Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Rencontre avec la fameuse Shizuru
#   Mar 8 Nov 2011 - 19:38

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Alzea venait d’arriver à Terrae il y a peu. Mais elle avait déjà rencontré Anna lors de la fête d’Halloween. La fête s’était terminée assez tard. Ou très tôt au matin, cela dépend du point de vue. Alzea était alors directement dormir. Heureusement, le lendemain était un dimanche. Et elle n’avait pas de cours ce jour la. Elle se réveilla vers une heure de l’après midi. Elle s’étira comme un chat avant de s’habillé. Elle ne connaissait rien de cet endroit. Elle ouvrit les rideaux de la chambre. Les autres filles de son dortoir étaient revenues après elle de la fête et étaient déjà repartie. C’est dommage, elle aurait bien aimé les rencontrer. Heureusement, elles avaient eu la douce attention de laisser les rideaux fermés et de ne pas la réveiller. Qu’allait-elle bien pouvoir faire aujourd’hui ? Alzea réfléchit un moment. Elle ne savait pas ce qu’il y avait à faire ici. Soudain, la jeune fille eu un éclaire de génie. Si elle ne connaissait pas l’endroit, il n’y avait qu’une seule chose à faire. Et c’était évidemment de l’exploration. Elle essayera d’en savoir plus sur elle et sur les mystères de cet endroit plus tard. Et puis comment chercher quelque chose si on ne connait même pas la disposition des lieux. Elle sortit donc du dortoir. Alzea l’exploratrice est en route. Arrivée à l’extérieure, plusieurs chemin s’offrait à elle. Alors, elle en choisit un haut hasard. Celui de gauche lui paraissait bien. C’est donc par là qu’elle commencerait la vite pas guidée de Terrae. Elle marcha droit devant en chantonnant. Maintenant qu’on l’avait amenée ici, le master lui avait dit qu’elle était chez elle. Et elle était si contente d’avoir un chez soi. Surtout comme si elle n’en avait jamais su. Elle croisa plusieurs bâtiments sur son chemin. Mais il faisait si beau, elle n’allait quand même pas s’enfermer avec un soleil aussi radieux. Il n’y avait même pas un nuage pour faire croire à une possible averse. Alzea chercha donc un endroit à l’extérieure. Elle découvrit un magnifique endroit. C’était un petit parc tout mignon. Il n’était pas très grand. Mais il avait beaucoup de charme. Elle décida d’y aller. Il y avait déjà pas mal de monde. C’était normale vu le temps splendide. Elle pénétra dans le parc. Il y avait pas mal d’arbre. L’hiver commençait à approcher. C’était évident, on venait de dépasser la période d’Halloween. Pourtant, il ne faisait pas froid. Alzea s’installa sur un banc au soleil. Elle regarda les arbres. Ils étaient de couleurs rouge et orangé avec quelques nuances de bruns. Une parties des feuilles étaient déjà tombées et tapissait maintenant le sol. La jeune fille se plongea dans l’observation des feuilles qui tombaient et des derniers oiseaux migrateurs qui se préparaient à entamer leur long et périlleux voyage vers les pays chauds.
#   Mar 8 Nov 2011 - 21:16
avatar
Invité

On avait beau dire quoi que ce soit sur moi, j’étais une étudiante des plus banales et je vais vous le prouver ici même ! Simple, quelle est la vie d’une étudiante de Terrae ? Dès que le réveil sonne, on se lève. On s’apprête pour les cours, une bonne douche, un peu de maquillage et on enfile son uniforme. Finalement, une fois que tout est fait et soigné pour son retour dans sa chambre, ce qui veut dire : avoir fait le lit et ranger les quelques petites choses traînant sur le sol, on pouvait y aller, oui, on pouvait enfin partir pour les cours.

Parlons à présent des cours, avec un peu de chance, vous n’arriveriez pas en retard, ce qui vous servira si vous ne voulez pas avoir de retenues. Une fois bien assise sur sa chaise, écoutez le professeur, même si c’est un abruti ne connaissant pas son cours et vous crachant dessus, continuez à sourire ! Oui, il est simple d’être une bonne élève à Terrae !

Une fois la journée finie, retournez dans votre chambre et faites vos devoirs ! Continuer à étudier en dehors des classes est utile pour acquérir un savoir et une compétence qu’un jour, quelqu’un remarquera ! Couchez vous tôt et refaites la même chose le lendemain.

Non … Sérieusement … Je ne faisais jamais ça, et j’allais le prouver une fois de plus aujourd’hui. Mon premier cours était … qu'est-ce que c'était déjà ? Qu’importe, j’avais bien mieux à faire. L’uniforme de Terrae sur moi montrant mes trois étoiles, je me dirigeais d’un pas lent vers le parc.

