espagnol haussa les épaules en grognant avant de rentrer ses mains dans ses poches avec nonchalance.

Ses mouvements lents et lourds représentaient à la perfection son état d'esprit actuel. Chacun de ses gestes étaient suivit d'un râle. Même le poids de son plus léger pull et la texture de ses vêtements lui était devenu désagréable.

|  " Quel est cette langueur |
|Qui pénètre mon coeur ? " |

Qu'est ce qui rendait le Feu dans un état pareil ? Quelque chose de stupide selon lui : les souvenirs, les sentiments... l'amour.
Cette trinité réunit durant un jour où la poisse était aussi invité était comparable à un remuage de couteau dans une plaie mal cicatrisé.
Ces coups de blues étaient rares, mais puissant.

Dans ces moments-là, il fallait qu'il se force et qu'il sorte. Il traîna sa carcasse jusqu'au toit, endroit normalement tranquille. Mais semblerait-il que quelqu'un squattait déjà l'endroit pour une raison semblable à la sienne.

Malgré sa vison flou, Adonis reconnu grâce à la lumière de l'astre de la nuit cette personne. Des courbes féminines, caché par un vêtement bien trop grand... Si ça n'avait pas été elle il aurait sans aucun doute rebrousser chemin dans une énième plainte... Mais là, il se sentit attiré.

| Ô bruit doux de la pluie |
|   Par terre et sur les toits ! |
|   Pour un coeur qui s’ennuie, |
| Ô le chant de la pluie ! |

Il s'approcha dans un silence de la jeune femme pour poser son dos contre le muret. Ses cernes et les traits de son visages tirant vers le bas remplaçaient amplement les mots pour décrire son état et la raison de sa présence prêt de la demoiselle qui tirait tout autant une tête de 6 pieds de long.

" Besoin d'un peu d'aide pour finir ça..? " demanda-t-il d'une voix faiblarde mais douce en pointant du doigt la réserve de boissons d'Elisha après un long soupir.


Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Tumblr_lsaa2vTtYT1r3tvt7o1_500
##   Mar 7 Mai 2019 - 17:12

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 262
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Vraiment, c'est pas le moment ...

Adonis & Elisha

Le nouveau venu ne devait sûrement pas l’avoir entendu murmurer son désir de rester seule, ou alors il l’avait ignoré puisqu’il s’approcha d’Elisha silencieusement pour venir s’adosser sur le mur à côté d’elle. La jeune fille tourna la tête vers lui, prête à l’envoyer bouler, mais s’arrêta dans son élan en découvrant le visage de son ami. Il n’avait vraiment pas l’air d’être dans un meilleur état qu’elle. Pas besoin d’être Einstein pour le deviner. Mais même si elle était venue là dans le but d’être seule, même s’il avait vraiment l’air mal, au fond elle était heureuse de le voir à ce moment là.

Elle lui adressa un sourire triste et hocha la tête lorsqu’il lui demanda si elle partageait sa boisson. Reniflant à nouveau, elle se baissa pour attraper une bouteille et lui tendit.

Tiens. J’suis désolée, si j’avais su que tu passerais j’aurai prévu plus large.

Elle resta quelques instants sans parler, n’osant briser le silence de la nuit qui les enveloppait, fixant l’horizon d’un regard empli de nostalgie. Puis elle soupira avant de dire à mi-voix :

La vie c’est vraiment de la merde parfois, hein … ?

La jeune fille reprit une gorgée de sa bière, sa gorge se resserrant sur ses derniers mots. Elle ne voulait pas qu’Ado la voit pleurer, après tout il avait l’air vraiment aussi mal qu’elle, et elle refusait de lui imposer sa propre tristesse en prime. Pourtant ses yeux s’embuaient malgré tous ses efforts, et des sanglots étouffés secouaient son petit corps de tremblements. Enfin, avec un peu de chance, il penserait que c’était des frissons dûs au froid. N’osant le regarder dans les yeux, elle demanda :

Il t’arrive quoi … ? T’as vraiment l’air … presque pire que moi. Enfin … Tu veux en parler ?

Elle était si maladroite … C’était si rare qu’elle se préoccupe des autres qu’elle avait oublié comment on faisait pour réconforter quelqu’un. Et puis, il fallait dire qu’elle n’était pas vraiment en état.
##   Mar 21 Mai 2019 - 20:22

Personnage ~
► Âge : 24 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Yulishka Tokarev
► Rencontres ♫♪ :
Adonis Bertodeli
Messages : 311
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 20
Humeur : " May all your bacon burn. "
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Sur le moment, Adonis était heureux de tomber sur une âme en peine capable de comprendre la sienne. C'était son amie, il devrait plutôt s'attrister et s’inquiéter de son état.  Mais là, il ne pouvait pas se l'expliquer. Il avait besoin de se plaindre et sans doute d'entendre quelqu'un se plaindre aussi de chose pire que les siennes pour se rassurer en quelque sorte.

Il accepta volontiers la bouteille qu'il ouvrit sans mal pour en boire directement la moitié du contenue avant de répondre.

" Pas la peine , c'est déjà bien assez. " répondit-il en posant la bouteille sur le rebord à côté de lui. " Et puis tu sais bien que l'alcool sa fait grossir, faut faire attention à ton summer-body " essaya-t-il de plaisanter avec un sourire qui pour le coup ressemblait davantage à une grimace. C'était pas très concluant car un bref silence s'installa, même lui se blasait lui même.

Elisha souffla quelques mots qui résumait parfaitement leur journée. Le Feu ne put se retenir  d'hocher la tête  en regardant dans le vide. Après avoir pris une gorgé de sa bouteille déjà bien entamée, elle fut prit comme d'un frisson. Était-ce la boisson qui lui avait donner un petit coup de  froid ? Non. Les bières n'étaient plus froides depuis le temps qu'elles étaient sortit. Pourtant son corps avait bien été secoué de tremblement. Finalement elle le questionna sur la raison de son mal-être.

Adonis souffla longuement avant de s'écarter du mur pour se placer derrière elle. Tirant sur ses manches il enfouit ses mains dans le reste de son vêtements pour les cachées avant d'entourer la taille de la Tonnerre et de poser sa tête contre le dos de cette dernière.

" Je veux bien en parler mais... Laisse moi juste être comme ça alors. Comme ça... Comme ça t'auras moins froid. " se justifia-t-il pour ne simplement pas dire qu'il voulait éviter qu'elle surprenne une ou deux larmes de fatigue sentimentale. " J'pense aussi qu'une dose de câlin ça fait pas d'mal. "

Elle ne le savait peut-être pas mais Elisha venait de faire le premier pas vers la guérison émotionnelle. Quand on est dans le mal, le meilleur moyen pour oublier et se sentir mieux c'est en se concentrant parfois sur les autres et leur apporter du courage, leur rendre service, les écouter.

" En fait... Pour ce qui est de mon cas.. J'ai juste de vieux souvenirs qui me sont revenus. Des choses dont j'aime pas me rappeler mais bon, je sais que c'est inévitable puisque... ça fait partit de ma vie et ça fait de moi ce que je suis donc... Je dois juste supporter ça , je pense. " il s'arrêta, se demandant si elle souhaitait réellement entendre tout ça ou si il ne fallait pas mieux que ce soit elle qui commence.

" Tu.. Tu es sûr de vouloir continuer sur la voie des confessions ' Miss Blue' ? " lui demanda-t-il finalement.


Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Tumblr_lsaa2vTtYT1r3tvt7o1_500
##   Mer 22 Mai 2019 - 23:15

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 262
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Vraiment, c'est pas le moment ...

Adonis & Elisha

La première réaction d’Adonis lorsqu’Elisha se hasarda à lui demander la raison de son mal-être fut de soupirer avant de se décoller du muret qui les protégeait de la chute vertigineuse. Elle pinça les lèvres, regrettant immédiatement sa question. Bien sûr, c’était trop indiscret. Il n’avait sûrement pas envie d’en parler, pas plus qu’elle n’avait envie d’aborder les sujets douloureux. Parce qu’elle savait parfaitement qu’aucun son ne pourrait sortir de sa bouche tant les sanglots, l’amertume et la colère resserraient sa gorge chaque fois qu’elle essayait d’en parler. Pourtant, il ne tourna pas les talons. Il ne descendit pas du toit par la petite porte, et il ne lui lança aucun regard de reproche pour avoir franchit une limite tacite. A la place, il s’approcha d’elle dans son dos et l’enlaça calmement, posant sa tête sur l’épaule de la jeune fille.

Le premier réflexe d’Elisha fut de se redresser légèrement, ouvrant les yeux sous l’effet de la surprise. Le contact inattendu du torse du garçon contre son dos, ces bras qui s’enroulaient autour de sa taille aussi naturellement que s’ils faisaient ça tous les jours, et cette voix qui la suppliait presque de le laisser faire … Elle aurait pu le repousser, comme elle le faisait chaque fois que quelqu’un tentait de la prendre dans ses bras. C’était d’ailleurs sa première intention. Parce qu’elle n’était pas douée pour ça, pas douée pour l’affectif, pas douée pour la tendresse et ce genre de conneries. Mais là … Il avait l’air d’en avoir besoin. Et … Elle devait bien avouer qu’elle aussi. Car une fois la stupeur passée, ce fut la tristesse qui reprit le dessus, faisant remonter les larmes qu’elle avait eu temps de peine à sécher. Pourquoi … ? Elisha finit par hocher la tête, posant ses mains sur les bras d’Adonis qui la serraient à peine, avant d’articuler en tentant de camoufler sa voix emplie de sanglots :

Ok … Ok restons comme ça alors. Ça peut pas faire de mal pas vrai ?

Enveloppée par la chaleur de son corps, elle l’écouta ensuite parler de ses soucis, ou plutôt évoquer vaguement l’origine de sa tristesse. Le passé, évidemment. Comme les ¾ des personnes présentes sur Terrae. Parce que c’était toujours ça, au final. Les démons du passé qui les rattrapaient inexorablement, comme s’ils étaient marqués au fer rouge. Mais au final c’était bien de cela qu’il s’agissait. Car ce Vide que les Masters pouvaient sentir y ressemblait étrangement.

