Partagez
Un jour je serais le meilleur Master, tel est mon Nindô !
##   Mer 21 Aoû 2019 - 14:22

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 158
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa


Cela faisait quelque temps maintenant que Senri avait passé son initiation et acquis les pouvoirs promis par Terrae. Lorsqu’on lui avait demandé s’il voulait accepter cette part de lui ou non, il avait choisi Terrae. De rester et d’en devenir un membre. Il ne savait pas encore bien ce que tout ça voulait dire, ni ce que ça impliquait.

Finalement, ça n’avait pas entraîné énormément de changement. Si ce n’est une nouvelle chambre, une nouvelle raison de s’énerver contre les autres et de nouvelles choses à perfectionner.

Pour commencer, chaque matin, il s’efforçait de mettre en application les conseils qu’Aaron lui avait donné à propos de ses pouvoirs de sensitif. Il continuait de bloquer la réception d’émotions tout le reste de la journée. C’était parfois éprouvant et sa concentration se brisait souvent, mais c’était déjà plus vivable que de capter les états d’âme de chacun.

Et il y avait l’autre moitié de ses nouveaux attributs. La manipulation de la foudre. Si Senri avait négligé cet aspect de son pouvoir au profit de la partie sensitive, la foudre n’en restait pas moins gênante. Dès qu’il était sous pression, énervé et plus largement sous le coup d’une émotion forte, de minuscule éclairs jaillissaient chaotiquement de son crâne. Ainsi, chaque jour, il s’exercer à la maîtrise de sa foudre.

Malheureusement, les résultats n’avaient pas encore été probants. Si Senri avait appris par le biais de ses œuvres favorites que le travail, la volonté étaient les clés pour réussir, il omettait totalement la patience. Le jeune boxeur voulait des résultats immédiats. Ainsi, menée par la volonté d’accélérer son apprentissage, mais n’osant pas en demander davantage à Aaron, Senri s’était plongé dans ses mangas favoris. Compilant tous les utilisateurs de foudre et étudiant leurs entraînements.

C’est en voulant imiter un jeune garçon aux cheveux blanc issu d’une famille d’assassin, qui était capable de transformer son énergie en électricité qu’il s’était introduit dans la salle de sciences. En pleine nuit. Le personnage que Senri avait pris pour modèle s’infligeait des décharges électriques pour développer son pouvoir.

Senri avait donc réunit tout un tas d’appareils électriques sur un bureau de la salle, à côté de ce tas, il y avait un rouleau de sparadrap et un petit carnet où était inscrit « NINDÔ ». C’était dans ce cahier que l’adolescent retranscrivait ses différents entraînements et l’évolution de ses pouvoirs. Sans tarder, il ouvrit le carnet sur une liste de choses à faire surplomber de l’intitulé « De type NORMAL à type FOUDRE ]».

« Étape un : trouver des appareils électriques. OK
Étape deux : attacher les appareils à son corps »



Tout en lisant à mi-voix, Senri s’exécutait. Il prit soin de retirer sa chemise d’uniforme, ne gardant qu’un débardeur blanc, avant de placer sur ses bras plusieurs générateurs qu’il reliait entre eux sur à peu près tout son corps. Il avait donc trois générateurs scotché sur chaque bras et des fils de toutes les couleurs sr glissant sous son vêtement pour remonter jusqu’à son crâne.

« Étape 3 : arrêter le blocage des sentiments pour économiser de l’énergie.OK
Étape 4 : allumer la tension. »

Tout ce dispositif était relié à une imposante unité qui allait diffuser l’électricité sur l’ensemble de son corps. Senri foudroya du regard l’interrupteur. La respiration lente et contrôlée. Il sentit une goutte de sueur rouler de sa tempe à son menton. Il déglutit. Cette boule dans son ventre était de moins en moins soutenable.

Prenant une grande inspiration, il appuya sur l’interrupteur et… Rien. Senri grommela, maudissant le matériel de l’institut, s’acharnant sur l’interrupteur. Jusqu’à ce que son regard dérive sur le côté ; il avait oublié de brancher l’appareil. Il soupira longuement et laissa un rire nerveux lui échapper. Il attrapa le câble et l’approcha pour l’alimenter.

-Bon, cette fois, ça y est...


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Lun 26 Aoû 2019 - 17:11

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
Mitsuki Hojitake
Messages : 2816
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Cela faisait déjà un mois et demi que nous avions eu cette conversation avec Ys. Enfin, "conversation"... Je ne savais pas encore trop comment l'appeler. Même si plusieurs semaines étaient passées, tout cela me semblait encore si frais dans mon esprit.

Je n'allais pas très bien, mais j'en avais assez d'être ce déchet, alors je continuais à sourire et à agir normalement avec les autres. Notamment en réunion Master. Je n'avais pas envie d'être un poids pour l'équipe, alors je prenais sur moi, même si je voyais bien le regard de nombre de mes amis, notamment Athéna, Aoi et Aaron. En ce qui concernait les autres, je me contentais surtout de moins sortir, pour éviter de les déranger avec mon humeur maussade. Et puis à la sécurité, avec Houston, on ne parlait plus, et c'était mieux comme ça. J'imagine que lui devait être content d'être enfin un peu tranquille pour travailler.

Depuis une semaine maintenant, j'avais décidé de me reprendre. C'était encore plus douloureux de me dire que je ne m'amusais plus, que je n'allais plus vers les autres, que je n'étais plus moi-même.. Alors j'avais décidé de refaire des choses qui me faisaient plaisir, même si c'était encore timide.

J'avais donc été faire des courses et je n'avais acheté que des choses qui me faisaient plaisir. Dans mon atelier, j'avais remis de côté mes projets en cours pour reprendre mon projet Iron-Man que j'avais laissé de côté quelques temps. J'avais perfectionné ma planche volante, et avais réussi à la connecter à ma montre. L'aboutissement de ces quelques petits projets m'avaient fait du bien, et comme mon armure Iron Man était presque prête, je ne pensais plus qu'à ça. Je n'avais pas osé recontacter Akkiko, n'étant pas encore suffisamment bien dans ma tête pour oser voir quelqu'un pour partager ma joie comme j'en avais l'habitude avant. Mais, pour sûr, une fois que le projet serait terminé, je n'hésiterais pas à lui en parler.

Cette nuit, ce fut après un énième tour dans mon lit que je décidai d'en sortir. Si je n'arrivais pas à dormir, alors autant utiliser ce temps plus efficacement !

Je me rhabillai rapidement, et pris la direction de l'Institut, choisissant de marcher plutôt que de me téléporter pour profiter de l'air frais de la nuit. Il ne me manquait que quelques pièces à récupérer en salle de sciences pour terminer mon projet, alors je décidai de m'y rendre dès cette nuit. C'était ça de fait, et je n'aurais plus à le faire le lendemain.

Une fois devant la porte, je fronçai un sourcil en constatant que la lumière était allumée à l'intérieur. Quelqu'un était là si tard dans la nuit ? Bon, cela dit, je n'avais pas non plus la moindre idée de l'heure qu'il était. Il faisait nuit, mais si ça se trouve il n'était pas si tard que ça... Même si bon, je n'avais quand même croisé personne entre chez moi et ici.

Je toquai quelques coups discrets sur la porte pour ne pas faire trop de bruit dans les communs, et entrain dans la pièce. Le spectacle qui me fit face eut le mérite de me surprendre. J'arquai un sourcil, observant l'installation, avant de laisser un léger sourire étirer le coin de mes lèvres tandis que je croisai mes bras sur ma poitrine.

-Tu ressembles un peu aux pokémons Tonnerre dans cet épisode où ils sont enlevés et exploités pour créer de l'énergie pour nourrir une machine. Ce qui est marrant, c'est que j'vois pas où se trouve ton kidnappeur. Du coup, j'me dis que c'est original de se kidnapper soi-même...

Je m'avançai de quelques pas vers lui, mon regard s'attardant sur les branchements qu'il avait fait.

-Hm, par contre, t'es vraiment Tonnerre ? Et tu maîtrises bien tes pouvoirs ou pas ? Parce que ça m'a l'air un peu risqué ton truc, si tu veux mon avis.


Un jour je serais le meilleur Master, tel est mon Nindô !   Mitsu-signa
Ronron jtm ♥️

Et merci à Elfie pour l'avatar OMG CE KDO JPP
##   Jeu 29 Aoû 2019 - 11:05

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Messages : 158
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Senri était sur le point d’appuyer sur l’interrupteur est d’ainsi sceller son destin, lorsqu’un bruit lui fit tourner la tête. La silhouette d’une jeune femme apparut aux yeux de Senri. Cette dernière se glissa dans la pièce, faisant apparaître une grimace sur le visage de Senri. S’il était venu ici en pleine nuit, c’était pour ne pas être dérangé. L’adolescent détourna le regard et ferma les yeux en soupirant quand la jeune femme aux cheveux blancs fit une remarque sur son dispositif.

-Alors déjà, la machine, c’est moi. Et si on doit me comparer à un pokémon, c’est Mewtwo.

Il avait dit ça en secouant la tête, agacé. Il revérifia une énième fois ses branchements, bidouillant ces derniers comme s’il savait ce qu’il faisait – alors qu’absolument pas.

- Bah, évidemment que j’suis tonnerre ! Et, je me suis renseigné, c’est l’entraînement de Killua dans HunterxHunter. Si un gosse de 13 ans peut résister, j’peux aussi.

Avec lassitude et un soupçon de dédain, il plongea la main dans son sac et sortit le tome dans lequel avait lieu ce fameux entraînement. Il posa mollement le livre sur le bureau, se concentrant à nouveau sur son installation. Bien qu’il ne savait absolument pas quoi toucher, ni quoi faire. Ainsi, pour ne pas passer trop vite pour un imbécile, il tourna la tête vers la jeune femme.

Elle lui disait vaguement quelque chose. Avec ses cheveux blancs, elle ne devait pas passer inaperçu. Il lui semblait l’avoir vu lors de son initiation. C’était à peu près tout ce qu’il savait sur cette personne. L’idée qu’elle soit master et donc une potentielle figure d’autorité, n’avait pas encore traversé l’esprit du jeune homme. C’est donc avec toute son insolence et son ignorance, qu’il lança un regard se voulant froid et distant à la jeune femme.

- Si ça te gêne pas, j’aimerais bien accomplir mon entraînement, là ! Du coup, si tu comptes rester là… Eh bah fais-le en silence !

Sur ces mots, il reporta son attention sur son dispositif, guetta du coin de l’œil une réaction de la part de la Master et fini par actionner le mécanisme, si rien ne l’en empêcher.

Un instant de flottement passa. Le suivant, le jeune Senri était par terre, les quatre fers en l’air. Les yeux écarquillés et l’arrière du crâne fumant. Quelques éclairs mollassons dansaient sur son crâne.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   
Contenu sponsorisé

 

Un jour je serais le meilleur Master, tel est mon Nindô !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de Sciences.