Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dans quoi je me suis embarquée ? (libre !)
#   Lun 19 Déc 2011 - 12:39

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

C'était à cause de ces filles, avec qui j'avais dû échangé trois mots lorsque j'étais encore dans les dortoirs. Elles occupaient les lits à côté de moi, et une fois, je m'ennuyais, parce qu'Aoi n'était pas là, et que ces filles parlaient toujours de maquillage et de garçons. J'avais eu la plus horrible surprise de ma vie lorsque, relevant la tête du livre que j'étais en train de lire, j'avais vu le visage de trois de ces greluches qui me fixaient avec insistance. Et puis, tout à coup, elle s'était mise à se parler, et elles avaient décidé que dès lors, on se raconterait toutes nos petites histoires à Terrae !
Et bien vous savez quoi ? Je n'avais jamais rien fait de tout ça, puisque je ne les avais jamais re-croiser ! Au pire des cas, je changeai de couloir ou je me cachais, de peur d'être reconnue. Après tout, mes cheveux n'avaient faits que pousser un peu plus, dans le fond je restais... exactement pareille. Et puis, des cheveux blancs et des yeux violets, je pense pas que ce soit une apparence qu'on oublie facilement !
Sauf qu'une fois, j'étais arrivée en retard en cours... Hier en fin d'après midi, pour être plus précise. Et devinez où était le seul endroit où il restait de la place ? A côté d'une de ses filles ! Elle m'avait accueillie avec un graaand sourire ! Et même qu'elle m'avait raconté toute sa vie à Terrae ! Je m'étais faite engueulée bon nombre de fois par le professeur qui était incapable de voir que c'était ELLE qui parlait, et une fois sorties de cours, cette folle m'avait collé dans les mains un dossier énooorme, et m'avait balancé, avec un grand sourire :

-Merciiiii d'avoir accepté de rejoindre notre club de théâtre ! Une fois que la directrice aura accepté notre projet, on te confiera les autres pièces auxquelles on a déjà pensé ! Les rôles sont déjà tous définis, alors apprend vite ton texte pour demain soir !


Et vous savez quoi ? Je l'ai fait. J'ai appris mon texte ! Nom de dieu ! Pourquoi j'ai fait ça ?! Je suis devenue trop gentille à Terrae, ça ne va plus ! Pourquoi je l'ai pas envoyée baladée comme j'aurais pu avoir l'habitude de le faire...?
Peut-être parce qu'elle avait l'air vraiment emballée par son idée...
Je sursautai, assise sur un banc de la cour en train d'apprendre mes répliques, quand mon téléphone sonna. Je le pris en main et décrochai. Sauf que personne ne répondit, et on raccrocha aussi tôt. C'est quoi cette blague, sans déconner...?
Je soupirai, et me cachai derrière un arbre. C'est pas que je suis nulle en représentation et tout... Mais je suis nulle ! Et il faut que je m'entraîne ! Je me lançai donc dans une grande tirade, ajoutant mouvements de bras et intonation de voix pour faire pour réaliste. Ouais, ben tu parles, je suis pas une grande actrice ! Surtout que je viens de marcher sur un truc relativement étrange, genre...

-Hahaha...


Je levai un regard nerveux sur le visage de la personne dont je venais d'écraser le pied. Riant avec nervosité, je passai une main derrière ma tête.

-Désolée...?


Et en plus, s'il m'avait vu "répéter", je devais avoir l'air tellement con ! Aaaah ça m'insupporte cette malchance qui me suit partout !



Merci Ronronnn ♥
#   Mer 21 Déc 2011 - 13:50

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 24
Humeur : A toi de deviner...

Noël arrivait à grands pas et avec cela le départ d'Elio pour quelques jours dans sa famille en Italie. Il y pensait chaque jour, toujours plus fort à cette pensée.
Elio restait souvent dans son coin tout seul, à penser, à regarder. Il aimait observer les autres dans leur environnement, les voir agir, et avoir en quelque sorte l'impression qu'il était avec eux. Leur tristesse le rendait tristesse et chaque sourire ou éclat de rire, le rendait heureux.
Il était comme cela depuis toujours et cela n'était pas près de changer.

Depuis l'enlèvement il lui arrivait parfois de sentir une vive douleur entre ses omoplates. On avait bien essayé de lui enlever, mais malgré de multiples essais, le tatouage résistait et même si s’effaçait petit à petit, il était encore là. Ce souvenir était douloureux, était pesant...Il savait à présent qu'il n'était qu'un froussard, qu'un pleurnichard, même la fille qui avait été avec lui à ce moment là avait moins pleuré que lui...
Il essayait pourtant d'oublier cette affreuse journée...De plus il n'avait encore jamais revu les deux terraens qui étaient avec lui ce jour là...

Elio était dans la cour de l'école. C'était la pause de midi. Il marchait, ou plutôt errait dans la cour tel un fantôme. Il respira et un nuage blanc se forma, cela le fit sourire timidement. Il avait ses mains enfoncés dans son chaud manteau d'hiver...Il avançait ainsi quand soudain quelque chose lui fit tourner la tête...

A quelques pas de luis e trouvait une jeune demoiselle qu'il avait déjà vu. Elle avait un physique assez atypique avec ses grands yeux violets et ses cheveux neige...Elle était là à gesticuler en parlant d'un ton fort. Que faisait-elle ? Elle se rapprochait de l'italien mais c'était comme si elle ne l'avait pas vu. Il la fixait sans bouger comme hypnotisé. Soudain elle lui marcha sur le pied. Ouille !
La demoiselle se mit alors à rire nerveusement en levant ses yeux sur notre garçon. Son visage à elle, lui remémorait tant de choses...Et surtout tant de souffrances...Il lui semblait que ses omoplates le tiraient...
Elle s'excusa...Il sentit le rouge lui monter aux joues comme toujours. Ah fichue timidité ! Pourquoi fallait-il toujours qu'elle le fasse rougir ?! Pourquoi avait-il toujours autant de mal à aller vers les autres. Il lui fallait à chaque fois, respirer fort, tenter de se contrôler, prendre son courage à deux mains et se lancer. Mais à chaque fois il se sentait idiot, il se sentait inutile...Il avait l'impression que l'on se moquait de lui...
Chaque jour il battait cette timidité, et pourtant à chaque fois il avait du mal. A croire que jamais elle ne le laisserait tranquille...
Il lui répondit alors d'une petite voix pourtant plutôt grave:


Bonjour...Ce...ce n'est pas grave...Tu...tu vas bien ?...

Ouf ! Il avait réussit ! Bon maintenant il allait devoir essayer d'avoir une conversation avec elle et cela n'était pas gagné, mais alors pas gagné du tout !...



by me

1er compte de Haley

#   Jeu 22 Déc 2011 - 10:56

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

-Bonjour...Ce...ce n'est pas grave...Tu...tu vas bien ?...

Je restai un instant, sans bouger, le fixant, sans comprendre. Il y avait quelque chose de familier dans son regard, dans ses traits, sur son visage... Mais quoi ? Je savais que je l'avais déjà vu quelque part, mais où ? A cet instant précis, je ne me rendis même pas compte de la gêne qu'il semblait éprouver, trop occupée à détailler chaque parcelle de son visage. Je faisais attention à chaque millimètre, pensant sans doute qu'il allait naître ici un détail qui me permettrait de comprendre de qui il s'agissait. Et c'est là que j'eus la révélation. A ce moment précis, là, le choc, soudain. Un peu comme lorsqu'on vous abat sur le visage un seau rempli d'eau gelée...
Je me reculai d'un pas, presque effrayée, sentant un frisson parcourir mon échine. Je venais tout bêtement de comprendre pourquoi j'avais eu tant de mal à le reconnaître. C'est parce que j'avais enfoui ses souvenirs, préférant les oublier à jamais...
Je me mordis la lèvre inférieure, sentant mon coeur tout à coup s'agiter dans ma poitrine. Elio. Il s'appelait Elio... Et il était avec moi, avec cet autre garçon... Sora. Nous étions tous les trois... Enfermés dans ce laboratoire, alors que ces scientifiques avaient tentés de nous étudier encore et encore au prix de nos vies.
Rien qu'à cette pensée, je sentis ce tatouage, ce... code barre me brûler dans le dos. Je sentis à nouveau leurs scalpels m'ouvrir le ventre alors que l'anesthésiant n'avait pas encore fait tout son boulot... J'entendis ces voix, professionnelles, mais pourtant froides, rauques, je revis nos conditions, mon état déplorable après cette "opération". Cette solitude que j'avais éprouvée alors qu'aucun des deux autres élèves qui m'avaient accompagnés ne revenaient dans ma cellule? Séparés, détruits, seuls... Je n'avais été plus rien pendant tout ce temps qui m'avait semble durer une éternité... Et puis finalement, la lumière, la chaleur, l'espoir, ces regards et ces sourires réconfortants : l'aide de Terrae, les Masters... Enfin là. Le retour à la maison, les nuits dans des lits, même dans ces fameux lits dits inconfortables dans cet hôpital si loin d'être sinistre, contrairement à sa réputation...
Finalement, mon regard vint se poser sur Elio, et je souris doucement. Voyant pour la première fois depuis tout à l'heure ce regard gêné, ces joues légèrement pourpres, je ne pus que laisser mon sourire s'élargir. Ca ne servait à rien de repenser à tout ça. C'était passé, et je ne voulais plus y penser. Je ne voulais plus retourner en arrière, je ne voulais plus revivre ça. Alors désormais, j'allais toujours aller de l'avant, oublier ce qui me faisait souffrir, et tenter peut-être de m'améliorer pour un jour être capable, moi aussi, de lutter contre ces choses inhumaines qui se donnent le droit de nous traiter comme... Des moins que rien. Des objets, des rats de laboratoire, des... choses.
Mes yeux, ayant repris une expression de sérénité et de douceur, vinrent se poser sur les prunelles émeraudes d'Elio.

-Je vais bien, oui, merci ! J'espère que toi aussi ? Je suis vraiment désolée, je ne me suis pas vraiment rendue compte de ce que je faisais...


Lui adressant un sourire plus joyeux, je penchai légèrement la tête sur le côté, tic que j'avais étant enfant et que je récupérais petit à petit à Terrae. J'étais rassurée de le voir là, debout, devant moi. J'étais même rassurée de le voir rougir, de voir son visage s'animer... Parce que ça signifiait qu'il était encore en vie. Qu'il était bien là, qu'il respirait, avait lui aussi droit de re-goûter à nouveau aux petits plaisirs de la vie. Parce que ça signifiait que lui aussi... avait eu le droit de s'en sortir.
Je ne me souvenais que très vaguement de mon retour à Terrae, et même si je savais que nous avions tous les trois été sauvés, j'étais soulagée de le voir là, debout, en face de moi. Parce qu'en général, on répète sans cesse ces huit mots idiots : "Je ne crois que ce que je vois."

-Ca me fait plaisir, de te revoir. Elio, c'est bien ça ?



Merci Ronronnn ♥
#   Sam 24 Déc 2011 - 17:32

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 24
Humeur : A toi de deviner...

Elio était gêné. Parfois il se demandait pourquoi, il ne décidait pas tout simplement de ne plus jamais parler aux autres et à rester continuellement dans son coin ; mais c'était plus fort que lui, malgré cette timidité lorsqu'il en avait l'occasion il essayait de discuter. Après tout cela lui avait bien réussit avec Akihiko et Bito. Mais il sentait le regard de Mitsuki se poser sur lui avec tant d'insistance, il avait l'impression qu'elle regardait avec minutie chaque parcelle de son visage, et c'était vraiment troublant. Le regard de l'italien passait sans cesse du sol à sa camarade, quand soudain il perçu l'éclat effrayé de ses yeux, son geste de recul. Il était surpris. Dans la cellule, c'était bien lui le plus pleurnichard et le plus effrayé des deux et là c'était l'inverse. Etonnant puisqu'apparemment il semblait de plus beaucoup plus timide. Il avait fait un geste en avant, comme pour la retenir. Elle avait un visage qu'il connaissait et c'était rassurant pour lui...

Le jeune rouquin se souvenait parfaitement de ces moments qu'il avait passé tandis qu'on lui injectait des produits, il s'était débattu, avait mordu. Et puis au final, il s'était retrouvé sur une chaise électrique. Après on l'avait mit dans une sorte d'aquarium...Il sentait encore son cœur palpiter à cette pensée. Il se souvenait très bien de la master qui l'avait sauvé, de la manière dont il avait réagit complètement déboussolé par les évènements. Il se cognait partout, et de peureux, il était passé au plus courageux de soldat. Son seul désir, une fois sauvé était de sauver les autres...Mais il n'était pas en état, on l'avait posé dehors et il avait alors attendu très longtemps...Mais oublions ces funestes souvenirs...

Elio fut rassuré en voyant ce sourire sur les lèvres de la japonaise. Il tripota ses mains, nerveux. Au moins la jeune fille semblait soudain plus sereine. Et elle lui avait répondu avec entrain qu'elle allait bien, lui retournant la question. S'excusant alors pour lui avoir marcher sur les pieds.
Le jeune homme leva timidement ses yeux sur elle et lui répondit du ton le plus aimable qu'il pouvait, entrecoupé de légères poses :


Oui...oui, je vais bien...Ce...ce n'est pas grave...tu n'es pas bien lourde...

Il se maudissait intérieurement d'avoir ajouté cette dernière phrase, quel idiot il faisait ! Pourquoi s'était-il soudain sentit « bavard » ? Mais l'attitude de Mitsuki en face, le calmait. Elle semblait si heureuse et aimable. Il aurait aimé être un peu comme ça lui aussi, juste un peu. Le seul moment, où on pouvait le découvrir, c'était lors d'un match de football, car là il ne faisait aucun cadeau...
Et puis il était content de voir que sa camarade allait bien. Après tous ce qu'ils avaient vécut...
D'un ton toujours enjouée elle lui dit alors que cela lui faisait plaisir de le voir, ce qui déclencha aussitôt une réaction de sa part : ses joues se colorèrent de rouge. Il n'aimait pas ça, mais il n'y pouvait rien. Et puis en général c'était aux fille que ça arrivait pas aux garçons ! Son père le lui avait beaucoup répété certes en riant, mais il le lui avait tellement dit, qu'inconsciemment Elio c'était mis à le penser. Puis, il hocha de la tête, oui il s'appelait bien Elio. Il dit alors:


Oui...c'est bien Elio mon prénom...Toi c'est Mitsuki je crois...
Dis...Tu...tu faisais quoi là ?...Enfin tu n'es pas obligé de me répondre...



by me

1er compte de Haley

#   Dim 25 Déc 2011 - 16:58

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Et bien, il fallait croire que je n'étais vraiment pas lourde, puisqu'il était déjà la deuxième personne en peu de temps à me dire ça ! Pourtant, je me trouvais juste... Normale. Enfin, cela dit, un poids normal c'est vrai que c'est pas forcément très lourd... Enfin bon, bref.
Alors que, me souvenant de tout ce qu'il s'était passé dans le laboratoire, j'avais légèrement reculé, me sentant soudain mal dans ma peau, j'avais vu, j'en étais sûre : il avait esquissé un mouvement dans ma direction, pour me retenir. Et puis, je m'étais calmé, et il s'était mis à tripoté ses mains nerveusement.
J'étouffai un petit rire en remarquant ses joues rouges qui semblaient pouvoir gagner en couleur sans jamais s'arrêter. Je lui souris joyeusement. Il était vraiment timide... Je trouvais ça adorable ! Bon, après, voilà, c'est un garçon, c'est pas cool pour eux, pour leur virilité et tout... Si je lui dis "Tu es trop mignon !" il risque de super mal le prendre et tout... Alors qu'en plus d'être vrai et sincère, dans le fond, c'est pas méchant ! C'est mieux d'être adorable que genre pète-couille ! C'est vrai quoi ! Enfin bon.
Lui adressant un grand sourire, je l'écoutai baisser la voix à la fin de sa dernière phrase. Ce que je faisais, hein ?
... Ce que je faisais...? Haha... Hahaha... Je me passai une main derrière la nuque, mal à l'aise. Un peu gênée à mon tour, je répondis maladroitement :

-Je... J'étais en train de réviser mon texte de théâtre... Une amie me l'a collé entre les mains hier et m'a demandé d'apprendre mon rôle alors... Pour ne pas la vexer, j'ai décidé de m'entraîner, parce que ce projet semble lui tenir à coeur, d'autant plus que si on arrive à faire quelque chose de pas trop mal, il est possible que la directrice autorise officiellement la création de ce club théâtre...

Je baissai les yeux et fixai mes pieds, passant une main dans mes cheveux.

-Mais enfin, je ne suis vraiment pas douée en théâtre, et si tout à coup je me retrouve face à une foule d'enfer, avec tous ces yeux braqués sur moi, je suis sûre que je vais lamentablement me louper... Et puis je fais bégayer et puis effet boule de neige, tout va s'amplifier, je vais me mettre à trembler de tout mon corps, et puis je vais culpabiliser parce que je fous tout en l'air et et et...

Je secouai la tête et relevai mes yeux violets que je plantai dans ceux d'Elio.

-Et puis voilà quoi ! Tout ça pour dire que je ne suis pas faite pour faire du théâtre !

Poussant un petit soupir d'abandon, j'eus soudain une idée et je plantai mon regard dans celui d'Elio, des étoiles ayant remplacé mes yeux.

-Dis ! Tu ne voudrais pas m'aider à apprendre ? Ou alors tu as quelque chose à faire ? Si tu ne veux pas, n'hésite pas à me le dire, hein !



Merci Ronronnn ♥
#   Lun 26 Déc 2011 - 13:39

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 24
Humeur : A toi de deviner...

C'était plutôt drôle de voir Elio ce garçon si timide rougir et parler si doucement en effet, cela constrastait assez avec sa grande taille. Du moins sur Terrae puisqu'il y avait plus de petits que de grands. Au fond il avait une timidité aussi grande que ses plus d'1 mètre 80.
Il entendit le rire de Mitsuki, et puis son sourire à n'en plus finir. Il essayait de se contrôler. Non, elle ne se moquait pas de lui, elle était juste sympathique et chaleureuse avec lui. Mais c'était plus fort que lui, dès qu'il entendait un rire, il avait l'impression que l'on se moquait de lui...

Et puis alors que l'italien avait demandé à la jeune fille ce qu'elle faisait elle sembla soudain gênée. Il se demanda pourquoi brusquement, elle était comme cela. Elle lui expliqua alors qu'elle répétait une picèe de théâtre pour faire plaisir à l'une de ses amies. Ajoutant aussitôt qu'elle n'était pas douée pour le théâtre et que du coup si elle se retrouvait sur scène elle mettrait tout en l'air.
Le garçon la regarda avec des yeux nouveaux. Ainsi, elle aussi, elle avait peur de mal faire...Ca lui rappelait Maria sa petite sœur...Et puis elles avaient presque la même couleur de cheveux car Maria les avait si blonds qu'ils en étaient presque blancs et la même coupe de cheveux aussi...Enfin pour lui c'était pareil, même si une fille vous dirait qu'il y a un tas de différences.

La façon d'agir de Mitsuki, sa manière de bouger, vola un sourire au jeune homme. Puis dans un soudain entrain elle lui demanda si il ne voudrait pas l'aider à apprendre son texte. Elle lui demanda si il avait quelque chose à faire. Non, ici Elio n'avait jamais rien à faire, il n'avait pas encore de véritables amis avec qui traîner la plupart du temps. Si il ne voulait pas il pouvait lui dire non ? Oui, mais même si le théâtre n'était pas fait pour lui, il avait envie de l'aider ; de la remercier d'être aussi gentil avec elle qu'elle le faisait avec lui. Et puis que ferait-il d'autre ? Il se planquerait dans un coin pour la regarder faire ? Non il était mieux pour lui de l'aider. Il se mit donc à hocher de la tête et lui répondit doucement:


Oh !...Je ne suis pas très doué pour le théâtre...Mais...Mais je peux peut-être t'aider à apprendre...Tu veux que je fasse quoi...Je ne suis pas très doué non plus pour ce genre de choses...Mais...Je vais essayer...

Elio était toujours une personne pleine de bonnes intentions et puis lorsqu'il disait ou faisait quelque chose vous pouviez être sûr que cela allait être fait avec minutie et sérieux. Aucunes mauvaises surprises. Et oui il n'était pas plutôt bon élève pour rien non plus.
Notre italien se décontractait au fur et à mesure qu'il parlait avec sa camarade. Elle avait une bonne humeur communicative et puis c'était une personne agréable...Elle avait vraiment tout de sa petite sœur Maria...



by me

1er compte de Haley



Dernière édition par Elio Da Valle le Jeu 29 Déc 2011 - 17:30, édité 3 fois
#   Jeu 29 Déc 2011 - 16:23

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

-Oh !...Je ne suis pas très doué pour le théâtre...Mais...

Je fis la moue. Je venais d'avoir l'air bête pour rien alors ? Croisant les bras sur ma poitrine avec un air d'enfant pas content, je retins un petit soupir mécontent.

-Mais je peux peut-être t'aider à apprendre...Tu veux que je fasse quoi...Je ne suis pas très doué non plus pour ce genre de choses...Mais...Je vais essayer...


Je relevai les yeux vers lui avec un grand sourire, les yeux pétillants. Rah, finalement, j'avais eu raison de lui demander ! Et même si je m'étais lamentablement ridiculisée en lui avouant que j'étais particulièrement nulle pour parler en public, et bien ça valait le coup, parce qu'il allait m'aider à apprendre, et comme ça, j'allais enfin pouvoir avancer ! Haha. En avant Mitsu', c'est la dernière ligne droite !
... Bon, il reste encore quelques virages, d'accord.
Prenant bien en main mon énoncé en main, je le portai devant mes yeux un moment et le relus vitesse mille. Une fois ceci fait, je mis le script dans les mains du petit timide et je me reculai de quelques pas. Je fis mine de m'étirer, tendant mes bras vers le ciel en détachant mes épaules, puis je fis un petit cercle avec ma tête, en même temps que mes mains se croisaient au dessus de ma tête, mes doigts s'entremêlant entre eux. Je ramenai mes mains en face de moi et craquai mes doigts, avant de finalement relâcher le tout, laissant mes bras s'étendre le long de mon corps. Avec entrain, je m'exclamai :

-Alors ! Je vais te demander juste une chose ! C'est de... Et bien de vérifier si ce que je dis est juste, d'accord ? Tu lis en même temps que je parle, et si je me trompe, tu me le dis direct ! D'accord ? Alors... Bon, le souci, c'est que pour toute la pièce, il y a toujours au minimum trois personnages... Ah, non ! Pas quand je... Enfin, quand Mariette parle avec sa mère ! Bon, c'est pas très long aussi.

Je m'arrêtai de parler et relevai le regard vers Elio, passant une main sur ma nuque, gênée.

-Heu... Ben... Désolée, la pièce est un peu nulle aussi... Enfin... Bref...? C'est pas très très simple de réviser comme ça... Ca t'irait si tu faisais les répliques des autres et que moi je répondais juste en fonction de mon personnage ? Je joue Mariette... Ahem.


Je toussotai. J'ai vraiment pas l'air bête à côté d'un nom comme ça... Je préfère le mien !

-Enfin, on fait juste du par coeur, pas les gestes et tout, juste histoire... De retenir.


Et quand je pense que tous les personnages masculins sont quand même joués par des filles...

-Si tu ne veux pas, je comprendrais !


HRP : La pièce ! ^o^



Merci Ronronnn ♥
#   Dim 1 Jan 2012 - 12:22

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 24
Humeur : A toi de deviner...

Elio ne vit pas Mitsuki faire sa petite moue, tandis que dans le début de sa réponse il disait qu'il était plutôt mauvais pour ce genre de choses. En effet, il est beaucoup plus difficile pour une personne timide de jouer un personnage, de donner le bon ton pour des personnages inexistants. Ca avait beau être « bien » pour les timides. Ce n'était pas toujours facile.
Mais comme l'italien acceptait de l'aider, alors sa camarade eu de grands yeux pétillants de bonheur. Cette dernière regarda une dernière fois le script avec rapidité, puis s'étira après avoir l'avoir donné au garçon. D'ailleurs celui-ci se demandait pourquoi elle s'étirait avant de dire les phrases de son personnage. Est-ce que ça aidait à la concentration ? A l'élocution ? Bizare...

Puis Mitsuki lui dit ce qu'elle attendait de lui, il devait lui dire lorsqu'elle se trompait. Et puis elle ajouta un peu gênée que la pièce était un peu nulle. Ah ! Pourtant quand il voyait cette quizaine de pages entre ses mains il se disait que ça avait l'air d'être important et plutôt conséquent comme travail quand même ! Enfin, lui son problème n'était pas de retenir ses répliques, il avait une très bonne mémoire, et était très bon pour cela, mais alors les dire sans rougir, sans bégayer et avec le bon ton, ça c'était autre chose !
Si ça lui allait de faire les répliques des autres personnages ? Tous les personnages ?! Et bé ! Le jeune homme aux cheveux presque roux regarda rapidement le script. Mouais les répliques étaient quand même assez espacés...Mais contre ce n'était pas gagné qu'il y arrive avec sa timidité...

Il hocha la tête lorsque Mitsuki lui dit qu'il ne fallait pas le ton ni les gestes, mais juste connaître le texte. Ok. Ca c'était bon. Puis elle lui dit que si il ne voulait pas elle comprendrait. Il tenta un sourire timide et lui répondit:


Non...c'est bon, ne t'inquiètes pas...J'ai dit que j'allais t'aider, alors je t'aiderais...Bon je ne suis pas très doué pour le théâtre...Mais si il y a juste les phrases à dire correctement ça ira...En plus c'est gentil de faire ça pour ton amie...

Elio faisait des phrases de plus en plus longues, réaction normale de sa part ; c'était toujours comme ça. Il ouvrit donc le script aux premières pages de la pièce. Bon...Il ajouta:

Je dirais toujours juste la phrase avant...Mariette...Et je passerais certains passages...Pour que ce ne soit pas trop long...

Elio se prépara mentalement...Bon il était prêt ! Et il commença alors par:

Alors Mariette, tu te pousses un peu, oui ? On va se ramasser l’orage sur les doigts
de pieds, si on traîne comme ça.

Le ton d'Elio avait pris un petit peu d'assurance sans même qu'il s'en rende compte. Il était beaucoup plus facile de parler normalement en lisant un scénario qu'en agissant par lui-même...

[La pièce de théâtre trop chelou O_o]



by me

1er compte de Haley

#   Lun 2 Jan 2012 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Ouais, j'avoue >O< Mais comme c'est techniquement une réalisation de son amie, je trouve que ça restait dans le contexte... Débile ? XD

Je fus complètement rassurée lorsqu'Elio accepta de m'aider vraiment. Il m'assura que de toute façon, il me l'avait dit alors il le ferait, mais après tout, il aurait quand même pu renoncer en cours de route, non ? Beaucoup de gens le faisait, et même si je n'avais pas l'impression qu'Elio était de ce genre là, je ne le connaissais pas assez pour pouvoir en être parfaitement sûre. Alors je fus heureuse de l'entendre me dire qu'il était d'accord.

Je souris ensuite lorsqu'il déclara que c'était gentil de faire ça pour mon amie. C'est vrai que je ne sais pas non plus vraiment pourquoi j'avais accepté... Après tout, elles m'avaient fait super peur, ces filles, avec ces discussions de filles, dans les vestiaires ! Heureusement d'ailleurs que je ne leur avais pas dit que mon meilleur ami était à Terrae, parce que je sais qu'elles se seraient fait des films... C'était sûr ! Je ne les connaissais pas par coeur non plus, mais c'était le genre de ces filles-là, de s'imaginer plein de trucs, avec une amitié qui devient amour étout étout.

Il m'expliqua sa démarche, et je hochai la tête, signe que j'avais compris la consigne. J'avais remarqué depuis un moment maintenant qu'Elio laissait traîner ses phrases, comme s'il était un peu mal à l'aise, mais qu'en même temps... Ca ne le dérangeait pas. Enfin, c'était dur à expliquer... Et puis, j'avais beau être timide, je l'étais beaucoup moins, alors je ne pouvais pas le comprendre à fond non plus !

-Alors Mariette, tu te pousses un peu, oui ? On va se ramasser l’orage sur les doigts de pieds, si on traîne comme ça.


Aaah ! C'était où ça déjà ? Cessant illico presto de penser à tout et n'importe quoi, je fermai les yeux et me tapotai le front pour tenter de me re-souvenir. Ah, voilà, c'était ça !

-Oh ! Ca va , Jéro... Jéromi... Jéronimo ! Voilà !
ajoutai-je ravie d'avoir retrouvé ce surnom pour le moins étrange, très occidental, avant de poursuivre. T’es pas en sucre, on va pas finir en sirop de...

J'hésitai un moment, avant de reprendre:

-... Gravat...? Heu, non, pas du tout ! Grenat... Mais non, c'est pas une pierre ! Un sirop de Grenat... N'importe quoi ! Rah, pardon, je divague... C'est heu... Ha, si, ça y est ! Grenadine. Au fait, cette Princesse, pas encore délivrée ?


Cette dernière phrase, je l'avais retenue par coeur, parce que c'était le genre de remarque que je faisais régulièrement à Allen avant, lorsqu'il s'enfermait dans ses jeux vidéos.
Bon, je sais, j'étais une actrice minable, et en plus, je racontais n'importe quoi, ce qui gâchait tout... Mais j'allais bien tomber sur un passage que je connaissais par coeur ! Nan parce que bon, là c'est que le début de la pièce et je me trompe déjà... Je sais, c'est nul. Mais en même temps, il y a plein d'expression pas du tout japonaise ! Comme la fille qui l'avait écrit était française, et que c'est son amie japonaise super intelligente qui comprend toutes les langues qui a traduit l'écrit pour moi... Voilà ce que ça donne quoi.



Merci Ronronnn ♥
#   Mer 4 Avr 2012 - 12:22

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 24
Humeur : A toi de deviner...

Elio avait beau avoir déjà rencontré Mitsuki comme ils s'étaient vus dans des circonstances spéciales c'était pour lui un peu comme si c'était la première fois qu'ils se voyaient. Du coup même si on sentait qu'il prenait de plus ne plus d'assurance dans sa voix et dans ses paroles ce n'était pas encore gagné. Et puis il fallait qu'il fasse des efforts il le savait. D'autant plus que là il appréciait déjà la jeune fille avec qui il répétait.

Oh ! Et puis mince ! Par moments il en avait tellement marre de sa timidité ! Pourquoi ne pouvait-il pas la perdre d'un seul coup ?! Et puis le pire c'était ses rougissements ! Ce n'était pas du tout viril ! Et bien qu'il ne soit pas le genre de garçon très fier de sa virilité, avec sa frêle carrure, et sa taille fine, en plus de son caractère timide, comment les filles pourraient-elles vraiment s'attacher à lui ? Enfin d'une autre manière que de les voir pouffer de rire en le regardant et en se disant entre elles qu'il était mimi ou ce genre d'adjectifs. Non il voulait être un peu plus que ça...Un garçon dont elle pourrait dire qu'il a du charme, qu'il est fort, beau ou intelligent, pas qu'elle le voit comme un petit frère à protéger ! C'était son rôle à lui normalement d'essayer de protéger les filles ! Bon il est vrai qu'il avait une idée très chevaleresque de la chose, mais c'est compréhensible.

Donc là il avait en quelque sorte l'occasion d'aller dans la bonne direction.
Les deux camarades avaient donc commencé à répéter la pièce de théâtre, mais cela s'avérait plutôt laborieux, puisque dès le début Mituski hésita et chercha ses mots. Cette sorte de petite panique qui se dessinait sur le visage clair de la demoiselle fit sourire Elio. C'était à son tour de penser de quelqu'un qu'il était mimi, et là en l'occurrence qu'elle était mimi. De plus elle avait ajouté sa dernière phrase avec beaucoup de fierté. Et l'italien ne put retenir un rire. Il posa sa main sur sa bouche pour s'empêcher de rire. Il s'agissait d'un éclat clair et encore un peu aigu malgré son âge. Cela contrastait étrangement avec sa voix grave. Mais à cet instant là il était tout du garçon mimi. La japonaise devait sûrement être un peu perdue sur le coup devant son attitude. Puis Elio croisa le regard bleutée de la demoiselle et il se reprit. Il tenta alors de lui expliquer un peu gêné de son comportement:


Excuse-moi...Mais...tu avais l'air tellement...tellement fière de ta dernière réplique...Je n'ai pas pu m'en empêcher...Ca te donnait un air si mignon et rigolo...

Elio réfléchissait beaucoup et même trop, mais là il ne s'était pas rendu compte des tas de sens que pourrait prendre sa dernière remarque. Il se racla la gorge et dit plus sérieusement:

Bon, je continue...
Marrez vous, les limaces ! N'empêche qu'hier, j'ai fait presque tout le parcours !


Le jeune homme ne se reconnaissait absolument pas dans ce personnage, lui qui jouait très peu aux jeux vidéos et qui préférait sortir dans la nature, mais il reconnaissait là plutôt Diego qui adoraient ce genre de jeux.
Et puis traiter les autres de limaces c'étaient vraiment étrange...Pris d'un subit élan de courage il demanda:


Euh...Excuse-moi encore...mais...ce texte a été écrit par une de tes amies c'est ça ?...Parce qu'il y a...des expressions bizarres quand même...



by me

1er compte de Haley

#   Dim 15 Avr 2012 - 18:10

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

J'étais un peu décontenancée par le regard d'Elio. Beaucoup même. Parce que comme j'avais du mal avec les répliques, et que ma mémoire était tout sauf bonne... Ben le fait que je bafouille tandis que lui me fixait me mettait relativement mal à l'aise. Et je le fus d'ailleurs d'autant plus au moment où il se retrouva mort de rire... Probablement à cause de moi, j'imagine. Ecarquillant les yeux, incrédule, je le regardais, penchant la tête sur le côté. C'était... Adorable. Son rire était... Adorable.
Je ne sais pas pourquoi je fus tant choquée par la clarté de son rire, mais je ne pus m'empêcher, même après qu'il ait arrêté de rire, de le fixer, toujours là à entendre son rire résonner dans ses oreilles. Au vu de son âge, je ne me serais jamais attendu à ce que sa voix soit si aiguë lorsqu'il riait ! Et c'était tellement... Mignon.

Lorsqu'alors il s'expliqua en me disant qu'il avait rigolé car j'avais semblé si fière de ma dernière réplique, et que ça m'avait donné un air visiblement mignon et rigolo, je ne pus m'empêcher de répliquer intérieurement "Mais ! Mais t'excuse pas, ton rire était trop chou !". Mais bon, je crois que ça aurait été mal placé...

Une fois, quand j'étais petite, j'étais tombée, et ç'avait été tellement ridicule comme chute qu'Allen s'était mis à rire sans pouvoir s'arrêter. Sauf que moi, en me relevant, j'avais été incapable de lui en vouloir. J'étais restée là, à le fixer, choquée par le ton cristallin de sa voix alors qu'il riait. Lorsque je lui avait dit que je le trouvais vraiment trop mignon, il s'était arrêté de rire, et c'était mis à bouder en m'expliquant qu'il ne fallait absolument pas dire ce genre de choses aux garçons. Et pourtant, on avait quoi... 8 ans ? J'en avais 9 ? Ben c'était déjà une tête de mule cet Allen !

Je revins à la réalité en secouant ma tête. Elio dit la réplique qui suivait, et je l'enregistrais. Aaah, la suite, je la connaissais !

Sauf qu'au moment où j'ouvris la bouche pour répondre, il enchaîna à nouveau. Je l'écoutai, silencieuse, avant de hocher la tête.

-En même temps, elle est bizarre. C'est une amie que je m'étais faite alors que j'étais encore logée dans les dortoirs. Enfin, "amies". J'avais passé une soirée avec elles parce que je n'avais rien d'autre à faire... Et alors, elles s'étaient mises en tête qu'on serait les meilleures amies du monde. Et puis plus tard j'ai découvert qu'elle était super étrange comme fille. Je me souviens, une fois elle se sont invitée à ma table... Et cette fille mangeait ses haricots avec de la mayonnaise. Tu ne trouves pas ça super bizarre toi ?!


J'ancrai mon regard dans celui d'Elio, comme si je voulais lui faire réaliser. Attendez, j'étais super fan de la nourriture française, et elle... Elle... Elle l'a gâchait ! C'était du n'importe quoi !
Je secouai ensuite mes mains devant moi, et ajoutai :

-Enfin bon, au pire, elle fait ce qu'elle veut... Et donc ! Ma réplique là, c'est : "Ouais, c'est comme si elle était dehors ! Je la voi d'ici avec sa robe et son chapeau pointu !"

Je marquai une pause, réfléchissant à mes paroles.

-Robe en dentelle, pardon...



Merci Ronronnn ♥
#   Lun 11 Juin 2012 - 12:27

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 24
Humeur : A toi de deviner...

[Dsl pas trop d'inspi -_-']

Elio savait que toutes les filles le trouvaient mignon lorsqu'il riait, mais pourquoi avait-il une voix si aiguë à ce moment là ? Pourtant il avait mué et sa voix était plutôt grave...A croire que son rire lui n'avait pas changé ! Enfin bref, là il devait penser à autre chose, plutôt que de s'attarder sur une bêtise du genre.

Le garçon roux avait demandé à Mitsuki si c'était une de ses amies qui avait écrit cela, parce qu'il y avait quand même des expressions très étranges. La demoiselle lui répondit que de toute façon cette fille était bizarre, et qu'en vérité elle la connaissait très peu. Et elle avait des habitudes tellement étrange qu'une fois elle l'avait vu mettre de la mayonnaise dans ses haricots. L'italien imagina le plat dans sa tête et fit une grimace à l'idée de manger pareil mélange et il rétorqua:


C'est vrai que c'est bizarre...Personnellement je ne mangerais pas ça!

L'air de rien Elio se sentait de plus en plus à l'aise avec la jolie japonaise. Il essayait tant bien que mal d'oublier leur souvenir commun. Car après tout cela n'avait été que douleurs et tristesses...
Il y avait dans la jeune fille une simplicité et une gaieté qui mettait en confiance le garçon européen.
Mitsuki répondit par sa réplique, mais elle avait oublié un mot. Après une petite pause, elle rectifia ses paroles. Le garçon demanda alors sans réfléchir:


Dis, tu es sûre que tu veux faire cette pièce ?...Enfin, ce que je veux dire c'est que tu n'as pas l'air très motivée pour la faire...Non, pardon, oublie ce que je viens dire !
Je n'ai pas réfléchit...Je...je reprends :
« A nous deux, Ysengrin du diable ! J’me suis limé les dents ! »


Non mais c'était quoi à la fin cette pièce de théâtre ? C'était n'importe quoi ! Les expressions ne voulaient rien dire et sortaient de nulle part. Plus la garçon donnait la réplique moins il comprenait, il y avait une logique dans les phrases de ce texte au moins ? Le théâtre n'était pas la grande passion de notre italien et il avait soudain une vive envie d'arrêter de lire bêtement ce texte sans queue ni tête !



by me

1er compte de Haley

#   Jeu 28 Juin 2012 - 13:50

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je devais bien avouer que ce qu'il dit avant de finalement m'annoncer la réplique suivante me fit réaliser une bonne fois pour toute que... Je n'étais absolument pas faite pour le théâtre ! Ca, et moi, ça faisait deux ! L'observant déchiffrer le texte avec une légère appréhension, j'éclatai d'un rire franc et cristallin lorsqu'il termina la dernière réplique, affichant un air qui montrait clairement que pour lui, ce texte n'avait ni queue ni tête !
Je cessai finalement de rire. Je devais bien avouer que cela me faisait du bien... De voir Elio en tant que connaissance, voire même en tant qu'ami. Ca me changeait des autres souvenirs que j'avais de lui... Ca m'en changeait même beaucoup ! Les traits de son visage n'était pas, ici, marqués par la peur et l'angoisse, sa peau n'était pas noire de crasse, peinte de sang à certains endroits... Je savais que la torture qu'on lui avait faite subir était différente. Aaron me l'avait raconté. Mais en même temps... Moi, je ne l'avais vu que dans la cellule, avec moi. Et ce n'était vraiment pas une jolie cellule perdue dans le monde des bisounours...
Alors pouvoir rire avec lui, même à mon insu... Ca me faisait du bien, d'une certaine manière.
Au bout de quelques instants, je finis par avouer, un peu gauche :

-Oui... Tu as sans doute raison, je pense qu'il serait préférable que j'abandonne cette pièce de théâtre ! Je n'arrive pas à la retenir, et puis ce n'est pas non plus comme si je connaissais beaucoup cette fille...


J'avais toujours détesté laisser mes amis dans la mouise après m'être engagée... Mais là, c'était différent. Là, je ne m'étais pas tellement engagée... On m'avait engagée. Nuance !
J'ajoutai :

-Pour te remercier pour m'avoir supporter jusque là, je vais te payer un chocolat chaud par ce temps humide. Ca te va ?
(HRP : Oui, normalement, il fait froid ><)

Je l'observai avec un sourire, attendant patiemment sa réponse. Elio était, à mon goût, un très joli garçon. Ses yeux verts contrastaient parfaitement avec ses cheveux roux, ce qui relevait son regard sans en faire trop. Ses légères tâches de rousseur coloraient sa peau, alors que son air timide, toujours un peu perdu, le rendait tout simplement adorable. Oui, il était adorable ! A mon goût en tout cas.
J'attendis sa réponse, réfléchissant à l'argent qu'il me restait. Humm... Normalement, ça devait le faire ! Oui, c'était sûr en fait ! Allen m'avait rendu hier les 100 yens qu'il me devait !



Merci Ronronnn ♥
#   Jeu 5 Juil 2012 - 16:41

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 347
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 24
Humeur : A toi de deviner...

Elio était vraiment en train de se demander pourquoi Mitsuki voulait aider une fille qui avait écrit un tel texte ? Si encore elle avait écrit quelque chose de bien, d'accord, mais là c'était d'un tel niveau...Même lui qui n'y connaissait rien en théâtre, ou alors justement parce qu'il n'y connaissait rien, cette pièce lui semblait vraiment étrange et pas terrible.
Le garçon fut surpris et leva ses yeux verts de sa feuille pour se poser sur la japonaise lorsque celle-ci se mit à rire. Il cligna des yeux. Mais en même temps l'entendre rire lui était très agréable. Malgré lui et malgré elle, ce visage lui rappelait de douloureux souvenirs. Mais justement en s'ouvrant l'un à l'autre est-ce que cela ne leur permettraient pas de tisser un lien d'amitié ? Ou même juste de bons camarades.
Et puis aussi étonnant que cela soit, la demoiselle dit à l'italien qu'il avait sans doute raison et qu'il serait préférable qu'elle arrête la pièce théâtre. Le jeune homme se mordit la lèvre, un peu mal à l'aise. Mince ! C'était de sa faute ! Mais elle lui expliqua que de doute façon elle ne connaissait pas beaucoup cette fille et qu'elle n'arrivait pas à retenir.
Le garçon châtain presque roux fit une drôle de tête. Donc, là elle arrêtait ? Comme ça ?
Aussitôt elle ajouta que pour le remercier de l'avoir supporté jusque là, elle allait lui payer un chocolat chaud. Supporté ? Qu'il trouvait ses mots inappropriés, il ne l'avait pas supporté, il avait juste essayer de l'aider un peu. Qu'elle lui paye une boisson chaude ? Euh...Et bien il n'était pas contre l'idée, mais il ne voulait pas qu'elle lui paye quelque chose alors qu'ils se connaissaient si peu, il se sentirait forcément redevable envers elle après cela. Et puis normalement c'était au garçon de payer...Et si elle le prenait mal ?...De sa jolie voix timide il répondit:


Tu es sûre ?...Je veux dire, je ne voudrais pas...que...que ce soit de ma faute tu vois ?...
Je veux bien venir...mais,mais tu sais je peux me la payer...Je ne voudrais pas t'embêter...Et puis je dépense rarement mon argent...Et puis...non oublie...


Il allait lui dire que ça le gênait qu'elle paye pour lui, mais il se retint, ce n'était pas des choses à dire. Elio la regarda. Elle avait un joli sourire, un regard bleutée pétillant qui s'accordaient parfaitement avec ses longs cheveux clairs. Il baissa les yeux sur le sol, le rose aux joues. Il avait toujours plus de mal avec les filles malgré leur douceur qu'avec les garçons, surtout à cause de Camille...
Et puis il avait toujours cette peur d'embêter ou tout simplement de déplaire. Elle qu'il aimait déjà bien, disait peut-être juste cela par politesse ?...Et il ne voulait surtout pas être un boulet, ni un pot de colle...



by me

1er compte de Haley

#   Sam 7 Juil 2012 - 11:31

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1900
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

C'était peut-être pas très gentil de ma part, mais... Mais je ne pouvais pas m'empêcher de trouver Elio juste... Trop mignon. Lorsque je lui avais dit qu'il avait sans doute raison et qu'il était préférable pour moi d'arrêter d'apprendre cette pièce car, dans tous les cas, j'étais une bien piètre actrice, il fit une drôle de tête. Je lui proposais ensuite une boisson chaude pour le remercier, et c'est seulement là qu'il répondit. Il commença par se reprocher, entre autre, de m'avoir influencée à arrêter, puis il me dit qu'il pouvait se payer sa boisson. Je souris, doucement amusée.
Elio était ce genre de personne que je trouvais vraiment attachante. Il semblait extraordinairement calme, doux, gentil, attentif aux autres... J'étais persuadée qu'il était le genre de personnes à donner sans chercher à recevoir, à donner sans compter.
Silencieuse, je l'observai se dandiner légèrement sur place, visiblement en conflit avec ses pensées, ses envies et ses idées.
Il y a longtemps maintenant, lorsque je n'étais pas encore à Terrae... Quand j'avais... quoi ? 8 ans ? J'avais appris à connaître un garçon comme ça.
Petite, avec mes cheveux blancs et mes yeux aux reflets violets, je supportais sans cesse des remarques désobligeantes. Les filles se moquaient de moi, les garçons m'évitaient. Pourtant, j'étais une petite fille comme les autres... J'avais les mêmes envies, le même genre de passion. Bon, je n'étais pas déjà accro au shopping comme toutes ces filles un peu folles, et je ne le suis toujours pas d'ailleurs, mais... J'avais un nez, une bouche, des yeux, des oreilles, des bras, des jambes... J'étais normale. Avec une simple, petite, minuscule différence... J'avais des cheveux blancs et des yeux violets.
Un jour, alors que des garçons étaient en train de me réclamer mon goûter, un autre garçon s'était interposé. Un garçon que j'avais toujours cru timide, trop gentil pour faire quoi que ce soit... Ce garçon, c'était mon voisin. Ce garçon... Ca a été la première personne à me protéger.
Ce garçon... C'était Allen.
Quand il était encore petit, Allen était adorable, et Elio me faisait beaucoup penser à lui. Il était toujours souriant, un brin trop timide, mais tellement généreux, tellement là pour les autres... J'imaginais vraiment Elio comme ça, même si je me doutais que, malgré tout, il devait être différent. Je veux dire... Je ne le connaissais pas. Comment aurais-je pu deviner complètement sa personnalité ? D'autant plus que je n'étais pas franchement douée pour ça.
Mais enfin. Au bout de quelques instants, je lui répondis enfin, souriante et pleine de vie, comme s'il venait de balancer une énormité aussi grosse que lui -même s'il n'était pas gros.

-Mais... Je veux te l'offrir ! C'est pas très gentil de refuser... Et puis, ce n'est pas de ta faute, t'inquiète pas. T'as bien le droit de me faire prendre conscience de plusieurs choses ! De toute façon, j'ai toujours eu besoin des autres pour comprendre que j'étais faite ou non pour certaines choses, et visiblement... Je ne suis pas faite pour le théâtre !

Je penchai légèrement la tête sur le côté.

-Et sinon, alors... Tu es sûr que tu ne veux pas que je te paye ta boisson alors ? Sinon, tant pis, hein...



Merci Ronronnn ♥
 

Dans quoi je me suis embarquée ? (libre !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Cour.
Aller à la page : 1, 2  Suivant