Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Magellan, c'est à toi maintenant.
##   Lun 14 Nov 2011 - 22:01

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je refermai le dossier, soupirant un long moment. Longue journée, fatigante, harassante, énervante, lassante... Enfin, tout ce que vous voulez. Et ça se terminait par quoi ? Une initiation ! Bon, d'accord, d'accord... Ca faisait bien longtemps que je n'en avais pas eu. Les Masters avaient bien fait leur boulot ces derniers temps et avaient été un peu au ramassage (scolaire ? Bon, ok, pas drôle...). Mais j'avais envie de dire... Si ça faisait longtemps, cette nouvelle initiation marquait le début d'une longue semaine truffée d'autres "cérémonies" de ce genre, et chaque soir, au bout d'un moment, j'allais saturer ! Boh, pas grave, j'allais demandé à Ryu de s'en charger, va...
    J'arrêtai de jouer avec le stylo que j'avais dans les mains depuis tout à l'heure, et le remis dans son pot. Ce que j'étais chiante ce soir ! Sérieusement, qui voudrait d'une directrice qui se plaint tout le temps, hein ? J'affichai un sourire narquois, me moquant de moi-même.
    Me levant avec paresse, j'allais fermer la fenêtre qui était ouverte. Ce soir, j'initiai... Magellan. Un "élève" de mon âge. Ca allait être bien étrange, l'air de rien... Surtout que j'avais du mal à l'imaginer vraiment en cours, au vu de son passé. Il avait juste un peu... Travaillé, et vécu, donc... Quand on a eu une femme et une fille, c'est pas aussi simple de se réveiller un matin et de dire "Tiens, je retourne en cours aujourd'hui !".
    Rien que dans les dortoirs, je l'imaginais très mal... C'était à la fois étrange et intéressant, presque amusant même ! Même si je ne devais pas rire des gens comme ça.
    Passant la porte de mon bureau au moment où Ryu venait me chercher pour me dire que les Masters étaient prêt pour l'initiation, je me dirigeai vers la salle des Masters, le laissant refermer derrière moi. Lorsqu'on arrivait sur place, je saluai d'un signe de tête les personnes présentes, adressai à ceux que j'appréciais plus un sourire, et je pris au vol une cape que Ryu m'envoyait après avoir pris la sienne. L'enfilant brièvement, je me plaçai au centre du cercle que les Masters venaient de former, volant et se téléportant à droite et à gauche pour se mettre en place plus vite.
    Attendant que Ryu vienne me rejoindre, je réajustai mon habit noir.


    -Magellan Kimblee Gray est attendu dans salle des Masters.

    La voix de Ryu, sa jolie voix de Sonore, résonna dans tout l'institut, vibrant à travers le silence glacé de la nuit. Il n'y avait plus qu'à attendre, maintenant...


Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Lun 14 Nov 2011 - 22:31

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Magellan K. Gray
Messages : 450
Date d'inscription : 13/10/2011

*PLOF*

Ce fut le bruit approximatif que fit le corps de notre ami en entrant en contact avec le matelas de son lit. Le visage enfoui dans l'oreiller, les oreilles closes pour ne pas être perturbé par des bruits extérieurs, Magellan profitait de ce moment de calme et de paix qu'il appréciait plus que tout.
Qu'elle horrible journée qu'il venait de passer. Il était allé en "cours"... et cela ne fut pas l'expérience la plus concluante qu'il ait pu vivre dans cette école. Car oui, il avait souvent tendance à oublier que cette endroit; malgré ses personnages sombres en couleur, leur manie de faire mumuse avec les éléments ou de se trimbaler avec des sabres; restait une école. Et donc dispensait des cours à ses élèves...

Pour faire simple, le passe temps du pauvre fut de se demander s'il arriverait à quitter en douce cet endroit pour pouvoir fumer et lire en toute quiétude dans le village adjacent... Mais bon, cela n'a plus aucune importance car maintenant il est serein, calme, déten...

*Magellan Kimblee Gray est attendu dans salle des Masters.*

Hein que quoi ? C'était son imagination ou une voix venant de nulle part venait de l'appeler ? Il n'y avait pas de hauts parleurs dans ce bâtiment et pourtant le son semblait venir de partout et de nulle part à la fois. Comme s'il était également réparti et qu'il n'avait rencontré aucun obstacle physique dans sa course. Enfin, il n'était pas à une étrangeté près ici.
Il se leva péniblement, chercha dans sa poche son paquet de cigarette. Se rappelant qu'il ne pouvait pas fumer ici il le laissa tomber avec dépit sur le lit. Sortant du dortoir, il se dirigea vers cette Salle des Masters. Peut être qu'il reverrait la personne qui l'avait emmené ici, Tomoe. Enfin, pour cela il fallait aussi qu'il arrive à trouver cette salle...

...

Il était finalement arrivé. après bien des efforts et l'aide opportune d'un autre élève qui lui avait indiqué l'endroit.
Devant la porte, il passa la main machinalement dans ses cheveux. Toqua, ouvrit la porte et s'arrêta stupéfait par la scène qui lui était permit de voir. Des gens avec des capes, en cercle autour d'une femme habillée de noir. Maintenant c'était clair, il était réellement tombé dans une secte et il fallait qu'il se barre d'ici au plus vite ! Mais tout de même, sa curiosité, ou tout simplement l'envie de voir s'il n'avait pas fait tout ce voyage jusqu'au Japon pour rien...


- Bonsoir. Je tiens à préciser que je ne crois pas en Satan et que donc je ne serai d'aucune utilité pour une messe noire...

Non, la maîtrise des éléments, c'était quelque chose de trop énorme pour être vrai. Pourtant la petite démonstration que lui avait fait Tomoe paraissait tellement réelle...


Spoiler:
 
##   Mar 15 Nov 2011 - 22:45

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    On toqua, entra, s'arrêta, fixa.

    - Bonsoir. Je tiens à préciser que je ne crois pas en Satan et que donc je ne serai d'aucune utilité pour une messe noire...


    Devais-je être professionnelle ou naturelle ?
    Un sourire amusé apparut sur mes lèvres, et j'observai l'homme qui venait d'arriver avec un regard curieux. Une initiation qui promettait d'être intéressante ? Pour l'instant, j'osais dire que oui, étant donné que son arrivée était plutôt différente des personnes que je voyais habituellement.
    Revenant pourtant à la réalité, j'y étais plus ou moins contrainte après tout, je posai mon regard sur moi.
    Ce que j'avais choisi ? La nature plutôt que la profession.

    -Mince, tu vas devoir rentrer chez toi alors... Moi qui pensais que tu allais accepter d'entrer dans notre secte.


    Je fixai mes yeux dans les siens, m'y perdant un instant.

    -Après tout, c'est vrai qu'avoir des pouvoirs, c'est un peu fou. Nan mais vraiment, qui serait assez fou pour croire ça ?


    Beaucoup d'élèves à Terrae pensaient ça. Bien que j'aie du mal à considérer Magellan comme un élève... Ce point de vue ne devait pas être différent dans sa tête que dans celle des autres. Après tout, comment aurais-je réagi en arrivant dans une école où on me dit "Ouais, t'as vécu une vie de merde, et maintenant, tu vas avoir des pouvoirs !" Vous trouvez ça réaliste ? Pas moi.
    C'est pourquoi j'aime Terrae... C'est irréaliste. Et ça, j'adore, vraiment.

    -Enfin bon, on arrête là du coup ? J'allais te proposer de choisir entre accepter tes pouvoirs ou y renoncer et retourner dans le monde extérieur, en te laissant le droit de poser des questions et patati et patata... Mais si tu me dis qu'on n'est pas intéressé par toi, j'imagine qu'il est inutile d'en dire davantage, non...?


    Je le fixai d'un oeil hagard, cherchant à deviner dans ses expressions la moindre petite chose, le moindre détail, qui aurait pus me permettre de comprendre le fond de ses pensées. Décidément, c'était clair et net, il était temps pour moi de devenir télépathe ou sensitive ! M'amuser à deviner les réactions des gens, ça devenait énervant, notamment lorsque je me trompais.

    -M'enfin, en même temps je comprends, déjà venir dans un endroit bizarre comme ça, pour en plus se voir proposer des choses bizarres par des gens tout aussi bizarre évoquant tout bêtement l'appartenance à une secte étrange... Je m'étonne que tu ne te sois pas encore enfui en courant !


    Je lui adressai un sourire taquin. Bon, peut-être avais-je été un peu loin ? Cela dit... Je voulais découvrir son répondant. Parce que quelque chose me disait qu'en plus de ça, je n'allais certainement pas être déçue.


Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mar 22 Nov 2011 - 22:07

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Magellan K. Gray
Messages : 450
Date d'inscription : 13/10/2011

- M'enfin, en même temps je comprends, déjà venir dans un endroit bizarre comme ça, pour en plus se voir proposer des choses bizarres par des gens tout aussi bizarre évoquant tout bêtement l'appartenance à une secte étrange... Je m'étonne que tu ne te sois pas encore enfui en courant !


Mais... Sous cette pénombre, même avec cette ample cape qui la faisait ressembler au tout puissant gourou d'une secte d'illuminés, Magellan venait tout de même de remarquer que... Non, il ne pouvait pas se permettre de le dire devant cette femme qui était tout de même celle qui avait droit de séjour ou non en ce lieu. Et puis avec tous ces autres personnes aux alentours...
De toute façon, ce fut ce caractère profondément naïf de l'homme qui resurgissait régulièrement qui prit le dessus. Comme d'habitude.


- Vous savez que vous êtes particulièrement belle ? Pourtant avec tout ce que l'on m'a raconté sur vous je m'attendais plutôt à tomber sur Baba Yaga moi.

Ses yeux noirs s'étaient plantés dans ceux de la Directrice. Il n'y avait aucun aspect de drague effarouchée du jeune étalon ou un quelconque autre aspect purement romantique. En réalité elle pouvait simplement voir que presque tout le temps, notre ami disait ce qu'il pense sur le moment. A quoi bon le cacher, quand cela peut faire plaisir.
Enfin, il avait aussi le douloureux souvenir de certaines vérités qu'il se sentait obliger de dire et qu'il aurait mieux fait de garder pour lui. Grâce à sa mémoire, il arrivait très bien à ce souvenir de la moindre baffe qu'il avait reçu. Et Dieu seul sait leur nombre.

Affichant un grand sourire, Magellan se reporta sur le réel sujet de la conversation. Peut être était ce une manière de se détendre, car il devait avouer qu'il n'était pas tout à fait à l'aise avec toute ces personnes austères autour de lui. Mais comme il venait de le dire, le ton de voix de la Directrice, blaguant doucement sur le rôle de cette école calma un peu ses peurs.
Car dans le fond, c'était bien de cela qu'il s'agissait. De la Peur. De quoi il ne le savait pas lui même. Que ses pouvoirs ne se révèlent pas et qu'on lui dise d'un air dépité "Désolé mais en fait ça ne va pas être possible. Vous pouvez rentrer chez vous et désolé du dérangement...". Même s'il estimait cela hautement improbable, on ne savait jamais.

Le ton qu'il utilisa pour "réellement" répondre était plus ou moins calme. Mais l'oreille attentive pouvait facilement y déceler une certaine appréhension. Quoi ? Une méfiance ! Mais bien sur que non, qu'allez vous imaginer là.


- Blague à part. J'ai tellement entendu dire à propos de ces pouvoirs que je pense être assez frustré si je ne l'ai voit pas de mes propres yeux.

Il marqua une pause.


- Même si j'admet ne pas encore vraiment comprendre en quoi des pouvoirs, aussi sympathiques / puissants / cool soient-ils vont me permettre de combattre mes démons qui sont purement intérieurs...


Spoiler:
 
##   Mer 23 Nov 2011 - 21:37

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Comment dire ? Mes paroles n'indiquaient à aucun instant un panneau clignotant rouge flashy où aurait pu être écrit "complimentez-moi" ! Je pense que c'est la raison pour laquelle je ne compris pas tout de suite pourquoi la première chose qu'il me dit quand il reprit la parole, c'était que j'étais... "Belle". Et heu... Baba Yaga, c'était ? Et comment ça ce qu'on lui avait dit sur moi ? Ah, je détestais les rumeurs. Pourtant, il me fallait bien être logique... En tant que directrice, j'étais la personne sur qui devait courir le plus de rumeurs. Enfin, j'imagine.
    Il enchaîna ensuite (comment ça "blague à part" ?! C'était une blague, je suis pas belle ? Pfeuh.) en admettant qu'il avait tant entendu parler des pouvoirs que ne pas les voir serait frustrant. J'imaginais bien, oui ! C'était comme si on me disait "Dans ce restaurant, on mange les meilleurs crêpes du monde !" et qu'une fois sur place, juste pour ça, je demande une crêpe pour qu'on me réponde "Pardon ? On ne sert pas de crêpe ici, désolé.". C'est vraiment frustrant. C'est vrai, qu'un élève vienne en salle des Masters, qu'on lui ai dit "Tu verras, tu auras bientôt tes pouvoirs, c'est génial !" et que les Masters lui annoncent finalement "Quoi ? pouvoirs ? Tu te crois au cirque ou quoi ?", je pense que ce serait carrément dépitant ! A la place de l'élève en question, je sauterais sur la personne qui a dit ça et je commencerais à l'étrangler en lui demandant de répéter. Enfin, après c'est une question de caractère quoi...
    Cependant, sa dernière remarque me tira un sourire.

    -Ce que tu me dis là est intéressant, mais si j'y réponds, ce n'est pas drôle, je préfère que tu trouves la réponse toi-même.


    Déjà, les pouvoirs = une nouvelle occupation. Un changement dans notre vie, et lorsqu'on a vécu quelque chose de difficile, on a absolument besoin de changement. Ensuite, le fait que ce soit nouveau, ça nous occupe l'esprit, c'est logique. Et puis... C'est à Terrae de s'occuper de tout le reste. Terrae est magique, je n'ai rien à y rajouter. Toutes les personnes qui sont venues ici, et je dis bien toutes les personnes qui sont venues, ont changé. Sans aucune exception ! Alors pourquoi ne serait-ce pas son cas ? A moins qu'il se sente obligé de rester comme ça et de m'embêter à ne pas changer. Mais bon, vouloir rester triste, c'est plutôt moche...

    -Allons bon ! Revenons donc au vif du sujet : l'initiation. Tu vas donc recevoir des pouvoirs, et bla, bla, bla. Sauf qu'avec ces pouvoirs, évidemment s'accompagnent une modification de ton ADN. Je pense que tu vois déjà très bien où je veux en venir, non ?


    Je l'observai un instant, avant de passer une main sur mes vêtements, chassant la poussière. Je relevai la tête.

    -Tous ces scientifiques plus bêtes les uns que les autres crèvent d'envie d'étudier ce "phénomène". Même si la protection que nous vous assurons à Terrae est totale, je préfère prévenir en personne chaque élève. Un accident est vite arrivé, malgré la protection. Les personnes qui vivent à Terrae doivent savoir les risques que ça comporte, car en le niant ou en l'ignorant, on l'oublie, et on devient alors terriblement vulnérable...


    Je finis par sourire à Magellan.

    -Mais enfin. Je te demande donc à présent juste une chose : acceptes-tu ou refuses-tu l'offre ? Tu as parfaitement le droit de refuser tes pouvoirs et de rentrer chez toi. J'en profite, avant de te laisser la parole, pour ajouter que si tu as la moindre question, n'hésite pas à la poser.


Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Dim 4 Déc 2011 - 15:09

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Magellan K. Gray
Messages : 450
Date d'inscription : 13/10/2011

- Mais enfin. Je te demande donc à présent juste une chose : acceptes-tu ou refuses-tu l'offre ? Tu as parfaitement le droit de refuser tes pouvoirs et de rentrer chez toi. J'en profite, avant de te laisser la parole, pour ajouter que si tu as la moindre question, n'hésite pas à la poser.

Il esquissa un léger sourire.


- J'accepte. Et je n'ai pas de questions.

Des questions. Il avait passé une grande partie de sa vie à se poser des questions sur tout et sur rien. Cette vorace curiosité que pour rien au monde il n'aurait abandonné, qui représentait l'une de ses grandes fiertés ! Pourtant depuis la disparition de cette toute petite, il avait de plus en plus tendance à ne plus supporter cette voix si habituelle dans sa tête qui voulait tout savoir, avoir des détails sur tout.
Il essayait tant bien que mal de la museler, espérant avoir la paix. Mais elle était forte, souvent cruelle dans les questions qu'elle posait...


*Pourquoi es tu vivant ?*
*Comment fais tu pour vivre ?*
*Tu sais que les trains sont sensés être l'un des moyens de transport les plus sûrs du monde ?*
*Tu sais qu'à partir d'une certaine force d'impact, le corps humain se désarticule comme une poupée ?*

Alors Magellan essayait tant bien que mal de la faire taire. Sans succès. Mais depuis qu'il était à Terrae, Elle semblait avoir moins de puissance, n’apparaissant que ponctuellement, avec une voix bien moins menaçante. Peut être un effet de cet endroit, qui tel que dans les histoires fantastiques était un îlot de paix au milieu de la tempête qui se produisait dans l'âme humaine...

Il leva les yeux vers la Directrice, toujours avec ce léger sourire.


- En fait, j'aurai une question : qui êtes vous ? Vous avez l'air d'en savoir beaucoup sur moi, ce qui est normal. Mais jusqu'à présent vous ne vous êtes pas présentée. Je sais que vous êtes la Directrice de cette endroit, et aussi jolie que vous soyez, j'aimerai au moins savoir votre nom.

Il se tut. Ainsi était le jeune homme, il ne voulait en soi pas savoir de grandes choses, seulement le nécessaire pour connaître au mieux la personne avec qui il parlait. Et souvent, cela n'était pas facile...


Spoiler:
 


Spoiler:
 
##   Dim 4 Déc 2011 - 17:59

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : C'est reparti pour RP alors ! ;D

    Aucune question ? Pourtant, dans sa tête, ça semblait bouillonner. Je restai donc encore silencieuse un petit instant, me mettant en tête qu'après avoir compté jusqu'à 20, j'arrêtai finalement d'attendre une autre réaction de sa part pour commencer une bonne fois pour toute cette initiation. Cela dit, je n'eus pas à compter jusqu'à 20 car peu de temps après, Magellan se reprit pour finalement me demander qui j'étais réellement. Il insinua également que même si c'était normal, vis à vis de mon statut de Directrice, je semblais très au courant des détails qui constituaient sa vie, comme c'était le cas pour chaque élève de l'institut. Mon sourire perça sur mes lèvres au moment où il déclara sur un ton si naturel, que ce n'était pas parce que j'étais jolie que je devais garder mon nom pour moi. Je le regardai quelques instants, amusée.
    Je trouvai que ça se voyait énormément qu'il était plus âgé que les autres élèves que j'avais l'habitude d'accueillir. Il n'avait peut-être que quelques années physiques de plus, mais sa mentalité était littéralement différente. Il était beaucoup plus mature, beaucoup plus mûr. Et il avait une aisance à l'oral que peu avaient ici, malgré l'excentricité dont ils pouvaient faire preuve parfois. Il parlait d'une voix calme et sûre, probablement propre à sa manière d'être. Mais surtout, il était extrêmement naturel.
    Gardant toujours ce sourire sur mes lèvres, je lui répondis donc :

    -Hideko Honda, et je suis effectivement la directrice de l'institut.


    Masquant un petit rire, j'enchaînai :

    -Je suis tout de même étonnée d'apprendre que tu n'as pas encore entendu une seule fois mon nom depuis que tu es ici. Après tout, la grande moitié des élèves ne doivent absolument pas m'aimer, j'imaginais qu'ils passaient beaucoup de temps à remettre en cause ma manière de gérer l'école. Donc malgré tout, si tu n'as entendu parler de rien de tout cela, je suis rassurée !

    Je lui adressai un sourire et ajoutai, avant de me préparer à lui faire passer l'initiation :

    -Et si jamais ça peut te rassurer, si je semble en connaître tant sur toi, c'est que nous sommes en quelque sorte obligés de savoir ce qui a causé le vide dans chacune des personnes que nous accueillons.

    Je commençai donc à remonter ma capuche sur ma tête, gardant mes yeux rivés sur le visage de Magellan.

    -Bon, et donc, si tu n'as plus de questions, veux-tu bien te placer au centre du cercle, s'il te plaît ? Sinon, si tu t'interroges encore sur quelques points, n'hésite pas à me le dire.


Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Lun 5 Déc 2011 - 18:48

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Magellan K. Gray
Messages : 450
Date d'inscription : 13/10/2011

- Hideko Honda, et je suis effectivement la directrice de l'institut.


Non... Ne pas rigoler, surtout ne pas rigoler. Mon Dieu que c'était dur ! Le pauvre Magellan ne s'étant pas encore habitué à la culture japonaise, le nom de la Directrice lui évoquait forcément une célèbre marque de moto, occidental typique qu'il était. C'était puéril, mais sur le moment cela le faisait bien rire. Il se mordit les lèvres, essayant de penser à des choses tristes : chatons écrasés, fin du monde et autres bébés sous un 3,5 tonnes. Son hilarité intérieure était telle qu'une petite larme de rire coula. Il l'essuya le plus discrètement possible.
Reprendre son souffle, se calmer...
*Pfiiiuuu . . .* C'était bon, il allait pouvoir parler normalement, du moins il l'espérait.

Elle termina de répondre à la seule question de Magellan et l'invita à prendre place dans le cercle. Il pensait savoir pourquoi aucun étudiant ne lui avait parlé de cette personne, pourtant si importante pour l'organisation de cet endroit : il était tous trop occupés à se complaire dans leur moule de psychopathes sanguinaires ou de personnes froides.
Bien entendu quand il disait cela, c'était avec une certaine rancune et de manière totalement subjective, sa douloureuse expérience d'une certaine mentalité de cette école lors du Bal d'Halloween restait toujours vivace.

Il avait ainsi retrouvé son calme et sans un mot s'avança pour se placer à l'intérieur du cercle. L'ambiance dans cette salle était au final assez détendue, loin de la gravité qu'il avait imaginé. Maintenant restait simplement à savoir quel pouvoir allait lui être accordé... Son esprit avait depuis longtemps modélisé les différents pouvoirs qu'il avait rencontré ou appris l'existence. Il regarda les cinq coupelles présentent sur la table.

... Il ne voyait pas le moins du monde ce qu'il pouvait être. Feu ? Eau ? Terre ? Tonnerre ? Vent ?
Et s'il n'était Rien ? L'élément Zéro. Le Néant ?
Cette pensée le fit sourire. Oui... Cela pourrait être intéressant... Un mince filet d'air sortit de ses lèvres, totalement inaudibles.


- Action.


Spoiler:
 
##   Mar 6 Déc 2011 - 22:19

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Action ? Comme ça, boum, alors qu'à l'instant même... Il luttait pour ne pas éclater de rire ? Méchant. Je souris cependant, laissant un maigre rire m'échapper. Je hochai la tête, et l'observai d'un oeil amusé.

    -Très bien, très bien capitaine, "action". Par contre, j'espère qu'il ne sera pas nécessaire de refaire la scène...


    C'est vrai quoi. Imaginez un novice qui foire son rôle, et une initiation qui est donc à refaire ! Non, vraiment, un film sur Terrae, c'est pas possible ? Pourquoi j'en suis venue à cette idée stupide ? Je ne suis pas celui qui a dit "Action" avec tant de conviction. J'ai simplement interpréter le mot dans son contexte initial. La majeure partie du temps, il faut refaire plusieurs fois chaque scène tournée ! Et regardez... Regardez un peu à Terrae ! Si on faisait un film sur Terrae... Prenons par exemple un élève dont on aurait retracé l'histoire dans le cadre d'un film pour les adolescentes, avec histoire de coeur et patati et patata. Malgré le contexte gnan-gnan, il y a... Le contexte de Terrae ! Et ce contexte implique Initiation, pourquoi pas Etoile voire Master en suivant l'évolution du film. Mais imaginez que l'initiation foire ! Vous voyez le délire ? Impossible de la remplacer, ou de la refaire, cette scène ! Résultat... On doit reprendre un autre élève, et refaire toutes les scènes déjà tournées pour ensuite refaire l'initiation en priant pour que ça fonctionne. Parce que bon, ici c'est pas des effets spéciaux, si c'est foutu... Ben c'est foutu. Donc voilà ! Breeef, j'ai compris, j'ai embrouillé l'esprit de tout le monde, je passe ! Au moins comme ça, ben moi je me comprends et c'est le principal. Je vais pas m'empêcher à me faire comprendre, c'est trop dur...
    Reposant mon regard sur Magellan, je souris finalement.

    -Allez, place-toi au centre du cercle, s'il te plaît.


    Pendant qu'il s'exécutai, je remontai ma capuche noire sur ma tête et me reculai pour prendre par au cercle formé par les Masters. Une fois qu'il fut en place, j'affichai un ultime sourire, avant de fermer les yeux. Un courant d'air chaud balaya l'ensemble de la pièce, et mon esprit établit le contact avec l'esprit de tous les autres Masters présents. Nous ne faisions désormais plus qu'un...
    Le corps de Magellan commença doucement à l'éviter, puis il monta progressivement jusqu'à atteindre trois mètres. Son corps resta en apesanteur, tandis que sa tête basculait en arrière : il venait de tomber dans l'inconscience. C'est là que l'initiation commença vraiment... C'était là le plus bel instant de l'initiation.
    Une lumière argenté s'échappa lentement de son corps avant de plonger la pièce complète dans le gris doux. Plusieurs flux se dessinèrent et parcoururent la salle avant de revenir se nicher tous au même endroit : le coeur de Magellan.
    La salle des Masters redevint toute sombre, et le corps du jeune homme redescendit sur le sol. Je ne rompis le contact que lorsqu'il fut délicatement posé sur le sol, sans le moindre risque.

    -Bienvenue à Terrae, Magellan, te voici désormais Air Lunaire, tu maîtrises les sons. J'espère que tu sauras faire bon usage de tes pouvoirs, même si je n'en doute pas...
    soufflai-je avec un petit sourire en m'agenouillant à ses côtés.


Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mar 6 Déc 2011 - 23:17

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Magellan K. Gray
Messages : 450
Date d'inscription : 13/10/2011

Il était au centre du cercle. Au centre de tout, au centre de l'univers. De son Univers.

La Directrice ferma les yeux, il supposa que tous les autres personnes présentent faisaient de même. L'atmosphère de la pièce était différente, tous étaient concentrés sur leur rôle et Magellan respecta ce moment de calme et de pureté. Il n'allait le vivre qu'une fois, il était de son devoir de le savourer. Après quelques instants, son corps s'éleva doucement et sans bruit au dessus du sol.
Quelle étrange sensation de faire ce que l'Homme a toujours rêvé de faire. Pourtant, il n'était pas le moins du monde excité. Au contraire, il sentait que son âme et son esprit étaient en paix et en harmonie. Cela faisait bien longtemps.
Il ne pouvait pas dire depuis combien de temps il lévitait de la sorte. Quelques secondes, quelques heures, une vie entière ? Peu importe, il avait confiance en ceux qui avaient son existence entre leurs mains.
Il ne sentit pas son corps se stabiliser. Il ne sentit pas sa tête basculer en arrière. Il ne sentit pas son esprit perdre la conscience du monde extérieur.


****

Un vent chaud lui caressait le visage. En face de lui le soleil était entrain de se lever, une belle journée allait débuter. Il regarda tendrement l'enfant qui dormait sur ses genoux, ses cheveux d'ébènes tombant en cascade devant son visage gracile. Un petit filet de bave coulait de l'un des coins de sa bouche.
Il avait emmené Ève hors de son lit pour lui faire découvrir toute la beauté que pouvait offrir la Nature. Et quel meilleur exemple que le début de la course de l'astre d'or ? Mais il avait sous estimé le pouvoir d'endormissement des jeunes pousses. Ce n'était pas grave, il avait toute la vie pour lui montrer à quel point le monde était magnifique.

Il resta longtemps sans bouger, de crainte de perturber son sommeil. Le soleil était déjà haut dans le ciel quand elle esquissa un premier mouvement. Elle ouvrit les yeux, embués de larmes de fatigue. Se relevant, elle regarda autour d'elle, essayant de comprendre où elle se trouvait.
Magellan ne prononça pas un mot, admirant l'éveil de sa petite rose. Approchant sa main, il tenta de libérer son visage du rideau que formaient ses cheveux. Il déposa un baiser sur sa joue, elle grimaça.


- Tu piques !

- Plains toi va. Dans tous les cas tu as raté le soleil.

Elle le regarda avec une moue dubitative et haussa les épaules.


- Papa ?

- Oui ?

- Qu'est ce que tu vas faire maintenant ?

- Pardon ?

- Oui, maintenant que tu as ces "pouvoirs", que vas tu faire ?

- Mais... De quoi tu parles ?

Une chaude onde de vent passa, tout devint blanc autour de lui. Il ne savait pas ce qui se passait. Il était à présent entouré d'une inhabituelle chaleur et le blanc était devenu gris, d'une teinte très douce. Ève avait disparu.
Pourtant, il ne s'en inquiétait pas. Elle ne pouvait pas être en danger de toute façon, la couleur la protégerait. Elle ne pouvait pas être mauvaise...

****

- Bienvenue à Terrae, Magellan, te voici désormais Air Lunaire, tu maîtrises les sons.

C'était la Directrice. Il était étendu sur le sol, cela voulait-il dire que tout était fini ? Qu'il avait désormais ces fameux pouvoirs ? Restant allongé sans ouvrir les yeux, il essayait de reprendre conscience de son corps après cet étrange moment où tout semblait si... irréel. Jambes, tronc, bras, tête, nez. Oui, tout semblait être là.
Il ouvrit lentement les yeux et se redressa sur ses coudes. La jeune femme était agenouillée à côté de lui, un léger sourire lui éclaircissant le visage. Magellan regarda autour de lui, tout était normal, rien n'avait bougé. Pourtant, il avait un sentiment étrange, comme s'il était passé quelque chose durant son inconscience. Mais quoi ? Il était bien incapable de se souvenir de quoi que ce soit...

- L'Air... C'est un bel élément, celui qui permet aux nuages de se déplacer.

Il avait dit cela sur un ton absent, parlant plus à lui même qu'à la jeune femme à ses côtés.
Dans son esprit, quatre des cinq coupelles disparurent, ne laissant place qu'à celle remplie de ce qui semblait être du vide. Pourtant avec un peu d'observation on pouvait distinguer qu'un petit tourbillon se formait en continu en son sein. C'était le Vent. Magellan le salua mentalement. Après tout il allait devoir apprendre à l'apprivoiser désormais...

Toujours accouder au sol, il leva son regard de jais vers celui de la Directrice et parla d'un ton calme.

- Et maintenant ?


Spoiler:
 
##   Mer 7 Déc 2011 - 12:43

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Il mit un certain temps avant de "revenir" parmi nous, visiblement perdu dans ses pensées. Avant qu'il ne se réveille, j'avais aperçu ses paupières bouger, signe qu'il rêvait. Un sourire se peignit sur mes lèvres.

    - L'Air... C'est un bel élément, celui qui permet aux nuages de se déplacer.

    Je hochai la tête. C'est vrai que l'Air était un bel élément. J'avais beau être Feu, je ne pouvais m'empêcher d'aimer l'Eau, l'Air, la Terre... Seul le Tonnerre était une des affinités que j'aimais le moins. Peut-être parce qu'Aaron était Tonnerre ? Ou peut-être parce que les Tonnerre avaient régulièrement des problèmes avec leurs matériels électriques une fois Master ? Déconnez-moi, j'ai vraiment compris qu'une imprimante en désaccord avec un Master Tonnerre pouvait être très... Très dangereuse. D'autant plus que ces bêtes-là, c'est rancunier.
    Enfin bon. Tout ça pour dire que j'étais d'accord avec Magellan. Je trouvais l'Air très beau, car il était simple, doux, fluide, et surtout, il était un des symboles de la liberté. La seule chose que je regrettais fut qu'il soit Sonore et non Guérisseur ; je l'aurais très bien vu, avec cet air calme et serein, soigner avec aisance les blessures des autres. Enfin, après, ce n'était que mon avis !

    - Et maintenant ?


    Une question, qui revenait systématiquement, formulée de différentes manières... Et pourtant, pourtant ! Encore et toujours, elle revenait. Je souris, et affichai un air amusé.

    -Maintenant, on va tester tout ça... Tu en penses quoi ?

    Je lui adressai un sourire entendu, plantant mon regard dans le sien. Je réfléchis une instant à une manière de tester tout d'abord la partie "Sonore" de ses pouvoirs... A défaut de vouloir perdre un tympan... Je finis par avoir une idée qui me parut lumineuse. Enfin, lumineuse sur le coup quoi...

    -Tu vas amplifier, tout bêtement, le son de ta voix. Essaie de t'imaginer un bouton pour augmenter le son, dans ta tête. Bien sûr, c'est très imagé... Mais c'est à partir de cette image que tu parviendras au début à contrôler tes pouvoirs.


    Je tentai de trouver autre chose, mais rien ne vint. Dis donc, l'inspiration, hein... Je repris donc, gardant malgré tout mon sourire :

    -Tu te concentres, et tu ne penses plus qu'à ça. Ensuite... Tu dis... Ce que tu veux. Enfin, je ne sais pas moi "Bonjour" ou "Test", enfin bref, si t'as plus original, je suis prenante ! Et en disant ce simple mot, tu vas essayer d'amplifier le son de ta voix pour que ça sonne beaucoup plus fort sans que l'on aie besoin de te forcer à crier. Pour les ultrasons, ou les sons perçants qui pètent les carreaux... On attendra de ne plus être en salle des Masters pour le tester !


Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Ven 9 Déc 2011 - 15:28

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Magellan K. Gray
Messages : 450
Date d'inscription : 13/10/2011

- Tu vas amplifier, tout bêtement, le son de ta voix. Essaie de t'imaginer un bouton pour augmenter le son, dans ta tête. Bien sûr, c'est très imagé... Mais c'est à partir de cette image que tu parviendras au début à contrôler tes pouvoirs.

Normal. Tout a fait normal. En même temps ils'attendait à quoi, à se retrouver avec un sentiment de puissance absolue, ou avec un nouvel artéfact qui lui serait apparu dans la main par magie ? Non, bien sur. Il comprenait que ce pouvoir qui venait de lui être accordé était en réalité très réaliste. Il fallait prendre le temps de l'apprivoiser, de le comprendre pour ensuite espérer le contrôler.
Non... Le terme de contrôle n'était pas le plus approprié, il devait coopérer avec ce Vent qui était en lui désormais. Dès ce moment, Magellan allait prendre lentement conscience que l'un sans l'autre, ils n'étaient rien. Mais pour l'instant, il réfléchissait aux paroles de la Directrice...


- C'est encore mieux que ce soit très imagé. Vous m'aidez grandement. Dit-il doucement, parlant une nouvelle fois pour lui même plus que pour son interlocutrice.

Depuis qu'il était enfant, il avait pris cette singulière habitude de tout imaginer dans son esprit. Au fur et à mesure que les années passaient, tous ce qu'il avait appris ou qui l'avait marqué s'était gravé sous la forme de divers objets aux dispositions plus étranges les unes que les autres. C'était un vrai capharnaüm, une Caverne d'Ali Baba, dont Magellan était en soi très fier.


- Tu te concentres, et tu ne penses plus qu'à ça. Ensuite... Tu dis... Ce que tu veux. Enfin, je ne sais pas moi "Bonjour" ou "Test", enfin bref, si t'as plus original, je suis prenante ! Et en disant ce simple mot, tu vas essayer d'amplifier le son de ta voix pour que ça sonne beaucoup plus fort sans que l'on aie besoin de te forcer à crier. Pour les ultrasons, ou les sons perçants qui pètent les carreaux... On attendra de ne plus être en salle des Masters pour le tester !

Quand la Directrice se fut tu, il ferma lentement les yeux. Il se trouvait dans une salle aux murs gris clairs. Devant lui se trouvait un simple socle sur lequel était posé une coupe et à côté un micro. Il s'approcha tout d'abord de la coupe, à l'intérieur Vent tournoyait lentement dans un mouvement infini. Il posa ensuite ses yeux sur le micro. Il n'avait rien de bien particulier. Il le saisit, l'approcha de sa bouche. Qu'allait-il bien pouvoir dire ? Il fallait marquer le coup ! Il ne savait pas, il ne savait jamais quoi dire quand on lui demandait directement de ne pas penser à ce qu'il allait dire.


- Vieux monsieur qui crie.

Quoi ? Que venait-il de dire ? Il ouvrit les yeux, regarda autour de lui. Il savait que cela n'avait pas marché, d'une part parce qu'il n'avait pas ressenti un quelconque changement dans sa voix, mais aussi par ce qu'il pouvait voir dans les yeux de la Directrice. Il venait simplement de parler normalement, disant par la même occasion une splendide phrase sans logique.
Enfin. Tout ne pouvait pas marcher du premier coup...


- Pas de panique...

Une nouvelle fois, il venait de dire ça plus pour se rassurer lui même que pour rassurer Hideko, qui, il n'en doutait pas, devait avoir assisté à ce spectacle un grand nombre de fois.
Il se releva, comment il était resté allongé sur le sol n'était pas vraiment la meilleure des positions. Époussetant son costume, il remit en place sa cravate et ses cheveux, tics qu'il avait quand il voulait se concentrer. Tout devait se trouver impeccable pour qu'il puisse se concentrer sur une seule chose. Sans dire un mot, il referma les yeux.

La salle était toujours là. La coupe et le micro posés sur le socle. Il s'approcha d'un pas sur et saisit une nouvelle fois l'objet. Il s'arrêta, essayant de voir ce qu'il n'avait pas fait la première fois. Il devait suivre son instinct et faire confiance au Vent. Au fond de lui il savait que c'était la seule manière de réussir.
Ainsi, sans y penser, il trempa le bout du micro dans la coupe ou tourbillonnait le Vent. Aussi étrange que celui puisse paraître, il eut l'impression que ce geste lui était familier, et qu'il avait simplement un trou de mémoire passager.
Il sortit délicatement l'objet et le porta de nouveau près de ses lèvres. Là aussi, les paroles qu'il prononça lui vinrent naturellement. Il les murmura au micro.


- Regarde, je suis arrivé à Terrae.

Il l'avait senti ! Il avait réellement murmuré et pourtant il avait clairement entendu que ce murmure c'était propagé dans toute la pièce comme s'il venait de crier de toute ses forces. Pourtant tous les muscles nécessaires à la production d'un son dans son corps n'étaient pas irrités comme après un long cris. C'était fascinant.
Il se rendit compte aussi que pendant qu'il avait eu les yeux clos, il avait saisi le milieu de sa gorge avec sa main droite, de la même manière que s'il avait cherché à s'étrangler. Peut être était-ce là sa particularité pour pouvoir utiliser ce pouvoir...

Il regarda la Directrice. Il ne put s'empêcher d'avoir un grand sourire.


- Merci.

Merci pourquoi au juste ? Même lui ne le savait pas trop...


Spoiler:
 
##   Lun 12 Déc 2011 - 12:03

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : Sorryyyyy pour le retard ! Mais comme t'avais écrit un truc mega mega mega long, je voulais écrire un truc pas trop mal non plus...

    - C'est encore mieux que ce soit très imagé. Vous m'aidez grandement.


    Hmm...? J'arquai un sourcil. Est-ce qu'il était sincère ou était-ce de l'ironie ?
    Je haussai intérieurement les épaules, signe qu'au final, la réponse à cette question intérieure m'intéressait peu. La remarque en soit pouvait sonner ironique... Mais en même temps, son ton, et son comportement, la manière qu'il avait d'agir nous faisait croire que ce n'était pas son intention : il était tout bonnement réaliste.
    C'était dingue toutes ces manières de parler, ces nouvelles expressions, qui étaient maintenant tellement souvent employée avec ironie qu'on n'arrivait pas à se départager : était-ce sincère ou juste moqueur ?
    Après tout, un exemple parfait : imaginez quelqu'un qui vient vous voir, qui regarde vos cheveux et qui sourit avant de dire : "Tu as de sacrés cheveux !". Tout le monde pourrait croire que c'est du foutage de gueule ! Genre y'a plein de noeuds, ils sont en bataille, pire que quand on se lève du lit le matin...
    Et bien non. Ce n'est pas le cas. Parce que cette personne était sincère au moment de faire son compliment. "Sacré"... La sacralité, c'est sensé être péjoratif ?
    Bon, je vais m'arrêter là... Sinon je sens que je vais moi-même me perdre dans mes pensées.
    Je regardai Magellan se concentrer, les yeux fermer. Son énergie coulait en lui, mais elle semblait lui échapper. J'adoptai un visage embêté. Il ne s'y prennait pas de la bonne façon... Peut-être m'étais-je mal exprimée ? En tout cas, ça ne marchait pas.

    - Vieux monsieur qui crie.


    Je souris en entendant ce qu'il venait de dire. Dis donc, pour un vieux monsieur qui crie... C'est même un trèèès vieux monsieur à qui il manque plusieurs cordes vocales ; résultat : plus de vrai cri perçant et agressif. C'est pas plus mal pour mes oreilles... Sauf que dans son cas, ce n'est pas exactement le résultat escompté qu'il a obtenu. J'affichai un air embêté. Le pouvoir de Sonore était un des pouvoirs les plus dur à maîtriser, je pense. Elle concernait directement l'un de nos sens qui était modifié. Autant le marionnettisme, la téléportation, la télépathie, et j'en passe. C'était quelque chose de vraiment nouveau, avec quoi il suffisait de se familiariser. Autant les pouvoirs de Sonore... C'était plus compliqué. Car ce n'était pas quelque chose de totalement nouveau. C'était une extension qu'il fallait dompter, et surtout qu'il fallait déjà sentir, ce qui n'était pas donné à tout le monde.

    - Pas de panique...


    Je souris. Il avait raison. Il se releva alors, épousseta son costume, réajusta sa cravate, et se remit à se concentrer, plus posément, plus sûrement. Il ferma les yeux.
    Un nouveau sourire, plus grand, étira mes lèvres. Cette fois, il allait y arriver. Son énergie... Bouillonnait. Mais dans le bon sens. Il allait enfin dans la bonne direction ! Il avait su tirer ce qu'il fallait de sa première erreur pour ne plus tomber dans le même panneau.
    Son énergie sembla cette fois-ci plus docile, plus à l'écoute de son contrôle. Contrairement à ce que je pensais, il m'étonna même en arrivant à la maîtriser beaucoup plus que la première fois. C'était comme s'il la tenait fermement en laisse et que dès lors elle ne pouvait plus s'échapper, à la seule différence que son énergie et lui ne faisaient qu'un, s'entraidaient, se liaient, sans faire deux, avec le dominant et le dominé.
    Ses lèvres se mirent à bouger, dans un simple murmure. Pourtant, ce fut sa voix forte et renforcée par son pouvoir qui sortit de sa bouche. Une voix puissante, aussi puissante qu'un cri pousser à plein poumon. Alors que ses lèvres avaient à peine bouger. Avec un petit rire, ravie de le voir réussir enfin à maîtriser son pouvoir, je posais mes mains sur mes oreilles afin de me protéger de ce son élevé.

    - Regarde, je suis arrivé à Terrae.


    Je hochai la tête, la penchai doucement sur le côté avec un sourire, croisant mes bras sur ma poitrine. Oui, tu es enfin arrivé à Terrae, Magellan !
    Sa main sur sa gorge se retira lentement tandis qu'il rouvrait les yeux. A sa manière, il avait su trouver comment se servir de son pouvoir. Il posa son regard noir d'encre sur moi, et afficha un grand sourire.

    - Merci.


    J'éclatai d'un rire léger, et lui adressai à mon tour un joli sourire. Vous savez, ce charme propre au Master...? Il ressortait toujours dans mon cas lorsque j'étais amusée, ou bien heureuse pour quelqu'un. J'ouvris la bouche, abandonnant enfin le silence.

    -Me remercier ? Pourquoi donc ? Voyons Magellan, tu as réussi à faire cela simplement grâce à ta volonté et à... Et bien, grâce à toi, tout simplement. Je n'y suis pour rien... Je t'ai simplement donné les instructions.

    Je gardai mon sourire, et tournai la tête vers Ryu. En captant mon regard, il comprit que ça allait bientôt être à son tour de jouer au professeur. Je reportai mon regard sur le jeune homme, tandis que Ryu continuait de marcher dans ma direction.

    -Que dirais-tu de maintenant apprendre à contrôler l'air ? Tu n'as qu'à suivre les instructions de Ryu ! Et puis, avec la remarquable démonstration à laquelle je viens d'avoir droit, j'attends de toi une jolie performance de la maîtrise de l'Air. Tu peux bien faire ça, n'est-ce pas ?

    Je souris avec un air entendu, doucement amusée, et lui adressai un petit clin d'oeil avant de me reculer pour faire place à Ryu.

    -Alors Magellan, on commence...?

    Il lui adressa un sourire avant de lever une main et de créer à l'intérieur de celle-ci une tornade miniature, parfaitement équilibrée, tournant en rond dans sa paume.

    -Première étape, déjà franchie grâce à tes pouvoirs de Sonore ; la concentration. Tu te concentres... Et tu laisses prendre vie à ton énergie qui s'emmêle au fond de toi. Une fois que tu l'as en main et que tu te sens capable de la maîtriser... Tu l'extériorises, et tu rouvres les yeux pour admirer le magnifique tourbillon qui sera né dans le creux de ta main. Tu as des questions ?


Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mar 20 Déc 2011 - 0:34

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Magellan K. Gray
Messages : 450
Date d'inscription : 13/10/2011

Elle rit. Un rire franc qui alla toucher directement le coeur de Magellan. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu la chance d'entendre ce son, si pur et cristallin qu'était la sincérité. Il fixa le visage de la Directrice, savourant cette musique.
Puis elle parla. Apparemment il était venu le temps pour lui d'apprendre à maîtriser son élément. Mais... N'était ce pas ce qu'il venait de faire ? Non. Et bien allons y gaiement alors.

Ainsi Ryu s'approcha. Avant simple Master anonyme à capuche parmi le cercle qui s'était formé autour de lui, il devenait à présent dans l'esprit, alors qu'il n'avait encore rien dit, un personnage d'importance. Au même titre que Tomoe qui l'avait emmené ici, il était en passe de devenir celui qui allait lui apprendre les arcanes élémentaires de la maîtrise de l'Air. Une sorte de Maître ? Non, c'était peut être exagéré...


- Alors Magellan, on commence... ?


Pour toute réponse, il lui adressa un sourire. Cette personne semblait assez calme, loin de la première approche qu'il avait eu avec un Master, où tout était plus... Distant. Enfin, là n'était pas le propos, notre ami observant presque avec envie l'homme qui se tenait face à lui.
En vérité, il ne s'attendait pas à quelque chose de transcendant et ce qu'il vit lui fit presque plaisir. Quelque chose de "simple" à première vue. Ryu venait de créer une sorte de petite tornade à l'intérieur de sa paume. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle avait exactement la même forme que celle qui tournoyait tranquillement dans la coupe de son esprit. Bonne chose pour lui, il savait déjà comment visualiser intérieurement ce tourbillon.


- Première étape, déjà franchie grâce à tes pouvoirs de Sonore ; la concentration. Tu te concentres... Et tu laisses prendre vie à ton énergie qui s'emmêle au fond de toi. Une fois que tu l'as en main et que tu te sens capable de la maîtriser... Tu l'extériorises, et tu rouvres les yeux pour admirer le magnifique tourbillon qui sera né dans le creux de ta main. Tu as des questions ?


Il n'avait pas de questions. Trop occupé à réfléchir qu'il était, notre ami en oublia de répondre à Ryu.
En effet, dans l'esprit de notre ami, il devait franchir ce qui semblait être le dernier obstacle majeur vis à vis de sa progression : le refus de la partie la plus cartésienne de son cerveau, qui refusait encore d'admettre que toute cette histoire de pouvoirs était possible. Elle n'avait rien dit jusqu'à présent. Mais maintenant qu'elle voyait face à elle cet homme qui tenait tranquillement une mini - tornade dans le creux de sa main, toutes ses certitudes étaient ébranlées.

Mais pour la première fois depuis bien longtemps, Magellan prit sur lui et musela cette partie si encombrante de son esprit. Il n'était pas dans un lieu commun, les règles communes ne devaient donc pas être prises en compte. Une fois cela fait, il ferma les yeux et se concentra.
Il était une nouvelle fois de retour dans la salle aux murs gris - clair. La coupe dans laquelle Vent évoluait ainsi que le Micro étaient toujours présents sur la petite table. Il n'y avait aucun objet en plus... Oh, autant pour lui, il n'avait pas vu l'étiquette accroché sur le rebord de la coupe. Il la détacha délicatement et lut ce qui était écrit :


*Bois moi.*

Soulevant un sourcil, il regarda la coupe de Vent. Boire de l'Air... Enfin, son esprit lui avait bien fait tremper un micro dedans pour qu'il puisse découvrir ses compétences de Sonore. Il faisait confiance à son instinct à présent, de toute façon il ne pouvait faire autrement...
Magellan se saisit de la coupe. Elle était incroyablement légère, malgré le fait qu'elle semblait avoir été fondue dans un robuste métal. Il regarda pendant quelques secondes les légers contours de Vent qui ondulaient gracieusement puis, avec une extrême délicatesse porta le bord du récipient à ses lèvres.

Rien ne coula. Du moins il ne sentit rien passer le long de sa gorge. Il eut plutôt la sensation qu'un souffle nouveau venait d'envahir tout son corps. La même que lorsque l'on sort tôt le matin de chez soi, avant que le soleil ne se lève et après que les réverbères se soient éteints. Ce court instant dans la journée, quelque soit la saison, procure une sensation étrange de frisson et de fraîcheur.
Il était entrain de vivre la même chose. Le frisson de quitter son chez soi, son habitude, l'ancien Magellan qu'il était. Et pourtant la fraîcheur de partir pour une nouvelle journée, de devenir quelqu'un d'autre et de ne pas savoir ce que cela allait changer dans sa vie. Voilà ce que Magellan ressentait après avoir bu l'Air.

Dans la coupe, le Vent c'était reformé. Il semblait tourbillonner plus vivement, comme un signe d'encouragement.

Il rouvrit les yeux. Ryu se tenait toujours face à lui. Il lui sourit, d'un sourire plein d'assurance. Qu'importe ses vieux démons; la Chose tapie dans le recoin de son esprit; le côté cartésien de son cerveau... ? Qu'importait tout cela alors que pour la première fois depuis la naissance d’Ève, il sentait que quelque chose d'entièrement nouveau était entrain de se créer au plus profond de son âme. Cette sensation était si rare qu'il ne pouvait pas se permettre de la gâcher !
Il fixa la paume de sa main droite et essaya de ressentir l'Air une nouvelle fois dans son corps. Le flux était là, partout ! Magellan essaya de le canaliser, de le faire converger vers un unique point qui était le centre de sa main. Il se rendit compte qu'il sentait réellement cette énergie bouger en lui.

Soudain, sous ses yeux écarquillés, il vit se former dans sa paume l'impensable.
Tout d'abord quelques vaguelettes de Vent d'une couleur gris prononcé semblèrent sortirent de sa propre peau et s'enlacer. De plus en plus nombreuses, elles finirent par se stabiliser en prenant la forme d'une mini - tornade bouffie ayant plus la forme d'une bouteille. Ce n'était pas parfait, mais Magellan sentait que son subconscient, qui était forcément plus proche de Vent, savait ce qu'il faisait. Il savait d'ailleurs qu'il était assez fier de sa première tentative !

Notre ami manipulateur de l'air garda le flux d'air actif dans sa main,comment il ne savait pas, et regarda Ryu avec le même "Et maintenant ?" qu'il avait eu quelques instants plus tôt pour la Directrice...


Spoiler:
 
##   Jeu 22 Déc 2011 - 14:49

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Concentration. Concentration. Concentration. Silence. Silence. Silence.

    A chaque fois, c'était comme une pause dans le temps. C'était le première fois depuis que j'avais créé Terrae que je rencontrais quelqu'un comme ça... Magellan était un as de la concentration. A chaque fois qu'il se lançait, rien ne semblait pouvoir le détourner de ses pensées. Il se fixait sur une idée, sur son objectif... Et ça s'arrêtait là. C'est tout. Rien d'autre !

    Je l'observai donc en silence également, calme et posée, fixant ses paupières qui bougeaient légèrement, jsute assez pour nous prouver qu'il était conscient.

    Et puis, il rouvrit les yeux ; sans doute s'était-il assez concentré. Dans sa paume tendue devant lui, parallèle au plafond, il commença à se former une petite tornade, qui prit vite en ampleur, tournoyant avec fluidité et rapidité. La forme n'était pas parfaite et elle semblait parfois instable, mais pourtant elle était là. Et aussi étrange, bête... amusant que ça puisse paraître, le plus étonné dans la salle était Magellan. Je le regardai avec un petit sourire amusé, observant chacun de ses gestes. Il regardait avec intérêt sa paume, la mini-tornade qui s'entrelaçait avec elle-même ; les vaguelettes grises qui se croisaient et s'entrecroisaient donnaient à sa création une apparence chétive en même temps qu'elle lui donnait un sentiment de puissance. C'était paradoxal, mais en même temps tellement réaliste que je ne savais comment décrire tout cela autrement.

    Enfin, lorsque je finis par détacher mon regard de Magellan, de sa tornade, et de son regard, je posai mes yeux sur Ryu, tandis que Magellan disait son petit "Et maintenant ?" qui allait presque devenir habituel.

    Je souris lorsque je me rendis compte que Ryu posait sur Magellan un oeil posé et calme, montrant qu'il était concentré et attentif aux moindres de ces gestes. Alors lui aussi, il avait compris que ce n'était pas n'importe quel élève...?

    Je baissai les yeux sur la tornade de Magellan qui commençait malheureusement déjà à perdre en puissance. Elle était moins rapide, moins stable... Mais pourtant, elle était encore là. Et peu d'élèves auraient su la faire tenir tant de temps.

    C'est quand je constatai tout ça que je me dis que la réponse de Ryu serait finalement évidente. Car oui... "Et maintenant", hein ?

    -Je ne crois plus avoir grand chose à t'apprendre, maintenant...


    Je posai mes prunelles bleus sur Ryu, souriant doucement, écoutant avec un air presque distrait ses paroles que j'avais déjà devinées quelques instants plus tôt.

    -Tu maîtrises tes pouvoirs de Sonore. Ton Air... Je ne peux plus rien faire pour toi maintenant ! Tout reposera sur ton entraînement... Sur ce que tu deviendras capable de faire d'ici quelques mois. Car je suis vraiment pressé de voir ton évolution.

    Il lui adressa un sourire. Il disait ça d'un ton tellement sûr que moi-même je sais que je n'aurais pas osé le contredire. Il parlait avec cette voix qui vous fait croire qu'aucune contestation n'est possible. Comme s'il exposait juste les faits, et qu'il n'y avait rien à redire.

    -Une chambre t'a été attribuée, partie Air. Elle est à ton nom et tu es libre de refaire tout l'intérieur s'il ne te convient pas, même si en général nous tentons d'adapter au maximum chaque chambre à son occupant.

    Il marqua un légère pause, avant de reprendre, dans un souffle :

    -Mais enfin... Je suis pressée de te revoir ici. Pour ton étoilisation, je l'espère...!



Magellan, c'est à toi maintenant.  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

Magellan, c'est à toi maintenant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle des Masters.
Aller à la page : 1, 2  Suivant