Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
Mer 3 Oct 2012 - 12:57
avatar
Masculin

Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

Sasuke était complètement abattu. Sa vie, qu'il avait tellement eu de mal à rendre normale, reprenait une tournure inquiétante. Et tout ça à cause de cette fille aux cheveux bleus ! Dire qu'au début, ils se supportaient difficilement... Il sortaient ensemble maintenant, par un coup foireux du destin. Elle mettait la stabilité de sa vie à Terrae en danger, avec sa famille "hors du commun" de psychopathes qui voulaient presque qu'il l'épouse avant de pouvoir l'embrasser ! Il sortait juste avec elle depuis quelques mois ! Il ne tenait pas à être obligé de passer le restant de sa vie à ses côtés ! Il avait juste 19 ans, presque 20, et elle 16 ! Pas question de se marier ! Il se prit la tête dans ses mains, ne remarquant même pas le départ du cousin, qui pouvait se vanter d'avoir tout gâcher. Au bout d'un moment, il finit par relever la tête lentement. Sa petite amie avait fini de manger, elle avait des taches de chocolat sur les joues d'ailleurs... Il se laissa de nouveau tomber sur la table, laissant ses yeux vagabonder sur le visage d'Akari. Gênée, elle lâcha soudainement :

- Qu'est-ce qu'il y a ?

Il ne réagit pas. Il était un peu sonné par les nouvelles et n'arrivait pas à comprendre qu'elle soit entièrement d'accord pour qu'il passe ces épreuves suicidaires. Un ange passa, puis il lui répondit sans changer de position :

- Rien... Je crois. T'as du chocolat, là -fit-il en lui indiquant l'endroit, puis une envie le prit- Attends, je vais te l'enlever.

Il se redressa et approcha son visage du sien. La farce qu'il allait lui faire réussit à lui rendre un peu de sa bonne humeur. Avec un sourire séducteur, il s'empara de son visage et l'inclina doucement vers lui. Et il lécha les miettes d'éclair restées autour de la bouche d'Akari. Il prolongea le contact un peu plus longtemps qu'il ne l'aurait fallu avant de se rassoir sur sa chaise, un grand sourire accroché aux lèvres. Taquin, il ne put s'empêcher d'ajouter :

- Dis-donc, ils devaient être bons ces éclairs ! C'était délicieux !
Voir le profil de l'utilisateur



Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 3 Oct 2012 - 18:20
avatar
Féminin

Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

Sasuke était affalé sur la table, et ne réagit pas à ma question. Je me sentis soudain coupable de lui faire passer ces épreuves bizarres. Je fis une mine triste et allait lui proposer d'abandonner s'il voulait, mais il réagit avant moi :

- Rien... Je crois. T'as du chocolat, là. Attends, je vais te l'enlever.

Je le regardais d'un air interrogateur : me l'enlever ? Je m'attendais à une farce. Désolée, mais je commence à connaître assez bien mon Sasou-chou. Non, ce qui me fait peur, c'est son sourire séducteur scotché sur son visage pendant qu'il s'approchait de moi. Je ne pus m'empêcher de rougir. Il s'empara de mon visage et l'inclina doucement vers le sien. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il lécha les miettes d'éclair au chocolat restées autour de ma bouche. Je devins encore plus rouge que je ne l'étais déjà. Content de lui, il se rassit sur sa chaise, et bien sûr il n'oublia de m'achever :

- Dis-donc, ils devaient être bons ces éclairs ! C'était délicieux !

C'était à mon tour de m'affaler sur la table, tentant de calmer mon coeur qui battait la chamade, et de faire partir cette stupide couleur tomate qui s'était installé sur mon visage. Il n'y avait vraiment que Sasuke Sarutobi pour me faire un tel effet. Si c'était un autre, je n'aurais même pas réagi. Après cinq minutes, je m'assis correctement avec un visage de couleur normale, même si on pouvait encore apercevoir quelques traces de rouge. Je pris un air sérieux que ne prévisageait rien de bon. Je ne voulais pas que Sasuke se fasse chier pour moi. Je voulais qu'il passe ces épreuves de son plein gré, et pas parce que je l'y force. Sinon, le fait qu'il puisse devenir officiellement mon petit-ami ne vaudrait rien à mes yeux. Je ne serais qu'encore plus attristée de l'y avoir obligé.
Je me levais de ma chaise et approchais lentement mon visage du sien, stoppant à quelques centimètres de ses lèvres pour lui murmurer :

- Sasuke, si tu ne veux pas passer ces épreuves bizarres tu peux... m'abandonner. Je préfère que tu sois libre de ton choix.

Je m'éloignais de lui, et lui souris tristement. Savait-il à quel point il comptait à mes yeux ? Je serais prête à tout pour lui. Il est certain que s'il me quitte, je serais détruite. Je ne pourrais jamais oublier son visage, son sourire et son regard... En l'espace de peu de temps, il m'était devenu indispensable. Debout je le regardais, attendant une réponse. Je tentais de cacher du mieux possible à quel point j'étais anxieuse de la connaître... Mais je parie qu'il n'était pas dupe.
Voir le profil de l'utilisateur







Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
Revenir en haut Aller en bas

Sam 27 Oct 2012 - 19:48
avatar
Masculin

Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

Sasuke se mit à rire doucement en voyant la réaction d'Akari, écroulée sur la table. Il devait bien avouer qu'il était attendu à autre chose, d'un poil plus spectaculaire. Mais quelque part, la voir ainsi était une preuve de plus de l'effet qu'il lui faisait. Elle, si froide avec les autres hommes, qui rougissait devant la moindre chose qu'il lui disait ! Il avait du mal à la considérer autrement que comme une adolescente trop prude. Alors qu'elle avait déjà du sang sur les mains... "Elle cache bien son jeu la petite... rien que par son apparence d'ailleurs." En effet, quoi de mieux qu'une figure d'ange pour dissimuler son côté démoniaque ?
Malgré lui, il devait bien admettre que c'était précisément ce point qui le mettait mal à l'aise : son ange aimait la souffrance. Cela lui faisait peur : si un jour elle se lassait de lui, que lui infligerait-elle ? Car il faut bien comprendre une chose : cette histoire d'épreuves, s'il les remportait, il épouserait obligatoirement Akari. Un prétendant vivant étant plus rare qu'un mort ou blessé, il était judicieux de le garder. Mais Sasuke n'avait pas envie de se retrouver prisonnier à nouveau d'une promesse. A 19 ans, il ne savait pas et ne souhaitait pas faire un choix qui déterminerait toute sa vie future, sans possibilité de retour en arrière. Certes, il sentait qu'il aimait cette jeune fille. Mais pas à ce point ! Tout allait beaucoup trop vite ! Qui sait, si ce n'est qu'une amourette de passage, ils seraient coincés à vie ! Et il voulait plus que tout conserver sa liberté. Que faire ?
Sasuke reprit contact avec la réalité soudainement en entendant la voix de sa petite-amie, qui semblait triste. Aurait-il laissé paraître ses sentiments ? Impossible, son masque hypocrite était parfait !

- Sasuke, si tu ne veux pas passer ces épreuves bizarres tu peux... m'abandonner. Je préfère que tu sois libre de ton choix.

Il se figea. Sa réponse allait être un tournant dans leur relation. S'il renonçait, il craignait de la perdre. Mais s'il acceptait, il perdait sa liberté et risquait sa vie accessoirement. Il déglutit péniblement, mais son choix était fait. Le visage triste d'Akari lui fendait le coeur. Il prit la parole, toute trace d'ironie envolée, d'une voix qu'il voulait douce mais ferme :

- Je...- les mots avaient du mal à sortir, et sa gorge était très sèche- Je... Pardon. Je ne veux pas. Je ne peux pas. Comprends-moi, je n'ai même pas 20 ans. Si ça se trouve, notre amour est juste une passade : tu as 16 ans, on est tout les deux très jeunes, tu peux très bien te rendre compte qu'en fin de compte, je n'étais qu'un garçon comme les autres... Tu peux tomber amoureuse de quelqu'un d'autre quand tu auras grandi, et tu me traîneras alors comme un boulet. Donc, je ne veux pas. De plus, comme tu le sais, je suis un Master. Ma greffe est... particulière. A cause d'elle, je ne peux pas m'engager facilement... Je suis sincèrement désolé Akari, mais passer des épreuves suicidaires pour un amour de jeunesse, je ne peux pas. Pardon.

Après sa tirade, le jeune homme se sentait vide. Il n'avais pas expliqué toutes les raisons qui le poussaient à refuser, seulement les principales. Si elle tenait à l'épouser, il fallait qu'elle le connaisse mieux, qu'elle sache ses erreurs et ses peurs, et le don qu'il lui avait été confié. Peut-être le découvrira-t-elle par elle-même...
Voir le profil de l'utilisateur



Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 27 Oct 2012 - 20:24
avatar
Féminin

Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

- Je...Je... Pardon. Je ne veux pas. Je ne peux pas. Comprends-moi, je n'ai même pas 20 ans. Si ça se trouve, notre amour est juste une passade : tu as 16 ans, on est tout les deux très jeunes, tu peux très bien te rendre compte qu'en fin de compte, je n'étais qu'un garçon comme les autres... Tu peux tomber amoureuse de quelqu'un d'autre quand tu auras grandi, et tu me traîneras alors comme un boulet. Donc, je ne veux pas. De plus, comme tu le sais, je suis un Master. Ma greffe est... particulière. A cause d'elle, je ne peux pas m'engager facilement... Je suis sincèrement désolé Akari, mais passer des épreuves suicidaires pour un amour de jeunesse, je ne peux pas. Pardon.

Je gardais mon sang-froid malgré les larmes qui voulaient couler sur mes joues. Je les retins de toutes mes forces, ma fierté ne tomberais pas aujourd'hui ! Ma force menaçait de tout carboniser dans le restaurant. Moi, qui m'étais rassise avant la réponse de Sasuke, me relevais brutalement. Synchro avec mon geste brusque, mon chignon se défit et la bougie entre nous deux fondit instantanément sous la chaleur de la flamme que je controlais. Je rangeais sans bruits mes couverts, les alignant en face de moi, n'osant pas affronter le regard de... mon ex ?
N'a-t-il pas compris que je l'aimais sérieusement ? Que chaque minute que je vivais ne représentaient rien s'il n'était pas près de moi ? Lorsque j'eus fini avec les couverts, j'appelais un serveur pour qu'il ramène les ustensiles à laver. Je le connaissais bien, il s'appellait Kanon, et il devait avoir le même âge que Sasuke. Il était beau, il fallait bien le dire. Il arriva aussitôt et obéit à mon ordre, mais lorsqu'il franchit le paravent -cassé...- il se retourna vers moi et m'observa attentivement.

- Maîtresse R- Akari, vous me paraissez bouleversée.

Il reporta son regard, devenu plutôt menaçant et meurtrier, sur Sasuke. Je me rapellais alors qu'il tenait mon couteau dans la main.

- Si je devais souffrir, alors je préférais souffrir en silence. Chut.
-Mais... Dans cette famille, vous êtes la seule à souffrir autant ! Vous vous êtes toujours excusée personnellement aurpès des prétendants blessés, vous vous êtes humiliée pour eux, vous essayez sans cesse de rendre vos proches heureux en vous négligeant vous et votre santé fragi- !
- Silence !-dis-je d'une voix menaçante- Un mot de plus et tu es renvoyé !

Je me retournais vers Sasuke, et m'adressais à lui uniquement :

- Adieu... professeur.

Et je quittais les lieux. Kanon avait vu les larmes couler, j'en étais sûre ! Je ne veux plus jamais revoir Sasuke ! Il ne sait pas prendre de décision, il m'exaspère ! J'aimerais tant pouvoir dire que je le déteste pour ça, mais... malgré ça, je l'aime. J'aimerais tant pouvoir revenir en arrière, l'oublier pour toujours !

____ POV normal

Kanon regarda sa maîtresse partir. Il se retourna violemment vers Sasuke et dit :

- Elle n'a pleuré que deux fois dans sa vie : lors de la mort de de son premier fiancé, Kaito, et lorsque vous lui avez avoué vos sentiments. Vous lui dites que vous l'aimez et vous lui brisez le coeur tout de suite après ! Vous avez osez dire que ça pouvait n'être qu'une amourette passagère ! Elle, au moins, est toujours vraie et sûre de ses sentiments. Sortez sans payer. La maison ne prend pas l'argent d'un homme qui brise le coeur des femmes pour sa petite vie égoiste.

Et Kanon quitta Sasuke également. Il savait parfaitement à quel point Akari aimait ce professeur hypocrite, toujours ironique, mais au fond si peu sûr de lui.
Voir le profil de l'utilisateur







Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
Revenir en haut Aller en bas

Sam 27 Oct 2012 - 21:03
avatar
Masculin

Messages : 254
Date d'inscription : 15/04/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Tenter d'entrer en contact avec quelqu'un de potentiellement dangereux, ça compte ?
Humeur : Je ne suis pas dans la m****...

Il faut le dire, Sasuke était très mal à l'aise. Akari avait repris en un instant toute sa froideur, et il sentait qu'il avait réveillé le démon. Il attendait sa réaction comme on attendait le Jugement dernier. Lorsqu'il la vit se lever brusquement, il comprit qu'il l'avait vraiment blessée. Il voulut continuer à s'expliquer, lui dire qu'il l'aimait, ce n'était même pas une question, mais qu'il envisageait leur relation en se projetant dans l'avenir. Qu'il avait peur de retrouver des attaches familiales. Peur de perdre à nouveau ce qui lui était cher. Peur de revenir quelque part où faire du mal était admis.
Il esquissa un geste vers elle, mais elle l'arrêta avec un regard glacial. Un nouveau serveur fit son apparition, et commença à raconter en public les mérites de la jeune fille avant qu'il ne soit forcé de taire, coupé par une voix tranchante. Sasuke n'oublierait jamais le regard d'Akari lorsqu'elle prononça les deux mots qui marquaient leur rupture... involontaire.

- Adieu... professeur.
- Attends Akari, ce n'est- !

Le serveur le foudroya du regard et l'obligea à se rasseoir sur sa chaise pendant qu'Akari fuyait rapidement le restaurant. Le jeune homme se dégagea violemment de la prise de l'autre garçon et allait passer sa colère sur lui lorsque celui-ci le devança :

- Elle n'a pleuré que deux fois dans sa vie : lors de la mort de de son premier fiancé, Kaito, et lorsque vous lui avez avoué vos sentiments. Vous lui dites que vous l'aimez et vous lui brisez le coeur tout de suite après ! Vous avez osez dire que ça pouvait n'être qu'une amourette passagère ! Elle, au moins, est toujours vraie et sûre de ses sentiments. Sortez sans payer. La maison ne prend pas l'argent d'un homme qui brise le coeur des femmes pour sa petite vie égoiste.

Puis il tourna le dos au génie et commença à s'éloigner. Mais Sasuke ne l'entendait pas de cette oreille. Et puis quoi encore, il n'allait pas se laisser insulter par quelqu'un qu'il n'avait jamais vu de sa vie ! Il l'attrapa par l'épaule et le retourna violemment, lui plaçant un coup de poing dans le nez sans une once d'hésitation.

- Comment ose-tu me donner des leçons, espèce de sale crétin ! Tu penses être en position d'en donner alors que tu joues avec toutes les filles que tu croise juste parce que tu as de la gueule ?!
- Oui ! Et comment tu-
- Je t'emmerde, ne me réponds pas !

Sasuke l'envoya valser par terre, les yeux étincelants de fureur. Comment un sale petit serveur pouvait-il venir lui donner des conseils sur sa relation avec Akari ?! Le serveur en question se releva rapidement et tenta de frapper à son tour Sasuke, mais malheureusement, celui-ci ne se gênait pas pour lire dans ses pensées. Il ne l'effleura même pas.

- Comment ?!
- T'en vaux pas la peine. Dégage, Kanon, va faire ton boulot correctement.
- Et toi, va essayer de réparer les morceaux ! Je vois vraiment pas ce qu'elle te trouve, la princesse Ushiromiya !

Sasuke ricana et s'approcha de l'oreille de Kanon pour lui chuchoter d'une voix presque menaçante tant elle était basse :

- Je suis le seul homme capable de lui convenir... Je la force à se bouger un peu, et à ne jamais rester sur ses acquis. Je suis à son niveau, toi, contente-toi de rester au tien. Elle n'est pas pour toi...

Il le repoussa et quitta le restaurant sans un mot de plus. Akari était à lui, il ne laisserait personne la lui prendre. Il l'aimait, et ça, il allait bien lui faire comprendre, d'une manière ou d'une autre. Heureusement que Kanon avait été là comme punching-ball, ça lui avait fait un bien fou. Akari, n'oublie pas tout de suite ce master !


POST CLOS
Voir le profil de l'utilisateur



Here we go

Spoiler:
 


Merci Akari <3:
 
Revenir en haut Aller en bas

 

I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Restaurant.
Aller à la page : Précédent  1, 2