Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Tiens, mais qu'est-ce que tu fais-là ? [PV Dan Ushiromiya]
#   Sam 3 Mar 2012 - 22:28

Personnage ~
► Âge : 21 ans ! Et je peux boire de l'alcool !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

-Allez Karin, montre nous un peu ce que t’as dans le ventre !

-Sans problème les mecs ! Vous allez voir ! J'vais les mettre dans le vent !

Concentrée, je fixais la balle blanche que se préparait à lancer le garçon en face de moi, resserrant ma prise sur la batte. Pas question de la louper ! Nous étions à la neuvième manche, et mon équipé était en train de remporter la partie, je me refusais donc à la faire perdre. Sentant le stress monter, je soufflais doucement. Il n’y avait plus de bruits derrière moi, on devait sentir que j’avais besoin de calme. Tant mieux. Soudain, le lanceur se décida, et m’envoya la balle. Je ne la lâchais pas des yeux, attendant le bon moment. Elle se rapprochait si vite ! Finalement, sentant que c’était le moment, j’abaissais ma batte par instinct, et sentis l’impact contre mon bout de bois. Yes ! L’arbitre cria distinctivement : Home run ! Sentant l’adrénaline se répandra dans mes veines, ‘’abandonnais immédiatement mon poste pour courir comme une dératée pour faire le tour du terrain le plus vit possible, sous les encouragements de l’équipe. Vers la dernière base, je m’écrasais au sol pour la toucher, glissant aussi gracieusement qu’un phoque sur la banquise. Mais tant pis pour ma grâce. Je venais de marquer le dernier point !!
Le hurlement de victoire qui sortit de la bouche de mes coéquipiers me vrilla les tympans, mais je m’y joignis de tout cœur ! Ce n’était qu’un petit match certes, mais une victoire reste une victoire ! Je leur souriait béatement, me sentant des plus heureuses aujourd’hui : la journée avait été géniale ! Vraiment, j’avais eu raison de m’inscrire dans ce cub de baseball, ça m’avait fait un bien fou ! D’abord pour apprendre à contrôler ma force de Titan, ce dont j’avais bien besoin, mais aussi au niveau du contact humain ne nécessitant pas la drague ! C’est fou comme c’est agréable de se sentir appréciée pour autre chose que son physique, j’avais un peu oubliée l’amitié garçon-fille à force de ne voir en eux que des amants. Mes alliés me tapaient dans les mains ou dans le dos, me félicitant pour ce dernier point tandis que nos adversaires, bons joueurs, venaient également nous serrer la main. Le lanceur de l’équipe adverse m’avait donné du fil à retordre, j’étais contente de l’avoir affrontée : il n’avait pas retenu ses coups sous prétexte de ma féminité. Et c’était appréciable. Je lui lançais un sourire éblouissant, avant de rentrer dans le vestiaire pour me changer. Y’a pas à dire, le sport, ça fait un bien fou !

Après ma douche, je me sentais fraîche et dispose. J’enfilais rapidement mes affaires (soit un débardeur noir très léger, un pull blanc allant jusqu’aux fesses, un collier rose, un legging noir en dessous d’un short, et des talons hauts à reflet rosés), finis de me maquiller et pour toute coiffure, me mis un bandeau noir dans les cheveux. Satisfaite de mon image dans le miroir, je fis un clin d’œil à mon reflet et mis des lunettes de soleil (pas celles noires mystérieuses, mais celles avec verres rose pale ! Oui, c’est ma journée rose, et alors ?), puis sortis rejoindre mon équipe, qui continuait à fêter la victoire. Nous discutâmes un peu dessus, puis arriva le moment où nous devions nous séparer.

J’agitais tranquillement ma main, le sourire aux lèvres, pour leur dire au revoir puis partis seule de mon côté. Je savais parfaitement où mes pas me dirigeais : le restaurant ! Il était midi, et j’avais faim alors le choix était tout fait ! Ah… je me sentais vraiment bien. Il faisait beau, et l’air était doux. Après manger, j’irai me promener, c’est obligé ! Poussant la porte du restaurant, la serveuse m’entraîna vers une table près d’une fenêtre donnant sur un joli jardin. Il doit être magnifique au printemps… Tiens, en parlant de printemps… ça me fait penser à la chanson de Barbara « Dis, quand reviendras-tu ? ». Une belle chanson. Machinalement, je sortis mon Ipod de mon sac, après avoir donné ma commande et commençais à écouter cette chanson, me laissant envahir par la mélodie. Une de mes chansons préférées…
Soudainement, on vint me déranger dans mon écoute. Je levais les yeux vers la personne, et fut surprise de le reconnaître. Ou au moins, d’être capable de me souvenir de ce que j’avais fait avec lui… Si, ce ne serait pas lui mon petit ami du moment rencontré aux thermes ? Bon, en attendant de pouvoir placer un nom sur cette jolie frimousse, je lui fis un sourire charmeur et retirais un écouteur de mon oreille pour lui adresser la parole :

-Salut toi ! Je ne m’attendais pas à te voir ici, tu es encore accompagné par cette… Shanon ? Si non, viens t’asseoir avec moi !





Spoiler:
 
#   Lun 5 Mar 2012 - 21:08

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

- ZERO !!! Nous te lançons un défi.

Le concerné était dans le gymnase, en kimono, avec sa ceinture noire sur laquelle était brodée le symbole de la famille Ushiromiya en or (cf. Signature d’Akari en spoiler), et s’entrainait à faire des jeu de jambes, et des figures complexes. Une compétition approchait bientôt entre la famille Ushiromiya et une famille rivale : il devait s’entrainer dur. Les voix masculines l’arrêtèrent dans son entrainement. Il se tourna vers la provenance de ces voix pour apercevoir un groupe de garçons en kimono, avec leurs ceintures marrons attachés à la taille. Il arqua un sourcil, confus :

- Pardon ?
- Zero, t’es super populaire auprès des filles ! On en a marre ! Viens te mesurer à nous !-cria le chef du petit groupe.

Dan esquissa alors un sourire amusé, et arrogant, avant de dire :

- J’accepte votre défi si vous battez ma sœur Akari.

Dan savait que s’ils réussissaient par chance de battre sa petite sœur, ils auraient une petite chance contre lui. Mais ils n'y arriveraient pas... Le chef du groupe, indigné lui lança :

- On ne peut pas nous battre contre une fille, en tant qu’hommes ! T’as juste la trouille, avoue !

