Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Moka, welcome !
##   Lun 23 Jan 2012 - 11:59

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je signai un dernier papier, nous signalant de la dernière livraison de nourriture qui devrait avoir lieu la semaine prochaine, et rangeai une bonne fois pour toute tous ces papiers administratifs. Ah, j'en pouvais plus... Ca devait bien faire une semaine que je penchais là-dessus ! Expliquez-moi la technique pour résister à tout ça et ne pas s'effondrer dans son lit une fois rentré à la maison. J'avais même hésité à zapper le dîner hier soir, lorsque j'étais rentrée après avoir initié Oktober. Mais bon, Ryu m'avait bien fait comprendre qu'il fallait que je mange... Au moins pour nourrir le bébé. Haha... Être enceinte, ça nous retire tout de même une certaine liberté ! On ne peut plus vraiment faire ce qu'on veut... Ou en tout cas, on ne peut plus faire de choses pas forcément bien. Genre fumer, boire... Zapper un repas c'est pas grand chose. Et puis, je peux aussi abandonner les mouvements brusques ! Alors bon, encore heureux qu'aucun élève n'aie à passer Master ces derniers jours ! Ou en tout cas, si jamais ça arrivait, je prie pour ne pas être choisie lors du combat contre le Master. Mais bon, je sais que les autres Masters sont plus proches des élèves que moi. Je ne suis que la directrice moi, alors...
    Prenant le dossier de Moka pour le relire avant d'aller m'occuper de son initiation, j'entendis Ryu entrer dans la pièce.

    -Hideko... On t'attend.

    Je levai les yeux vers lui. Zut... Je n'avais pas encore tout lu !

    -Cinq petites minutes, je termine ça.


    Lisant en diagonale, je finis ma lecture et fermai le dossier, me levant de ma chaise pour partir vers la salle des Masters. Ryu ferma la porte du bureau derrière moi avant de partir en salle des Masters avec moi. Une fois arrivée, je saluai les Masters présents d'un sourire, et partis enfiler ma cape tandis que placé au centre du cercle formé par les Masters, Ryu appelait la jeune Moka.

    -Moka Charlotte Adamovitch est attendue en salle des Masters,
    signala la voix de Ryu dans tout l'institut.


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Lun 23 Jan 2012 - 14:52

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Moka C. Adamovitch
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

Je jurais quand mon petit bonhomme customisé tomba au fond d'un puits. Euh... Non, je ne suis pas folle, je faisais juste un petit jeu sur mon IPod ! Je fît tourner ma chaise de bureau, un pocky dans la bouche, la musique à fond, inondant mes écouteurs. Pfff... Si Papa me voyait, il se serait roulé par terre ! Franchement, qu'est-ce qui m'avait pris d'essayer de fabriquer ma famille sous forme de peluches ? Je soufflais par le nez, faisant voler un mèche de mes cheveux relevés en un chignon assez... abstrait, au passage, et éteignis l'appareil, enlevant mes écouteurs. J'en avais marre. Depuis le temps que j'étais ici, j'avais rencontré plein de monde... Que je n'avais jamais revu après. Je saisis un autre pocky à la fraise dans le paquet posé devant moi, et le croquais, laissant l'extrémité au fruit pour la fin. Soupirant, je contemplais mes ongles, peints en violet prune. J'avais piqué ça à une camarade de Dortoir, mais je me rendais compte que c'était super moche ! Perdue dans ces pensées très philosophiques, je sursautais violemment et tombais brutalement de ma chaise en entendant une voix résonner soudainement.

- Moka Charlotte Adamovitch est attendue en salle des Masters.

Raaah, mais pourquoi j'ai hérité de ce nom pourri ?! "Charlotte"... Mais vas-y quoi, juste parce que Papa aimait... C'est pas parce que Maman trouvait ça beau que moi je trouvais ça bien ! Agacée, je me relevais difficilement et enfilais une tenue plus décente en quatrième vitesse. Salle des Masters... Je fouillais mon cerveau à la recherche d'informations là-dessus, tout en enfilant un jean et un tee-shirt noir. C'était pas la Salle qui servait aux Initiations et tout et tout ? Ah bah, si. J'embarquais ma veste et l'enfilais tout en parcourant les couloirs en courant. Foutu plan de Terrae ! Pourquoi j'y avais pas jeté un coup d’œil, moi ?! Faut toujours que je soit en retard partout ! Stoppant net devant un grande porte avec une plaque dorée portant l'inscription : "Salle Des Masters", je souris. Mais parce que j'ai un sens de l'orientation infaillible... Euh, faux, mais bon. J'interrompis mon monologue intérieur et totalement idiot en l'ouvrant, et clignais des yeux devant l'assemblée de capes noires formant un cercle. Ah... Euh... Impressionnant. Indifférente, je reculais tout doucement et déclarais poliment, tout en refermant la porte :

- Excusez-moi du dérangement, je ne savais pas que la Salle était utilisée pour une réunion douteuse, j'ai dû me tromper.


Spoiler:
 
##   Jeu 26 Jan 2012 - 21:17

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : J'ai trop adoré l'entrée de Moka... J'ai rigolé trop longtemps toute seule comme une débile xD

    Je regardai d'abord Moka, m'interrogeant sur la raison de son regard si... impressionné. Puis, j'arquai un sourcil en la voyant, plutôt que d'entrer, faire demi-tour, refermant la porte. C'est lorsque j'entendis ensuite ses paroles que je compris la raison de ses actes.
    D'abord intriguée par l'interprétation qu'elle en avait fait (quelle imagination !) j'éclatai d'un rire franc et sincère. Parvenant à me calmer au bout d'un long moment, je regardai Moka qui s'était arrêtée dans son geste, et dus me retenir de rire pour pouvoir articuler :

    -Mais enfin Moka, on est là pour toi ! Réunion douteuse ou pas...

    J'affichai un sourire en coin, réprimant à nouveau le fou rire qui me guettait. Je tentai de paraître suspecte... Louche.

    -Tu as été conviée. Tu n'as plus le droit de faire demi-tour maintenant que tu es là...

    Je posai mon regard sur elle, plantant mes yeux dans les siens. Dans un sourire incertain, je l'observai un long moment, avant de reprendre :

    -Veux-tu donc bien entrer s'il te plaît ?


    Je jetai un petit regard en coin à Ryu, tentant de lui faire comprendre le fond de ma pensée. Heureusement qu'il me connaissait depuis longtemps... Parce que j'étais sûre que s'il s'était agi de quelqu'un d'autre, cette personne ne m'aurait jamais comprise.
    Il se servit alors de l'air pour exercé une pression dans le dos de Moka, qui la força à la faire avancer et à dépasser la porte, après quoi il réutilisa l'air pour fermer la porte dans un claquement sourd.
    Je retrouva mon sourire.

    -Alors... As-tu une idée de ta présence ici, Moka ?


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Sam 28 Jan 2012 - 21:33

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Moka C. Adamovitch
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

HRP : Tant mieux ! xD Si ça t'a fait rire, c'est cool ^.^ *est contente car a de l'humour* *o*

Au moment où j'allais sortir, une femme me jeta un regard étrange, et finir par... rire. Oui, je vous jure, elle s'était mise à rire ! Le genre de fou rire qu'on oublie pas et qui nous bousille les abdos jusqu'à ce qu'on réussisse à penser à autre chose ! Une fois qu'elle pu respirer normalement, elle articula difficilement :

- Mais enfin Moka, on est là pour toi ! Réunion douteuse ou pas...


Elle me fit un petit sourire en coin. Ouais, ben elle était effrayante avec son sourire de sadique dingue ! J'avais limite envie de faire demi-tour pour de bon, et de m'enfuir en courant, là... Elle eut une expression étrange sur le visage, puis pris un air sombre et... bizarre. Elle ressemblait à une fausse mafioso qui essayerait d'intimider un gentil dirigeant plein aux as qui aurait été kidnappé. Elle reprit la paroles, d'un air décidé.

- Tu as été conviée. Tu n'as plus le droit de faire demi-tour maintenant que tu es là... Veux-tu donc bien entrer s'il te plaît ?

Euh, oui, mais nan, mais oui, alors non ? Je déglutis difficilement, mais au moment où je songeais à fuir et à prendre mes jambes à mon cou, quelque chose me poussa à l'intérieur de la grande pièce. Je le savais ! Cette école était en fait une sorte de secte démoniaque qui faisait des sacrifices à leur Dieu fou ! Ils utilisaient les enfants comme offrande ! Euh... Moi ? Je suis dingue ? Maiiis nan, seulement stressée. La femelle reprit alors son petit sourire flippant, et s'adressa à moi encore une fois.

-Alors... As-tu une idée de ta présence ici, Moka ?

Moiiiiii ? Mais pourquoi j'aurais une simple vague idée de pourquoi je suis ici ? J'ai entendu mon nom et "est attendue en Salle des Masters", alors j'ai accouru ! Non, je ne suis pas une idiote... Je jetais un coup d’œil autour de moi, et remarquais pleins de personnes adultes avec les mêmes capes noires que la mafioso. Je fouillais dans les petits tiroirs de mon cerveau, à propos d'une quelconque info sur leurs tenues, quand une conversation entre des élèves possédant déjà leurs pouvoirs me revînt en tête... Ils avaient dit que les directrice les avait fait flipper avec ses capes bizarre et ses airs de gérante de secte... Je haussais un sourcil, analysant qu'elle se fichait de moi. Littéralement. Néanmoins, je décidais de jouer le jeu jusqu'au bout.

- Qu'est-ce que vous me voulez ? Je vous préviens, si c'est au sujet d'une conversion à une religion obscure, vous pouvez courir, j'ai déjà le Paires-de-Chaussurisme !


Je failli éclater de rire à ma propre bêtise ! Je retins mon hilarité, et me concentrais pour préserver un visage à la fois neutre, quelque peu effrayé et intrigué, et très sérieux sur la question de ma religion.

- C'est le culte de la Paire de Chaussure ! Et croyez-moi, sur ce point, Manolo Blahnik illustre parfaitement Dieu !

Alors là, si elle ne voyait pas que je me fichait d'elle, c'était qu'elle était vraiment atteinte !


Spoiler:
 
##   Lun 30 Jan 2012 - 11:32

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    - Qu'est-ce que vous me voulez ? Je vous préviens, si c'est au sujet d'une conversion à une religion obscure, vous pouvez courir, j'ai déjà le Paires-de-Chaussurisme !

    Je la dévisageais. Longtemps. Sans doute terriblement longtemps, puisque j'eus même le temps de déceler un petit grain de beauté caché sur le côté de son oreille. Oui, j'ai l'oeil ! Que croyez-vous ?
    Je la dévisageais donc terrrriiiiiiiblement longtemps, avant d'éclater d'un nouveau rire franc. Nan mais sans rire, c'était quoi cette... "religion" ? Le pire, c'est qu'elle n'avait pas du tout prévu de s'arrêter à ça. Elle enchaîna, s'enfonçant d'avantage... Ou bien cherchait-elle à se foutre de moi ? Dans tous les cas, je l'adorais déjà, cette gamine !

    - C'est le culte de la Paire de Chaussure ! Et croyez-moi, sur ce point, Manolo Blahnik illustre parfaitement Dieu !


    Je dus faire un sacré effort pour reprendre mon sérieux -et mon souffle.
    Lorsque je secouai la tête pour me remettre les idées en place, elle était toujours là, avec son air sérieux et sûre d'elle, comme si sa religion existait vraiment.

    -Escarpins ? Tu... Voues un culte à des escarpins ?

    Je la regardai encore un peu, me retenant de rire. La moquerie, ce n'était pas très sympa, mais... Même si pendant longtemps, Haley, fan de mode et de cosmétique, avait tenté un milliard de fois de me faire prendre véritablement goût à la beauté féminine... Je n'y étais pas forcément indifférente mais... Je pouvais vivre sans. C'est-à-dire que j'aimais me faire jolie, sans pour autant faire tout un plat parce qu'un bouton de mon gilet s'est décousu...
    Enfin bref. Des escarpins donc. Elle vouait un culte... aux escarpins.

    -Et bien au moins on est sûrs d'une chose : tu as une certaine culture concernant les chaussures...

    Je pris une légère inspiration pour me forcer à rester calme et m'empêcher ainsi de rire.

