Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
C'est pas possible d'être aussi tête en l'air !
#   Jeu 9 Fév 2012 - 20:14

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

Après avoir pris tous les papiers, avoir mangé et donner tous mes bagages à un employé qui allait surement les amener dans les dortoirs. En sortant de la cafétéria, la secrétaire qui s'occupait des arrivées d'élèves m'appela. Elle avait oublié de m'indiquer où étaient les dortoirs des novices et tout le reste. Mais même si elle n'expliqua quelque chose, je n'écoutais pas du tout, j'étais déjà dans mon sommeil et si ça continuait j'allais bientôt m'endormir surplace. Elle me donna la carte que je rangeai illico dans mon petit sac. Je pris le premier couloir, de toutes façons j'allais bien tomber sur les dortoirs à un moment ou à un autre. Ce devait être ... allez ... 22 heures 30 et plusieurs fois je me repris à juste à temps au moment où j'allais fermer les yeux pour de bon.

Mishka me suivait toujours mais elle, elle sautait de partout et manqua deux fois de me faire tomber. Quelle énergie ! Je ne savais pas d'où elle la puisait mais je ne pense pas que je le saurais de sitôt. C'est un peu comme les enfants, je pense, ils arrivent à veiller à des heures très tardives mais le lendemain ils sont capables de dormir jusqu'a 11 heures midi, et ce sera le cas de Miska j'en étais sure.

Je pris un escalier qui avait l'air apte à mener aux dortoirs. En y réfléchissant bien c'était un peu bête, mais quand on est fatigué, on ne réfléchis pas c'est comme ça. Les escaliers descendaient en colimaçon. Je continuai pendant environs un quart d'heure mais je fini par me rendre à l'évidence : je m'étais trompée. Je pris finalement la descision de faire demi-tour mais là, ho surprise ! Un véritable carfour souterrain se dressait devant moi et ma mine dépitée. Que faire ? Prendre un escalier au hasard ? C'est ce que je fis. Non, un cul-de-sac. Je revins sur mes pas rééséya et toujours rien. Je me serai crus dans un labyrinthe mouvant. C'était assez stressant. Très stressant même.

Finalement, je m'assis dans un coin de l'escalier. Et chanta à haute voix :

Never mind, I'll find someone like you,
I wish nothing but the best for you, too,
Don't forget me, I beg,
I remember you said,
"Sometimes it lasts in love,
But sometimes it hurts instead,"
Sometimes it lasts in love,
But sometimes it hurts instead, yeah ...


~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Olivia Rosenberg le Mer 15 Fév 2012 - 15:26, édité 2 fois
#   Dim 12 Fév 2012 - 21:34
avatar
Invité



Cela ne faisait que quelques jours que Gabriel était arrivé à l’institut. Et en si peu de temps, il avait déjà fait plusieurs rencontres. Il avait plutôt bien sympathisé avec les autres garçons du dortoir, même si ils étaient tous plus jeunes que lui. Mais l’âge n’avait aucune importance pour lui. Mais des fois, il en avait marre des discutions trop tardives à son goût. Comme ce soir. Et plutôt que de piquer une crise, il avait préféré aller dehors pour fumer. Il était fatigué, peut-être parce qu’il se couchait à des heures vraiment pas raisonnables. Mais en tout cas, il se retrouvait à errer dans les couloirs du bâtiment torse-nu avec un pantalon de jogging, le paquet de cigarette et le paquet à la main.

Il ne comprenait ni comment, ni pourquoi, mais ses pas l’avaient mené dans une sorte de sous-terrain assez bizarre. Il ne savait pas si il pouvait fumer ici, mais il s’allumait tout de même une cigarette. Fumer était une chose interdite dans les lieux publics fermés. Mais après tout, le sous sol est interdit d’accès aux élèves non ? Et lui, on ne peut pas tellement le considérer comme un élève puisqu’il est majeur. Même si il continue de prendre des cours. Mais bon, il marchait tranquillement dans cette sorte de labyrinthe, et il arriva à la conclusion qu’il s’était perdu. Quelle idée aussi de venir trainer en pleine nuit dans un endroit inconnu ! Et juste pour fumer en plus ! Le seul point positif c’est qu’il régnait une chaleur constante dans cette partie de l’institut, ce qui lui faisait du bien étant donné qu’il n’avait pas de tee-shirt. Il ne voulait pas que quelqu’un le voit comme ça, dans cette tenue. En plus, il était d’assez mauvaise humeur à cause des autres qui l’avaient réveillé alors qu’il venait tout juste de s’endormir. Entre deux bouffées de cigarette, il se mit à faire tourner son piercing à la lèvre. Vu qu’il n’avait qu’un petit pic argenté, autant le faire tourner sur lui-même, en plus ça aiderait à la cicatrisation. A cause de la pointe qui se trouvait à l’intérieur de sa bouche, il s’était plusieurs fois coupé la langue. Et toujours, il saignait abondamment à cause de son hémophilie.

Il s’avançait dans les couloirs et entendit une voix. Quelqu’un chantait, une fille. Ça s’entendait, un homme aurait la voix plus grave, et un jeune garçon aurait une voix bien différente. Et un adolescent qui chante, c’est plutôt horrible à entendre, alors normalement ils s’abstiennent. Même Gabriel avait évité de chanter quand sa voix était en train de muer, c’était tout simplement un véritable supplice pour les oreilles. Alors il en avait profité pour se perfectionner à la guitare. Et maintenant, il pouvait refaire les deux puisque sa voix avait pris sa forme définitive. Il s’avança en direction de la musique, et quand il arriva là où le bruit était émis, il vit une jeune fille, qui semblait beaucoup plus jeune que lui. Elle était assise sur une marche d’un des multiples escaliers qui se trouvaient dans ce couloir. Elle était accompagnée d’un joli petit chien, très mignon, qui semblait être un husky. Ces chiens étaient vraiment adorables. Il s’approcha du chien en finissant sa cigarette et commença à lui faire quelques gratouilles amicales dans le cou. Il sourit et demanda à la jeune fille :

-C’est ton chien ? Il est vraiment adorable. Comment il s’appelle ? A moins que ce soit ‘‘elle’’.

Il continuait à lui faire plein de câlins, tout en veillant à ne pas se faire mordre ou griffer pour ne pas risquer de se retrouver encore une fois sur un lit d’hôpital à cause de son autre foutu problème de santé. Ah, être hémophile demande bien des sacrifices. Enfin, ne pas se battre, on ne pouvait pas tellement appeler ça un sacrifice. Mais il n’aimait pas être méfiant envers les animaux. Il les adorait, et leur faisait confiance. Alors si ils étaient gentils, il ne voyait pas pourquoi il devait s’en méfier. Surtout que ce petit chien semblait joueur, mais pas agressif.

Il laissa ensuite le petit animal pour aller voir la jeune fille et il lui dit :

-Je m’appelle Gabriel, et toi ?




Dernière édition par Gabriel Clay Touram le Mar 14 Fév 2012 - 23:27, édité 2 fois
#   Lun 13 Fév 2012 - 17:59

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

Je m'arrêtai de chanter. J'avais cru entendre des bruits de pas. Pourtant normalement à cette heure tout le monde était couché et dormait comme des bébés. Les pas se rapprochaient de plus en plus de moi. Mishka qui devait aussi avoir entendu le bruit se leva et dressa ses deux oreilles comme des radars. Son petit museau rose frétillait et ses pattes commençaient à remonter sur ressorts mais elle n'aboya pas. J'étais pratiquement dans la pénombre, le noir complet, il y avait juste quelques lumières très faibles tous les 3 mètres. Le sol était horriblement froid mais je n'avais pas la force de me mettre debout.

La personne qui avait fait le bruit se montra. C'était un jeune garçon qui devait avoir quelques années de plus que moi, il avait les cheveux bruns et il sentait la cigarette à plein nez. Malgrè la faible lueur, je vis qu'il n'avait pas de t-shirt. Il se pencha vers Mishka qui était toute contente et commença à la caresser.

-C’est ton chien ? Il est vraiment adorable. Comment il s’appelle ? À moins que ce soit ‘‘elle’’.

Je me baillai à m'en déchirer la mâchoire et lui répondit :

- Oui c'est "elle". Elle s'appelle Mishka.

Pendant un court instant, il eut un mouvement de recul. C'est vrai que dans certaines familles, on dit toujours aux enfants de ne pas s'approcher de chiens qu'ont ne connais pas. On ne m'a jamais dit ça. C'était plutôt moi qui encourageais tout le monde à caresser les huskys de grand-père. Finalement, il continua de la caresser comme si c'était une grosse peluche.

- Tu n'as rien à craindre, tu sais. Elle n'a jamais fait de mal à personne, c'est un vrai nounours.

-Je m’appelle Gabriel, et toi ?

Je restai assise par terre.

- Je m'appelle Olivia. Olivia Rosenberg.


~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 
#   Mar 14 Fév 2012 - 23:50
avatar
Invité



Gabriel aimait bien ce petit chien. Qui d’ailleurs, était apparemment une petite femelle qui s’appelait Mishka. C’était joli comme nom. La jeune fille lui avait bien dit qu’il n’avait rien à craindre à cause de son mouvement de recul qu’il avait eu. Mais après tout, ce n’était pas de sa faute, c’était un de ses problèmes de santé qui ne lui permettait pas de faire confiance à n’importe qui. Et puis elle lui annonça son nom. Elle s’appelait Olivia, joli nom aussi. De toute façon, il aimait bien tous les noms, sauf Clay, celui de son père. Mais c’était une autre histoire. Il lui dit quelques secondes après qu’elle lui ait dit son nom :

-Si j’ai eu un mouvement de recul tout à l’heure, c’est parce que je suis hémophile et que je dois faire attentions aux animaux que je rencontre. Si tu ne sais pas ce que c’est, les personnes hémophiles n’arrêtent pas de saigner quand elles se blessent, alors je dois toujours faire attention.

En disant cette dernière phrase, il s’assit par terre en tailleurs et fit signe à Mishka de venir vers lui pour la prendre sur ses genoux. Il continuait de lui faire des petites caresses dans le cou en souriant. Puis il s’allongea sur le sol, même si le contact du sol gelé contre son dos était fort désagréable. Et puis il fit doucement monter Mishka dans les airs, sans trop l’éloigner du sol et en la tenant bien. Et puis il demanda à Olivia :

-Elle a quel âge ? Parce qu’elle a l’air toute jeune.

#   Mer 15 Fév 2012 - 19:11

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

Mishka sautait de partout autour de Gabriel. Elle était en folie, est toujours pas fatiguée. Elle commançait même à pousser des petits aboiements de joie et réussi à trébucher sur le pied de Gabriel.

