Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Crying out loud.
##   Mer 9 Oct 2013 - 17:18

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.

Jour 19
15h15
♠♠♠

Terrae n’est qu’une prison fondé par des hypothétique japonais alcoolo amateur de shonen bourré d’illusion naïf qui ont violé des mômes de 5 ans après avoir tué leurs mères et qui ont voulu se donner BONNE CONSCIENCE en faisant sortir de terre un PUTAIN DE PRISON pour jeune N’AYANT PLUS LEUR PLACE DANS LE MOONDE !!

PUTAIN !! Et moi qui ai cru trois secondes que je pourrais rattraper Gwen ! Elle est morte, NONDEDIEU ! MORTE !!!

Terrae ne sert a RIEN ! On est juste fermé comme des moutons desespérés dans un complexe de merde pour étudiants skyzophrènes et la seule liberté qu’on a, c’est de  laisser chier le reste de notre vie qui promet d’être longues et ennuyante au pas possible en se berçant d’illusions quand a de prétendus pouvoirs à la con.

MAIS MIEU VAUT MOURIR, MERDE !!

Sauf que je n’aurais jamais les couilles de me suicider. MAIS  je ne tiens pas à m’énerver sur moi-même alors que cette mascarade est la faute de GWEN, de ce PUTAIN DE MASTER TONNERRE OU FEU QUI N’A RIEN A BATTRE DE MON EXISTENCE, de cette directrice (qui veut se donner bonne conscience, elle aussi ?... Mais qu’à-t-elle fait ?), et de TERRAE !!

Raaah, PUTAIN ! Je sors de je ne sais où, puisque je marche sans regarder où je vais, et le soleil me tape en pleine face… ET MES FOUTUS YEUX D’ALBINOS CRIE A LA LUMIERE !!

Je cligne des yeux, tant qu’à être ébloui et  à avoir l’impression d’avoir les yeux qui brûlent dans leurs orbites, je m’en fous ! Même, je ferme les yeux, c’est fou comme je m’en fous !

RAAAH ! Je dois entrouvrir les yeux, quand même, des fois. Pour voir où je vais.

NON !! Je m’en fout de voir où je vais. Et je rentre dans les gens, ILS N’ONT QU’A SE POUSSER !! Non mais !!

J’entends quelqu’un qui à l’air de m’appeler, mais je fais le sourd. Bwa ah ah !

Puis j’ai l’impression de marcher sur… du gazon ?

Je plisse les yeux, j’entends quelqu’un me dire qu’attention, marche pas là, nooon ! Puis je marche copieusement sur un truc non identifié.

Je suis d’humeur à faire chier le monde. Ca fait crac sous la chaussure, un pique nique ? Une maquette ? Des lunettes ? J’en sais rien, SURPRISE !

Puis, alors que j’ai tout bien écrasé et que je m’apprête à repartir voir ailleurs si le master anonyme tonnerre ou feu m’a toujours pas répondu ne serait que « Fuck gamin de merde, je te veux pas dans ma vie » ou si Terrae pue toujours autant, quand je rentrais dans quelqu’un… Qui m’a barré la route ?

Ah ! C’est à lui le truc écrasé ?...

Je ne sais même pas si il m’a dis quelques chose que comme je ne me sens pas d’humeur magananime, ou ne serait que folklo, je lâche :

-Quoi ?!! T’attends pas à des excuses ! FUCKING SHIT !



{HRP : Très franchement... Je ne saurais dire ce que ça vaut 8D J'ai essayer d'introduire un perso pour la rep suivante mais bon, pour le reste, j'ai du mal à être objectif, si ça ne marche pas trop ou que ça promet trop lourd/long/pas assez productif/je ne sais quoi d'autre pour la suite, ça ne me gêne pas de réécrire/corriger/modifier ! 8D }


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

##   Jeu 10 Oct 2013 - 2:40

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24

Le vent chatouillait mes joues.. Mes cheveux se laissaient portés, doucement assombrissant parfois, durant quelques microsecondes, mes paupières closes baignées de soleil. Il faisait beau.. Je mettais installé dans l'espace vert et m'étais allongé après une heure de méditation avec la nature. Depuis mon passage en Etoile, je mettais certes amélioré dans la télépathie, mais mettait aussi réconcilié avec ma maîtrise de la terre. Cela avait mit du temps.. Durant mon passage, j'avais été obligé de retourner les plantes contre moi.. J'avais fait comme un blocage mais tout revenais petit à petit. J'étais donc allongé là, parmi les herbes qui s'étaient mises en lit avant mon couché. Cependant, un grommellement mental ainsi que les bruits de pas d'une démarche saccadée vinrent perturber ma phase de repos. J'étais bien partis pour les laisser passer et reprendre ma sieste après mais.. Parce qu'il y a toujours un mais.. Le destin en choisit autrement.

