Partagez | 
Entrainement intensif aux katanas (Alzea)
##   Jeu 5 Jan 2012 - 17:42
avatar
Invité

Ça ne faisait pas très longtemps qu'il avait intégré l'institut de la nouvelle Terrae. Kyzen avait connu sa première journée de cours, une vraie torture ! A 23 ans, le jeune homme avait déjà atteint un certain niveau d'études et les cours qu'il suivait ici paraissaient vraiment simple en comparaison. L'avantage, c'est qu'il n'aurait pas besoin de bosser pour s'en sortir, ça n'avait jamais été le cas d'ailleurs mais là, il pourrait réellement obtenir de très bons résultats sans étudier et ça, ça compensait presque le fait qu'il s'ennuyait à mourir. Au moins, quelques élèves mettaient l'ambiance, et inutile de préciser qu'il en faisait en partie.

Kyzen s'était rendu au gymnase pour s'entraîner, les dortoirs ne lui permettaient pas de le faire librement. Ici, il avait tout l'espace et la tranquillité nécessaires. Passionné des arts martiaux, l'étudiant s'exerçait plusieurs fois par semaine. Kyzen portait des bracelets de force aux poignets et aux chevilles, de façon systématique lors de ses entraînements, et parfois même en dehors. De cette façon, il développait sa force, mais aussi sa vitesse et son agilité. Après avoir pris le temps de s'échauffer, le jeune homme s'empara d'un de ses katanas et commença à enchaîner des séries de kata de plus en plus complexes.

Il repensait aux raisons qu'il l'avaient poussé à apprendre à se battre, et en vint à s'interroger sur la nature de ses parents. Se pouvait-il qu'ils aient appartenu à l'ancienne Terrae ? Cela pourrait expliquer leurs capacités plutôt surnaturels, et ce vide qui prenait chaque jour de l'ampleur chez l'étudiant. Bien qu'il avait compris pas mal de choses sur la nouvelle Terrae et son fonctionnement depuis son arrivée, Kyzen se posait encore quelques questions, sans doute aurait-il toutes les réponses lors de son initiation. Plutôt impatient, le jeune homme aurait bien aimé trouver une façon d'accélérer le processus...
##   Jeu 5 Jan 2012 - 18:20

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

La journée était terminée. Encore une de ces horribles journées de cours. Quoiqu’aujourd’hui ça allait encore. Elle avait eu cours d’histoire. Bon au début elle ne pensait pas du tout que ce serait comme ça. A la place de parler du Japon et de ce qu’il avait vécu par le passé, la jeune fille croyait vraiment qu’on allait parler d’autre chose. Comme des contes et des légendes, avec de belles princesses et de valeureux chevaliers. Quoi ? Ce sont aussi des histoires. Elle les adorait. Elle aurait voulu aussi qu’un beau prince vienne rien que pour elle. Mais elle restait quand même réaliste. Ce genre de chose n’arrivait que dans les contes. Elle n’aurait jamais cette chance. Mais l’espoir fait vivre. Et puis on pouvait tous être bercé par des rêves et des illusions. Pour une fois, Alzea avait été attentive en cours. Donc cette fois, elle n’en rata pas la fin. Le soleil n’était même pas encore couché. Du coup, elle n’avait aucune envie de retourner à sa chambre. Elle n’était pas du tout fatiguée. Alors une seule solution s’offrait à elle. L’exploration ! Terrae était un lieu immense. Et même si elle était la depuis un moment, il restait des zone inconnue. Elle marcha un peu autour des bâtiments. Et en découvrit un dans lequel elle n’y avait jamais été. C’était étrange, ils y avaient pourtant des gens qui en sortait qui y entrait. Donc elle y alla aussi. Elle fut impressionnée de la taille de la pièce. Et il y avait tant de monde. Elle visita la salle. Certain faisait du sports, d’autres faisait des combat d’entrainement. Et une troisième catégorie exerçait leur pouvoir. Elle marcha. Evitant évidement de déranger. Elle ne faisait que regarder d’un œil distrait se qui se passait. Mais un garçon aux cheveux rouges attira son attention. Vu la couleur de ses cheveux, il était repérable de loin. Surtout qu’il était plutôt grand. En tout cas beaucoup plus qu’Alzea. Même si ce n’est pas vraiment dure. Mais ce qui intéressait vraiment la jeune fille était son entrainement. Il faisait des gestes avec une épée. Un peu comme les chevaliers. Alzea ne dit rien pour ne pas le déranger. A la place, elle s’assit sur le sol juste en face de lui pour le regarder travailler. Bien sur, elle s’était installée à une distance de sécurité assez grande pour éviter de le déranger et se prendre un mauvais coup. Cela avait l’air dangereux. Elle était pleine d’admiration. Elle ne saurait jamais faire un truc comme ça c’est sur. Et en même temps, elle était intriguée par ce garçon. C’était la première fois qu’elle le voyait. Et surtout c’était la première fois qu’elle voyait quelqu’un faire ce genre de chose.
##   Jeu 5 Jan 2012 - 21:06
avatar
Invité

