Partagez | 
.:: Baignade au soleil?! ::. {Pv Oktober-chan et Magellan-san!}
##   Mar 31 Jan 2012 - 18:28

Personnage ~
► Âge : 16ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 789
Date d'inscription : 23/12/2011
Emploi/loisirs : Plombier
Humeur : évolutive

« Il y à même un Lac?! »


Oktober, † Crow † And Magellan



<
_ Cela faisait maintenant quelques temps que j’étais arrivé à Terrae et j’étais vraiment content d’avoir suivi Aaron-dono, car non seulement, lui était aussi ici, mais depuis lors, j’avais fait pleins de rencontres. Bien sur, certaines comptait plus pour moi que d’autres, mais attention, cela ne voulait pas dire que je n’aimais pas les personnes avec lesquelles j’avais fait connaissance. Au contraire, c’était grâce à elles toutes, que j’avais réussi à passer outre ce que j’avais vécu avant de venir dans cet endroit où nous avions tous un point en commun, le ‘vide’.

_ La rencontre qui m’avait le plus toucher était celle de ce jeune garçon qui avait non seulement les yeux d’un prédateur marin, mais aussi le comportement. Mais malgré cela, il était vraiment quelqu’un de bien et j’avais adoré notre course en roller, bien qu’au final, aucun de nous n’avait gagné. Cependant, bien que dès le départ, plutôt que de m’effrayer, son côté carnassier, m’avait plus attiré et puis, lorsque nous avions été surpris durant notre ‘race’, il n’avait pas hésité à venir à mon secours, du coup, je n’oublierais jamais cela et qu’il le voulait ou non, je désirais m’entendre super méga bien avec lui.

Ce que je peux m’ennuyer!

_ Ces mots étaient sortis alors que j’étais tout seul dans mon dortoir, il n’était même pas encore huit heures du matin, mais tous les autres s’étaient levés et avaient un bordel pas possible, ce qui m’avait bien entendu réveillé. J’étais resté dans mon lit, mais comme je le redoutais, je n’avais pas réussi à me rendormir, ce qui était le problème que je supportais le moins, j’arrivais jamais à le faire. Alors, je décidais pour aller me changer les idées d’aller prendre du bon temps sous une super douche bien chaude, voir trop pour certains. J’aimais tellement cette sensation d’eau bouillante qu’après que je m’étais savonné, j’avais passé simplement du temps à méditer à tout et rien, debout sous la pompe de douche qui coulait à flot.

_ Lorsque je sortais, j’allais m’habiller en prenant mon temps, car je n’étais pas pressé le moins du monde. Je regardais alors en passant mon horloge et je remarquais que j’avais plus d’une heure sous la douche, punaise, j’en avais eu des choses sur lesquelles j’avais réfléchis durant tout ce temps. J’ouvrais les rideaux de la fenêtre qui donnait sur mon lit et je fus presque ébloui par un rayon de soleil, car je m’étais habitué à être sans lumière. Mais bon, je m’étais vite remis de ça et voir qu’il faisait si beau, me fis sourire, car j’allais pouvoir m’adonner à ma grande passion, rider avec mes rollers. Je les enfilais après avoir revêtu ma tenu de la team que j’avais autrefois créé et qui m’allait si bien, sans me vanter. Puis, je dis pour moi-même comme pour m’encourager à sortir.

C’est partit, allons visiter les environs.

_ Car je ne connaissais pas tous les nombreux endroits que possédaient Terrae, en dehors de quelques uns. Alors, je sortais en ridant dans les couloirs, j’évitais toutes les personnes qui marchaient tranquillement et après avoir atteint la sortie, je prenais la route de la forêt. J’étais déjà allé là-bas, mais c’était durant la nuit et puis, elle était suffisamment grande pour cacher encore quelques mystères en son sein. Je repassais devant le plus grand sapin et je me souvenais alors du soir où je l’avais conquis et de ma rencontre avec l’enfant de la lune, Mathéo.

_ Je m’éloignais plus encore de là où j’étais entré et je commençais à percevoir le son d’un court d’eau et je le suivais, afin de voir de quoi il s’agissait. C’est alors que je me retrouvais en face d’un petit ruisseau, je regardais en amont et je remarquais qu’il ne prenait pas sa source dans ce que je pouvais voir. Comme j’étais d’humeur flemmarde, je préférais alors suivre le cours qui descendait et voir où est-ce que ça me mènerait. Presque un bon quart d’heure après, je sortais alors de la forêt et à ma grande surprise, je venais de déboucher sur un grand lac.

_ Bien entendu, à cette époque de l’année, l’eau était sans aucun doute gelé, mais j’avais tellement chaud de ma marche, que je ne pouvais pas m’en empêcher. J’enlevais alors mes vêtements et après avoir bien regardait autour de moi, voyant personne, je sautais dans l’eau avec mon caleçon bien entendu. Dès que j’entrais dedans, je me sentais congelé dans chacun de mes membres, aussi, pour me réchauffer, je bougeais un peu n’importe comment. Et comme je l’avais déjà expérimenté lorsque j’habitais aux USA, après un moment, mon corps s’était fait à la fraicheur de l’eau et c’était un vrai plaisir d’être dedans. Je me mettais sur le dos afin d’admirer tranquillement le soleil et profiter de ce moment où je me sentais si bien.
► Crow Highway

« Nager, par temps glacé: le Pied! » ► Crow Highway
Code by AMIANTE




    _ Je ne désire qu'une chose: la _ Liberté!