Dan sourit. Son sourire était tellement arrogant, tellement ironique qu’il fit reculer le chef du groupe.

- Très bien. Ramenez-vous.
- Non, Zero, il n’y aura que moi ! –fit le chef du groupe avant de se poster devant Dan.
- … Vas-y.

Daisuke était le prénom du chef du groupe. Il commença avec un coup de poing que Dan évita avec une facilité déconcertante. Il évita avec grâce toutes les attaques (coups de pieds, de poings, feintes) de son adversaire sous les yeux choqués des camarades de Daisuke. Le plus choquant dans toute cette histoire, c’était que Dan avait les yeux… fermés. Daisuke s’énerva, et fit des coups plus brusques, un peu plus rapides qui surprirent un peu Dan. Il s’y habitua vite, évitant tout, sans même se faire toucher une seule fois. Au bout d’un moment, Daisuke se fatigua. Dan en profita pour se mettre en position Oi zuki, et de lui foutre deux coups de poings rapides au thorax, et une à l’épaule. Daisuke tomba sous la puissance et la douleur de ce coup. Dan avait gagné. Tous applaudirent, trop choqués par une prestation de haut niveau. C’est alors qu’une voix féminine retentit dans la salle, apportant des explications aux incultes :

- Zero a entrainé des armées, je vous rappelle…
- Tiens, Akari… ?

_-_

Dan avait reçu une information de sa sœur : Ted, Master Terre et cousin, lui demandait de lui donner un coup de main au restaurant des Ushiromiya. Il n’avait pas envie de mettre son T-shirt, donc il rentra, sous les regards… pervers des gens, dans le restaurant torse-nu. Il avait rapidement prit une douche, mais suite à un entrainement aussi intensif… il avait chaud. Il rejoint Ted dans la cuisine, pour l’aider. Ce-dernier le chargea d’occuper une de ses clientes car le menu qu’elle avait commandé allait surement tarder à venir. La serveuse (trop belle, d’ailleurs… Dan avait déjà une idée de son prochain plan) lui indiqua que la cliente se trouvait à la table n°5. Dan y alla et fut surpris de voir une fille qu’il connaissait… Mais son prénom… ? « Il commençait par C, non ? Rah, merde ! Je sais plus ! » Il resta devant la table, à trouver le nom de la demoiselle, mais celle-ci le remarqua :

-Salut toi ! Je ne m’attendais pas à te voir ici, tu es encore accompagné par cette… Shanon ? Si non, viens t’asseoir avec moi !
- Salut ! Non, c’est juste que ce resto’ appartient à ma famille. Et non, pas Shanon. Mais je crois que je vais attirer dans mes bras la serveuse…-fit-il en lui montrant d’un coup d’œil la concernée, avec un sourire sur de lui, avant de s’asseoir.

HRP:
TED-> http://www.zerochan.net/875182#full




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Sam 31 Mar 2012 - 22:04

Personnage ~
► Âge : 21 ans ! Et je peux boire de l'alcool !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

J’eus un sourire amusé en entendant sa réponse. Décidément, il était au moins aussi dragueur que moi ! Même si, à ma grande surprise, j’avais ressenti un petit pincement de jalousie lorsqu’il avait parlé de cette serveuse. Je décidais donc instantanément de corser un peu le jeu pour lui. Après tout, lorsque c’est trop facile, ce n’est pas amusant n’est-ce pas ? Et je suis sûre qui lui en a assez de la facilité… Un peu comme moi quelque part… Je mis mes coudes sur la table, et approchais mon visage du sien, un sourire devenu maintenant mutin accroché aux lèvres. Lorsque je jugeais que nous étions assez proches, je lui répondis :

-Cette serveuse qui nous regarde justement ? My… ça ne va pas être aussi simple que tu ne le pense, Dan. –oui, j’avais justement réussi à me souvenir de son prénom. Comment ? Ben… ça a fait tilt quand il a dit que ce restaurant appartenait à sa famille !- Réussiras-tu malgré les obstacles que je vais placer ?

Et doucement, feignant d’être transie d’amour, je m’emparais de ses lèvres. J’appréciais plus que je ne pensais de l’embrasser… Cela m’étonnais réellement. Mais je me fais très sûrement des idées : c’est uniquement par goût du jeu que je fais ça ! En attendant, il embrasse quand même bien. Je jetais un coup d’œil sur la serveuse, qui nous regardait avec un petit air déçu sur le visage, mais elle semblait s’y attendre. Quoi de plus normal après tout ? C’est vrai que nous allons bien ensemble : tout les deux blonds comme les blés, avec des beaux yeux bleus et verts, lui un peu plus grand que moi, ressemblant à des mannequins… Dire qu’il n’y a pas si longtemps, aucun homme comme lui n’aurait posé son dévolu sur moi… Je ne regrette pas d’avoir changé ! Je rompis le baiser, et reculais pour m’adosser contre le dossier de la banquette, lui jetant un regard satisfait. Maintenant, j’ai hâte de voir comment il va se débrouiller ! De toute manière, je suis sûre que la jeune fille ne se laissera pas draguer comme ça après ce qu’elle vient de voir… Oh, attendez, il faut énoncer les règles de ce jeu !

-Mon petit Dan, on va jouer ensemble : si tu réussis à attraper cette serveuse, je te donne ce que tu veux. Mais ! Il faut respecter deux-trois règles ! Primo, ne rien lui dire de précis sur notre relation, pas d’indice ! Deuxio, pas le droit de lui expliquer pourquoi j’agis ainsi ! Et tertio… interdiction de te servir de ta réputation, ok ? Sinon, c’est considéré comme de la tricherie !

Je lui lançais un clin d’œil et remarquant qu’il portait un tablier de serveur, j’en profitais pour passer commande, tout sourire :

-Oh, et je prendrais bien une salade comme entrée, mister…





Spoiler:
 
#   Mer 4 Avr 2012 - 18:28

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan fut surpris de voir Karin s’approcher ainsi, avec ce petit sourire qui ne présageait rien de bon. Il soutint son regard, avec un petit sourire amusé.

-Cette serveuse qui nous regarde justement ? My… ça ne va pas être aussi simple que tu ne le pense, Dan. Réussiras-tu malgré les obstacles que je vais placer ?

Il n’eut pas le temps d’être surpris parce-que la demoiselle s’était emparée de ses lèvres. Il ne répondit pas au baiser au début, assez perplexe. Il aimait beaucoup embrasser cette canon. Parce-que c’était celle qui embrassait le mieux parmi toutes ses conquêtes ! D’un coté, c’était assez normal, non ? Elle avait beaucoup d’expérience… elle avait donc de l’entrainement ! Après avoir rompu le baiser, il vit son interlocutrice regarder la serveuse. Il venait de comprendre son petit manège. Elle lui posait vraiment des bâtons dans les roues !

-Mon petit Dan, on va jouer ensemble : si tu réussis à attraper cette serveuse, je te donne ce que tu veux. Mais ! Il faut respecter deux-trois règles ! Primo, ne rien lui dire de précis sur notre relation, pas d’indice ! Deuxio, pas le droit de lui expliquer pourquoi j’agis ainsi ! Et tertio… interdiction de te servir de ta réputation, ok ? Sinon, c’est considéré comme de la tricherie ! Oh, et je prendrais bien une salade comme entrée, mister…

Il arqua les sourcils, surpris et perplexe. Pourquoi est-ce-qu’elle voulait tant compliquer le « jeu » ? Mais Dan n’était pas du genre à abandonner, et encore moins à ne pas accepter un défi. Il hocha la tête, avec un sourire sur de lui. Elle ne s’en rendait pas compte, mais elle venait de lui donner une chance de parler à la serveuse.

- Prépares-toi à la défaite, ma belle Karin.

Il venait de se souvenir de son prénom ! Enfin ! Il lui adressa un clin d'oeil. Il se leva, et se dirigea vers la servante. Elle était plutôt… de taille moyenne (1m65 ?), avec des cheveux châtains légèrement bouclés, et beaux yeux verts. Son regard semblait éviter celui de Dan, depuis qu’elle avait vu la scène du baiser. Dan arriva devant elle, qui évitait du mieux qu’elle pouvait son regard :

- Mademoiselle, la cliente de la table 5 demande de la salade en entrée.
- Très bien, monsieur. –dit-elle en hochant la tête, et après une petite pause, elle osa demander- C’est une amie à vous ?

Il se souvint qu’il ne fallait pas qu'il donne quelque chose de précis sur sa relation avec Karin.

- Peut-être,… -dit-il mystérieusement avant de lui sourire gentiment- Dites-moi, pourquoi est-ce-que vos si beaux yeux semblent si tristes ?

Elle le regarda pour la première fois depuis le début de leur conversation dans les yeux :

- Ah… mes yeux semblent si tristes que ça ? Je… ce n’est rien. C’est que… je me rends compte que lorsque l’on est amoureuse de quelqu’un, on doit souffrir.
- Pourquoi donc, mademoiselle ? Etre amoureuse, n’est-ce-pas merveilleux ?
- … Non. La jalousie. C’est le sentiment dominant de l’amour. Et à cause de ce sentiment, le cœur d’une femme aussi sensible que moi est meurtri.-fit-elle en mettant sa main sur le cœur.
- Voulez-vous que… je le guérisse ?
- Mais… monsieur, vous appartenez à une autre femme.
- A qui donc ?-demanda-t-il innocemment.

La serveuse, malpolie apparemment, montra du doigt la petite-amie de Dan. D’ailleurs, celui-ci rit légérement et déclara :

- Je n’ai jamais dit que je lui appartenais. Mais mon cœur, par contre, vous appartient à vous, et beaux yeux.

Il prit la main de la servante. Il s’approchait de ses lèvres mais quelque chose l’en empêcha : Karin !?

HRP : Désolée, ce n’est pas aussi long que ta réponse ! T__T





« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Jeu 26 Juil 2012 - 21:12

Personnage ~
► Âge : 21 ans ! Et je peux boire de l'alcool !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

Je voyais rouge. Très rouge. Cette serveuse, cette stupide serveuse, venait de me faire presque perdre mon propre jeu ! Pourquoi ne résiste-t-elle pas plus ? Elle est idiote ou quoi ? Je la déteste. Pas parce qu’elle avait attiré le regard de Dan, non, il ne manquerait plus que ça, mais parce qu’elle est trop crédule. Elle ne se rend pas compte que ce genre d’homme est louche ? Qu’il faut s’en méfier comme de la peste ? Elle n’a jamais eu d’antécédents amoureux ? Surtout qu’il n’est pas difficile de deviner qu’il se trame quelque chose, regardez le se pavaner en lui disant des phrases toutes faites ! IL m’énerve aussi, tiens ! Au moment où elle me désigna du doigt ostensiblement, je ne tins plus. Mal-élevée ! Elle me provoque ! Quoi je m’énerve vite ! Pas du tout ! Mais… J’ai comme une boule dans la gorge… Et plus il s’approche d’elle, plus je sens la jalousie monter en moi. Je n’arrive pas… Je n’y arrive plus. Ne rien ressentir pour ce tombeur commence à devenir difficile. Je maudis ma bêtise : je vais de nouveau tomber pour un homme en lequel on ne peut pas avoir confiance. Je n’attire que ça ! Les mauvais garçons… Alors que j’aurais tellement aimé trouver un homme gentil, avec un boulot stable et le sens de l’humour ! Ce n’est pas trop demandé, si ? Décidant de ne pas me mêler de sa discussion avec cette serveuse, je patientais tranquillement pour mon plat. Calme, zen et détendue. J’entendis alors une phrase qui réussit à me faire immédiatement sortir de mes gonds. Pourtant j’ai une grande patience…

- Je n’ai jamais dit que je lui appartenais. Mais mon cœur, par contre, vous appartient à vous, et beaux yeux.

