Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Je veux me battre contre toi. {PV Mitsu-chan ♥
##   Dim 4 Déc 2011 - 20:39

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Comment en étais-je arrivé là, déjà ?
Ah, oui, j'avais presque oublié. J'étais professeur, et, de ce fait, il m'incombait des responsabilités que je n'aurais jamais souhaité avoir. Pourquoi ? Raison simple.
Après son combat contre Shizuru Fujino (une sale peste de Feu que j'ai jamais réussi à blairer et que j'ai certainement collée plusieurs fois), Mitsuki s'était retrouvée en morceaux. Complètement défoncée, explosée, et qui avait utilisé bien plus de pouvoirs que ce qu'elle aurait normalement pu produire. Alors, évidemment, après ça, Hideko était venue me voir, et m'avait engueulé à propos de mon incompétence à m'occuper des élèves de la même affinité que moi. Mais bon, je suis désolé, entre la sauver de scientifiques timbrés et me faire défoncer la mâchoire au bal d'Halloween, je pouvais pas faire grand chose de plus ! Genre, comme si y avait marqué « Je suis un gentil » sur mon front ! J'ai aussi d'autres élèves !... Dont je ne m'occupais pas non plus, à vrai dire, mais passons ces détails sans importance vitale.
Bref. Notre chère directrice était donc venue en personne m'avertir que ma chère et tendre élève avait à moitié destroy son adversaire. Pas que je n'ai pas été fier, bien entendu (même si j'avais pas tellement aidé dans sa progression... Mais bon, une Tonnerre qui défonce une Feu, c'est la classe !) ! Mais disons simplement que la voir par la suite à moitié morte dans un lit d'hôpital (une fois de plus, à vrai dire), c'était pas tellement mon kiff. D'un côté, Hideko avait raison : je ne m'étais pas occupé d'elle comme je l'aurais dû. J'aurais dû la surveiller un peu plus, surtout en sachant qui étaient ses parents. Il était réellement peu probable qu'elle n'ait pas hérité de leur superbe maîtrise des pouvoirs qui leur avaient été donnés. Elle avait hérité de leur apparence ; de la même magie, tirée des mêmes éléments fondamentaux.
C'était ce que j'aurais voulu me dire. Mais il n'en était rien ; je n'en croyais pas un mot.
Je n'ai jamais jugé personne sur autre chose que ce qu'il était. Son apparence, sa famille, son métier, ses origines ; tout simplement. Pour moi, les gens étaient ce qu'ils étaient, et pas autre chose. Ils n'étaient pas des « fils de » ; ils n'étaient pas « des gens habillés bizarrement », ni des marginalistes.
Elle, son nom était Mitsuki. Première Tonnerre et première Etoile de la seconde génération de cette nouvelle Terrae. Elle maniait la foudre, contrôlait l'espace en s'y déplaçant à souhait.
J'aurais pu continuer longuement de cette manière, mais ce serait inutile. Je ne voyais encore en elle que l'adolescente que j'avais aidée ; l'enfant terrifiée que j'avais sauvée. Pas la presque femme qu'elle était devenue, qui franchissait peu à peu ses limites ; qui franchissait les limites qu'on lui avait imposé.
Son visage endormi, alors qu'elle était allongée à l'hôpital, avait eu un air serein que je n'avais jamais vu sur elle. Puis, lentement, elle avait émergé. Je ne l'ai pas réprimandée, ni félicitée. Parce que rien de tout ces mots n'avaient lieu d'être à cet instant.
Elle avait eu l'air surprise, m'avait fixé sans savoir quoi dire. Elle savait que j'étais au courant. Et elle en avait terriblement honte, mais aussi... Terriblement peur. Peur de ce qu'il s'était passé ?
Je n'avais pas su quoi dire. J'aurais peut-être dû la rassurer ; plaisanter sur le fait qu'elle ait gagné son combat mais ait fini plus amochée que son adversaire ; peut-être aurais-je tout de même dû la réprimander pour son inconscience.
Mais, quand enfin j'avais osé parler... J'avais dit une chose dont je ne revenais toujours pas moi-même, tant je trouvais ça idiot.

« Mitsuki, je veux me battre contre toi. »

Sans doute ne l'était-ce pas tellement, puisque cela m'aiderait peut-être à comprendre pour quelle raison elle en était arrivée à cette extrémité. Ses sentiments avaient peut-être eu le dessus sur sa raison ? Il fallait que je sache.
A cet instant, je crois qu'elle m'avait pris pour un fou. Ce que j'étais certainement. Ou même complètement. Mais rien ne pouvait me défaire de cette idée. Il fallait réellement que je sache. Et il n'y avait que les pouvoirs d'un Sensitif pour pouvoir y arriver.
Alors j'avais attendu, nous avions convenu d'une date. Histoire qu'elle se remette de son précédent combat.
Mais je me sentais mal. J'avais l'impression que nous n'avions pas réellement besoin de nous en mettre plein sur la gueule pour découvrir le problème caché.
Je fermai les yeux, savourant la brise fraîche qui soufflait tout autour de nous.
Lorsque je les rouvris, je la fixai sans ciller, le sang rencontrant le pourpre.
Promis, à partir de maintenant, je serais sage.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Dim 4 Déc 2011 - 21:26

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Quelle horrible sensation, celle de se réveiller avec un corps si lourd qu'on a cette impression qu'on ne pourra plus jamais le soulever...
Une fois évanouie dans l'arène, je n'avais plus aucun souvenir jusqu'à mon réveil, à l'hôpital. La première personne que je vis fut Aaron. Tout d'abord, je me demandais ce qu'il faisait là. Etait-il intervenu dans l'arène ? M'avait-il amené ici ? Mais ensuite, je compris que les réponses à ces questions n'étaient pas importantes. Non, dans tous les cas, sa présence ici prouvait une seule et unique chose : il savait tout ce qui s'était passé. Et il savait ce que j'avais fait...
Après l'avoir regardé avec surprise en me questionnant sur sa présence ici, j'avais détourné le regard avec un sentiment de honte envahissant. En plus de ça, j'étais littéralement perdue dans moi-même. Je ne comprenais pas ce qu'il m'était réellement arrivé... Et je ne comprenais pas pourquoi ça s'était passé comme ça...
Lorsqu'Aaron brisa le silence, ce fut pour me dire qu'il voulait se battre contre moi. A l'entente de ces mots, j'écarquillai les yeux et me tournai vers lui avec un air terriblement surpris. En croisant son regard, je compris qu'il en avait besoin pour comprendre ce qu'il s'était passé, lui aussi. Alors j'avais finalement hoché la tête, et nous avions convenu du jour, de l'heure et de l'endroit.
Quelques jours plus tard, je quittai l'hôpital avec une atèle au bras. Les guérisseuses m'avaient expliqué que mon épaule ayant été gentiment perforée, elles ne pouvaient pas franchement y faire quoi que ce soit, et je devais attendre que les tissus se reforment. Après une longue semaine, et avec l'aide des guérisseuses que j'allais consulter chaque jour, je me retrouvais finalement vite dans mon état normal. J'avais eu de la chance que ça ne touche pas un nerf, m'avaient-elle dit. Bah, j'imagine, oui ! Mais bon. J'avais surtout de la chance d'être à Terrae ! Dans un hôpital ordinaire, on m'aurait dit de repasser dans deux mois pour que je sois entièrement guérie...
Lorsque je fus donc correctement remise sur pied, je me rendis compte que mon rendez-vous/combat avec Aaron avait lieu le lendemain. Décidant qu'il fallait que je sois en pleine forme, je m'étais couchée tôt, et avais pris un bon petit déjeuner le lendemain matin. Et c'est comme ça que je me retrouvai là, face à Aaron, attendant que le combat commence.
Dès que j'eus été prête, je m'étais téléportée en face de lui. Il avait reporté sur moi son attention à cet instant précis, sentant probablement mon énergie, ou alors le petit bourdonnement électrique, symbole de la téléportation.
Encore plus mal à l'aise qu'avant en sa présence à cause des derniers évènements, je me passai une main derrière la nuque et affichai un sourire nerveux.

-Je... Je suis là...

Laissant ma main retomber le long de mon corps, je levai mes yeux violets vers son visage pâle.

-Bonjour, d'ailleurs...
##   Mer 21 Déc 2011 - 19:49

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Je la saluai d'un petit signe de la tête, incertain. Un petit sourire commença néanmoins à naître sur mes lèvres, alors que je revoyais cette petite Mitsuki dans toute sa splendeur. Depuis quand n'avait-elle pas été gênée de me parler ? Certes, tous les évènements nous ayant mis face à face n'étaient pas des plus agréables, ou tout simplement juste embarrassants... Mais disons que je ne comprenais pas pourquoi. C'était plutôt amusant, et terriblement gênant. J'avais l'impression d'avoir un énorme point rouge de dessiné au beau milieu du front, ou bien qu'une pancarte lumineuse avec marqué « Idiot ! » dessus ne me pointe.
Oui, c'est l'influence néfaste de mes collègues japonais.
Bref, là n'était pas la question.
Aujourd'hui, il fallait que nous sachions de quoi il en retournait, à propos de ses pouvoirs. Je ne savais pas comment lui expliquer ça, mais...
Eh puis non. Au Diable. Observer, pour le moment. C'est tout ce que je devais faire. La réponse viendra probablement bien plus rapidement de cette manière.

- Oui, bonjour.

Je marquai une pause, reprenant un air soucieux.

- Tu vas mieux ? Enfin, je veux dire... Tu te sens prête, c'est bon ?

Je soupirai. Je n'avais définitivement pas envie de me battre. C'est une chose que j'ai toujours détesté faire. Certes, à l'époque, je me battais plus souvent que je ne l'aurais du, mais je n'avais pas le choix. C'était se battre et survivre ou bien se faire battre et mourir. Quand on y pense, j'ai véritablement eu une enfance de merde.
Pour en revenir au sujet : je ne veux pas me battre. Alors pourquoi lui ai-je demandé de venir ? Ah ah, mais j'en sais rien bordel ! Je suis pas Géo Trouvetou ! Je veux savoir ce qu'il se passe dans sa caboche, mais si je lui balance des trucs électrifiés dessus, je suis sûûûr que je vais la tuer sans le faire exprès ! Et là, je crois qu'Hideko m'en voudra à vie. Enfin, à mort, plutôt, puisque ce sera mon statut légal après ça... Peace.
Cette gamine, je pouvais pas me battre avec elle, pas après l'avoir sauvée de ces maudits scientifiques !
Je me passai une main sur le visage. Pourquoi tout prenait toujours une proportion tellement énorme avec moi ?

- Bien, pour que tu sois tout de suite au courant... Mon but n'est certainement pas de te tuer, te faire du mal, ou quoi que ce soit d'autre, tentais-je de lui expliquer, cachant complètement ma nervosité. Je veux d'abord que tu m'attaques, que tu utilises tes pouvoirs au maximum. Puis remémores-toi ce que tu as ressenti lors de ton dernier combat. Et, enfin, si on voit que ça ne marche pas -ce qui sera probablement le cas-... Seulement dans ce cas-là, je t'attaquerais. Mais je veux que tu le saches, et que tu sois prête. Je ne te préviendrais pas. Et, crois-moi, ça ne sera pas un parcours de santé.

Je croisai les bras, la fixai. J'avais de plus en plus l'impression de ressembler à un maître Jedi enseignant chais pas trop quoi à son jeune Padawan... … Enfin non, oubliez ça, je regarde trop la télé, c'est pas de ma faute.

- Bon. Des questions, objections ? Quand ça commencera, ce sera trop tard, donc c'est maintenant ou jamais. Je ne m'arrêterais pas pour tes beaux yeux, c'est clair ? conclus-je, ayant utilisé sans m'en rendre compte ma voix -douce et chaude- de Master.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Jeu 22 Déc 2011 - 13:03

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

- Oui, bonjour.

Ouah ! Il avait l'air tellement... Calme. Ce salut de la tête quelques instants avant... Malgré ce petit sourire, il me paraissait... Lointain. J'avais l'impression que quelque chose occupait ses pensées, assez pour qu'il ne se soucie pas plus que ça de ce qu'il se passait autour de lui. Et j'avais besoin peur d'être la source même de ces soucis... Ce que j'avais fait était si grave que ça ?

- Tu vas mieux ? Enfin, je veux dire... Tu te sens prête, c'est bon ?

Je hochai, pourtant pas très rassurée, et surtout loin d'être sûre de moi. Finalement, je me perdis un instant dans ses yeux, cherchant à comprendre le fond de ses pensées. Je voulais comprendre... Vraiment. Ses soupirs, ses traits tirés, il n'était pas naturel dans tout ce qu'il faisait, et je ne sais pour quoi, ça me mettait mal à l'aise. J'étais d'habitude gênée en sa présence, mais là, c'était encore différent ; j'étais... ou plutôt j'avais l'impression de ne pas être à ma place. Si je m'étais écoutée, je me serais illico presto re-téléportée tout de suite dans ma chambre, pour me mettre sous ma couette et dormir encore un peu, histoire de me changer les idées... Au pire, j'aurais pris un livre et puis... Roh, et puis hein !

- Bien, pour que tu sois tout de suite au courant... Mon but n'est certainement pas de te tuer, te faire du mal, ou quoi que ce soit d'autre. Je veux d'abord que tu m'attaques, que tu utilises tes pouvoirs au maximum. Puis remémores-toi ce que tu as ressenti lors de ton dernier combat. Et, enfin, si on voit que ça ne marche pas -ce qui sera probablement le cas-... Seulement dans ce cas-là, je t'attaquerais. Mais je veux que tu le saches, et que tu sois prête. Je ne te préviendrais pas. Et, crois-moi, ça ne sera pas un parcours de santé.

Son ton était neutre, dépourvu d'émotion. J'avais l'impression qu'il m'expliquait ça comme il aurait pu l'expliquer à n'importe qui d'autre. Je ne sais pas d'où venait cette prétention de vouloir être... Quelqu'un de plus important que les autres pour lui, mais pourtant, j'avais espéré, dans un coin de mon l'esprit, l'être, rien qu'un peu... Je m'étais trompée sur toute la ligne ? Visiblement.
Je secouai la tête, décidant de ne pas y penser. Je n'étais pas là pour ça. J'étais là pour... Me battre. Je sentis mon coeur rater un battement après ça, comme si cette révélation annonçait le début de quelque chose de nouveau. Je retins pourtant un soupir. Comment pourrais-je me battre contre lui ? Contre un Master, et surtout... Contre quelqu'un qui m'avait sauvé ? J'avais besoin qu'il me pousse à le faire... J'en avais besoin, sinon je ne ferais rien. Je ne bougerais pas le moindre petit doigt, je n'esquisserais pas l'ombre d'un mouvement envers et contre lui...

- Bon. Des questions, objections ? Quand ça commencera, ce sera trop tard, donc c'est maintenant ou jamais. Je ne m'arrêterais pas pour tes beaux yeux, c'est clair ?

Mes beaux...? Je posai mon regard dans le sien, évacuant la peur, le stress, soudain rassurée, encouragée, poussée vers l'avant par sa voix chaleureuse. Alors c'était ça, cette voix qu'avaient les Masters ? Après mon retour au laboratoire, lorsque j'avais entendu pour la première fois Aaron parler comme ça, je l'avais raconté à Allen qui m'avait conté cette anecdote. Je n'avais pas su s'il fallait le croire ou non, mais après coup... Je devais peut-être avouer qu'il avait raison. Après tout, pourquoi aurait-il eu tort...?
Une ébauche de sourire étira mes lèvres.

-Et bien... Aucune question. On peut y aller... Je pense.

Je n'étais pas motivée. Je n'avais pas envie de le faire, parce que je m'en sentais tout bonnement incapable. Fermant les yeux, je pris une grande inspiration. Mais en même temps... Plus vite c'était commencé, plus vite ça se terminerait, n'est-ce pas...?
Je formai deux sphères électriques dans mes mains, deux boules grésillantes et lumineuses. Lorsque je rouvris les yeux, j'encrai mes prunelles dans celles d'Aaron. Puisqu'il le fallait...
D'un geste rapide et maîtrisé, j'envoyai mes projectiles dans sa direction. Bah, après tout, je savais d'ores et déjà qu'il allait tout éviter. Mais il fallait bien commencé...
##   Ven 30 Déc 2011 - 19:34

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

- Tant mieux.

Déception, angoisse, qui s'évaporèrent comme ils étaient arrivés suite à ma dernière phrase. Je hochai la tête, conscient que ce serait... Dur. Très dur, probablement. À peu près pour toutes les raisons qui me poussaient à vouloir partir en courant et fuir son regard le plus possible. Certes, aucune de nos rencontres n'avait été réellement des plus joyeuses, mais toujours est-il que je ne me suis jamais comporté comme j'aurais dû le faire. Comme un Master envers l'une de ses élèves. Peut-être que maintenant, il était impossible de faire machine arrière, et que c'était ça qui compliquait le plus la chose. Car après tout, les élèves n'hésitaient pas à se battre avec leur maître si il le leur demandait, lors d'un entraînement. Mais là... Là, c'était aussi différent dans le fond que la forme. Ce n'était pas un entraînement, ça avait l'air... Tellement plus sérieux que ça. Tellement plus sérieux que ce que j'aurais pu souhaiter...
Je serrai les dents et retins une grimace. Elle allait faire de son mieux, alors je me devais de lui montrer, au moins une fois dans ma vie, le bon exemple, ce qu'il fallait faire. Lui montrer qu'on pouvait, au moins pour cette fois, faire fi de tout ce qu'il s'était passé et se concentrer uniquement sur notre objectif. Pour le moment, c'était le plus important. Mais je ne savais pas moi-même si j'avais envie d'agir de cette manière. Je n'aime pas me sentir supérieur à mes élèves ; tout simplement parce qu'eux me surpassent complètement au niveau humain.

Je pris une grande inspiration à mon tour.
Bien, à nous de jouer, à présent, n'est-ce pas ?
Deux sphères électriques furent lancés dans ma direction. D'un geste souple, je les évitais toutes deux.
Définitivement, je crois que ça ne marchera pas si je ne m'y mets pas non plus. Mais comment pouvais-je simplement y arriver ?
Je me fichai deux claques mentales. Mitsuki y était parvenue... Pas vrai ? Alors je pouvais moi aussi je faire. Tout ira bien... Et personne n'ira à l'hôpital, même ! Si ce n'est pas merveilleux, ça, vraiment !... D'accord, j'étais complètement nerveux. Mais j'y peux rien.
Je créais à mon tour des projectiles électrifiés. J'avais peur de les lui lancer. Saurait-elle seulement les éviter ?

- Pardon, Mitsuki, murmurais-je plus pour moi qu'elle-même.

Me déplaçant rapidement, je le lançai dans sa direction, puis en créait un autre que je comptais lui envoyer à l'endroit où elle se téléporterait, lorsqu'elle l'aurait fait. Sauf que...
Et si elle ne le faisait pas ?



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Sam 31 Déc 2011 - 16:44

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je n'avais pas espéré réellement le toucher... Mais pourtant, lorsque je le vis éviter mes projectiles avec tant d'aisance, je sentis quelque chose d'amer dans ma gorge. C'était comme si... Pour une fois, il était vraiment sérieux. Il considérait la chose avec sérieux, il ne laissait pas place à l'erreur. Non... Il n'allait pas faire d'efforts pour tenter de me donner l'impression d'être forte. Cette réalité se confirma au moment où je vis ces sphères se former dans ses mains. Je déglutis avec difficulté. Ca n'avait rien, dans le fond... D'un combat amical.
Je fus déstabilisée au moment où il s'excusa, et je le regardai, sans comprendre. Sauf que je n'avais pas le temps pour ça...
Les sphères arrivèrent sur moi, et mon premier réflexe fut de me téléporter. Sauf qu'Aaron avait prévu le coup. Je m'en rendis compte lorsque, quelques secondes après seulement, j'entendis un grésillement à côté de mon oreille. Je tournai vivement la tête, et remarquai une nouvelle boule électrique, à seulement deux mètres de moi.
Mon second réflexe, fut, cette fois-ci, de resserrer mes mains d'un coup et de créer à l'intérieur de celles-ci une nouvelle sphère électrique, qui vint rencontrer celle d'Aaron dans une explosion quelque peu imprévue. J'en ressortais sans trop grandes blessures, seules mes mains avaient été amochées. Bien brûlées quand même, d'ailleurs...
Je grognai quelques instants, avant de relever le regard vers Aaron. Pour une raison inconnue, là, au moment où je croisai son regard... Je ne vis plus Aaron. Non, ce fut un ennemi, et juste un ennemi que je vis.
Un nouveau projectile électrique vola dans sa direction, tandis que je me téléportai derrière lui et que je lui envoyai un éclair, me téléportant ensuite à sa gauche, puis à sa droite, en réitérant la même démarche.
##   Mar 3 Jan 2012 - 11:18

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Déterminée.
Je n'en avais pas espéré autant alors que le combat venait à peine de commencer. Et là, j'eus un petit sourire. Sans même quelqu'un pour l'entraîner, sans rien pour l'aider, elle savait maintenant quoi faire. L'instinct et la vivacité des Tonnerres faisaient leur oeuvre... Ou était-ce aussi dû à autre chose ? Je ne savais pas, et n'avais pas tellement le temps de réfléchir, pour tout dire.
Je la vis créer une sphère électrifiée pour contrer la mienne, puis la sentis se téléporter dans mon dos. Lancer un éclair. Sur ma gauche. En lancer un autre. Sur ma droite. Encore un autre.
Pestant intérieurement, je me jetai au sol pour les éviter, et ils se rencontrèrent juste au dessus de moi en une nouvelle explosion. Collé au sol par son souffle, je tentai de reprendre mon souffle avant de lancer de nouveaux projectiles électrifiés dans sa direction toujours dans la même position, en préparait à nouveau pour le moment où elle se téléporterait.
Je sentais des picotements désagréable sur mon front et remarquai enfin que je m'étais explosé pas très élégamment la tête sur le sol. Booon, ça déjà, c'est fait, hein...
Je me relevai d'un bond, légèrement chancelant.
Les éclairs me parcouraient le corps, s'étendaient autour de mes bras en grésillant. Je regardai à droite ; à gauche ; en haut. Que pouvais-je faire ? Elle avait l'avantage de la vitesse... Je l'avais probablement en ce qui concernait l'endurance.
Elle était déterminée, mais sérieusement... L'étais-je autant qu'elle ?



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mer 4 Jan 2012 - 15:30

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Il avait tout évité... Tout. Je savais qu'il était fort, mais malgré tout...
Je soupirai, et décidai d'arrêter de me prendre la tête. Je devais cesser de me dire que je ne l'aurais pas, que je ne le toucherais pas, qu'il serait toujours avant moi, supérieur à moi, plus fort, plus agile et plus expérimenté.
Oui, c'était vrai, tout était vrai ; mais était-ce en me le rappelant que j'allais avancer ?
Je me mordis la lèvre inférieure, pestant contre cette manie que j'avais à toujours trouver des raisons pour me rabaisser. J'avais besoin de trouver quelque chose qui m'empêcherait de voir mes qualités... Car je ne reconnaissais pas ces qualités, j'imagine ?
Mes yeux virèrent à l'or au moment où j'aperçus ses nouveaux projectiles m'arriver dessus. Je tournai la tête d'un coup, vit ces sphères, et je me téléportai d'un coup. Au même moment, de nouvelles boules électriques me tombèrent dessus, et prise de folie, je présume, je fermai les yeux, et me concentrai un long instant. Je pris une grande inspiration... Le temps sembla ralentir autour de moi.
Enfin, j'électrisai mes mains. Mais cette fois, mon but n'était pas de contrer sa magie avec la mienne. C'était... De m'accaparer cette énergie qu'il avait stockée dans ces projectiles.
J'expirai lentement... Et le contact eu lieu. Je sentis d'abord mes mains me brûler. Elles chauffaient, jusqu'à ce que j'eus l'impression que ma peau se déchirait. A cet instant, je lâchai un cri de douleur, gardant les paupières fermer, plissant pourtant toujours plus mes yeux. Je me mordis la lèvre inférieure sous la douleur, histoire de m'empêcher de crier davantage, et je sentis bientôt un liquide chaud s'écouler dans ma bouche.
Enfin, la douleur s'arrêta. Enfin, j'ouvris les yeux. Et enfin, je sentis cette énergie, chaude, enivrante, prendre possession de tout mon corps. Je me sentais forte, puissante, même plus ! C'était ça, ce qu'un Master ressentait à chaque fois ? C'était cette chaleur qui l'habitait, jour et nuit, c'était ce sentiment de bien-être qui lui permettait de vivre ?
Mes mains étaient brûlées... Même plus. Il me faudrait certainement du temps pour qu'elles cicatrisent correctement. Mais je ne regrettais en rien cette expérience.
Un large sourire vint barrer mon visage, et je posai mon regard doré, avec cette lueur de défi brillant à l'intérieur, sur Aaron, qui rayonnait de mille feux, son corps parcourus par un millier d'arcs électriques.
Je fermai les yeux une seconde, laissai aller mon imagination, ouvrant en grand les bras. J'inspirai... Expirai... Calmement, encore, toujours.
Et soudain, je rouvris les yeux, et refermai mes bras d'un coup sec, m'enserrant à l'intérieur, profitant de leur vitesse à cet instant infime pour créer deux lames électrifiées que j'envoyai en direction d'Aaron.
##   Mer 4 Jan 2012 - 16:01

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Un immense sourire naquit sur mes lèvres, alors qu'elle absorbait ma propre énergie, comme au ralentit. Ses mains subissaient néanmoins les foudres -c'est le cas de le dire !- de mes sphères, et elles étaient assez gravement blessées, d'après ce que je pouvais voir de là où j'étais. Et là j'étais, je dois le dire, impressionné. Impressionné de la force dont elle faisait preuve, impressionné par sa détermination à toute épreuve. Impressionné par sa prouesse. Et j'étais aussi fier, bien que je n'ai pas servi à grand chose, d'avoir un jour pu l'aider.
Et cette lueur de défi qui brillait dans ses yeux... Ce regard qui semblait pouvoir la propulser toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus vite... Elle avait tellement changé par rapport à notre première rencontre ! Mais en même temps... Elle était la même. La même, en mieux. Et peut-être que, bientôt... Elle serait toujours la même, mais cette fois-ci bien plus proche de la perfection ?
Master... Je ne doutais plus, à présent, de ce que je devais faire.
Ses deux lames arrivaient droit sur moi. Prenant moi aussi une profonde inspiration, je répliquai par un long arc électrique que je traçai moi aussi de la main, et me décalai en vitesse pour ne pas me prendre toute l'explosion en pleine figure. Manquerait plus que je sois défiguré, tiens, ce serait la cerise sur le gâteau...
Joignant mes deux mains avant de les séparer, je créai ainsi une sorte de lance électrifiée. Meuh non, je me prenais pas pour Zeus, absolument pas ! J'avais juste envie de tester, en fait. J'avais jamais vraiment essayé ce truc, c'est tout, quoi !
Je chargeais ma lance plus densément en électricité, créant des arcs électriques tout autour d'elle, puis la lançai dans la direction de mon élève en prenant soin de lui donner le plus d'impulsion, et donc de vitesse, possible.
Me concentrant entre temps, j'abaissai les paupières. Lentement, les nuages s'amoncelèrent au dessus de nos tête en un plafond opaque et compact, crachotant des éclats de lumière.
Tiens, prends ça.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mer 4 Jan 2012 - 18:27

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je soufflai sur mes mains, pensant apaiser la douleur, quand je vis arriver sur moi une lance électrique... D'abord surprise, je ne sus pas quoi faire... Jusqu'à ce que mon instinct parle pour moi.
Je fermai les yeux, créai devant moi, en me servant de mes mains, une sorte de miroir géant. Une fois qu'il fut parfaitement créé, je rouvris mes yeux dorés, et me reculai le plus vite possible, enchaînant plusieurs souplesses arrière. Ca faisait longtemps que je n'avais pas testé ma souplesse... Et je devais dire que ça m'avait un peu dégommé le dos. Désolée, Maman, toi qui a pris tant de temps à m'entraîner pour tous ces trucs là...!
Je fermai les yeux, et sentis, pour la première fois, l'énergie de quelqu'un d'autre. Pas juste la mienne... Celle d'Aaron. Et je sentis tout à coup cette montée d'énergie dans le ciel. Je rouvris les paupières d'un coup, ancrai mon regard dans le sien. Je souris. Un sourire un coin... Un sourire qui ne me correspondait pas du tout. Un sourire qui correspondait bien trop à cette Mitsuki que j'avais rencontré dans l'arène, lors de mon combat contre Shizuru.
Mon regard se voilà, et je m'effaçai, d'un bon rapide sur la côté, alors que le premier éclair me tombai dessus. L'orage était arrivé... Il ne faisait pourtant pas si moche que ça, aujourd'hui...
Pour l'instant, je ne m'occupais pas de la manière dont j'allais répondre à tout ça, et je me contentais d'éviter le plus gros.
J'enchaînai les acrobaties, dansant entre chaque éclair, redécouvrant tout ce que ces longues années d'entraînement intensif avaient fait à mon corps. Je ne me souvenais pas si souple... Ni si agile. Ca faisait pourtant tant de temps que je n'avais pas été m'entraîner un peu ! Je me contentai de courir, de temps à autre...
Je fus soulagée, tandis que mon coeur battait la chamarade, au moment où un éclair tomba juste devant mon nez, entre mes deux jambes. Je ne l'avais pas vu, celui-là...
C'est là qu'un des éclairs, visiblement un des derniers, tomba sur mon épaule, et je fléchissais la jambe, laissant un de mes genoux toucher le sol. C'est là que je me décidai à répliquer. Je n'allais pas rester là, sur le sol...
Quelques sphères se créèrent autour de moi, tandis que je les envoyai sur Aaron en attendant de me relever. Petite diversion...
Une fois debout, je me téléportai derrière lui, histoire de me mettre à l'abri en attendant, et serrai mes mains entre elle, avant de créer une sphère d'autant plus grande. Je fermai les yeux, me téléportai au dessus de lui, juste le temps de lui lancer la sphère dessus. Je n'étais certes pas capable de créer un orage... Mais moi aussi, je pouvais faire pleuvoir des projectiles électrifiés.
Je me re-téléportai quelques instants après, avant de chuter lamentablement sur lui, à un mètre de ma position d'origine, prenant enfin le temps de poser sur mon épaule ma main, qui se teinta doucement de rouge.
##   Sam 7 Jan 2012 - 14:19

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Nous y voilà.
Enfin, je voyais de mes propres yeux cette fameuse Dark Mitsuki. Je n'étais pas spécialement heureux de voir un sourire presque cruel étirer ses lèvres, mais c'était pour ça que j'étais ici. Voir ce qu'elle faisait, ce qu'elle pouvait faire. Voir ce qui se passait dans sa tête et, surtout, dans son cœur. Plus la moindre once d'hésitation, de peur, d'angoisse. Juste une détermination farouche, immense, qui suffisait à me faire tressaillir tant son intensité me touchait. Elle était déterminée... À ne faire de moi qu'un tapis de poussière ?
Je me mordis la lèvre inférieure.
Elle évita souplement tous mes éclairs, mais finit par se faire toucher à l'épaule. Je ne pu retenir une grimace en la voyant mettre un genoux au sol. Je dus moi-même éviter les projectiles qu'elle me renvoya immédiatement, tentant de faire diversion pendant qu'elle essayait de se relever. Je grinçai des dents.
Seuls mes réflexes renforcés de Master Tonnerre (comme quoi ça sert à quelque chose...) réussirent à m'éviter de me faire avoir, mais je ne pu tout de même éviter l'une d'entre elle qui me toucha au ventre, manquant de me faire tomber au sol.
Et aïe...
La sentant se téléporter dans mon dos, je me retournai vivement avant qu'elle ne se téléporte une nouvelle fois, mais cette fois-ci au dessus de moi, me lançant droit dessus une sphère électrifiée bien plus imposante que les précédentes.
Et merde.
Je roulais sur le sol pour éviter le contact, mais la force de l'explosion lorsque sa sphère rencontra le sol me propulsa un peu plus loin.
Et là, j'ai eu la nette envie de ne pas me relever pour ne pas continuer ce combat plus longtemps. Je me redressais néanmoins, mis un genoux à terre pour m'appuyer dessus et me relevai. Titubant, légèrement sonné, je préparai à nouveau deux arcs électriques que je prévoyais de lui lancer dessus... Une fois que j'aurais repris l'entière capacité de mon cerveau balloté dans tous les sens.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mar 10 Jan 2012 - 22:18

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je regardai à travers les mèches de cheveux qui barraient mon visage le corps d'Aaron qui se redressait avec une certaine difficulté. J'étais fière de moi. Terriblement fière... Cette fierté qui fait de vous quelqu'un de mauvais et d'infect, pourri jusqu'à la racine.
Oui, j'avais cette nette sensation qui trônait dans mon corps, ce goût qui se répandait dans ma bouche à cet instant. Parce que j'avais ce sentiment d'avoir réussi à affaiblir l'immortel.
Un Master. Qu'est-ce qu'un Master si ce n'est que quelqu'un d'intouchable, d'incroyablement puissant, de fort, vif, courageux, de parfait ? Un Master ? C'est un demi-dieu. Et là, à quelques mètres de moi, l'un de ces demi-dieux était essoufflé, semblait fatigué...
Un sourire narquois naquit sur mes lèvres. Je n'aimais pas ce sentiment qui s'emparait de moi. Je n'aimais pas mon visage qui se transformait pour laisser place à cet air supérieur. Mais pourtant, pourtant... Je n'arrivais pas à réprimer ces sensations. Je n'arrivais pas... à me contrôler.
Cette douleur que je ressentais dans l'épaule commença à s'estomper. Comme ce jour-là, à l'arène... Blessée, perdant des litres de sang à la seconde... Je m'étais relevée et mes sens avaient coupé les ponts avec mon cerveau. Je ne sentais plus rien. Plus rien du tout.
Mon regard doré, carnassier, vint se planter dans celui d'Aaron tandis que je me redressais en même temps que lui. Je l'aperçus créer ces arcs électriques, qu'il lança dans ma direction. Un léger rire m'échappa. Un rire horrible... Ce rire de petite fille pourrie gâtée, infect et repoussant.
Alors que les projectiles me fonçaient dessus, je me contentai d'une seule chose... Simple, bête, anodine... La téléportation.
Je me téléportai derrière Aaron, posai une main que j'électrifiai sur son épaule. Et puis, au moment où j'allais décharger une plus grosse quantité d'énergie, je me bloquai instantanément. Mon corps ne tenait plus. Je m'effondrais d'un coup, crachant du sang à côté de moi, sur l'herbe. Mes yeux se mirent à me brûler, m'obligeant enfin à affronter ce regard d'or et les effets qui l'accompagnaient.
Je les fermais, les plissais, mais rien n'y fit ; j'avais mal, mes membres semblaient se déchirer. Mes mains que j'avais brûlées me lançaient, son éclair que je m'étais pris dans l'épaule me tiraillait de toute part... Je me sentis tout à coup faible et entièrement démunie. Mon coeur se mit à s'agiter d'un coup, comme s'il voulait m'alerter qu'il allait bientôt me lâcher définitivement... Comme s'il me disait au revoir.
Je posai une main à l'emplacement de mon coeur et me mis à serrer avec fermeté mon débardeur, la respiration saccadée. Je sentis mes yeux redevenir violets, et je les rouvrais, fixant le sol. Pendant un instant, je sentis quelques éclairs continuer à me parcourir, jusqu'à ce qu'ils s'éteignent définitivement. Sans prendre la peine de lever les yeux, je regardai les pieds d'Aaron, admettant l'évidence : depuis quand avais-je pu prétendre n'avoir ne serait-ce qu'un instant approcher la grandeur de ces personnes...?
Mon esprit, cette voix dans mon crâne, commença à me crier des insultes, et je fermai les yeux, refusant la réalité. Que venais-je de faire ?
Il était supérieur à moi. Il était plus fort, plus doué, plus expérimenté, plus... Parfait. Oui, il était forcément plus parfait que moi, puisque j'étais bien loin de l'être...
Ma vue commença à se brouiller, et je plissais les paupières.

-Je suis tellement lamentable...
soupirai-je, agenouillée comme une pauvre clocharde là, derrière lui... Derrière Aaron.
##   Jeu 26 Jan 2012 - 19:15

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Je déglutissais lentement.
Ce n'était plus la Mitsuki que je connaissais, c'était sûr et certain à présent. Son esprit si doux avait laissé place à un être de pur noirceur, dont je sentais presque l'aura glacée. C'était donc ça, ce fameux... Petit problème. Qui n'était visiblement pas si petit et insignifiant que ça. J'étais mal, je le savais, et ça même en tant que Master combattant une simple Étoile. Et elle, était-elle seulement une « simple » Étoile ? Si nous étions ici, n'était-ce pas pour prouver justement le contraire, prouver qu'elle méritait plus ? Mais n'était-ce pas dangereux... De la laisser obtenir plus de pouvoir alors qu'elle perdait le contrôle d'elle-même de cette manière, sans pouvoir s'en empêcher ?
Son rire me fit simplement grincer des dents, alors qu'une fine chair de poule se répandait sur l'ensemble de mon corps, un filet de sueur coulant probablement dans mon dos.
Je la sentis se téléporter vers moi, et eu le réflexe de faire un pas en arrière, me retournant d'un bond pour ne pas me trouver dos à elle.
Et, soudainement, elle s'effondra. Elle s'effondra purement et simplement, sous mes yeux ébahis. Tremblante, crachotant du sang, souffrant de tout son corps. La voir comme ça... Je m'en voulais. Je m'en voulais de l'avoir forcée à se remettre dans un tel état... Alors qu'elle n'avait jamais rien fait, jamais rien demandé à personne. Mon cœur se serra avec violence, et sembla cesser de battre pendant quelques instants.
Au nom de ma fierté personnelle... Qu'est-ce que j'avais fait ?

-Je suis tellement lamentable...
l'entendis-je souffler.

Je me laissai rapidement tomber à côté d'elle sans réflechir, ne prenant pas garde à mes genoux déjà écorchés et douloureux. Je la pris par les épaules, la forçai à s'appuyer sur mon pour ne pas tomber plus bas qu'elle ne l'était déjà.

- Tais-toi. Tu n'as rien de pathétique, et encore moins de lamentable.

Je soupirai, mal à l'aise.

- Quoi qu'il est soit, ce combat est terminé. Je t'emmène à l'hôpital -que tu le veuilles ou non, d'ailleurs-.

Je rajoutai :

- Désolé. Tu en sors à peine, et tu es déjà obligée d'y retourner par ma faute. Quel prof honorable je fais, ironisais-je, dégoûté par moi-même.

Je passai doucement une main dans son dos, n'osant toucher sa blessure à l'épaule.

- Tu pourras t'accrocher à moi ? Ou alors je te porte comme une petite princesse ? plaisantais-je, gêné mais soucieux de détendre un minimum l'atmosphère.

Comment ai-je pu faire... Une chose pareille ?



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Jeu 26 Jan 2012 - 19:46

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je relevai mon regard vers lui, insipide. Je le détaillai un instant, ayant du mal à comprendre ses paroles. Ou bien refusais-je de comprendre ses paroles ? "Tais-toi". Ces deux mots avaient longuement résonné dans ma tête. Mais ce qui avait surtout résonné avec plus d'intensité, plus de vigueur, plus de force, c'était les mots qui avaient suivi cet ordre. "Tu n'as rien de pathétique, et encore moins de lamentable.". Je le fixai, les yeux brumeux, clignant plusieurs fois des paupières en imaginant peut-être que je pourrais mieux interpréter ses paroles. Mais rien. Rien du tout ; j'étais incapable de comprendre. Comment pouvait-il dire ça ? Comment pouvait-il me mentir aussi ouvertement ? J'étais lamentable. J'étais pathétique. J'étais tous ces adjectifs péjoratifs qui me correspondaient tant... Parce que je venais de tout bêtement m'abandonner à mon corps. A cette chimère froide qui sommeillait en moi... Et par ce simple geste. Par ce simple fait... Je me rendais lamentable. Parce que quelqu'un qui n'est même pas capable de se contrôler soi-même ne peut pas être autre chose que ça.
Lorsqu'il me parla d'hôpital, je frissonnai. J'étais peut-être pas quelqu'un de mauvais, dans le fond... A la base en tout cas. Mais j'y avais déjà été trop de fois à mon goût, malgré la sécurité que m'offrait mes parents. L'hôpital... Sans vouloir jouer le stéréotype ; ce n'était pas un lieu que j'affectionnais particulièrement.
Il passa son bras dans mon dos et je me laissai faire. Me demandant si je pourrais m'accrocher à lui ou s'il fallait qu'il me porte, je le regardai, comme si je ne comprenais pas, mon esprit ayant déjà vagabondé ailleurs. Je secouai la tête pour revenir à la réalité. Je pourrais m'y téléporter, non ? Je n'avais de toute façon déjà plus de forces... A quoi bon préserver le peu d'énergie qu'il me restait ? J'allais dans tous les cas finir au même endroit : l'hôpital. D'où je m'échapperais dès que je le pourrais.
Une bêtise ? Et alors ? J'enchaîne perpétuellement les bêtises.
J'affichai un sourire désolé à l'attention d'Aaron. Puis, sans un mot, je fermai les yeux... Me concentrai. Une demie-seconde plus tard, nous atterrissions à destination. Crachant du sang, je me penchai en avant, forçant Aaron à me lâcher pour lui tourner le dos, préférant lui éviter ce spectacle...

-Je suis désolée...
soufflai-je.
##   Dim 29 Jan 2012 - 11:32

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Je me mordis les lèvres assez violemment. Qu'est-ce que j'avais fait, exactement ? Je me souvenais à peine de la raison de ma venue ici, de plus... Déterminer si... Si quoi ? Si elle était apte à passer au rang supérieur ? Si il était trop dangereux de le lui permettre ?
Je sursautai légèrement lorsque nous arrivâmes à l'hôpital, en un clin d'œil. Elle était faible... Tellement faible ! Et maintenant elle utilisait encore ses pouvoirs ? Ce serait pas un peu de l'inconscience, par pur hasard ?
Elle me tourna le dos en toussant.
J'en venais sérieusement à me demander si... Je n'avais pas fait une immense connerie. Oh, bien entendu, ça n'aurait pas été la première ! Mais l'impliquer dans une histoire pareille, c'était... Cruel. Vraiment cruel.
Laissant une colère sourde m'envahir, je m'efforçais de ne pas lui hurler dessus qu'elle n'était qu'une imbécile. Parce qu'après tout, c'était... De ma faute. C'était de ma faute si elle revenait à chaque fois un peu plus blessée. Et j'en venais à me demander si je ne devais pas... Ne plus jamais m'approcher de Mitsuki. Parce que la prochaine fois, j'en suis sûr, je finirais par lui prendre le peu de vie qu'il lui reste.

- T'es... Débile, ne pus-je m'empêcher de lâcher dans un grognement sourd. Y a pas de "désolée" qui tienne !

Je claquai de la langue, ne pris pas gare aux protestations qui n'auraient pas manqué de fuser et la soulevai tout de même délicatement dans mes bras (histoire de pas lui arracher un bras en même temps), sous les yeux ébahis d'une infirmière s'étant trouvé dans le couloir par hasard. Mauvais endroit, mauvais moment p'tite choute.

- C'est bon, t'as finis de regarder comme ça ? Trouve une chambre libre, bordel ! l'agressais-je presque, sur les nerfs.

- T-tout de suite, m-monsieur ! couina la pauvre infirmière, se dépêchant de nous montrer une chambre non-occupée.

Vraiment... Elle osait se dire lamentable ? Le plus pathétique de nous deux, c'était certainement moi.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Je veux me battre contre toi. {PV Mitsu-chan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.
Aller à la page : 1, 2  Suivant