Partagez
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne)
##   Mer 19 Juin 2019 - 15:48
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Haut était le soleil, haut dans le ciel, planant au-dessus du monde, éclairant chaque chose sur cette terre grâce à sa douce lumière, réchauffant chaque chose, nourrissant les arbres et les plantes, éclairant notre voie, chassant les ténèbres et nous apaisant. Un bonheur à double tranchant, profiter de lui était merveilleux, mais approchez-vous en trop et vous vous brulerez les ailes telles Icare. Un autre soleil avait donc décidé de voir le monde d’une autre façon. Cherchant encore sa place dans cette constellation, son regard était posé vers un immense horizon, se perdant dans le vide jusqu’à ce que son regard ne puisse plus voir, son cœur lui était au bord du vide, une partie tombait dedans l’autre restait sur terre. Voulait-il faire le grand saut, s’avancer sans regarder et voir où ce trou sans fond allait lui mener, ou voulait-il prendre son temps, respirer, et voir le monde sous un autre regard. Car il était soleil, mais il était aussi roi et humain. Ce n’était pas un messie, pas un héros, pas un dieu, nan rien de cela… Qui était-il alors ? Lui-même ne savait pas la réponse.

En résumé, le roi était assis les pieds dans le vide, au rebord du toit, fixant l’horizon alors que le soleil était au zénith. Simple nan ? Sandwich à la main, il restait au bord du vide bougeant doucement ses jambes. Laisser ses pieds entrer dans l’eau de la mer mais rester sec était une très douce sensation, et où pouvait ressentir la même d’une certaine façon au bord du vide. Les pieds étaient à des mètres du sol ferme, mais le reste du corps était sur une surface solide. Pour le coup, tu avais presque envie d’aller prendre un avion pour faire un saut en chute libre. C’était une étrange sensation, mais tu te sentais flotter, flotter d’une manière différente que sur l’eau d’une piscine.

Si ton corps était fixe, mangeant tranquillement, ton esprit lui était ailleurs. Bien loin de tout cela. Tu te posais plus en plus de question, tu avais plus en plus de doute, mais tu refuses de lâcher ton rêve. Tu étais bloqué, tu voulais trouver la réponse, mais aucune livre ne pourra te l’apporter, tu devais la trouver toi-même… Cependant, tu étais bloqué. Tu voulais trouver ta place dans ce monde, tu voulais aider les autres mais seul Dieu savait qu’elle était ta vraie place. Toi, tu n’y savais rien, tu ne pouvais que porter la propre lumière et continuer d’avancer en protégeant ta flamme.

Tu lâchas alors un gros soupire avant de te pencher en avant, coude sur tes jambes, ton centre de gravité se rapprochant du déséquilibre qui pourrait te porter vers ta mort. Un roi ne pouvait pas soupirer de la sorte devant les gens, pas moyen. Tu secouas alors doucement ta tête, frappant doucement tes joues pour te réveiller. Tu ne pouvais pas rester à rien faire, tu devais te forger ta propre place et rester ici n’était pas une bonne solution ! Les autres pouvaient le faire, alors pourquoi pas toi. Tu te relevas, pied au bord du vide écartant les bras et te penchant en arrière. Inspirant une grosse bouffée d’air frais.


- « Qui ne tente rien, n’a rien. »

Tu étais destiné à être roi, prêt à passer ta vie pour aider les autres et leur montrer le chemin. Tu voulais guider Terrae vers le meilleur.


Theme
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne) X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Mer 19 Juin 2019 - 22:11
Messages : 16
Date d'inscription : 16/06/2019

Lire l'avenir avec le soleil

feat. Arash Ilios

Le temps est une droite. Indéformable, le temps suit son cours selon un axe. On ne peut qu’avancer, jamais reculer. Pourtant, le passé n’était qu’un amas d’événements que le cerveau tentait de poser sur cet axe encore et encore, tandis que nous nous accrochions à chaque fragment de souvenir. Lyne était de ceux que le passé intéressait peu. Le présent, l’avenir, voilà des causes pour lesquelles elles pouvaient se battre, mais le passé resterait toujours le passé. Du moins, c’était ce qu’elle en pensait… Mais lorsque le passé ressurgit face à vous, que faire ?

Lyne poussa la lourde porte, une bourrasque venant soulever ses cheveux légèrement. Ce n’était pas une grande exploratrice ni une grande rêveuse, mais l’idée de pouvoir s’échapper un instant et passer quelques minutes au dessus de tout et avec un tel panorama trottait dans sa tête depuis le début de la journée. C’était d’ailleurs la première fois qu’elle se rendait ici : sur le toit de l’institut. Elle avait monté quelque chose comme six étages, mais sa forme physique lui avait servi à quelque chose puisque ses jambes semblaient avoir tenu le temps de l’ascension. C’était le genre d’endroit qu’il fallait mériter, apparemment. Le soleil du début d’été semblait frapper plus fort maintenant qu’elle se trouvait en hauteur, mais la vérité était tout simple. Sur cette longue étude plane, il n’y avait pas un coin d’ombre où se réfugier. Ce n’était pas plus mal pour elle qui appréciait plus que tout de sentir la chaleur de l’étoile attaquer sa peau, résistant probablement mieux aux rayons que les habitants du pays où elle se trouvait.

Avançant de quelques pas, son regard capta alors un mouvement non loin. Tandis que ses yeux se posaient sur l’individu, celui-ci entreprit de se lever au bord du gouffre béant. Néanmoins, Lyne n’était pas inquiète. Le fixant sans un mot, elle comprit bien vite que celui-ci n’avait pas l’intention de sauter, ce qui était plutôt rassurant. S’il l’avait souhaité, il aurait été fébrile, son corps aurait été tremblant, il aurait donné l’impression de l’envisager. Mais il n’en était rien. Il appréciait probablement, comme elle, ce petit moment de répit. Lentement, l’étudiante s’approcha de cet inconnu, toujours dans son dos.

« Salut, » lança-t-elle jovialement. « Je peux me poser avec toi ? »

Elle ne souhaitait en aucun cas le déranger, mais parfois ce genre de moments était fait pour être partagés à deux, alors peut-être que la proposition l’intéressait. Elle ignorait cependant qui elle avait en face d’elle.

(c) fenrir pour Lyne Celesta Valente




Dernière édition par Lyne Celesta Valente le Lun 15 Juil 2019 - 14:10, édité 6 fois
##   Mer 19 Juin 2019 - 23:36
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Mais bon, qu’est-ce qu’était le destin ? Le chemin de ta vie ? Si c’était cela, est-ce que le destin ne serait rien de plus qu’un mensonge, car on décide nous-même de ce qu’on fait de notre vie… Selon toi, tu ne peux pas choisir ton destin, tu es né à un endroit que tu ne choisis pas, tu ne choisis pas tes parents, ta famille, ton origine, tu grandis avec ce que le monde t’offre et ce qu’il te retire. Tu dois donc faire ta vie avec ce que le destin te donne, tu ne choisis pas ton destin, mais tu choisis ta vie… Le destin a tué ta mère, mais c’est toi qui as choisi de venir ici… Cependant, c’est le destin qui t’a permis d’avoir le droit de choisir. Plusieurs réflexions te passèrent à travers l’esprit, mais une voix te ramena les pieds sur terre. Une demoiselle, dans ton dos, tu ne te retournas même pas, observant l’horizon, respirant doucement. Profitant de chaque rayon de lumière.

- « Bien sûr, je ne vois pas pourquoi je t’autoriserais pas à prendre place. »

Tu écartas les bras, laissant le vent te pousser vers le vide puis en arrière avec force. Tu restas immobile, sachant bien qu’un mauvais coup de vent viendrait te pousser dans un vide et une chute certains. Une question te passa à travers l’esprit et sans forme d’hésitation, tu la posas à la femme que tu n’avais toujours pas regardée.

- « Qu’est-ce qui se passerait si je sautais maintenant ? » Tu souris te penchant doucement en avant, gardant un équilibre impeccable. « Mise à part la mort certaine que j’aurais en fin de chute. Et je ne parle pas de la vie après la mort. Rien de ça, nan … J’imagine que la question est bizarre… Mais selon moi elle n’est pas sans raison. » Tu te reculas pour mettre tes mains au bord avant de te relever, restant sur les mains, faisant le poirier sur le bord. Ne ressentant aucune peur, ayant pleine possession de tes moyens.« Si je tombe, je meurs, mais après quoi ? Les gens qui je connais seront triste, on pensera un peu à moi, je serais enterré, et puis c’est tout… Simplement, je finirais oublié, comme si ma vie n’aura servi à rien… C’est peut-être ça qu’on cherche un but à sa vie, pour être utile et ne pas servir à rien. Pour que personne ne nous oublie. Tu en penses quoi ? »Tu te mis alors sur une seule main, restant en équilibre parfait, regardant le vide. Il ne suffirait que d’un seul coup, et ta mort serait certaine, mais pourtant, tu ne ressentais pas la moindre peur… Pourquoi ?


Theme
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne) X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Jeu 20 Juin 2019 - 3:56
Messages : 16
Date d'inscription : 16/06/2019

Lire l'avenir avec le soleil

feat. Arash Ilios

Se sentait-il perdu ? C’était la question qui trottait dans la tête de la jeune femme. Il semblait jouer avec le danger comme si cela ne constituait qu’une possibilité parmi tant d’autres. Lyne avait entendu il y a un moment déjà qu’on ne mourrait pas en touchant le sol lorsqu’on sautait de très haut. Le cerveau prenait conscience qu’on allait mourir et il s’en suivait divers phénomènes, bien souvent des crises cardiaques, épargnant la douleur affreuse du choc. Il était cependant certain qu’il ne lui demandait pas de lui expliquer ce que c’était, de mourir, et comment cela se produisait-il.

Lyne n’avait pas bougé de sa place. Elle le regardait faire ce qu’elle considérait comme des pitreries, restant quant à elle sur ses deux pieds. Puis elle lui répondit, d’une voix calme :

« Si tu meurs, tu ne seras pas oublié. Pas tout de suite. Surtout si tu sautes de toi-même. Si quelqu’un ici, sur Terre, tient encore un peu à toi, la douleur que cet individu ressentira sera probablement plus grande que celle que tu subiras pendant, ou après la chute. Et puis en vérité, si personne ne regrette ta mort, alors peut-être que ta vie n’aura effectivement servi à rien. Cela dit, nul besoin de faire de grandes choses. Rendre heureux ceux qui nous entourent au jour le jour, c’est ça ‘se rendre utile’, selon moi. »

Elle avait déclaré ça d’une seule traite. Elle ne pensait pas avoir raison, ou tort, mais c’était son avis sur la question. La belle fit une nouvelle avancée vers son interlocuteur. Ils ne se trouvaient plus qu’à quelques mètres.

« Ceci étant dit, je serais plus à l’aise si tu étais de ce côté, avec moi. »

Le peu d’empathie qu’il lui restait refaisait enfin surface. Son ton se fit doux, espérant le convaincre de cesser ce petit jeu dangereux. Clairement, elle ne serait pas capable de le remonter s’il finissait agrippé au bord du bâtiment et elle n’était pas forcément prête à voir un accident de la sorte se produire sous ses yeux, à peine arrivée dans l’établissement.

(c) fenrir pour Lyne Celesta Valente




Dernière édition par Lyne Celesta Valente le Lun 15 Juil 2019 - 14:11, édité 2 fois
##   Jeu 20 Juin 2019 - 13:49
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu restas immobile, au bord du vide, ton poids sur une seule main. Tu plies ton bras comme pour te baisser sur celui-ci, et une fois assez bas, tu remontas en reprenant toute ta taille. Tu mis ta main gauche dans ton dos, tu tendis tes jambes et commenças à … faire du sport sur le rebord, ignorant la mort certaine qui arriverait en cas de chute. Tu n’avais aucune raison de le faire là, et que des raisons de ne pas le faire, cependant, tu restais ici, sourire aux lèvres, écoutant les paroles de la femme qui c’était invité à tes côtés… Sa voix était … familière, tu avais une très bonne mémoire, et tu reconnaissais cette voix, elle n’était pas celle d’une personne que tu as rencontrée à Terrae, loin de là. Nan, c’était il y a bien plus longtemps.

Sa réflexion fut avisée, pas dénuer de sens, correcte même, mais pour toi ce genre de penser ne suivait pas ta philosophie de vie. Elle cherchait à aider les gens autant qu’on pouvait, le faire un peu par ici et par là-bas. Toi tu voulais les aider pour de bon, les aider assez pour qu’ils puissent grandir d’eux-mêmes et aider quelqu’un après eux. Changer leur vie pour le meilleur. Elle fit cependant une demande en plus, elle était inquiète pour toi, logique. Elle semblait avoir un bon fond si elle s’inquiétait pour toi, mais qui était-elle ?
« Avec vous ? Vous me connaissez à peine et vous demandez déjà ma compagnie ? L’amour vous aurait frappé lorsque vous avez laissé tomber votre regard sur moi ou vous cherchez juste un roi ? »

Tu te balanças alors doucement sur ta seule main, une fois vers l’intérieur, après vers le vide de manière dangereuse, puis d’un coup sec vers le toit pour y retourner tombant directement sur tes pieds. Reprenant ton équilibre. Tu te craquas la nuque de gauche à droite avant de te tourner vers la demoiselle. Tu restas devant elle, en souriant, le même sourire que toujours… Mais lorsque ton regard se posa sur elle, ton sourire partit un moment, un très léger moment. Tes yeux parcourraient le visage de cette femme rapidement, tu la connaissais, oui, pas de doute possible. Ce visage à la peau mate, ses yeux merveilleux, ce tatouage sous l’œil… Ton sourire alors revint rapidement, tes yeux ambrés s’ouvrant grand de joie, brillant de mille feux.

- « Lyne Celesta Valente ! »

Tu t’avanças vers elle, souriant avant de venir lui caresser la tête sans hésitation, presque de manière un peu trop familière. Tu relâchas ta tête pour approcher ton regard du sien, approchant ton visage à quelque centimètre du sien, ton regard or, plongeant dans son regard. Tu l’observas un moment avant de te reculer.« Tu n’as pas changé, toujours aussi belle. Alors, si tu es à Terrae, c’est que toi aussi une personne est venue te chercher. L'endroit te plait ? »Ignorant complètement si elle se souvenait de toi, tu lui demandais tranquillement comme elle allait et si l'endroit lui plaisait.



Theme
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne) X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Jeu 20 Juin 2019 - 14:14
Messages : 16
Date d'inscription : 16/06/2019

Lire l'avenir avec le soleil

feat. Arash Ilios

Ses âneries commençaient à énerver légèrement Lyne. Le voir se balancer ainsi l’horripilait de plus en plus. Jouer avec la mort, c’était aussi jouer avec les personnes qui tenaient à vous. Et bien qu’il semble totalement certain de chaque mouvement qu’il entreprenait, cela ne convenait pas plus à l’Italienne, qui voyait d’un œil mauvais le fait de s’amuser de ça. Ses paroles aussi ne provoquaient rien de plus en Lyne qu’un agacement qui se fit entendre par un long soupir. Voilà que ce cher philosophe prenait la grosse tête, rien de bien méchant en soi mais ce n’était ni le lieu ni le moment pour faire ce genre de plaisanteries. Un silence presque audible fut la seule réponse à sa question, ce qui provoqua peut-être sa descente. Ce que tu vis lui fit croiser les bras, justement parce que c’était lui, face à elle, qui venait de se livrer à ce spectacle.

« Arash. » siffla-t-elle entre ses dents, ne s’inquiétant pas de la formule complète.

Une envie fulgurante la prit alors, voulant lui mettre une bonne gifle pour ce genre de comportement, mais cette caresse la fit se détendre quelque peu, juste assez pour qu’elle se contente d’une petite tape sur le torse en guise de punition. Elle ne s’inquiétait pas de la proximité qu’il avait installé entre eux, bien qu’elle ait besoin de son propre espace personnel qu’il franchissait clairement.

« C’est pas mal mais, tu sais, l’endroit me plairait plus si je ne tombais pas sur des suicidaires lors de mes balades. »

Une moue contrariée fit place sur son visage, cachant à peine le sourire qui pointait derrière. Elle avait appuyé sur le mot "suicidaires" bien qu'elle n'en pensait pas un mot, pour le taquiner. C’était bon de voir un visage familier lorsqu’on laissait tout derrière soi.

« Ca fait plaisir de te voir. » se permit-elle de lui dire doucement, mais sur un ton qui se voulait détaché. Le connaissant, il allait encore prendre la grosse tête à la moindre remarque.

Elle fit un pas en arrière, signifiant alors de par sa posture qu’il n’avait pas intérêt à leur faire reprendre leur position d’avant. Pendant ce temps, des idées germaient dans l’esprit de Lyne. Une personne était venue la chercher, oui, et on lui avait expliqué pourquoi. Cela signifiait donc qu’il était arrivé quelque chose à son ancien compagnon aussi, sinon il ne serait pas là, devant elle, à partager une conversation de routine. Mais ce n’était probablement pas le moment pour ce genre de question et penser à ça ne faisait que remonter des souvenirs douloureux pour Lyne… Après tout, Aurora n’avait qu’un an lorsqu’elle avait rencontré Arash… Connaissait-il au moins son existence ? Elle chassa de sa tête les visions qui lui revenaient peu à peu et les enferma à nouveau profondément.

« Tu es là depuis longtemps ? » se contenta-t-elle de lui demander. « Je suis arrivée il y a moins d’une semaine, pour ma part. Je ne connais pas encore trop les lieux, d’ailleurs. »

Voilà, comme ça, la conversation reprenait son cours normal et les problèmes pouvaient être enfouis là où personne ne les chercherait. Et cela offrait la possibilité d’en découvrir un peu plus grâce à cette connaissance.

(c) fenrir pour Lyne Celesta Valente




Dernière édition par Lyne Celesta Valente le Lun 15 Juil 2019 - 14:11, édité 3 fois
##   Jeu 20 Juin 2019 - 14:54
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu étais très content de  la revoir … mais elle semblait un peu moins, elle siffla simplement ton prénom entre ses dents prouvant que tu l’avais pas mal contrarié, mais qu’elle se souvenait encore de toi. Bonne nouvelle. Elle t’accueillit d’un coup de poing dans le torse qui se voulait à la fois affectueux et punitif. Elle n’aimait pas vraiment ton comportement on dirait. Et surtout ton envie de jouer avec le feu du vide. Elle fit alors une moue adorable, mais contrarié, stipulant qu’elle trouvait Terrae sympa, mais  ça serait mieux avec un peu moins de suicidaire. Tu souris en rigolant, répondant au tac au tac. « En même temps, si tu vas sur le toit d’un bâtiment, c’est que tu cherches la paix, ou des suicidaires, mais bon tant fait, il n’y a pas que cela ici. Encore heureux que ça soit sur moi que tu sois tombé ma chère. »

Sur un ton très détaché, elle te disait qu’elle c’était un plaisir de te revoir, sur un ton assez monotone et faible, comme si elle ne le pensait pas, pourtant, tu pouvais parier que ça lui faisait plaisir au contraire de retrouver un visage familier.« Rien de plus normal avec moi, mais … Le sentiment est partagé très chère. »

Elle se recula alors, elle aimait toujours aussi peu le contacte cette jeune femme, héhé. Tu souris tranquillement, ne t’avançant pas plus et la laissant reculer autant qu’elle voulait. Si elle voulait prendre ses distances et bien qu’elle fasse ce qu’elle veuille. Aucune raison de plus l’ennuyer. Elle te posa une simple question que tu te fis un plaisir de répondre. « Et bien ça doit faire un peu moins d’un an, le temps passe vite ici, c’est assez plaisant je dois l’avouer. De plus j’apprends encore pas mal de truc. Et il y a de quoi faire, par contre je te le dis sur-le-champ, les suicidaires seront le cadet de tes soucis ici, y a plus d’une personne qui ont des sérieux cas, et parfois je dirais qu’ils sont justes assez … fou. Mais bon, si tu as de la chance, tu éviteras ce genre de chose. »

Elle te donna alors des infos sur son arrivée. Expliquant que ça faisait un peu moins d’une semaine. Tu croisas les bras, gardant ton sourire. « Et bien, si tu le souhaites, je veux bien te donner le privilège d’un rendez-vous avec moi-même, ça sera l’occasion de te faire visiter… À moins que quelqu’un t’ai déjà fait visiter la place. Ou alors tu peux me poser des questions sur l’école. Je me fais toujours un plaisir de guider les autres par ma lumière, et si c’est toi, ça ne me fait que plus plaisir. »



Theme
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne) X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Ven 21 Juin 2019 - 12:04
Messages : 16
Date d'inscription : 16/06/2019

Lire l'avenir avec le soleil

feat. Arash Ilios

La remarque d’Arash fit perdre un peu de son entrain à Lyne. De quel genre de fous pouvait-il bien parler ? Le sujet n’avait pas l’air tabou, pour autant, elle n’avait aucune envie d’en parler. De plus, ce serait un peu gâcher leurs retrouvailles si peu communes. Heureusement, il arriva facilement à lui changer un peu les idées. Son narcissisme n’était plus à prouver mais il éveillait l’amusement chez elle, ce qui était une bonne chose. Prenant un ton digne de la haute société, pédante, tout en gardant un air un peu moqueur, elle lui répondit :

« Ce serait là un immense honneur que de vous avoir en ma compagnie, mon roi. »

Elle le titillait un petit peu, jouant avec ce titre qui ne signifiait rien pour elle. Cela dit, il était vrai qu’elle serait ravie que quelqu’un lui fasse visiter les lieux. Elle les avait appris grâce à la carte remise à son arrivée mais n’avait pas eu le temps de tout voir de ses propres yeux. Certains endroits lui paraissaient bien moins intéressants que d’autre mais ce serait une bonne chose de pouvoir mieux connaître ce nouvel environnement. L’impatience la gagna alors et, sans demander la permission, elle attrapa le poignet de son ami.

« Alors, on attend quoi ? »

Un air joyeux avait à nouveau pris place sur son visage, n’hésitant pas à capter le regard de son interlocuteur. Certains auraient été mal à l’aise mais elle trouvait un certain réconfort à sa présence et ne souhaitait pas le lâcher des yeux de sitôt. Bien sûr, quand la fin de leur rencontre arrivera, ce sera probablement sans regret qu’elle repartira terminer ce qu’elle avait à faire, mais elle voulait profiter au mieux de ce rayon de soleil dans sa nouvelle vie.

De là, il n’y avait pas mille chemins à prendre, à moins de mettre en pratique le petit jeu auquel l’Egyptien s’était adonné un peu plus tôt. Regardant une dernière fois le panorama, elle eut alors une idée.

« Est-ce qu’on pourrait rester encore un peu ici, que tu me montres le reste de cet endroit depuis les hauteurs ? »

L’entraînant à nouveau au bord, elle pointa du doigt ce qu’elle savait être le village.

« Tu reconnais des bâtiments, depuis ici ? » lui demanda-t-elle.

Elle prenait un malin plaisir à avoir son propre guide personnel, et il s’était si gentiment proposé. De plus, elle était montée pour profiter de la vue et du soleil, ç’aurait été bien bête de redescendre de sitôt.

(c) fenrir pour Lyne Celesta Valente




Dernière édition par Lyne Celesta Valente le Lun 15 Juil 2019 - 14:11, édité 3 fois
##   Ven 21 Juin 2019 - 14:28
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Est-ce que ça te faisait vraiment plaisir de te balader avec elle à travers l’école, lui montrer chaque bâtiment, et lui présenter quelque personne en passant ? Oui, avec elle, sans problème. Pour quelle raison ? Et bien, en sa présence, tu ressentais une certaine nostalgie. Toutes les personnes que tu connais ici sont des personnes que tu as rencontrées ici, jamais tu n’as échangé avec eux avant de les connaitre ici. Ce qui était le contraire avec Lyne, tu la connaissais déjà, et tu savais qu’elle avait un bon fond. Votre rencontre remonte à environ 3-5 ans, dans une association humanitaire. C’était l’époque où tu aidais autant de personnes possibles, sans regarder cela en grand. Ton but n’a pas changé, mais tu sais que pour changer le monde, il fallait aussi bien des personnes pour aider les gens pauvres, mais d’autres pour aller secouer les grands de ce monde. Et leur faire voir la vérité en face, guider le monde vers ce qu’il faut faire, et ne pas regretter ce qu’il fallait faire ou ce qu’il faudrait faire. Les aider à penser au présent avant tout.

Lyne accepta avec humour ton invitation, prenant un ton noble mais qui laissait clairement voir un ton moqueur. Cependant, lorsqu’elle dit roi… Ton sourire partit un léger moment. Roi  … Tu adorais qu’on t’appelle comme cela, cependant, jamais personne ne t’a appelé comme ça en te voyant véritablement comme un roi. Mon roi … Mon roi … Cela sonnait faux à tes oreilles, effroyablement faux, tu ne voulais pas qu’on plaisante là-dessus. Même si tu ne pouvais plus l’être comme tu le souhaitais avant grâce à l’aide d’Hideko, tu refusais d’abandonner ce rêve. Tu seras roi, le guide, le soleil sur terre… Tu n’avais rien abandonné de ton rêve, tu as seulement changé le chemin à prendre.

La main douce de Lyne qui prit rapidement ton poignet te ramena violemment sur terre. Ton sourire revint alors, te rappelant que tu ne devais pas penser au futur, seulement au présent.  Une amie était de retour, hors de question de réfléchir trop difficilement à ton avenir.  
« On n’attend rien, la vie est faite pour vécu après tout. » Elle semblait joyeuse, ce qui était pour le mieux. Ta phrase semblait assez bizarre, mais elle portait une logique qui te tenait à cœur… Qui ne tente rien n’a rien ? Si on veut vivre des choses, il faut les faire sans la moindre forme d’hésitation.

Cependant, changeant d’avis comme le vent change de direction, Lyne trouva une autre idée. Au lieu de te tirer vers la sortie, pressée comme elle semblait, elle resta sur le toit, refusant de lâcher ton poignet pointant du doigt les bâtiments.
« Rester ici ? Pourquoi pas. On a tout notre temps. » Elle te demanda alors de lui parler des bâtiments qu’on pouvait voir au loin. « Oui, je les reconnais sans mal. Alors, en partant de gauche à droite. » Tu collas soudainement alors ta joue à celle de Lyne, collant le côté de vos visages l’un contre l’autre. Partageant votre vision, tu sortis ta main de sa poigne pour lui prendre sa main et pointas avec son doigt chaque bâtiment. Tu n’y allais pas brusquement, ou avec force, loin de là. C’était un jeu pour toi, et encore une fois, il fallait rappeler que les  espaces vitaux n’existent pas pour lui. « Alors, d’abord nous avant la salle des fêtes, j’y ai été là-bas à Noël pour préparer  les décorations. Ensuite, à côté les thermes. Bien sympathique, on devait y aller, je suis un habitué, donc je devrais pouvoir te montrer les bains les plus luxueux. Derrière, le café, et derrière la fête foraine, j’y ai jamais posé un pied malheureusement. »

Lentement, tu décalas sa main que tu tenais dans la tienne, montrant chaque bâtiment« Tu peux voir un parking et derrière nous avons l’hôpital et l’animalerie.  Derrière on peut y retrouver un magnifique parc avec autour une patinoire, piscine, boite de nuit etc. Même un bar si t’a envie de boire. » Passant à la partie droite, tu continuas sur ta lancée. « Déjà, tu peux voir les champs de fleurs, magnifique, surtout au coucher du soleil. Derrière l’arène. Une sorte de Colisée où les masters ou les étoiles s’affrontent.  Tu peux pas vraiment les voir derrière le Colisée, mais derrière se trouvent les quartiers des masters, avec aussi un restaurant, une librairie, cinéma, bibliothèque, et même une soi-disant maison hantée. » Tu relâchas alors la demoiselle pour poser tes mains sur tes hanches, fier, et gardant ton sourire brillant. « Alors, on commence par quoi ? »



Theme
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne) X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Lun 24 Juin 2019 - 14:42
Messages : 16
Date d'inscription : 16/06/2019

Lire l'avenir avec le soleil

feat. Arash Ilios

Si ce contact aurait pu en mettre certains mal à l’aise, Lyne comprit sans mal qu’il ne fallait rien y voir de plus que ce qu’il était. Ainsi, sans un mot et se concentrant sur le paysage qui s’offrait à eux, la jeune femme suivait des yeux et du doigt les bâtisses qu’il lui indiquait, heureuse d’être un peu plus au courant de ce qui se trouvait dans son nouvel environnement. Perdue dans ses mots, elle l’écoutait attentivement. Il semblait bien connaître les lieux, ce qui semblait évident vu le temps qu’il y avait passé. L’idée que cet endroit devenait peut-être un peu redondant avec le temps lui traversa l’esprit. Il fallait donc être bien entouré pour que chaque jour soit un peu différent de l’autre, pensa-t-elle avec une pointe de mélancolie. Au fur et à mesure de son discours, elle avait de nouvelles questions. Pourtant, elle ne l’interrompit pas. C’était intéressant de l’entendre, si sérieux, raconter de petites anecdotes, bien loin du personnage qu’il pouvait être parfois. Lorsqu’il lui demanda enfin quelle serait la suite des événements, elle se permit d’ignorer la question pour lui demander tout ce qui lui trottait dans la tête.

« Une animalerie ? Les animaux sont acceptés dans les chambres ? » Elle se doutait qu’elle ne pouvait pas en prendre dans un des dortoirs mais on lui avait expliqué que sa situation serait provisoire. « Et puis comment ça une maison hantée soi-disant ? Les gens y ont vu quelque chose ? Et les combats d’arène, ils arrivent souvent ? »

Elle tenta de s’arrêter là pour ne pas l’assaillir de toutes ses pensées d’un seul coup, le laissant répondre à chacune de ses interrogations. Elle ne voulait pas être pressante. C'était drôle, cependant. Elle n'avait quasiment rien demandé au master à son arrivée, pensant se débrouiller toute seule, mais voilà qu'elle se laissait aller en l'interrogeant ainsi.

« Quant à ce que nous allons faire... » Se concentrant à nouveau sur sa question, elle marqua un temps d’hésitation. Il y avait tellement de choix. Ils ne pourraient pas tout faire en une seule journée, il faudra revenir un autre jour, et encore un autre probablement, pour avoir le temps de profiter de chacune de ces activités. Elle lui aurait bien demandé son avis mais ç’aurait été impoli, puisqu’il attendait déjà sa réponse. Elle n’allait pas se défiler pour si peu.

« Est-ce que tu n’es jamais allé à la fête foraine car ça ne te plaît pas ? On pourrait y aller ensemble. Ca nous ferait une première fois en commun. » proposa-t-elle avec un sourire, s’étant à nouveau reculée un peu pour pouvoir le regarder.

Bien qu’elle n’en dise rien, elle ne se sentait pas forcément sur un pied d’égalité avec lui. Il connaissait l’endroit et pouvait jouer à l’emmener là où il voulait. Cependant, prendrait-il le même plaisir à la guider que s’il découvrait, tout comme elle, un endroit qu’il ne connaît pas bien encore ? Loin d’inverser les rôles, cela leur permettrait de ressentir la même chose, et cela serait beaucoup moins ennuyeux pour lui, se dit-elle.

Tout ce temps, elle n’avait pas cherché à défaire sa main de son emprise. Elle n’était pas vraiment dérangée par ça, d’autant moins puisqu’il donnait l’impression de bien peu s’en soucier lui aussi. Plissant les yeux – on dit qu’un sourire véritable se voit justement à ce niveau-là – elle lui demanda une nouvelle fois : « Ca te tente ? »

(c) fenrir pour Lyne Celesta Valente




Dernière édition par Lyne Celesta Valente le Lun 15 Juil 2019 - 14:11, édité 2 fois
##   Lun 24 Juin 2019 - 16:41
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Elle n’avait presque pas changé. Son caractère froid et stoïque s’opposait à la perfection avec ton esprit libre et brulant. Aucunement gêner par ton approche alors que tu ne faisais que ça pour lui montrer correctement chaque bâtiment, elle suivit attentivement ce que tu lui dis observant chaque bâtiment et essayant de les retenir. Ça te faisait plaisir de passer du temps avec elle, tu ne sais pas si vous étiez ami ou non, mais sa présence ne te gênait pas et tu avais passé de bons moments avec elle. Tu pourrais donc encore en vivre d’autre. Il y a toujours moyen de renouer les liens avec une personne et s’amuser avec.

Une fois la présentation terminée, tu relâchas sa main en t’écartant pour la voire de face. Tu n’étais pas gêné à t’approcher des gens que tu acceptais et appréciais, mais il avait aussi besoin d’espace pour vivre. La première question t’amusa directement, car tu répondis sans attendre en hochant de la tête.
« Oui, les animaux sont acceptés une fois que tu as obtenu tes pouvoirs. On m’a même offert un adorable chaton à Noel, je peux pas me séparer de ce chaton. Tu sais bien que je ne résiste pas aux félidés. »

Elle suivit rapidement avec deux questions, tu croisas les bras, reprenant ta position habituelle, observant avec le sourire cette jeune femme. Tu savais que si elle était ici, c’est qu’elle avait eu aussi le vide, et tu ne pouvais pas t’empêcher de te demander quel était son vide à elle. Elle était froide, et tu avais bien compris par avant qu’elle cachait ses problèmes. Pour ne pas les imposer aux autres ? Aucune idée, tu savais beaucoup d’elle, mais tu en savais aussi très peu. Le temps te laissera peut-être le découvrir. Tout ce que tu voulais, c’était être utile pour elle et lui montrer le bon chemin à suivre. C’était ça le but d’un roi après tout. Montrer le droit chemin aux autres. Les aider à grandir et transformer le charbon en diamant. La demoiselle enchaina les questions, cherchant des répondes à propos de la fameuse maison hantée et l’arène.

Tu rigolas légèrement, regardant de haut la demoiselle.
« Hoya ? La petite Lyne aurait peur des fantômes et des esprits ? » Tu rigolas légèrement avant de lui dire de façon plus sérieuses. « Tu sais bien que je ne crois pas aux esprits, mais oui, certaines personnes disent avoir vu des fantômes. Des bêtises si tu veux mon avis. L’installation de Terrae est assez récente, donc ça doit juste être une attraction pour occuper les fauteurs de troubles. J’imagine que la directrice a dû construire cela sur un coup de tête. »

Enfin, connaissant la directrice, justement. Elle n’était pas du genre à faire cela, c’était assez étrange… Tu devrais lui poser des questions pendant le prochain entrainement à propos de ça, tu étais assez intrigué par cette fameuse maison hantée.

Finalement, la demoiselle se demanda enfin à elle-même ce que vous pourriez faire pour passer la journée. Et il était clair que jouer au bord du vide n’est plus une option. Sa proposition fut intéressante. Tu grattas la base de ta nuque levant les yeux vers les nuages lointains. Tu n’avais plus d’entrainement, plus rien à faire, et il était encore assez tôt. Tu fixas la demoiselle qui se mit alors à sourire te demandant si tu osais prendre le défi.
« Nan, je n’y suis jamais allé car je n’ai jamais eu l’occasion ou l’envie. Mais pourquoi pas, ça fait un moment que je n’ai pas été là-bas… »Tu levas alors un doigt vers le ciel en souriant. « J’accepte ! Cependant ! Il faudra que tu m’occupes correctement ! Tu sais bien que je fais déjà plus d’un sport extrême, et ce n’est pas une maison hantée ou une attraction forte qui sera m’amuser. Héhéhé, alors à toi d’amuser ton roi. »Tu attrapas sa main pour la tiré vers la sortie du toit, levant un poing devant toi comme un enfant partait vers l’aventure.« Direction la fête foraine ! »



Theme
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne) X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Jeu 11 Juil 2019 - 15:52
Messages : 16
Date d'inscription : 16/06/2019

Lire l'avenir avec le soleil

feat. Arash Ilios

« Peur des fantômes et des esprits ? Pour qui est-ce que tu me prends, une froussarde ? On y va quand tu veux dans cette fameuse maison hantée ! Et je passerai sans problème en première ! Et puis moi aussi j’aurais tendance à dire que c’est plutôt une attraction pour le public qu’un véritable lieu d’épouvante. »

Il n’en fallait pas plus pour que cette moquerie se transforme presque en défi. Cependant, le choix avait déjà été fait de l’endroit où ils continueraient leur visite, et puis il fallait probablement mieux y aller la nuit afin de se mettre dans l’ambiance. Lyne n’était pas vraiment du genre à être effrayée par le surnaturel. Déjà, les films d’horreur n’avaient que peu d’emprise sur elle, sauf lorsque le tueur apparaissait juste devant la caméra, mais utiliser des jumpscare c’était tricher.

Il éluda ou oublia la question sur l’arène qui était de toute façon déjà sortie de l’esprit de la jeune femme en entendant qu’il n’avait en effet aucun problème à se rendre à la fête foraine. Bien que Lyne ne soit pas des plus friandes de ce genre d’activités, il fallait avouer que ça pourrait la détendre un peu, et elle n’avait eu que rarement la possibilité de se promener en compagnie de quelqu’un avec qui elle s’entendait. Cette rencontre était véritablement une aubaine. Le terme de « roi » la fit cependant pouffer. Il l’avait dit avec un sérieux qu’elle n’avait clairement pas usé auparavant. Mais elle voulait se prendre au jeu, après tout elle en était l’instigatrice.

« Si tu es le roi et que je dois t’amuser, que suis-je ? Le bouffon ? »

Et elle le suivit en riant de plus belle de sa propre situation. Loin de lui déplaire, elle s’imaginait mal amuser la galerie assez longtemps pour garder ce titre. Enfin, après tout… Pourquoi pas ?

Descendant pour sa part les marches quasiment quatre par quatre, elle se demanda ce dont il se souvenait d’eux deux. Les souvenirs se mêlaient dans sa tête mais tant d’événements avaient pris place entre ces deux moments… Elle n’avait pas gardé précisément en mémoire ce qu’elle était elle-même à ce moment-là. Brisant légèrement l’ambiance bonne enfant qui les entouraient, elle se permit de lui partager sa pensée :

« Je me rappelle de toi, à cette époque, quand nous nous sommes connus. Est-ce que ça signifie que je te connais à présent ? Est-ce que tu as changé ? Je serais contente de le savoir. »

C’était ce genre de pensées, à la limite de la philosophie, qui se perdaient parfois dans son esprit. Si l’intelligence était définie par le fait de se poser les bonnes questions, alors elle devait se situer dans une bonne moyenne. Son cerveau regorgeait de questionnements sur le monde et sur elle-même. Mais elle se sentait un peu gênée de l’entraîner là-dedans. Comment réagirait-elle si on lui posait la question ? Elle éviterait probablement de parler de ce qui s’était passé, juste de ce qu’elle était devenue… Et encore. Elle était plutôt du genre à éviter ce genre de conflit interne, qui se rappelait douloureusement à elle de temps à autres.

(c) fenrir pour Lyne Celesta Valente




Dernière édition par Lyne Celesta Valente le Lun 15 Juil 2019 - 14:12, édité 1 fois
##   Jeu 11 Juil 2019 - 20:01
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Avant que tu puisses la tirer avec toi dans ta folle avec, tu remarquas deux trois choses. Premièrement, elle pouffa sans gêne quand tu disais être roi ! Qu’elle soit un peu patiente ! Elle finirait par voir quel roi tu étais ! Comme le monde ! Ils le verront tous… Mais chaque chose en son temps. La première chose était de lui répondre, et lui expliquer si tu la prenais pour une bouffonne ou non.« Bouffon ? Toi ? Amuser et rigoler son fort lier mais fort différent. Je ne rigolerais pas si tu te recouvrais de ridicule, surtout avec toi. » Cependant, tu te rappelas de ce qu’elle avait dit plutôt en montrant son courage pour visiter la maison hantée.

- « Pour qui est-ce que je te prends ? » Tu te retournas, souriant à pleines dents à la demoiselle qui allait droits vers de nouvelles aventures en ta compagnie.« Tu le sais très bien. Une jeune femme que je déteste passionnément, et si ce n’est pas ça. Tu n’as qu’à te faire ta propre idée. » Personne d’autre qu’elle-même pouvait savoir ce qu’elle était, et si elle voulait savoir pour qui tu la prenais, mais dire ce qu’on pense de quelqu’un n’est jamais drôle. Et surtout qu’elle t’avait provoqué, hors de question de ne pas lui répondre avec l’assurance dont tu as toujours fait preuve. Mais elle avait raison, cette maison devait être plus une attraction qu’autre chose… La question sera quand même posée à Hideko pour savoir l’origine de cette maison dans une proche future.

Finalement, vous avez enfin pu partir vers les marches, tu la guidas sans lâcher son poignet, voulant déjà être à la fête foraine. Car même si tu n’avais jamais été là-bas, une petite partie de  toi était MOURANTE d’impatience de visiter cet endroit. Alors que tu cherchais à t’amuser et à rigoler, elle posa une question avec une étrange délicatesse, et un côté philosophique fort bien intéressant. Tu t’arrêtas, quelque marche en dessous d’elle. Tournant le regarde pour être de profile à elle, regardant le mur pour réfléchir un moment à ce qu’elle avait dit.
« Est-ce que j’ai changé ? Est-ce que tu me connais ? »Elle disait qu’elle serait contente de le savoir. Pourquoi ? Qu’avait-elle vécu pour venir directement poser ce genre de question à quelqu’un qu’elle venait seulement de revoir… Tu lâchas un léger soupire, comme un petit rire avant reprendre ton sourire. Tu te retournas levant la tête pour regarder cette femme posant des questions formidables, une femme que tu voulais plus que tout aider à avancer. Tu voulais l’éclairer de ta lumière, car elle le méritait. Car elle aussi, brillait de sa propre lumière à sa façon, ou alors c’était juste le soleil derrière elle qui lui donnait une aura quasiment angélique, alors que toi, cette douce lumière éclairait ton visage avec joie et force. « On ne peut jamais connaitre quelqu’un. Car on change tous à notre façon. Mais c’est pour cela aussi qu’on peut les reconnaitre. Certes, ils sont différents, mais leur cœur eux ne changent pas. Si tu penses avoir vraiment connu quelqu’un, tu pourras le reconnaitre à nouveau car il a marqué ta vie et ta propre histoire. Est-ce que j’ai changé ? Certainement. Est-ce que tu me connais ? Je ne pense pas. Est-ce que tu m’as reconnu ?  Oui, et ça me fait chaud au cœur de savoir que j’ai marqué l'histoire de quelqu’un pour que malgré les années passé séparer et sans contacte, cette personne se souvienne de moi encore. »

Sans hésiter et sans te questionner, tu tiras le fond de ta pensée cherchant à apaiser le cœur tourmenté de cette jeune femme. Elle voulait savoir la vérité, pour en avoir le cœur net. Et tu savais une chose, ton cœur pur pouvait apaiser ce genre de mal, il fallait juste que son cœur à elle se soigne. De quelle blessure ? De quel maléfice ? Aucune idée, mais bon ! La journée ne faisait que commencer ! Tu fixas la demoiselle, sans la relâcher, souriant, amusé. Même si ses questions étaient étranges, son caractère t’avait bien manqué.



Theme
Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne) X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Si on peut lire l'avenir dans les étoiles, pourquoi pas avec le soleil ? (ft . Lyne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut