Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Rencontre sous la protection de la lune
##   Mar 6 Mar 2012 - 14:19
avatar
Invité

Elle me remercia puis me tendit mon cache-oeil. Je la fixais durant un moment qui me sembla durer une éternité. Je ne le comprenais pas. Je n'arrivais pas à concevoir qu'une personne si gentille puisse éxister.
Je me détournais de son regard et récupérais mon cache-oeil dans sa main avant de le remettre, masquant de nouveau mon horrible blessure.


-Personne ne devrait avoir à subir ça. Cela a du entre très dur pour toi.

Dure ? Oui, même plus que ce qu'elle pouvait sans doute s'imaginer. Sa phrase me ramena quelques années en arrière. Je revoyais encore la lune ronde, teintée de rouge. Et je me rappellais de son visage qui arborait un air méprisant ainsi qu'un grand sourire démenciel. La phrase qu'il avait prononcé avant de disparaître dans la nuit.
"Cours tant que tu le peux petit requin, car tu finira déchirer entre mes dents, telle le chasseur qui devient la proie."
Je serrais les points d'un air rageur. Il pairait. Sortant de mes sombres pensées je remarquais qu'Alzea s'était tournée vers le lune et semblais heureuse et insouciante.


-Mais plus rien ne pourra nous arriver maintenant. Ce lieu est tellement paisible.

Je hochais la tête pour marquer mon assentiment. Ce lieu était paisible et je m'y sentais plus ou moins en sécurité. Mais une ombre gettait à l'extérieur de l'enceinte.
Je secouais la tête. Il fallait vraiment que j'arrête de broyer du noir sinon je risquais de me mettre à déprimer.


-Comment peux-tu rester aussi insouciante ? demandais-je avec une pointe d'envie dans la voix.

Je peinais vraiment à comprendre ce qui se passait dans la tête d'Alzea. Elle me parraissait hors du temps, comme si rien ne pouvait l'atteindre.
##   Dim 11 Mar 2012 - 19:38

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

Comment restait-elle aussi insouciante ? Mais comment Agito voulait-il qu’elle le sache. Alzea était comme elle était rien de plus, rien de moins. Elle ne faisait pas d’effort pour paraitre quelqu’un qu’elle n’est pas et encore moins pour cacher ce qu’elle était. C’est tout. Elle était elle point. Enfin, la jeune fille prit quand même le ttemps d’y réfléchir. Insouciante…si elle se souvenait bien cela signifiait qu’elle ne faisait attention à rien. Ou quelque chose dans ce genre là. Si c’était ça, elle n’était pas d’accords. La jeune fille réfléchit et puis une idée lui vient à l’esprit. Depuis son réveil, tout où presque y retournait. Elle était comme elle était uniquement parce qu’aucun souvenirs, qu’aucune expérience malheureuse l’influençait. Pourtant ce n’est pas qu’elle ne le voulait pas. Elle répondit sincèrement au garçon tout en restant très vague. Elle n’avait pas vraiment envie de parler de ça maintenant.

Je ne sais pas vraiment…Peu être parce que ma vie vient à peine de commencer.

Bon c’était formulation était peu être mal choisie. Car elle était trop vieille pour seulement commencer à vivre. Cela n’arrive qu’une seule fois dans une vie. On commence à vivre à partir du moment de notre naissance. Vu son âge, c’était scientifiquement et logiquement impossible. Pourtant à cause de son amnésie, cela revenait au même. Elle était née une seconde fois il y a peine quelques mois. Puis elle lui sourit et continua :

Mais à mon avis le moyen le plus simple de l’être est de vivre le moment présent. Le passé est révolu et le futur n’existe pas encore. Et seul le présent compte pour le créé à son image. Et vivre sa vie comme on l’entend peut d’après moi aider à le rester.

Oui c’était surement le moyen le plus efficace. Vivre le moment présent sans se préoccuper. Enfin c’était comme ça qu’elle vivait. Donc c’était le seul moyen qu’Alzea avait trouvé pour expliquer son caractère. Mais c’était vraiment difficile comme question.



##   Mar 13 Mar 2012 - 20:01
avatar
Invité

-Je ne sais pas vraiment…Peut être parce que ma vie vient à peine de commencer.

Commencer ? Je ne comprenais pas. Comment sa vie pouvait-elle commencer alors qu'elle avait environ dix-huit ans? Ses paroles ne possédaient aucune logique. J'avais quinze ans et j'avais vécu déjà énormément de choses. Peut-être trop même. J'avais éprouver certains sentiments et fais des choses qu'un enfant normal n'aurait jamais fais. Alors comment pouvait-elle commencer à vivre ?
Je secouais la tête. Peut-être sa réponse faisait-elle référence aux évènements qui avaient poussé Alzea à venir à Terrae ? Dans ce cas là, ça ne me regardais pas.


-Mais à mon avis le moyen le plus simple de l’être est de vivre le moment présent. Le passé est révolu et le futur n’existe pas encore. Et seul le présent compte pour le créé à son image. Et vivre sa vie comme on l’entend peut d’après moi aider à le rester.

Un petit sourire naquit sur mes lèvres suite à sa réplique. Un sourire un peu triste. Au fond je savais que ses paroles étaient justes cependant, je ne pouvais pas les mettres en pratique. Parce que je ne regardais pas devant moi. Je gardais les yeux fixés sur mon passé, les événements qui l'avait boulversé et sur ma vengeance. Ce désir, cette haine qui me rongeait et me plongeais un peu plus dans l'obscurité. Seul une petite lumière brillait. Elle. Dont je me souvenais du rire, de son sourire.

-Je ne pourrais pas vivre dans le présent tant que je n'aurais pas accompli ce que je dois faire.

Je penchais pour ramasser une pierre que je lançais dans le lac pour faire sortir la colère que je senrais bouillir en moi.

-Fuck! marmonnais-je comme si ce mot pouvait tout résoudre.
##   Jeu 29 Mar 2012 - 19:28

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

Agito ne pouvait pas vivre dans le présent comme le faisait la jeune fille. Elle se sentait un peu triste pour lui. Son passé avait du être terrible pour qu’il le garde prisonnier. Mais de là où elle se trouvait, Alzea ne pouvait pas l’aider. Elle ne connaissait pas son histoire et elle ne connaissait pas non plus ce qu’il avait ressentit par le passé. Elle n’avait pas vécu la même chose, et cela n’arrivera surement jamais maintenant qu’elle était en sécurité à Terrae. La seule peine qu’elle ressentait, s’était lorsqu’elle faisait son horrible cauchemar. Mais elle ne préféra pas y penser maintenant. Agito déclara qu’il devait accomplir quelque chose. Ce que c’était restait un mystère. Vivement, le garçon prit une pierre et la lança violement dans l’eau. Il paraissait complètement absorbé par ses cailloux. Et surtout très énervé. Enfin ce qui était certain, c’était qu’il ne s’occupait plus du tout de la jeune fille. Alors qu’ils étaient en train de parler en plus. Alors Alzea prit à son tour un caillou et le lança très fort dans la direction de celui d’Agito. Peu être que le garçon avait mal visé ou alors la jeune fille avait fait un beau lancé, dans les deux cas, la pierre que venait de jeter Alzea atterrit plus loin que celle du garçon. Dans un petit sourire victorieux, elle annonça.

J’ai gagné!

Bon, c’est vrai qu’Agito n’était pas du tout au courant du jeu. Mais une victoire reste une victoire. Et puis même si le garçon disait qu’il n’avait pas participé, elle avait quand même gagné. Comme dans le pire des cas elle était la seule à jouer, elle avait quand même gagné contre elle-même. Enfin ce n’était rien de très important. Etre première sur un total d’un seul participant était très simple. Elle sourit en voyant le cercle formé à la surface de l’eau croisé celui du garçon avant de retourné au néant. Puis elle lui sourit. Et elle pu enfin continuer la conversation qui avait été interrompu par ces lancé de cailloux.

J’espère que tu réussiras rapidement ce que tu dois faire. Je pense que c’est mieux de regarder vers l’avenir plutôt que vers le passé. Mais c’est vrai que cela doit être difficile de s’en détacher.

Enfin…difficile de se détaché de son passé ne s’appliquait pas à tout le monde. Mais dans le cas d’Alzea, elle aurait préférer ne jamais l’avoir fait. Elle aurait vraiment aimé le retrouver. Sauf que cela la terrifiait en même temps. Qui sait ce qui se cache derrière.



##   Ven 13 Avr 2012 - 21:28
avatar
Invité

Alors que je fixais toujours les ronds qui se dessinaient dans l'eau après mon lancé, une autre pierre passa à côté de mon visage pour aller se perdre dans le lac, un peu plus loin que celui que je venais de lancer. Les remous provoqués par le caillou qu'elle venait de lancer et le mien se rencontrèrent. Je restais là, à fixer les petites vaguelettes d'un air songeur, toute trace de haine ou de colère semblant avoir désertées mon coeur. Je faillis ne pas entendre les paroles que prononça Alzea.

-J’ai gagné!

Je me retournais alors vers elle et arquait un sourcil. Je ne me souvenais pas avoir commencer un jeu avec elle. J'avais accompli ce geste simplement pour me défouler. Je trouvais puéril de lancer des pierres simplement pour s'amuser.
Je haussais les épaules. Après tout elle faisait bien ce qui lui plaisait. Elle reprit alors la conversation que nous avions interrompue, me disant qu'elle espérait que j'accomplirais rapidement ce que je devais faire et qu'il était mieux de regarder devant plutôt que derrière.
Mais je crois que c'est surtout sa dernière phrase qui retint mon attention. "Mais c’est vrai que cela doit être difficile de s’en détacher."


-Oui, ça je le sais, lui répondis-je.

Je me mis alors à la regarder plus en détail. Ces cheveux blancs aux reflets bleus, ses yeux bleus. En revanche je ne parvenais pas vraiment à déterminer exactement son âge. Entre seize et dix-huit ans peut être ? Elle me paraissait pourtant bien candide pour une fille de son âge...
L'ambiance qui nous entouraient me paraissait bien irréelle. Tout était calme, on entendait juste le bruit de nos respirations etcelui du vent dans les feuilles des arbres.
J'avais encore bien du mal à m'habituer à ce climat.
##   Ven 4 Mai 2012 - 20:07

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

Agito détacha son attention du lac pour la reportée sur elle. Haussant les épaules, il ne fit aucun commentaire sur le jeu improvisé de la jeune fille. Alzea pu reprendre la conversation tranquillement. Mais il semblait déjà savoir tout ce qu’elle avait raconté. Enfin ce n’était pas important. Au moins, elle avait dit tout ce qu’elle avait à dire et elle avait été entendue. C’était le principale. Les dernières paroles du garçon disparurent dans la nuit laissant la place au silence. Mais il n’tait pas comme celui de tout à l’heure. Il était plus doux. C’était surement parce que la conversation sérieuse était finie. C’est ce que pensait la jeune fille. Elle ne dit plus rien car elle ne voulait pas le rompre. C’était si agréable. On ne pouvait entendre que le bruit du vent et le faible bruit de leur respiration. Avec le lac et la pleine lune comme décors, ils étaient presque comme dans un conte de fée. Agito la regardait fixement. Alors elle lui sourit et le regarda à son tour. Elle vit encore une fois son cache œil. La jeune fille ne pu s’empêche d’avoir la même pensée que tout à l’heure. C’était tellement dommage qu’il lui manque un œil. Elle aurait aimé remonter le passé pour voir comment il était avant. Amis elle savait mieux que n’importe qui que c’était impossible. Au bout d’un moment, elle finit par se rassoir dans l’herbe. On entendit brièvement le bruit de l’herbe. Alzea n’avait toujours rien dit. Elle se contenta d’observer dans la direction du garçon et de profiter de la tranquillité du lac. Ce n’était pas plus mal de profiter du calme de temps en temps. De la où elle était, elle avait une belle vue. Elle pouvait voir Agito et la lune en même temps. C’était un des avantages d’être assise et de regarder vers le haut.

[Hrp : Je suis vraiment désolée du retard]



##   Sam 12 Mai 2012 - 12:18
avatar
Invité

Tandis que je regardais fixement Alzea, elle me sourit et me regarda à son tour. Durant un instant qui me parut une éternité, je restais là à la fixer dans les yeux puis au bout d'un moment je me détournais. A son tour, elle s'assit dans l'herbe et leva la tête vers le haut pour, me semblait-il, observer la lune.
Elle ne disais rien. Moi non plus. Après tout certaines choses n'ont pas vraiment besoin de mots. Nous nous contentions de rester assis dans le silence et je pense pouvoir dire sans me tromper que cela nous allait à tous les deux.
Je m'allogeais sur le dos pour mieux voir le ciel. Je me sentais fatigué de ne pas avoir dormi une fois de plus. Et puis je me sentais bien. Sans vraiment m'en rendre compte je finis par m'endormir.

Encore une fois je suis dans cette ruelle. La lune brille d'un éclat argenté au dessus de ma tête et je vois quelqu'un qui arrive en face de moi. Il ne marche pas très droit. Une fois de plus, je sens l'andoisse me nouer le ventre. je veux que le temps s'arrête je ne veux pas revivre ça encore une fois. Trop tard...
Il se jette sur moi et je réagit instinctivement. La lame part toute seule et s'enfonce profondément dans le ventre de mon agrésseur.


-Non!

Je venais de me réveiller en sursaut. Ca n'avait pas raté, j'avais refais mon cauchemar. Je transpirais abondamment. Je n'avais même pas besoin de regarder derrière moi pour savoir qu'Alzea s'y trouvait encore. Je me sentais vraiment idiot de m'être endormi. Je me levais et me rapprochais du lac pour m'asperger le visage. La morsure de l'eau me rafraîchit mais je me sentais toujours mal.
Je me tournais vers Alzea.


-J'espère que je ne t'ai pas fais trop peur...

[Hrp : Ne t'inquiète pas pour ça, c'est pas un problème. ^^]
##   Dim 10 Juin 2012 - 19:48

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

Il faisait calme. Pas un seul bruit ne venait troubler la tranquillité du lieu. Bien sur Agito et Alzea aurait pu parler de beaucoup de choses. Mais cela aurait été dommage de briser ce silence. Il était agréable et reposant. Alzea fixait Agito qui en faisait de même. Mais au bout d’un moment, il avait détourné son regard pour s’installer dans l’herbe. La jeune fille restait assise pour contempler la lune. A un moment, elle regarda le garçon. Et elle vit qu’il s’était endormit. Il avait l’air si calme et adorable. Un vrai petit ange. Elle le laissa dormir tranquillement. La jeune fille entra ses jambes avec ses bras et posa sa tête sur ses genoux. Elle fixa le lac avec le reflet de la pleine lune. Son imagination vagabonda un moment. Peu être qu’une créature magique allait surgir des flots ou qu’une fée passerait par là. Mais c’était impossible. Car même si on était à Terrae, ce genre de créature repérait un humain à des kilomètres à la ronde. Et malheureusement s’ils en repéraient un ou un groupe, ils ne s’approchaient pas. Dommage. Alzea était bien ici. A son tour, elle sentit la fatigue arriver. Et elle bailla en silence. Au contraire d’Agito, elle ne voulait pas dormir. Bien sur, si elle se couchait, elle s’endormirait surement à la vitesse de la lumière. Mais elle avait peur de ses rêves. Ou plutôt de ce rêve terrifiant qu’elle faisait toutes les nuits. Et elle ne voulait pas le refaire. Ou au moins le retarder le plus tard possible. Car elle serait obligée de se reposé à un moment ou à un autre. A côté d’elle, elle entait le garçon se retourner dans son sommeil. Peu être que lui faisait un rêve merveilleux.

-Non!

Ce mot que venait de prononcer Agito déchira le silence si soudainement, qu’Alzea sursauta. Elle ne s’y attendait pas du tout. Comme un seul bloc, elle se retourna vers lui. Il s’était déjà relevé et resta assis un moment sur l’herbe. Finalement Alzea s’était complètement trompée. Agito ne faisait pas un beau et merveilleux rêve. Il avait fait un horrible cauchemar. Il se releva complètement et alla se rafraichir près du lac. Puis il se retourna vers elle.

-J'espère que je ne t'ai pas fais trop peur...

Alzea secoua la tête doucement de droite à gauche.

Non, j’ai plus été surprise qu’autre chose. Je ne m’attendais pas à ce que tu te réveille en sursaut. Tu paraissais si calme il y a un moment.

Elle fit signe à Agito de venir près d’elle. Quand Alzea faisait son rêve, cela la rassurait d’avoir quelqu’un à côté d’elle. Même si ça n’arrivait pas souvent cela la calmait. Et elle espérait que sa présence en ferait autant pour Agito. Au moins, elle aura servit à quelque chose. Mais elle était sur d’une chose. Les cauchemars ne devraient pas exister non plus. Ils sont trop terrifiants. La jeune fille s’inquiétait pour le garçon.

Ca va aller ? Tu as fais un horrible cauchemar.

Sa dernière phrase n’avait servit à rien. Mais alors là, à rien du tout. Agito le savait déjà puisque c’est lui qu’il l’avait fait. Et il était toujours plus au courant de ce qu’il le concernait que quiconque. Surtout d’Alzea qui l’avait à peine rencontré aujourd’hui. Elle ne savait même pas pourquoi elle l’avait dite. Peu être juste pour constater. Ou alors préciser sa question. En tout cas, elle observa Agito en attendant sa réponse.



##   Lun 2 Juil 2012 - 12:03
avatar
Invité

Je restais quelque peu indéci face au comportement d'Alzea. Elle semblait avoir compris de toute évidence que je venais de faire un cauchemar. Enfin je ne pouvais pas vraiment appeler ça un cauchemar mais plutôt un souvenir. Oui, un souvenir vraiment horrible. Je déyestais tant revoir ces deux moments de ma vie chaque nuit. Cela ne faisait que me conforter dans l'idée que je ne cesserais pas de ressacer ces instants pénible tant qu'il ne serait pas mort de ma main.
Je reportais mon regard sur Alzea et vis qu'elle me faisait signe de m'approcher d'elle. Je vis dns son regard de l'inquiétude et de la... compassion ? Mon regard se durcit. Je ne voulais pas qu'elle s'inquiète pour moi. Je ne voulais pas qu'elle ait de la compassion. Parce qu'elle me voyait dans un moment ou j'était faible et vulnérable.


-Arrête! Arrête de t'inquiéter, d'avoir de la compassion pour moi. Je n'en ai pas besoin.

J'avais prononcé ces paroles d'un ton dur, peut être plus dur que ce que j'aurais souhaiter mais je ne le regrettais pas. je voulais qu'elle comprenne, qu'elle arrête quitte à ce que je la blesse. Cela valait mieux pour elle. Parce qu'elle m'énervais. Elle parvenais à voir une part de moi qui restait toujours cachée derrière mon masque que je m'étais créé.
Fuck! Pourquoi pouvait-elle me comprendre et moi pas. Ca m'énervait de ne pas comprendre cette fille.


-Pourquoi es-tu aussi incompréhensible comme fille, murmurais-je.

Je poussais un long soupir de frustration. D'habitude je n'était pas vraiment du genre à chercher des réponse, à vouloir connaitre les personne. Pour quelqu'un était comme il était et puis c'est tout. Je ne cherchais pas à en savoir plus. Mais elle, elle m'intriguait. Parce que je ne parvenais pas à la comprendre. Mais une chose était sûre, c'est que je ne lui demanderais pas de réponses.
##   Mar 17 Juil 2012 - 18:03

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

Agito ne l’avait finalement pas rejointe. Tout ce qu’il avait fait c’était de s’adresser à Alzea d’une voix dur. Pourtant elle n’avait rien fait de mal. Elle voulait simplement savoir comment il allait après son réveil en sursaut. Mais c’est justement ce que le garçon lui rapprochait. Apparemment, elle n’avait pas le droit de s’inquiété pour lui ou d’être compatissante. Même si elle n’était pas sur pour le deuxième point. Mais elle n’était pas fâchée contre lui et sa remarque. Après tout elle faisait peu être trop attention aux autres. Enfin elle était comme ça. Et elle ne changerait jamais. Ce qui ne l’empêcha pas d’être vexée par ses paroles. Surement à cause du ton qu’il avait employé. Ou peu être parce qu’il…euh elle ne trouva pas d’autre raison en fait. Mais elle n’aimait pas trop qu’on se mette en colère contre elle quand elle a rien fait. Et aussi quand elle s’inquiétait et qu’on ne lui répondait pas. Car c’est ce qu’il avait fait, il avait détourné sa question en beauté en la critiquant en plus. Agito murmura quelque chose entre ses dents, elle n’y prêta même pas attention. De toute manière il était trop loin. Elle lui répondit, même si ce qu’il venait de dire n’en demandait pas.

Si je veux m’inquiété pour toi, je le ferais. Je n’ai pas besoin de ta permission pour ça.


A son tour, elle avait aussi essayé de dire ça d’un ton dur et ferme. Bon c’était d’un niveau bien en dessous de celui d’Agito. Alzea était d’un tempérament doux. Du coup quand elle essayait de paraitre en colère alors qu’elle ne l’était pas vraiment ce n’était pas toujours convainquant. Alors, son ton restait quand même tendre face à celui du garçon. Elle n’avait même pas essayé de rendre ça vraiment crédible en haussant le ton ou en y mettant un reproche. Mais le seul mérite que ça avait, c’était qu’il contrastait quand même avec tous les autres de la soirée. Il était un peu s’en appel. Et elle savait qu’elle avait raison. Personne ne pourrait l’empêcher de s’inquiété ou d’être ce qu’elle est. Alzea avait ramené ses jambes contre sa poitrine et les entoura de ses bras. Elle mit sa tête dans ses bras et fit mine de bouder.

Alors que je pensais qu’on était ami.

A moins qu’il ne se soit approcher sans qu’elle ne le remarque, elle avait fait en sorte qu’Agito ne l’entente pas. Sinon il allait encore s’énerver. Elle était sur qu’il allait lui annoncer que ce n’était pas vrai et qu’elle s’attachait trop avec un ton sans appel et complètement impassible. Cela lui aurait bien ressemblé pour le peu qu’elle le connaissait. Mais elle pouvait toujours se tromper. Enfin, il n’aurait pas tout à fait tord. Elle s’attache très vite aux personnes qu’elle rencontre. Le silence était revenu un peu plus lourd que tout à l’heure. Puis elle se rendit compte qu’elle aussi l’avait peu être blessé avec ses propos. Elle avait voulu lui imposer sa volonté sans tenir compte de son avis. Elle n’aurait peu être pas du. Alzea ne voulait pas se disputer avec lui. Elle aimait bien Agito. Il était franc et il lui arrivait d’être dur. Mais elle le trouvait gentil. Elle finit par sortir sa tête de ses bras. Elle la garda quand même posé dessus.

Désolé, je n’aurais pas dur dit ça. Je ferais plus attention la prochaine fois.

Mais Cela ne changeait rien au fait qu’il n’ait pas répondu tout à l’heure. Elle était parfois dans les nuages mais cette fois, elle ne l’avait pas oublié.

Mais tu n’as toujours pas répondu à ma question de tout à l’heure. Ca va aller ?




##   Mar 21 Aoû 2012 - 22:38
avatar
Invité

J'avais répondu à la question d'Alzea d'un ton dur et froid parce que j'hestimais que ça ne la regardais pas. Cependant je me rendais compte à son expression que j'avais parlé un peu trop durement.

-Si je veux m’inquiété pour toi, je le ferais. Je n’ai pas besoin de ta permission pour ça.

Je la regardais d'un air surpris. Je ne m'attendais pas du toutà ce qu'elle me réponde ainsi. Elle avait tenté d'utiliser un ton dur et sans appel, malgré cela, et même si je ne la connaissais que depuis quelques heures, je pouvais deviner que ce n'était pas son genre de se mettre en colère. Aussi j'eut une réaction que je trouvais très logique : j'éclatais de rire. Un rire franc et sincère mais pas moqueur.

-Tu as raison. Tu n'as pas besoin de ma permission.

Je me rapprochais d'elle mais elle ramena ses jambes contre sa poitrine et mis sa tête dans ses bras. Elle murmura quelque chose que je n'entendis pas puis elle releva la tête et s'excusa de ses paroles. Elle me redemanda aussi si ça allait.
Je haussais les épaules. A vrai dire non, je n'allais pas bien. Cela faisait des mois que je ne dormais plus à cause de ces fucking rêves et mon oeil continuait de me faire souffrir mais j'avais ma fierté et pour rien au monde je ne lui avouerais mes problème. Je ne souhaitais pas qu'elle continue de s'inquiéter.
Je m'assis à côté d'elle, lui montrant ainsi que je ne lui en voulait pas.


-De toute manière, tu ne peux rien faire pour moi, lui fis-je remarquer.

Et même si tu pouvais, cela me permet de me rappeller de mes erreurs, continuais-je pour moi.

[Hrp : Désolé pour le retard et la petite taille du post ><]
##   
Contenu sponsorisé

 

Rencontre sous la protection de la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : Précédent  1, 2