Absorbé par son entraînement, Kyzen ne remarqua pas tout de suite la présence de la jeune fille qui l'observait. Comme il n'existait pas à sa connaissance de kata à double lames, le jeune homme avait dû développer lui-même ses techniques, en s'assurant toujours de la fluidité de ses gestes. Au milieu d'un enchaînement, son regard croisa finalement celui de l'étudiante. La première réaction de Kyzen fût de se figer sur place, en se demandant ce qu'elle faisait là à le regarder. Il repensa alors à Mitsuki et à la façon dont elle l'avait observé au début, l'air apeuré. Bien que Kyzen ne parvenait pas à trouver la signification du regard de cette inconnue, il n'y trouvait ni crainte ni méfiance... étrangement.

*D'habitude, c'est limite si les gens ne partent pas en courant !*

L'attitude inattendue de la jeune femme alla même jusqu'à le déstabiliser. Kyzen rangea ses deux katanas dans leurs fourreaux, toujours fixés au niveau de sa hanche droite. Il avait quitté l'uniforme scolaire pour enfiler son kimono noir, ça restait plus pratique dans ces conditions. L'air un peu hébété, il demanda :

"Tu... tu veux essayer ?"

C'est alors qu'il détailla de plus près la jeune femme. Son apparence était particulièrement frêle, et le fait qu'elle soit assise au sol la rendait encore plus petite aux yeux de Kyzen. C'était à se demander si elle aurait la force de soulever ne serait-ce qu'un katana. Après réflexion, lui confier ses lames pourraient s'avérer très dangereux. Le jeune homme observait l'étrange couleur de ses yeux et de ses cheveux, elle lui faisait penser à un ange. Décidément dans cette école, chacun sortait de l'ordinaire. Quelque part, ici cela rendait tout le monde un peu plus ordinaire...

"Euh... ouais nan, oublie. C'était pas une bonne idée."

Bien qu'il s'agissait d'une étudiante, Kyzen ne l'avait pas vu aujourd'hui. Ils n'appartenaient donc pas à la même classe. Le jeune homme se demanda alors comment celles-ci étaient organisées, est-ce qu'ils étaient classés par âge ? Par niveau ? Ou d'une façon plus ou moins aléatoire ? Ce n'était sans doute pas le moment d'aborder la question, le jeune commença simplement par se présenter.

"Moi c'est Kyzen, j'suis là depuis très peu de temps. Tu t'intéresses aux arts martiaux ?

Bah oui, c'était sans doute la raison de sa présence.
##   Ven 6 Jan 2012 - 11:56

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

Magnifique ! Alzea était complètement subjuguée par ce que faisait le garçon. Elle avait bien choisit la personne à regarder pour découvrit ce sport. Le garçon était plutôt grand. Surement le plus grand qu’elle aie vu jusqu’à présent. Elle avait l’impression que chaque fois qu’elle rencontrait un garçon il mesurait une tête en plus que le précédent. Ca la désespérait. Si sa continuait comme ça, elle finirait par rencontré un géant de deux kilomètre de haut. Malgré sa grande taille, il maniait habilement ses lames. Pourquoi il en possédait deux était un mystère. Mais quelle importance cela lui allait plutôt bien. Elle aurait pu le regarder pendant un long moment. Elle ne connaissait rien à ce qu’il faisait. Par contre, elle avait l’impression que le garçon était en train de danser. Même si c’était une danse dangereuse. Ce qu’il tenait en main avait l’air très coupant. Donc on va dire qu’il dansait dans des gestes fluides et complexes. Soudain, il se tourna vers elle et s’arrêta. D’un geste habile, il rengaina les armes dans leurs fourreaux et s’approcha d’elle. Alzea n’avait pas bougé d’un pouce. Le garçon était maintenant près de l’endroit où elle était assise. Et c’est dans ces situations qu’on se sent vraiment petit. Il la regarda avant de lui demandé d’un air un peu idiot :

"Tu... tu veux essayer ?"

Essayer de manier une arme… Oui pourquoi pas c’était une bonne idée. Comme ça elle serait pour quelques secondes une guerrière intrépide. Ou alors une reine vengeresse qui tente de sauvé son royaume au péril de sa propre vie. Ou…Ou alors une maitresse d’arme, une fille chevalier. Elle se releva. Histoire de réduire considérablement les risques de torticolis. Debout ca allait. Mais assise cela risquait d’arrivé. Et elle n’en voulait pas. Même si le garçon n’avait pas trop l’air convaincu de ce qu’il disait, Alzea lui sourit. Elle était vraiment enthousiaste à l’idée d’essayer. C’était surement une occasion unique.

C’est vrai ? Je peux ? J’aimerais beaucoup.

Puis elle sembla hésitée.

Mais ça à l’air compliqué à faire.

C’est vrai quoi. Elle mourait d’envie d’essayer c’est vrai. Mais vous avez vu la taille des lames du garçon. Pour lui ca allait. Il était grand donc c’était proportionnel. Mais si elle essayait ca ferait bizarre non ? Enfin ce n’était pas sur qu’il ait vraiment écouté ce qu’elle avait annoncé. Il retira sa proposition de lui-même.

"Euh... ouais nan, oublie. C'était pas une bonne idée."

Il avait surement raison. En plus c’était des armes. Elles étaient surement dangereuses. Ce serait une catastrophe qu’elle se blesse. Ou pire, qu’elle blesse quelqu’un d’autre. Mieux valait éviter ça. Enfin l’hésitation du garçon l’amusait. Pourtant, il paraissait avoir une telle confiance en lui. C’était ce que son regard lui avait laissé pressentir. Il avait des yeux rouges. C’était assez original. Le petit euh dénotait un peu. Mais elle ne pu qu’approuver un peu déçue.

Oui tu a raison. Il vaudrait mieux évité. Ce serait une catastrophe que je me blesse ou que je blesse quelqu’un.

Enfin le garçon finit par se présenté. Il était beaucoup plus sur de lui. Une vraie attitude de chevalier. C’était beaucoup mieux. Comme elle l’avait déjà pensé. Un euh n’allait pas à un chevalier.

"Moi c'est Kyzen, j'suis là depuis très peu de temps. Tu t'intéresses aux arts martiaux ?

Kyzen…c’était un beau nom. Et donc il était novice puisqu’il venait d’arriver. En tout cas, il avait déjà prit ses habitudes. C’était bien pour lui. Puis il lui demanda si elle s’intéressait aux arts martiaux…Euh…Donc ce qu’il faisait s’appelait comme ça. C’était toujours bon à savoir. Mais elle ne s’y était jamais intéressée. Elle réfléchit à la raison qui l’avait poussée à s’arrêté ici et à le regarder s’entrainer. C’était surement pour ça qu’il lui avait demandé ça. Enfin, elle allait paraitre complètement puérile en le disant. Ce qui la fit hésiter. Finalement, elle décida de le lui dire. Après tout c’était la vérité. Ce n’était pas comme si c’était pour ce moqué. Elle l’avait trouvé plutôt cool comme ça. C’était un compliment donc elle n’avait pas à craindre qu’il se fâche non ?

Enchantée Kyzen. Je m’appelle Alzea. Par contre je ne m’intéresse pas vraiment aux arts martiaux. Je n’ai jamais essayé et c’est la première fois que j’en voix. Désolée si je t’ai dérangée durant ton entrainement. Mais tu ressemblais un peu à un chevalier avec tes lames. Alors je me suis arrêtée pour regardée. C’était magnifique. On aurait cru que tu dansais.

Elle était vraiment passionnée par ça. Cela devait ce voir. Elle affichait un grand sourire béa. en avouant pourquoi elle était la. Enfin elle s’était laissée un peu emportée par son enthousiasme pour les contes. Mais c’est vrai quoi ? Un chevalier pour un garçon c’est trop la classe. Puis voyant la tenue de Kyzen, Alzea changea directement d’avis.

Ah non. Pas un chevalier mais un samouraï. En plus tu porte même la tenue.

Pour trouver le bon vocabulaire, Alzea pouvait dire merci au cours d’histoire de ce matin. C’était justement l’objet de la leçon. Et plus elle le regardait plus il tenait du samouraï que du chevalier. Enfin que ce soit l’un ou l’autre cela revenait au même. Kyzen était trop cool comme ça. En tout cas c’était une chance inespérée d’en rencontrer un. D’après le prof, il n’y en avait presque plus. Ils avaient même disparut.
##   Lun 9 Jan 2012 - 18:32
avatar
Invité

La jeune femme semblait très excitée à l'idée de manier un katana, mais la remarque lancée par Kyzen après réflexion eu l'effet d'une douche froide. C'était pourtant le plus raisonnable et bien que déçue, l'étudiante pensait la même chose apparemment. Mais, qui a dit que Kyzen incarnait la sagesse ou la raison ? Peut-être pouvait-il se montrer sage et raisonnable oui, mais en de très rares occasions. Cela passait toujours après ses envies car sa priorité à vrai dire, était tout simplement de faire ce que bon lui semble. Un peu égoïste sans doute, mais tant que cela ne portait atteinte qu'à lui même, pour quelle raison est-ce qu'on lui reprocherait quoique ce soit ? L'idée qu'il avait en tête en revanche, ne s'avérait pas risquée pour lui seul, alors il attendait de voir...

*Après tout, c'est pas comme si quelqu'un risquait d'en mourir*

La jeune fille se présenta à son tour, elle s'appelait Alzea. Bien que Kyzen en ignorait totalement la signification, il trouvait que ça lui allait plutôt bien. Les compliments que lui adressait l'étudiante emplirent le jeune homme de fierté. Il s'entraînait depuis tellement d'années, encore heureux que ses efforts aient payés ! Comparer les arts martiaux à de la danse restait intéressant, c'était une chose à laquelle il n'avait jamais songé auparavant, mais il saisissait plutôt bien l'image. Sans prendre la peine de cacher sa fierté, il s'écria :

"C'est vrai que je m’entraîne dur alors forcément, j'ai atteint un certain niveau."

Le fait qu'Alzea se corrige elle-même sur le fait qu'il ne ressemblait pas à un chevalier mais plus à un samouraï amusa le jeune homme. Elle n'avait pas tort, mais pas totalement raison non plus. Allait-il la bassiner avec un cours d'histoire ? Bah, ça ne faisait de mal à personne de se cultiver un peu...

"En fait, les samouraïs sont des hommes à la solde de leur seigneur. Sois-en sûr, je n'me laisserai jamais diriger par qui que ce soit ! A la limite, me comparer à un rōnin serait déjà plus juste... contrairement aux samouraïs, ils sont libres et combattent pour leurs propres idéaux. D'ailleurs, toi qui parlais de chevaliers, c'est un peu la même chose, en tout cas, ils ont les mêmes valeurs."

Bon, au moins, il avait fait au plus cours. Alzea avait sans doute assez de son prof d'histoire sans avoir besoin qu'un type vienne lui en remettre une couche. La façon dont il avait parlé laissait transparaître l'intérêt qu'il portait à tout ça, mais il n'y aurait rien d'étonnant à ce qu'une fille trouve ça pompant. Une chose est sûr, le plus cool restait à venir, n'ayant pas perdu l'idée qui trottait dans sa tête dès le départ, Kyzen approcha la jeune femme :

"C'est vrai que le katana est un peu grand pour toi, mais si je t'aide un peu personne ne sera blessé !"

C'était peut-être s'avancer un peu, il précisa...

"Au pire, il n'arrivera rien de grave et je serais à même de gérer la situation, alors sois sans crainte."

Kyzen prit la main d'Alzea pour la refermer sur le poignet du katana fraîchement sorti de son fourreau. Sans geste brusque, Kyzen se plaça juste derrière elle, la main de l'étudiant était posée sur celle de la jeune femme qui tenait le katana. De cette façon, il pouvait la guider en toute sécurité. Kyzen commençait par lui faire exécuter une série de kata pour débutants, fendant vivement l'air, il se rappelait les premiers mouvements qu'il avait apprit.

"Si tu te sens prête à essayer toute seule, n'hésite pas à le dire, je lâcherais ta main sans trop m'éloigner pour autant."

Savoir manier un katana, un sabre ou une épée... cela apportait toujours le même sentiment. On se sentait plus fort, plus confiant et plus libre, à condition d'aimer ça. Kyzen avait peut-être prit de court la jeune femme, mais l'expression de son visage à l'idée d'essayer, et la déception qu'elle avait affiché en y renonçant avaient marqués le jeune homme. Pourquoi se fixer des limites ? Il faut savoir prendre des risques, sans quoi la vie serait bien monotone.
##   Mar 10 Jan 2012 - 19:23

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24

Kyzen était fier de lui. Et il semblait content de tous les compliments que lui avait faits Alzea. Il était content de lui et ça se voyait. C’est remplit de fierté qu’il annonça qu’il travaillait dur. C’était la raison de son talent. Comme quoi on n’avait rien sans effort. Puis le garçon lui apporta plus de précision sur les samouraïs.

"En fait, les samouraïs sont des hommes à la solde de leur seigneur. Sois-en sûr, je n'me laisserai jamais diriger par qui que ce soit ! A la limite, me comparer à un rōnin serait déjà plus juste... contrairement aux samouraïs, ils sont libres et combattent pour leurs propres idéaux. D'ailleurs, toi qui parlais de chevaliers, c'est un peu la même chose, en tout cas, ils ont les mêmes valeurs."

Alzea acquiesça. C’était très intéressant tout ça. Donc Kyzen était un ronin car il n’avait pas de maitre. Tandis que les samouraïs suivaient les ordres de quelqu’un. Par conséquence le garçon devait être quelqu’un d’indépendant. Un ronin fier et sans peur qui regarde droit vers ses buts. Dit comme ça, cela sonnait vraiment bien. Et donc pour suivre le raisonnement du garçon, seul un maitre différencie le ronin du samouraï. Mais les deux ont les mêmes valeurs qu’un chevalier. Elle avait été captivée par le récit du garçon. Et maintenant, elle assimilait les informations. Rêveuse, elle analysait intérieurement la différence entre un samouraï et un ronin, celle entre le ronin et le chevalier et enfin celle entre le chevalier et le samouraï. C’est vrai qu’il n’y en avait pas tant que ça. Bon celle évidente était la tenue. Mais bon ce qui compte vraiment n’est pas le type de vêtement. Mais les qualités morals des trois professions. Ils étaient vraiment tous noble au plus profond d’eux. Mélangeant courage et loyauté, avec une capacité à se sortir des situations parieuse et n grand sans des responsabilités. C’était vraiment génial. Pendant sa longue confrontation intérieure sur les qualités indéniables des trois, Alzea n’avait pas remarqué que Kyzen s’était approché d’elle. Alors quand il parla et qu’elle vit qu’il était si proche, elle ne put s’empêchée d’être surprise.

"C'est vrai que le katana est un peu grand pour toi, mais si je t'aide un peu personne ne sera blessé !"

Hein quoi ? Son katana ? C’était évident qu’il était grand. Et donc que la taille n’était pas vraiment adaptée. Mais pourquoi parlait-il d’aide ? Ils étaient tout deux arrivé à la conclusion qu’elle n’essaierait pas. Donc, elle n’en avait pas besoin. Surtout que à par rester debout, elle n’avait pas grand-chose comme projet immédiat. Et elle s’avait resté debout seule. Mais Kyzen ne semblait plus se souvenir de ce détail et il continua à parler.

"Au pire, il n'arrivera rien de grave et je serais à même de gérer la situation, alors sois sans crainte."

Ensuite tout se passa très vite. D’un mouvement rapide et précis, il dégaina son arme. Puis Kyzen attrapa sa main et lui mit l’arme à l’intérieure. En quelques secondes à peine, Alzea s’était retrouvée avec une lame entre les mains. Kyzen avait été si vite et elle ne s’y attendait pas du tout. Du coup, elle n’avait pas eu le temps de réagir. Elle ne comprenait pas du tout la réaction du garçon. Et surtout pourquoi il avait si soudainement changé d’avis. D’une mauvaise idée, il était passé à la pratique. C’était très rapide comme changement d’opinion. Même si ce n’était pas pour déplaire la jeune fille. Elle allait pouvoir essayer. Et elle n’allait pas s’en plaindre. Mais elle ne savait pas du tout comment faire. Kyzen avait une main posé sur la sienne. Elle était vraiment grande. Doucement, il se plaça derrière elle. Puis, il l’aida à faire des mouvements avec le katana. C’était des mouvements amples et simples. Kyzen s’était adapté à son niveau car les gestes paraissaient complètement différents de ceux qu’il avait exécutés. Sans rien dire, Alzea appréciait beaucoup son essai. Et elle se laissait guidée par le garçon.

"Si tu te sens prête à essayer toute seule, n'hésite pas à le dire, je lâcherais ta main sans trop m'éloigner pour autant."

Essayer seule… Bizarrement, elle ne se voyait pas le faire. Elle aimait beaucoup le katana. Elle se sentait plus sur d’elle et surtout beaucoup plus forte. Mais d’un autre côté, elle aimait bien être comme ça avec Kyzen qui la guide. Il était un peu comme une protection. Il empêchait tout accident provoqué par Alzea ou la puissance de l’arme. C’était rassurant d’avoir sa main sur la sienne pendant qu’il la guidait. Elle finit par dire :

D’accords. Mais peut-on continuer un peu comme ça avant ? Comme ça je connaitrai bien le mouvement.

Bon c’était vrai, elle ne maitrisait pas encore tout à faire le mouvement. Mais cette raison cachait surtout le fait qu’elle ne voulait pas le faire seule. Alors, elle resta comme ça, toujours en laissant le ronin la guidée. En attendant la réaction de Kyzen. Et en espérant qu’il ne décide pas sur un coup de tête de lui faire faire seule. Même si à un moment ou à un autre elle devrait surement le faire.
##   Mer 11 Jan 2012 - 17:58
avatar
Invité

Alzea faisait une élève idéale, elle s'intéressait sincèrement à ce que Kyzen lui racontait et accepta même, sans rechigner, de passer à l'étape suivante. Bon, elle avait peut-être été un peu déroutée au début, mais l'étudiante n'abandonna pas pour autant et c'était bien là le plus important. Comme elle n'était pas prête à poursuivre seule, Kyzen continua de la guider, il comprenait son appréhension. Histoire de la rassurer et de ne pas lui coller trop de pression, il s'écria :

"Tu te débrouilles déjà bien pour fille, on ne s'improvise pas bretteur du jour au lendemain !"

Un macho lui ? Pas du tout ! C'est vrai quoi, il n'y avait pas besoin d'être un expert pour remarquer la différence de carrure entre ces deux là. A la limite, il aurait fallut trouver une lame plus adaptée à la taille d'Alzea. Là, elle aurait pu s'aventurer à fendre l'air tout seule beaucoup plus facilement. Le jeune homme partagea cette idée avec elle avant de lui faire faire d'autres mouvements. Il pensa alors au fait qu'elle aussi était étudiante à cette école, Kyzen se demandait quel genre de pouvoir elle pouvait bien contrôler. Il la voyait bien posséder des dons pour la guérison, parce qu'Alzea était douce et loin d'être agressive, le jeune homme l'imaginait prendre soin de ses proches... mais il se pouvait aussi qu'il soit complètement à côté de la plaque. Même si son intuition le trompait rarement, ça lui arrivait quand même d'avoir tort.

"Au fait, t'es dans cette école depuis longtemps ? Tu dois déjà avoir été initiée nan ?"

Histoire de la laisser s'exprimer librement, Kyzen préféra récupérer son arme. Dans ce genre de situation, si on ne se concentrait pas sur ce qu'on faisait à 100%, ça pouvait vite devenir dangereux. Il la prévint tout de même avant de reprendre son arme pour la ranger dans son fourreau.

"Attention, j'récupère ça."

Esquissant un sourire, il ajouta tout en s’exécutant :

"C'était plutôt pas mal pour une débutante !"

Le jeune homme demanda à Alzea l'élément pour lequel elle avait une affinité. Ce genre d'information nous en apprenait énormément sur l'autre, car c'était lié directement à la personnalité du concerné. Toujours novice, Kyzen s'interrogeait parfois sur l'élément qui lui correspondrait le mieux. Il ne connaissait pas tous les détails, mais il s'identifiait surtout au tonnerre et au feu. Oui, c'était sans doute ce qui collait le mieux avec son tempérament. Maintenant qu'il se retrouvait face à Alzea, Kyzen lui portait toute son attention. L'étudiant se demandait ce qu'elle aurait envie de faire maintenant.
##   Jeu 19 Jan 2012 - 10:56

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 24


Kyzen était vraiment gentil. Alors qu’il lui avait proposé d’essayer seule, il continua à guider la jeune fille. Alzea était vraiment contente. Même si ça devait être complètement diffèrent d’essayer de manier la lame seule. La jeune fille s’amusait déjà beaucoup comme ça. Qu’aurait pu imaginer un jour Alzea tenir une arme en main. Personne. Et surtout pas elle. Donc l’entrainement continua toujours avec des mouvements simple et pas trop vite. Finalement le garçon la félicita.

"Tu te débrouilles déjà bien pour fille, on ne s'improvise pas bretteur du jour au lendemain !"

C’est vrai ? Elle se débrouillait bien ? Alzea laissa tomber le « pour une fille ». Cela faisait un peu comme si les filles ne savaient pas le faire. Ce qui était complètement ridicule. Il voulait surement parler de sa petite taille. An tout cas il lui avait dit qu’elle se débrouillait bien. Et comme il avait annoncé que l’on n’était pas bretteur du jour au lendemain, la jeune fille était heureuse. Peu être qu’elle possédait un talent de bretteuse dans le passé ? Ce serait génial. Enfin à condition qu’elle n’aie blessé personne dans le passé. Mais c’était quand même bien. Comme une femme chevalier ou une samouraï girl…Enfin une jeune rônin. Peu être avait-elle un maitre…ou pas. Comment voulez-vous qu’elle le sache. Alzea sourit. Même si le garçon ne pouvait pas le voir. Elle lui tournait le dos, cela aurait été difficile. Perdue dans les suppositions sur son passé de guerrière intrépide, la jeune fille en oublia de la remercier. Enfin, elle resta tout de même appliquée. Elle pensait tout en regardant la lame fendre l’air avec une grande facilité. Soudain, la voix de Kyzen la sortit de sa projection.

"Au fait, t'es dans cette école depuis longtemps ? Tu dois déjà avoir été initiée nan ?"

Elle ne s’y attendait pas. Surtout un tel changement de sujet. A cause de ça, la concentration de la jeune fille diminua énormément. Kyzen du le sentir. Car le garçon arrêta de bouger sa main qui guidait celle d’Alzea. Le garçon retira sa main de celle de la jeune fille avant de la prévenir.

"Attention, j'récupère ça."

Ah oui. Tiens.

Comme il voulait la récupérer, Alzea tourna lentement la lame avec précision. Et elle lui tendit la garde pour qu’il puisse facilement la saisir. Puis, d’un geste beaucoup plus sur et rapide, le garçon la rengaina. Pendant qu’il rangeait sa lame, il ajouta.

"C'était plutôt pas mal pour une débutante !"

Puis il lui demanda quel était son élément. Kyzen était maintenant en face d’elle. Alors elle lui sourit. Mais avant de lui répondre. Elle préféra le remercier.

Merci de m’avoir permisse d’essayer. Je me suis bien amusée.

Puis seulement, elle répondit aux questions du garçon. Donc il y en avait trois. Depuis quand était-elle à Terrae ? Si elle avait été initiée ? Et si oui, l’élément qui lui avait été attribué ? Son sourire n’avait pas disparut et elle continua dans l’ordre.

Pour répondre à tes questions, je suis arrivée ici il y a Halloween. Donc ca fait quand même un moment. Et oui je suis initiée. Je suis une air sonore.

Puis elle lui retourna sa question. Même si elle pensa qu’il n’était pas encore initié. Donc elle ne posa que la première.

Et toi ? Tu es arrivé à Terrae il y a longtemps ?
##   
Contenu sponsorisé

 

Entrainement intensif aux katanas (Alzea)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.