Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Matinée tranquille au village [Arash]
##   Lun 22 Juil 2019 - 17:02

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

Quelque chose de petit, râpeux et mouillé se baladait sur son visage. Mais ce n'était pas un animal : étrangement, cela n'avait pas de pattes. Qu'était-ce donc ? Impossible à savoir... Sans se poser plus de questions, la demoiselle repoussa l'être ou la chose inconnue et essaya de se rendormir. Mais un miaulement outré la fit changer d'avis. Ouvrant les yeux, elle avisa Lani, échoué un peu plus loin comme s'il venait de faire un vol plané... Puis réalisa que c'était sans doute ce qui s'était passé. Aussitôt, elle bondit du lit pour aller le cajoler jusqu'à ce qu'il lui pardonne. Apparemment, Monsieur avait décidé de lui toiletter consciencieusement le visage en guise de réveil...

Sans cesser de le caresser, elle observa le lieu où elle se trouvait. Une sorte de dortoir, apparemment... La première chose à laquelle elle avait pensé avait été de trouver de quoi nourrir son chat. Mais visiblement, ce n'était pas ici qu'elle allait trouver cela. Il lui fallait donc se rendre en ville.

Se levant, elle fut rapidement habillée, sans sans penser au passage qu'elle allait devoir aller se refaire une garde-robe... Mais pas avant d'avoir demandé et obtenu sa propre chambre. La demoiselle tenait à un minimum d'intimité !

Soupirant, elle finit par se concentrer sur sa coiffure. Une simple tresse ramenée en chignon suffirait pour aujourd'hui. Puis elle sortit, son chaton dans les bras.

Elle tourna un peu en rond avant de trouver un village, et, oh miracle, elle se retrouva vite devant un plan. Repérant le café, elle s'y rendit, sachant qu'elle y trouverait le nécessaire pour son compagnon encore beaucoup trop jeune pour être sevré (et, accessoirement, un petit déjeuner pour elle-même).

Une fois installée à la terrasse, elle se commanda un petit déjeuner complet. Le bol de lait chaud fut immédiatement offert à Lani, tandis qu'elle gardait pour elle un simple verre de jus de fruit. Et bien sûr, toute nourriture solide restait pour elle... Pour l'instant.

Profitant de la matinée, déjà bien avancée,caressant distraitement le chaton qui, allongé au milieu de la table, était plus concentré sur sa boisson que sur n'importe quoi d'autre, elle observa les gens passer, se demandant où elle se trouvait. C'était la première fois qu'elle voyait autant de monde rassemblé en un même endroit... Même au cours des rares réceptions données par ses parents auxquelles elle avait eu le droit de participer, il y avait moins de personnes...

Laissant retomber la main qui caressait le chat, elle le laissa finir son repas et ferma les yeux, se coupant du monde, se laissant aller à rêver. Actuellement, elle était seule avec Lani, et cela lui convenait très bien.


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   Lun 22 Juil 2019 - 18:13
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Bayant aux corneilles dans ton lit, tu fixas le plafond calmement, laissant ton esprit se vider et ton ventre gémir, demandant seulement un peu plus de nourriture, sinon, il finirait par mourir… Tu avais faim, pas moyen de le nier, tu mourrais de faim, et tu le savais, mais il suffisait d’une seule chose pour que tu n’es plus envie de bouger… Même si tu étais tranquillement installé dans ton lit, ta boule de poils adoré à décider de manger et lécher tes cheveux pour s’occuper. Ne pouvant pas vraiment bouger bien loin, et ayant un incroyablement mignon parasite dans les cheveux, tu fixais le plafond te demandant quand est-ce qu’il finirait par te lâcher. Et plus tôt serait le mieux, car tu commençais vraiment à crever la dalle.

Tu sais bien que ces genres de choses sont des marques d’affection de ta boule de poils, et tu adores cela, mais tu meurs de faim aussi, et tu as des trucs prévus sur ta journée aussi !

Finalement, après quelques minutes de plus à te lécher et arracher des cheveux, l’animal se calma, et partit vers sa gamelle pour miauler, te commandant royalement de te nourrir… Maudite reine… Elle avait bien grandi, et tu essayais de plus la sortir, pour qu’elle s’habitue au monde extérieur, cependant, ce n’était point facile et tu étais toujours très inquiet pour elle. Cependant, elle faisait preuve d’un talent remarquable à attirer des caresses et l’attention, à croire qu’elle ne faisait que demander cela à toute personne qui passait, bonne ou mauvaise…

Une fois habillé, d’une tenue assez basique, tu pris en plus un sweat à capuche pour faire quelque chose d’assez exceptionnelle … Mais basique pour toi. Tu adores sortir avec ton chat, mais tu n’allais pas te balader avec un animae aussi libre et majestueux en laisse … Tu n’étais pas un maudit criminel !

Tu avais donc trouvé une autre solution pour cela. Tu pris ta boule de poils entre tes mains et la déposas derrière ta tête, dans ta capuche, et après deux trois mouvements, l’animal se roula en boule, profitant du coussin que tu lui donnais. Sans oublier que tu avais pris un sweat à capuche avec de la fourrure à l’intérieur de la capuche, ce qui servit de lit à l’animal.

Ayant ton animal sur le dos … d’une certaine façon, et un creux dans l’estomac, tu sortis du dortoir pour partir droit vers le café… Vu l’heure, il risquait d’avoir des clients … Mais ça devrait aller au fond, tu espérais juste que Ruby n’attire pas trop l’attention.

Malheureusement, à peine arriver et assit à une table libre, le prédateur sauta de ta tête vers ladite table avant de s’y allonger … Maudite reine, regarder là faire sa belle devant les foules. Tu ne te gênas pas une seconde à gratter le côté du ventre de l’animale qui commençait à ronronner doucement.

C’est alors qu’une chose spéciale arriva. Pendant que tu commençais à manger pour toi et le chat, Ruby sauta de table en table vers celle d’une jeune demoiselle, à moitié endormi, qui avait décidé de laisser son propre chat finir à manger. Ce n’était pas la première fois que Ruby, rencontrait un autre chat, mais tu restas calme et assis, attendant de voir ce qui allait se produire entre les deux. Tout ceci promettait d’être intéressant.


