Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
La forêt, le calme, le silence... (PV Alzea)
##   Dim 10 Juin 2012 - 16:36

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alzea Lapis
Messages : 423
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25

Alzea dansait et riait de bon cœur avec sa nouvelle amie. Elle s’entendait bien avec Kana. Et elle s’amusait beaucoup aussi. En ce moment, elles célébraient le retour de la voir de la jeune fille. Et Kana était aux anges de l’avoir retrouvée. A force de tourner, Kana se retrouva sur le sol en plein milieu des hautes herbes. Un fou rire général éclata. Finalement à bout de souffle, le silence revient entre les deux jeunes filles. Kana se releva avant d’allez boire un peu d’eau. Puis elle proposa la bouteille à Alzea. Elle la prit.

Merci.


Elle but un peu. Cela faisait du bien. L’eau était idéale pour se rafraichir. Plus sérieuse, la chanteuse en herbes annonça finalement.

Je soignerais mas mains toute seule. En fait, j'ai une peur bleue des hôpitaux et des infirmeries...

Kana était déterminée à se soigner seule. Et en plus elle avait peur des hôpitaux et des infirmeries. Alzea se sentit un peu stupide d’avoir autant insistée pour l’emmener là bas. Elle lui rendit sa bouteille d’eau tout en parlant.

Je suis désolée je ne savais pas que tu en avais peur. Je peux t’aider à te soigner si tu veux.

Alzea ne savait pas si elle serait d’une grande aide. Mais ce sera toujours mieux que seule. Et surtout ce sera plus simple pour Kana comme elle veut se soignée seule. Personne ne pouvait l’obligée à se faire soignée par une infirmière si elle en avait peur. Alzea était bien placée pour le savoir. Surtout quand Shizuru lui avait montré de force sa plus grande peur. Décidément, Alzea ne voulait plus rencontrer de feu surtout lorsqu’ils ont déjà leur pouvoir. Soudain un bruit se fit entendre. C’était une sorte de gargouillement qui provenait de Kana.

Et si on allait manger, je crois que mon ventre m'en veut un peu de ne rien avoir mangé ce matin...

Alzea sourit. C’est vrai qu’elle aussi commençait à avoir faim.

Oui c’est une bonne idée. Moi aussi je commence à avoir faim. Que veux-tu manger ? Je te laisse choisir.

C’était la question universelle. Mais elle était indispensable pour savoir où elles allaient aller. Alzea laissa le choix à Kana. Tout lui convenait. Et si elle ne connaissait pas, ce serait de toute manière une occasion de découvrir de nouvelles saveurs ou de nouveaux lieux.



La forêt, le calme, le silence... (PV Alzea) - Page 2 Alzea_12