Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Merci, loi de Murphy ...
##   Mar 7 Mai 2019 - 18:44

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

"Promis je recommencerais pas."

Effectivement, c'est vrai qu'on a bu et fumé, aussi, ça ne doit pas aider. Quelle idée. En tout cas, elle est dans mes bras, là, et c'est cool. Il faut avouer que j'ai rarement des câlins, en soit. Mais du coup je suis un peu rouge, j'avoue. Et c'est pas à cause de la fumette. Nan. C'est plutôt à cause de la chevelure bleue que j'ai dans le nez là? Jusqu'à ce qu'elle recule un peu pour se dégager. Et elle est légèrement rouge elle aussi, même si ça se voit moins sur sa peau que sur la mienne. J'espère que c'est pas ma faute. Enfin. C'est forcément ma faute mais. Voilà, j'espère que c'est pas ma gêne, mais la sienne? Ou alors dans l'autre sens? Je sais pas. Je suis perturbé par ses yeux gris, que je fuis en regardant le sol devant moi pour répondre à sa question.

"Je euh. Merci. C'est vrai que je m'entraîne beaucoup... Mais de là à être bientôt étoile je sais pas. J'imagine que ça arrivera quand le sceau lâchera, comme pour tout le monde. Suite à une émotion trop forte, en général. Je sais pas comment ça fonctionne. Et je pense que c'est pas plus mal. Mais j'aimerais bien pouvoir me changer en plus de choses. Et mieux manipuler l'eau. Par contre... Désolé, hein, mais je pense que toutes mes transformations en animaux ça sera des bestioles à plumes, à poils ou avec des écailles..."

Je souris pour me re tourner vers elle, toujours penché en avant, les coudes sur les cuisses.

"C'est le principe des morphes, en soit. Se transformer en animaux. Ou en d'autres gens. Mais je vois pas vraiment l'intérêt de changer de corps. 'fin. J'imagine qu'il y a plein de meufs qui veulent coucher avec Brad Pitt?"

Qu'est ce que j'raconte moi, bordel. Rholalala. Surtout que jsuis en couple. Mph. Enchaînons.

"Pourquoi tu as aussi peur des chiens? En plus tu savais que c'était moi, je t'aurais pas fait de mal... Ta réaction m'a fait peur un peu, c'est pour ça que j'ai mis du temps à réagir. Mais j'ai pas pu m'empêcher de trouver ça mignon, ta réaction. Et non, je me moque pas. Mais il faut pas pleurer pour si peu..."

Je me penche en avant pour attraper le joint qui est vachement loin, dans le cendrier sur le canapé, et je le rallume, tirant dessus avant de le tendre à Eli si elle a envie.

"Il te reste de la bière? Toutes ces émotions là ça donne soif. Puis tu vas de déshydrater à pleurer comme ça, ça serait dommage."
En ligne##   Mar 7 Mai 2019 - 19:53

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 270
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Ahah, oui ça je m’en doutais mais t’inquiète pas, t’aurais juste à pas de changer devant moi et ça ira !

Elisha sourit. Il était vrai que le pouvoir des Morphe lui posait quelques soucis, et en général elle les évitait. Mais bon, là, elle pouvait pas non plus arrêter de voir Erik juste à cause d’une phobie. Une phobie un peu stupide surtout. Le blond reprit, évoquant la possibilité de se transformer en Brad Pitt pour être le fantasme des filles. La brune haussa un sourcil en lui adressant un sourire malicieux.

Ah, ouai t’es comme ça toi … Et bah, j’pensais pas ! Bah tu vois, Brad Pitt, c’est pas trop mon genre. Puis t’as pas besoin de te transformer en lui pour pesho, t’inquiète pas.

Mais pourquoi elle disait ça … Nan vraiment, il fallait qu’elle apprenne à se taire un petit peu. Au moins quand elle avait trop bu. Parce que là, elle se sentait légère et toute joyeuse ok, mais bon elle était pas dans le bar avec des mecs qu’elle reverrait plus jamais. Elle était avec Erik… Qui d’ailleurs semblait prendre beaucoup à la légère sa phobie, en disant qu’il fallait pas pleurer pour si peu. Elle s’indigna :

Pour si peu ? Nan mais j’aimerai bien t’y voir, toi ! J’y peux rien si j’ai peur des chiens, un jour quand j’étais petite je me suis fait mordre et depuis j’peux pas. C’est physique. Tu crois que ça me fait plaisir de pleurer ! Mais j’hallucine …

Quoi il avait dit qu’elle était mignonne ? Non elle avait pas du tout fait exprès de l’ignorer … Hem … Avec tout ça, elle était encore plus rouge mais ce n’était pas du tout dû à sa pseudo colère. D’habitude pourtant elle était insensible à ce genre de trucs … Même parler cela devenait compliqué. Elle bredouilla lorsqu’il lui demanda s’il restait de la bière :

Euh, nan … J’ai pris la dernière mais j’dois avoir du Rhum et des verres dans mon placard, sers toi. Moi si j’bois plus, je répond plus de rien …

Elle attrapa le joint qu’il lui tendait et s’allongea sur le lit. Fumer c’était peut être pas mieux, mais au moins elle avait pas besoin de se lever, et ça c’était cool. Et puis elle pourrait toujours piquer dans le verre d’Erik.

Tu crois que tu resteras ici toute ta vie ? J’veux dire … Il se passe quoi quand t’as une femme et des gosses et tout ça, tu peux quand même vivre tranquille ailleurs avec tes pouvoirs ou … ‘Fin j’sais pas.

Ouai, c’était le moment des questions existentielles.
##   Mar 7 Mai 2019 - 21:54

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

J'hoche la tête, puis je vire au rouge. Très rouge. Très très rouge. Je fais semblant de regarder ailleurs quand elle laisse entendre que je n'ai pas besoin de me transformer pour séduire une fille. Je me mord même la lèvre inférieure en secouant la tête de droite à gauche, à la fois rouge et hilare. Heureusement qu'elle change de sujet, je peux faire comme si j'ai pas relevé. Enfin. Je pense que ça se voit à ma réaction mais bon. J'en suis sûr, même. Je suis ridicule omg. Changeons de sujet ouais.

"Oh, ma pauvre... Mais c'est quoi ce vilain chien, c'est trop injuste... Moi c'est un chien qui m'a sauvé la vie quand j'étais petit, alors peut être que je manque d'objectivité. Mais nan, c'est certain que je souhaite pas te revoir pleurer comme ça. Enfin... Je préfère te voir pleurer à cause d'un chien plutôt qu'à cause de problèmes ou parce que tu es blessée. Au moins quand tu pleures à cause d'un chien, c'est chou. La panique ça te rend chou et ça donne envie de te prendre dans les bras."

Et ça je l'invente pas, ça vient d'arriver il y a deux minutes, quand même ! Ensuite, je me lève pour aller chercher le rhum dans un placard qu'elle me pointe du doigt, et je fouille un petit peu pour trouver les verres, qui n'était décidément pas très loin, m'amusant à faire tourner la bouteille entre mes doigts avant de m'en servir un grand.

"Je suis pas du genre à respecter les doses en vigueur dans un établissement spécialisé, quand je bois dehors. Je te serre pas pour l'instant si t'es allongée par contre, c'est le meilleur moyen d'en mettre partout."

Nous voici en train de discuter de l'avenir, moi assit sur le bord du lit, un verre de rhum un peu fade à la main, Elisha allongée le joint entre les lèvres. Et je ne sais pas pourquoi je ne peux pas m'empêcher de sourire quand je tourne la tête vers elle pour lui parler. Ma tête est un peu plus lourde, et ma langue un peu plus pâteuse, mais mes propos sont encore cohérents, je crois.

"Pour l'instant, ma place est ici. C'est une certitude. Et je suis pas près d'avoir une femme, et encore moins des gosses."

Je pose le verre sur la table de chevet et je viens m'allonger à moitié dans le lit à mon tour, mes pieds touchants toujours le sol, ma tête proche de celle de la sensitive, et je la déleste un instant du pétard pour tirer dessus avant de répondre, dans un soupir.

"J'ai juste une copine, et je crois que je suis amoureux mais. Je sais pas. C'est la première fille a qui j'ai parlé, et je peux pas m'empêcher de me dire que c'est peut être juste pour ça que je suis amoureux? Ou que pire, c'est même pas vraiment de l'amour? Je sais pas. Je suis totalement perdu... Mais, dans tous les cas, je sais que je serais toujours à Terrae, ou pas loin. Parce que c'est ici que sont mes amis, et la famille que je me choisis."

Je lui rend le joint, et je rougis à nouveau quand je croise son regard. Mon dieu. Je comprends pas. Elle est si adorable, à m'écouter dire des conneries sur ce que je ressens. Pourquoi j'ai dit ces trucs là, moi? Jdois avoir un problème c'est pas possible. Je me demande si elle a quelqu'un, elle... Puis je me demande si Abe aussi se pose ce même genre de questions. Puis je me demande pourquoi Elisha, pourquoi moi, pourquoi on rougit depuis tout à l'heure, elle et moi.

"Mphf. C'est surement l'alcool."

Je l'ai chuchoté, avant de me rappeler que les oreilles de la Tonnerre sont littéralement à 10 cms de ma bouche. C'est pas possible d'être aussi con des fois.
En ligne##   Mer 8 Mai 2019 - 16:54

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 270
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Chou … Il parlait vraiment d’elle ? Non parce qu’en réalité, elle était l’opposé de chou, adorable et tout autre qualificatif du même genre. Elle, c’était plutôt la fille qui aimait foutre la merde et qu’on la laisse tranquille. Elle n’avait pas du tout l’habitude qu’on lui dise ça. Jolie, oui. Bonne … C’était déjà arrivé, surtout quand l’origine du compliment était totalement saoul. Mais chou ... Du coup elle ne pu s’empêcher de rougir, mais heureusement le blond s’était déjà levé pour aller chercher un verre et lui tournait le dos.

Il revint vers elle est s’assit au bord du lit, son verre de rhum à la main, et commença à répondre à ses questionnements existentiels. Mais très vite, il reposa l’alcool sur la table de nuit et se rapprocha de la brune pour venir poser son visage à quelques centimètres du sien. Puis il attrapa le joint qu’elle tenait encore entre ses lèvres avant de continuer sa réponse. Il était si proche … Si Elisha avait été au bar, cela ferait longtemps qu’elle aurait entamé un jeu de séduction. Jeu, oui, car elle n’allait jamais très loin dans ce genre de relations, s’arrêtant une fois qu’elle avait obtenu quelques baisers et que son estime de soi était remontée. Sauf que là, il était en train de lui parler de sa copine, de son amour - ou pas - pour elle, de ses doutes …

C’était une situation plutôt délicate. Parce que son cerveau brûlait de lui balancer à la figure que l’amour, c’était des conneries. Que ce qu’il devait ressentir, c’était de l’attachement tout au plus. Et que ça servait à rien d’espérer ce genre de trucs, que ça n’entraînait que de la souffrance et de l’angoisse, que ça n’en valait pas la peine. Mais ses yeux brillaient tellement … Et puis de toute façon, il avait déjà enchaîné, alors elle se contenta d’écouter. Elle finit par répondre :

En même temps toi t’as jamais vraiment bougé de ce coin, tu viens d’ici à la base. Alors forcément tu te sens chez toi. Mais en un sens tu as de la chance, j’veux dire … Y a pas de raison que tu sois séparé de ceux que tu aimes. Et pour ta copine …

Elle reprit le joint et tira dessus. Il était presque fini, et il commençait à lui piquer la gorge. Mais c’était toujours aussi agréable. Elle souffla toute la fumée à la figure d’Erik, avant de reprendre, un sourire espiègle sur le visage :

Disons que moi, l’amour, j’y crois pas des masses mais chacun son avis. C’est juste … Con de se bloquer ou se prendre la tête pour un truc qui durera pas.

Ouai, pas des masses rassurant dans le genre. En même temps, elle était toujours honnête, encore plus avec de l’alcool dans le sang. Elle se voyait mal lui dire qu’ils allaient vivre heureux et avoir beaucoup d’enfants. Parce que ça dans la réalité ça existait pas. Elisha fut sortie de ses réflexions par Erik qui parlait tout seul. Ou plutôt qui chuchotait tout seul. Il devait vraiment être en plein conflit intérieur pour laisser échapper ça, ou alors il trouvait juste qu’elle avait une haleine de bière. Au choix. Penchant plutôt pour la première option, la jeune fille lui adressa un sourire malicieux et un regard un peu enjôleur.

Tu sais … si tu veux savoir si tu l’aimes parce que c’est elle ou parce que c’est une fille, y a un moyen très simple de vérifier.

Quoi, au moins, comme ça, il serait fixé nan ?
##   Mer 8 Mai 2019 - 20:47

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

"Tu sais, j'ai qu'une envie, c'est de pouvoir parcourir le monde entier. Mais oui, je crois bien que je finirais toujours par revenir ici, au final. Parce que c'est ici qu'est ma famille. C'est ici que sont mes amis. C'est ici que j'ai trouvé un sens à ma vie. Surtout que quand je dis famille, je pense à mes amis, à Terrae. Mon foyer, quoi."

Par contre, je ne sais pas trop quoi répondre aux propos qu'elle tient par rapport à l'amour. Mhhhh. Déjà, je chasse la fumée qu'elle m'envoie au visage d'un geste de la main. C'est compliqué, effectivement, et c'est un discours assez fréquent, en vrai. Mais j'aime trop positiver et espérer.

"J'espère que tu trouveras quelqu'un qui te fera changer d'avis."

Son sourire me fait sourire. Dieux. Je prends une grande inspiration pour enchaîner, mais elle est plus rapide que moi et avant que je n'ai pu prononcer un mot, je suis suspendu à ses lèvres. Et je rougis avant même de réellement comprendre ce qu'elle sous entend. Flashbacks. Toutes les fois depuis tout à l'heure où j'ai rougit. Où elle aussi. Ses réactions quand j'ai dit qu'elle était chou, et mignonne. La fumée qu'elle m'a envoyé dans le visage. La tête qu'elle a faite quand elle m'a dit qu'elle allait finir par croire que je souhaitais qu'elle soit sexy pour moi. Et me voilà réellement pourpre, les joues en feu, à quelques centimètres de la sienne. Mes lèvres à quelques centimètres des siennes. Peut être que je me fais des films... Autant en avoir le cœur net.

"'Sha... Est ce que tu es en train de suggérer que l'on couche ensemble, là? Je. Mh. Tu es certaine que c'est ce que tu veux? Que c'est pas l'alcool et le cannabis qui parle? Enfin. Je crois que j'aimerais bien. Coucher avec toi, j'entends. Tu es vraiment mignonne. Belle."

Je tourne ma tête vers elle. Puis je me redresse légèrement à l'aide de mon coude, pour placer mon visage au dessus du sien. Ça dure un instant. Une seconde, peut-être deux. Et je brise l'espace entre ses lèvres et les miennes.
En ligne##   Mer 8 Mai 2019 - 22:11

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 270
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Elisha se mordit la lèvre en le voyant rougir, et continua de le regarder d’un air amusé. C’était une des parties qu’elle préférait, quand l’autre se rendait compte de ce qu’elle sous-entendait. Et sur Erik, ça avait un effet vraiment intéressant. Comme s’il avait vraiment buggé tout à coup, le temps que l’idée fasse le tour de son cerveau. Puis finalement, il reprit ses esprit et lui demanda en bredouillant si elle souhaitait réellement coucher avec lui, si ce n’était pas l’alcool ou le cannabis qui lui faisait dire ça. La brune ne savait pas quoi répondre. Bien sûr que oui, c’était l’alcool et la drogue qui la mettaient dans cet état. Parce qu’elle aimait recevoir de l’attention et de l’affection, et que c’était pour elle le meilleur moyen d’en recevoir. Et non, sobre, elle ne lui aurait jamais dit ça. En même temps, elle s’en foutait un peu … Toutes les fois où elle avait embrassé quelqu’un, elle était saoul. A part Lewis. Mais lui il valait mieux l’oublier. Et non, elle ne voulait pas coucher avec lui. Enfin, si, elle en avait vraiment envie là tout de suite. Mais elle savait très bien qu’elle ne pourrait pas. Est-ce que pour autant elle ne pouvait pas en profiter ?