Theme
Matinée tranquille au village [Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Lun 22 Juil 2019 - 19:50

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

Elle était là, se laissant aller à rêvasser, pensant à tout et à rien, quand un mouvement sur la table attira son attention. Lani, qui n'avait pourtant pas terminé son repas, s'était brusquement interrompu et retourné, visiblement furieux, renversant son bol au passage. Le lait s'était répandu sur la table... Et commençait à goutter sur la robe de la demoiselle.

    - Lani ! Fais un peu attention !


Mais elle n'était pas vraiment furieuse, et le chat le savait. Se désintéressant un instant de lui, elle s'attela à réparer les dégâts, redressant le bol désormais vide et épongeant comme elle pouvait la table. Pour sa robe, elle ne pouvait rien faire de plus. Elle soupira.

    - Il va vraiment falloir que j'aille voir ce qu'ils vendent, dans leurs boutiques...


Puis, cherchant à savoir ce qui avait énervé le rouquin, elle se retourna vers lui... Ou plutôt vers l'endroit où il se trouvait deux minutes plus tôt. Il avait disparu. Inquiète, elle laissa le paiement de leur repas plus un bonus pour les dégâts sur la table, puis se mit en quête de son protégé. Quelle piètre mère adoptive elle faisait... Dès leur première sortie, elle trouvait le moyen de le perdre. Il fallait absolument qu'elle le retrouve, la vie était dangereuse pour un chaton aussi jeune, tout seul !

Elle finit par le retrouver, quelques tables plus loin, en train de... Défier un chat visiblement plus âgé que lui. Avait-elle écopé du chat belliqueux de la portée ? Était-ce pour cela qu'il avait survécu ?

Néanmoins, le moment était mal choisi pour se poser de telles questions. Elle avait un combat à éviter. Rejoignant la table qui menaçait de se transformer en arène pour chats, elle entoura le sien de ses bras :

    - Rassure-moi, tu ne vas pas l'attaquer ? Tu es clairement en position d'infériorité, mon petit. Viens là.


Et, doucement, elle le sortit de la table. Ignorant totalement les feulements et autres protestations du félin, elle observa les alentours à la recherche du maître éventuel du chat noir. Elle finit par aviser un homme qui regardait la scène d'un peu plus loin, sans faire mine le moins du monde de bouger. Elle poussa donc le chaton noir vers lui :

    - Retourne voir ton maître, je ne sais pas ce que tu as fait à Lani, mais il semble prêt à te tailler en pièces...


Comme pour confirmer ses dires, Lani lui mordit cruellement le bras. Surprise, elle le lâcha. Il n'avait jamais manifesté la moindre agressivité envers elle... Et le voilà qui avait profité de sa nouvelle liberté pour continuer à poursuivre l'autre. Clara soupira. Il était trop déterminé pour elle, à voir si le aître de l'autre chat aurait plus de chance. Sans essayer le moins du monde de se rapprocher de lui, elle s'assit à la table où elle était pour déchirer le bas de sa robe et s'en faire un pansement improvisé, sans cesser de surveiller son chat. Si l'humain lui faisait le moindre mal... Mais il avait un chat, lui aussi. C'est pourquoi elle décida de tenter de lui faire confiance.


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   Lun 22 Juil 2019 - 21:19
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Intéressant, effectivement, ça allait l’être. Pendant que Ruby observait simplement l’autre chat, celui-ci semblait bien plus agressif, feulant, sortant son dos, gonflant sa queue, ce qui n’eut pas le moindre effet sur Ruby qui se contenta de la regarder sans bouger le moins du monde, sa queue, s’agitant légèrement bien plus. Elle n’était pas contente, ça c’est certain. Prêt à intervenir, tu regardas d’un œil attentif le showdown des deux animaux, si jamais Ruby viendrait à attaquer l’autre, tu interviendrais directement, mais pour le moment ça semblait calme, poser et sans trop de problèmes. Le petit chat roux semblant juste montrer sa supériorité à la reine qui le fixait avec attention.

Une troisième personne fit intervention dans l’acte joué par les animaux poilus au milieu de la scène. Une étrangère, fut son apparence, elle est forcément européenne, Europe central peut-être même. Tu la fixas doucement, analysant son apparence et écoutant ce qu’elle avait à dire. Elle attrapa directement son propre chat qui ne semblait vraiment pas d’accord avec cela, les feulements s’intensifièrent, on dirait presque qu’il se débattait encore plus.

Ce que dit la demoiselle fut intéressant par contre. En position d’infériorité, ce n’est pas quelque chose qu’une personne normale dit souvent, mais c’est assez logique quand on y pense, sa façon de bouger, parler, même tenir l’animal… Soit c’est une petite fille jouant la princesse, soit elle vient d’une famille noble. Mais peu importe l’un ou l’autre, tu appréciais fortement sa façon d’être et même de s’inquiéter de Ruby alors qu’elle ne la connaît pas… Une amie des chats ? Elle croisa même ton regard un très léger moment.

C’est alors que l’animal fit la chose à ne pas faire, mordre la main qui le nourrit. Tu te levas sur le champ t’approchant de ton chat d’un pas calme. Mais bien plus presser quand les choses se compliqua. Certes, tu n’avais pas peur pour ton chat, un chaton ne lui ferait rien de mal, tu étais plus inquiet du contraire. Lorsque le chaton revint vers Ruby, celle-ci s’énerva soudainement, montrant un côté peu charmeur de la reine. Monter sur ses quatre pattes, dos remonté, imposant sa dominance sur l’autre animal. Immédiatement, tu fis deux trois pas plus rapide, soulevant rapidement ton chat du sol, hors de portée du petit roux.
« Du calme, on va éviter que la reine s’énerve. Ok ? »Tu pris ton chat qui se calme rapidement, venant chercher des caresses de ta main et ignorant l’autre chat qui était bien trop bas pour être important ou problématique. Tu lâchas ton chat qui monta littéralement son ton épaule, fixant l’autre chat. Tu te mis à genoux devant l’autre chat, tendant ta main, pas pour le prendre, mais juste pour la poser devant lui paume vers le haut, voyant s’il allait être agressif avec toi aussi.


