Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Le requin est de sortie [Pv Hatsuki Tsusazeki]
#   Jeu 22 Mar 2012 - 21:40
avatar
Invité

Il fait noir. Il n'y a que la lune qui brille d'une lumière argentée. J'ai mal à mon oeil gauche d'où je sens couler un liquide chaud.
Avec l'oeil qu'il me reste je le voie. Akira. Il sourit comme un dément, content de son travail, bien qu'il soit lui aussi blessé au visage.
Mina est étendue inconsciente un peu plus loin.
Il recule, commençe à se fondre dans les ombres pour disparaitre de mon champ de vision. Cependant sa voix résonne encore.
"Cours tant que tu le peux petit requin, car tu finira déchirer entre mes dents, tel le chasseur qui devient la proie."

Ma vision change.
Il fait toujours nuit. Je marche dans une petite ruelle sombre. Un homme arrive en face de moi. Je sais déjà ce qui va se passer. Je veux reculer mais mon corps ne m'obéï pas et je continue d'avancer. Il se jette sur moi, puis tout se déroule en un instant. Mes mains se recouvrent de sang. L'homme est étendu par terre mort.

Je me réveillais alors en sursaut, couvert de sueur et tout tremblant, la voix d'Akira résonnant encore dans ma tête. D'un geste devenu automatique je posais ma main sur mon oeil blessé. J'avais vraiment mal et dans un élan de haine je me jurais une fois de plus que je turais Akira.

Un rayon de lumière se faufila à travers les rideaux de ma chambre, aussi je décidais de me lever car je savais que je ne me rendormirais pas. Cela faisait maintenant presque sept mois que je ne dormais plus qu'une ou deux heures par nuit. J'avais tenté les somnifères mais ils ne marchaient pas.
Rapidement je pris une douche et m'habillais d'un baggy noir avec un t-shirt blanc et une veste noire, puis je sortit prendre l'air.
Comme le soleil se levait à peine peux de gens déambulaient à cette heure matinale.
Je me sentais d'une humeur vraiment massacrante au point que si quelqu'un avait le malheur de me géner, il finirait encaster dans un mur.
J'en avais plus qu'assez de refaire toutes les nuit le même rêve, de le revoir, de sentir la douleur. Tous ces évennement me hantaient, m'obsédaient.
je remarquais alors que je me trouvais non loin du lac où j'avais rencontré Alzea. Aussi décidais-je de m'y téléporter. Malheureusement pour le faire il me fallait de la concentration et vu que je n'arrivais pas bien à le faire j'ai foiré ma téléportation.
Foiré dans le sens ou, au lieu d'arriver à côté du lac je suis arrivé dedans. Ce petit désagrémment à fini de me convaincre que j'aurais du rester couché. J'était encore plus de mauvaise humeur que je ne l'était au départ, ce qui constituait un exploit.


-FUCK!! ai-je hurlé.
#   Lun 16 Juil 2012 - 14:20
avatar
Invité

Ce matin là je me suis réveillée en sueur dans mon lit a cause de la chaleur qui régner ici. En effet la température somme toute normale pour cette ile étais un enfer pour moi, une vrai canicule. Autant le froid ne me faisait pas peur… Mais le chaud m’assommais et m’étouffais. Je me suis donc levée, toute poisseuse, et je suis allée me laver.
Mon lit étant tremper j’ai jetée la couette au pied du lit, ouvert la fenêtre et je suis partie.
A coter de la porte d’entrer des dortoirs j’ai trouvé un plan de l’ile. En le regardant j’ai vu qu’il y avait un lac. J’ai donc décidé de remonter dans ma chambre à toute vitesse et de prendre mon maillot de bain. Quand je passais la porte le soleil ce levait à penne, mais cela ne me faisais pas peur. J’allais enfin retrouver du froid !! Après un petit footing jusqu’au lac pour garder la forme et faire un peu de cardio, c’est toujours bon d’avoir une bonne forme physique, je me suis déshabillée et changée en deux deux.
Un peu d’élan et un magnifique plongeon dans le lac avec les premiers premiers rayons du soleil comme seul compagnie et… UN HOMME ?! Il y a 1 seconde personne et maintenant j’ai un mec dans les bras. Cette académie me rendra folle un jour.

-FUCK!! A-t’il hurler.

Il ne s’emblait même pas m’avoir remarquée alors que mon oreille venait de se fissurer. Il n’avait ni la tenue ni l’envi apparente d’être DANS le lac. D’une voie faussement rancunière je lui dis :

- Ah merci ! Sa fais plaisir, je ne suis pas a ton goût peu être ?!

Je ne m’étais jamais poser de question au sujet de mon apparence physique car depuis que les garçons avaient commencé à s’intéresser à moi, je ne les avais jamais laissés de glace. Jusqu’au moment où ils voulaient jouer sur les pistes, une fois en bas il était comme geler dans des positions toujours plus drôles les une que les autres.

- Attention c’est profond. Lui dis-je tout en le lâchant et en reculant un peu.
 

Le requin est de sortie [Pv Hatsuki Tsusazeki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.