Partagez | 
Un corps comme le mien, ça s'entretient ! [PV Zero-chan !]
#   Mer 18 Juil 2012 - 14:33

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

Ce matin, je me levais comme tout les jours, de très très mauvaise humeur. Après une douche rapide, je revêtis mon sempiternel pantalon de toile noire avec un T-shirt blanc aux manches déchirées.
Je sortis du dortoir et décidais d'aller faire chauffer ces muscles que j'avais accumulés durant ma pitoyable existence dans le ghetto. Je me dirigeais vers cet espèce de gros bâtiment en béton et y entrais en marmonnant.
Devant le choix qu'il y avait, je me décidais pour le sol, adepte de la rapidité que j'étais. Comme échauffement, je me contentais de sprints avec d'autres personnes, les dépassant aisément.
Lorsque j'eus terminé, je passais aux étirement, m'assouplissant gentiment. Je fis craquer les doigts avant de m'avancer vers l'un des deux grand tapis. J'avais choisi le plus isolé, étant comme toujours un espèce de loup solitaire.
Je m'élançais et commençais par de petites acrobaties dans le genre des saltos et des poiriers. Lorsque je me sentis un peu essoufflé, je me décidais à me poser. Mon humeur sétait un peu améliorée mais pas au point de parler à d'autres personnes.
Je soupirais. Il y avait à présent trop de monde au sol pour que je ne m'approche. Je regardais autour de moi et choisi un drôle d'obstacle.
Je vis une jeune fille pas loin et, la curiosité l'emportant sur l'humeur de chien, je m'approchais et demandais :

Eh ! 'faut faire quoi avec le gros truc, là bas ?

Comme à mon habitude, je m'étais adressé à elle d'un ton rageur, presque grognon. Je savais que j'allais passer pour une brute mais tant pis.



Spoiler:
 
#   Mer 18 Juil 2012 - 23:15

Personnage ~
► Âge : 17 Ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 19
Emploi/loisirs : Chasser les éléphants.
Humeur : ... '-' Sérieusement ? ._.

Ce matin. Le jour. C'est en sueur et le coeur battant que mon réveil se déroula. Passatn une main tremblante sur mon visage tandis que les effluves de quelques souvenirs revenus me hanter disparaissaient, je me dirigeais vers ma douche, l'esprit toujours occupée par mon sommeil agité. Bouger. J'avais besoin de me dépenser, de faire quelque chose. Je n'arrivais pas à me concentrer ou à réfléchir dans mon état actuel. A la fois énervée et nerveuse, j'enfilais aussi vite que possible le seul vêtement potable pour courir : Un... minishort beige ? Dieu, je ne savais même pas que j'avais des shorts, dans mon armoire. Agacée, je saisis une paire de bas - noir, magnifique couleur tellement pratique - et un sweat d'un vert délavé. Depuis combien de temps n'étais-je pas sortie ? A part pour faire la lessive ou aller en cours...

Aucun commentaire.

Glissant vivement mes pieds dans une paire de converse usée, je partis en trottinant vers... le Gymnase, tiens. C'était un des endroits susceptible d'avoir le plus de place pour me défouler. Avec un peu de chance, il n'y aurait pas beaucoup de monde, et aucun débile débordant de testostérone pour me provoquer et me permettre de lui casser la figure. Très agréable idée, tout comptes faits. Une fois arrivée dans l'endroit qui sentait la sueur et l'effort, je fronçais le nez et fis le tour de la piste une ou deux fois, avant de marcher lentement, impassible, vers le matériel de saut - les battements de mon coeur résonnant dans mes tempes. Un peu moins stressée mais toujours aussi froide, j'allais prendre mon élan quand... une chose fit un peu de bruit. Un garçon s'adressa à moi, en fait.

- Eh ! 'faut faire quoi avec le gros truc, là bas ?

Haussant un sourcil tremblotant en étant purement agressée par son air hargneux, je grimaçais un sourire effrayant, et repris mon visage neutre, lui jetatn un regard moqueur, comme à mon habitude. Ses fringues étaient déchirées. Comment pouvait-on marcher dans l'Académie avec un tee-shirt déchiré ? Ou alors, était-ce fait exprès, pour son style clodo mal léché ? Me forçant à me calmer graduellement, je répondis alors qu'une idée mesquine me chatouillait - et avec une once de mépris bien décelable et non dissimulé.

- Il faut passer par-dessus, imbécile.

Sans lui laisser le temps de se plaindre ou de répondre, je désignais du menton la piste jonchée d'obstacles en bois, haut d'environ un mètre et quelques, et ajoutais, hautaine au possible mais laissant discrètement parler mon impulsivité :

- Mais c'est sûrement trop haut pour toi... Tu tomberas au premier, je parie... crachais-je avec haine.

J'avais trouvé ma victime, et je ne comptais pas la lâcher. De plus, ce truc avait la même couleur de cheveux que moi. A croire que le blanc, c'est à la mode. J'aime pas la copie !

- C'est un défi, jetais-je, comme s'il était trop bête pour comprendre seul.

Après... à lui de savoir s'il allait l'accepter ou non.


Spoiler:
 
#   Jeu 19 Juil 2012 - 14:47

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 15/05/2012
Emploi/loisirs : Devenir un morse...
Humeur : Nyaha !

Prisca avait passé une nuit d'insomnie totale, sueurs froides, croise d'angoisse... Elle avait faillit se jeter par la fenêtre une vingtaine de fois et seule l'espoir de jours meilleurs l'en avait empêchée.... Car même maintenant, elle gardait de l'espoir, un espoir minuscule, noir et flétrit comme un morceau de charbon mais un espoir quand même. Car depuis la mort de Luna, Ben, Adèle et de ses parents, elle avait tenté plusieurs fois de se tuer mais la vie semblait vouloir la garder, comme une mère retiendrait son enfant, comme si la vie avait gardée son côté protecteur... La voix n'avait cessé de parler durant toute la nuit, répétant encore et encore les mêmes horreur. Mais les personnes qu'elle avait rencontrée a Terrae lui avait bien fait comprendre que ce n'était pas sa faut, il ne lui restait plus qu'a comprendre et a faire son deuil, pas à oublier, non, juste a accepter.
Prisca voulait faire quelque chose de sa journée et essayer de ne plus penser. Elle se dit donc que le sport était la meilleure chose a faire, elle avait pratiqué longtemps la gymnastique et était désormais un peut rouillée, il était temps de se remettre a niveau! Elle ouvrit son armoire pour tenter de trouver dans la masse de ses vêtements sa tenue de sport. Elle trouva son short au bout d'un certain temps... C'était un short étrange, il était entouré de tissus fendu sur le côté ce qui donnait l'impression qu'elle portait une jupe courte, sauf qu'en vérité c'était un short... Il était noir et couvert de petites étoiles argentées. Le haut qu'elle avait était blanc et bleu, les épaules étaient dégagées et il laissait voir son nombril. Elle enfila des baskets noires auquel elle avait ajouté autrefois des lacet multicolores, noua ses cheveux avec un gros élastique gris en une queue de cheval haute et de laquelle sortaient plusieurs mèches rebelles. Elle se maquilla pour tenter de cacher son air triste et perdu. Elle avait maigrit, elle ne mangeait plus beaucoup depuis quelques temps, ce qui renforçait sa faiblesse apparente, mais elle restait encore incroyablement belle avec ses yeux bleus quasi transparents.
Prisca se regarda dans le miroir et soupira, un soupir de lassitude. Les scarifications de son avant bras étaient très profondes et n'avaient pas cicatrisées... On pouvait voir d'énormes griffures rouges sur son avant bras droit, et ces griffures n'étaient pas accidentelle, c'était évident.
Elle finit par arrêter de se regarder et se dirigea vers la porte, elle s'empara au passage d'une bouteille d'eau. Ses pas résonnaient dans le couloir tandis que Prisca marchait tête baissée... Elle pensait sans pouvoir s'en empêcher a son père.... Pourquoi avait il tué tout son entourage? Pourquoi? Plusieurs réponses s'imposaient à elle. Une de ses hypothèse était que sa mère avait fait quelque chose a son père qu'il n'avait pas du tout apprécié et qu'il avait cherché a briser la vie de sa fille a cause de ça.... Ça avait donc un quelconque rapport avec elle, peut être que sa mère n'avait pas voulue que son père l'élève et l'avait viré? c'était pour cela que par la suite il avait voulu briser sa vie? Son cerveau bouillonnait d'hypothèse plus compliquées et alambiquées les unes que les autres...
Ses pas la menèrent à la porte du gymnase, ce grand bâtiment. Elle la poussa pour découvrir une salle pleine de coureurs et divers autres gymnastes, il y avait des hommes et des femmes de tout age, de toute taille et de toute forme et Prisca s'avoua qu'elle n'imaginait pas que Terrae puisse compter autant d'élèves... Mais ce furent les deux personnes au milieu du gymnase qui captèrent son attention, cheveux blanc, l'homme avait des vêtements déchirés et la fille semblait de mauvaise humeur! En fait, il avaient l'air de s'engueuler...
Elle se dit qu'il serait temps de faire connaissance plus tard et commença a courir pour s'échauffer, elle fut vite essoufflée... oui, elle était bel et bien rouillée, elle passa aux étirement et fut satisfaite de constater que si elle n'était plus très endurante, elle n'avait pas beaucoup perdue sa souplesse! Elle remarqua une poutre.... avant, elle parvenait a faire plusieurs figures compliquées sur la poutre et elle voulait voir si elle y parvenait encore. Elle monta d'abord sur la poutre ou elle tenta une simple roulade... parfait! Puis elle essaya d'effectuer une roue, elle y parvint tout a fait mais sentait que son mouvement manquait de continuité, elle continua jusqu’à y parvenir avec plus de grâce. Elle fit ensuite un Y en équilibre sur la poutre pour terminer en roue et retomber au sol et s'adonna par la suite a plusieurs figures plus compliquées les unes que les autres jusqu'à ce qu'elle sente qu'elle arrivait au bout de ses capacités et qu'elle risquait de se faire du mal. Elle regarda autour d'elle, elle se sentait forte et capable de tout et se laça un défi, devant la poutre se trouvait un obstacle bien trop grand pour elle, elle s'élança. Elle courut et sauta par dessus l'obstacle avec toute l'énergie qu'il lui restait avant de se retourner, vidée pour le regarder d'un air satisfaite. Elle remarqua ensuite que les deux personnes en train de s’engueuler la regardaient d'un air étrange. Elle leur fit un petit signe de la main avant de s'asseoir au sol et de boire l'intégralité de sa bouteille d'eau en se demandant en core comment elle avait réussis a faire ça!



Spoiler:
 


Rp:Haru/Kyle et Zero/Gaetan/Natsu
#   Ven 20 Juil 2012 - 19:13

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

La fille se retourna et grimaça un espèce de rictus bizarre avant de rester neutre. Je la regardais dans le genre "ouais, je t'agresse, chuis de mauvaise humeur..!" et lui fit un sourire que je tentais de modeler comme gentil mais qui termina en rictus méprisant, comme toujours.
Mon sang se mit à bouillir dans mes veines quand elle répondit avec un mépris à peine dissimulé :

Il faut passer par-dessus, imbécile.


Je lâchais un grognement d'ours mal léché tout en captant un mouvement de main de la part d'une fille que je surveillais attentivement car elle était excellente à la poutre (et mignonne en plus). Elle me désigna un parcourt d'obstacles d'environ un mètre et enchaîna :

Mais c'est sûrement trop haut pour toi... Tu tomberas au premier, je parie... C'est un défi ! Ajouta-t-elle.

Au mot défi, mon sang ne fit qu'un tour et je me redressais, craquant mes doigts, prêt à relever le défi. Un sourire carnassier aux lèvre, je répondit, cinglant :

Tu te fiche de moi ? C'est un jeu d'enfant pour moi, gamine !

Je me plaçait au début de la piste, les muscles tendus et l'esprit alerte. Une fois sûr de ma position, je criais :

Quand tu veux, gamine !

Mon ton me sembla piquant et venimeux, j'attendis sa réponse.



Spoiler:
 
#   Lun 30 Juil 2012 - 14:12

Personnage ~
► Âge : 17 Ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 19
Emploi/loisirs : Chasser les éléphants.
Humeur : ... '-' Sérieusement ? ._.

- Tu te fiche de moi ? C'est un jeu d'enfant pour moi, gamine !

Tentative réussie. Apparemment, il était assez macho pour s'exciter à la première petit provocation du genre. Suivant des yeux sa démarche arrogante alors qu'il se plaçait sur la ligne de départ, fier comme un paon. D'ailleurs, du coin de l'oeil, un autre animal incongru s'agitait dans tous les sens. Le petit singe blanc qui sautillait partout depuis une heure fit Coucou de l'autre bout de la piste. Soupirant désespérément, je me demandais l'espace d'un instant si tous les étudiants étaient aussi immatures... - avant de me dire que je m'en foutais, du moment qu'il m'évitait. J'observais d'un regard assuré les muscles tendus de mon adversaire, totalement sûre de moi. Je grimaçais de mépris quand il me hurla dessus : Sa voix contenait trop de non-dits pour que je me laisse faire. M'avançant d'un pas rapide vers la petite chose blanche, je la ramenais en quelques secondes sur le bord de la piste, sans lui adresser la parole, avant de dire d'une voix sans appel :

- Toi là, la Gymnaste ! Tu fais l'arbitre.

"Et tu ne me contredis pas", eu-je envie d'ajouter, mais je me retins de justesse. Peur de blesser ? Non, juste pas envie de me fatiguer à l'humilier. Pas mon truc. Me dirigeant donc d'un pas léger vers le Testostéronien, je ne pris pas de position de départ particulière, attendant juste qu'on nous donne un signal. Et puis zut.

- Primo, je ne suis pas une gamine, pauvre débile... Secondo... Je pars maintenant, soufflais-je avec un sourire mesquin en partant comme une flèche sans me préoccuper des deux autres.

Mon impatience me perdrais, un jour - car c'était par pur ennui que j'avais... triché ? - mais en attendant, le premier obstacle se profilait à une vitesse folle. J'ai bien préciser qu'il fallait passer par dessus... "Oubliant" de réfléchir, je dégainais mon sabre en prévision, et préparais mes jambes à sauter.


Spoiler:
 
#   Jeu 9 Aoû 2012 - 21:37

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 15/05/2012
Emploi/loisirs : Devenir un morse...
Humeur : Nyaha !

Le noir regagnait doucement sa place dans l'esprit de Prisca tandis qu'un jeune fille a l'ai rageur et agacé l’emmenais par le bras jusque devant un parcours d'obstacle pour lui demander d'arbitrer d'un ton méchant. Prisca sentit lentement la colère monter en elle, qu'avait elle cette fille avec ses airs supérieurs, est-ce que tous les élèves de Terrae étaient comme ça, est-ce qu'ils allaient tous la prendre de haut ainsi? C'était surement son air faible, désœuvré et déprimé qui donnait l'impression qu'on pouvait tout faire d'elle et en général, les gens en profitaient.
La jeune fille remarqua que en la tirant par le bras la fille rageuse avait rouvertes ses scarifications sans s'en rendre compte. Prisca saignait abondamment de l'avant bras car ces blessures profondes ne parvenaient pas a cicatriser a cause des problèmes de sous alimentation et de la fatigue de la jeune fille.
Elle jura et tenta de penser son bras avec son t-shirt avant de laisser tomber, de toute manière ça ne s'arrêterait pas avant quelques temps. Elle regarda donc la course qu'elle était censé arbitrer avant de voir que le deuxième coureur était le mec qu'elle avait repéré tout a l'heure. C'était un mec musclé et plutôt canon aux cheveux blancs et aux yeux rouges. Il ressemblait a Ben et cela lui fit un choc, quelque chose dans son regard, son port de tête et ses yeux lui faisait penser a Ben son meilleur amis décédé. Elle le regarda attentivement tandis qu'il se préparait a courir en se demandant comment une telle ressemblance était possible.
Elle ne suivit pas la course car elle se sentis très vite mal avant de s’apercevoir que le liquide chaud qui coulait le long de son bras et tachait le sol n'était autre que son sang, elle était pâle et ses lèvres ne ressortaient que mieux sur sa peau tandis que ses yeux semblaient emprunt de la plus grande douleur possible, elle claquait des dents tant elle avait froid dans le dortoir pourtant bien chauffé et elle tomba au sol dans un dernier frissons.
Autour d'elle tout tourna et tout devint noir tandis qu'elle tentait de se relever. Elle aurait tellement voulu sembler moins fragile, moins petite, moins blanche, elle voulait tellement devenir quelqu’un d'autre, quelqu'un qui ne serait pas en train de s'évanouir au beau milieu d'un gymnase au lieu de péter la gueule a une fille rageuse et de parler avec Ben...
Autour d'elle le sang se rependait.



Spoiler:
 


Rp:Haru/Kyle et Zero/Gaetan/Natsu
#   Ven 10 Aoû 2012 - 1:46

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

@Prisca Lynky a écrit:
Le noir regagnait doucement sa place dans l'esprit de Prisca tandis qu'un jeune fille a l'ai rageur et agacé l’emmenais par le bras jusque devant un parcours d'obstacle pour lui demander d'arbitrer d'un ton méchant. Prisca sentit lentement la colère monter en elle, qu'avait elle cette fille avec ses airs supérieurs, est-ce que tous les élèves de Terrae étaient comme ça, est-ce qu'ils allaient tous la prendre de haut ainsi? C'était surement son air faible, désœuvré et déprimé qui donnait l'impression qu'on pouvait tout faire d'elle et en général, les gens en profitaient.
La jeune fille remarqua que en la tirant par le bras la fille rageuse avait rouvertes ses scarifications sans s'en rendre compte. Prisca saignait abondamment de l'avant bras car ces blessures profondes ne parvenaient pas a cicatriser a cause des problèmes de sous alimentation et de la fatigue de la jeune fille.
Elle jura et tenta de penser son bras avec son t-shirt avant de laisser tomber, de toute manière ça ne s'arrêterait pas avant quelques temps. Elle regarda donc la course qu'elle était censé arbitrer avant de voir que le deuxième coureur était le mec qu'elle avait repéré tout a l'heure. C'était un mec musclé et plutôt canon aux cheveux blancs et aux yeux rouges. Il ressemblait a Ben et cela lui fit un choc, quelque chose dans son regard, son port de tête et ses yeux lui faisait penser a Ben son meilleur amis décédé. Elle le regarda attentivement tandis qu'il se préparait a courir en se demandant comment une telle ressemblance était possible.
Elle ne suivit pas la course car elle se sentis très vite mal avant de s’apercevoir que le liquide chaud qui coulait le long de son bras et tachait le sol n'était autre que son sang, elle était pâle et ses lèvres ne ressortaient que mieux sur sa peau tandis que ses yeux semblaient emprunt de la plus grande douleur possible, elle claquait des dents tant elle avait froid dans le gymnase pourtant bien chauffé et elle tomba au sol dans un dernier frissons.
Autour d'elle tout tourna et tout devint noir tandis qu'elle tentait de se relever. Elle aurait tellement voulu sembler moins fragile, moins petite, moins blanche, elle voulait tellement devenir quelqu’un d'autre, quelqu'un qui ne serait pas en train de s'évanouir au beau milieu d'un gymnase au lieu de péter la gueule a une fille rageuse et de parler avec Ben...
Autour d'elle le sang se rependait.




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Ven 10 Aoû 2012 - 19:35

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

J'allais sauter par dessus le second obstacle quand un mouvement attira mon attention. La fille aur longs cheveux blancs S'était écrasée par terre et une èspèce de flaque rouge s'étendait rapidement à côté d'elle. Je sautais à moitié et m'écrasais par terre comme une merde avant de me relever et de faire demi-tour à toute vitesse. Tant pis pour la course. Je chopais l'avant-bras de la fille et remarquais de longues entailles profondes creusées près des veines. Gardant mon sang-froid, je cherchais de quoi faire un garot. La fille avait aparemment perdu connaissance. Heureusement, j'avais ma ceinture et je fit un garot à la base du bras. Je la soutins alors qu'elle essayais de se relever.

Eh gamine ! Bouge pas. Mais bordel, comment ca se fait que t'as un truc pareil au bras ?! Râlais-je.

Elle avait pas l'air en forme avec ca. Elle était toute pâlotte et ses lèvres ressortais sur son teint. Tout défi oublié pour le moment, j'appelais l'autre fille.

Hey ! La chalengeuse ! Ramène ta fraise et aide-moi, bordel !

Le gymnase était vide à cette heure car tous étaient allé manger. Je marmonnais encore quelque chose d'incompréhensible et attendis que l'autre arrive pour aller chercher des bandages dans la boîte de secours avant de bander le bras de la blessée.



Spoiler:
 
#   Dim 30 Déc 2012 - 6:13

Personnage ~
► Âge : 17 Ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 159
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 19
Emploi/loisirs : Chasser les éléphants.
Humeur : ... '-' Sérieusement ? ._.

J'avais dépassé ce pauvre gars de cinq bons mètres lorsque, du coin de l’œil (et avec le bruit, qu'il faisait aussi, le mufle) je l'aperçu se ramasser comme une crotte. Coupé dans son élan de saut, le pauvre... Je m'arrêtais en régulant ma vitesse au fur et à mesure, avant de passer la main dans mes cheveux, consciente qu'une dizaine de personnes mataient depuis le début notre confrontation. J'avais une réputation de non-fréquentable, bon sang. Me dirigeant tranquillement d'un pas lent vers le couillon que j'avais provoqué, je ne me sentis pas plus obligée d'accélérer à la suite de sa gracieuse demande, lancée d'une voix suave et délicieuse avec tant de mots doux que je ne sais lequel citer :

- Hey ! La challengeuse ! Ramène ta fraise et aide-moi, bordel !

- N'y compte même pas, sale gamin débile et insolent, murumurais-je de loin.

Mais j'avais assez articulé pour qu'il comprenne, même à cette distance. Je le fixais donc, à dix mètre environ de sa position, le visage impassible, presque méprisant, sans un regard pour la pauvre fille qui s'était visiblement écroulée dans son propre sang. Je contemplais ma montre. Un peu plus de midi. Je regardais autour de moi. La petite dizaine de spectateurs de tout à l'heure avait déguerpie. Probablement pour aller se remplir l'estomac de cochonneries et de graisses. Toujours aussi insensible à la situation, je regardais le garçon s'occuper de la gamine de tout à l'heure, celle que j'avais amené pour faire l'arbitre. Elle ressemblait à un cachet d'aspirine en pleine effervescence, sans blague... Aaah, j'aurai vraiment aimé l'aider, mais mes connaissances médicales s'arrête à l'entorse. C'est bête, hein. Je ne bougeais toujours pas. Je n'en avais pas du tout envie. C'était son problème à cette fille, si elle aimait se taillader et ensuite s'évanouir. Moi, je ne voulais pas être mêlée à son foutu problème émotionel-existentiel ! Ni à celui de l'autre imbécile à côté non plus. Et pourtant, mes pieds ont bougés. Un mètre. Plus qu'un mètre à survoler pour faire partie de leur espace vitale, leur monde... Leur problème. Honte à moi, j'ai avancé un pied. Heureusement, pour me rattraper, j'ai eu la grâce de sortir une ou deux réflexions désobligeantes, comme à mon habitude.

- Tu as interrompu la course. J'espère qu'il y a une excuse valable à ça, ai-je grogné en direction de la fille. J'étais prête à mordre n'importe qui, humeur massacrante oblige. Quand à toi, ai-je aboyé en direction du garçon, pourquoi est-ce que tu es en train de l'aider au juste ? Alors que tu ne l'as connais même pas !

C'était le genre de chose qui m'exaspérait. Pourtant, avant mon initiation, ça ne me serait jamais arrivé de m'énerver ainsi et d'avoir envie d'être violente à ce point. En plus, que ce mec ne soit lié à cette fille par aucun relation et qu'il se précipite à son secours comme un prince charmant... Ça me dépassait. Et ça me répugnait, aussi. Je n'aidais rarement - voire jamais - les autres : à chacun sa vie, à chacun ses soucis. Et encore, si je m'en donnais la peine, c'était soi que je connaissais cette personne (mais même mes connaissances, je ne me serais pas mordu la langue pour elles), soit j'avais quelque chose à y gagner, soit j'appréciais cette personne (fait inexistant jusqu'à aujourd'hui). Aucune de ces trois conditions n'étaient réunies ici, alors, même si j'étais plantée comme un piquet à côté du duo dramatique, je ne bougeais pas le petit doigt pour les aider. Je me sentais tout de même mal à l'aise. Foutu Allen.

- Tu devrais l'emmener à l'Infirmerie, plutôt... Mais je REFUSE de la toucher, et encore moins de la porter, ai-je poursuivi avec dégoût. De toute façon, elle a déjà tâché ma main ! m'exclamais-je à la fois écœuré et agacé, en brandissant cette-dernière sous le nez du garçon, pour qu'il voit la flaque rouge qui s'était écoulée sur mes doigts.

Et puis, comme si j'allais salir mes vêtements avec le sang de quelqu'un d'autre.


Spoiler:
 
#   
Contenu sponsorisé

 

Un corps comme le mien, ça s'entretient ! [PV Zero-chan !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.