Je me levais de ma chaise, et marcha vers cet homme d’un pas sensuel et assuré. Mais mon regard était résolument fixé sur la serveuse. Un regard d’acier, qui malgré mon sourire amical trahissait mon mécontentement. Une fois près d’eux, je saisis le bras de Dan, et l’éloigna de visage de cette femme. Tu vas goûter à mes torgnoles…

- Alors, que se passe-t-il ? Il y a un problème avec la cuisine ? dis-je avec une voix de petite fille, me serrant contre le jeune homme. Oh, pardon, tu discutais avec cette jeune femme ? Enchantée, je suis Karin.
- Non, non, aucun, je vais aussitôt passer commande. Désolé pour l’attente, mademoiselle, s’empressa de répondre la serveuse, soudainement nerveuse. Monsieur.
- Oh, non ce n’est plus la peine. Je viens de me rendre compte que nous étions attendus ailleurs. Désolé d’avoir abusé de votre temps. Allez donc faire votre travail, mademoiselle, j’emmène avec moi ce vilain qui vous en empêcher ! Au revoir !

Et elle partit sans demander son reste. Prend garde à mon courroux, petite sotte… Je ne suis pas un ange. Satisfaite de la fuite de mon ennemi, je lançais un regard adorable au jeune homme et lui demandais d’une voix sucréee :

- Dis mon chou, viens avec moi deux secondes.

Je l’entraînais vers la sortie du restaurant, marchant à grandes enjambées furibondes. Une fois dehors, je pris une grande inspiration, calmant mes nerfs. C’était un jeu, il n’y a pas de raison pour que je sois jalou- non, pour que j’ai peur de perdre. Et puis quoi encore !

- Alors, comme ça, ton cœur appartient à cette fille ? Mon pauvre, tu es bien mal parti ! Et tu peux me dire pourquoi elle a marché si rapidement ? Franchement ! Oh, et question mise à part, il va falloir penser à réapprovisionner tes phrases d’accroche. Tu es presque vieux jeu !
Bon, pas tellement, puisqu’elles sont quand même efficaces… Mais c’est pour lui reprocher quelque chose !





Spoiler:
 
#   Dim 28 Oct 2012 - 18:58

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Alors que Dan s'amusait à conquérir le coeur d'une servante plutôt pas mal, et qui avait de très jolies formes, il entendit des bruits de pas qu'il aurait pu reconnaître parmi tant d'autres. Il se retourna et aperçut sa très chère petite-amie fixer la servante avec un regard pas très commode, dirons-nous. Pourtant, elle arborait un sourire, qui ne faisait que souligner sa mauvaise humeur. Dan afficha un micro-sourire satisfait, qu'on voyait à peine. Elle prit le bras du blond, et l'éloigna du très joli visage de la servante menue.

- Alors, que se passe-t-il ? Il y a un problème avec la cuisine ? Oh, pardon, tu discutais avec cette jeune femme ? Enchantée, je suis Karin.

Karin se serrait dangereusement contre lui, tout en usant d'une voix enfantine trahissant l'ironie de ses propos. Dan avait toujours aimé ces "batailles" implicites des femmes, et il espérait que ça durerait un moment. Apparemment, non. La servante avait déjà jeté l'éponge:

- Non, non, aucun, je vais aussitôt passer commande. Désolé pour l’attente, mademoiselle, Monsieur.

Sa voix était nerveuse. Karin l'effrayait tant que ça? C'est vrai qu'à coté d'elle, Karin était une canon atomique, mais quand même... Selon Dan, cette servante avait bien trop peu de caractère.

- Oh, non ce n’est plus la peine. Je viens de me rendre compte que nous étions attendus ailleurs. Désolé d’avoir abusé de votre temps. Allez donc faire votre travail, mademoiselle, j’emmène avec moi ce vilain qui vous en empêcher ! Au revoir !

Da n'était pas d'accord: il aurait voulu continuer un peu plus! La servante s'empressa de retourner à la cuisine, le visage très triste. Dan allait la rappeler mais Karin le devança, en lui lançant un regard trèèès, même un peu trop adorable, et d'une voix assez mielleuse, elle lui dit:

- Dis mon chou, viens avec moi deux secondes.

"Merde?" pensa le blond, entraîné par sa petite-amie en-dehors du restaurant. Elle faisait de très grands pas qui firent rire intérieurement Dan, qui, quelque part, se réjouissait de la jalousie de cet demoiselle. Il était satisfait, mais ne comprenait pas pourquoi. Généralement, qu'une fille soit jalouse de ses conquêtes ne l'ébranlait pas vraiment. Bref. Il ne voulait pas y penser.

- Alors, comme ça, ton cœur appartient à cette fille ? Mon pauvre, tu es bien mal parti ! Et tu peux me dire pourquoi elle a marché si rapidement ? Franchement ! Oh, et question mise à part, il va falloir penser à réapprovisionner tes phrases d’accroche. Tu es presque vieux jeu !

Dan fit un grand effort pour se retenir d'éclater de rire, et après quelques secondes, il réussit à prononcer calmement:

- C'est vrai, mais ça a marché.-déclara-t-il avec une voix tremblante... il se trahissait et il savait qu'il allait exploser de rire tôt ou tard.

Puis il ébouriffa les cheveux de la demoiselle:

- Mais ce que tu as fait était mignon.

HRP: Désolée pour le retard! :s




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Mar 30 Oct 2012 - 22:00

Personnage ~
► Âge : 21 ans ! Et je peux boire de l'alcool !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

Ce... Cet idiot se foutait de moi ! Regardez-le, avec sa voix tremblotante et son sourire en coin ! Il m'agace ! Mon Dieu comme il m'agace ! Je crois que j'aurais été capable de le planter là s'il ne s'était pas retenu de me rire au nez. Je le regardais d'un air circonspect, attendant sa défense :

- C'est vrai, mais ça a marché. Mais ce que tu as fait était mignon.

Et il osa m'ébouriffer les cheveux. Mes cheveux. Comme s'il était un grand frère ou quelque chose dans ce genre. Je faillis m'étouffer de colère. Aucun homme n'a le droit d'essayer de me prendre de haut ! Je ne suis pas une fille qui rougit, minaude, qui rêve au prince charmant, alors s'il s'attend à ce que je me tortille de gêne sous cette main, il se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude ! Non mais ! J'écartais d'une tape la main de Dan et croisais les bras. Je ne veux pas qu'on s'apitoie sur moi, c'est trop vexant.

- Ce n'était pas le but. Je ne suis pas mignonne. Je suis intimidante, sexy, magnifique, tout ce que tu veux, sauf ça. Je...

Ma voix se brisa d'un coup, à ma grande surprise. Depuis quand suis-je aussi émotive ? J'ai juste pensé dire " Je n'ai pas besoin des hommes pour être protégée comme une petite fille." mais ça refusait de sortir. Pourtant c'est la vérité ! Je suppose qu'après avoir essayé de briser un peu tous ceux qui passaient dans mes bras, j'ai finis par me lasser... Et oui, je vais vous révéler un secret : je déteste les hommes. J'ai peur d'eux, on ne sait jamais ce qu'ils sont capable de faire pour atteindre leur but. Déjà au lycée j'en ai eu la preuve : le seul à qui j'ai "donné" mon coeur l'a lâchement piétiné pour atteindre la gloire éphèmere de la cour d'école. Eh oui, quand on est la chef des cheerleaders et la deuxième reine du bal, on a la côte. Mais ce n'est pas forcément génial. Haley a eu plus de chance que moi sur ce coup là... Bon, elle a toujours été plus intellectuelle que moi, et le mythe de la jolie cheerleader blonde américaine à la vie dure. Je suis souvent sortie avec des sportifs débiles...
Bref, ce n'est pas tout ça, mais il faut que je finisse ma phrase ou le playboy va commencer à se poser des questions !

- Je veux dire que je n'aime pas quand on se moque de moi, et c'est précisément ce que tu es en train de faire !

Je me demande si lui aussi à eu une mauvaise expérience en histoire d'amour pour en arriver à draguer tout ce qui bouge comme... bah, moi. On est quand même bête quand on est jeune hein ? D'ailleurs je ne connais pas son âge. Je ne connais même pas son nom de famille je crois... Et après j'ose dire que c'est mon petit-ami. Je ne sais rien de lui, et lui ne doit pas savoir non plus grand chose sur moi... On va remédier à ça.

- Au fait, je change de sujet sinon je vais m'énerver, tu connais mon nom de famille ? Tu connais mon âge ? Tu sais de quelle affinité je suis ? Je ne pense pas. Je m'appelle Karin Alamaba, j'ai 21 ans, bientôt 22, je suis une Terre Titan. Je ne suis toujours pas étoilisée. Je suis mexicaine, mais ma mère est française, d'où cette couleur de cheveux et ces yeux. J'ai arrêté de travailler pour venir ici, je n'aime pas la nourriture japonaise... Et... pour l'instant, c'est tout ce que j'ai à dire. Et toi ? Qu'est-ce que j'ai à savoir de toi ?





Spoiler:
 
#   Ven 2 Nov 2012 - 20:00

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan ne fut pas surpris lorsque la jolie demoiselle écarta sa main avec sa force de Titan. Dan soupira intérieurement: encore une fille à se la jouer dure. Mais Karin lui plaisait, elle sortait quand même du lot, et Dan ne savait pas réellement pourquoi. Elle croisa les bras, apparemment vexée. Le sourire narquois de Dan ne le quitta pas, il la fixait toujours.

- Ce n'était pas le but. Je ne suis pas mignonne. Je suis intimidante, sexy, magnifique, tout ce que tu veux, sauf ça. Je...

Elle s'arreta. Dan arqua un sourcil, attendant avec impatience la suite. Croyait-elle qu'il avait "pitié" d'elle? Oh non! Loin de lui cette idée. Franchement, qui aurait pitié d'une canon sexy un peu playgirl sur les bords? Elle restait pensive, à la grande surprise de Dan. Non, franchement, on dit que les blondes sont pas futfut' et donc pas très habilitées à réfléchir, surtout pour les canons. Mais Karin réfléchissait! Bref. Il savait bien que cette fille avait un QI tout à fait normal, contrairement à ses semblables... Il attendit que la demoiselle finisse sa phrase, avec une impatience non-dissimulée.

- Je veux dire que je n'aime pas quand on se moque de moi, et c'est précisément ce que tu es en train de faire !

C'est bien ce qu'il avait déviné. Elle changea rapidement de sujet:

- Au fait, je change de sujet sinon je vais m'énerver, tu connais mon nom de famille ? Tu connais mon âge ? Tu sais de quelle affinité je suis ? Je ne pense pas. Je m'appelle Karin Alamaba, j'ai 21 ans, bientôt 22, je suis une Terre Titan. Je ne suis toujours pas étoilisée. Je suis mexicaine, mais ma mère est française, d'où cette couleur de cheveux et ces yeux. J'ai arrêté de travailler pour venir ici, je n'aime pas la nourriture japonaise... Et... pour l'instant, c'est tout ce que j'ai à dire. Et toi ? Qu'est-ce que j'ai à savoir de toi ?

Il n'aimait pas vraiment la façon dont elle se présentait, comme si... elle la traitait comme un inconnu. Bizarrement, ça le blessait. Enfin, généralement, il ne fait pas attention à ce genre de choses sauf si c'est quelqu'un qu'il apprécie vraiment. Il se donna une baffe mentale: hors de question d'avoir de l'inclination pour une femme! Ces créatures angéliques sont de vraies manipulatrices matérialistes. Il dissimula plutot mal son irritation, et répliqua sur une voix un peu sèche, jouant au jeu de "j'te connais?":

- Ravi de vous rencontrer, miss Karin. Je suis Zero Ushiromiya, seuls les intimes m'appellent Dan et je ne me souviens pas vous l'avoir dit... Je suis Feu, marionettiste Etoile. Mon nom de famille porte à croire que je suis japonais, mais non. C'est juste la dernière particule de mon nom de famille complet, composé de 6 mots sans compter "Ushiromiya"... Vous comprenez pourquoi on a raccourci.
Meme à Terrae, je continue d'aider mon père dans les affaires car je suis l'Héritier de la famille, et j'ai trois petites-soeurs, dont une que vous connaissez bien, Akari. Celia, la cadette est aussi à Terrae. J'ai 18 ans, bientôt 19. On dirait bien que vous etes plus grande que moi... J'apprécie les cuisines asiatiques, mais je préfère tout de meme la nourriture française qui est tout à fait raffinée... Je pense que c'est tout, miss Karin.






« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Dim 20 Jan 2013 - 15:29

Personnage ~
► Âge : 21 ans ! Et je peux boire de l'alcool !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

Je sentis un petit sourire se dessiner sur mes lèvres en le voyant plisser les yeux de mécontentement devant mes questions. Oh, il n'aimait pas qu'on le traite comme un étranger ? C'est mignon ! J'écoutais attentivement ses réponses, plutôt interessée par sa vie et ris lorsqu'il avoua son âge. C'est vrai, c'est moi l'ainée de nous deux !

- Ravie de le savoir, mister Dan ! J'aime beaucoup connaître les personnages que je cotoie de très près... Allez, ne boude pas mon petit, c'était juste pour savoir des choses sur celui avec qui je suis pour le moment ! Tu ne trouve pas ça triste de ne rien connaître de moi ? Moi si !

Très triste ! Et puis, il faut l'avouer, celui-là je l'apprécis beaucoup alors il faut bien que j'en sache un peu plus sur lui ! Je lui donnais un petit coup dans l'épaule avec un sourire, ma jalou- herm, mon petit moment possessif s'étant terminé et lui attrapais la main, l'emmenant avec moi vers un autre restaurant dont Haley m'avait parlé plusieurs fois. En chemin, je m'amusais à le taquiner un peu et à lui demander des précisions sur sa vie à l'Institut. Quel rang il avait, depuis combien de temps il était là, s'il s'était fait de bons amis... Je lui montrais un peu ma maîtrise, qui s'améliorait peu à peu (je réussissais à faire pousser plus rapidement quelques fleurs, et je pouvais utiliser la terre comme bouclier et projectiles. Pas mal non ?). Après ça, je lui posais une question un peu plus personnelle :

- Qu'est-ce qui t'as amené ici ? Tu as l'air d'avoir un peu tout pour toi, j'espère que ça n'a pas été trop traumatisant...

Je m'en voudrais de le forcer à me parler de très mauvais souvenirs... Mais s'il faut le consoler après il peut compter sur moi ! Je m'assis sur un banc et lui fit signe de faire de même, attendant la confession que j'espèrais être rapide à venir. Il n'y avait pas de raisons pour nous cacher ce genre de détails après tout... La plupart des élèves de cet Institut avaient eu des problèmes plus ou moins graves avant d'après ce que m'avait confié Haley, nous étions tous dans le même bâteau... Alors il n'y pas de problème, n'est-ce pas ? J'ajoutais néanmoins pour nous mettre sur un pied d'égalité dans nos échanges :

- Si tu me le dis, je te dirais pourquoi je suis aussi ici. Même si ce n'est pas très palpitant.





Spoiler:
 
#   Dim 10 Fév 2013 - 21:26

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

- Ravie de le savoir, mister Dan ! J'aime beaucoup connaître les personnages que je cotoie de très près... Allez, ne boude pas mon petit, c'était juste pour savoir des choses sur celui avec qui je suis pour le moment ! Tu ne trouve pas ça triste de ne rien connaître de moi ? Moi si !

Il n'avait pas réellement apprécié le coup du « mon petit ». Il avait horreur d'être pris de haut, chose vraiment normale chez un Ushiromiya après tout. Il était né dans un environnement qui lui avait toujours appris qu'il fallait être le meilleur en tout et donc, que c'était lui qui devait prendre les autres de haut. Elle avait quelque part raison puisqu'elle était l'aînée, mais bon. D'ailleurs, il ne trouvait pas ça tellement triste de ne pas la connaître. Il aurait voulu en apprendre sur elle de lui-même. Le coup d' épaule l'exaspéra mais le fit tout de même sourire. Elle lui montra sa maîtrise qui le fit encore une fois sourire. Il lui semblait qu'elle s'était améliorée, et c'était un bon truc, non ?

- Qu'est-ce qui t'as amené ici ? Tu as l'air d'avoir un peu tout pour toi, j'espère que ça n'a pas été trop traumatisant...

THE question qu'on ne demande pas à un mec comme lui. Il détestait parler de son passé, notamment de la raison de son vide. D'ailleurs, il y en avait plusieurs : tout d'abord, il y avait Rin. Oui, cette « pétasse de première » comme aimait bien la décrire Akari, dont il était tombé fou amoureux. Depuis ce jour, il haïssait les femmes en général, sauf sa mère et ses sœurs. D'ailleurs, en parlant de sœurs, ne pas pouvoir protéger Akari l'a achevé et a enclenché le processus du vide.
Bref. Il ne dirait rien sans avoir quelque chose en échange. Bah oui, on parlait de Dan, là ! LE businessman ! Il s'assit, et Karin le devança avant même qu'il propose un échange :

- Si tu me le dis, je te dirais pourquoi je suis aussi ici. Même si ce n'est pas très palpitant.

Décidément, elle le comprenait assez bien. Il sourit, et dit :

- Marché conclu, alors ! Je vais te dire ce qui m'a amené ici.

Il prit ensuite un air sérieux. Il prit une petite fleur qui était dans un vase, et commença doucement à lui arracher les pétales. Après tout, il pouvait bien en parler à sa petite amie, non ?

- Et bien... il y a quelques années je suis... tombé amoureux d'une fille.

Ca pouvait paraître complétement débile et normal. Mais pour une personne comme Dan, c'était un MIRACLE. Il continua, mal à l'aise :

- Elle s'appelle Rin, et est chanteuse actuellement. Toutes mes premières fois ont été avec elle. Mais il arriva un jour où, saoul, elle dit la vérité sans s'en rendre compte : qu'elle était sorti avec moi pour mon statut, mon physique et mon argent. Depuis ce jour, je ne te cache pas que j'ai commencé à detester les femmes, et suis devenu un... playboy ? La haine contre les femmes m'habite toujours.

Il soupira. Il n'aimait vraiment pas parler de son passé. Et surtout de celui d'Akari sans son autorisation.

- Ce qui m'acheva fût... le fait de ne pas pouvoir soutenir et de ne pas avoir prédit ce qui arriva à Akari. Voilà.


Il ne voulait pas trop parler de cette partie là. Il se sentait coupable, et ça l'enervait. Il calcina la fleur, et se tourna vers sa petite-amie, un sourire légérement forcé au visage :

- A toi, maintenant !





« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Mar 19 Mar 2013 - 22:05

Personnage ~
► Âge : 21 ans ! Et je peux boire de l'alcool !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

- Marché conclu, alors ! Je vais te dire ce qui m'a amené ici.

Chic, enfin une histoire croustillante à se mettre sous la dent ! Depuis le temps que j’en attendais une… Souriante, je le laissais s’y préparer, le regardant arracher les pétales d’une malheureuse fleur. Je me sentais mal pour elle… Il les arrachait avec une hargne certaine. Oula, je sens que cette histoire doit être un assez mauvais souvenir pour lui…

- Et bien... il y a quelques années je suis... tombé amoureux d'une fille.

Jusque là, rien d’anormal. Tout va bien, mais c’est forcément une histoire d’amour qui a mal tourné. C’est toujours comme ça que ça finit quand on commence avec un tel effet de suspense.

- Elle s'appelle Rin, et est chanteuse actuellement. Toutes mes premières fois ont été avec elle. Mais il arriva un jour où, saoul, elle dit la vérité sans s'en rendre compte : qu'elle était sorti avec moi pour mon statut, mon physique et mon argent. Depuis ce jour, je ne te cache pas que j'ai commencé à detester les femmes, et suis devenu un... playboy ?

Ah, voilà, je ne l’avais pas dit ? Pauvre garçon… C’est vrai que c’est dûr à supporter. Je ne lui lançais pas un regard dégoulinant de compassion, qui l’aurait sûrement dégouté, mais je comprenais ce qu’il avait put ressentir contre cette femme, et contre lui-même. Je suis même étonnée qu’il sache encore ce qu’elle fait. Moi, je me serais assurée de ma vengeance, mais c’est tout. As-t-il cherché à se venger d’ailleurs ?

- La haine contre les femmes m'habite toujours.Ce qui m'acheva fût... le fait de ne pas pouvoir soutenir et de ne pas avoir prédit ce qui arriva à Akari. Voilà.

Rageusement, il calcina la pauvre fleur, puis s’adressa à moi avec un sourire forcé, me disant que c’était mon tour. Calmement, je ramaissais en un petit tas les cendres de la fleur puis y mêlais de la terre. Sans le regarder, cherchant aussi bien mes mots que mon pouvoir, je fis revivre cette petite plante malmenée et la mis dans ses cheveux doucement. Une fleur abimée par la cruauté des adultes… D’une voix calme et mesurée, je répondis :

- Nous avons beaucoup plus de points communs que je ne pensais… Mais ma petite histoire est peut-être moins douloureuse. Quand j’étais plus jeune, j’ai rencontré un garçon. Très mignon, très drôle, intelligent, sportif… Tout pour plaire. Surtout pour la petite fille boulotte et pas très jolie que j’étais. Je me suis jurée d’attirer son attention par tous les moyens. Bien sûr, les plus spirituels ont échoués lamentablement, dont mes confessions. Puis j’ai grandie, je suis devenue ce que je suis aujourd’hui, mais bien plus innocente. Je suis devenue chef des cheerleaders, j’avais de bonnes notes, j’étais populaire… Et il a commencé à me regarder. J’étais heureuse, on a commencé à sortir ensemble… Puis un soir, un de ses amis lui a rappellé qui j’étais : la fille grassouillette et laide qui l’aimait. Il a beaucoup rit, puis a avoué qu’il n’était avec moi que pour mes nouveaux « atouts » dont il comptait bien profiter avant de partir.

J’esquissais un sourire un peu inquiétant, me rappellant avec délice ma vengeance. Sa réputation fichue, et plus jamais il n’aurait de succès avec les femmes… Repoussant une mèche de mes cheveux, j’achevais d’une voix dédaigneuse :

- C’est moi qui suis partie. Avec tous ses espoirs. J’ai commencé à sortir avec n’importe qui, mais toujours les meilleurs. Pour mieux les briser, comme ils voulaient le faire. Donc on a logiquement commencé à me traiter de nymphomane.

Posant une main sur sa joue, je le regardais dans les yeux avant de murmurer :

- Mais toi, après ce que tu viens de me dire, je ne veux pas te briser. Je t’aime bien, Dan.





Spoiler:
 
#   Dim 31 Mar 2013 - 21:32

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Il sourit en voyant sa petite-amie faire renaitre la fleur. Ce pouvoir de redonner la vie… alors que lui, il la retirait… C’était fascinant. C’était presque le contraste clair-obscur… Elle commença à raconter son histoire :

- Nous avons beaucoup plus de points communs que je ne pensais… Mais ma petite histoire est peut-être moins douloureuse. Quand j’étais plus jeune, j’ai rencontré un garçon. Très mignon, très drôle, intelligent, sportif… Tout pour plaire. Surtout pour la petite fille boulotte et pas très jolie que j’étais. Je me suis jurée d’attirer son attention par tous les moyens. Bien sûr, les plus spirituels ont échoués lamentablement, dont mes confessions. Puis j’ai grandie, je suis devenue ce que je suis aujourd’hui, mais bien plus innocente. Je suis devenue chef des cheerleaders, j’avais de bonnes notes, j’étais populaire… Et il a commencé à me regarder. J’étais heureuse, on a commencé à sortir ensemble… Puis un soir, un de ses amis lui a rappellé qui j’étais : la fille grassouillette et laide qui l’aimait. Il a beaucoup rit, puis a avoué qu’il n’était avec moi que pour mes nouveaux « atouts » dont il comptait bien profiter avant de partir.

En effet, il se rendit compte qu’ils avaient vraiment beaucoup de points communs. Mais il avait du mal à imaginer la bombe qu’il avait à côté de lui grassouillette. Pour lui, chaque femme avait son charme. Grasouillette ou pas. Les trop maigres étaient moches. Le corps de Karin était parfait selon ses critères. Il sourit en apprenant qu’elle était devenue chef des cheerleaders. L’équivalent masculin était le quaterback de l’équipe de l’école… C’était tellement cliché, mais pourtant, c’était vrai ! Et ce mec qui l’avait blessé… si jamais il le croisait, Dan était sur de lui faire passer le plus mauvais quart d’heure de sa vie ! Il resta surpris devant ce sourire un peu sadique qu’affichait sa petite-amie… L’histoire allait être intéressante, dans ce cas !

- C’est moi qui suis partie. Avec tous ses espoirs. J’ai commencé à sortir avec n’importe qui, mais toujours les meilleurs. Pour mieux les briser, comme ils voulaient le faire. Donc on a logiquement commencé à me traiter de nymphomane.

Au final, ils haissaient tous les deux la gente opposée. C’était assez drôle de voir à quelle point leurs histoires se ressemblaient. Il rougit légèrement (très difficile à voir car il baisse la tête quand ça lui arrive), surpris, en sentant la main et le regard de la jeune fille :

- Mais toi, après ce que tu viens de me dire, je ne veux pas te briser. Je t’aime bien, Dan.

Il ferma les yeux pour apprécier ne serait ce que quelques secondes ce moment de tendresse dont il avait bien besoin, avant d’approcher le visage de la demoiselle vers lui et de l’embrasser sur le front. C’était un baiser tendre et reconnaissant. Il murmura, sincèrement :

- Ce mec était un con. Mais je suis content qu’il t’ait échappé… il ne méritait pas une fille aussi géniale que toi…

Dan qui rougit! :p:
 




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
#   Lun 29 Avr 2013 - 21:30

Personnage ~
► Âge : 21 ans ! Et je peux boire de l'alcool !
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

Voir rougir, même légèrement, ce fameux briseur de cœur me fit sourire. Au fond, tout ce que nous demandons, c’est de l’affection… En un sens, j’étais heureuse de savoir qu’il était plus jeune que moi, j’avais l’impression d’être traitée en égale… et nous avons vécu les mêmes choses. Lorsqu’il rapprocha mon visage du sien, je cru qu’il allait m’embrasser sur les lèvres : mais pour une fois, ce n’était pas cela qu’il visait. Ce fut mon front. C’était un baiser doux, comme je n’en avais jamais reçu. Je fermais les yeux également, profitant de cette soudaine attention de sa part. Quels désespérés d’affection nous faisions ! Un drôle de couple, n’est-ce pas ?

- Ce mec était un con. Mais je suis content qu’il t’ait échappé… il ne méritait pas une fille aussi géniale que toi…

Des papillons apparurent dans mon ventre, tandis que je souriais à ce jeune garçon. Lui n’était pas comme les autres. Celui-là voulait déjà être un « grand » mais avait bien du mal à accepter les désillusions qui allaient de pair avec cette appellation. Les coups bas, les mensonges, la tromperie, la manipulation… Oui, le monde des adultes n’est définitivement pas tout rose. L’attirant à moi, je l’enlaçais doucement, faisant attention à doser correctement ma force. Pas question de l’abîmer accidentellement !

- Merci… Je dois t’avouer que tu n’es pas mal non plus. Même super en fait.

Collant mon front au sien, je me décidais à lui avouer un petit secret assez récent.

- Je pense que je suis en train de m’attacher à toi. Mais où va-t-on si les coureurs de jupons et les nymphos deviennent sérieux en amour ? Un couple comme le notre…

A toutes les chances du monde de se crasher sous peu. Mais formuler ça comme ça gâcher un peu la tendresse de la scène, alors je préférais me taire. Je vois la réalité en face : je n’ai jamais réussi à rester plus de quelques mois avec un homme, c’est sûrement la même chose pour lui. Et puis pourquoi est-ce que je m’occupe déjà du « ils vivront ensemble pour toujours » ? Nah, je ne peux pas être aussi accro en aussi peu de temps… No way. Mais si c’était envisageable… Ah non, je ne vais pas m’embarquer dans des rêveries niaises ! J’ai honte de moi.
Repoussant le petit monsieur gentiment, je me levais de ce banc pour tenter de masquer plus ou moins la gêne que je ressentais. Je veux dire, le baratin de base pour emballer les filles je connais par cœur, mais là… c’est différent quand ça sort véritablement du cœur. Oh my God, je sens que je suis en train de rougir ! Mais je n’ai plus quinze ans, mer-credi, d’où ça vient ça ?!

- Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? J’ai encore faim moi !





Spoiler:
 
#   Lun 20 Mai 2013 - 20:50

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Il se sentait bien dans ses bras. Depuis combien de temps n’avait-il pas ressenti ce sentiment ? Ce sentiment qui avait causé sa perte, d’ailleurs… Sa raison lui disait de s’enfuir loin, de ne pas s’approcher de cette femme. Après tout, elle n’était qu’une de ses conquêtes, et vice-versa. Mais Dan avait, comme tout le monde, un cœur (blessé). Sentir cette chaleur humaine, cette femme l’enlacer le rendait… heureux. Oui, ce doit être ça. Heureux. Soulagé. Satisfait.


- Merci… Je dois t’avouer que tu n’es pas mal non plus. Même super en fait.


Il plongea dans ses yeux, tout en sentant son front contre le sien. Ces si beaux yeux… Il aurait bien aimer les contempler plus longtemps. Il les trouvait étrangement similaires à ceux de sa mère. La légende qui disait que les hommes trouvaient une femme correspondant à leur mère était-elle vraie ? Il rit intérieurement. Elles ne se ressemblaient pas tellement psychologiquement : sa mère était très stricte, vertueuse on va dire. Très loin d’être nymphomane. Mais bon. Physiquement, oui.

- Je pense que je suis en train de m’attacher à toi. Mais où va-t-on si les coureurs de jupons et les nymphos deviennent sérieux en amour ? Un couple comme le notre…

Il rit légèrement. Vraiment, Karin Alamaba, celle qui ne voulait pas s’attacher à un homme, lui dire ça ? Et bien, décidément, il était fort. Par contre, le terme « coureur de jupons » ne lui plaisait pas tellement. Il était juste un parfait gentleman qui satisfaisait les désirs des femmes, rien d’autre. Mais il ne dit rien, puisqu’il ne voulait pas gâcher cette petite scène plutôt… romantique. Oui, c’est ça. Romantique. Il la sentit soudain différente, et elle le repoussa doucement. Peut-être avait-elle honte d’avoir montré une faiblesse ? Et il dû faire de son mieux pour s’empêcher de rire en voyant celle-ci rougir. C’était… mignon.

- Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? J’ai encore faim moi !


Et sa façon de détourner la conversation était mignonne aussi. Il prit sa main, et l’attira vers elle. Respirant son doux parfum, il lui croqua doucement la lobe, avant de murmurer sur une voix plutôt sexy :

- Si tu as faim, laisse moi te satisfaire….

[FINISHED, la fin n'appartient qu'à eux~]





« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
 

Tiens, mais qu'est-ce que tu fais-là ? [PV Dan Ushiromiya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Restaurant.