Finalement l’espagnol s’interrompit peu après avoir commencé, avant de demander si elle était certaine de vouloir s’aventurer sur ce terrain glissant. Elisha mit quelques secondes de réflexion avant de lui répondre. Parce qu’elle savait que si elle l’écoutait, elle devrait à son tour passer aux aveux. En était-elle seulement capable ? Peut être que oui … Elle avait besoin de s’exprimer, de s’indigner, de pleurer. Alors pourquoi ne pas laisser Adonis être l’épaule sur laquelle se reposer, ne serait-ce que l’espace d’une soirée ?

Ouai … j’crois. J’t’écoute Ado, vide ton sac c’est le moment.

Comme pour appuyer ses propos, elle caressa doucement le bras qui l’enlaçait. Pour lui montrer qu’effectivement, elle était bien là. Et qu’elle n’avait pas envie de partir maintenant, pas en le laissant comme ça. Et ce même si cela lui demandait énormément de self-contrôle.


L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Dd2kLBL
##   Sam 25 Mai 2019 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 24 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Yulishka Tokarev
► Rencontres ♫♪ :
Adonis Bertodeli
Messages : 311
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 20
Humeur : " May all your bacon burn. "
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Le déprimé ne s'attendait pas forcément à un retour d'affection de la part de sa consolatrice malgré elle. Pourtant, d'un geste simple elle apporta à Adonis un peu de légèreté dans son coeur. Ce simple contact d'une main sur un bras ou encore sur une épaule, il aide bien plus qu'on ne le pense. Bien plus que mille mots même.

La formulation verbale de son accord pour cette étreinte décrispa le garçon. Alors d'autant plus son affirmation pour l'écouter lui livrer ses pensées noires le soulagea davantage. Et elle avait raison. C'était le moment pour lui de vider son sac. Peut-être pas tout, non. Mais pour elle, avec elle et car c'était elle, il pouvait le faire.

" D'accord... Merci. " dit-il en resserant son emprise autour du corps frêle et fragile de la jeune femme.

Il lui semblait important de lui faire comprendre qu'il lui était reconnaissant. Maintenant il devait prendre courage pour trouver les mots et surtout les faire sortir pour expliquer ce qu'il ressentait.
Il frotta son front contre l'épaule d'Elisha en grognant,

" Pourquoi les choses ne peuvent pas être plus simple ! Si tu pouvais lire en moi, alors se serait plus facile.. et tu comprendrais bien mieux. " se plaignit-il.

" Hmf.. Mais je suppose que c'est comme ça. " Il soupira avant de finalement vraiment commencé à se confier.

" Tout à l'heure, tu as dis que la vie était nulle parfois... Moi je pense que c'est l'amour qui est nul. Si j'me remémore toute les fois où j'ai souffert, or mit celles où je m'étais blessé physiquement qui ne compte pas, c'était toujours à cause de l'amour. J'y crois pas... "

Ou plutôt il n'y croyait plus. Plus il parlait de l'amour et de ce que ça évoquait pour lui, plus le ton de sa voix d'habitude joueuse, joyeuse ou même enjôleuse se faisait colérique mais surtout remplit d'amertume. Comme si... Comme si il en voulait à l'amour, qu'il en était en colère.

" Je suis tombé amoureux pour la première fois j'étais au collège. Tu peux penser que c'était trop jeune, je te l'accorde mais en tout cas je peux te certifier que je l'étais réellement. Et pas qu'un peu. Peut-être même trop... Et à l'époque je n'y connaissais absolument rien. Et quand on est jeune et rendu idiot par les sentiments on accepte trop de chose, et on a pas la force de dire non pour ne pas blesser l'autre..et... tu te retrouves à faire des choses que tu n'as jamais voulu et en subit les conséquences. C'est la première étape pour tout foiré, ou du moins, se détruire sois même. " il s'arrêta, le temps que son ton lasse et morose reprenne le dessus.

" Je ne tiens pas à rentrer dans les détails. Du moins pas tout de suite je... je pense. Mais tu comprends, hein Elisha ? "


Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Tumblr_lsaa2vTtYT1r3tvt7o1_500
##   Lun 27 Mai 2019 - 16:02

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 262
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Vraiment, c'est pas le moment ...

Adonis & Elisha

Adonis resserra son étreinte après l’avoir remerciée, mais cela ne dérangea pas Elisha. Elle était peut être avare de câlins, mais elle savait donner le peu d’affection qu’elle pouvait lorsque c’était nécessaire. Et là, ça l’était. Parce qu’il semblait peiné, triste, fatigué, désespéré … Alors elle le laissa faire sans broncher lorsqu’il frotta doucement sa tête contre son épaule. Et cela lui arracha même un sourire, certes triste, mais bien présent.

Il commença par se plaindre que ce serait plus facile si elle pouvait lire en lui. La brune soupira longuement. Techniquement, c’était possible. Elle pouvait glisser sa main sur cette du Feu pour laisser les vagues d’émotions s’imprimer en elle comme sur un papier vierge. Mais elle n’en avait pas besoin pour voir qu’il allait mal. Ce qu’Adonis voulait sûrement dire, c’est qu’il aurait préféré un télépathe en face de lui. Ou plutôt qu’elle soit télépathe, pour ne pas avoir à exprimer ce qui tournait en rond dans son esprit. Et elle le comprenait sur ce point. Parce qu’elle-même avait énormément de mal à choisir ses mots.
Le jeune homme continua sur sa lancée, commençant à raconter ce qu’il pensait de l’amour, et ce qui lui était arrivé plus jeune. Amoureux au collège … Effectivement, elle pensait que c’était tôt. Pas parce qu’elle croyait au grand amour qui dure toute une vie, loin de là. Mais parce qu’elle-même à cet âge là était incapable de comprendre ce qu’étaient les sentiments. Et à bien y réfléchir elle était toujours aussi paumée. Mais visiblement ça n’avait pas réussi à Adonis de tomber amoureux si jeune. Parce que maintenant, il semblait aussi désabusé qu’elle. Il affirma ne pas y croire, et avoir trop fait par amour pour réussir à se reconnaître. Elisha pencha légèrement son buste en arrière pour venir coller sa tête contre l’épaule du garçon, avant de lui répondre :

Oui ‘Do, j’te comprend … Je …

Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas pensé à l’amour, encore plus qu’elle ne s’était pas exprimée sur le sujet. L’exercice était difficile, car il nécessitait de fouiller dans ses souvenirs, et elle avait déjà bien assez de soucis comme ça. Mais elle fit l’effort pour lui, afin qu’il comprenne qu’il n’était pas seul à vivre ça. Qu’il n’était pas seul tout court.

Tu n’es pas obligé de rentrer dans les détails, tu … Je pense qu’il n’y a pas besoin. Enfin c’est toi qui vois quoi. Mais … Moi non plus, je n’y crois pas. J’y ai cru longtemps, pendant 2 années qui me paraissaient parfaites à l’époque. Mais quand j’y repense tous ces moments laissent un goût amer dans ma bouche. Ce ne sont que des mensonges. Des putains de mensonges pour prendre possession de ta vie, et de ce que tu es. Alors maintenant je laisserai plus personne me manipuler, encore moins sous la bannière de l’amour. Parce que je vaux mieux que ça.

Elle tourna légèrement la tête vers son ami, cherchant à croiser son regard, mais sa tête était posée sur son épaule de sorte qu’elle n’aperçut que sa tignasse brune. Elle porta à nouveau son regard sur l’horizon et poussa un profond et triste soupire avant de terminer sa bouteille de bière, relâchant imperceptiblement la pression qu’elle exerçait sur le bras d’Ado. Elle sentait ses larmes remonter dans sa gorge. Penser à sa famille était déjà bien assez douloureux, mais à Lewis … Le chagrin, les regrets et la douleur qui en résultait était si forts … Car comment penser à Lewis sans penser à Elle … Pas moyen. Elisha renifla légèrement et posa sa bouteille vide sur le muret avant de venir essuyer ses yeux d’un revers de manche.

Dis-toi juste … Je sais pas, que maintenant tu ne referas pas les mêmes erreurs. Et que tu ne te forceras plus à être quelqu’un d’autre pour plaire. Parce que honnêtement Ado, t’es un mec super. Enfin je te connais pas encore super bien, mais de ce que j'ai vu sapass.

Elle le pensait sincèrement. Il la faisait rire, il était cool, sympa, avait la descente facile en soirée, et il avait l’air d’être quelqu’un de droit. Alors pourquoi vouloir changer ça … ?


L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Dd2kLBL
##   Lun 10 Juin 2019 - 15:21

Personnage ~
► Âge : 24 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Yulishka Tokarev
► Rencontres ♫♪ :
Adonis Bertodeli
Messages : 311
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 20
Humeur : " May all your bacon burn. "
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Dire à quelqu'un qu'on le comprends est quelque chose que tout le monde fait trop souvent sans en mesurer le poids de ces mots et plus important : leur signification première. Il fallait déjà avoir vécu une situation similaire pour pouvoir dire cela. Et souvent, quand c'était dit avec une véritable connaissance, cela s'entendait au ton de la voix, à sa profondeur, à la couleur qu'elle donnait en tête... Et là, là c'était dans ce cas. Elisha était sincère.

Le coeur d'Adonis en fut d'autant touché quand elle commença à son tour à dévoiler ses peines. Elle aussi avait été déçue, blessé, trahie... La suite de ses confessions sonnèrent plus comme un rappel à l'ordre, mais pour elle même. Comme si elle voulait se rappeler à elle même de ne pas retomber dans ce 'piège' qu'est l'amour.

Même si sa dernière phrase semblait positive et encourageante son effet fut moindre dans la situation actuelle, mais peut-être que plus tard dans la soirée ou demain au matin ces mots résonneront dans la tête de l'espagnol et lui donneront le sourire et la force pour mettre de côté cette blessure encore un peu plus longtemps jusqu'à la prochaine déprime.

