Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ici, c'est moi qui commande, et si t'as quelque chose à dire, je te coule ! Comment ça tu veux pas ?! Tu te prends pour qui, espèce de sale gosse ! Nan, mais... Raaah, tu vas voir !
##   Mar 10 Juil 2012 - 1:53

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

- Mon père prône "l'autonomie". En gros, ça veut dire que je dois me démerder en gagnant de l'argent, sinon, adieu les friandises. Ca coûte super cher, mine de rien ! ajouta-t-elle avec une mine boudeuse.

J'eus un sourire narquois en l'entendant dire ces mots. Alors comme ça, mademoiselle ne peut pas se passer de friandises ? Pauvre petite... Décidément c'est bien une gamine. Enfin je dis ça, mais je m'empiffre souvent de ces conneries. Hum. Bref. Nous entrions dans une petite pièce dont l'intérieur était frais de chez frais. Je m'assis sur une chaise en plastique qui se trouvait dans un coin après qu'elle me fit signe de m'asseoir. J'étendis mes longues jambes, m'étirant un bon coup. J'entendis la fille éternuer puis je croisais les jambes et les bras, observant le mur en face de moi en fronçant un peu les sourcils. Repensant à tout et n'importe quoi. A la famille, à mes combats qui duraient une éternité parfois ou alors à mes combats qui duraient... aller... 10 secondes ? Même pas. Je me souvins aussi du jour où j'avais assassiné quelqu'un... Cette histoire me hantera toute ma vie. Je voulais le tuer,et une fois fait, je me sentais comme... bien. Comme si j'étais soulagée d'un poids.

Flash Back ON :

00:05

L'heure parfaite pour un crime. Il y a quelques jours de cela, un mec était sur le point de me tuer avec son katana. Seulement je me suis pas laisser faire et il s'est retrouvé à l'hôpital, le nez cassé. Puis ce soir là, il était dehors, son katana accroché à sa ceinture dans le parc, attendant une victime pour lui couper la tête. PAN PAN PAAAAN ! Hum. Bref ! Il était là, tout fier, comme si le monde lui appartenait depuis toujours. Nan mais n'importe quoi le gars ! Cette nuit-là, je décidais d'aller me venger... Ce mec voulait me transformer en saucisson quoi ! Mais il a pas réussi, alors ça sera lui qui sera transformer en passoire... Cette nuit-là... la colère, la haine, c'était les seules choses que j'avais en tête et rien d'autre. Oui bon, j'avoue que j'avais un peu picolé mais j'avais encore toute ma tête ! J'étais fourré dans un buisson, attendant le bon moment pour l'attaquer, le couteau en main. Soudain, je sautais du buisson, attrapant le gars par derrière, le couteau sous sa gorge je lui fis une clé de bras pour qu'il ne puisse plus bouger. Un sourire carnassier sur mes lèvres je lui lançais un :

- Surprise Connard !

- Toi ?

- Oui moi, le mec que t'a voulu couper en rondelles ! Pourriture va... On se retrouvera en enfer !

Je lui tranchais d'un coup sec la gorge. Le laissant tomber comme une vieille chaussette, riant à gorge déployé. Mon rire... mon si beau rire qui était purement maléfique qui résonnait dans cette nuit noir. Je partis au loin, le couteau à la main, le sourire aux lèvres, comme si tout allait bien, en sifflotant.

Flash Back OFF


Je fus revenu à la réalité, clignant plusieurs fois des yeux, quand je vis que la fille me fixait, les yeux dans les yeux. Elle déglutit et détournait le regard, comme si elle était gênée de quelque chose. Lâchant un léger soupir, je pris la compresse qu'elle me tendit avant de la poser sur ma joue, ne bougeant plus ma main, appuyant un peu sur la compresse.

- Au fait, c'est quoi ton nom ? Je suis Moka, une amie de Nana ! Après t'avoir baffé... Je suis enchantée de faire ta connaissance !

Elle s'assit par terre, jouant avec une mèche de cheveux. Alors elle était une amie de Nana ? Eh bah putain... elle en a des potes ma cousine ! Après, elle est tellement cool et emmerdante que c'est normal qu'on la connaisse. Continuant d'appuyer sur la compresse, je lui répondis :

- Moi c'est Maxime, je suis le cousin de Nana. Content de faire ta connaissance.

Je fis une légère grimace à cause d'une petite douleur ressentit à cause de la brulure avant de bailler légèrement. Cette journée est vraiment épuisante. Mais bon, ça valait le coup quand même, enfin je trouve...

- Ca fait longtemps que tu es à Terrae ?




Spoiler:
 
##   Lun 30 Juil 2012 - 17:26

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

Ma parole, ce garçon était tout le temps ailleurs, ou quoi !? Il revînt tellement brusquement sur Terre que je me demandais l'espace d'un instant si il n'était pas tombé dans un mini-coma, ou nu truc du style. Assise à un ou deux mètres de lui, je me sentais déjà mieux, contrairement à ma réaction débile d'il y avait deux minutes. Après m'être présentée, je l'observais appuyer la poche glacée sur son visage, et un nouvel élan de culpabilité m'oppressa. Tss, qu'est-ce qu'il ne faut pas faire, sérieux...

- Moi c'est Maxime, je suis le cousin de Nana. Content de faire ta connaissance.

Content ? Même pas enchanté ? Pff... Sa famille, hein... Il ne lui ressemblais pas du tout. Franchement, elle était sociable, amusante, courageuse, et rassurante... Lui, il était juste... juste... juste... vert et bagarreur ! Voilà tout. Je boude, en plus. Et si vous êtes pas contentes, allez tous vous faire choucrouter ! Nah. Bref. Observant mes ongles peinturlurés en violet pour la journée, je relevais la tête et eu tout juste le temps de le voir grimacer et bailler avant qu'il ne me pose une question. Observant la courbe de ses épaules que je définissais facilement malgré la pénombre, je répondis avec une mine boudeuse.

- Ca fait longtemps que tu es à Terrae ?

- Pas vraiment... Ou tout du moins... Plus d'un mois, je crois bien... J'en sais trop rien, le temps passe tellement vite ici ! ajoutais-je avec un sourire digne des stars TV.

Me levant, je trottinais sur place pour rire, et fermais la trousse à pharmacie, avant de me diriger vers la porte, tout en parlant.

- Mais franchement, j'adore cette école ! Même si parfois, je dois l'avouer, c'est un peu bizarre de s-...

Ma phrase s'interrompit soudainement lorsque malgré ma poussée, la porte ne bougea pas. Je pâlis légèrement et ris un peu nerveusement, poussant plus fort. Finalement, la panique naissante fût plus forte que le reste, et tournant les talons pour me retrouver face à Maxime, je lâchais, étonnée :

- C'est... légèrement... bloqué. Je crois, dis-je, une note d'interrogation dans la voix - celle-ci d'ailleurs tremblante.

Et merde. Comment bousiller mon après-midi ? C'est tout trouver. Dieu, sauvez-moi où je vous met trois coups de pieds aux fesses...


Spoiler:
 
##   Jeu 23 Aoû 2012 - 3:15

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

- Pas vraiment... Ou tout du moins... Plus d'un mois, je crois bien... J'en sais trop rien, le temps passe tellement vite ici !

Ah ouais, donc ça fait pas vraiment longtemps qu'elle est ici. Bah oui, pour moi, un mois c'est rien du tout ! C'est une particule de je ne sais quoi traînant dans l'espace infini que même le robot qui est sur Mars ne pourrait trouver ! Ca me parait logique ! Ou pas... Elle se leva, trottinant sur place, elle ferma la trousse à pharmacie avant de se diriger vers la porte tout en parlant, tandis que moi je restais sur la chaise, pressant le machin-truc sur ma joue.

- Mais franchement, j'adore cette école ! Même si parfois, je dois l'avouer, c'est un peu bizarre de s-...


De s'-.... ? Hum moui bien sûr, j'attends la suite de ta phrase très chère ! Sauf que là, un problème se posa. Elle poussa la porte mais rien ne se passa. Je levais un sourcil, la voyant pousser plus fort et la porte qui ne bougeait toujours pas. Elle se retourna vers moi, elle avait le teint pâle, comme si elle venait de voir la mort en face d'elle...

- C'est... légèrement... bloqué. Je crois.

Je restais là, tranquillement. Enfin tranquillement.. je veux dire plutôt que je restais de glace face à l'information...

- Ha.Ha...... Tu déconnes j'espère ?! Dis-je en me levant d'un bond de la chaise.


Je me dirigeais vers la porte, posant sur une table le machin-truc, je poussais légèrement la porte et elle ne bougea pas. Grrr et merde...... Décidément c'était pas mon putain de jour... Je lâchais un soupir. Surtout que bon... il fait chaud dans cette putain de cabane !! On se croirait dans... euh... un micro-onde intergalactique ! Voir un four, mais c'est pas le soucis du moment ! Je reculais légèrement, je donnais un coup pied dans la porte. Je me mordis très fort la lèvre inférieur... Pourquoi ? Parce que je viens de me faire SUPER MAL parce que cette CONNASSE de porte est en métal blindé ! Je tenais mon pied entre mes deux mains avant de sautiller légèrement.

- Eh merde, ça fait chier ces portes à la con en métal blindé !

Je jetais un regard à moitié mauvais vers Moka, en me disant "C'est sûr, elle se fout de ma gueule... Oh que oui je le sens !". Puis je repris mon air calme et agacé de d'habitude.

- Bon... Y a pas une fenêtre dans c'te cabane que je pourrais casser pour qu'on puisse sortir ? Parce que la porte n'a pas l'air de vouloir céder.




Spoiler:
 
##   Dim 9 Sep 2012 - 23:42

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

- Ha.Ha...... Tu déconnes j'espère ?! cria-t-il en repoussant la chaise.

- Bien sûr que non, je ne déconne pas, tu crois VRAIMENT que je m'amuserai à faire ce genre de chose ?! aoutais-je dans un chuchotement furieux et paniqué.

Avisant Maxime qui se dirigeait à grandes enjambées vers la porte en jetant de côté la compresse qui atterrit mollement sur la vieille table en bois fissuré. Alors qu'il s'échinait à l'ouvrir, je me tînt la tête entre les deux mains à la vue de mon imbécilité flagrante. Me creusant la cervelle à la recherche de l'endroit où j'avais bien pu laisser la clé de secours qu'on m'avait confié, et sursautait brutalement lorsque j'entendis le bruit de choc retentissant qui résonna dans la cabane lorsque Max...ime (autant pour moi) shoota violemment dans la porte. Alors que, le cœur battant et la sueur coulant le long de ma tempe, je me relevais précipitamment alors qu'une grimace sur de douleur sur le visage et une expression de colère noire au fond des yeux, ils se tenait le pieds, en équilibre sur le second.

- Eh merde, ça fait chier ces portes à la con en métal blindé !

Pourrait-il arrêter de jurer tout le temps ? Sursautant une seconde fois alors qu'il criait à plein poumons, je me tordis les main, mal à l'aise lorsqu'il me toisa avec mépris. Réprimant un gémissement effrayé, je me contentais de claquer de la langue pour essayer de reprendre contenance afin de ne pas paraître fragile et sans pouvoir de défense à son regard. Alors que son air blasé d'habitué reprenait le pas sur sa haine précédemment dirigée vers moi, je frissonnais en l'entendant lancer d'un ton acide :

- Bon... Y a pas une fenêtre dans c'te cabane que je pourrais casser pour qu'on puisse sortir ? Parce que la porte n'a pas l'air de vouloir céder.


Jetant un regard désespéré au cie-... plafond, plutôt, plafond très haut, en passant, je désignais en levant le bras, la petite fenêtre rectangulaire située au sommet du mur latéral droit. Avec un rire ironique tremblant qui laissait à peine transparaître ma panique ambiante que j'avais camouflé derrière une réplique froide, je me fichais de lui, désignant ma petite taille d'un vaste geste de la main :

- Essayes donc de grimper la haut si tu veux, mais moi, je me vois mal jouer au chimpanzé sur une vieille chaise branlante, tu m'excusera ?

Secouant la tête, je me tournais vers la table qui semblait plus solide, et tentait le tout pour le tout, reprenant peu à peu mes esprits, laissant ma nature aventureuse prendre le dessus, je finis, l'air de rien, par murmurer :

- Peut-être que si... tu m'aidais à monter sur ça, je pourrai entrouvrir la fenêtre pour demander à quelqu'un d'ouvrir, qui sait !

Néanmoins, soudainement soucieuse de son pied, je rajoutais rapidement :

- ... Enfin, utilise la compresse pour ton orteil, sinon tu vas avoir vraiment mal, dans quelques heures... Maxime.


Spoiler:
 
##   Sam 27 Oct 2012 - 23:34

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

Regardant le plafond d'un air qui disait "Oh seigneur, sur quoi je suis tombée ?" elle montra une petite fenêtre en haut du mur. Je levais un sourcil, restant perplexe. Ah la la, ciel. Un rire ironique se fit entendre de la part de Moka. Paniquée ? Naaaaan la fille qui m'a foutu une grosse claque sans connaître les conséquences à PEUR du fait qu'on soit enfermés ? Elle est pas logique ! C'est comme si je disais "Ouais mais moi j'aime pas les légumes, déjà c'est dégueulasse et y en a certains qui ont prit ma couleur de cheveux comme leur couleur "naturelle". Par contre j'adore les haricots verts ! " LOL. C'est épique ce que je viens de dire. BREF. Elle fit un vaste geste de la main, me désignant sa Petite taille. (Oui, Petite avec un p majuscule !)

- Essayes donc de grimper la haut si tu veux, mais moi, je me vois mal jouer au chimpanzé sur une vieille chaise branlante, tu m'excusera ?

Cette fille est vraiment des plus... excentriques ? Nan je dirais pas trop ça. Je dirais... hum... emmerdante ? Pourrie gâtée ? Ouais. C'est exactement ça. T'as peur de te casser un ongle ou quoi ? Rah la la. J'eus un léger sourire moqueur aux lèvres. Secouant quelque peu la tête, elle se tourna vers la table avant de murmurer :

- Peut-être que si... tu m'aidais à monter sur ça, je pourrai entrouvrir la fenêtre pour demander à quelqu'un d'ouvrir, qui sait !


Euh... Nan ? 'Fin je sais pas, mais t'es une graaaande fille et te débrouiller ! Quoi que, pas si grande que ça, dans tous les sens du therme. Ahem. Elle rajouta :

- ... Enfin, utilise la compresse pour ton orteil, sinon tu vas avoir vraiment mal, dans quelques heures... Maxime.

Haussant les épaules, je fixais la table, puis la fenêtre. Hum... Elle peut bien se démerder sans moi ! Elle est pas en sucre donc elle risque pas de se briser en deux comme une brindille ou de devenir toute molle comme un caramel qu'on aurait laissé trop longtemps au soleil ! Mais ça veut pas dire que je suis un faible moi ! Ose ne serait-ce penser que je suis faible et... et... je te tuerais dans ton sommeil ! Parfaitement Môdame ! J'eus un sourire amusé avant de lui dire :

- Soit. Bon bah je te laisse faire. Bonne chance avec la table qui... nan rien.

J'adorais foutre une trouille verte aux gens (un jeu de mots des plus algueux... Ouais j'ai inventé ce mot et alors ? O.K j'arrête.)et puis on pouvait dire que c'était une vengeance n°2 ! Quoi que... je m'étais déjà vengé avant ? Bonne question... Faut que je fasse travailler ma mémoire. LOL. Comme dit les petits bouffons : "Mange du poisson et ta mémoire reviendra, sortant de son cocon !". Nan mais vraiment, c'est n'importe quoi ! Bientôt on te dira " Mange du nutella et tu ne seras quelqu'un de plat ! " Quoi que... ça c'est vrai par contre ! Plus t'en bouffe et plus tu grossis. Haha je suis un génie ! J'ai inventé THE phrase culte ! Je peux m'applaudir ! Enfin non, faudrait déjà que je m'occupe de mon pauvre pied qui souffre le martyre et qui... ouais bon je vais pas en faire toute une salade avec de la mozzarella pour ça ! BREF (n°2).
Tandis que mademoiselle se débrouillait à monter, sûrement en train de stresser par ma phrase frustrante, j'eus le réflexe d'enlever ma chaussure, sauf que... j'avais PAS de chaussures. Con. Mon dieu, va falloir que j'aille voir le psy. Quoi que après je peux toujours aller danser Gangnam Style avec PSY ! (Je ferme ma gueule ! Ou pas...).
Après mon vieux réflexe quelque peu pourri, je mis la compresse sur mon orteil. Ne sachant pas trop quoi faire, je fis craquer les doigts de ma main libre. Pendant de très longues minutes, on n'entendit que les bruits de la table qui tremblait et bougeait quelque peu violemment. Pauvre Petit Moka... tu dois sûrement être en train de te dire "Mais elle a quoi cette foutue table ?! Pourquoi il m'a dit ça l'autre là ?! Avec ces foutus cheveux ! 'Spèce d'algue mal foutu va !"
Soudain, elle redescendit. Tandis que je gardais la compresse à la main, un début de silence s'installa. J'eus un soupir intérieur avant de lever un sourcil :

- Alors ? T'as réussit ?Parce que bon, c'est chiant d'être enfermés ici, saleté de porte va ! Moi je dis qu'on devrait être déportés...! T'as comprit ? Porte. Dé PORTE és. Haha ! Elle était bonne, nan ?




Spoiler:
 
##   Lun 8 Juil 2013 - 1:08

Personnage ~
► Âge : ~ 17 ans !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 206
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : ~ Life Guard à la Piscine ./. Danser sur le lit !
Humeur : Ça ira mieux quand tu m'aura acheté la dernière paire de chaussures à la mode, mon coeur.
http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com

Et vas-y, que je te remets une couche de mépris bieeen suitant, que je hausse les épaules en me foutant de ton mètre soixante à dix-sept ans... QUOI ? Y'a un problème avec ma taille ? Et alors ? Il ait beau là-haut, grande asperge ! Ouais. Asperge. Parce que c'grand et c'est vert. SHUT UP.

- Soit. Bon bah je te laisse faire. Bonne chance avec la table qui... nan rien.

Nan, mais... mais... Mais Maxime.

MAIS TU TE FOUS DE MA GUEULE OU QUOI ?!

Mais pourquoi t'as eu besoin d'ouvrir ta grande bouche de macho stupide ? Pourquoiii ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi, enfin !? Les mecs sont cons. Et Maxime doit sans doute être THE mec, par excellence, alors... j'vous laisse deviner à quel point il est con, ou je vous aide à trouver ? 'kay, on est d'accord. Dans un "Hum." méprisant, je me détournais et décidais de poser un pied sur la table, pour vérifier si elle était aussi fragile que son apparence le laissait penser. Pendant un long moment, je fis des tas de petits bruits avec le bois, essayant de monter dans un équilibre précaire sur la table, posant un pied, l'enlevant, le remettant... Bref, foutant rien à par marcher sur cette pauvre table, quoi. Mais vas-y, je t'emmeeerde, si t'es pas content ! J'aimerai bien t'y voir, moi, à quatre pattes sur une PUTAIN de table de MERDE qui bug à chaque fois que dois poser UN PUTAIN de pied dessus, okay ? So shut up and go die, fuckin' biatch. Et alors quoi, je suis vulgaire et je parle anglais alors que je suis russe ? Sale snobinard raciste ! Là, de suite, j'avais juste envie de cramer les deux fesses de la première personne que je verrai.

...

Bon. La première personne APRÈS Maxime.
Finalement, j'abandonnais l'idée de l table, trop la trouille qu'elle s'écroule sous moi. T'imagines si en plus de devoir rester près de ce crétin profond - qui, soit dit en passant, devait penser fumer le faisait paraître cool, et que c'était normal qu'une pimbêche avec un Q.I DE DIPLODOCUS SOUS MORPHINE, reprenant une expression datant de 1976 devienne célèbre - je devais en plus me casser une jambe, je préférais me ridiculiser dans une émission TV-réalité, à ce châtiment ultime. "Allô, Dieu, j'ai un scoop pour toi : On a trouvé de quoi remplacer Lucifer, aux Enfers, pendant ses vacances aux Bahamas, mon chou ~". Putain, je vais devenir folle.

- Alors ? T'as réussit ? Parce que bon, c'est chiant d'être enfermés ici, saleté de porte va ! Moi je dis qu'on devrait être déportés... ! T'as comprit ? Porte. Dé PORTE és. Haha ! Elle était bonne, nan ?

...

Non.

Non, il a pas fait ça.

Non, dites-moi qu'il n'a pas essayé de détendre l'ambiance en balançant une vanne qui s'avère être nulle.

NON.

- Non, elle était pas bonne. T'ES STUPIDE OU QUOI. On est bloqués ici, et toi, TOI, tu fais des blagues - des blagues de meeerde, en plus - au lieu d'essayer de faire marcher tes deux petits neurones pour nous sortir de là ?!

Me frottant le front pour essayer de me débarrasser de ce mauvais rêve, je soufflais longuement, espérant évacuer par la même occasion, ma colère et ma frustration. Agacée, je me précipitais vers la porte pour taper dessus, et continuer de l'engueuler.

- Dehors. DEHORS. franchement mec, t'en as pas d'autres, des comme ça ? Parce qu'autant me le dire tout de suite, que je sache si je dois te scotcher la tronche, répliquais-je, un sourcil haussé et secouant la tête, l'air déprimée.

J'étais de vraiment, vraiment, vraiment mauvaise humeur. Alors c'était TROP PAS le moment de sympathiser avec moi. Dans un élan de désespoir, je tirais désespérément sur la poignée qui... NON. PAS ÇA.

- ... Maxime. Tu vas jamais me croire. C'est ouvert, me contentais-je de dire laconiquement.

Alors là. Il avait le droit de dire que j'étais conne. Trop conne. Incommensurablement conne. Vous allez jamais me croire... Cette porte... Fallait la tirer au lieu de la pousser. J'allais avoir des tendances suicidaires. Si jamais il me sortait une réflexion au lieu de sortir lui-même, je le balançais à l'extérieur d toutes mes forces. Tais-toi, sois-moi reconnaissant et dégage. Je t'en prie, dégage.

Dégaaageons de là. Vite fait bien fait avec que je m'en colle une à ma propre petit personne.

Spoiler:
 


Spoiler:
 
##   Mer 10 Juil 2013 - 20:32

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

- Non, elle était pas bonne. T'ES STUPIDE OU QUOI. On est bloqués ici, et toi, TOI, tu fais des blagues - des blagues de meeerde, en plus - au lieu d'essayer de faire marcher tes deux petits neurones pour nous sortir de là ?!

Haaaan mais tu dis ça car tu n'as pas mon sens de l'humour magistral petit pandawan ! Nan mais oh ! Mes blagues tu vois elles sont PARFAITES. OK ?!
Et voilà, ça y est j'ai droit à la petite crise de Moka la chouineuse... Putain j'adore la vie. Bref. Levant un sourcil, je m'amusais à la voir péter son câble toute seule~

- Dehors. DEHORS. franchement mec, t'en as pas d'autres, des comme ça ? Parce qu'autant me le dire tout de suite, que je sache si je dois te scotcher la tronche.

Haha, elle est bien bonne celle-là. Chouineuse, Chouineuse, Chouineuse la chieuse huhu~ Meuf tu me fais délirer à mort t'imagine même pas !
Elle tira désespérement sur la poignée et finalement...

- ... Maxime. Tu vas jamais me croire. C'est ouvert.

- Naaaaaaaaaaaaaaan, c'est vrai ? C'est sûr que je ne viens pas du tout de le voir ! Enfin bref. Je vois que de nous deux celui qui n'a que deux neuronnes... Ce n'est pas moi. Dis-je avec un sourire narquois.

Maxou, dans quoi tu t'embarques ? Tu risques de t'en prendre une tu sais ? Tais toi et barre toi. Quoi que.~

- Mais bon comme on le dit... trop bonne, trop conne ! Haha ! Je dois avouer que tu m'as bien fait rire pendant ton pétage de câble, c'était délirant comment tu t'énervais~ Ca me plait ! Et puis d'abord mon humour il est gigantissimement parfait ! D'accord ? Oui ? Bien.

Malgré nos engueulades, elle m'amusait. Un amour vache dirions nous ? Haha. Ou une amitié vache ? Rah je sais plus ! Bref vous m'avez compriiiis~ Finalement je décidais de m'avancer en direction de la sortie. Au moment où j'allais sortir, je me retournais vers Moka.

-  Au fait tiens et merci. M'exclamais-je en lui balançant la compresse. A la revoy-...

Et bim. Noir total. Sans que je comprenne je venais de tomber parce qu'un imbécile m'avait foutu au sol... YOUPI. D'ailleurs... qui est l'abruti qui ose me toucher ?! Tu veux te battre sale... euh... sale con ?

- MAXIME AYAKO ! Espèce de trouduc sans cervelle à la tête de brocoli !!

Je reconnus la voix. C'était celle de Nana. Putain elle foutait quoi ici ?! Du peu que je voyais, aveuglé par la lumière, je vis Nana en pétard, en maillot de bain, m'écrasant le ventre avec son pied.

- Tu ne fais que de me créer des emmerdes ! Tu fais chier bordel !! Oh... Salut Moka ! Je suis venue chercher cet abruti... Si il t'a emmerdé, j'en suis désolée. Ce n'est qu'un gamin pourri gâté qui se croit tout permis alors que... il n'est rien qu'un...~ Un microbe. Dit-elle en changeant d'humeur telle une grosse shizo, grrr.

J'allais dire mon mot quand elle continua de m'écraser le ventre tel une amazone face à du gibier. Lol~

- Bref, désolé du dérangement ! Je l'embarque avec moi ! A plus tard~

- Aïe mais lâche moi bordel ! S... Salut la chieuse !... Ouille !


- Toi... Tu... Ta gueule !


Me choppant par le cou, elle me traina avec elle comme un sac poubelle, laissant Moka retourner à son boulot. En fait Terrae c'est un endroit... pleins de E.T... Ah ouais je suis désolé mais c'est la vérité !
Et c'est ainsi que la journée fut... transformée en un gros bouillon de bordel.

END.




Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Ici, c'est moi qui commande, et si t'as quelque chose à dire, je te coule ! Comment ça tu veux pas ?! Tu te prends pour qui, espèce de sale gosse ! Nan, mais... Raaah, tu vas voir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Loisirs. :: Piscine.
Aller à la page : Précédent  1, 2