Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Rencontre avec la fameuse Shizuru
#   Mar 15 Nov 2011 - 20:13
avatar
Invité

- Bien sur. Je n’ai pas encore été intégrée dans une clase. Je ne suis ici que depuis hier soir. Et je suis arrivée dans ce parc car j’ai voulu explorer les lieux. Mais je ne savais pas qu'il y avait cours un dimanche.

Oui, si elle n’était là que depuis hier soir, il était vrai que cela serait étrange qu’elle suive les cours directement. De plus, elle n’avait toujours pas d’uniforme à ce que je pouvais voir, mais ce qui m’interpella le plus c’est qu’elle disait qu’on était Dimanche … Bien que je ne sois pas douée pour me situer en temps, je savais tout de même que nous étions au plein milieu de la semaine donc, Mercredi.

- Et toi ? Que fais tu dans le parc ?

Ahah … J’aurai du me taire avant de lui poser la question. Bien que je sois une étoile et que j’ai tous mes diplômes, il fallait que je continue les cours de Terrae, non pas ceux de langues ou de mathématiques, mais bien ceux sur la maitrise des pouvoirs …

- Je m’accorde un jour de congé, je retournerai en cours demain ou le jour d’après.

Oui, j’étais une vilaine fille, mais tout le monde s’en doutait non ? Même Hideko le savait, de un, que je ne suivais pas les cours, de deux, je restais dehors après le couvre feu.

- Sinon … D’où viens-tu ? Peut être est-ce à cause du décalage horaire, mais pour moi, nous sommes Mercredi Alzea-San …

Ah ! Autre chose aussi !

- Les novices n’ont pas de classe, du moins je ne crois pas. Tu dois seulement aller en salle de cours et un professeur prendra soin de s’occuper de toi.
#   Mer 16 Nov 2011 - 22:01

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Alors que faisait Shizuru dans ce parc à cette heure de l’après midi. Surtout qu’elle venait de la sermonné parce qu’elle n’était pas en cours. Mais Alzea venait d’arrivé c’était normale. Enfin se n’était pas elle qui se baladait en uniforme en pleine heure de cours.

Je m’accorde un jour de congé, je retournerai en cours demain ou le jour d’après.

Et bien. On peu dire que Terrae ne se soucie pas trop de la présence de ses élèves. Ils pouvaient s’accorder eux même des congés. Sinon, ce qui était le plus probable, c’était que malgré toute la gentillesse qu’avait Shizuru c’était une mauvaise élève. Mais on était dimanche donc tout allait bien. Juste qu’elle croyait qu’elle avait cours. Ou alors on avait cours tous les jours à Terrae ? Mais non. Elle voulait pourvoir faire des sortie avec ses nouvelles amies. Et surtout rencontrer plein d’autre personne. Enfin passons. Shizuru continua de parler.

Sinon … D’où viens-tu ? Peut être est-ce à cause du décalage horaire, mais pour moi, nous sommes Mercredi Alzea-San …

D’où elle venait…Alzea aurait tant voulu pouvoir le lui dire. Mais les hommes en blouses blanches ne lui avaient rien dit. Elle n’avait eu aucun indice sur ses origines depuis son réveille. C’était vraiment dommage de ne pas pouvoir lui donner une réponse correcte. Mais elle ne pouvait pas lui en donner peu importe ce qu’elle dirait. Ce n’était pas sa faute mais celle de ses souvenirs. Dans un sens c’était un peu déprimant. Mais quelque chose l’intrigua. Pourquoi Shizuru affirmait-elle que l’on était mercredi ? Bon c’était possible puisque personne ne lui avait donné de renseignement sur se sujet non plus. Ou elle n’y avait pas fait attention. Les jours passent et se ressemble tellement. Bon au moins maintenant elle était sur du jour. Mercredi…mais c’était quand même bizarre. La fête d’Halloween s’était terminée hier soir. Terrae était un lieu de tortionnaires ? En tout cas c’était son impression. Obliger des personnes à aller en cours après une fête qui en plus s’était terminée très tard le soir. Ou tôt se matin, cela dépend un peu des personnes. Alzea n’eu cependant pas le temps de répondre. Shizuru continua de parler. Elle avait l’air d’avoir oubliée quelque chose d’important.

- Les novices n’ont pas de classe, du moins je ne crois pas. Tu dois seulement aller en salle de cours et un professeur prendra soin de s’occuper de toi.

Au moins maintenant, Alzea savait ce qu’elle devra faire demain. Aujourd’hui, il était évidemment trop tard pour commencer sa première journée de cours. Donc, elle devra simplement trouver la salle de classe. Avant toute chose, la jeune fille répondit à la question de Shizuru. Mais elle était très gênée de l’avouer. Car après tout, son interlocutrice lui avait correctement répondu à toute ses questions.

Je..Je ne sais pas…Désolée.

Puis elle enchaina directement, sur un ton beaucoup plus joyeux.

Tu viens du Japon alors Shizuru-san. Puisque tu utilise des suffixes. Mais cet endroit est quand même bizarre si on est vraiment mercredi. Je ne pensait pas que les dirigeant de Terrae aimait mettre des fêtes comme celle d’hier pour halloween en plein milieu de la semaine. Ca doit être dur pour tous ceux qui on des cours.
#   Mer 7 Déc 2011 - 18:39
avatar
Invité

- Je...Je ne sais pas…Désolée.

Il ne fallait pas s’excuser pour autant, après tout, je ne me souvenais pas vraiment du jour et je dois avouer que j’avais lâcher Mercredi sans vraiment savoir si c’était le cas ou pas. Bah oui, je ne reste pas des heures devant un calendrier pour savoir quel jour nous étions et depuis peu, tous les jours se ressemblaient selon moi, cela devenait presque, barbant.

- Tu viens du Japon alors Shizuru-San. Puisque tu utilises des suffixes. Mais cet endroit est quand même bizarre si on est vraiment mercredi. Je ne pensais pas que les dirigeant de Terrae aimait mettre des fêtes comme celle d’hier pour halloween en plein milieu de la semaine. Ca doit être dur pour tous ceux qui on des cours.

Elle n’avait pas tord, mais Terrae était un endroit étrange en lui même. Et même si des fêtes étaient programmées en pleine semaine, les conséquences n’étaient pas vraiment primordiales dans cet institut. Si un élève était fatigué, qu’il reste dans sa chambre non ? Ce n’était pas les cours les plus important dans cet institut, mais le bien être des étudiants et que leurs vides soient comblés.

- Qu’importe le jour que nous sommes, n’est-ce pas ?

Laissant un court instant le silence se placer entre nous, je me décidais à poursuivre d’un ton calme.

- Ici, ce n’est pas les cours qui sont importants, c’est le bien être des habitants de Terrae. Après tout, nous ne sommes pas ici pour étudier, mais plus pour combler notre vide, Alzea-Chan.

Lui adressant un petit sourire, je l’invitais à me suivre pour que nous marchions ensemble. Prenant une petite allée sous les arbres, je trainais légèrement les pieds.

- Terrae … On pourrait croire que nous ne sommes plus sur Terre tellement le mode de vie et les gens qui nous entourent son différents de dehors. On se croirait dans un nouvel espace, hors du danger, hors de la peur et de la honte ici, un endroit fait pour les âmes peinées. Et une fois que celles-ci sont guéries, on les laisse prendre leurs envoles en changeant leurs vues sur le monde extérieur. Certains deviennent bons en étant à Terrae, d’autres y restent jusqu’à la fin de leurs jours après tout.


HRP : Désolée pour le retard TOT J'avais oublié cet rp ^^"
#   Sam 10 Déc 2011 - 18:26

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Qu’importe le jour que nous sommes, n’est-ce pas ?

C’était bizarre de l’entendre dire ça. Si les jours n’avaient aucune importance, alors pourquoi y en avait-il ? C’était un vrai mystère. Mais si Shizuru disait qu’ils n’avaient pas d’importance, elle avait peu être raison. Surtout qu’Alzea ne comptait pas se disputer sur le nom du jour. Alors qu’en plus, elle n’était même pas sur que l’on était vraiment un dimanche. Donc bon. Un petit silence s’installa. Alzea attendait que Shizuru lui explique le pourquoi du comment.

- Ici, ce n’est pas les cours qui sont importants, c’est le bien être des habitants de Terrae. Après tout, nous ne sommes pas ici pour étudier, mais plus pour combler notre vide, Alzea-Chan.

Un vide…Elle voulait surement parler de ce qu’Alzea avait ressentit le jour de son réveille. Sa mémoire disparue lui manquait. La jeune fille aurait aimé savoir ses origines. Mais alors si Terrae servait à combler le vide, cela signifiait que Shizuru en possédai un, elle aussi. Et même sa chère Anna. C’était un peu triste, alors qu’elle était si gentille. Mais Alzea doutait fortement qu’elles aient, elles aussi, perdu la mémoire. Soudain, Shizuru lui fit un signe pour lui indiquait qu’elle voulait marcher un peu accompagné d’un sourire. Alzea la suivit. Elles prirent une petite allée bordées d’arbres. Alzea regardait autour d’elle ; Il y avait encore des oiseaux c’était amusant. Finalement, la jeune fille qui l’accompagnait brisa directement un petit silence paisible qu’était en train de s’installer.

Terrae … On pourrait croire que nous ne sommes plus sur Terre tellement le mode de vie et les gens qui nous entourent son différents de dehors. On se croirait dans un nouvel espace, hors du danger, hors de la peur et de la honte ici, un endroit fait pour les âmes peinées. Et une fois que celles-ci sont guéries, on les laisse prendre leurs envoles en changeant leurs vues sur le monde extérieur. Certains deviennent bons en étant à Terrae, d’autres y restent jusqu’à la fin de leurs jours après tout.

Un endroit fait pour les âmes peinées créé uniquement pour les apaisé. Complètement diffèrent du reste du monde, hors du temps et de l’espace. Un endroit où lorsque les âmes ont reprit vie sont libre d’aller et venir en toute liberté. Cette définition plaisait beaucoup à Alzea. Surtout que d’après Shizuru, elle pourrait surement rester ici toute sa vie. C’était génial. Elle commençait à adorer cet endroit.

Oui Terrae est un endroit magnifique. Tout le monde y est si gentil. J’ai l’impression de pouvoir naitre à nouveau.

Alzea sourit sur cette phrase. « Naitre à nouveau ». Cette expression était parfaite. Surtout dans son cas. Même si pour Alzea, le « à nouveau » pourrait paraitre superflu. Après tout, elle n’avait aucun passé. Alors, c’était comme si elle n’était qu’une petite fille dans le corps d’une fille de 17 ans. Cela peu paraitre étrange. Mais c’était de cette façon qu’Alzea le ressentait.

Hrp: c'est rien. Heureusement que je te lai rappelé alors. Sinon j'aurais pu attendre encore longtemps...
#   Dim 18 Déc 2011 - 20:16
avatar
Invité

- Oui Terrae est un endroit magnifique. Tout le monde y est si gentil. J’ai l’impression de pouvoir naitre à nouveau.

Naitre à nouveau disait-elle, je dois avouer que moi aussi j’avais ce sentiment en arrivant à Terrae. Cet endroit hors du commun pour des personnes hors du commun aussi sans doute. Soupirant légèrement en mettant mes mains dans mes poches, je regardais le sol à la recherche d’une quelconque distraction.

- Dis moi Alzea, sais-tu pourquoi tu es ici ? Je veux dire quel a été ton vide à toi ?

Je ne savais pas si elle allait me répondre, je ne savais pas si j’aurai du pauser cette question, mais je voulais savoir et même si je devais donner ma raison, je lui dirai. Et j’allais justement le faire en espérant qu’elle réponde à ma question par après.

- Moi si je suis ici, c’est parce que je cherchais quelque chose, une chose que je ne trouvais pas à l’extérieur de ces murs.

C’était cours n’est-ce pas, mais plus de détails étaient-ils vraiment nécessaire ?


HRP: C'est méga court, je me rattraperai au post suivant TOT et une fois de plus, j'oublie ce rp xD
#   Dim 25 Déc 2011 - 19:38

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

- Dis moi Alzea, sais-tu pourquoi tu es ici ? Je veux dire quel a été ton vide à toi ?

Alzea n’avait pas vraiment eu de traumatisme ni vécue de chose horrible au point de ressentir un vide. Peu être en étaient-ils la cause. Mais elle ne se souvenait d’aucun événement qui aurait pu. Sauf peu être provoquer le véritable vide qu’elle ressentait. Ce qui était ici sa mémoire. Elle était vide, plongées dans le néant. La jeune fille supposa que c’était ça son vide. C’est comme ça qu’elle le ressentait. Mais Shizuru n’attendit pas de réponse et continua directement. Elle semblait complètement déprimée. Elle regardait le sol els main dans les poches.

- Moi si je suis ici, c’est parce que je cherchais quelque chose, une chose que je ne trouvais pas à l’extérieur de ces murs.

Elle cherchait quelque chose d’introuvable ailleurs. Cela devait être quelque chose d’extrêmement important et très rare. Mais vu la tête de Shizuru, la jeune fille n’avait pas l’air de l’avoir trouvé. Alzea voulu la réconforté un peu. Alors elle lui sourit avant de lui parler. Elle essaya de trouver les mots justes. Même si elle ne savait pas s’ils fonctionneront.

Je ne sais pas ce que tu cherche Shizuru-san. Mais j’espère vraiment que tu le trouveras.

Puis le moment de lui dire son vide à elle arriva. Elle n’avait pas vraiment envie de tout lui dire. Et même si elle l’aurait voulu, elle n’aurait pas pu. Mais ce n’est pas grave. Après tout, Shizuru lui avait dit le sien. Alors pourquoi pas. En plus, si Anna lui faisait confiance, c’est qu’elle en était digne. Malgré son envie de la réconforter et aussi de lui répondre correctement sans casser l’ambiance, son visage devint plus sombre. Et la voix d’Alzea aussi était plus triste lorsqu’elle avoua.

En fait…Je n’ai pas de passé.

Elle ne voulait pas s’étendre sur le sujet. De toute manière, elle n’en savait pas plus. Et même si cette formulation pourrait paraitre bizarre tant pis. Alors elle décida de changer de sujet.

Tu es à Terrae depuis longtemps ?
#   Lun 2 Jan 2012 - 20:20
avatar
Invité

- Je ne sais pas ce que tu cherches Shizuru-San. Mais j’espère vraiment que tu le trouveras.

Un jour sans doute, j’arriverai à retrouver ce que je cherchais par le passé. Bien que j’avais déjà eu la chance de toucher du bout des doigts cette chose, et à dire vrai, j’étais sur que je retrouverai ce semblant de bonheur, sans doute plus avec Natsuki, mais avec une autre personne, une personne que j’aimerai vraiment cette fois-ci.

- En fait…Je n’ai pas de passé.

Ne pas avoir de passé disait-elle ? Cela voulait-elle dire qu’elle ne voulait pas en parler ? Après tout, son passé ne devait pas être beau pour qu’elle finisse dans cet endroit. Ou alors, elle ne s’en souvenait plus, un peu comme Sora … et en pensant à celui-ci cela faisait déjà un moment que je ne l’avais plus vu. Lui et son lionceau …

- tu es à Terrae depuis longtemps ?

Longtemps … Oui, très longtemps.

- Effectivement, cela fait longtemps que je suis ici. A vrai dire, je ne me souviens pas depuis combien de temps précisément … Le temps passe si vite ici tout en s’écoulant doucement. Peut être que je suis ici depuis des années, ou alors depuis moins d’un mois. Je ne serai pas te répondre précisément à cette question Alzea-Chan.
#   Jeu 5 Jan 2012 - 14:29

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

- Effectivement, cela fait longtemps que je suis ici. A vrai dire, je ne me souviens pas depuis combien de temps précisément … Le temps passe si vite ici tout en s’écoulant doucement. Peut être que je suis ici depuis des années, ou alors depuis moins d’un mois. Je ne serai pas te répondre précisément à cette question Alzea-Chan.

Donc Shizuru habitait ici depuis si longtemps qu’elle ne souvenait plus de la date de son arrivée. En un sens, elle avait beaucoup de chance. Elle avait connu ce merveilleux endroit beaucoup plus vite qu’elle. Même si la jeune fille ne semblait pas être tout à fait guérie. Pour combler un vide, il faut beaucoup de temps non ? Surtout que le sien avait peu être été provoqué par quelque chose de terrible. Mais ne parlons pas de vide. C’était un peu déprimant. Elle vit un banc un peu plus loin. Les deux jeunes filles arrivaient à sa hauteur. Alors Alzea en profita, au cas où Shizuru en aurait mare de marcher. La jeune fille marcha un peu plus vite pour prendre un peu d’avance sur la manipulatrice de flammes. Puis elle fit demi-tour pour lui faire face avec un grand sourire. Elle mit ses mains derrière son dos. Et regarda la jeune fille d’un regard curieux. Son sourire toujours sur le bout des lèvres elle demanda.

Shizuru-san. Peux-tu un peu me parler de cet endroit. Après y avoir passé autant de temps tu dois bien le connaitre non ? S’il te plait. J’aimerais mieux le connaitre.

Intérieurement, elle se demanda ce qu’allait faire Shizuru. Allait-elle s’assoir pour parler. Ou alors préférait-elle continuer à marcher ; Cela était complètement égal à Alzea. Mais la réaction de Shiruzu l’intéressant. Un des personnes de confiance d’Anna… C’était intéressant en soi. Même si son pouvoir faisait peur à la jeune fille.
#   Mer 11 Jan 2012 - 17:02
avatar
Invité

Shizuru-San. Peux-tu un peu me parler de cet endroit. Après y avoir passé autant de temps tu dois bien le connaitre non ? S’il te plait. J’aimerais mieux le connaitre.

Le sourire au bout des lèvres, les mains derrières le dos, la jeune Alzea m’attendrissait complètement à cet instant précis. Evitant de monter combien je pouvais craquer pour ces petits gestes mignons à en mourir, je tournais la tête en toussotant avant de prendre place sur le banc à côté de nous. Croisant les jambes en fermant les yeux, je soupirais intérieurement avant de commencer :

- Terrae … Terrae est tout d’abord un institut accueillant toutes personnes du monde entier. Les gens qui nous enseignent les matières et ceux qui entourent les élèves sont pour la plus part des Masters. Même si ils l’air froid au premier abord, on peut voir que ceux-ci on un grand cœur et son là pour nous.

Autant parler des gens habitant ici pour commencer n’est-ce pas ? Après tout, Terrae regorgeait de personnes en tout genre, de tout pays et toute culture. Mais malgré leurs différences ceux-ci se ressemblaient sur un point, leurs dévouements envers les élèves.

- Dans l’institut, tu peux trouver beaucoup d’endroit, tu as les dortoirs par exemple, bien qu’il soit dérangeant de séjourner les premiers jours avec d’autres personnes, c’est un moyen comme un autre pour faire de nouvelles connaissances. Les salles de classes sont assez intéressantes également, nous avons une salle de musique, d’art, d’astronomie et ainsi de suite. Tu devrais y jeter un coup d’œil, cela en vaut la peine. Par contre, il y a des endroits interdits dans l’institut … comme les sous sols par exemple.

Oui, ces fameux sous sols cachant ce que personnes ne croyait … moi-même je ne savais pas exactement ce qu’il se cachait dans cet endroit, les seules fois où j’y avais mis les pieds n’était pas des plus amusant, la noirceur des lieux, les cris …

- Il y a également d’autre endroits qu’il faut éviter … comme la maison du Master déchu. C’est une petite maisonnette se trouvant au abord de Terrae, il a été dit qu’un Master ayant perdu ses pouvoirs hantaient les lieux. J’ai déjà été faire un tour dedans et je dois t’avouer que c’est lugubre dans son genre.
#   Sam 18 Fév 2012 - 10:46

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 23

Shizuru s’installa sur le banc à côté du chemin. La jeune fille s’installa à son tour. Puis Alzea écouta attentivement sa nouvelle rencontre :

- Terrae … Terrae est tout d’abord un institut accueillant toutes personnes du monde entier. Les gens qui nous enseignent les matières et ceux qui entourent les élèves sont pour la plus part des Masters. Même si ils l’air froid au premier abord, on peut voir que ceux-ci on un grand cœur et son là pour nous.

Donc les personnes d’ici venaient en fait du monde entier. C’était vraiment intéressant. Grace à ça elle allait pouvoir rencontrer énormément de gens diffèrent. Rien que pour ça elle avait hâte d’y être et de continuer son exploration. Sinon elle était tout à fait d’accords. Les masters étaient vraiment gentils. Comme par exemple celui qui était venu la chercher. Mais elle n’avait pas encore été en cours donc elle ne pouvait pas savoir comment ils étaient en tant que professeur.

Dans l’institut, tu peux trouver beaucoup d’endroit, tu as les dortoirs par exemple, bien qu’il soit dérangeant de séjourner les premiers jours avec d’autres personnes, c’est un moyen comme un autre pour faire de nouvelles connaissances. Les salles de classes sont assez intéressantes également, nous avons une salle de musique, d’art, d’astronomie et ainsi de suite. Tu devrais y jeter un coup d’œil, cela en vaut la peine. Par contre, il y a des endroits interdits dans l’institut … comme les sous sols par exemple.

Les dortoirs….Alzea connaissait bien cet endroit. Enfin pour le peu qu’elle y avait été. Après tout elle n’y avait passé qu’une seule nuit. Par contre tous les endroits dont parlait Shizuru avaient l’air très intéressant. Elle devrait y aller une fois. Sauf les sous sol. Il était interdit d’y aller. Et qu’est ce qu’elle y ferait d’ailleurs. Et si en plus elle disait que cela valait la peine d’y aller alors pourquoi ne pas y aller ?

- Il y a également d’autre endroits qu’il faut éviter … comme la maison du Master déchu. C’est une petite maisonnette se trouvant au abord de Terrae, il a été dit qu’un Master ayant perdu ses pouvoirs hantaient les lieux. J’ai déjà été faire un tour dedans et je dois t’avouer que c’est lugubre dans son genre.

Une maison hantée…Mais une telle maison rimait toujours avec fantôme ! Ca avait l’air trop bien. Alzea ne comprenait pas pourquoi Shizuru disait que c’était un endroit à évité. Enfin ce n’est pas grave. Elle irait bien une fois de toute manière. Maintenant qu’elle savait tout ça elle avait vraiment envie d’explorer. Elle se leva et salua Shizuru.

Merci pour tout Shizuru-chan. Tu m’as beaucoup aidée. Maintenant je vais y aller. A la prochaine.

Alzea fit un signe de la main puis elle sortit du parc vers une nouvelle destination.

HRP: rp cloturer
 

Rencontre avec la fameuse Shizuru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.
Aller à la page : Précédent  1, 2