Bien qu'il ne la regardait pas, il hocha la tête car il savait que sa lui avait servit de leçon et que comme la Tonnerre il avait la détermination de ne plus retomber si bas. C'est à l'entente d'un reniflement qu'il redressa la tête pour observer le visage de la demoiselle. Il déposa un bisous sur la pomette de cette dernière.

" Merci Eli'. Hm'... Pareil je ne dirais pas que je te connais super bien mais ce que je peux dire sans mentir c'est que actuellement, tu es la personne à Terrae qui me connait le mieux. Même Helm que je connais depuis mon arrivé ne connait pas .. cette facette de moi on va dire. "

Et puis en même temps, est-ce que Helm pourrait comprendre ça ? Il l'aurait sans aucun doute regarder de travers en lui sortant un " Mec je comprends rien de ce que tu me dis. Et puis c'est quoi l'amour ? "


Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Tumblr_lsaa2vTtYT1r3tvt7o1_500
##   Jeu 13 Juin 2019 - 14:30

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 262
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Vraiment, c'est pas le moment ...

Adonis & Elisha

Adonis se redressa légèrement lorsqu’elle renifla, et l’observa pendant un court instant. Se demandait-il si elle pleurait ? La réponse était oui. Intérieurement en tout cas. Elle faisait tout son possible pour retenir ses sanglots et ses larmes, pour ne pas le mettre mal à l’aise. Seulement, quand il approcha ses lèvres pour venir déposer un baiser affectueux sur sa pommette, l’exercice devint plus difficile. Pourquoi est-ce que toutes les marques d’affection la mettait dans cette état … Probablement parce qu’elle n’en avait pas l’habitude. Parce qu’à bien y réfléchir, jamais son père ou sa mère ne s’était montré très affectueux avec elle. Même avant qu’il n’y ait l’accident. Enfin pas de ce qu’elle pouvait se souvenir. Alors quand elle senti les lèvres de l’Espagnol sur sa peau, elle ne put qu’étouffer un nouveau sanglot. Elle lui était à la fois reconnaissante d’être là pour elle, à cet instant précis, et gênée d’être dans cet état de faiblesse devant lui.

Alors qu’il la remerciait, elle dût de nouveau essuyer ses joues humides. Ce qu’il lui disait lui faisait chaud au cœur. Elle était touchée, c’était certain. Il lui avait donné sa confiance si vite … Après tout, il était vrai qu’ils ne se connaissaient pas beaucoup. Ils sortaient dans un bar ensemble de temps en temps, comme elle le faisait avec beaucoup d’autres personnes de Terrae. Pourtant, elle sentait bien que leur relation n’était pas tout à fait comme les autres. Et ce qui était en train de se passer sur ce toit en était la preuve directe.

Je … Ça me touche Ado’, c’que tu viens de dire. Vraiment. Parce que j’crois que toi aussi, t’es la première personne à me voir dans cet état à Terrae. Et … Enfin, c’est pas que j’regrette ou quoi, enfin si un peu mais … Oh c’est compliqué à expliquer …

Sa voix était plus hésitante, plus tremblante, et entrecoupée de légers sanglots. Il fallait qu’elle se calme. Qu’elle réussisse à penser correctement, à faire le vide dans sa tête. Elle prit une grande inspiration, et reprit :

Telle que tu me vois, là, c’est une facette que j’essaie de garder cachée. Parce que j’veux pas que les gens pensent que j’suis faible, ou qu’ils aient pitié tu vois ? J’suis … J’suis une fille forte ! Alors … J’suis déçue d’avoir craqué mais j’suis contente que ce soit devant toi, parce que … J’te fais confiance.

Ces mots n’avaient peut-être l’air de rien, mais Elisha ne faisait plus confiance à personne depuis un long moment. Pour la première fois depuis longtemps, elle pourrait appeler quelqu’un un « Ami ». Parce que c’était ce qu’il était devenu au fil du temps. Parce qu’elle tenait à lui-même si elle ne lui avouerait probablement jamais. Parce qu’elle détestait le voir dans cet état, elle qui habituellement se fichait éperdument des états-d’âme des autres, et même qui s’en plaignait depuis qu’elle avait ses dons de sensitive. Un peu gênée de lui avoir avoué tout cela, elle s’écarta un peu du jeune homme, desserrant par la même occasion l’étreinte qu’il avait sur elle. La brune n’était pas certaine d’assumer ce qu’elle s’apprêtait à lui dire, elle ressentait le besoin de mettre un peu plus de distances. Elle se pencha pour attraper une nouvelle bouteille de bière, et en bu quelques gorgées afin de se donner du courage.

Mmmh, puisque tu m’as dit pourquoi tu étais triste, c’est mon tour. J’crois. En fait tu sais … Aujourd’hui … Enfin hier puisqu’il est minuit passé … C’était mon anniversaire.

Elle reprit une gorgée de bière, et poursuivit :

Et, j’ai attendu un coup de fil ou … Un message … Un signe de vie de mes parents, ou de mes anciens amis, ou de … En fait n’importe quelle personne faisant partie de mon passé. Mais rien … Et j’me sens … J’sais pas pourquoi j’me sens si vide, parce qu’au fond je m’en doutais un peu. Ils m’avaient prévenue, que je disparaîtrai de leur vie si je quittais la maison …

Ses pensées étaient embrouillées par sa peine et l’alcool, aussi avait-elle du mal à ordonner ses paroles. Sa voix était pâteuse, légèrement tremblante. Elle ne se sentait pas capable d’en dire plus à cet instant, et sa voix se brisa à la fin de sa dernière phrase. Serrant son poing autour de sa bouteille, elle en reprit encore une gorgée.


L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Dd2kLBL
##   Lun 24 Juin 2019 - 16:19

Personnage ~
► Âge : 24 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Yulishka Tokarev
► Rencontres ♫♪ :
Adonis Bertodeli
Messages : 311
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 20
Humeur : " May all your bacon burn. "
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Adonis écoutait.  Il écoutait tellement que c'est comme si il n'était pourvu que d'oreilles et que sa bouche et sa langue étaient liées par un fil invisible qui leur interdisait de couper la parole à la demoiselle qui faisait l'effort de se livrer malgré les secousses de son coeur et les sanglots.

Elle regrettait de se montrer dans un état de faiblesse alors que l'image qu'elle s’efforçait de construire d'elle allait en prendre un coup. Une image qui laissait transparaître uniquement que de la force et de l'énergie, de l'indépendance et de l'autonomie.
C'est ce que se disait le Feu durant le petit moment où elle essaya de se calmer avant de livrer les explications qui confirmèrent les pensées de l'Espagnol.

Son coeur manqua un battement quand elle lui dit qu'elle avait confiance en lui. Il trouva cela étrange car habituellement toutes ses réactions étaient contrôlées, mais là c'était comme si le langage de son corps n'étaient pas passé dans le filtre du cerveau qu'il avait nommé simplement "est-ce que ça passe si j'fais ça ?", mais il n'y prêta pas plus attention sur le moment.

Pourtant ce n'était pas rien et il le savait. Il était conscient de l'importance de ces mots et des efforts que cela avait demandé pour les formuler de vive voix.

Quand elle eu besoin de distance, il ne la retint pas et laissa glisser ses bras le long de son corps pour les laisser lentement retomber, lui laissant ainsi la liberté de bouger et de s'éloigner de lui.

Maintenant il l'observait la jeune femme qui alla plus loin dans sa confidence. Ses poings se serrèrent quand il comprit mieux la situation. Il comprenait car il avait déjà ressentit ça avec sa famille. Cette menace ou chantage -voyez le comme vous voulez dans tout les cas c'est quelque chose de négatif- il l'avait déjà entendu de la bouche de son beau père.
Venant de cet homme ça ne l'avait pas atteint sur le moment, seulement après quand ce fut difficile pour voir son frère et sa sœur là il avait compris et son coeur était tombé en miette quand il s'était rendu compte qu'il ne pourrait plus avoir de dimanche matin paresseux avec les deux enfants qui viendraient squatter son lit pour regarder la télé et manger des céréales alors qu'il allait être midi, ou encore ces grands repas qui durent minimum 3 à 5 heures avec la famille réunit .

Avec tout ces sentiments amères qui accompagnes ces souvenirs, il s'assis au sol en soupirant longuement. Adossé au muret il fit comme Elisha;  il prit une bouteille pour s'acharner sur celle ci plutôt que sur ce vide inatteignable que lui et elle ressentait.

" Eli', vient par là s'il te plaît. "

A sa dernière gorgé il tapota le sol à ses côtés pour inviter la Tonnerre à le rejoindre. Quand elle fut à son hauteur il reprit,

" Pleurer n'est pas une faiblesse mais au contraire une force car les larmes évacuent pour nous ce qui nous pèse sur le coeur. Il faut de la force pour assumer de pleurer. Le monde en a fait un taboue surtout pour les hommes, mais c'est stupide. C'est stupide de mettre de la honte sur quelque chose de pure et naturel. Parce que quitte à blâmer le rire alors aussi . "


Il tourna délicatement le visage d'Eli' vers le sien en prenant le menton de la demoiselle avec deux doigts puis il plongea son regard dans le sien.

" N'ai pas honte d'assumer tes émotions et de vouloir les comprendre, de te comprendre. Si tu veux te laisser aller avec moi tu peux et je sais que quand j'en aurais besoins, toi, tu seras là pour moi. "


Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Tumblr_lsaa2vTtYT1r3tvt7o1_500
##   Lun 1 Juil 2019 - 15:25

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 262
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Vraiment, c'est pas le moment ...

Adonis & Elisha

Elisha peinait à articuler les mots qui se formaient dans sa tête, pourtant elle réussit à aller jusqu’au bout de ses pensées. Enfin, à peu près … Adonis l’écoutait patiemment, n’osant pas interrompre la jeune fille, réagissant par de simples expressions à ses mots. La brune vit bien son poing se serrer lorsqu’elle évoqua l’attitude de ses parents face à son envie de démarrer une nouvelle vie, mais elle ne dit rien. Peut-être avait-il vécu la même chose, ou bien ne supportait-il pas l’idée qu’une famille réagisse de la sorte ? Elle n’avait pas le cœur à lui demander. Finalement il s’assit au sol en poussant un soupire las et, saisissant une bouteille de bière à son tour, lui demanda de s’asseoir à côté de lui.

Elisha obtempéra et de laissa glisser le long du muret pour venir poser ses fesses sur le sol de béton, ramenant ses jambes sur sa poitrine et posant son menton sur ses genoux. Il lui expliqua son point de vue sur ce qu’elle considérait comme des faiblesses, disant qu’à ses yeux, ce n’était qu’une réaction humaine comme une autre, tout comme le rire. La jeune fille l’écoutait en le regardant dans les yeux. Il n’avait pas tout à fait tort, pleurer n’était pas quelque chose de honteux. Mais elle détestait ça quand même. Probablement parce que cette image de femme forte était tout ce qui lui restait à présent. Alors même si le discours du Feu lui semblait cohérent, il ne risquait pas de changer sa façon de penser.

Alors que l’Irlandaise réfléchissait à son état d’esprit actuel, Adonis eu un geste qui interrompit brusquement toutes ses pensées. Il rapprocha son visage du sien et, saisissant délicatement le menton de la demoiselle, il plongea ses yeux bleus dans les iris gris d’Elisha. Il acheva sa tirade, disant qu’elle pouvait se lâcher avec lui, et qu’il n’hésiterait pas à venir vers elle s’il en ressentait le besoin. Mais la brune l’écoutait à peine. Son cœur s’emballait. Sous la lumière de la lune, les traits du Feu semblaient adoucis, et elle ne put s’empêcher de remarquer qu’il était vraiment beau ainsi. Une furieuse envie de l’embrasser l’envahi. Oh, bien sûr, l’alcool n’y était pas pour rien dans cette réaction. Il lui arrivait souvent de se laisser aller à ses envies lors d’une soirée bien arrosée, surtout lorsqu’elle se sentait seule ou qu’elle avait besoin d’affection. Mais il s’agissait toujours d’inconnus qu’elle était certaine de ne jamais recroiser, alors qu’Ado … Non, ce serait vraiment une mauvaise idée.

Elisha mit quelques secondes à réagir aux paroles de l’Espagnol, absorbée par son regard et ses propres pensées. Néanmoins, lorsqu’elle finit par émerger, elle dégagea son visage des doigts d’Adonis et détourna le regard, rougissant légèrement.

Je … Tu as raison dans le fond, mais je ne choisis pas ce que je ressens. Encore moins depuis que je suis Sensitive.

Elle tenta un léger rire pour appuyer sur l’ironie de la situation, mais le son qui sortit de ses lèvres sonnait plus comme un rire gêné. Elle reprit :

C’est comme si … Je ne contrôlais plus rien. Toutes les émotions des gens, ou parfois même les miennes, elles m’arrivent en pleine figure et tellement décuplées … J’aimerai bien parfois pouvoir me débarrasser de ce don tu sais … Mais … Ipiu dit qu’avec de l’entraînement, cela s’atténuera alors … Je n’ai qu’à être patiente.

Elle esquissa un léger sourire, et osa à nouveau tourner la tête vers Adonis, buvant une gorgée de bière au passage.

C'est juste que là ... Mes parents me manquent tu sais. Et c'est douloureux de savoir que moi, je ne leur manque pas.

Ces simples mots suffirent à ramener des larmes dans ses yeux gris, néanmoins cette fois-ci elle ne les laissa pas couler.

Enfin … J'vais arrêter là sinon je vais inonder tout le toit de mes larmes ... Merci pour la proposition en tout cas … Je penserai à toi si jamais j’ai … Besoin de lâcher prise …



L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Dd2kLBL
##   Jeu 1 Aoû 2019 - 20:33

Personnage ~
► Âge : 24 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Yulishka Tokarev
► Rencontres ♫♪ :
Adonis Bertodeli
Messages : 311
Date d'inscription : 17/05/2018
Age : 20
Humeur : " May all your bacon burn. "
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Le temps de latence entre les derniers mots d'Adonis et la réponse d'Elisha prouva que ce qu'il avait dit avait suscité chez la demoiselle une réaction non négligeable. Même si ce n'était peut-être que quelques secondes, il le remarqua, car toute son attention était dirigée uniquement vers elle.

En fait, s'occuper d'elle avait mit ses mauvaises pensées dans un second plan et durant ce bref instant les raisons qui obscurcissaient son coeur avaient disparues. Ce moment de répit commença rapidement à lui manquer et l'envie de recommencer le démangeait.
Quand on est mal, on se dit que tout les moyens pour chasser ses mauvais souvenirs sont bon à prendre sans pour autant réfléchir aux conséquences... Et à ce moment, c'était comme une drogue qui soulageait ses douleurs.

C'était peut-être pareil pour elle à cet instant, quand leur regard c'était croisé, bien que de force...
Il voulait recommencer et se laisser aller à la faciliter du réconfort du contact physique.

