Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Les inconvénients de la téléportation... J'suis où moi!?
#   Sam 7 Avr 2012 - 17:02

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP : J'avoue ! XDD Pauvre Maxime...
Tu assommerais la personne ? XD Putain, t'es chelou toi. C'est ce que j'aime chez toi *.* ! The Grudge c'est trop bien et trop flippant comme film (J'aimerais tellement que tu sois ma voisine pour qu'on regarde ce film ensemble ^o^). Oh punaise, maintenant que tu m'as parlé du truc de sous la couette avec la tête et tout... Je flippe à chaque fois maintenant ! >.<


- Non, attends Maxou’ ! Merci beaucoup !!! Mais…

Elle venait de nous arrêter, elle inspira un bon coup avant de rajouter :

- Je ne veux pas être un fardeau pour toi ! Ne te sens pas obligé de faire ça, je peux marcher toute seule...


Elle me regardait dans les yeux, elle avait l'air plus que sérieuse. Elle ne se foutait pas de moi en plus. Je fronçais les sourcils avant de soupirer.

- Arrête de te moquer de moi Celia. Tu peux même pas faire quelque pas sans te casser la gueule par terre. Tu crois vraiment être capable de marcher pendant des heures avec une plaie qui pisse le sang ? Te fous pas de moi.

Elle, un fardeau ? J'allais pas la laisser crever dans le sous-sol. Enfin, même si d'habitude je le fais, je peux bien faire une exception pour une fois non ? Roh et fuck hein !

- Donc arrête de te prendre pour un fardeau. C'est pas comme ça qu'on sortira d'ici. Alors maintenant, arrête de t'apitoyer sur ton sort et maintenant on y va. Et si ça te plais pas... dis le moi, je te lâche et tu essaies de marcher seule en te cassant la gueule dans la poussière toutes les deux secondes. Alors ? Je te lâche ou on y va ?


Je la regardais droit dans les yeux, toujours les sourcils froncés. J'étais sérieux. Je me demande bien pourquoi elle se prend pour un fardeau... Ah la la... les filles de nos jours. Pourquoi elles se prennent toutes pour un fardeau dès que ça va pas ? Pourquoi les filles ne sont pas des fortes têtes ? C'est tellement plus drôle !




Spoiler:
 
#   Sam 7 Avr 2012 - 22:22

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Maxime fronça les sourcils avant de soupirer :

- Arrête de te moquer de moi Celia. Tu peux même pas faire quelque pas sans te casser la gueule par terre. Tu crois vraiment être capable de marcher pendant des heures avec une plaie qui pisse le sang ? Te fous pas de moi.

Elle ne se moquait pas de lui. Elle ne voulait pas etre un fardeau pour Maxime. Elle était toujours la blessée, celle qu’il fallait aider. Pourtant, on la félicitait sur sa tenacité et sa perseverance, mais elle… elle pensait que ce n’était que des sottises.

- Donc arrête de te prendre pour un fardeau. C'est pas comme ça qu'on sortira d'ici. Alors maintenant, arrête de t'apitoyer sur ton sort et maintenant on y va. Et si ça te plais pas... dis le moi, je te lâche et tu essaies de marcher seule en te cassant la gueule dans la poussière toutes les deux secondes. Alors ? Je te lâche ou on y va ?

« s’appitoyer » ? C’était le meme terme qu’avait utilisé Akari pour l’engueuler. Elle lui répétait sans cesse, comme une mère qui répéterait à ses enfants. Elle se dit soudain qu’elle n’avait pas changée. Maxime la regardait droit dans les yeux, et sérieusement, les sourcils froncés. Elle ne pouvait pas soutenir son regard : il avait raison. Elle détourna donc son regard, avant de serrer doucement l’épaule de Maxime et de dire, sans le regarder dans les yeux :

- Non, c’est bon. On y va. Désolée. Désolée d’être si têtue et… idiote.

Oui, elle était idiote ! Oui elle était tétue. Elle ne voulait pas se faire aider, mais elle ne savait toujours pas quand il fallait demander de l’aide. Elle avait juste peur de déranger Maxime. Elle avait peur qu’il pense que c’était un fardeau, qu’il se dise : « ‘tain, elle me fait chier ! ».

HRP : Oui, je l’assomerais ! è.é Comme ça, je suis sure qu’elle sera sonnée pendant au moins quelques secondes, le temps que je m’enfuis loin de ma chambre ! xD T’as vu un peu ma tactique ? xD Oui, je suis bizarre… ‘<.< Roh, moi aussi ! *-* Je suis sure que si on le regarde ensemble, on se tapera des délires toutes seules… :p Ah bon ? xDDDDDDD




Watch out...:
 
#   Sam 7 Avr 2012 - 23:42

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP : Moi je penserais même pas à l'assommer. Enfin, peut-être j'aurais eu le reflexe, que j'ai depuis toujours, de lui donner une claque et après je me serrais enfuie mais voilà quoi XD ! T'es bizarre mais ça fait ton caractère ! *.* Ouais, on se taperait des méchants délires sur ce film XD Et il est possible que je me mette à hurler et à sursauter durant le film x). J'adore avoir peur >w<
Eh ouais je te jure que je flippe maintenant et que j'ose plus regardant sous ma couette O.O C'est traumatisaaaant putain XD !


Elle détourna son regard du mien avant de serrer doucement mon épaule. Elle venait sûrement de comprendre que j'avais raison. Puis elle me répondit sans me regarder.

- Non, c’est bon. On y va. Désolée. Désolée d’être si têtue et… idiote.

Un sourire à la fois amusé et satisfait apparut sur mes lèvres.

- Je préfère entendre ça. Tu es beaucoup trop têtue et idiote aussi oui. Tu t'obstines sur des choses complètement... inutiles on dira.

Je soupirais légèrement puis nous commencions de nouveau à marcher dans les couloirs sombres. Il est possible qu'il y ai de nouveaux pièges. Pendant plusieurs minutes, on marchait dans le silence. Mais qu'est-ce qu'ils nous cachent ici ? Puis, pour briser le silence je sortis :

- Je comprends pas pourquoi vous les filles vous êtes comme ça parfois. En train de s'apitoyer sur son sort alors qu'il n'y a quasi rien de grave.


J'attendais une réponse mais à la place j'entendis "Cliiiiiiiiic Boum !" et le sol se mit à trembler, j'écarquillais les yeux en voyant ce qu'il y avait derrière nous. Une énorme boule de fer qui roulait à toute vitesse dans notre direction avec pour seul but de nous écrasés. Je mis Celia sur mon dos avant de hurler :

- Accroche toi !

Puis je me mis à courir à fond tout droit en tenant bien Celia.

- Putain, mais c'est quoi ce bordel ?! Pourquoi autant de pièges ?! Fais chier. On se croirait dans Indiana Jones ! What The Fuck ?!

Celia était légère et elle ne me dérangeait pas pendant ma course. Cela devait faire 10 minutes que je courais pour ne pas que l'on se retrouve aplatis comme des crêpes. Soudain, grâce à la lumière de mon téléphone je vis une grosse faille à ma droite. Je balançais mon pied dedans et vis que le mur était creux et qu'il venait de tomber d'un coup. Je me jetais dans la pièce, toujours avec Celia sur le dos. Puis la boule continuait son chemin et nous... nous étions sain et sauf. Je posais Celia avant que je m'adosse contre un mur. Je passais une main dans mes cheveux avant de souffler un bon coup.

- On a failli encore y passer ! On aurait pu devenir des crêpes ! D'ailleurs, t'es pas du tout lourde c'est impressionnant ! D'ailleurs, ça va ? Hum... je me demande bien pourquoi il y a autant de pièges... Qu'est-ce qu'il y a de cacher dans ce sous-sol...




Spoiler:
 
#   Dim 8 Avr 2012 - 19:04

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Maxime lui adressa un sourire amusé et satisfait.

- Je préfère entendre ça. Tu es beaucoup trop têtue et idiote aussi oui. Tu t'obstines sur des choses complètement... inutiles on dira.

Oui, on lui avait souvent dit qu’elle s’inquiétait pour un rien, c’est vrai. Et il venait en plus de confirmer qu’elle était têtue et idiote. Elle fit un sourire exaspérée… Décidément… elle restera une têtue idiote pour tout le monde. Ils commencèrent à marcher dans le couloir du sous-sol, qui n’avait rien de joyeux : sombre et humide. On entendait parfois des battements d’ailes, et Celia était prête à parier que c’était des chauves-souris ! Il y a avait un lourd silence. Celia n’osait plus ouvrir la bouche, elle voulait éviter de dire des conneries. Maxime se décida de briser le silence :

- Je comprends pas pourquoi vous les filles vous êtes comme ça parfois. En train de s'apitoyer sur son sort alors qu'il n'y a quasi rien de grave.

Celia le regarda enfin dans les yeux. Comment ça « les filles » ? Elle n’était pas du tout d’accord sur l’usage du pluriel ! La preuve vivante, sa grande-sœur, ne s’est jamais apitoyée sur elle-même, à part quand elle a indirectement tué son ami d’enfance… Elle allait ouvrir la bouche, pour lui répondre, mais un gros : « Cliiiiiic Boum ! ». Le sol se mit soudain à trembler, et elle se retourna en même temps que Maxime pour voir la raison d’un tel bazar : un grosse boule de fer. Celia faillit faire une crise cardiaque sur place. « Mais c’est quoi cet endroit !? »-se demanda-t-elle intérieurement. Mais le pire, dans tout ça, c’était qu’elle roulait droit sur Celia et Maxime. Elle allait réagir, mais Maxime le fit avant : elle frola une deuxième fois la crise cardiaque, parce-que monsieur l’avait hissé à toute vitesse sur le dos, sans qu’elle puisse donner son avis, et courais déjà en hurlant :

- Accroche toi !

Celia obéit, et s’accrocha du mieux qu’elle le put. Elle avait peur de le gêner dans sa course, mais vu comment il sprintait… c’était limite s’il n’y avait personne sur son dos.

- Putain, mais c'est quoi ce bordel ?! Pourquoi autant de pièges ?! Fais chier. On se croirait dans Indiana Jones ! What The Fuck ?!

Il avait raison. Celia était totalement d’accord, et elle avait envie de hurle : « What the fuuuuck ! What on earth is going on here !? » Et je vous épargne la suite qui n’est composée que de mots pas très clean… Maxime courait depuis au moins dix minutes, tandis que Celia priait très fort pour qu’ils ne se fassent pas écraser. C’est grâce à la lumière du téléphone que Maxime donna un gros coup dans un mur, une faille du sous-sol, qui s’effondra. Le jeune homme se jeta littéralement dedans, avec Celia, toujours, sur le dos. Il posa Celia avant de s’adosser contre un mur. Pendant qu’il se passait la main dans les cheveux, la demoiselle regarda la boule suivre le chemin tout droit. Elle était heureuse qu’ils soient sains et saufs. Et elle tenait à remercier Maxime de l’avoir… portée et couru en même temps. Elle se croyait très lourde.

- On a failli encore y passer ! On aurait pu devenir des crêpes ! D'ailleurs, t'es pas du tout lourde c'est impressionnant ! D'ailleurs, ça va ? Hum... je me demande bien pourquoi il y a autant de pièges... Qu'est-ce qu'il y a de cacher dans ce sous-sol...

Celia, après avoir vu le déboulement de la boule de fer, revint vers Maxime, et répliqua :

- Oui, je ne comprends pas pourquoi cet endroit est truffé de pièges ! C’est plutôt moi qui dois te demander si tu va bien ! Tu n’es pas blessé hein ? Et puis, si tu es trop fatigué… comme je m’entrainais avant d’atterrir ici, j’ai une barre de céréales… -fit-elle en la lui montrant.

C’était les barres spécial K (HRP :… XDDD On voit d’avance ce qui font attention a leur ligne ! :p Eh oui, j’aime bien les barres spécial K ! XDD) . Celle-ci était au chocolat. Puis, elle se souvint de sa question avant que ne débarque la boule de fer.

- Toutes les filles ne sont pas comme ça, mais… c’est surtout que… enfin, pour ma part, j’ai peur que la personne qui me parler se dise : « Putain, elle me fait chier ! ». Alors forcément je m’inquiète pour rien et n’importe quoi. Je pense que c’est pareil pour les autres filles. Enfin, les filles qui se soucient de l’avis des autres…

Elle avait finit son explication. Elle entendit un « TAAAM Tic Toc ». Le sol se fissurait. Elle attrapa la main de Maxime et dit :

- Au moins, une fois en bas, on sera pas séparés !

Celia n’avait toujours pas assez d’énergie pour se téléporter, surtout après avoir désintégré le rocher. Elle savait qu'ils ne pouvaient pas sortir de la pièce, car une autre boule se déclencherait. Le sol les engloutit entièrement, et ils tombèrent. Celia se retint de crier « AAAH », mais le criait intérieurement. Voyant qu’ils arrivaient près… d’un sol, elle tendit sa main libre vers ce sol, et lança un tas d’éclair qui les ralentirent dans leur chute. Ils finirent par atterrir par terre, pas en douceur, mais pas au point de se briser les os.

HRP: Hahaha ! XDD Il y a mieux, tu te met debout sur le lit, et tu saute sur la personne très fort afin de l’assommer ! *-* Moi je pense que je rigolerais en disant : « Vas-y, tues la ! *O* »…. No comment… Mais je suis sure que je hurlerais au moins une fois de peur pendant le film !XD MOUHUHUHU ! *^* Je vais chercher d’autres scenarions possibles pour te faire peur ! :p




Watch out...:
 
#   Lun 9 Avr 2012 - 1:32

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP: Espèce de folle va ! XDD Moi je dirais aussi "Vas-y tues la !" Mais j'aurais peur quand même x)
Ah nooon ! Pitié ! Pas d'autres scénarios >.< Pleeeease XDD Pitié !

- Oui, je ne comprends pas pourquoi cet endroit est truffé de pièges ! C’est plutôt moi qui dois te demander si tu va bien ! Tu n’es pas blessé hein ? Et puis, si tu es trop fatigué… comme je m’entrainais avant d’atterrir ici, j’ai une barre de céréales…

Elle me montra une barre de céréales spécial K au chocolat (HRP : XDD J'avoue ! MDR ! J'adore ces barres de céréales, surtout au chocolat ! *O*). J'hésitais à la prendre. J'allais lui répondre quand elle me devança.

- Toutes les filles ne sont pas comme ça, mais… c’est surtout que… enfin, pour ma part, j’ai peur que la personne qui me parler se dise : « Putain, elle me fait chier ! ». Alors forcément je m’inquiète pour rien et n’importe quoi. Je pense que c’est pareil pour les autres filles. Enfin, les filles qui se soucient de l’avis des autres…

Ah. Justement, ce qui m'étonne c'est que beaucoup de filles se soucient de l'avis des autres... Elles devraient pas. C'est pas les autres qui vont les faire avancer dans la vie. On entendit soudain un "TAAAAM Tic Toc". Encore ?! Le sol se fissura et Celia me choppa la main avant de me dire :

- Au moins, une fois en bas, on sera pas séparés !


Euh... ouais. Soudain, le sol s'engloutit sous nos pieds et on tombait. Je ne hurlais pas. Je flippais un peu mais pas au point de hurler comme une fillette ! Nous arrivions alors près du sol... Je vis que Celia tendit sa main libre vers le sol avant de lancer un tas d'éclair afin de ralentir notre chute. Puis nous atterrissions enfin dans un gros "Boum". Ca faisait mal. Très mal. J'étais éclaté comme une crêpe avec Celia à côté de moi qui était dans le même état que moi. Elle me tenait toujours la main. Je lâchais sa main avant de mettre ma main sur ma tête, je restais allongé à terre.

- Putain ça fait mal. Ca va ? Rien de briser ?

Puis je repensais à ses paroles de tout à l'heure :

- Le fait de se soucier de l'avis des autres n'aidera pas à avancer dans la vie. Ca sert à rien de se prendre la tête pour ce genre de truc. Durant longtemps, dans le monde extérieur, moi et ma cousine on étaient traités comme des ordures. Mais on se foutait de l'avis des autres et maintenant nous sommes tous les deux bien plus forts...

Je soupirais intérieurement avant de continuer :

- Tu peux la garder la barre, je n'ai pas faim.

Sauf qu'à ce moment là, on entendit un énorme grondement. Il venait de mon ventre. Mon ventre venait de me trahir. Je rigolais légèrement avant de tousser à cause de la poussière qui retombait.

- Enfin... Si finalement je la veux bien, tu en voudras un bout ?

Valait mieux ne pas se relever pour le moment. Après une chute pareil, valait mieux se reposer un peu avant de reprendre la route. Je baillais légèrement avant de grommeler :

- Punaise, ca commencer à m'énerver tout ça et en plus ça me fatigue...





Spoiler:
 
#   Lun 9 Avr 2012 - 13:25

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Ca faisait mal. Celia, à l’atterrissage, étouffa un cri de douleur en mettant la main qu’avait lâchée Maxime devant sa bouche. Depuis combien de temps n’avait-elle pas atterrie aplatie comme une crêpe ? Depuis qu’elle avait quittée l’Angleterre, oui. Elle avait une prof d’arts martiaux très spéciale qui l’aplatissait comme une crêpe à chaque défaite. Elle sourit doucement malgré la douleur, nostalgique.

- Putain ça fait mal. Ca va ? Rien de briser ?

Elle aurait peut-être du envoyer des éclairs plus puissants que ça, non ? Mais si elle l’avait fait, elle n’aurait même pas eu la force de marcher, et elle se serait endormie de fatigue. Etoile, oui, mais depuis peu. Elle n’était pas encore habituée à utiliser autant de puissance. Elle allait répondre, mais il la devança :

- Le fait de se soucier de l'avis des autres n'aidera pas à avancer dans la vie. Ca sert à rien de se prendre la tête pour ce genre de truc. Durant longtemps, dans le monde extérieur, moi et ma cousine on étaient traités comme des ordures. Mais on se foutait de l'avis des autres et maintenant nous sommes tous les deux bien plus forts...

Elle écoutait ce qu’il avait à dire attentivement. Celia se rendit compte à quel point elle était chanceuse. Elle faisait partie d’une famille richissime, qui la gâtait beaucoup. Elle avait d’innombrables cousins, cousines, tantes, oncles, et un frère et deux grandes-sœurs qui la chérissaient. Elle tilta : peut-être c’est ce qu’avait voulu lui dire Dan.

- Tu peux la garder la barre, je n'ai pas faim.

Celia rit légèrement en entendant le grondement du ventre de Maxime. D’ailleurs, lui aussi. Elle était surprise. Depuis leur rencontre, c’était la première fois qu’elle le voyait et entendait rire. Celia lui tendit la barre :

- Enfin... Si finalement je la veux bien, tu en voudras un bout ?

