Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[Eclipse] Bonjour... chérie ?!
##   Dim 10 Nov 2019 - 23:37

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Lorsque Senri ouvrit les yeux, il fut littéralement agressé par la lumière du jour qui rentrait par une petite fenêtre au-dessus de sa tête. Il grogna et tenta de se retourner dans son lit qui… n’était pas un lit. Il se redressa et constata avec beaucoup d’étonnement, qu’il était dans une baignoire. Il passa une main sur ses yeux embués et tenta de se redresser ; mauvaise idée.

Il régurgita un flot de bile qui lui parut éternel. Mais au terme de cette éternité de vingt-huit secondes, Senri parvint à s’écrouler sur le sol de cette salle de bain. Où diable pouvait-il être? Il ne connaissait absolument pas cet endroit. Il rampa jusqu'au lavabo et une fois qu’il eut réussi à attraper le rebord, il se tracta à la seule force de ses bras. C’est essoufflé qu’il arriva à se hisser en face du miroir.

Il avait une mine affreuse. Non seulement parce qu’il était essoufflé, que son visage avait une couleur écrevisse mais aussi à cause du noir autour des yeux qui évoquait des coquards et les contusions sur ses joues. Mais c’est lorsqu’il se redressa qu’il fut le plus surpris.

Il avait des tatouages.

Sur son biceps droit était écrit « $WAG ». Les mots « NO REGRETS » reliaient ces deux clavicules. Sur son biceps gauche, il y avait un cœur transpercé d’une flèche, avec un A inscrit dessus. Mais ce qu’il ne pouvait pas encore voir, c’était le tatouage qui occupait tout le haut de son dos. Y était inscrit « WARRIOR TELEPORTEUR » en écriture tribales, le tout agrémentés d’éclairs noirs disgracieux et d’explosions.

Autant dire que Senri n’en menait pas large. Il recula de quelques pas, le regard dans le vague et tâtonna avec une main l’air, jusqu’à trouver le rebord de la baignoire. Il s’y assit et fit le point.

Ses derniers souvenirs remontaient au moment où Afya et lui avaient décidés de fêter ensemble la création de leur club. Leurs diverses occupations et l’éclipse ne leur avaient pas permis de fêter ça plus tôt.

Ça n’expliquait pas ce qu’il faisait ici, ni pourquoi il n’avait plus aucun souvenir de la soirée d’avant. Il se releva pour aller se passer un peu d’eau sur le visage et chasser le goût de vomi de sa bouche. Une fois que ce fut fait, il se dirigea vers la porte, il trouverait bien quelqu’un à qui demander.

Pour ce qui était de son accoutrement, il s’était réveillé avec un pantalon de costard coupé au-dessus des genoux et absolument rien d’autre. Où était le reste de ses vêtements ? Il trouverait toutes ses réponses derrière cette porte, il n’y avait pas de doute !

Mais à peine était-il sorti, qu’il rentrait aussitôt. Il colla son dos à la porte le souffle court. Il avait débarqué dans une chambre. Dont le lit semblait occupé. Par qui, il l’ignorait, mais sur le coup, il avait paniqué.

Avec tout ça, il n’avait même pas remarqué la bague de fiançailles à son doigt.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Lun 11 Nov 2019 - 0:57

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Ça tape fort dans la tête de l’ivoirienne. Ses orbes tentent une percée, ses paupières se relèvent et la lumière l’agresse violemment. Elle referme ses paupières et tire sa couverture au dessus de sa tête. Aujourd’hui n’est pas un bon jour pour se lever. Elle veut se rendormir, mais rien n’y fait. L’air est trop chaud, alors la femme dégage une petite ouverture sur le haut et y glisse son nez, et uniquement son nez. C’est mieux, elle respire plus facilement. Cependant elle n’a plus sommeil. Tant pis, elle va devoir affronter le jour déjà bien installé. Elle s’étire. Elle a mal partout.

Elle ne prend pas le temps de se mirer dans la glace qui couvre le plafond. Quelle idée que de mettre un miroir à cet endroit à cette place. Elle ne juge pas, elle n’est pas en état. Elle soupire, ses yeux ne sont que des fentes, elle essaie de limiter la lumière qui pénètrent ses pupilles. La couverture a glissé sur le sol et elle frissonne. Elle porte uniquement des sous-vêtements fantaisie blancs en dentelle. Elle se retourne, tire sur la couverture et la passe sur ses épaules comme un poncho. C’est alors qu’elle découvre la note sur la table, il s’agit d’une écriture hachée et rapide qu’elle a du mal à déchiffrer posée sur un postit en forme de coeur rose.

« Félicitations vous deux ! Quand vous voudrez rentrer appelez-moi ! »

S’en suivait un numéro et la signature d’une certaine Piu qu’elle mit un instant à identifier comme Ipiu Raspberry, la bibliothécaire qu’elle fréquentait depuis quelques années. Elle soupira longuement, les informations s’encraient lentement dans le brouillard de ses pensées qui raisonnaient bien trop fort et douloureusement dans sa boite crânienne. Elle venait de comprendre qu’elle n’était pas chez elle, et cela l’agaça d’autant plus que quelques semaines plus tôt elle n’aurait eu aucun mal à reconstituer les heures précédentes. Aujourd’hui cela lui était impossible, et si elle essayait elle finirait transformée en panthère. Ce qui la tenterait peut-être si elle n’avait pas si mal à la tête. L’idée de changer de corps lui semblait actuellement intolérable.

Peu importe. L’important pour l’instant restait de trouver les toilettes pour vidanger sa vessie. Il n’y avait que deux portes à la chambre, elle en ouvrit l’une des deux… Et tomba nez à nez sur…

« SENRI ? »
elle détourna le regard de l’homme à moitié nu et s’en voulu presque aussitôt d’avoir crié. Dieu que ça faisait mal à la tête.