Un crac se fit entendre tout près de moi, j'ouvris les yeux et vit un pied se soulever du cadeau que m'avait fait Sergueï. Je me relevais d'un bond après avoir ramassé l'épave du dis cadeau et me pinca l'arrête du nez avant de me mettre devant l'inconnu. Celui-ci buta sur moi avant de vociférer.

- Quoi ?!! T’attends pas à des excuses ! FUCKING SHIT !

Je me retint de littéralement hurler de rire, ne laissant passer qu'un pouffement. Je le dominais bien assez.. Autant en largeur qu'en hauteur. Oui car forcement, là ça faisait le moustique contre le tigre.. Après un léger soupir, je finis par lâcher.

- Tu pourrais ouvrir les yeux.. Ne serait-ce que par pur respect.. Aussi, si tu parles anglais pour te donner un style, navré de te décevoir mais cela fait juste idiot. Et si tu es anglais.. Tu fais quand même idiot. Tu viens de marcher sur quelque chose qui m'est précieux.. Je ne vais pas m'emporter pour ça, mais essaie de faire attention. Et porte des lunettes de soleil la prochaine fois. Cela peut aider. Ah au fait.. Terrae ne sert pas à rien.. Elle sert à te remettre d'aplomb et à te redonner confiance et en toi, et en tes capacités. Les pouvoirs ne sont.. que des outils pour cela.. Mais tu le comprendras bientôt, après tout tu es tout nouveau ici. D'ailleurs à ce propos, fait profil bas.. D'autres t'auraient déjà cassé la gueule pour ce que tu as fais.. Ne fais pas le malin, ça peut mal finir.. Ce ne sont pas tous des anges.


##   Ven 11 Oct 2013 - 18:58

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Bon, j'ai pas cours, (enfin... chut.) et j'ai envie de prendre un bain de soleil. Quelle ironie, un pauvre type glacial comme moi qui veut se réchauffer... Bref.

J'arrivais à l'espace vert, tirant mon jumeau qui protestait derrière moi et m'allongeais. Je dû m'assoupir car je me réveillais en entendant des éclats de voix. Je priais pour que mon cher frère n'ait pas fait des siennes. Non, il dort à côté de moi. Laissons-le là.
Je me tournais en direction du bruit. Un gars était à moitié caché par un autre, plus large et plus grand. Mais... Tiens, cette carrure, ces cheveux foncés... Cette attitude posée malgré la crise du jeune garçon en face de lui... Ce ne serait pas...

Je me levais souplement et me dirigeais vers les deux hommes. Mon cher ami le vent me porta une partie du dialogue :

... Tu viens de marcher sur quelque chose qui m'est précieux.. Je ne vais pas m'emporter pour ça, mais essaie de faire attention. Et porte des lunettes de soleil la prochaine fois. Cela peut aider. Ah au fait.. Terrae ne sert pas à rien.. Elle sert à te remettre d'aplomb et à te redonner confiance et en toi, et en tes capacités. Les pouvoirs ne sont.. que des outils pour cela.. Mais tu le comprendras bientôt, après tout tu es tout nouveau ici. D'ailleurs à ce propos, fait profil bas.. D'autres t'auraient déjà cassé la gueule pour ce que tu as fais.. Ne fais pas le malin, ça peut mal finir.. Ce ne sont pas tous des anges.

Cette voix... C'est sûr à présent. Je posais une main sur l'épaule du plus grand des deux et lâchais en baillant à demi :

Qui n'est pas un ange..? Bonjour, Alexander.

Je lui souris puis m'étirais comme un chat qu'on tire de sa sieste. Je pris ensuite un des élastiques que je gardais toujours à mon poignet et m'attachais les cheveux que je portais longs en un chignon rapide qui me donnait encore plus l'air efféminé. Tant pis. Je jetais un coup d'œil au gars qui se tenait face à nous. Il était plutôt petit. Où c'est moi qui suis grand. Bref. Je dépassais déjà Alexander alors oui, il est petit puisqu'il est plus petit qu'Alex. Je le lorgnais l'air curieux et demandais calmement en essayant de paraître normal (pas froid comme la glace quoi ! malgré ces foutus yeux) :

Tu voudrais pas nous donner ton nom pour commencer, jeune homme ?





Spoiler:
 

##   Lun 14 Oct 2013 - 21:58

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.



♠♠♠


J'ouvre un œil vitreux, et ne voit qu'une silhouette dos au soleil, autant dire que je ne vois rien. Le mec à l'air de s'appliquer à garder son calme. Je l'énerve ? Oh, pauvre chéri.

Et moi, je ne suis pas énervé, MOI ?!

Le gars soupire, prend son souffle et dit :

- Tu pourrais ouvrir les yeux.. Ne serait-ce que par pur respect.. Aussi, si tu parles anglais pour te donner un style, navré de te décevoir mais cela fait juste idiot. Et si tu es anglais.. Tu fais quand même idiot. Tu viens de marcher sur quelque chose qui m'est précieux.. Je ne vais pas m'emporter pour ça, mais essaie de faire attention. Et porte des lunettes de soleil la prochaine fois. Cela peut aider. Ah au fait.. Terrae ne sert pas à rien.. Elle sert à te remettre d'aplomb et à te redonner confiance et en toi, et en tes capacités. Les pouvoirs ne sont.. que des outils pour cela.. Mais tu le comprendras bientôt, après tout tu es tout nouveau ici. D'ailleurs à ce propos, fait profil bas.. D'autres t'auraient déjà cassé la gueule pour ce que tu as fais.. Ne fais pas le malin, ça peut mal finir.. Ce ne sont pas tous des anges.

Mais quelle longue tirade ! Reprenons tout dans l'ordre.

Ana lyse rapide, hein, juste pour éviter de lui exploser à la gueule :

Ouvrir les yeux ? J'ouvre l'autre œil, dans un regard , et la silhouette du mec me surplombe de toute sa hauteur. C'est pas possible ce qu'ils font leurs malin, ces grandes perches... J'ai bien envi de lacher CONNARD, tiens. MAIS POURQUOI JE NE SUIS PAS GRAND COMME CA MOI ?!! MERDE !!

Le respect, tu sais ce que j'en fais du respect ?!! Et l'anglais, tu sais ce que j'en fais, de l'anglais ?!! JE SUIS ANGLAIS, NONDEDIEU !!

ET TU SAIS CE QU'IL TE DIS L'IDIOT ?!! A répondre le un mouton qui pâture dans un institut sans se poser de questions tant qu'il y a à manger et qui broute ce qu'on lui donne à espérer sans n'avoir ne serait-ce qui l'idée de sortir du clos un jour, voir ailleurs si le mot liberté existe et si les bergers ne sont pas tous des profs et des prisons !

Nous redonner confiance ?!! ON EST ENFERMER !! OU TU LA VOIS TA CONFIANCE ?!! SANS DEC !!

Des anges, des anges ? Tu est patient, compatissant ? Je te fais même un peu pitié, c'est ça ? Tu sais où tu peut te la mettre ta pitié ? Je n'en ai pas besoin, de ta pitié !!

J'ouvre la bouche quand une autre silhouette se pointe. Je dirais, au moins deux mètres. Salaud, va.

-Qui n'est pas un ange..? Bonjour, Alexander.

Il dormait, c'est ça ?!! Un filet de bave menace de me couler sur le menton, je ferme la bouche. Les deux guignols me font face. Un est blond et s'attache les cheveux, l'autre, Alexander, est tout à fait brun.

Je sais pas si c'est sa gueule qui ne me revient pas, mais le second me fait penser à ma belle-mère. Cette vieille chèvre… Comment ça, je suis puéril ?! Je m'en fout ok ?!!

