Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Merci, loi de Murphy ...
En ligne##   Sam 11 Mai 2019 - 19:19

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 269
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Elisha se mordit la lèvre d’un air faussement agacé.

Hé, c’est quand même pas ma faute si t’as voulu jouer aux chevaliers servants hein ! J’me serais roulée en boule dans un coin jusqu’à manger un truc si t’avais pas été là, je gère. Et aucune chance que je te tripote, là, rêve pas trop.

Il l’avait cherché, celle-là. De toute façon, elle n’avait pas l’habitude de faire quoi que ce soit deux fois de suite avec la même personne. Mais bon, en général elle ne les connaissait pas plus que ça non plus, alors qu’Erik, elle le croisait vraiment souvent. La suite cependant était beaucoup plus drôle à entendre.

Quoi, t’as vraiment dit ça à Tiago ? Ouai en même j’comprend, c’est vrai qu’il est vraiment BG mais bon j’pensais pas que c’était ton style … J’sais pas comment je dois le prendre du coup.

Elle lui lança un regard mi-amusé, mi provocateur avant d’expliquer qu’elle ne ressentait pas ce besoin de plaire. Erik lui expliqua qu’il trouvait ça plutôt triste, et que c’était justement cette dépendance qui faisait le charme de l’amour. Elle était presque prête à lui accorder le bénéfice du doute, mais la remarque qu’il fit ensuite effaça pour de bon son sourire. Elle lui lança même presque un regard noir. Pendant quelques secondes, des souvenirs de son ancienne relation lui revinrent. Elle se souvenait des “je t’aime”, des câlins, des baisers, et surtout des promesses qu’ils s’étaient fait. Que jamais ils ne se laisseraient tomber. Qu’ils seraient toujours là l’un pour l’autre, quoi qu’il arrive. Et qu’ils s’aimeraient toute leur vie. Mais à quoi servent ces promesses si elles ne sont pas tenues ? Quelle valeur ont-elles ? Aucune. Et par extension, l’amour non plus. Il ne servait donc à rien, et elle se portait beaucoup mieux sans. Quitte à dire et pense qu’il n’existait pas.

Absorbée dans ses réflexions intérieures, elle n’eut pas le temps de répondre avant qu’Erik ne tente de se rattraper, proposant des pizzas. Elisha poussa un long soupire et hocha la tête, ne souhaitant pas aborder le sujet qui lui trottait dans la tête avec son ami.

Ouai bien sûr, j’vais pas t’interdire de pisser … Va pour la pizza. A la mozzarella et à la tomate, avec de l’huile qui pique et la croûte au fromage fondu.

Elle le regarda disparaître dans la petite pièce collée à sa chambre et s’allongea dans son lit, fixant le plafond. Pourquoi ils tenaient tous à trouver l’Amour, avec un grand A … Pourquoi était-ce autant un sujet qui intéressait les gens ? Qui les faisait rire, sourire, ou pleurer et déprimer … Quand elle voyait cela, elle se confortait dans ses idées que ça n’existait pas. L’alcool commençait doucement à redescendre, et elle se sentait beaucoup moins euphorique. Erik revint de la salle de bain, et elle se redressa en le toisant rapidement.

J’te laisse commander, si tu veux on peut se regarder une série ou un film, ou continuer de parler.  

Parce que oui, peut être que ça lui ferai du bien, de parler ...


L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 3 AayTf03
##   Dim 12 Mai 2019 - 20:43

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Je souris, amusé.

"J'allais pas te laisser roulée en boule au milieu du bar, et puis quoi encore. T'aurais fait fuir les clients !"

Je n'ai pas relevé le "aucune chance que je te tripote" parce que ça aurait servi à rien à part passer pour un forceur ou un beauf, de toute façon, me contentant simplement d'une moue outrée, souriant de nouveau quand elle me taquine à propos d'une potentielle orientation sexuelle dont elle ne se serait pas douté. Avec un clin d’œil appuyé, je surenchéris en exagérant le plus possible.

"J't'ai dit, j'ai bossé dans un club gay pendant 2 ans. Forcément que je sais reconnaître un BG quand j'en vois un ! J'y peux rien si quand jle vois je band- Ahem. Et non, je dirais pas que tu dois le prendre par derrière, même si ça reste dans le thème."

Le regard noir qu'Elisha me lance un peu plus tard me fait froid dans le dos. Ouaip. Ahem. Changeons de sujet. Pizza. Pizzaaaaa ! Je me précipite vers les toilettes histoire de faire ce que j'ai à faire, m'appliquant à viser le mieux possible malgré la tête qui tourne et les pieds qui peinent à rester coller au sol. Je crois que je m'en suis pas trop mal sorti ! Je me lave rapidement les mains, et je sors mon téléphone de ma poche en revenant m'asseoir sur le bord du lit. La page de la pizzeria est déjà dans mes favoris, et je commence à passer la commande pendant que je continue de discuter un peu avec la Sensitive.

"Un film ça me convient, ou alors une série, remarque. Tu as une idée en particulier? Juste, avant, quand même. Désolé pour ma remarque de tout à l'heure, sur l'amour. Je voulais pas que ça soit blessant... Je sais pas où j'en suis moi, et je me pose des questions, du coup. Mais c'était déplacé."

Hop, payement à la réception, parce que j'ai de la monnaie sur moi, et je me tourne vers la jeune Tonnerre.

"Enfin... C'était déplacé, dans la manière de faire, clairement, et je te présente mes excuses. Mais. Est ce que tu as besoin d'en parler? Ou envie? Je suis pas trop mauvais, pour écouter, à force de rester de mon côté du comptoir. Et vu ta réaction. J'aimerais savoir pourquoi tu penses ça. Que l'amour ça existe pas... Déjà que ça m'intrigue, les gens qui parlent comme toi mais. Maintenant... Je me dis que peut être vous avez raison de penser ça... Pourquoi tu ne crois plus en l'amour, 'Sha?"
En ligne##   Mer 15 Mai 2019 - 23:21

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 269
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Une fois sorti de la salle de bain, Erik commanda les pizza avant de revenir s’asseoir près d’Elisha en attendant la commande. L’air un peu penaud, il s’excusa d’avoir manqué de tact précédemment, et la brune haussa les épaules. C’était pas comme si elle lui en voulait vraiment.

Mmmh, t’inquiètes. C’est normal que tu te poses des questions hein, enfin je crois … J’veux dire t’as l’air un peu paumé là, et je suis clairement pas la meilleure pour les conseils sur ce sujet. Mais … Juste, essaye pas de savoir ce qu’il y a dans ma tête ou dans ma vie. Parce que …

Mais la jeune fille fut interrompue par la sonnerie du téléphone d’Erik, signe que la pizza était arrivée. Il se leva et alla régler la facture, et Elisha le gratifia d’un sourire reconnaissant. Bon, elle n’allait sûrement manger qu’une ou deux parts, mais c’était déjà ça. Mais le blond ne semblait pas vouloir manger tant qu’il n’avait pas déballé tout ce qui lui trottait dans la tête. Parce qu’il se faisait du soucis pour elle ? Ou parce qu’il était trop curieux ? Difficile à dire, avec ces yeux bleus qui transperçaient la brune sans laisser paraître trop d’émotions ou d’impressions …

Pourquoi je crois plus à l’amour ? Oh … C’est vraiment une histoire compliquée mais …

Elisha hésita. Sa tête lui tournait encore légèrement, et l’effet du cannabis ne s’était pas totalement dissipé, aussi se sentait-elle plus prompt à dévoiler une partie de sa vie que d’habitude. Et puis, lui même avait beaucoup parlé ce soir … Et ça lui ferait peut être du bien, d’en parler un peu.

On va essayer de la faire courte. J’ai … J’ai cru aimer une seule personne dans toute ma vie. Et j’étais vraiment persuadée que c’était … Sincère, et tout le bazar là comme on nous rabâche les oreilles dans les films. Parce que c’est censé être ça l’amour tu vois … Les papillons dans le ventre et les yeux qui brillent, et être prêt à tout pour l’autre.

Ses yeux s’humidifièrent légèrement à l’évocation de ses souvenirs. Penser à ce qu’elle avait pu ressentir autrefois resserrait son coeur douloureusement. Aujourd’hui elle n’avait plus que de la rancoeur. Elle rit légèrement, plus nerveusement que sincèrement, essuyait ses yeux rougis avant que les larmes ne se forment.

Mais tu vois, c’était que des mensonges. Parce que … Parce qu’il était censé être là quand j’avais besoin tu vois ? Et en fait non. Alors que … Ca tenait à rien. Parce que l’amour c’est rien que du vent. Maintenant j’le déteste et …

Sa voix se brisa légèrement, la forçant à se stopper dans sa phrase. Elle avait tellement horreur de ce genre de mélodrames. Elle avait assez donné avec Adonis l’autre jour. Son regard se durcit légèrement, et elle pinça les lèvres avant de lâcher dans un souffle :

Ouai, l’amour c’est de la merde et ça existe pas.



L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 3 AayTf03
##   Mar 21 Mai 2019 - 14:06

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Je hoche la tête pour lui répondre, mais la sonnerie de mon téléphone me coupe l'herbe sous le pied. C'est quand même pratique, les livreurs de pizza Téléporteurs. Les pizzas dans les mains, je les pose sur le bureau avant de revenir m'asseoir à côté de la Sensitive. Et je l'écoute me parler d'amour. De pourquoi elle n'y croit plus. Petit à petit, au fur et à mesure que sa langue se délie, ses yeux se font un peu plus humides, un peu plus rouges. Son rire sonne faux, mais c'est compréhensible. Le sourire qui se dessine sur mes lèvres est triste, mais je soutiens son regard, hochant la tête en gardant le silence. Une fois qu'elle conclue, que sa voix se brise sur les derniers mots, je m'approche un peu plus d'elle pour la prendre doucement dans mes bras, et je commence à parler doucement dans son oreille, d'une voix qui se veut la plus calme et rassurante possible.

"Peut être que le prochain sauras tenir ses promesses, ses engagements... Je sais que c'est un peu bête, et que c'est totalement différent mais. Ici, tu vas pouvoir rencontrer des gens qui feront tout pour t'épauler, pour être là dans les moments difficiles. C'est l'occasion de prendre un nouveau départ."

Du coup, l'amour fait parti de son Vide. Enfin c'est l'impression que ça renvoie. Je reste un moment contre elle, silencieux, aussi longtemps que la décence le permet, avant de reculer doucement en souriant. Je sais pas quoi raconter, quoi dire de plus à propos de tout ça. Je sors mon paquet de cigarettes, le tendant à Eli avant d'en porter une à mes lèvres...

"Mphf. Tu sais... Peut être simplement que c'était pas le bon type. Je sais pas à quel moment il t'a abandonné, et pourquoi. Mais. Même les amis sont là, quand on a besoin de quelqu'un. Alors, s'il a été incapable d'être présent, c'est qu'il était moins qu'un ami. Ça pouvait pas être de l'amour, parce que l'amour c'est sensé être plus fort que l'amitié, nan? Je sais pas si mon raisonnement tient la route ou pas. Mais sans doute que c'était juste un con."

J'allume ma cigarette et inspire une grande bouffée de fumée, les yeux dans le vide, avant de reporter mon attention sur mon hôtesse. Je commence sérieusement à avoir faim, l'odeur de pizza remplaçant doucement celle du cannabis et de l'alcool, mais j'attends patiemment que la conversation prenne un tournant plus léger pour me relever et attraper les boîtes. Parce que la discussion est sérieuse, mine de rien. Et que manger en même temps ça me semblerait maladroit. Puis il reste encore le film à choisir.
En ligne##   Ven 24 Mai 2019 - 11:54

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 269
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Lorsqu’elle eut fini de parler, Elisha resta quelques instants la tête baissée, les yeux rivés sur le sol avec une expression dure dans le regard. C’était sa carapace. Paraître forte et en colère alors que son cœur n’était que tristesse et déception. Elle aurait pu rester ainsi sans bouger jusqu’à tomber de sommeil d’ailleurs, si Erik ne l’avait pas à nouveau prise dans ses bras. La brune ferma les yeux, partagée entre l’envie de se dégager et celle d’être réconfortée. Elle le laissa finalement la serrer contre lui, sans vraiment accompagner ses mouvements, telle une poupée de chiffon. Elle l’écouta lui dire qu’ici elle trouverait une nouvelle vie, de nouvelles connaissances, lui affirmer qu’elle pourrait prendre un nouveau départ. Elle haussa les épaules, sans pour autant lui répondre directement, refusant la cigarette qu’il lui tendait lorsqu’il cessa son étreinte.

Le blond continua ensuite son monologue, prenant le parti des amis cette fois-ci pour tenter de convaincre la jeune fille que c’était son ancien copain qui n’était pas le bon, et non l’amour qui était à proscrire. Elisha esquissa un sourire ironique, et tourna enfin la tête vers lui pour longer ses yeux dans ceux qu’elle évitait depuis quelques minutes.

L’amitié ? J’vais pas te dire c’que j’en pense non plus parce que j’sens que ça va te désespérer, mais de mon expérience personnelle ça vaut pas mieux. Et la famille, j’en parlerais même pas. Enfin si remarque. T’sais que c’était mon anniversaire le 1er mai. Bah maintenant j’sais officiellement que mes parents ont décidé de me jarter de leur vie. Enfin je le savais déjà mais là j’ai eu confirmation. Donc …

Elle serra le poing et pinça les lèvres. La tristesse et les larmes, elle les avait déjà sorties à Adonis le lendemain de son anniversaire. Là, il ne lui restait plus que la colère et l’indignation, qui se lisaient sur son visage comme dans un livre ouvert.

Donc toute forme d’amour c’est de la merde et ça vaut rien, vaut mieux pas trop s’attacher aux gens sinon tu vas souffrir.

Elle n’aurait peut-être pas du dire ça à Erik qui se trouvait avec elle pour la soutenir après l’avoir raccompagnée chez elle. Peut-être que lui, c’était quelqu’un de bien. Elle ne le connaissait pas assez pour le dire. Elle soupira et tenta de changer de sujet.

Enfin, après c’est c’que le me dis mais on choisit pas toujours alors bon … Vas-y, passe une pizza stp. Tu veux te mater quoi ?



L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 3 AayTf03
##   Dim 26 Mai 2019 - 5:47

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Je ne sais pas quoi répondre. Du début à la fin. Sa vision de l'amour dans son ensemble. De l'amitié. De la famille. Et elle ne m'aurait pas demandé de lui passer la pizza je serais resté silencieux encore un bon moment. Mais sa demande me sort de la sorte de torpeur dans laquelle la jeune Tonnerre m'avait plongé. Une fois que j'ai ouvert ma propre boite et croqué dans une part de pizza, j'arrive à lui répondre, d'une façon que je trouve certes moi même un peu maladroite, mais nécessaire.

"Je. Eh bien. Bon anniversaire, déjà... Tu aurais dû me dire, je t'aurai offert une conso..."

Je tente un petit sourire, mais j'enchaîne rapidement.

"En ce qui concerne les amis, je sais que j'ai la chance d'avoir pu garder contact avec certains de ceux que j'avais avant Terrae. Mais je m'en suis fait plein, ici. Vraiment. Des gens à qui je pourrais confier ma vie. Et je sais que certains pourraient aussi me confier la leur. L'amitié, c'est vraiment une histoire de confiance. Et il faut se serrer les coudes. Ensuite, pour la famille... Et bien. Je suis fils unique. Mon père est mort quand j'avais 4 ans. Et ce qu'il me restait de famille, c'était ma mère. Qui passait son temps à me crier dessus. À me taper dessus. À m'interdire de parler aux autres adultes. Et qui abusait de moi. Sexuellement, j'entends."

Mon regard se fait vide rien que de penser à cette partie de mon passé. Je me perds un instant dans mes pensées, et c'est la mine inquiète de la sensitive, qui doit sentir toutes les émotions mélangées que j'émets. De la rancune. De la colère. De la tristesse. De la haine. De l'incompréhension, et j'en passe. Un joli cocktail explosif. Enfin je reviens à moi et je continue.

"Alors voilà. La famille, je suis pas gâté non plus. Mais, peut être à la différence de toi, je n'ai jamais vraiment été seul. C'est bête à dire, mais ma chienne, mon bébé chien, c'est un peu comme ma petite sœur. Elle ne me juge pas, elle est là quand j'ai besoin d'affection. Et puis maintenant, j'ai Ipiu. Je pense que tu la connais. Une sensitive, comme toi. Master, tout ça. Elle est réellement comme ma famille, maintenant. Et je suis très heureux de cette situation. Je peux tout lui dire si j'ai besoin, elle m'écoute, me remonte le moral, me conseille quand j'ai besoin. Et j'essaie d'être autant là pour elle qu'elle l'est pour moi. alors tu sais... La famille, les amis, c'est un choix. Tu a la famille du sang, et celle du cœur. Les amis, les vrais, ceux sur lesquels on compte, ceux pour lesquels on compte, ce sont eux, notre vraie famille. Et je suis certain que tu trouveras des gens comme ça, ici. Des gens qui ne te veulent que du bien. Qui veulent te voir réussir. Te voir heureuse, épanouie. Apprends à faire confiance. C'est dur, je sais. Mais si tu es toujours sur la défensive, à ce point là, tout le temps. Tu vas passer à côté de beaucoup, beaucoup de chose. Ici, tout le monde a un bon fond, si tu te donnes la peine de creuser. Même ces dragueurs de Feux. Sinon ils seraient toujours triste dans leur vie, loin d'ici, avec leur Vide qui grandit jusqu'à finir par les dévorer. Tu as la chance de pouvoir repartir de zéro. De réapprendre à faire confiance. À... Je mh. Tu vas pouvoir créer des liens avec les gens. Toutes sortes de liens. Complices. Amicaux. Peut être plus charnels. Des rivalités. Plein de choses. Vraiment. Donne une chance à cet endroit. Donne toi une chance."

Être négatif, c'est certainement pas un solution, j'en suis persuadé. Et mon message plein d'espoir, j'espère juste que ça ne va pas la saouler. Je souris, d'une oreille à l'autre, et je reporte mon attention sur la part de pizza dans ma main, qui, si j'avais continué un peu plus aurait fini froide.

"Mais du coup euh. Je sais pas. Tiens, y a pas le dernier Avengers qui est sorti y a pas longtemps? On devrait pouvoir le récupérer en streaming facilement. À moins que tu ne l'ai déjà vu?"
En ligne##   Mar 28 Mai 2019 - 10:11

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 269
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Elisha attrapa la boîte qu’Erik lui tend et l’ouvre. Le délicieux fumet de pizza envahit ses narines tandis qu’elle se saisit d’une part avec envie. Dire qu’elle avait faim serait mentir : cela faisait longtemps qu’elle ne connaissait plus cette sensation. Mais la pâte garnie de fromage lui faisait terriblement envie, aussi croqua-t-elle avidement un morceau. Elle savait qu’elle ne pourrait pas en manger beaucoup, autant en profiter tant qu’elle était chaude. Le blond en fit de même, avant de lui répondre maladroitement. Elle haussa les épaules.

Nan, j’ai fait exprès de pas trop en parler, j’aime pas le fêter. Et puis, là tu m’offres une pizza, t’as qu’à dire que ça compte.

Erik entama ensuite un long discours sur la notion d’amitié et de famille. Il commença par lui expliquer à quel point ses amis étaient importants pour lui, ajoutant que l’amitié était surtout une histoire de confiance. La brune pensa que justement, avoir confiance aveuglément en une poignée de personnes, c’était prendre le risque de recevoir un couteau en plein cœur. Elle ne le savait que trop bien. Cependant elle n’exprima pas son opinion, car le jeune homme continua son histoire en abordant le sujet plus que délicat de sa famille. Le regard d’Elisha se fit de plus en plus surpris et attristé, jusqu’à ce qu’il finisse par lâcher que sa mère abusait de lui.

Elle ne savait pas comment réagir. Elle voyait bien le regard vide d’Erik, elle sentait sa colère, sa frustration, sa tristesse … Toutes ses émotions qui tourbillonnaient à l’intérieur de lui tandis qu’elle ne pouvait qu’en être la simple spectatrice. Aucun mot n’aurait pu apaiser tout cela. Alors elle posa simplement sa main sur la sienne. Un geste certes en apparence anodin, mais très important pour elle, car elle avait pour principe d’éviter tout contact physique sauf en cas de nécessité. Et si les émotions d’Erik arrivaient déjà jusqu’à elle quand elle ne le touchait pas, une fois les deux mains en contact tout fut décuplé. Des larmes commencèrent à monter aux yeux de la brune. Elle avait envie de hurler, de tout jeter contre les murs, de s’effondrer sur le sol, d’insulter la terre entière. Mais elle ne le lâcha pas pour autant. Gardait-il vraiment tout cela au fond de lui, ou était-ce le fait d’en parler qui avait réveillé ces émotions … ? Il était fort probable que toute cette histoire ait joué un rôle dans le Vide du jeune homme.

Erik revint à lui, et au milieu du tourbillon d’émotions qui s’agitaient en lui, une pointe d’espoir et d’optimisme émergea, qui grandissait au fur et à mesure qu’il parlait de ses amis, de sa famille de cœur comme il disait. Elisha retira sa main. Elle ne voulait pas ressentir ça … Pas maintenant. Elle l’écouta, le regard un peu froid. Et quand il eut fini, elle esquissa un sourire.

Je sais que je suis sur la défensive. J’y peux rien, j’suis comme ça. Mais … faut du temps je suppose. Du temps et de la volonté. J’ai ni l’un ni l’autre. Pourquoi tu crois que j’mange plus ? Alors … Ouai je sais faut garder la tête haute blablabla … Bah c’est ce que j’ai fait en acceptant de venir ici, sinon je me serais laissée crever dans un caniveau. J’compte pas me laisser abattre. Parce qu’à côté de gens comme … comme toi … Mes problèmes c’est de la merde.

Elle lui jeta un regard désolé. Parce qu’elle était incapable de réagir mieux que cela. Parce qu’elle était triste pour lui, et qu’elle savait à présent ce qu’il ressentait. Puis elle ajouta :

Mais je veux pas tout oublier, tout apaiser non plus. Sinon je ne serais plus moi. Tu comprends… ?

Elisha finit sa part de pizza et en attrapa une deuxième. Ce serait sa dernière. Cette pizza risquait de rester dans son frigo quelques jours. Au moins, ça lui permettrait d’économiser des sous. Elle hocha la tête quand Erik proposa Avengers, et se leva pour attraper son ordinateur, avant de chercher le streaming. Puis, le temps que le film charge un peu, elle disparut dans la petite salle de bain avant d’enfiler son pyjama, un T-shirt trop large et un petit short noir. Comme ça, si elle tombait de fatigue, ce n’était pas très grave.

Vas-y, met-toi à l’aise pour le film. J’pense j’vais me mettre sous la couette perso, tu m’as totalement crevé …


Joignant le geste à la parole, elle s’affala contre ses oreillers avant de remonter la couette sur ses jambes.


L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 3 AayTf03
##   Jeu 30 Mai 2019 - 4:43

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Quand elle pose sa main sur la mienne, je sais très bien qu'elle se bouffe mes émotions, mes ressentis, mais je continue à parler. Je continue à parler jusqu'à n'avoir plus rien à dire. Et c'est elle qui vient rapidement rompre le léger silence qui s'est installé.

"Tes problèmes, c'est pas de la merde. Tes problèmes font que tu es ici. Il n'y a pas de degrés, dans la peine. Pas de niveaux dans l'horreur. Et ces problèmes, qui sont les tiens, tu es ici pour passer au dessus, pour te reconstruire. Tu seras toujours toi même. Et même si tu voulais les oublier, tu ne pourrais pas. Parce que oui, ils sont inscrits en toi, dans ton identité. Mais si, tu as le droit de les apaiser. Tu as le droit d'aller mieux. Ça me ferait plaisir, que tu ailles mieux... Tu mérites d'aller mieux. Merci d'avoir écouté mes problèmes, et je te promets de garder les tiens pour moi, ne t'en fais pas. Vraiment, ton Vide est tout aussi important et grave que le mien. Sinon tu ne serais pas dans cet état."

Je marque un léger temps de pause, le temps de manger un morceau de pizza, et j'enchaîne alors qu'elle se lève pour se diriger vers la salle de bain.

"Et ne t'inquiètes pas. Ce que tu as senti émanant de moi. C'est seulement quand j'y pense, que ça remonte. Et encore. La plupart du temps j'arrive à le contrôler. Mais je n'ai pas voulu faire cet effort, cette fois. Tu as toi aussi le droit d'être triste, déçue, de te sentir perdue ou même d'être en colère."

Quand elle ressort en pyjama de la salle de bain, je lui souris, mon regard allant se perdre un instant sur ses jambes nues et si minces. C'est vrai qu'elle est maigre, mais pourtant, je ne peux m'empêcher de la trouver mignonne, vêtue ainsi. Et quand elle me dit de me mettre à l'aise, je me sens un peu pris au dépourvu, maintenant que les effets de l'alcool et le cannabis commencent à diminuer. J'ai demandé à rester ici pour la nuit, mais je n'ai rien à mettre pour dormir. Enfin, ça ne change pas de d'habitude, mais d'habitude je dors seul, ou avec Abe, alors...

"Je- Mmh. Ça te dérange si je me mets en caleçon? Je t'avoue que j'ai pas l'habitude de dormir en pyjama et puis de tout façon j'aurais pas eu le temps de le prendre avec moi."

Elle hoche la tête et je me lève rapidement, retirant t-shirt et pantalon, avant de venir me glisser sous la couette avec elle, m’accaparant un des oreillers pendant que défile le fameux générique Marvel. Le fait d'être dans le lit d'une jeune fille, à côté d'elle sous la couette à regarder un film est quelque chose de nouveau, pour moi, qui opté généralement pour le cinéma grâce au job d'Abe, ou alors le canapé avec un plaid, et la situation qui était un peu plus tôt plus qu'ambiguë me perturbe aussi un peu. D'une voix hésitante, j'ouvre la bouche alors que le film s'apprête à commencer.

"Si euh. Comment dire... Si jamais tu veux venir contre moi, ou si pendant la nuit je te gêne, ou n'importe quoi bah. Fais comme chez toi hein, y a pas de soucis. Et promis, sauf si tu y tiens je me retiens de t'embrasser."

La fin m'a échappé. Et je n'ose pas me tourner vers elle, faisant semblant d'être happé par la scène d'ouverture. Pourquoi j'ai dit ça. En plus... C'est gênant, un peu. Presque malaisant.
En ligne##   Mar 4 Juin 2019 - 12:13

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elizabeth
► Rencontres ♫♪ :
Elisha Frost
Messages : 269
Date d'inscription : 11/11/2018
Emploi/loisirs : Elever des châtons

Merci loi de Murphy ...

Erik & Elisha

Erik avait raison, dans le fond. Il n’y avait pas de degrés dans la peine ou dans l’horreur. Pourtant elle ne pouvait pas évincer ce sentiment qu’elle n’avait pas le droit de se plaindre à côté de personnes qui avaient connu bien pire. Mais elle se contenta de hocher la tête à ses mots, car elle comprenait où il voulait en venir. Elle aurait d’ailleurs probablement tenu le même discours à un ami en détresse. A quelques détails près …

Oh, ne me dis pas que je mérite quoi que ce soit Erik, on se connait pas si bien que ça. Mais, de rien écoute, j’allais pas te jeter dans le couloir de toute façon. ‘Puis on dirait peut-être pas comme ça mais écouter les gens j’trouve ça important. Mais je fais ça que avec les gens que j’aime bien hein, y a pas marqué Mère Theresa non plus.

Elle sourit. Elle voulait lui montrer qu’elle ne l’avait pas écouté par pitié ou juste parce qu’il avait l’air d’en avoir besoin, mais bien parce qu’elle l’appréciait sincèrement. Elle secoua ensuite la tête lorsqu’il lui dit de ne pas s’inquiéter pour les émotions qu’elle avait pu capter en lui.

Je m’inquiète pas. C’est pas mon genre … Et puis, t’as l’air de pas trop mal gérer en général donc j’ai pas à m’en faire.

Elisha haussa les épaules et disparu dans la salle de bain avant de revenir en pyjama. Erik lui ne put en faire autant : il n’avait pas vraiment prévu de passer la nuit ici. Elle secoua la tête quand il lui demanda si ça la dérangeait qu’il dorme en caleçon, lui signifiant que non, pas spécialement. La brune n’avait pas vraiment la même notion de pudeur que la plupart des gens, et elle voyait rarement l’aspect malaisant ou gênant des situations de ce genre. Elle lui adressa même un bref sourire lorsqu’il vint la rejoindre sous la couette pour regarder le film. La phrase qu’il dit ensuite, en revanche, la mit légèrement mal à l’aise. Il n’avait pas l’air mieux qu’elle, puisqu’il esquivait soigneusement son regard.

Je … Ouai encore heureux que je fasse comme chez moi, puisque C’EST chez moi, baka ! Mais … Ouai nan évite, je tiens pas spécialement à t’embrasser là, j’ai moins d’alcool dans le cerveau.

Et parce que si elle l’embrassait maintenant, devant un film, ça signifierai plus qu’un simple baiser lors d’une soirée. Et elle n’en avait vraiment pas envie. Fallait pas déconner non plus. Cependant, elle lui était reconnaissante de lui tenir compagnie, alors elle murmura :

Mais … Merci d’être là …

Le film se poursuivi, mais déjà la musique d’ambiance mêlée à l’alcool et à l’herbe faisait somnoler la demoiselle. Elle ne tarda pas à tomber dans les bras de Morphée, laissant aller involontairement sa tête sur l’épaule de son voisin, un doux sourire sur les lèvres.


L'important dans la vie, c'est de participer ♥️♥️
Merci, loi de Murphy ...  - Page 3 AayTf03
##   
Contenu sponsorisé

 

Merci, loi de Murphy ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3