    -Et sinon, une fille appartenant à une secte aussi étrange que la tienne voudrait-elle recevoir ses pouvoirs ? Oui, non, le choix t'appartient, tu es libre. Si la réponse est oui... Sache juste que l'ADN étant modifié pour recevoir les pouvoirs, tu ne peux plus sortir de l'institut seule, sous peine d'être enlevé par un scientifique fou avare d'ADN magique. C'est pas les chaussures qui les intéressent eux, désolée...


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mer 1 Fév 2012 - 23:11

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Moka C. Adamovitch
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

Elle me fixa un trèèèèèèèèèès loooooong moment. Avant de rire. Encore. Enfin, d'exploser de rire, plutôt. Rire qui était plutôt agréable. Un joli timbre de voix. Clair et doux. Je la dévisageais. Longtemps. Sans doute terriblement longtemps, puisque j'eus même le temps de déceler un petit grain de beauté caché sur le côté de son oreille. Oui, j'ai l’œil ! Que croyez-vous ? Une fois qu'elle eut repris ses esprits, elle finit par articuler péniblement.

- Escarpins ? Tu... Voues un culte à des escarpins ?


Elle me zieuta comme si j'étais un morceau de truc intéressant dans son repas, et je vis qu'elle faillit repartir dans un nouveau fou rire. Han, han. C'était définitif, je faisais rire cette femme. Eh ben tant mieux ! Mon père disait que rire c'était la meilleure thérapie au monde ! Alors si mon petit cirque la faisait marrer, tant mieux...

- Et bien au moins on est sûrs d'une chose : tu as une certaine culture concernant les chaussures...

Une "certaine culture" ?! Je sais tout sur tout, et basta ! Je suis la seule qui puisse repérer une contrefaçon à deux kilomètres ! Vas-y, essayes de faire mieux que moi, en mode "Limier de Marques Célèbres" ! Elle respira un grand coup avant de continuer sur sa lancée :

- Et sinon, une fille appartenant à une secte aussi étrange que la tienne voudrait-elle recevoir ses pouvoirs ? Oui, non, le choix t'appartient, tu es libre. Si la réponse est oui... Sache juste que l'ADN étant modifié pour recevoir les pouvoirs, tu ne peux plus sortir de l'institut seule, sous peine d'être enlevé par un scientifique fou avare d'ADN magique. C'est pas les chaussures qui les intéressent eux, désolée...

Ouahw. Alors, ça, c'est digne des plus grands films SF... Si Ivan savait ça... Dieu du ciel, il en sauterait au plafond ! Je rigolais doucement en imaginant la scène, et finit par répondre à ma compagne de rigolade.

- Hum... Je pense que Pierre Cardin-sama sera d'accord ! Et puis, qui passerait à côté d'une chose aussi cool que d'avoir des pouvoirs, franchement !? Mais, dites-moi... Vous êtes sûre que ces scientifiques, là, ils ne craqueront pas sur une superbe paire de Marvin&Co ? Ça ne leur plaira pas ?


C'était bien le suffixe "-sama", qui désignait quelqu'un d'important, en Japonais ? Haaan, j'suis genre trop fière de moi ! Les horribles cours de cette langue hyper difficile que Maman me payait n'ont peut-être pas été aussi inutiles que je l'ai toujours pensé ! J'ajoutais une mine boudeuse avant de poursuivre rapidement, désormais plus sérieuse et plus concentrée.

- Quoi qu'il en soit, j'aimerais vraiment ne pas être venue ici pour rien, alors... Si on commençait ?


Je souris d'un air décidé, après tout, ça devait être plutôt cool d'avoir un élément pour pouvoir ! J'avais envie d'essayer juste pour savoir comment ça faisait, et surtout, comment on utilisait nos dons ! J'avais déjà vu quelques élèves qui s'entraînaient, parfois, quand je... bref, oubliez ça, enfiiiin, ils paraissaient surtout super classes avec leur disques d’électricité, ou leur tornade miniature ! Moi, irréfléchie ? Meuuuuuh non, seulement curieuse !


Spoiler:
 
##   Dim 5 Fév 2012 - 16:31

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    - Hum... Je pense que Pierre Cardin-sama sera d'accord ! Et puis, qui passerait à côté d'une chose aussi cool que d'avoir des pouvoirs, franchement !? Mais, dites-moi... Vous êtes sûre que ces scientifiques, là, ils ne craqueront pas sur une superbe paire de Marvin&Co ? Ça ne leur plaira pas ?

    Je ris doucement, secouant la tête négativement.

    -Non, désolée ! J'en suis sûre et certaine.


    Je lui souris doucement. Sincèrement, ça faisait bien longtemps que je n'avais pas fait une rencontre avec un élève aussi originale. Je ne connaissais cette fille que depuis quelques minutes, et j'étais plus que sincère lorsque j'affirmais que je l'appréciais déjà beaucoup.

    - Quoi qu'il en soit, j'aimerais vraiment ne pas être venue ici pour rien, alors... Si on commençait ?


    J'arquai un sourcil amusé face à cette demande ressemblant presque à un ordre. Je l'observai un petit instant, mon sourire s'étirant en coin face à ce début d'audace. Je finis finalement par ouvrir la bouche.

    -Bien sûr mademoiselle.


    J'avais dit ça avec une légère ironie dans la voix, et je l'observai encore pendant un certain temps avant de commencer à me reculer pour prendre part au cercle que formaient les Masters. Je souris.

    -Tu te places au centre du cercle, s'il te plaît ?


    Attendant qu'elle s'exécute, je remontai ma capuche sur ma tête. Une fois que tout fut en place, je fermai les yeux. Un courant d'air chaud balaya l'ensemble de la pièce alors que mon esprit se connectait à celui de tous les Masters présents, le corps de Moka commençant doucement à s'élever dans les airs. Lorsqu'il atteint une hauteur de trois bons mètres, sa tête bascula en arrière et elle sombra dans l'inconscience. Une lumière rouge commença à empourprer la salle. Après un certain temps, cette lueur revint s'engouffrer dans le coeur de Moka, et son corps redescendit lentement, se déposant avec délicatesse sur le sol. Je me détachai alors du cercle formé par les Masters, et laissai ma capuche noire retomber dans mon dos tandis que je m'accroupissais à côté de Moka. Et bien, c'est que je n'étais presque pas surprise par son affinité... Ainsi que par son pouvoir complémentaire.

    -Bienvenue à Terrae, Moka, initiée de feu, marionnettiste.


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mar 7 Fév 2012 - 22:55

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Moka C. Adamovitch
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

Après ma réplique sur les scientifiques, elle rigola un instant et me répondit par la négative. J’eus même droit à un sourire franc ! Waaah, mais je suis trop forte, moi ! Elle avait l'air plutôt de bonne humeur, grâce à ma personne, ha ha ha ! ... Ahem. Elle m'observa puis me fît un léger sourire en coin avant de me répondre d'un ton ironique.

- Bien sûr mademoiselle.

Elle recula légèrement, rejoignant le cercle formé par d'autres personnes que j'assimilais à des Masters, puis me sourit, avant de me demander gentiment, d'un ton doux et aimable (bah oui quoi, c'est pas le tout le monde qui agit aussi poliment !) :

- Tu te places au centre du cercle, s'il te plaît ?

J’acquiesçais et m'avançais, à la fois curieuse et impatiente. Je n'étais nullement effrayée, enfin, tous les élève possédant des pouvoirs n'avaient pas l'air d'avoir eu des séquelles de leur Initiation, nan ? Alors pourquoi je devrais m'inquiéter ? La Directrice replaça sa capuche noire (achetée probablement sur je-fait-peur-à-mes-élèves-avec-une-cape-étrange.com) et ferma les yeux. Un courant d'air assez puissant s'engouffra brutalement dans la salle, et quelque chose sembla changer dans l'esprit des Masters présents. J'aurai aimé savoir quoi, mais j'écarquillais les yeux en réalisant que je me retrouvait soudainement à des mètres du sol... Enfin, là où je n'étais pas censée être, quoi ! Je glapi et avalais ma salive, mais n’eus pas le temps de me poser plus de question, que je me retrouvais dans le noir complet. J'eus l'impression d'être dans un le vide. C'était profond... Et très opaque. J'étais dans une sorte de soupe de pois multicolore et monochrome à la fois... Sans comprendre pourquoi, j'eus un flash du matin où nous avions reçu l'appel des Urgences. Soudain une voix me ramena dans le monde réel.

- Bienvenue à Terrae, Moka, initiée de feu, marionnettiste.

Mon cœur rata un battement et je m'éveillais d'un coup, me relevant - parce que ouiiii, apparemment, j'étais redescendue, entre-temps - sans regarder autour de moi, et percutant quelque chose d'aussi dur que mon crâne. Ah ouais, normal... C’ÉTAIT un crâne ! Juste pas le mien... Je me tins le front en serrant les dents quand la douleur se manifesta, et eu une vague de regret en réalisant que j'avais mis un coup de boule à la directrice de cette école... Et meeeeerde, ça fait mal, quoi ! Je frottais mon front un instant avant de m'excuser immédiatement.

- Oh mon Dieu ! Excusez-moi, j'ai... j'étais... enfin... je vous ai pas vu, quoi... Vous comprenez.

Euh, à mon avis, vu la force avec laquelle je l'avais percuté, je n'étais pas sûre qu'elle comprenne, là, mais bon... Je lâchai un soupir avant de dire simplement :

- Pardon.

Je repris mon souffle, cherchant désespérément à calmer mon rythme cardiaque afin qu'il reprenne une vitesse normale, et non celle d'une souris poursuivie depuis des heures par un chat apparemment impitoyable et très rapide. Je marmonnais une sorte de "Bon sang y'a pas idée de faire des rêves comme ça... Je suis maso, moi." et repris mes esprits. Peine perdue. Ce foutu mauvais souvenirs m'avait pompé le moral ! Haaaan ! Mais fuck les vies pourries quoi ! Ça m'énervait trop quand mon cerveau sadique et cruel me ramenait ce genre de flash du fond de ma mémoire débile ! Je ruminais ma colère, tout en essayant d'encaisser ce que m'avait dit la Dirlo... J'étais quoi, déjà ? Ah oui, alors euh... Feu... hum... Marionnettiste. Malgré moi, mon Pouvoir me donna envie de sourire. Le Feu... Mai c'était genre trop classe ! Je laissais planer un sourire satisfait, qui, je l'espérais fortement, n'inquiéterait pas Hideko Honda sur ma santé mentale. Néanmoins, j'étais encore minée et assez troublé (m'enfin, disons plutôt déstabilisée) par ce souvenir horrible remonté du puits dans lequel je l'avais jeté...


Spoiler:
 
##   Dim 12 Fév 2012 - 20:04

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Par réflexe, pile au moment du... choc frontal ? Je plissais les yeux, prévoyant la douleur.

    - Oh mon Dieu ! Excusez-moi, j'ai... j'étais... enfin... je vous ai pas vu, quoi... Vous comprenez.

    Je posai une main sur mon front et me le frottai machinalement, sans pour autant me sentir beaucoup mieux. J'ouvris un oeil que je posai sur Moka, avant de secouer la tête en signe de négation.

    -Oui... Je comprends. On va dire que ce n'est pas grave.

    Bon, en toute honnêteté, ça me fait particulièrement chier, parce que ça fait mal, ça me lance, que je suis fatiguée ET enceinte. Mais ! Elle s'est excusée. Alors je prends sur moi, je calme mes nerfs -et mes hormones- et je respire lentement pour lui parler convenablement et poliment.

    - Pardon.


    Je hochai la tête, signe que je l'avais entendue, et me redressai, histoire de ne plus me prendre de coup improbables. Je regardai Moka qui semblait alors s'être plongée dans ses pensées. Visiblement, ce n'était pas non plus pour rien qu'elle s'était relevée aussi durement...
    Bon ! Si je voulais aller me coucher tôt, il fallait que je termine cette initiation ! Et pour la terminer, plutôt que de m'inquiéter pour elle, le mieux à faire était de la faire penser à autre chose.
    Moi, sans coeur ? Absolument pas. Et vous voulez que je vous dise pourquoi ? Je ne suis pas non plus une bleue. Je ne suis pas stupide et je sais comment les élèves réagissent. Moka est Feu... Donc déjà, ce n'est pas comme si elle était Terre. De plus, si une directrice vient voir son élève, et s'inquiète, je crois que l'élève en question sera soit gêné... Soit énervé. Mais pas les deux.
    Le mieux à faire est donc de la faire penser à autre chose qu'à ce qui occupe son esprit actuellement. D'autant plus que si ce n'est pas des pensées joyeuses, hein... J'ai pas envie que d'un coup, ses mains s'enflamment parce qu'elle n'arrivera pas à contrôler quoi que ce soit et qu'elle se laissera emporter par ses sentiments !
    Je pris une petite inspiration.

    -Moka, que dirais-tu de commencer par ta maîtrise du feu ? On s'occupera ensuite de ton pouvoir de marionnettiste.

    Je marquai une pause, et retirai enfin ma main de mon front pour la baisser devant moi, gardant ma paume face au plafond. Une sphère rougeoyante ne tarda pas à apparaître dans celle-ci.

    -Quelques conseils pratiques : tu fermes les yeux. Tu te concentres. Tu sens cette nouvelle énergie, ce nouveau fluide, bouillonnant, qui coule en toi. Tu te focalises dessus, et une fois que tu le sens parfaitement, tu le concentres dans ta main. Tu l'extériorises alors... Tu rouvres les yeux... Et tu admires ton chef-d'oeuvre !


    HRP : Attention à la taille de ton avatar, il est trop grand il me semble... ;P


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mar 14 Fév 2012 - 21:14

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Moka C. Adamovitch
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

HRP : Le logiciel de redimensionnement que j'utilisais sur mon ordi ne marche plus u_u Est-ce que tu pourrais me le faire s'il te plaît ? >.<

La vache, ça fait mal, un coup de boule, quand même, faut pas croire ! Je frottais encore quelques secondes mon front, et fus soulagée quand la directrice m'assura que ce n'était rien. Elle respira profondément et se releva, l'air déterminé. Elle prit une petite inspiration et parla alors :

- Moka, que dirais-tu de commencer par ta maîtrise du feu ? On s'occupera ensuite de ton pouvoir de marionnettiste.

Elle retira prudemment sa main de son front pour la placer devant elle, tandis que sa paume se était dirigée vers le ciel. Une petite... boule de feu apparut alors. Et mince ! C'était ça son pouvoir ?! Mais j'avais raison, c'est vachement classe le feu ! Enfin, euh, c'est bien, l'Air, ou l'Eau, hein... Je fixais la lampe miniature qui dégageait une certaine chaleur, émerveillée, et me relevais tranquillement, toujours impressionnée par le fruit du travail d'Hideko. De toute façon, je suis sûre que je saurais faire ça suuuuper facilement, plus tard !

- Quelques conseils pratiques : tu fermes les yeux. Tu te concentres. Tu sens cette nouvelle énergie, ce nouveau fluide, bouillonnant, qui coule en toi. Tu te focalises dessus, et une fois que tu le sens parfaitement, tu le concentres dans ta main. Tu l'extériorises alors... Tu rouvres les yeux... Et tu admires ton chef-d’œuvre !

Ahem. No comment. Je ne vais faire aucuuuune réflexion débile, et surtouuut, je vais essayer de mettre ça en pratique, hein, ce sera une bonne chose de faite, non ? Je me concentrais - ou plutôt essayais de me concentrer, vu mon degré d'excitation - et me mis à la recherche du truc qu'elle appelait "Énergie". Mais j'avais beau chercher et chercher et chercher et... bref, je trouvais rien. Je jurais entre mes dents, agacée par mon manque total de bonne volonté, et décidais de tout simplement croiser les bras, en attendant, tentant de me calmer. Ma technique avait beau paraître (et être !) idiote, elle marchait super bien. Doucement, lentement, mais sûrement, le sentiment que quelque chose avait changé en moi apparut. Je me concentrais dessus, ne le lâchant pas, et finit par trouver. Ce truc qui me donnait l'impression que je pouvais tout faire, que je pouvais courir un marathon pendant des années, et d'être la personne la plus forte du monde... C'était trop cool ! J'étais presque euphorique tant le fait d'être désormais un être extraordinaire me rendait heureuse.

En fait, ces pouvoirs, c'était galactique ! J'essayais de visualiser une petite flamme, comme celle d'une bougie, en imaginant que mon doigt soit ladite bougie, et me concentrais dix fois plus fort. Je rouvris prudemment les yeux, fixant mon doigt trèèès longtemps, comme si c'était une bombe à retardement. Rien. Puis je poussais un bref cri en apercevant une brusque lueur s'allumer au bout de mon doigt et contemplais intensément la petite flamme très vacillante, certe, mais flamme tout de même, qui dansait joyeusement sur mon doigt. OhBenMiiiince. Ça marchait vraiment ! Haaaan ! Trop cool ! Il faudra que j’apprenne à faire des tas de trucs avec mon nouveau don ! Aaaah ! J'étais genre trop heureuse !

- Hey ! Regardez, regardez, vous avez vu ? C'est génial, j'ai réussi, j'ai allumé une...

Je m'arrêtais net de parler en constatant que mon dur labeur avait tout simplement... disparut. Euh... On va dire que j'aurais besoin de me perfectionner, mais je vais y arriver, parce que je suis Moka Adamovitch ! En attendant ma flamme n'était plus là. Je ronchonnais un moment avant de presser Hideko Honda, impatiente d'en savoir plus.

- Sinon siinoooon ! Vous avez parlé d'un truc... là... euh... Marionnettiste, c'est ça ? C'est quoi, hein ? Dites-moi ce que c'est, s'il vous plaîîîît euh ! Je voudrais savoir !


Spoiler:
 
##   Jeu 16 Fév 2012 - 19:21

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    En silence, j'observai Moka commencer à se concentrer. D'abord lentement, avec précaution, peut-être encore douteuse face à mes indications, elle avait fermé et s'était peu à peu détendue, bien qu'avec difficulté. Puis, j'avais commencé à sentir son énergie vibrer en elle, se réveiller, se répandre dans chaque partie de son corps, avec chaleur et fluidité, douce et vive. Cette énergie vint rapidement se concentrer autour de son doigt, rayonnante. Il ne fallut pas énormément de temps avant que cette énergie s'extériorise correctement. Moka avait déjà ouvert les yeux depuis un petit moment, fixant son doigt en attendant le résultat. Je lus immédiatement la surprise dans ses yeux, au moment où une flamme apparut au bout de son doigt. Un sourire naquit sur mes lèvres, et je l'observai avec un air amusé. Elle en était presque à sautiller sur place...!

    - Hey ! Regardez, regardez, vous avez vu ? C'est génial, j'ai réussi, j'ai allumé une...

    Elle se stoppa net, et je jetai un rapide coup d'oeil à son doigt, bien que coup d'oeil inutile, car face à sa réaction, j'avais déjà compris ce de quoi il était question ; la petite flammèche qu'elle avait réussi à créer quelques secondes plus tôt avait disparue.

    - Sinon siinoooon ! Vous avez parlé d'un truc... là... euh... Marionnettiste, c'est ça ? C'est quoi, hein ? Dites-moi ce que c'est, s'il vous plaîîîît euh ! Je voudrais savoir !

    Son changement de sujet me fit presque éclater de rire. Dis donc... Elle me faisait un peu penser à moi, il y a facilement 6 ou 7 ans... J'étais genre... Un peu pareil ! Enfin, dans le genre "merde, j'ai gaffé, bon bah on va parler d'autre chose !".
    Cela dit, je n'étais certainement pas aussi attirée par les chaussures qu'elle. D'accord, c'est beau, c'est bien, c'est cool, mais de là à en faire une religion, non merci !

    -Marionnettisme... Tu as déjà jouer avec des marionnettes ? T'amuser à les faire bouger selon le gré de tes envies, les faire cesser tout mouvement aussi, les faire faire exactement tout ce que tu veux ?

    Je marquai une pause, un sourire en coin se dessinant sur le coin de mes lèvres. J'aurais crevé d'envie de foutre Ryu sous mon emprise, histoire de montrer à Moka en quoi consistait véritablement ce pouvoir... Sauf que bon, il allait m'en vouloir après, et puis... Voilà quoi. Tant pis !
    Alors, repoussant mes envies et les gardant juste quelque part dans un coin de mon esprit, je repris la parole :

    -Tu peux faire la même chose. Sauf que toi... C'est avec les humains. La maîtrise de ce pouvoir est énormément plus compliqué que celle de la maîtrise du feu. Enfin, après, tout dépend de la personne... Ce qu'il faut, c'est que tu comprennes bien dès le début en quoi ça consiste. Si tu ne l'as pas dès le départ... Ce n'est pas grave. Ca viendra avec le temps et l'entraînement. Mais ce sera énormément plus simple si tu cernes le problème dès le début.

    Je laissai un ange passer, histoire de lui laisser le temps d'emmagasiner toutes les informations. Affichant un petit sourire, je poursuivis alors :

    -Comme tout à l'heure, tu te concentres. Tu retrouves ce fluide, tu le modèles, lui fais prendre la forme que tu veux... Tu joues avec. Sauf que cette fois-ci, une fois que tu l'aurais bien en main, cette énergie... Tu devras l'étendre jusqu'en dehors de ton corps, pour qu'elle aille atteindre la cible de ta manipulation. Ici, en l'occurrence, moi, ou un autre des Masters présents dans la salle, comme tu le souhaites, peu importe. Mais ce qu'il faut, c'est que tu parviennes à l'étirer jusqu'à atteindre ta cible. Tu as compris ? N'hésite pas à poser des questions au cas où.


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Sam 25 Fév 2012 - 0:45

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Moka C. Adamovitch
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

Spoiler:
 
- Marionnettisme... Tu as déjà jouer avec des marionnettes ? T'amuser à les faire bouger selon le gré de tes envies, les faire cesser tout mouvement aussi, les faire faire exactement tout ce que tu veux ?

C'était un peu comme des poupées... Tout dépendais de la volonté, non ? Quoi qu'il en soit, plus elle parlait, et plus avoir des pouvoirs me paraissait super et incroyable. Franchement, il y a quelques mois, si on m'avait dit que j'irai dans une école où les élèves passent des sortes de "rituels" afin d'acquérir des pouvoirs, j'aurais tout simplement... fui. Sérieux. Et là, voilà que je me retrouvais en train de parler de chose complètement surréaliste avec une femme qui possédait elle-même d'étranges dons. Vraiment, qu'attend la SF ? Est-ce qu'il n'y a pas une seule personne ici qui a pensé à écrire et faire publier un bouquin ?! Je remarquais qu'Hideko sourait d'un air... euh... bizarre ? Le style d'air qui proclame haut et fort qu'on a trop envie de faire quelque chose, mais que pour notre notoriété, la sécurité des autres, et surtout la notre, il ne valait, on ne devait surtout pas faire cette chose...
Elle m'expliqua que je pouvais faire la même chose, mais le fait est que c'était sur les humains. Je clignai des yeux, quelque peu désarçonnée par la nouvelle. Mais ce que disait Hideko me laissait perplexe. Comment était-ce possible que je puisse contrôler les mouvements d'un être humain ? C'était un truc psychique, ou chimique, ou scientifique, ou bien, euh... occulte, peut-être ? Bizarrement, je pensai que mes questions seraient totalement inutiles, je m’abstins donc de tout commentaires et l'écoutai, assez curieuse, me parler de ce pouvoir.

- Comme tout à l'heure, tu te concentres. Tu retrouves ce fluide, tu le modèles, lui fais prendre la forme que tu veux... Tu joues avec. Sauf que cette fois-ci, une fois que tu l'aura bien en main, cette énergie... Tu devras l'étendre jusqu'en dehors de ton corps, pour qu'elle aille atteindre la cible de ta manipulation. Ici, en l'occurrence, moi, ou un autre des Masters présents dans la salle, comme tu le souhaites, peu importe. Mais ce qu'il faut, c'est que tu parviennes à l'étirer jusqu'à atteindre ta cible. Tu as compris ? N'hésite pas à poser des questions au cas où.

Je me tortillai, subitement mal à l'aise. Elle ou un autre Master ? Euh... Ce n'était pas un peu comme d'attaquer un professeur ? Je veux dire, je me sentais mal d'utiliser mes dons sur un adulte, quoi, avouez que ça fait un peu étrange, non ? Enfin, c'était toujours mieux que sur un élève, mais boooooon... Je pris une longue inspiration, qui me sembla durer des heures, et expirai lentement, pour me donner du temps.

- J'imagine que ce sera bon pour moi. J'ai, comme qui dirait, intérêt à réussir du premier coup. Laissez-moi juste du temps, d'accord ?

Sans plus m'occuper de son avis ou de sa réponse, je me concentrai comme la première fois, redoublant de volonté, toujours en cherchant cette énergie qui m'était inconnue et familière à la fois. Je visualisai alors une... balle ? Ouais, une petite boule de couleur flamme, et me concentrai pour l'envoyer... où ? Cela m'occupa l'esprit tout d'un coup, et je perdis ma balle dorée. Je sortis un chapelet d'injures en marmonnant, histoire de ne pas passer pour une sauvage, et rouvris les yeux. Pourquoi ça n'avait pas marché ? J'avais été tellement obnubilée par où l'envoyer que l'espace d'un instant ma connexion avait... grillé. Je recommençai l'opération, plus calme, et déterminée, et cette fois, je réussis à me créer une trajectoire, comme un fil, entre moi et Hideko, puis à faire avancer, tout doucement, afin de ne pas perdre ma concentration, ma "balle" d'énergie, pas à pas, pendant de longues minutes. Puis j'imaginai, une fois qu'elle fût "fixée" à la jambe gauche de Hideko comme un fil de marionnette, qu'en tirant sur ledit fil, je pouvais lui faire lever sa jambe. Mon cerveau entrait littéralement en mode "Surchauffe", et j'étais quelque peu fatiguée, à force, mais j'avais du mal à lâcher prise, parce que je voulais réussir. J'ouvris alors un œil, sans relâcher pour autant mon attention, pour constater moi-même des faits, et fût surprise de voir que... attendez, quoi, j'avais réussi, mais pourquoi c'était pas la bonne jambe ?! Pourquoi n'était-ce pas une jambe ?!

- J'espère que vous n'avez rien contre votre bras droit ? J'ai comme l'impression que, pour le coup, je n'ai pas été hyper précise...

Inverser jambe gauche et bras droit, quand même, j'avais fait mieux... Plus important, j'avais l'impression qu'un camion m'était passé dessus, et plusieurs fois, en plus ! Et aussi, combien de temps avais-je passé à mes essais de marionnetisme ?


Spoiler:
 
##   Ven 2 Mar 2012 - 11:28

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : Pas de souci, je t'ai moi aussi répondu assez tardivement, alors... >O<

    La manière qu'elle eut des tortiller sur elle-même, comme gênée ou mal à l'aise, me fit discrètement sourire. Et bien, pour une Feu, voilà qui était différent de ce que j'avais l'habitude de voir !
    Amusée, je l'observai hésiter un instant, inspirant et expirant lentement, avant de répondre :

    - J'imagine que ce sera bon pour moi. J'ai, comme qui dirait, intérêt à réussir du premier coup. Laissez-moi juste du temps, d'accord ?


    Je hochai la tête, signe que je l'avais écoutée, laissant par la même occasion un petit sourire amusé se dessiner sur mes lèvres.
    Elle commença alors à se concentrer et je gardai le silence, décidant qu'il était alors inutile de répondre à vive voix.
    Sa première tentative ressembla à un échec, mais je n'affichai rien sur mon visage, histoire de ne pas la décourager. Son énergie avait commencé à prendre la direction avant d'être relâchée trop tôt, ce qui avait tout bonnement annulé tout. Je souris doucement en entendant ses jurons franchir la barrière de ses lèvres.
    Sans dire un seul mot, Moka recommença la même opération. Mais en se servant cette fois-ci de ses erreurs pour ne plus les reproduire... Les secondes défilèrent lentement, et je me fixai sur les paupières closes de Moka qui vibraient doucement, signe de sa concentration. Au bout d'un moment, je sentis quelque chose s'attacher à mon bras droit, et je repoussai cette habitude que j'avais de me protéger illico presto. Habitude de Master, vous le comprendrez plus tard. Vos pouvoirs font partie de vous, et une fois qu'ils vous sentent menacer, ils se réveillent pour directement partir à l'attaque. Je souris. C'était justement ce qu'il ne fallait pas qui arrive. C'est pourquoi je relâchai ma garde pour laisser à Moka la possibilité de faire tout ce qu'elle voulait de mon bras.
    Elle rouvrit alors les yeux, et les écarquilla un instant, visiblement surprise. Je penchai la tête sur le côté, interrogative.

    - J'espère que vous n'avez rien contre votre bras droit ? J'ai comme l'impression que, pour le coup, je n'ai pas été hyper précise...

    Le bras assez haut, je le regardai, ne comprenant pas parfaitement. Elle ne m'avait pas fait faire ce qu'elle voulait ? Bah, elle semblait malgré tout fatigué, signe de son application à sa tâche, je n'allais donc pas lui en vouloir pour si peu. La précision n'y était peut-être pas, mais tant que la méthode était là, tant qu'elle avait compris le truc, il ne restait plus grand chose à faire dès à présent.
    Je lui souris alors.

    -Ne t'inquiète pas, c'est très bien. Bras droit ou autre chose, tu as tout de même réussi à me faire bouger, ce qui était ton but initial. Et si tu ne m'avais pas dit que tu t'étais trompée, je ne l'aurais même pas remarqué, alors ne t'en fais pas !

    Je lui adressai un petit clin d'oeil amical, et repris le contrôle de mon corps, repoussant son marionnettisme avec douceur, du moins avec le plus de douceur possible, afin de ne pas l'affaiblir plus qu'elle ne l'était déjà.
    Je fis un pas, peut-être deux, dans sa direction, histoire d'être plus proche. Je ne m'attendais pas forcément à ce qu'elle s'évanouisse là maintenant, mais elle me semblait tout de même fatigué. Sans doute ne s'était-elle pas couché très tôt la veille, ce qui fait qu'avec l'accumulation de pouvoirs, elle avait été un peu trop fatiguée d'un coup. D'autant plus que malgré tout, elle s'était donné à fond pour réussir.
    Je lui souris gentiment.

    -Alors, est-ce que tu as des questions avant que je ne te libère ?


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Sam 24 Mar 2012 - 3:34

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Moka C. Adamovitch
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

HRP : Désolée, j'ai trop pas assuré, j'ai complètement zappé ce RP, j'suis nuuulle >_< Je m'empresse de répondre ! è_é

Je rabattis une mèche de cheveux derrière mon oreille. Qu'est-ce que j'étais crevée, moi, trier les photos tard le soir, ça le fait pas, surtout en pleine semaine, vous me direz... Hideko n'eut pas l'air de comprendre ma gêne, mais je ne lui en voulu pas, après tout, j'étais bizarre, et on n'y pouvait rien, non ? Elle me fit un sourire qui, étrangement, me fit du bien. Comme les sourires que vous font les mères quand vous tombez par terre, et que vous pleurez parce que vous vous êtes égratigné le genoux, ce genre de gentil sourire chaleureux qui remonte le moral.

- Ne t'inquiète pas, c'est très bien. Bras droit ou autre chose, tu as tout de même réussi à me faire bouger, ce qui était ton but initial. Et si tu ne m'avais pas dit que tu t'étais trompée, je ne l'aurais même pas remarqué, alors ne t'en fais pas !

Elle cligna de l’œil, ce qui me fit rire, et je sentis que... comment dire... mon pouvoir lâchait prise, qu'elle le "repoussait" en quelque sorte. Je m'étirais, fatiguée par tant d'efforts (moi, fainéante, qui l'a avoué ?!) et claquais de la langue, la faute à mes différents tics. La Directrice s'approcha un peu de moi, apparemment prête à me rattraper si je m'effondrais lamentablement, comme une grosse masse, mais pour le moment, ça allait. J'avais intérêt à m'entrainer à fond si je ne voulais pas être à la traîne par rapport à Harurun ! Hideko m'adressa encore ce sourire qui lui allait si bien, et reprit la parole.

- Alors, est-ce que tu as des questions avant que je ne te libère ?


Des questions, hein... J'en avais un peu... Enfin, une seule, assez importante... Qui, selon la réponse de cette femme, allait déterminer le nombre d'autres questions que j'allais lui poser, ou alors, plus simplement, le temps que j'allais l'embêter. Cela me trottait dans la tête depuis un moment, depuis que j'avais retrouvé de vieilles photos au fond de mon armoire.

- A vrai dire... J'ai quelque chose d'assez important à vous demander...

Est-ce que c'était vraiment une bonne chose ? Est-ce que je n'étais pas trop égoïste, de demander ça ? Je ne pouvais pas tout avoir pour moi, n'est-ce pas ? Je soupirais, trop d'interrogations sous mon crâne déjà en surcharge. Je mordillais mon ongle, tout en réfléchissant, et finis par, au bout de longues minutes, me lancer d'un air décidé, mais ma voix laissait transparaître toute mon incertitude, malgré ma fierté naturelle, je ne pouvais m'empêcher de penser que demander cela me brûlait presque la langue.

- Dites, est-ce que... est-ce que Terrae a assez d'influence pour... déplacer ma mère dans l'hôpital de l'Académie ?

Là. C'était dit. Qu'allait-elle me répondre, maintenant ? Que j'étais irresponsable ? Que j'étais folle ? Ou encore, allait-elle me demander pourquoi je voulais cela ? Ou peut-être était-ce impossible... Peut-être que j'étais remplie d'illusions à ras-bord. L'épuisement, entremêlé de doute et d'hésitation commençait à m'agacer. Je frottais mes yeux et serrait les poings, déterminée. Quoi qu'elle me réponde, je devrais m'en satisfaire, je m'étais juré un seul essai. Point barre. Mais je croisais tout de même les doigts pour quelque chose de favorable à mon choix. Sans grand espoir, à vrai dire.


Spoiler:
 
##   Dim 1 Avr 2012 - 13:09

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je lui souris doucement. J'étais rassurée, elle ne s'était pas effondrée. C'est que j'aurais malgré tout été bien mal si elle s'était évanouie ! Qu'est-ce que j'aurais fait, hein ?
    Alors que je venais de lui demander si elle avait quelque chose à me demander, son visage changea du tout au tout. J'en déduisis qu'elle avait effectivement quelque chose à me demander. Quelque chose d'important... D'assez important pour retirer le reste de sourire qui perdurait sur ses lèvres.
    Mon visage prit un air plus sérieux, et j'attendais sa demande.
    J'étais pressée de savoir. Parce que ce qu'elle allait me demander était important pour elle, et que je voulais l'aider, du mieux que je le pouvais au moins.
    Le silence ne dura pas éternellement, certes, mais j'eus bien cette impression que ça dura des siècles.

    - Dites, est-ce que... est-ce que Terrae a assez d'influence pour... déplacer ma mère dans l'hôpital de l'Académie ?


    Mon regard changea. Je ne savais quoi penser, quoi répondre. Sa mère... Sa mère n'avait aucun lien avec Terrae. Et les seules personnes qui étaient normalement admises à Terrae... Etaient des personnes qui l'avaient, en outre "mérité" à cause de tout ce qu'ils avaient vécu.
    Ceci dit, sa mère devait le mériter, non...? Elle devait le mériter, puisqu'elle semblait être mal...? Or, je n'avais pas ressenti son supposé Appel. Personne à Terrae ne l'avait fait, ne l'avait senti.
    Je fronçai les sourcils, perdue dans le doute. Devais-je accepter ? Devais-je refuser ?
    A cause de ma réponse qui traînait, je sentis bientôt les regards des Masters se poser sur moi. Je finis par prendre une grande inspiration, et je relevai les yeux vers elle.

    -Je suis désolée... Ce n'est pas possible,
    dis-je doucement. Je suis vraiment désolée. Mais nous ne pouvons pas lui offrir cette chance que nous n'offrons pas aux autres. Sinon, nous pourrions soigner... Toutes les personnes du monde. Nous pourrions rendre l'homme immortel. C'est pourquoi... Je suis vraiment désolée.


Moka, welcome ! 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

Moka, welcome !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle des Masters.
Aller à la page : 1, 2  Suivant