Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel.
##   Mar 3 Jan 2012 - 21:41

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
William Black'Mor
William Black'Mor
Inactif
Messages : 230
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 25
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, papoter.
Humeur : Joyeux ^^


Alzea vs William
La neîge tombe, tombe ...encore et toujours


Je venais de sortir de mon dortoir. Je dois avouer que je n’aimais pas vraiment cette idée de dortoir. Je n’étais pas de nature non sociable, au contraire j’aimais beaucoup être en contact avec les gens, communiquer et échanger avec eu. Mais j’avais besoins d’avoir des moments de solitude, vous savez c’est moment où on peut s’écouter réfléchir, s’entendre respirer. J’aimais me retrouver seul face a ma guitare ou a mes feuilles blanches.

C’est pour ça que j’étais sortie mes affaires de dessin sous le bras. Je voulais écouter la neige tomber. Oui je sais ça ne fait pas beaucoup de bruit la neige. Mais je vous jure que ça en fait un peut ! Vous devriez essayer ça fait tellement de bien de ce laisser aller a découvris c’est bruit cacher derrière temps d’autre.
Mais au fond je crois que j’aime surtout la dessiner. Ca non plus ce n’est pas très facile, c’est pour ça que j’aime ça. Même si mes gribouilles ne plaise qu’a moi je m’en fous, je ne les fait que très rarement pour les autres. Je les fais pour faire sortir mes emmottions, cela m’aide a me clame et m’apaise.
Au final c’est dessin son plus des émotions que de véritable image. Je m’accroche souvent à des détails sans vraiment d’importance que personne ne remarquais ou juste des couleurs, des reflets, des lumières. Je ne remarque pas les mêmes choses selon mon humeur. Je pourrais dessiner des dizaines de fois le même lieu a la même saison mais jamais les dessins ne serons similaire.

Je marchais sans vraiment de but, je chercher juste un endroit jolie a dessinée. Cela faisais 10 minute que je me bâtais dans la neige, j’en avais jusqu’aux genoux. Mon pantalon commençais sérieusement à être mouiller.
Doucement le niveau de neige baissa pour finir par recouvrir uniquement les chaussures. Jusqu'à présent j’étais concentrer sur mes pats et je n’avais pas levé la tête du sol.

Je levais le regard vers le paysage et un sourire s’étiras sur mon visage. Le lac s’étendait devant moi. Il était magnifique, l’eau du lac étais légèrement plus chaud que celle l’air ce qui donnais une légère brume au dessus de ce dernier.

Je balayais du regard la zone et je trouvais un pierre libre sans neige. Je prit alors place en son sommet, en espèrent que la neige de l’arbre au dessus n’allais pas me tomber dessus.

Je sortais mes fusain et commençais a former la surface de l’eau et la brume.


Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Sans_t10
Spoiler:
 


Dernière édition par William Black'Mor le Mer 25 Jan 2012 - 14:26, édité 4 fois
##   Mer 4 Jan 2012 - 9:34

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Alzea Lapis
Inactif
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

Une chambre rien que pour elle, sans personne pour venir la réveiller en plein milieu d’un beau rêve. C’était trop génial. Même si elle était un peu seule, Alzea savait qu’au delà de sa porte, elle rencontrerait pas mal de personne. Elle avait donc profité pleinement de sa nuit de sommeille. Quand elle émergea du pays des rêves, la jeune fille s’étira de tout son long. Elle avait bien dormit et maintenant, elle était en pleine forme. Sortant de la protection de son lit, elle se dirigea vers la fenêtre. Et d’un geste, elle ouvrit en grand les rideaux. Le spectacle qu’elle découvrit était magnifique. Il y avait de la neige ! De petits flocons tombaient doucement. Elle était impatiente de sortir. Alzea se dépêcha de s’habiller chaudement pour sortir. De la neige ! C’était la première fois qu’elle en voyait depuis son réveil. Elle sortit en trombe du bâtiment. C’était vraiment beau. Elle décida de retourner au lac. Elle se demandait si l’eau avait gelé. Peu être…ou pas. Cela restait à vérifier. Elle passa par un autre chemin que la dernière fois. C’était une occasion de plus de découvrir Terrae. Surtout que maintenant c’était officiellement sa maison. Au bout d’un moment, elle arriva près du lac. Elle était arrivée par un chemin boisée. C’était un trajet très agréable. Dommage qu’aucuns oiseaux ne sortent par ce temps. Cela aurait était parfais avec leur présence. Enfin, elle aperçu le lac. Elle aimait beaucoup cet endroit. C’était apaisant. Elle voulait le rejoindre au plus vite. Sans y faire attention elle se précipita. Mais…Comment dire. Le sol était légèrement en pente. Et la neige glisse. Du coup, à la place de descendre en courant comme prévu, elle termina son trajet par terre. Elle ne se doutait pas que c’était aussi dangereux. La neige paraissait si inoffensive. Et bien elle se trompait. Elle aurait pu se retrouvé dans le lac vu sa direction. Mais heureusement ou pas, un arbre se trouva sur la trajectoire. Du coup, elle s’arrêta grâce à lui. Les pieds vers l’avant, elle plia ses jambes pour amortir le choc. Elle était contente, elle ne s’était pas faite mal. Par contre, cela ne l’empêcha pas de se retrouvée dans la neige. Le choc avait fait bouger l’arbre. Un peu de neige était tombé vers l’avant. Mais la plus grande partie lui était tombée dessus. Elle se releva de son tas de neige. Elle en avait encore sur elle. Mais elle n’est avait rien à faire. De toute façon, au point où elle en était. Un peu plus de neige ou un peu moins ne ferais pas la différence. En tout cas, cette situation l’amusait. Elle regarde autour d’elle. Surtout que son but était atteins. Elle était près du lac. Elle aperçu de l’autre coté de son arbre. Un garçon. Qui lui aussi avait de la neige sur lui. Beaucoup moins mais quand même un peu sur le dessus de la tête. Bizarrement, elle avait la conviction que c’était de sa faute.

Est-ce que ca va ?

Bon pourquoi cela n’irait pas pour un peu de neige. Enfin, il valait mieux demander, on ne sait jamais.
Et puis elle se sentait un peu coupable. Après tout, il n’avait rien fait, rien demandé et il était quand même reçut un peu de neige.
##   Jeu 5 Jan 2012 - 18:04

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
William Black'Mor
William Black'Mor
Inactif
Messages : 230
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 25
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, papoter.
Humeur : Joyeux ^^

.
.

Alzea vs William
La neîge tombe, tombe ...encore et toujours


Le dessin commençait à prendre forme. Les lignes ce définissais. Les contours devenaient plus reconnaissables. J’avais dessiné l’eau et la brume tout en laissant flous les berges du lac. Le rendu me plaisait plutôt bien. Je prenais donc un fusain plus fin, pour attaquer les détails. Je dessinais une des pierres à ma droite qui était sur les berges. Je ne savais pas pourquoi cette pierre plus qu’une autre. Peut être parce qu’elle était d’un beau gris qui ce détachais nettement sur le blanc de la neige. Puis un grand arbre sur la rive d’en face. C’étais le seul à avoir gardé c’est aiguille, il luisait donc d’un jolie couleur verte. Cela m’avait étonne de voir un conifère dans cette région. Même si l’institut étais border de pas mal de nature bien que nous soyons dans les alentour de Tokyo il était tout de même surprennent de voir de tel arbre au japon. Quand j’eu fini avec mon arbre je dessinais un oiseau qui effilerais la brume en volant au dessus du lac. Du moins je dessinais l’oiseau que j’imaginais. Malheureusement il n’y en avait pas à cette époque de l’année. C’étais bien dommage car j’adorais les dessinée. Même si je n’y arrivais pas quand il fallait le faire avec grande prestions. En faite je ne savais pas vraiment dessinée les choses précises. C’est bien pour ça que je ne me lançais jamais dans les portrais. Dessinée quelqu’un oui, mais dans un paysage et de façon plutôt vague. Je ne savais rendre les mouvements de l’air dans les nuages de l’eau dans un fleuve, d’une personne qui cour, mais je ne savais pas dessiner correctement et précisément un visage ou un corps.

Je posais mon fusain et regardais le résultat. Au fond j’étais plutôt comptent de moi. Enfin temps qu’il ne fallait pas que je demande l’avis de quelqu’un d’autre. D’habitude j’étais plutôt sur de moi lorsque je faisais quelque choses, je doutais rarement de mes acte et de mes chois. Mais en ce qui concerner mes dessins ce les montrais que très rarement, seulement quand on mit forçais. C’est dessin c’étais une petite partie de moi-même, je préférais les garder pour moi, comme on garde ces sentiment et ces secret.

Je me rasseyais et rangeais mes fusains. Je commençais à sortir mes pastels de couleur pour pouvoir colorer mon dessin. Tout d’un coup j’entendis un bruit sourd derrière moi et l’arbre au dessus de ma tête ce mit à trembler. Je lever les yeux espèrent que la neige reste sur les branche. Mais j’eu beau espérer la neige me tombas dessus. Malheureusement mes espoirs avais bien peut de force face a la loi de l’apesanteur.
Etonnée de savoir qu’est ce qui produisait autant de remumenage je me retournais.

Est-ce que ca va ?

Je vis la jeune fille qui avait prononcé ses mots. C’étais elle qui venais de foncée dans l’arbre ?
Je m’approchais d’elle rapidement. Je la regardais de prêt en espèrent que ce n’étais pas la tête qui avais tapé. Vus le bruit qu’avais fait son atterrissage il valait mieux pour elle que ça ne soit pas ça tête qui ais cognée.

_ Moi ça vas, c’est plutôt a toi qu’il faudrait poser la question. Ta rien de cassée ?

Sans vraiment m’en rendre compte je la scrutais du regard cherchant quelconque blessure.
Moi qui étais de naturelle plutôt posée je venais de sortir de mon aplomb habituel. Pour couronnée le tableau je ne m’étais pas rendu compte que j’avais toujours de la neige percher sur le haut de mon crane. J’étais plutôt de gens a faire attention a ma façon d’être et a l’image que je renvoyais. Pas pour que les gens m’apprisses, mais surtout pour qu’il me prenne au sérieux. Aujourd’hui ca n’avais plus vraiment de sens cette attitude. Je n’étais plus un enfant parmi des adultes mais un habitent de cet institut. Je faisais partie de ce lieu. Je devais peut être me laisser allée comme je suis. Je devrais peut être faire comme pour le reste. Faire ce qu’il me chante puis de toute façon c’est moi qui subirai les conséquences.
Dans tout les cas on verras ça plus tard l’important pour le moment c’étais l’état de cette jeune fille.


Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Sans_t10
Spoiler:
 


Dernière édition par William Black'Mor le Dim 29 Jan 2012 - 14:44, édité 2 fois
##   Jeu 5 Jan 2012 - 22:00

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Alzea Lapis
Inactif
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

Au son de sa voix, le garçon se retourna dans sa direction. Puis il se leva. Rapidement, il s’approcha d’Alzea. Il était plutôt grand. Au moins une tête de différence. Et c’était encore plus marqué du fait qu’il était proche d’elle. Il regarda de près voir si elle n’avait rien à la tête.

_ Moi ça vas, c’est plutôt a toi qu’il faudrait poser la question. Ta rien de cassée ?