Seulement... Il était bien trop lucide pour le refaire, surtout si cela voulait dire qu'il devait profiter de l'état de son amie. Elle était vulnérable et fatiguée aussi bien physiquement que mentalement et à côté il se considérait en plutôt 'bon état' .

Si ça avait été une autre personne il n'aurait eu aucuns scrupules d'agir égoïstement pour s'apporter un peu de bonheur, même si il ne s'agit que d'une nuit. Mais Elisha... Elle était devenue importante et .. une force qu'il ne se connaissait pas le retenait de mettre ses désirs en premier.

L'expression de son visage se referma quand la brune se dégagea, encore, de cette faible emprise. Se pinçant les lèvres il écouta de nouveau et cet fois-ci il allait répondre à la jeune femme.

" Hm... Donc toi aussi tu as du mal avec tes pouvoirs... " se répéta-t-il pour lui même en déposant sa bière à peine consommé à côté de lui.

" Bah, j'suppose que si on pouvait choisir, ça donnerais un peu n'importe quoi. T'penses pas ? Genre t'imagines un Eau téléporteur ? Ou un Feu sonore ? C'est bizarre mais en plus ça va pas ensemble du tout ! " s’exclama-t-il en levant les bras d'un air presque indigné.

" Tu vois, même si j'aime pas mon pouvoir j'essais de me persuader que peut-être bien qu'un jour je pourrais aider quelqu'un avec. Mais sérieusement. Pas juste rendre un service comme allumer un feu. "


Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Tumblr_lsaa2vTtYT1r3tvt7o1_500
##   Mar 27 Aoû 2019 - 10:11

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 262
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Vraiment, c'est pas le moment ...

Adonis & Elisha

Lorsqu’Elisha dégagea son menton des doigts d’Adonis, elle vit bien que son visage se ferma. Mais elle fut bien incapable de comprendre pourquoi. Peut-être était-ce simplement elle qui avait interprété cela ainsi parce qu’au fond elle aurait bien aimé que ce soit le cas ? Probablement, mais elle était incapable de se l’avouer. Alors elle se contenta de justifier cela par le fait qu’elle n’avait plus le visage à quelques centimètres du sien, à présent, et que par conséquent elle ne le voyait pas pareil.

Il l’écouta parler de ses difficultés avec son don, attentif, puis il répondit que même si ça aurait été sympa de pouvoir choisir, cela aurait pu donner des combos assez incongrus. La brune haussa les épaules et répondit avec un léger sourire en coin :

Oh, tu sais Ado, j’trouve pas que Tonnerre et Sensitif ça soit un combo hyper cohérent. Parce que dans un cas, c’est un truc de gros bourrin, mais dans l’autre un truc hyper délicat qui te pourri la vie, soit dit en passant. Parce que franchement, te sentir triste dès que le moindre pecno déprimé pointe le bout de son nez, c’est relou. Surtout à Terrae. Parce que des dépressifs, y en a plein.

Le Feu déclara ensuite qu’il n’aimait pas son pouvoir, mais qu’il aurait aimé pouvoir un jour aider quelqu’un avec. Elisha lui lança un regard compatissant.

Tu es quoi déjà, Feu Invisible ? Moi je trouve que c’est un pouvoir plutôt classe, et puis en vrai, c’est super pratique quand tu veux passer inaperçu. Parfois, j’me dis que ce pouvoir me serait bien utile.

Elle lui adressa un faible sourire, et l’espace d’un instant se dit que disparaître pour de bon aurait pu régler tous ses soucis. Oui, ça aurait été plus facile. Beaucoup plus que se reconstruire, en tout cas. Mais elle ne voulait pas céder à la facilité. Elle valait mieux que ça. C’était cette idée qui la maintenait debout depuis tout ce temps. Secouant la tête, elle chassa ces pensées de son esprit, et reprit en posant sa main sur celle d’Ado :

Et tu sais, Ado … Tu n’as pas besoin de tes pouvoirs pour aider les autres. Tu es …

L’espace d’un instant, elle hésita. Complimenter les autres, ce n’était pas son fort, et elle savait qu’elle était maladroite les ¾ du temps. Rougissant légèrement, elle serra doucement sa main sur celle de son ami, et reprit :

T’es quelqu’un de bien. Genre t’aide les autres et tout, et c’est cool alors je suis sûre que tu peux être utile même sans tes pouvoirs. Regarde, là …

Elle sourit timidement, et approcha son visage du sien.

Je suis … vraiment contente que tu aies été là pour m’écouter tu sais …

Elle déposa un léger baiser sur sa joue, avant de poser sa tête contre son épaule dans un soupire. Ce genre de rapprochement, elle l’avait déjà eu mais pas depuis sa fausse couche. Alors c’était presque tout nouveau pour elle. Ses joues rosirent, et les battements de son cœur s’accélérèrent. Mais elle se fichait bien de tout ça : elle ne sentait que la chaleur rassurante de son ami qui l’enveloppait délicatement, séchant les larmes qui autrement n’auraient jamais cessé de couler. Elle murmura :

Merci …



L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥] Dd2kLBL
##   
Contenu sponsorisé

 

Vraiment, c'est pas le moment ... [feat Dodo d'amour ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut