Partagez
Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons) [Elwynn]
##   Mer 5 Juin 2019 - 18:44

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Houston Carter
Etoile Eau Solaire
Messages : 419
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

HRP : Le titre est à l'image du temps qu'il m'a fallu pour le trouver- Avec un peu de retard, le voici ♥


Résumé.
D'un côté, je suis extrêmement reconnaissant à Atumane de me permettre d'exercer mon pouvoir de voyant comme jamais auparavant, d'un autre j'ai vraiment envie que ce type dégage. Une envie irrépréssible, comme une course en avant pour démolir cet enfoiré.

Je le surveille. Evidemment, je n'ai pas le droit de détourner les moyens informatiques de Terrae pour ce besoin, je n'ai pas assez de preuves pour le surveiller officiellement, mais je garde un oeil sur lui. Pratique quand Terrae te dote elle même des capacités pour le faire. Quand on trie les vidéos surveillance, j'enregistre dans un coin de ma tête ses déplacements. Le matin en me levant, le midi, le soir, je le cherche avec mon pouvoir. Des fois ça marche très bien, je reconstitue un puzzle d'éléments passés-présents-futurs sans pouvoir leur donner un ordre, des fois je me foire, je vois les personnes avec qui il a été-est-sera, comme les terres avec qui il partage son étage, les gens qu'il croise. Des fois, je me retrouve à l'autre bout du monde, à travers les yeux de... Bref, ce n'est pas important.

Quand je peux, je fais en sorte de l'éviter. Je ne tiens pas à répéter l'esclandre de la dernière fois. Je n'en ai pas parlé, ça ne servirait à rien. J'attends d'avoir quelque chose, une preuve impossible à contrer que cet homme est nocif. Je sais que je pourrais la trouver facilement en me procurant son ordinateur ou en piratant ses communications. Mais... Il y a qu'une ligne qui me sépare de la prison, et je ne me sens pas de la franchir. Presque pas. Mitsuki n'en saurait rien, elle est pas assez futée pour me griller. Aaron c'est une autre histoire. Merde, le fait d'y penser est en soit un crime dans mon cas- Oublions ça.

Alors je cherche des moyens d'attirer mon attention ailleurs, de me pousser à moins y penser. L'écriture aide. Les clubs, les activités aident. Il est plus prévisible qu'il ne le laisse à penser, et donc plus facile à esquiver quand j'ai moi même des excuses pour me trouver à l'autre bout du campus. Et puis il y a le club d'auto-défense, auquel je suis beaucoup plus assidu ces derniers temps. J'ai toujours horreur de frapper, je ne supporte pas de porter des coups. Mais notre petite rencontre m'a bien fait comprendre que la fuite ne peut pas être ma seule option (bien que j'excelle en la matière LOL).

Aujourd'hui, et pour la deuxième fois de la semaine, je suis décidé à contrer et esquiver les coups de ma partenaire (une novice qui frappe déjà beaucoup plus fort que moi). Ça a l'air de l'amuser, moi ça me fait grincer des dents tout cet espace de sueur partagée et de courbatures anticipées (que voulez vous c'est mon côté acide). Je me concentre, et elle attaque. Je pare le premier, comme Elwynn nous l'a si gentillement appris. Je vois arriver le second, et je me décale. J'arrive de mieux en mieux à gérer le timing, avant le décalage entre ces visions très brèves et le présent me faisait perdre pied et souvent tomber. Sans compter que si je bouge trop tôt, l'adversaire a le temps de me voir venir et de changer sa trajectoire. Pause. On reprend.

On échange quelques passes, en silence, tranquillement. C'est ce que j'aime avec cette meuf, elle se sent pas obligée de gueuler comme une dératée "ATTAQUE DE L'EPPE NINJA ULTRA PLUS MAIS AVEC LA MAIN" quand elle attaque. Puis, évidemment-

Une transaction. Des armes, des fils de putes à la morale douteuse (je déforme presque pas), un plan d'une action humanitaire, du riz.
Wtf du riz ?!

Bah oui Houston, quand on abuse avec les visions, on finit par rater sa cible hein. Je me prends deux coups avant de m'écraser au sol, me tenant les côtes en gémissant. Et voilà, belle journée de merde.



... :
 
##   Jeu 6 Juin 2019 - 0:27

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Elwynn Evrard
Etoile Eau Lunaire
Messages : 793
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Je tourne autour de mon groupe d'élèves. Ce soir ils ont une vingtaine à venir s'entraîner. Normalement je vais mettre en place différents groupes pour l'été, pour pouvoir les faire travailler en plus petit groupe et leur permettre de s'adapter en fonction de leurs horaires. J'ai négocié un peu, j'pourrai aussi être un peu mieux payée, et j'vais plus bosser, mais ça m'plaît. Puis j'manque pas de temps libre, clairement.

J'observe, je m'arrête régulièrement. Anour manque toujours de précision, et je lui lance un "Ajuste tes coups. Voilà.", puis j'encourage son partenaire qui encaisse bien. Ca peut en surprendre certains, mais je suis plutôt encourageante comme prof. Pas forcément super souriante, mais j'suis là pour qu'ils progressent, sans pour autant que ce soit leur vie. C'est un club, un hobby, le but c'est aussi un peu de s'amuser nan ? J'avance aux deux filles qui frappent bien et régulièrement. Je les félicite, et les incite à essayer d'enchaîner plus vite, de parfois tenter de se mettre des batons dans les roues, et de se prévenir. Elles sourient et continuent avec complicité. C'est chouette, il y a une bonne dynamique. Et puis j'commence à voir vraiment beaucoup de tête, y a une certaine proportion de gens qui sont passés par mon club. Ca fait plaisir qu'il séduise autant. Même les Terres, c'est pour dire.

En parlant d'amusement. Je m'approche du duo suivant. Houston évite bien. Il a progressé depuis qu'il vient plus régulièrement. Et promis c'est même pas moi qui l'y ait poussé. N'empêche qu'il se donne à fond... Sans aucune trace d'amusement. J'ai l'impression que ça planque un truc, mais j'sais pas vraiment quoi. Je me dis que quoique ce soit Alice l'aurait déjà vu non ? A moins qu'il lui cache... Ou que je n'ai juste pas besoin de le savoir. Ils se voient moins souvent en ce moment ? Ou alors c'est juste qu'Alice a énormément d'activités en ce moment, je sais pas.

Je vais pour continuer ma route quand je vois que Houston perd la concentration, il n'est plus du tout dans le combat. Je serre les dents. La fille en face le déglingue avec une facilité déconcertante. Elle est douée la petite. Je regarde autour de moi, repère un groupe de trois. Je m'approche d'elle et pose ma main sur son épaule.

Très joli, Alma. Tu veux bien rejoindre le groupe de trois et te mettre en binôme avec celui qui voudra bien ? Je vais prendre la suite. Essaie de bouger un peu plus ton jeu de jambe, ça t'aidera face à des ripostes.

Elle me sourit, je lui rends faiblement, et elle file rejoindre le groupe. Je regarde le garçon étalé au sol et sa tête énervée. J'ai un mince sourire.

Déride-toi un peu, ça sera plus simple pour encaisser.

J'sais que Houston sait que c'est pas méchant. C'est pas méchant parce qu'on aime bien tous les deux railler nos potes. J'sais pas si c'est vraiment mon pote, mais j'sais que je l'aime bien, et qu'on rigole bien au club de sciences. J'veux dire, quand on bosse c'est un peu comme avec Misao, on sait ce qu'on cherche, ce qu'on veut, on parle peu, des fois on lâche une vanne et on rigole et puis on continue. C'est tranquille, c'est ok. On vanne Alice aussi. Ca c'est vraiment drôle. Surtout parce qu'elle aime bien. Je tends ma main vers lui pour l'aider à se relever.

T'es près à encaisser avec moi ?

Sous-entendu, moi j'vais pas chercher à progresser en attaque. Mais à combler tes faiblesses et améliorer tes forces.




Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons)  [Elwynn] Elwynn%20signa
##   Sam 13 Juil 2019 - 0:19

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Houston Carter
Etoile Eau Solaire
Messages : 419
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

Yes, je fais tellement pitié que la prof se sent obligée d'interrompre ma performance ratée.
Elle félicite mon adversaire -qui l'a amplement mérité allé je suis honnête une fois de temps en temps en même temps est ce que c'est vraiment du mérite je ne sais pas- et lui donne carrément des conseils. Parfait, comme ça j'aurai encore plus de mal à trouver quelqu'un de mon niveau de chiottes pour m'entraîner la prochaine fois. Je vais passer ma vie dans le carré des débutants c'est moi qui vous le dit.

Oh wait, elle a dit qu'elle prenait la suite ? Je souffle en me relevant, et je sais qu'elle est fière de sa remarque parce que c'est plus facile que me donner un conseil précis que je ne suivrais pas de toutes façons, mais je suis trop amer aujourd'hui pour prendre la blague comme elle vient et ne pas la détourner avec un poil de cynisme.

_ Putain pourtant j'suis détendu là, t'as pas vu ce que ça donne sans la crème anti-âge...

A une période c'était courir ou mourir, clairement j'avais fait mon choix. Battre c'était même pas une des options, je devenais un piquet de stress à chaque fois que je sortais dans la rue, et c'est l'adrénaline qui me poussait à me lancer à toute vitesse. J'crois que j'ai jamais aimé courir à cause de ça, j'y ai jamas pris de plaisir, et tant que ma vie est pas en danger je suis un mauvais sportif. Alors quand elle me parle d'encaisser, j'ai toute mon expérience de lâche qui me hurle de battre en retraite très -TRES- vite.

Mais j'en ai marre d'être ce mec impuissant. Enfin non, je m'en contenterai, disons que je préfère avoir l'opportunité de ne pas être fini en one shot. De pouvoir survivre une seconde de plus, d'avoir le choix de contre-attaquer avant de courir. Et puis j'ai un objectif, survivre et si possible défoncer ce mec. Donc ça donne de la force.

En inspirant, je me remets en position. Au moins elle a compris que je voulais pas attaquer. C'est le moment où je suis censé lui répondre un truc stylé pour l'inciter à attaquer. Genre "vas y viens je t'attends" ou "bah alors on vient plus aux soirée"- ah non pas celle là.
Mais je suis pas aussi stylé.

_ Bah vas y frappe on verra bien, mais clairement je te promets rien.

J'essaye de me concentrer. Effacer de mon esprit mon père et Atumane, me fixer sur le combat. Mais c'est constamment le visage d'un des deux qui vient remplacer Elwynn. Je vais prendre cher.



... :
 
##   Ven 26 Juil 2019 - 16:15

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Elwynn Evrard
Etoile Eau Lunaire
Messages : 793
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Houston fait une espèce de sale grimace quand je dis à Alma de rejoindre l'autre groupe. Peut être qu'il prend ça comme une punition. Même si bon en général je m'occupe des gens pour les faire progresser, ce qui est aussi le cas actuellement, j'ai vraiment peur qu'il fasse une gaffe et qu'il se blesse. Oui non j'ai assez confiance en Alma pour qu'il ne la blesse pas. Et pas l'inverse. J'suis horrible non ?

Mon sourire s'aggrandit un peu, narquois, lorsqu'il réplique. Sa façon habituelle de répliquer est plus amicale, il est très salé aujourd'hui.

J'suis certaine que j'ai déjà vu pire.

Venant de moi, c'est clairement gentil, parce que c'était une perche pour lui mettre vraiment beaucoup plus cher. Mais bon. Il recule pas, il reste stable, et a l'air même décidé à tenir le coup. Etonnant venant de lui. J'dis pas que je le connais bien, mais à force de le voir bosser, d'entendre Alice m'en parler et tacler toutes ses pensées un peu trop déplacées, et de le voir aux entraînements, j'commence à savoir comment il réagit aux choses, comment il se comporte. Il est intéressant c'garçon, et puis là il réagit comme s'il voulait en découdre. A son échelle.

Il est focus. Mais quelque chose manque. Je suis droite, la tête un peu penchée sur le côté, je l'écoute balancer sa phrase, j'ai un léger sourire. Et puis je viens frapper son épaule, avec mollesse, genre comme on donne une tape amicale. Juste pour voir comment il réagit. Pour qu'il se focus sur moi, en vrai. Et comme il a la position, j'lui laisse pas le temps d'enchaîner sur une pique de nouveau. En un temps, je me lance en poussant sur ma jambe droite, tourne sur moi-même en élevant plus haut que ma tête la jambe gauche, et vient l'abattre sans aucune douceur sur le flanc de Houston. T'as deux choix Houston : dans ce combat, soit tu mets de côté et tu t'entraîne, soit tu sors de toi ce truc toxique, en t'énervant, en le disant, en me frappant. Mais va falloir faire quelque chose.

Vous croyez que je devrai ajouter à mon CV "Coach pour extérioriser la colère" ? Non parce que c'est que le quatrième à qui je fais ça.




Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons)  [Elwynn] Elwynn%20signa
##   Jeu 8 Aoû 2019 - 18:37

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Houston Carter
Etoile Eau Solaire
Messages : 419
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

Je sais pas si elle essaye de me rassurer avec ses piques verbales, mais ça marche pas.
Le pire c'est qu'un autre jour ça m'aurait probablement pas gêné, mais là j'ai cette espèce de rancune coincée dans le fond de ma gorge, et ça m'empêche de réfléchir correctement. Ouais, ouais, si tu veux, tu es sûre d'avoir vu pire grand bien t'en fasse, de toutes façons je pense que c'est faux. Oui parce qu'au dirait qu'ici tout le monde a un don naturel pour les arts martiaux, comme si c'était censé être inné pour tout le monde (spoiler : non, on est pas dans un film s'il vous plaît).

Quand elle se met aussi en position, je réprime un frisson mauvais qui coure le long de mon échine. On a dit, ne pas fuir, quoi qu'il se passe. C'est un entrainement. Le problème, c'est qu'elle ne bouge pas du tout comme quelqu'un qui s'entraine, elle a cette aisance des combatants, cette gestuelle fluide que j'ai vu chez tant de mes adversaires. Le corps, le regard, les gestes d'une personne qui sait parfaitement comment marche son corps, une sorte de danseur qui cotoît la mort. Je me pince la lèvre tandis qu'elle porte un coup très mou pour me tester. Rien ne se déclenche (si ce n'est mon envie de courir très vite très loin) et je me contente d'opérer un exercice qu'elle nous a appris pour m'écarter légèrement du coup.

Mais évidemment ça serait trop simple juste comme ça. Elle ne me laisse pas le temps de faire attention et enchaine avec les choses sérieuses. C'est sa jambe qui va venir s'écraser contre moi si je ne réagis pas, et c'est définitivement un des coups que j'aime le moins. Je tente un mouvement sur le côté, vers le bas pour me défiler à son coup mais je ne suis pas assez rapide, et le coup m'atteint un peu plus haut et un peu moins fort mais m'atteint quand même. Par un réflexe assez mal venu, je choppe la jambre (ah bah c'est malin tu vas en faire quoi maintenant abruti ?!), et après un instant d'hésitation qui paraît durer une heure dans ce genre d'enchainement, j'amorce du mouvement d'épaule vers l'avant pour essayer de la pousser avec le haut de mon corps.

Quelque chose me dérange profondément dans ce mouvement, mais j'essaye de me convaincre que je ne cherche pas à la frapper, juste à la pousser. Si tant est que je réussisse. Je ne peux vraiment pas frapper quelqu'un, c'est hors de question.



... :
 
##   Ven 30 Aoû 2019 - 20:52

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Elwynn Evrard
Etoile Eau Lunaire
Messages : 793
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

J'écoute Domino de Jessie J en répondant, aucun sens xD

Il est extrêmement fermé. J'veux dire, Houston fait pas cette tronche d'habitude. Je l'observe suffisament pour le savoir. Il répond rien, ne me raille pas, n'essaie même pas de répondre à ce que je dis. Alors là je sais pas ce qui lui arrive mais décidément il est pas dans son assiette.

Lorsque je lance l'offensive, Houston est mou, bien qu'il esquive mon premier coup. Bien. Je te lâcherai pas mec. Tu vas probablement me détester sur le coup, peut être même un peu après, mais tant pis. Ca m'fait pas du bien non plus du bien de t'voir comme ça, j't'aime bien tu sais. Pfffr la dernière fois que j'ai fait ça j'ai tout niqué. Et en même temps, j'me rappelle qu'une fois, Huo m'a dit que c'était pas plus mal de s'en foutre qu'on te déteste en combat. J'espère qu'il avait raison.

Mon pied s'abat sur lui malgré son mouvement de recul. Il a quand eu le réflexe de reculer et d'attraper mon pieds. Bien. Se défendre en prenant l'ascendant sur l'autre. Il tente de me repousser, il met de la volonté, mais quelque chose va pas. Il va pas au bout. Souplesse, au lieu de partir en arrière, je le laisse s'avancer, ma jambe finissant collée à mon corps, mon molet toujours dans sa main. Je fléchis ma jambe au sol, faisant peser mon poids sur son emprise, et vient pour faucher ses jambes.

Je suis rapide, j'utilise mes ressources, je ne lui laisse pas de répit. Même s'il n'est pas tombé, il est au moins déstabilisé, et je me débrouille pour secouer mon autre jambe suffisament fort d'un coup pour la dégager. Je me retrouve debout rapidement, prête à continuer. J'aimerai arriver à faire sortir ce truc de lui. J'suis prétentieuse de le vouloir, je sais, mais j'aimerai bien arriver à l'aider un peu, si j'peux, en fait.

Allez protège-toi.

Fais tout ce que tu peux pour ça. Parle, hurle, esquive, pleure, frappe. Ne te morfonds pas.




Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons)  [Elwynn] Elwynn%20signa
##   Sam 21 Sep 2019 - 10:47

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Houston Carter
Etoile Eau Solaire
Messages : 419
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

Lorsque je m'approche, elle ne résiste pas, au contraire. Elle suit le mouvement.
Elle se laisse pencher en arrière, et je sens que je vais m'en prendre une bonne. Elle plie sa jambe et dans une forme de combat que je n'ai pas le temps de comprendre, mes jambes se font faucher et le sol penche jusqu'à arriver à la rencontre de mon épaule. J'ai lâché sa jambe dans une pitoyable tentative d'interposer mes mains entre le tapis et mon corps. Alors qu'elle se remet en place, je roule sur le côté pour retrouver une position acceptable, soit sur mes genoux, afin de masser mon épaule endolorie. OUI JE SUIS UNE PETITE NATURE ET ALORS ?!

Je grince quand elle me somme de me protéger. Je sais que c'est parce que je ne suis pas vraiment dans un état qu'on pourrait dire "normal" (si la normalité existe pour moi), mais elle me saoule. Qu'est ce que ça lui apporte de me dire ça ? Qu'est ce que c'est censé m'apporter à moi ?! On sait tous les deux que c'est un entrainement, au pire je tombe, je me fais un peu mal, je vais faire un checking à l'hôpital d'à côté et puis voilà. C'est un entrainement. C'est l'endroit où je suis censé apprendre les bases, pour m'en sortir en cas de conflit, mais on sait tous les dents qu'en vrai, ce sera sans conséquences. C'est probablement pour ça que je galère autant, en fait.

L'idée fait son chemin alors que je me relève. Je sens cette même répulsion chez elle que je la sens chez Atumane et ceux avec qui je traitais ; cette expérience du combat qui me donne des frissons de rejet. Mais ce n'est pas assez puissant. Atumane a réussi à me mettre en colère, parce qu'il n'a pas l'air de vouloir changer. Elwynn est... Trop douce. Il me manque la composante de base : la peur.

Je la fusille du regard, conscient que ça ne changera rien, mais l'adversité aide à cacher beaucoup de choses.

_ Bah attaque correctement alors. Essaye de me tuer, tu verras la différence, je lâche, acerbe.

C'est un entrainement mon cul. Ce genre d'entrainement, c'est bon pour ceux qui n'ont jamais connu que le calme lors des situations dangereuses, qui sont capables de se contenir. J'ai passé ma vie à agir dans l'urgence et la panique, il n'y a que là que je suis efficace. Que là que je suis en terrain connu. Je me mets à nouveau en position de défense, cette fois prêt à lutter vraiment, contre elle autant que contre mon envie de fuir.

La température autour de moi baisse sensiblement, de deux tout petits degrés. Je sais que je suis sur la bonne voie.



... :
 
##   Ven 27 Sep 2019 - 19:57

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Elwynn Evrard
Etoile Eau Lunaire
Messages : 793
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Houston tombe comme prévu, pas aussi lourdement qu'on pourrait l'imaginer néanmoins. Il a de la ressource, même s'il en sait rien, il est pas si mauvais qu'il veut le faire croire. Il se redresse. Voilà, c'est ça. Houston s'il pouvait me cracher dessus, le ferait à ce moment-là avec probablement beaucoup d'animosité. C'est ça que j'veux voir. Arrête de t'empêcher de ressentir et extériorise un peu. Et puis va en parler à ta psy ensuite. Mais au moins on peut tenter d'ouvrir un peu le robinet non ?

On rentre dans une dynamique d'agressivité. Je le ressens. Ca devient comme avec Nicolas quand il déverse sa colère sur moi, ou avant, quand j'recevais celle des types qui voulaient prouver être les meilleurs. C'était comme quand moi, je massacrais des types parce que j'étais à bout. Mais ici c'est pas aussi dangereux rassurez-vous. C'est rare de voir Houston aussi en colère. Bon après j'le connais pas à ce point non plus.

Ouuuh. Ouaahahaha ça pique. J'ai un léger rictus, très bref, un mini sourire. Ahaha. C'est un terrain glissant ça Houston. Peut être qu'il a juste dit ça comme ça, peut être qu'il sait mon aversion envers le fait de retomber comme celle que j'étais avant. Ce qui est assez fou c'est que je suis persuadée que malgré tout mes efforts et mes évolutions je ne ressentirais toujours rien en tuant quelqu'un. Mais donc Houston pense être plus efficace s'il est en réel danger. T'es en réel danger Houston, t'es énervé pour de vrai, l'entrainement ça te sert aussi à la gérer, et à la faire de sortir de toi. Mais si t'as besoin qu'on te secoue, ok.

Les élèves autour commencent à nous regarder, sans savoir quoi faire. Je me redresse calmement, resserre ma queue de cheval, et leur jette un regard.

Personne ne vous a dit d'arrêter.

Ok. Tout le monde s'y remet. Ma voix était extrêmement neutre, aucune inflexion. Je tends mes bras en avant, m'étire un peu, souffle un coup.

Alright, then...

J'adresse un dernier sourire à Houston, avant de devenir complètement neutre, et de fondre sur lui. Mon poing vient entrer droit dans garde, c'est pas un gentil coup, même s'il le pare il aura mal. Si c'est ça qu'il veut. Je sais le donner. J'enchaine avec un coup vers le visage, avant même de revenir en garde je jette mon genou contre sa cuisse pour écraser son muscle et son nerf si j'y parviens. Et au premier coup haut qui touche, mon coude fuse vers sa tempe. Tu la voulais, cette vision, tu voulais pouvoir voir comment mon coude va s'écraser sur ton visage Houston ? Le voilà. Alors maintenant fais-moi plaisir et dégage ton visage, parce que j'ai pas l'intention de te faire comater. J'sais que t'as de la ressource, fais-moi voir, et sors cette merde qui te ronge de toi bordel.




Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons)  [Elwynn] Elwynn%20signa
##   Jeu 31 Oct 2019 - 19:27

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Houston Carter
Etoile Eau Solaire
Messages : 419
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

C'est la dernière.
C'est une pensée qui revient souvent quand je suis en état de stress. Comme ce moment où tu attends que l'on vienne te chercher pour t'emmener dans le couloir de la mort. Chaque seconde semble être la dernière de liberté, tu attends sans savoir, sans pouvoir regarder l'heure. Chaque instant s'imprime dans ta chaire comme étant le dernier, comme étant un instant de paix fugace et de danger instantané.

Elle fait une remarque et- tout le monde s'était arrêté pour nous regarder ? Merde. Je ne sais pas, je crois que je ne les vois pas, ou je n'y fais pas attention. Je perçois... Les mouvements de l'eau dans l'air, ma peur qui l'organise, imprime dans son mouvement quelque chose de plus organisé. L'eau organisé, c'est de la glace. Les 10% de ma vision claire se focalisent intégralement sur la femme en face de moi, qui semble considérer ma demande. Elle n'a pas l'air de changer d'attitude, ni même de regard, et cette immobilité qui fait que les poils à l'arrière de mon cou se hérissent. Elle est dangereuse. Seuls ceux qui en ont besoin sont du genre à savoir supprimer la colère de leur voix.

Elle passe à l'attaque.
Un coup dans la garde. Je ne la baisse pas, j'attends. Le coup arrive. Je casse ma garde un instant pour dévier son coup. Sans frapper, juste le dévier. Je reste au contact.
Visage. Oh ça on part sur une esquive. Coude. Ah, plus chaud. Je baisse mon point de gravité alors que son genoux vient s'écraser sur ma cuisse, provoquant une chute que j'accompagne sans lutter contre. On peut pas faire grand chose quand le nerf est touché. Je roule au sol pour venir me réceptionner un peu plus loin.

Elle a ce même regard, neutre, froid, une balle, un corps, des corps, beaucoup trop de corps-
Je ferme les yeux et serre les dents très fort pour arrêter la vision où elle en est. Ce genre de visions... Non, ce genre de personne, c'est exactement la raison pour laquelle je suis en colère contre Atumane. J'ai fait du mal aux gens, je ne suis pas le dernier en terme d'horreurs, et je n'ai pas le droit de les regretter pour contre-avis médical, mais s'il y a une chose que je savais au moment où je le faisais, c'est que c'était mal. C'est mal. Ces regards là, ils ne disent rien de plus qu'une routine, et ces corps ce sont tout simplement des preuves d'inhumanité.

L'air, l'eau bougent autour de moi. Il fait de plus en plus froid, je sais qu c'est ma faute, je m'en fous. J'ai dit que je voulais arrêter de fuir. C'est ce que je vais faire. Je me redresse, reprend ma garde, ignore la douleur grâce aux miracles de l'adrénaline et de la colère. Je prends mes appuies sur le tapis. C'est ça, ma façon de survivre. Être increvable, ne pas être atteint, et faire mal même si je ne peux pas frapper.

_ C'est tout ? je lance d'une voix froide. J'ai connu plus efficace comme tueur.

Oui oui, provocation gratuite à 100%. Totalement injuste aussi. Elle pourra penser que ce n'est qu'un hasard, mais elle saura dans mes yeux que j'ai vu.

_ Au final tu ne vaux pas vraiment mieux que la personne que je hais et à cause de laquelle je suis venu ici.

C'est faux Houston, tu sais que tu te mens. Tu voudrais que ça soit le cas, parce que c'est sur Atumane que tu voudrais taper, c'est à lui que tu voudrais dire ces mots. A lui que tu voudrais prouver que tu es fort, que des épaules ne te font pas mal après une roulade, que tu ignores tes incompétences et ta douleur. Ce n'est pas à Elwynn qu'il faut s'en prendre, mais pas de bol pour elle, il semblerait qu'elle lui ressemble un peu trop.

D'autres visions veulent arriver, et pour la première fois de ma vie je les bloque, j'arrive à empêcher leur impétueuse envie de me casser les couilles. J'attends juste qu'elle attaque encore, encore, encore, encore, qu'elle me prouve que je suis immortel.



... :
 
##   Mar 5 Nov 2019 - 17:58

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Elwynn Evrard
Etoile Eau Lunaire
Messages : 793
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Il fait froid autour de Houston. Y a vraiment un truc à faire sortir. J'essaie de m'oublier un peu, de mettre pas mal de trucs de côté et de me focus sur seulement faire sortir ce qui va pas chez lui. Même s'il me demande des trucs pas super cool. Je sais qu'il sait. En fait il a probablement vu. Et y en a des choses à voir. La facilité à s'endormir après une tuerie, sans aucun sourire malgré tout par exemple, ça doit être bien sympa à voir. Nickel.

Houston se défend, comme s'il voyait, comme s'il savait. Mais aussi parce qu'il est entrainé à se défendre. Il évite ou accompagne mes coups, reçoit celui dans le nerf et réagit très correctement. Houston se ramasse sur lui-même, crispé. Il a mal ? Une vision ? Son regard se pose sur moi. J'suis pas humaine dans ses yeux. J'suis pas humaine, j'suis une ennemie, une créature dangereuse qui ne doit être qu'éliminée. On m'a regardé tant de fois comme ça. On m'a réduite à beaucoup de situations : être une femme, une proie, un monstre, l'élite, une cheffe, une meurtrière. Dans tous les cas, je n'étais pas humaine.

C'est Houston alors ça devrait me faire quelque chose non ? Un mec que j'aime bien, que j'estime ? Au lieu de ça, les vieux réflexes reviennent. Les émotions se taisent. Et j'en ai plus rien à foutre. J'ai un objectif. Et c'est ça qui compte. La seule différence maintenant, c'est que je choisis mon objectif, et si j'veux me casser, je le fais. Mais Terrae m'a donné ce truc, qui je crois n'est ni positif ni négatif : j'ai pas envie de laisser tomber Houston maintenant.

Houston est un excellent attaquant. Sincèrement. Il a les mots pour. Il fait mal, ça devrait me lacérer, me faire vraiment mal. Au lieu de ça, je bouge lentement vers lui. Je ne souris pas. Je prends sa remarque comme j'essuie les coups, ça me passe sur le corps et puis c'est tout. Houston, c'est un Nicolas tier. Ce genre de mec qui se rélèvera même les tripes à l'air, l'un pour te foutre un coup, l'autre pour cracher son venin. C'qui est marrant c'est que les deux se défoulent sur moi.

Parce que je dois pas être évidente à faire tomber, ou parce que je me relève tout aussi bien, j'en sais rien.

L'entrainement est terminé, tout le monde aux vestiaires, maintenant.

Je dis ça, mais certains avaient déjà commencé à s'éloigner. Ca allait être la fin, et j'ai pas non plus envie qu'ils voient tous ça. Plus pour lui que pour moi en plus, il a déjà assez d'ennuis comme ça. Je continue de m'approcher de lui, me prend sa dernière remarque. Je ne dis rien, et fonds sur lui. Et cette fois j'vais pas le louper.

J'attaque plus par instinct que par réflexion. J'attrape son poignet, le tire violemment faire moi, ça le fait craquer. Mon autre main vient donner un coup sur son diaphragme, sans retenue. Enfin si, mais suffisamment pour lui couper le souffle comme il faut. Je le balance en arrière crochète son pied et le regarde tomber. Je ne perds pas de temps, je viens m'accroupir, écrase son coude avec mon genou, l'autre posé sur son ventre. Ma main droite vient sécurisé son autre bras, et je reste au dessus de lui. Juste le temps qu'il récupère.

Je vaux pas mieux que grand monde Houston, tu dois l'savoir non ? Alors déteste-moi comme j'le mérite s'il faut, mais fais-le mieux. Si tu détestes cette personne, survis mieux.

Parce que si ma main se pose sur ton cou maintenant t'es mort frérot. Si c'est ça que tu voulais, c'est là. Alors continue comme ça. Fais sortir cette rage.
Moi j'essaie de calmer la mienne. De repousser la machine que je peux être. La colère ne doit pas exister maintenant. Parce que j'ai beau récolter ses coups, je ne suis probablement pas comme l'autre personne dont il parle. Parce que je peux choisir de ne plus tuer aujourd'hui. Et il est toujours vivant.




Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons)  [Elwynn] Elwynn%20signa
##   Ven 15 Nov 2019 - 19:18

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Houston Carter
Etoile Eau Solaire
Messages : 419
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

Elle s'approche.
Elle s'approche avec son regard de panthère, comme si je n'étais qu'une proie parmi tant d'autres sur son chemin. Je déteste ce regard. Je sais que je l'ai cherché, je le sais, mais l'homme n'est pas un être particulièrement logique dans ses réactions, et là où son avancée devrait me glacer le sang et me calmer tout de suite, le frisson du danger me parcours dans tous les sens et me pousse à la colère. Comme si je pouvais rugir aussi fort qu'elle, comme si je pouvais l'effrayer en feignant l'assurance, comme si on était juste deux putain d'animaux dans la savane.

Spoiler, on ne l'est pas. Quand elle parle, c'est pour renvoyer tout le monde, écarter les témoins. Elle va me tuer. Ce n'est pas cohérent, mais c'est ce que je sens, c'est ce que je lui ai demandé. Une fois de plus, je lutte de toutes mes forces contre l'envie de fuir à toutes jambes. C'est vraiment très difficile de lutter contre mon instinct, surtout quand je sais comment ça va se finir. J'essaye de ne pas paniquer, de revenir à mon sens, de me faire une raison : c'est juste Elwynn, ce n'est pas Atumane- mais ça ne fonctionne pas, parce qu'ils se ressemblent tellement.

Je suis tellement concentré dans mon idée de ne pas fuir que je n'arrive pas à bouger quand elle se jette sur moi. Elle ne plaisante plus, sa vitesse a encore augmenté, elle me retourne comme une espèce de frite belge (ou du moins c'est le ressenti de mon poignet et de mon souffle) et je me retrouve au sol, menacé qu'on me coupe la respiration définitivement. Je ne sais pas ce qui est le plus douloureux, rencontrer le sol violemment ou avoir la respiration coupée.

Je suis immobilisé. Ça ne m'est jamais arrivé, je me suis toujours enfui avant. J'ai toujours pu m'y dérober d'une manière ou d'une autre, je n'ai aucune idée de comment réagir. Si pardon, ça m'est arrivé une ou deux fois, quand je savais que les mots allaient de toutes façons me sauver. Là ce n'est pas le cas. Elle en profite même pour me faire une leçon de morale. Survis mieux ?! Si je suis vivant, c'est uniquement parce que j'ai survécu tout ce temps, à minimum 1 kilomètre du danger.

Et là... Je panique. Vraiment.
Je me rends compte que je suis bloqué, je vais mourir. Je vais mourir. Je sens tous mes muscles qui se contractent, ils veulent lutter. Ils veulent taper, ils veulent lui faire mal. Heureusement, ils ne peuvent pas bouger. Elle m'immobilise suffisamment pour ça. Alors mes pouvoirs prennent le relaie. D'une façon horrible, c'est ma volonté, et en même temps pas du tout. Je sens l'eau qui s'agite autour de moi, je sens qu'elle se met en mouvement autour de nous. Ça refroidit encore, à mesure que je me rends compte de la forme que pourrait prendre... Ce qui va arriver.

Je lui aurai bien répondu de manière agressive, mais c'est une voix très peu sûre d'elle qui sort de ma bouche.

_ Lâche moi. Tout de suite.

Rien à foutre de tes leçons de morale, là je contrôle actuellement RIEN DU TOUT, et je ne sais pas si son niveau d'étoile, comme le mien, suffirait à limiter les dégâts. Parce que j'ai envie de l'attaquer. Et je n'ai absolument pas envie que ça arrive non plus.



... :
 
##   Mar 19 Nov 2019 - 15:40

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Elwynn Evrard
Etoile Eau Lunaire
Messages : 793
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Je sais très bien ce que je fais. Parce que je l'ai déjà fait. Je sais très bien. Tout ce que je fais est réfléchi, même quand c'est spontané pour m'adapter à son attitude. J'essaie d'arrêter de me détester pour ça, mais c'est dur. Ca fait longtemps que j'm'en suis pas asséné un p'tit coup, d'auto-insulte. Mais j'suis terrifiante, je déteste ça. Et en même temps. J'suis là.

Je sais pas bien c'qu'il a, à qui il m'assimile, mais au fond, j'avoue espérer être pas aussi pire que l'autre. En terme de faits dans la vie, pas en terme de dangerosité, ça peut toujours servir ça. Ca fait un peu mal mais c'est pas le moment de se focus dessus. Il est complètement paniqué. Ses pupilles sont dilatés, il cherche un quelconque échapatoire. Et là tout de suite il n'y en a pas. Cette fois t'es mort.

Je sens son pouvoir se déclencher. Son aura se renforce, ça refroidit tout autour et je peux sentir l'eau qu'il contrôle dans l'air. Je ne bouge pas, me focus sur mes propres pouvoir prête à me protéger, à le protéger si besoin est. On doit avoir le même niveau, probablement qu'on a pas bossé les mêmes trucs mais c'qui est sûr c'est que ni lui ni moi ne sommes préparés à lui qui déraille.

Finalement il trouve son billet de sortie. Me parler. A moi. Pas à l'autre personne. Je le relâche immédiatement, je me redresse, mon regard arrête d'être aussi dur. Je reste accroupie pas très loin de lui mais ne le touche plus. Je n'ai plus aucune posture aggressive. Je ne le lâche pas du regard, je cherche à voir s'il va bien.

Ca va Houston ?

Je sais que ça va pas, ce que je veux savoir là c'est comment il va. Mais sérieusement qui en a quelque chose à foutre de la syntaxe là de suite ? Je sais que je l'ai secoué, je sais aussi que c'est fini. Et j'ai beau m'être pris des pas belles choses dans la gueule, je ne dis rien, et je ne suis absolument pas en colère contre lui.




Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons)  [Elwynn] Elwynn%20signa
##   Mar 26 Nov 2019 - 20:54

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Houston Carter
Etoile Eau Solaire
Messages : 419
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

Il faut qu'elle me lâche. Je sais pas ce que je vais faire si elle ne me lâche pas. Je suis totalement en panique, l'énergie qui est en moi s'est projetée autour, comme cherchant un échappatoire. C'est le moment où je suis censé utiliser mes pouvoirs dans un combat où ma vie est en jeu, mais là maintenant, j'ai beaucoup trop peur de ce qu'il pourrait se passer. Pendant les longues secondes qui suivirent mes paroles, j'étouffais. Sous la pression de sa poigne, sous ma propre pression.

Puis elle relâcha tout, s'éloigna. Je sens toujours son regard sur moi. À peine s'est elle suffisamment éloignée que l'air froid se solidifie tout autour de moi : un arc de cercle en pics de glace se dresse entre moi et elle, la menaçant d'approcher et un filet d'eau liquide entame une rotation rapide, comme un anneau de Saturne. N'approche.pas.

J'inspire, expire, essaye de me calmer.
Je sais qu'il me protège, que c'est n'est que de la défense, mais ce n'est pas pour me rassurer. Je n'arriverai pas à me pardonner de blesser quelqu'un directement, par une perte de contrôle. Ce serait vraiment nul, indigne. Elle me demande si ça va. Non ça va pas, mais je gère, enfin j'essaye. Mon cerveau est dans le gaz, je réponds en mode automatique.

_ Non pas trop. Je crois que j'aime pas... Être immobilisé. Mauvais plan, trèèèès mauvais plan. Je tremble encore putain, j'aurais pu... Mais bon, tu t'es poussé, c'est bien, c'est bien... J'aurais pas dû m'énerver. Je suis pas vraiment énervé en fait, juste... Putain... J'ai jamais. Jamais vécu ça. Tu fais chier.

Je crois pas que je sois très cohérent. Je crois pas que ça soit très important.



... :
 
##   Jeu 5 Déc 2019 - 13:57

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Elwynn Evrard
Etoile Eau Lunaire
Messages : 793
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Je reste statique, je ne recule en voyant petit à petit les cristaux se former, et des pics me menacer. Je n'ai pas l'air spécialement impressionnée, seulement curieuse et presque fascinée par ce déclenchement. Ouah, c'est beau et puissant. De l'eau commence à tournoyer autour de lui. Je ne m'approche pas, je reste là à l'observer. J'ai plus rien d'une tueuse, j'suis redevenue Elwynn de Terrae. Chill out.

Sa voix est genre automatique. En même temps il est encore en tension mais y a tout qui doit retomber doucement. Je hoche la tête au départ. Ouais j'ai vu. Mais au final maintenant tu sais ce que ça crée, et c'est toujours mieux de savoir ce que ça déclenche chez toi, les pires situations. Même si ça veut dire les vivre. Et là pourtant c'était assez euh. Soft ? Non ok, mais genre dans un endroit secure et tout.

Il me dit qu'il aurait pas dû s'énerver et je hausse les épaules. Ca arrive à tout le monde. Puis je me mets à rire. C'est pas un rire moqueur, c'est un vrai rire d'amusement. Je m'asseois là où ses pouvoirs me le permettent et le regarde à travers, avec un sourire.

C'est ok de s'énerver des fois. J't'ai aussi poussé pour que tu le sortes de toi, et je préfère que tu t'énerves sur moi que sur un autre élève. Désolée si c'était trop. Mais au moins, c'est sorti un peu.

C'est marrant parce que j'ai pas mal été dans sa position avant d'arriver à la mienne aujourd'hui. J'lui souhaite ni de le revivre, ni ma position. Rien du tout.

Et désolée si j'ai réveillé des trucs pas cool. C'est qui ce type ? Enfin te force pas à répondre ou quoi, mais vu la haine que t'éprouvais envers moi, il a pas l'air hyper sympa et ça me rend curieuse.

Parce que j'ai quand même pris cher aussi et j'suis curieuse de savoir pourquoi.




Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons)  [Elwynn] Elwynn%20signa
##   
Contenu sponsorisé

 

Se battre contre la volonté de l'Univers c'est épuisant, pourtant on le fait quand même (parce qu'on est cons) [Elwynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.