Elle non plus n’avait pas remarqué la bague à son annulaire gauche.


[Eclipse] Bonjour... chérie ?!  Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Mar 12 Nov 2019 - 19:13

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

- Afya ?!

Senri faillit défaillir à plusieurs reprises en un temps record. Quand la porte s’était ouverte devant lui, son cœur avait loupé un battement. Quand ce fut le visage d’Afya emmitouflée dans une couverture qui apparut, l’adolescent fut partagé entre encore plus d’angoisse et le soulagement. Puisqu’il avait déjà une réponse à l’une des nombreuses questions que se posait Senri, à savoir où était l’ivoirienne ? En face de lui. Bien.

Il avait néanmoins manifesté sa surprise par un cri. Cri qui avait été anormalement silencieux. Il était visiblement atteint d’une extinction de voix. En soit, ce n’était pas vraiment grave, il parvenait à produire des sons, difficilement perceptibles certes, mais rien que la puce traductrice ne puissent pas traduire. C’était simplement déconcertant pour lui qui criait tout le temps.

Toujours est-il qu’Afya était entrée dans la salle de bain et que Senri était à moitié nu devant elle. Il se couvrit la poitrine par réflexe et devint encore plus rouge qu’il ne l’était. Son regard se cloua au sol tandis qu’il tenter de murmurer quelque chose comme des excuses.

- Désolé… Je te laisse la place…

Présentement, tout ce que voulait Senri, c’était disparaître. Et c’est à ce moment qu’il bénit l’éclipse qui avait inversé les pouvoirs.

L’instant d’après, son visage s’écrasait contre un mur et il retombait lourdement au sol, juste à côté du lit. Il leva simplement sa main, le pouce en l’air pour indiquer à Afya que tout allait bien.

Il mit quelques instants à se relever avant de balayer la pièce du regard. C’était une chambre relativement spacieuse. Dotée d’un seul lit gigantesquement grand et d’un mobilier aux teintes rouges, roses, avec un peu de blanc. Tout autours du lit, le sol était jonché de pétales de rose. Senri n’eut pas le temps de lever les yeux pour y voir le plafond et la grande glace qui y trônait, qu’on toqua à la porte.

Assez mécaniquement, Senri alla jusqu’à celle-ci pour l’ouvrir. Il découvrit un homme, tout sourire, dans des habits aux même teintes que la chambre.

- Bonjour ! La a nuit a t-elle été agréable ? Voici votre petit déjeuner, pour vous requinquer ! Encore félicitation !

Tout en donnant à Senri un plateau, il lui adressa un clin d’œil appuyé.

- S’cusez moi… Mais chui où ?

L’homme le toisa avec de grands yeux, pleins d’incompréhension, avant de tout de suite adopter un visage bienveillant.

(b]- Je vais appeler un de mes collègues qui pratique le japonais pour répondre à vos questions ![/b]

Et sur ce, il s’en alla. Senri le regarda partir avec toute l’incompréhension du monde. Il n’avait pas de puce ? Et il y avait un hôtel à Terrae ? Dans tous les cas, il avait maintenant un plateau dans les mains. Il s’en alla rapidement le poser et en retira le couvercle. Là encore, il y avait des pétales de roses un peu partout. Divers mets, une cafetière et une théière et deux verres de jus d’orange.

- Mais pourquoi ils mettent du gingembre partout dans leur petit dej ? Sont pas net ces gens…

Il s’était murmuré ça en regardant la liste de ce que comprenait la commande. Même leurs toasts contenaient du gingembre ! Senri secoua la tête de gauche à droite, toujours sans comprendre et reposa le post-it. Son regard se posa sur le petit post-it en forme de coeur.

Ipiu ?

Ça y est ! Il se souvenait de quelque chose ! Afya et lui avaient croisé Ipiu au début de leur soirée. Elle saurait sûrement ce qui s’était passé ! Senri tâta ses poches, sans pour autant trouver son téléphone. À la place, il trouva une petite boite. Qu’il avait déjà vu quelque part. Et qu’est-ce qui brillait sur son doigts ?

Il se figea.

-Afya ? Tu te…

Il y avait beaucoup de questions à poser.

- Souviens de quelque chose ?


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Mer 13 Nov 2019 - 21:44

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Non ce n’était pas Afya c’était le pape. Bien sûr que c’était elle, heureusement il n’avait pas crié, le bruit de ses propres pensées résonnait encore un peut trop fort dans sa tête. Elle avait l’impression d’avoir mal dormi, dans une mauvaise position, elle a un peu mal partout. Peu importe. Là elle percute, qu’est-ce qu’elle fout avec Senri dans un endroit qu’elle ne connaît pas. Ca lui donne mal à la tête rien que d’y penser. Il s’efface et la laisse passer. Ca tombe bien, elle voulait aller aux WCs et c’était plus simple de soulager ce besoin que de calmer la douleur dans sa tête ou de se confronter aux conséquences de cet états de faits. Encore quelques minutes de répit… Elle le laissa passer et pris la place comme on dit.

Assise sur les chiottes, ma couverture posée en boule à l’entrée de la salle de bain elle essaya de dissiper le brouillard qui empâtait son esprit. Ce ne fut pas agréable. Que faisait-elle là ? Pipi. Ce n’était pas la question… Mais la réponse lui manquait et ça lui faisait horriblement peur. Elle ne reconnaissait pas ces sous-vêtements à dentelle blanche qui tranchaient si fortement avec sa peau et avait galéré cinq bonnes minutes avant de réussir à comprendre comment ses jarretelles se détachaient de leur porte jarretelles pour pouvoir descendre sa culotte. Ce n’était pas bien compliqué, mais la jeune femme n’avait jamais rien porté de tel… Attendez l’moment où elle voudrait retirer ledit porte jarretelles et découvrirait le laçage compliqué dans son dos...Enfin nous n’y étions pas, pour l’instant elle était posée sur les toilettes les coudes sur les genoux, la tête entre les mains.

Elle finit par se dire qu’elle ne pouvait pas rester cachée ici ad vitam. Elle rabat ses nattes et manque de défaillir. Une douleur sourde à l’instant dans sa tête. Elle inspire, expire. Elle se lève tire la chasse. Se regarde dans le miroir en se lavant les mains.. Qu’est-ce qui scintille comme ça à son oreille ? Un piercing. Elle freeze. Inspire, expire. Pourquoi ? Non. Plus tard. Elle a peur. Elle se sent mal. Elle se fait agresser par Senri alors qu’elle sort de la salle de bain de nouveau emmitouflée dans sa couette avec une salle envie de pleurer. Elle ne le fera pas. Pleurer c’est surfait.

« Non, qu’est-ce qu’on a…. Senri on n’a rien fait de… enfin, de… Tu vois quoi ? »


[Eclipse] Bonjour... chérie ?!  Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Sam 16 Nov 2019 - 16:53

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

- Euuuh… Ben, je crois que…

Il ne voyait absolument pas. Il y avait trop choses qu’il ne savait pas sur leur soirée pour pouvoir répondre à Afya. Sans compter que la migraine et la moitié de son corps disgracieusement encrée ainsi qu’à vif n’aidaient pas à réfléchir.

- Je crois que si…

Il passa une main sur son visage et massa ses tempes pour soulager son mal de crâne. Sans se rendre compte que cette pause posait les bases d’un quiproquo. Heureusement, lorsque sa main retomba en dévoilant des joues cramoisie et un regard fuyant, il dissipa plus ou moins le malentendu.

- On a dû beaucoup boire…

Senri disait cela avec honte, pour la simple et bonne raison qu’il n’avait jamais vraiment bu. S’il se donnait un air de caïd, l’alcool s’était toujours tenu éloignée de lui. Peut-être à cause de sa sœur… Enfin, ce n’était pas le moment de parler de ça. Mais plutôt de la situation des deux jeunes gens. Senri repéra quelque chose de brillant sur Afya.

- Oh… Toi aussi, tu…

Il marqua une nouvelle pause absolument pas bienvenue tandis que son visage se décomposait.

- Tu t’es fait… des modifications corporelles ?

Il était presque tentant de croire que les lendemains difficiles réussissaient à faire parler Senri de manière correcte. Dans tous les cas, il n’avait pas remarqué la deuxième chose qui brillait sur Afya, à son doigt. Mais la mention des modifications corporelles lui rappela quelque chose. Pris d’une soudaine migraine, il plaqua sa main contre son front en s’appuyant sur la table. Alors, il revoyait un endroit… avec de la musique très forte et une voix rauque… Un salon de tatouage ! C’était dans un salon de tatouage !

Lorsque Senri réalisa de quel tatouage, il s’agissait, il devint blanc comme un linge. Il venait de faire le lien entre son réveil difficile, l’alcool, la présence d’Afya et le A sur son tatouage de cœur percé d’une flèche. Il releva un visage suintant de sueur vers la jeune fille.

- Euuh… je vais me passer de l’eau sur la tête… Tiens si tu veux, on nous a apporté un plateau de bouffe… J’arrive…

Et sur ces mots, il tituba jusqu’à la salle de bain, la boule au ventre. Il se télécogna au bout de trois pas dans la baignoire. En ressortant difficilement, il se traîna jusqu’au miroir pour examiner son tatouage. Pas de doute… on pouvait observer le trait inachevé d’un F. Senri se prit la tête entre ses mains au-dessus du lavabo et se mit à murmurer à lui-même.

- Oh non… J’ignore avec qui je me suis marié, mais j’ai déjà tatoué le nom d’une autre sur moi… Je ne suis qu’un crétin infidèle !

...


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Sam 16 Nov 2019 - 18:58

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Quand un monde s’effondre est-ce qu’un nouveau le remplace ? Elle n’en sait rien. Elle est choquée. Ils ont. Couché ensemble. Cette idée terrifiante et douloureuse la laisse sa voix, plus rien ne rentre pendant un instant, elle n’écoute plus Senri. Elle n’écoute plus rien. Elle ne comprends plus rien. Ils ont couché ensemble. Elle ne songe même pas à lui dire que c’est impossible, qu’elle ne boit pas, jamais. Elle aurait pu le lui dire si elle avait entendu sa remarque. Elle ne l’a pas entendue. Ils ont couché ensemble. C’est horrible. Sale. Douloureux. Intraitable par la jeune femme qui reste sans voix les yeux écarquillés alors qu’il la laisse. Ils ont couché ensemble.

Seule elle ressent des larmes monter à ses yeux. Confusion. Peine. Rage. Un mélange de tout ça, elle essuies ses larmes avant même qu’elles ne coulent. Ils ont couché ensemble. Elle a fait une erreur. Au delà du dégoût qu’elle ressent à cette pensée, il l’a touchée, là où ces hommes l’ont touchée. Le traumatisme est encore là et présent, peut-être plus que jamais. Ils ont couché ensemble mais elle est une fleur vénéneuse. Elle lui a fait du mal, sans même en avoir conscience, comment a-t-elle pu faire ça ? Pourquoi ? Elle ne l’aime pas, elle ne l’aime pas. Alors pourquoi elle a fait ça ? Elle panique.

Elle inspire. Expire. Elle ne doit pas paniquer. Elle doit se reprendre. Agir. Elle ressentira plus tard. Elle sait ce qu’elle doit faire… C’est difficile. Inspire. Expire. Elle se remet à fonctionner lentement. Elle a mal à la tête mais le choc est passé. Elle repasse une fois son poignet sur ses paupières pour empêcher les larmes de couler. Ça ne va pas mieux, mais elle ne peut pas attendre. Elle se dirige vers la salle de bain dont elle ouvre la porte sans même y toquer. Elle ne réfléchit pas au fait qu’il pourrait être en train de pisser. Elle balise.

« Senri, faut qu’on aille à l’hôpital et vite ! »

Elle sait que les minutes et les heures comptent. Elle sait ce qu’il faut faire. Elle s’est récemment rendue compte qu’elle était attirée par quelqu’un, alors elle a redemandé au médecin qui la suivait à l’hôpital. Elle était persuadée qu’elle ne pouvait pas être en couple, mais… Il lui avait expliqué qu’elle en avait le droit, et que c’était même plutôt chouette qu’elle y songe, que ça montrait qu’elle allait mieux… Dans sa tête, pas dans son corps… Mais il fallait qu’elle se protège et qu’elle protège cette personne. Il lui avait parlé de sexe, énormément, et on ne va pas dire que cela avait été bien reçu par l’ivoirienne qui s’était sentie mal à l’aise… C’était le mot. Elle avait ensuite fait un blocage et nié tout simplement les élans de son coeur… Mais au moins maintenant, elle savait qu’ils devaient aller à l’hôpital et vite.


[Eclipse] Bonjour... chérie ?!  Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Ven 22 Nov 2019 - 18:36

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Entre le moment où Senri en était arrivé à la terrible conclusion qu'il était un goujat infidèle, il avait rempli le lavabo d'eau puis, il avait plongé son visage dans l'eau fraîche pour soulager son mal de cheveux. Il avait tellement chaud que quand son épiderme entra en contact avec l'eau et fut parcouru d'un frisson, il put presque imaginer de la vapeur se former au moment du contact.

Ce moment arriva bien vite à sa fin quand Afya ouvrit la porte à la volée. Senri releva brutalement la tête, s'éclaboussant les pieds et plaqua sa main sur son tatouage suspect. Sa migraine, sa bouche pâteuse passèrent rapidement au second plan quand il vit le visage paniquée d'Afya lui criait qu'il fallait aller à l'hôpital.

Senri écarquilla les yeux. Ça avait l'air sérieux. Bien qu'il brûlait de savoir pourquoi ils étaient ensemble dans cette chambre alors qu'il était marié, ça devrait attendre. Afya restait son amie.

- Quoi ?! Ça va pas ?! Tu te sens mal ?! Je vais nous trouver des vêtements !

Il avait hurlé ces mots extrêmement rapidement et de manière très silencieuse à cause de son exctinction de voix. Tout ce qui était sortit de sa bouche, c'était des mots douloureusement sifflés. Senri jeta un regard circulaire à la salle de bain. Aucun vêtement en vue. Il ouvrit tous les placards mais ne trouva que des serviettes. Il se télécogna contre la penderie de la chambre. Senri se releva en grognant et en frottant son front, le tout en chassant les débris de bois sur son visage. Il ouvrit la porte de la penderie qui garderait la trace de son crâne à la volée. Il y avait des vêtements ! Il les attrapa tous pour en former un tas imposant et les déposa sur le matelas.

C'était très rouge. Il y avait des cœurs, des silhouettes se tenant la main dans un cœur, des alliances et encore des cœurs, il y avait aussi des motifs un peu plus grivois mais Senri ne les avait visiblement pas vu. Le point positif c'est qu'il y avait des pantalons. Il reporta son regard vers Afya.

- C'est pas... Mais... C'est mieux que rien ?

Il avait l'air profondément embêté, mais cette sensation laissa rapidement place à de l'inquiétude : les yeux d'Afya étaient rouges. Pas de temps à perdre.

Il attrapa un haut et un pantalon dans la pile, quand il se télécogna contre la porte, il était habillé. Pantalon bordeaux moulant et sweat gris estampillé "jeune marié" avec un bonhomme bleu qui levait le pouce en l'air.

Lorsque Senri ouvrit, il découvrit une jeune femme, portant le même accouterment que le premier homme qu'il avait vu.

- Monsieur et madame Yamada ? Je suis Satomi, je parle courramment japonais ! En quoi puis-je vous aider ?

Senri se figea. "Madame Yamada"?!


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Sam 23 Nov 2019 - 9:50

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Non ça n’allait pas, mais ce n’était pas évident à dire. Elle n’avait jamais eu à parler de cela avec quiconque, seule Ariana était au courant pour son traitement. Elle avait immensément honte, et peur, et… Elle devait lui dire, lui dire pour qu’il sache avant qu’ils ne se retrouvent dans une salle d’attente, entourés de pleins de gens, ou dans le bureau d’un infirmier à répondre à des questions. Elle devait le lui dire maintenant, elle aurait même du le lui dire avant… Avant qu’ils ne couchent ensemble. Elle eut un haut le coeur à cette pensée…

« Senri je... »
il n’était plus là, elle entendit un bruit dans la chambre derrière, il avait décidé d’aller chercher des vêtements.

Elle n’avait même pas réalisé qu’elle était en sous-vêtements avant cela. Enfin, si elle l’avait réalisé dans un brouillard de confusion, cela l’avait guidé vers la question qui la bouleversait tant. Quand elle le rejoint le télécogneur avait empilé des vêtements et en proposait des « moins pires que les autres » à l’ivoirienne.

« Senri... »
il s’habillait, elle en fit autant, est-ce que ces vêtements ridicules seraient un rempart suffisant, un bouclier dont elle s’armerait pour porter le courage sur ses épaules ? Peut-être. Le tissus gris trop grand glissa sur ses épaules, recouvrant sa tenue de mariage… Elle venait d’enfiler un pantalon assorti à celui de Senri sans se sentir plus à l’aise avec ce qu’elle avait à dire. Elle rassembla pourtant son courage, elle devait le lui dire. Tant qu’ils étaient tous les deux seuls.

« Senri je... »
dit elle faiblement, on toqua à la porte. Une femme s’approcha et les salua. Elle avait appris à répondre en anglais quand on lui disait parler en japonais, elle ne maitrisait pas très bien cette langue et souvent elle faisait des erreurs. Cependant elle semblait depuis son réveil être dans un état second et répondit du tac au tac en anglais à Satomi :

« Vous vous trompez, je suis Soubagamousso.
-Oh vous vouliez garder votre nom de jeune fille ? Je suis désolée on ne nous avait pas prévenue, je vous apporterais les démarches administratives pour faire modifier le certificat de mariage.
- Quoi ? »


Les astres s’alignaient enfin dans l’esprit d’Afya… Ou plutôt devrais-je dire dans l’esprit de la panthère. Elle n’arrivait pas à gérer ce surplus d’informations avec sa gueule de bois. Vous avez déjà vu une panthère bourrée ? Et bien, elle est de mauvais poil. Je suis de mauvais poil. Surtout quand Satomi commence à paniquer. Afya comprend son erreur, mais elle a si peur de revenir qu’elle me laisse gérer la situation. Gérer la situation consistant pour moi à faire un sublime demi-tour et à retourner me coucher sur le lit king size en laissant Senri gérer. J’y suis pour rien dans leurs conneries à ces deux là, et j’hérite d’une gueule de bois…

C’était le moment pour Satomi de lui poser des tonnes de questions, dont la première fut :

« Vous êtes TERRAENS ? ON A MARIE UN COUPLE DE TERRAEN ???? CA VOUS DÉRANGE SI ON S’EN SERT POUR FAIRE DE LA PUB ? » 


[Eclipse] Bonjour... chérie ?!  Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Mar 26 Nov 2019 - 18:03

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Senri avait dévisagé la dénommée Satomi, la bouche entrouverte par la surprise. Puis il avait lentement tourné la tête vers son amie qui était vraisemblablement devenue son épouse. À cette simple pensée, le regard de Senri tomba dans le vide. Être marié avait déjà été dur à avaler, mais maintenant qu'il savait avec qui, c'était encore pire.

Il n'avait rien contre Afya. Il l'appréciait beaucoup, elle était la première personne avec qui il avait vraiment sympathisé à Terrae. Mais de là à se marier avec... Même dans un shojos, c'était invraisemblable. C'était... C'était...

Soudain, il percuta.

Il n'était pas un goujat infidèle ! Cette nouvelle fit légèrement s’étirer ses lèvres. C’était un réel soulagement. Sauf que ce soulagement créa une nouvelle angoisse dans l’esprit de Senri. Leur mariage, le fait qu’ils soient dans la même chambre…

Senri devint rouge pivoine en arrivant à la conclusion – pourtant évidente – qui avait affolé Afya plus tôt.

Mais le jeune marié n’était pas encore au bout de ses peines. Il allait bégayer quelque chose à l’attention d’Afya, quand, à la place de l’ivoirienne, c’est une panthère qui se tenait sur ses quatre pattes et qui, le plus tranquillement du monde, se détourna de la scène pour aller paresseusement se coucher sur le lit. Senri regardait ça avec de grands yeux ébahis. Il fut sorti de ses pensées – qui étaient bien trop chaotique pour être analysées – par Satomi qui s’extasiait sur leurs pouvoirs.

- Mais… Évidemment qu’on est terraen. On est à Terrae.

La jeune femme parut soudainement ennuyée. Elle afficha un sourire gêné avant de reprendre.

- Oh ! Eh bien pas vraiment, mais je suis sûr que tout ça va vous revenir ! Je vais chercher un appareil photo !

Et elle disparue sur-le-champ, sans que Senri n’ait compris quoique ce soit. Il avait de toute façon plus important à faire. Il ferma la porte d’un revers de main et se tourna vers la panthère. Il chercha des yeux ses coussinets. Il y avait un anneau à l’un d’eux. Qui ressemblait tout à fait à celui que Senri avait à son propre doigt. Qui lui avait été légué par un obscur téléporteur.

Tout en se tordant les mains, il avança timidement vers la panthère.

- Euh… Afya… Je… C’est bien toi, hein ?

Soudain, il vit la porte s’ouvrir derrière lui et Satomi rentrer dans la chambre avec son appareil photo. Mais quelle était cet œuf au milieu de son champ de vision ? Peu importe. Afya. Senri se prit la tête entre les mains pour camoufler sa gêne et se mit à regarder ses pieds.

Il fut étonné de constater que son crâne était tout dégoulinant de sueur. Il avait chaud, mais là… ça ruisselait ! Il se cacha encore plus entre ses mains et enfonça sa tête dans ses épaules.

- Ecoute Afya… Je…
- J’ai l’appareil !

Senri fit volte-face, et découvrit Satomi, toute souriante avec son appareil.

- NON MAIS C’ÉTAIT DÉJÀ PAS LE MOMENT Y A CINQ SECONDES, ALORS C’EST TOUJOURS PAS LE MOMENT !

Le visage écarlate et dégoulinant, il se retourna vers Afya et écarquilla les yeux.

- Afya ?!


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Mar 26 Nov 2019 - 23:13

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Bien sûr que c’est moi qui d’autre ? Et en même temps ce n’est pas moi. Elle n’a pas envie de lui expliquer. Elle n’a pas envie de ressentir, de questionner de se questionner. Tout cela est trop compliqué, alors elle fuit. Elle voudrait que je gère à sa place, mais hey ? Je suis une panthère, mariée à un japonais… Ce ne serait pas la première fois que ces gens-là se marient avec… Beaucoup de choses, elle est tombée sur un article qui parlait du mariage d’un japonais avec une… Elle n’avait pas compris, une fille de jeux vidéo créée pour être draguée ? Quel intérêt ? C’était stupide.

L’autre femme revient avec un appareil photo. Il crie et soudain elle ne peut plus fuir. Elle tente mais ne me trouve plus. Elle ne peut se glisser dans ma fourure. Elle est allongée là sur le lit, faisant face à son… mari. Son coeur se serre. La réalité reprend ses droits. Son mari. Elle lui a fait du mal. Elle doit parler. Répondre. Lui dire. Dire à cette femme qu’elle veut être seule avec son… Mari. Le simple fait de le penser ainsi lui donne l’impression d’une trahison.

« Senri tu coules. »

Ce n’était pas ce qu’elle voulait dire et pourtant c’était une réalité. Il coulait, beaucoup. Elle se lève, ignorant Satomi et… Se retrouve collée au plafond dans un sentiment douloureux. Elle met une poignée de secondes à analyser ce qu’il se passe. Une poignée de secondes douloureuse. Sa tête la fait à nouveau souffrir, pas qu’elle eut arrêté cela-dit. Elle s’était juste habituée.

Elle était air. Il était eau. Comment et pourquoi ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Satomi dégaina son appareil photo et commença à les mitrailler. Le cliquetis du déclencheur donnait encore plus mal à la tête à la jeune femme.

«  Madame, sortez, s’il vous plaît, nous avons besoin... » elle chercha le mot, ne le trouva pas, elle finit par dire « d’espace. »

Est-ce son regard ou les petites tornades qui naissaient entre ses doigts qui convainquirent la femme de sortir. Elle ne le saurait jamais.

« Senri… Pardon. »

Ce n’était que le début de ce qu’elle avait à lui dire.

« Senri, je crois que tu es eau et que je suis air. Je ne sais pas pourquoi… Et visiblement je ne suis pas sonore donc je dois être… Soignante. Hm… C’est… inutile. »

Elle n’avait pas fini de dire l’essentiel. Elle le regarde. C’est dur et ce d’autant plus qu’elle regarde collée au plafond son crâne fontaine se déverser sur le sol à la manière de celui d’un kappa. Elle doit lui dire… Mais peut-être une chose à la fois. Peut-être qu’elle peut attendre. Non. Chaque minute compte.

« Senri. Pardon. Je… sais que c’est pas le moment… Je sais qu’on a d’autres problèmes… Mais il faut vraiment qu’on se débrouille pour aller à l’hôpital… Vite.. C'est important... Je… J’ai le sida. Pardon Senri. Je suis désolée. »


Elle n’est pas très à même de la terminologie, sinon elle dirait qu’elle est atteinte du virus de l’immunodéficience humaine acquise. Elle n’a pas le sida, elle a été traitée assez tôt. Ça fait quand bizarre de le dire à voix haute. C’est la première fois qu’elle le dit à quelqu’un. A quelqu’un qui n’est pas un docteur. Ca lui fait mal. Elle voudrait baisser les yeux mais elle tomberait alors sur l’homme dont elle voudrait se cacher. Elle a honte. Tellement honte. Elle inspire longuement… Expire et rencontre le mur propulsée par son souffle… ça fait mal… Mais moins qu’à l’intérieur. Elle ne pleure pas. Elle ne doit pas pleurer. Elle se sent si impuissante.

Elle ne parla pas du mariage. Elle ne chercha pas à savoir ce qui était vrai ou faux. Elle avait une sale envie de pleurer et pour la première fois depuis qu'elle était arrivée à Terrae, n'était pas certaine de pouvoir avancer.


[Eclipse] Bonjour... chérie ?!  Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Mar 3 Déc 2019 - 16:45

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Il coulait ?

Senri ne savait pas ce qui était le plus incongrue. Le fait que des torrents de transpiration - qui étaient en fait des torrents d'eau - ne s'écoulent de son crâne ou le fait qu'Afya venait littéralement de s'envoler et de se plaquer contre le plafond. La surprise détourna totalement l'attention de Senri du cliquetis de l'appareil photo de Satomi.

Peinant à comprendre, il utilisa l'eau de son visage pour s'en passer sur le visage. Afya s'excusait. Afya disait qu'ils avaient changé d'affinité, qu'il était eau. Afya disait qu'il fallait aller à l'hôpital. Afya lui dit qu'elle a le sida.

Il leva les yeux vers Afya, ils étaient écarquillés. Il resta un moment figé sur place. Regardant Afya sans vraiment la regarder. Soudainement, une migraine assaillit son esprit. Afya venait de se cogner contre le mur derrière lui. L'adolescent fit immédiatement volte-face et arqua un sourcil. Elle n'était pas là... Senri sursauta en voyant soudainement Afya apparaître dans son champs de vision et se cogner contre le mur.

Afya! Ça va ?

Sans attendre de réponse, il se tourna vers le matelas et l'attrapa à bout de bras. Cette chose pesait au moins deux ânes morts !

Il parvint tant bien que mal à le glisser sous le corps virevoltant d'Afya.

- C'est bon ! Tu peux tomber !

Il parlait sans vraiment la regarder. Son crâne avait visiblement cessé de couler et une incroyable fatigue l'accablait, mais, comme il forçait sur ses bras pour maintenir le matelas, Senri s'efforçait de se maintenir éveillé et en forme. Il ne comprenait pas tout ce qui se passait mais il n'était pas insensible à la détresse d'Afya. Elle avait l'air vraiment mal en point. Senri n'était pas tout à fait au courant des symptômes du soda ou toutes les autres maladies mais si elle disait vouloir aller à l'hôpital c'est qu'elle en avait besoin.

Mais au moment où il jeta un regard à la jeune fille, une migraine atroce lui vrilla le crâne. Il tomba à genoux et ferma les yeux. Mais l'obscurité ne venait pas. Un tas d'images se superposairnt entre elles. Images qui avaient toutes un point commun ; Afya et lui. Elles passèrent à une vitesse inimaginable, si bien qu'il n'arrivait pas à les discerner correctement.

Quand les images cessèrent, il haletait. Il leva le regard vers Afya.

- Je... Crois que je suis comme toi.

Il entendait voyant, par là.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Jeu 5 Déc 2019 - 0:45

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

Il en avait de bonnes quand même Senri, si elle pouvait tomber, fallait-il encore qu’elle réussisse à comprendre comment faire. Pour l’instant elle semblait collée au plafond, et les mauvaises langues pourraient sans doute dire que l’ancien tonnerre la faisait grimper au plafond… Mais ce n’est pas la jeune femme qui chuta, ce fut le crâne d’oeuf. Elle savait reconnaître une vision quand elle en voyait une et le fait qu’il dégouline associé à celui de ne plus être capable de se transformer elle-même l’aiguillèrent dans ce sens. Ahah. Génial. Tout était génial. C’est clair qu’elle avait besoin de ça, elle venait de lui balancer l’truc le plus dur de sa vie, et il était capable de le voir.

Quand les yeux du jeune homme se rallumèrent d’un soupçon de conscience, l’ivoirienne n’avait toujours pas trouvé le moyen de descendre de là où elle était. Elle avait essayé plusieurs fois sans succès, et malgré ses poussées elle semblait tel un ballon de baudruche gonflé à l’hélium toujours remonter vers les cieux. Les mots de Senri la figèrent un instant, avant qu’elle ne comprenne leur sens réel.

« Le point positif c’est que tu vas pouvoir voir ce qu’on fait ici. Le point négatif c’est que tu vas avoir du mal à l’interpréter... Je vais essayer de t'aider avec ça. »


Elle lui tendit la main en souriant, essayant d’être rassurante alors qu’elle n’était pas rassurée pour deux sous. Il fallait qu’ils aillent à l’hôpital. Il fallait qu’ils découvrent ce qu’il s’était passé la veille. Il fallait énormément de choses.


[Eclipse] Bonjour... chérie ?!  Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Jeu 5 Déc 2019 - 2:03

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

- Ouais... OK... Déjà, faut te faire redescendre.

Il tira le matelas pour l'éjecter sur le sol et se rapprocher de la table. Après s'être mis sur la pointe des pieds, s'être tendu à l'extrême sans même réussir à effleurer les doigts d'Afya, il se résigna à grimper sur la table. Il grommela néanmoins que ce plafond était beaucoup trop haut tout en cachant ses joues rougissantes.

Une fois qu'il fut sur la table, il prit la main d'Afya. Le contact était bizarrement familier. Une série d'images agressa soudainement l'esprit de Senri. Deux mains qui s'enlaçaient. De plusieurs façons. Une série de sensations lui rappelèrent ses anciennes capacités de sensitifs. Des contacts maladroit, tantôt doux et timides, tantôt brouillons et... passionnés ? La chose fut accompagnée d'une violente migraine qui fit reculer Senri d'un pas.

L'instant d'après, c'était son dos qui le faisait souffrir. Il venait de tomber à la renverse et quand il rouvrit les yeux, il constata qu'Afya était à nouveau en haut du plafond.

- Changement de plan.

Senri se leva d'un bond et attrapa tous les draps qu'il put trouver dans la chambre et les noua une véritable liane de draps. Une fois sa besogne achevée, il lança la liane à Afya.

- Accroche-là à ta taille ! Je vais te tracter !

Il attendit qu'elle lui donne son signal pour la ramener sur le parquet ferme. Une fois en face de lui, il poussa un léger soupir avant de lever ses bras pour poser ses mains sur les épaules d'Afya, mais une migraine et une image d'épaule nue l'arrêtèrent.

Il devint soudainement et inexplicablement rouge pivoine, il jeta ses mains en arrière.

- Euh... Ça va ? Tu.. Tu... Tu pen-pense qu'on peu-

Il montra la porte de la tête incapable de finir sa phrase. Les résidus d'eau sur son crâne commençaient doucement à s'évaporer, donnant l'impression que son crâne fumait.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   Jeu 5 Déc 2019 - 2:28

Personnage ~
► Âge :
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Afya Yamada
Afya Yamada
Etoile Eau Solaire
Messages : 525
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 21
Humeur : Rêveuse

La chance semblait leur échapper car à peine eut-il le temps d’effleurer la main de l’ivoirienne qu’une nouvelle vision l’addaillit. Elle souhaita de tout son cœur qu’il n’ait pas vu, ce que personne ne devrait jamais voir… Son cœur d’ailleurs se serra en le voyant tomber à la renverse. L’inquiétude se lit dans ses yeux, elle n’eut pas la bêtise de lui demander si ça allait. Elle sentait bien que ce n’était pas le cas. Elle se rendit soudain compte qu’elle-même n’avait plus mal, pas même à la tête. Elle n’avait pas encore brisé le miroir du plafond (quelle idée étrange que de mettre un miroir à cet endroit d’ailleurs !) elle n’était pas particulièrement bête aussi s’était découverte air, elle en déduit qu’elle devait être guérisseuse. Ce qui était la meilleure nouvelle de la matinée si on voulait son avis.

Senri assez intelligemment (pour un ex tonnerre) lui jeta une corde de linge à l’ivoirienne qui s’arnacha avec, et à la force des bras musculeux de son mari, cette pensée lui provoqua un rire nerveux, elle regagna le plancher des vaches. Elle lâcha un soupir.

« Non, attends une minute, il faut que j’essaie quelque-chose. »


Elle avança sa main vers le garçon rouge pivoine sans prêter attention à cette pigmentation peu normale. Elle se concentrait, elle avait été voyante un pouvoir qui lui ouvraient les portes sur le temps, elle avait été morphe un pouvoir qui venait de l’intérieur d’elle et ne s’exerçait que sur elle. Elle se dit que son expérience de voyante était la plus utile actuellement. Elle essaya de laisser couleur son pouvoir en lui comme lorsqu’elle essayait de suivre le chemin passé et futur d’une personne. Elle caressa le front meurtri du jeune homme, suivit de l’index l’arrête de son nez et ce ne fut pas totalement concluant mais il lui semblait qu’il était un peu plus… Enfin un peu moins bleu. Elle lui sourit en posant sa main sur son épaule, essayant de faire couler en lui son énergie pour qu’il ait moins mal.

« On peut y aller… Attends non ! Le numéro d’Ipiu, il ne faut pas l’oublier. »


[Eclipse] Bonjour... chérie ?!  Fyfy10
Avatar sposorisé par Elfie aux doigts de fée ! <3
##   Ven 13 Déc 2019 - 2:56

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
Senri Yamada
Senri Yamada
Tonnerre au pouvoir solaire
Messages : 369
Date d'inscription : 16/04/2019
Age : 20
Emploi/loisirs : Fantôme de la salle d'entraînement
Humeur : oikawa

Baboum.

Senri s’était stoppé quand Afya lui avait demandé de s’arrêter. Il l’interrogea un moment du regard avant d’écarquiller les yeux en voyant la main d’Afya s’élever devant lui. Quand le bout des doigts d’Afya toucha son front, son cœur loupa un battement. Tandis que les doigts descendaient le long de son nez, Senri ressentit à l’arrière de son crâne, comme une sorte de frisson agréable. De son nez, semblait irradier une chaleur réconfortante qui se propageait d’abord dans son crâne puis qui envahit rapidement tout son corps, en chassant les douleurs.

Le visage figé par la surprise, il regardait Afya. Ses yeux, son visage. Il sentait ses joues brûler de l’intérieur. Il ne savait pas où regardait.

Il cligna des yeux. Et soudainement, il n’était plus dans la chambre. Il était toujours avec Afya, mais dans un endroit différent. Il y avait du bruit, des gens. Afya était assise sur un siège, à un bar. Senri était debout, il titubait et… il venait de se mettre à genoux ? Ses lèvres bougèrent : Afya ! Tu veux-

Baboum.

Il fut tiré de sa vision par le contact de la main d’Afya sur son épaule. Elle et Senri se dirigeaient vers la sortie, mais la jeune femme fit un rapide demi-tour pour prendre le numéro d’Ipiu. Senri était resté figé dans l’embrasure de la porte. Il s’y adossa un moment. Sa respiration était rapide, mais pourtant, les moments entre une inspiration et une respiration lui semblait interminable. Une migraine l’assaillit fugacement : « Je veux un tatouage d’amoureux ! ». Depuis qu’Afya l’avait touché, il avait beaucoup moins mal, mais à contrario, il avait terriblement chaud. Ses joues le brûlaient. Et les visions le mettaient dans un profond malaise.

Afya sortit, Senri lui emboîta le pas, le regard fuyant. Satomi arrivait vers, elle accéléra le pas en les voyant. Senri prit la main d’Afya en accélérant le pas.

Baboum.

La sensation de déjà vu du contact lui revint en pleine figure, il enfonça sa tête dans ses épaules tandis que l’hôtesse s’arrêtait pour parler.

- Vous partez ? Je vais envoyer la note à Terrae ! J’ai juste besoin d’un nom pour la facture !
- Euuuh… Aaron Williams !

Senri avait laissé échapper le nom de son mentor par réflexe, la mention de Terrae lui avait fait avoir une vision d’Aaron qui le réprimandait avec un casque de boxe dans la main et des éclairs dans l’autre. De retour à la réalité, Senri dévalait les escaliers avec Afya. Il revoyait le chemin qu’ils avaient emprunté la veille. Pourquoi leurs mains étaient… si…

Senri se figea en sortant de ce qui lui apparaissait maintenant comme un hôtel. Le couple – Senri loupa un battement – était face à un immense boulevard. Les voitures défilaient à une vitesse ahurissante, diffusant un capharnaüm sans fin. Senri se tourna vers Afya.

- Tu sais où on do-

Baboom.

Il se figea.

Il venait d’avoir une autre vision.

Une flaque d’eau dévala de son crâne.

- On… Je… c’est…

Son visage affichait une expression à la fois, désolé et gêné. Si l’un des deux avait été sensitif, nul doute que le capharnaüm sonore aurait été bien calme face à celui des émotions de Senri.


Sombre enregistrement

l'art d'être un caïd:
 
oikawa
##   
Contenu sponsorisé

 

[Eclipse] Bonjour... chérie ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Amérique du Nord.
Aller à la page : 1, 2  Suivant