-Si j’ai eu un mouvement de recul tout à l’heure, c’est parce que je suis hémophile et que je dois faire attentions aux animaux que je rencontre. Si tu ne sais pas ce que c’est, les personnes hémophiles n’arrêtent pas de saigner quand elles se blessent, alors je dois toujours faire attention.

Hémophile ? Oui je connaissais le mot. En Alaska, j'avais une amie qui soufrait de la même chose mais j'avais pensé que ce n'était que pour les hémoragies internes. Mais après tout, je ne suis pas mèdecin. Il devait y avoir différents niveaux de la maladie ou quelques chose comme ça. Mais je ne crois pas que Mishka serait capable de seulement envoyer les dents sur quelqu'un ou même un autre animal s'il ne lui voulait pas du mal (à l'exeption des écureuils bien sur). Gabriel se mit en tailleur. Au moment même où il avait touché le sol, elle se jeta sur lui, toute contente. Il la prit doucement par le dessous des pattes avant et la fit décoler du sol. Exellante idée ! En plus, elle adorais ça. Je la vois encore quand elle n'avait pas plus d'un mois la faire tournoyer dans les airs comme un avion, à cette époque je pouvais presque laprendre au creu de ma main.

-Elle a quel âge ? Parce qu’elle a l’air toute jeune.

Il la repossa au sol. Mais cette fripone qui n'en avait pas assez remonta sur ses genoux.

- Elle vient de faire ses 3 mois il y a pas très longtemps. Oui, c'est vrai qu'elle n'est pas très vielle, c'est une vrai boule d'énergie.

Comme pour montrer ce que je viens de dire. Elle sauta de son fauteuil vivant et fila vers moi comme une fusée. Sous le choc, je me coucha sur le coté. J'évita de justesse de me cogner la tête contre le carellage glacé et reçu en prime un grand coup de langue sur la joue.
J'éclata de rire.

- Oui, une vrai boule d'énergie. Et en plus elle commence à avoir de la force.

Malgrès la fatigue, le froid et tout le reste, je réussis à me remettre dans une position à peu près assise. Mishka, après avoir reçu une ou deux caresses, retourna vers Gabriel. C'était bizarre de penser ça comme ça mais j'avais l'impression qu'il avait un rapport très proche avec la musique, cette curiosité, cette sensibilité. Il me faisait penser aux personnes avec qui j'avais formé mon premier groupe de musique. Dans ce groupe, nous avions tous un point commun : nous nous interession à tout et nous avions tous une très bonne oreille. Quelques chose me disait que Gabriel faisait partit de ce genre de personne. Je pouvais lui poser la question bien sur. Mais si je me trompais ? Oh ! Et puis, ça ne coute rien.

- Par hasard. Est ce que tu aimerais la musique ? Enfin, je veut dire, pas seulement l'écouter. Mais la jouer ou chanter même.


~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Olivia Rosenberg le Dim 18 Mar 2012 - 10:50, édité 1 fois
#   Sam 18 Fév 2012 - 17:25
avatar
Invité



Gabriel observait Mishka sautiller partout autour de lui, ce qui le faisait rire. Il ne savait pas qu’il avait du succès auprès des petits chiens. Il aimait bien les animaux, surtout quand il pouvait jouer avec eux. Aussi, il préférait quand les animaux étaient plutôt jeunes, parce qu’ils présentaient moins de signes d’agressivité que les adultes. Et puis ils étaient beaucoup plus mignons ! Il regardait la petite boule de poil lui monter sur les genoux à peine après avoir été remise sur le sol. Il apprit ensuite par l’intermédiaire d’Olivia que Mishka avait à peine trois mois. C’est pour ça qu’elle paraissait si jeune. Enfin, au final, elle ne faisait pas que le paraitre, elle l’était vraiment. Et puis apparemment, elle aussi était très active. C’était aussi peut-être ça qui faisait qu’elle semblait bien aimer Gabriel, puisque lui aussi était hyperactif quand il était enfant, et même adolescent. En même temps qu’Olivia avait dit ça, Mishka était partie des genoux de Gabriel sans qu’il puisse la retenir pour sauter sur sa maitresse. Elle était partie tellement vite qu’elle failli faire tomber Olivia et lui fit une bonne grosse léchouille. Il rigolait en voyant la scène. Puis Olivia lui indiqua ensuite qu’elle commençait à avoir de la force. Sur ce point, c’était clair, vu comment elle avait réussi à mettre une personne à terre. Olivia fit quelques caresses à Mishka qui revint vers Gabriel juste après. Gabriel prit Mishka dans ses bras et la regarda dans les yeux en lui disant :

-Alors comme ça on a de la force ? Mais pourtant tu es bien jeune ! J’était comme toi quand j’étais quand j’étais enfant, je courrais de partout !

Il pouvait très bien passer pour un idiot à parler comme ça à un chien. Mais bon, il s’en fichait au final, qui n’avais jamais parlé à un animal comme si c’était un être humain ? Il avait fait un air faussement contrarié à Mishka en parlant, mais il lui fit un grand sourire en la reposant sur ses genoux et lui fit plein de caresses dans le cou. Il regarda ensuite Olivia qui lui demandait si il aimait la musique, aussi bien en écouter qu’en jouer. Il lui sourit. Elle avait lancé un sujet de discussion qui le passionnait. Il lui répondit :

-Oui, j’adore la musique, c’est même une passion pour moi. Je joue de la guitare depuis plusieurs années et je fais partie d’un petit groupe pas connu en Angleterre. Et des fois je chante un peu aussi. Et je compose avec mon frère.

En disant tout ça, il repensait à ses amis qui étaient loin de lui et qu’il ne reverrait pas avant un bon moment. Mais au moins, il y avait toujours son frère avec lui, et c’était ça qui lui importait le plus. Il regarda Olivia pour lui demander :

-Pourquoi tu me demande ça ?

Puis, tout en souriant sans attendre de rpéonse, il ajouta :

-J’aurais une de mes guitares avec moi, je t’aurais joué un morceau. Mais là, elle est dans le dortoir, et si je remonte je vais surement réveiller tout le monde, et puis en plus je suis perdu dans ce labyrinthe.

#   Dim 19 Fév 2012 - 18:24

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

Quand j'eu posé ma question sur la musique je pensais vraiment qu'il me prendrait pour une espèce de voyante venue d'un autre univers si je me trompais. Mais pourtant, j'étais bel et bien sure de moi. Gabriel avait un véritable caractère de musicien, doux, curieux, sensible ... Finalement, il sourit. Peut être qu'en fin de compte, je pouvais avoir raison ?

-Oui, j’adore la musique, c’est même une passion pour moi. Je joue de la guitare depuis plusieurs années et je fais partie d’un petit groupe pas connu en Angleterre. Et des fois je chante un peu aussi. Et je compose avec mon frère.

Alors c'était vrai. La guitare ... je ne m'y étais jamais trop intéréssé. Dans mon groupe, en Alaska, nous avions plutôt des instruments plus traditionnels, par exemple des flûtes, des armonicas et même un piano. Nous nous réunissions le plus souvent chez un ami qui avait une grande maison construite au bord du lac du village, et répétaient des musiques de tout genres et de tout pays. Je me demandais quel sorte de musique il faisait, il suffisait de poser la question.

- Et qu'est ce que tu joue comme genre de musique ?

Je m'attendais à du rock mais peut être que je me trompais totalement. Va savoir.

-J’aurais une de mes guitares avec moi, je t’aurais joué un morceau. Mais là, elle est dans le dortoir, et si je remonte je vais surement réveiller tout le monde, et puis en plus je suis perdu dans ce labyrinthe.

- Mais ce n'est pas un problème. On peut toujours faire un rythme. J'aimerai bien voir comment tu chante. Je te laisse choisir si tu veux.


~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 
#   Mar 21 Fév 2012 - 17:28
avatar
Invité



Il était content, il pouvait parler tranquillement de sa passion. C’était vraiment dommage que sa guitare soit dans les dortoirs, sinon il lui aurait joué un morceau. Mais bon, il était paumé ici, alors il ne pouvait pas tellement remonter pour la prendre et se reperdre dans ces couloirs infinis. Puis Olivia lui demanda quel genre de musique il jouait, ce qui était une bonne question. Personne n’avait jamais pensé à mettre un nom sur le genre qu’ils jouaient. Un passa une main dans son cou en lui disant :

-En fait, je sais pas trop. On est plus basé sur des musiques qui bougent bien, un peu style rock, mais après je sais pas si on peut vraiment dire que s’en est. Après je sais pas tellement quel style pourrait nous correspondre, mais en tout cas ça donnait un super effet nos musiques. Surtout que j’avais une amie qui faisait du violon dans le groupe, elle jouait merveilleusement bien. Et une autre à la batterie, elle arrivait à chanter en même temps !

Ça le faisait sourire de vanter les membres de son groupe. Elle lui avait aussi dit que ce n’était pas un problème si il n’avait pas sa guitare. Puis elle voulait l’entendre chanter. Peu de personnes lui avaient demandé ça, aussi seuls ceux qui avaient assisté à ses concerts savaient qu’il chantait aussi. Alors il hocha la tête doucement puis il s’éclaircit la gorge avant de redresser le torse et de prendre une grande inspiration. Il fermait les yeux pour réfléchir à ce qu’il pourrait bien chanter. Puis il commença à remuer ses lèvres doucement pour chanter à peu près la seule qu’il connaissait par cœur, puisqu’il n’était pas le chanteur principal du groupe. Il donnait tout ce qu’il pouvait dans ce chant, il n’était pas habitué à réciter toutes les paroles de la musique. Mais au final, il s’en sortait plutôt bien.

Quelques minutes plus tard, il se repenchait en avant pour respirer. Il regardait Olivia en lui disant :

-C’était comment ? Normalement je fais juste quelques passages de cette musique donc ça m’a fait bizarre…

Pui il continuait en se redressant légèrement :

-Toi tu fais quoi en musique ? Enfin je veux dire, tu chante ou tu joues d’un instrument…

Ce qu'il chante :

Spoiler:
 

#   Sam 25 Fév 2012 - 18:04

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

C'était vraiment agréable de parler de cette passion que l'ont a en commun. Dommage qu'il n'ai pas eu sa guitare mais de toute façons, on aurait pu se faire remarquer. En plus, je ne crois pas que cette endroit sois autorisé aux élèves, surtout à cette heure là. Et puis, je préférais encore qu'il reste à coté de moi car il faisait de plus en plus froid et le silence de la solitude de plus en plus pesant et lourd. Il paraissait étonnée par ma question, à croire qu'il composé sans se soucier du genre de ce qu'il écrivait. Il se passa la main sous le cou et me répondu :

-En fait, je sais pas trop. On est plus basé sur des musiques qui bougent bien, un peu style rock, mais après je sais pas si on peut vraiment dire que s’en est. Après je sais pas tellement quel style pourrait nous correspondre, mais en tout cas ça donnait un super effet nos musiques. Surtout que j’avais une amie qui faisait du violon dans le groupe, elle jouait merveilleusement bien. Et une autre à la batterie, elle arrivait à chanter en même temps !

Le rock s'accordait très bien avec son style et son apparence, assez violent et rageur mais avec une toute petite touche d'un extrême douceur autant dans le choix du tempo qu'a travers les traits de son visage. Je remarqua que le moment où il avait parlé avec le plus de fièreté était à la toute fin de sa phrase quand il m'a décrit rapidement les membres de son groupe duquel il était maintenant séparé.
Je repensa aux personnes avec qui j'avais chanté durant de longes années. Hannah, Eloïse, Milo et Will. Will ... Le seul qui a eu le courage d'aller faire dévier la route mortelle qu'avaient pris mes chiens, effrayées par des ours polaire qui les avaient pris en chasse. Je n'avais pas voulu me résoudre à les abandonner et j'aurai pu mourir avec eu. Will était arrivé avec sa moto des neiges et leur avait fait éviter le ravin et la chute mortelle qu'il aurait engendré. Il avait risqué sa vie pour moi et je lui doit la mienne. Et il chantait tel un ange. Mais 3 mois plus tard, nous étions pourtant heureux mais il y a eu l'avalanche et tout ce qui s'en est suivit.
Non, il ne fallait pas que je pleure, pas devant Gabriel, pas tout de suite. A ma demande, il se prépara, se mis en place et commença à chanter. Oui c'était bien du rock. Il avait une voix magnifique. Il était tellement dans le tempo de sa chanson que je pouvais presque entendre la musique et son rythme. Ni trop aigüe, ni trop grave. Même si de temps à autre, je le sentais moins sûr de lui, il gardait cette voix aussi belle qu'il n'y avais aucun mot existant pour la décrire. Il se pencha et respira une grand coup.

-C’était comment ? Normalement je fais juste quelques passages de cette musique donc ça m’a fait bizarre…

J'étais presque au bord des larmes. C'était tellement beau. Mais j'avais l'impression d'avoir déjà eu cette sensation en écoutant une chanson ... Oui ! Je me rappelle maintenant. C'était la voix d'une chanteuse canadienne, je me souviens. C'était le seul concert auquel j'ai pu assisté de toute ma vie mais j'étais sure qu'il n'y en avait pas un de plus beau au monde. Ces frissons ... en fait je ne peux pas vraiment dire que c'est des frissons. La seule chose qui conviendrai pour le décrire serait de dire que ça réchauffe le coeur. Je me repris alors et réussi à articuler.

- Magnifique. Je n'ai jamais entendu quelqu'un chanter comme ça avec autant de puissance. Ta voix a quelque chose d’irréelle non, non, pas irréelle mais ça donne un effet tellement ... tellement ... c'est impossible à décrire Gabriel.

-Toi tu fais quoi en musique ? Enfin je veux dire, tu chante ou tu joues d’un instrument…

Maintenant, c'était à mon tour. Je savais bien qu'a un moment il faudrait que je chante. Mais quoi ? En fin de compte, je laissa tomber toutes mes questions.

- Dans mon groupe, je chantait. Je faisait partit des deux chanteurs du groupe, les autres s'occupaient de l'instrumental. La seule fois où j'ai eu l'occasion que j'ai eu l'occasion de jouer d'un instrument c'était en cours de musique, c'était de la flute traversière. Aujourd'hui je chante dès que j'en ai l'occasion toute sortes de musiques.

Je me remise droite, éclaircie ma gorge et fit sortir doucement la première note. C'était de la musique country, douce et expressive à la fois. J'adorai cette musique venue du grand ouest. Elle avait quelque chose de puissant, même avec des notes de liberté mais tout en gardant un tempo calme mais pas endormissant. C'était très différent du rock de Gabriel mais si on ne parle que de puissance, on pourrait presque se situer à la même hauteur. Je commença les première phrase et au fur et à mesure je m'aperçus que j'y mettait plus de force, plus de détermination. Je mis tout mon cœur dans cette chanson. Elle dura à peut près une petite minute. Finalement, je prononça les dernières paroles de moins en moins fort jusqu’à chuchoter et finalement m'arrêter pour reprendre mon souffle.

- Alors, c'était comment ?


~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 
#   Jeu 22 Mar 2012 - 20:20
avatar
Invité



Il appréciait de pouvoir parler d’une de ses passions avec qui pouvait vraiment le comprendre. Il aurait bien voulu prendre sa guitare, courir discrètement pour aller la chercher. Mais il était perdu, et il n’allait pas non plus laisser Olivia seule avec son chien en pleine nuit dans cet endroit lugubre. Même Gabriel, du haut de son mètre soixante quinze et de ses vingt deux ans aurait peur de rester seul ici. Mais trouver quelqu’un ici, qui en plus partageait cette passion pour la musique le rassurait. Et aussi il adorait son chien, cette petite boule de poil qui ne faisait que courir partout. Il était fier des personne qui faisaient partie de son groupe en Angleterre, il avait vanté leurs capacités comme un marchand vanterai les qualités de son produit dans une publicité. Mais lui, au fond, il espérait que les personnes des autres groupes soient jalouses et regretteraient de ne pas être amis avec eux. Puis juste après il avait chanté, comme lui avait demandé Olivia. Il avait eu quelques problèmes avec des notes, mais elle n’avait pas semblé le remarquer. Il voyait juste après que ces yeux étaient humides et elle lui dit que c’était magnifique. Il lui sourit et il fût surprit quand elle lui annonça qu’elle n’avait jamais entendu quelqu’un chanter avec autant de puissance. Apparemment sa voix avait aussi quelque chose d’irréel et elle donnait un effet impossible à décrire. Il gardait son petit sourire, personne ne lui avait jamais dit de chose pareille et ça lui faisait plaisir. Puis Olivia répondit à sa question. Apparemment dans son groupe, elle faisait du chant et n’avait eu que rarement l’occasion de jouer d’un instrument. Il la regardait ensuite se redresser et éclaircir sa gorge. A ce moment-là il devina qu’elle allait chanter à son tour, alors il la laissa faire. Il lui faisait confiance puisqu’elle chantait dans son groupe ! Au fur et à mesure, il sentait plus de puissance dans sa voix, bien qu’elle ait commencé doucement. Il prit Mishka sur ses genoux et ferma les yeux pour mieux écouter. Puis il sentait que la musique se radoucissait jusqu'à être terminée pour de bon. Il applaudit doucement en souriant. En réponse à sa question, il dit :

-C’était magnifique ! Toi aussi tu mets de la puissance dans ta voix quand tu chantes. Mais quelqu’un qui n’en met pas, quand il chante, il peut parfois sortir quelque chose d’atroce ! Même les musiques douces ont besoin de puissance.

Il reprit son paquet de cigarette, en sorti une et l’alluma. Après quelques bouffées, il ajouta en regardant ce qu’il tenait dans la main :

-Après la cigarette ça aide pas vraiment, mais ça me clame…

Il fit quelques caresses sur la tête de Mishka avant de la laisser partir vers Olivia. Il termina tranquillement sa cigarette. Il n’e avait pas proposé à Olivia, il ne connaissait pas son âge et puis il ne voulait pas l’inciter si elle ne fumait pas. Puis il lui demanda :

- Au fait t’as quel âge ? Moi j’ai 22 ans !

En attendant sa réponse, il termina sa cigarette. Après avoir jeté le mégot, il se redressa d’un coup. Il entendait des bruits de pas qui se rapprochaient dangereusement d’eux. Il regarda Olivia l’air de dire ‘‘on est foutu’’. C’est là qu’il se leva en réfléchissant à quoi faire pour se sauver quand il entendit une voix d’homme crier :

-C’est quoi cette odeur de cigarette ? Si jamais un élève a osé entrer ici je vais le dire de suite à la directrice qui fera ce qu’il faudra faire pour qu’il ne recommence pas !

Gabriel tendait la main vers Olivia tout en continuant de réfléchir et en paniquant :

-Si on ne part pas tout de suite on est foutu ! Faut qu’on se dépêche si on ne veut pas se faire renvoyer !

Il prit Mishka dans ses bras et se mit à avancer dans une direction au hasard. Il lui dit rapidement :

-On va essayer de trouver un endroit où se cacher, j’espère que Mishka ne va pas aboyer…

#   Mar 27 Mar 2012 - 18:31

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

La musique country ... L'histoire que nous avions en commun est très très compliqué, tout d'abord parce que mon père est 100% américain, un vrai cow-boy. Et le seul moyen que j'avais trouvé cacher toute la colère que j'éprouvais envers lui, c'était d'ignorer tout ce qui me faisait penser à lui : son pays, sa région, ses traditions et les musiques de son pays. C'était bête. Au fur et à mesure que les années passaient, j'oubliai mon père et commença à écouter de la country et au fur et à mesure ma voix se mis à chanter les chansons du far-ouest, naturellement. Parfois même j'écrivais, soit des musiques soit des paroles mais toujours dans le style country. C'est comme ça que 5 pré-ado qui vivaient une des vies les plus monotones dans un village parfaitement paumé se sont mis à écrire de la musique et on formé leur propre groupe. Je ralentis sur les dernières paroles de mon à-capella et me tut en attendant le verdict de gabriel.

-C’était magnifique ! Toi aussi tu mets de la puissance dans ta voix quand tu chantes. Mais quelqu’un qui n’en met pas, quand il chante, il peut parfois sortir quelque chose d’atroce ! Même les musiques douces ont besoin de puissance.

Je souris. J'étais d'accord avec lui, c'est pour ça qu'un professeur de musique qui a au moins un élève qui n'aime pas la musique doit se contenter d'un troupeau de casseroles et de marmites pour chorale même après des semaines et des semaines de répétitions. Si tu n'a pas envie de chanter, ce n'est pas la peine de te forcer, la puissance ne dépend que de ton humeur et de ta détermination à faire quelque chose de bien. Il sortit de sa poche un truc vraiment bizzare, une espèce de batonnet blanc et marron qu'il alluma avec un briquet. C'était un peu comme la pipe de grand-père, et ça crachait autant de fumée. Un jour j'avais vu quelqu'un en fumer à la sortie du collège, un cigare, mais là celui de Gabriel était beaucoup plus petit.

-Après la cigarette ça aide pas vraiment, mais ça me clame…

La ciga ... la ciga quoi ?! En tout cas, ça sentait vraiment fort. Quand elle fini de se consumer, il la jeta par terre et me demanda :

- Au fait t’as quel âge ? Moi j’ai 22 ans !

22 ans ! Tout d'un coup, je me sentit vraiment petite à coté de lui. Je ne pu pas répondre. Il se redressa d'un coup. Des bruits de pas ... Il se rapprochaient dangereusement de nous.

-C’est quoi cette odeur de cigarette ? Si jamais un élève a osé entrer ici je vais le dire de suite à la directrice qui fera ce qu’il faudra faire pour qu’il ne recommence pas !

Son regard m'encourageai à me lever plus vite. Il fallait s'enfuir, vite ! Mes bras et mes mes jambes étaient engourdies par la fatigue. Il le fallait, c'était ça ou le bureau de la directrice dès le premier jour et la porte. Il me tendit la main mais je la refusa. J'ai survêcu à des -20 °C en Alaska, je n'allais pas me faire aider juste à cause d'une petite fatigue. Je me leva d'un coup. OUCH ! LEDOS ! En un instant, une affreuse douleur vient se glisser dans ma collone vertébrale. Il prit Mishka dans ses bras et se mis à avançer. Il n'y avait plus qu'a suivre.

-On va essayer de trouver un endroit où se cacher, j’espère que Mishka ne va pas aboyer…

Ah, oui mais ça c'était encore une autre histoire. Heureusement, je lui avait déjà appris 2 ou 3 ordres pour qu'elle me dérange pas les voisins en pleine nuit en hurlant à la lune. Mais pour l'instant, il fallait s'enfuir. Je passa devant Gabriel. Il ne fallait pas qu'on traine sinon on est foutu.

- Vite ! Vite !

C'était peut être une illusion de ma part. Devant nous, il y avait plein d'objets qui n'avaient pas l'air tout neufs, une table en morceaux, des chaises, des lampes et des grandes caisses en bois.

- Viens ! Il va nous rattraper.

Malgrès tout, je chuchotais toujours et je tremblait de tout mes membres. Vite ! Une caisse vide. Je cherchais à toute vitesse une cachette, n'importe laquelle mais une cachette, seulement une. J'en trouva finalement une dans un petit recoin entre le reste d'une chaise et un tableau qui avait du être noir mais qui était maintenant tout blanc de poussière. Allez, en de temps trois mouvements, je me trouvai pliée en deux. Avec un peu de chance, on pourrai rentrer tout les trois sans trop de problèmes.


~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 
#   Sam 21 Avr 2012 - 10:11
avatar
Invité



Elle avait refusé de prendre sa main pour se relever. Ça ne le dérangeait pas, il avait fait ça par politesse, une sorte de réflexe. Et après que la personne accepte ou refuse, il s’en fichait. Tant qu’ils étaient maintenant en train de chercher une cachette pour eux trois. Il entendait Olivia qui lui disait de se dépêcher, alors il avançait en pressant le pas toujours en tenant bien Mishka dans ses bras. Il avançait assez rapidement, sans pour autant courir afin de faire le moins de bruit possible pour ne pas se faire repérer. Mais ça le faisait paniquer de se faire suivre de près par un surveillant. Puis ils se retrouvèrent dans une salle assez… bizarre, avec tous ces meubles anciens à moitié détruits ou rongés, de la poussière de partout, bref, de quoi rendre l’ambiance lugubre et peu chaleureuse. Il regardait Olivia se caler dans un coin de la pièce plutôt étroit. Il la voyait se plier en deux dans le coin puis il lui tendit Mishka une fois qu’elle eut fini de se placer. Il se demandait si il allait rentrer lui aussi, si il n’allait pas les écraser. Il n’en était pas sûr, mais il essaya quand même. Finalement il réussi, mais il se sentait réellement à l’étroit, chose qu’il ne supportait pas. Mais il essayait de ne pas le laisser paraitre, surtout qu’il était bien obligé vu les circonstances. Puis il se rendit compte qu’il était vraiment collé à Olivia et il était gêné. Il se sentait rougir et essayait de se faire le plus petit possible, mais vu sa carrure, c’était plutôt compliqué. Il regarda Olivia et lui chuchota dans un rire nerveux :

-Désolé de prendre toute la place… Mais par contre je sais pas si je vais tenir vraiment... Je suis claustrophobe… Enfin pas beaucoup mais bon…

Il essayait de na pas trembler ou laisser paraitre le moindre signe qui montrerait son stress. Il reprit Mishka sur ses genoux et la caressait. Non pas pour la calmer elle, mais plus pour se calmer lui, il en avait bien besoin. Puis il la serra doucement contre lui pour se réchauffer, il commençait quand même à avoir froid en étant torse-nu. Puis il recommençait à paniquer quand il entendit les pas se rapprocher. Mais il les entendait s’éloigner quelques instants plus tard et ça le rassurait un peu. Il fouilla dans les poches de son pantalon à la recherche de son paquet de cigarette et de son briquet, puis une fois qu’il avait attrapé tout ça, il prit une cigarette et l’alluma pour se calmer. Entre deux bouffées, il dit à Olivia :

-Au fait, tu m’as toujours pas dit quel âge tu avais. Et aussi tu viens d’où ? Moi je suis anglais.

Puis il entendait attendait ses réponses sans faire de bruit, juste en fumant sa cigarette et en recrachant doucement la fumée. Il se tenait tranquille pour le moment, et décida d’allumer un seconde cigarette une fois la première terminée. Mais il entendait de nouveau les pas se rapprocher, alors il éteignait sa cigarette pour essayer de stopper l’odeur. Puis il recommençait à paniquer et à s’agiter.

#   Mar 24 Avr 2012 - 13:49

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

Maintenant, chaque minute comptait. A tout moment, les surveillants pouvaient sortir de n'importe quel coin de ce couloir abandonné et s'en serait fini de nous; je ne préférais pas imaginer ce qui nous arriverais si on se faisait remarquer. Heure de colle ? Bureau de la directrice ? Ou même pire : l'exclusion de Terrae ? Et puis, je n'avais pas le temps de réfléchir à ça en ce moment. Pour l'instant il fallait qu'il entre dans cette boite en carton. Et vite. Il réussit finalement à se mettre à genoux face à "l'entrée" de ma cachette improvisée. Le noir était pratiquement total. Il me passa d'abord Mishka qui voyait bien que quelque chose n'allait pas. Je la prit contre moi et la caressa en lui parlant en scandinave, un langage que je n'utilise que pour les moment les plus difficiles autant pour moi que pour Mishka. Bien sur, là, ce n'était pas une question de vie ou de mort mais le jour ou ce serai un véritable danger comme ça elle serait entrainée. Gabriel entra à son tour dans la cachette en carton. Je me colla le plus possible à la paroi poussiéreuse de la boite en carton pour lui laisser le plus de place possible. C'est qu'il était grand. Quoique à 22 ans c'est un peu normal. Finalement, il entra entièrement dans la cachette. Mais maintenant, il était vraiment près de moi. Depuis je l'avais oublier, c'est vrai qu'il était torse nu. Je sentais que mes joues commençaient à rougir inévitablement. Il essayai de se faire le plus petit possible mais ça n’arrangeait pas grand chose. Je rougissais de plus en plus. Et en étant collé au sol, je sentais le froid envahir mon corps.

-Désolé de prendre toute la place… Mais par contre je sais pas si je vais tenir vraiment... Je suis claustrophobe… Enfin pas beaucoup mais bon…

Il manquait plus que ça. Si il disait qu'il ne l'était pas beaucoup peut être qu'il résisterai le temps que nos poursuivants fassent demi-tour ? En tout cas, c'est ce que j'espérai de tout mon cœur. Il prit Mishka, qui était aussi inquiète que nous deux, sur ses genoux. C'est vrai qu'il devait avoir froid sans t-shirt. Soudain, j'entendis des bruit pas : ils n'étaient plus très loin. Je tremblais de tout mes membres et j'osai à peine respirer. Nos traqueurs ne faisait plus aucuns bruits, peut être qu'ils étaient partis ? Peut être. Gabriel sortit une nouvelle ciga ... heu, cigar ... ah oui ! une cigarette. Mais c'est pas à cause de ça qu'on avaient été repéré au fait ? Je lui lança un regard mécontent. Pouah ! Et en plus que ça puait ce machin là. Plusieurs fois je me retint de tousser pour éviter d'attirer l'attention des surveillants qui devaient encore être dans les parages. Quelle peste ce truc alors !

-Au fait, tu m’as toujours pas dit quel âge tu avais. Et aussi tu viens d’où ? Moi je suis anglais.

Il retira une deuxième cigarette de sa poche pour l'allumer et la porter de nouveau à sa bouche. Il allait en épuiser combien à ce rythme ? Je me décida à répondre à sa questions.

- J'ai 16 ans. Je viens d'Alaska, en fait la bas on parlait toujours en français avec ma famille et les gens que je connaissais. Mais ils parlent déjà d’attribuer l'Anglais en tant que langue officiel de l'était d'Alaska.

Tout à coup, j'entendis de nouveaux les bruits de pas que l'ont craignaient tant. Ils revenaient. Et avec la fumée des cigarettes de Gabriel, ils n'auraient pas de mal à nous débusquer. Alerté par les bruits, il éteignit son machin à fumée aussitôt pour espérer ne pas être repéré. Dés que la fumée grise cessa de sortir de son mégot, son regard fut envahit de panique et de stress,. Si je ne faisait rien, il ne tiendrai pas longtemps. Et pourtant ils étaient là, à quelques mètres attendant le moindre bruit, le moindre geste ...
Et il faisait de plus en plus froid. Si moi je me gelais alors je n'osais même pas imaginer ce que le froid faisait à Gabriel. Malgré la chaleur de Mishka qu'il tenait toujours sur ses genoux, le froid devait lui transpercer le corps. Bien sur il restait une dernière solution mais ... et pourquoi j’hésitais moi ? C'était ça ou le renvois de l’institut. Si j'avais le malheur de faire une seul bruit tout serai fichu. Je m'approcha de lui. M'allongeant contre lui, je cala ma tête au creux de son cou avant de lui chuchoter à l'oreille.

- En Alaska, quand on est poursuivie par des loups affamés, il y a 2 règles primordiales pour survivre au froid. D'abord : garder la chaleur humaine.

Maintenant, c'est sur que je n'avais plus froid. Je rougissais plutôt jusqu'aux oreilles et devais avoir les joues écarlates. Je sortis finalement 2 barres de chocolat de la poche de ma veste.

- Et en deuxième : évacuer le stress en mangeant un truc sucré.
Je lui en tendit une et continua. Tu va voir, c'est encore mieux que la cigarette.

Les deux surveillants ne devaient pas être bien loin. Il fallait juste attendre qu'ils se découragent et partent du sous-sol.


~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 
#   
Contenu sponsorisé

 

C'est pas possible d'être aussi tête en l'air !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Sous-sol de l'école.