Partagez
The return of the king | Arash
##   Ven 5 Juil 2019 - 0:38

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Des fois dans la vie les choses vont de travers, et elle a beau essayer de les remettre à leur place elle n’y arrive tout simplement pas. Cela fait quelques jours maintenant que sa route a croisée celle d’Arash et elle ne comprend pas leur histoire, elle ne comprend pas leur rencontre et cela a le don de l’agacer, plusieurs fois leurs routes auraient pu diverger, plusieurs fois ils ont trouvé le moyen de se rapprocher. Pourtant il a fallu qu’un simple trait d’humour les sépare. Il ne pouvait pas savoir qu’en le faisant il n’aurait pas la réaction de la fille timide qu’il pensait avoir en face de lui mais celle de la femme blessée au plus profond de sa chair. Il n’avait su doser l’humour pour la mettre mal à l’aise tout en restant courtois… Elle l’avait semblait-il insulté tout en essayant de rester juste. Si dans un premier temps elle l’avait mal pris qu’il lui dise qu’elle était laide parce qu’elle lui disait la vérité, elle se dit finalement qu’elle devait avoir manqué quelque-chose… Et ne pouvant pas trouver seule la réponse à cette question elle décida de l’oublier.

Elle avait malheureusement d’autres préoccupations plus triviales, des histoires de drogue à régler avec Baxter, des nouvelles à prendre d’Ariana. Son quotidien comme souvent était assez rempli pour qu’elle n’ait pas le temps de s’arrêter et de réfléchir. Et quand elle avait le temps elle trouvait moins difficile de se pencher sur cette étrange rencontre que sur le reste de sa vie.

Elle l’avait d’abord trouvé désagréable, lui et sa manière de lui venir en aide alors qu’elle n’avait rien demandé. Elle l’avait ensuite trouvé intéressant quand il lui avait raconté l’histoire de Gilgamesh. Elle l’avait trouvé drôle quand il avait décrété qu’il n’aimait que les histoires réelles après avoir dit qu’il aimait celle de Gilgamesh… Plus tard elle l’avait trouvé amical, dérangeant et pour finir extrêmement froid. Qui était le véritable lui ? Elle n’en était pas vraiment certaine, alors quand profitant d’un jour de congé elle peut se permettre de manger dans le réfectoire au même horaire que la masse et qu’elle le voit assis à une table seul elle se dit qu’elle pourrait possiblement répondre à ses question. Elle le rejoint et lui demande.

« Bonjour Arash, je peux me joindre à toi pour le déjeuner ? »


The return of the king | Arash Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Ven 5 Juil 2019 - 1:54
Arash Ilios
Arash Ilios
Feu au pouvoir solaire
Messages : 293
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

La musique, une chose inventer depuis la nuit des temps. D’abord fait de bruit doux ou fort pour accompagner les moments importants de la vie. Ensuite servant à porter des paroles pour aider à transmettre une histoire en gardant l’attention du public, et de nos jours, paroles accompagnant les instruments pour créer un rythme amusant les gens. Cependant, à travers certaines musiques, des paroles portant de lourd message à la signification complexe. Et toi tu adorais cela, trouver une musique aux paroles un peu étranges et portant des paroles pourtant importantes. Tu pouvais parfaitement comprendre que la musique portait un message important et cherchait à apprendre aux gens quelque chose, une histoire, une leçon… Mais … Quel était le sens ? Voilà la question que tu te posais au fond de ton cœur et de ton âme.

Tu étais donc à la cafétéria, bloc note sous la main droite, café proche de la main gauche. Posé sur ton coude, le bout du crayon tapant doucement sur la feuille sur lequel tu avais écrit les paroles. Depuis que tu avais l’implant, tu avais essayé de faire ce genre d’étude avec d’autres pays, sans peur de ne pas comprendre les paroles. Mais en cherchant dans les musiques Japonaises (évitant toute forme de K-Pop ou truc du genre) tu étais tombé par hasard sur une musique unique. Always in my heart, une musique venant d’un dessin animé japonais qui avait été adapté d’un novel… Maudite Afya, non seulement elle t’avait, d’une certaine façon, contrariée et tu t’en voulais avant tout à toi-même. Mais elle t’avait fait piquer d’intérêt sur le monde de fiction. Certes, tu voulais te concentrer sur des livres et pas comme certains jeunes, resté enfermer pour regarder des séries. Mais il semblerait que « l’anime » dont viendrait la musique, est venu d’origine d’une lightnovel. Du nom de Worldend ou en complet (les Japonais semblent toujours adorer les noms plus compliquer) What Do You Do at the End of the World? Are You Busy? Will You Save Us?

Rien que le nom du novel avait piqué ton intérêt pour le coup… Mais avant de lire l’histoire, tu voulais comprendre cette musique. Et le sens des paroles qu’il portait avec. Le premier problème à quoi tu faisais face était simple, mais très complexe… Cette chanson avait été faite par des Japonais, donc tu avais sous les yeux, des paroles anglaises de chanteur Japonais. Il était évident que les paroles allaient être complexes. Pas complexe à traduire nan, mais à comprendre. Car les fautes faites par les auteurs pouvaient être aussi bien volontaires que non. Comme une forme de poésie complexe sautant des lignes, passant des phrases et inventant un sens unique.

Alors que tu galérais avec les premières lignes, une personne s’invita à ta petite table ronde de quatre places dans laquelle tu prenais déjà deux places à t’étendre avec tes feuilles ton coude et ta tasse de café. Une femme qui tu ne connaissais pas vraiment, mais qui était d’une certaine façon involontaire, la raison pourquoi tu avais des bandages sur la main droite, couvrant tes phalanges. Elle était polie … même si tu voulais l’esquiver, tu l’esquiveras en te plongeant dans ton texte et ton esprit.
« Oui, installes-toi. J’ai fini, je partirais bientôt. » Car tu n’avais surtout rien déjeuné. Mais tu étais au milieu de ta réflexion, hors de question de partir sans prendre ton temps pour trouver la réponse à cette énigme.

Tu la laissas prendre place face à toi, alors que tu portais ta tasse de café à tes lèvres, cherchant la signification des premières paroles. Tu sais comment comprendre ce genre de chose, mais tu devais d’abord y aller manière par manière. D’abord prendre chaque phrase, si ça ne va pas, les prendre en duo. Puis en couple. Après avoir essayé de faire des phrases. Et à la fin, essayer de voir plus comme un tout. Tu commenças à lire la première phrase en boucle. Disant sans réfléchir à haute voix en anglais la phrase, te demandant si elle avait une signification par la parole.
. « The way, if it’s all predetermined » Le chemin, si tout cela est prédéterminé… Dit comme cela, ça ne semblait pas avoir de sens, mais tu refusais de laisser tomber cette chose comme ça. La preuve est que la prochaine ligne est avec : And the way I should fo all my life. Donc, c’était deux choix. La première phrase semblait donc dire qu’elle avait un chemin, un destin, prédéterminé ? Enfin, si son chemin était prédéterminé ?

Bon sang ! C’était ce genre de chose que tu adorais, de simple phrase, pouvant porter tant de possibilité et de façon de comprendre. C’était si amusant et complexe !



Theme1-2
The return of the king | Arash X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Mer 10 Juil 2019 - 20:44

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Il ne lui prête pas d’attention, tout juste un regard en passant. L’accord ne vient que de l’absence de raison d’octroyer un refus. Elle le sens confusément, ce n’est pas dans ses manières de s’imposer… Pourtant, cette fois-ci elle se fait violence pour ne pas simplement se détourner. La curiosité n’est qu’un visage de l’obsession. Elle cherche une réponses qu’elle puisse comprendre parmi les questions sans sens, elle s’assit donc avec son plateau repas face à celui qui ne veut la voir mais ne peut la rejeter.

Elle comprend en un regard qu’il est en train de travailler, sur quoi ? Encore une source de curiosité, mais elle n’assouvira point sa soif en l’empêchant de se concentrer. Quelles que soient ses intentions, elle ne l’en détournera pas. Elle a tout un plateau repas pour patienter, ce qui il ne faut se leurrer, serait un prétexte pour deux raisons : si elle avait appris à aimer la nourriture de la cafétéria tout en apprenant à la préparer, rien ce jour ne l’inspirait réellement, et son plateau s’il semblait contenir un repas équilibré lui semblait bien vide d’envie. Cela nous emmenait à la deuxième raison : quand elle mangeait sans appétit elle se débrouillait habituellement pour manger rapidement.

Elle ne veut pas le déranger, aussi se concentre-t-elle sur le riz sauté qui lui fait face. Elle hésite à le trier pour gagner du temps. Si elle sépare la viande, les légumes et le riz, elle sera occupé un bon moment mais elle n’a pas le courage de se lancer dans de si grands travaux. Alors elle va juste s’arrêter pour penser et prendre tout son temps pour manger. Peut-être finira-t-il par lui accorder un regard, ou lâchera-t-il l’épineux problème ? Elle ne fait rien pour l’en distraire, se perdant dans ses pensées.

C’est pourtant lui qui l’en sort, avec une phrase toute simple et sortie de son contexte. Traduite par le traducteur et dénaturée s’il en est. Elle vient de finir sa salade de concombre et prend la décision de lui répondre. Après tout, qui de plus qualifié qu’une voyante pour parler d’avenir ?

« Un futur ne se dévoile que lorsqu’on choisi de le suivre, sans cela plusieurs futurs se côtoient, certains sont plus probables que d’autres et pourtant cessent d’exister lorsqu’un choix est fait. »

C’est bien une voyante pour s’exprimer de la sorte, les mots pleins de sens se détournent et s’interprètent. Elle entame son riz.


The return of the king | Arash Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Mer 10 Juil 2019 - 22:16
Arash Ilios
Arash Ilios
Feu au pouvoir solaire
Messages : 293
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Voilà un problème fort intéressant, très très très intéressant. Alors que tu portais toute ton attention à ta phrase, la décortiquant de bien des manières, cherchant comment elle pouvait être mise en œuvre et quel était son sens le plus profond. C’était décidément bien compliquer, il n’y avait pas à le dire mais … Tu voulais t’occuper l’esprit et en te forçant un peu, c’était parfaitement faisable… Sauf si quelqu’un venait s’en mêler. Fronçant un peu les sourcils, et surprise par cette intervention, tu relevas malheureusement le regard vers la personne en fasse de toi. Bien qu’elle avait eu la bonté de se taire, tu aurais voulu que ça reste comme cela. Lui parler plus te rajouterait des problèmes, et tu avais plus important à faire.

C’était assez contre nature pour toi d’agir de cette manière. Tu ne fuis jamais, mais pourtant tu le faisais car tu ne voulais pas plus la blesser, tu avais été un problème pour elle, une gêne. Tu adorais discuter, mais tu te souvenais parfaitement de son regard et de celui que tu lui as porté. Hors de question de réitérer la faute avec elle. Tant que tu n’arrivais pas à avoir le plein contrôle de tes sentiments. Tu t’étais emporté en face d’Alice… Tu devais faire l’équilibre entre les deux. Écouter tes propres sentiments à leur juste valeur mais ne jamais te laisser emporter par cela. Hors de question ! Un roi doit rester fort, droit, juste, et être un exemple. Tu refusais d’être un faible. Hors de question !

Tu l’écoutas, serrant ton poing droit encore étouffé dans un bandage pour protéger les blessures du regard et de l’air ambiant. La demoiselle qui devrait s’estimer heureuse de manger en ta simple présence te donna une simple vision de l’avenir, disant qu’un choix fait détruirait d’autres avenirs mais en créaient aussi bien … Ce qui n’allait pas t’aider dans ton problème. Certes, ça avait un rapport, mais pas le rapport que tu cherchais. Tu lui dis alors simplement en souriant.
« Oh désolé, j’ai pensé à haute voix. Mais je penserais à ce que tu as dit, ça peut toujours être utile. » Ni une ni deux, tu retournas sur ton texte, essayant de te fermer d’elle. Ne savait-elle pas lire l’ambiance ? … Es-tu juste un trop bon acteur ? Soit-elle se fichait de ça et veux te parler … Sauf que toi, tu ne voulais pas. D’une certaine manière, sa présence était la preuve de ta faiblesse… Et discuter avec ses faiblesses était quelque chose que tu ne faisais seul, pas avec une personne en face de toi. Le roi est humain après tout, mais il reste roi, et doit veiller avant tout à son image.

Tu inspiras avant de lire les prochaines lignes. La première ligne t’a prouvé que ça fonctionnait par paires. La première paire fut. “The way, if it's all predetermined” et “And the way i should go all my life”… Mais qu’elle était le sens de cela ? Elle semblait parler de destin ou de chemin diffèrent. Elle ne semble cependant pas certain… C’est comme si elle n’avait pas de choix propres, car le destin peut suivre son propre chemin ou suivre son chemin à elle. Y avait-il cependant autres choses à comprendre ? Car tu le sais bien, la sur analyse était une arme à double tranchant. Certes, tu pourrais trouver des versions intéressantes de l’histoire et sa signification MAIS cela veut dire aussi que si tu théorise trop, un simple argument peut détruire ton entière analyse… Tu décidas donc, de continuer et de lire la suite.

I swear to go wherever will be
'Cause there'll be something to see and to find

Encore une fois, on peut voir que la traduction n’est pas correcte… Décomposons cela ! Et la première supposition que tu pouvais faire avec les premières lignes … C’est que malgré son destin prédéterminé, ou qu’elle a choisi, elle promet de continuer où qu’elle soit, càd quoi qu’il arrive car il y aura quelque chose à découvrir… Mais est-ce que c’est la seule chose que tu pouvais trouver.

Laissant ton cerveau fait le travail le plus complexe, ta main commença à écrire rapidement te supposition sur le côté du texte, dessinant avec des lignes, cercle, indication, traduction, petit détail qui te passerait par l’esprit. Réussissant à te couper parfaitement de la femme en face de toi.




Theme1-2
The return of the king | Arash X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Sam 13 Juil 2019 - 22:20

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Bien au contraire elle a l’impression d’être inutile. Elle soupire alors qu’il se replonge dans ses réflexions. C’est bien dommage qu’il ne les partage avec elle, elle lui aurait été d’une grande aide. La voyante aurait pu lui dire qu’il y avait deux lectures à ces paroles. L’une où la chanteuse se considérait comme prisonnière de son destin, l’autre comme celle l’ayant choisi. Elle imaginerait que c’était là, la puissance de ce texte. On pouvait l’interpréter, le sur interpréter et finalement y trouver le sens que l’on voulait y voir. Elle ne l’aiderait pas dans la découverte ou la compréhension de cette chanson puisqu’il ne souhaitait pas lui parler.

Elle entame donc son plat principal, se demandant bien comment engager la conversation avec quelqu’un qui visiblement voulait l’éviter. Si elle ne lâcha pas un second soupir c’est qu’elle avait la bouche pleine. D’habitude c’était elle qui fuyait le contact des gens ! Elle n’était pas habitée de souhaiter attirer leur attention ! Comment faire ? Et ce d’autant plus qu’elle ne souhaitait pas le déranger… Devait-elle l’interpeler ? Et si oui comment devait-elle s’y prendre ? Lui demander comment il allait semblait naturel, et un bon début pour une conversation, mais le dérangerait certainement.

Elle avait bien vu qu’elle le dérangeait quand elle intervenait, même pour l’aider… Quel choix lui restait-il ? Le plateau repas fut vite terminé et elle se dit qu’elle pouvait se lever et partir il ne le remarquerait même pas. Elle avait pourtant tant de questions à lui poser, ou plutôt une unique : pourquoi ? Elle n’avait pourtant plus de prétexte pour rester auprès de lui et malgré qu’elle n’en ait nul besoin car la cantine était à moitié vide, elle se leva pour aller ranger son plateau. Elle acceptait sa défaite. Tant pis il resterait encore des questions en suspend. Non !

Elle en avait mare de se torturer, il ne voulait pas lui parler, grand bien lui fasse. Elle avait du temps à perdre et elle voulait discuter avec lui. Alors s’il voulait l’ignorer elle lui compliquerait la tâche. Elle revint sur ses pas et repris sa place en face de lui en silence. Elle n’avait rien de particulier à faire cet après-midi de toute façon. Contrairement à lui, elle n’avait rien pris pour s’occuper. Elle mit simplement ses mains en coupe et y plaça le menton, fixant son regard sur le garçon. Elle allait le regarder jusqu’à ce qu’il la regarde aussi, peu importe le temps que ça prendrait.


The return of the king | Arash Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Sam 13 Juil 2019 - 23:05
Arash Ilios
Arash Ilios
Feu au pouvoir solaire
Messages : 293
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

D’une main souple et d’une écriture experte, tu commenças à voyager de page en page, utilisant chaque espace de chacune de tes pages pour écrire ta moindre pensée, version histoire, point de vue, avis, changement, modification. La première page fut remplie rapidement de noir alors que tu n’avais fait qu’écrire tes premières penser pour le premier paragraphe de cette chanson. Certes, cette chanson était courte, mais tu pouvais y passer des heures mais par chance, et surtout car quelque chose te pressait, tu accéléras ton rythme écrivant de plus en plus vite. Remplissant une page, puis son verso, et ainsi de suite pour 3 pages entières. Trois pages maintenant recouvertes de haut en bas, mais au recto comme au verso de nombreuses écriture rapides mais net et lisible. Des écritures qui ne se marchent jamais dessus. Comme une cacophonie gérée par un grand maitre d’orchestre, malgré la discorde les perturbations, les notes qui ne se suivaient pas du tout, rien n’a été laissé au hasard et chaque mélodie fut écrite d’une main de maitre.

Cependant, la chose qui te pressait n’était nulle autre que la femme qui avait décidé de planter son camp en face de toi. D’abord elle venait pour manger, tu avais alors à peine commencé l’écriture de ta première page, et quand tu étais vers la moitié et ton premier café, elle partit avant de revenir et se mettre devant toi, te fixant intensément, ne te lâchant pas du regard. Tu avais de nombreuses années d’entrainement aux arts martiaux, et tu savais dire même sans voir directement le visage de quelqu’un quand est-ce que cette personne te fixait ou te regardait. Les jeunes confondent souvent cela alors 6ième sens, selon toi, ce n’était que notre instinct animal nous prévenant qu’une autre bête avait son regard planté sur soi. Ce regard n’était pas celui d’un meurtrier loin de là. Mais elle refusait de te lâcher du regard. Ton corps tourna alors sur la gauche, certes tu ne la regardais pas car tu avais la tête penchée sur ton texte, mais ton corps lui, était complètement tourné vers la droite, tes jambes croisé et ton buste faisant une rotation de 90° sur la gauche. Et cela pendant une heure et demie. Une heure et demie que tu passas à écrire de plus en plus vite, changeant ton café avec de l’eau dans lequel tu rajoutais une dose de sucre en poudre pour café, te donnant assez de sucre pour tenir le temps d’écrire cela.

Et après un crayon, 4 pages et une intense réflexion, tu avais fini... Mais elle aussi elle n’avait pas lâché l’affaire … Bien, elle ne voulait pas te lâcher, tu ne voulais pas la regarder, l’affaire sera très vite réglée. Suivant ton cœur brulant d’une forme d’admiration a cette ténacité mais de colère de trouver une personne presque aussi têtu que toi. Tu pris une autre page. Avant d’y écrire les paroles de cette musique avec laquelle tu n’avais aucun lien sauf le fait qu’elle avait piqué ton intérêt par le titre du novel. Tu finis d’écrire les paroles avant de te lever brusquement, partant vers la cafétéria rapportant un chocolat chaud… Chocolat chaud que tu déposas devant non pas tes feuilles, mais devant la dame qui avait passé son temps à te fixer du regard… Récompense ? Abandon ? Pas vraiment, à aucun moment tu avais croisé son regard ou même vu un morceau de son visage. Mais pourtant, lorsque tu repris ta place, tu déposas les paroles sous son nez. Tournant ton corps vers elle, mais cette fois ton visage de côté lui disant simplement.
« Tu penses quoi des paroles ? Leur sens ? La signification ? Le message qu’ils transportent en eux ? »

Spoiler:
 


Theme1-2
The return of the king | Arash X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Sam 13 Juil 2019 - 23:36

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Les secondes deviennent des minutes, les minutes des heures. Ses yeux clairs ne lâchent pas le visage du jeune homme, si au début elle pensait qu’il était totalement concentré sur son travail, à force de l’observer elle comprend qu’il refuse de la regarder. Tout dans son attitude semble lui demander de partir, mais il ne le formule pas. S’il l’avait fait, elle se serait levée sans insister. Elle ne demandait au fond qu’un peu de sincérité, celle qui lui avait manqué lors de leur dernier échange. Enfin, de la fin de leur dernier échange. Celle qui lui permettrait de ranger cette rencontre dans ses souvenirs.

Il ne lui demanda pas de partir, alors elle l’observa. Elle l’observa écrire de longues lignes. La mine du crayon de cassa pas une fois, mais le trait s’épaissit. Il dut le tailler plusieurs fois mais dans un souci de praticité ne l’appointait pas jusqu’à le rendre dangereux. Il s’emblait habitué à cet instrument et savoir qu’une trop grande taille le rendait cassant, et il est vrai que l’on pouvait en modifier l’inclinaison que l’on avait pris l’habitude d’utiliser pour éviter de briser sa mine, mais c’était alors bien contraignant et l’écriture perdait en fluidité.

Il se leva sans un mot pour elle, et s’il n’avait laissé son travail sur la table, elle aurait sans doute compris qu’il ne voulait lui parler. Elle savait pourtant qu’il allait revenir, alors elle l’attendit patiemment. Il aurait peut-être été correct de sa part qu’il lui demande de surveiller ses affaires pendant son absence… Comment lui demander une telle politesse quand elle-même s’était imposée en silence ? Quand il revint il déposa devant elle une tasse de chocolat chaud, qu’elle ne refusa pas même s’il ne lui faisait nulle envie pour l’instant. Si elle fut étonnée de son comportement elle ne le montra pas, se contentant de le remercier et de se saisir des paroles qu’il lui tendait.

De l’anglais. Evidemment. Elle lut en silence les paroles et y trouva quelque sens. Elle ne comprit pas tout, mais toujours plus que si elle les avait écoutées sans sa puce.

« Je ne suis pas bonne en anglais, je crois que cette chanson tient plus du témoignage que d’un message universel, le chanteur semble dire que parmi tous les possibles il ne croit qu’en celui qui lui permet d’être avec son aimé. Mais comme je ne suis pas certaine de tout comprendre mon interprétation doit être fausse, tu pourrais me lire le texte ? »


The return of the king | Arash Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Dim 14 Juil 2019 - 0:35
Arash Ilios
Arash Ilios
Feu au pouvoir solaire
Messages : 293
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Bien, voilà qui était fait. Elle arrêterait de te fixer droit dans les yeux pendant des heures… Bon sang, tu n’es pas un idiot qui va la prendre pour un stalkeuse car elle te fixe longtemps du regard, mais tu pourrais faire facilement croire n’importe qui en cela. Tu restas immobile, ton visage figer sur le côté, écoutant ce qu’elle avait à dire. Elle disait avoir des difficultés en anglais, mais elle jugea rapidement la musique sans même prendre le temps de l’analyser… Il est vrai que certaines phrases sont fausses, mais tu ne pouvais pas accuser le chanteur pour cela.

Il y avait cependant un problème, même si elle était pile sur ta droite, tu pouvais sans même la regarder, voire d’une certaine façon son visage. Oui, même si tu ne fixes pas quelque chose, tu peux le voir si tu te concentres dessus alors qu’il n’est pas dans ta vision directe… Tu trouvas donc une solution très simple. Tu fermas les yeux… C’était certes très enfantin, mais tu n’avais aucunement envie de la voir. Nan, aucune chance. Aucune envie !

Cependant, la demoiselle fit une dernière demande, lui lire le texte. D’un coup tu levas une main au ciel pour la rabattre sur ton front avec force… Lui répondant sans réfléchir.
« Ce … Texte… Est une chanson, il faut le chanter, le lire. Tu perds les émotions que transporte la musique sinon. »

Tu croisas les bras, soupirant, tu adorais chanter. Tu ne pouvais pas le nier … Mais voulais-tu vraiment chanter pour elle ? Pour le coup, nan, tu n’en avais pas envie… Mais au fond de toi, tu sentais qu’elle l’aurait fait, elle. Aussi égoïste que ça soit de croire entendre parler une morte et dire ce qu’elle a choisi à ta place, tu savais ce qu’elle aurait fait… Tu fermas les yeux, te rappelant parfaitement des paroles. Mais n’ayant aucun instrument, tu commenças à chante la musique, à la façon d’une douce sérénade. D’une voix douce et audible, sage mais sensible. Tu ne pouvais pas chanter comme elle. Mais tu voulais lui rendre hommage à chaque fois que tu élevais la voix.


- « The way if it's all predetermined
And the way i should go all my life
I swear to go wherever will be
'Cause there'll be something to see and to find »

« I dont know the meaning of life
But i know what's truly precious
The way it's leading me to be in love
No fear i can find me always in my heart »

« The life it's not for comparing things
So i hold both of light and shadow
The rays of stars will bring me to you
Throught the dark night skies
See the way to be shined »

« I dont know what's right for our lives
But i know the truth of my love
The way it feels our breaths at the wind
And the way i should go all my life
I swear to go wherever will be
Thus the grace i wouldn't have
Will always in my heart
Thus the grace i wouldn't have
Will always in my heart »


Une fois chanté, tu fis silence, ne disant plus la moindre chose. Attendant juste la réaction de la jeune femme qui allait trouver ta voix horrible, ou juste te dire que ce n’était pas nécessaire de chanter… Mais qui sait, elle pouvait peut-être montrer une autre émotion sur son visage que colère et dégout.


Theme1-2
The return of the king | Arash X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Dim 14 Juil 2019 - 12:25

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Ce type est définitivement perché, après l’avoir soigneusement évité toute l’après-midi le voilà qui lui chante la sérénade. Pourquoi ne s’en rend-elle pas compte ?

Elle reste stoïque alors que les nuances de sa voix rendent bien compte de son premier sentiment. Cette chanson n’a pas d’interprétation universalisable. Son titre semble pourtant être un bon point de début pour cette interprétation. Elle essaie de retenir la traduction de la puce pour les endroits qui lui faisaient défaut. Elle ne se moque pas du jeune homme qui avait préféré lui chanter le texte que de lui lire. En réalité, il aurait pu chanter comme une casserole qu’elle ne s’en serait pas rendu compte. Il lui avait demandé son avis sur les paroles, alors c’était sur les paroles qu’elle s’était concentré. Comment dire qu’elles étaient clichées mais faisaient qu’elles faisaient le café en de jolis termes ?

« Le premier couplet parle de destin et de choix, ce qui pourrait sembler contradictoire si on envisage la liberté comme absolue et dénuée de toute contrainte externe et le choix comme détruisant tous les possibles pour n’en laisser qu’un envisageable. Seulement on peut aussi dire que la liberté nait lorsque le devoir est accompli, et ainsi qu’on ne se sent libre qu’en faisant des choix qui nous conviennent, alors le destin écrit n’est autre que le prolongement de nos choix.

Pris indépendamment du reste de la chanson il serait difficilement interprétable, mais dans ce contexte on peut le lire comme : « j’étais prédéterminé à t’aimer car tous mes choix ne pouvaient que me pousser vers toi, tu étais ma destinée et je devais te trouver. »

Le reste de la chanson reste dans le même ton, le second couplet confirme plus ou moins cette interprétation. « Je ne connais pas le sens de la vie mais je chéri le chemin/ les choix qui me mènent à toi. Le troisième couplet va aussi dans ce sens « malgré les l’obscurité et la lumière autour, le chemin qui me mène vers toi brille » en gros.

La fin fait référence au premier couplet, « je souhaite aller là où je dois aller parce que tu y seras, vu que tu es ma destinée je dois aller jusqu’au bout de celle-ci pour te rencontrer. »

C’est bien ce que tu voulais dire quand tu l’as écrite ou j’ai surinterprété ? »

Et voilà, encore un nouveau quiproquo. La voilà persuadé qu’il vient de passer son temps à écrire ces paroles. Heureusement qu’elle n’est pas assez vaniteuse pour penser qu’elles lui sont adressées… Imaginez le bordel !


The return of the king | Arash Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Dim 14 Juil 2019 - 14:02
Arash Ilios
Arash Ilios
Feu au pouvoir solaire
Messages : 293
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

- « Je ne l’ai pas écrite, et je sais ce que je voulais savoir. » D’une voix calme, proche du lugubre, tu commenças à ranger tes affaires devant la demoiselle. Rassemblant tes feuilles, ton crayon, tes déchets, tu prenais certes ton temps, mais on pouvait voir clairement une chose. Tu ne voulais que partir d’ici. Loin d’elle, tu n’avais aucun intérêt à discuter avec elle, son analyse était superficielle, ne cherchant même pas à voir le sens des paroles, grattant selon toi que la surface de cette mélodie.

Le premier paragraphe par exemple, elle le mélangeait trop au reste de la musique. À aucun moment, les paroles disaient clairement que la chose qu’elle doit voir c’est son amour. Et c’est là que tu posais ta question. « I swear to go wherever will be » On dirait plus que les paroles indiquaient qu’elle avait un devoir à suivre, et c’est pour cela que le chemin lui est prédéterminé. Elle a sa propre volonté, mais aussi un chemin à suivre, une destinée. Mais que peu importe l’un ou l’autre, elle continuerait sur sa route qu’elle a choisie ou non car elle aura des choses à voir … Mais quoi ?

Ensuite le deuxième paragraphe, est déjà plus clair et plus simple à comprendre. On comprend clairement qu’elle ne sait pas le sens de la vie. Mais malgré cela, elle sait ce qui compte le plus, pas l’amour nan, mais sa chute vers l’amour. Le fait qu’elle se comprenne qu’elle soit amoureuse et qu’elle tombe amoureuse. La chute est donc la chose la plus précieuse qu’elle a. Mais la dernière phrase est énigmatique… « No fear i can find me always in my heart » Déjà, il y a des fautes, clairement, mais tu étais certains que cette faute était volontaire ou nécessaire pour transmettre un message. Selon mure réflexion et mélange de mot, tu avais trouvé que le message le plus clair qu’elle voulait passer était celui-ci : « Pas de peur, car je peux me retrouver, toujours dans mon cœur » Plus tu cherchais, plus tu te disais qu’elle devait faire face à un choix terrible, un choix plus important qu’un choix entre la vie et la mort, mais malgré cela, elle n’a pas peur de faire ce choix, car peu importe ou cela mène, elle trouvera quelque chose et se retrouvera toujours au fond de son cœur. Elle n’oubliera jamais l’amour et la façon de tomber amoureuse.

Le troisième paragraphe t’avait particulièrement intéressé. Car elle avait non seulement une faute qui pouvait changer l’entièreté du texte mais aussi, un sens particulier de choisir sa vie. Au début, elle dit clairement qu’elle refuse de se séparer de la lumière et des ombres, car la vie ne sert pas à comparer les choses… Mais pourquoi cela ? Pourquoi elle ne doit pas comparer les choses ? Selon toi encore une fois, son choix s’approchait fortement de ta propre philosophie ou plus de celle du yin et du yang. L’un ne peut pas exister sans l’autre, et cette pour cela qu’elle garde les deux. Mais où ? Ou est-ce qu’elle les garde ? Là tu avais pu faire un lien avec son cœur.

Elle se retrouvera toujours dans son cœur, un être fait de lumière et d’ombre, un équilibre juste Ensuite, la troisième ligne signifie bien encore que la chose la plus merveilleuse, est le chemin qu’elle a parcouru pour tomber amoureux avec son amoureux dont on ne savait rien. Mais la dernière ligne te perturbait. Car il manquait clairement une chose, une parole. « See the way to be shined » Il semble manqué un Je au début. Car elle ne semble plus parler d’elle, mais de donner des instructions à quelqu’un. Tu as aussi beaucoup théorisé là-dessus, mais tu n’avais rien trouvé.

Le dernier paragraphe semble par contre assez clair une fois le début trouver. Elle répète que malgré ce qu’on lui force à faire, elle sera toujours la même au fond. Et que même si elle ne sait pas le juste chemin pour leur vie, elle savait le chemin de son amour. ET c’est là, que tu as trouvé quelque chose d’étrange. Elle parlait de nos vies, et pourtant, elle parlait juste de son amour, pas le leur. Tu ne disais pas cela de manière communiste, nan. Mais ce simple changement te confirmait encore plus l’idée qu’une chose horrible allait lui arriver. Une chose qui allait la changer à jamais sauf au fond de son cœur.

Et le dernier détail que tu remarquas, mais tu le remarquas qu’en chantant. C’était la similitude entre « The way if it's all predetermined » et « The way it feels our breaths at the wind ». Tu ne savais pas encore pourquoi, mais les deux phrases sonnaient étrangement pareilles.

Mais ce n’était pas le moment, de chercher, loin de là. Car tu avais rapidement rangé tes affaires et partais déjà vers le couloir, décidant de partir vers ta chambre, loin d’elle, le plus loin possible.



Theme1-2
The return of the king | Arash X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Lun 15 Juil 2019 - 8:43

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Soupir. Inspiration. Il s’est lèvé. Rassemble ses affaire et part, pas d’explication, pas de salutations. Juste un jugement. S’il ne voulait pas être blessant, il devait revoir ses sorties. Un mouvement comme une fin, une fin comme une fin.

Elle soupire à nouveau et dessine un sourire sur ses lèvres. Elle pourrait le juger, l’insulter, elle ne le fait pas. Le dédain fait face au dédain affiché. Elle ne pense pas avoir perdu son temps cela dit. Elle a appris en le regardant. Appris de ce départ, de cette chute sans rebondissement. Elle ne tient pas à s’imposer, cela n’a jamais été dans ses principes.

Elle se retrouve seule face à la tasse de chocolat chaud qu’elle envisage un instant d’abandonner sur la table comme elle a été abandonnée. Nouveau soupir. Elle ne peut pas laisser cette charge de travail à ses collègues. Elle ne sait pas qu’il se veut roi, et cela vaut mieux, elle n’en trouverait son comportement sans considération que plus ridicule. Elle se demande pourquoi elle a la gorge nouée quand elle avale le breuvage, pourquoi est-il si amer ? Se forçant elle ne réussit pas à le finir.

Être traité de la sorte n’est jamais plaisant pour quelqu’un qui n’a qu’une confiance en sois figuré et un égo savamment détruit par l’ironie de la vie. Elle se lève à son tour, avise qu’il a oublié dans sa précipitation l’un de ses brouillons, ce dernier a dû glisser sur le sol alors qu’il partait lui chercher une boisson chaude. Attention indésirée et futile. Incompréhensible. Soupir à nouveau alors qu’elle s’empare de la feuille et la plie soigneusement pour ne pas la froisser. Devrait-elle lui courir après ? De longues minutes ont passé, elle ne le rattraperait pas. Elle n’en a d’ailleurs pas très envie.

Courir après quelqu’un que votre simple présence dérange, n’est-ce pas un peu désespéré ? Elle aime les tragédies, mais préfère ne pas en être actrice. Elle va déposer sa tasse sur l’un des plateaux posés sur le tapis roulant qui le mènera en cuisine, s’excusant envers son collègue qui devrait vider la tasse. Elle n’aime pas quand les gens laissent de la nourriture dans leurs assiettes et fait de même. Tant pis.

Résignation, soupir.

Elle se rend a sa propre chambre pour indiquer le nom du propriétaire de la feuille qu’elle a trouvé. Elle ne cherche même pas à savoir ce qui est écrit dessus. Elle colle un post-it coloré rose, ceux qu’elle utilise pour laisser des petits mots à Ariana dans son anglais bancal qu’elles semblent toutes deux plus deviner que comprendre. Celui qui leur permet de communiquer malgré tout à l’écrit. Elle note de sa jolie écriture :

« Arash, »

Elle ne se souvient pas de son nom, n’est guère certaine de l’orthographe de son prénom. Tant pis, cela devra suffire.

« I don’t understand you. »

Ce serait suffisant, elle ne prit même pas la peine de signer avant de remettre le courrier à celui qui le distribuerait, s’assurant par la même qu’il voyait bien à qui il devait le restituer.




HRP : la balle est dans l’camps d’Arash, et c’t’à toi de trouver comment ils vont se recroiser. La bise.


The return of the king | Arash Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   
Contenu sponsorisé

 

The return of the king | Arash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.