Heureusement, le garçon n’avait rien. Alzea s’en aurait voulu qu’il soit blessé. On ne sait jamais qu’une branche soit tombée en même temps que la neige. Cela aurait pu faire très mal. Mais le garçon la scrutait du regard. Cela la gênait un peu. Mais bon, elle regarda aussi voir si elle n’avait rien. Peu être qu’il la regardait car elle avait une grosse tache de sang quelque par. Elle regarda d’abords devant. Elle était intacte. Puis elle se tortilla un peu voir si elle avait quelque chose dans le dos. Rien non plus. La neige qu’elle avait sur elle tomba à se moment là. Comme elle s’était réceptionnée sur les pieds, elle les fit un peu bouger chacun à leur tour voir s’ils n’étaient pas casés. Non ca allait. Elle avait un peu mal à cause du choc. Mais sinon, ils allaient bien. Elle fit un grand sourire au garçon pour le rassuré.

Ne t’inquiète pas tout va bien. Je n’ai rien de cassé. J’ai mal aux pieds. Mais à mon avis ca passera. Je peux les bouger donc c’est bon.

Le voila rassurer. Enfin elle l’espérait. Mais bon que dire de plus. Il n’y avait rien à ajouté sur son état. Normalement tout irait bien. Sa douleur finirait bien par s’en aller. Et en faisant tourner ses pieds cela c’était bien passé. En tout cas, vu la force de l’impact, elle était heureuse de ne pas s’être réceptionnée dans l’autre sans. Ca pauvre tête, elle en frissonnait rien que d’y penser. Elle regarda le garçon. Elle sourit en voyant qu’il avait toujours de la neige sur le haut de la tête.

Attend tu à de la neige dans tes cheveux.

Alzea se mit sur la pointe des pieds. Bizarrement, ce mouvement lui fit plus mal aux pieds que tout à l’heure. Mais elle ne dit rien. D’un geste de la main, la jeune fille fit tombée la neige sur le garçon. Celle retomba doucement sur le sol. C’était mieux comme ça. La neige était froide en plus. Et puis maintenant, la neige qu’elle avait faite tomber sur lui était partie. En y regardant de plus près il avait vraiment de beaux et longs cheveux. C’était rare qu’un garçon possède des cheveux aussi long. Mais aucun doute possible sur son sexe. Ce n’était définitivement pas une fille. Ou alors Alzea avait une très mauvaise vu. Ce qui n’était pas le cas.

Voila. Elle est partie.

Elle lui sourit. Puis elle se présenta.

Enchantée. Je suis Alzea Lapis. Et désolé de t’avoir dérange. Ca à du te surprendre d’entre un bruit pareil.

Voila, les présentations était faites. En tout cas, elle était vraiment désolée. En plus il avait reçu de la neige sur lui. Même si la jeune fille s’étonnait d’avoir rencontré quelqu’un ici. Décidément le lac était une zone de passage. Sur deux fois qu’elle était venue, elle a rencontré deux personnes différentes.



Dernière édition par Alzea Lapis le Dim 8 Jan 2012 - 11:44, édité 1 fois
##   Sam 7 Jan 2012 - 23:04

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
William Black'Mor
William Black'Mor
Inactif
Messages : 230
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 25
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, papoter.
Humeur : Joyeux ^^

.
.

Alzea vs William
La neîge tombe, tombe ...encore et toujours


La jeune fille gigota dans tout les sens et ce scrutent sous tout les coutures. Elle remua c’est pied, visiblement c’étais sur c’est dernier qu’elle c’étais réceptionnée. Je la regardais faire, j’attendais le verdict de son examinassions corporelle. Elle était marante à s’agiter comme ça. C’étais très mignon, presque enfantin, comme réaction. On aurait dit un petit enfant qui regardais si il ne s’était pas fait mal âpres avoir fait e petite chute en vélo. C’était innocent comme geste. Si elle s’était vraiment fait mal elle sent serais rendu compte avant, et si elle s’était écorcher elle ne le verrait surement pas en s’agitent comme ça. Bien souvent les blessures restent cacher sous les vêtements. Comme celle de l’âme reste cacher au fond de nous ... mais ça c’est un autre sujet.
J’eu un léger sourire amusée. C’était agréable de retrouver avec ce genre de personne. Celle qui fond les choses comme elle vienne, comme il le pense sens vraiment ce souciée si c’est comme ça qu’il faut le faire quand on est « adulte » ou « normal ». On est comme on est rien ne peut changer ça. Si on aime ce qu’on est on vie bien, et la seul façon pour que ça arrive c’est d’être comme on est au plus profond de nous même.

Ne t’inquiète pas tout va bien. Je n’ai rien de cassé. J’ai mal aux pieds. Mais à mon avis ca passera. Je peux les bouger donc c’est bon.

Je lui sourie de plus belle. Vraiment elle m’amusée.

_ Si tu n’a rien c’est le principal. Mais si il y a quelque choses que tu remarque tu me dit on iras a l’infirmerie.


Même si visiblement elle n’avait rien il fallait rester prudent. Le bruit qu’elle avait fait lorsqu’elle avait heurté l’arbre avais quand même été plutôt impressionnent. Mais je ne m’inquiétais plus vraiment, elle avait l’aire d’aller tout a fait bien. Au fond c’étais le principal.
Elle me regarda avec un sourire amusée. Je fus surprit. J’avais l’habitude que les gens me regarde. C’était quelqu’un qui étais plutôt ... visible. J’avais plutôt une grande gueule, je disais les choses tout hautes. Je devais l’avoué être remarquer n’étais pas quelque choses me dérangeais vraiment au contraire. Mais pourtant les gens me regardaient rarement avec amusement, surtout quand je n’avais rien fait pour.

Attend tu à de la neige dans tes cheveux.

C’était ça donc qui la faisais sourire ! Mais oui c’est vrai de la neige étais tombé de l’arbre quand elle avait foncé de dans. Je ne m’en étais pas vraiment souciée.
Soudain elle fit quelque chose qui me surprit. Elle s’approchât et ce dressas sur la pointe des pieds pour épousseter le haut de mon crane. Vraiment cette jeune fille étais surprenante. Elle avait des réactions vraiment mignon et presque enfantine. Pourtant elle ne ressemblait pas a une enfant, si dans ça façon de parler, ni dans le reste de ces acte et encore moins dans son physique.

_ Merci beaucoup.

Le jeune fille me sourie. Je devais l’avouée elle etais vraiment mignone. Je lui rendis sous sourire, un sourire un peut charmeur. Je n’attendais aucune raiponce a ce sourire mais j’aimais bien charmer un peut. C’étais plaisant et ça n’avais jamais fait de mal a personne un simple sourire. Il serait presque stupide de sens passer, il fallait juste ne pas en abuser.

Je suis Alzea Lapis. Et désolé de t’avoir dérange. Ca à du te surprendre d’entre un bruit pareil.

Ca pour m’avoir surprit ça m’avais surprit.

_ Bonjours jeune damoiselle, Je me prénomme William Black’Mor. Au vous ne m’avez pas déranger, c’est toujours un honneur de faire une charmante rencontre.

J’avais reprit des mots très pompeux. Mais je devais avouer que c’étais plutôt … classe comme façon de s’exprimer, il fallait bien que mon éducation bourgeoise me serve a quelque choses.

J’avais volontairement oubliée d’évoquer le faite que j’étais en train de dessinée. J’espérais qu’elle ne le verrait pas. Mais il y avait peut de chance vus que j’avais laissé mon carnet mes pastel juste a cotée.
Au fond ce n’étais pas grave si elle le voyait. Mais je n’aimais pas qu’on voie mon travail. J’avais toujours peur qu’on critique. C’est dessin étais un bout de moi, alors même si ce n’étais pas du grand art j’y tenais.



Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Sans_t10
Spoiler:
 


Dernière édition par William Black'Mor le Dim 29 Jan 2012 - 14:44, édité 1 fois
##   Dim 8 Jan 2012 - 15:42

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Alzea Lapis
Inactif
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

Le garçon parut rassuré que la jeune fille n’aie rien de cassé. Et un peu amusé aussi. En tout cas il lui sourit. Tout en proposant à la jeune fille d’aller à l’infirmerie si jamais elle se rendait compte que ça n’allait pas. Enfin, elle ne pensait pas que ce serait nécessaire d’y aller. Mais il était gentil d’avoir proposé. Elle le retenait au cas où. On ne sait jamais qu’elle ait vraiment mal, mais à retardement. Ce serait trop bizarre quand même. Et pourtant ça pourrait peut être arrivé…ou pas. En tout cas, Alzea présentait que cela ne se passerait pas aujourd’hui. Ensuite, il la remercia pour lui avoir retiré la neige de ses cheveux. En même temps, il lui rendit son sourire. Un beau sourire d’ailleurs. Enfin il se présenta à son tour.

_ Bonjours jeune damoiselle, Je me prénomme William Black’Mor. Au vous ne m’avez pas déranger, c’est toujours un honneur de faire une charmante rencontre.

Wouah, Alzea était complètement surprise. Donc il s’appelait William. Jusque là tout était normal. Mais il était soudainement devenu si cérémonieux. Il était passé du tutoiement au vouvoiement sans difficulté. C’était étrange. Elle n’avait jamais vraiment vouvoyé quelqu’un. Mais dans sa logique, c’était d’abords le vouvoiement qui était beaucoup plus formel et puis seulement le tutoiement plus amical. A cause de ça, elle était complètement perdue. Et puis damoiselle ca se disait ? Ce n’était pas demoiselle ? Enfin passons. Elle n’avait pas vraiment un vocabulaire étendu. Et c’était peu être la manière de parler dans son pays. En tout cas, il avait qualifié leur rencontre de charmante. Et en plus, il l’air content. Elle ne savait pas vraiment comment continuer. Alors, elle regarda le lac. Heureusement, qu’elle n’avait pas glissé jusque là-bas. Le plongeon aurait été glacé. Finalement, elle trouva plus rapidement quoi dire que ce qu’elle pensait. Comme il l’avait vouvoyé, elle décida d’en faire autant.

Moi aussi, je suis heureuse de vous rencontrer. Même si je ne m’attendais pas à voir quelqu’un ici. C’est à croire que le lac est un lieu de rencontre. Mais on peux facilement comprendre pourquoi. Ce lieu est vraiment magnifique.

Alzea regarda le lac. Magnifique était vraiment le mot. Elle ne l’avait vu qu’une seule fois de nuit, en train de protéger le reflet de la pleine lune. Mais en plein jour, il déjà toujours un sentiment de tranquillité. Il était vraiment beau. Les quelques rayons de soleil qui traversaient les nuages faisaient briller sa surface paisible. Pendant que la neige continuait de tombé doucement. C’était vraiment beau. Sinon pourquoi avait-elle désigné ce lieu comme un lieu de rencontre ? C’était simple. Sur deux fois qu’elle venait ici, elle rencontre une nouvelle personne. La première fois c’était Agito. Et aujourd’hui William. Pour un lieu reculer et perdu dans la forêt, c’était vraiment beaucoup de monde. La jeune fille en profita pour regarder les alentours. Les arbres étaient en majorités sans leurs feuilles. Sauf quelques sapins gardaient fièrement les épines. Narguant par leur couleur verte, les autres arbres qui avaient subit les assauts de l’automne. Cela laissait un peu de vie dans le décords. Son regard se possa sur l’arbre qui l’avait arrété. Heureuseument qu’il était pour arret sa course. Sinon, elle se serait transformée en glaçon. Et heureusement aussi qu’elle était tombée les pieds vers l’avant. Sinon cet arbre aurait pu lui être fatal. Au pied de l’arbre se trouvait un roché. C’était sur celui là que se trouvait William quelques secondes plutôt. Soudain, elle remarqua quelque chose sur le roché. Elle contourna William qui était sur la trajectoire et prit l’objet en main. C’était un carnet, il y avait aussi un fusain. C’était surement au garçon. Alors, elle se tourna face à lui. Se souvenant qu’il préférait surement être vouvoyé, puisqu’il l’avait fait, elle continua comme ça.

C’est à vous ? Est-ce que je peux regarder ?

Un carnet près d’un lac. En voila une curiosité. Du coup maintenant, Alzea voulait savoir ce qu’il contenait. Qu’est ce que vous voulez…On n’arrête pas sa curiosité naturel aussi facilement que ça. Et puis, elle avait demandé.
##   Lun 23 Jan 2012 - 17:22

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
William Black'Mor
William Black'Mor
Inactif
Messages : 230
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 25
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, papoter.
Humeur : Joyeux ^^

[HRPG : Désoler de la longue attente j'etais en partiel. De plus je revien avec une reponce qui casse pas trois pattes a un canard ... ^^" Promie je ferais mieux.]

.
.

Alzea vs William
La neîge tombe, tombe ...encore et toujours


Moi aussi, je suis heureuse de vous rencontrer. Même si je ne m’attendais pas à voir quelqu’un ici. C’est à croire que le lac est un lieu de rencontre. Mais on peux facilement comprendre pourquoi. Ce lieu est vraiment magnifique.

La jeune fille eue l’aire surprise. Et voila je n’avais encore pas fait attention. Avec cette habitude stupide de vouvoyer les gens. Elle ce sentais gêner maintenant. Mais quel boulet je suis. Vous comprenez pourquoi je haï au temps mon éduction. Oui je suis en garçon bien élever et polie. Mais vraiment si c’est pour mètre mal toutes les personnes que je croise ce n’est vraiment pas la penne.
Maintenant faut que je me sorte de cette situation. Pas que ça soit très grave. Mais c’est vraiment embêtant. Comment on dégèle la situation … Bon ba on va faire très simple.

Je lui adressais un grand sourire embarrasser. Ce n’était pas vraiment voulu. Mais sur ce coup la j’étais bien embêter.

_ Heuu, désolé pour le vouvoiement. C’est une veille habitude que je n’aime pas trop. Je trouve que ça met une distance gênante dans une discutions.


Je balayais rapidement de mon visage cette espressione stupide et lui adressais un grand sourire.

_ C’est vrais que c’est très beau ici, j’aime beaucoup ce genre de paysage. C’est très apaisant. Je trouve que ce genre d’endroit calme tout les maux.


Je me mettais a dire des truc profond, en fin presque. Ca cassais pas non plus trois pate a un canard ce que e disais.
Mais pourtant c’étais vrais. Je trouvais vraiment que ce genre d’endroit m’étais a me calme et a apaiser mes pennes. C’etais pour ça que j’aiamis beaucoup dessin ces lieu paisible. Ca me permetais de mieux les voir, de mieux m’en imprégner. En parlant de dessin, je vie que la jeune venais de remarquer mon cahier. C’etais pas du cool ça.

C’est à vous ? Est-ce que je peux regarder ?

Et voila ce qui devais arriver arriva. Pourquoi les gens son si curieux ? J’étais mal placer pour dire ça. J’étais le premier à fourrer mon nez la ou je ne devrais pas le fourrer !
Qu’est ce que je pouvais lui répondre maintenant. Je n’allais quand même pas l’envoyer paitre et lui dire non. Quoi que c’étais a moi j’en faisais bien ce que je voulais … malgré tout je trouvais ça mal polie et pas très sympathique.

_ Oui c’est a moi … mais j’aime pas trop le montrer.


Aller un peut de sinseriter ne fait pas de mal. Peut être gue la jeune fille accepterais dit renoncer si je lui disais sincèrement que je n’aimais pas qu’on le regarde ? J’avais de l’espoir tout de même.




Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Sans_t10
Spoiler:
 


Dernière édition par William Black'Mor le Mer 1 Fév 2012 - 14:35, édité 2 fois
##   Dim 29 Jan 2012 - 12:42

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Alzea Lapis
Inactif
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

William sourit lorsque la jeune fille répondit à son vouvoiement par un vouvoiement. Mais il paraissait plus embarrassé qu’autre chose. La jeune fille se demandait pourquoi. C’était lui qui avait commencé à le faire. Ce n’était pas dans sa culture ? enfin pas la peine de se torturer l’esprit pour ça, le garçon expliqua tout moins d’une seconde après.

_ Heuu, désolé pour le vouvoiement. C’est une veille habitude que je n’aime pas trop. Je trouve que ça met une distance gênante dans une discutions.

Oui il avait surement raison. Ce mode d’expression paraissait plus lointain et plus impersonnelle. Alea n’aimait pas trop non plus. Elle l’avait fait pour ne pas paraitre impolie alors qu’il le faisait. Mais comme il n’aimait pas, elle arrêterait de le faire. Mais elle s’excusa d’abord e l’avoir.

Désolée. Comme tu m’avais vouvoyée je pensais que tu préfère comme ça. J’arrête alors. Et tu peux me tutoyer aussi tu sais.

Elle lui sourit. Et le garçon en fit de même. Il était redevenu plus sur de lui et moins embarrasser. Puis il commenta à son tour le lieu.

C’est vrais que c’est très beau ici, j’aime beaucoup ce genre de paysage. C’est très apaisant. Je trouve que ce genre d’endroit calme tout les maux.

Elle approuva d’un signe de la tête.

Oui c’est vrai. Et je trouve qu’on ressent son effet apaisant encore plus la nuit.

Alzea regarda autour d’elle pour profiter de l’endroit. Il était si beau. Son attention fut attirée par un carnet. Elle s’approcha et le prit en main. Avant de demander à William s’il lui appartenait et surtout si elle pouvait le regarder. Elle était très curieuse. C’était un vilain défaut c’est vrai. Mais elle ne connaissait plus grand-chose. Et elle était avide de découvrir. Surtout que cela lui paraissait intéressant. Le garçon semblait un peu contrarier qu’elle l’ait prit. Et il finit par répondre.

Oui c’est a moi … mais j’aime pas trop le montrer.

Oh, il ne voulait pas qu’elle regarde à l’intérieur. Alzea était très déçue. Elle aurait vraiment voulu voir ce qu’il contenait. Cette fois sa curiosité ne serait pas satisfaite. Elle trouvait que c’était vraiment dommage. Mais bon, c’était son choix. Et elle le respectait. Après tout, il contenait quelque chose qui ne devait peu être pas etre vu. Dans un soupire, elle accepta.

Très bien. Si c’est ce que tu veux.

Mais elle garda le carnet quand même dans les mains. Et Alzea retourna avec près du garçon. Elle sourit en le lui tendant.

Mais tu devrais le reprendre. Sinon il risque de s’abimer avec la neige.
##   Mer 1 Fév 2012 - 14:55

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
William Black'Mor
William Black'Mor
Inactif
Messages : 230
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 25
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, papoter.
Humeur : Joyeux ^^

.
.

Alzea vs William
La neîge tombe, tombe ...encore et toujours

Oui c’est vrai. Et je trouve qu’on ressent son effet apaisant encore plus la nuit.

Elle tourna le regard vers le lac, j’en fis de même. Je le contemplais un fois de plus. Je pourrais passer des heures à contempler ce lac, comme temps d’autre de choses d’ailleurs. Je n’étais pas du genre contemplatif pourtant. J’aimais les belles choses. J’aimais contempler les paysages, repérer les plus petits détailles pour les graver dans mon esprit. Surtout les détailles que les autre ne voix pas, que les autres juge inutiles. Mes dessins sont souvent plutôt fou, je dessine les mouvements les ombre, le vent. De temps à autre il sortait de ce dessin flou quelque détaille. Je les dessinais avec beaucoup de minutie et de prestions.

Je me tournais vers la jeune fille et vis son visage. Elle avait l’aire particulièrement déçus que je ne lui laisse pas voir mon carnet. Bêtement je me sentais mal. Je n’aimais pas blesser les gens, même si ce n’étais qu’un peut. Surtout que les raison de mon refus n’étaient pas fondées. Ce n’était pas la fin du monde si elle voyait mon carnet. En plus, ce n’étais pas que je ne voulais pas, c’étais que je n’osais pas. Moi qui étais toujours sur de moi, prés à aller de l’avant. Je n’osais pas montée trois quelque dessin a une jeune fille. Très gentil en plus de sur crois. Je crois que c’est parce que ces dessins représentaient beaucoup pour moi. C’était en faite des petits bouts de moi-même. Des emmottions et des sentiments que j’avais couché sur le papier. Je ne voulais pas qu’on les juje, je ne voulais pas qu’on juge ce que je ressens.

Mais ça m’embêtais braiment qu’elle soit déçus comme ça.
Je ravalais ma fierté stupide et, presque timidement je lui annonçais.

_ Tu peux regarder si tu veux, mais soit pas trop dur, je n’ai jamais prit de cour.


C’était la première personne a qui je montrais volontairement mes dessins. Certaine avais déjà réussi a fourrer leur nez dedans a mon insu. Mais je n’avais jamais accepté de mon plains grée.
Il y a une exception tout.

Puis je m’étais fixé pour but de changer. Mon arriver ici étais un nouveau départ. Je voulais plus m’ouvrir au gens. Avant je parlais beaucoup avec les gens mais je ne leur confier pas mes sentiments passer et encore moins ceux présent. Je devais faire confiance au gens qui m’entourait.
Prêter ce carnet c’étais en quelque sorte un premier pat.




Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Sans_t10
Spoiler:
 
##   Sam 4 Fév 2012 - 19:40

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Alzea Lapis
Inactif
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

Alzea tendait toujours le carnet vers William. Mais il semblait plus embêter qu’elle le lui rendre qu’autre chose. C’est vrai qu’elle était déçue de ne pas pouvoir l’ouvrir. Mais comme c’était le choix du garçon de ne pas lui monter, il ne devait pas s’en faire pour ça. Enfin il semblait plus réfléchir qu’autre chose. Mais bon, elle lui tendait le carnet depuis quelques minutes déjà. Et elle se sentit un peu bête qu’il ne le prenne pas. Timidement, il lui dit :

_ Tu peux regarder si tu veux, mais soit pas trop dur, je n’ai jamais prit de cour.

Au début elle fut complètement perdue. Il venait il n’y a même pas 5 minutes de lui interdire de regarder le contenu de son carnet. Et là, il lui disait qu’elle pouvait. Enfin même si au début, Alzea fue surprise de ce changement, elle s’en remit vite. Elle fit un grand sourire à William. Elle était contente de pouvoir regarder à l’intérieure et de satisfaire sa curiosité.

C’est vrai ? Je peux ? Merci beaucoup William.

Puis Alzea reporta son attention sur le carnet. Doucement et avec précaution, elle l’ouvrit. Elle fit très attention car il était surement précieux pour le garçon. Sur la première page se trouvait un dessin. A première vu c’était le lac. Comme elle s’était la deuxième fois qu’elle venait, elle n’avait pas besoin de regarder autour d’elle pour le remarquer. Le garçon avait fait est ombre plus foncées pour marquer les mouvements de l’eau et plus claires pour faire la brume du matin. Mais tout restait très léger. On voyait à peine les contours du lac. A par ça, le dessin était plutôt épuré. Alzea trouvait qu’il représentait bien la neige. Surtout que William avait bien maitrisé ses crayons et il n’y avait aucune taches indésirables. Puis ressortant plus du dessin, il y avait une pierre sur le bord du lac. Elle permettait de voir presque l’endroit exact où s’arrêtait le lac. C’était la même chose avec un arbre qui était plus petit. Il devait surement être plus loin. Il avait encore toutes ses feuilles. Alzea se demanda s’il y en avait vraiment un ici. Elle n’avait pas fait attention. Elle regarda un peu l’autre côté du lac. Et effectivement, il y avait bien un arbre encore vert de l’autre côté. Le garçon devait avoir un bon sens de l’observation. Ou il avait tout simplement fait attention. Ce qui ‘l’intrigua le plus c’était le ciel. Ans la brume volait un oiseau. Elle le regarda attentivement. Il était adorable. Pourtant s’était impossible de voir l’oiseau que le garçon avait dessiné en hiver. Contrairement aux mésanges ou aux moineaux, il ressemblait plus à un oiseau migrateur ; Elle ne pu s’empêcher de rire.

Et bien. On dirait qu’il y en a un qui à rater le départ pour commencer sa migration

Puis elle rendit le carnet à son propriétaire. Elle avait vu ce qu’il contenait et elle était contente. Avec un sourire elle commenta.

Tiens, je te le rends. Tu dessine vraiment bien. Surtout si tu n’as jamais prit de cours.

Cette fois pour être sur de ne pas rester à le lui tendre pour rien, Alzea mit directement le carnet dans ses mains.
##   Mar 7 Fév 2012 - 21:38

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
William Black'Mor
William Black'Mor
Inactif
Messages : 230
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 25
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, papoter.
Humeur : Joyeux ^^

Alzea vs William
La neîge tombe, tombe ...encore et toujours



La jeune fille eu l’air très étonnée de me voir changer d’avis. C’était vrai que j’étais passé d’un non catégorique à un oui, mais un oui timide ! J’avais le droit de changer d’avis, j’étais un peut timide pour certaine choses.
Puis de tout façon il y a que les con qui change pas d’avis et comme je pence pas être trop con, je peux changer un peut d’avis !
Elle n’attacha pas très longtemps a ce détaille elle ce plongeas rapidement dans mon carnet.

C’est vrai ? Je peux ? Merci beaucoup William.

Elle était pleine d’enthousiasme et ça me fis sourire. J’aimais les gens qui étaient joyeux et enthousiaste. Ca donnais le sourire de discuter avec des gens comme ça. Je m’imprégnai assez facilement des sentiments des gens. Avec moi un rire, un sourire c’est vite contagieux. Le problème c’est que ça marche aussi avec des larmes. Si quelqu’un a qui je tien un minimum commence à pleurer je me mets à pleurer comme une madeleine. Chose qui n’est forcement très masculine. Mais je n’étais pas forcement quelqu’un de très masculin. Du moins si, mais j’avais des réactions et des façons deb faire que l’on attribut habituellement plus a là gente féminine. Ce cotée émotif mais aussi ma fâcheuse manie d’être une vraie pipelette. On dit même UNE la preuve que c’est typiquement féminin, du moins dans les mœurs.

Mon cœur s’accéléra fortement lorsqu’elle entrouvrit les pages du carnet. Je ne crois que le temps n’avais jamais défilé aussi lentement. J’eu l’impression qu’elle mit des heures à entrouvrir ces pages. Je vis les pages tourner. Le bruissement du papier, qui l’étais si familier, me parvint.
Je redoutais vraiment ça réactions.

Je me mis à sourire lorsqu’elle scruta avec curiosité le paysage en n’y cherchant, du moins je suppose, les détaille que j’avais mit sur mon croquis. Cela me faisait plaisir de voir que mes dessins faisaient réagir. Quelque soit la réaction soit dit en passent.

Et bien. On dirait qu’il y en a un qui à rater le départ pour commencer sa migration

Je me mit a rire.

_ Tu n’as pas tord. Lui je l’ai rajouté, il n’était pas là.


Sans me laisser répliquer elle rajoutas.

Tiens, je te le rends. Tu dessine vraiment bien. Surtout si tu n’as jamais prit de cours.

Elle me mit directement le carnet dans les mains. On ne sait jamais, que je le lui laisse.Je lui souris de tout mes dents.

_ Sinon toi, que fait tu ici ?

Je m'assis sur le cailloux ou j’étais installé avant qu'elle arrive. Je lui proposais d'un geste accueillant de s'assoir a coté de moi.



Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Sans_t10
Spoiler:
 
##   Jeu 9 Fév 2012 - 19:06

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Alzea Lapis
Inactif
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

L’oiseau était vraiment bien dessiné. Mais sa connaissance pour les volatiles lui indiquait que c’était bien un oiseau migrateur. Du coup, elle n’avait pas pu s’empêcher de le dire à William. Ce qui eu pour effet de faire rire le garçon.

_ Tu n’as pas tord. Lui je l’ai rajouté, il n’était pas là.

Elle lui sourit en lui rendant le carnet. Alzea fit bien attention à ce qu’il le prenait. Elle n’allait pas le garder toute la journée. S’il n’avait pas voulu lui montrer au début, c’est qu’il était précieux. Donc, il ne pouvait pas le laisser trainer là. Ce n’était pas bien. Et s’il l’oubliait dans la neige ? Cela aurait été une catastrophe. Et en plus, la neige aurait abimé son magnifique dessin. Ce n’était pas bien. Lorsqu’elle le lui rendit, William sourit. Puis il demanda à la jeune fille.

Sinon toi, que fait tu ici ?

Ensuite il alla s’installer là où se trouvait le carnet un peu plus tôt. Puis William l’invita à la rejoindre d'un geste de la main. Donc Alzea alla s’assoir à côté de lui. Quand elle eu finit de s’installer, elle répondit à sa question avec un sourire.

Je connaissais déjà cet endroit depuis un moment. Et quand j’ai vu la neige tombée, j’ai pensé que cet endroit serait encore plus beau. Donc je suis venue pour regarder le lac et la neige.

Et Alzea n’avait pas été déçue. La jeune fille regarda à nouveau l’étendue d’eau. C’était vraiment beau. La neige tombait toujours lentement sur le lac. C’était si apaisant. Comme la première fois qu’elle était venue d’ailleurs. Ca avait été une nuit étrange la première fois qu’elle était venue. Mais elle avait quand même été merveilleuse. Et cette fois-ci, la jeune fille était venue de jour. Et c’était exactement la même sensation qui s’en dégageait. Sauf qu’avec la neige, il paraissait diffèrent. La jeune fille n’aurait su dire comment. Mais c’était le même lac sans vraiment l’être. Enfin dans tous les cas, elle l’aimait bien. C’était surement l’un des endroits qu’elle préférait dans Terrae. Elle reporta son attention sur le garçon.

Et toi ? Tu es venu pour dessiner, c’est ça ?

La réponse était évidente…Enfin on ne sait jamais qu’il l’avait fait un autre jour. Et donc qu’il était là pour une raison complètement différente
##   Lun 20 Fév 2012 - 20:06

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
William Black'Mor
William Black'Mor
Inactif
Messages : 230
Date d'inscription : 01/01/2012
Age : 25
Emploi/loisirs : Guitare, dessin, papoter.
Humeur : Joyeux ^^

Alzea m’avais rendus mon carnet. Je l’avais prit et ranger dans mon sac. Je n’allais pas risqué de le laisser trainer. Je tenais trop a ce petit carnet, pourtant je n’étais pas du genre matérialiste, mais ce carnet étais plein de souvenir et de sentiment. Il m’était précieux.

La jeune fille acceptas mon offre et s’assis a cotée de moi.
Je lui adressais un sourire. J’aimais bien être en bonne compagnie. De puis que j’étais arrivé ici j’vais rencontrer deux jeune filles, deux belles jeune filles. J’espérais bien que ca allais continuer, je ne croyais pas si bien dire ...

Je connaissais déjà cet endroit depuis un moment. Et quand j’ai vu la neige tombée, j’ai pensé que cet endroit serait encore plus beau. Donc je suis venue pour regarder le lac et la neige.

Je lui souris une nouvelle fois. Il fallait que j’arrête avec cette manie de sourire à tout bout de champ. Je devais à voir l’aire vraiment con des fois. Ce sourire perpétuellement sur mon visage devais me donner un air un peut niai. Pourtant il était sincère et franc. C’est bien pour ça que je le gardais malgré tout. Au final, tant pis si je passais pour un benêt, je parfaire ça a passé pour un mec triste et aigrit.

Et toi ? Tu es venu pour dessiner, c’est ça ?

Je détournais mon regard du lac et je la regardais. Elle avait de beaux yeux. De très beaux yeux même. Je me perdais quelque instant à l’intérieur de ses belles pupilles.
Je sortais soudainement dans ma rêverie. Je décalais un peut mon regard, pour éviter de la gêner.
J’aimais me perdre dans le regard des gens, mais c’étais bien souvent quelque choses qui gênais.

_ Je suis surtout venus voir le paysage. Je garde toujours mon carnet avec moi pour ce genre d’occasion.


Sans m’en rendre compte j’vais replonger mon regard dans le sien. Cette fois si je ne la quittais pas des yeux.
Je ne voulais pas la gêner, mais j’étais inéluctablement attirer part ces yeux. Par son regard.
Aller savoir pourquoi j’étais autant attirer que ça part le regard des gens, quel qu’il soit, mais particulièrement quand ce regard est beau et attirent. Ce qui était le cas en ce moment.


[Hrpg : Vraiment désolé pour mon grand retard !!! ><]


Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Sans_t10
Spoiler:
 
##   Mar 21 Fév 2012 - 14:54

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Alzea Lapis
Inactif
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

Alzea attendait la réponse du garçon. C’est vrai qu’elle ne s’était pas attendue à rencontrer quelqu’un ici. Mais vu le contenu de son carnet, il était évident que William était venu ici pour dessiner. Donc la question de la jeune fille était un peu sans intérêt. Surtout si elle connaissait déjà la réponse. Mais on ne sait jamais. En entendant qu’elle parlait, William reporta son regard dans le sien. Il la regarda un moment dans les yeux avant de détourner son regard pour répondre à la jeune fille. Comme il était en train de regarder le lac, Alzea avait fait la même chose. Mais comme il lui parlait, elle l’avait regardé à nouveau.

Je suis surtout venus voir le paysage. Je garde toujours mon carnet avec moi pour ce genre d’occasion.

Alzea sourit. William devait vraiment aimer le dessin pour emmener son carnet partout où il va. Le garçon regarda une fois de plus Alzea, plongeant les yeux dans les siens. Comme la jeune fille pensait qu’il allait ajouter quelque chose, elle ne disait rien. Elle ne voulait pas l’interrompre, ce n’était pas poli. En les regardants biens, William avait de beaux yeux. Ils étaient du joli bleu électrique. Ils ressortaient bien avec la blancheur de sa peau et la noirceur de ses cheveux. Alzea aimait bien cette couleur bleu. Elle aimait bien toutes les nuances de bleu en fait. C’était la couleur de l’eau. Et surtout celle du ciel qu’elle aimait tant. Ce qui signifiait que c’était une couleur de liberté. Elle en portait souvent. William la fixa depuis un moment déjà. Mais le garçon restait sans rien dire. Mais…Mai pourquoi ? Elle avait quelque chose sur le visage. Cette idée la gêna. Alzea détourna le regard pour admirer le lac. Timidement, elle demanda pour être sur :

Je…J’ai quelque chose sur le visage ?

Voila comment s’enfoncer encore plus. Mais elle ne voyait que cette option la. Elle espérait juste que ce n’était que de la neige. Un reste de la neige de sa chute n’était pas tellement dérangeant. Mais si c’était autre chose et qu’elle s’était baladée avec depuis tout alors, ce serait vraiment la honte. Elle fixa le lac pour éviter d’y penser. Le lac, si magnifique, si apaisant, pourrait surement oublier ce petit détail. Elle devrait faire plus attention à ne rien avoir sur le visage. Cela éviterait ce genre de situation.

[hrp: c'est rien]


Un petit dessin pour la route et tout s'envole haut dans le ciel. Alzea_12