Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense)
##   Ven 3 Mai 2019 - 20:07

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Doucement les jours duraient plus tardivement, sur un temps plus agréable aussi. Terrae veillait tard. Enormément de jeunes gens se promenaient, profitaient du temps qui leur était appartenu. Tout semblait merveilleux et paisible. Quoi de plus normal que de vouloir profiter de ses années printanières?! N'importe qui le ferait.
Oui, seulement, cela posait un problème au Master.
Evidemment il ne pouvait pas égoïstement blâmer les terriens profitaient de leur temps libre. Cependant, ce dernier se devait de planifier ses sorties nocturnes de plus en plus tard. Fort heureusement, il n'avait pas besoin de se rendre dans un endroit isolé chaque soir de la semaine. Seulement quelques fois.

Avez vous conscience, ne serait qu'une demie seconde, ce que cela représente de devoir partager un corps pour deux âmes? Choisissez pas le Joker. Personne ne le sait.
Sauf Ys. Et si pouvoir se transformer en dragon est plus génial que d'effectuer un superbe dab, lui, en pense tout autre chose.
Un peu près deux fois par semaine, le soir de préférence quand Terrae s'endort, le jeune homme sort discrètement. Le mieux, c'est le lac. Il est loin, plongé dans l'obscurité. Et puis il y a cette énorme caverne qui surplombe le lac. Pratique pour un bestiole aussi imposante.
Evidemment certains sont au courant. Les Masters. Hideko, cela va s'en dire. Quelques étoiles et des amis suffisamment proches. Mais une Greffe reste secret. Et si c'est mieux que les prochaines générations ne soient pas au courant, ça serait une bonne note pour le garçon. Non parce que son bulletin de super Master est probablement le plus mauvais d'entre tous. Notation trimestrielle: dommage que les barbecues soient seulement en été.

Mouais. On va éviter de se panacher d'avantage et faire dans la discrétion. Ce pourquoi le jeune homme s'entête à se transformer loin des regards indiscrets, permettant ainsi au dragon de prendre "l'air".
Cette soirée là fut particulièrement douce. Idéal pour une balade dans les airs. Ce à quoi l'animal prolongea sa sortie en planant au travers des nuages. On pouvait voir au loin, une épaisse forme noire dansait dans le ciel pour plonger vers le sol. Grondant par moment, gémissant par d'autre. Malheureusement pour lui, l'heure était venue de rentrer. Alors, dans un dernier battement d'aile, la bête quitta les cieux.
Pénétrant dans la caverne, la féroce bête disparut, sans fumer, sans bruit. Quelques minutes après, ce fut un jeune homme enfilant son t-shirt qui sortit du crépuscule. Ce dernier avait permis à son ami de vagabonder, mais il ne se doutait pas que cette fois, malgré toutes les mesures prises, quelqu'un avait vu apparaitre dans le ciel un animal légendaire.

Et quand ce dernier leva les yeux par inadvertance, il se stoppa net, fixant cette inconnue. Ce fut facile de la repérer maintenant. La couleur de sa chevelure la détache de la vie nocturne. Sur le moment, il crut même voir un fantôme. Et si le garçon paniquait intérieurement, son premier reflexe fut des plus… prématurés.


"Tu sais... parait qu'y a des violeurs par ici.... à cette heure..."


Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Sam 4 Mai 2019 - 18:19

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

Amy ne parvenait pas à dormir. C'était devenue un phénomène courant depuis qu'elle était arrivée à Terrae, depuis qu'elle avait rejoint le dortoir. Contrainte de supporter chaque nuit les ronflements, les grincements, les pintades qui partagent des ragots sans importances, elle n'allait pas tarder à devenir folle. C'est donc pour éviter d’étouffer l'une d'entre elles dans son sommeil que la blonde avait décidé de sortir prendre l'air. Elle avait enfilé un slim et un gilet à grosses mailles noires par-dessus un débardeur blanc où était représenté un attrape rêve, chaussé ses converses à lacets multicolores, attrapé un élastique à cheveux et sa besace, et quitté le dortoir sans un mot. Pourquoi gâcher sa salive quand un regard foudroyant suffisait à faire taire ces pipelettes ?

Après avoir marché un bon moment sans but, juste pour se vider la tête en laissant dériver toutes ses pensées sans y accorder d'attention, la demoiselle s'arrêta aux abords du lac. Amy ne s'était pas rendu compte qu'elle était allée si loin des dortoirs. Elle s'étira et observa la surface lisse, véritable miroir des cieux. Elle n'en avait jamais fait le tour, mais il y avait une première fois à tout, non ? Enlevant l'élastique qui enserrait son poignet, elle releva ses cheveux en un chignon négligé et se pencha pour attraper un caillou. Mesurant la distance, elle le jeta le plus loin possible. La pierre heurta la surface dans un bruit sourd, une gerbe d'éclaboussure, et s'enfonça sous la surface. La demoiselle soupira, tout comme ce fragment de roche, elle avait l'impression de couler, de s'engluer dans cette routine ennuyeuse. Quand est-ce que les choses sérieuses allaient commencer ?

La blonde leva les yeux, restant un instant dubitative et hoqueta, stupéfaite du spectacle qui se déroulait sous ses yeux ébahis. Une énorme masse sombre planait, masquant la voûte céleste par instant. Trop concentrée sur le sol, elle n'avait pas remarqué l'ombre se mouvant au-dessus de sa tête. Elle suivit son ballet un moment, incapable de réagir, d'avantage fasciné qu'effrayée par la créature. Lorsqu'il descendit, disparaissant entre les arbres, Amy se mit à courir dans sa direction sans réfléchir. Elle voulait en avoir le cœur net. C'était peut-être juste un cerf-volant ? Elle resta bouche-bée en atteignant une paroi rocheuse, fixant l'homme qui venait de sortir du renfoncement en enfilant un haut. Ce ne pouvait pas être lui, n'est ce pas ? Mais alors comment expliquer le silence absolu qui régnait sur l'endroit ?

Lorsqu'il la vit, sa réaction ne laissa rien deviner. La jeune femme n'était pas plus avancée quant à l'identité du dragon, mais elle ne voulait pas reculer. Après tout, s'il partait, elle n'aurait qu'à vérifier la grotte pour être sûre. Si la bête n'y était pas, ce ne pouvait qu'être lui. Elle n'avait même pas le besoin de lui demander. C'est cette constatation qui la poussa à rester immobile face à lui. Croisant les bras sur sa poitrine pour appuyer son regard suspicieux, Amy répondit à son avertissement avec une pointe d'ironie en haussant un sourcil provocateur :

- J'imagine qu'ils doivent être aussi fréquents que les créatures imaginaires comme... les dragons, par exemple ?

La demoiselle aurait dû être terrifiée, prendre ses jambes à son cou. Il n'en était rien. Voyez-vous, quand on a passé une bonne partie de son enfance à lire des livres fantastiques, rencontrer ce genre de créature en vrai, c'est comme... rencontrer l'un de ses héros ? On ne peut pas le laisser s’échapper si facilement, encore moins le fuir.
##   Dim 5 Mai 2019 - 11:18

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Très honnêtement, devoir encore une fois justifié un accident aussi insignifiant serait la dernière chose à ajouter à sa liste du plus mauvais des Masters. Ipiu pourrait en rire, encore. Alors le jeune homme reste distant, aux premiers abords. On tâte toujours un terrain avant de s'y aventurier.
Et si une annonce de personne peu fréquentable sonnerait comme une alarme à toute personne censée, il en était rien concernant cette fille.
Celle ci reste de marbre, quelque peu suspicieuse et ose comparaitre ce danger à celui d' un animal légendaire. Et là, là c'est le drame. Le Master a un léger rictus quand un rire nerveux lui échappe.


"Hahaha!! Des dragons? Rien que ça? Quelle imagination débordante petite."

La nommer ainsi n'est probablement pas la meilleure solution, mais être pris à son propre piège est déplorable. Il n'avait pas quarante solution. Evidemment, il ne comptait pas non plus admettre sa véritable identité. Alors, si des violeurs n'étaient pas suffisamment dangereux pour la faire reculer, votons dans ce cas pour le dragon.
Ce à quoi, le jeune homme ajouta tout en avançant, d'un air plus sérieux.


"Ils sont carnivores...."

Le silence est d'or. Médites, Ys.
Et tandis qu'il s'était rhabillé, passant une main dans les cheveux, il se tenait maintenant suffisamment proche pour détailler l'inconnue en question. Elle parait jeune mais pas suffisamment enfantine pour croire aux contes de fées. A moins, qu'il ne s'agisse de son refuge. Blonde. Du moins, en quelque sorte. Ses cheveux sont très clairs. Un regard d'argent. Mais finalement, le détail qui attira le plus l'attention du garçon, ce fut les lacets. WTF?
Un sourcil levé, il relève les yeux sur la miss, profitant du calme pour s'allumer une cigarette.


"T'es vraiment bizarre toi. Tu sors d'où?"

Une nouvelle tête probablement. Malgré les réunions, Ys avait pris la fâcheuse habitude d'oublier les nouveaux noms. Bien trop préoccupé par une mission bien particulière.
Pourtant cette demoiselle, en d'autres circonstances plus confortables, il lui aurait donné le bon dieu sans confession. Sérieux, elle a l'air chouette.
Mais le Master ne souhaite pas resté ici plus longtemps. Déjà parce qu'il ne veut pas être découvert, mais aussi parce que durant son vol, il avait repéré un objet inconnu coincé du haut de la falaise. En tant que Master, il se devait de veiller sur la sécurité. Aussi, il devait se rendre sur les lieux pour vérifier qu'il ne s'agisse pas d'un élève coincé ou d'autre chose.


"Bon. J'ai pas le temps de jouer au baby-sitter, donc rentres à ton dortoir. Tu devrais même pas être là."

Gêné, le Tonnerre préféra tourner des talons que d'affronter le regard de cette petite blonde. Elle est réellement étrange. Déjà par son attitude. Son style vestimentaire. Du fait qu'elle ne pourrait pas avoir peur d'une bête aussi dangereuse et immonde que le dragon.
Et aussi parce que peut être son côté... comment dire... Argh! Il ne saurait quoi dire. Mais il sait seulement qu'il doit s'en débarrasser. Alors il préfère tourner des talons et se diriger vers la falaise en question.


Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Jeu 9 Mai 2019 - 19:03

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

Sa réaction confirmait que l'esprit de la blonde n'avait pas inventé sa vision. Et plus il se perdait en paroles, plus Amy gagnait en assurance. Elle se balança d'un pied sur l'autre, radieuse, sans jamais perdre le Dragonhomme des yeux. Sa remarque, concernant sa taille, qui était pourtant dans la moyenne, lui fit hausser un sourcil, mais la situation était bien trop intéressante pour qu'elle se laisse divertir si facilement. Lorsqu'il avança qu'il s'agissait de créatures carnivores, la demoiselle leva les yeux au ciel puis haussa les épaules en soufflant, désabusée :

- Sans blagues ?!

Il était plus près que précédemment et Amy se demanda comment une créature si puissante pouvait habiter un hôte qui ne faisait qu'un quart de sa taille. Elle avait tant de questions ! Toutefois, elle savait qu'elle n’obtiendrait rien de lui tant qu'il continuerait de nier. Elle devait donc le pousser à admettre que le dragon et lui n'était qu'une seule et même entité, et pour cela, le provoquer un peu devrait suffire. Enfin, il ne fallait pas le sous-estimer non plus, finir carbonisée n'était pas une fin enviable bien qu'elle doutait sérieusement du fait qu'il lui ferait du mal, ici, à Terrae. La blonde attendit qu'il ait fini de la détailler des pieds à la tête pour lui répondre, amusée :

- Cela ne fait qu'une semaine que j'ai intégré Terrae. Je suis une mage venue tout droit de Venus grâce à un portail magique, mais tu peux m’appeler Amy. Et toi ? Téléportation depuis un monde parallèle ? Ou bien, réveillé d'un long sommeil par l’Élu pour accomplir LA prophétie qui empêchera la fin du monde ?

Elle plaisantait bien sur, et son ton le laissait largement deviner, mais il ne voulait visiblement pas lui accorder de son temps. Peut-être avait-il tout simplement peur de finir par cracher le morceau ? Cela ne pouvait vouloir dire qu'une chose, il fallait persévérer ! La novice haussa les épaules une nouvelle fois et poussa un profond soupire en répondant avec une moue boudeuse :

- Si mes voisines de chambre arrêtaient de ronfler ne serait ce que cinq minutes, je pourrais éventuellement essayer de dormir. Si je retourne là-bas, l'une d'elles risque de ne pas se réveiller, je t'assure. Laisse-moi t'accompagner, je serais tellement sage que tu en oublieras ma présence !

Elle papillonna des cils et lui fit son regard de chien battu, mais il s'était déjà tourné et s'éloignait de bon pas. Gonflant les joues, elle lui emboîta le pas, l'air de rien, refusant de lâcher l'affaire si facilement. Le Dragonhomme n'avait probablement jamais eu affaire à une personne aussi têtue que la demoiselle, il comprendrait bientôt qu'il ne parviendrait pas à se débarrasser d'elle simplement en s'éloignant sans lui donner la moindre information. Comme l'obscurité l'obligeait à fixer ses pieds plutôt que le dos de l'inconnu, Amy demanda, plus pour se concentrer sur sa voix et savoir vers où il se dirigeait que dans l'espoir qu'il réponde à sa curiosité :

- C'est douloureux ? De passer d'un corps à l'autre, je veux dire. Tu dois manger plus qu'un homme lambda, non ? Est ce qu'il fait totalement partie de toi ou est ce que ce corps humain est une sorte de ... Réceptacle ? Tu le contrôles complètement, où est ce que tu te transformes parfois contre ton gré lors d'évènement particulier ou de sentiments trop forts, ce genre de choses ?...

Elle se tue, reprit son souffle en réfléchissant déjà à ses prochaines questions. Il y en avait tant qui tourbillonnaient dans sa tête. Tant de versions de dragons, d'invocations, de mi-humain mi-créatures dans les romans fantastiques que sans éléments de départs la blonde se devait d'établir une base par elle-même pour comprendre ce qu'il était exactement. Mais elle ne voulait pas passer pour une harceleuse sans morale ni aucune gêne non plus, aussi ajouta t'elle plus sérieusement :

- Et sinon, tu t'appelles comment ? Tu vis à Terrae depuis longtemps ? Les autres habitants savent ou bien vais-je devoir garder le secret ?
##   Ven 10 Mai 2019 - 18:04

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Mais meuf, plus ça va, plus j'ai l'impression de voir Luna (dans HP) x'D J'achète!


Okay. On a affaire à une fan d'animaux fantastiques. Du moins, ça en à l'air. Même sa mise en garde ne suffira pas à la faire reculer. Ys lui jette un dernier coup d'œil, entre mépris et curiosité, puis se décide à l'ignorer. C'est probablement la meilleure option.
Finalement il se trouve que cette inconnue se nomme Amy, qui plus est, aurait même le sens de l'humour. Enfin cela pourrait s'avérer vrai qu'il ne serait même pas étonné. Elle est sûre qu'elle ne provient réellement pas de Vénus?!
Et s'il avait été d'humour, il lui aurait bien répondu. Car effectivement, dans toutes ces suppositions, il manie la téléportation. Mais lui répondre serait lui donner raison. Hors son but étant de protéger son identité et d'éviter de divulguer son secret. L'envie de retourner dans le bureau de la directrice est minime. Et tandis qu'il en avait suffisamment entendu, l'observant un instant, il décida de tourner les talons. La dénommée Amy avoua rapidement que sa présence ici était due grâce, ou à cause, à ses colocs. Les joies des dortoirs. La pauvre...


"T'as qu'à les renvoyer sur Vénus, à travers ton portail machin là!"

Lança d'un air indifférent le Master. A chacun ses problèmes après tout. Et puis cette gamine est vraiment trop... bizarre. C'est contagieux? Non mais sincèrement, il ne pouvait pas tomber sur quelqu'un d'autre? Ils sont plusieurs à Terrae. Une personne qui aurait aperçu un monstre aurait déjà pris ses jambes à son cou. Mais elle, non, elle le colle!! Et quand elle insiste de se joindre à lui, même avec ses yeux doux, Ys lui jette un regard noir avant de lui tourner le dos.

"Non!"

Fit-il sèchement.
Un tel comportement, aussi glaciale soit il, devrait probablement suffire pour la repousser. Ah mais non… c'est vrai. Cette Amy, elle n'est pas comme les autres. C'était comme l'interdire de quelque chose, et forcément, elle s'amuserait à faire le contraire. Par esprit de contrariété?!
Et c'est ainsi, qu'entre deux soupirs, Ys dut subir une avalanche de questions. Bordel mais c'est qu'elle le suit!! Et ces questions!! Même lui, il n'y avait jamais pensé. Elle étudie les mondes fantastiques?
Et quand bien même il ne l'aurait pas souhaité, la nature de ces questions sèment le doute. Une minute! Est ce que le fait qu'il mange énormément de viandes depuis plus d'un an serait du à cette Greffe?


"................=_="

Pendant quelques secondes, il s'était interrompu pour la fixer, de profil. Regard remplit de soupçons. Cette fille venait de piquer sa curiosité. C'est pas bon. C'est nocif. Il s'en moque bien lui après tout!!
Bref. Il préfère ne surtout pas lui donner d'importances, qu'il retourne aussitôt sur sa course. Accélérant le pas pour lui échapper, il n'entendit plus la petite blonde. Ah! Ca y est, elle a finis par faire demi tour. Tant mieux! De toute manière, il s'en moque si son comportement plait ou pas. Il n'est pas là pour se faire des amis de toute manière. Et comme rassuré par ce silence des plus agréables, il jeta un coup d'œil en arrière, un sourire aux lèvres.
………..
PUTAIN!
MAIS ELLE EST ENCORE LA ET ELLE REPREND DU SERVICE!!!
Le Master ferma des poings, pinçant les lèvres, injuriant intérieurement. Arrêté dans sa marche, furieux de la tournure que prenait cette situation, la demoiselle était maintenant plus qu'à quelques mètres de lui.


"Mais bordel!! On t'a jamais dis qu'il ne fallait pas suivre des inconnus?! Elle t'as jamais rien dis ta mère?!"

C'est terrible le nombre de jeunes filles qui suivent sans connaitre l'identité du garçon. Le nombre de fois qu'il avait remarqué ça, c'était affolant. Et une fois de plus, Amy ne fit pas exception. Cette dernière désirait à tout prix une réponse à ses questions. Malheureusement, le Master n'était pas prêt à livrer aucune information.
Et tandis qu'il était désespéré d'être suivis ainsi contre son grés, il se rendit néanmoins compte de la nature de ses paroles. Parler sans réfléchir avait toujours été un défaut chez lui. L'avantage aujourd'hui, c'est qu'il se rendait compte rapidement des conséquences.
A Terrae, les résidents sont tous là pour une raison qui les relie. Et parfois, la famille est la principale cause. Il ne connaissait rien de cette fille mais parler ainsi de sa mère n'était peut être pas la meilleure chose à faire.

Aussi, quand il croisa son regard, il fit retomber la pression. Quelques secondes de silence, il reprit d'une voix plus calme bien que gênée.


"Ys Ochikawa. Et je suis ici depuis suffisamment longtemps pour savoir qu'à cette heure, tu devrais être dans ton dortoir."

Tu parles! Elle est qu'une simple Novice. Et puis qui n'a pas traîné dans les alentours de Terrae tard le soir? Lui également.
Un soupir lui échappe quand ses yeux roulent sur la route déjà effectuée. C'est que la demoiselle était tenace. Elle avait déjà grimpé une bonne partie de la falaise. Rebrousser chemin lui serait plus dangereux si elle le pratiquait seule.
Quelle poisse!
Etant Master, il n'avait pas d'autres choix que de veiller sur elle jusqu'à qu'elle retrouve son dortoir. Seulement il y avait bien quelque chose qui devait être vérifier. Et pour cela, il devait terminé son trajet. Avec elle.
Lâchant un énième soupir, il relança tout en pointant d'un coup de pouce le bout du sommet.


"Ecoutes, faut que je grimpe jusque là parce que j'ai v-... parce qu'on m'a dis d'aller vérifier un truc."

Corrigea-t'il aussitôt.
Il aurait beau prendre soin, cette fille lui avait perdre ses moyens. Mais avant de relancer la marche, il reprit sur un ton plus autoritaire, plus proche d'elle aussi la menaçant de l'index:


"Par contre, plus un mot sur les histoires de dragons! Compris?"

Plissement des yeux, Ys la fixe une dernière fois avant de lui tourner le dos. Une cigarette serait un secours pour sa tension. Ne perdant pas de temps, il en alluma une. Pourquoi faut-il que ça tombe sur lui? D'ailleurs, Amy pourrait très bien s'entendre avec Sibylle. De grandes bavardes ces deux là!



Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Ven 17 Mai 2019 - 22:54

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

Les réponses du Dragonhomme étaient acerbes, à la limite de la méchanceté gratuite. La blonde était certes insistante, mais elle ne faisait rien de mal, si ce n'est pousser le bouchon un peu et encore un peu, toujours un peu plus. Après tout, il n'avait qu'à faire plus attention s'il ne voulait pas être surpris ! Enfin, il daigna lui accorda quelques instants, ennuyés, car il n'avait vraisemblablement pas de réponse à ses questions. Amy était perplexe, peut-être était-ce récent ? Soudain, il repartit du même pas rapide, décidé à la laisser derrière. D'un pas léger et furtif, comme elle l'avait développé pour échapper à sa mère dans la villa, la demoiselle poursuivit l'individu. Elle faillit sursauter quand il se retourna d'un mouvement sec, les poings serrés, le visage fermé. Avait-elle dépassé les limites de sa patience ? Allait-elle finir en brochette ? Avec des oignons ? Ou des poivrons ! Et une petite sauce barbecue... Est ce que le Dragonhomme ferait la différence entre de la viande humaine et du poulet ? Quel goût avaient les humains après tout ?

Elle fut stoppée dans sa réflexion par une remarque qui la piqua au vif. Sa mère, hein ? Celle qui se préoccupait d'avantage de son apparence que de ses sentiments, de ses besoins ? Elle était loin d'être une mère modèle, de celle qu'on appelle affectueusement maman, même une fois adulte, et qu'on couvre de cadeau et d'attention. Le grand sourire curieux de la jeune femme avait disparu pour laisser place à un masque amer et l'étincelle de malice dans son regard s'était éteinte. Elle se mit à fixer le bout de ses converses, hésitant presque à laisser tomber, mais il changea de ton. Du dragon qui crache ses flammes et brûle tout sur son passage, il redevint un simple homme un peu maladroit et se présenta. La blonde souffla d'une petite voix boudeuse :

- Si tu me renvoies aux dortoirs, tu pourrais être accusé de complicité de meurtre, tu sais ?

Amy remarqua qu'il regardait derrière elle et fit donc de même. Elle l'avait tellement fixé du regard qu'elle avait à peine remarqué le dénivelé qu'ils avaient franchi. Son soupir poussa la demoiselle à tourner son regard vers lui pour constater qu'il paraissait embêté. Avait-il peur de lui demander de faire demi-tour seule ? Il désigna le sommet d'un geste de la main et déclara qu'il devait aller vérifier quelque chose. Toutefois, dans sa première formulation, il remit les soupçons de la blonde au goût du jour et elle arca un sourcil. Cependant... Il acceptait qu'elle reste, alors Amy se promis d'être moins instante. Elle osa quand même, sur le ton de l'humour, mais avec une pointe de lucidité à peine masquée :

- Ce serait plus rapide d'y aller en volant, mais si tu préfères marcher, allons-y !

Puis elle mima de fermer sa bouche comme une fermeture éclair avant d'en jeter la clé derrière elle, tout sourire à nouveau. Comme il n'était plus hostile à sa présence, la blonde pressa le pas pour le rattraper et se placer à ses côtés. Elle prenait toutefois garde à ses appuis puisque l'ascension était de plus en plus ardue à mesure qu'ils approchaient de la pointe et fixait donc le sol d'avantage que son visage. Pour relancer la conversation, Amy demanda avec une curiosité qui montrait qu'elle avait retenu la leçon, mais ne laissait pas totalement tomber pour autant :

- Et donc, ton élément, c'est le feu, non ?
##   Dim 19 Mai 2019 - 18:01

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Voilà ce qu'il se passe quand on parle sans réfléchir, porté par la colère et l'impatience. On braque les gens, on les blesse involontairement. Fort heureusement pour lui, la petite blonde n'était pas de ces personnes rancunières. Il avait encore beaucoup à apprendre de ces gens. Si le temps lui permet. Cette dernière se permit même de le menacer de complicité. Tête légèrement penchée sur le côté, Ys fixa cette dernière silencieusement, d'un air incrédule.
Non mais vraiment?
Pourquoi faut qu'il soit toujours mêler aux pires horreurs? Maintenant qu'il n'avait plus à veiller sur Akira, voilà qu'il devait se méfier de la relève.
Et étant donné qu'ils avaient déjà entrepris une longue marche, il était de son devoir de la garder en vie jusque dans son lit. Un vrai pot de colle!
Et tandis qu'il accepta sa présence, n'ayant pas réellement le choix, il ouvrit la marche de nouveau. Quand la malice de cette inconnue le stoppa. Agacé, il se tourna vers celle ci, lui lançant un regard noir. Elle veut réellement être servis au barbecue?


"Je peux très bien nous téléporter! Maiiiiiis… Comme je ne sais pas ce qu'il se trouve en haut, il est plus prudent et responsable d'y aller en marchant."

Ne pas rentrer dans son jeu. Bien qu'évidemment il avait compris où elle voulait en venir. Elle ne lâchera pas l'affaire. Et tout en accompagnant ses gestes à la parole, se distinguant élégant et responsable, Ys leva la tête d'une manière hautaine.
Bro, depuis quand joues-tu au Master responsable?
Ceci dit, au simple regard, la demoiselle comprit le prix du silence et fit mime de zipper ses lèvres. C'est mieux. Et alors que l'homme lui tourne le dos pour reprendre son devoir, un bref sourire se glisse en coin. Elle est pas croyable celle là! Sur tous les résidents de cette institut, il avait fallu croiser sa route.
De nouveau ce fut le bruit de leurs pas brisant les branches mortes qui résonna. Jusqu'à que l'inconnue reprit la parole. Bordel… On ne peut donc pas faire ça en silence?
Un soupir lui échappe quand la question lui parait si enfantine. Pourtant, cela pourrait paraitre logique en soit. Un dragon, ça crache du feu mais uniquement dans les contes de fées, ou presque.


"Non pas vraiment. Je suis Tonnerre en vérité. Par contre si tu continues de l'ouvrir, tu vas pas tenir le rythme là!"

A vrai dire, il restait encore pas mal à grimper. Jetant un rapide coup d'oeil sur elle, il remarqua que cette fille comparable à une enfant tenait parfaitement l'allure. Et malgré tout, elle restait polie et courtois. Rangeant son côté bourru, Ys tenta à son tour d'entamer un morceau de conversation.

"Tu verras, ça devient plus supportable une fois que tu seras initiée. Concernant les dortoirs. T'auras ta propre chambre. Enfin faut encore que tu t'y plais ici. Et autant de dire que t'es bien la première fille bizarre que je croise."

Se rendant rapidement qu'il fut maladroit dans ses paroles, le Master reprit aussitôt, jetant un coup d'œil espérant que celle ci ne soit pas autant gênée que précédemment.

"Ce que je veux dire, c'est que tu pourrais vraiment avoir traverser un portail magique."

Un boulet sur deux pattes. On ne se refait pas. Et malgré tout, la présence de la demoiselle n'ait pas si dérangeante que ça. Au fur et à mesure qu'ils avancent, Ys apprend à apprécier sa personne. Du moment qu'elle ne l'importune pas de questions sur sa Greffe, tout ira bien.
Cependant, ce fut à son tour d'être intrigué par l'énergie de sa personnalité, au travers de son style vestimentaire comme du caractère.
La route devenant laborieux, voire impraticable, Ys se redressa pour renouvelé le chemin. Quand une sortie se présenta, celle ci était plus escaladeuse encore. Se servant de ses mains pour appuis, une fois l'objectif atteint, il tendit la main à la demoiselle pour l'aider à suivre ce mauvais pas.


"D'ailleurs, ça te vient d'où toute cette passion pour l'imaginaire?"


Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Dim 19 Mai 2019 - 19:30

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

À sa question sur le fait de se rendre au sommet en volant, le Dragonhomme avait plutôt suggéré une téléportation. La blonde tenta de se souvenir à quel élément cette capacité était affiliée, mais elle ne parvint pas à s'en souvenir et laissa tomber pour se concentrer sur la suite de la conversation. Sa mise en garde était loin d'être inenvisageable. Effectivement, s'il y avait un danger au sommet de cette montagne, mieux valait ne pas débouler comme des barbares sans avoir un aperçu de la situation. Elle fit donc part de son approbation d'un signe de tête en observant d'un œil amusé la façon dont il se tenait à présent, le menton haut comme ces aristocrates hautains qu'il n'était pas. Cette attitude ne semblait pas correspondre à celle qu'il avait arboré jusque-là, mais la jeune femme lui emboîta le pas sans faire de remarque, attendant la suite comme une enfant attend qu'une page se tourne et apporte la suite de l'histoire.

Amy reçut à sa question une réponse à laquelle elle ne s'attendait pas. Alors il était tonnerre et non feu ? Comme c'était étrange et pas du tout en adéquation avec le fait d'être à moitié dragon. Le front de la blonde se plissa dans une ride d'intense concentration et elle faillit se vautrer par manque d'attention. À sa réflexion concernant le risque de ralentir ou se fatiguer à trop parler, elle haussa les épaules et lâcha :

- Je cours tous les matins et je m'entretiens, donc cette petite montagne à peu de chance de me mettre K.O.. Mais si tu as peur de fatiguer en me répondant, ne te sens pas obligé.

La provocation à peine voilée de sa phrase fut accompagnée d'un grand sourire fier. Sorti de nul part, l'homme se mit soudain à la rassurer sur le temps qui lui restait à supporter les dortoirs, la prévenant qu'elle aurait une chambre avant de dire qu'elle devait pour cela se plaire à Terrae. Puis il lui balança comme ça, nature, qu'elle était la première fille bizarre qu'il croisait. Amy haussa un sourcil, c'était de bonne guerre et elle ne put se retenir de pouffer alors qu'il se justifiait en ajoutant qu'il la voyait tout à fait débarquer d'un portail magique, ce qui accentua le rire de la blonde.

Le chemin qu'ils suivaient jusque-là devint impraticable et le Dragonhomme leur dégota un autre passage. Il fallait escalader sur quelques mètres, mais rien d'impraticable. Elle trouva de bonnes prises en suivant son guide et sa main tendue l'aida à franchir le dernier obstacle. Sa question la désarçonna un peu, mais Amy se reprit rapidement tout en se calant sur son rythme de marche. Elle réfléchit brièvement et expliqua d'une voix posée tout en surveillant où elle mettait les pieds :

- Ma mère n'étais pas très présente, ni patiente quand il s'agissait d'autre chose que de gérer ma garde-robe et le soin de mon physique pour que je présente bien en toute circonstance. Mais elle me donnait assez d'argent de poche pour que j'achète un nouveau livre presque tout les jours, alors je me suis gavée d'histoire en tout genre. Elles me permettaient d'imaginer que j'étais ailleurs, mais aussi que je vivais autre chose qu'une vie de marionnette guidée par la main de ma mère.

Amy prit une grande inspiration, traversa un passage rocailleux dont les pierres roulaient sous ses baskets et reprit en rattrapant Ys:

- Puis mon imagination à fait la suite tout en continuant de s'abreuver à différentes sources, livre, séries, films, et d'autres encore. Je travaillais dans une librairie alors je lisais tout ce qui me tombait sous la main. J'avais accès aux nouveaux arrivages, même aux invendus qui n'étaient parfois pas si mauvais que leur taux de vente. Et à côté, ça me permettait de mieux aiguillier les clients dans leurs recherches. J'excellais dans ce boulot, j'espère que ça se passera aussi bien à la librairie de Terrae, j'ai commencé la semaine dernière, mais il n'y a pas beaucoup de clients.

Amy évita la branche d'un résineux qui traversait le sentier escarpé et passa par-dessus un tronc abattu puis demanda soudainement au Dragonhomme :

- Tu travailles dans quoi, toi ? Hey ! Avec ton souffle, tu pourrais tenir une rôtisserie ! Je ne te dis pas la rentabilité énergétique que ça te ferait ! Et la pub, ce serait "Pour goûter quelque chose de fantastique, demandez maître dragon, les poulets grillés avec un soupçon de magie !".

Se rendant compte qu'elle avait remis le sujet sur le tapis, la blonde se rattrapa en se tapant le front du plat de la main :

- Désolée, ça m'a échappé...

Mais elle avait du mal à se retenir de rire. D'une part, parce qu'elle l'imaginait très bien tenir ce genre de commerce avec une enseigne enflammée du genre "La broche fantastique du maître dragon", et de l'autre parce qu'elle espérait que l'idée le ferait rire aussi.
##   Dim 19 Mai 2019 - 23:08

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

La réponse de la demoiselle sur sa forme n'étonne guère le Master. C'est une vraie pile électrique! Elle pourrait très bien devenir une Tonnerre accomplie après tout. Mitsuki avait une rivale. En revanche, Ys avait tendance à trop se reposer sur la téléportation, il le ressentait ce soir. Quelque peu essoufflé, il se nota pour soit même de remettre au gout du jour les entrainements. Notamment que les missions ne tarderaient pas à reprendre du service, il fallait donc se préparer physiquement.
Et si l'inconnue gardait un bon rythme dans la montée, elle ne manquait pas pour autant d'avoir de la répartie. Ce à quoi, surpris, Ys la fixa un instant, perplexe, puis reprit la marche.
Est ce que la pousser une fois en haut est un crime ou un service pour la communauté? Mauvaise foie quand tu nous tiens…

Empruntant des chemins de plus en plus rudes, le dialogue entre les deux terriens se fit doucement. Après tout, il fallait bien briser ce lourd silence, le temps d'arriver en haut. Finalement, la demoiselle avoua des relations compliquées avec sa mère. Et sur ses paroles précédentes, Ys se rendit compte qu'il avait frôler une catastrophe. Tout en l'écoutant, il manqua pas de souffler entre deux paroles:


"Tu m'en diras tant!"

A vrai dire, un peu près les trois quart des personnes ici sont victimes en quelque sorte de leur parent. Amour, indifférence, haine. Ils sont la raison du résultat. C'est drôle comme des personnes qui paraissent être des héros aux yeux de leur progéniture, ne sont qu'en réalité qu'un réveil brutal de la réalité.
Cependant, la blonde semblait trouver un réconfort dans cette indifférence. C'est ainsi qu'elle s'était créer son monde, sa bulle. Au travers de ces livres et son imagination, elle s'était construite seule. Le résultat n'est pas si mauvais et probablement meilleur qu'aux mains d'une femme insensible.


"Ouais c'est assez calme en générale. Mais tu finiras bien par attirer l'attention. Je ne savais pas que la librairie avait repris du service. Ce que tu peux faire, c'est proposer un post secondaire. Ca serait plus sympa, notamment pour toi. Petit rat."

Tiens! "Petit rat". C'est pas mal. Après tout, à défaut de ne pas connaitre son nom, cela lui correspondait assez bien. Aussi fouineuse qu'elle et aimante des livres, cela lui correspondait. Un véritable petit rat de bibliothèque.
Chasser le naturel et il revient au galop. Voilà que l'arrivante relance un débat sur l'existence du dragon et d'une magnifique carrière à travers la rôtisserie. Ouvrant de grands yeux, Ys la fixa un instant, tandis qu'elle plaqua sa main sur le front. Frappes plus fort stp.
Une rôtisserie... une seconde s'écoule dans le silence, quand le Master la dépasse tout en la fixant d'un air perplexe. Une fois de dos, un peu plus éloigné, il se mordit la lèvre inférieur.
NON MAIS UNE ROTISSERIE QUOI?! Elle va les chercher où ses idées?! Jamais ça ne lui aurait traverser l'esprit. Et puis sincèrement, ce genre de boutique n'aurait pas tenue l'année avec son amour pour la viande. Ceci dit, elle avait le mérite d'avoir de l'humour.

Tandis que ses épaules tremblaient, trahissant un rire mal contenu, Ys tenta de garder son calme avant de reporter son attention sur la demoiselle.


"Je te l'ai dis. Je suis Tonnerre et un dragon, ça ne crache pas d'éclairs. Ou bien on ne lit pas les mêmes livres."

Une bonne raison de noyer le poisson. Peut être qu'avec un peu de chance, elle finira par se convaincre qu'il s'agissait juste d'une illusion.

"Puisque je suis Master, j'effectue des missions pour Terrae. Des missions au travers le monde quoi. Mais avant ça, je bossais dans la cuisine."

En y repensant, c'était bien plus simple autrefois, quand il n'était encore qu'Etoile et qu'il cuisinait aux côtés d'Aria. Ca paraissait si loin maintenant...
Mine de rien, ce petit rat aura eu la bonté de faire rire le Master, rendant cette atmosphère moins tendu. Se débarrassant d'un revers une branche devant son visage, Ys reprit de bon coeur:


"Allez viens, on approche du sommet."

Et effectivement, après quelques pas, ils réussirent à atteindre le haut de la falaise. Ils devaient probablement se tenir à vingt mètres du vide. Le plus dure avait été fait, quant au retour, il sera toujours plus simple dans la descente. Evidemment, il aurait bien usé de la téléportation, mais étant donné que la demoiselle n'était encore qu'une simple initiée, autrement dit humaine, il ne valait mieux ne pas lui retourner l'estomac.
Restant sur ses gardes, Ys s'approcha de l'objet non identifié tout en faisant signe à la jeune femme de rester en arrière. Finalement, plus il s'approchait, plus il put deviner de quoi il s'agissait. Une lanterne chinoise. L'une de la cérémonie Tanabata.
Probablement que cette dernière avait du se coincé ici. D'un geste las, le Master accorda que la demoiselle sorte de sa planque. C'est assez frustrant de savoir qu'ils avaient grimpé, tout en risquant de se blesser, pour cette simple découverte. Dans un soupir, Ys s'accroupit en face de la découverte, retournant celle ci dans les mains, la délivrant de son emprisonnement.


"Tu peux approchée, y' a pas de risque. C'est juste... C'est rien en fait. Rien à signaler."

Pas de bombe à désamorcer. Quelle triste soirée. Prenant appuie, Ys contempla l'objet sans prêter attention. Après tout, ils tenaient au bord de la falaise, surplombant le lac. Mais le Master était bien trop dépité par cette triste découverte, qu'il ne prêta pas méfiance à un éventuel danger.


Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 20 Mai 2019 - 0:04

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

La réponse de la demoiselle sur sa forme n'étonne guère le Master. C'est une vraie pile électrique! Elle pourrait très bien devenir une Tonnerre accomplie après tout. Mitsuki avait une rivale. En revanche, Ys avait tendance à trop se reposer sur la téléportation, il le ressentait ce soir. Quelque peu essoufflé, il se nota pour soit même de remettre au gout du jour les entrainements. Notamment que les missions ne tarderaient pas à reprendre du service, il fallait donc se préparer physiquement.
Et si l'inconnue gardait un bon rythme dans la montée, elle ne manquait pas pour autant d'avoir de la répartie. Ce à quoi, surpris, Ys la fixa un instant, perplexe, puis reprit la marche.
Est ce que la pousser une fois en haut est un crime ou un service pour la communauté? Mauvaise foie quand tu nous tiens…

Empruntant des chemins de plus en plus rudes, le dialogue entre les deux terriens se fit doucement. Après tout, il fallait bien briser ce lourd silence, le temps d'arriver en haut. Finalement, la demoiselle avoua des relations compliquées avec sa mère. Et sur ses paroles précédentes, Ys se rendit compte qu'il avait frôler une catastrophe. Tout en l'écoutant, il manqua pas de souffler entre deux paroles:


"Tu m'en diras tant!"

A vrai dire, un peu près les trois quart des personnes ici sont victimes en quelque sorte de leur parent. Amour, indifférence, haine. Ils sont la raison du résultat. C'est drôle comme des personnes qui paraissent être des héros aux yeux de leur progéniture, ne sont qu'en réalité qu'un réveil brutal de la réalité.
Cependant, la blonde semblait trouver un réconfort dans cette indifférence. C'est ainsi qu'elle s'était créer son monde, sa bulle. Au travers de ces livres et son imagination, elle s'était construite seule. Le résultat n'est pas si mauvais et probablement meilleur qu'aux mains d'une femme insensible.


"Ouais c'est assez calme en générale. Mais tu finiras bien par attirer l'attention. Je ne savais pas que la librairie avait repris du service. Ce que tu peux faire, c'est proposer un post secondaire. Ca serait plus sympa, notamment pour toi. Petit rat."

Tiens! "Petit rat". C'est pas mal. Après tout, à défaut de ne pas connaitre son nom, cela lui correspondait assez bien. Aussi fouineuse qu'elle et aimante des livres, cela lui correspondait. Un véritable petit rat de bibliothèque.
Chasser le naturel et il revient au galop. Voilà que l'arrivante relance un débat sur l'existence du dragon et d'une magnifique carrière à travers la rôtisserie. Ouvrant de grands yeux, Ys la fixa un instant, tandis qu'elle plaqua sa main sur le front. Frappes plus fort stp.
Une rôtisserie... une seconde s'écoule dans le silence, quand le Master la dépasse tout en la fixant d'un air perplexe. Une fois de dos, un peu plus éloigné, il se mordit la lèvre inférieur.
NON MAIS UNE ROTISSERIE QUOI?! Elle va les chercher où ses idées?! Jamais ça ne lui aurait traverser l'esprit. Et puis sincèrement, ce genre de boutique n'aurait pas tenue l'année avec son amour pour la viande. Ceci dit, elle avait le mérite d'avoir de l'humour.

Tandis que ses épaules tremblaient, trahissant un rire mal contenu, Ys tenta de garder son calme avant de reporter son attention sur la demoiselle.


"Je te l'ai dis. Je suis Tonnerre et un dragon, ça ne crache pas d'éclairs. Ou bien on ne lit pas les mêmes livres."

Une bonne raison de noyer le poisson. Peut être qu'avec un peu de chance, elle finira par se convaincre qu'il s'agissait juste d'une illusion.

"Puisque je suis Master, j'effectue des missions pour Terrae. Des missions à travers le monde quoi. Mais avant ça, je bossais dans la cuisine."

En y repensant, c'était bien plus simple autrefois, quand il n'était encore qu'Etoile et qu'il cuisinait aux côtés d'Aria. Ca paraissait si loin maintenant...
Mine de rien, ce petit rat aura eu la bonté de faire rire le Master, rendant cette atmosphère moins tendu. Se débarrassant d'un revers une branche devant son visage, Ys reprit de bon coeur:


"Allez viens, on approche du sommet."

Et effectivement, après quelques pas, ils réussirent à atteindre le haut de la falaise. Ils devaient probablement se tenir à vingt mètres du vide. Le plus dure avait été fait, quant au retour, il sera toujours plus simple dans la descente. Evidemment, il aurait bien usé de la téléportation, mais étant donné que la demoiselle n'était encore qu'une simple initiée, autrement dit humaine, il ne valait mieux ne pas lui retourner l'estomac.
Restant sur ses gardes, Ys s'approcha de l'objet non identifié tout en faisant signe à la jeune femme de rester en arrière. Finalement, plus il s'approchait, plus il put deviner de quoi il s'agissait. Une lanterne chinoise. L'une de la cérémonie Tabanata.
Probablement que cette dernière avait du se coincé ici. D'un geste las, le Master accorda que la demoiselle sorte de sa planque. C'est assez frustrant de savoir qu'ils avaient grimpé, tout en risquant de se blesser, pour cette simple découverte. Dans un soupir, Ys s'accroupit en face de la découverte, retournant celle ci dans les mains, la délivrant de son emprisonnement.


"Tu peux approchée, y' a pas de risque. C'est juste... C'est rien en fait. Rien à signaler."

Pas de bombe à désamorcer. Quelle triste soirée. Prenant appuie, Ys contempla l'objet sans prêter attention. Après tout, ils tenaient au bord de la falaise, surplombant le lac. Mais le Master était bien trop dépité par cette triste découverte, qu'il ne prêta pas méfiance à un éventuel danger.


Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 20 Mai 2019 - 20:31

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

L'idée d'attirer l'attention ne plaisait pas vraiment à la jeune femme. Ce n'était pas son truc, ou bien elle le faisait rarement exprès. Quant au soit disant calme, elle n'était pas persuadée qu'il soit au courant de tout et cette constatation la fit doucement sourire d'un air narquois. Quand le Dragonhomme lui proposa de créer un deuxième poste à la librairie, les yeux de la blonde brillèrent et elle frappa le creux de sa main de son poing en s'exclamant :

- Mais oui, excellente idée ! Comme ça, j'aurais plus de temps pour faire des animations et réorganiser le magasin.

À peine après avoir été engagée, l'ancien responsable l'avait lâchée pour x ou y raison en laissant le magasin dans un état assez... Déplorable. Il fallait repeindre l'extérieur, refaire la devanture, réorganiser les rayons, les prix, acquérir de nouveaux ouvrages... Elle tiqua seulement après coup et ses sourcils s'arquèrent en même temps que ses yeux s'écarquillaient :

- Petit rat ? Je m'appelle Amy, Amy Artheas, ce surnom n'est pas très flatteur monsieur le dragonhomme ! Ou peut être que tu préfères "Maître Dragon le Rôtisseur" ? Tiens, ça fait aimdéair, c'est drôle ça !

Vengeance. S'il voulait l'affubler d'un surnom ridicule, il ne serait pas le seul. D'ailleurs, cela lui avait donné une idée ! La librairie du petit rat, c'était pas mal, non ? Puisqu'elle se retrouvait seule à diriger le lieu, elle avait bien le droit de le baptiser ? Elle remarqua qu'il riait à sa boutade sur le potentiel commerce de volaille et afficha momentanément un sourire victorieux. Sa remarque suivante la laissa dubitative, aussi la blonde prit-elle le temps de réfléchir avant de lancer dans un éclair de génie :

- Le souffle électrique ! Ce n'est pas le plus répandu, mais ça peut se faire, hé ! Comme le Pokémon Zekrom ! Ou l'autre, dans Zelda, je ne me souviens pas de son nom...

En avait-elle trop fait ? Révéler sa connaissance des jeux n'était pas forcément la meilleure des idées, mais bon, elle aurait tout aussi bien pu trouver ces informations dans les livres et dessins-animés liés à ces licences. La demoiselle interrompit une nouvelle fois le cours de ses pensées, surprise par la révélation qu'Ys venait de faire. Elle ne parvint pas à cacher sa surprise, frôlant l'insolence :

- Toi, Master, sérieux ? Je l'aurais jamais deviné...

Elle se rattrapa en soulevant un nouveau sujet :

- Tu as dû beaucoup voyager alors, non ? Où tu es allé comme ça ? Quel genre de mission tu as effectué ? J'aimerais bien pouvoir aider aussi... Comment ça se passe, il faut s'inscrire quelque part ? Enfin... J'imagine que les novices ne sont pas vraiment utiles...

Amy grimaça, appuyant le fait qu'elle en avait assez d'être bloquée à ce stade, il lui tardait d'avoir ses pouvoirs et de pouvoir contribuer à la prospérité de ceux qui l'avaient recueillie ! Curieuse, elle questionna Ys sur son ancien travail :

- Tu travaillais au resto, en ville ? Ou c'était avant Terrae ?

Alors qu'il l'encourageait à avancer en poussant une branche que la blonde faillit se prendre en pleine figure et esquiva de justesse, le sommet se dessina enfin derrière les quelques arbres qui le masquait plus bas. Lorsqu'ils l'eurent atteint, le Master lui fit signe de rester à couvert pendant qu'il allait en première ligne s'informer de la menace. Menace qui se révéla être une simple lanterne en papier abîmée qui s'était coincée ici et n'avait pas réussi à continuer son envol vers d'autres horizons. Sa tronche dépitée ne manqua pas de faire rire la novice une fois qu'il lui eu fait signe qu'il n'y avait rien à craindre. Amusée, elle lui lança moqueuse :

- Pas de chevalier en armure à occire, quel dommage !

Alors qu'elle se pliait en deux, se tenant les côtes pour reprendre son souffle et calmer son fou rire, Amy n'entendit pas le bruissement de feuille, la branche craquer et la bête courir droit sur elle. Ce ne fut que lorsque l'animal ne fut qu'un un mètre qu'elle, alors que la jeune femme relevait la tête, qu'elle le vit foncer sur elle. Le sanglier avait chargé en ligne droite sur la blonde qui avait dut le déranger durant sa chasse en riant si fort. Amy n'eut que le temps de se précipiter de côté pour esquiver la bête qui, entraînée par son poids, chuta quelques mètres plus bas. Cependant, la novice n'était pas en meilleure position, dans la précipitation, elle avait dérapé sur les fragments de roche qui formaient le sol et elle n'eut que le temps d'attraper la première branche venue pour essayer de stopper sa chute. Celle-ci ne tiendrait cependant pas éternellement bien qu'elle fut plutôt svelte, et il était peu probable qu'elle se sorte de cette situation sans l'aide du Master.

Elle entendit le sanglier mugir plus bas, puis partir en courant, sûrement déçu de ne pas avoir réussi son coup et ne désirant pas combattre à la loyal après avoir raté son effet de surprise. La gravité attirait irrémédiablement Amy vers l'endroit ou l'animal était tombé et elle n'était pas sûre de s'en tirer aussi bien que lui. Elle n'avait pas son cuir solide et renforcé par la vie en forêt ! Tremblante, mais tenant bon, la blonde lança ironiquement en espérant que le Dragonhomme l'entende et parvienne à l'apercevoir au milieu de la végétation :

- Dis, un coup de main serait le bienvenu ! Je ne suis pas sûre de pouvoir invoquer un portail pour éviter de m'écraser en bas...

Amy faisait la maligne pour éviter de penser au choc que cela ferait, mais au fond d'elle-même, elle espérait vraiment qu'Ys pourrait intervenir avant qu'elle ne lâche prise. D'un autre côté, elle ne voulait pas qu'il prenne de risque, qu'il se blesse en essayant de l'aider... Mais il était Master, non ? Il avait dû affronter des situations bien pires que cela, non ? Trop d'incertitude, se vider la tête, respirer calmement. Inspirer. Expirer. Concentrer sa force dans son bras pour tenir bon, encore un peu. Encore un peu...


HRP : damn ce pavé... pardon D:


Dernière édition par Amy Artheas le Mar 21 Mai 2019 - 0:05, édité 1 fois
##   Lun 20 Mai 2019 - 23:52

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Mais graaaave!! xD


Si sur l'instant le Master prit un malin plaisir à surnommer la jeune fille de "petit rat", son sourire narquois disparut aussitôt que celle ci se soit venger. Froncement de sourcils à son tour, il lui lança un regard noir. Non mais c'est elle qu'il va rôtir wesh!
Deux enfants qui se battent pour des surnoms aussi futiles. C'est à savoir qui aura le dernier mot. Décidemment il faut croire que la relève d'Ipiu était déjà assurée. Cette petite ne manquait pas d'intonation quand il fallait avoir de la répartie. Et pour ne rien arranger, la dénommée Amy, relança un débat sur la possibilité qu'un dragon puisse cracher un souffle électrique. Elle allait jusqu'à utiliser des arguments dans des jeux vidéos. Dont un, Zelda, auquel Ys n'y avait jamais réellement jouer. Se contenter de lever au ciel, usé par cet acharnement, le jeune homme reprit lacement:


"Désolé mais je ne vois pas de quoi tu parles."

Têtue la gamine! Cependant, ce n'était pas plus mal. Et son énergie serait bénéfique pour remettre la librairie sur pied. Probablement qu'elle rendrait cet endroit intéressant.
Ah?! Ah attendez, excusez moi, on me dit dans l'oreillette qu'elle se fout de lui!
On retire ce qu'on a dit: sale gosse!
Touché dans sa fierté, les poils du garçon s'hérissèrent. Non mais sérieux, elle y connait rien au Master! Elle se moque délibérément de lui. Les Masters sont censés être comparables aux dieux. Enfin… il faut croire que ce n'est pas pour tout le monde.


"Le genre de mission qui te ferait mouiller la culotte! Et ouais, tu serais totalement inutile. C'est un truc super dangereux et toi, t'es minuscule. Tu serais plus un boulet qu'autre chose! Et non, je bossais dans la cuisine avant d'être Master. Et ouais, parce que Master, ça prend du temps et de l'énergie. On est des êtres accomplis, tu vois?!"

Bon ok, on a perdu le Master là. Il faut dire qu'Amy avait réussi à nous le faire sortir de ses gants. Ce dernier s'énerve et trouve des excuses minables comme un enfant qui tenterait de défendre son rêve. Et maintenant, qui est le plus immature des deux?
Piqué au vif, Ys accéléra le pas pour échapper à cette petite blonde sans même prendre soin de dégager le chemin. Un vrai gosse...

Mais ce fut une fois arrivés en haut du sommet, que la chamaillerie prit fin. Pendant quelques minutes, le temps nécessaire pour examiner le lieux, le Master avait repris son calme. Malheureusement il n'y avait rien d'exaltant en découvrant la véritable identité de l'objet. Cette simple lanterne abimée qu'il tournait maintes fois dans les mains. Pitoyable le Master.
Et il resta ainsi, dos à la demoiselle, subissant ses moqueries.


"Oh ça va hein?! Ca peut arriver à n'importe qui!!

Tentant de trouver un brin de curiosité et d'originalité, Ys inspecta la lanterne. C'était toujours mieux que de subir les moqueries de la miss. Chose qui le fit grincer des dents.
Finalement, accroché à une ficelle, il découvrit un message. Un vœux formulé par son auteur. Se pourrait-il que le vœux ne s'exauce pas si le Master lisait ce dernier? Après tout, son chemin fut interrompu lorsqu'il s'était accroché ici. En quoi cela y changerait quelque chose?
En y repensant, Ys n'était pas si une personne superstitieuse. Aussi il déplia le petit parchemin.

_Obtenir de belles tomates cette année.

"...... =_= mais qui pourrait rêver de ce genre de chose?!"

Y'a vraiment des personnes étranges sur cette planète!
Bon et bien ce ne serait probablement pas si grave si le Master avait annulé toute magie en découvrant le mot.


"Hum... ça y est, t'as finis par te taire?!"

Lança-t'il à l'annonce d'Amy. Celle ci avait cesser de rire, chose à laquelle le Master ne put qu'être redevable. Un peu de tranquillité.
Et tandis qu'il était préoccupé dans sa découverte, il fut interloqué en entendant un rugissement sorti de nulle part. Relevant la tête, le garçon jeta un coup d'œil par dessus son épaule. Il n'y avait plus personne.
Amy avait-elle finis par partir? Était ce son vœux qui se réalisait?
Bon, peut être que c'était méchant. Mais le Master n'aura pas le temps de se moquer quand il entendit une voix plus loin. Tout en se redressant, il découvrit alors la blonde suspendue à moitié dans le vide, retenue par une simple branche. Une branche sur le point de se briser.

Face à cette vue, le cœur du garçon cessa de battre. Le temps semblait même s'être suspendu. Le temps qu'il réalise, la seconde qu'il agisse, la réalité vint le frapper en plein visage. La demoiselle lui souriait, maladroitement. Plus personne ne s'amuse ou ne fait le malin. Le souffle court, Ys se leva d'un bond. Il le savait. A tout moment, le lien allait se briser et la jeune femme ferait une chute mortelle. Alors oui, ce fut la peur qui le poussa à courir dans sa direction.


"SURTOUT NE LÂCHES PAS!!!"

Pris de panique, le Master tendit la main vers l'avant comme si son bras pouvait s'allonger jusqu'à l'atteindre. Mais dans une autre réalité, loin des contes de fées, personne n'en réchappe. Et malgré la vitesse avec laquelle le Master avait parcouru, il arriva trop tard. Le bois avait craqué, plongeant la demoiselle dans l'obscurité. Sous ses yeux, il vit le visage d'Amy disparaitre.
C'était terminé.

S'enflammant au fond de son âme, une lueur brilla. Embrasant les environs, son corps se transforma. La bête avait pris le contrôle, de son plein grès quand la mort vint frapper aux portes. Ailes rétractées vers le corps couvert d'écailles, le dragon plongea tel un piquet. Dans sa vision, il détectait la petite silhouette de la demoiselle. Il déplia ses pattes vers l'avant pour rattraper Amy en plein vol, lui évitant de rentrer en contact avec le sol de manière brutale.
Prisonnière de ses griffes acérées, le dragon se redressa, frôlant la surface de l'eau. Dépliant ses majestueuses ailes, le dragon provoqua une onde de choc. La forêt ne dormait plus. Une bourrasque secoua les sapins. Le lac était agité.
Et dans une frappe d'ailes, le Dragon reprit de l'altitude. Quittant la surface de la terre, il remonta dans le ciel, gardant la jeune femme à l'abris, dans ses griffes. Poussant son hurlement bestiale, la bête parcourut le ciel, échappant tout danger.

Le temps que le calme gagne les esprits, le Dragon les avait emporté loin de cette falaise. Se confondant dans les nuages, dérangés et paniquées, des oies sauvages vinrent se mêler à leur aventure.
Plus loin, on pouvait distinguer une pairie. Face à son imposante carrure, la nature se plia sous sa volonté quand il posa les pattes au sol. Gardant la jeune femme prisonnière, elle qui paraissait si petite et frêle face au monstre. Peu à peu, les pattes écailleuses devinrent chairs. Le Dragon s'effaça, et ce fut dans les bras d'un homme qu'Amy put se délivrer. Des écailles disparaissaient de par endroits sur le corps du garçon, tandis qu'on pouvait apercevoir un tatouage glissait sur sa peau au travers des lambeaux du t-shirt.
Posant ses yeux dorés sur la blonde, Ys revint à lui. Rassuré et confiant, il fut soulagé de découvrir Amy en bonne santé. Saine et sauve.


"Comment te sens-tu?"


Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mar 21 Mai 2019 - 16:44

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

HRP : me déteste pas, j'ai pas pu m'en empêcher... :x

Elle sentait la branche glisser sous ses doigts, bientôt elle lâcherait, mais en attendant elle tenait bon, mettait toute son énergie à l'ouvrage. Ses muscles tendus à en faire mal, sa main crispée autour du lien qui la maintenait en vie, seule la maîtrise de son souffle lui permettait de ne pas paniquer. Pourtant, la blonde avait envie de hurler. Une bourrasque de vent plus forte que les autres bouscula la jeune femme, elle sentit sa prise faiblir, l'écorce rugueuse glisser contre sa paume. Son souffle se fit plus court, elle comprit qu'elle allait tomber dans quelques secondes, elle sentait des fragments de bois s'accumuler sous ses ongles à mesure que son poids l'entraînait vers le gouffre. La branche geignit et grinça, elle vit l'écorce se craquer, se tordre, puis le temps s'arrêta.

Son souffle fut coupé par le manque d'air durant la chute. La blonde sentait son corps tomber rapidement, plongée dans l'obscurité sous le couvert de la végétation. Elle ferma les yeux le plus fort qu'elle put, souhaita mourir sur le coup. Vivre avec une jambe, ou un bras, en mois, ou perdre certaine de ses capacités, était absolument inenvisageable. Elle avait déjà trop perdu. Elle s'était bien amusée ce soir, c'était peut-être le bon moment après tout... Un choc la frappa soudainement et elle sentit contre sa peau une surface écailleuse, froide et rêche au toucher, qui l’entraîna dans une autre direction. La demoiselle ne comprit pas tout de suite ce qui lui arrivait.

Quand les chocs cessèrent et qu'elle put enfin reprendre son souffle, Amy rouvrit l'œil droit, puis le gauche, timidement. Elle n'était pas morte ! Enfermée dans quelque chose qu'elle mit du temps à identifier comme d'énormes pattes griffues, elle volait... Ou plutôt, elle se laissait transportée par quelque chose. Non, quelqu'un. Elle savait qu'il s'agissait du Dragonhomme. Entre la protection de son secret et la vie de la blonde, il avait choisi la seconde option. Sidérée par le fait qu'on lui ai prêté plus d'importance qu'à un si lourd secret, Amy sentit une larme couler le long de sa joue. Toutefois, elle la chassa rapidement, éblouie par les rayons lunaire, elle comprit qu'ils volaient au-dessus des nuages.

Quand le corps de la bête légendaire trembla sous son rugissement qui fit frémir la jeune femme, elle se rapprocha de ses griffes, allant jusqu'à essayer de passer sa tête entre deux d'entres elles. Elle parvint à apercevoir des oies sauvages qui volaient de façon désordonnée autour d'eux. C'était magnifique. La blonde était bouche bée devant le spectacle qui s'offrait à sa vue. L'ombre du dragon sur les nuages le rendait encore plus imposant qu'elle ne l'aurait pensé. Elle aurait dû avoir peur, c'était certain. Mais elle était si reconnaissante et excitée en même temps qu'il n'y avait aucune place pour un autre sentiment. L'angle de vision qu'elle avait sur Terrae depuis le ciel était agréable, mais elle savait que leur vol prendrait bientôt fin.

Ils s'approchèrent du sol et la blonde se cala contre les griffes d'Ys bien qu'elle fut certaine qu'il prendrait garde à ne pas la blesser dans l'atterrissage. Lorsqu'ils eurent touché terre, elle sentit une sorte de frisson agiter la bête et le temps de cligner des yeux la créature avait disparu pour laisser place au Master. Gênée de se retrouver ainsi dans ses bras, Amy en descendit agilement. Pas trop brutalement ou rapidement pour ne pas jouer la vierge effarouchée. Ses jambes ne s'étant pas remises des évènements, elle tomba sur ses fesses maladroitement et remarqua que les vêtements d'Ys étaient en piteux états. Sans doute était ce en lien direct avec la transformation.

Amy plongea son regard argenté dans ceux d'or liquide de l'homme, observant d'étranges marques sur sa peau disparaître et des restes d'écailles se fondre dans la chair. Elle était à la fois inquiète, se demandant si c'était douloureux, et subjuguée par une telle métamorphose. Quand le Dragonhomme lui demanda si tout allait bien, la jeune femme mit plusieurs secondes avant de répondre, un éclat malicieux dans le regard. Elle se releva d'un bond, tendant son pouce levé vers lui en affichant un sourire jusqu'aux oreilles :

- On remet ça quand tu veux !

La sensation durant le vol était si... Agréable, grisante, parfaite ! Elle avait envie d'y retourner, mais sans tomber dans le vide au préalable cette fois. Amy ajouta plus sérieusement, l'excuse transparaissant sur son visage :

- Merci de m'avoir sauvée... Je suis désolée, j'aurais dû faire plus attention.

Puis, craignant soudainement d'avoir franchi un interdit, elle recula d'un pas, croisant les bras sur sa poitrine, plus calme et sereine à présent qu'elle avait à nouveau les pieds sur terre et que ses jambes avaient cessées de trembler :

- Je ne dirais rien à personne, promis. Alors... Peut-être que tu pourrais éviter de me manger ? Je n'ai que la peau sur les os, ça ne doit pas être très appétissant.

Sa tentative d'humour visait plus à se rassurer qu'à contaminer Ys, car elle craignait cette fois réellement d'être allée trop loin. Pas sure qu'une simple promesse suffise à la sauver. Amy lâcha soudain, plus doucement :

- Je ne comprends pas pourquoi tu te caches pour te transformer. C'est tellement magnifique, totalement transcendant ! Une telle créature, si majestueuse, ça ne devrait pas avoir à masquer sa véritable nature.
##   Mer 22 Mai 2019 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le danger parait loin désormais. Evidemment, le Master ne remportera pas la médaille de celui qui sait tenir un secret. Mais qu'importe. Le plus important étant qu'Amy ne soit pas blessée.
Lorsque les deux terriens retrouvèrent pied à terre, Ys tenait encore la jeune fille dans les bras. Quand celle ci revint à elle, la première chose fut de descendre. Elle s'éloigna un peu de l'homme qui l'observa consterné, retrouvant peu à peu sa forme humaine et son regard de braise. Un pas en avant, Ys se stoppa dans son élan alors qu'il voulut l'aider à se relever quand la vérité le frappa en plein visage. A vrai dire, il comprendrait que celle ci soit horrifiée par sa véritable identité. Après tout, même une amie, Tahia, avait été effrayée.
Malgré tout, gardant ses distances avec la blonde, Ys l'interrogea sur sa santé quand celle ci se releva d'un bond. Et ce qu'il se passa, il ne s'y attendit pas.
Amy lui afficha un large sourire tout en lui servant un pouce victorieux. Et sans l'ombre d'une hésitation, la jeune femme affirma vouloir remettre ça.
Si sur l'instant, Ys voulut l'aider à se relever, s'inquiétant d'avantage pour elle, il fut choqué par sa réaction inattendue.


"Hum.... Tu te souviens que t'as faillis frôler la mort?!"

Il n'en démordra pas: elle est bizarre. Cependant, il fut soulagé que celle ci n'hurle pas au monstre.
La conversation devint alors plus sérieuse. Lisant sur son visage un semblant d'inquiétude. D'un haussement d'épaules, Ys ne prit pas la peine d'y répondre. N'importe qui pourrait glisser. De toute manière, sa philosophie de vie lui a appris à ne pas tenir compte du déroulement de l'histoire mais uniquement de la chute. Et le plus important, c'est qu'Amy soit encore parmi eux ce soir.
Profitant de ce calme et de cet apaisement, Ys s'offrit le luxe d'une cigarette. Ou du moins de l'unique rescapée due à cette transformation. C'est tout ça à prendre. Allumant celle ci, le Master releva les yeux sur la blonde. Un fin sourire transparent le parcouru. Ah ouais, la manger aurait été idéal… s'il avait été réellement cannibale. Il adore la viande, certes, mais n'allons pas dans l'excès.
Ne pouvant trouver le temps de répondre à sa répartie, Amy se questionna sur l'interdit de cette transformation. Pendant une fraction de seconde, Ys resta muet, observant dans le vide la demoiselle. Il songea alors au dragon. A ce qu'il avait été. A ce qu'il aurait pu détruire. Cette créature qu'elle définit de majestueuse. Finalement, dans un murmure, le Master reprit la parole plus calmement:


"Ca n'a pas toujours été le cas..."

Puis dans un soupir, il se dirigea vers un rocher pour s'y assoir. Tout en déchirant les lambeaux de tissus qui étaient autrefois des manches, il reprit d'une voix plus claire:

"A vrai dire, j'avais pas le choix. J'ai pas de pelle pour enterrer ton cadavre. Mais je compte sur ton silence."

On tente un brin d'humour pour détendre l'atmosphère. A ses yeux, Amy n'avait pas à se sentir fautive de l'accident. Finalement, elle aura gagné ce qu'elle chercher. Têtue!
Gagnant un débardeur improvisé, Ys releva la tête sur la demoiselle. Evidemment, elle était Novice et ne connaissait pas grand chose au règlement de Terrae. On devrait sérieusement songer à créer des cours là dessus.


"T'apprendras que les Masters ne doivent pas dévoiler leur Greffe. C'est la règle d'or. Et si tu restes, tu verras que des Masters envoient vraiment du lourd. Genre ils ont des Greffes de dingue tu vois!"

On nomme pas. On garde le suspense. Mais effectivement, il y a bien plus impressionnant qu'un dragon. Tirant une bouffée de sa cigarette, Ys l'ôta de ses lèvres pour la coincer entre deux doigts. Songeur quelques secondes, il fixa la demoiselle avant de relancer:

"Je suis désolé. Pour tout à l'heure. Tu sais? Quand je t'envoyais chié et tout. J'ai pas été cool. Donc voilà, n'en tiens plus compte hein?!"


Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense) Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 22 Mai 2019 - 22:48

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

Quand Ys lui demanda si elle avait conscience qu'ils avaient frôlé la catastrophe, la blonde ne put que grimacer. Elle essayait tant bien que mal de sauver la face. Le regardant sortir une cigarette, elle se déplaça pour se trouver à contre vent et ne pas subir la fumée. Elle n'en supportait pas l'odeur et considérait l'avoir assez subit du temps de Gabriel... L'aurait-il sauvé s'il avait été à la place du Dragonhomme et qu'il avait eu les mêmes capacités ? Probablement pas. Il aurait cherché quelqu'un pour la remplacer sans même remarquer sa disparition. L'amertume lui noua la gorge un instant et elle se tourna vers le lac, observant la surface miroir qui se trouvait à nouveau apaisée.

La demoiselle entendit à peine sa déclaration, et comme le sujet n'avait pas l'air joyeux elle n'osa pas vraiment s’appesantir sur ce dernier. S'adossant à un arbre, elle fixa son regard sur l'onde. De quoi parlait-il exactement lorsqu'il disait que cela n'avait pas toujours été le cas ? De la beauté de sa transformation ? De la créature, véritable incarnation fantastique ? Quoi qu'il en fut, Amy ne demanda pas de précision et dut se retenir de crier au scandale quand le Master plaisanta en avançant que sa seule raison de la garder en vie était l'absence de pelle pour faire disparaître son cadavre. Boudeuse, la blonde riposta :

- Qui utilise une pelle quand il a un lac à côté et des pierres pour lester un poids ?

Elle releva son regard et lui donna sa parole avec un air si sérieux qu'il contrastait nettement avec la mimique qu'elle arborait deux secondes plus tôt :

- Je ne dirais rien, promis. Je te dois bien ça.

Il avait arraché les manches de son haut et la demoiselle nota dans un coin de son esprit qu'elle essayerait de lui en trouver un autre, pour le remercier de ne pas l'avoir laissé finir en crêpe. Quelque chose avec un dragon, ou une broche, pour ne pas que ce soit trop solennel non plus. Peut-être même avec les deux. Il lui apprit alors que les Masters possédaient une greffe qu'ils étaient sensés garder secrète. Elle comprenait mieux pourquoi il avait cherché à démentir si longtemps, mais aussi que ce qu'elle avait pris pour quelque chose de mystique et fantastique n'était qu'une autre manifestation de ces fameux pouvoirs. La jeune femme oscillait donc entre surprise et déception. Elle demanda avec une moue concentrée, curieuse et intéressée à la fois :

- Alors les greffes n'ont rien à voir avec l'affinité ?

Puis, après que le Dragonhomme se soit excusé et qu'elle lui ai accordé un sourire signifiant qu'elle avait déjà oublié, elle se souvint d'un détail et plissa les yeux en regardant Ys avec suspicion avant de sortir LA question :

- Mais du coup, tu craches du feu, ou pas ? Tu peux me le dire maintenant, on est plus à ça près.

La blonde arracha un brin d'herbe et se mit à siffler doucement en pinçant celui-ci entre ses doigts. Elle n'avait aucune idée de l'heure qu'il était, mais sans doute l'aube teinterait elle bientôt la voûte céleste de couleurs plus chaudes, chassant la magie de cette nuit en ne laissant à la demoiselle que le souvenir d'avoir traversé le ciel de Terrae dans les griffes d'une créature légendaire et une promesse qu'elle n'était pas prête de briser. Doucement, elle soupira à l'intention du Master :

- Le jour va bientôt se lever, je devrais peut-être rentrer avant de t'attirer d'autres ennuis.
##   
Contenu sponsorisé

 

Amy, amie?! (PV Amy #quelsuspense)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2  Suivant