Le jeune homme répondit à ses questionnements intérieur en venant poser ses lèvres contre les siennes. Elisha ouvrit de grands yeux, surprise, mais se laissa très vite porter par le baiser. C’était doux, et chaud. Pas un petit smack comme certains timides faisaient, non, quelque chose d’assez sensuel et hésitant à la fois. Ca faisait si longtemps … Une petite boule de chaleur se forma au creux de son estomac, tandis que ses joues rosissaient et que les battements de son coeur s’accéléraient. Elle n’avait pas de sentiments pour Erik, tout juste un début d’amitié renforcé par ce qu’ils avaient vécu aujourd’hui. Mais cela changeait des inconnus qu’elle trouvait dans les bars, ou de la solitude. Et c’était très agréable.

Puis il releva la tête, les yeux encore fermés, avant de les rouvrir, un doux sourire sur les lèvres. Elisha se mordit la lèvre inférieure à nouveau, de désir cette fois. Elle le trouvait si mignon comme ça. Il semblait attendre sa réponse, attendre de savoir s’il pouvait aller plus loin. Elle articula fébrilement :

Je sais j’ai bu et tout mais … Je sais ce que je veux. Et là tout de suite …

Sans lui laisser le temps de répondre, elle glissa ses bras autour de sa nuque et se redressa légèrement pour venir à nouveau goûter ses lèvres, dans un baiser plus long, plus intense cette fois. Elle ne lui dit pas pour les crises d’angoisses et les malaises, parce qu’elle avait envie d’essayer cette fois. Au moins pour voir si ça pouvait marcher …
##   Mer 8 Mai 2019 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Ce post est déconseillé aux moins de 16 ans:
 

Lorsque mes lèvres rencontrent les siennes, mon cœur loupe un battement. Et si. Et si je me trompais, et si j'avais mal interprété. Et si- Mes doutes furent balayés en un instant, quand la tonnerre commence à entrouvrir légèrement ses lèvres, répondant au contact de la plus belle des façons. Les yeux clos, je finis par me dégager en souriant. Et quand je les rouvre, je la vois simplement se mordre la lèvre, une lueur que je ne connais que trop bien dans le regard. Elle répond, presque bafouillante, avant de ceinturer mon cou de ses bras, et de se redresser assez pour à son tour venir prendre mes lèvres. Malgré le léger goût d'alcool et de fumée, c'est doux, agréable. Et enivrant. Bien plus que l'alcool. J'entreprends de pivoter sur moi même, pour que nos corps soient parallèles, sans lâcher ses lèvres, et je viens poser ma main gauche sur sa hanche, l'effleurant du bout des doigts à travers le tissu. Je me laisse doucement porter par les événements, trop peu maître de mon esprit pour penser à autre chose qu'aux mouvements de mon corps, qu'au mouvement de ses lèvres, et bientôt ceux de sa langue. Lorsque nos têtes s'éloignent enfin l'une de l'autre, je prends à peine le temps de reprendre mon souffle, et je glisse ma jambe entre les siennes, pour me retrouver au dessus d'elle. Face à elle. Et je m'approche de son oreille pour y glisser quelques mots avant d'aller me perdre dans le creux de son cou.

"Si. Si jamais il y a quoi que ce soit. Dis moi stop."

J'aurais préféré m'abstenir de dire ça. Mais, la seule partie de mon cerveau encore fonctionnelle, à part celle qui contrôle mes mouvements, c'est celle qui veut s'assurer de ne pas blesser la sensitive. Après tout, je ne connais pas son vide, et s'il a un rapport avec le sexe, je n'ai vraiment pas envie d'aggraver ça. Ma main, toujours perdue sur sa hanche, remonte lentement le long de son flanc, pour maintenant effleurer sa poitrine, toujours recouverte par son haut. Elle semble plus entreprenante que moi, parce que les siennes viennent se glisser sous mon t-shirt, remontant doucement jusqu'à mon torse. Ses doigts sont fins, et frais. Je me redresse pour enlever mon t-shirt rapidement, avant de revenir sur elle pour l'embrasser, encore et encore, alors que je sens le désir monter en moi de plus en plus. Puis, à nouveau, je délaisse ses lèvres pour me mettre à genoux et descendre ma tête au niveau de son bas ventre, relevant légèrement le t-shirt de la sensitive pour embrasser doucement son ventre et le creux de ses reins, remontant aussi lentement que le permet mon envie d'elle vers sa poitrine, glissant ma tête sous son vêtement. Et, au moment précis où mes lèvres frôlent finalement un téton à travers le soutient-gorge, je sens le corps d'Elisha se crisper légèrement, et je reçois une petite décharge. Ce que j'aurais trouvé terriblement excitant, accompagné de la pression qu'elle effectue sur le sommet de mon crâne pour me faire redescendre plus bas, si ça n'avait pas été accompagné par sa voix me demandant d'arrêter. Ce n'est pas une invitation à aller explorer entre ses cuisses. Mais bel et bien une ligne que j'ai franchit et que je n'aurais pas dû.
En ligne##   Jeu 9 Mai 2019 - 1:16

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 270
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

ATTENTION INTERDIT AU MOINS DE 16 ANS:
 

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Cela faisait longtemps qu’Elisha ne s’était pas sentie aussi vivante, aussi bien. Les lèvres d’Erik étaient douces, et ses baisers au goût d’alcool et de tabac froids étaient tendres et sensuels à la fois. Pour le moment, aucune crise à l’horizon, c’était appréciable. Elle pouvait profiter pleinement de ses caresses, de son odeur, de son corps … Il se plaça au dessus d’elle, glissant sa jambe entre les siennes et sa main sur sa hanche. Le contact de sa paume la fit frissonner, tandis que la position beaucoup plus explicite du jeune homme commençait déjà à l’angoisser. Son cerveau ne savait plus quel signal interpréter, ce qui donnait lieu à une sensation grisante qu’elle n’avait encore jamais expérimenté.

Erik se détacha de ses lèvres un instant pour venir murmurer quelques mots à son oreille, qu’elle acquiesça en hochant la tête. Oui, elle lui dirait. Même si elle aurait préféré ne pas avoir à le faire, et profiter de ce moment jusqu’au bout. Les mains du blond remontèrent sur sa poitrine tandis que ses baisers s’intensifiaient. Frissonnante de plaisir, Elisha glissa ses mains sous son T-shirt qu’il retira presque aussitôt afin de toucher cette peau qui lui faisait tant envie. Elle était si douce, si pâle comparé à la sienne couleur caramel … Les yeux fermés, elle arrivait presque à faire totalement abstraction de l’angoisse qui grandissait petit à petit en elle, et des flashs qui lui revenaient en mémoire. Cependant, quand Erik se baissa pour venir l’embrasser sur son ventre, elle ne put ignorer ses souvenirs plus longtemps. Parce que cette zone était beaucoup trop sensible, et que le moindre contact à cet endroit lui rappelait l'hôpital et les échographies. Et la panique reprit le dessus, aussi simplement qu’elle s’était tût jusqu’à présent. Tandis qu’Erik remontait sur son buste, elle sentait son corps se crisper de plus en plus. Il fallait qu’il arrête. Elle murmura d’une voix faible :

Arrête …

Mais aucun mot ne sortit de sa gorge nouée, simplement une sorte de bruit incompréhensible. Ses yeux étaient larmoyants, et sa respiration se faisait de plus en plus difficile. Finalement elle frissonna, de peur cette fois, et une légère décharge parcouru tout son corps au moment où il posa ses lèvres sur sa poitrine. Elle posa ses mains sur le dessus de sa tête pour le faire redescendre afin qu’il s’extirpe de là, lâchant presque un cri :

Arrête, s’il te plait !

Il se redressa finalement, perplexe. Il n’y était pour rien, et elle ne lui en voulait absolument pas. Mais elle avait besoin d’air. Se redressant aussitôt, elle tenta de cacher ses mains tremblantes tout en essayant de retrouver un souffle normal. Elle était à deux doigts de l’hyper-ventilation. Au bout de quelques minutes, sa respiration devint plus calme, et une vague de soulagement la traversa. Elle essuya ses yeux d’un revers de manche et esquissa un sourire qui se voulait désolé, bien que cela ressemble plus à une grimace.

Pardon … J’suis trop conne parfois. Je … C’est pas ta faute.

Elle ne voulait pas qu’il culpabilise, encore moins qu’il se sente nul. Elle tenta de détendre l'atmosphère.

Au moins ... Tu sais que y a pas que ta meuf qui t'attire ...

##   Jeu 9 Mai 2019 - 5:22

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Elle avait presque crié. Elle tremblait, elle avait peur. Elle a même des larmes qui viennent naître au coin de ses yeux, pourtant si beaux. Je la fixe un instant sans vraiment comprendre, puis quand mon cerveau fonctionne de manière à peut près cohérente je me dépêche de me retirer d'au dessus d'elle, revenant m'asseoir en tailleur sur l'autre bord du lit. Et j'attends que ça passe, n'osant pas m'approcher pour la prendre dans mes bras.

"Est ce q-"ue j'ai fait une bêtise, un truc que j'aurais pas dû?

Ma voix se brise avant que je n'ai pu terminer ma question. Je suis inquiet, et je me sens impuissant quelques minutes, temps que j'utilise pour remettre mon t-shirt. Puis finalement, elle me fait un sourire, un peu triste et désolé, mais un sourire quand même.

"Eh, 'Sha. C'est pas grave. Et t'es pas conne. Non mais oh."

Puis je manque de m'étrangler suite à sa tentative pour faire de l'humour. Je. Je vire fushia et je regarde ailleurs. C'est tellement gênant...

"J'imagine que oui... Mhph. Je suis désolé aussi. Qu'est ce qu'il s'est passé, exactement? Enfin. Est ce que je t'ai fait mal? Ou peur?"

Je me doute bien que c'est pas forcément le moment pour poser cette question, mais je préfère qu'on parle de toi plutôt que de moi, là, s'il te plait 'Sha.

"Et. Est ce que je peux te prendre dans mes bras? Ou te servir un verre? Ou un truc à fumer? Clope, joint? Ou les deux? Ou tous les éléments de cette liste? N'importe quoi qui puisse chasser ces larmes de tes yeux, même un instant..."
En ligne##   Jeu 9 Mai 2019 - 15:30

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 270
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Elisha leva les yeux sur Erik et elle vit toute la panique et l’incertitude dans son regard. Ouai, ok, c’était impressionnant à voir de l’extérieur. Et même de l’intérieur en fait. Mais là, ça allait un peu mieux. En tout cas assez pour qu’elle puisse respirer normalement. Quand elle parla de sa copine, il vira au rouge fushia mais esquiva le sujet. Il avait remis son T-shirt, et essayait d’avoir une explication autre que les mots qu’elle avait pu articuler. Elle soupira et répondit :

Non … Ni mal ni peur, c’est pas toi le problème, t’étais très bien t’inquiète. C’est juste … Des mauvais souvenirs qui me pourrissent la vie.

Elle n’avait pas envie d’en dire plus, surtout pas maintenant. C’était déjà un énorme pas pour elle d’avouer que c’était dû à son passé. Fallait pas trop lui en demander non plus. Il lui demanda ce qu’il pouvait faire pour la réconforter, et elle sourit. Il était quand même vachement attentionné, ce mec.

Ouai ok … tu peux me filer un des joints qu’est dans la boîte là bas s’il te plait ? Enfin … j’veux bien un câlin d’abord.

Elle lui adressa un sourire timide. Ca, ce n’était pas dans ses habitudes, mais là elle se sentait vraiment à bout. Cela devait être une des pires journées de sa vie, autant profiter du fait qu’elle n’était pas toute seule. Elle posa sa tête sur l’épaule d’Erik en poussant un soupire attristé.

J’en ai marre …



L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 2 AayTf03
##   Jeu 9 Mai 2019 - 22:24

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Des mauvais souvenirs. Encore une traumatisée. Une de plus. Une terraenne quoi...

"Okay, je comprends. Si jamais tu- Je comprends"

J'ai croisé son regard quand j'ai commencé à dire qu'elle pouvait m'en parler si elle voulait. C'est pas le moment, je crois. Je me contente donc d'hocher la tête en souriant, avant de me rapprocher doucement d'elle et de la prendre doucement dans mes bras pour la seconde fois de la soirée. Elle vient poser sa tête sur mon épaule, et je m'étonne de penser que réellement, j'aurais aimé que ce moment intime continue, maintenant qu'elle est de nouveau dans mes bras. Je soupire en lui frottant doucement le dos, et je viens dégager sa joue pour y déposer un baiser.

"Ça va passer. Ça fini toujours par passer, 'Sha."

Tout en disant ça et en la berçant doucement de gauche à droite, je resserre un peu mon étreinte, plaçant mon menton sur le sommet de son crâne, comme pour la protéger d'une menace invisible.

"Moi qui pensait permettre à ta journée de finir sur une bonne note en te tenant un peu compagnie... Excuse moi..."

Ma voix est légèrement rauque, du fait de mon cou tendu, Je crois que je devrais vraiment arrêter de parler, simplement me taire et rester tout contre elle pour la rassurer un peu, frottant toujours son dos. Puis je finis par la libérer, m'éloignement doucement d'elle, pour me pencher au dessus de la table de chevet pour attraper un joint et mon verre que j'avais posé là. Puis je finis par me relever totalement pour aller chercher mes affaires et de quoi rouler pour moi, en restant debout. Mais je finis par retourner sur le lit, à côté de l'irlandaise, que je gratifie d'un large sourire. La fumée emplit rapidement la pièce, et le rhum vient doucement tapisser ma gorge légèrement à vif après avoir autant fumé en si peu de temps. Le silence s'est installé, pendant que nous faisons chacun face à nos pensées. Et les miennes sont existentielles, pour le coup. Je suis pas amoureux. C'est la conclusion. Pourtant. Je tiens à elle. Et même si je me rends compte que je suis pas amoureux. Je suis quand même en couple. Je l'ai trompé, du coup? Ou ça fait un partout avec sa fois avec Ys? Je. Je sais pas. Je sais plus. Tout ce que je sais c'est que là, même s'il ne s'est pas passé grand chose, je suis dans le lit d'une autre. Et que j'y suis bien, malgré ce qu'il s'est passé. Enfin. J'y serait bien sans ces pensées.

Je prends une grande inspiration, refoulant les larmes qui commençaient à se former au coin de mes yeux, puis je finis mon verre cul sec, ce qui fait revenir les larmes de plus belle à cause de la sensation dans ma gorge. Je soupire de ma propre connerie, levant les yeux au ciel, avant de réussir à ouvrir la bouche pour m'exprimer.

"J'imagine que je peux te remercier, quand même, de m'avoir ouvert les yeux. Parce que. Ou Et. Je sais pas. Mais. J'aurais été jusqu'au bout, si tu ne m'avais pas arrêté. T'es vraiment jolie, et gentille, et tout ça. Enfin voilà."

C'était très nulle comme phrase ça, je reconnais. Mais je suis incapable de faire mieux. Déjà que je pouvais pas tenir son regard en lui disant ça...
En ligne##   Ven 10 Mai 2019 - 0:02

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 270
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Quand Erik la serra contre lui, Elisha se sentit aussitôt apaisée. Pas parce que lui-même était calme, non. A vrai dire, ses propres émotions étaient beaucoup trop fortes pour qu’elle puisse ne serait-ce que deviner ce qui se passer à l’intérieur du blond. Non, c’était le contact chaleureux de ses bras qui absorbait une partie de ses angoisses et de sa tristesse. Elle soupira. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas eu droit à ce genre de marques d’affection … Enfin, ce n’était pas qu’elle pensait compter beaucoup pour Erik, après tout ils se connaissaient encore assez peu, ils étaient juste amis, rien de plus. Mais l’étreinte était tout même agréable, et pour une fois elle avait l’impression d’être soutenue à défaut d’être comprise. Et cela faisait du bien.

Oh bien sûr, elle ne risquait pas d’y prendre goût : si autrefois elle adorait les câlins, depuis sa fausse couche elle supportait très peu de contacts physiques, encore moins depuis qu’elle était sensitive. Mais là, ça lui était égal. Même le bisou qu’il déposa sur sa joue ne la dérangea pas. Cependant, quand il lui dit que tout finirait par passer, elle se contenta d’un haussement d’épaules. Peut être que oui, peut être que non. Elle ne voulait pas se faire de faux-espoirs, ni partir défaitiste … Autant laisser les choses arriver si elles devaient arriver, en attendant elle se contentant d’ignorer ce qui la rendait triste et de l’enterrer tout au fond de son coeur.

Erik se leva finalement pour attraper de quoi fumer et boire, avant de revenir la prendre dans ses bras. Elle alluma un dernier joint qu’elle consomma en un rien de temps. Sa gorge piquait, mais son esprit s’envola à nouveau et ses soucis avec lui. Elle se sentait plus légère, mieux maintenant. La crise était passée. Mais apparemment, pour Erik, ça ne faisait que commencer … Elle voyait bien ses yeux s’embuer de larmes tandis qu’il vidait son verre de rhum cul sec. Alors quand il s’adressa à elle d’une voix étranglée, elle ne peut s’empêcher de sourire, attendrie.

Ah nan mais attend, déjà t’as pas besoin de me dire que je suis jolie ou autre, ça je m’en fou un peu. J'ai très bien vu que je te plaisais, t'inquiète pas. Par contre toi … Ca va aller ? J’veux dire, tu veux en parler de tout ça ? De toi et ta copine ? Parce que je suppose que sur ça que je t’ai ouvert les yeux …

Elle se redressa pour lui faire face, posant doucement sa main sur sa joue pour le forcer à la regarder dans les yeux. Maintenant qu’elle était plus calme, elle sentait bien la tristesse qui émanait de lui. Et elle s’en voulait de ne pas l’avoir vu plus tôt. Ouai, ses talents de sensitive la rendaient beaucoup plus empathique face à la détresse des autres, surtout quand il s'agissait de personnes qu'elle appréciait.


L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 2 AayTf03
##   Ven 10 Mai 2019 - 5:29

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

"Tu supposes bien."

Je refoule un sanglot quand elle pose sa main sur ma joue, mais je ne peux retenir une larme, qui vient s'écraser sur le pouce de la sensitive. Ses yeux me fixent, et cette fois, c'est un sourire que je ne peux pas retenir. Un sourire un peu triste, mais où Elisha devrait percevoir une pointe de reconnaissance.

"Peut être qu'après tout, tu as raison. Peut être qu'en effet, l'amour n'existe pas. Probablement que je suis juste un idiot. Je veux dire. Je me suis littéralement mis en couple avec la première fille à qui j'ai parlé dans ma vie. Je devais juste avoir envie de sexe. Et. Pour essayer de faire les choses bien, je lui ai demandé de sortir avec moi. J'aurais peut être pas dû. Mais. Maintenant, je vais lui faire du mal en la quittant. Sauf que je vais aussi lui faire du mal en prétendant l'aimer..."

C'est plus ou moins la conclusion à laquelle je suis arrivé, dans mon état actuel. Et ça ne me plaît pas. J'apprécie réellement Abe, c'est une certitude. Mais je ne l'aime pas. Je ne l'aime pas...

Ses yeux dorés dans les miens, elle s'approche doucement de moi, pour attraper ma main et dire "Je t'ai-"

...

Mes mains parcourent son corps, pendant que je l'enlace, et je m'approche de son oreille pour y glisser quelques mots "Je t'ai-"

...

Je chasse ces pensées parasites de mon esprit. Combien de fois lui ai-je mentis? Combien de fois... Beaucoup trop. Cette fois, mon sourire est juste triste, et je retire la main d'Elisha de ma joue, pour me resservir un verre, que je descends lui aussi cul sec. Puis un second, que je pose sur la table de chevet, au cas où. Je profites de ce moment où mon regard n'est pas dans le sien pour finir de répondre à ce qu'elle m'a dit avant mon monologue.

"Et c'est pas parce que j'avais besoin de te le dire que je te l'ai dit. Que tu es attirante. C'est parce que j'avais envie. Peut être parce que j'ai bu, aussi. Sinon j'aurais sans doute pas osé."

Cette fois ci, c'est moi qui vient poser ma main sur la joue de la jeune femme. C'est moi, qui cherche son regard, essayant d'interpréter ce que j'y lis.

"Dis. Je sais pas quelle heure il est mais. Est ce que je peux rester dormir ici, s'il te plaît? J'ai pas envie de croiser ma colocataire dans cet état, je suis pas du tout motivé pour un interrogatoire sur pourquoi mes émotions sont un tel merdier aujourd'hui. Je dors sur le canapé, si tu veux, ça ne me dérange pas."

Je me tais un court instant avant de reprendre.

"Et. Mh. Qu'est ce que tu sous-entendais par "j'ai très bien vu que je te plaisais" "?
En ligne##   Ven 10 Mai 2019 - 18:08

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 270
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

C’était la première fois qu’elle le voyait aussi mal. Parce que mine de rien, même s’ils ne se parlaient pas tous les jours, à chaque fois qu’elle sortait elle le voyait. Et cela lui faisait vraiment bizarre de découvrir cette facette de sa personnalité. Et ça la rendait un peu triste aussi. Erik déballa ce qu’il avait sur le coeur, tandis que les larmes embuaient ses yeux bleus. Apparemment ça lui pesait beaucoup. Mais elle avait vraiment du mal à trouver les mots pour le réconforter. L’amour, elle n’y croyait plus depuis un moment maintenant, et elle se refusait à prendre ce genre de choses trop à coeur. Alors elle avait beaucoup de mal à se mettre à sa place.

Tu sais … Enfin, dis toi que plus vite tu lui diras, et moins elle souffrira. C’est comme les pansements askip. Mais … Culpabilise pas de pas lui avoir dit avant, tu savais pas …

Ses mots n’étaient pas grand chose, mais elle pouvait difficilement lui offrir plus. Surtout qu’il écarta la main qu’elle tenait encore sur sa joue pour aller se servir à nouveau à boire. Deux verres d’un coup. La brune se sentait vraiment impuissante à ce moment précis. Elle avait l’impression de se voir dans un miroir, et elle ne savait que trop bien qu’il n’y avait pas grand chose à faire à part attendre et être là. Si un autre moyen existait, elle l’ignorait. Elle esquissa un sourire attendri quand il lui dit qu’il ne s’était pas senti obligé de la complimenter, qu’il en avait simplement eu envie, et probablement à cause de l’alcool. Il était un peu niais, quand même, sur les bords. Mais ça lui donnait un petit côté adorable. Mais petit hein …

Ben comme quoi l’alcool ça décoince. Et je sais ce que c’est, crois moi il se serait rien passé si j’avais pas bu. Et ouai, bien sûr que tu peux rester dormir Erik. Soit mon canapé, soit mon lit hein, j’ai deux places autant que ça serve. Et tant que tu me tripotes pas ça devrait allez.

Elle avait tenté de le faire sourire avec cette petite réflexion, même si elle doutait que ce soit de bon goût. Elisha ne pu s’empêcher de rire quand Erik lui demanda ce qu’elle entendait par là.

Bah, t’en connais beaucoup des mecs sur le point de coucher avec une fille qui leur plait pas toi ? Ca va je sais que j’suis pas très maline mais quand même … ‘Puis vu tous les compliments que tu me fais depuis le début, si j’avais pas compris aled.

Elle cessa de rire et lui sourit :

Mais j’m’en fiche un peu de plaire tu sais. ‘fin … C’est agréable quand je suis en boîte ou autre d’avoir de l’attention et tout, mais j’peux aller la chercher moi même, ou même m’en passer d’ailleurs. J’ai pas envie d’être dépendante de ce genre de trucs.



L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 2 AayTf03
##   Sam 11 Mai 2019 - 1:28

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Les mots de la sensitive touchent justes. Enfin. La fin, du moins. Elle a dû sentir ma culpabilité. Bordel. Que c'est chiant parfois leur pouvoir à ces gens. On peut même plus culpabiliser en paix... Sérieux... Je lui souris, la remerciant pour ses paroles rassurantes, et je ne peux m'empêcher de rire à sa réplique suivante.

"Tu te rappelles de mon métier, quand même? Evidemment que l'alcool ça décoince. Et. Il se serait rien passé si tu avais mangé, aussi, à défaut de ne pas boire. Et promis! Jte tripote que si c'est toi qui commence."

C'est elle qui a commencé avec les blagues douteuses, alors je me permets. Quand j'y repense, je me demande vraiment ce qui a pu causer un tel traumatisme. J'ai quand même fait faire deux crises de panique à la Tonnerre en moins de 20 minutes. Et pourtant elle est toujours dans mes bras... Et elle rit, en plus. Moi aussi. Mes yeux, nos yeux sont humides.

"Tu sais, je fais des compliments à tout le monde. Tout le temps. Comment tu crois que je fidélise les clients hein? bon, en étant le meilleur, okay. Mais ça suffit pas toujours! Et toi c'est un peu différent quand même. Des fois les compliments je les pense pas ! Genre une fois, j'ai appelé Tiago "BG" juste pour l'embêter, tu aurais vu sa tête..."

Malheureusement, son sourire fini par disparaître peu à peu, et j'ouvre grand mes oreilles pour écouter ce qu'elle a à dire.

"Je peux comprendre. Et je trouve ça un petit peu triste. Mais tu vois, justement, pour moi, c'est sans doute ça qui se rapproche le plus de l'amour. Plaire à l'autre, et le voir dans ses yeux. Vouloir le lire dans son regard, tout le temps. En fait, j'ai l'impression que si tu dis que l'amour n'existe pas, c'est parce que tu le fuis, non? Que tu ne veux pas t'attacher à quelqu'un de cette manière, parce que c'est douloureux quand ça s'arrête?"

L'alcool a une fois de plus délié ma langue, un peu trop à mon goût. Parce que maintenant que mes lèvres sont fermées, je regrette. Si c'était ça, son vide. Pourquoi des fois j'oublie de réfléchir? Je ne sais pas si elle est choquée, ou en train de réfléchir à une réponse, mais malgré mon temps de réflexion, elle n'a pas encore émise un son avant que je puisse rapidement enchaîner.

"Mh. Oublie. Est ce que je peux t'emprunter ta salle de bain s'il te plaît ? J'aimerais aller aux toilettes. Oh et. Ce soir si je commande pizza pour nous deux ça te va?"
##   
Contenu sponsorisé

 

Merci, loi de Murphy ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant