Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Enfin rétablie ! Rencontre sous la lune.
#   Dim 25 Mar 2012 - 8:06

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/02/2012

Il fait nuit et j'arrive pas à dormir. Me tournant et me retournant dans mon lit pour trouver le sommeil... Sans sucée. Je me soupira en me relevant, il devait être minuit voir une heure du matin. Je m'habille le plus silencieusement possible, pas envie de me faire remarquer, surtout que je les ignorais un peu, c'est juste qu'elles sont énervante à parler de cosmétique et tous ça jusqu'à pas d'heure. Je sortis sans faire de bruit des dortoirs, j'avais envie de courir. J'avais mon masque à la main quand j'arrive dans la cour, elle avait l'air beaucoup plus grande la nuit, sans élèves, que l'après midi bondée de monde. L'hiver recule petit à petit pour laisser la place à une autre saison.
Je mis mon casque, les doux rayons de la lune procuré assez de lumière pour y voir, pas aussi nettement que le jour mais assez. J'eu un petit sourire derrière mon masque, ma blessure allait beaucoup mieux, se qui me permettait de courir sans avoir mal ! Quel plaisir de me remette à courir, au moins je faisais de l'exercice.
Je me mis à courir, au moins là je risquer d'embêter personne à part s'ils ont une super ouïe. Il y avait une légère brise de vent. Quand je courais j'ai l'impression que plus rien ne peut m'attendre, c'est comme si, pour certain, prenait... Hum j'en sais rien, des truc illicites. Je finis par m'arrêter un peu essoufflé, je retira mon masque est l'abaissa, on peut pouvait voir que mes yeux et un peu de mon nez, j'avais entendu quelque chose. Je pencha un peu la tête sur le côté dans la direction du son, avant de dire.

- Y à quelqu'un ?

J'avais prononcé assez fort pour qu'on entende, au moins si c'est pas un animal, et pas assez fort pour réveiller du monde.


#   Dim 25 Mar 2012 - 10:27
avatar
Invité

La nuit... quel plaisir de se fondre dans cette masse ténébreuse qui ne demandait qu'à vous avaler. Car c'était bien ça! La nuit n'était qu'un organe géant, attendant le moment où vous montrerez un instant de faiblesse pour vous ravir ce pourquoi vous avez donné votre vie jusqu'à présent. La nuit n'est qu'une voleuse, qui ne rend jamais ce qu'elle vous a pris. C'en était ainsi, une loi de notre univers. Je contempla cette étendue noire avec dédain évident. Nul ne me prendrait moi. Je survivrais comme je l'ai toujours fait, et elle ne serait pas mon obstacle. Car aucun, oui aucun, obstacle ne me résiste. Des étoiles apparurent petit à petit dans l'océan sombre, apportant des grains de lumière dans cette opacité. Je ne les regardait même pas. Les étoiles... n'étaient pas plus utiles à mon univers. Ce scintillement...que j'avais vu cette nuit fatale, ne m'avait rappeler que les battements du coeur de mon fils qui s'éteignait petit à petit, allant vers une mort certaine à l'apparition du petit jour.

Je secoua la tête. Ces mauvais souvenirs ne voulaient donc pas me laisser tranquille? Pourquoi ne pourrais-je pas être enfin tranquille, libérée de ce fléau qui me dévorait petit à petit. Mon sang battait dans ma poitrine, me donnant l'impression de suffoquer, au prise avec mon subconscient. Je remua les pensées qui m'envahissaient, désirant pour la première marchait à travers l'étendue de Terrae. Cette pensée me tira un petit sourire froid, c'était bien la première fois que je souhaitais que Terrae m'aide. De plus, il était important que je m'entretienne avec une certaine personne...nous avions des choses à nous dire. Cela faisait des années que j'étais partie, avec la ferme intention de ne pas revenir. Et pourtant... il s'était avéré que cette endroit maudit était mon seul foyer. Comment n'avais-je pas pu le quitter avant? Moi qui souhaitais m'envoler loin de cet endroit, me voilà contrainte d'y revenir. Tout était si floue en moi...

D'une marche lente, mes pas me conduisirent à l'école même. J'étais presque ravie qu'il fasse nuit, m'épargnant ainsi le bruit incessant de ces braillards qui pensaient mieux valoir que tout le monde car ils avaient un don. Alors que la majorité ne savait pas ce qu'était leur pouvoirs et ne savait même pas ce qu'il représentait. Il n'avait aucune idée de ce que signifiait avoir la maîtrise de son don. Cela me faisait presque pleurer de désespoir.
Je grimpa les marches lentement et atteignit la cour supérieure de Terrae. Tout était exactement comme dans mes souvenirs. J'avais l'impression d'être partie si peu de temps en voyant cela, et cette sensation m'agaçait. M'avançant jusqu'à un banc, je m'installa dessus et regarda la décor autour de moi. Pas un détail n'était différent de la dernière fois.

Soudain, j'avisa un bruit près de moi. Curieuse, je me connecta aux vibrations de la terre et put sentir qu'il s'agissait d'une jeune fille à la cadence et au poids, qui courait également et qui venait de s'arrêter pas loin. Apparemment cette école avait évoluée, les élèves s’entraînent la nuit maintenant? Non ce n'était pas ça. Je ne sentais aucune pulsation de pouvoir en elle, Conclusion, il n'avait pas était révélé donc elle était là depuis peu.
C'était une simple novice. Rien de bien intéressant. Je me détourna du bruit et fit un mouvement pour me lever. Le léger bruit que provoqua le bruissement de mon kimono attira cependant l'attention de la jeune fille.

- Y à quelqu'un ?

Pourquoi cette nécessité de parler fort? Croyait-elle que j'étais un animal qu'elle pourrait effrayer en criant un peu. Cette fille était bien idiote il semblerait. En temps normal, je n'aurais pas répondu et je serai partir sans dire un mot. Mais cette fois-ci, je voulais inauguré mon retour et trouvé un moyen d'évacuer cette tension qui me parcourait depuis. Je m'avança tout en restant dans l'ombre de la lune, de façon à ce qu'elle ne voit que ma silhouette.


-Pourquoi cris-tu sotte créature? Penses-tu m'effrayer ainsi?, lui demandais-je d'un ton froid, avec une pointe d'agacement.
#   Dim 25 Mar 2012 - 11:44

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/02/2012

Je cru percevoir un mouvement dans l'ombre, c'était donc une personne. La personne déclara d'un ton froid, avec un peu d’agacement ou d'énervement.

-Pourquoi cris-tu sotte créature? Penses-tu m'effrayer ainsi?

Moi, une créature ? Bah dit donc, cette personne n'a pas les yeux en face des trous, ou elle me considère comme... J'eu un petit sourire dégoûtée derrière mon masque, je me décida à répondre à cette étrange personne.

- Je ne crier pas, je voulais juste savoir si quelqu'un était là. Et, à moins que vous êtes un animal, non je voulais pas vous effrayer.

J'avais dis ça, d'un ton posée, et un peu moins fort. Mon souffle était redevenu normal. Je me rappela de comment elle m'avait appeler, je continua.

-Et puis je ne suis pas une créature...

Je ne voulais pas finir ma phrase, et puis à quoi elle s'attend, à voir une hybride ? Un cyborg ? Et bah non, moi je suis une humaine, que ça lui plaise ou non, on ne choisi pas se qu'on est. La silhouette de la personne, était grande, et euh, par ses formes, je dirai que c'est une femme... Ah moins que ça ne soit un homme, avec pas mal de graisse... Euh, je vais plutôt me fier à ma première opinion, et puis ça serai beaucoup trop étrange !

[désolé, encore une fois c'est court]


#   Dim 25 Mar 2012 - 18:57
avatar
Invité

Au ton sur lequel elle me répondit, j'en déduis rapidement que l’appellation que je lui avais donné ne lui avait pas plu. Toutefois, je m'en moquais bien. Mon but n'était nullement de lui plaire et encore moins d'en faire une amie. Mais pour oser me répondre sur ce ton, elle ne devait pas savoir qui j'étais. Elle était bel et bien nouvelle. Et puis en même temps, je ne suis pas sur que beaucoup de monde sache qui je suis... C'est d'ailleurs bien mieux pour eux.

Je me tira lentement de la pénombre où je m'étais installée et darda mes yeux de glace violets sur elle. Mon visage était à demi-dissimulé mais on pouvait voir la flamme dans mes yeux, avertissant quiconque la croisait que je n'étais pas du genre qu'il fallait contrarier. Je poussa un petit soupir de déception face à la fille en face de moi. Elle portait une chose bizarre, qui semblait être un masque et qui lui mangeait la moitié du visage. Bien qu'elle ne m'intéressât pas, je me demandais toutefois la raison de ce costume ridicule. Sa réponse allait entraîner une réaction différente alors elle avait tout intérêt à bien la choisir!


-Peux-tu m'expliquer la raison de ce masque étrange sur ton visage?, demandais-je avec un intérêt tout feint.

Profitant d'ailleurs de l'occasion, je m'avança davantage et approcha mon visage du sien. Un sourire barrait mon visage, me donnant, associé à la lumière de la lune, une allure presque démoniaque.

-Et ose encore me répondre sur ce ton, et ce pourrais bien être la dernière chose que tu ferais cette nuit..., lui dis-je d'une voix douce, contrastant avec le ton lourd de menaces de ma voix.
#   Lun 26 Mar 2012 - 15:04

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/02/2012

La personne sortis lentement de l'ombre, je sentis ses yeux se posée sur moi, et un frisson me traversa. La personne se révéler bien être une femme. Elle avait le yeux mauve avec les cheveux aussi, le ton pâle. Elle devait être japonaise. Je me demandais quoi faire, partir sans rien dire serai franchement mal polie.

-Peux-tu m'expliquer la raison de ce masque étrange sur ton visage?

Ah ! Euh... Mon masque ? J'eu un mouvement de surprise, je m'attendais à presque à tous sauf à celle la. Je me souviens quand je l'ai eu, Roock en portait un aussi. En plus, on avait l'habitude de vieille tard la nuit, pour je ne sais qu'elle façon, donc du coup, j'ai des cernes sous les yeux que j'arrive plus à m'en débarrassé.

-Et ose encore me répondre sur ce ton, et ce pourrais bien être la dernière chose que tu ferais cette nuit...

Cette personne n'est vraiment pas sympathique, mais je me demande quand même pourquoi elle parle de dernière chose. Je me mordis un peu la lèvre inférieur derrière mon masque, c'est pas la première fois, qu'il me sauve comme ça. Je finis par dire, d'un ton calme.

- Mon masque, c'est un cadeau, je m'en débarrasserai jamais. C'est tout se qu'il me reste que lui...

Je mettais arrêter, à quoi ça lui servirai d'en savoir plus, et puis je la connais pas. Je dis avec une pointe de curiosité.

- Vous êtes un professeur ?

Elle me semblait bien trop vieille pour être un élève.


#   Lun 26 Mar 2012 - 21:10
avatar
Invité

Un souvenir... Ce masque étrange et disgracieux était un souvenir d'une personne qui lui était apparemment cher. Je le devinais au son de sa voix, à la manière dont la fluctuation de sa voix avait opéré quand elle avait parlé de "lui". Elle ne m'en dit pas plus, et je ne demanda pas. Cela ne m'importait pas et m'intéressait encore moins. La vie des novices est si plate. Tous ont connu de quoi les amener ici, et sa raison à elle était, j'en étais convaincu lié à ce masque. Mais bien qu'ils aient souffert chacun, aucun ne pouvait vraiment comprendre la signification de cette souffrance. Ils voyaient tous cette école comme une sauveuse, une offre... mais comme j'aurais préférée ne jamais venir ici!

Elle me posa une question que je jugea encore plus stupide que les précédentes. Si j'étais un professeur? Qu'est-ce qui lui faisait penser une atrocité pareille? Parce que j'étais plus vieille qu'elle? Ou à cause de ma soit-disant menace? Cette jeune fille était décidément bien stupide. Elle se contente d'un regard et d'une apparence physique pour catégoriser les gens. Et si j'étais en lambeaux elle m'aurait prise pour une mendiante? Son attitude eu le don de me porter sur les nerfs, alors qu'ils étaient déjà bien à vif.


-Non, dis-je d'un ton sec et froid.

Je lui tourna volontairement le dos, ne voulant plus voir son visage si étrange. Je passa près du banc de tout à l'heure et m'y installa de nouveau. Sentant qu'elle était toujours derrière moi, je pris la peine de lui adresser une nouvelle fois la parole.

-Mais ne te fais pas d'illusions fillette, mon pouvoir dépasse de loin celui que tu ne possède pas encore..., lui affirmais-je avec une certitude mauvaise.

Que croyait-elle? Que tout les masters quels qu'ils soient enseignaient? Jamais je ne consacrerai ma vie à cela, même si c'était la dernière chose que je pourrai faire sur cette Terre affligeante. Cette école ne me prendrait pas la dernière chose que je possède : ma liberté.
#   Mer 28 Mar 2012 - 14:21

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/02/2012

Ma question semblait l'énerver. Elle me répondit alors sur un ton sec et froid.

-Non

Ok, au moins je n'ai plus à avoir peur de subir ses cours... Enfin, bon, j'espère juste qu'elle n'a pas le genre de pouvoir à vous lire dans la tête. Bref, elle ma pas l'air très sympathique. Je vis qu'elle me tournait le dos, mais je mis un peu de temps à percuter ses paroles.

-Mais ne te fais pas d'illusions fillette, mon pouvoir dépasse de loin celui que tu ne possède pas encore...

Je tourna un tout petit peu la tête sur la gauche. Un pouvoir plus grand que celui que je n'ai pas encore... Donc, je m'emballa, et dis d'un coup.

-Vous...

J'allais dire "vous êtes un master ?", mais je venais de me rendre compte que ma question allait être complètement stupide, en plus c'est si facile à comprendre. Et, puis, Blade m'en avez parler un peu. Il fallait que je trouve quelque chose, pour continuer ma phrase... Elle me prendrait surement pour une débile si je ne continues même pas, a moins qu'elle me considère déjà comme une débile. Une petite idées me vient à l'esprit.

-Vous, faites quoi alors, si vous n'enseignez pas ?

Bah oui, j'imaginez mal un adulte glander dans Terrae.


#   Mer 28 Mar 2012 - 18:14
avatar
Invité

De dos à elle, je gardais toutefois un oeil sur elle. Enfin pas vraiment un oeil...je me concentrais surtout sur les perturbations qu'elle créait sur la terre, de façon à savoir exactement ce qu'elle faisait. Son attitude statique me fit comprendre qu'elle n'avait pas l'intention de s'en aller. Elle pensait peut-être que je prenais plaisir à parler? Non, je ne la croyais pas si stupide, même si son intelligence ne devait pas voler plus haut que le derrière d'un cochon.
Elle commença une phrase, qu'elle mit un tempos à terminer. Je soupira doucement dans le noir. Pour qui me prends-tu gamine? Pour une idiote? Je ne l'espère pas pour toi. J'avais bien compris qu'elle avait une autre idée en tête mais sans doute s'était-elle rendu compte de la stupidité de ce qu'elle avait l'intention de dire. Je releva la tête vers elle, l'ayant baissée après mon soupir. Sa question, bien qu'elle ne m'offensa pas, m'irrita quelques peu. J'ai l'impression que cette jeune idiote avait beaucoup de préjuger sur cet endroit et sur les rôles que les gens étaient censés tenir. Je me leva de nouveau, sans pour autant me retourner vers elle.


-Que crois-tu donc? Que les masters de Terrae ne sont là que pour satisfaire vos petits besoins d'informations? L'idée qu'il existe des choses plus importantes que votre égoïsme ne t'effleure donc pas?, lui demandais-je sans lui laisser le temps de parler, d'une voix cependant calme et posée.

Ce genre de constatations ne devaient pas lui être parvenus à l'esprit. Pour elle, un master n'était là que pour distraire la galerie en dispensant un cours que la moitié des élèves n'écoutent pas. Non surement pas. Elle ne voyait que cette limite. Elle était bien idiote décidément, aucune excuse ne pouvait lui être trouvé cette fois-ci.
Mais la question n'était pas générale. Elle s'adressait à moi, à ma condition particulière. Je me tourna avec une extrême lenteur, marquant mon mouvement de toute le danger qu'elle encourait si elle me posait des détails sur ce qu'était mon rôle dans cet institut.

-Ce que je fais, ne t'intéresse en rien, lui dis-je d'une voix froide comme la mort.

Je planta mes yeux d’améthystes dans les siens, la clouant dans mon enfer violet pour lui faire bien comprendre que son intérêt se trouvait dans le renoncement de ses stupides questions, qui ne faisaient que provoquaient ma colère.


#   Mer 28 Mar 2012 - 18:47

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/02/2012

-Que crois-tu donc? Que les masters de Terrae ne sont là que pour satisfaire vos petits besoins d'informations? L'idée qu'il existe des choses plus importantes que votre égoïsme ne t'effleure donc pas?

Non... Non, je sais qu'il ne sont pas là seulement pour ça. ça serai idiot de croire à ça. J'avais baisser la tête, je m'étais rendus compte que ma question était devenu très bette. Cette personne avait le don, pour me faire passer pour une idiote. D'ailleurs, pourquoi elle était obliger de toujours faire ça ? Je lui ai rien fais, surement déranger, mais quand même ! Je releva la tête, pour lui poser la question, mais avant que je puisse dire quelque chose, elle prit les devants.

-Ce que je fais, ne t'intéresse en rien

Elle planta alors, ses yeux dans les miens. Je n'aime pas la sensation que ça me fait quand elle me regarde. Prenant mon courage à deux moi, je décidé de lui répondre, malgré le fait, qu'elle soit master.

- Non, je n'ai pas l'étroitesse d'esprit, pour croire que les masters ne sont là que pour renseigner. Je suis désolé, si je vous ai ennuyer avec mes questions...

Je savais pas comment continuer ma phrase, mon coeur se serrai, en plus j'avais grade mon regard dans le sien. Surtout qu'elle est master et que je connais même pas l’élément. Je finis par trouver les mots et continua.

- ...Es-ce que, je pourrai connaitre votre nom ? S'il vous plais.

Je douter fort, que ça soit une bonne question.


#   Mer 28 Mar 2012 - 22:51
avatar
Invité

Mon regard semblait grandement la perturbait. Non par soucis de son état, mais plus par propre envie, je détourna le regard, lui donnant ainsi la possibilité de se rengorger. Bien que je ne l'aurais jamais dit pour tout l'or du monde, sa réponse me plu. Elle avait au moins le mérite d'être honnête et de reconnaître que sa question était ridicule. Ce qu'elle rajouta en revanche, qu'elle était désolée de m'ennuyer, n'était pas nécessaire. On ne s'excuse pas d'ennuyer les gens puisque, à l'évidence, elle continue. Je secoua la tête avec négligence et me détourna de nouveau pour contempler la lune et les étoiles. Le visage levé, j'e contemplai ces tâches de lumières insignifiantes, souhaitant qu'elles n'aient jamais existées. Car elles n'auraient jamais assistées à ça également.

-Effectivement, c'est bien de le reconnaître...

Ma voix n'avait aucune intonation particulière, je m'étais adressée à elle comme j'aurais pu m'adresser au mur, sans façon. Je ne la regardais même pas, mon regard plongé dans la souffrance. En revanche, je pris la peine de lui répondre personnellement quand à ce qu'elle avait dit.

-Mais ne t'excuse pas pour une chose que tu continue de faire...cela ne montre que davantage ta stupidité!

Je m'effaça dans la nuit, cherchant du réconfort dans la marche. Je ne me préoccupais pas de la jeune fille, car ce qu'elle faisait ne m'intéressait pas. De toute façon, je ne perdais rien de ses mouvements, donc je saurais bien vite si elle tentait quoique ce soit. Sentant mes pieds en sandales mordre l'herbe sous mes semelles dans un doux crissement. Bien que je ne m'occupa pas d'elle, sa question me parvint nettement. Ce qu'il faut reconnaître, c'est qu'elle a une certaine audace...ou qu'elle est encore plus bête que je ne le pensais. Je me tourna vers elle simplement avec le visage, la jaugeant en coin d'un regard froid et inexpressif.

-Quand on souhaite connaître le nom d'une personne...on se présente d'abord.

Je n'avais pas l'intention immédiate de lui dire mon nom. Il ne lui apporterait rien et c'était mon droit le plus normal. Mais j'attendais d'bord de voir comment les choses évolueraient au cours de l'échange, si cette... chose est digne de mon nom.
#   Dim 1 Avr 2012 - 14:49

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/02/2012

-Effectivement, c'est bien de le reconnaître...

Elle me prend pour un mur ? Bah, allez avec, cette personne, inutile de chercher à cerner, et puis de toute façon. Elle n'est pas très sympathique, et elle me prend comme si, chaque chose que je disais, ne devais pas être là.

-Mais ne t'excuse pas pour une chose que tu continue de faire...cela ne montre que davantage ta stupidité!

Je me retiens de soupirai, je n''avais pas eu le luxe d'apprendre dans une bonne école, donc, moi, ces manière je les connais pas. Je me demandais encore se que je devais faire, partir où rester. Rester, ferrait que je discuterai avec une personne qui doit me prendre pour un mur. Ou partir, et erré dans l'institut jusqu'à que les cours commence. Je n'avais jamais connu une personne comme ça, mais bon Roock, me disait qu'on trouve toujours plus fort que soit. Cette personne, doit être infiniment plus forte. Quand elle se prononça, elle me tira des mes pensées.

-Quand on souhaite connaître le nom d'une personne...on se présente d'abord.

Alors là... Cette personne, est vraiment à cran sur les bonnes manières. Je me retiens n'empêche de lui dire, que je n'étais même pas allez dans une école. Enfin si jusqu'a mes huit ans, mais en huit ans, vous apprenez pas beaucoup. Je finis par dire, d'un ton, le plus neutre que possible.

-C'est Suta, Suta Mirai. Et vous ?

Alors franchement, ma question était la pire des pires, je me retiens de soupirai de cette bêtise.


#   Mar 17 Avr 2012 - 9:04
avatar
Invité

Je n'eus pas besoin de me retourner pour regarder dans ses yeux. Je sentais imperceptiblement toutes les pensées qui agitaient son esprit sans avoir besoin d'être télépathe. Elle était complètement décontenancé par mon attitude il semblait, elle ne devait pas avoir l'habitude qu'on lui rappelle qu'elle n'est rien dans son monde : juste une tâche de poussière destinée à disparaître. La vérité est dure mais elle devait bien le savoir. Les gens sont idiots de penser pouvoir échapper à la fatalité. Je ne fais que le leur rappeler et je ne vois pas ce qui gêne. Tout le monde doit disparaître un jour.

J'entendis son nom de loin et le retint. Je retenais toujours tout. Je posa de nouveau mon regard glacial sur elle, associant enfin un nom à ce visage masquée. Fort bien, Suta donc... Et bien sur, cette chose stupide osa me retourner une seconde fois la question. Je soupira mais ne dit rien. Il n'était pas bon que je m'énerve encore à présent.

-Vixy, répondis-je rapidement, sans lui accorder la moindre attention.

Je me détourna de nouveau et avança davantage dans la cour, faisant mine de rentrer dans l'institut. Mais je n'y pénétra pas. J'abhorrai avec force cet endroit autant qu'il le faisait pour moi. Finalement, je daigna lui adresser de nouveau la parole, sur un ton neutre, ne laissant rien transparaître de spécial à son encontre.

-Pourrais-je savoir pourquoi tu te ballades seule en pleine nuit? Les loups ne sont jamais loin..., lui dis-je à vois basse, sans me retourner pour autant vers elle.


#   Sam 2 Juin 2012 - 15:22

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 26/02/2012

-Vixy

D'accord... Elle était toujours aussi froide, je risque de pas tenir si c'est toujours comme ça avec elle ! Je crois qu'au final j'aurai pas du lui adresser la parole, ça aurait était plus facile et je serai surement déjà retourner dans mon lit...

Je contempler toujours la forêt qui était de l'autre côté de l'entré. Elle faisait une drôle d'impression la nuit, j'étais souvent passer devant sa prêter attention.

-Pourrais-je savoir pourquoi tu te ballades seule en pleine nuit? Les loups ne sont jamais loin...,

Je restais toujours à contempler la forêt là, où les sois disant loups devaient si trouvait, mais pourquoi faire un institut et mettre de loup dedans ? Pour empêcher les élèves de se balader la nuit ? Mais de toute façon les loups attaque aussi le matin... Je finis par lui dire.

- Je ne savais pas qu'il y avait des loups ici, et puis je n'avais plus sommeil...

Tout cours tout simple, j'espère au moins qu'elle ne trouverai rien comme bêtise.


 

Enfin rétablie ! Rencontre sous la lune.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.