Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Réveil douloureux.
#   Mer 16 Nov 2011 - 22:27

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Dès qu’elle me souleva, je perdis connaissance… Je ne m’attendais pas à souffrir autant. Je m’étais promis de ne plus souffrir autant, du moins par amour. Je pensais aussi que j’avais une plus grande résistance, là un éclair me touche et c’est la fin du monde… Je suppose que la résistance allait arriver par la suite…

Je n’ai jamais compris comment les gens à la télévision il se relève après avoir été assailli de coup… Car quand je donnais des coups, personne ne se relevait… Je ne me fais pas d’illusion, j’aurais du mal à me relever aussi… Mais non, la y’a des filles qui pèse 35 kilos qui se prennent des poings de mecs qui font 5 fois leurs poids et elles arrivent à se relever. Moi je resterais à terre point barre !

Mais le sentiment qui me parcourait maintenant était la peur, avais-je perdu ma Marina, mon amour… Je n’entendais plus rien et ne sentait plus rien, à part cette énergie en moi, mon pouvoir, ma magie… Serait-il possible que je sois bloquée… Serait-il possible que le fait d’être dans le flou vis-à-vis de ma mère me brouille la vue…

Combien de temps avait passé, je ne saurai le dire convenablement, quelques minutes, quelques heures, un jour ? Peu importait au final…

J’ouvris légèrement les yeux, et ne vit que du blanc autour de moi … Vu ce que j’avais fait dans ma vie ce n’était sûrement pas le paradis… Alors je ne voyais qu’une seule autre option, l’hôpital…

- Rah merde !


#   Mer 16 Nov 2011 - 22:41
avatar
Invité

Marina m’avait appelé, sa voix était étrangement … calme. Elle m’annonça de bout en blanc que Tomoyo était à l’hôpital parce que celle-ci avait perdu le contrôle de son pouvoir … Qui ? Marina ou Tomoyo ? Quoi qu’il en soit, elle me demanda de venir voir ma sœur tandis que celle-ci avait quelque chose à faire de bien plus important. Je lui avais demandé quoi, pour seule réponse, je reçu un « bye » ainsi qu’une sonnerie disant qu’elle avait raccroché.

J’étais dans mon appartement, pas loin de l’hôpital à vrai dire, je décidais donc de laisser ma voiture au parking et d’aller par la voie des airs. Bah oui, en master air, tu sais voler mon cher.

Il ne fallut pas plus d’un instant pour que j’arrive à l’hôpital, j’attrapais la réceptionniste et lui demanda directement :

- Tomoyo Marguerite, où est-elle ?

La jeune femme me regarda avec un air dépité avant de regarder ses classeurs et de me dire qu’il n’y avait aucune personne ne s’appelant ainsi. Contournant le bureau sous le cri de madame je ne sais pas lire, je regardais moi-même dans le classeur pour chercher son nom. Chose que je ne trouvais pas, regardant au nom de Marina, je vis celle-ci dans le registre. Put’n, mais bande de nouilles !

- Regardez un peu les prénoms des gens avant d’écrire n’importe quoi dans votre registre, Marina Da Ponte l’a apporté ici, ce n’est pas elle qui est hospitalisée mais bien Tomoyo Marguerite Asama, c’est une élève de Terrae. Rang, initié, affinité Feu lunaire, retenez le bon sang !

Oui, j’avoue que je n’ai pas été douce, mais avec sa face de phacochère et ses semblants de désolée, j’aurai bien voulu lui foutre une seringue dans le cul à celle-là !

Merde … Le numéro de la chambre … C’était quoi encore ? 2…25… 26 ? Merde, je verrai bien.

Arrivant dans la chambre de Tomoyo, je vis celle-ci sur le lit inconsciente. M’approchant d’elle, mon premier reflexe fut de prendre son pou. C’est bon, elle est en vie … Mais que c’est-il donc passé avec Marina ?

Prenant place sur un siège, je tapotais mon gsm en essayant d’envoyer un sms à cette dernière, et la seule réponse que j’eu ne fut autre qu’un « hors service, veuillez réessayer plus tard », je vais t’en foutre des plus tard moi !

- Rah merde !

Regardant ma sœur d’un air mi étonné, mi contente, je toussais un petit coup pour la prévenir de ma présence. Chose qu’elle comprit rapidement étant donné qu’elle planta ses yeux dans les miens. Quoi ? Tu croyais que je n’allais pas venir en sachant que tu étais ici ?

- Ca fait un bail, et voilà que je te retrouve à moitié morte dans un hosto.

Humour ? Je n’ai jamais été douée pour.

- Alors ? C’est passé quoi pour que tu te retrouves le dos à moitié déchiqueté et les bleus que t’as un peu partout ?
#   Jeu 17 Nov 2011 - 23:24

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Ca fait un bail, et voilà que je te retrouve à moitié morte dans un hosto.

Haha quel humour ! Vraiment je suis impressionnée, je savais que l’humour n’était pas la tasse de thé de mon père mais là, elle surpassait tout avec son humour « noir »

- Alors ? C’est passé quoi pour que tu te retrouves le dos à moitié déchiqueté et les bleus que t’as un peu partout ?

Comment ça j’avais des bleus ! Non ! Je ne pouvais pas en avoir, mon dieu, je devais être horrible... Si ce drap de lit avait été plus long, je me serais caché en dessous, mais ils sont radins en literie ici ! Et en y pensant, mon dos me faisait souffrir... Trop souffrir...

- C’est Marina ... On s’est disputée assez intensément et elle a pété un câble monstre, en fait, tout a littéralement explosé et ces derniers temps, mes pouvoirs me font défaut... J’ai essayé de me protéger avec un bouclier, mais il n’a pas tenu le choc...

Regardant autour de moi si je pouvais voir Marina, je fus déçue de ne voir que son absence... Alors c’est vrai, elle voulait que je meurs... J’avais réellement mal, tout ce quel m’avait dit, m’avait blessé au plus haut point. Pourquoi avait-elle joué avec moi... ?

- Tu serai m’expliquer ? Ah, et il faudrait m’expliquer comment ça se fait que ton frère et ta belle-mère soit toujours vivant, alors que père m’a dit que ma mère les avaient tué.

Oui j’avais été froide, mais je voulais réellement savoir la vérité. J’en avais besoin afin de continuer à avancer...

- Je suis désolé que tu aies dû te déplacer pour moi, je dois être une charge supplémentaire, tu as tellement à faire. Je ne t’embêterai plus.


#   Ven 18 Nov 2011 - 13:56
avatar
Invité

- C’est Marina ... On s’est disputée assez intensément et elle a pété un câble monstre, en fait, tout a littéralement explosé et ces derniers temps, mes pouvoirs me font défaut... J’ai essayé de me protéger avec un bouclier, mais il n’a pas tenu le choc...

De un, c’être disputer avec Marina relevait du miracle, mais savoir que son pouvoir a explosé, c’était complètement autre chose. Parce que oui, il fallait se le dire … Jamais je n’aurai cru que cela était possible. Elle était d’un tempérament changeant, certes, mais pas violente, bien au contraire, elle écoutait à la lettre toutes les consignes qu’on pouvait lui donner pour être une personne « bien ». Mais ce qui me dérangeait surtout, c’est savoir comment Marina a réussi son coup, je n’ai jamais eu vent de son talent sur sa maitrise, bien au contraire, … A dire vrai, je ne l’avais jamais vue utiliser son pouvoir.

- Tu serai m’expliquer ? Ah, et il faudrait m’expliquer comment ça se fait que ton frère et ta belle-mère soit toujours vivant, alors que père m’a dit que ma mère les avaient tué.

Ogami ? Pourquoi parlait-elle d’Ogami ? Marina lui en aurait touché deux mots à ce sujet ? Mais ma belle-mère, elle était bien morte. Autant que Père. Il était vrai qu’Ogami quant à lui était resté en vie, mais depuis « sa mort » si je pouvais le dire ainsi, je n’avais pas eu de nouvelles de lui, c’est seulement un jour par hasard que je l’ai rencontré à Terrae, tout beau, tout flamme en tant que Master Eau …

- Je suis désolé que tu aies dû te déplacer pour moi, je dois être une charge supplémentaire, tu as tellement à faire. Je ne t’embêterai plus.

Une charge pour moi ? Elle ne l’était pas, il était vrai que j’avais peu, à dire pas du tout, été présente ces temps-ci, et le peu de temps que j’avais revenait à Shizu-Chan …

- Blablabla. Tomoyo, tu n’est pas une charge pour moi ou quoi que ce soit, retire toi cette idée de la tête.

Me redressant de ma chaise, je me dirigeais vers la fenêtre de la chambre que j’ouvris. Respirant l’air frais de l’extérieur, je soupirais lourdement avant de me décider à répondre à ses questions.

- Ma belle-mère est bien décédée dans l’accident de ta mère, mais il paraitrait qu’Ogami n’était pas avec elle ce jour là. Je ne le savais pas au début, ce n’est qu’en découvrant sa présence à Terrae que j’ai compris. Je n’ai pas eu le temps de t’en parler, il y a tellement de chose que tu dois savoir aussi …

Oui, tellement de choses à savoir, je me demandais justement si j’aurai assez d’une vie pour tout lui expliquer. On ne pouvait pas rattraper le temps perdu, c’était un fait, mais on pouvait tout de même s’accorder un avenir ensemble … non ?

- Pour ce qui est de Marina, je dois t’avouer que je n’y comprends rien. Je ne savais même pas qu’il était possible qu’elle s’énerve … quel a été la raison de son énervement ? Et pourquoi t’as l’air si dépité en parlant d’elle ?
#   Ven 18 Nov 2011 - 21:49

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Blablabla. Tomoyo, tu n’est pas une charge pour moi ou quoi que ce soit, retire toi cette idée de la tête.

Mais Marina m’avait dit le contraire… Marina était toujours honnête, elle me l’avait lors de notre première soirée… Pourquoi aurait-elle menti, et après tout elle connaissait Tomoe beaucoup mieux que moi… Ouvrant la fenêtre de ma chambre pour laisser passer un peu d’air frais, elle prit le temps de me répondre…

- Ma belle-mère est bien décédée dans l’accident de ta mère, mais il paraitrait qu’Ogami n’était pas avec elle ce jour là. Je ne le savais pas au début, ce n’est qu’en découvrant sa présence à Terrae que j’ai compris. Je n’ai pas eu le temps de t’en parler, il y a tellement de chose que tu dois savoir aussi …

Pourquoi mon père m’aurait menti ! Que lui avais-je fait, pourquoi me mentir à propos d’une personne que je ne connais pas ? Où est l’intérêt ? Et pourquoi n’avait-il jamais voulu de moi ? Et pourquoi me posais-je autant de question ?

- Pour ce qui est de Marina, je dois t’avouer que je n’y comprends rien. Je ne savais même pas qu’il était possible qu’elle s’énerve … quel a été la raison de son énervement ? Et pourquoi t’as l’air si dépité en parlant d’elle ?

La raison de son énervement ? Et bien pour être honnête je n’en étais pas sûre... Enfin si, mais devais-je lui dire ? Après tout c’était à cause de Shizuru, non je rectifie, à cause de sa jalousie envers Shizuru...

- Elle s’est enervée car sa jalousie envers Shizuru la rend folle et je suis triste car elle m’a dit texto que j’étais une merde et que si je crevais c’était mieux pour tout le monde.

J’essayais de me relever légerement, mais j’avais beaucoup trop mal... Petite nature, il fallait que je devienne forte et que j’arrive à maîtriser mes pouvoirs ! Putain !

- Que dois-je savoir ? Comme tu peux le constater, j’ai tout mon temps...

Ce qui étrange, c’est que malgré le fait que je souffrais, j’étais pleinement éveillée... Il fallait que j’essaye quelque chose, je tendis ma main et essayait de faire apparaître une flammèche, mais rien ne se produisit... Et bien voilà, c’est la meilleure ! J’étais tellement perturbée que je n’arrivais plus à rien, quelle conne.

- Et bien, c’est génial, à croire que je deviens réellement une merde !

Regardant légèrement ma soeur, je lançais un grand soupir...

- J’ai besoin de toi, il faut que tu m’aides...


#   Dim 20 Nov 2011 - 23:39
avatar
Invité

- Elle s’est énervée car sa jalousie envers Shizuru la rend folle et je suis triste car elle m’a dit texto que j’étais une merde et que si je crevais c’était mieux pour tout le monde.

Sa jalousie contre Shizuru ? Je peux savoir ce qu’il se passe à propos de Shizuru à la fin ?! J’en avais parlé avec Marina il y a un moment d’ici, et la seule réponse que j’ai peu recevoir d’elle, n’était autre que son grand sourire avec un « C’est une pute ». Elles s’étaient battues si j’avais bien compris … Mais cela remontait à plus de six mois d’ici … Ou la raison serait mon départ ? Ne me dites pas qu’elle était jalouse parce que j’avais osé revenir vers Shizuru et non pas vers elle … Mais c’était différent.

Shizuru savait depuis ma plus tendre enfance que j’étais deux personnes, elle a toujours su mon histoire, elle a toujours compris qui j’étais réellement et que ces masques et toutes ces couleurs n’étaient pas moi. Marina, je l’avais rencontrée en étant Miya, elle n’avait jamais eu vent de ce que j’étais vraiment …

- Que dois-je savoir ? Comme tu peux le constater, j’ai tout mon temps... Et bien, c’est génial, à croire que je deviens réellement une merde !

Elle avait dit ça avec de l’orgueil dans sa voix, comme si j’étais responsable de tout ce qu’il lui arrivait. Elle avait essayé de créer une flamme dans sa main, mais rien ne se passa. Son pouvoir était bloqué, me rapprochant de celle-ci, je posais ma main sur son épaule.

- J’ai besoin de toi, il faut que tu m’aides...

Je lui avais souris comme une mère pouvait le faire à son enfant bien aimé, je fermais les yeux pour sentir le flux de son énergie dans son corps. Je ne sentais rien, comme si Tomoyo était devenue une coquille vide en moins d’une heure. Retraçant la source de son énergie avec le peu que je sentais, j’arrivais à la source. Je pouvais apercevoir l’image d’un sceau devant son énergie, comme si celui-ci bloquait effectivement l’utilisation de ses pouvoirs.

- Ton pouvoir est bloqué, mais c’est ton état qui fait cela. Et je crois qu’il est bien mieux ainsi, une personne instable maitrisant le feu ne peut apporter que dégâts. Il est déjà arrivé la même chose par le passé, avec Shizuru. Elle était instable, tellement que son pouvoir l’a consumé … Ca relève d’un miracle et surtout de l’aide d’Hideko si elle est encore parmi nous.

C’était son étoilisation, après la disparition de Natsuki, elle avait révélé son potentiel d’étoile … Mais elle n’était pas assez stable pour ne pas le faire en souffrance. Son corps brulait, son feu la consumait. Elle était devenu le jouet de son pouvoir, de son feu destructeur … tout cela à cause de ce sentiment d’abandon, ce sentiment de tristesse.

- Marina est à l’opposé de Shizuru, elle ne réfléchit pas avant de faire quoique ce soit, elle fonce tête baissée … Mais je ne crois pas qu’elle pense que tu es une merde réellement. Sous l’énervement, cela arrive souvent qu’on sorte des choses qu’on ne pense pas forcément. Laisse lui du temps, elle reviendra d’elle-même.

Lui adressant un autre sourire, je repris place sur ma chaise avant de parler du sujet familiale … Oui, ce sujet que je laissais dans la case tabou il y a peu.

- Père m’a prise avec lui, je ne sais pas pourquoi moi et pas toi. Peut être parce que je ressemble à Mère et que son amour pour elle était tellement grand qu’il voulait une personne lui ressemblant, mais quoi qu’il en soit, cet amour n’était pas assez grand pour qu’il le troc contre son grade chez les Asama.

Père, je t’aime tellement, tu étais mon Dieu, mais tu étais également une pourriture.

- Ma vie s’est passée … Sans grand-chose, ma belle-mère ne m’appréciait pas, et Ogami voulait que je ressemble au membre de la famille. C’est pourquoi j’ai revêtit l’apparence de Miya. Et porté ce nom, c’était pour lui que je portais ce nom.

Ogami, je te hais aussi, même si je continue à t’aimer.

- J’ai appris dès mon plus jeune âge que Terrae excisait, Ren … Un ami de Père venait de cet endroit, tu dois s’en doute le connaître Ren Marguerite, le frère de mère. Ils étaient ensemble à Terrae. C’est lui qui m’a formé dans l’espoir qu’un jour moi aussi je découvre un endroit semblable. Je n’avais pas de pouvoir à l’époque, je ne savais que m’entrainer mentalement et booster mon corps dans le but d’avoir un pouvoir plus tard. Mais ce pouvoir n’apparaît pas du jour au lendemain, du moins c’est que j’avais pensé. C’est lors de la deuxième éclipse que Terrae se réveilla une fois de plus, rendant ses pouvoirs aux anciens Masters. Père est mort à cause de Ren qui avait perdu le contrôle de ses pouvoirs revenus … C’est par la suite que j’entendu qu’une nouvelle école du nom de Terrae avait été construite au centre de Tokyo et qu’Hideko était la directrice de cet endroit. On ne pouvait pas sonner chez les eux et demandez de rejoindre leurs rangs, non, c’est pour ça que je continuais ma petite vie. Mais ma petite vie n’était pas si tranquille que ça, je devais reprendre l’entreprise des Asama ainsi que la place vacante de Père au sénat. C’est sans doute là que j’ai compris à quel point j’étais seule, je n’avais pas d’amis, personnes à qui je pouvais me confier et personnes pour m’aider. Le vide … et puis l’arrivé du Master qui me disait que Terrae s’ouvrait à moi. Enfin je m’étais dis ! Il ne me fallut pas longtemps pour monter les grades, peut être … 1 ans, pas plus.

En pensant que Shizuru risque de le faire en 6 mois, j’en serai presque jalouse.

- Mais toi, parle moi de Mère, était-elle gentille ?
#   Mar 22 Nov 2011 - 1:51

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Quand je lui avais demandé son aide, elle m’avait souris, comme personne ne m’avait souris, c’était un sourire rassurant, réconfortant et j’avais attendu longtemps pour voir un sourire comme celui-là apparaître sur le visage de quelqu’un, s’il avait pu apparaître sur le visage de ma mère j’aurais au moins eu un bon souvenir d’elle...

- Ton pouvoir est bloqué, mais c’est ton état qui fait cela. Et je crois qu’il est bien mieux ainsi, une personne instable maitrisant le feu ne peut apporter que dégâts. Il est déjà arrivé la même chose par le passé, avec Shizuru. Elle était instable, tellement que son pouvoir l’a consumé … Ca relève d’un miracle et surtout de l’aide d’Hideko si elle est encore parmi nous.

Instable ? Shizuru ? Pourquoi n’arrivais-je pas à maîtriser ce pouvoir ! Pourquoi ne voulait-il pas m’écouter ! Moi qui avait travaillé si dur pour les maîtriser et maintenant j’apprends que mon pouvoir est bloqué ?! Cela me frustrait au plus haut point, mais j’avais toujours sauvé les apparences alors j’affichais un masque d’indifférence totale sur mon visage.

- Marina est à l’opposé de Shizuru, elle ne réfléchit pas avant de faire quoique ce soit, elle fonce tête baissée … Mais je ne crois pas qu’elle pense que tu es une merde réellement. Sous l’énervement, cela arrive souvent qu’on sorte des choses qu’on ne pense pas forcément. Laisse lui du temps, elle reviendra d’elle-même.

Laisser du temps ? C’est bien joli tout ça, mais je n’étais pas une personne fondamentalement patiente moi ... Et si elle ne revenait pas ? Que deviendrais-je ? Je n’avais pas envie de retomber dans les tourments du sexe maintenant que je l’avais rencontré...

- Père m’a prise avec lui, je ne sais pas pourquoi moi et pas toi. Peut être parce que je ressemble à Mère et que son amour pour elle était tellement grand qu’il voulait une personne lui ressemblant, mais quoi qu’il en soit, cet amour n’était pas assez grand pour qu’il le troc contre son grade chez les Asama.

Me redressant dans mon lit, j’essayais d’enmagasinner tous les détails qu’elle pouvait me donner sur père... Il fallait que j’en apprenne plus, c’était important pour moi... Alors il avait fait ça pour un titre ? Pour le prestige ? De l’amour pour mère ? S’il l’aimait il ne saurait pas revenu pour lui dire d’arreter d’essayer de te parler, il saurait venu pour nous voir... Il ne l’aimait pas, il était lui aussi égoïste...

- Ma vie s’est passée … Sans grand-chose, ma belle-mère ne m’appréciait pas, et Ogami voulait que je ressemble au membre de la famille. C’est pourquoi j’ai revêtit l’apparence de Miya. Et porté ce nom, c’était pour lui que je portais ce nom.

Baissant les yeux, je me rendais compte que sa vie a elle n’avait pas été simple non plus... Sa famille avait été dure avec elle, et vu qu’elle avait oublié notre existence elle n’avait personne d’autre avec qui parler...

- J’ai appris dès mon plus jeune âge que Terrae excisait, Ren … Un ami de Père venait de cet endroit, tu dois s’en doute le connaître Ren Marguerite, le frère de mère. Ils étaient ensemble à Terrae. C’est lui qui m’a formé dans l’espoir qu’un jour moi aussi je découvre un endroit semblable. Je n’avais pas de pouvoir à l’époque, je ne savais que m’entrainer mentalement et booster mon corps dans le but d’avoir un pouvoir plus tard. Mais ce pouvoir n’apparaît pas du jour au lendemain, du moins c’est que j’avais pensé. C’est lors de la deuxième éclipse que Terrae se réveilla une fois de plus, rendant ses pouvoirs aux anciens Masters. Père est mort à cause de Ren qui avait perdu le contrôle de ses pouvoirs revenus … C’est par la suite que j’entendu qu’une nouvelle école du nom de Terrae avait été construite au centre de Tokyo et qu’Hideko était la directrice de cet endroit. On ne pouvait pas sonner chez les eux et demandez de rejoindre leurs rangs, non, c’est pour ça que je continuais ma petite vie. Mais ma petite vie n’était pas si tranquille que ça, je devais reprendre l’entreprise des Asama ainsi que la place vacante de Père au sénat. C’est sans doute là que j’ai compris à quel point j’étais seule, je n’avais pas d’amis, personnes à qui je pouvais me confier et personnes pour m’aider. Le vide … et puis l’arrivé du Master qui me disait que Terrae s’ouvrait à moi. Enfin je m’étais dis ! Il ne me fallut pas longtemps pour monter les grades, peut être … 1 ans, pas plus.

Ren ? Ren ... Oui ! Je l’avais vu une fois, j’avais surpris une de ses conversations avec maman quand j’étais plus petite, je n’avais pas tout entendu, mais je savais qu’on parlait de moi il avait dit “ entraîne là” mais bon quand on a 7 ans on ne comprend pas tout... Ce n’est que maintenant que je comprenais ! Tout coulait de sources, ma mère m’avait poussé à m’inscrire à différents sports ainsi qu’aux art martiaux, j’avais 8 ans à ce moment là. Je n’avais cessé de m’entraîner... Etait-ce à cause de lui ? Elle avait réellement mis 1 ans à être Master ? La chance, même avec mon entraînement et le fait que je suis là depuis 5 mois je n’arrive à rien, je suis réellement la merde de la famille, je le ressens de plus en plus là –‘

- Mais toi, parle moi de Mère, était-elle gentille ?

Mère, sujet sensible... Je me braquais en une seconde, et je mis certainement deux bonnes minutes à essayer de me détendre, parler d’elle n’était jamais facile... Elle m’avait abandonnée le jour où papa la laissé... Les larmes coulaient silencieusement sur mes joues et je répondis à sa question avec la voix la plus froide possible

- Quand père est parti... Elle a sombré. Père à scellé le destin de Maman ainsi que le mien le jour où il a préféré le prestige à sa famille...

Je savais que c’était court, mais il me fallait me conditionner pour dire les détails de ma vie. Je ne les avais dit à personne... Même Marina ne savait pas ces choses. Mais Tomoe était ma soeur, et il fallait qu’elle le sache...

- J’ai revu père une fois depuis votre départ... Une fois il était venu à la maison mais tu n’étais pas avec lui alors j’ai bien vite compris que ce n’était pas le grand come-back de mon père... J’aurais pû oublier votre existence mais je n’en avais pas envie... Un jour, je revenais des courses et j’ai vu maman en pleurt. Papa l’avait appelée pour lui dire d’arrêter de t’envoyer des lettres, elle t’en écrivait une tous les jours, car tu devais croire que t’as vraie mère c’était sa femme... Que tu serais mieux sans nous dans ta vie, que tu ne souffrirai pas, alors maman à céder. Après ça, elle est devenue folle... Elle ne parlait plus, ne faisait plus rien, ne s’occupait plus de rien et n’allait plus travaillé... Elle était despérée, elle avait perdue l’amour de sa vie et sa fille, moi elle me haïssait, je ressemblait trop à père... Elle ne l’a jamais dit, mais je le sentais. Et puis un jour, elle avait l’air plus perdue que d’habitude, elle est partie et deux mois après père m’a appelé pour m’annoncer sa mort et celle de ta belle-mère et de ton frère.

Tripotant mes doigts nerveusement, j’étais déçue de ne pouvoir lui dire quelque chose de plaisant sur sa mère...

- Mais quand tu étais encore là, elle t’aimait beaucoup... Elle n’a jamais voulu t’abandonner, elle à garder toutes les lettres que papa lui a remise, elles sont dans un tiroir de son bureau chez moi. Elle voulait que tu saches la vérité sur tes origines... Je suis désolé Tomoe ... Je ne peux rien te dire d’autre...

C’était court je sais, mais ma vie c’était résumée à ça... Je séchais les larmes qui continuaient à couler et puis finalement lâchait prise totalement, je mis mes mains sur mon visage pour camoufler ma vulnérabilité...

- Au fond, tu as été heureuse dans ta vie Tomoe ?

Il fallait qu’elle l’ai été au moins un peu, sinon tout ce que ma mère avait fait et tout ce que j’avais sacrifié n’aurait servi à rien, il le fallait... elle le méritait...


#   Mar 22 Nov 2011 - 15:44
avatar
Invité

- Quand père est parti... Elle a sombré. Père a scellé le destin de Maman ainsi que le mien le jour où il a préféré le prestige à sa famille...

Je ne pouvais pas en vouloir à Père d’être parti … il avait sans doute lui aussi ses raisons, il devait prendre ses responsabilités envers sa femme qu’il avait trompé. Mais délaissé ainsi sa deuxième famille n’était pas le bon choix à faire, peut être était-ce la véritable raison pour laquelle il m’avait pris avec … Il essayait peut être de réparer ses erreurs.

- J’ai revu père une fois depuis votre départ... Une fois il était venu à la maison mais tu n’étais pas avec lui alors j’ai bien vite compris que ce n’était pas le grand come-back de mon père... J’aurais pu oublier votre existence mais je n’en avais pas envie... Un jour, je revenais des courses et j’ai vu maman en pleur. Papa l’avait appelée pour lui dire d’arrêter de t’envoyer des lettres, elle t’en écrivait une tous les jours, car tu devais croire que t’as vraie mère c’était sa femme... Que tu serais mieux sans nous dans ta vie, que tu ne souffrirais pas, alors maman à céder. Après ça, elle est devenue folle... Elle ne parlait plus, ne faisait plus rien, ne s’occupait plus de rien et n’allait plus travailler... Elle était désespérée, elle avait perdue l’amour de sa vie et sa fille, moi elle me haïssait, je ressemblais trop à père... Elle ne l’a jamais dit, mais je le sentais. Et puis un jour, elle avait l’air plus perdue que d’habitude, elle est partie et deux mois après père m’avait appelé pour m’annoncer sa mort et celle de ta belle-mère et de ton frère.

C’était donc ainsi que les choses s’étaient passées ? Mère … étais-je sa préférée ? Tomoyo n’avait donc rien eu de bien depuis sa naissance, mais pourquoi cette préférence ? Parce que j’avais le même physique que Mère ? Ou plutôt parce que Mère ne voulait pas voir l’homme qui l’avait trahi en regardant sa deuxième fille ?

- Mais quand tu étais encore là, elle t’aimait beaucoup... Elle n’a jamais voulu t’abandonner, elle à garder toutes les lettres que papa lui a remise, elles sont dans un tiroir de son bureau chez moi. Elle voulait que tu saches la vérité sur tes origines... Je suis désolé Tomoe ... Je ne peux rien te dire d’autre...

Elle confirmait mes dires … Sombrer pour si peu, c’était pitoyable. Mais elle parla des lettres de Mère … Il fallait que j’y aille, que j’aille voir dans cette maison, le trésor que renfermait le tiroir dont elle me parlait.

- Au fond, tu as été heureuse dans ta vie Tomoe ?

Si j’avais été heureuse … Je ne savais pas vraiment, je ne pouvais pas le dire heureux no malheureux … j’avais seulement vécu.

- Je ne pourrai te répondre, ma vie en dehors de Terrae remonte tellement à loin que j’ai l’impression de ne pas me souvenir de tout. J’ai eu tout ce que je voulais et désormais je bénéficie de l’héritage des Asama. Mais je crois que je peux quand même dire que je suis heureuse d’être partie avec Père ce jour là …

Oui, sans ça, je ne serai jamais arrivée chez les Asama, je n’aurai jamais été aussi proche de la famille des Fujino, mais surtout, je n’aurai jamais connu celle-ci.

- C’est grâce à lui que je connais Shizuru après tout, à défaut de connaître ma vraie famille, elle a été mon amie la plus proche. Celle que j’aimais le plus …
#   Mar 22 Nov 2011 - 17:56

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Je ne pourrai te répondre, ma vie en dehors de Terrae remonte tellement à loin que j’ai l’impression de ne pas me souvenir de tout. J’ai eu tout ce que je voulais et désormais je bénéficie de l’héritage des Asama. Mais je crois que je peux quand même dire que je suis heureuse d’être partie avec Père ce jour là …

L’argent, toujours l’argent, c’était très important pour les filles de notre âge, j’ai toujours dû me débrouiller seule, tout l’argent que j’ai, je l’ai gagner moi-même… Je n’étais certainement pas aussi riche que Tomoe mais c’était toujours ça. Contente d’être partie, je pouvais la comprendre, j’aurai moi aussi été contente de partir…

- C’est grâce à lui que je connais Shizuru après tout, à défaut de connaître ma vraie famille, elle a été mon amie la plus proche. Celle que j’aimais le plus …

Tout à son honneur, moi je n’avais jamais eu une seule véritable amie, je n’avais que des lèches bottes… Quand je racontais ma vie, elle avait véritablement été merdique… Aucun bonheur, jamais. Au final, mes parents de m’aimait pas. Je devais être une erreur, Tomoe était visiblement parfaite et moi j’étais arrivée après elle…

- J’ai sans doute dû être une erreur de parcours… Je suis heureuse que tu aies trouvé Shizuru… Si tu veux trouver ces lettres, elles sont dans le tiroir de droite dans un compartiment caché. Maman était à Terrae donc …


#   Mar 22 Nov 2011 - 19:44
avatar
Invité

- J’ai sans doute dû être une erreur de parcours… Je suis heureuse que tu aies trouvé Shizuru… Si tu veux trouver ces lettres, elles sont dans le tiroir de droite dans un compartiment caché. Maman était à Terrae donc …

Oui … Elle était à Terrae, c’était l’une des raisons premières pour laquelle j’avais suivis le Master qui était venu me chercher. Père me parlait de maman comme étant une femme grandiose lorsqu’elle était à Terrae, il disait même qu’elle était l’une des plus puissante de sa promotion, qu’elle était une Master au grand cœur et n’utilisait ses pouvoirs que pour protéger les autres. Mais ce n’était pas toute la vérité, je l’avais vu moi-même que ce n’était pas tout vrai, que Mère n’était pas si parfaite qu’on le disait. Elle avait beau avoir un grand cœur, elle n’était pas gentille avec tout le monde, elle méprisait ceux qui étaient faibles en leurs disant que c’était leurs natures d’être ainsi … J’avais eu ces informations, je les avais lu de mes propres yeux dans les archives de Terrae … Okasan, tu n’étais pas si bien que ça, mais je continue tout de même à suivre ton exemple.

- Merci d’être contente pour moi, Tomoyo. J’irai sans doute ce weekend les chercher … tu veux que je te ramène quelque chose en même temps ?

Sentant mon cellulaire vibré, je regardais celui-ci d’un air interrogateur. Me tournant vers Tomoyo, je lui fis deux secondes de la main avant de répondre :

- Tomoe Marguerite, j’écoute.
- Aha … Elle va bien ?
- Hum ? Ca peut aller, et toi ? Je peux savoir où tu te trouves ?
- Je suis … Heu, je suis en dehors de l’institut, je me vide l’esprit.
- Tu n’as pas répondu à ma question, M…
- NON ! Dis pas que c’est moi ! … Je vais bien, ouais …
- Tu veux que je vienne te chercher ?
- Non, reste avec elle … et …
- Et ?
- Je suis désolée … dis lui que je suis désolée, Miya …
- Tu peux le faire toi-même Baka-Imoto-Tan !
- M’appelle pas comme ça ! Je viendrai la voir … Non, dès qu’elle sort, appelle moi, je la trouverai. Bye.

Elle raccrocha d’aussi tôt, soupirant lourdement, je remis mon cellulaire en poche avant de reprendre ma discussion avec Tomoyo.

- Arrêtons de parler du passé veux-tu ? Terrae offre la possibilité de se recréer, qu’importent nos origines, il faut avancer, Tomoyo. Et avec Shizuru, tu ne t’entraines plus ?
#   Mar 22 Nov 2011 - 20:18

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Merci d’être contente pour moi, Tomoyo. J’irai sans doute ce weekend les chercher … tu veux que je te ramène quelque chose en même temps ?

Elle irait... Je voulais bien quelque chose mais ce que j’aurais voulu c’était aller avec elle... J’imagine bien que tous les résidents voulait la même chose, mais j’avais oublié tellement de chose... Suite à cela son cellulaire sonna, je ne pris pas la peine d’écouter sa conversation... Je trouvais cela extrêmement gonflé et quand on le faisait ça m’énervait...

- Arrêtons de parler du passé veux-tu ? Terrae offre la possibilité de se recréer, qu’importent nos origines, il faut avancer, Tomoyo. Et avec Shizuru, tu ne t’entraines plus ?

Ne! Je ne savais rien de mon passé, et elle n’avait pas répondu à ma question en plus ! Soit, je ferai des recherches moi-même... Ahem, Shizuru... Je ne lui avait pas réellement reparler depuis mon dernier entraînement...

- Non, elle a peté un câble sur moi lors quand tu es partie lors de notre premier entraînement... A propos d’une fille, elle a mal interpréter mes propos. Depuis plus de nouvelles.

Voulant un petit moment de silence, j’essayais durant ce labs de temps de me mettre debout, je voulais aller près de la fenêtre, j’avais besoin d’air. Je détestais restée enfermé trop longtemps au même endroit. Au bout de cinq minutes, j’arrivais près de ma fenêtre même si j’avais du m’agripper au mur pour y arriver.

- Dans ma chambre, deuxième lattes du parquet, tu la soulèves et il y a une boîte, pourrais-tu me la ramener ?

Qui avait-il dans cette boîte, c’est bien simple, toute ma vie retranscrite dans un journal et des photos de moi et Tomoe petite.

- Tu pourrais m’entraîner toi, je n’ai pas envie que Shizuru me carbonise car elle comprend pas ce que je dis. Cela m’agaçe.

Espèce de grosse conne ! C’était bien beau de s’enerver mais quand on a plus de force ça devient réellement dur de tenir debout ! Je m’étais écroulée en pleins de milieu de la salle, et bien entendu j’avais droit à ces superbes blouses ouverte derrière... Heureusement que j’avais encore mes sous-vêtements, regardant vers Tomoe, je lui fis comprendre d’un regard que je voulais me débrouiller seule. J’étais trop faible !

- Trop faible, tomoyo.

J’avais murmuré ces propos, en espérant qu’elle ne l’est ai pas entendu. C’est ce que mère répétait toujours quand elle dormait. Et je m’étais toujours dépassée, ce qui était sûre, c’est que je la surpasserais. Je le promets.


#   Mar 22 Nov 2011 - 21:03
avatar
Invité

- Non, elle a pété un câble sur moi lorsque tu es partie lors de notre premier entraînement... A propos d’une fille, elle a mal interprété mes propos. Depuis plus de nouvelles.

Ah ? Elle a réussi à énerver Shizuru ? Je me demandais également qui s’était cette fille dont elles parlaient … Je savais très bien que Shizu était du genre à regarder à gauche et à droite, mais de là à s’énerver pour une fille en particulier c’était autre chose …

- Dans ma chambre, deuxièmes lattes du parquet, tu la soulèves et il y a une boîte, pourrais-tu me la ramener ?

Lui faisant un signe de la tête en la voyant avancer à pas lent vers la fenêtre, je restais dans mon siège à la regarder avancer tout en réfléchissant à ses propos. J’avis beau me torturer l’esprit, je voyais pas de quelle fille elle parlait … Pourtant Shizuru ne s’énervait pas facilement et je voyais mal Tomoyo lui dire quoi que ce soit de mal …

- Tu pourrais m’entraîner toi, je n’ai pas envie que Shizuru me carbonise car elle ne comprend pas ce que je dis. Cela m’agace.

Lui souriant, je soupirais doucement en me demandant si c’était vraiment une bonne idée que je l’entraine. Shizuru était bien plus douée pour entrainer les gens et elle avait surtout plus de temps libre que moi. Mais bon … Et cette fille dans tout ça ?

Avant que je ne puisse lui demander quoi que ce soit, elle s’écroula sur le sol. Je n’avais pas fait un geste, aucune expression ne s’était dessinée sur mon visage. J’étais resté les bras croisé à la regarder tomber, croisant son regard, elle me demanda de ne pas l’aider, chose que je ne comptais pas faire. J’attendais en pensant toujours à cette « fille » …

Il lui fallut facilement cinq minutes pour qu’elle se redresse comme une grand-mère. Continuant son avancé vers la fenêtre, je la laissais faire sans rien dire. Mais put’n de conneries de merde, c’est qui cette fille ?!

- Ca ne me dérangerait pas de t’entrainer, mais Shizuru reste tout de même meilleure que moi en plus, vous partager le même élément … Et j’aimerai savoir … C’est qui cette fi…

Je n’eu pas le temps de finir ma phrase qu’une tête apparu dans mon esprit, une tête un nom et surtout une fille. Faisant un bon sur ma chaise, je me mis en boule comme une tarée en tremblant de toute part, pars de ma tête, pars de ma tête !

- Ne … Tomoyo … C’était pas … De … Nat… Kuga-San dont vous parliez hein ?

Je veux bien … mais non, pas elle ! Si c’était le cas, je comprends pourquoi Shizuru s’est énervée !
#   Mar 22 Nov 2011 - 21:20

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Ca ne me dérangerait pas de t’entrainer, mais Shizuru reste tout de même meilleure que moi en plus, vous partager le même élément … Et j’aimerai savoir … C’est qui cette fi…

Je sais, mais je ne savais pas qu’elle mouche l’avait piqué ! Et je n’étais réellement pas du genre à aller m’excuser quand je n’étais pas fautive ! elle avait qu’à m’appeler ! Ra c’était gonflant quand même ! Remarquant qu’elle n’avait pas fini sa phrase, je ne pû qu’être étonné de la voir s’énerver elle aussi ! Non, Tomoe n'était pas énervé, elle était appeurée...

- Ne … Tomoyo … C’était pas … De … Nat… Kuga-San dont vous parliez hein ?

Oh non hein ! Je venais de vivre une crise de jalousie explosive, elle allait pas me faire une crise de panique hein, car bon elle avait peur, cela ce voyait bien que je ne comprenne pas pourquoi, elle était puissante alors bon...

- Elle m’a parlé de Natsuki. Et si tu comptes créer un ouragan car t'as peur , je t’en supplie va le faire dehors, je compte remarcher un jour. Je rigole, je rigole...

Humour de merde sur le coup, je n'avais pas l'habitude de voir les gens effrayer en fait. Et voir ma soeur dans cet état me laissait perplexe

- Il y a quoi avec cette fille ? Je te promets, je n’ai rien dit qui pouvait la vexer ou autre donc je ne vois réellement pas pourquoi elle m’a poussée ...

Je pense que je ne comprendrais jamais rien à la différence humaine. Où alors je ne comprendrais jamais rien au fonctionnement de ma soeur et de Shizuru... Me concentrant pour retourner à mon lit, je ne pu qu’être satisfaite de moi-même lorsque je réalisais que quand j’étais concentrée je n’avais pas mal. Mais réellement, la douleur s’en était allé, j’aurais pu vous courir un marathon...

- Ne, j’ai plus mal ...


#   Mer 23 Nov 2011 - 16:22
avatar
Invité

- Elle m’a parlé de Natsuki. Et si tu comptes créer un ouragan car t'as peur, je t’en supplie va le faire dehors, je compte remarcher un jour. Je rigole, je rigole...

Elle ? Elle lui a ouvertement parlé de Natsuki ? Mais je peux savoir ce qui a prit à Shizuru pour parler ainsi de cette … de … Kuga-San ?! Je ne comprenais pas bien comment cela à pu se produire à vrai dire, Shizuru n’évoquait son nom que très rarement depuis ce qu’il s’était passé, et je dois avoué que je suis bien mieux comme ça et peut être elle aussi à vrai dire.

- Il y a quoi avec cette fille ? Je te promets, je n’ai rien dit qui pouvait la vexer ou autre donc je ne vois réellement pas pourquoi elle m’a poussée ...

Y a quoi ? Ce thon est un merdier à elle toute seule, à croire que même à distance, très loin même, elle arrive encore à foutre la merde. Selon mes infos, je pouvais dire qu’elle était retournée à sa vie pitoyable de racailles de merde … Mais je n’étais pas sur à 100% parfois encore j’avais l’impression de sentir sa présence dans mon dos.

- Natsuki Kuga, classée ennemie numéro un dans mon répertoire de gens à massacrer. Sinon plus sérieusement, c’est un sujet sensible, une ou plutôt, la seule faiblesse de Shizuru. Elle a été son tout, son premier amour et surtout, celle qu’elle plaçait au grade e Dieu, elle l’avait aimé, chéri mais Shizuru a fait l’erreur suprême et Natsuki a fini par l’abandonner, elle est partie de Terrae et à présent, personne ne sait où elle se trouve exactement.

Sentant une fois de plus mon Gsm vibré, je piquais un far et je mis à hurler d’un coup avant de prendre mon cellulaire et de dire à celui qui venait de m’appeler :

- PUT’N MAIS C’EST POSSIBLE DE ME FOUTRE LA PAIX ?!
- Ara …

Bip … bip … bip … Vous savez ce que je venais de faire ? Vous avez compris hein ? Oui hein …

- Tomoyo je te délègue tous, une fois que je ne serai plus de ce monde, tout te reviendra.

Faisant genre qu’on me pendait, je soupirais lourdement avant de me relever et de me placer contre la fenêtre. Attrapant l’air dans mes mains, je créais avec celui-ci une petite tornade.

- Hum … Quoi qu’il en soit, si elle est en faute, tu ne dois rien faire. Mais tu fais un jeu de courage avec elle non ? Montre lui ce que tu es capable de faire dedans et peut être qu’elle te considéra comme autre chose qu’une brochette de viande bonne pour le BBQ !
#   Mer 23 Nov 2011 - 20:16

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Natsuki Kuga, classée ennemie numéro un dans mon répertoire de gens à massacrer. Sinon plus sérieusement, c’est un sujet sensible, une ou plutôt, la seule faiblesse de Shizuru. Elle a été son tout, son premier amour et surtout, celle qu’elle plaçait au grade e Dieu, elle l’avait aimé, chéri mais Shizuru a fait l’erreur suprême et Natsuki a fini par l’abandonner, elle est partie de Terrae et à présent, personne ne sait où elle se trouve exactement.

D’accord, donc quand je lui ai dis que ce n’était pas une relation sérieuse, elle avait peté un câble... Mais bon, pour moi, à partir du moment, où tu trompes ta copine ou ton copain, ce n’est pas une relation sérieuse. Ce qui était sûr c’est que ma chère soeur, ne l’appréciait guère... Note si elle était amoureuse de Shizuru cela pouvait se comprendre.

- PUT’N MAIS C’EST POSSIBLE DE ME FOUTRE LA PAIX ?!

D’accord, j’ai pas tout compris...

- Tomoyo je te délègue tous, une fois que je ne serai plus de ce monde, tout te reviendra.

D’accord, j’avais compris- bah ouais, quand même-, elle venait d’hurler sur Shizuru... Note à mon avis mon héritage surprise ne tomberai pas de suite. Oh tiens, ça me fait penser, j’aimerai bien voir un combat Shizuru-Tomoe, ça devait être intéressant.

- Hum … Quoi qu’il en soit, si elle est en faute, tu ne dois rien faire. Mais tu fais un jeu de courage avec elle non ? Montre lui ce que tu es capable de faire dedans et peut être qu’elle te considéra comme autre chose qu’une brochette de viande bonne pour le BBQ !

Le jeu de courage, hum, sérieusement, j’espérais être avec une équipe qui valait quelque chose car sinon ça allait être galère. Et puis, est-ce que mon seau allait être retiré pour ce jeu ?

- Voyons Tomoe, elle ne va rien faire de grave ! Tu seras encore vivante demain.

Allant vers la chaise où des vêtements propre m’attendait. Je me changeais en prenant le temps d’observer mes blessures dans la glace... Oui, comme vous pouvez le constater, la pudeur et moi ça faisait deux. J’étais fière de mon corps alors à quoi bon le cacher ?

- Le jeu de courage, j’espère sincérement avoir une équipe qui suit le rythme... Dis moi, c’est quoi ta relation avec Shizuru, je dois te l’avoir demander, mais c’est confus. Oh eh, je peux sortir aujourd’hui hein ?


#   
Contenu sponsorisé

 

Réveil douloureux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.
Aller à la page : 1, 2  Suivant