Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Un air bien connu (Aoi)
##   Dim 13 Fév 2011 - 21:18

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

Une salle de musique!!!! AAAAAAAAHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAA UNE SALLE DE MUSIQUE!!!!!!!!*3*
Trop bien!!!

Comment je suis arrivée là? Simple, il fait un temps de chien dehors!!! Après une petite semaine de Soleil ou on aurait presque pu se promener en T-shirt pour les moins frileux, il se mettait à pleuvoir des cordes!!!
Du coup, je ne pouvais plus fuir le dortoir en sortant de l'Institut.

J'avais quand même pu trouver un coin tranquille pour m'entrainer le matin, de bonne heure, alors que tout le monde dormais.
La pluie m'avait réveillée de bonne heure et j'étais restée un moment planté devant la fenêtre à regarder le ciel déversé des trombe d'eau sur nous, pauvre petit mortel.
Les plus téméraires refuserait de se laisser enfermer, mais j'avais bien vite appris à ne pas les imiter, rentrée trempé se finis toujours mal (par une bonne semaine au lit en générale).

Et puis, j'aime pas l'eau!!!

Alors, après un entrainement dans un coin calme (normale, vu l'heure matinale) de l'Institut, j'étais descendue dejeuner alors que tout le monde commençait doucement à s'éveiller. Puis, j'avais trainer dans les couloirs, espérant croiser un master, toujours incapable d'aller voir la directrice.

J'avais trop peur qu'elle ne puisse rien pour moi et je ne voulait pas être déçue, pas maintenant, pas encore.
Et au fil de mes errances, j'avais poussé la porte de la salle de musique.
Mon regard c'était illuminé en se posant sur tous ses instrument flambant neuf.
Bien sure, je ne pus résister et, laissant la porte entrouverte, j'étais allé m'asseoir derrière le grand piano à queue noir.

Un sourire nostalgique aux lèvres, j'avais posé mon sabre prés devant moi sur le piano et avait laissé glisser mes doigts sur les touches d'ivoires, laissant plusieurs souvenirs défiler devant mes yeux.

Le regard dans le vague, un sourire aussi nostalgique qu'heureux accroché aux lèvres, j'avais commencé à jouer

Le morceau!!! Celui que ma mère m'avait appris à jouer en premier. Son morceau préféré, celui de sa meilleur amie disparut depuis longtemps, laissé à Terrae, avec les souvenir de toute une vie, un beau rêve.

Je laissais mes doigts glisser sur les touches noires et blanches leur tirant Cette mélodie avec autant de plaisir que de tristesse, puisqu'elle s'y prêtait si bien.


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   Jeu 24 Fév 2011 - 14:27

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

[Hors RP : Je suis vraiment désolée du retard... >o< Pour me faire pardonner, un mini roman :D J'me suis appliquée :O]

Aujourd'hui, réveillée assez tôt par la pluie battant contre les immenses vitres du dortoir des novices (d'où je n'avais pas encore déménagé malgré ma récente initiation), je m'étais décidée à, exceptionnellement, faire quelque chose de ma journée. J'avais alors soigneusement mis mon uniforme, avait passé du temps à me coiffer dans la salle-de-bain commune, vide de monde. Celle-ci était d'ailleurs toujours bondée, c'est pour cela que se réveiller plus tôt que ces éternels flemmards paraissait être un bon moyen d'être tranquille, pendant quelques minutes au moins. J'observai longuement mon reflet dans la glace, appuyée contre le rebord du lavabo; il me semblait déjà être différent. Mes yeux n'étaient plus autant cernés qu'avant, ma peau pâle semblait tout de même moins maladive. Je voyais mes yeux étinceler; illuminés d'une lumière que je n'avais jamais pu observer chez moi.
J'eus un petit sourire gêné en me disant que, finalement, Terrae m'avait vraiment changée, alors que je n'étais ici que depuis un mois. Seulement un mois ? Je pensais être ici depuis une éternité. Le temps passait tellement vite...

Retournant à pas de loup dans le dortoir afin de ne réveiller personne, j'allai ouvrir ma petite valise que j'avais au préalable déposée sur mon lit.
Je regardai longuement les différents objets entassés là : des livres, quelques vêtements, ma trousse de toilette (que je venais de déposer à nouveau à son emplacement initial; à savoir entre deux piles de livres), mon carnet (tiens ? il n'avait pas changé de place... ? je le mettais jamais là, avant...)... Sortant tout le contenu de ma valise, je sortis enfin l'objet que je recherchais. Précautionneusement, presque avec révérence, je déposai l'étui nacré sur mon lit. La légère lumière filtrant de derrière les rideaux lui donnait des couleurs irisées. Je passai mon index d'un geste absent sur la boîte contenant mon plus grand trésor. Le violon placé en son sein avait été offert à ma mère, quelques temps avant ma naissance, par mon père. Une des seules traces qu'il me restait de lui... et sans doute la plus belle. La plus précieuse à mes yeux.
Ma mère, n'ayant jamais eu le courage de jouer avec, me l'avait offert dans l'espoir que j'en ferais quelque chose. J'avais alors pris des cours de violon, et ma mère m'avait enseignée à jouer certains morceaux qu'elle appréciait tout particulièrement.

Refermant ma valise, je me levai et pris ensuite avec douceur l'étui à la poignée. Sortant sans bruit de la pièce, je me dirigeai d'un pas léger vers la salle de musique que j'avais repérée quelques temps plus tôt. Arrivée dans les couloirs, où s'alignaient les différentes salles de classe, j'entendis une mélodie... Que je reconnus dès les premiers accords. Comptine d'un autre été. Un des airs préférés de ma mère. Celui qu'elle avait pris le plus plaisir à m'apprendre. Celle que son maître lui avait elle-même appris à jouer.
Plus je me rapprochai de la salle, plus mes jambes allaient vites. Elles avançaient presque toutes seules. Passant doucement la tête à l'intérieur de la salle, je vis une grande rousse assise devant le piano, qui laissait s'échapper des notes pleines de sentiments et de tendresse. De nostalgie. D'amour...

Ne pouvant me retenir, j'entrai dans la salle sans qu'elle le remarquât, puis posai mon étui à terre et en sortis mon violon et mon archet. Me mettant en place, je repris doucement la mélodie. Doucement, je tentais de jouer le moins fort possible afin de ne pas trop troubler la jeune femme. Néanmoins, mes membres bougeaient sans que je ne leur en donne l'ordre. Je... Devais jouer. C'était... Comme si sa musique m'avait appelée. Comme j'avais été appelée par Terrae. C'était comme ça... Nous n'y pouvions rien.



Je vole en #F54759
##   Ven 4 Mar 2011 - 13:33

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

Concentrée sur le mélodie, je fermais les yeux, un sourire aux lèvres. Je pouvais jouer ce morceau des heures et des heures, les yeux fermés.
Ma mère avait été si contente de me l'apprendre que je m'étais arrachée pour l'apprendre et le jouer aussi bien qu'elle.

Je me laissais envahir par les souvenir de la maison!!
Mon père et son égo, mon frère qui était pire, ma mère et ses histoires, ses sabres, sa douceur.
La maison me manquait, même les sarcasmes de mon père me manquait!

Plongée dans mes souvenirs, je sursautais en entendant la mélodie s'élever comme une plainte, pleine de mélancolie étrangement mêlé à de la joie. Mélange peut probable, toujours produit par cet instrument, un violon.
J'arrêtais de jouer pour me retourner et voir une jeune fille, brune jouant le même morceau que moi sur un violon magnifique.

Je détestais qu'on n'interrompe lorsque je jouait, je détestait que d'autres personne que ma famille m'écoute jouer et pourtant, je fus incapable d'en vouloir à cette fille.
J'avais l'impression de la connaitre depuis toujours. Ce même sourire aux lèvres, je me remis à jouer par instinct, emportée par la mélodie du piano et du violon mêlée.

Doucement, tout doucement, la mélodie perdit de sa puissance pour remplir la pièce de douceur avant de s'éteindre sur une dernière note cristalline.
Laissant trainer mes doigts sur les touches d'ivoire, j'esquissais un énième sourire et me retournais lentement pour faire face à cette inconnu qui me semblait pourtant familière.

Je la dévisageais avec autant de surprise que d'amusement.
Je ne savais pas trop quoi dire.

"On se connait?"
finis-je par demander curieuse.


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   Dim 13 Mar 2011 - 17:55

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J'avais eu peur. Peur qu'elle s'arrête de jouer, qu'elle m'en veuille. Sur le coup, j'avais tellement eu l'impression d'avoir fait une bêtise, lorsque je l'avais entendue s'arrêter de jouer ! Mais lorsque ses doigts, une fois la surprise passée, étaient retournés glisser avec douceur sur les touches blanches et noires, et un sourire étira mes lèvres. C'était comme si j'attendais ça depuis toujours ; j'avais tellement l'impression de la connaître. Et pourtant, ses longs cheveux roux, ses magnifiques yeux bleus... Ils ne me rappelaient rien, et pourtant me rappelaient tout ; c'était une sensation tellement étrange, et pourtant tellement prenante, belle ; et même émouvante. Tellement contradictoire, aussi ! Mais aussi étrange que l'Appel. Que cet Appel que nous avions ressenti. Que cette attraction qui faisait que je ne pouvais plus quitter cet endroit, bien que je savais que je n'en aurais jamais envie. Quitter un tel havre de paix ? Afin de retourner dans le monde terrible du "dehors" ? Je ne voulais plus partir. J'avais été appelée, et j'étais venue.

Cette jeune fille... J'avais tellement l'impression de la connaître depuis toujours... Comme si cette rencontre avait été prévue ; écrite à l'avance. Comme si quelque chose nous liait. D'un côté, cela pouvait paraître ridicule, totalement idiot, même... Mais pourtant, je voulais y croire. Ma venue à Terrae n'était pas un hasard non plus, je le savais parfaitement... Et maintenant que j'étais ici, tout semblait vouloir me faire croire que... Quoi qu'il m'arrivait... Tout était déjà écrit sur une feuille de papier. Comme si je n'étais que le pantin d'une force qui me semblait bien trop étrange, irrésistible, pour que je puisse tenter de m'en défaire.

Lorsque nous nous arrêtâmes de jouer nos instruments respectifs, je gardai quelques instants les yeux fermés. Il semblait qu'elle avait, elle aussi, cette impression de déjà vu. Lorsque je rouvris les yeux, je la vis elle me regarder, mi-surprise, mi-amusée. Un sourire timide se glissa sur mes lèvres. Détournant les yeux, je lui répondis d'une voix un peu troublée. Mon comportement même m'échappait.

- Eh bien... Non, je ne pense pas... Même si il me plairait de dire que oui...

C'était vrai ; j'avais tellement l'impression de la connaître que... Je n'aurais pu que dire oui. Dire non reviendrait à nier ce que je ressens depuis tout à l'heure ; ce ne serait pas correct.
Je reportai mon attention sur elle, me tortillant sur mes jambes, assez mal à l'aise. Moi qui avais été si sûre de moi tout à l'heure, lorsque je jouais... Tout partait en fumée maintenant que je me retrouvais devant elle. J'avais tellement peur qu'elle m'en veuille, même si son visage ne laissait en rien passer des émotions négatives.

- Je ne voulais pas vous déranger, je ne savais pas vraiment ce que je faisais, excusez-moi...
tentais-je d'une voix de plus en plus timide, mes joues se colorant lentement, mais sûrement, du rouge de la gêne et de la honte.



Je vole en #F54759
##   Lun 21 Mar 2011 - 18:46

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

Assise sur le tabouret enface du piano sur lequel je venais de prendre appui, je dévisageais la jeune fille qui me faisait face, les sourcils froncés.
Je l'avais forcément déjà croisé!!! Je ne pourrais pas avoir l'impression de connaitre une inconnue! En plus, ça ne me ressemblait pas! J'avais toujours eu un peu tendance à me méfier des étranger, alors qu'avec elle.
Je savais qu'elle avait un bon fond, qu'elle était gentille et que je pouvais me fier à ses impressions.

Je trouvais ça étrange. Je la voyais pour la première fois et pourtant, j'avais l'impression de la connaitre depuis toujours. Et puis, j'étais contente de la rencontrer, ou plutôt la retrouver. D'accord je n'avais jamais été spécialement agacée par des nouvelles rencontre...sauf Bito, mais lui, il est pas humain trop crétin pour ça, mais au point d'être contente de rencontrer quelqu'un que je ne connaissais pas!!!
En plus, je ne savais rien d'elle, ni son nom, ni son rang, ni ses pouvoirs. Ce n'est pas comme si on m'avait parlé d'elle.

"Je pense pas non plus..." soufflais-je en baissant les yeux, avant de les relever avec un sourire.

Je secouais la tête, un peu gênée devant ses rougissements. Franchement, il n'y a pas de quoi! C'est pas comme si elle avait dérangée une virtuose en pleine création!!!
J'agitais les mains devant moi.

"Non non, t'inquiète pas, tu me dérange pas!! J'ai étais surprise, mais tu m' a pas dérangée!"


Je remis plusieurs mèches derrières mes oreilles me sentant rougir légèrement devant sa propre gêne.
Je sens le cercle vicieux là --'

"Je m'appelle Ayame Sanada."


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   Lun 21 Mar 2011 - 19:06

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je me rendis enfin compte que je la dévisageai ; je détournai donc les yeux en espérant ne pas la déranger plus. Un seul mot de sa part me demandant de le faire, et je faisais demi-tour afin de sortir de la salle. J'espérai vraiment ne pas l'avoir dérangée...
Lorsqu'elle m'assura que non, je ne l'avais en rien dérangée, j'eus un petit rire gêné, avant de lui faire un grand sourire. Elle affirmait ne pas être une virtuose, mais pourtant, d'après ce que j'avais entendu, elle jouait vraiment très bien. Elle devait sans doute avoir commencé assez jeune... Du moins, je le supposais !
Prenant mon étui, posé sur le sol, je replaçai avec précaution le précieux instrument en son sein, avant de le refermer d'un geste lent. Je me redressai, notant dans un coin de mon esprit son nom et son prénom. Ayame Sanada, c'était ça ..?

- Enchantée, Ayame ! souris-je en m'appuyant d'un pied sur l'autre, les bras derrière mon dos. Moi, c'est Aoi... Aoi Amazaki !

Je plongeai mes yeux dans les siens, si bleus ; tellement profonds... Tellement beaux aussi !

- Dis-moi, tu es à Terrae depuis longtemps ? Je ne t'avais jamais croisée auparavant... Enfin il me semble !

Enfin, il fallait dire que je n'avais pas rencontré tant de monde que cela, jusqu'à présent... Mais enfin, mieux valait demander ! En plus, ça faisait un petit sujet de conversation... Ça nous occuperait un petit moment ! Et puis, je voulais en savoir plus sur elle ! Ce qu'elle aimait, l'âge qu'elle avait ; si elle avait déjà été initiée, ou bien si elle l'attendait encore... Tout ça !
Mon enthousiasme grandit un peu plus au fil du temps, et j'avais de plus en plus de mal à me retenir de faire d'énormes paragraphes ; je ne voulais pas la faire fuir... Pas avant que je ne sache tout plein de trucs à propos d'elle !



Je vole en #F54759
##   Jeu 19 Mai 2011 - 15:51

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

La jeune fille en face de moi semblait très timide et réellement désolé d'avoir fait irruption dans la pièce de cette façon
Il n'y avait aucune raison. C'est pas comme si elle était rentrée en hurlant, faisant du bruit ou me demandant très poliment de virer mes fesses de là...de toute façon, si elle avait fait ça, elle aurait été reçu.

Au contraire, l'entendre jouer m'avait rappeler quelque chose, j'étais incapable de me souvenir quoi, c'était relativement frustrant.
Quand elle me dit son nom je grinçais des dents, il ne me disait absolument rien, alors pourquoi j'avais l'impression de la connaitre?

"Enchantée Aoi."
souriais-je en soutenant son regard.

Je secouais la tête en réponse à sa question.

"Non je ne suis pas là depuis très longtemps et non, il me semble pas t'avoir déjà croisé...en chair et en os en tout cas" soufflais-je.

"Et toi, tu es là depuis longtemps?"


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   Sam 4 Juin 2011 - 12:07

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Son sourire était vraiment très beau. Je suis sûre que j'ai déjà vu son visage quelque part, et si je ne l'ai pas rencontrée... Serait-ce sur une photo ? Ces cheveux... Ce visage... Je suis sûre de l'avoir vu, j'en suis certaine... Mais une fois encore, ma mémoire me faisait défaut, et je n'arrivais pas à mettre le doigt sur ce que je voulais. Ça commence à m'énerver un peu... Toujours ces sensations de déjà vu, de « Oh, mais je suis sûre que je le/la connais ! »... Déjà avec Allen. Moins avec Mitsuki, mais c'était tout de même présent... Mais Allen et Ayame... Qu'est-ce qu'ils avaient en commun ?... Qu'avions-nous donc en commun ? Ce vide ? Non... Toutes les personnes présentes ici l'ont ressenti... Et pourtant, je ne me sens proche que de certaines personnes... Bito... Mitsuki... Allen. Dès le premier regard, dès la première conversation. Sauf que là, c'est tellement plus fort... Tellement plus palpable.
Je répondis à son sourire par un autre un peu timide, puis l'écoutai patiemment m'expliquer que non, elle n'était pas là depuis longtemps.

- Ah, d'accord... Mais c'est bizarre, c'est comme si...

D'où cela pouvait-il venir, alors ?

- Je t'avais déjà rencontrée... finis-je, pensive.

Je repris mes esprits assez rapidement, avant de rajouter, répondant à sa précédente question :

- Eh bien... Ça doit faire environ un mois, je dirais ! {HRP : Et oui... Le sujet a été commencé en février... >O>}

Hein ? Seulement ?!
##   Sam 4 Juin 2011 - 15:28

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

Plus j'observais Aoi et plus j'avais l'impression de la connaitre, de l'avoir déjà rencontrée.
Comme si je la connaissais depuis toujours sans pourtant me souvenir de l'avoir rencontrée.
Quelque chose nous lié, nous avions quelque chose en commun, j'en étais certaine, mais j'étais incapable de dire quoi.

Penchant la tête sur le côté, je la dévisageais, toujours incapable de comprendre ou d'expliquer cette étrange sensation.
Je hochais la tête, pensive, alors qu'elle me confirmer qu'elle ressentais la même chose.

"J'ai la même impression."
confirmais-je avec un léger sourire frustré.

En plus, elle était arrivée, presque en même temps que moi.

"Tu es japonaise non? Tu viens d'où?"
demandais-je comme si la réponse éclaircirait notre drôle de situation.

Peut être l'avais-je croisé lors d'une sortie avec le collège, ou le lycée, ou en accompagnant ma mère livrer un de ses commande. Peut être que ses parents étaient des clients de la forge.
Peut être...

"Dis, par harsard, t'aurais pas des katana sortie d'une forge d'Hakodate."
c'est très très peut probable hein, mais bon, on sait jamais!


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   Sam 4 Juin 2011 - 15:47

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je la sentis m'observer longuement alors que je répondais moi-même à sa question, puis la vis hocher la tête. Elle me dit finalement qu'elle avait la même étrange impression. Je fronçai légèrement les sourcils, me mordillant la lèvre. Où avait-on pu se rencontrer ? C'était sûr, maintenant, ça n'était pas mon imagination débordante qui me jouait des tours. Mais alors qu'est-ce que c'était ?
Puis, elle me demanda d'où je venais, et lui répondis, sans hésiter :

- Oui, je suis japonaise ! Et je viens d'Osaka. Je n'habitais pas très loin de la ville avec ma mère. Et toi, d'où est-ce que tu viens ?

Puis, elle me demanda si nous avions un katana d'une forge d'Hakodate, et là, un souvenir me traversa l'esprit. Ma mère me montrant un magnifique sabre, à l'aspect tout de même un peu vieilli, accroché au dessus de la cheminée. L'un de ses biens les plus précieux, selon elle. Un cadeau qu'une vieille amie lui avait fait... Lorsqu'elle était à Terrae.

- Eh bien... Je ne sais pas exactement où il a été forgé, mais... On a bien un katana à la maison. C'était un cadeau d'une amie à ma mère, du temps où elle était à Terrae... Je crois que c'était son maître d'armes, ou quelque chose comme ça, ris-je doucement. Enfin, c'est un peu grotesque... Je ne pense pas que ça ait à voir avec notre histoire...

Ou peut-être que si ? Maintenant qu'on y pensait...
Quel était le nom de cette femme déjà ? J'ai un énorme trou de mémoire... C'est vraiment pas le moment, là !
##   Lun 4 Juil 2011 - 18:42

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

Plus je regardais la jeune fille face à moi, plus je me sentais frustrée. Je ne l'avais jamais croisée, j'en étais certaine et elle aussi, pourtant, même en sachant cela, cette impression de la connaitre, de l'avoir toujours connu persistait.
Il n'y avait vraiment aucune raison!!

Je retins un soupir frustré et me contenté d'un pauvre petit sourire. Je n'avais jamais mis les pieds à Osaka!

"Hakodate, je suis née et est grandis la bas avec ma famille."
expliquais-je simplement.

Quand elle évoqua un sabre accroché dans son salon et ouvris de grand yeux quand elle parla de Terrae.
Elle aussi, elle avait de la famille qui y avait vécu!!

" Ta mère à été à Terrae toi aussi?? Mes deux parents y ont vécu!"
m'exclamais-je enthousiaste.

Et puis, elle connaissait le morceaux.

"Le sabre, il n'y aurait pas une quelconque trace d'une salamandre sur le sabre?"

Puisque c'était la signature de ma mère, en revanche, j'ignorais si elle l'avait toujours utilisé, puisqu'elle n'avait pas oser vraiment forger seule que "récemment". Quelques mois avant de quitter Terrae, si ma mémoire ne me faisait pas défaut.
Je fronçais les sourcils...offert par son maitre, une amie..une femme donc. Maman avait évoqué une seule fois c'est élève, pour embêter Raven, puisqu'il l'avait été, et elle avait parlé d'une jeune fille, de son age à peu prés.
Mais son nom m'échapper.

"Ma mère s'appelle Itaku. Le nom ne te dit rien?" demandais-je fébrile.


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   Lun 4 Juil 2011 - 19:33

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Sursautant lorsqu'elle parla de ses parents à Terrae, mon visage s'illumina. Peut-être que nos parents s'étaient rencontré là-bas, dans ce cas ? Peut-être que c'était pour ça que nous avions cette impression de nous connaître depuis toujours ? Avec un peu de chance, ses parents et ma mère étaient même de bons amis !
Lorsqu'elle me parla d'une salamandre, je secouai la tête, dépitée.

- Je ne sais vraiment plus... Je ne l'ai jamais vraiment approché, ma mère y tient comme à la prunelle de ses yeux, et je suis tellement maladroite...

Soupirant, je me mordis la langue.
Si seulement nous savions ! Ce serait tout de suite tellement plus simple ! Je voulais tellement savoir la vérité... Si nos parents se connaissaient, si ils avaient été amis... Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais l'impression que ça réussirait à me rapprocher un peu plus de ma mère. De mieux la comprendre, de comprendre son passé, en savoir plus. Savoir qui est mon père, dont elle ne m'a jamais parlé, dont elle m'a toujours caché l'existence. Savoir comment elle était, aussi immature qu'elle puisse être à présent, ou était-ce Terrae qui l'avait rendue comme ça ? Je ne savais pas pourquoi, mais je voulais en connaître plus sur tout son entourage. Sur elle-même. Parce qu'après tout... J'en connais si peu sur ma propre mère...
Alors que je désespérais, Ayame me dit quelque chose qui me fit me redresser immédiatement, regardant son visage avec un grand sourire.
Itaku. Itaku... Si ce nom me disait quelque chose ? Je dirais un grand « OUI ! » ! Itaku ! Itaku était sa mère ! Itaku, le maître d'arme de ma mère ! La propriétaire de cette arme qu'elle lui avait légué ! Si j'avais voulu le chercher, je ne m'en serais certainement pas souvenue, mais une fois dit, tout prenait un sens. Ma mère et la sienne étaient très complices, je le savais. Ma mère et la sienne... Elles se connaissaient, et c'était pour cette raison-là que nous avions nous aussi cette impression de déjà-vu !

- Quel bonheur... lâchai-je, les yeux mi-clos.

Me reprenant immédiatement, je les rouvris et plongeai mes yeux dans les siens.

- Si, son nom me dit beaucoup, beaucoup de choses... C'est le nom de la personne qui a enseigné à ma mère à se battre, son maître d'arme... Et c'est elle qui lui a offert ce sabre, lui annonçais-je d'une voix douce, mais néanmoins rendue tremblante par l'émotion.

J'ai tellement envie de pleurer...
##   Lun 4 Juil 2011 - 22:19

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

Je grimaçais légèrement, un peu déçue qu'elle ne se souvienne pas du sabre de sa mère.
Un peu vexée aussi, si c'était une œuvre de ma mère, elle aurait du la marquer!!
Parce que le travail de ma mère est juste superbe, y a qu'à voir le sabre que je porte, c'est une vraie oeuvre d'art et c'est...pas elle qui l'a faite, c'est vrai. --'

N'empêche qu'elle a toujours fait de très beau sabre, plus unique les uns que les autres, donc marquant!!!
Je souris tout de même en entendant que sa mère tenait à son sabre. Bêtement, j'étais persuadée qu'il lui venait bien de ma mère, avant même d'avoir la confirmation.
Je ne voyait pas d'autre explication ) cette étrange sensation de déjà vu.

Je haussais un sourcil, ne comprenant pas de quoi parler Aoi, même si elle avait l'air contente, voir même simplement heureuse.
Son "si" me tira un énorme sourire. Elle la connaissait, non, elle en avait entendu parlé, en bien et beaucoup à en croire ses paroles.
Nos mères se connaissaient, elles étaient même proche et tout bêtement en faisant la connaissance d'Aoi, j'avais l'impression de retrouver un petit bout de ma mère, de son passé de son histoire, d'Elle, tout simplement.

J'offris un sourire ému à Aoi.

"C'est étrange." remarquais-je simplement, les larmes au bord des yeux.

Relevant les yeux sur Aoi, je souris un peu plus nostalgique.

"Maman aimait beaucoup Terrae, et ses élèves. Elle a disparu il y a presque deux ans."
soupirais-je.

Je ne sais pas pourquoi, j'avais envie, voir besoin de me confier à la jeune fille.


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   Mar 5 Juil 2011 - 12:56

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Finalement, nous avions raison. C'était bien par nos parents, que nous nous « connaissions », Ayame et moi. Ou bien était-ce... Grâce à la magie de Terrae, tout simplement ? Ca ne pouvait pas être un hasard que nous soyons ici, alors que nos parents eux-même y étaient déjà avant nous. C'était sans doute quelque chose coooomme... La génétique, peut-être ? Ou bien, une fois de plus, grâce à la magie de Terrae ? Peut-être qu'en fait, Terrae était une sorte d'entité vivante, qui choisissait d'elle même les personnes à qui elle allait donner des pouvoirs... ? Enfin, en tout cas, quoi qu'il en soit, pour en revenir au sujet de base, ça ne pouvait tout simplement pas être un hasard !
Néanmoins, quelque chose me tracassait. Cette sensation, je ne l'avais pas ressentie seulement avec Ayame... Mais aussi avec Bito et Mitsuki. Et, encore plus fort, aussi puissante qu'avec la jeune femme en face de moi. Avec Allen. Lui aussi, avait-il un parent ayant habité à Terrae, autrefois ? Connaissaient-ils ma mère ?... J'avais toujours ressenti ce lien, mais je n'en comprenais le sens qu'aujourd'hui... Et maintenant, j'ai plus qu'envie de savoir ce que l'avenir me réservera, avec, à mes côtés, tous ces gens lié à Terrae par leurs proches et leurs parents.
Je me repris rapidement, offrant un sourire un peu tremblant à ma comparse.

- C'est vrai... C'est étrange.


C'était le mot. Étrange... Mais pas désagréable.
Néanmoins, lorsqu'elle me dit que sa mère avait disparu il y a deux ans, mon cœur se serra devant son expression malheureuse.

- Je comprends... Moi aussi, ma mère aimait beaucoup Terrae, et tous ses amis, qu'elle a du quitter et n'a plus jamais revus... Eux aussi, elle les aimait. Et je ressens la même chose. Elle a dû me transmettre son amour pour cet endroit, en me racontant toutes ses aventures.

Je lâchai un petit soupir triste.

- Tu sais où pourrait se trouver ta mère... ? Ça doit être tellement horrible...

Perdre Maman... Je ne pourrais pas le supporter, ce serait bien trop dur pour moi...
Elle est tellement courageuse... Ayame-chan.
##   Lun 31 Oct 2011 - 9:54

Personnage ~
► Âge : 16 ans, toutes mes dents et encore loin de la majorité...Seulement dans mon pays ;p
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ayame Sanada
Ayame Sanada
Inactif
Messages : 152
Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Je vie ma vie et c'est déjà pas mal
Humeur : Crois moi, tu veux pas le savoir!

Reculant légèrement, je m'asseyais sur le tabouret devant le piano et observais Aoi comme si j'essayais de voir à travers elle sa mère et ce qu'elle avait pu vivre avec la mienne.
Bien sure, ma mère m'avait parlé de son élève, mais je ne savais pas comment c'était passé leur entrainement entre autres.

Enfin, à en croire mon oncle, ma mère était une vrai tortionnaire et vu le regard que ma mère lui lançait quand il avait le malheur de parler de ça, je ne doutais pas de ce qu'il pouvait dire.
En même temps, il n'y avait qu'à voir l'entrainement que Takeo et moi avions subi. Faut bien avouer que notre cher père n'était pas en reste niveau torture.

Bref, passons!

Souriant doucement à Aoi, je hochais la tête, comprenant ce qu'elle voulait dire.

"C'est surement ça." confirmais-je nostalgique.

C'est bête, pourtant, je suis à Terrae, comme ma mère, je ne devrais pas être si nostalgique.
Revenant sur terre, je secouais la tête, tournant le regard vers l'extérieur.

"Pas la moindre. Elle est partie un matin livrer un sabre et elle n'est jamais revenu."
expliquais-je, me mordant une lèvre pour ne pas pleurer.

"Tu as gardé contact avec ta mère?"
demandais-je pour changer de sujet et ne pas craquer.


Un air bien connu (Aoi) 990923183
##   
Contenu sponsorisé

 

Un air bien connu (Aoi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de Musique.
Aller à la page : 1, 2  Suivant