Elle allait répondre, mais il la devança encore une fois après avoir baillé :

- Punaise, ca commencer à m'énerver tout ça et en plus ça me fatigue...

Elle s’assit (elle ne voulait pas rester allongée, la poussière lui provoquait des démangeaisons) à coté de Maxime toujours allongé et lui tendit la barre avec un sourire :

- Tiens, j’en veux pas, mange. Entre nous deux, tu es celui qui doit être le plus fatigué.

Après s’être étirée comme un chat, elle répondit à sa précédente remarque :

- Tu n’as pas tort mais… je sais que je suis vraiment, mais vraiment bizarre, mais voir les autres heureux ça me rend heureuse aussi ! Savoir que j’ai pu aider quelqu’un, et tout… Au fait, ça va ? Tu n’a rien de cassé ? Ne t’inquiète pas pour moi, disons que je suis habituée à être aplatie comme une crepe…

Après une pause, elle continua :

- D’ailleurs, tu devrais rire plus souvent. Ou faire un sourire pas ironique ou arrogant, au moins. Tu vois, comme ça.

Elle s’étira les joues comme une enfant pour montrer un sourire qui ressemblait plus à une grimace qu’autre chose. Elle arrêta, se sentant ridicule, en soupirant, et demanda :

- Tu veux dormir ? Si tu veux, je te chante une berceuse, tu t’endors pendant 20 minutes, puis je te réveille et on continue notre marche. –proposa-a-t-elle en riant légèrement.

Elle était sérieuse, même pour la berceuse. Elle adorait chanter, donc ça ne lui posait aucun problème. Et puis, ça permettrait à Maxime de se reposer.

HRP : Oui, I’m crazy and I know it ! 8D MOUHUHUHUHU ! Le next scenario :
T’es assise sur ton canapé, ou sur une chaise, et une main sortant de derrière le canapé ou la chaise avec de longs ongles vernis vient te caresser doucement le cou… XD




Watch out...:
 
#   Lun 9 Avr 2012 - 17:09

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP : Moi aussi je suis tarée mais je crois que je dois encore m'entraîner pour être à ton niveau >.<
Tssss, ce scénario me fait pas vraiment peur XD Raté ! >w<


Celia s'assit à côté de moi et moi j'étais toujours allongé comme une crêpe. Elle me tendit la barre en souriant :

- Tiens, j’en veux pas, mange. Entre nous deux, tu es celui qui doit être le plus fatigué.

Je pris la barre et je mangeais une bouchée. Ca fait du bien de manger. Celia s'étira avant de rajouter :

- Tu n’as pas tort mais… je sais que je suis vraiment, mais vraiment bizarre, mais voir les autres heureux ça me rend heureuse aussi ! Savoir que j’ai pu aider quelqu’un, et tout… Au fait, ça va ? Tu n’a rien de cassé ? Ne t’inquiète pas pour moi, disons que je suis habituée à être aplatie comme une crepe…

Elle aime se préoccuper des autres. Elle voudrait que tout le monde soit heureux et tout... Eh bah. Ah oui, euh... je crois n'avoir rien de cassé. Je suis pas sûr.

- D’ailleurs, tu devrais rire plus souvent. Ou faire un sourire pas ironique ou arrogant, au moins. Tu vois, comme ça.

Elle étira ses joues comme une gamine. Ca ressemble plus à une grimace qu'à autre chose. Je levais un sourcil puis Celia arrêta avant de soupirer.

- Tu veux dormir ? Si tu veux, je te chante une berceuse, tu t’endors pendant 20 minutes, puis je te réveille et on continue notre marche. Me proposa-t-elle en riant légèrement

Je me relevais légèrement pour m'asseoir en position tailleur. Je ressentis une légère douleur dans le dos. Mais ça c'est dû à la chute. Je gardais ma main sur ma tête en mangeant toute la barre d'un coup cette fois-ci.

- J'ai un peu mal au dos mais ça devrait passer. Merci pour la barre...

Je m'étirais légèrement avant de faire craquer un peu mon dos. Ca allait mieux déjà. Puis je continuais :

- Tu es quelqu'un qui aime vraiment se soucier des autres... C'est un peu bizarre je trouve. On dirait que tu dépends d'eux. Si ils sont heureux tu es heureuse, si ils sont tristes tu es triste.


Je soupirais intérieurement. Moi c'est rare que je m'inquiète ou que je me soucis beaucoup des autres. Je baillais légèrement de nouveau :

- J'en fais souvent des sourires ironiques et d'autres trucs. Et puis je rigole aussi, mais c'est surtout pour me foutre des autres. D'ailleurs, j'aimerais bien dormir un peu ouais. Je suis crevée. Par contre, non merci pour la berceuse. J'aime pas trop ça.

Je m'allongeais de nouveau en mettant mes mains derrière ma tête pour en faire un oreiller. Je fermais les yeux avant de dire :

- Je te conseille de dormir un peu aussi. Allez, à toute.

Puis je m'endormis d'un coup. J'étais vraiment crevée. Dormir un peu me redonnera de l'énergie et on pourra repartir de cet endroit pourri, sombre et humide. So... Good Night !






Spoiler:
 
#   Lun 9 Avr 2012 - 20:07

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Maxime se releva pour se mettre en tailleur. Il finit la barre de céréales :

- J'ai un peu mal au dos mais ça devrait passer. Merci pour la barre...

Celia espérait très fort qu’il n’avait aucune vertèbre déplacée ou un truc du genre, comme elle l’avait eu, une fois, ou plusieurs fois, à cause de son adorable et très douce grande-sœur. Maxime s’étira, avant de faire craquer son dos.

- Tu es quelqu'un qui aime vraiment se soucier des autres... C'est un peu bizarre je trouve. On dirait que tu dépends d'eux. Si ils sont heureux tu es heureuse, si ils sont tristes tu es triste.

Il n’avait pas tort, mais il n’avait pas raison non plus. Les rendre heureux la rendait heureuse, mais les voir triste lui ferait de la peine, certes, mais elle ne serait pas super-hyper triste. Elle était différente des autres membres de la famille Ushiromiya (excepté de son père), et souvent, elle était l’objet des rumeurs au sein des branches secondaires, tertiaires ou familles éloignées. Maxime bailla légèrement, avant de dire :

- J'en fais souvent des sourires ironiques et d'autres trucs. Et puis je rigole aussi, mais c'est surtout pour me foutre des autres. D'ailleurs, j'aimerais bien dormir un peu ouais. Je suis crevée. Par contre, non merci pour la berceuse. J'aime pas trop ça.

Elle sourit. Elle voulait le voir sourire sincèrement, ou rire sincèrement. Pas pour se foutre des autres. Apparemment, il n’aimait pas les berceuses, dommage. Elle aurait bien voulu se dégourdir la voix. Il s’allongea en mettant les mains derrière la tete, et déclara, en fermant les yeux :

- Je te conseille de dormir un peu aussi. Allez, à toute.

Il s’endormit rapidement, à la grande surprise de Celia. D’ailleurs, cette-dernière n’avait pas réellement envie de dormir. Elle se recroquevilla sur elle-même, et avait un regard vide. Il faisait vachement froid, ici. Elle se remémora de son combat contre Akari, et particulièrement lorsqu’elle s’était transformée en… en Akari bis : une sadique psychopathe sanguinaire. Le gène qui codait pour le sadisme s’était activée. Elle savait très bien qu’un jour ou l’autre, elle se « réveillerait » encore une fois, lorsque la pression lui monterait à la tête, lorsqu’elle serait en colère. Rien que de l’imaginer lui donnait mal à la tête. Elle entendit soudain des bruits de pas. Elle ne se retourna pas, mais se contenta d’esquisser un sourire et de dire sur un ton incroyablement glacial :

- Sors de ta cachette.

La silhouette masculine obéit. Celia soupira, et se leva, pour affronter deux yeux bleus. Un brun. Il lui semblait l’avoir déjà vu quelque part. Le pire dans tout ça, c’est que le garçon était torse-nu, avec la ceinture ouverte. Celia soupira intérieurement, en se demandant à quel genre de pervers elle avait à faire.

- T’es… T’es… Celia Ushiro..ushiro-machin, là ! La petite sœur de la folle, là !

Elle hocha la tête, avec un air totalement désintéressé.

- ‘tain, ta sœur elle me fait bien chier ! Je l’emmerde !
- C’est cool… T’es le brun qui lui a demandé, alors qu’elle était avec un amie, à ce qu’elles t’offrent le corps parce-que tu leur avais montré le chemin… ?
- Comment tu sais ça, toi ?
- Bah… ma sœur était tellement désespérée pour ton état mental qu’elle m’a fait part de sa rencontre avec toi.
- Ah la… sal*pe !
- Bon, à part ça… je peux savoir ce que tu fais ici, torse-nu, et la ceinture ouverte ?
- Je suis à la recherche d’une proie à… violer ? D’ailleurs, je crois que ce sera toi.
- … Je suis trop bien pour toi. –fit Celia avec un sourire incroyablement arrogant.
- Ce sourire…. Celui de la folle !

Celia fit apparaitre des éclairs autour de ses poings, et dit :

- Bon, tu déguerpis d’ici en me disant où est la sortie ou je te finis, VIOLEUR EN SERIE ?

Elle avait compris qu’il ne savait pas qu’elle était an compagnie de Maxime. Le brun esquissa un sourire provocateur, et dit :

- Vas-y, essaie de me finir ! Tu n’es pas très douée avec les éclairs, m’a-t-on dit ! Je suis sure que t’es plus douée au lit !

Celia sortit cinq aiguilles de nulle part. Elle avait la force de téléporter des objets, mais pas des personnes dans son état actuel. Alors, autant en profiter.

- HAHAHA ! La petite fille fait joujou avec des aiguilles, tu sais que c’est-

L’agresseur eut juste le temps de respirer. Cinq aiguilles l’avaient transpercée à deux points vitaux (base du mollet, et le tendon d’Achille) et à trois autres points pas significatifs. Du sang coulait abondamment par terre. La victime s’effondra au sol, ne pouvant plus marcher.

- …dangereux, oui.

Un sourire sadique, inhabituel chez Celia, éclaira le visage de la demoiselle.

- J’ai encore trois aiguilles. Tu voudrais que les mette où ?
- Tu… es bien… sa sœur…
- Ca ne répond pas à ma question.

Celia posa son pied sur l’abdomen de sa proie, attendant sa réponse. Ses yeux étaient devenus ors. Signe qu’elle utilisait son don de téléportation avec beaucoup d’énergie. Le jeune homme plongeait dans un bain de sang, presque.

HRP : Je ne suis pas si folle que ça, si ? OwO Voyons, je suis tout à fait normale ! 8D
Rah, fichtre ! x) J’en chercherais plus tard ! :p
T’as vu un peu le retour du mec trop con qui voulait le corps d’Akari et Nana ? XD J’avais trop envie de lui casser la gueule, donc je me suis permise de l’introduire dans ce RP . :p




Watch out...:
 
#   Mar 10 Avr 2012 - 0:26

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP : Si Si tu es tellement folle ! XD Chez toi c'est normal de l'être ! (enfin chez moi aussi c'est pareil OwO)
C'est cela... cherche d'autres scénarios XDD ! /PAN!/
Ouais, j'adore ce retour *.* Tu as eu une nice idée ! ;) Maxime va venger sa cousine *.* Banzaïï !! è_é

J'étais plongé dans un profond sommeil. Du moins je le croyais jusqu'au moment ou quelqu'un hurla :

- ‘tain, ta sœur elle me fait bien chier ! Je l’emmerde !
- C’est cool… T’es le brun qui lui a demandé, alors qu’elle était avec un amie, à ce qu’elles t’offrent le corps parce-que tu leur avais montré le chemin… ?
- Comment tu sais ça, toi ?
- Bah… ma sœur était tellement désespérée pour ton état mental qu’elle m’a fait part de sa rencontre avec toi.
- Ah la… sal*pe !
- Bon, à part ça… je peux savoir ce que tu fais ici, torse-nu, et la ceinture ouverte ?
- Je suis à la recherche d’une proie à… violer ? D’ailleurs, je crois que ce sera toi.
- … Je suis trop bien pour toi.
- Ce sourire…. Celui de la folle !

J'ouvris les yeux après avoir entendu cette conversation. Je ne comprenais pas trop ce qui se passait. Je voyais légèrement flou mais j'arrivais à distinguer deux formes. Celia et quelqu'un d'autre.

- Bon, tu déguerpis d’ici en me disant où est la sortie ou je te finis, VIOLEUR EN SERIE ?


- Vas-y, essaie de me finir ! Tu n’es pas très douée avec les éclairs, m’a-t-on dit ! Je suis sure que t’es plus douée au lit !

Violeur. En. Série ? C'était donc lui ? Celia avait l'air d'avoir la situation en main. Du moins je crois. Soudain, je voyais mieux et je vis Celia sortir cinq aiguilles de je ne sais où.

- HAHAHA ! La petite fille fait joujou avec des aiguilles, tu sais que c’est-

Je ne compris pas trop sur le coup. Elle avait téléporté les aiguilles qui toucha l'agresseur qui après tomba à terre et le sang qui se mit à couler.

- …dangereux, oui. J’ai encore trois aiguilles. Tu voudrais que les mette où ?
- Tu… es bien… sa sœur…
- Ca ne répond pas à ma question.

Celia posa son pied sur l'abdomen du gars. D'où j'étais, je vis que les yeux de Celia avait changé et qu'ils étaient de la même couleur que les miens et que ceux de Nana. D'ailleurs les paroles de Celia me rappelle quelque chose... "T’es le brun qui lui a demandé, alors qu’elle était avec un amie, à ce qu’elles t’offrent le corps parce-que tu leur avais montré le chemin… ?" Une minute... Nana m'avait raconté la même chose ! Alors... Ca veut dire que la soeur de Celia était avec Nana au moment où ça s'est passé ! Putain... Ce gars... Je vais le défoncer ! Je me levais d'un coup et me dirigea vers le gars. Je poussais le pied de Celia avant de relever le gars et de lui tenir avec une grande force son épaule.

- Toi... Tu as... osé... demander à ma cousine de t'offrir son corps ?! Sale enfoiré je vais te tuer !

Mon regard était plus que noir.

- Ah, tu es le cousin de l'autre là ? La conne de blonde ?

Je serrais mon poing avant de le lui envoyer dans la face. Je le lâchais et il tomba à terre.

- La conne blonde comme tu dis elle a un nom ! Et elle n'est pas conne du tout ! C'est une chaudasse ouais et alors ?! Elle est beaucoup trop bien pour toi ! C'est ma blondasse de cousine t'as pigé ? Prépare toi à mourir... Dis-je en faisant un large sourire sadique.

Je sortis de ma botte un couteau avant relever la tête du gars et de lui placer mon couteau sous sa gorge. Il n'aurait jamais dû faire ce qu'il a fait. C'est... impardonnable !

- Je vais te transformer en steak haché mon pote ! En plus... t'a essayé de violer la miss qui est là. Tu n'arranges pas ton cas.

- Et alors ?! Sale con aux yeux fluorescents va ! Et puis d'où tu sors hein ?

- Moi ? Mon sourire s'élargit. Je viens de l'enfer et d'ailleurs, on t'attends là bas.

J'enlevais mon couteau de sous sa gorge avant d'enfoncer sa tête dans le sol. Puis je posais mon couteau sur son dos avant d'appuyer fort dessus pour faire gicler le sang. Je traçais sur son dos avec mon couteau une étoile. Du coup, ça faisait une étoile de sang. Puis je donnais un gros coup de pied dans les côtes du gars qui hurla de douleur. A ce moment, je vengeais Nana. Celia. Et même sa soeur sur le coup. J'observais le sang sur mon coup avant de le garder dans ma main et de me tourner vers Celia :

- On l'achève ou alors on le laisse en mode paillasson ici ?

Je gardais mon sourire sadique sur mes lèvres. Sale enfoiré. Comment as-tu pu faire ça ?




Spoiler:
 
#   Mar 10 Avr 2012 - 21:22

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia sursauta de surprise en voyant Maxime lui pousser le pied et de relever le pervers. Elle l'avait réveillé, apparemment... Elle soupira intérieurement. Maxime allait faire de la boucherie, comme sa soeur.

- Toi... Tu as... osé... demander à ma cousine de t'offrir son corps ?! Sale enfoiré je vais te tuer !
- Ah, tu es le cousin de l'autre là ? La conne de blonde ?

Celia approuvait le raisonnement d'Akari: ce pervers était un con suicidaire. Maxime lui mis un poing dans la face.

- La conne blonde comme tu dis elle a un nom ! Et elle n'est pas conne du tout ! C'est une chaudasse ouais et alors ?! Elle est beaucoup trop bien pour toi ! C'est ma blondasse de cousine t'as pigé ? Prépare toi à mourir...

Le jeune homme sortit un couteau de sa botte. Celia examina rapidement le couteau: oui, elle avait presque une passion pour les armes blanches, et savaient toutes les utiliser par simple et pur instinct.

- Je vais te transformer en steak haché mon pote ! En plus... t'a essayé de violer la miss qui est là. Tu n'arranges pas ton cas.
- Et alors ?! Sale con aux yeux fluorescents va ! Et puis d'où tu sors hein ?
- Moi ? Je viens de l'enfer et d'ailleurs, on t'attends là bas.

La scène qui suivit fut très agréable à regarder: Maxime enfonça la tête du pervers dans le sol. Il traça d'ailleurs à l'aide de son couteau une très jolie étoile sur le dos de sa victime. Il mit ensuite un gros coup de pied dans les cotes du pervers qui se mit à hurler de douleur. Cette scène laissait Celia presque indifférente: elle avait... l'habitude. Akari avait fait pire. Et ne parlons pas de Dan. Et encore moins des adultes Ushiromiya.

- On l'achève ou alors on le laisse en mode paillasson ici ?

Celia croisa les bras, et regarda Maxime sévèrement droit dans les yeux. Elle ne lui avait jamais demandé de se réveiller. Bon, OK, il avait vengé sa cousine m'enfin bon... Elle aurait pu s'en occuper toute seule. Ça l'aurait détendue, si on peut dire ça comme ça...

- Maxou', tu te depeche d'aller dormir, et je le finis. T'as fini de venger ta cousine, donc allez!

Elle s’avança vers le pervers, et s’accroupit à ses cotés.

- Alors, jeune homme… regarde un peu les conséquences de tes actes, te voilà étoilé !

Le pervers rit sadiquement, malgré sa posture. Celia le regarda droit dans les yeux : elle était redevenue albinos.

- Est-ce-vraiment une Ushiromiya qui me parle, là ? HAHAHAHA ! Votre famille si richissime est réputée pour sa salle de torture et ses membres tous sadiques ! Et toi, tu t’assois gentiment à coté de moi… et tu me fais la morale.

Celia sourit doucement, et dit :

- Je ne vois pas l’intérêt de salir mes mains pour une ordure comme toi. C’est tout.
- Tss… Je ne suis pas… une ordure, connasse !
- Ca, c’est toi qui le dit.
- Ta gueule !
- Autre chose à rajouter ?
- Un jour, je te violerais, ta sœur et l’autre blondie !
-Très bien.

Celia sortit reprit ses trois aiguilles. Elle plantait très doucement (histoire le faire souffrir plus longtemps) ses trois aiguilles. Le pervers se retenait de hurler de douleur. Le sang coulait plus abondamment, et cet endroit devenait un réel lac de sang. Le pervers lâcha son dernier soupir. Celia lui ferma les yeux, et le laissa baigner dans son sang. Elle revint vers sa place de départ, et s’assit, comme si rien ne s’était passé. Voyant que Maxime ne s’était toujours pas endormi, elle lui dit :

- Roh, mais dors ! C’est bon, il est mort !

HRP : Non, je ne suis pas folle ! :o Mais qu’est-ce-qui te fait dire que je suis folle, hein ? xD
Oui, il l’a très bien vengé, meme ! xD



Watch out...:
 
#   Mar 10 Avr 2012 - 22:13

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP : Tu n'as pas à me contredire ! Si je te dis que tu es folle c'est que tu l'es ! XDD
Bouyaaaa *o*


- Maxou', tu te depeche d'aller dormir, et je le finis. T'as fini de venger ta cousine, donc allez!

Je levais un sourcil avant de croiser les bras, de reculer un peu et d'observer. Comme si j'allais me rendormir. Tch.
Elle s’avança vers le pervers, et s’accroupit à côté de lui.

- Alors, jeune homme… regarde un peu les conséquences de tes actes, te voilà étoilé !

J'eus un sourire satisfait en entendant le mot "étoilé". Le gars riait sadiquement. Quel con.

- Est-ce-vraiment une Ushiromiya qui me parle, là ? HAHAHAHA ! Votre famille si richissime est réputée pour sa salle de torture et ses membres tous sadiques ! Et toi, tu t’assois gentiment à coté de moi… et tu me fais la morale.

Ah ouais ? Trop biien ! Une salle de torture... La classe !

- Je ne vois pas l’intérêt de salir mes mains pour une ordure comme toi. C’est tout.
- Tss… Je ne suis pas… une ordure, connasse !
- Ca, c’est toi qui le dit.
- Ta gueule !
- Autre chose à rajouter ?
- Un jour, je te violerais, ta sœur et l’autre blondie !
-Très bien.

Celia sortit trois aiguilles avant de les planter doucement. L'enfoiré se retenait de ne pas hurler. Il lâcha son dernier soupir avant de mourir dans un bain de sang. Son propre sang. Elle lui ferma les yeux. Puis elle revint s'asseoir faisant comme si de rien n'était avant de m'engueuler un bon coup :

- Roh, mais dors ! C’est bon, il est mort !

Je m'assis en face d'elle avant de froncer de nouveau les sourcils. Mon regard devenait légèrement menaçant.

- Pas la peine de m'engueuler comme ça. De toute façon j'ai plus envie de dormir. En charcutant ce gars, j'ai retrouvé de l'énergie. Et ne me parles pas sur ce ton là comme si tu me contrôlais !

Je venais de me rendre compte que j'avais hurler. J'étais énervé sur le coup. Aussi, quelle idée de me parler comme ça hein ?! Elle est plus jeune que moi et elle me parle sur ce ton. Je n'accepte pas ce genre de choses... Je respirais profondément, tentant de me calmer. Je soufflais un bon coup avant de me lever.

- Bon... Il est temps de trouver une sortie. On y retourne. Tu peux marcher ou je te porte encore ?


J'étais encore un peu en rogne mais j'essayais de me calmer. Ce qui n'est pas très facile... J'étais devenu un peu froid et sérieux.




Spoiler:
 
#   Mar 10 Avr 2012 - 23:40

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Il s’assit en face de la demoiselle, avant de froncer les sourcils. Son regard était un peu menaçant. Celia savait à quoi s’attendre. Elle soutint son regard, sans ciller. Celia n’était pas une peureuse, loin de là. Elle le fixa, et attendait qu’il ouvre sa bouche :

- Pas la peine de m'engueuler comme ça. De toute façon j'ai plus envie de dormir. En charcutant ce gars, j'ai retrouvé de l'énergie. Et ne me parles pas sur ce ton là comme si tu me contrôlais !

Il venait d’hurler. Celia fut surprise de voir en lui… un enfant. Il n’y a que les enfants pour crier ainsi. Celia n’était pas mature non plus, mais à force de côtoyer des gamins (comme elle)… Mais elle avait été un peu vexée. Il inspira un grand coup avant de se lever, tandis que Celia restait assise, toujours en le fixant droit dans les yeux :

- Bon... Il est temps de trouver une sortie. On y retourne. Tu peux marcher ou je te porte encore ?

Il était froid. Et montrait un peu de sérieux. En silence, Celia se leva, sans le quitter du regard. Puis, elle regarda son pied et le tapota au début doucement contre le sol en faisant une grimace sous la douleur au début, puis au fur et à mesure la douleur disparut. C’était une technique qu’Akari lui avait apprise, et apparemment, ça marchait. Elle commença à sortir de la pièce, sans attendre Maxime (mais elle savait qu’il la suivait).

- Non, c’est bon.-fit-elle froidement.

Elle boudait, comme une gamine, elle aussi. Elle marcha en silence, dans les couloirs humides et sombres du sous-sol, suivie de Maxime.

HRP : Toute hypothése doit comporter une argumentation ! :p J’attends donc l’argumentation qui certifie que je suis folle ! :3




Watch out...:
 
#   Mer 11 Avr 2012 - 2:14

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP : Tu veux un argument ? XD D'accord ! Déjà, tu n'agis pas comme tout le monde à certains sujets "Tel que le truc du scénario où tu sautes sur la personne ultra effrayante sous ta couette O.O". Toujours en train de te taper des délires et.. et... puis voilà quoi ! XD

Elle se releva sans me quitter des yeux avant de regarder son pied et de la tapoter doucement contre le sol, elle fit une grimace qui disparut peu après. Puis elle commença à sortir de la pièce sans m'attendre. Je la suivis.

- Non, c’est bon.
Dit-elle froidement.

Nous marchions en silence dans les couloirs du sous-sol, je la suivais. Aussi, elle n'avait pas à me gueuler dessus en m'ordonnant de dormir ! C'est pas à moi de m'excuser ! Oui je sais, j'agis comme un gamin et alors ? Ça serait à moi d'avoir tord en plus ? Et puis quoi encore... Pendant que nous marchions, je croisais les bras sur ma poitrine en restant sérieux et froid. Je soupirais intérieurement. Je commençais à me perdre dans mes pensées. Cette mini-engueulade me rappelait le passé. Rien que d'y repenser, ça me donne la gerbe. Je fus sorti de mes pensées au moment où mon pied percuta un gros caillou et je m'écrasais à terre. La tête la première dans la poussière. Je levais un sourcil nerveusement... Putain... Cet endroit m'éneeerve ! Si ça continue je vais tout défoncer. Je me relevais avant de m'épousseter. Je sentis une grosse douleur à mon épaule gauche. Je fis une légère grimace avant de faire mine que tout allait bien. Je posais ma main sur mon épaule en continuant à avancer. Tant pis pour la douleur, je voulais sortir d'ici. Ca m'énervait trop ce sous-sol. Nous continuâmes à marcher dans le silence, je n'avais même pas fait attention à Celia pour voir si elle avait eu une réaction. Mais de toute façon... elle s'en fout certainement vu qu'elle boude. Enfin bon, elle fait comme elle veut.






Spoiler:
 
#   Mer 11 Avr 2012 - 18:32

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia marchait, un peu perdue dans ses pensées. Elle était vraiment fatiguée, et se demandait comment allaient-ils trouver la sortie, puisque ils étaient dans le sous-sol, quand même ! Il fallait donc monter un étage. Mais comment, telle était la question. Alors qu’elle était en pleine réflexion intérieure, elle entendit un grand bruit. Elle ne se retourna pas, mais sa tête oui. Cachée par ses mèches, Maxime ne pouvait même pas savoir si elle le regardait, ou regardait autre chose. Elle avait bien remarqué que le jeune homme, après s’être aplatit par terre, avait mis sa main sur son épaule. Elle continua de marcher, comme si de rien n’était. Mais elle était en réalité très inquiète. Elle n’avait pas le droit d’exprimer son inquiétude puisqu’elle boudait. C’était une règle fondamentale chez elle. Après une bonne quinzaine de minutes, elle s’arrêta. Elle poussa un très long soupir (signe que ça la faisait chier d’enfreindre un de ses principes) et alla vers Maxime. Après avoir inspiré un grand coup, elle finit par demander, sans le regarder dans les yeux :

- Est-ce-que… ça va ? Apparemment, tu t’es… blessé à l’épaule.

« Noooon… Pourquoi est-ce-que je m’inquiéte pour ce mec qui vient de m’engueuler… ???????? » Pensa-t-elle très fort dans sa petite tête.

HRP : Bah oui, moi je l’assome ! :0 (En fait, je pense qu’à partir d’aujourd’hui, je cache une batte sous mon lit. Comme ça, si jamais une scène de ce genre arrive, je pourrais l’assomer avec ma super batte ! MOUHUHUHUHUHUHUHU *-*) C’est une réaction tout a fait NORMALE ! :D Par contre, pour le « toujours en train de se taper des délires »… je suis d’accord ! UxU




Watch out...:
 
#   Sam 14 Avr 2012 - 21:21

Personnage ~
► Âge : 19 Ans Depuis Le 2 Janvier ~
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 11/02/2012
Age : 20
Emploi/loisirs : Emmerder Nana et le monde entier. J'aiiiiime mon boulot ! ♫
Humeur : Viens par ici, j'ai des bonbons...~

HRP : Enfin c'est vrai que quand on y repense... l'assommer est une bonne solution ! XD (Moi aussi j'ai une magnifique batte de baseball, je crois que je vais faire pareil ! XDD Mouhahahaha *w* ) Bon, peut-être que c'est une réaction normale, je l'avoue MAIS ! Tu restes à mes yeux une fofolle et ma soeur de talon ! :D

Je continuais de marcher malgré la douleur à mon épaule. C'était pas vraiment ma journée finalement. J'avancais malgré le fait que j'avais du mal à voir avec mes mèches. Disons que j'avais un peu de mal à bouger mes bras donc remettre en place mes mèches n'étaient pas des plus simples. Je soupirais intérieurement. Je commençais à me perdre dans mes pensées, repensant à mon enfance, mon entrée à Terrae et tout le tralala. Beaucoup d'images passaient dans ma tête. Soudain je fus sortit de mes pensées quand Celia s'arrêta avant de pousser un looong soupir. Un problème peut-être ?
Elle se dirigea vers moi, elle inspira un grand coup et me demanda sans me regarder :

- Est-ce-que… ça va ? Apparemment, tu t’es… blessé à l’épaule.

Je croyais qu'elle boudait ? Faut savoir. Quoi que après elle doit s'inquiéter. Elle a dû voir que je m'étais fait mal en me cassant la gueule tout à l'heure. Est-ce qu'elle a vraiment besoin de s'inquiéter pour moi ? J'en sais rien du tout. Je soupirais intérieurement encore. Je levais un sourcil avant de faire un sourire en coin.

- Ouais ça va, c'est du béton, tout va bien.


Je tapotais sur mon épaule blessée sauf que le problème c'est qu'après avoir tapoté mon épaule, une énorme douleur me transperça. Je ne pus m'empêcher de faire une grimace de douleur et de m'adosser contre le mur qui était non loin de moi. J'étais sûr qu'elle devait être morte de rire après ce que j'avais dit. Je regardais le sol, le regard vide, mordillant ma lèvre inférieur avant de rajouter :

- Oui bon je l'avoue... ça va pas trop. Ça fait extrêmement mal.
Soupirais-je avant de lever un sourcil et de la regarder. Je croyais que tu boudais au faites...




Spoiler:
 
 

Les inconvénients de la téléportation... J'suis où moi!?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Sous-sol de l'école.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant