Partagez
Oh, je n'étais jamais venue ici ! -Xerxes~
##   Dim 13 Fév 2011 - 19:04

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Cette après-midi là, il faisait vraiment beau. Un grand soleil illuminait Terrae de ses rayons, bien que le froid de février persistait toujours. J'avais soigneusement enfilé mon uniforme, sur lequel était accrochées les deux petites étoiles argentée signifiant que j'étais enfin initiée. Je venais tout juste de faire mes valises afin de les déposer, un peu plus tard, dans ma nouvelle chambre, que je partagerais désormais avec les autres Air. ...Enfin les filles, hein...
Heurm.

J'avais donc décidé, en attendant, de visiter plus à fond les différentes pièces de l'institut. Je n'avais pas mis les pieds dans pas mal de salles, aussi étais-je donc allée parcourir les différents couloirs, entrouvrant simplement les portes et passant discrètement la tête à l'intérieur pour scruter les pièces de fond en combles. C'était de cette manière que j'étais tombée sur la salle commune. Une vaste pièce agrémentée de quelques étagères contenant livres et magazines, ainsi que plusieurs tables autour desquelles gravitaient des fauteuils à l'allure particulièrement confortable.

Totalement subjuguée par l'aspect général de la pièce (qui était d'ailleurs vide de monde), j'entrai à l'intérieur. Une fois la porte refermée, j'eus l'impression d'entrer dans un monde totalement différent de celui d'où je venais. Il y régnait une atmosphère feutrée, j'avais vraiment l'impression que j'étais coupée du monde. Chaque bruit était atténué; on avait peur d'en faire bien plus. Je tournai autour de moi afin de regarder plus en détail autour de moi.
La lumière entrait bien dans la pièce, et de lourds rideaux de velours rouge étaient accrochés aux fenêtres. Non, vraiment, je crois que je vais passer le plus clair de mon temps dans cette pièce, à partir de maintenant !
Poussée par mon admiration, je vins me placer devant la fenêtre pour admirer la vue, et je n'entendis pas la porte s'ouvrir derrière moi.



Je vole en #F54759
##   Dim 13 Fév 2011 - 20:16
Anonymous
Invité

Terrae... Qu'étais je donc venu faire ici? Je ne comprenais pas l'utilité de ce lieu, puis je ne comprenais pas ce qu'il y avait de si spécial ici. Enfin je venais tout juste d'arriver, aujourd'hui même je ne savais pas vraiment ce que je devais donc faire. J'aurais peut-être dû essayer d'aller à la rencontre du maitre de ces lieux, mais je n'avais pas vraiment envie. Surement un vieux de quatre-vingt ans avec une barbe de trois mètres. Enfin bon, j'avais bien d'autre chose à faire, comme remplir mon carnet par exemple. Enfin de toute façon, il me fallait de l'occupation, c'est donc pour ça que je commençais à errer dans les couloirs de ce magnifique lieu. Et pour errer, ça j'errais. Enfin je ne mettais pas perdu non plus, mais bon, déjà que tout le monde me fixai. Ils avaient tous des uniformes, moi je n'en avais pas encore. Peut être qu'on allait d'ailleurs me ramener chez le directeur juste pour ça. Et ce fut d'ailleurs cette histoire de vêtement qui me rappela une chose. Quoi donc me demanderez vous? Mes vêtements. Ah ah. Bah oui, que voulez vous que je fasse? Je n'avais aucune valise, j'étais... Vraiment... Déprimé à ce moment là. C'était comme si je n'avais plus de vie, comme si j'étais mort, comme si je n'avais jamais existé. Mais bon, que serait donc le monde dans ce cas précédent? Enfin bon, j'allais bien trouver quelque chose de toute façon. Puis bon! Pour me remettre de tout ça, j'allais chercher une belle petite victime avec de belles formes si possible! Mais où? Ah ah, bonne question. Et bien peut-être dans cette pièce, une magnifique pièce, des magnifique fauteuil et aussi, une magnifique demoiselle? Surement elle était de dos et rien que de la où j'étais je pouvais dire qu'elle devait avoir un magnifique visage. Je m'avançais donc dans cette pièce en refermant la porte. Je n'allais tout de même pas l'interpeller comme ça. Je rester donc collé contre la porte à réfléchir. Je ne savais pas vraiment quoi faire, mais bon, je me dirigeais tout de même vers elle. Enfin bon, un homme habillé tout de noir avec des vêtement d'époque de plusieurs siècles, c'est souvent dur de ne pas l'ignorer. Je me dirigeais donc vers elle, puis doucement je me posai contre le mur longeant la fenêtre pour la fixer.

