Partagez | 
Les matins, c'est bien !
##   Ven 18 Fév 2011 - 15:17
avatar
Invité

[ Suite à une fausse manip' de ma part, j'ai effacé mon message. Ce n'est pas une grande perte pour la littérature mondiale, mais je m'en excuse platement. Ça m'apprendra à poster quand je suis fiévreuse.
Pour mémoire, Erika était allongée dans l'herbe et regardait les nuages lorsqu'un bruit l'a fait se redresser et se retourner. ]


Dernière édition par Erika Brann le Lun 21 Fév 2011 - 15:16, édité 2 fois
##   Sam 19 Fév 2011 - 11:34
avatar
Invité

"-Ô magnifique royaume qui s'ouvre à moi, montre moi donc le chemin du bonheur, du plaisir et de la douceur, de la vie. Comment? J'y suis? C'est donc le royaume éternel?"

Comment? N'avez vous donc jamais parlé seul? Pourtant cela fait vraiment du bien parfois, surtout lorsqu'on est seul. Et bien sûr je me sent bien seul lorsque je cherche mon chemin. Mais après tout qu'étais ce donc ce lieu? Une ville à l'intérieur d'une ville? Pourtant elle semblait si coupée du monde pourtant entouré de l'immense et belle Tokyo. Mais non, je ne me sentais plus au Japon maintenant, j'étais rentré dans un univers parallèle au notre. Je n'étais donc plus sur Terre? Non sur Terrae. Et bien que mes pieds étaient bien là, sur la terre, mon esprit était dans le ciel, dans un lieu ou aucun homme n'a put pénétrer. Enfin, je ne pouvais pas rester dans un tel délire trop longtemps, après tout j'avais vraiment très froid. Un matin dans une telle période, ça n'a rien de super. Vous me direz que j'aurais dû m'habituer avec mes vacances en Suède, et bien non. Là haut je restait enfermé assis devant la cheminé à siroter un bon chocolat chaud et non à me les cailler dehors. Et bien dans une telle période c'était du pareil au même. Et être dehors habillé si mal, pour cette température je veux dire. Enfin bon, je Le cherchais, qui donc? Quoi donc? Là où je devais me rendre, on m'avait lâché sans que je comprenne rien à cette historie délirante, j'avais juste compris "Terrae" après tout. Enfin bon, ce n'était pas dans cette prairie que j'allais trouver le lieu. Quoi que. On pouvait peut-être m'aider, pourquoi pas cette personne camouflée en vert dans l'herbe? Je ne pouvais comprendre pour celle-ci ce camoufler, mais elle allait surement m'aider. Je m'approchai donc de cette personne aimant le cache-cache. Mais bien vite elle se releva, simplement son corps, elle restait toujours assise. Le camouflé se retourna bien moins camouflé et je pouvais bien vite déduire que celui-ci était en fait une femme.


" Heu... Bonjour ? "

Je souris en continuant de m'approcher en essayant de trembler le moins possible de froid avec un long et doux sourire à peine tremblant.

"Bonjour belle demoiselle, je crus un instant que vous jouiez à cache-cache, enfin bon, se camoufler dans l'herbe n'est pas vraiment le mieux."


Je m'approchais encore jusqu'à arriver devant elle, je baissai la te^te pour la regarder toujours assise.


"Je vous demande de m'excuser de troubler votre partie, mais je suis nouveau en ce lieu et je dois avouer que je suis un peu perdu. Je ne voudrais pas paraitre impoli au fait. Je me prénomme Alvaro."

Une teinture verte était plutôt étrange, j'avais bien une teinture bleutée mais bon, c'était bien différent, selon moi.
##   Lun 21 Fév 2011 - 15:16
avatar
Invité

Erika détailla l'individu. Une caractéristique des Terraeiens qu'elle commençait à apprécier était leur habitude des teintures pour cheveux. Ils lui en faisaient voir de toutes les couleurs, au sens propre comme au figuré, et cet individu n'échappait pas à la règle. Il avait les cheveux... turquoise. Bleu turquoise. Ce qui, avec ses lentilles rosées, sa manucure parfaite – des ongles vernis, bon sang ! - et ses piercings faciaux, en disait long sur son sens de l'esthétique et ses préférences sexuelles. Décidément, la scandinave ne s'était pas trompée en pariant qu'elle rencontrerait ici des gens... différents.
Réalisant qu'il lui avait parlé, qu'il s'était même approché d'elle et qu'il la fixait en souriant, Erika sourit en retour et entreprit de lui répondre. Heureusement que son cerveau était maître dans l'art de fonctionner tout seul, ou elle n'aurait pas su comment réagir.

« Je ne jouais pas à cache-cache, je regardais les nuages. » Corrigea-t-elle gentiment. Jouer à cache-cache ? Mais il pensait qu'elle avait quel âge ? « Je suis Erika... » Elle lui tendit une main amicale.
« Pas la peine de me vouvoyer, au fait. On doit plus ou moins avoir le même âge. Mmh... Je peux pas vraiment t'aider. Je connais les dortoirs, la cafét' et la direction du restaurant, mais c'est tout. Tu cherches quelque chose en particulier ? »

Elle se demanda s'il était censé avoir des pouvoirs, lui aussi, et desquels il s'agissait. Quel garçon à l'apparence étrange... Mais il n'avait pas vraiment l'air méchant, juste différent. Et comme Erika commençait à en connaître un rayon sur la différence, elle se montrerait aussi amicale et enjouée que d'ordinaire.
##   Mer 23 Fév 2011 - 13:01
avatar
Invité

Je ne comprenais pas trop les gens d'ici à mon avis. Enfin bon elle avait pourtant bien l'air de jouer à cache il y a un instant, même si elle disait le contraire je ne pouvais penser le contraire. Mais bon quoi qu'il arrive, je ne pouvais pas comprendre ce qu'il y avait de si intéressant à regarder les nuages. Ce n'est que de l'eau après tout, tu vas sur les côtes et tu en verras plein de l'eau ma jolie. Enfin bon, elle me tendis la main, mais je fis comme si je n'avais rien vus en levant la tête pour regarder les nuages. *Bon, ça c'est fait*

"-Erika... Erika... M'ouai... Pas très courant comme prénom. Enfin tu en diras de même d'Alvaro mais bon."


Je gardais la tête levée vers le ciel à regarder les flaques d'eau du ciel, après tout c'était plus ou moins ça. Toute fois après un petit moment de silence, après que j'étais sûr qu'elle ne me tendais plus là main je me remis à la fixer.


"-Hum... En fait... Je viens d'arriver et je ne sais même pas où je dois aller. Puis je sais même pas pourquoi je suis là à vrai dire. C'est quoi au juste ce lieu? J'sais pas moi, c'est la zone 51 Japonaise ou un délire dans le genre? On va tous nous exterminé car en fait on a attrapé un virus? Han.. Ce serait génial quand même. C'est une bonne idée de film ça. Et peut-être que je t'ai rencontré pour qu'on soit le duo fatal qui sauvera tout le monde."

Oui... Ne dites rien, je disais vraiment de la merde. Mais après tout c'est toujours excitant d'être dans un lieu qu'on ne connait pas et qui est si étrange. Je m'effondrai sur le sol pour m'asseoir, j'en avais vraiment marre de rester debout après tout. Je la fixais avec un petit sourire, amusé par tout ce scénario déliré.


"-Je suis tout de même ravi de faire ta connaissance Erika."
##   Lun 28 Fév 2011 - 15:37
avatar
Invité

Les sourcils d'Erika s'haussèrent d'eux-mêmes, au fur et à mesure qu'Alvaro parlait. Non, en fait, ils s'étaient déjà haussés lorsqu'il avait ostensiblement refusé de lui serrer la main. Il avait ignoré sa paume ouverte avec tant de force et de naturel que cela dépassait l'insulte ; comme une manière de dire « chez moi, quand on rencontre quelqu'un, on regarde longuement en l'air pour lui signifier toute notre joie de faire sa connaissance. » Et c'était peut-être le cas, non ? Un nom pareil ne sonnait ni norvégien ni japonais, il était donc évident que le jeune homme aux cheveux turquoises était pétri d'une culture d'ailleurs.
Cette culture d'ailleurs semblait porter au plus haut point les monologues sans queue ni tête, ce qui ne correspondait pas du tout aux us et coutumes de la scandinave. Chez elle, on était plutôt du genre réservé, « tais-toi si tu n'as rien à dire ». Et surtout, surtout, du genre à être poli avec les gens.

« Non, c'est une école, vraisemblablement. La plupart des élèves ont des pouvoirs spéciaux, des trucs comme on en voit à la télévision. C'est ce qu'on m'a dit. Quant à sauver le monde, je pense que tu te trompes de partenaire. »

Elle regretta vaguement son intrusion dans sa rêverie matinale. « Ravi de faire sa connaissance », hein ? Ça ne se voyait pas franchement. Il avait plutôt l'air de se moquer d'elle, ce que la jeune femme aux cheveux verts n'appréciait pas vraiment. Bah, on ne pouvait sûrement pas s'attendre à mieux venant d'un type aux cheveux turquoises, et la Norvégienne lui sourit en retour.

« Chez moi, on serre la main des gens, quand on les rencontre, surtout si on est content de les rencontrer. Tu viens d'où, sinon ? »
##   
Contenu sponsorisé

 

Les matins, c'est bien !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.