Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dire la bonne aventure
##   Mar 21 Mai 2019 - 14:42

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa


Aujourd’hui, l’inspecteur Yamada avait revêtit sa plus belle casquette d’inspecteur – c’est une manière de parler, Senri n’a pas un crâne à chapeau. Aujourd’hui était le jour de l’investigation. Le jeune Senri avait appris un peu plus tôt dans la semaine l’existence d’une femme, capable de voir l’avenir. Il avait de suite était intrigué, ayant toujours pensé – avec regret – que la divination était l’affaire de charlatan en tout genre, mais, s’il avait bien apprit une chose en venant à Terrae, c’est que tout était possible.

L’inspecteur Yamada avait donc reprit du service et enquêtait maintenant sur cette mystérieuse femme. Lorsque l’inspecteur Yamada entrait en scène, il ne voyait que son objectif, ce qui expliquait pourquoi il avait absolument omis l’hypothèse que le don de voyance pouvait être lié à l’une des affinités de Terrae. Non, pour l’inspecteur Yamada, Ombre Soubagamousso était la seule capable de voir l’avenir de Senri. Et à pouvoir répondre à ses doutes, mais surtout, à sa curiosité.

L’enquêteur s’était levé à l’aurore pour prospecter, il avait appris le nom d’Ombre via la première discussion qu’il avait entendu. Il s’en était servi pour apprendre à quoi elle ressemblait. Une femme ivoirienne, cheveux bouclés, bruns. La description était sommaire mais suffisante. Il avait ensuite appris quel genre de personne elle était. Un élément ressortait plus que les autres, c’était quelqu’un aimant raconter des histoires. Il déduisit rapidement qu’elle devait fréquenter les clubs « artistiques ».

Affublé d’une perruque et d’une fausse moustache ne trompant personne, il s’était rendu au bureau d’inscription des clubs et en avait demandé la liste, il y figurait aussi les noms des membres. Il avait vu le nom qu’il cherchait. Orthographier différemment cela dit. « Afya » avait remplacé « Ombre » sur les feuilles d’inscriptions. Heureusement, le nom de famille de la jeune femme ne passait pas inaperçu. Personne ne pouvait tromper l’inspecteur Yamada.

Au terme de cette enquête minutieuse, l’inspecteur découvrit non seulement que lui et celle qu’il filait avaient des connaissances communes en les personnes de Jumily et d’Amy, mais aussi les clubs auxquels Ombre était inscrite. Coup de chance, aujourd’hui était le jour du club d’écriture !

Ni une, ni deux, l’inspecteur fila à la bibliothèque. Son œuvre était achevé, Senri n’avait plus qu’à attendre la fin du club.

Pour se faire, il s’était glissé au fond de la bibliothèque, un manuel d’anatomie sportive cachant un shojo sur la table. C’était l’histoire d’un garçon qui, après avoir été sublimé par la beauté d’une camarade de classe, enquêtait sur ses activités pour provoquer des rencontres. Senri dut finir le tome pour se rendre compte d’une chose ; c’était exactement ce qu’il faisait !

Il devint soudainement rouge, son cœur s’emballa tandis qu’il visualisait la fumée de la honte émaner de son crâne comme dans ses œuvres favorites. Il n’avait pas du tout ce genre d’intention ! Ce n’était que fortuit ! Son but était infiniment plus noble… Il voulait juste savoir si la divination était possible… Et peut-être apprendre la nature de son affinité, certes.

Ses pérégrinations intellectuelles le vidèrent de son énergie. Il tomba la tête la première dans ses livres – le manuel et le shojo. L’heure où le club se terminerait approchait, il devait vite se reprendre. Il se redressa, écarta les bras et frappant son visage de ses deux mains, bousculant et remettant ses pensées en place.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa


Dernière édition par Senri Yamada le Ven 28 Juin 2019 - 0:39, édité 1 fois
##   Mar 21 Mai 2019 - 19:44

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 449
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Revenir au club d’écriture n’avait pas été facile, bien au contraire. Ces derniers temps elle oscillait entre le besoin de compagnie et le rejet de cette dernière. Seule Ariana semblait trouver grâce à ses yeux, elle était malgré-elle la seule personne que l’ivoirienne ne rejetait jamais.

Beaucoup de choses l’avaient perturbée ce printemps. Elle aurait pu prétexter que tout avait commencé avec sa visite à l’université, mais elle ne se cherchait pas d’excuses de la sorte… Et pourtant, parfois encore elle sentait la sensation désagréable de ses mains sur ses bras, elle se forçait à penser à autre chose comme elle l’avait toujours fait. Seulement en cuisine c’était bien moins agréable ces derniers temps, l’ambiance était plus que tendue. C’est à peine s’ils échangeaient trois mots avec Baxter. Elle était en colère, tellement en colère contre lui, il s’était fait du mal et elle ne savait comment le pardonner.

Durant l’hiver elle avait fui l’écriture pour essayer de vivre. Elle regrettait maintenant d’avoir trop vécu en trop peu de temps alors elle se replongeait dans l’écriture. La feuille blanche ne régnait plus en maitresse incontestable et elle couchait à nouveau nombre d’histoires sur le papier. Elle essayait de canaliser ainsi sa peur et sa colère.

Elle était donc revenue au club d’écriture après un trimestre d’absence. Il y avait des nouveaux qui ne la connaissaient pas et des anciens qu’elle salua de loin en s’asseyant en retrait avec son stylo plume et son carnet. Le thème ne la déçut pas, et elle écrivit sans échanger une parole avec quiconque pendant toute la séance. Elle échangea cependant quelques paroles avec Selvi en sortant lui demandant des conseils de lecture comme souvent. A ce moment du récit je dois faire une pose pour demander à Selvi ce qu’elle lui conseillerait je reviens. C’est donc le Tour du monde en quatre-vingts jours qui lui fut conseillé cette fois-ci, histoire d’initier à Jules Vernes. La bibliothécaire trouvait toujours des romans qui lui plairaient. Elle était fabuleuse.

Elle s’engagea donc dans la bibliothèque pour partir au rayon roman d’aventure… Ne calculant absolument pas le semi-chauve mal déguisé assis plus loin…. Déso gars, quand elle a une idée en tête rien d’autre n’existe.


Dire la bonne aventure  Fyfy10
##   Jeu 23 Mai 2019 - 8:58

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa


Pendant que Senri était occupé à se donner des baffes, le cours d’écriture venait de se finir. Et coup du sort assez amusant, une jeune femme correspondant aux informations que Senri avait recueillit venait tout juste d’emprunter une allée à proximité de l’emplacement.

Il avait toujours le visage marqué de ses doigts quand elle entra dans son champ de vision et qu’il écarquilla les yeux. Il se concentra à nouveau sur son objectif premier ; la diseuse de bonne aventure ! Ou la voyante... Senri avait beaucoup de mal à s’y retrouver avec les différents noms qu’on donnait aux gens capable de lire l’avenir. Ignorant ces problématiques, il retira sa perruque et arracha sa moustache – non sans retenir un couinement discret et viril. Il fourra les accessoires ainsi que son manga dans un sac noir qu’il jeta sur son dos après s’être levé.

Le manuel sous le bras, il inspira longuement. Il n’avait pas pris le temps de se débarrasser de sa tenue d’inspecteur, il portait donc un pantalon noir relativement fin et une chemise blanche absolument pas repassé, les manches étaient remontées jusqu’à ses avants-bras par des ourlets maladroits. C’était basiquement, son ancien uniforme de classe qu’il portait pour aller en cours. Au détail près, qu’il avait troqué la cravate pour un nœud papillon bon marché – donc, de piètres qualités.

Après avoir suffisamment rassemblé son courage, il s’avança vers la demoiselle qui avait l’air de chercher quelque chose. Il avait une boule dans le ventre à l’idée d’aborder une inconnue ainsi. Surtout qu’elle semblait occuper. Et puis, il y avait l’histoire de ce foutu manga ! Quel genre d’idée ça lui mettait dans la tête… Ce n’était pourtant pas son genre d’être aussi gêné. L’air renfrogné, il s’apprêtait à partir, quand il entendit une voix.

-Hey. C’bien toi Ombre ?

C’était la sienne. Il avait parlé rapidement, mâchant quelques syllabes au passage. Parler familièrement était la seule chose dont disposait Senri pour gérer son stress. Cela étant, il avait déjà eut assez de problèmes ici, en un très cours laps de temps, à cause de son caractère de cochon. Aussi, il chercha à se rattraper en levant une main comme salut et osa même un sourire, qui était plus témoin de sa gêne qu’autre chose.

-J’espère que je te dérange pas, je voulais te demander.

Il marqua une pause, en plein milieu de sa phrase. Un silence étrange eut le temps de s’installer avant que d’autres mots ne s’extirpent difficilement de la bouche de Senri.

-Tu peux vraiment voir l’avenir ?

Là, le visage de l’adolescent changea légèrement. Adoptant une expression plus curieuse, peut-être un peu moins intimidante.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa


Dernière édition par Senri Yamada le Ven 28 Juin 2019 - 0:43, édité 1 fois
##   Ven 24 Mai 2019 - 12:43

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 449
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

« Non, Ombre c’est la traduction bizarre de mon prénom par la puce traductrice. »

Elle n’a jamais eu conscience de l’origine de son prénom. Elle s’était retournée vers l’inconnu et lui avait répondu en murmurant pour ne pas rompre le silence de la pièce avant de le détailler. Elle ne lui avait pas rendu son salut mais l’avait fait pour son sourire.

Il faisait plus ou moins sa taille et avait les cheveux ras, des yeux gris éclaircis par les néons de la bibliothèque comme ils le seraient par la lumière naturelle. Elle ne le connaissait pas et c’était visiblement réciproque vu qu’il s’était trompé sur son prénom comme le faisaient souvent les inconnus. C’était étrange et pourtant devenu coutumier avec le temps. Elle se demanda s’il était un nouveau du club de lecture auquel elle n’aurait pas fait attention.

Pourtant son accoutrement était notable, surtout cet affreux nœud papillon qui lui élargissait disgracieusement le cou. Il avait un cou a cravate, pas à nœud papillon. Seulement Afya n’avait nulle conscience de ce genre de détail vestimentaire et se contenta de lui faire face attendant de voir quelle raison l’avait poussé à l’aborder. Elle fut presque un peu déçue de la suite de la conversation. Déjà la réponse était évidente, ensuite il aurait pu poser la question à n’importe laquelle des personnes présentes à Terrae  et savoir que l’on pouvait voir dans l’avenir. S’il venait l’aborder elle c’est qu’il devait y avoir autre chose, pourtant elle ne l’encouragea pas en ce sens et se contenta de répondre sobrement et sans ciller.

« Oui. »

Question idiote réponse idiote comme dirait ma mère. Elle inclina légèrement la tête sur la droite, demandant silencieusement si c’était tout. La curiosité n’était pas feinte, et la fine jeune femme n’avait pas besoin de la dissimuler. Elle attendait patiemment la suite. Elle n'avait pas été intimidée par le jeune homme le moins du monde, en effet il lui en fallait plus, et la bibliothéque était un lieu sûr et rempli de personnes ce qui était on ne peut plus sécurisant.


Dire la bonne aventure  Fyfy10
##   Sam 25 Mai 2019 - 17:21

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Les ongles de Senri creusait continuellement la peau de son crâne tandis que son regard se faisait fuyant. Il se sentait affreusement honteux, d’une part à cause du nom qu’il avait mal prononcé et de l’autre, par la réponse expéditive de la jeune femme. Il se sentait écrasé par le regard, pourtant neutre de la jeune femme. Le visage de Senri se crispa, marquant plus explicitement sa honte.

-Désolé pour avoir mal prononcé ton nom. Comment je dois t’appeler du coup ? Moi, c’est Senri.

Il ne l’avait toujours pas regardé. Il mordait compulsivement sa lèvre quand il ne grattait pas l’arrière de son crâne.

-J’aimerais savoir si… si tu…

Sa honte s’intensifia à mesure qu’il essayait de parler. Demander ce genre de chose, ce n’était pas trop bizarre ? Peut-être qu’elle le prendrait mal ? Il chassa ces pensées en expirant légèrement. Maintenant qu’il avait commencé il ne pouvait plus reculer.

-Je suis venue te voir pour connaître mon avenir !

Cette fois-ci, il était parvenu à regarder la jeune femme dans les yeux. Sa main qui s’évertuait à creuser son crâne était retombée contre son corps. Sa bouche s’étirait en un sourire gêné, dévoilant sa dentition. Il se sentait obligé de rajouter quelque chose, pour expliquer son engouement et ses motivations. Il reprit une expression un peu plus sérieuse, tentant de fermer son visage pour ne pas laisser transparaître sa gêne – au mieux il avait l’air constipé.

- J’suis novice et j’ai envie de savoir ce que Terrae me réserve et puis…

Il détourna à nouveau le regard ayant honte de ce qu’il allait bientôt dire.

- Prédire le futur, c’est... Intriguant. C’est quelque chose à expérimenter, je pense. Et j’ai entendu dire que tu étais la personne à voir pour ça.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Dim 26 Mai 2019 - 10:20

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 449
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Elle n’eut pas le temps de songer ne serait-ce qu’à lui demander son prénom, pas l’envie non plus pour l’instant il fallait dire qu’il le lui livrait déjà. Elle préférait sans doute que les gens restent des inconnus qui ne puissent l’atteindre pour l’instant. Elle n’essaya pas de retenir ce prénom qui pourtant par sa simplicité se fraya un chemin dans son esprit.

« Retire ta puce. »
lui indiqua-t-elle tout en désignant son oreille.

Certaines choses ne s’expliquaient pas bien avec la magie des lieux. Du moins n’y trouvait-elle pas de sens. Le fait que la puce traduise un nom qui n’avait jamais eu de sens que pour sa mère en faisait partie. Chose d’autant plus étrange que tout le monde n’entendait pas son prénom de la même manière. Elucider ce fait semblait complexe, et particulièrement inintéressant aux yeux de l’ivoirienne. Une fois que le jeune homme se fut exécuté elle dit simplement :

« Afya. »


Puis elle lui fit signe de remettre de remettre sa puce. Il se mordit la lèvre et commença une phrase qu’il ne finit pas. Il avait quelque-chose à lui demander et cela ne l’enchantait guère. Elle ne silla pourtant pas, le regardant droit dans les yeux alors qu’il cherchait ses mots. Une fois qu’il les eut prononcés un demi-sourire naquit sur ses lèvres. Ce n’était pas la première fois qu’on lui demandait ce genre de choses, et certes pas la première qu’elle refusait. Les gens voulaient souvent voir leur futur sans vouloir savoir ce qui leur arriverait si cela ne collait pas avec leurs attentes. Elle ferma cependant les yeux et fit mine de réfléchir.

« Tu ne vas pas apprécier ton futur, une personne va refuser de te répondre et tu ne devras pas insister. »

Elle avait mis cette technique au point avec Bax… Non décidément là elle n’avait pas envie de penser à lui. Elle se força donc à faire plier son esprit pour ne pas simplement anvoyer bouler le prénommé Senri.

« Tu sais c’est pas drôle de savoir ce qui va t’arriver, ça t’enlève toute la saveur. Attends ton initiation, c’est beaucoup plus sympa. »


Dire la bonne aventure  Fyfy10
##   Mer 29 Mai 2019 - 16:02

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Senri fut surpris par la demande de la jeune femme, mais il s’exécuta. Le visage confus. Sans la puce traductrice, il entendit clairement le nom de la jeune fille. L’accent de cette dernière était un peu compliqué à comprendre pour quelqu’un comme Senri qui n’avait jamais rien entendu d’autre que du japonais et de l’anglais mal prononcé. Néanmoins, ce nom raviva le souvenir de la liste des clubs. Son nom se disait donc Afya. Enfin, c’est ce qu’il espérait. Senri acquiesça pour dire qu’il avait saisi avant de remettre la puce traductrice à sa place comme lui avait indiqué la jeune femme.

Puis, après qu’il se soit couvert de honte, la dénommée Afya commença à réfléchir. Senri ne put empêcher son visage d’exprimer la curiosité. Ses yeux écarquillés, la mine sérieuse, les mains entremêlées. Il était littéralement pendu aux lèvres de la voyante présumée. Quand elle délivra sa « prédiction », les yeux de Senri s’écarquillèrent encore plus – ses yeux menaçaient de s’extirper de leurs orbites et de rouler sur le sol – tandis que sa bouche s’entrouvrait de surprise.

-Qui ça ?!

L’adolescent était naïf lorsqu’il était enthousiaste, il n’avait pas eut le réflexe de saisir l’ironie. Il n’avait pas l’habitude que l’ironie soit utilisée pour ménager plutôt que pour moquer. Mais les mots qui suivirent firent cependant redescendre l’enthousiasme du garçon et lui fit douter de la véracité des propos précédent. En plus, ça manquait de spectacle, il était presque déçu.

Il baissa les yeux et se gratta l’arrière de la tête, relativement ennuyé par ce qui ressemblait à un refus de la part de la demoiselle.

-Eh bien… C’est juste que c’est un peu difficile de s’intégrer ici quand on sait pas vraiment ce qu’on est.

Il avait dit ça de manière étonnamment fluide. Il releva vers la jeune femme un visage qu’il s’efforçait de garder impassible.

-Je voulais juste me préparer à ce qui m’attendait et rencontrer ceux qui seront mes « camarades ».

Il ne savait pas comment exprimer sa pensée. Il était simplement déterminé à aller vers de nouvelles personnes et vu qu’il n’avait pas beaucoup d’expérience dans ce domaine, il préférait rencontrer des gens qui partageraient quelque chose de fort avec lui. Comme un pouvoir.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Mar 4 Juin 2019 - 19:12

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 449
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Elle ne s’accorde même pas un sourire amusé quand son ironie passe au-dessus de la tête rasée du jeune homme ; elle ne voudrait pas se montrer méchante. Ce n’est qu’un sourire énigmatique qui s’étire sur ses lèvres. Comme quoi, tout arrive, Afya qui se paie la tête d’un inconnu… Ou du moins qui profite de la naïveté d’autrui pour ne pas avoir à utiliser son pouvoir, elle le fait sans malice ne souhaitant nullement abuser de Senri mais seulement se tenir éloigné des ennuits. Cependant nous avons loupé une information capitale, le fait qu’elle puisse flouer un inconnu implique qu’il y ait à Terrae plus naïf qu’Afya et j’avoue que j’en doutais. Son sourire s’attendrit cependant quand il lui explique pourquoi il veut savoir.

« La question n’est pas ce que l’on est mais qui tu es, savoir quelle est ton affinité ne te définiras pas et je ne tenterais pas de le faire non plus. C’est tes réponses qui comptent pas les miennes. »

Elle essaie de ne pas être vexante mais il faut avouer qu’avec le temps elle a commencé à parler comme tous les voyants semblent le faire : par énigmes. Elle ne le fait pas même exprès, c’est le genre de choses qui ne s’apprennent pas.

Par curiosité elle jette cependant un discret regard sur les semaines à venir du jeune homme, allant jusqu’à son initiation en un battement de cils. Tonnerre. Le pauvre. Il vaut mieux qu’il découvre par lui-même…

Elle n’aime décidément pas être l’oiseau de mauvaise augure. Sans doute que ses dernières mésaventures avec Baxter lui ont fait oublier toute la douceur qu’elle pouvait ressentir au côté d’Asbjorn. Remarque à ses yeux c’était bien lui l’exception qui confirmait la règle, elle avait toujours trouvé l’exubérance de ces derniers stressante… Plus que stressante, leur énergie et leur luminosité était trop intense pour la petite ombre.



Dire la bonne aventure  Fyfy10
##   Sam 8 Juin 2019 - 11:07

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Senri pencha légèrement la tête sur le côté en écoutant les paroles de la jeune femme. Une moue perplexe prit place sur son visage tandis qu’il essayait de comprendre le sens profond de chacun des mots de la jeune femme. Comparé à elle, Arash était plus compréhensible. Néanmoins, elle avait posé le doigt sur quelque chose qui avait fait poindre une pique de tristesse et de culpabilité dans le cœur de Senri.

Être-lui même, hein ? Il avait plus ou moins saisit que la découverte de son pouvoir était étroitement liée à sa façon de voir les choses et de les assimiler. En outre, ça touchait à ce qui l’avait menée ici. Il s’était toujours acharné à se démarquer pour ne pas se perdre dans la foule. Et maintenant il voulait se fondre dans un groupe ? La facilité n’avait jamais été de son côté. Aucune raison que ça change.

Ses yeux s’illuminèrent soudainement. Elle avait vu quelque chose et elle cherchait à lui dire comme ça ! Il ne devait pas chercher à se trouver une zone de confort, il devait faire du monde sa zone de confort ! Posant les mains sur ses hanches, il prit une grande tasse de courage – façon romanesque de décrire une respiration.

-Je crois que je comprends ce que tu veux dire ! Je dois pas utiliser d’excuse pour être tout seul.

L’ennui, c’est que les interactions qu’il avait avec les autres individus du genre humain se déroulaient rarement autrement que par des insultes et des coups dans le visage. C’était une première pour Senri d’aller vers quelqu’un.

Il ne pouvait pas juste demander à quelqu’un de devenir son ami. Comment faisaient-ils dans les manga ? Ils avaient souvent un coup de pouce du destin, il faut dire. Cela étant, la jeune femme était capable de le lire, ce fameux destin. Lire… lire… C’est là que Senri eut comme une illumination. Il était dans une bibliothèque après tout et on disait bien « lire l’avenir », il ne pouvait pas y avoir de coïncidence dans tout ça !

-Tu connais beaucoup de livre ? Je suis sûr que si tu me donnes des indices sur le futur, je peux trouver la réponse dans un livre ! Comme ça, c’est aussi comme si je découvrais ? Comme un jeu de piste !

C’était absolument capillotracté et hors de propos, mais dans l’esprit de Senri tout faisait sens et s’emboîtait correctement. Il était plus facile d’imaginer des choses que de les expliquer ; il n’y avait pas de meilleure manière de résumer la situation actuelle.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Dim 9 Juin 2019 - 19:27

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 449
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Ce n’est pas ce qu’elle a voulu dire, c’est ce qu’il a voulu en tirer. La différence est minime sans être insignifiante, pourtant elle ne le corrige pas. Elle le laisse faire ses propres déductions l’observant en silence d’un visage neutre. Ses grands yeux lunesque essayent de savoir quand la conversation prendra fin, cherchant une expression la déliant de ses obligations polies. Elle n’aime pas parler à la bibliothèque ne se trouvant alors pas à sa place. Certes certains endroits du bâtiment le permettaient comme la salle où se réunissait le club d’écriture… Mais ce n’était pas le cas des rayonnages et bien qu’elle parle toujours en murmurant elle ne se sent pas à sa place lorsqu’elle le fait.

Elle mit un instant à comprendre sa proposition, il lui demandait un indice. Un indice de façon détournée… Il pourrait y voir ce qu’il y voudrait et finalement ne pourrait l’incriminer pour cela. C’était sans doute pire à y réfléchir. Pourtant elle réfléchit en quel livre elle pourrait trouver des indices discrets. Le premier qui lui vint à l’esprit fut Frankenstein ou le Prométhée moderne pour son évènement déclenchant. Au vu du contenu de cet ouvrage centré sur la vengeance, elle se dit que ce n’était peut-être pas une bonne idée. Son choix se porta alors naturellement sur les contes des grecs qu’elle avait tant aimé, Zeus était un sacré coureur mais il restait le dieu du tonnerre, puis il y avait Déméter pour les terres, Poséidon pour les eaux, Eole pour les airs et Héphaïstos pour les eaux. Il pourrait y voir ce qu’il y voulait. Encore une fois elle se reprit, elle ne pouvait pas faire cela. Ce n’était pas correct. Elle fit non de la tête.

« Et si on allait plutôt se promener et que tu me racontais qui tu es et qui tu veux être plutôt ? C’est bien plus intéressant que de se renseigner sur un toi qui n’existe pas encore. »


Dire la bonne aventure  Fyfy10
##   Jeu 13 Juin 2019 - 21:27

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Visiblement, l’idée qu’avait proposée Senri ne plaisait pas beaucoup à Afya. Elle avait mis un certain temps avant de répondre par la négative. Pour Senri qui faisait, pour une fois, l’effort de s’ouvrir aux autres, il pensait - naïvement - que sa seule bonne volonté suffirait à avoir une discussion riche et fluide. Malheureusement, il avait toujours été confronté à des situations confortables, avec des gens avec qui il avait des centres d‘intérêts communs. Là, le seul point commun entre l’Ivoirienne et lui, c’était certainement leur présence dans cette bibliothèque. Autant dire que comme sujet de conversation, c’était maigre.

D’autant qu’il ne se voyait pas dire, «Je suis venu ici, car je savais que tu y serais, j’ai enquêté sur tes activités. » C’était totalement une attitude de stalker, même Senri était capable de savoir que c’était limite au niveau de la moralité. Il pensait à l’antagoniste cliché des shojos qu’il avait l’habitude de voir. Cette pensée suffit à lui faire monter le rouge aux joues.

Tout ça pour dire, que l’adolescent n’avait aucune idée de comment interpréter les réactions d’Afya et ne pouvait donc même pas, se poser la question de savoir si la discussion ennuyait la demoiselle. Cela étant, la proposition d’Afya balaya les hypothétiques doutes naissants. Senri acquiesça rapidement, se rendant compte qu’en effet, la bibliothèque n’était pas le lieu pour une discussion. Il alla attraper son sac dans lequel il glissa son shojo avec une grande discrétion. Il jeta son sac sur son dos avant d’aller replacer le manuel qu’il avait emprunté et rejoignit Afya vers la sortie de la bibliothèque.

Lorsqu’ils sortirent de celle-ci, l’ambiance parut très différente à Senri. Ils étaient seuls ! Ça ressemblait beaucoup trop aux situations de ses lectures inavouées. S’il parvenait à garder un visage stoïque, dans sa tête, il était clairement en train de surchauffer.

Les mots de la voyante revenaient dans l’esprit de Senri également. Comprenant qu’il devait rapidement engager la conversation pour éviter un moment gênant, il paniqua.

-En fait, on est sorti mais… Je sais absolument pas de quoi parler.

Il tenta de chasser les pensées envahissantes de sa tête pour se concentrer sur l’instant présent. Elle avait sans doute besoin de savoir des choses complémentaires pour lui lire son avenir, c’était certain !

-Je sais pas trop ce que je veux devenir… Si ce n’est plus fort !

Le héros de shonen débile qui sommeillait en Senri s’était réveillé, il avait dit la fin de sa phrase avec des étoiles dans les yeux et une naïveté comparable à celle qu’il avait eut dans les yeux en voyant pour la première fois une statuette d’un Transformers.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Ven 14 Juin 2019 - 23:22

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 449
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Pendant qu'il cache ses lectures indécentes et qu'un de ses petits camarades le juge en présumant que s'il cache avec tant de précautions un manga c'est qu'il s'agit d'un hentaï... L'ivoirienne part emprunter le livre que lui avait conseillé Selvi avant d'en oublier le titre ou l’auteur. Elle sait bien que son amie ne lui en voudrait guère si elle lui reposait la question, pourtant quelque-chose en elle l’empêche de vouloir la déranger à nouveau… C’est le genre de dilemme auquel une personne timide comme Afya est souvent confrontée. C’est d’ailleurs parce qu’elle est d’habitude timorée qu’il faut remarquer la facilité avec laquelle elle a proposé au jeune homme une promenade… C’est toujours plus facile d’aider que de demander de l’aide.

Seulement chassé le naturel le voilà qu’il revient au galop, quand Senri arrive elle ne trouve pas plus de sujets de discussion que cela. Elle ne le connait pas et lancer une conversation semble demander des compétences qu’elle ne maitrise pas. Après tout les eaux ne sont pas connus pour leur gaillardise. Quand il en fait la remarque elle ne peut s’empêcher de lâcher un petit rire, elle se moque d’elle autant que de la situation des plus ironique. Il continue avant qu’elle n’ait pu s’expliquer sur se rire amusé et elle reprend naturellement son calme.

« Ca veut dire quoi être fort pour toi ? »


A son habitude elle essaie de comprendre quand elle en a la possibilité et il est vrai l’espace. Elle prend sans y prendre garde la direction du parc. Le temps est doux et elle apprécie l’ombrage fourni par les arbres. Elle ne saurait expliquer pourquoi elle aime bien ce lieu, il n’est pas comme le lac dont l’eau paisible raisonne par sa présence.

« Et puis, avant de savoir qui tu veux être j’aimerais savoir qui tu es Senri le curieux ! »


Dire la bonne aventure  Fyfy10
##   Mer 19 Juin 2019 - 16:15

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

La question d’Afya plongea Senri dans un court moment de réflexion. C’est vrai qu’il n’avait jamais tellement réfléchit à ce que ça voulait dire, cette scène n’était jamais montré dans les manga ! Il se gratta l’arrière du crâne en se remuant les méninges, puis tourna finalement la tête vers Afya, avec une tête de benêt.

-Ça veux dire… Pouvoir soulever une voiture à mains nues ?

En réalité, la réflexion de Senri s’était rapidement tournée vers ce qu’il aimerait faire d’une force acquise à la sueur de son front. Sa réponse s’accordait à l’expression naïve d’imbécile heureux inscrite sur son visage. La présence d’Afya apportait une certaine sérénité et un calme que renforçait le temps et le lieu vers lequel ils se dirigeaient. Senri n’avait pas l’habitude d’être confronté à ce genre de situation.

Il ne manquerait plus que des fleurs de cerisier tombent et ce serait le parfait cliché d’un rendez-vous de shojos. Heureusement, les cerisiers semblaient vouloir garder leurs fleurs, ce qui permettait à Senri de ne pas trop paniquer intérieurement en se disant qu’il était seul avec une fille.

Cela dit, la question qu’Afya posa à la suite de la première fit monter le rouge aux joues de Senri, de manière assez inexpliquée. Parler de lui ne l’avait jamais mis très à l’aise. Il porta sa main à son crâne pour encore un peu charcuté l’épiderme de ce dernier.

-Eh bin… Je suis japonais et… Je suis arrivé ici pour la reprise des cours, vu que mon lycée m’a viré. Mes parents ont vu Terrae comme un centre de redressement, je crois.

Il énonçait les informations en vrac, comme s’il tentait de définir son identité sous forme de liste. La situation ne lui permettait pas tellement d’oser croiser le regard de la voyante. Néanmoins, il releva la tête pour reprendre la parole, cessant de regarder ses pieds, comme si l’information qui allait suivre était plus importante que les autres.

-J’aime bien la boxe aussi. Et le volley. J’adore le volley.

La fin de sa phrase avait été un peu plus basse, plus caverneuse. Il s’en rendit compte et laissa échapper un rire gêné avant de finalement tourner sa tête vers Afya, en souriant.

-C’est un peu bizarre de dire ça comme ça, je suis désolé, j’ai pas l’habitude de parler de moi !

Il se demandait s’il n’était pas plus à l’aise quand on parlait de lui. Au moins, dans ce cas, il pouvait régler le problème lui-même. Là, il ne se voyait pas se frapper lui-même. Seul un fou ferait ça !


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Sam 22 Juin 2019 - 12:09

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Soubagamousso
Messages : 449
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Il serait sans doute déçu de ne pas être titan pense-t-elle. Il trouvera bien une autre façon d’être fort avec le temps.

« C’est être musclé ça, pas fort. »
fait-elle remarquer amusée.

Ses yeux sourient alors qu’elle peine à dissimuler son sourire, elle ne veut pas se moquer de lui et en même temps… Il a une attitude qui lui donne envie de le taquiner un peu. Elle ne saurait expliquer d’où vient se sentiment cela dit. C’est peut-être simplement le visage du jeune homme qui semble demander qu’on l’embête ? La manière dont il rougissait était tellement mignonne aussi ! Sérieusement, un grand gaillard comme lui avec des réactions de fille-fleur, qui aurait pu résister ?

Renvoyé de son lycée ? Cela devait masquer une histoire intéressante, mais elle été assez maligne pour faire le lien, il avait été viré de son lycée et était arrivé à Terrae en suivant. Pas besoin d’être voyante pour y voir un lien de cause à effet, pouvait-elle sereinement lui poser la question ? Bien entendu elle pouvait aller chercher d’elle-même la réponse dans le passé en usant de son pouvoir… mais elle préférait les histoires qu’on lui racontait. Alors elle ne ferait pas cela.

Elle ne connaissait pas le volley mais avait une vague idée de la boxe. Elle savait que les hommes aimaient montrer leur virilité en se boxant… Elle savait qu’en réalité il devait y avoir des règles… Inconnues des jeunes hommes de son quartier cela va sans dire.

« Alors parles-moi de tes passions, c’est quoi le volley ? »

Elle est un peu cruelle, dans sa situation elle ne trouverait pas de mots. Elle fait cependant en sorte de ne pas s’y trouver. Elle mène la conversation sans parler un instant d’elle. C’est reposant en quelques sortes de ne pas toujours être celle que l’on questionne. Elle se dit qu’elle devrait plus souvent prendre cette position. Elle était bien plus agréable qu’elle ne pouvait imaginer.


Dire la bonne aventure  Fyfy10
##   Ven 28 Juin 2019 - 0:38

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

A la remarque d’Afya, le chauve pencha la tête sur le côté, les yeux grands ouverts qui lui donnait un air d’ahurie. Comme s’il disait quelque chose comme « c’est pas la même chose ? ». Il est vrai que le tas de muscle avait du mal à envisager le concept de force plus largement que « casser des machin avec ses poings ». Du moins, en premier lieu. Il avait lu suffisamment de manga pour savoir que la force résidait dans les convictions, la confiance en soi et toutes ces choses. Mais c’était toujours compliqué à cerner.

Il souffla du nez en esquissant un sourire quand Afya se mit à rire. Bien qu’il ne comprenait pas tout le comique de la situation, il l’avait imité. Une fois le rire passé, Senri détourna le regard en repassant une main derrière son crâne.

-Je sais pas vraiment ce que ça peut vouloir dire alors… Mais les héros de manga le disent et ils ont la classe !

Entre malaise et naïveté enfantine, les mots de Senri étaient sorti naturellement, peut-être même trop. Il ressentit néanmoins une légère once de soulagement quand la conversation s’orienta vers le volley. Un sourire sincère se dessina sur son visage alors qu’il regardait au loin -pensant être cool et ténébreux.

-C’est… Le meilleur sport du monde !

Il tourna vers Afya un visage souriant et commença à s’exprimer avec ses mains.

-On est six sur le terrain, séparé par un filet de l’équipe adverse et on doit faire passer le ballon de l’autre côté. Il doit jamais tomber et pourtant, on peut le toucher que trois fois ! Y a trois joueurs à l’avant et trois à l’arrière et on tourne à chaque nouveau point, ceux à l’arrière s’occupe de réceptionner le ballon, ne pas le laisser tomber... et ceux à l’avant le récupèrent et marquent, mais ils peuvent aussi sauter pour tenter de bloquer ou juste ralentir la balle pour faciliter le travail des défenseur ! C’est le block !

Au fur et à mesure qu’il parlait, le rythme de ses phrases s’intensifiait, il revoyait les images de son équipe et lui, se débattant pour ne jamais laisser le ballon toucher le sol.

-Et y a plusieurs postes, centraux, ailiers… Passeur ! C’est super important un passeur, c’est celui qui envoie le ballon aux autres joueurs pour qu’ils attaquent et marquent ! Puis y a le libéro, qui peut pas attaquer, juste défendre à l’arrière !

Se rendant compte qu’il s’emportait un peu trop, Senri expulsa sa gêne par un rire timide teinté d’une certaine tristesse.

-Désolé, pour quelqu’un qui connaît pas, j’dois en faire des tonnes. Mais c’est vraiment super, on est genre, tous connecté et…

Il continua de remuer les mains sans réussir à finir sa phrase. Elles finirent par mollement retomber le long de son corps, tandis que Senri murmurait quelques mots.

-Enfin, voilà. C’est un super sport.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   
Contenu sponsorisé

 

Dire la bonne aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bibliothèque.
Aller à la page : 1, 2  Suivant