Partagez
Lutter par le poing et l’esprit
##   Dim 28 Juil 2019 - 18:55

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : ø
► Rencontres ♫♪ :
Atumane Ngwenya
Messages : 71
Date d'inscription : 07/04/2019

     La lumière n’avait pas encore commencé à décliner sur les immeubles de Tokyo. Les quelques étudiants qui venaient compter fleurette et prendre leurs repas à l’air libre sur le toit de l’institut n’étaient pas encore montés. La température de la métropole, autrement étouffante, était quelque peu descendue. Assez pour qu’on puisse se tenir assis sur le béton et envisager quelque exercice physique sans crever de chaud, mais pas assez pour mettre plus qu’une couche de vêtements légère.
     Atumane avait d’ailleurs quitté son complet pour un simple dobok, le vêtement traditionnel du taekwondo. Bien entendu, ce vêtement avait une histoire : déjà sa tante Rosalina s’était mise à cet art martial, quand elle était, on le devine, en Corée du Nord, à faire des affaires avec les locaux, les Russes et les Chinois. Un général de l’Armée populaire de Corée, avec qui elle avait eu le privilège de se mesurer sur le tatami, lui avait remise lui-même sa ceinture noire. Plus tard, alors qu’Atumane était à Oxford, sur incitation de sa tante, il avait pris des cours de taekwondo, et s’était acheté un dobok dans les rues de Pyongyang, à ses dix-huit ans, lors de vacances entre deux années scolaires – on a les destinations qu’on mérite.
     Bien entendu, Atumane avait obtenu sa ceinture noire. Il l’avait eu dans des conditions bien moins romantiques que sa tante, toutefois – chez qui la cérémonie était allée avec tout un décorum mêlant le traditionnel avec le style propre au régime socialiste. Si on couplait à cela son expérience de la boxe anglaise, passage absolument obligatoire de la bonne société oxfordienne, et avec les armes à feu – il avait été certes le secrétaire et assistant de Rosalina, mais aussi son garde du corps –, on obtenait quelqu’un pouvant tenir tête à une quantité d’opposants bien plus large que la moyenne.
     C’était sur la base de cet état de fait que les circonstances s’étaient suivies jusqu’à l’amener sur le toit de l’Institut, en tenue de combat, à attendre quelqu’un. Lors d’une de ses course de fond hebdomadaires en compagnie d’Amy Artheas, ils avaient discuté de choses et d’autres, et entre deux virages le sujet était venu à celui de leurs pouvoirs. Atumane était un télépathe, Amy une titan – devait-on dire une titanide ? –, et ayant tout deux débloqués leurs pouvoirs depuis assez peu de temps, ils avaient tout deux envie de s’entraîner à les maîtriser. Avant de s’attaquer à des personnes de leur niveau, il avait donc semblé cohérent de faire face à quelqu’un de normal : Atumane pourrait expérimenter sa lecture mentale sur un esprit n’étant pas doté de moyens magiques pour y faire face, et Amy pourrait déployer sa force physique sur un adversaire n’ayant que sa technique et ses capacités humaines.
     Atumane attendait donc qu’Amy sorte de la bibliothèque et vienne le rejoindre. S’ils avaient choisi le toit, d’une part, c’était pour le cadre du lieu, d’autre part, pour son calme. Ni l’une ni l’autre ne souhaitait être dérangés pendant leur entraînement, encore moins Atumane, chez qui la présence d’une foule troublait l’esprit quand il ne faisait pas tous les efforts du monde pour contrôler sa télépathie. Ce n’était certes pas non plus le lieu idéal : retomber sur le béton nu plutôt que sur de l’herbe ou un tatami était assez embêtant, mais c’était déjà ça. Pour cette première cession, il s’était contenté de prendre un protège-dent, sa tenue, une trousse de secours – les accidents suite à un manque de dosage des pouvoirs étaient un risque à prendre en compte –, ainsi qu’un couteau en plastique et un pistolet à bille. Ce genre d’entraînement ne valait que si pratiqué en vue de préparer à des conditions réelles.


Atumane : color=#993399 et font=Yu Mincho Light, serif

Atumane en neuf secondes:
 
##   Lun 29 Juil 2019 - 19:14

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

Amy s'étira, fière de son avancement. Elle venait de finir de vernir et monter la dernière étagère. Cela faisait deux semaines qu'elle avait reçu les matériaux, qu'Athéna l'avait aidé à percer les planches, et les meubles de la librairie étaient enfin prêt à accueillir les précieux ouvrages. Sautillant sur place, elle s'éloigna jusqu'à la porte pour contempler la pièce dans son ensemble, formant un cadre avec ses doigts. Maintenant que tous les meubles étaient à leur place, il ne restait qu'à placer ici et là les pots de fleurs, les étiquettes et plaques d'indications. Ensuite, il faudrait disposer les livres, soigneusement classés par auteurs et catégorie et tout serait en place. L'une des petites tables rondes, celle proche de l'accueil, serait garnie de petits agendas, de carnets pratique et de pots de stylos et feutres standards, formant un coin papeterie. De l'autre côté, sur sa jumelle, on trouverait les coups de cœur du mois. Ne resterait que le grand présentoir, elle n'était pas encore certaine de ce qu'elle souhaitait y mettre.

Regardant son smartphone, la blonde se rendit compte qu'il était seize heure trente, elle devait se mettre en route. Le matin même, tout en faisant son jogging avec Atumane comme ils le faisaient régulièrement, la discussion était venue naturellement à leurs pouvoirs récemment acquis et au moyen de les entraîner. Ils s'étaient mis d'accord pour travailler ensemble, même si l'idée de laisser quelqu'un pénétrer son esprit mettait la demoiselle mal à l'aise. Il avait avancé de bon arguments concernant sa capacité à se défendre, et il était précieux à la Terre de développer ses connaissances en matière de combat maintenant que Senri lui avait inculqué les bases et qu'elle les maîtrisait. Avoir accès à d'autres techniques, c'était l'unique raison pour laquelle l'initiée avait accepté.

Se rendant à la salle d'entraînement après avoir donné un tour de clef à la librairie, la jeune femme rassembla l'équipement qu'elle avait utilisé à plusieurs reprises avec Senri. En passant dans la salle, elle se souvint qu'elle avait failli gravement le blesser en remarquant le léger enfoncement au sol, là où elle avait redirigé sa force pour ne pas lui briser l'épaule. Secouant la tête en se promettant une nouvelle fois de faire plus attention, elle fourra le tout dans un large sac en toile et repris les escaliers jusqu'au toit, où ils s'étaient donné rendez-vous pour dix-sept heures. Elle était pile à l'heure. Déposant sa besace sur l'un des bancs de pierre en faisant signe à Atumane, elle lança avec entrain :

- Quelle chance qu'il ne fasse pas d'avantage chaud ! Prêt pour une bonne dépense de plus ?

Elle ôta son gilet léger, dévoilant un débardeur blanc, on ne peut plus simple, où seul apparaissait la marque, allemande, représentée par un puma. Elle avait choisi quelque chose de simple, et surtout, de confortable, accompagnant son haut d'un pantalon de sport moulant noir aux coutures argent offrant un bon maintient sans entraver ses mouvements. Ses baskets Nike blanches dont elle avait, par habitude, remplacée les lacets tristounets par d'autres, arc-en-ciel, venaient compléter sa tenue et la blonde avait remonté sa crinière en un chignon haut afin qu'elle ne la dérange pas durant l'exercice. Elle sorti les protections sur le banc et posa sa bouteille d'eau ainsi qu'une barre de céréales juste à côté. Se tournant vers Atumane, elle commença par des questions banales, lui accordant un intérêt poli sans toutefois masquer sa curiosité.

- Tu as passé une bonne journée ? Comment se porte le monde de la finance ?

Puis elle changea de ton après avoir obtenu sa réponse, l'excitation étirant son sourire et faisant pétiller son regard :

- Alors, par quoi tu veux commencer ?
##   Dim 4 Aoû 2019 - 12:22

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : ø
► Rencontres ♫♪ :
Atumane Ngwenya
Messages : 71
Date d'inscription : 07/04/2019

     Amy apparut enfin. Pile à l’heure.
     « Prêt, oui. »
     Il l’accueillit avec un sourire franc. Atumane appréciait sa compagnie, n’ayant rien trouvé chez elle qui le déplaisait outre mesure – ce qui est assez rare pour être signalé. Le fait qu’elle se tourne vers le combat en faisait aussi quelqu’un dont il fallait suivre l’évolution. Quand on dispose d’un pouvoir, généralement, on souhaite l’utiliser, c’est connu. Nul doute, pour Atumane, qu’Amy ayant le potentiel pour être une des meilleure mercenaires au monde, elle finirait tôt ou tard par se tourner vers cette voie. Et s’il pouvait l’y aider, hé bien.
     « Oh, ne m’en parle pas. Il y a eu une faille de sécurité venant du Japon, du coup, par mesure de sécurité, même si ça n’a rien à voir avec moi, ma boîte a été obligé de stopper les activités de tous ses membres et clients sur l’archipel, le temps que la faille soit comblée. »
     Ce n’était pas complètement faux, du reste.
     « Et toi, ton projet de librairie ? Ça avance bien ? »

     Mais trêve de salamalecs. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Bien plus calme que sa partenaire frétillante, Atumane exposa le programme.
     « Avant tout, je crois qu’il est bon de parler un peu de tactique de combat, pour savoir ce qu’on veut entraîner. Grâce à ton pouvoir, tu as acquis une force surhumaine. J’ai fait quelques recherches sur le sujet. Cette force ne vient pas avec une résistance surhumaine, ni une vitesse surhumaine, ou une perception surhumaine. Cela veut dire qu’il va falloir travailler ces points : si tu te bats contre un adversaire aguerri, malgré toute ta force, s’il est plus rapide, plus précis, mieux armé, tu restes aussi faible qu’un humain normal. Chez les masters et potentiellement les Étoiles, la seule puissance de leur magie peut suffire à contrebalancer la technique, l’expérience et la science martiale. Mais déjà, ce n’est pas notre cas, et ensuite, nombreux seront les cas, en cas d’attaque par un ennemi puissant, où ce ne sera pas suffisant.
     » Il faut aussi que tu te découvres un style de combat, dans ta manière d’utiliser ton pouvoir. Par exemple, tu pourrais n’utiliser ta force que par petites touches, pour que ton adversaire ne puisse pas la jauger. Le savoir est le pouvoir, je ne pense pas avoir besoin de t’expliquer à quel point : la base de la feinte, qui est une des techniques les plus puissantes au combat, c’est de masquer autant que possible ses capacités, et de ne les dévoiler qu’au moment propice, où on sera sûr qu’elles auront un effet maximal, justement parce que l’ennemi, les ignorant, ne peut pas trouver de parade. Un autre exemple, serait au contraire, d’utiliser au maximum tes capacités, et d’être extrêmement agressive, pour forcer l’adversaire à ne faire que se défendre. En conservant ainsi l’initiative et en maintenant la pression, tu t’assures que lui ne pourra pas te faire de coup fourré. Ou au contraire, adopter une posture très défensive, consistant en encaisser autant que faire se peut les attaques ennemies, et à garder une tête aussi froide que possible, pour pouvoir analyser tous ses coups, et quand l’adversaire est fatigué, ou que tu sais exactement ce qu’il va faire, tu peux le surprendre par une attaque soudaine et l’emporter. Il y a autant de styles que de personnes. »
     Celui d’Atumane était d’attendre le moment propice. Il jouait un jeu équilibré, entre défense et attaque, et quand apparaissait une occasion, il lançait toutes ses forces d’un seul coup décisif. Celui de Rosalina était bien particulier : elle arrivait à faire en sorte que l’ennemi se gêne lui-même, et tombe sous les coups de ses propres erreurs.
     « Mais un style, ça ne se choisit pas, ça se découvre. D’un point de vue plus pratique, voilà ce que je te propose : on alterne un combat où aucun de nous deux n’utilise ses pouvoirs, où on ne fait que de la technique, et je vais en profiter pour t’apprendre des coups de taekwondo, puis un combat où tu utilises ta force et moi que ma technique, puis un où j’utilise ma télépathie et toi que ta technique, puis un où on utilise tous les deux nos pouvoirs. Ça te va ? Et puis, si on a un peu de temps, on pourra faire joujou avec ça. »
     Il montra les répliques de couteau et de pistolet.


Atumane : color=#993399 et font=Yu Mincho Light, serif

Atumane en neuf secondes:
 
##   Dim 1 Sep 2019 - 22:20

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : //
► Rencontres ♫♪ :
Amy Artheas
Messages : 149
Date d'inscription : 04/12/2018
Age : 24
Emploi/loisirs : Vendeuse d'histoires ~♪
Humeur : Changeante

Atumane lui rapporta qu'il y avait eu un souci de sécurité au Japon et qu'il avait du, de ce fait, mettre en pause ses activités. Amy haussa un sourcil, avant de plaisanter :

- Et bien, ça ne rigole pas ! Jamais quand il s'agit d'argent.

La blonde haussa les épaules et répondit en souriant à la question concernant la librairie tout en s'étirant :

- Les travaux vont bon train, toutes les commandes sont passées et j'ai recruté un vendeur, même si ce n'est pas totalement définitif. Il ne me reste qu'à peaufiner le tout et préparer la soirée d'ouverture. Avec l'aide de plusieurs volontaires nous allons organiser une murder party et proposer boissons et snacks sur place, tu devrais passer.

L'invitation avait été amenée sans même qu'elle y pense. Ces derniers jours, elle en parlait à tout-va, à tel point que le sujet était devenu d'un naturel à se glisser sous toutes les formes dans toutes les discussions. Le jeune homme se mit à lui expliquer sérieusement ce qu'il attendait de cet entraînement et la demoiselle se concentra, cessant de sauter d'une pensée à une autre. Il lui répéta d'abord ce qu'elle savait déjà, à savoir que malgré la force qui dormait en elle, son corps n'en était pas moins fragile et absolument pas préparé à en subir le contre-coup. Son exposé lui rappela la conversation qu'elle avait eu avec Senri, son premier partenaire de combat. Choisir entre force brute, ou rapidité. Mais aussi entre dévoiler tout son jeux d'entrée ou jauger son adversaire en gardant quelques as dans sa manche. Elle aimait bien cette idée, mais sa technique était actuellement insuffisante pour cela.

Attaquer ou défendre, voilà un point sur lequel elle n'avait pas encore tranché. Amy savait pourtant que ce choix en entraînait bien d'autres et que de lui dépendait le travail qu'elle allait effectuer durant les entraînements. Était-elle suffisamment entreprenante pour initier et garder la pression durant tout un combat ? Avait-elle le mental et la réactivité nécessaire ? Pas sûr, mais peut être fallait-il essayer pour être sure. Lorsqu'Atumane lâcha qu'on ne choisissait pas son style, mais qu'on le découvrait, l'initiée grimaça, cela lui semblait bien compliqué. Restant toutefois concentrée, elle hocha la tête quand il lui proposa le déroulement de leur séance, cela lui convenait. Comprenant que ce ne serait pas simple, Amy crut bon de le prévenir :

- Je pars de loin, et n'oublie pas que je ne maîtrise que très peu cette force. Je tenterais de détourner le coup si je sens qu'elle se manifeste sans que je le veuille, mais il vaut mieux que tu restes vigilant.

Quand elle vit les objets qu'il désignait, ses yeux pétillèrent et elle jubila :

- Tu vas m'apprendre à me défendre contre ces armes ? C'est génial ! Mettons-nous-y sans plus tarder, j'ai hâte d'apprendre.

Elle fronça les sourcils, déterminée. Rien, dans son attitude, n’était feint. La jeune femme rêvait depuis longtemps d'apprendre à se défendre, et le don qu'elle avait reçu, faisant d'elle un écrin délicat renfermant une force colossale, l'avait précipité vers ce choix, aussi profitait elle de chaque occasion et rencontre lui permettant d'engranger d'avantage de style et d'expériences. Elle devait se perfectionner jusqu'à contrôler la plus petite émanation de cette puissance, son plus infime fragment. Chassant ses pensées parasites, la terre interrogea son professeur du jour :

- Tu as déjà eu le temps de t'échauffer ?
##   Lun 9 Sep 2019 - 22:41

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : ø
► Rencontres ♫♪ :
Atumane Ngwenya
Messages : 71
Date d'inscription : 07/04/2019

     L’invitation était une bonne idée. Atumane se promit d’y penser.

     « On va faire quelques étirements, et une petite mise en jambe. »
     Nul besoin de détailler la dizaine de minutes passée à préparer son corps. Le dernier exercice fini, Atumane se mit de profil, le visage tourné vers Amy.
     « On va commencer doucement, histoire de dérouiller la garde, les réflexes, l’esquive, la parade, tout ça. Au taekwondo, il n’y a pas vraiment de garde, et on utilise bien plus volontiers nos pieds, question d’allonge. Deux trucs à avoir en permanence en tête, ça, jusqu’à ce que ça devienne automatique : ta garde et l’allonge. La tienne et celle de l’ennemi. Typiquement, je suis plus grand que toi, j’ai des jambes plus longues, je vais donc toujours te mettre un coup avant que tu puisses m’en mettre un. À toi de voir comment réfléchir à une tactique et analyser mes mouvements en partant de là : si j’attaque en premier, c’est que j’espère que mon coup va être assez décisif pour que tu ne puisses pas le parer, t’approcher et riposter. Si j’attends que tu attaques, et donc que je sacrifie mon avantage, c’est que je compte utiliser ta prise d’initiative contre toi. Ou alors, je compte sur le fait que tu vas parer mon coup pour te forcer à approcher et utiliser mes poings. Et ainsi de suite. Mais on ne va pas entrer là dedans tout de suite… On va faire quelques échanges, pour voir ce que donne ta parade, ton esquive et ton attaque. »
     L’exercice était assez simple : Atumane envoyait cinq coups, à différents endroits du corps. Toujours des coups de pied. Certains étaient directs : il levait sa jambe, la repliait, et la dépliait vers Amy, la forçant donc à se décaler sur les côtés, à reculer ou à parer devant elle. D’autres étaient latéraux : il fouettait un côté, ce qui requérait une parade ou de reculer, des mouvements plus simples, qui limitaient plus les possibilités de l’adversaire, mais plus faciles à prévoir. Il en envoyait vers les jambes, surtout les tibias, le ventre, la poitrine, la tête. Et entrecoupait chaque coup d’un conseil :
     « On est ici pour combattre, pas faire des arts martiaux. Il faut viser les points faibles, ceux qui vont faire mal à l’adversaire, l’empêcher de pouvoir réagir correctement au coup d’après. Tu ne pourras jamais, à mains nues, même avec ta force, terrasser un ennemi d’un seul coup, et je ne pense pas que la politique de Terrae soit de tuer ses ennemis. »
     « Ne te baisse pas, évite de sauter. Il ne faut aussi jamais dévoiler son dos, et éviter de se mettre en déséquilibre. Si tu es dos à l’adversaire, ou s’il te projette au sol, il aura un très net avantage. »
     « Ne regarde pas un point précis, même quand je te frappe, ne regarde pas mon pied. Tu dois être capable de savoir où il est et où il va, rien qu’en connaissant mon allonge et en prédisant mon mouvement. Et même si je feinte, si j’arrive à concentrer ton regard à un endroit, tout ce que ta vue n’embrassera pas sera pour moi un champ libre pour t’envoyer un autre coup. Il faut que tu m’appréhendes en permanence dans mon ensemble, mais aussi ton environnement. Là, on est sur un toit vide, c’est une situation idéale, donc rarissime. »
     « Avec ta super-force, parer ne devrait pas être un problème, mais esquiver a ses vertus aussi. Quand tu pares, tu bloques un de tes membres pour bloquer un de l’ennemi. Et ça peut donner des choses comme ça : baisse-toi, et pare mon prochain coup. »
     Il envoya un coup de pied circulaire de sa jambe droite, donc celle à l’arrière, mais juste avant que son pied touche le bras d’Amy, qui venait de se lever, il le replia, et envoya un coup de pied retourné avec son autre jambe, qui passa à quelques centimètres de la tête d’Amy.
     « Ah, je suis contente de savoir encore le faire celui-là. À ton tour ! »
     Et Atumane se mit en garde défensive, les mais prêtes à réagir.


Atumane : color=#993399 et font=Yu Mincho Light, serif

Atumane en neuf secondes:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Lutter par le poing et l’esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut