Partagez
Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow]
##   Jeu 16 Fév 2012 - 21:04

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

J’ai toujours su que j’étais très belle (une mannequin hyper méga connue, quoi !) mais aussi très… spéciale au niveau caractère. Mais ce n’est pas une raison pour me mater, mais également me regarder avec des yeux craintifs. Ces derniers temps, j’ai vu pas mal de garçon défiler devant l’infirmerie pour voir si j’y étais, et malheureusement pour eux, c’était Karin. Quoique, elle est très belle, elle aussi ! Bref. En effet, Dan m’a inscrit en tant qu’infirmière à mi-temps pour que je gagne du pognon, en plus des séances interminables et fatigantes de mannequinat qui étaient plutôt bien payées (désolée, mais poser pour des marques comme l’Oréal, Chanel, Gucci, Dior… ça rapporte beaucoup !). Je venais de finir les cours, et j’avais eu l’autorisation de sécher l’après-midi pour m’occuper de l’infirmerie. Cela ne dérangeait pas réellement les profs, parce-que de un, ils savaient qu’ils n’avaient pas le choix(ou sinon ils se feraient trancher…), et de deux, j’étais une brillante élève. Donc, j’ouvrais les portes de l’infirmerie pour sentir l’odeur « dégueulasse » des médicaments. En soupirant, j’ouvrais grand les fenêtres, puis posais mon Katana dans un coin. Bah oui, je vais éviter de la foutre sur mon dos, histoire de ne pas effrayer les blessés… Ce que je fous avec un Katana ? Self-défense les amis ! Et aussi entrainement.
Il y avait une blouse d’infirmière que je n’enfilais pas (ouais, c’est ça, j’ai que ça à foutre !). J’étais très bien habillée : une robe rouge moulante m’arrivant à mi-cuisses ! Et non, je n’avais pas de collants, et je priais très fort pour que Dan ne me voie pas (sous risque de me faire transformer en barbecue) ! J’avais mes cheveux lâchés, et je portais des escarpins du même rouge vernis que ma robe. Pourtant, je ressemblais même avec ces vêtements à une fille de seize ans… Il faut que je me fasse un chignon pour faire plus grande, plus mature, mais entre nous… ça ne m’inspire pas : je n’ai pas envie de ressembler à une vieille !
Je m’assis au bureau pour consulter les dossiers d’élèves. Très peu d’occidentaux… Beaucoup de japonais ! Bon, d’un coté, on est UN PEU dans Tokyo, quoi… Ca sert vraiment les puces qui traduisent les langues ! Parce-que je me sentirais paumée, sans. Je n’ai jamais appris le japonais les gens, à part « Ohayo ! »… Ca ferait bizarre de parler japonais avec ma tête d’européenne ! Alors que je rigolais intérieurement, j’entendis des bruits de pas s’approcher de la salle où j’étais. Quel imbécile veut venir me déranger ?



Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow] 206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Ven 17 Fév 2012 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 16ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Crow Highway
Messages : 789
Date d'inscription : 23/12/2011
Emploi/loisirs : Plombier
Humeur : évolutive

« Mais où est-ce que j'ai bien pu Atterrir?! »


† Crow † And Akari



<
_ Une nouvelle journée venait de commencer, j’étais tellement ravi de pouvoir me réveiller tranquillement en douceur dans ma propre chambre, sans personnes pour me casser les oreilles. Rien que pour ce changement si important pour moi, j’étais heureux d’avoir enfin passé mon initiation, mais ce n’était que le premier échelon qui me fallait grimer, donc je ne devais pas non plus en être trop satisfait, car sinon, je ne ferais que me reposer dessus et je n’irais plus vers l’avant du coup. Hors j’avais absolument besoin de monter la hiérarchie et quoi qu’il m’en coûterait, je le ferais.

Je jure que je te sauverais ma chère Ringo!

_ C’était vraiment bien d’avoir son chez-soi, car je pouvais faire ce que je voulais dedans, comme par exemple, ce que je venais de faire, me parler à moi-même. Je prenais en main, l’emblème qu’elle avait tant chéri lorsque nous étions tous les deux enfants, ce souvenir qui était ce qui me rappelait mon objectif, la délivrer. C’est donc rempli et même débordant de motivation que je quittais mes habits pour aller me doucher. Aujourd’hui exceptionnellement, je décidais de ne pas y passer beaucoup de temps, car j’avais une envie de bonbons qui me poussait à aller en acheter.

_ Je m’habillais en deux temps trois mouvements, j’enfilais mes rollers et je fonçais alors en ville pour assouvir mon envie qui grandissait encore et toujours. Une fois arrivé, je cherchais un magasin où il y aurait une variété bien spécifique de bonbecks, ceux-là même qui étaient mes favoris, mais ça faisait si longtemps que j’en avais pas eu, que j’étais presque en manque, fabriqué par ‘Haribo’, nommait ‘D.R.A.G.I.B.U.S’. Pourquoi ils étaient mes préférés… Dur de répondre alors je dirais que c’était comme ça et pas autrement.

_ Comme depuis mon premier jour à Terrae, dès que je sortais était souvent synonyme de rencontre, je décidais dans ma grande bonté, d’acheter un paquet pour la personne avec qui je discuterais aujourd’hui. Cependant, cela ne m’empêchait pas d’entamer celui que je m’étais réservé, car cela faisait vraiment trop longtemps que je désirais en mettre un dans ma bouche. Sachez que même parmi ce type de bonbon qui était mon kiffe, je surkiffais encore plus les bleus, je les trouvais trop beau avec leur couleur et en plus ils étaient au gout cerise, donc je le mettais de côté et les gardaient pour la fin. Car comme on dit ‘toujours le meilleur pour la fin!’.

_ Bien qu’il fût vrai que je devais être à la piscine pour emploi à mi-temps, cela signifiait que j’avais encore du temps à devoir tirer en cours et cette idée n’était pas vraiment réjouissante. Car je préférais passer mon temps à m’entrainer seul ou avec Emmy-dono plutôt que d’aller écouter des professeurs déblatérer leur cours. Alors que j’arrivais en face du portail pour entrer, je remarquais alors pas trop loin ma chère coach attitrée qui marchait d’un pas décidé, comme obnubilé par elle, je n’avais pas remarqué le trou qui se trouvait au sol et crack fut le bruit qui retentit au niveau de ma cheville.

_ Malgré la douleur, je marchais toujours de la même manière car je ne voulais pas que les gens que je croisais disent ‘Ah il est blessé, le pauvre’. Je n’avais jamais aimé la pitié et je ne la supporterais jamais. C’est alors que j’étais dans l’allée que j’eus l’idée du siècle, j’étais initié, je n’avais qu’à essayer de me téléporter dans le bâtiment et adviendrait ce qui adviendrait hein. Ainsi planté en plein milieu, je cherchais mon énergie nouvelle en moi, celle qui me permettrait de me déplacer instantanément, dès que je le sentais affluer en moi, je visualisais la pièce dans laquelle je voulais arriver et y penser très fort.

C’est partit! Ça passe ou ça casse!

_ Alors que je pressentais que j’étais bientôt à destination, je sentis comme une bourrasque en mon intérieur ce qui me fit dévier de ma trajectoire et j’atterrissais dans une salle qui m’était totalement inconnu. J’avais atterrit sur mes deux pieds et j’avais donc ravivé la douleur de la cheville que je venais de me tordre. Il y avait comme une odeur de médicaments qui flottait dans l’air, j’apercevais une paire d’escarpins rouges, ainsi qu’un bout de jambes, ce qui signifiait qu’il y avait bel et bien quelqu’un. Ne voulant pas voir mon visage devenir de la couleur des chaussures que j’avais vu, je prenais la parole sans regarder plus haut.

Excusez-moi, mais je sais pas du tout où je suis, vous pourriez me l’indiquer?
► Crow Highway

« Première visite à... l'infirmerie... » ► Crow Highway
Code by AMIANTE




    _ Je ne désire qu'une chose: la _ Liberté!