Theme
Matinée tranquille au village [Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Mar 23 Juil 2019 - 8:52

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

    - Je vous le déconseille.


Son pansement terminé, la jeune fille avait lancé un nouveau regard à l'humain. Il essayait de faire connaissance avec Lani. Bonne initiative, mais...

    - Vous portez certainement l'odeur de votre chat. Alors, à moins de vouloir vous faire attaquer vous aussi, je ne saurais trop vous conseiller de vous laver les mains avant de les faire sentir à ce petit sauvage.


Elle n'avait jamais autant parlé à un humain... Mais, après tout, celui-là pouvait-il être considéré comme les autres humains ? Il partageait ses valeurs, apparemment. Enfin, là n'était pas la question. Lançant un regard à son protégé, elle se rappela qu'elle avait un autre sujet de préoccupation. Le prenant par la peau du cou, telle une mère, pour le ramener sur ses genoux, elle lui parla d'une voix dure, afin qu'il comprenne qu'il avait fait une bêtise :

    - Quant à toi... C'est à moi que ta mère t'a confié. Et, pas de chance, j'aime tous les chats, sans exception. Donc, je sais en quoi consistera notre première leçon. On ne touche pas aux chats inconnus, surtout s'ils sont plus âgés et plus forts que toi, compris ?


Le rouquin se ratatina sur les genoux de sa maîtresse et laissa échapper un miaulement plaintif. Elle fut tentée de capituler, mais savait que ce n'était pas une bonne idée : si elle se laissait aller, le chaton ne comprendrait plus si elle le réprimandait ou le félicitait. Avec les enfants, il fallait savoir rester ferme, et ce, quelle que soit l'espèce à laquelle appartenait l'enfant, humain ou non.

Après s'être assurée qu'il avait bien compris le message, elle le caressa un peu pour le rassurer, puis le reposa sur la table où il se trouvait avant qu'elle ne l'enlève. Soudain, une idée lui traversa la tête. Mais, pour la mettre à exécution, elle aurait besoin de l'humain, qu'elle se mit à observer d'un air songeur. Elle se sondait elle-même : serait-elle capable de collaborer avec l'un de ces monstres qu'étaient les humains ? En même temps... Peut-être que certains n'étaient pas si horribles... Celui-là, par exemple, avait l'air un peu plus digne de confiance que les autres...

Enfin ! Elle pouvait toujours essayer, et on verrait comment ça évoluerait. Elle aviserait ensuite.

    - Monsieur... J'ai une proposition à vous faire. Mais il va falloir collaborer...


Elle s'interrompit. Il était encore temps de faire demi-tour. Elle pouvait encore se raviser. Par contre, si elle lui expliquait ce qu'elle avait derrière la tête, elle n'aurait plus le choix, elle devrait aller jusqu'au bout. Franchirait-elle le pas ? Elle qui n'avait jamais connu d'autre humain que ses parents et les meurtriers de la famille de Lani, ferait-elle confiance à un humain, même ami des chats ? Était-il différent des autres ?

Finalement, elle décida de tenter, convaincue par le fait qu'elle aussi était une humaine, mais qu'elle ne ferait jamais le moindre mal à une famille de chats... Et elle sentait que celui qu'elle avait face à elle en serait incapable aussi. Et puis, elle avait vaguement conscience que, si elle ne sympathisait pas au moins avec une personne en ce lieu, elle n'y survivrait pas.

    - Voilà. J'aimerais apprendre à mon chat à sympathiser avec ses semblables. Le vôtre pourrait peut-être lui servir de cobaye ? Il a l'air d'accepter ses semblables un peu plus que Lani... Mais vous le connaissez mieux que moi, vous savez ce qu'il vaut mieux faire.


Après une autre hésitation, elle décida de lui confier la raison réelle pour laquelle elle lui demandait cela :

    - Vous savez... Il a perdu sa mère très tôt... Et je pense qu'un chat serait mieux placé que moi pour lui apprendre les principes de base de la vie. Je peux l'éduquer, mais je ne suis pas un chat, donc je ne suis pas la mieux placée...


Elle s'étonnait elle-même de lui en avoir confié autant. Instinctivement, elle ramena le chaton contre elle, dans un geste protecteur. Ce fut le miaulement de protestation de ce dernier qui finit par le lui faire réaliser. Et elle réalisa l'absurdité de la situation : elle cherchait à partager l'éducation de son protégé, mais en même temps, elle répugnait à laisser son deuxième éducateur potentiel s'approcher trop près... Désirant se rattraper, elle le laissa aller. Il alla directement vers le duo face à lui, s'intéressant surtout à l'humain. Peut-être avait-il été rassuré par le fait que son humaine à lui lui ait parlé... En tous cas, ce qui était sûr, c'est qu'il était à présent plus curieux que méfiant.

    - Il est disposé à faire connaissance, profitez-en !


Elle était plus apaisée, désormais : elle savait que les animaux en général avaient une sorte de sixième sens : si son chat s'approchait de cet humain, cela signifiait que ce dernier ne représentait pas une menace.


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   Mar 23 Juil 2019 - 13:16
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

D’une voix calme et d’un conseille avisé, la jeune femme préféra te prévenir du danger qu’était la boule de poils. Disant que si tu partageais l’odeur du chat, il voudrait t’attaquer … Cependant, c’était plus l’inverse, tu pouvais parier d’une certaine manière que c’était Ruby qui avait ton odeur. À force de dormir contre toi, c’était certain que ça finirait par arriver… Tu étais une source de chaleur, et tu as bien remarqué que ton affinité avec le feu avait réchauffé ton corps d’une certaine manière … Ou alors tu te dirigeais vers une fièvre soudaine ? Être malade serait peut-être problématique en vrai.

- « Ne vous en faites pas, j’ai vu des félins bien plus gros et féroces en Afrique, cette petite boule de poils risque juste de me griffer, rien de mal. » Même si tu voulais chercher à la rassurer, tu suivis son conseil, te relevant et reprenant ta propre boule de poils entre tes bras, la caressant de part en part. Pendant que toi tu avais décidé de gratouiller ton chat, la femme sans nom commença à parler avec son chat … Tu sais bien que ce genre de bête ne comprenne pas ce qu’on peut leur dire, et notre attitude changeante pouvait les perturber à certains moments. Heureusement, tu avais décidé de ne pas trop discuter avec ton chat sauf si tu étais gaga de lui. Nan, tu préférais laisser parler ton corps, agissant comme un chat, le caressant, et frottant tes cheveux ou visage à l’animal comme elle le faisait parfois avec toi. Bonjour les poils, mais bon,  ce n’était pas si grave que cela.

Contre tes attentes, le chat de la demoiselle, qu’on va appeler rouquin, semblait comprendre ce que la demoiselle lui disait. Le problème était réglé, tu pouvais donc repartir. Tu fis volte-face et trois pas avant que la demoiselle t’arrête, te demandant quelque chose de … spécifique.

Monsieur ? Tu n’étais pas si vieux que cela, mais c’était une façon de s’adresser à toi avec du respect. Tu pivotas pour regarder la jeune femme, écoutant sa fameuse proposition qu’elle semblait avoir du mal à dire. Timide ? Peut-être, elle semblait plus proche du chat que n’importe qui d’autre ici. Ce qui pouvait dire clairement qu’elle était réservée et timide. Tu n’avais pas vraiment le droit de la repousser refuser son offre pour le coup.  Sinon ça serait la laisser se refermer sur elle-même, jamais s’ouvrant aux autres autour d’elle.

Oh ?! Donc la boule de poils s’appelle Lani, intéressant, cependant, tu n’acceptas pas un mot de ce qu’elle avait dit… Pas tout ! Nan, loin de là. Juste un seul mot qui t’avait légèrement fatigué. Certes elle était inquiète pour son chat, ce qui était compréhensible, mais …  Elle savait aussi qu’elle n’était pas la mieux placée pour éduquer son petit félin. Lani sauta alors de ses bras alors que la demoiselle semblait refuser de la lâcher.

Ignorant les gens dans le café, et cherchant avant tout au bonheur des petits animaux poilus, tu t’assis en tailleur alors que l’animal s’approcha de toi, Ruby descendit de tes bras pour s’étendre sur tes jambes de tout son long. Et en premier, pour répondre à la jeune femme, tu fis un simple non de la tête. Répondant directement.
« Mademoiselle, peu importe la personne qui me le demande, je refuserais toujours que mon chat, ou qu’un autre chat, soit le cobaye de quelqu’un. » L’importance des mots. Tu n’y pensais plus vraiment, mais tu ne devais pas oublier cela. Tu étais un élu du soleil, et donc un grand roi. Tu devais choisir tes mots comme il le fallait, pesant le pour et le contre et répondant du mieux que tu pouvais aux personnes autour de toi. Montrer l’exemple.

Le terme cobaye qu’elle avait utilisé, aussi simple et logique soit-il, montrait une chose en particulier… C’était un test, rien de plus, elle ignorait les sentiments de Ruby et plaçait ceux de son propre animal avant tout. Tu tendis ta main vers la boule de poils qui avançait vers toi, attendant de voir comment il allait réagir, gardant ton chat contre toi, qui avait décidé de s’allonger sur ta jambe, t’utilisant comme un coussin royal.
« Mademoiselle … Je refuse que mon chat soit un cobaye, cependant… Ce sera avec grand plaisir que ma petite Ruby ferait connaissance et devenir peut-être même son amie. » Ruby te miaula alors dessus, faisant très vite comprendre qu’elle avait son mot à dire. « Son amie si elle le souhaite, maudite reine des cœurs va. » Tu grattouillas alors son ventre avant de tendre la main vers la demoiselle cette fois, paume vers le haut à nouveau. « Je m’appelle Arash Ilios, enchanté. »


Theme
Matinée tranquille au village [Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Mar 23 Juil 2019 - 13:57

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

Clara rougit, gênée. Elle n'avait pas réfléchi...

    - Oui, désolée, je ne voulais pas... Je n'ai pas...


Elle soupira. On lui avait toujours appris à parler avec assurance, et voilà comment elle réagissait à la première difficulté. Elle devait se ressaisir.

Elle prit un temps pour se calmer. Quand elle reprit la parole, elle était de nouveau calme et (presque) assurée.

    - Je n'ai pas réfléchi. Pardonnez-moi. En y réfléchissant, c'est vrai, je lui ai manqué de respect. Cela ne se reproduira plus.


Elle espérait sincèrement pouvoir tenir sa promesse. Mais qui peut dire de quoi demain sera fait ? Demain... Ou dans quelques heures...

Mais il était inutile de penser à cela maintenant. Elle aviserait en temps et en heure, et se contenta donc, pour l'instant, d'observer ce qui se passait face à elle. L'humain cherchait de nouveau à faire connaissance... Cette fois, elle n'intervint pas, laissant les choses se dérouler comme cela devait se faire. Lani accepta de renifler la main de l'homme, longuement, s'imprégnant de son odeur. Visiblement, il était en confiance... Clara s'autorisa donc à vraiment se détendre et cesser de les surveiller. Aucun des deux ne ferait de mal à l'autre, donc tout se passerait bien, elle en était à présent convaincue.

Puis elle observa la petite interaction entre les deux êtres face à elle. Intéressant... Visiblement, entre eux, c'était le chat qui faisait la loi. Comme s'il avait compris la nature de l'échange, Lani finit par se désintéresser de l'humain pour se rapprocher, prudemment, de son chat. Aussitôt, Clara se tendit. La dernière fois qu'il avait approché son aînée, il l'avait attaquée... Elle ne serait pas surprise que la femelle prenne mal cette nouvelle approche. Sans cesser de les surveiller, elle répondit à l'homme, trouvant un parfait prétexte pour ne pas le regarder dans son inquiétude pour les chats :

    - Clara Shäfer. Pardonnez-moi, mais je risque de ne pas beaucoup vous appeler par votre prénom...


...

Pourquoi avait-elle précisé ça, exactement ? Ils n'étaient pas particulièrement proches, donc il était évident qu'elle ne l'appellerait pas par son prénom. Lui le ferait sûrement, puisqu'elle était plus jeune, mais la précision était totalement inutile. Enfin bon. C'était la première fois qu'elle parlait à un inconnu, elle aurait dû s'attendre à quelques bavures. Peut-être aurait-elle dû la prévenir ? Non, il se serait sûrement demandé d'où elle venait, pour ne jamais avoir réellement conversé... Le plus simple pour l'instant était de voir où tout cela la mènerait.


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   Mar 23 Juil 2019 - 14:55
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !


Penchant la tête sur le côté, tu soupiras légèrement, voyant que la demoiselle n’avait pas envie de te serrer la main, trop occupé à surveiller les deux boules de poils s’approchant l’un de l’autre … Enfin, Ruby ne bougeait pas d’un pouce et commençait même à faire sa toilette, mais le petit Lani lui ne semblait pas s’arrêter, voulant voir la femelle de plus près. Ayant parfaitement confiance en ton chat, surtout quand il est avec toi, tu reportas ton attention sur la demoiselle, réfléchissant à ce qu’elle venait de dire et ce qu’elle avait dit avant. Elle avait compris son erreur et c’était excuser, ce qui n’était pas plus mal en soi, mais … pourquoi ne refusait-elle de dire ton prénom ? Cherchant à la rassurer tu réponds presque immédiatement ceci. « Ne vous en faites pas mademoiselle Shäfer, nous sommes à Tokyo, j’ai l’habitude qu’on m’appelle par mon nom. » Shäfer, ce qui veut dire berger en Allemand si tu étais encore doué à cela. Voyager autour du monde t’avait permis d’apprendre la base de plus d’une langue. Cette jeune Allemande avait donc des difficultés avec les gens, et leur prénom surtout on dirait… Alors que tu te demandais pourquoi elle refusait de t’appeler par ton prénom, n’hésitant pas à lui demander pourquoi.« Si ce n’est pas indiscret, je peux savoir pourquoi vous ne voulez pas dire mon prénom ? Vous êtes Allemande si je ne me trompe pas, donc ne pas dire le prénom comme les Japonais est une raison invalide. »

Pendant ce temps, deux boules de poils semblaient faire connaissance. Alors que le petit Lani s’approchait très lentement du Ruby, celle-ci l’observait dans le plus grand des calmes. Mais finit par se lever et s’approcher légèrement de lui. Elle rapprocha son visage rapidement du sien avant de lui lécher le front le forçant à baisser la tête. La reine profita que son confrère se prosterne pour lui lécher le haut du crâne tranquillement.


Theme
Matinée tranquille au village [Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Jeu 25 Juil 2019 - 10:31

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

Tiens, il lui avait appris quelque chose en son insu. Les Japonais ne donnaient pas le prénom des gens ? Malgré elle, elle se surprit à vouloir en savoir plus :

    - Mais ils appellent bien leurs proches par leur prénom, j'espère ? Et pour vous répondre, je ne vous connais pas assez pour vous appeler autrement que par Monsieur, rien de plus.


Sa réponse pouvait sembler froide, mais elle était simplement sincère. Et puis, la demoiselle n'ayant pas l'habitude de communiquer avec ses semblables, elle faisait beaucoup de gaffes, le plus souvent sans même s'en rendre compte.

Elle observa les chats faire connaissance. Comme cela semblait bien se passer, elle décida de faire quelque chose dont elle ne se serait jamais cru capable : accorder plus d'attention à un humain qu'à un animal. Il avait lancé la conversation sur les cultures locales, et elle ne put s'empêcher de vouloir en savoir plus :

    - Cependant... Vous avez deviné juste concernant ma nationalité, et ce, du premier coup... Par conséquent, pardonnez-moi ma curiosité, mais j'aimerais connaître la vôtre, si vous le voulez bien.


Faisait-elle preuve de trop de politesse ? Enfin, peu importait : apparemment, il valait mieux être trop polie que pas assez...


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   Mar 6 Aoû 2019 - 20:01
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu souris légèrement à la demoiselle, laissant les chats se rencontrer tranquillement. Elle semblait fort sympathique, et gentille. Pas vraiment gêner par le monde autour d’elle et s’amusant avec la moindre nouvelle et cherchant à toujours en savoir plus. Lorsqu’elle confirma sa position à vouloir t’appeler … Monsieur, très honorifique, mais tu pensais pas être si vieux. Donc ! Lorsqu’elle te confirma cela, et se posa une question sur les prénoms Japonais, tu levas la tête. Essayant de te rappeler les … Particularité de la langue ici. « Si j’ai bonne mémoire, mais il vaudra mieux vérifier près d’une autre source, les Japonais appellent les membres de leur famille par leur titre, donc, grand frère, petite sœur, père, mère, grand-père, grand-mère etc, et le prénom sert plus pour des personnes très proches. Des personnes si proches qu’on peut les prendre pour des membres de la famille… Voir des amoureux même. Si je me souviens, c’est habituel pour des amoureux de s’appeler par leur prénom au Japon… » Tu rabaissas ta tête qui fixait le plafond pour regarder Clara en souriant. « Mais sinon pas de problème, appelez-moi comme vous le souhaiter mademoiselle Schäfer. »


Tu n’étais pas vraiment gêné par cela, il n’y avait rien d’y respectueux à cela, elle pouvait t’appeler comme elle le souhaitait. Du moment que c’était un titre légitime, un prénom ou un nom, tu n’avais aucun problème avec.

Cependant, la demoiselle décida de demander à ton tour ta nationalité. Pourquoi ? Par curiosité certainement, tu avais deviné sa nationalité, et elle ne savait pas la tienne … Pourtant ta peau de bronze montrait assez clairement de quel continent tu venais… Mais bon, quelqu’un d’intelligent pourrait deviner aussi que tu viens d’ailleurs.
« Oh, avec plaisir. Je suis né en Égypte, j’ai voyagé beaucoup à travers le monde, mais il est important de ce souvenir de ses origines. » Tu baissas ton regard vers le chat alors que Ruby semblait s’approcher du petit roux pour le lécher et faire sa toilette … En espérant que son nouvel ami ne décide pas d’être agressif.


Theme
Matinée tranquille au village [Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Lun 19 Aoû 2019 - 10:32

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

Clara hocha la tête. Elle avait l'habitude de s'adresser à ses parents sans utiliser leurs prénoms... D'ailleurs, en y repensant, elle n'était même pas sure de les connaître, ces prénoms... Mais pour des plus jeunes ?

    - Étrange... J'ai toujours été éduquée pour traiter ainsi mes aînés, mais les plus jeunes... Dans mon milieu, il faut impérativement témoigner le plus grand respect à nos aînés, c'est pourquoi il faut les vouvoyer et ne pas utiliser leur prénom. Mais tout cela n'a pas lieu pour les plus jeunes... Ici, ils sont traités de la même manière que les aînés, si j'ai bien compris ?


Elle n'était pas sûre de pouvoir s'habituer à cette pratique. On lui avait toujours appris que, si elle croisait quelqu'un de plus jeune qu'elle, c'était à cette personne de lui témoigner du respect et de la déférence, tout comme elle en témoignait à quiconque avait dépassé son âge... Du moins en apparence.

Puis elle réalisa ce qu'il avait dit en conclusion.

    - Oh, je vous en prie... Je suis certaine que vous êtes plus âgé que moi. Alors, tutoyez-moi ! Je vous suis inférieure...


Elle était loin de le penser. Pour elle, elle n'avait rien de commun avec les humains, et ne pouvait, par conséquent, leur être ni inférieure ni supérieure. Selon elle, elle évoluait simplement dans un plan parallèle, se sentant plus animale qu'humaine. Alors, comment établir une hiérarchie entre les membres de deux espèces différentes ? Mais elle venait de parler de son éducation, elle poursuivait donc dans la même voie. Elle énonçait ce qu'on lui avait appris, sans mentionner ce qu'elle en pensait. Il ne manquerait plus qu'un humain connaisse ses pensées ! Elle faisait assez confiance à celui-là pour lui parler à peu près normalement, mais il ne fallait pas non plus aller trop loin dans la complicité !

Puis il lui répondit. L'Egypte... Pour elle, qui n'avait jamais voyagé plus loin que son jardin, cela se résumait aux dunes et aux pyramides que montraient les photographies des livres qu'on la forçait à étudier durant les longues heures de ses cours, au manoir. Les cours... Rester assise, à écouter un humain lui débiter des connaissances dont elle n'avait que faire... Rester là, sans bouger, au lieu d'aller découvrir tous les petits recoins du jardin qu'elle connaissait par cœur... Pour elle, tout cela n'avait rien été de plus qu'une perte de temps. Mais à présent qu'elle rencontrait quelqu'un d'originaire de ce pays désertique, cela lui semblait soudain bien plus intéressant. Peut-être que ses professeurs n'avaient tout simplement pas trouvé la bonne méthode, après tout !

Les yeux brillants, elle quémanda :

    - Je ne connais presque rien de l'Egypte... Cela va vous sembler étrange, mais le voyage le plus long que j'ai entrepris de toute ma vie m'a menée au bout de ma rue.


À ce souvenir, elle grimaça. Sa toute première sortie de chez elle n'était pas du tout un bon souvenir. Mais, seul point positif : c'était à ce moment qu'elle avait sauvé Lani, se trouvant un compagnon qui, malgré son caractère difficile, lui avait toujours été fidèle, et elle ne comptait plus les moments où c'était lui qui lui avait remonté le moral. En pensant à lui, elle tourna son regard vers son protégé, qu'elle fut surprise de retrouver blotti contre de ventre de son aînée. Puis elle compris : il avait perdu sa mère très tôt. L'affection d'une femelle adulte ne pouvait que lui rappeler cette enfance qui lui avait été dérobée trop tôt. Avec un peu de chance, il en aurait quand même une, si celle qu'il avait choisie comme mère d'adoption acceptait son rôle. Malgré sa promesse à la mère biologique du petit, elle espérait que cette adulte l'accepte. Il n'était pas naturel qu'un chat soit élevé par une créature autre qu'un chat.

S'arrachant à sa contemplation, elle termina sa demande, interrompue un peu plus tôt :

    - Pardonnez-moi. J'étais plongée dans les souvenirs de ma rencontre avec cette petite terreur. Ce que je voulais vous demander est de me parler de votre pays. En effet, j'ai eu des cours portant sur tous les pays importants de ce monde, mais, comment dire... Je n'ai jamais vraiment aimé rester assise dans un coin à écouter parler un professeur... Donc, autant dire que je n'ai rien retenu. Mais je me dis que, si une personne originaire de ce pays m'en parle, ce sera assurément beaucoup plus intéressant que par la bouche de quelqu'un n'ayant jamais mis les pieds là-bas...


Si cet exposé lui plaisait, peut-être lui demanderait-elle de lui parler d'autres pays... S'il avait voyagé, comme il le disait, il saurait de quoi il parlait, lui. Rien à voir avec ses professeurs, qui auraient aisément pu être remplacés par les livres dans lesquels ils avaient puisé toutes leurs connaissances... La demoiselle savait lire, et avait d'ailleurs toujours trouvé le plus barbant des livres beaucoup plus intéressant que le plus passionnant des professeurs.


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   Dim 25 Aoû 2019 - 10:09
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu croisas les bras en penchant un peu la tête. Il était difficile de se rappeler les exactes formes de politesse qu’il y avait au Japon, surtout qu’à Terrae, il n’y avait rien de cela. Tu écoutas bien ce qu’elle avait à dire et pour le coup tu avais un doute… Pas sur ce que tu avais dit, non, loin de là, un doute sur le fait qu’elle n’avait peut-être pas compris ce que tu voulais lui dire. « Oui, mais je pense surtout que le respect est un part important de la communauté Japonaise. Peu importe la personne, il faut le traiter avec respect… Sauf quelque exception.

- « Tutoyez ? »Elle voulait que tu la tutoies ? Tu ramenas ta main à ton menton avant de sourire. « Désolé mais c’est impossible pour un gentleman comme moi Ojousan » Ojousan ? Un terme Japonais pour parler d’une demoiselle plus jeune que soit. Ce terme était selon toi le plus … approprié à la situation. Tu n’avais pas envie de la tutoyer, et encore moins de justes l’appeler jeune fille, donc Ojousan devrait suffire.

Eh bien, tu ne pensais pas que l’Égypte aurait autant de popularité chez cette jeune demoiselle. Tu la fixas en souriant doucement voyant que cette jeune femme ne voulait qu’une chose. Découvrir le monde, exactement comme toi avant que tu commences à voyager à travers le monde entier. Sans trop l’interrompre sans sa réflexion, tu lui répondis rapidement ce qui te passait par l’esprit.
« Et bien je pense que maintenant, vous êtes bien loin du bout de votre rue. Héhé »Tu la laissas reprendre l’écoutant attentivement, ta main caressant Ruby qui semblait encore observer son nouveau collègue… Ou ami. Aller savoir, tu ne parlais pas le chat. Certes, elle semblait l’accepter prêt de lui sans le chasser, lui léchant rarement le crâne. Elle ne semblait pas faire bien plus. Ruby restait jeune elle aussi.  Finalement, le regard de la jeune femme revint vers toi et tu fis de même. La fixant dans les yeux sans rien dire, souriant et écoutant sa demande.

Elle voulait une description de l’Égypte. Voilà qui serait intéressant. Tu penchas la tête légèrement, caressant encore et toujours ta boule de poils.


« L’Égypte, si je devais le décrire rapidement.  Ce serait la floraison d’une civilisation sur les ruines d’un peuple autrefois légendaire… Un peu compliquer mais c’est toujours ça qui m’a marqué dans mon pays. Le Caire est un endroit merveilleux, une ville magnifique, mais quand on parle de l’Égypte, les premières choses qui viennent à l’esprit sont le sable, le désert et les pyramides. Pourtant il y a tant d’autre chose à voir. Certes, les ruines de nos ancêtres sont des merveilles fabuleuses, mais quand je regarde mon pays, je ne pense pas seulement à cela. Je pense aux nombreuses personnes vivant là-bas. Certes, nous n’avons pas la plus grande diversité comme en Europe là où beaucoup plus de pays s’échange et discute ou comme en Amérique, là où tout est grand et géant. Mais l’Égypte a sa propre ambiance. On peut dire que … le soleil brille partout, mais en Égypte, il brillera d’une façon unique. Il suffit d’ouvrir les yeux et on peut voir que l’Égypte n’est pas que Pharaon, pyramides, tombeau et sphinx. »Voilà une description assez précise pour le coup… Enfin, selon toi.


Theme
Matinée tranquille au village [Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Dim 25 Aoû 2019 - 22:01

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

Eh bien... Elle ne pensait pas qu'il prendrait la nouvelle ainsi. Elle réagit à sa réaction face au tutoiement par un petit rire. Rire qui la laissa perplexe. Comment pouvait-elle se permettre une telle marque de confiance ? C'était un humain ! Mais d'un autre côté... S'il s'agissait d'un goujat dans le genre de ceux qui avaient tué la famille de Lani, elle l'aurait déjà remarqué, non ? Et puis... Elle baissa les yeux vers les chats. Le sien n'avait pas l'air malheureux. Quant à son chaton, il semblait à l'aise, lui aussi, et s'était même mis à ronronner. Souriante, apaisée, elle releva les yeux vers son interlocuteur. Son chat pouvait très bien lui servir de baromètre. Après tout, il n'aurait pas été heureux face à quelqu'un à qui on ne pouvait pas faire confiance, n'est-ce pas ?

Puis elle fronça les sourcils. Ojousan ? Ce mot avait des résonances japonaises, si elle ne se trompait pas... Mais elle n'avait pas appris le japonais, donc elle pouvait très bien se tromper... Tout de même, cela s'inscrivait très bien dans leur sujet de conversation précédent, cela aurait pu lui faire penser à un mot qui...

Bon ! Trêve de discussions intérieures stériles ! Si elle avait décidé de faire confiance à cet homme, autant aller jusqu'au bout. Il semblait disposé à répondre à ses questions, donc pourquoi ne pas lui en poser une de plus ?

    - Ojousan ? Est-ce bien ce mot que vous avez prononcé ? Et que signifie-t-il ? C'est du japonais, je crois, est-ce que je me trompe ?


Eh ! On avait dit UNE question !

    - Pardonnez-moi, je pose trop de questions.


Et elle se promit de se contenir, la prochaine fois. Mais vint la description de l'Egypte. Et, instinctivement, la demoiselle eut de nouveau un flot intarissable de questions à poser. Ce qu'elle fit sans trop réfléchir.

    - Le Soleil... Je crois qu'il est magnifique, de votre côté du globe. Est-ce que vous pourriez me décrire ce qu'on ressent lorsqu'on est exposé un un Soleil si magnifique ? Et vous avez à peine commencé votre description... Pharaons et tombaux, c'est tout ce que je connais ! Voudriez-vous m'en dire plus ? Et, question phare, est-ce vrai que c'est le pays des chats ?


Puis, elle s'interrompit, rougissante. Elle avait encore posé trop de questions... Intérieurement, elle se comparait à une gamine, incapable de se tenir et posant toutes les questions lui passant par la tête... N'osant pas le regarder, de peur de l'avoir agressé, elle murmura :

    - Désolée pour toutes ces questions...


Jetant un coup d’œil à son chaton, elle vit qu'il semblait parfaitement heureux. Peut-être s'était-il trouvé une mère de remplacement... Elle s'était auto déclarée nuisible avec toutes ses questions. Pour un peu, elle se serait enfuie pour se soustraire à sa honte. Avec un soupir, son regard se perdit dans le lointain. Pour la première fois depuis longtemps, elle se sentait vraiment seule...


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   Jeu 29 Aoû 2019 - 15:21
Messages : 259
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu souris légèrement alors à la jeune demoiselle, écoutant attentivement ce qu’elle avait à dire, et caressant doucement ta boule de poils agissant parfois gentiment ou méchamment avec son nouvel ami… Ce qui était étonnant, Rwby n’était pas si âgé que cela, alors la voir agir comme cela avec un autre chat … c’est assez étonnant. Leur différence d’âge ne doit pas être si grande, mais peut-être aussi comme pour les humains, la différence d’âge chez les chats est importante… Tu n’en savais pas trop pour le coup, mais tu voulais juste en savoir plus. Tu hochas doucement de la tête à la réflexion de la jeune demoiselle. Mais tu ne comptais pas lui dire la traduction, ça ne serait pas amusant sinon, mais, elle ne semblait pas totalement avoir confiance en toi … Jouer avec elle ou lui dire ? Alors que tu cherchais quoi lui répondre quand elle s’excusa de poser trop de questions. Tu répondis alors simplement « C’est bien du japonais, mais je vous laisserais chercher la traduction. » Autant jouer avec elle.

Tu finis alors par lui décrire ton pays, ce qui apporta une pluie d’étoiles dans son regard. Comme tu le pensais, la jeune bourgeoise rêvait de découverte et peut-être aussi d’aventure. Tu écoutas chaque question, attentivement, elle voulait que tu lui parles plus de ton pays et surtout que tu décrives mieux ton pays. Tu restas calme, lui laissant le temps de poser ses questions et de se calmer. Ce qu’elle finit par faire, en rougissant, elle avait honte de sa curiosité alors que c’était une chose parfaitement humaine. Une chose que tu adorais, car c’est ta curiosité qui t’a fait découvrir les merveilles du monde. Tu souris alors qu’elle te fuyait du regard, ce que tu n’aurais jamais accepté avant, mais maintenant, tu devais être plus patient.
« On dit que la curiosité est un vilain défaut. »Tu te penchas au-dessus des chats, entrant dans le champ de vision de la demoiselle avant qu’une de tes mains vient doucement lui caresser la tête. « Pourquoi, je trouve que c’est la plus grande des qualités. » Lui dis-tu en souriant.

Tu passas trois fois ta main sur sa tête avant de te remettre droit pour croiser les bras.
« Premièrement, quand on est exposé au Soleil on a chaud, et ça ne change pas, mais au fil du temps, lorsqu’on s’habitue à la chaleur et qu’on se balade doucement dans les bazars, les rayons de lumière visible grâce au sable et la poussière deviennent comme des voiles d’or sur ton chemin. »Tu te rappelais à la perfection des balades que tu faisais avec Merye dans les bazars, c’était merveilleux. « Ensuite, le pays des chats, il est vrai que mes ancêtres les traitaient comme des dieux, mais moi… Je les vois plus comme des membres de ma famille, et Ruby en est le nouveau membre. »



Theme
Matinée tranquille au village [Arash] X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Ven 30 Aoû 2019 - 11:17

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Clara Schäfer
Messages : 45
Date d'inscription : 19/07/2019
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de caresser mon chaton
Humeur : Instable

La demoiselle grimaça. Chercher elle-même la traduction... Elle n'était pas très douée pour les langues étrangères... Cependant, elle adorait passer des heures le nez plongé dans les livres. L'un d'entre eux lui présenterait certainement la réponse. Finalement, elle devrait remercier cet homme de lui donner un nouveau sujet de recherches en bibliothèque... Mais il ne fallait pas non plus exagérer. Elle savait qu'elle aurait dû le faire, ne serait-ce que par politesse, mais... Un "merci" signifiait tant de choses... ça voulait dire qu'on reconnaissait le service rendu, mais qu'on se sentait aussi redevable, disposé à rendre service en retour... Et ça, elle n'était pas sûre d'en être capable. Bien sûr, elle voulait bien lui rendre service, à lui, car elle avait pu voir que c'était quelqu'un de fiable, mais la question n'était pas là... Elle n'était pas douée en interactions, donc la question était plutôt : en avait-elle les capacités ? Et ça, elle n'en était absolument pas convaincue.

Et son affirmation suivante lui fit écarquiller les yeux. Vraiment ? La curiosité serait une qualité ? Cela allait à l'encontre de tout ce qu'on lui avait toujours enseigné... Mais d'un autre côté... Elle était curieuse, inutile de le nier. Alors, si, avec lui, elle pouvait se permettre de laisser ce trait de sa personnalité s'exprimer, il fallait qu'elle en profite. Elle savait parfaitement bien que certaines personnes pourraient être gênées par ses questions, comme son père, ou que ces dernières pouvaient même irriter certains êtres, comme sa mère.

Puis il eut un geste clairement... Clairement quoi, d'ailleurs ? Paternel ? Fraternel ? Infantilisant, en tous cas, ça c'était sûr. Et elle n'était de toutes façons pas tactile. Alors, tentant de ne pas faire de ce geste quelque chose d'offensant, elle s'éloigna un peu, juste assez pour qu'il ne puisse plus la toucher.

La description du Soleil réveilla son intérêt, déjà assez bien piqué. En effet, cet astre ne lui était bien sûr pas inconnu, mais, dans son pays, il n'était pas omniprésent, contrairement à ce qui semblait être le cas dans les pays du Sud. "Des voiles d'or"... Expression très poétique, qu'elle était bien en peine de traduire en images. Elle n'avait jamais connu de rayons solaires très puissants, aussi fit-elle un effort de concentration pour essayer de se l'imaginer... Sans succès.

Puis vint la description de sa vision des chats. Là, elle ne pouvait qu'être d'accord :

    - C'est vrai, c'est la même chose pour moi. Je suppose qu'il en est ainsi pour tous les propriétaires de chats...


Elle tourna son regard vers leurs propres chats. Le sien semblait parti en exploration autour de la table. Sans l'en empêcher, la demoiselle décida de le surveiller, simplement afin qu'il ne se perde pas. Pour l'instant, il restait dans les parages, explorant les environs immédiats, soit la table et les chaises... Il s'approcha même de l'homme, avant d'avoir un mouvement de recul en se rendant compte qu'il était vivant et bougeait. Clara ne put retenir un petit rire en voyant ça. Puis le chaton revint à la charge, visiblement décidé à faire connaissance.


Ma couleur : #996699
Merci beaucoup à Merye pour ce super avatar !
##   
Contenu sponsorisé

 

Matinée tranquille au village [Arash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques. :: Café.
Aller à la page : 1, 2  Suivant