"Excusez moi belle demoiselle. Je suis tout nouveau en ces lieux et en fait, pour dire vrai je suis un peu perdu dans cette immensité."
##   Dim 13 Fév 2011 - 21:16

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J'observai les gens se promener sous le soleil, dans la cour. Ça me rappelai de bons souvenirs; lorsque je marchais avec ma mère le long des routes, emmitouflée dans un manteau à moitié trop grand pour moi, âgée de quelques années à peine. Nous marchions toutes les deux pendant longtemps, main dans la main. Elle me montrait le paysage; souvent, nous restions assises sur un banc pour regarder le soleil bouger dans le ciel. C'était la plupart du temps lors de ces promenades que Maman me racontait ses histoires sur Terrae. Elle me parlait souvent de son maître d'armes (oui, elle avait appris à se battre là-bas... déroutant ? sans blaaaaaague... on dirait pas, comme ça, en plus...), de ses amis... Et de tous les autres.

Plongée une nouvelle fois dans mes pensées, accoudée à la fenêtre, je sursautai lorsque j'entendis une voix d'homme m'adresser la parole (enfin, c'est pas vraiment la voix qui me parle, c'est le type... heurm, c'est bon, j'ai compris, je sors... et ma phrase a aucun sens en fait...). Je me tournai vers l'origine de cette voix pour tomber face à face avec un homme d'une vingtaine d'années, aux cheveux blancs éclatants et aux yeux rouges comme la braise. Il semblait porter des vêtements plutôt d'époque.

- Oh.. Bonjour !

.... Ok, sur ce coup là, tu t'es vraiment loupée, avec ta tête d'ahurie. Bravo Aoi, ça, c'était génial. On t'adresse la parole en te demandant de l'aide, et toi tu lui dis juste... Bonjour. C'est tout. Et avec le petit Oh ! devant, ça rend vraiment bien. Bravo, vraiment. J'en applaudis mentalement tellement tu fais peur.

- Je... Je peux vous aider.. ? Enfin, vous cherchez un endroit en particulier ? réussis-je à articuler malgré ma timidité (et surtout malgré le fait que je venais de manquer de m'évanouir tellement il m'a effrayée...).

J'attendis patiemment qu'il me réponde.
A vrai dire, il semblait avoir des manières assez étranges pour un homme de notre temps, mais ça ne lui allait pourtant pas si mal. Par exemple, sa façon de parler était très courtoise... On ne voyait pas ça à tous les coins de rue ! C'est même dire que je pensais qu'il se fichait de moi.



Je vole en #F54759
##   Dim 13 Fév 2011 - 22:27
Anonymous
Invité


Je continuai de la fixer alors appuyer contre le mur. Bien vite elle tourna le tête vers moi, d'ailleurs un peu troublé que j'ai envahit le calme de la pièce vide. Je pus enfin apercevoir un doux visage aux grands yeux couleur d'automne, me ramenant d'ailleurs à cette saison en quelque instant. Je la fixai, chaque trait de son visage, sa chevelure caressant son visage avec délicatesse, cette chaleur qu'elle apportait. Je souris légèrement en la soutenant du regard. Un sourire seulement chaleureux, rien de plus. J'avais vraiment dû troubler ses pensées surement paisible, car elle m'avait saluer plutôt ayant l'air perturbée. Mais bon, après tout je n'avais rien à faire ici, à venir déranger une jeune femme paisible plongée dans ses pensées. Enfin, elle ne me rembarra toute foi pas. Au contraire elle me demande ce que je cherchais. Je ne pouvais pas lui demander un lui précis, elle m'aurait indiqué le lieu en question, puis, elle serait restée là et moi je voulais m'amuser avec ce nouveau jouet. Je continuai de la fixer pendant une dizaine de secondes avec toujours ce sourire sans doute irritant. Je me penchait ensuite légèrement vers cette femme en lui attrapant avec douceur sa main que je baisa aussi tôt en levant les yeux vers elle tout en gardant mes lèvres à quelques centimètres de sa main.


"-Je cherche seulement la porte menant à votre coeur belle demoiselle."

Sans doute vieux jeux, mais après tout on me disait toujours que je l'étais, alors pourquoi changer un jeux qui gagne? Je me relevais en gardant mon oeil fixer sur elle. Je gardais toujours un léger sourire. Je lâchai sa main après l'avoir gardé quelques seconde en hauteur.

"-Je me prénomme Xerxes, je suis vraiment ravi de faire votre connaissance. Vous êtes la première personne que je rencontre en ce lieu."


Je ne pouvais pas détacher mes yeux de cette demoiselle, je ne lâchai de toute façon jamais mon regard d'une personne. Et je ne le perdais encore moins avec une femme.
##   Lun 21 Fév 2011 - 14:44

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Il attrapa avec douceur ma main, et déposa un baiser sur le dos de celle-ci. I-il... A brisé ma bulle de protection. Mes joues s'empourprèrent sous la gêne, et je me sentis me raidir un peu, ma mâchoire se contractant quelque peu. On avait pas idée de faire ça, bon sang ! E-et surtout pas d'accompagner son gestes de paroles aussi embarrassantes...
Une fois qu'il eut lâché ma main (j'aurais presque pu soupirer de soulagement lorsqu'il le fit, tant je m'étais retenue de la lui arracher de la sienne...), je l'amenai à mon cou, et commençai à triturer mon collier, toujours sous l'action de la gêne.
Il se présenta; me dit son nom et m'annonça que j'étais la première personne qu'il rencontrait à Terrae.

- Oh... Enchantée...

J'eus un petit sourire gêné avant de lui dire, avec un peu plus d'enthousiasme :

- Moi, c'est Aoi.. Tu es nouveau alors, c'est ça ?

Je me demandais si il souhaitait quelques informations concernant Terrae...
Le fixant à mon tour, je tentai de sonder son esprit en observant ses manières, sa façon de parler, ses tics... Mais surtout ses yeux. Et ce que j'y lisais... Je ne sais pas pourquoi, mais je n'étais vraiment pas rassurée. On y lisait une sorte de... Je ne sais pas exactement, mais... On aurait dit... De l'amusement ? En tout cas, si ce n'était pas ça... Cela s'en rapprochait énormément.
Je me mis une gifle mentale.
Allez, Aoi, tu te trompe surement ! Ne sois pas aussi pessimiste, bon sang ! Franchement... Tu dois plus faire confiance aux gens ! Ce sera... Un bon exercice ?
Mon sourire se fit plus doux, tandis que je jetai un rapide coup d'œil par la fenêtre. Je n'osai pas tellement parler; de toute façon, je ne savais pas quoi dire.



Je vole en #F54759
##   Mar 22 Fév 2011 - 12:33
Anonymous
Invité

Je continuai de la fixer une main appuyée contre le mur et le regard perçant. J'étais vraiment amusé, elle semblait si fragile, mais il faut toujours se méfier des visages innocent, on ne sait jamais ce qu'il se trame derrière leurs masques. Elle semblait en tout cas très mal à l'aise, à cause de moi particulièrement? Ou simplement qu'elle n'était que très peu sociable? Je ne pensais tout de même pas être si intimident après tout. Je m'approchai délicatement de la jeune Aoi avant de m'asseoir sur le rebord de la fenêtre ne croissant les jambes. Maintenant j'étais encore plus près d'elle pour l'admirer et l'empêcher un maximum de jeter son regarde à l'extérieur.

"-Oui je suis bien nouveau, enfin ce n'est pas trop compliqué à deviner. En fait je ne sais rien de ce lieu. J'ai bien rencontré quelqu'un sur le chemin, mais elle était peu agréable. Contrairement à vous. Vous êtes surement une bonne personne, je ne peux en douter. Alors si vous pouviez un peu m'éclairer sur "Terrae". Qu'y a t-il de si spécial dans ce lieu? Je ne me suis pas intéressé à son histoire avant d'arrivé ici, pourtant je crois en avoir entendu parler un jour, ou c'était peut-être autre chose, sinon vous faites quoi dans la vie? Oh ce n'était pas en rapport je m'en excuse, mais il ne semble pas y avoir des milliers de personne ici, alors nous nous croiserons surement dorénavant."

Mon sourire était plus calmé que tout à l'heure, j'avais adopté un visage plus "charmeur" ou charmé qui sait? Mais la malice de ce sourire n'était encore pas invisible, elle était même encore bien percevable parmi les autres émotions qu'il montrait.


"-J'espère que les autres femmes de ce lieu ne sont pas aussi belles que vous, je ne pourrais résister à la tentation de ce charme continuel dans ce cas."
##   Jeu 24 Fév 2011 - 21:57

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je le vis me fixer durant un long moment, et même lorsqu'il me parlait. Il me mettait vraiment mal à l'aise. Et cette manière qu'il avait de se rapprocher... Je ne pus que faire un pas en arrière; il était vraiment beaucoup trop près. Je détestais être fixée de la sorte, et je détestais encore plus qu'on soit aussi proche de moi. Surtout pour des personnes que je ne connaissais pas. Surtout pour... Des gens qui m'inspiraient si peu confiance. Comme pour lui... Ce n'était pas méchant, c'était simplement... Une constatation.
Je lui souris néanmoins chaleureusement.

- Eh bien... Si vous veux, je peux vous l'expliquer, mais c'est un peu long... J'essaierais de faire un peu court, quand même... Si nous sommes ici, c'est parce que nous avons ressenti un vide plus ou moins important... Les Masters de Terrae sont venus nous chercher. Au bout d'un moment, nous passons l'initiation; c'est-à-dire que nous recevons des pouvoirs en fonction de notre caractère... Et nous pouvons voir notre rang par rapport au nombre d'étoiles sur notre uniforme. ... Pardon ça ne doit vraiment pas être clair... Je ne suis pas très douée en explications...

J'eus un petit rire franc. C'était vrai que rajouter ça juste à la fin de son discours faisait un peu étrange, mais tant qu'à faire... Je vis son sourire devenir un peu moins malicieux.
Tandis qu'il rajoutait sa dernière phrase, je rougis légèrement en lui disant d'une petite voix :

- Oh, non, il y en a de bien plus jolies que moi, vraiment... Et pour répondre à votre question, je ne suis qu'étudiante...

Un doux sourire s'installa sur mes lèvres. Peut-être que je m'étais trompée ? Il n'avait pas vraiment l'air mesquin. Peut-être au premier abord, mais on se trompe souvent, non ?..



Je vole en #F54759
##   Sam 26 Fév 2011 - 14:24
Anonymous
Invité

Je la fixai durant un long moment en écoutant ce qu'elle me disait. J'avais du mal à tout comprendre. C'était un peu bizarre ce qu'elle racontait à vrai dire. Mais je l'écoutais quand même. Mais on bout d'un moment, lorsqu'elle eut enfin fini de parler en reprenant ce que j'avais dis sur sa beauté, je ne me retenus et j'eus un long moment de rire. Je repris tout de même mes esprits en la fixant à nouveau.

"-Est-ce que vous croyez ce que vous dites? Des gens qui ne nous connaisse pas qui viennent nous chercher car on ressent un certain "vide"? C'est ridicule, puis même s'ils pouvaient nous retrouver comme ça, comment pourraient-ils savoir ce qu'on ressent au fond de nous?"


Et c'est plus ou moins à ce moment que j'eus comme un frisson intérieur. Si des gens pouvaient savoir ce qu'on ressentaient, ce serait vraiment horrible, pénétrer mon âme serait une chose que je ne pourrais même pas pardonner.

"-Enfin bon, passons pour ça. Car je voudrais bien savoir quels pouvoir nous sont accordés? On a le droit de diriger une ville peut-être? Un pouvoir plutôt démocratique? Je ne sais pas. Enfin pour ça j'ai hâte, exercer un pouvoir c'est tellement jouissif."

Je soufflai un coup, j'avais du mal à comprendre tout ce qu'elle me racontait, c'était tellement surréaliste aussi. je préférais tout de même changer de sujet, je la fixai alors à nouveau, et je me remis à parler un peu à côté de la plaque.

"- J'ai hâte de voir les autres beauté de ce lieu. Si comme vous dites les autres femmes sont encore plus belles que vous. D'un côté je pense que vous vous moquez de moi en disant ça, car je n'avais avant jamais vu une personne aussi belle. Peut-être qu'en fait il amène ici les plus belles femme de monde."
##   Dim 13 Mar 2011 - 18:19

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Il semblait ne pas comprendre ce que je voulais lui dire. Au bout d'un certain temps, après s'être retenu un long moment, il se mit à rire. Je penchai la tête sur le côté, écoutant ce qu'il me disait. Il ne semblait vraiment pas comprendre. Comment le pourrait-il ? Avec ce qu'il m'avait dit, on voyait parfaitement qu'il n'y croyait pas et n'avait pas la moindre envie d'y croire. J'ouvris lentement la bouche, réfléchissant à ce que j'allai lui dire. Je voulais lui prouver qu'il avait tort de douter ainsi.

- Moi aussi, au départ, cela me semblait assez... Étrange. Mais en réalité, il ressentent notre Appel, qui est l'une des conséquences accompagnant ce fameux vide. Ils ne savent pas ce que nous ressentons ; normalement, personne ne le pourrait, mis à part certaines personnes en ayant le pouvoir... Les Masters viennent nous chercher lorsqu'ils ont ressenti cet Appel, qui les mènent à nous. Si tu es ici, c'est qu'une personne est venue et t'a proposé de... Rejoindre Terrae. N'est-ce pas ? lui fis-je d'une voix douce, un doux sourire aux lèvres.

Reprenant mon souffle, je lui laissai aussi le temps de digérer ce que je venais de lui exposer. J'eus un petit sourire amusé en l'entendant me poser sa question à propos des pouvoirs qui pourraient nous être accordés. C'était vrai, tout cela semblait un peu vague au premier abord... Mais c'était pourtant bien réel.

- Non, ce n'est rien de tout cela... Lorsque je parle de pouvoirs, ce sont... Comme dans les films, dans les livres... Nous pouvons d'abord et avant tout contrôler un, et seulement un seul, des cinq éléments : l'Eau, le Feu, la Terre, le Tonnerre... Et l'Air. Notre affinité, notre pouvoir, en somme, est déterminée par nos traits de caractère. Ensuite, en fonction de si l'on tire notre pouvoir du Soleil ou de la Lune, on nous octroie un autre pouvoir. Invisibilité, Marionnettisme, Voyance, Télépathie... Etc etc. Un seul pouvoir Lunaire ; et un seul pouvoir Solaire -par affinité bien sûr. Nous ne pouvons contrôler qu'un seul élément, et donc qu'un seul et unique pouvoir associé.

J'eus un petit rire.

- Et même si tu risque d'avoir du mal à y croire, je contrôle l'Air, ainsi que le don de Guérison... Et je tire donc mon pouvoir du Soleil !

Je fis la moue en l'entendant changer de sujet. Il était bien gentil, mais il fallait pas m'interrompre quand je parlais de Terrae. Pff...

- En aucun cas je ne me moque de vous, contrairement à ce que vous semblez faire... De toute façon, les Masters ne choisissent pas les personnes venant ici...

Je détournai la tête, quelque peu vexée, me retenant à temps d'ajouter un petit " Sinon, il ne vous aurait même pas laissé passer le portail " grommelé entre mes dents. Ne pas te le mettre à dos, même si il te semble un peu... Antipathique. Courage...
Parler de Terrae de la sorte, l'ignorer de cette manière... Je ne laisserai jamais passer ça. C'était comme si il critiquait... Non, en fait, il critiquait mon foyer. Ma maison.
En fait, je pensais l'avoir plutôt bien jugé du premier abord... Je sentais que je n'allais pas vraiment l'aimer. Il faisait bien trop de manières pour que ce soit honnête.



Je vole en #F54759
##   
Contenu sponsorisé

 

Oh, je n'étais jamais venue ici ! -Xerxes~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle commune.