Partagez
Encore un qui cherche la bagarre [Senri]
##   Mar 4 Juin 2019 - 1:04

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 749
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Aujourd'hui est une belle journée. Alors ça paraît niais hein, et ça l'est totalement. Ce matin je suis allée courir avec Asbjorn, c'était génial, ça faisait longtemps qu'on s'était pas autant marrés. Et puis ensuite j'suis allée à la bibliothèque, j'ai vu Ipiu qui m'a vannée, comme d'hab, et j'ai bossé un peu avec ma soeur, on avait pas pris le temps ces derniers mois avec ses examens, et puis parce que la vie. J'ai croisé Ariana et on a mangé ensemble à midi. Cet aprem j'suis libre, j'vais pouvoir me caler pour préparer quelques cours d'avance et voir quelles formations j'peux proposer en plus, et les stages que je peux aller faire en ville pour demander si j'peux sortir de Terrae et y aller. Et ce soir j'entraîne Jérémy et j'vais probablement aller manger chez les Williams. Est-ce que j'ai l'impression que ma vie est un rêve en ce moment ? Un peu. Et vous savez quoi ? Eh bah j'suis bien contente.

J'me retrouve donc au gymnase, tranquillement pour préparer mes cours. Y a pas beaucoup de monde, c'est pas les horaires des cours de Ryu donc je suis plutôt tranquille. Je suis calée sur la petite table dans la salle du dojo, queue de cheval, main sur le front, l'autre occupée à griffonner avec mon porte-mine. J'essaie de varier les plaisirs : j'ai déjà assisté à plusieurs formation pour le karaté et la boxe, cette dernière que je maitrisais déjà un peu. J'peux donc donner quelques bases, et si j'peux je voudrais bien trouver des intervenants pour que de temps en temps je puisse proposer ça aux élèves. Va vraiment falloir que je songe à rajouter des horaires de cours parce que le groupe commence à être chargé et on apprend moins bien à autant.

J'prends vraiment ce rôle de prof à coeur, j'me rends compte que ça me plaît vraiment. J'en ai parlé un peu à ma psy, et j'crois que c'est un truc qui m'aide pas mal. Comme discuter de ma vie, et donc de ça avec mes proches. Puis j'aimerai bien partir en mission aussi, pour retrouver les quelques trucs que j'ai pu apprécier de ma vie d'avant, et rendre mes capacités utiles pas seulement pour les gnes de Terrae. Ouais j'ai envie de reprendre les choses en main, de devenir une chouette personne. J'ai envie de m'dire que ma vie a suffisamment basculé jusque là et qu'en attendant le prochain bas, autant viser haut.

Je lève la tête quand j'entends des pas s'approcher de moi. Un type qui s'est inscrit dès son arrivée à Terrae, Senri si j'dis pas de bêtise. Un boxeur avant de commencer les cours, pas trop mal pour son âge, il mise pas mal sur la force, et vu sa taille il essaie aussi d'en jouer. Je lui adresse un léger sourire.

Salut Senri.




Encore un qui cherche la bagarre [Senri] Elwynn%20signa
##   Mer 5 Juin 2019 - 9:43

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa


-Tu as l’air d’être bien remis, Yamada. Tu n’as plus mal nul part ?

Assis au bureau d’une des infirmières de l’institut, Senri secoua négativement la tête pour répondre. Il avait le visage fermé, et le regard fuyant. Il portait son uniforme, dépourvu de cravate. Une compresse sur sa joue gauche couvrait un hématome léger et son œil droit était affublé d’un discret nuage violacé. Face à l’entrain monumental de son patient, la guérisseuse soupira tout en reposant le dossier médical du garçon sur la table.

-Je ne t’embête pas plus, mais tu devrais ménager tes muscles. Une activité physique permanente et trop intensive peut créer de lourdes séquelles.

Senri acquiesça de la même manière. N’écoutant pas vraiment. Faisant mine de ne pas écouter plutôt. L’infirmière se leva pour le raccompagner jusqu’à la sortie. Une fois que Senri entendit la porte se fermer dans son dos, il envoya rageusement son poing contre le mur. Sa colère qui bouillonnait en lui depuis le début de l’entretien s’exprimant par ce geste.

-Tch ! Comme si j’pouvais négliger mon entraînement !

Avec la même colère, il emprunta les escaliers et prit le chemin pour rejoindre le dortoir des novices. Il continua de pester et de bouillonner de frustration. Il s’était passé beaucoup de choses ces derniers jours. Beaucoup de choses qui avaient copieusement affecté le garçon. Déjà, il avait dû mettre en suspens ses différentes activités physiques en raison des blessures qu’il avait reçu de Tiago. Leur confrontation n’avait pas laissé Senri indemne, c’était le moins qu’on puisse dire, puis il y avait eu la découverte des Titans en la personne d’Amy qui avait mine de rien, fait se remettre en question le jeune adolescent.

Faisant irruption dans sa « chambre » sans même jeter un regard à Jumily, son voisin de chambre, il attrapa son sac de sport préparé la veille et fila en direction du gymnase. Il ne mit pas longtemps à le rejoindre, jetant son portable et ses affaires dans son sac, il troqua son uniforme contre un short noir tombant au-dessus des genoux, laissant deviner des cuisses saillantes et puissantes, en guise de haut, il se vêtit d’un débardeur lui arrivant tout juste à la taille et assez près du corps. Il ne parvenait par ailleurs pas à totalement effacer la musculature du torse de Senri. Le boxeur pesta en s’en rendant compte, il devait vraiment se débarrasser de ce vêtement trop étroit. Enfilant ses éternelles baskets usées et ses mitaines de boxes, il quitta le vestiaire pour le gymnase, ses gants dans une main.

Le gymnase était peu peuplé. Tant mieux. Senri allait pouvoir marteler le sac de frappe sans qu’on ne vienne le réprimander. Son programme de relaxation fut rapidement abandonné quand le boxer impulsif repéra la silhouette de la professeure du club de combat. Il devait s’excuser auprès d’elle, il avait manqué les dernières séances. Bien qu’elles ne soient pas obligatoires, c’était surtout pour lui qu’il tenait à s’excusait. Il ne supportait pas son propre manque de rigueur.

Mais c’était aussi une excuse pour engager la conversation. Il n’avait pas oublié ce que lui avait dit Arash. Loin de là, puisque pour lui, il était plus que temps de mettre les conseils de sa première « vraie » rencontre à Terrae en application. S’approchant de la jeune femme, il se courba respectueusement en face d’elle.

-Bonjour madame Evrard. Je m’excuse pour avoir manqué les dernières séances du club. Je me suis blessé la semaine dernière.

Il se redressa à la fin de sa phrase et tenta un sourire, qui sur son visage préalablement énervé apparaissait comme forcé et peu naturel.

-Mais maintenant que je suis remis, je suis déterminé à reprendre l’entraînement ! D’ailleurs…

Il détourna le regard, commençant à sentir la honte l’envahir. Contrairement à l’impression qu’il se donnait hors du dojo, à l’intérieur, il devenait respectueux et sacralisait l’entraînement. Ainsi, la demande qu’il s’apprêtait à faire était importante pour lui, mais s’essuyait à un refus l‘effrayait.

-Onm’aditdevenirvousvoirpouruncombatsijamaisjevoulaisvraimentdevenirplusfortalorss’ilvousplaitacceptezdevousbattrecontremoi.

Le stress lui avait fait fermer les yeux et parler à une vitesse hallucinante. Se rendant bien compte du ridicule de sa situation, il garda les yeux rivés sur le sol, rouge comme une tomate et tenta de retrouver son calme en commençant par contrôler sa respiration. Il finit par redresser la tête.

-J’aimerais vous affronter, professeure.

La phrase avait été dite sur un ton, bien qu’encore un peu hésitant, assez solennel.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa


Dernière édition par Senri Yamada le Jeu 27 Juin 2019 - 0:09, édité 1 fois
##   Ven 21 Juin 2019 - 1:30

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 749
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Toujours super étrange quand on m'appelle "Madame", suivi de "Evrard". Vraiment un truc de japonais que de regarder le nom entier des profs des clubs et de retenir seulement le nom. Surtout que je me présente JAMAIS comme Elwynn Evrard. Mon nom de famille c'est encore une trace de mon sale passé, de ma mère... Enfin. Au moins maintenant, j'ai une soeur avec le même nom. Et pour ça, j'le rembarre pas directement. Il a d'la chance le petit. Je l'écoute s'excuser de ne pas être venu au cours depuis un petit moment, et répond avec mon ton neutre habituel.

C'est pas grave. T'es pas tenu d'y assister à tous, ne t'en fais pas.

Il se redresse et me lance un sourire maladroit. Il me dit être de nouveau motivé pour les cours qui suivent, et je hoche la tête avec un léger sourire. Ok, c'est cool. Et puis il devient extrêmement sérieux, et se prostèrne devant moi, assise derrière mon petit bureau, et me demande de façon extrêmement rapide, heureusement que je parle couramment japonais, de lui donner des cours spécifiques. Non, en fait, il voulait m'affronter. Là, j'hésite entre le rire, le soupire, et être blasée. Ca fait je sais pas combien de fois qu'on me demande ça. Néanmoins, lui c'est pour une bonne raiosn, il veut devenir plus fort. Non parce qu'on me le demande aussi pour "vérifier mon niveau". C'est vrai qu'avoir un vagin empêche de foutre des dérouillées aux autres c'est sûr. Je me lève tranquillement et lui fais face.

Redresse-toi Senri, et appelle moi Elwynn, ou Elwynn-sensei si ça te rassure, mais évite mon nom de famille. Il va te falloir ça si tu veux qu'on s'affronte tous les deux.

Je pose mes mains sur mes hanches et le regarde de haut en bas. Senri est un bon boxeur, il progresse bien, mais mise encore beaucoup trop sur la force brute pour réussir. Oh, il a bien compris l'enjeu de la rapidité et du mouvement, mais reste encore celui de la précision et de la patience. La vraie patience, pas l'impatience.

Je veux bien t'affronter Senri, mais tu sors d'une blessure, tu as l'air encore un peu mal en point. Et qui plus est, tu ne me donnes aucune condition sur notre affrontement. On perd en sortie de tapis, en immobilisation ? Un seul combat, ou plusieurs manches ? Et puis quels techniques sont permises ou pas, et qu'est-ce que tu cherches en m'affrontant ?

Je hausse les épaules, l'air sérieux.

Si c'est pour devenir plus fort, un seul combat ne suffira pas, il vaudrait mieux que je t'aide à progresser sur le long terme. Mais on peut s'affronter avant, et tu peux me demander ça ensuite si jamais tu préfères procéder par étape.

Alors oui j'me fous un peu de lui, mais rien de méchant. J'sais juste que pour les types comme lui c'est pas évident de demander un suivi régulier, c'est beaucoup montrer de son manque de connaissance. Moi je considère que c'est vouloir progresser, et c'est ça le plus important. La question est aussi de savoir s'il veut que je fasse attention un peu et qu'on se batte comme en entraînement, ou s'il veut un vrai combat... Auquel cas ça ira beaucoup, beaucoup plus vite.




Encore un qui cherche la bagarre [Senri] Elwynn%20signa
##   Jeu 27 Juin 2019 - 0:09

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Senri acquiesça vivement la tête quand Elwynn lui demanda de ne pas utiliser son nom. Il avait néanmoins arquer un sourcil d’incompréhension, mais il avait rapidement retrouvé son visage sérieux et attentif. Si sérieux qu’il semblait presque énervé… voir constipé ? Tout ça pour dire qu’il fronçait très fort les sourcils.

Il bomba légèrement le torse en ramenant ses mains en arrière quand il sentit le regard de la professeure de sport sur lui. Il ne put s’empêcher de grimacer quand elle parla de ses blessures.

- Je me sens bien, je vous assure. Je ne viendrais pas vous trouver si je n’étais pas au maximum de mes capacités, Ev… Pardon. Elwynn-sensei.

Il finit par quitter sa posture rigide, détendant un peu ses muscles et laissant ses bras retomber sur ses hanches. C’était très inconfortable de se tenir aussi droit aussi longtemps, comment faisaient-ils dans les manga et les films pour tenir si longtemps ? Senri chassa ces pensées pour se reconcentrer sur la discussion. C’est vrai qu’il n’avait pas vraiment pensé au type de combat qu’il désirait. Plus exactement, il avait voulu laisser le soin de choisir à Elwynn, c’était à elle à qui il demandait après tout. Cela dit, si elle lui laissait le choix, il n’allait pas faire de politesse en refusant.

Il attendit pour répondre, la maître d’arts martiaux avait directement enchaîné. Lorsqu’elle lui demanda ce qu’il cherchait, il écarquilla légèrement les yeux, sentant poindre la colère et l’amertume.

- Quinze.

Il avait dit ce nombre en plantant son regard dans celui de la professeur quand elle avait eut fini de parler et que quelques instants s’étaient écoulés. Sa voix avait vibré au gré de ses émotions.

-C’est le nombre de victoires par KO technique que j’ai obtenu au cours de l’année dernière. Seize si on compte celle qui m’a « amenée » ici. C’était… hors compétition.

Contrairement à d’habitude relatait cet évènement ne lui fit pas éprouver de nostalgie. Néanmoins, il avait hésité sur la dernière partie de sa phrase comme s’il ne disait pas tout.

- On ne portait pas de gants, cette fois-là.

Il ne pouvait pas être malhonnête dans un dojo.

- Mais, depuis que j’ai perd… Que je suis ici, je fais que voir des gens plus fort que moi, qui le devienne du jour au lendemain alors que j’ai passé ma vie à m’entraîner. Je… Je ne supporte pas ça.

Il serra les poing un peu plus fort et fit même un pas en avant.

-Je veux me battre contre vous pour que vous éprouviez mes capacités. Voir jusqu’où je peux dépasser mes limites.

Un léger instant de flottement passa, pendant lequel Senri affronta le regard d’Elwynn. Il finit cependant par détourner le regard, le rouge lui montant subitement aux joues.

- J’aimerais beaucoup que vous m’entraîniez, aussi. Ce serait un… Un honneur.

Il était vraiment mal à l’aise avec les figures de respect et d’autorité. Encore plus lorsqu’il demandait quelque chose. Il avait perdu toute sa détermination et sa ferveur en une pauvre phrase. Tout en tentant de garder une crédibilité qui était déjà enterrée, il bomba à nouveau le torse et tenta d’à nouveau soutenir le regard d’Elwynn.

- Pour le combat… Que diriez-vous de combattre avec notre style préféré, jusqu’au KO ? Ou l’abandon ?

Il était à peu près sûr qu’il ne se résignerait pas à abandonner.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Dim 21 Juil 2019 - 18:36

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 749
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Pardon pour le retard ! Please!


Senri m'écoute et hoche la tête avec vigueur. Trop sage, trop habitué à la hiérarchie, tout en ayant un problème à ne pas être le plus fort. Trop habitué à la hiérarchie finalement. J'ai un léger sourire. J'ai beau essayer d'apprendre à respecter la façon d'être de chaque personne autour de moi, ce genre d'attitude me donne toujours envie de briser tous les acquis, de casser les barrières. Montrer qu'en étant pas sage, ou alors en l'étant encore plus, on apprend beaucoup plus vite. Et beaucoup plu dur aussi. Je souris à sa phrase, juste un peu, mais avec un air satisfait. J'essaie d'être un peu rassurante, je le crois s'il me dit qu'il peut venir. Et il m'appelle Elwynn, ce qui me convient beaucoup, beaucoup mieux.

Il semble réfléchir lorsque je lui demande le type de combat. Il avait probablement prévu que je mette en place les règles. C'est gentil de sa part. Première règle à retenir : lorsqu'on demande un combat, on précise qui donne les règles, ou alors on impose les siennes. Et on s'y tient. Première chose pour devenir plus fort.

Puis je lui demande ce qu'il recherche. C'est là qu'il laisse tomber son attitude rigide habituelle et que son regard change. Il me fixe, et m'assène qu'il a gagné par KO 15 combats. Pour un boxeur c'est réellement impressionnant. Puis il me parle de son dernier combat. Hors compét' hein ? Il a l'air d'hésiter avant de me le dire, et j'ai envie de me foutre gentiment de lui. Sérieusement gars ? T'hésite de dire ça, à moi ? T'as regardé l'état de mes bras, de mes jambes, juste de mon corps 5 minutes ? J'veux bien que tu sois teuteu sur les bords mais quand même, ça se voit à 20 mètres que moi j'ai pas fait de compet', et que j'ai pété de culs dans des ruelles sombres avec des armes pas autorisées.

Mais c'est bien il a un sens de la droiture, alors j'dis rien. Il veut se battre parce que les gens autour de lui sont plus forts. Il veut devenir plus forts pour leur faire fasse, parce que c'est trop dur à supporter. Hmm intéressant. Je le fixe, j'attends qu'il aille jusqu'au bout. Mon regard est neutre, je soutiens le sien sans aucune difficulté. Il tourne la tête, rougit un peu. allez vas-y... Voilà c'est bon, ce serait un honneur blablabla. Bravo p'tit chat, t'as réussi.

J'suis pas psy Senri, donc prends pas ça comme une vérité absolue. Mais j'pense que si t'arrives pas à supporter de voir des gens plus forts, il faudrait que tu te poses la question de ce qui te dérange vraiment. Etre moins fort, ne pas être le plus fort... Ce genre de choses. Parce qu'ici, combattre c'est pas censé te servir.

Je lui donne une petite tape sur l'épaule avec un sourire. T'inquiète, j'sais bien qu'apparemment si, mais j'dirai rien. T'amocher à ces endroits-là en tombant, on sait tous les deux que c'est d'la merde comme excuse hein. Je me tourne vers le tatami, puis vers mon bureau, et je retire mon t-shirt. Calme-toi j'suis en brassière dessous. Tout en lui parlant, je plie mon t-shirt que je range mon sac de sport, et sort mon pantalon de kimono.

Tu veux donc aller jusqu'au bout de tes limites. Ok. Alors je te laisserai le droit d'utiliser des mouvements de boxe. On a qu'à dire que tous les coups sont autorisés, exceptés les coups à l'entrejambe. Y compris pour moi. On évite les coups possiblement létaux aussi.

Je viens vraiment de préciser ça ? Oui. Non mais oui c'est aussi pour moi, j'dois éviter de le buter quoi. Je retire mon jean et passe mon pantalon, sans pudeur, sans gêne non plus, ça parait tout à fait normal. Je resserre ma queue de cheval, sort des bandages pour et en lance à Senri par la même occasion.

On élimine par abandon ou considération de KO, j'ai pas envie de t'envoyer à l'infirmerie. Mais mettons.

J'enroule mes bandes autour de mes mains avec minutie, et je lui parle en plantant mon regard dans le sien. Je suis très sérieuse, presque dure. Rares sont ceux avec qui je m'autorise une grande marge de laisser aller. Mais c'est ce qu'il veut là. Donc j'préfère être très très claire.

Il faut que tu saches que, si tu as dérapé une fois sans gants, hors compétition, une partie de ma vie a consisté à combattre dans la rue. Comme tu me le demandes, je n'aurai aucune pitié pour toi, et je veux donc que tu sois tout aussi responsable que moi. Si je suis sur le point de te briser le bras, je veux que tu abandonnes. L'inverse sera vrai aussi. C'est clair ?




Encore un qui cherche la bagarre [Senri] Elwynn%20signa
##   Mar 30 Juil 2019 - 15:34

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Aucun problème chef o7

Senri reprenait de son assurance à mesure que le combat approchait. Il parvint à garder sa contenance et simplement acquiescer quand Elwynn parla de ce qu’il devait chercher à faire pour résoudre son complexe d’infériorité – car c’en était bien un. S’il était resté relativement stoïque, intérieurement, son esprit était assaillit par le doute. C’est vrai qu’il n’avait jamais pensé, ni même envisagé l’importance qu’il accordait au combat dans sa vie. La dernière phrase de la professeure d’arts martiaux eut le mérite de laisser Senri pensif.

Bien qu’il se soit battu avec le décoloré et qu’il en ait reçu de lourdes blessures, il avait conscience que Terrae n’était pas un endroit qui nécessitait de se battre. La tape sur son épaule le sortit de ses pensées. Il rendit à Elwynn un sourire figé qui suintait la panique. Puis rapidement, la jeune femme se mit en tenue de combat. Bien qu’habitué aux salles de sport, Senri détourna le regard, les joues légèrement rosies. Il était toujours assez mal à l’aise en voyant le moindre centimètre carré de peau.

Néanmoins, le garçon ne put s’empêcher de remarquer la peau de la jeune femme. Les nombreux hématomes et blessures en disaient long. Senri avait appris à mesurer la force d’un combattant à l’état de son corps. Il ressentit une sensation similaire à celle qu’il avait éprouvée lors de l’entraînement avec Amy. Beaucoup moins intense, certes, c’était presque imperceptible. Mais ça avait été là. Il avait eut peur.

D’une main, il attrapa les bandes que la professeure lui lançait. Il avait déjà ses mitaines, mais ç’aurait été impoli de refuser.

Et il fallait tout de même avouer que c’était la classe d’attraper les bandes à la volée.

Il acquiesça ensuite à ce que disait l’eau, ne relevant pas la remarque sur les coups létaux. Cependant, il se demanda si cela signifiait qu’il devait mettre ses gants ou non. Lorsqu’Elwynn précisa ne pas vouloir l’amocher, quelque chose tordit le ventre de Senri. Sentiment qu’il identifia quand sa professeure lui confia avoir passé une partie de sa vie à se battre dans la rue. C’était de la frustration. Senri ne s’était jamais battue que dans des environnements sécuritaires. N’avait presque jamais risqué sa vie. Sauf récemment, mais ça ne comptait qu’à moitié. Les bagarres entre collégiens ou même lycéen non plus.

Tout ça pour dire que face à la jeune femme, il se sentait faible, tout petit.

Il voulait chasser ce sentiment.

- Je comprends, oui.

Il s’était retenu de dire que, même avec un bras cassé il pourrait continuer. Mais son regard semblait le dire à la place de sa bouche.

- Est-ce que je mets mes gants ? Si vous n’en mettez pas, le fait d’en avoir me donnerait un avantage.

Et il était clair qu’il ne voulait pas de ça. Il voulait se battre à armes égales, ce n’est que comme ça qu’il parviendrait à progresser. Néanmoins, il se plierait à toutes les exigences de la professeure. Il commença à échauffer ses muscles en attendant la réponse de l’Etoile pour enfiler ou non ses gants, il retira ses baskets en miettes et vint se mettre sur le tatami.

-Je m’excuse d’avance, je ne connais que le salut de boxe. Ça conviendra ?

Sur ces mots, il attendit l’approbation de sa professeure et s’exécuta avant de se mettre en garde. Pied et main gauche en avant, la tête rentrée dans les épaules. Il inspirait et expirait lentement. Ne clignait presque pas des yeux. Il était attentif au moindre mouvement d’Elwynn. Senri commença à sautiller d’un pied à l’autre, de plus en vite pour échauffer son corps. Dès que le début du combat fut annoncé, il se jeta sur la côté gauche d’Elwynn et envoya son pied gauche frapper le flanc droit de la jeune femme. Il utilisa l’énergie de sa course pour donner plus d’amplitude et de puissance à son coup. Au détriment de son équilibre et de sa précision. Il s’appuya sur sa jambe droite tout en rehaussant sa garde.

Dès qu’il sentit un contact contre le plat de son pied, il désarma. Repliant son genou vers lui, il le jeta en arrière, alternant subitement de garde pour immédiatement enchaîner sur un crochet du droit.

Le coup manquerait de puissance puisqu’il frappait avec son bras avant, mais le fait que ce soit son bras droit permettait non seulement de gagner en vitesse et combler un tant soi peu le manque de puissance. Cela dit, cette offensive dépendait énormément de la première, si Elwynn avait esquivé, son crochet fendrait juste l’air.

Mais ce n’était pas grave, car il les visualisait déjà. Senri voyait dans le prolongement de son bras gauche un imposant bouclier et dans celui du droit, une lance brillante.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Jeu 22 Aoû 2019 - 14:40

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 749
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Senri part rapidement dans une réflexion, quand je lui propose de réfléchir à ce que signifie sa demande. J'voulais pas le faire paniquer mais visiblement j'ai raté. Désolée gamin, mais des fois se faire un peu secouer par la réalité, ça aide à y faire face. Courage à toi. Il enroule sagement ses bandages, avec habitude. C'est bien. J'enroule les miennes, bien décidé à lui donner le service qu'il m'a demandé.

A la tête qu'il tire, et à force d'en voir passer des élèves, je sais que Senri en prend un coup dans sa fierté. J'comprends bien. Mais bon, tu demandes à ta prof de se battre à fond contre toi, faut s'attendre à des choses pas évidentes. T'as vu ma gueule, tout le monde le sait que j'ai pas vécu dans une maison toute ma vie ok ? Bon. Bah voilà. Rajoute à ça le fait que j'ai une paire de seins et t'imagines l'ampleur du problème, c'est encore pire que quand t'as des balls.

Malgré tout, tout semble décidé chez lui. J'espère qu'il va pas se mettre en danger. Ce serait embêtant. J'veux dire ça m'saoulerait de devoir prendre la responsabilité de lui avoir pété un bras quoi. Il me demande pour ses gants, et je réponds en haussant les épaules.

C'est toi qui vois. Je trouve que les gants sont un gros désavantages, mais c'est propre à moi. Fais comme bon te semble, dans les deux cas je ne considérerai pas ça comme un avantage ou autre.

Je veux dire que je changerai pas ma façon de me battre s'il a des gants. Il s'échauffe, je fais de même avec ma tête, mon cou, mes poignets, et prends le temps de m'échauffer les jambes, saute un peu sur place. J'étire mon dos aussi. Puis je salue le tapis et monte. Je passe un doigt sous l'élastique de ma brassière pour bien replacer, secoue la tête pour checker la stabilité de ma queue de cheval. Alright. Il s'excuse, ne connaissant que le salue de boxe. Ah, il a dû échapper à ma vigilence, tous mes élèves ou presque savent saluer. Je m'incline et le salue à mon tour.

Et ça commence. Je ne prends aucune pose particulière, mais je suis malgré tout prête à réagir à tout moment. Il se jette sur moi sans que j'ai eu à faire le moindre effort, et dès que je vois sa jambe bouger, je me prépare. Je pare avec mon avant bras, il retire sa jambe trop vite pour que j'attrape son pied. Bien ça. Il enchaîne, crochet du droit, je me recule pour l'esquiver, mais je reste néanmoins très proche. Je profite du passage de son bras pour lancer mon premier coup : du bout des doigts, je viens pour frapper le nerf de son coude, créer de la douleur et retirer la force, voire immobiliser un membre pendant quelques temps.

Je m'avance sur lui, droit dans sa garde, annulant la mienne. Mon genou gauche se lève pour venir frapper ses cotes, dans le même mouvement, cachée par ma jambe et par l'élan qu'il a prit avec son corps pour frapper, ma main droite vient frapper l'intérieur de son genou gauche, toujours pour anihiler sa force.

Quoique soit sa réaction, je me recule à peine, analyse vite sa situation pour pouvoir me jeter sur lui rapidement et frapper les zones sensibles de son corps. Qu'il prenne conscience de ses armes, de leur importance, mais aussi de ce qu'il peut faire une fois désarmé. Le corps ne manque pas de ressource, et nous ne sommes que dans la force et la rapidité, mais tant d'autres choses peuvent être utiles en combat.




Encore un qui cherche la bagarre [Senri] Elwynn%20signa
##   Lun 26 Aoû 2019 - 17:47

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 162
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Senri acquiesça et laissa ses gants sur le sol. Presque à contrecœur. Ils étaient chargés de souvenirs et de symboles pour l’adolescent. Mais aujourd’hui, il allait devoir se battre sans. Il monta sur le tatami et vit qu’Elwynn était contrarié qu’il ne sache pas saluer. C’était étrange pour quelqu’un d’aussi assidu que le garçon, d’avoir échappé aux exercices concernant le salut.

À condition bien sûr, de mettre de côté le tempérament combatif du jeune homme. Lors des séances d’entraînement, le jeune Senri avait tendance à rapidement bâcler ces exercices pour passer à la pratique plus rapidement. Le tout dans son coin et avec une grande discrétion.

Néanmoins, il fit l’effort d’imiter le salut d’Elwynn.

Et intérieurement, une petite voix lui murmura qu’il avait bien fait. Vu comment elle avait encaissé sa première offensive, le boxeur avait tout intérêt à ne pas l’énerver.

Il vit clairement les doigts de l’Étoile fondre sur son coude. Senri mordit sa lèvre inférieure avec force quand les phalanges de la rousse s’insinuèrent dans son articulation. Son bras lui sembla subitement plus lourd, presque inerte.

-Tch !

En voyant Elwynn avancer vers lui, Senri recula. D’instinct. Son bras retomba contre son corps, ballotter par ces mouvements.

Merde ! Elle va me prendre de vitesse ! Bouge stupide bras !

Du coin de l’œil, Senri vit le genou adverse fondre vers lui. Le visage crispé, il réagit sous l’impulsion du moment. Se penchant légèrement en avant, il ramena son coude gauche jusqu’à ses côtes, juste à temps pour dévier le genou d’Elwynn. Un sourire traversa son visage. Son bras était toujours engourdi, mais il pouvait bouger. Il allait rendre la monnaie de sa pièce à la rousse.

Son genou gauche s’affaissa soudainement, bloquant l’élan de Senri et lui arrachant une grimace de douleur.

Putain ! Elle a utilisé son genou pour niquer le mien ! Et elle a fait ça sans garde ! Elle me nargue ?

Senri n’eut pas le temps de trouver la moindre réponse à son interrogation intérieure que la jeune femme revenait à l’attaque. Un premier coup dans le ventre et un second dans le visage lui firent reprendre conscience de l’instant. Il ramena ses deux bras face à lui. Bloquant les coups tant bien que mal. Les mouvements de sa garde étaient secs et rapides. Ses coudes venaient régulièrement se recoller pour protéger ses côtes et s’écartaient pour dévier les coups de poings et bloquer les coups de pieds.

Il ne faisait que reculer, traînant sa jambe gauche comme une espèce de poids mort. Bien que son jeu de jambes soit fluide et régulier, il ne tromperait qu’un novice. Elwynn avait clairement l’ascendant, menant la danse sans laisser à Senri la possibilité de réagir autrement qu’en fuyant.

Je dois agir ! Merde ! Foutu jambe !

La résolution fut immédiate. Senri se figea soudainement, garde à gauche. Il enfonça sa tête dans ses épaules pour absorber le plus de coups possibles. Ces derniers pleuvaient, il ne voyait presque rien, seulement des ombres. Il paraît mécaniquement. C’est alors qu’il fit un pas, dans la garde de son professeur. Son poing gauche se déplia avec puissance, puis se rétracta.

Je vais la faire reculer.

L’opération se répéta encore deux fois. Senri enchaîna deux direct avant tout en marchant vers Elwynn. À chaque direct, il réinitialisait sa garde avec le plus d’efficacité possible pour encaisser un maximum. Mais pas au troisième. Il ne laissait qu’un instant passer. Assez pour laisser un poing passer. Tout allait reposer sur, si oui ou non, Elwynn profitait de l’ouverture pour mettre un coup-de-poing.

Si tel était le cas, le flanc d’Elwynn serait à découvert avec ce coup. Il jetterait son bras en arrière avant d’enclencher un crochet dévastateur. Le jeune boxeur ferait appel à toute sa volonté, tout son self-control pour encaisser le coup de l’Étoile sans ciller et pouvoir donner le sien.

Il n’avait encore aucune idée de comment, le coup de son professeur allait l’affecter, ni de si son offensive fonctionnerait.

Pourtant, il enclencherait immédiatement le mouvement pour assener un autre crochet, du gauche, à Elwynn. Cette fois, il viserait le visage. Si sa première offensive était un succès, le coup servirait à amener Elwynn un peu plus vers le sol, ainsi, il pourrait enclencher un débordement sur la droite. Si elle échouait en revanche, ce coup symboliserait sa détermination à rester au corps-à-corps. Qu’il pouvait encore encaisser mille coups.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   
Contenu sponsorisé

 

Encore un qui cherche la bagarre [Senri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.