Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Et de un prof absent, un ! (Pv : Matthew)
Dim 23 Oct 2011 - 9:34
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

C'était la première fois que ça m'arrivait depuis que j'étais arrivé à Terrae ! Et pourtant, j'avais été quasiment à tous les cours... En tout cas, pour la première fois depuis que j'étais là, un prof était absent ! Et manque de bol, c'était le prof de langue... Bye-bye anglais ! Bonjour liberté !
Arrivant devant la salle de cours, j'entendis des filles glousser. "Il est pas là, il est pas là, hiiii !" Sans relever le niveau d'intelligence, je ne pus, face à cette révélation que sourire ! Elles en revanche semblaient dépitées : j'ose croire qu'elles trouvaient le prof un peu trop canon à leur goût, et apprendre qu'il était absent semblait les troubler au plus haut point.
Soupirant doucement, je relevai le regard en direction de la porte, oubliant pour un instant les élèves. Un papier avait été scotché là, retenant l'intention des élèves de ma classe qui auraient dû avoir cours. Et ben alors pas de bol, parce que c'était rapé, le cours était annulé ! Maiiis... Remplacé par deux heures la semaines prochaine. Tss. On verra bien si j'irais ! Je serais peut-être super occupé, et alors je n'aurais pas le temps d'y aller...! Ce serait vraiment dommage.
Cherchant quelque chose à faire, je glissai mes mains dans mes poches et fis volte-face. Direction la salle commune, tiens ! Comme ça, j'allais un peu pouvoir m'amuser... Observer les gens, et les écouter en "cachette"... Quel passe-temps incroyable.
Relevant la tête pour regarder en face de moi, j'aperçus un blond qui arrivait. Un mec de ma classe peut-être...? A tout hasard, je l’interpellai :

-Le prof n'est pas là ! lui annonçai-je. Tu peux repartir si tu veux.

Un sentiment étrange s'empara de moi au moment où le garçon releva les yeux vers moi. Un sentiment étrange, certes... Mais encore ?
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dim 23 Oct 2011 - 12:39
avatar
Féminin

Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Le cours d'anglais... Pourquoi, mais pourquoi est-ce que je devais y aller nom d'un chien? Sois disant que le fait que je parle bien l'anglais suffisait pas à me dispenser, que je devais voir le prof et lui prouver mes capacités, et tout ça. Quelle galère... Comme si j'avais que ça à faire. Vous comprenez que c'est les pieds lourds que je me rendais à ce magnifique cours dont j'avais tellement besoin, moi qui avait vécu en Angleterre ! Je m'approchais de la classe et me fit interpeler par un type, bizarre, insignifiant mais... Il avait un quelque chose qui me donnait envie de l'envoyer dans le mur, alors qu'il n'avait rien fait pour l'instant...

-Le prof n'est pas là ! Tu peux repartir si tu veux.

J'haussais un sourcil et je compris que ce type là, il allait pas passer une bonne journée. J'étais déjà de très mauvaise humeur de base à cause de mon initiation, mais là, ça allait atteindre des sommets!

- C'est dingue ce que j'ai envie de te faire passer par la fenêtre là... Il faut que je me lève pour venir à un cours qui me sert à rien, tout ça pour qu'un idiot de ton espèce me dise qu'il y a pas cours?! Tu te fou de moi?!

Oui, je sais, ce n'était pas sa faute si le prof avait décidé de ne pas venir... Mais sa tête, il y avait quelque chose en lui qui ne me plaisait pas. Pas du tout même. Ma main partit toute seule pour venir saisir son col. Oui, ce n'était pas sa faute, mais ça me ferait tellement du bien de le frapper...

- T'as pas de chance mon gars...
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 27 Oct 2011 - 8:33
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Au moment où il saisit mon col, je fermai brutalement les yeux, par réflexe, ayant imaginé qu'il allait me plaque contre le mur dans le couloir, ou je ne sais quoi. Vous savez que les réflexes que l'on a aux yeux sont les plus rapides de tout notre corps ? Inutile à savoir, je sais, notamment dans une situation comme celle-ci.
Je rouvris finalement les yeux, fronçant les sourcils tandis qu'il argumentait son geste d'un "tu n'as pas de chance". Je l'observai, sans comprendre un seul instant la raison de son comportement. Ce n'était quand même pas de ma faute s'il s'était levé pour rien ! Je n'étais pas le prof !
Mais sentant, et surtout, croisant un regard dur comme le fer, je compris que l'heure n'était, bien contre moi, pas à la discussion badine.

-Repose-moi,
soufflai-je en utilisant mon pouvoir de Sonore.

Bien contre son gré à mon avis, il fut contraint de relâcher la prise qu'il avait sur moi. Le plus embêtant dans cette histoire... C'était que tous les élèves qui, comme nous, n'avaient pas eu cours, étaient témoins de la scène... Et j'avais tout sauf envie de me retrouver ce soir par un malencontreux accident à expliquer, dans le bureau de la directrice.

-Tu m'excuseras,
repris-je en dissipant l'effet de ma magie, mais je n'ai rien à voir avec cette histoire, alors si tu le veux bien, tu vas continuer ton chemin et aller voir ailleurs : je suis pas ton punching-ball personnel.

Une erreur ? Qu'est-ce que j'en avais à foutre ? Ce mec venait littéralement de me faire chier, et j'allais pas aller lui en foutre à nouveau plein la gueule ; c'était malheureusement pas mon genre. Même si, des fois qu'il continue à insister, je risquais cette fois-ci de m'emporter et d'arrêter de jouer au gentil...
Sa tête ne me revenait pas, et son comportement n'était pas là pour arranger les choses.
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

Ven 28 Oct 2011 - 13:23
avatar
Féminin

Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Qu'est-ce que je pouvais haïr les gens qui utilisaient leurs pouvoir nom d'un chien! Raison de plus pour l'envoyer dans le mur ce petit idiot, et en plus insolent! J'allais lui montre moi à qui il avait affaire, j'allais pas le laisser me répondre ainsi sans réagir. Oui, la violence ne résous rien, bla bla bla... Mais ça me calmerait tellement de lui fermer son clapet à ce gars. Malheureusement je ne contrôlais toujours pas mes capacités, et la colère créa vite une ambiance un peu... plus électrique. Les lumières se mirent à grésiller doucement tendis que l'air devenait lourd. Je posais mon regard sur l'air inquiet des autres étudiants présent. Ils pourraient prévenir la directrice si jamais ça finissait mal... Et mieux vallait éviter de la revoir aussi vite.

- Et si on réglait ça ailleurs avant de devoir aller dire bonjour à cette chère directrice?

Je regardait le type de haut.... Forcément vu ma taille, mais bon. Un léger sourire en coin se dessina sur mes lèvres, un sourire un rien sadique et qui ne devait pas vraiment inspirer confiance.

- Il y a une arène il me semble. C'est l'endroit rêver pour pouvoir corriger ta stupide arrogance.

Comment ça c'est moi qui avait commencé?! Et alors?! Moi j'avais le droit d’être arrogant, pas lui. Qui en a décidé ainsi? Ben moi évidemment. Je serais le roi ici à un moment ou un autre, et ils finiront bien par être forcé d'avouer que j'ai ce genre de droits.

- A moins que tu préfère ne pas te battre et que je sois obligé d'agir ici, risquant de mettre en danger ces personnes derrière toi.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Ven 28 Oct 2011 - 18:16
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Attendez... Je rêve ? MA stupide arrogance ? Comme si tout était de ma faute ! Et parce qu'en plus Monsieur est colérique, je devrais bouger mes fesses jusqu'à l'arène pour qu'il se défoule sans aller tabasser les gens qui sont dans le couloir là ? Nan mais c'est la meilleure ! JE dois endosser toutes SES conneries. Ce mecs est pas croyable. Je n'ai jamais vu ça. Quand je disais que sa tête ne me revenait pas.
Inspirant longuement pour tenter de repousser la colère qui montait en moi, je serrais les poings, regardant ailleurs. Et puis c'est obligé d'être fixé comme ça par tous ces regards ahuris ? Bordel, j'y suis pour rien si un crétin levé du pied gauche a pété son câble moi !
Agacé, je relevai les yeux vers lui, sentant peu à peu l'air autour de moi devenir électrique. C'est dégueulasse, il est carrément en train de pourrir notre environnement là ! Sérieux, j'ai l'impression que mon air est empoisonné là...
Un lumière grilla au dessus de nous dans un grésillement sourd et je lui adressai alors un sourire plein de fausseté.

-Mais bien sûr, allons-y. Je me demandais quand est-ce que tu allais me le proposer.

Tu sais quoi mon petit ? Si je t'avais écouté, je t'aurais déjà foutu mon poing où je pense...
En tout cas, moi qui était désavantagé au départ pour t'avoir révélé mon élément, tu l'étais tout autant à présent.
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

Lun 31 Oct 2011 - 21:14
avatar
Féminin

Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Cette lueur qu'il avait dans le regard, bon sang mais qu'est ce que ça pouvait m'énerver! J'étais encore trop gentil, si il y avait pas directrice on aurait réglé ça ici et ça aurait été plus simple! Mais cette sorcière... Il valait mieux pas que je la revoie, vraiment! Je soupirais doucement et commençait à avancer dans le couloir. Ce type... il allait tellement en voir de toutes les couleurs qu'il allait pleurer sa mère!
Mais pourquoi... pourquoi est-ce que sa tête me déplaisait tant? Est-ce que je l'avais déjà vu? Pourtant non... Il devait me faire penser à quelqu'un sans doute, surement un type du collège ou je ne sais encore quoi...


- Dépêche toi, j'en peux plus d'attendre...

Je sentais mes poings trembler tellement j'étais excité à l'idée de l'envoyer voler. Il avait juste pas de chance, oui... Mais je n'avais aucune envie de me retenir.

- T'aurais pas de la famille en Angleterre? Ta tête me déplait tellement... que ça peu pas être juste parce que c'est toi. Tant qu'à faire autant taper la discutions avant que je ne te fasse ravaler ce regard.

Je tournais la tête pour lui lancer un sourire entre l'assassin et le moqueur... Un de mes meilleurs sourires je dirais.

- J'ai peut-être tabassé un de tes frères ou cousins quand j'étais encore là bas, qui sais...

Ou bien je m'étais fait tabasser... Mais ça il n'avait pas vraiment à le savoir !
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Mar 1 Nov 2011 - 20:26
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Il semblait s'être rappelé à l'ordre un instant, contrôlant mieux l'électricité l'entourant, accélérant l'allure pour se rendre à l'arène. Ce qui m’interpellait, c'était cette précaution... J'avais pourtant déjà entendu parlé d'énergumène, et pour avoir été scolarisé comme toute personne dite "normale", je savais que les gros chieurs de service comme il semblait l'être n'avaient pas peur de se défouler en public : au contraire, ça leur permettait de se créer un nom et une réputation (Attention, visez la réput' : je fais fuir tout le monde, je suis intouchable, et si jamais tu me touches, j'te bouffe !). Je ne pus m'empêcher de me poser alors une question : s'il respectait les règles... Avait-il peur d'être renvoyé ? Ou de devoir affronter la directrice...? Elle ne m'avait pourtant pas paru abominable lors de mon initiation...

- T'aurais pas de la famille en Angleterre? Ta tête me déplait tellement... que ça peu pas être juste parce que c'est toi. Tant qu'à faire autant taper la discutions avant que je ne te fasse ravaler ce regard.

Je le fixai un instant, incrédule. Hn hn...

- J'ai peut-être tabassé un de tes frères ou cousins quand j'étais encore là bas, qui sais...

Je soupirai et continuai à marcher, mes mains glissés dans mes poches.

-J'ai pas de cousins, ni même de frère. Et j'ai grandi au Japon... Seul mon père était Anglais, mais ça se limite à ça, et je n'ai été en Angleterre que deux ou trois fois, impossible que je t'y aie croisé. Sauf si à 5 ans tu te baladais dans les rues avec ta bicyclette rose pour aller acheter le pain et que tu m'as croisé ! Mais bizarrement tu vois, j'en doute.
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

Mer 2 Nov 2011 - 0:43
avatar
Féminin

Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Pas de cousin, ni de frère... Bah, c'était sans doute rien. Il y avait peu de chance que je l'ai croisé, et son père... l'Angleterre était tellement vaste... Enfin pas tant que certains pays, mais quand même ! C'était surement juste une impression, ou je ne sais encore quelle autre machination de mon esprit tordu. Vous imaginez à quel point les couloirs semblent longs quand vous avez envie de tabasser quelqu'un? Non? Un peu comme si la sortie était tellement loin qu'il vous faudrait des jouuuurs pour y arriver!
Je glissais mes mains dans mes poches, presque lassé par cette marche. Bon sang mais... Qu'est ce que c'est long! Tellement long! Arg, si il n'y avait pas cette stupide directrice, j'aurais pas à faire tout ce trajet!


- Et j'avais pas de vélo rose...

Non, je trouvais rien de mieux pour remplir ce vide, et alors?! Je ne pouvais pas m'empêcher de parler, je sais, vous n'aviez pas encore remarquer? C'était plus fort que moi, le silence quand j'étais avec quelqu'un, ça me tuais. Même mes ennemis, je préférais leurs parler que de rester... a rien faire bêtement! Enfin, j'aimais encore mieux les taper, mais la je pouvais juste pas!

- Bon je sais qu'on est en route pour aller se taper dessus, mais ça serait bien le temps d'arriver là bas de... Parler, non? Pas que je veuille te connaître, mais j'aime pas le silence...

J'avais l'air ridicule, mais je m'en fichais pas mal. De toute manière il devait pas avoir une bonne image de moi, alors qu'importe? Sérieusement?

- Genre, je sais pas moi, déjà c'est quoi ton nom? C'est toujours bien pour savoir dire aux autres que je t'ai battu, ce genre de choses.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Mer 2 Nov 2011 - 7:17
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

J'arquai un sourcil. Ce mec était vraiment bizarre... Un coup il me traite comme la chose la plus dégueulasse qu'il aie vu, me regarde comme si j'étais une sous-merde, avec ses yeux perçants et méchants... Et l'instant d'après, étant donné que pour une raison que j'ignore il veut aller me péter la gueule (enfin ça ça reste à voir !) à l'arène, il se décide à faire la conversation pendant le trajet... Tout bêtement parce qu'il n'aime pas le silence. C'était paradoxal : s'il n'aimait pas le silence, pourquoi agresser les gens ? Se taper dessus, c'est une conversation vachement étrange... Après chacun son truc mais bon !

-Allen.


Comment ça j'étais pas très amical ? J'allais pas non plus lui faire un grand sourire et lui tendre la main après m'être présenté ! Ca va quoi.

-Allen Kakurasaka Wilder.


Marquant une pause, je regardai passer à côté de moi une jolie brune, qui discutait avec ses amis. Je crois que j'ai déjà vu Mitsuki lui parler à elle...

-T'avais pas de vélo rose alors ?
lançai-je en reportant mon regard sur le blondinet. Je t'aurais bien vu avec pourtant, et même avec un pouêt-pouêt comme les enfants les aime, tout rose aussi.

Affichant alors un sourire narquois, je lui renvoyai sa question :

-Et sinon, ton nom à toi, c'est quoi ? Sinon je pourrais employé tout un tas de mot pas beau pour parler de toi aux autres en disant que j'ai détruit toutes tes menaces dans l'arène en l'espace de quelques minutes, mais bon, "ça ne se fait pas".


Oui, c'est comme agresser quelqu'un qui vient vous dire que vous n'avez pas cours : ça ne se fait pas.
Cela dit... Je ne savais pas ce que j'avais à être si cassant et surtout agressif aujourd'hui, mais il y avait vraiment quelque chose que j'aimais pas sur son visage. P't'être ses expressions du visage... Ouais, nan, c'était plus que ça. Et c'était pas que son visage, c'était juste lui...
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 3 Nov 2011 - 0:23
avatar
Féminin

Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

-Allen.

Allen? Tiens, ça me disait quelque chose, ce nom... Surement que j'en avais connu un, à une époque... En Angleterre ce genre de nom ne devait pas être peu répandu, ça sonnait vachement anglais. Mais pas moyen de revenir sur la tête de cette personne, pourtant quelque chose me disait que c'était important... Étrange, non?

-Allen Kakurasaka Wilder.

Kakukaquoi?! Sérieusement ce nom! Comme c'est pourrit! Et a rallonge en plus ! Kakumachin Wilder! Ah c'est vraiment trop nul, vous trouvez pas? Attendez... Wilder? Ah ah, simple coïncidence! Surement... Sans doute... Bien sur, ça ne pouvait pas...

-T'avais pas de vélo rose alors ? Je t'aurais bien vu avec pourtant, et même avec un pouêt-pouêt comme les enfants les aime, tout rose aussi.

En tant normal j'aurais réagi, mais la mon cerveau était comme bloqué, et ce petit nom se répétait en boucle dans ma tête : Wilder, Wilder, Wilder. Ce serait lui? Vraiment? Mais qu'est-ce qu'il ferait ici, hein? Il y a pas moyen... Que ce soit lui... Pas ici. J'essayais de me souvenir de son visage, mais pas moyen d'avoir une image claire. C'était vraiment possible?

-Et sinon, ton nom à toi, c'est quoi ? Sinon je pourrais employé tout un tas de mot pas beau pour parler de toi aux autres en disant que j'ai détruit toutes tes menaces dans l'arène en l'espace de quelques minutes, mais bon, "ça ne se fait pas".

Impossible de croire que ce n'était qu'une simple coïncidence. Un japonais, fils d'un anglais, qui portait le nom de famille de Wilder. Il ne devait pas y en avoir des centaines, des gens comme ça. Je stoppais mes pas, complètement perdu. Qu'est-ce qu'il fichait là?! Sincèrement! Je ne savais pas quoi faire... Mon corps ne voulait plus bouger, entre une sorte de peur et de colère. Peur que ce soit bel et bien son fils, et colère d'être ainsi en présence de son possible fils...

- Mon nom... Matthew Retfield. Ma mère avait spécialement demandé à ce que je ne prenne pas le nom de famille de mon père. Est-ce que tu as une idée de ce que nom pouvait bien être, hein?

Je me tournais enfin vers lui, cela faisait quelques minutes déjà que je m'étais arrêté au milieu de nul part. Cette colère... Cette rage au fond de moi... Tout cela devait se voir dans mon regard, si il avait été possible de tuer juste avec de mauvaises ondes, ce type serait déjà mort depuis bien longtemps.
Et avec la colère vient l'électricité, et l'air suffocant qui l'accompagne.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 3 Nov 2011 - 20:01
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Il semblait perdu dans ses pensées. Une illusion ? J'avais presque l'impression qu'il ne m'écoutait pas, et c'était pluuuutôt énervant, notamment quand on sait que c'était lui qui avait insisté pour lancer la conversation. Franchement... C'est super énervant. Il me prend pour un con ou quoi ?

Lorsqu'il sembla revenir à la réalité, il s'était arrêté de marcher, me fixant d'un air mauvais. Je crois que s'il l'avait pu, il m'aurait sauté dessus pour me tuer. La raison du pourquoi ? Joker.

- Mon nom... Matthew Retfield. Ma mère avait spécialement demandé à ce que je ne prenne pas le nom de famille de mon père. Est-ce que tu as une idée de ce que nom pouvait bien être, hein?

Comment aurais-je pu deviner le nom de son père, hein ? Elle était bien mignonne sa mère, mais c'est pas parce qu'elle voulait pas qu'il s'appelle par un nom de famille inconnu du bataillon que je devais jouer aux devinettes pour trouver le nom en question.

Le truc c'est que... Haha. Je crois que j'étais limite obligé de savoir... Vu le regard noir qu'il me jetait. L'air commença à nouveau à se charger d'électricité et je grimaçai. Pas encore ! L'air est vraiment impur dans ses conditions là, c'est dégueulasse, on dirait qu'il est souillé...

En tout cas, il fallait visiblement que je lui trouve sa réponse, parce que je n'avais jamais vu quelqu'un d'aussi énervé contre moi. Bon, peut-être pas non, j'avais déjà vu ça... Mais ça remontait à fort longtemps ! Et à chaque fois que j'avais croisé ce regard-là, je savais au moins pourquoi je le recevais, alors que là...

C'est alors que ça fit "tilt" dans ma tête. "Retfield". "Matthew Retfield". Tout au long de mon enfance, encore quand j'étais adolescent... Papa partait quelques jours, rarement, voir un enfant. Maman m'avait expliqué qu'il l'avait eu avec une autre femme. Dans l'âge où tous les gosses posent des questions, j'avais réussi à repousser ma gêne pour oser lui demande clairement qui était ce garçon, et si j'allais pouvoir le voir un jour. Il m'avait dit qu'il s'appelait Matthew, et qu'il avait gardé le nom de famille de sa mère à lui : Retfield. Il m'a expliqué que c'était mon beau-frère, et m'a dit qu'il ne savait pas encore si j'allais pouvoir le voir un jour.

Et puis, finalement, ça s'est révélé possible, et à mes... Quoi, 8 ans ? Je l'avais rencontré. J'avais dû le revoir une fois à mes 10 ans peut-être... Maman n'était pas venue, prétextant qu'elle avait prévu un truc entre fille avec Kasumi, la mère de Mitsuki. Je crois que dans le fond, elle avait toujours été triste de cette fois où Papa l'avait laissé tomber pour une autre avant de revenir. Bref... Dans tous les cas, c'était lui.

Ce gamin qui était le fruit de la tristesse de ma mère. Et au regard qu'il me jetait, il ne m'aimait pas. Pas du tout même, devrais-je dire...

Je dus me pincer les lèvres pour m'empêcher de m'énerver à mon tour.

-Wilder, non ?
demandai-je en prenant un air absent, cherchant volontairement à l'énerver encore plus.

Si avant j'avais accepté d'aller jusqu'à l'arène, maintenant je m'en fichais parfaitement. Il n'osait pas le faire dans les couloirs, pour ne pas voir la directrice, pour ne pas être renvoyé...? J'allais le pousser à bout. Il n'avait plus le choix, maintenant, et ce n'était pas pour me déplaire.

Non, maintenant, je n'avais qu'une envie : lui foutre mon poing bien là où je pensais...
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

Ven 4 Nov 2011 - 3:26
avatar
Féminin

Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Je serrais les poings, si fort que le liquide chaud communément appelé sang se mit à couler le long de mes jointures. Il était bien celui que je pensais, ce beau-frère, ce fils né d'un amour qui n'aurait jamais du voir le jour... Oui, cette personne était bien le fils de cette femme... Et surtout de cet homme, qui malheureusement était mon père aussi. J'esquissais un sourire en coin, entre le sadisme et la colère, un peu comme si ce sourire me sauverais de ce torrent de sentiments qui faisait surface en moi.

- Bingo.

Je glissais mes mains dans mes poches, de toute manière pourquoi cet idiot se battrais ici? Quoi? Si j'avais envie de le cogner? Oh que oui, et tellement fort que je comptais bien ne pas prendre en compte le risque de finir devant cette chère et tendre directrice. Pourquoi je mettais mes mains dans mes poches? Parce qu'ainsi, il ne sentirais pas venir ma première attaque. Logique, non? J'avançais doucement vers lui, quelques arcs électriques se mirent à passer le long de ma peau.

- Comment va ce cher Eriol? Aux dernière nouvelle sa maison a brulé... Rassure moi, il n'est pas mort au moins?

J’accélérais subitement mon avancée pour être a quelques centimètre de ce cher Allen. Pour qu'il sente cette colère en moi, cette colère qui était ici représentée par tout l’électricité qui émanait de mon pauvre corps.

- J'aimerais avoir l'honneur de le tuer de mes propres mains.

Je me préparais à sortir mes mains de mes poches, attendant simplement ce qu'il ferait. Je n'entamerais pas le combat moi même, il s'en chargerait.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Ven 4 Nov 2011 - 22:02
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Il me provoquait, et je le savais parfaitement. J'en étais totalement conscient, je le sentais, je le voyais... En même temps, qui ne l'aurait pas vu ?
Je sentais mes veines pulser dans ma main.
Oui, si j'étais conscient de tout son petit manège...
Pourquoi j'allais dans son sens ?
Il recula violemment, plaqué contre le mur, par la seule force du vent qui l'avait envoyé valsé. Me projetant en avant, j'allais coller mon bras sous sa gorge, le maintenant sous mon contrôle.
La petite voix toute douce, appelée conscience, m'avait-il qu'il ne fallait pas que je fasse ça. Or, pas de bol pour elle, je ne l'avais pas écouté, cette fois-là...

-Tu peux répéter ce que tu viens de dire ?
crachai-je sèchement.

Le regardant d'un oeil mauvais, je fixai ses pupilles bleues. Des yeux bleus... Ca me dégoûtait. Il me dégoûtait.
Là, en cet instant précis... Je n'avais jamais été aussi heureux d'avoir retrouvé ma couleur originelle. Car j'avais été blond. Avec les yeux bleus de ma mère. J'avais sans doute été aussi con que lui.
Grinçant des dents, je continuai à le regarder d'un oeil mauvais, sachant parfaitement qu'il n'allait pas rester là indéfiniment. Ca se voyait, qu'il avait l'habitude d'encaisser pour mieux renvoyer...
Maudissant une nouvelle fois la couleur de ses yeux, qu'il tenait forcément de sa mère, comme moi (rien que cette ressemblance-là me donnait envie de vomir), vu que les yeux de notre père n'étaient pas bleus, je ne pus m'empêcher de lui coller mon poing dans la joue.

-Tu le tues, je te tue ensuite. C'est un cercle vicieux, et si jamais t'y rentre, t'en ressortira jamais vivant, c'est moi qui te le dit.
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

Lun 7 Nov 2011 - 0:29
avatar
Féminin

Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Il avait commencé, maintenant tout ce que je ferais serait de la simple légitime défense. Maintenant, j'avais le droit de le frapper sans prendre trop risque, j'avais gagné. Je crachais au sol et esquissais un sourire en coin. Me tuer... Et alors? Tant qu'Eriol était mort, qu'importait? De toute manière, je n'avais plus rien...

- Je t'attendrais sur sa tombe pour le rejoindre en enfer dans ce cas.

Je le fixais simplement, d'un regard déterminé. Non, je n'avais pas vraiment peur de mourir, juste de mourir avant lui. Je voulais le voir agoniser dans son propre sang, voilà tout. Et aussi au passage me faire quelques disciple, mais c'était juste un passe temps, ça.

- Si je tiens à la vie, c'est seulement pour lui donner la mort...

Une lueur triste du passer dans mon regard, je le sentais, je me mettais mal et je n'aimais pas ça. Paraître faible... Qu'y avait-il de plus répugnant que ça? J'attendais, qu'il frappe encore, pour que moi je puisse faire de mon mieux. Pour lui rétorquer un coup valant les deux autres. Lui, il lui ressemblait en quelque sorte, ils avaient quelques traits en communs et ça suffisait à ce que je le déteste. Maman, je te vengerais.
Aaah, cette image de lui couché au sol baignant dans son sang, cette image de ce père qui aurait mieux fait de ne jamais se montrer à moi, cela ma plaisait tant que je ne pu m’empêcher de rire, comme ces personnages déments que l'on voit dans les mangas. Je ne pouvais pas me retenir, j'en trouvais presque la situation actuelle drôle. Je me calmais d'un coup et lançais à mon cher beau frère un regard de défi.


- Tu veux essayer de m'en empêcher?
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Lun 7 Nov 2011 - 11:28
avatar
Féminin

Messages : 953
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

J'étouffai un juron, détournai le regard, refusant de croiser son sale regard. Je sentis tout mon corps trembler, refusant que je me calme, refusant même que je cherche à penser à autre chose. Dès que je me disais qu'il fallait me calmer, je sentais mes veines pulser, dès que je voulais calmer le vent qui commençait à siffler dans le couloir, se jetant contre les murs, je sentais mes yeux me brûler. Je dus pester pour tenter plus ou moins de reprendre le contrôle de mon corps, frappant de mon poing contre le mur, juste à côté de sa tête. J'eus sans doute plus mal que le mur, d'ailleurs... Mais rien. Je ne laissai rien paraître, je restai juste... Là. A le fixer, d'un regard mauvais et empli de haine envers ce gosse qui n'aurait jamais dû voir le jour.

-J'ai jamais vu quelqu'un d'aussi con,
pestai-je.

Je plantai mon regard dans le sien, laissant toute la colère que j'éprouvai déformer les traits de mon visage. Face à son rire dément, je sentis un goût amer remonter dans ma gorge. Ses gestes, ses manières d'être... Tout me débectait en plus. Tout.

-Tu veux que je t'empêche de quoi ? Tu ne le retrouveras jamais, moi-même je ne l'ai pas retrouvé.

Bien sûr, j'avais une idée sur le lieu où ils se trouvaient... J'avais une "idée" tout bonnement parce que je savais que tôt ou tard Mitsuki allait le découvrir. Lorsqu'elle avait été retrouver ce pendentif qui avait appartenu à sa mère... Je le savais, il contenait un message. Je l'avais compris en remarquant la gravure. Sauf que moi, j'étais incapable de comprendre. Ca devait être un truc qu'ils avaient entre eux... Et que Mitsuki n'avait pas encore remarqué. Mais j'étais persuadé que dans ce pendentif, la réponse sur l'endroit où ils étaient était présente.

-Alors quoi ? Tu veux que je t'empêche de tuer quoi si personne n'est là pour se faire tuer ?

Il avait eu une enfance difficile. Ouais, sans père... Et pour qu'il se retrouve à Terrae, il avait bien dû vivre un truc. Mais qu'est-ce que j'en avais à foutre ?! Une mauvaise enfance justifie-t-elle toutes les mauvaises actions de quelqu'un ? Non. Non, certainement pas, non. Ca ne marche pas comme ça. Alors qu'il aille se faire foutre avec son malheur ! D'ailleurs, au contraire, qu'il continue à vider son sac, je me ferais un plaisir de tirer le petit bout de ficelle qu'il me tendra pour allonger et allonger et allonger la plaie... Qu'elle s'ouvre pour ne plus se refermer.
Voir le profil de l'utilisateur




Merci Aa-chan ♥
Revenir en haut Aller en bas

 

Et de un prof absent, un ! (Pv : Matthew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Salles de cours. :: Salle de Langues.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant