Partagez
E=mc2 et l'éléphant devient bleu
En ligne##   Ven 23 Aoû 2019 - 16:54

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Ce qu'il y a de bien avec les vacances scolaires, c'est qu'il n'y a aucun chiard qui traine dans ces salles de classe. Même les têtes d'ampoule préfèrent potasser leurs bouquins dehors, bien tranquillement installés au soleil. Ou dans un salon de thé pour les plus empotés d'entre eux. Bref, quartier libre, pas besoin d'attendre des heures indues, que je préfère largement passer à picoler au bar qu'à bosser ici.

Armé de mon sac à dos dans lequel je trimballe tout le matos nécessaire pour assurer mon train de vie qui ne pourrait se satisfaire du salaire ridicule qu'on me file à l'hosto, il est 15h bien tassées quand j'entre dans cette pièce que je commence à bien connaître. L'avantage d'être encore étudiant, c'est de pouvoir fréquenter ce genre d'endroit sans que ça ne paraisse louche. Enfin, plus ou moins, j'ai bien conscience que ma gueule n'est pas synonyme de confiance naturelle. J'ai d'ailleurs l'impression qu'elle l'est de moins en moins, ce qui n'est pas très étonnant.

Sans perdre plus de temps j'ouvre une fenêtre (pour les odeurs...) avant de m'installer à la paillasse la plus proche. Je commence par sortir deux bouquins, l'un qui traite principalement d'anatomie humaine, que j'ouvre sur une page relative aux douleurs chroniques. L'autre reste fermé, la couverture affichant en lettres capitales "Biologie Moléculaire" mis bien en évidence. On n'est jamais assez prudent, il n'est pas question de laisser la place au hasard. Après tout, n'importe qui peut toujours venir fourrer son nez ici, autant avoir une excuse béton préparée à l'avance.

- "Et maintenant, au boulot."

Parce qu'à moins d'être totalement stupide, j'espère que t'as bien capté qu'il n'est absolument pas question de révisions. Les manipulations que je m'apprête à faire, je les ais déjà réalisées des centaines de fois, je les connais par cœur. J'attrape les quelques outils indispensables à ce qui va suivre. Une éprouvette jaugée et un erlenmeyer pour commencer, une ampoule à décanter que je prépare pour la suite ainsi qu'un bec bunsen et le chauffe ballon qui ne vont pas être en reste non plus. Plus qu'à choper ces quelques bouteilles, acétone, éther éthylique et acide chlorhydrique.

Bien installé derrière mes nouveaux instruments parfaitement répartis sur la paillasse, je sors de mon sac l'essentiel. Quelques boîtes de médocs toutes prêtes dont je sors chaque petit cachet de son emballage, remettant tous les déchets dans mon sac, bien à l'abri de potentiels yeux malvenus. Je n'aurais plus qu'à tout cramer plus tard dans la soirée. Une vingtaine de feuilles, pas vraiment identiques à celles qu'on pouvait trouvait dans l'Amazonie près de chez moi (il aurait sûrement fallu que je sois Terre pour réussir à faire pousser cette variété avec ce climat !) mais dont les alcaloïdes contenues vont me permettre de synthétiser le tout.

Un coup d’œil à ma montre. 15h47. Bien, c'est parti pour plusieurs heures de travail, passées au dessus de ce petit laboratoire improvisé.


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Lun 26 Aoû 2019 - 16:33

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

La rentrée s’approchait de plus en plus, Viviane ne savait pas vraiment si elle avait eu de la chance de débarquer pendant les vacances. La période ne se prêtait pas trop aux rencontres quand on avait son caractère. Elle avait quand même parlé à deux trois personnes volontairement ou non, mais elle craignait de finir seule une fois la rentrée arrivée. Elle n’aimait pas trop se retrouver avec tant d’inconnus sur son avenir, cela la stressait beaucoup. Outre ses relations, elle s’inquiétait de l’école. Quel était le niveau ? Était-ce différent des établissements privés et élitistes qu’elle avait fréquentés ? Subirait-elle la même pression encore et encore ? Tant de questions qui lui pourrissaient la tête, tandis que ses instants de grâce fondaient à mesure que Septembre approchait. Elle était maintenant obnubilée par sa rentrée et le stress qu’elle provoquait. C’est pourquoi elle avait décidé de visiter un peu les bâtiments scolaires, histoire de se préparer mentalement et puis si elle croisait quelqu’un, par exemple un professeur, elle pourrait toujours lui poser des questions pour se rassurer, enfin c’est ce qu’elle espérait.  

Elle avait donc entrepris de visiter les différentes ailes de l’institut, cherchant les endroits utiles et étudiants les plans pour ne pas se perdre. Elle y arrivait sans trop de difficulté, à vrai dire les bâtiments étaient plutôt bien organisés. Bien sûr, la plupart des salles de classes étaient fermées à double tour, surtout dans les bâtiments d’histoires ou de mathématiques. Elle ne pouvait qu’entre apercevoir les tables et les chaises par une fenêtre ou une vitre si la salle en possédait une. Elle fut cependant surprise du nombre de table. Dans son école privée, il n’y avait guère plus d’une dizaine d’élève par classe, cela venait du faite que les frais d’inscriptions étaient hors de portée de la plupart des bourses. Alors qu’ici les classes pouvaient semble-t-il accueillir plus de 20 élèves ! Elle se sentait mal rien qu’à penser à tout ce monde autour d’elle.

Elle continua son exploration par les bâtiments d’Art et de musique. Ici, une grande partie des salles étaient restées ouverte pour que les clubs et les étudiants puissent profiter du matériel. Elle s’amusa à les épier depuis le pas de la porte écoutant les orchestres répéter ou regardant les peindre dessiner le croquis de leur futur chef d’œuvre.

Ces deux bâtiments étaient un peu plus animés que les précédents, mais le pire devait être le bâtiment de science. En effet, elle n’y croisa pas âme qui vive, certainement parce que le matériel qu’il contenait était des plus précieux et ne pouvait pas être utilisé par n’importe qui. Elle avait donc erré dans les couloirs vide jusqu’à entendre un bruit de verrerie. Ce n’était pas un bruit de verre brisée, juste des pots de verre qu’on cogne entre eux pour les prendre. Ah enfin, elle allait trouver quelqu’un dans ce bâtiment ! Elle s’empressa de suivre le son jusqu’à une salle de TP. Elle s’approcha furtivement de la porte restée fermée, elle pouvait entendre les sons plus distinctement maintenant, il y avait bien quelqu’un à l’intérieur. Elle se demandait qui ça pouvait être pour venir ici aujourd’hui. Elle n’avait parlé à personne durant son exploration et ça ne l’intéressait pas vraiment de la faire. Toutefois, il n’était que 16h05, elle avait un peu de temps pour discuter et qui de mieux qu’un spécialiste des sciences pour apprendre de nouvelles choses ? Elle s’empressa donc de toquer à la porte attendant que quelqu’un vienne lui ouvrir où l’autorise à entrer.

Hrp:
 
En ligne##   Mar 27 Aoû 2019 - 17:43

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Bon là, l'objectif c'est de faire vite en bien, parce que si je peux tromper la plupart des gens avec mon petit dispositif "étudiant modèle", il y en a quelques uns qui doivent commencer à me connaitre un peu trop pour se laisser piéger si facilement. Je sais bien que préparer ce genre de substances est de plus en plus dangereux à mesure que les jours défilent et où, inévitablement, je me fais de plus en plus cataloguer comme mec non fréquentable, engagé dans tout un tas de trafics douteux.

Mais si j'espérais être tranquille grâce aux vacances scolaires, je me fais vite rappeler à l'ordre par ces quelques coups donnés sur la porte. Arrêt immédiat dans mes préparations en même temps que mon cœur lui, accélère. Ok, si la personne frappe, c'est qu'elle n'a a priori pas l'autorité pour entrer d'elle-même dans la pièce. D'autant qu'aucune voix ne vient accompagner cette façon polie d'annoncer sa présence. Alors je me calme rapidement, une grande bouffée d'oxygène, je jette un rapide coup d’œil à ma piaillasse pour m'assurer que rien de discréditant ne s'y trouve. Impeccablement clean. Une attitude parfaitement assurée comme je sais si bien les prendre, je m'approche de la porte pour aller ouvrir. Ouais, au moins je peux prendre les devants qu'avec un simple "entrez".

Je ne dis rien jusqu'à ce que j'actionne la poignée. Mieux vaut garder mon identité inconnue jusqu'au dernier moment, on ne sait jamais. Mais quand j'ouvre la porte je suis pris d'un énorme doute en n'apercevant d'abord personne, avant d'avoir le réflexe de baisser le regard. C'est quoi cette blague.... ? Bien sûr que mes yeux s'agrandissent sous la surprise, à quoi d'autre tu t'attends sérieux ?!

- "Hum, salut. J'peux t'aider ?"

Qu'est-ce que je peux dire d'autre face à cette silhouette ridiculement fluette, dont l'effet de fragilité n'est que renforcé par cette longue chevelure blonde. En plus de ça on dirait bien que sa peau n'a jamais connu le moindre rayon de soleil. On dirait presque l'une de ces poupées de porcelaine. Alors qu'est-ce qu'elle vient foutre ici ?

- "Tu t'es perdue ?"

Parce que non, je ne vois pas d'autre raison à sa présence ici et maintenant. Même dans l'hypothèse où elle voudrait travailler, à son âge, elle ne doit pas encore avoir de cours de sciences non ? En tout cas, rien qui ne nécessite d'avoir recours à l'équipement qui se trouve dans cette salle. C'est dangereux pour les gosses non ?!

Je fais même gaffe à essayer de paraitre à peu près sympa. Rien d'agressif ou de volontairement offensant dans mon attitude, dans ma voix ou dans le regard que je pose sur elle. Et vu la situation, je te jure que je prends sur moi ! Mais si elle venait à avoir peur, elle risquerait de partir en pleurnichant. Sauf que je n'ai pas intérêt à ce qu'un "adulte responsable" prenne en pitié cette pauvre petite chose si frêle pour se mette en quête de chercher et punir le salaud qui ose se comporter de la sorte avec une adorable gamine... Parce qu'en vrai, bien sûr que j'm'en branle qu'elle chiale. Mais non, le plus sûr c'est encore de l'amener voir ailleurs tout en douceur. Effort maximal.


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Jeu 29 Aoû 2019 - 16:27

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

Viviane attendait bien sagement qu’on vienne lui ouvrir ou qu’on l’invite à entrer. En aucunes façons elle se serait permise d’entrer dans invitation, c’était la base d’une bonne éducation. Ses petits coups contre la porte avait mis fin aux bruits dans la salle. La personne devait surement avoir arrêté ce qu’elle faisait. Toutefois, il s’écoula un petit temps entre ce moment et celui où on vint enfin lui ouvrir. Elle n’y prêta pas trop attention, se disant que la personne devait avoir les mains occupées. Quand elle entendit enfin les bruits de pas, elle se recula un peu de la porte se redressant pour paraître digne. La porte s’ouvrit dévoilant un … un quoi au juste ? Les sourcils de la petite se froncèrent dans une expression qui se résumait en trois lettres : WTF. Elle avait devant elle un jeune homme aux cheveux blancs-gris. Déjà cette couleur n’était pas très commune, mais en plus il avait la peau percée à certains endroits par des bouts de métal et ce n’était pas des boucles d’oreilles. Il n’avait probablement pas vue son visage étonné, car il avait cherché un peu trop haut. Elle eut donc le temps de se ressaisir comme on lui avait appris à le faire pour ne pas offenser cette … personne. Après tout elle souhaitait discuter, donc il valait mieux éviter de juger tout de suite. Elle réussit à ne rien laisser paraître non plus quand il commença à lui parler de manière bien familière. Il ne fallait pas qu’elle dise quoique ce soit là-dessus, elle savait déjà comment ça finirait. Elle le laissa parler, car il avait l’air aussi surpris qu’elle, puis elle fléchit les genoux dans une rapide salutation pas très protocolaire, mais il s’en contenterait.

- Bonjour à vous, ne vous en faites pas je ne suis pas perdue. Je m’appelle Viviane enchantée.


Elle lui laissa le temps de lui donner son nom s’il en avait envie, puis elle continua ses explications.

- En fait, je suis arrivée il y a peu à Terrae et je me suis dit que je pourrais visiter les classes avant que la rentrée ne commence. Il est vrai que je ne viendrais probablement pas tout de suite dans le bâtiment des sciences, mais c’est le sujet qui m’intéresse le plus alors je suis quand même venu par curiosité.

Bon la vraie raison, c’était surtout qu’elle n’avait pas d’amis et qu’elle devait tromper son ennui de manière urgente, mais elle était quand même curieuse. Elle sourit à son interlocuteur avant de jeter un œil derrière lui pour voir ce qu’il faisait dans cette salle. Elle était bien trop ignorante pour le deviner à vue de nez et de cette distance, mais elle savait que ça devait être super intéressant. Ses yeux pétillèrent de curiosité avant qu’elle se tourne à nouveau vers l’homme aux cheveux blancs.

- Vous faisiez une expérience de chimie ? De la chimie organique ? Cela vous dérange si je vous regarde ? Je me ferais toute petite ne vous inquiétez pas et je sais parfaitement respecter les règles de sécurité.

Elle se rendit compte qu’elle en avait un peu trop dit sans le laisser parler donc elle lui laissa au moins une porte de sortie.

- Enfin … si cela vous dérange j’irai voir quelqu’un d’autre pour lui demander ne vous dérangez pas pour moi.
En ligne##   Ven 30 Aoû 2019 - 22:17

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Ah ouais, donc là je suis tombé sur une petite princesse en fait. Je sais pas d'où elle débarque mais j'suis sûr elle a au moins vécu dans un château ! Peut être qu'elle a fini dans une tour de donjon gardée par un dragon et finalement, à force de déprimer qu'aucun mec ne soit assez costaud pour venir la chercher (parce que désolé mais les princes charmants ça n'existe que dans les comtes pour enfants), c'est finalement un master qui a débarqué. Ouais, c'est sûr. Alors comme je dois éviter de passer pour le méchant de l'histoire, je fais un énorme effort pour lui offrir un sourire aussi sincère que possible. Et c'est là que je me rend compte que je n'ai vraiment pas l'habitude de faire ce genre de truc, mais je ne vais pas m'avouer vaincu si facilement !

- "M'ok, eh bien ravi de te rencontrer Viviane, moi c'est Tiago."

Ouais ouais je sais, n'importe qui me connaissant un minimum serait sûrement plié de rire en me voyant agir de la sorte mais tu sais quoi ? Y a personne donc c'est parfait, je peux faire absolument comme je veux sans craindre pour ma réputation ! Mais si je croyais m'en sortir facilement en lui indiquant son chemin avant de pouvoir me remettre au travail, mini pousse me donne finalement plus de fil à retorde que ce que je n'imaginais. Ah ouais, elle n'a pas dû pouvoir parler avec qui que ce soit pendant des années du haut de sa tour, du coup maintenant je me tape le très haut débit. Génial...

Patience. Le genre de qualité que je n'ai pas. Pourtant je reste planté là, à l'observer (de haut mais c'est pas d'ma faute cette fois) tout en écoutant. Enfin, je fais style d'écouter, parce que ses soucis d'écolière modèle, j'm'en balek. Sauf que mon attention revient assez vite sur blondinette quand elle en vient à me parler explicitement de chimie. Elle connait déjà ça ? Hum, si c'est vraiment une princesse, elle a dû avoir des cours particuliers, je ne vois pas d'autre explication. Et elle se montre sacrément curieuse. Beaucoup trop, ça pu.

- "Je... Heu, nan nan, ça n'me dérange pas..."

Alors que je m'apprêtais à l'envoyer chier comme il se doit (parce que j'veux bien essayer d'être sympa mais y a des limites), une idée beaucoup plus intéressante me traverse l'esprit. Du genre, idée de génie. En toute modestie. Si ces connards de masters commencent à me surveiller un peu trop, il serait peut-être temps de trouver des associés qui fassent une partie du boulot critique. Le genre d'associé insoupçonnable. Ouais ouais, on en est encore loin, mais elle veut bien apprendre la chimie non ?! Alors commençons pas le commencement.

- "Je peux te montrer ce que je suis en train de faire, si ça t'intéresse, je ne vois pas pourquoi refuser. La curiosité est une grande vertu contrairement à ce que certains peuvent penser. Ce sera avec plaisir que je te montrerai ce sur quoi je travaille."

Hop, une bonne dose d'enthousiasme pour paraitre aussi convainquant que possible, l'idée d'avoir une enfant dont les yeux seront rivés sur mes moindres faits et gestes ne m'est finalement pas si désagréable. Les gamins savent réaliser ce genre de manips très jeunes de là où je viens, il n'y a pas de raisons que celle-ci n'y arrive pas.

- "Alors dis moi Viviane, tu es nouvelle, mais d'où est-ce que tu arrives ? Et surtout, comment tu te sens à Terrae ? Les autres enfants sont gentils avec toi ?!"

Pff, bien sûr que j'm'en fout, mais si je dois jouer le rôle du mec sympa, je compte bien le faire jusqu'au bout. M'assurer qu'elle m'aime bien, c'est essentiel. Alors j'engage la conversation de façon aussi banale que possible tout en m'éloignant de la porte pour l'inviter à entrer avant de refermer derrière nous. Ouais, je préfèrerais quand même qu'on ne me voit pas ainsi, ça risque de paraitre louche (et ce serait tout à fait justifié).

- "Vas y je t'en prie, installe toi comme tu veux."

Je n'ai même rien dit sur ce vouvoiement qu'elle emploie depuis le début ! Nan, autant qu'elle se sente le plus à l'aise possible, je préfère la laisser faire comme elle le sent pour le moment et... On verra bien, s'il se trouve qu'elle est juste relou et inutile, j'arriverais bien à la virer !


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Ven 6 Sep 2019 - 15:42

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

La petite Viviane était remplie d’aprioris sur cette étrange personne. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle avait l’impression qu’elle ne devait pas lui faire confiance, elle avait déjà vu des personnes comme lui à la télé : elles étaient toujours violentes et insultaient beaucoup. Cependant, malgré quelques fautes langage et quelques manques d’éducation, ce Tiago semblait être une personne bien sympathique. Elle avait regretté d’avoir frappé à la porte, mais au final elle était convaincue d’avoir bien fait. Son visage s’éclaira quelque peu quand il ne l’envoya pas paître. Elle semblait même un peu plus excitée, ses peurs étant éteintes, seule la curiosité restait. Elle avait vraiment hâte d’en savoir plus sur la chimie et peut-être même de faire des expériences. Elle ne connaissait pas grand-chose à ce sujet, la majorité des modèles n’étant présentés qu’au collège ou au lycée. Elle lui décocha un sourire radieux quand il l’invita à entrée et surtout quand il la complimenta sur sa curiosité. Elle s’attendait vraiment à ce qu’il s’agace de son naturel curieux comme la plupart des gens, mais bien au contraire il trouvait ça merveilleux. Elle s’était vraiment trompée sur son compte, encore un fois l’apparence ne faisait pas la personne, elle avait compris la leçon.

Elle le remercia et entra dans la pièce, elle admira la verrerie qui était disposé sur la paillasse. Elle connaissait le nom de la plupart de ces instruments, ce n’était pas trop difficile à apprendre seule. Elle jeta aussi un coup d’œil aux livres qu’elle ne comprenait pas vraiment. Toute surdoué qu’elle était, elle avait encore du chemin à faire pour toucher à des livres de ce niveau. La tentative de discussion de Tiago la sortit de ses rêveries. Elle l’avait presque oublié.

« Je suis arrivée de Londres il y a une semaine ! »

La petite anglaise alla s’asseoir sur une chaise près du site de l’expérience en se plaçant assez proche pour pouvoir tout voir, mais aussi assez loin pour ne pas le gêner. Elle continua ensuite de lui parler calmement, mais avec une pointe d’excitation dans la voix.

« En faite au début, je ne voyais pas trop ce qui faisait de Terrae un endroit unique, à par les dortoirs peut-être …
, dit-elle avec un peu mal à l’aise, mais j’ai rencontré des personnes avec des pouvoir et ce n’est qu’à ce moment que j’ai réalisé à quel point cet endroit est extraordinaire ! »

Elle sourit visiblement très intéressée par tout ce qui tournait autour des pouvoirs et du contrôle des éléments. La petite blonde se perdit une nouvelle fois dans ses rêveries avant de se rappeler d’une chose. Il y avait peut-être des consignes de sécurités ou de l’équipement spécial pour ce genre de manipulations.

« Je dois peut-être utiliser des protections non, ou rester à distance suffira ? »

Elle écouta attentivement les explications qui pourraient lui être donné et fit tout ce qu’on lui demanderait de faire que ce soit enfiler des gants, des lunettes ou même une blouse si nécessaire, elle ne voulait pas être contrariante. Toutefois, sa curiosité était plus forte que tout et bien qu’elle laissait Tiago parler s’il en avait envie sans l’interrompre et s’exécutait, elle ne put s’empêcher de glisser une petite question :

« Pourrais-je vous demander si vous posséder aussi un pouvoir ? Si ce n’est pas indiscret. »


HRP:
 
En ligne##   Lun 9 Sep 2019 - 6:06

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Elle parait vraiment ravie d'être ici. Un peu comme si elle venait d'entrer dans un magasin de bonbons en ayant budget illimité. Une bonne chose pour moi. Sauf qu'il n'y a que des bocaux et des produits en tous genres. Ce qui m'arrange bien !

- "De Londres ? Eh bah, t'es résistante pour être déjà à fond après un tel voyage !"

Je réponds plus par automatisme que parce que j'en ai vraiment quoi que ce soit à faire. Faire semblant de m'intéresser aux autres quand j'y vois un intérêt, je sais très bien le faire ! Donc je mets en application toutes mes compétences en la matière, tout en me remettant à ma place d'origine.

- "Pour l'instant tu peux rester là, ça ira. T'enfileras des gants quand je ce sera à ton tour d'essayer !"


Bien sûr que je vais la faire participer ! Pas question qu'elle se contente de regarder sans rien faire ! Mais j'essaie de présenter ça de façon plus sympa, un sourire que je tente de rendre encourageant à l'appui. Tous les gamins sont censés aimer prendre part à des expériences. Surtout quand c'est eux qui sont demandeurs. Je suis peut être le plus jeune de mes frères et sœurs, ça n'empêche que chez moi on vit tous ensembles, cousins cousines, neveux et nièces, les gamins j'y suis quand même habitué ! Bon par contre, y en a pas un seul qui avait un tel niveau de langage... Mais c'est encore prématuré pour lui faire changer ces mauvaises habitudes !

- "Ouais, bien sûr que j'ai un pouvoir. Enfin, j'en ai même deux, comme tout le monde ici. Je manipule le feu. Mais, je ne te ferais pas de démonstration ici, une partie des produits que tu vois sont hautement inflammables. J'imagine que tu comprends que c'est dangereux. Peut-être plus tard, si tu t'en sors bien !"

Même si je n'me démerde pas trop mal avec ce pouvoir, tant que je ne le maîtrise pas parfaitement, je préfère encore avoir recours au bon vieux système de gaz pour gérer la répartition de chaleur. J'ai pas franchement envie de crever dans une stupide explosion. J'ai des projets beaucoup plus intéressants.

- "Tiens, regarde dans cette ampoule. Tu vois, le changement de couleur qui est en cours ? C'est ce qu'on appelle un procédé d'extraction. C'est très important pour isoler les molécules qui vont nous servir ensuite. Et ce tube étrange là, c'est un bec bunsen. Lui, il permet l'évaporation. Grâce à la flamme qui chauffe en dessous, les liquides contenus à l'intérieur se transforment en gaz et on ne garde que la partie la plus intéressante."

Je lui donne ces quelques explications sommaires tout en lui montrant les principaux outils disposés sur la paillasse qui opèrent déjà une partie du travail. Un coup d’œil à mon apprentie après avoir vérifié l'état d'avancement, je n'ai jamais joué le rôle de professeur et encore moins pour une gamine. Je ne sais pas vraiment ce qu'elle est en capacité de comprendre ou non.

- "C'est fascinant hein, tous ces changements de matières et de couleurs, sans qu'on n'ai besoin de toucher à rien. Et toi ? Pourquoi est-ce que tu t'intéresses déjà à la chimie, alors que tu n'as pas encore eu de cours ? Tu as déjà appris des choses à ce sujet ?"

J'essaie d'en savoir un peu plus sur ma nouvelle apprentie (à laquelle je n'ai pas demandé son avis), profitant que les premiers changements nécessaires pour la suite des opérations ne soient pas encore totalement prêts.


Hrp:
 


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Mer 11 Sep 2019 - 19:15

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

Il avait raison de lui faire remarquer. Elle avait en effet eu du mal avec le décalage horaire, du moins au début, mais elle était jeune et son corps, bien que chétif, avait fini par s’adapter et heureusement pour elle ! Elle le suivit toute excitée, obéissant sans discuter quand il lui demanda de rester là où elle était. Elle avait parfaitement conscience que la chimie pouvait être dangereuse et qu’il fallait des règles de sécurité pour ne prendre aucun risque. Déjà qu’elle venait littéralement de s’inviter dans son travail, elle ne voulait pas non plus le déranger en cassant quelque chose ou en faisant une grosse bêtise. De plus, il venait de lui dire qu’elle allait pouvoir participer un peu après, surement quand ce serait moins dangereux. Son regard étincelait de curiosité, au point où ses yeux semblaient littéralement briller.

- D’accord je ne bouge pas, dit-elle d’une voix surexcitée.

Ainsi il manipulait le feu, à peine lui avait-il dit quel était son élément qu’elle ne voulait déjà pas en avoir la démonstration. Ce n’était pas qu’elle avait peur du feu, non … enfin peut-être un peu. Elle n’aimait pas trop voir un truc dangereux comme ça être manipuler sous son nez. Les petits bonhommes de brumes d’Ombre était franchement plus sympa qu’une boule de feu destructrice. Elle se demanda quel pouvait être son second pouvoir. Ombre ne connaissait rien des feux donc elle ne l’avait pas plus éclairée sur leur penchant solaire et lunaire. Tant pis, il avait soigneusement évité la question, donc elle n’insisterait pas, même si sa curiosité à propos de pouvoir était équivalente à celle qu’elle ressentait en voyant les liquides doucement décanter dans l’ampoule en changeant de couleur et de texture.

- Je vais faire de mon mieux alors !

Elle avait répondu ça par politesse, mais franchement s’il refusait à la fin de lui montrer sa maîtrise du feu, elle ne dirait rien. Elle comprenait parfaitement que c’était dangereux, voir potentiellement mortel si on mettait le feu au bâtiment. Elle l’écouta lui expliquer quelques petites choses, en faite il n’était pas très pédagogue vu qu’il lui expliquait tout dans le désordre sans chercher à savoir ce qu’elle savait peut-être déjà. Elle ne savait pas du tout ce qu’était un procédé d’extraction, mais elle avait assez de vocabulaire pour en comprendre le sens. On retire quelque chose d’un autre quelque chose : probablement des molécules. Par contre, elle connaissait très bien le bec bunsen, l’objet dont elle ne s’approchait pas de moins de 1 mètre, surtout quand il était allumé ! Il lui montra les autres outils disposés sur la paillasse, elle connaissait leurs noms même si le fonctionnement de certain lui échappait. Elle se retint cette fois-ci de trop le questionner attendant de voir si au cours de la manipulation il lui en expliquait davantage vu qu’il semblait enseigner la chimie au compte-goutte. Ce n’est qu’après cette mise en bouche qu’il prit le temps de lui poser la bonne question.

- Oui en effet, on n’avait pas de cours de chimie dans mon école, mais j’ai toujours adoré les sciences, donc j’ai beaucoup lu sur le sujet ! Par exemple, je sais ce que sont les atomes et qu’ensemble ils forment des molécules et que la chimie est la science qui étudie comment transformer ses molécules !

Elle avait dit ça en étant toute fière d’elle, comme si elle savait quelque chose de très compliqué pour son âge.

- Je connais aussi un peu la verrerie, mais je n’en ai jamais touché ou manipulé, mais au fait pour commencer qu’est-ce que vous essayé de fabriquer ? Enfin, c’est juste pour savoir, mais comme je n’y connais pas grand-chose j’imagine que connaître le nom du produit ne m’avancera pas beaucoup.

Elle désigna le livre posé sur la table qui était clairement d’un autre niveau que ceux qu’elle avait pu toucher. On pouvait bien être surdoué, les nomenclatures ça ne s’invente pas.

HRP:
 
En ligne##   Ven 13 Sep 2019 - 15:04

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Bien, elle est toujours là et ne parait pas avoir décroché, faisant preuve d'une concentration à toutes épreuves. Ce genre de situation est assez nouvelle pour moi, mais si je me débrouille correctement, cette gamine pourrait me permettre de doubler assez facilement Hideko et tous les autres gardiens un peu trop zélés de Terrae. Je fais donc de mon mieux pour paraitre tout à fait respectable (et c'est pas vraiment comme si ça faisait partie de mes compétences de base) tout en lui montrant une partie de ce que je fais. Et de ce qu'elle pourrait faire de temps en temps...

- "Ouah, impressionnant. Tu connais beaucoup de choses pour ton âge, je suis sûr que tout ça ne te posera aucun problème."

Pas de doutes, je suis bien tombé sur une miss je sais tout. Bon, l'inconvénient de ce type de profil, c'est que ces enfants sont généralement de ceux qui ne supportent pas de pouvoir faire la moindre bêtise. Que ce soit voler une bille dans la cours de récré ou mettre au point des produits parfaitement illégaux.... Alors forcément que j'ai déjà une réponse toute prête.

- "T'as le droit de poser des questions, t'inquiète. Tu dois savoir que la chimie s'utilise dans beaucoup de domaines différents. Là, je m'entraine à mettre au point certains médicaments. Toi t'as l'air très intelligente, mais tout le monde n'arrive pas à rester aussi sérieux que toi, alors ils ont parfois besoin d'un petit coup de pouce pour, eh bien, se montrer plus attentionnés."


Bien sûr que je ne vais pas lui donner le nom exact de ce que je veux obtenir. J'ai pas grand mal à imaginer qu'elle puisse essayer de se renseigner d'elle même sur ce sujet. Et là, ce serait carrément merdique pour moi.

- "Je travaille à l'hôpital, mais je termine aussi mes études en même temps, alors il faut que je m'entraine, même si une bonne partie des médicaments qui se trouvent à Terrae sont achetés à de grands laboratoires pharmaceutiques. Et toi ? Tu sais déjà ce que tu voudras faire plus tard ?"

Si avec ça je n'arrive pas à passer pour un mec hyper responsable et digne de confiance, je ne vois pas ce que je peux faire de plus !

- "Tiens, en même temps, va attraper des gants et essayer de trouver une blouse à ta taille dans les casiers derrière toi. Les choses intéressantes vont commencer."

Oui, bah je suis un minimum responsable pour de vrai quand même. J'ai pas très envie qu'elle puisse se bruler ou pire. Sans compter que ce serait emmerdant qu'on lui demande comment elle fait pour bousiller à ce point ses fringues en cas de débordement. Mais il ne faut pas s'attendre à ce que je la materne pour autant. Elle est bien assez grande pour trouver cet équipement toute seule !


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Mar 17 Sep 2019 - 18:24

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

La petite fille accueilli le compliment avec un certain enthousiasme. Elle n’était pas vraiment portée sur la vanité, mais un compliment de temps en temps ne faisait pas de mal à l’égo. Elle fut cependant déçue que Tiago ne la considère pas assez intelligente pour comprendre tout le processus chimique qu’il mettait en œuvre. Elle ne le prenait pas mal, non, plus comme une petite défaite que comme une insulte. Au moins elle savait qu’il préparait des médicaments, il travaillait donc pour l’hôpital, mais n’était pas encore diplômé. Son professeur paraissait bien trop jeune de toute façon pour être un professeur de métier, mais c’était surement ça qui l’avait poussé à la prendre pendant ses expériences. Un professeur plus professionnel l’aurait gentiment poussé vers la sortie en lui disant de revenir dans quelques années. Elle imaginait bien qu’il n’avait pas la science infuse et qu’il ne saurait pas tout lui expliquer dans les détails, mais vu leur différence de niveau, elle allait avoir besoin de temps pour le rattraper donc ce n’est pas un problème.

- Je … je ne sais pas trop. Je n’ai jamais réfléchi à ce que je pourrais faire plus tard à vrai dire … Pour le moment il y a tellement de sujets qui m’intéressent.

Elle marqua une petite pause. A dire vrai, elle ne pensait pas avoir besoin de travailler plus tard, ses parents étant un peu plus de la vieille école, la très vieille école. Cependant elle faisait maintenant partie de Terrae et elle allait bien devoir travailler à la fin, mais pour l’instant elle préférait éviter la question. C’est pourquoi, elle s’empressa de mettre un terme à la conversation en suivant l’ordre qu’on venait de lui donner. Elle sauta de son tabouret, enthousiaste, et se dirigea vers l’arrière de la salle.

La réserve était assez impressionnante, enfin surtout pour une petite fille. On aurait pu dire qu’elle avait été conçue pour des géant, mais c’était uniquement la faute de sa petite taille. Elle regarda les étagères les plus basse remplis de bocaux aux étiquettes repoussante. Il vaudrait mieux qu’elle ne touche à rien. Elle trouva enfin un placard rempli de blouse blanche et bien entendu, pas une seule d’entre elle n’était à sa taille. Ce n’était pas très étonnant vu que cette partie du bâtiment n’accueillait pas les enfants de son âge, trop dangereux. Elle prit donc la plus petite des blouses qui était bien sûre deux fois trop grande. Ses manches pendouillaient d’une demi longueur et la blouse trainait sur le sol lui couvrant même les pieds. Elle ne savait pas trop si Tiago s’attendait à ça, donc elle garda la blouse pour qu’il puisse voir l’étendue du désastre. Elle chercha ensuite des gants et évidemment, pas un seul ne lui allait. Tout était conçu pour des adultes. Elle enfila tout de même la plus petite taille qui lui laissait un demi doigt de marge, puis elle attrapa une paire de lunettes, les enfila et retourna rapidement vers son professeur particulier.

Elle était vraiment ridicule dans cet accoutrement, les lunettes en plastiques glissaient sur son nez, car sa tête était trop petite pour les faire tenir correctement. Sa blouse la gênait pour marcher, traînant sur le sol comme une robe de marié et les gants émettaient un « Scrouitch » à chacun de ses pas, tandis qu’ils pendouillaient misérablement. Elle se rapprocha de Tiago un peu gênée et le regarda par en-dessous.

- Eh … hum je crois que ça ne me va pas très bien.
En ligne##   Jeu 19 Sep 2019 - 17:50

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Eh bien, pour une gamine visiblement si vive d'esprit, j'aurais plutôt pensé qu'elle aurait un tas d'idée de métiers en tête. Ou carrément une super vocation pour je ne sais quelle activité seulement réservée aux petits génies. Mais non. Elle parait à l'inverse bien gênée face à ma question. Bon dommage. Enfin, ce n'est pas comme si la réponse pouvait réellement m'intéresser. Au moins, elle part chercher ce que je lui ai demandé sans rechigner. Je vais peut-être finir par penser que bosser avec des gamins n'est pas désagréable je ne le croyais.

Je la laisse se débrouiller avec la case fringues et je profite de ces quelques minutes pour réagencer la zone de travail avec les produits nécessaires pour la suite des opérations. Que je ne compte pas effectuer moi-même. Quelques bouteilles de différents acides, soude, ammoniaque, et plusieurs solides réduits en forme de poudre comme le phosphore ou du lithium. Concentré sur la façon la plus adéquate de lui présenter ce qui va suivre, je ne m'attendais clairement pas à la voir revenir complètement ensevelie sous cette montagne de tissus... Ah.

- "Mouais, c'est clair qu'on va pas t'faire participer à des concours de miss fringuée comme ça..."


Tact et finesse, je me relève et m'approche de la petite blonde, évaluant les problèmes. Bien sûr que je ne vais la laisser manipuler quoi que ce soit avec des manches dix fois trop longues, des gants qui l’empêcheront d'attraper quoi que ce soit sans risquer de le lâcher, ou avec cette traine de mariée dans laquelle elle a des chances de se prendre les pieds.

- "J'imagine, qu'il n'y avait rien de plus petit. Va falloir que tu grandisses un peu. Mais en attendant, on va faire autrement. "

Un sourire en coin en prononçant ces paroles, c'est pas dit qu'elle comprenne que c'est de l'humour, mais ce n'est pas comme si je m'en souciais. Je me dirige vers l'armoire où sont entreposés tout un tas d’ustensiles et en attrape une paire de ciseaux.

- "Remonte un peu tes bras dans tes manches."

Bien sûr que je ne veux pas prendre le risque de la blesser (même si je suis quand même doué, pas de panique !), je m'assure donc qu'il n'y a que le tissu de cette blouse entre mes doigts avant de lui faire une petite coupe maison. Opération que je répète avec le bas que je raccourcis largement.

- "Et voilà, on dirait presque que t'es passée entre les mains de Lagarfeld !"

Ouais, c'est un chouia exagéré pour le résultat qui n'est pas beaucoup plus glamour que la combinaison intégrale de fantôme avec elle a débarqué juste avant. Au moins, ce sera plus pratique. Mais il reste le problème des gants à régler. Pff, où est-ce que je vais bien pouvoir lui dégoter des gants pour gosses capables de résister à différentes substances dangereuses ? Nan, pas question que je la laisse toucher à quoi que ce soit de ce qui se trouve ici à mains nues. J'suis pas complètement irresponsable non plus.

- "Vous avez pas des genres d'atelier peinture, ou jardinage, ou j'sais pas quoi d'autre où ils vous filent des gants à votre taille ?"

S'il y a des gosses dans l'Insitut, il doit bien y avoir du matos adapté quelque part non ?


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Mar 24 Sep 2019 - 19:37

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

La petite n’en menait pas large dans ses vêtements dix fois trop grands. Elle voyait déjà Tiago refuser de la faire participer si elle ne pouvait pas trouver de protections à sa taille. Elle était un peu déçue que sa première expérience de chimie se termine ainsi. Aussi, elle ne releva pas les traits d’humours du jeune homme, les interprétant comme autant de signes que l’aventure se terminerait là. Elle n’avait même pas la moindre idée de ce que « fringué » pouvait bien vouloir dire … Elle baissa juste les yeux, croyant qu’elle l’avait déçu pour on ne sait quelle raison.
Elle fut donc exagérément surprise lorsqu’il se dirigea vers un meuble de rangement pour revenir avec une paire de ciseau. Elle le regarda interdite, mais s’exécuta lorsqu’il lui demanda de remonter ses manches. Il avait le droit de découper une blouse de l’académie ? Elle se laissa faire, mais son inquiétude la fit échapper un léger :

« Vous êtes sûr qu’on peut … ajuster les blouses comme ça ? »

Elle hésitait visiblement, mais ne l’en empêcha pas. De toute façon la blouse était fichue, donc autant en finir. Contrairement à ce que disait Tiago, le résultat était bien loin d’un Karl Lagerfeld paix à son âme. La blouse semblait plus déchirée que découpée, surement à cause des fibres du tissus qui se désolidarisaient faute de couture. Oui, elle n’était clairement pas mieux habillée, mais bon au moins elle était couverte en cas d’éclaboussure, c’était donc le principal, non ? Il ne restait plus que le problème des gants, qui ne serviraient visiblement à rien dans cet état. Elle recommença à déprimer, comprenant que malgré le petit arrangement vestimentaire, c’était les gants qui l’empêcheraient de participer à l’expérience. C’était tellement injuste d’être aussi petite ! Elle déprimait tellement qu’elle fut surprise par l’idée de Tiago, elle aurait pu y penser avant !

« Je suis arrivée pendant les vacances donc je ne sais pas trop … »

La fin de sa phrase s’était éteinte d’un coup, comme si elle venait d’avoir une idée. Bien qu’elle ne connaissait pas les ateliers peintures de l’institut, elle avait déjà tout exploré pas plus tard qu’aujourd’hui. Il était peut-être possible de trouver de tels gants au bâtiment de peinture. Elle avait cru comprendre qu’une partie était réservé aux enfants. Ils auraient surement du matériel là-bas.

« Maintenant que vous le dites, en venant ici je suis passée devant les salles d’art. Peut-être qu’ils auront des gants ou quelque chose comme ça ? »


Elle était pleine d’espoir, espérant que son idée serait la bonne. Elle avait vraiment envie de manipuler tous ces produits !

« Vous pensez qu’ils nous laisseront en emprunter ? »


Elle émettait quelques inquiétudes, surtout qu’ils venaient de détériorer une blouse qui ne leur appartenait pas. D’ailleurs il fallait qu’elle l’enlève avant de se promener dans tout le bâtiment.
En ligne##   Jeu 26 Sep 2019 - 11:44

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Bien sûr, miss première de classe s'inquiète de l'autorisation effective qu'il existe à tailler ainsi une blouse de l'institut. Ok, c'est le genre de question qui ne m'avait même pas effleuré l'esprit. C'est là que je me rend compte que c'est quand même hyper cool de pouvoir faire ce qu'on veut quand on veut, sans se soucier de toutes ces règles établies. Alors je la rassure avec un parfait aplomb.

- "Mais oui, t'inquiète pas, il y en a un paquet de blouses. Et puis ça leur en fera une adaptée aux plus petits comme ça !"

Bon, pour le tact par contre, il faudra sûrement repasser. Ce qui n'empêche qu'il reste le problème des gants... Ça aurait été moi j'aurais juste fait sans, mais je ne sais pas à quel point la petite tête blonde est douée de ses dix doigts. Et je me vois mal l'amener à l'hosto en expliquant ce qui s'est passé... Donc autant limiter les risques. Même si ça suppose aller chercher du matos ailleurs.

- "Ouais, j'suis sûr que si tu leur demandes poliment avec un grand sourire, ils ne pourront pas dire non !"

C'est vrai, pour refuser une paire de gants à une gamine aussi mignonne faudrait vraiment être dénué de sentiments ! Heureusement, on n'est pas hyper nombreux dans ce cas ! Et puis honnêtement, je mise plutôt sur le fait qu'il n'y aura personne et qu'on pourra se servir comme on veut.

Parce que le principal inconvénient de ce plan, c'est qu'il va falloir que je laisse tout ça tel quel en attendant qu'on revienne. Je pourrais l'envoyer seule récupérer ces gants, mais si on venait à l'interroger sur la raison d'une telle demande, je crois que je préfère être présent pour contrôler un minimum ce qui peut être dit. Même si ma présence à ses côtés ne serait sûrement pas préférable.

Je récupère tout de même mon sac qui contient tout ce qui pourrait être discréditant (autant éviter de laisser trainer trop de preuves), m'arrange pour ne rien laisser de dangereux en cours de transformation et me dirige vers la sortie avec la gamine qui a eu la présence d'esprit de retirer sa blouse "maison". Je referme la porte derrière nous, ne pouvant rien faire de mieux que d'espérer qu'aucun  étudiant zélé ne veuille faire un tour par ici. J'aurais pu verrouiller à ma façon, mais ça aurait forcément paru louche à blondinette, alors autant compter sur l'absence d'âmes vivantes dans le coin.

- "Les sciences c'est super, mais qu'est-ce que tu penses de ces pouvoirs qu'on peut développer à Terrae ? C'est super fun aussi non ?! T'as déjà une préférence pour un élément qu'ils te fileront à ton initiation ?"


Autant changer de sujet de conversation dans les couloirs. S'il y a bien une chose dont je suis sûr, c'est que les oreilles qui trainent, ce n'est pas ce qui manque ici ! Alors si je peux éviter d'évoquer ce qui se passe dans la salle de sciences, c'est pas plus mal. Et seulement passer pour un mec sympa qui se préoccupe d'une enfant fraichement débarquée, ça ne pourra pas m'faire de mal. C'est pas comme si ma réputation était à son top niveau dernièrement.


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Jeu 26 Sep 2019 - 19:44

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

L’aplomb avec lequel lui avait répondu Tiago ne suffisait pas à calmer les inquiétudes de la jeune fille. Il avait beau en être convaincu, elle doutait fortement que l’institut trouve une utilité à une blouse écharpée comme celle-ci. De toute façon, les enfants ne faisaient pas de chimie, c’est pourquoi il n’y avait pas de blouse à sa taille au départ … D’après elle, il serait plus malin de ne pas remettre la blouse avec les autres. On ne remarquerait pas la disparition d’une blouse parmi toutes les autres, alors qu’un torchon comme celui-ci au milieu de grande blouse, bah ça sautait un peu aux yeux quand même. D’habitude elle essayait de ne pas se retrouver dans ce genre de situations, mais maintenant elle était impliquée. Ce n’était pas une énorme bêtise, elle pourrait toujours jouer l’innocente, mais c’était préférable de ne pas se faire prendre non ?

« Peut-être qu’on ne devrait pas la laisser ici maintenant qu’elle est dans cet état, non ? Sinon, on va voir que quelqu’un abîme le matériel … »

Elle jeta un regard un peu gêné, elle ne faisait jamais rien qui pourrait lui porter préjudice, donc cacher ses bêtises était un peu malaisant pour elle. Elle s’attendait à ce que le jeune la réprimande pour sa malhonnêteté. Il n’avait pas franchement non plus l’air d’être un homme plein de vertu et d’intégrité, mais bon il fallait bien qu’elle sauve les apparences pour ne pas se faire catégorisée comme élève à problème avant même son premier jour.

Pour son plus grand soulagement le sujet fut vite écarté, ce qui préoccupait le plus Tiago, c’était sa sécurité. Il avait un bon fond au final, à défaut d’être quelqu’un de retenu. Elle le suivit donc dans les couloirs, se demandant bien pourquoi il prenait ses affaires avec lui. Avait-il peur qu’on les lui vole ? Cela n’avait pas d’importance. Ils marchèrent tranquillement dans les couloirs, en discutant. Elle le guida vers les salles où elle avait vu du monde toute à l’heure. Elle avait un très bon sens de l’orientation et une mémoire des lieux assez bonne, ce ne fut donc pas trop compliqué de guider l’homme tatoué.

« A vrai dire je ne sais pas trop quoi en penser … je n’en ai pas vu beaucoup pour le moment, alors j’imagine que je verrai bien à mon initiation ce qu’on me donnera. Ce n’est pas comme si on me laissait le choix … »

Elle marqua une pause puis regarda Tiago dans les yeux et cru y lire une invitation à en dire. Bon il avait en fait tapé dans le mile, tous ces trucs de pouvoirs ça l’intéressait tellement ! Elle ne voulait juste pas l’embêter encore avec son enthousiasme, mais tant pis pour lui elle commençait à se sentir toute excitée. Elle lui répondit donc sur un ton enjoué :

« Bon p’têtre que j’ai une p’tite préférence pour l’air. Pouvoir voltiger, se sentir libre ! »


Ah elle avait oublié de surveiller son langage sous l’effet de l’excitation, voilà quelque chose qui arrivait rarement. Ils arrivèrent enfin dans la partie où se trouvaient les salles de classes. Ils ralentirent pour chercher une salle ouverte.

« On devrait peut-être trouver quelqu’un pour lui demander non ? »
En ligne##   Mer 2 Oct 2019 - 13:57

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Dissimulation de preuves hein... Cette petite pourrait-être bien abriter une âme de criminelle quelque part là-dessous ! Avec sa tête d'ange elle serait redoutable. C'est bon, tire pas cette gueule, j'ai pas l'intention de lui faire prendre de risques inconsidérés non plus. Et elle n'aura de toute façon aucun ennuie.

- "Bien joué."

Un sourire amusé face à cette remarque, je me contente de replacer cette blouse version "miniature effilée" dans le placard d'où elle provient. Je fais de même avec les ciseaux.

- "Comme ça, personne ne saura ce qui est arrivé."

Un clin d’œil complice plus tard, je laisse blondinette me montrer où est-ce qu'elle pense pouvoir trouver des gants adaptés à ses mains de gabarit non répertorié. Si je commençais à me dire que je pourrais peut-être l'apprécier un minimum finalement, sa réponse affreusement fade concernant les pouvoirs me laisse songeur. Jusqu'à ce qu'elle ne rectifie le tir. Nan mais c'est vrai, depuis quand les gamins n'ont plus d'étoiles dans les yeux quand on leur promet des super pouvoirs ?! Je troque donc mon air blasé pour un sourire beaucoup plus satisfait.

- "Eh bah, j'ai failli croire que c'était une vieille déjà aigrie par la vie qui se cachait en fait sous ce corps d'adorable petite fille. Tu devrais essayer de rêver un peu plus, ça n'te ferais pas de mal. Quitte à lâcher du leste avec toutes ces bonnes manières... C'est pas avec ça que tu t'feras des amis."

Va pas croire que je dis ça pour être sympa, c'est pas mon genre. Ni pour être méchant d'ailleurs. En fait, j'ai pas la moindre idée de la façon dont mes paroles peuvent être prises. Ça tombe bien, parce que j'en ai rien à battre. J'ai seulement tendance à dire ce que je ressens sans trop me soucier de ce que peut bien en penser mon interlocuteur.

En général. Parce que sa remarque sur la liberté m'interpelle évidemment. Pas très difficile de faire le lien entre cette tenue absolument impeccable de petite demoiselle de bonne famille, qui respecte à la lettre chaque règle de bienséance qu'on a dû lui faire bouffer depuis sa naissance pour un tel résultat, et cette envie de liberté qu'elle exprime finalement. J'imagine que ça doit être un sujet sensible, alors j'évite de m'engager sur ce terrain pour reporter mon attention sur la partie purement pratique. Mouais, on verra plus tard pour le reste.

Alors quand on arrive devant cette salle ouverte, sans qu'il n'y ait personne à l'intérieur, j'ai forcément une bien meilleure idée que de "trouver quelqu'un pour lui demander". Ce nouvel entrain que j'ai cru apercevoir chez Viviane un court instant m'encourage assez vite à tenter une toute autre approche. Peut-être un peu plus risquée, mais j'ai très envie de voir ce que ça peut donner.

- "Demander... Mouais, c'est probablement ce que beaucoup de gens feraient. Mais, si t'as vraiment envie de savoir c'que ça fait de te sentir aussi légère qu'un courant d'air, tu devrais entrer dans cette salle et aller choisir les gants que tu préfères par toi-même ! Et là, je t'assures que tu sentiras vraiment libre."


Une légère lueur de défi dans le regard, j'ai déjà bien eu le temps de comprendre que la demoiselle n'est pas de celles qui feraient quoi que ce soit sans l'accord d'une autorité compétente. Et... Je n'ai probablement la gueule d'une autorité... Je m'empresse donc de rajouter quelques mots pour la rassurer.

- "Moi, je t'attends ici. Comme ça si quelqu'un arrive, je discuterai avec le temps que tu puisses finir tranquillement de faire ton choix. Et puis, le matériel est fait pour être utilisé de toute façon."

Je me doute que ça ne doit pas être dans ses habitudes et qu'agir ainsi doit presque avoir un côté interdit. Mais cette montée d'adrénaline face à quelque chose qu'on aurait pas fait en temps normal, tous les gamins aiment la ressentir ! J'ai bien envie d'évaluer à quel point cette miss parfaite est coincée. Ou s'il n'y a pas tout compte fait une âme d'enfant, celle qui essaie de tester la vie par elle-même, de cachée quelque part.


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Dim 13 Oct 2019 - 11:47

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

Elle n’était pas très fière d’avoir suggéré de planquer le cadavre, mais bon l’autre garçon ne semblait pas trop alerté par le côté interdit de leurs activités. En y réfléchissant un peu plus, ce n’était pas elle qui n’en était pas fière. Au final, elle s’en fichait pas mal tant que la bêtise ne lui retombait pas dessus. Oui, c’était tout nouveau pour elle d’enfreindre les règles, presque un peu grisant. Elle n’arrivait cependant pas à se défaire de ce sentiment de culpabilité qui grondait à l’intérieur fruit de 10 ans d’éducation forcée. Au moins, sa proposition avait l’air de plaire à Tiago et à remonter dans son estime, pour ce que ça vaut …

Elle sentait qu’elle relâchait un peu sa vigilance en ce moment. Était-ce à cause du jeune homme ? Elle avait couvert une bêtise et oublier son langage pendant un instant, ça ne lui ressemblait pas. Elle se sentait mal à l’aise et un peu perdue, la remarque de Tiago sur comment se faire des amis finis d’en rajouter une couche. Le visage de la petite poupée s’assombrit d’un seul coup quand il mentionna qu’elle resterait toute seule. Il n’avait peut-être pas dit ça exactement, mais c’est tout ce qu’elle avait retenu. Elle n’avait jamais eu l’occasion de rêver, c’était plus facile à dire qu’à faire ! De toute façon, personne ne s’intéressait à ses rêves, alors à quoi bon … Lui-même avait oublié ce qu’elle venait de dire, vu qu’il s’en fichait au-delà des simples politesses.

Ils étaient maintenant face à la salle qui devait supposément contenir les gants qu’ils cherchaient. Elle se sentait tellement mal à l’aise à faire toutes ces choses qu’elle n’avait pas l’habitude de faire qu’elle avait spontanément proposé de faire les choses bien cette fois, mais non son diable de partenaire avait décidé de l’enfoncer jusqu’au bout. Elle le regarda interdite, dans son esprit elle calculait toutes les possibilités qui s’offraient à elle. Pas besoin de voir l’avenir pour prédire qu’elle aurait besoin d’un plan de secours au cas où une personne la surprendrait, ou pire que Tiago la trahisse pour s’amuser. Il n’était pas à exclure qu’il s’enfuit appeler quelqu’un pour « l’aider à rêver » comme il disait, il ne serait pas le premier …

Une fois qu’elle eut évalué que le risque en valait la chandelle, elle entra sans un mot pour le jeune homme. Elle ne savait si elle faisait ça parce qu’elle se sentait parée à toute éventualités ou si elle avait simplement répondu au défi de Tiago en oubliant plein d’autres paramètres sous le coup de l’émotion. Non, elle devait croire qu’elle faisait en toute connaissance de causes et qu’elle avait couvert ses arrières. Pas question de paniquer. La salle était une grande réserve d’art plastique avec plusieurs placards et tiroirs. On pouvait y trouver tube de peinture, pinceau, ciseau, rouleaux de papiers, etc. … Il allait être difficile de trouver une paire de gants. Elle eut cependant l’idée de chercher du côté des blouses. Elle finit par trouer le saint graal dans un tiroir, toutes sortes de gants se trouvaient là, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Elle commença évidement par la taille la plus petite qui ironiquement lui allait comme un gant. Elle soupira intérieurement car elle était un peu complexée par sa taille. Soudain elle entendit des voix à l’entrée de la réserve, quelqu’un était venu ? En même temps, une réserve grande ouverte comme ça c’était un peu étrange. Cette personne était surement revenue la fermer à clé, elle allait rester coincée ici !

Elle réfléchissait à ce qu’elle allait bien pouvoir faire, Tiago allait-il la retenir ? Elle se déplaça doucement, cachant son larcin dans les plis de sa robe. Au moins, porter de tels vêtements pouvait s’avérer utile. Elle devait maintenant trouver une excuse en béton pour pouvoir réapparaître sans éveiller les soupçons. Elle réfléchissait à toute vitesse, comment faire pour surpasser le sentiment d’étonnement quand elle allait sortir de la réserve et transformer ça en sentiment d’empathie ? Elle balaya la réserve du regard et son regard se posa sur une bassine, une idée germa immédiatement à son esprit.

Le professeur d’art plastique était venu refermer la réserve. En effet, il était venu quelques minutes auparavant chercher du matériel, mais comme il avait les mains pleines, il n’avait pas pu fermer la porte convenablement.

HRP:
 


En ligne##   Mar 15 Oct 2019 - 21:46

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Hrp:
 

Eh bah, quelle tête elle me tire là. Ouais, je me doutais bien qu'elle ne sauterait pas de joie à l'idée de réaliser mon plan, mais là j'ai carrément l'impression que je viens de lui proposer d'aller braquer la banque centrale. Mais il me faut bien plus qu'une tronche de gamine déstabilisée pour me faire renoncer. Alors j'attends seulement qu'elle me réponde. Ce qu'elle ne fera pas. A la place, elle me tourne finalement le dos, pour entrer dans la salle.

Un sourire satisfait en voyant miss parfaite se décoincer un peu, je pose mon sac au sol tout en m'adossant au mur à côté de la porte qui reste légèrement entrouverte. Je sors mon téléphone pour passer le temps, parce que je ne sais pas combien de temps il va lui falloir à blondinette pour trouver ce qu'il lui faut. Si tout se déroule comme prévu, à savoir que rien ne se passe, des bruits de pas se font finalement entendre dans le couloir. Tss, qu'est-ce que c'est que tous ces gens qui trainent dans le coin alors que c'est les vacances sérieux. Un soupire résigné, je me redresse et remet mon sac à dos sur une épaule, comme si j'étais réellement occupé.

Mais quand la poisse décide de se pointer, elle ne fait pas les choses à moitié. Puisque c'est bien le prof d'arts qui se ramène. Enfin, l'un de ceux qui s'occupent des gamins de l'Institut si je ne me trompe pas. Ouais, bah je me suis un peu renseigné sur les différentes gueules de ceux qui servent d'autorité à Terrae. Et clairement, ce n'est pas un type lambda. Vu le regard qu'il me jette, ma gueule ne doit pas non plus lui être totalement inconnue.

- "Bonjour. Tu cherches quelque chose ?"

- "Ouaip, je me demandais si y avait moyen d'avoir accès à la salle de musique. Parce que, bon, j'ai aucun instrument moi, mais j'aimerais bien me remettre au piano."

Les mensonges viennent toujours aussi naturellement lorsqu'il s'agit de se sortir d'un mauvais pas. Et puis art, musique, c'est un peu la même non ? Avec un peu de chance, c'est un passionné de musique, il va être hyper emballé et va direct bifurquer. Mais vu son air septique, je ne suis pas sûr que mon plan marche à merveille.

- "Hum, ouais, je peux, mais t'es au courant qu'elle n'est pas ici cette salle."


- "Ouais ouais, désolé, mais j'suis plus collégien hein, alors je connais pas trop c'coin de l'Institut moi."

Retour de mon air peu engageant et de mon ton agressif, parce que faudrait pas paraître trop louche non plus. Même si ça n'a toujours pas l'air de plaire à mon interlocuteur, au moins acquiesce-t-il.

- "C'est bon, suit moi, je vais te montrer où c'est. Mais je te préviens, si je retrouve quoi que ce soit de dégradé, tu seras responsable."

Ouah, super. Comme si j'étais du genre à détruire des trucs juste pour le fun. Enfin, pas quand j'suis clean en tout cas. Mais j'essaie d'ignorer cette remarque fort déplaisante, puisque le principal, c'est qu'on va pouvoir laisser le champ libre à la gamine pour qu'elle se tire de là. Mais j'ai pas le temps d'espérer qu'elle aura la présence d'esprit de retourner direct à la salle de sciences, puisque le mec se rapproche de la porte pour... Entrer dans la salle ? Oh merde.

- "T'avais oublié un truc là d'dans ?"


Je prends un air aussi détaché que possible et me rapproche direct de ce type, passant la porte à mon tour. J'espère que t'es bien cachée miss. Même si ça ne craint pas grand chose, ça me ferait un peu chier que tu te retrouves impliquée dans j'sais pas trop quoi encore.


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Mar 22 Oct 2019 - 18:54

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

Il existait bien un ennemi mortel à l’humanité. Un ennemi tellement effroyable, tellement abominable et sans pitié qu’il rassemblait tous les peuples de tous les âges. Sa simple évocation faisait fuir les imprudents e trembler les braves. Ses victimes se comptaient par centaine et le commun des mortels préféraient les fuir comme la peste. Il était impossible de ne pas avoir de l’empathie pour elles, on pouvait alors tout justifier, tout faire, vous seriez immédiatement pardonné. Le nom de ce fléau ? La gastro ! Et oui, notre voleuse du dimanche avait bien attrapé cette bassine pour se faire passer pour quelqu’un de malade. Il ne manquait plus que du vomi … Elle hésita à utiliser les produits autour d’elle, mais elle n’en avait pas vraiment le temps. Au loin, elle entendait la conversation du professeur et de Tiago et il n’inspirait franchement pas la confiance. Comment le professeur pouvait bien gober ses bêtises ?

Elle se désintéressa vite fait du petit jeu d’acteur de la personne qui l’avait mise dans ce pétrin, elle devait tout faire pour paraître crédible. Ça n’avait rien de compliqué, vu la boule au ventre qu’elle avait déjà à cause du stress. Elle n’avait pas besoin de vomir à proprement parler juste d’avoir le visage bien rouge et les yeux qui pleure. Elle avait toujours détesté aller chez le médecin. Surtout parce qu’il fallait forcément passer par la désagréable étape du bâton dans la bouche, ça lui soulevait le cœur à chaque fois. Elle prit donc un bout de boit qui trainait par-là, tira la langue au maximum et écrasa le morceau pour la maintenir en place.

Le professeur venait d’entrer dans la réserve quand il entendit un bruit peu ragoûtant qui venait du fond. La petite fille profita d’un nouveau haut le cœur bien bruyant pour faire tomber le bout de boit sur son pied en silence et le pousser sous un meuble. Elle continuait de forcer, son visage devint rapidement rouge, ce qui n’était pas compliqué vu sa blancheur naturelle. De plus, les contractions de son estomac lui arrachèrent quelques larmes renforçant encore plus son effet. Elle avait même tellement forcé que quelque chose avait réussi à sortir, mais en amateur de bon goût que nous sommes, nous nous garderons bien de le décrire. Autant vous dire que quand le professeur vit la jeune fille, elle avait déjà toutes les caractéristiques de la pestiférée : cheveux éparses, visage bouffi, yeux larmoyants et le … truc pour ne pas le nommer.

- Mais qu’est-ce que tu fiches ici toi ?

Le prof détourna les yeux l’air vraiment dégoûté. Ça marchait à tous les coups. La petite releva la tête, mettant bien en évidence le … truc qui coulait de sa bouche. On voyait clairement que le prof voulait juste qu’elle s’en aille donc elle lui donna son explication toute prête en jouant son rôle.

- Je me sentais *burp* pas bien et je savais pas où était les toilettes, donc je suis allée prendre une bassine pour ne pas *buuuurp* en mettre partout. Regardez !

Elle inclina la bassine pour bien montrer le … truc.

- Ah ! Put … me montre pas ça bon sang ! Faut t’emmener à l’infirmerie ?

Elle faillit lui répondre, mais s’interrompit aussitôt pour une nouvelle démonstration de contraction gastrique, ce qui écarta encore plus le regard du professeur.

- Ça va pas mieux, je crois que je vais vomir encore et j’ai mal au ventre !


Elle jeta un regard plein de sous-entendu à Tiago, s’il n’avait lui-même tourné la tête pendant que le prof fermait les yeux. C’était à lui de jouer maintenant, de toute façon elle était blanche comme neige dans toute cette histoire, sauf si bien sûre le prof venait la fouiller, mais franchement qui irait tripoter une gamine avec la gastro ?
En ligne##   Dim 27 Oct 2019 - 11:13

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Évidemment, je ne vais pas attendre gentiment à la porte, alors j'emboite direct le pas à ce mec au timing pourri. Et si j'espérais que blondinette se soit cachée sous un meuble ou dans une armoire, on dirait finalement que la discrétion n'est pas sa priorité. Un bruit malheureusement trop habituel attire rapidement mon attention. Et celui du type à mes côtés... Ok, sur ce coup je suis à peu près aussi étonné que lui. Au moins, je n'ai pas à faire semblant.

Il en faudrait bien plus pour me dégoûter, mais le soit disant prof en revanche, lui ne doit pas avoir l'habitude des soirées aux innombrables excès. Je me doute bien qu'elle n'est pas réellement malade (ce qui force un minimum le respect quand même, ok) mais il y a largement de quoi avoir quelques doutes. Jusqu'à croiser son regard. Va vraiment falloir que j'essaie de jouer le rôle du mec respectable ? Tss, j'aurais préféré qu'elle se contente de me montrer ses performances au cache cache...

"- Elle a surtout besoin d'un endroit au calme pour se reposer. Et d'apprendre où son les toilettes au passage."

Je me rapproche de la malade imaginaire, autant parce que mine de rien j'ai l'habitude des pestiférés, que parce que je sais très bien que je ne risque pas de choper l'un de ces innombrables virus que les mioches trimballent au quotidien. Après avoir dégagé son visage des quelques mèches de cheveux blonds qui ont profité de ce moment pour tenter une rébellion, je passe un bras autour de son buste comme pour l'aider à se déplacer plus facilement. J'en profite évidemment pour lui lancer un regard interrogateur discret, essayant de savoir si elle a bien réussi à récupérer ce qu'elle était venue chercher ici. De toute toute façon, on ne va pas pouvoir s’éterniser ici.

- "Je m'en occupe, je bosse à l'hosto j'ai l'habitude ne vous inquiétez pas."

Même si je ne pense pas qu'il soit particulièrement inquiet. Non, il a surtout l'air d'avoir envie que la l'hôte à microbes sorte de sa salle.

- "Ouais c'est ça, mais n'oubliez pas de rapporter la bassine."

Ah, bah oui, bien sûr, le matériel... J'ai presque envie de lui laisser dès maintenant sa bassine, lui fourrer direct entre les mains. Mais ça risquerait fortement de nuire à la crédibilité de toute cette pièce d'improvisation, alors je me retiens et j'essaie seulement de paraitre poli. J'acquiesce donc juste, vaut mieux pas que j'essaie de lui dire quoi que ce soit, parce que là aussi la probabilité que je foute tout en l'air par une montée d'agressivité est un peu trop importante.

Je me contente de passer devant lui en entrainant blondinette avec moi, faisant très attention à paraitre réellement inquiété par son état. Au moment où on sort de la salle, je n'arrive plus à retenir un large sourire amusé. Bien sûr que je trouve tout ça particulièrement fun ! Mais j'attends tout de même qu'on atteigne les toilettes de l'autre côté du couloir (je ne me pose d'ailleurs pas la question de la validité de ma présence dans les toilettes des filles à cet instant) pour relacher totalement Viviane et lui redonner son intégrale autonomie, accompagné d'un léger rire.

- "Ouah, t'as un sacré niveau en invention de maladie ! C'est tout autre chose qu'un prétendu mal de crane pour éviter l'école !"


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Jeu 31 Oct 2019 - 18:43

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

Le plan fonctionnait à merveille, elle avait l’habitude de toute façon. Là d’où elle venait, il fallait se vider de son sang sur le tapis du grand hall pour espérer rater le moindre jour d’école. Les petites migraines n’avaient par leur place chez les d’Harcourt. Cependant, elle n’avait pas vraiment prévu de vomir et cela était franchement désagréable. Elle n’avait qu’une envie, fuir d’ici et se rincer la bouche pour enlever se goût infâme. Sa poitrine la brûlait à cause des remontées gastriques, donc on final elle était peut-être un peu malade maintenant. Ses regards pas très discrets avaient atteint leur cible. Tiago avait volé à son secours visiblement peu affecté par son état. En même, il travaillait à l’hôpital donc un petit vomi … ce n’était pas grand-chose. Elle nota cependant cette information, on ne sait jamais pour plus tard.

Elle le laissa l’aider à la soulever, feignant d’être une poupée de chiffon faible, ce qui n’était pas trop difficile. Ça devait surement agacer Tiago qui avait un peu de mal à le cacher, mais le professeur n’était pas très observateur ou s’en fichait royalement. Il ne leur restait plus qu’à décamper et ramener le fruit de leur larcin plus tard. Elle marcha droit devant elle sans se retourner, la tête penchée au-dessus de son truc pour faire genre. Plus ils avançaient et plus elle relevait la tête. Tiago semblait pressé, peut-être qu’au final il avait eu un petit coup d’adrénaline, malgré son air « je vol des trucs tous les jours ! » ? Ils arrivèrent enfin aux toilettes, qu’elle avait bien sûr déjà repérées lors de sa visite. Ce n’est qu’une fois la porte fermée qu’elle pu enfin s’essuyer les yeux et se rincer la bouche convenablement. Son reflet de zombie la fixait en retour dans la glace lui rappelant qu’elle avait fauté.

Tiago semblait vraiment amusé par la situation, ce démon … Elle le laissa parler sans répondre pour se refaire une beauté, recoiffer ses cheveux et s’essuyer la bouche avec le papier. Son visage commençait à reprendre quelques couleurs, pour autant qu’on puisse le qualifier de coloré. Elle se sentait un peu mieux, maintenant même si son estomac venait de partir très loin en colocation avec sa dignité. Elle retrouva son air habituel avant de se tourner vers sa mauvaise conscience personnifiée pour enfin lui répondre.

- Il fallait bien plus qu’une migraine pour que mes parents me fassent sauter la moindre minute de cours …

Elle glissa la main dans un repli de sa robe et en sortit ceux pour quoi elle avait fait tout ça. Elle les agita sous le nez de Tiago, le défiant du regard. Puis elle s’avança et ouvrit la porte, vérifiant que la voie était libre. Il avait voulu faire ressortir la Vivian confiante et bien il allait le regretter.

- Maintenant que tu m’as fait voler ces gants j’espère que tu es près pour ce cours que tu m’as promis ?

Ce n’était pas vraiment une question, plus comme un avertissement. Après toutes ces émotions, elle allait le sécher de question comme jamais. Elle s’élança dans le couloir en prenant soin de cacher ses gants, il ne faudrait pas que Monsieur propre revienne. Elle se dirigea vers le bâtiment de chimie en lançant doucement à l’autre qui avait pris sa responsabilité devant le prof.

- N’oublie pas la bassine que tu dois ramener à la réserve ! Moi je suis trop jeune et à l’infirmerie pour ça.

Ai-je mentionné qu’elle ne l’avait toujours pas rincé ?
En ligne##   Ven 1 Nov 2019 - 13:57

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Cette gamine est vraiment de plus en plus intéressante à mesure que les minutes passent. Ouais, elle dispose de bien plus de ressources que ce que je n'aurais pu penser en voyant cette petite tête toute timide passer la porte de la salle de sciences précédemment. Ce qui est plutôt une bonne chose. Et en plus... Elle a bien les gants ! Un pouce levé en signe de victoire, il suffisait juste de la pousser un peu pour voir de quoi elle est vraiment capable ! Comme n'importe quel gamin qui a été trop longtemps surprotégé non ? Faut dire que ce n'est pas le genre de schéma que j'ai souvent rencontré.

- "Ahah ok, c'est vrai, tu l'as bien mérité !"


Maintenant qu'elle dispose de tout l'équipement nécessaire pour manipuler des produits chimiques sans risques (enfin, avec un niveau de protection adéquat plutôt) je peux bien m'essayer dans le rôle de prof. Mais on dirait bien que ma petite miss je sais tout commence à prendre goût à son nouveau rôle de rebelle ! Regardez avec quelle insolence elle me rappelle à mes devoirs ! Ok, peut-être bien qu'elle commence à vraiment me plaire ! Bah ouais, c'est quand même vachement plus sympa de la voir comme ça qu'à opiner du chef à chacune de mes paroles !

- "T'inquiète, j'lui ramènerai plus tard. Si j'y pense..."


Mouais, faudrait quand même que j'y pense, parce que si l'autre retrouve sa bassine dans une salle non inappropriée, il ne risque pas d'être très content. Pour l'instant, je me contente d'attraper le récipient, d'y filer un simple coup d'eau à l'intérieur pour le débarrasser de son contenu peu ragoutant et rejoints la petite miss qui a l'air bien pressée de retourner en salle de sciences !

- "Dis moi, tu n'manges pas des masses non ? C'est pas avec ça que tu vas grandir et prendre des forces !"

Ne commence pas à croire que je peux réellement m'intéresser à la santé de mini pouce. Elle est plus fun que ce que j'aurais imaginé ok, mais faut pas exagérer. Non, c'est plus une simple réponse à cette provocation même pas camouflée. A force de passer de trop nombreuses soirées à picoler à outrance, des vomis, j'en ai vu. Ça fait bien longtemps que la vue de ces renvois ne me fait absolument plus rien.

Avec l'allure imposée par blondinette, on ne met pas très longtemps avant de rejoindre la salle précédemment laissée pour aller à la recherche de ces gants. La porte est toujours fermée. Il n'y a plus qu'à espérer que personne ne soit passé par là entre temps. Ne perdant rien de cette assurance malgré les quelques doutes qui pourraient essayer de venir m'obstruer l'esprit, j'actionne la poignée pour ouvrir la porte sur une salle qui est exactement dans le même état que ce qu'on a laissé quelques minutes plus tôt. Bien, on dirait que les scientifiques au moins sont réellement en vacances.

- "Allez, enfile ta tenue pour de nouvelles expériences, on va voir si t'es aussi douée pour manipuler ces produits que pour manipuler ce pauvre prof !"

Si j'essaie de lui donner mauvaise conscience ? Peut-être un peu... Bah ça fait partie de l'apprentissage. Aller contre ce petit ange posé sur son épaule qui veut toujours nous empêcher de profiter de la vie ! De mon côté, je remets en place tout le nécessaire à ce qui va suivre, ressort de mon sac les quelques affaires que je ne voulais pas laisser à la vue de tous et c'est parti. Il ne faudrait pas non plus trop s'éterniser dans le coin ! Plus vite on aura fini, moins on risque de se faire griller. Même si ça, Viviane n'en a pas conscience.


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Ven 1 Nov 2019 - 15:41

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

Ce n’est qu’arrivée à la salle de chimie que la petite Viviane se rendit qu’elle avait tutoyé Tiago de manière spontanée. C’était assez inhabituel pour qu’elle s’interroge quelque peu. Était-ce ce qu’on appelait « casser la glace » ? Il est vrai qu’au début elle avait considéré Tiago comme un adulte. Enfin, plus comme quelqu’un à qui elle devait le respect qu’on donne à ses aînés. Toutefois, il l’avait poussé à faire tout le contraire, de par ses piques assassines et ses idées pas très légales. Au final, elle était entrée dans son jeu et elle avait aimé ça. Elle ne pouvait pas le considérer comme un ami, certainement pas, mais au moins, elle se contrôlait moins en sa présence et c’était un vrai soulagement pour elle.

Tiago finit par la rejoindre avec la bassine toute propre. Un petit rire suffisant retentit dans sa tête comme pour dire : « bien fait », mais si le jeune homme ne semblait pas du tout gêné. Comme elle le pensait, le vomito ne lui faisait pas grand-chose, dommage … Elle trouverait bien autre chose pour sa petite vengeance. En plus le jeune homme venait de lui envoyer une de ces piques sur sa petite taille. Si on avait été dans un dessin animé, on aurait surement pu voir de la fumée sortir des oreilles de Viviane, tandis qu’elle prenait une moue boudeuse. Non mais pour qui il se prenait, elle faisait en sorte de toujours manger équilibré pour pouvoir enfin grandir, mais elle commençait à soupçonner que ce n’était que des fables racontées par les adultes pour lui faire avaler n’importe quoi. Bon elle n’avait rien à dire, préférant garder sa dignité : Tiago 1 – Viviane 0.

Ils entrèrent enfin dans la salle qui n’avait pas bougé d’un pouce. Elle oublia rapidement leur petit jeu de provocations pour recommencer à s’émerveiller sur le cours qui l’attendait. Elle ne se fit pas priée pour enfiler sa « superbe » tenu. La tentative de Tiago pour lui donner des remords lui passa largement au-dessus, elle ne se sentait pas du tout coupable d’avoir manipulé ce prof. C’était ça ou se faire enfermer dans la réserve, donc bon : cas de force majeure. Elle enfila tout son attirail et ressemblait maintenant à une vraie petite chimiste en herbe, haute comme trois pommes certes, mais avec une certaine classe ! Elle était surexcitée à l’idée de commencer et Tiago ne savait pas encore à quel point il allait regretter de lui avoir proposé ce cours. Elle se dressa toute fière devant lui, équipée de ses gants volés et de sa blouse charcutée, ainsi que d’une paire de lunettes qu’elle avait accrochées avec un chouchou

- Je suis prête monsieur !

Si le jeune homme le voulait bien, ils commenceraient donc le « cours particulier » et alors là une toute autre Viviane allait apparaître. La petite ne savait pas grand-chose sur la chimie et les livres, bien que plein d’informations, manquaient un peu d’interactions. C’est pourquoi elle posait sans arrêt des questions. Dès que Tiago utilisait un terme qu’elle ne connaissait pas, elle lui demanderai de lui expliquer. Chaque fois qu’il lui demandait de faire une manipulation, elle lui demandait pourquoi, avec quoi et comment … Bref, la petite rebelle s’était transformée en ce qu’elle aimait le plus, une élève passionnée et trop plein d’énergie. Bien sûr, si Tiago ne voulait pas répondre à certaine de ces questions, il pouvait toujours sortir l’excuse du « C’est trop compliqué, on verra plus tard ». Toutefois, il faut bien comprendre que Viviane n’aimait pas trop cette réponse et reviendrai potentiellement à la charge. Un ton plus sec de la part de son professeur suffirait toutefois à la faire renoncer. Il n’est pas à exclure non plus qu’elle lui coupe la parole pour finir sa phrase quand elle avait compris ou pour reformuler une partie qu’elle n’était pas sûre d’avoir comprise. Il n’est pas à exclure que tout cela agace prodigieusement Tiago et Viviane saurait s’y s’adapter et calmer un peu ses ardeurs sans pour autant afficher clairement sa déception.
En ligne##   Ven 1 Nov 2019 - 22:37

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Eh bien, à peine retourné dans la salle de classe que ma petite élève retrouve son rôle de première de classe bien élevée. Ok, maintenant que j'ai pu en voir autre chose, ce visage là me va bien quand même. Je suis de plus en plus persuadé qu'il y a quelque chose d'intéressant à faire avec cette gamine ! Et en plus, ça lui plait si j'en juge de l'empressement qu'elle a à renfiler sa tenue de travail ! Alors pourquoi se priver ? Il ne reste plus qu'à espérer qu'elle soit effectivement aussi intelligente que ce qu'elle a l'air.

- "Ok, alors c'est parti. Et concentre toi, je n'accepterai aucune excuse. Et surtout pas celles liées à ta santé !"

Un sourire moqueur, je termine la mise en place pour ce qui va suivre. Bien sûr, je pourrais me contenter de lui montrer quel produit en premier, combien de temps, quoi ajouter ensuite, comment, et ainsi de suite jusqu'à l'obtention du résultat final. Mais ce ne serait pas très professionnel n'est-ce pas... ?

Ok, c'est exactement ce que j'avais en tête en démarrant. Mais à peine dix secondes plus tard que la petite demoiselle commence déjà à m'assassiner de questions ! De "c'est quoi ça ?" "et ça, à quoi ça sert ?" "Pourquoi on ne met pas d'abord celui-là ?" Bref, des questions de tête d'ampoule en fait, j'aurais dû m'en douter... Alors si j'essaie assez vite d'éluder ses questions au début, je dois vite me rendre à l'évidence. On ne va jamais avancer si je n'assouvis pas sa curiosité.

J'essaie donc autant que possible de lui expliquer les différents procédés impliqués dans les différentes réactions chimiques que l'on provoque. Même si je ne suis pas sûr que tout soit toujours très limpide. Ou à l'inverse pas totalement évident... Tout en lui répétant un trop grand nombre de fois des "attention". Bah, ce serait gênant de l'amener à l'infirmerie pour une toute autre raison qu'un estomac récalcitrant... Évidemment, je ne peux pas non plus lui livrer trop d'infos. Celles qui risqueraient de lui faire trop facilement arriver au terme "méthamphétamines" par des recherches annexes, je les garde pour moi. Et tant pis pour cette moue boudeuse qui apparait à chaque fois que j'essaie de contourner une question un peu trop sensible.

- "Et tu prends des notes j'espère ?! J'ai pas l'intention de répéter !"

Est-ce que c'est utile de poser cette question après une heure passée autour de ces éprouvettes ? Bah ouais, faut quand même que je m'assure qu'elle va se souvenir du principal !! Parce que si je m'emmerde autant à essayer de me souvenir de tous mes cours pour paraitre aussi crédible que possible (parce que non, moi, quand on m'a appris à mettre au point ce genre de drogues, on se contentait de me filer les recettes sans la moindre explication) c'est aussi un peu un investissement sur le plus long terme !! Si elle devait finalement me dire que non, tout ça l'emmerde hautement et qu'elle n'a pas l'intention de retoucher à tout ça avant d'y être obligée, ça me ferait chier. Mais vu la gueule qu'elle me tire depuis le début, j'ai comme l'impression que je pourrais la revoir dans le coin assez régulièrement pour mes besoins.

Et si elle parait avoir une énergie inépuisable, ce n'est pas franchement mon cas. Alors je perds peut-être un peu en entrain à mesure que le cours dure. J'ai pas franchement l'habitude de parler autant, ni de devoir me concentrer, que ce soit sur mes cours théoriques que sur mon rôle d'acteur pour rendre tout ça aussi attractif que possible. Alors je compte bien sur le résultat final comme clou du spectacle, essayant d'illuminer encore un peu plus son regard. Bah, ces petits cristaux transparents sont plutôt sympas à regarder quand même. Quand on ne sait pas comment ils sont utilisés.

- "Alors ? Qu'est-ce que t'en dis ? Ça t'plait ?"

J'espère que oui, parce que moi, elle m'a épuisé !!


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   Dim 3 Nov 2019 - 13:19

Personnage ~
► Âge : 10
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Viviane d'Harcourt
Viviane d'Harcourt
Eau au pouvoir solaire
Messages : 51
Date d'inscription : 03/08/2019

Tiago recommença à lui envoyer ses petites piques, mais cette fois elle les prit pour ce qu’elles étaient : un humour grinçant. Son cours particulier allait enfin commencer. Elle ne savait toujours pas le nom du produit qu’ils allaient synthétiser aujourd’hui et ne le saurait sans doute jamais, mais ce n’était pas le résultat qui était important : c’était tout ce qu’il y avait au milieu. Les manipulations trop classe s’enchaînaient les unes après les autres et la petite blonde s’émerveillait de plus en plus. Elle détruisait littéralement la tête de Tiago avec ses questions et les réponses qu’elle obtenait ne comblait pas forcément son appétit. Bon, il faut bien se rendre compte qu’elle n’avait que dix ans, donc quand Tiago entrait dans les détails. Elle retenait juste l’explication à un niveau plus global. Savoir ce qu’était une électrolyse était peut-être un peu trop poussé pour elle à cet instant. Elle notait quand même quelques mots compliqués pour faire des recherches un peu plus tard.

Elle regarda son professeur de travers quand il voulu savoir si elle prenait des notes. Elle était bien trop jeune pour pouvoir faire quelque chose comme ça. C’était tout juste si ses mains grossies par les gants arrivaient à écrire un mot par phrase que l’homme tatoué prononçait. Il était clair que d’n point de vue pédagogique, ce n’était pas la plus efficace des méthodes. Ils auraient tout le temps d’approfondir plus tard si Tiago le voulait bien. IL faudrait commencer par un peu plus de théorie pure, afin que les deux compères puissent parler la même langue. En effet, difficile d’être sur la même longueur d’onde quand la jeune fille disait « le truc jaune qui flotte » et que Tiago répondait « On appelle ça la phase aqueuse » sans arrêt. Malgré, toute cette incompréhension, la jeune fille savait parfaitement se retenir quand elle sentait que ça devenait trop compliqué pour elle. Il n’y avait pas de mal à renoncer … pour le moment.

Les transformations chimiques se suivirent petit à petit, les phases liquides changeaient de couleur, bouillonnaient, se mélangeaient, puis se séparaient … La petite fille était aux anges en oubliant parfois un peu sa prudence habituelle, se faisant rappeler à l’ordre par son professeur qui s’inquiétait quand même un peu malgré son air de gros dur. Ils finirent enfin par une dernière technique d’extraction à l’évaporateur rotatif que Tiago dû utiliser lui-même vu que l’objet était beaucoup trop lourd pour la petite fille. La petite fille écarquilla les yeux en voyant le solvant disparaître doucement, pour laisser le produit solide apparaître, parfaitement sec, au fond du ballon. Elle n’arrivait pas à croire que c’était elle qui l’avait fabriqué. Elle avait reçu de l’aide bien sûre, mais c’était vachement mieux que de faire des gâteaux. Elle regarda Tiago ravit, remarquant tout de même la fatigue qu’elle lui avait infligé. Viviane victorieuse par KO !

- Oh Oui !!! sourit-elle. Merci beaucoup !

Elle se calma deux minutes pour apercevoir qu’il commençait à se faire tard et que si elle voulait rentrer à temps pour manger, il allait falloir qu’elle se bouge un peu.

- Oh mince, il faut que je rentre. On pourra recommencer ? Enfin, si ça ne te dérange pas …

Il lui jeta son meilleur regard de cocker maltraité. Comme si ça pouvait avoir un effet sur ce type …

En ligne##   Lun 4 Nov 2019 - 19:22

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /Nop
► Rencontres ♫♪ :
Tiago Marquez
Tiago Marquez
Feu au pouvoir lunaire
Messages : 662
Date d'inscription : 05/02/2019
Age : 27

Franchement, quand on est prof, j'ai un doute que les intellos ne soient pas plus épuisants que les p'tits rebelles planqués au fond de la classe. Mais finalement, on arrive à avancer correctement. En revanche, je ne suis pas bien sûr qu'elle comprenne tout ce qui se passe sous ses yeux, mais on va dire que ce n'est pas vraiment le plus important. Elle aura tout le temps pour ça plus tard ! Et avec un peu de chance, ça lui donnera envie de recommencer. Parce que bien sûr que ça reste le but ! Je ne me fais pas chier juste pour le plaisir d'une môme trop curieuse !

Évidemment, je ne peux m'empêcher d'observer sa réaction une fois tout ce boulot terminé, aboutissant à un résultat plutôt convenable malgré les conditions de réalisation pas des plus évidentes. Parfait. Elle parait complètement captivée. La première partie du plan semble atteint. Et même la deuxième en fait, sans rien avoir à faire de plus, puisque la petite me demande d'elle même à remettre ça une prochaine fois. Bien sûr que je souris !

- "C'est possible. Mais pas n'importe quand. Ces salles ne sont pas toujours dispos. Je passerai te voir plus tard. T'es dans le dortoir avec les autres gamins j'imagine ?"

Comment je sais où se trouvent ces dortoirs ? Hum, il y a des choses étranges parfois, j'le sais c'est tout. Et je suis à peu près certain que c'est là-bas que je trouverais blondinette quand j'en aurais besoin. Et quand je l'aurais décidé. Parce que c'est pas dit que tout le monde voit d'un bon œil qu'on traine ensemble.

- "Allez range tes affaires et file. J'm'occupe de la salle, faudrait pas que tu sois en retard ! Laisse tes gants aussi et fait gaffe, t'es pas sensée être en état de cavaler dans les couloirs !"

Est-ce que j'ajoute qu'elle a fait assez de conneries pour aujourd'hui ? Nan, c'est tentant mais je ne voudrais pas tout faire foirer pour quelques mots de trop ! En plus, ça m'arrange plutôt bien qu'elle parte maintenant. Au moins, ça coupe court à toute question supplémentaire !

Bon, par contre comment ça se fait qu'on a réussi à mettre autant de bordel ? Pour faire exactement la même chose, ce n'est généralement pas autant l'anarchie d'habitude... Ah, et puis il y a aussi cette bassine c'est vrai !! Mouais, va falloir que je la rapporte même si ça m'fait chier. Ce n'serait franchement pas malin qu'on la retrouve ici. Pour les gants en revanche, j'crois bien que je vais les embarquer. Pour la prochaine fois, ça évitera de se retaper le détour !


E=mc2 et l'éléphant devient bleu 59437_s
You only get one shot do not miss your chance to blow
this opportunity comes once in a lifetime

[Eminem - Lose Yourself]

Trucs en tous genre:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

E=mc2 et l'éléphant devient bleu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de Sciences.