Rien de bien extraordinaire n’est-ce pas ? C’était le cas. Je ne faisais rien à part marcher et penser à diverses choses … catholiques ou non, cela ne vous regarde pas.

Continuant donc ma marche, je m’arrêtais soudainement en sentant quelque chose d’étrangement mou sous ma chaussure … Ara ? Un miaulement plus qu’inhumain se fit retentir dans tout le parc. Regardant la créature d’un air faussement désolée, je déplaçais mon pied avant que le chat ne se décide à l’attaquer. D’un regard noir et perçant, la pauvre bête s’en alla dans un autre miaulement que j’aurais pu dire « fâché ».

- Ara …

Regardant autour de moi afin de savoir si quelqu’un avait assisté à cette scène des plus … étrange, je croisai le regard d’une fille se trouvant assise sur un banc. C’était bien ma veine …

- Ohayo … Ne t’inquiètes pas, il n’est pas dans mes habitudes de marcher sur les chats …

Pardon ? Puis-je seulement savoir pourquoi je m’excuse devant une inconnue pour un incident … qui n’était en rien ma faute ?! Soit, me penchant respectueusement, je m’approchais de celle-ci en tendant ma main dans sa direction pour qu’elle la serre.

- Shizuru Fujino, et toi ?
#   Mer 9 Nov 2011 - 19:04

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Alzea regardait le ciel et les arbres qui décoraient le parc de leurs couleurs automnales. Le spectacle que procuraient les oiseaux était magnifique. La jeune fille était comme envoutée. Elle adorait les oiseaux. Et ils lui offraient un adorable spectacle. Certains ce battaient entre eux. Ils voulaient surement décidé qui serait le plus fort. Ils allaient entamer un long voyage. Il leur fallait un bon chef pour les guider vers le soleil et la chaleur qu’ils adoraient. D’autres jouaient entre eux. Comment les reconnait-on ? C’est simple. Il s sont beaucoup moins agressif. Alzea ne pu s’empêchée d’être triste pour eux. C’était peu être la dernière fois qu’ils se voyaient. Certains ne reviennent jamais de leur migration. Ou alors, le groupe déménage. Laissant ceux qui restent loin derrière. Au sol, des pigeons mangeaient des graines qu’avait lancées une vieille dame. Mais cette dernière était déjà partie. Enfin le plus impressionnant restait les oiseaux en vol. Majestueux, ils marquaient des V dans le ciel bleu. C’était surement un échauffement avoir de parcourir des millions de kilomètres. Alzea était impressionnées. Ils étaient tellement bien organisés. Soudain un cri la tira de sa contemplation. C’était un cri de souffrance terrible qui avait traversé le parc. Avec un cri presque inhumain, Alzea ne pu s’empêcher de regarder dans la direction du cri. Elle découvrit une fille avec un chat. Le félin lui attaqua le pied avant de repartir d’un miaulement fâché. Pour apaiser sa colère, le chat fonça sur les pigeons. Les oiseaux s’envolèrent dans le ciel. Alzea reporta son regard vers la fille. Elle s’était approchée du banc où Alzea était installée.

- Ohayo … Ne t’inquiètes pas, il n’est pas dans mes habitudes de marcher sur les chats …

La jeune fille s’excusa. Elle avoua qu’elle ne l’avait pas fait exprès. Ce qui paraissait évident. Cela ne pouvait être qu’un accident. Il fallait vraiment être sans cœur pour marcher de plein gré sur un pauvre chat sans défense. La jeune fille se pencha respectueusement. Puis s’approcha d’Alzea.

Shizuru Fujino, et toi ?

Alzea Lapis. Enchantée de te rencontrée Shizuru.

Shizuru était très belle. Elle était très élégante avec ses cheveux marron. Même si ses yeux rouges n’étaient pas des plus rassurants. Son nom lui allait bien. Mais Alzea avait un drôle d’impression. Le nom de cette fille lui rappelait quelque chose. Pourtant ce n’est pas comme si elle avait beaucoup de souvenirs. Elle réfléchit un instant. Shizuru…Shizuru…Où avait-elle bien pu entendre ce nom. Soudain elle eu une révélation.

Aaaah . Shizuru. Tu ne serais pas l’amie d’Anna par hasard ?

Bon le petit cri de surprise n’était pas obligatoire. Mais il était sortit tout seul. Si c’était vraiment là même que celle dont Anna, elle avait vraiment eu de la chance. Pouvoir la rencontrer si rapidement. Elle en avait entendu beaucoup de bien. Mais si ce n’était pas elle ? Soudain, elle se sentit gênée.

Ah euh désolée d’avoir crié.

Au moins, elle s’était excusée pour ça. Shizuru avait du la trouver bizarre. Aah. Pour une première impression c’était raté. Et si en plus ce n’était pas la même Shizuru. Enfin, il était trop tard pour reculer. Elle avait déjà posé la question.
#   Mer 9 Nov 2011 - 21:11
avatar
Invité

- Alzea Lapis. Enchantée de te rencontrée Shizuru.

Un drôle de nom … Elle ne devait pas être japonaise, et c’est sans doute pour cela que je continuais à sourire en l’entendant prononcé mon prénom sans le moindre scrupule ainsi que sans suffixe. Shizuru ! Gentillesse est ta nouvelle devise à présent !

- Aaaah. Shizuru. Tu ne serais pas l’amie d’Anna par hasard ?

Elle venait de crier, ou plutôt de hurler pour je ne sais quelle raison. La suite de sa question me laissait une fois de plus perplexe … Anna ? Mais qui était Anna ? La regardant de travers, oui, je veux bien être gentille, mais qu’on ne me coltine pas je ne sais pas tout qui, qui je ne sais pas comment … Vous n’avez pas compris ? Devrais-je le reformuler d’une manière plus poétique je trouvais cette demoiselle … Alzea … étrangement … étrange ?

- Ah euh désolée d’avoir crié.

Soit, elle venait tout de même de s’excuser pour son … cri. Laissant un temps de silence entre nous, je me demandais qui pouvait bien être cette Anna … Je rencontrais tellement de monde ces temps-ci que j’en perdais les pédales jusqu’à oublier certains noms ! Evidemment … il y avait des exceptions, comme cette jeune et sublime June que j’ai rencontré au bal d’halloween et cette jeune fille avec qui j’ai mangé des sushis et l’autre qui … Ara ? Sushis ? Anna ! Oui, je voyais à présent ! Elle s’appelait Anna …

- Oui, je suis bien une de ses connaissances, pourquoi cette question ? Aurait-elle parlé de moi, Alzea-San ?
#   Jeu 10 Nov 2011 - 19:07

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Un blanc insoutenable s’installa juste après qu’Alzea s’était excusée. Aaah, elle le savait. Elle s’était trompée de personne. Faire une gourde pareille dès son premier jour complet à Terae. Décidément, ça commençait fort. Elle n’aurait êu être pas du poser cette question. Elle en était certaine maintenant. Surtout que le silence qui avait suivit sa question commença à devenir lourde pour la jeune fille. Et enfin, Shizuru répondit calmement. Pas du tout perturbée par la réaction d’Alzea. Peu être ne l’avait-elle pas trouvé si bizarre que ça. Ou du moins, elle ne le montrait pas du tout.

Oui, je suis bien une de ses connaissances, pourquoi cette question ? Aurait-elle parlé de moi, Alzea-San ?

Ouf, elle ne s’était pas trompée de personne finalement. Cette annonce soulagea la jeune fille. Au moins sa première journée complète n’aura peu être pas été si catastrophique que ça. Anna lui avait bien parlé de la Shizuru qui se tenait en face d’elle. Evidement, la question d’Alzea lui avait paru étrange. C’est pourquoi, elle lui demanda si Anna lui avait parlé d’elle. Evidemment que oui. Sinon, Alzea n’aurait pas été si surprise de la rencontrée. Par contre quelque chose dans la réponse de Shizuru l’intriguait. Pourquoi avait-elle ajouté un « san » derrière son prénom. Peu être était-ce une coutume de Terrae. Il faudrait qu’elle demande. Si ça ce trouve, elle avait bien fait une erreur. Mais ce n’était pas à cause que Shizuru n’était pas celle qu’elle croyait. Elle avait confirmé elle-même qu’Alzea ne s’était pas trompée. Mais si ce « san » était important, elle avait été impolie envers son interlocutrice. Elle devait savoir. Comme ça, si elle avait fait une faute, elle ne se tromperait plus. Puisqu’elle serait mise au courant. Mais avant de poser sa question, Alzea lui répondu avec un sourire.

Oui. J’ai rencontrée Anna au bal d’halloween. Et elle m’a dit beaucoup de bien sur toi. Si j’en crois ce qu’elle m’a dit, tu es une personne formidable.

Non, elle n’exagérait pas en disant ça. Anna avait utilisé d’autres mots et expressions évidements. Mais dans l’ensemble, c’était vraiment ce qui était ressortit de sa conversation avec elle lors de la fête d’Halloween. Enfin, elle l’avait exprimé avec beaucoup moins de passion et d’énergie que cette dernière. Alzea venait à peine de rencontrée Shizuru. Elle devait encore se faire sa propre opinion de cette fille. Enfin, elle posa sa question.

Mais je me demandais. Pourquoi as-tu dit un « san » derrière mon prénom ? C’est une coutume de Terrae ?
#   Jeu 10 Nov 2011 - 19:44
avatar
Invité

- Oui. J’ai rencontrée Anna au bal d’Halloween. Et elle m’a dit beaucoup de bien sur toi. Si j’en crois ce qu’elle m’a dit, tu es une personne formidable.

Une personne formidable avait-elle dit de moi ? Ara, je ne pouvais qu’en être flattée. Lui adressant un sourire, je me disais en même temps que cela faisait un petit bout de temps que je n’avais pas rencontré cette dernière. Allait-elle bien ? Etait-elle passée initiée ? Comment se passait sa vie à Terrae à présent ? Je pouvais déjà en conclure qu’elle avait fait quelques rencontres, et je ne pouvais que me réjouir que elle se fasse des amies.

- Mais je me demandais. Pourquoi as-tu dit un « San » derrière mon prénom ? C’est une coutume de Terrae ?

Oui, elle n’était donc pas japonaise et sa question me fit étirer les lèvres. Prenant place sur le banc à côté d’elle, je croisais les jambes avant de poser mon regard sur la jeune fille à côté de moi et de lui répondre à sa dernière question :

- Ce n’est pas une coutume de Terrae, mais ici, au Japon nous utilisons des suffixes derrières les prénoms et les noms de famille. Les suffixes sont une marque de politesse envers la personne avec qui nous conversons ou encore de qui nous parlons. Par exemple, « San » est utilisé quand nous parlons avec une personne que nous ne connaissons pas forcément, lors d’une première rencontre par exemple. « Chan » est utilisé lorsque nous parlons avec une amie, et « Kun » si celui-ci est un garçon. Cependant, pour marquer le respect envers un ainé ou une personne hautement gradée, on utilise « Sama » que ce soit une fille ou un garçon. « Senpai » est aussi utilisé pour une personne plus vieille que toi, mais celui-ci est plus souvent utilisé quand tu parles d’une personne dans une classe plus élevée que la tienne. « Sensei » signifie « Professeur », on le met souvent derrière les noms de nos enseignants ou de ceux qui nous enseignent.

Cela était compréhensible ? Je l’espérais du moins … Je n’avais pas cité tous les suffixes existant également, seulement les plus utilisés et, ils lui seront satisfaisant. Il ne fallait pas spécialement en savoir plus et si c’était le cas, elle pouvait toujours aller voir ce qu’il en était sur Internet, n’est-ce pas ?

- Pour ce qui est d’une personne formidable … Je suis flattée, je ne m’attendais pas à ce qu’elle dise autant d’éloges sur ma personnalité.

Lui adressant un petit sourire, j’attendais une réaction de sa part, que je savais proche.
#   Dim 13 Nov 2011 - 12:45

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Alzea ouvrit grand ces oreilles. Shizuru allait peu être lui donner une information capitale. Elle était littéralement suspendue aux lèvres de la jeune fille. Elle avait hâte d’apprendre de nouvelles choses. Et par la même occasion en apprendre plus sur une des personnes qu’Anna aimait tant. Shizuru fit un petit sourire et s’installa à côté d’elle. Puis elle croisa ses jambes dans un geste élégant avant de la regarder et de lui répondre.

Ce n’est pas une coutume de Terrae, mais ici, au Japon nous utilisons des suffixes derrières les prénoms et les noms de famille. Les suffixes sont une marque de politesse envers la personne avec qui nous conversons ou encore de qui nous parlons. Par exemple, « San » est utilisé quand nous parlons avec une personne que nous ne connaissons pas forcément, lors d’une première rencontre par exemple. « Chan » est utilisé lorsque nous parlons avec une amie, et « Kun » si celui-ci est un garçon. Cependant, pour marquer le respect envers un ainé ou une personne hautement gradée, on utilise « Sama » que ce soit une fille ou un garçon. « Senpai » est aussi utilisé pour une personne plus vieille que toi, mais celui-ci est plus souvent utilisé quand tu parles d’une personne dans une classe plus élevée que la tienne. « Sensei » signifie « Professeur », on le met souvent derrière les noms de nos enseignants ou de ceux qui nous enseignent.

Ouah. La elle était servit. Pour une réponse, Shizuru n’avait pas oublié de détaillé. Même si c’était compliqué, Alzea écouta tout jusqu’au bout. C’était toujours pratique à savoir. Et il y avait pleins d’informations intéressantes. D’abord, tout le monde ne parlait pas de cette manière à Terrae. Par conséquence, Alzea devra faire attention à qui vient d’où. Sinon elle risque des les blesser dans leurs cultures et traditions. Cela ne va pas du tout. Elle devra s’adapter. C’était à elle de le faire. Puisqu’elle ne savait pas d’où elle venait. Ensuite autre information importante, Terrae était apparemment au Japon. C’était déjà bien à savoir pour se situer dans le monde. Mais il n’y avait rien à dire. Tous ces suffixes c’était compliqué. Donc si elle avait tout suivit, elle doit mettre san après le prénom de Shizuru. Et si elle parle à Shizuru d’Anna, elle doit utiliser chan. Si c’est un ami et un garçon elle devra utiliser kun. Sauf s’ils sont plus âgés qu’elle alors c’est senpai qu’elle devra ajouter. Par contre peu importe l’âge, si la personne dont elle parle est plus gradée qu’elle, c’est un sama. C’était vraiment beaucoup d’informations en même temps. Alzea espérait ne pas se tromper. Mais elle a eu déjà suffisamment d’information pour l’instant. Et elle remercia Shirizu. Cette dernière continua à parler.

Pour ce qui est d’une personne formidable … Je suis flattée, je ne m’attendais pas à ce qu’elle dise autant d’éloges sur ma personnalité.

Puis elle lui sourit. Cela lui allait bien de sourire. Mais apparemment, elle n’avait pas une haute opinion d’elle-même. Elle ne pensait peu être pas qu’on puisse penser ça d’elle. Mais elle était gentille pourtant. Et elle le lui confirma.

Si je t’assure. Tu l’as beaucoup impressionnée avec la démonstration de magies. Elle me l’a expliquée. En plus tu es gentille. Elle m’a aussi dit que tu écrivais des mangas. Est-ce que je pourrais en lire un, un jour Shizuru. Elle hésita une seconde. –san ?

Elle regarda Shizuru d’un air interrogatif. Elle voulait savoir si elle ne s’était pas trompée dans ce qu’elle venait d’apprendre.
#   Dim 13 Nov 2011 - 16:01
avatar
Invité

Si je t’assure. Tu l’as beaucoup impressionnée avec la démonstration de magies. Elle me l’a expliquée. En plus tu es gentille. Elle m’a aussi dit que tu écrivais des mangas. Est-ce que je pourrais en lire un, un jour Shizuru–San ?

Une démonstration de magies avait-elle dit ? Voilà une drôle d’appellation pour ce que je faisais, souriant à ses dires, je remarquais qu’elle avait fait un effort également pour le suffixe derrière mon prénom, chose que je la remerciai d’un sourire.

- Tu as compris comment utiliser les suffixes, pour te remercier, je vais à mon tour te faire une démonstration de mon pouvoir.

Me levant du banc, je me plaçais devant elle pour tendre mes mains vers le ciel et de créer dans chacune d’entre elles, deux flammes identiques. Faisant grossir celles-ci en moins d’une seconde, je me concentrais sur mon pouvoir pour lui donner une certaine forme. Aplatissant mes mains l’une contre les autres en faisant croire que mon feu avait disparu, deux petites ailes sortaient de mes mains avant que je ne les rouvre pour présenter à la jeune fille devant moi ma création.

Un petit oiseau se frottant les plumes s’était retrouvé dans mes mains. Aussi mignon qu’il pouvait être, les flammes le consistant n’en était pas tendre, laissant celui-ci s’envoler dans les airs, il disparu en fumée en touchant de ses plumes le ciel.

- J’ai appris ce petit tour grâce à notre directrice, Hideko-Sama.

Oui, un tour que j’avais créé devant elle, au contraire de cet oiseau quelconque, je lui avait offert un petit poussin … mignon et fragile.
#   Dim 13 Nov 2011 - 18:45

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Son effort avait payé. Alzea avait correctement utilisé les suffixes. Et en récompense, Shizuru lui avait décroché un sourire.

Tu as compris comment utiliser les suffixes, pour te remercier, je vais à mon tour te faire une démonstration de mon pouvoir.

Hein ? Quoi ? Une démonstration ? Pourquoi ? Elle n’en avait pas demandé. Tout ce qu’elle voulait, c’était voir éventuellement un de ses mangas. En plus elle avait juste donné l’avis d’Anna. Pas le siens. Elle aurait voulu lui dire de ne pas le faire. Elle aurait aimé lui dire de tout arrêter. Mais trop tard. Shizuru s’était déjà levée. Et face à la jeune fille, elle avait levé les mains vers le ciel. La curiosité d’Alzea poussa la jeune fille à observer les mains tendues vers les nuages. Peu être qu’elle n’allait pas faire apparaitre du feu comme Anna l’avait dit ? Peu être pouvait-elle utiliser plusieurs éléments ? Alzea l’espérait. Elle priait en silence pour que ce soit le cas. Mais il était de toute façon trop tard pour arrêter Shizuru. La concentration pouvait se voir facilement dans les eu de la jeune fille. C’est alors que deux flammes apparurent dans ses mains. Alzea ne les remarqua pas tout de suite. Elle était trop base pour voir l’intérieure des deux mains. Mais soudain, elles étaient énormes. Alzea ne put s’empêcher de pousser un cri de terreur. Et elle détourna les yeux. Cette partie de la démonstration ne dura qu’une seconde. Alzea entendit les mains de Shizuru se refermées. Elle osa un regard. Elle fut soudain soulagée que les flammes avaient disparurent. Shirizu avait peu être entendu son cri et avait arrêté sa démonstration exprès. Ou alors elle était tout simplement finie. Mais pas du tout. La démonstration reprit de plus belle. De ses mains fermées, Shizuru fit apparaitre des ailes. Et directement après, un oiseau, plus précisément un poussin se trouva dans les mais de la magiciennes. Il aurait pu être adorable. Alzea en serait certainement tombée amoureuse. Car il était adorable et elle adorait les oiseaux. C’était surement, l’admiration devant ce magnifique volatile qu’avait voulu trouver Shizuru dans le regard de sa spectatrice. Et elle l’aurait eu s’il n’y avait pas eu ces flammes qui formaient la silhouette fragile. Le regard d’Alzea était terrorisé. Et cette fois, le cri qu’elle poussa était deux fois plus fort que le premier. Face à ce ci, son premier n’était rien. C’était un cri de peur incontrôlable. En plus l’oiseau de flammes état si proche d’elle. Alzea n’avait qu’une envie fur loin. Mais elle ne pouvait pas se lever, les flammes étaient trop proches. Alors, elle glissa vers la fin du banc. Instinctivement, elle recouvrit son épaule droite avec sa main gauche. Finalement, elle arriva au bout du banc. Mais elle n’avait pas détaché les yeux de l’animal. Du coup, elle ne vit pas le banc se finir et retomba par terre. Pendant son déplacement Shizuru avait dit quelque chose. La jeune fille avait entendu sa voix. Mais elle n’avait pas comprit ce qu’elle avait dit. Maintenant, elle était toujours sur le sol à coté du banc. Elle n’arrivait pas à se calmer. Pourtant, dans le ciel, l’oiseau de feu s’était volatilisé. Alzea resta là, sans se relever. Elle tenait toujours son bras, le regard apeuré par ce qu’elle venait de voir. Elle ne disait rien.
#   Dim 13 Nov 2011 - 19:53
avatar
Invité

Elle … elle avait hurlé en voyant ma création, elle s’était retrouvée sur le sol sans que je ne comprenne quoi que ce soit. Frottant mes mains par habitude après avoir jouer de mon feu, je m’étais approchée de la jeune fille et m’étais accroupie à sa hauteur avant de lui demander d’une voix peu rassurée :

- Alzea-San ? Que se passe-t-il ?

Elle avait eu peur … de mon feu ? Avait-elle une phobie pour celui-ci ? Si c’était le cas, je m’étais bien trompée en voulant lui montrer ce que je savais faire, je m’étais tellement trompée que je me retrouvais avec une enfant apeurée devant moi … Mon Dieu Shizuru, réfléchis plus avant de faire une démonstration à qui que ce soit !

- Ne t’inquiètes pas, je ne referai plus cela … Désolée de t’avoir fait peur, Alzea-San.

Je lui adressais un petit sourire désolé avant de me redresser et de lui tendre une main que je pouvais dire amicale.

- Aurais-tu peur … des flammes ?
#   Lun 14 Nov 2011 - 19:06

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Alzea ne bougeait pas d’un millimètre. Le regard perdu dans le vide, toujours hanté par la vision de l’oiseau de feu. Soudain, Shizuru s’approcha. Puis elle s’accroupit pour être à la hauteur d’Alzea. La jeune fille eu d’abords un mouvement de recule. Mais elle ne partit pas. Shizuru avait l’air inquiete.

Alzea-San ? Que se passe-t-il ?

Même la voix de son interlocutrice était peu rassurée. Pourtant, elle paraissait une fille sur d’elle et forte. Elle était vraiment gentille de s’inquiété pour elle. Mais après qu’elle ai vue sa démonstration, Alzea en avait un peu peur. Aussi gentille soit-elle, Shizuru pouvait à tout moment faire apparaitre d’horribles et terrifiantes flammes. La manipulatrice de flammes lui avait posé des questions. Pourtant, la jeune fille n’eu pas la force de lui répondre. Alors, peu être l’avait-elle compris, en tout cas Shizuru reprit la parole :

Ne t’inquiètes pas, je ne referai plus cela … Désolée de t’avoir fait peur, Alzea-San.

Elle paraissait vraiment désolée. Même le sourire qu’elle adressa à Alzea lui demandait pardon. Mais…Mais le fait qu’elle avait vraiment eu très peur ne changeait rien. Bon Shizuru ne savait pas qu’elle avait une peur bleu de cet élément. C’était à sa décharge. Elle a même dit qu’elle ne le referait plus. Shizuru se releva doucement, sans geste brusque. Puis elle lui tendit sa main pour aider Alzea à se relever. Elle approcha doucement sa main de celle qu’on lui tendait. Mais elle l’arrêta juste avant de la prendre. Elle hésita un moment. Après tout c’était de cette main qu’avait surgit son pire cauchemar. Elle resta quelques secondes comme ça. Finalement Alzea la saisit et se releva avec l’aide de Shizuru. Elle avait dit qu’elle ne recommencerait plus. En plus, Anna était son amie et lui faisait entièrement confiance. Alors, Alzea décida d’en faire autant et de croire en les paroles de Shizuru.

Aurais-tu peur … des flammes ?

Non sans blague, Shizuru ne l’avait pas remarquée ? Alors qu’elle venait à l’instant d’aidé une fille terrorisée par sa démonstration à se calmer un peu et à se relever. Alzea aurait voulu lui confirmer avec énergie. Pour bien lui faire comprendre qu’elle avait eu vraiment très peur. Mais, elle ne s’était pas encore remise de ses émotions. Mais elle répondit quand même, un peu hésitant.

O..Oui.

Elle accompagna sa réponse par un petit hochement de tête.
#   Lun 14 Nov 2011 - 19:15
avatar
Invité

O..Oui.

Et bien voilà qui était fait ! Je venais de faire peur à la petite avec mes flammes et celle-ci ressemblait à un petit caneton apeuré essayant en vain de se réfugier dans les plumes de sa mère ! Mon Dieu Shizuru … Un jour tu tueras tout le monde par ta « magie » !

Voulant détourner l’attention de la jeune fille et lui faire oublier les flammes qu’elle avait vue précédemment, je me décidais à regarder autour de moi pour voir si je ne pouvais pas faire quelque chose. Voyant des écureuils dans un arbre non loin d’où nous, nous trouvions, je me décidais d’utiliser mon don de marionnettiste pour que ceux-ci s’approchent de nous.

Mais je devais faire attention, si Alzea comprenait que en plus de créer du feu, je pouvais contrôler les gens, elle ferait une crise cardiaque, c’est pour cela qu’à la place, je venais de m’agenouiller avant de dire :

- Venez à moi, mignonnes petites …

Non, pas Bestioles. Concentrée comme pas possible en ne laissant rien paraitre, les petits … Machins se décidèrent enfin de venir à notre rencontre, en prenant un dans ma main, à une distance que je pouvais dire « correcte » d’Alzea si elle jamais elle aurait eu peur de ça, je demandais à celle-ci :

- Tu n’as peur des écureuils n’est-ce pas ?

De un, pourvu que ce ne soit pas le cas, et de deux, qu’elle ne me prenne pas pour Blanche Neige maintenant !
#   Lun 14 Nov 2011 - 21:58

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Alzea n’était quand même pas tout à fait confiante. Même si Shizuru avec beaucoup de qualité, Alzea ne pouvait pas s’empêcher de se rappeler le petit oiseau de feu. La jeune fille ne regardait pas vraiment autour d’elle. Mais soudain, Shizuru s’abaissa et tendit sa main vers un arbre à quelques pas du duo.

Venez à moi, mignonnes petites …

Mignonnes petites…Quoi ? La jeune fille laissa sa phrase en suspension. Curieuse, Alzea regarda Shizuru faire. Que voulait-elle faire. Et là, un petit écureuil s’avança timidement vers elles. Et pour une raison inconnue, le petit animal monta dans la main de Shizuru. C’était très impressionnant. Elle était très douée avec les animaux. D’habitude, les écureuils sont très craintifs envers les humains. Mais celui-ci était venu spontanément. Alors à moins qu’elle l’ait dressé. Ce qui en soit est déjà impressionnant. Les animaux l’adoraient. C’était un fait qu’elle venait de montrer à l’instant sous le regard admiratif d’Alzea. Puis, Shizuru se releva, le petit mammifère dans sa main. C’était la première fois qu’elle avait l’occasion de voir un écureuil d’aussi près. C’était trop mignon. Par sécurité, la magicienne n’avait pas approché l’animal trop près d’elle. Et elle s’assura de ne plus faire la même chose que tout à l’heure. La preuve, elle posa même la question.

Tu n’as peur des écureuils n’est-ce pas ?

Alzea n’avait pas peur du tout. Elle adorait les animaux. Sauf s’ils sont crée avec des flammes comme tout à l’heure évidemment. Alzea s’approcha elle-même. Sa peur s’était mystérieusement volatilisée. Un grand sourire et un regard admiratif avait balayé sa mine terrorisée.

Non pas du tout. En plus il est adorable.

Elle le regarda un moment. Fragile, il tenait dans le creux de la main de Shizuru. Il avait un beau pelage. Il avait l’air vraiment doux en plus. Elle l’aurait bien caressé. Mais Alzea ne le fit pas. Ce serait dommage qu’il parte. Shizuru avait du avoir beaucoup de mal à le faire venir. Le petit écureuil se frotta les pattes. Il avait l’air de se faire beau. Toujours en admirant l’animal, Alzea déclara.

Tu as beaucoup de chance. Les animaux on l’air de t’adorer. C’est la première fois que je vois un écureuil venir de cette façon. Généralement, ils partent en courant lorsqu’un humain les approche de trop près.
#   Lun 14 Nov 2011 - 22:15
avatar
Invité

- Tu as beaucoup de chance. Les animaux on l’air de t’adorer. C’est la première fois que je vois un écureuil venir de cette façon. Généralement, ils partent en courant lorsqu’un humain les approche de trop près.

Si seulement elle savait à quel point je détestais les animaux, que j’avais horreur de ceux-ci et qu’en tenant cette bestiole la seule envie que j’avais eu au moment précis que celui-ci avait touché ma main, n’était autre que de le flamber pour faire un écureuil cuit, je suis sur qu’elle ne réagirait pas de la même façon la petite Alzea.

Sadique ? Juste un peu, mais quoi qu’il en soit, elle avait l’air d’apprécier les animaux également. Elle s’en était approchée sans pour autant le caresser.

- Ce sont des bêtes fragiles, c’est pour cela qu’ils sont craintifs.

Déposant l’animal sur le sol, je le laissais partir en le libérant de mon contrôle. Un animal était si facile à manipuler comparer à un humain … Quoi que, certains humains étaient facilement contrôlables aussi … Exemples ? Non, je ne pouvais pas faire cela à cette jeune fille, soit.

- Sinon, peux-tu me dire ce que tu fais là ? Je ne t’ai pas posé la question la tantôt, mais tu es une élève de Terrae n’est-ce pas ? Pourquoi n’es-tu pas en cours ?
#   Mar 15 Nov 2011 - 7:55

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Ce sont des bêtes fragiles, c’est pour cela qu’ils sont craintifs

Oui c’est vrai. Shizuru avait entièrement raison. C’est parce qu’elles sont si fragiles qu’elles n’approchent pas si facilement les personnes. Mais Alzea trouvait cette fragilité attendrissante. Doucement, Shizuru reposa délicatement l’écureuil sur le sol. L’animal repartit directement dans son arbre. Bien sur, Alzea était triste de ne plus pouvoir l’approcher de si près. Elle n’était pas autant aimée des écureuils que Shizuru. Mais cela ne faisait rien. La jeune fille aimait beaucoup les voir libre. Ils étaient beaucoup animés. Comme si les tenir proche de nous l’imitait leurs mouvements.

Sinon, peux-tu me dire ce que tu fais là ? Je ne t’ai pas posé la question la tantôt, mais tu es une élève de Terrae n’est-ce pas ? Pourquoi n’es-tu pas en cours ?

C’était si bizarre qu’elle soit ici ? Pourtant, on ne lui avait pas parlé d’un cours ou quoi que ce soit aujourd’hui. Pu être que tout le monde avait cours alors. Mais on lui avait pourtant dit qu’elle pourrait s’installé aujourd’hui. Surement parce qu’elle était arrivée hier soir. Et avec la fête d’Halloween, pas moyen de s’installer correctement. De plus en y réfléchissant, elle n’avait pas encore de classe.

Bien sur. Je n’ai pas encore été intégrée dans une clase. Je ne suis ici que depuis hier soir. Et je suis arrivée dans ce parc car j’ai voulu explorer les lieux. Mais je ne savis pas qu'il y avait cours un dimanche.

Mais une question subsistait encore. Bien sur, si Alzea était ici au lieu d’être en cours, elle avait tord. Mais comme personne ne l’avait prévenue, ce n’était pas vraiment sa faute. Si ? Mais même si elle aurait du être en cours, c’était aussi le cas pour Shizuru. Surtout que contrairement à Alzea, son interlocutrice portait fièrement l’uniforme de Terrae. Alzea devait encore aller chercher le sien. Bizarre. La jeune fille décida donc de retourner la question.

Et toi ? Que fais tu dans le parc ?
#   
Contenu sponsorisé

 

Rencontre avec la fameuse Shizuru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Parc.
Aller à la page : 1, 2  Suivant