Elle ne m'a jamais aimé, elle me snobait et laissait pourrir le gosse trop maigre et méfiant que j'étais alors que ça fille, Jennie, était toujours un uniforme propre, et pas de paiement à la bourre pour la cantine de l’école !! MERDE A LA FIN !

Jennie avait une mère, ELLE ! Alors que la mienne avait préféré M’ABANDONNER QUOI ! Trop moche, comme bébé, une crevette blanche avec des yeux décolorés, en plus, QUELLE HORREUR HEIN !! On va le laisser à son père alcoolo, ça sera forcément mieux pour sa santé, QUELLE (fausse) BONNE IDEE !!!

Le deuxième mec, le blond quoi, fit une espèce de tronche de pet, genre la moitié du visage, les yeux quoi, qui semble me fusiller, et l’autre moitié de la face, sus-nommé bouche, qui… Sourit ? Non, rictus. Il ne sourit pas, il rictus. Et il rictus d’un air entendu, ce corniaud.

Genre « On sait ce que c’est, des petits nouveaux turbulents. C’est que ça peut être con, à cette taille. ».

- Tu voudrais pas nous donner ton nom pour commencer, jeune homme ?

C’est en moins d’une phrase que ce con me rabaisse à l’âge de huit ans, devant deux ado mal léchés qui veulent me tirer mes pompes, à la sortie de la « primary school ».

Je n’aime pas.

C’est même pas une question de poule mouillée ou de cocu ou de je ne sais quelle merde encore, juste, je n’aime pas. Je n’aime pas me retrouver rabaissé.

Comme si je n’avais pas avancé depuis ce temps où je me faisais martyrisé à l’école, où mon père rentrer bourré la samedi soir, et où je me ramassais dans la gueule sa haine pour son patron, sa femme qui s’est barrée, ses parents, moi, qui est le sale gosse de ma mère qui pue et qui est moche, et plein d’autres sujets divers et variés.

Si tu trouve un sujet pour boire, tu en trouvera forcément pour cogner, CONNARD, VA ! Et dire que depuis ce jour, j’ai survécu à ces PUTAINS DE SCIENTIFIQUE, et à un mois dans un PUTAIN DE RADEAU à bouffer es mouettes et du poisson cru, ET TOUT CA POUR ARRIVER A QUOI, HEIN ?!!

A Terrae, ce bon vieux pénitencier, mouroir, je ne sais même plus, pour se retrouver devant deux nouveaux cons pour me faire buter sans avoir voulu donner mes godasses !! MERDE QUOI ! MEEERDE !

- Pour comencer quoi, HEIN ?!! ALLEZ VOUS FAIRE VOIR !! je hurle.


♠️♠️♠️

Spoiler:
 



Dernière édition par Kei le Mer 16 Oct 2013 - 14:19, édité 1 fois
##   Lun 14 Oct 2013 - 23:17

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24

Plus le monologue mental de Kei se continuait, plus ma mine devenait dépitée. Depuis Michigan, je n'avais jamais vu un esprit aussi bordélique et aussi condensateur de ramassis de conneries.. C'était affligeant. Ce gamin m'exaspérait déjà quoi.. L'arrivée de Camus n'y changea rien.. Je me permis de le saluer légèrement d'un mouvement de tête et tâcha de ne pas laisser les pensées de l'autre m'envahir pour ne pas avoir un mal de crâne.

Toutes les images et les pensées de Kei m'explosèrent littéralement au visage lorsqu'il me compara à sa belle-mère. Je ne put m'empêcher de lever les yeux au ciel, désespéré sur son cas, tandis que mes sourcils se fronçait sous la douleur du brouhaha.

- Pour commencer quoi, HEIN ?!! ALLEZ VOUS FAIRE VOIR !!

Là, je ne put VRAIMENT pas me retenir. Le geste élancé, la main ferme, ma peau claqua théâtralement lorsque ma main s'écrasa sur mon visage en un magnifique facepalm.

- Pour commencer, la formulation de ta phrase... Est pas bien construite mais ça, c'est le cadet de nos soucis. Non, nous ne sommes pas des raquetteurs surtout que tes chaussures seraient trop petites pour nous.. Je pense.

Je penchais ma tête légèrement sur le côté et la tourna vers Camus avec un petit soupir.

- Notre chère tête bordélique s'appelle Kei. Il trouve que Terrae est un pénitencier.. Je te passe tout les détails.

De nouveau, je regardais Kei avec un regard fatigué, j'avais vraiment la flemme de discuter du bout d'gras avec ces deux-là. Le petit ressemblait plus à une boule de nerf plutôt qu'à un enfant.. Au hasard, un futur feu ou un tonnerre.. J'en mettrais ma main à couper.

- Je te présente Camus et comme tu as put comprendre, je suis Alexander. Et au passage, non, je ne suis pas énervé, je suis juste exaspéré..


##   Mar 15 Oct 2013 - 17:24

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Alexander me salua d'un hochement de tête. Je souris. Il semblait avoir du mal avec l'autre énergumène. D'ailleurs, lorsqu'il me répondit, il eut le don (extrahorinaire, vu mon aprtitude à rester calme dans bien des situations) de m'agacer. Légèrement.

Pour commencer quoi, HEIN ?!! ALLEZ VOUS FAIRE VOIR !!

Une veine palpita légèrement à ma tempe. Alexander, à côté de moi, opta plutôt pour un magnifique Facepalm. Je l'écoutais dire d'un ton pourtant calme au garçon face à lui :

Pour commencer, la formulation de ta phrase... Est pas bien construite mais ça, c'est le cadet de nos soucis. Non, nous ne sommes pas des raquetteurs surtout que tes chaussures seraient trop petites pour nous.. Je pense.

Il pencha la tête de côté et se tournant vers moi, il continua :

Notre chère tête bordélique s'appelle Kei. Il trouve que Terrae est un pénitencier.. Je te passe tout les détails.

Je haussais un sourcil. Ok, prénom noté. Opinion de Terrae notée. Il ressemble à l'autre excité, là... Comment il s'appelait ? Bah, jsais plus et je m'en contre-fiche. Bref. Alexander me présenta gentiment. À ce moment-là, un rire léger retentit derrière Kei. Rire que je connaissais bien. OK. Je me penchais vers Alexander et chuchottais :

Problème en approche. Je te préviens juste que j'ai un jumeau et qu'il est vraiment lourd quand il s'y met, alors ça risque de dégénérer.

Alors que je terminais ma phrase, Amadeus apparut juste derrière Kei. Mon frère posa ses mains sur les épaules de Kei et lâcha d'une voix guillerette à mourir :

Hello frangiiin ! tu te fais des amis sans moi maintenant ?





Spoiler:
 

##   Mer 16 Oct 2013 - 16:04

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.

[HRP : Rep, deuxième version, du coup. Kei n'a pas reçu de baffe mais A CRU recevoir une baffe... Il est un peu mytho, cet enfant 8D ]


Je vis arriver la main mais en fait non.

Traduction : j’eu cru que je me prenais la baffe en pleine gueule.

En fait, c’est le premier mec se plante le front dans la main. Je sursaute, me crispe sur mes deux jambes, et me tient un peu en recul, le regard mauvais.

Je n’ai pas été frappé mais le fait que je crus l’être dû me faire passer pour un crétin fini, ce que je n’aima pas, ce qui me mis direct sur la défensive, bref, la surprise se transforma en colère.

Je veux dire, plus que je ne l’étais déjà après toutes ces conneries, ce rammasis de foutus mensonges.

Et eux étaient là pour quoi déjà ? Me faire la morale ? Je crus que je leurs explosais à la gueule.

Se donner bonne conscience, vous voulez dire, C’EST CA ?!! HEIN ??!!!

J’ai envi de hurler, ou juste de jouer au plus con, de me laisser m’énerver jusqu’à ne plus voir que du noir.

J’ai envi de bondir, de pulvériser ces deux cons, puis de foutre le feu à Terrae pour tous les voir crever dans un joyeux bûcher QUOI MERDE !

A ce moment précis, j’aurais aimé pouvoir tuer avec mon regard. En faire un tas de cendre fumantes, leur faire tomber un piano dessus, leurs foutre une violente et fatale crise de choléra, Je sais pas moi, les foudroyer PUTAIN DE BORDEL DE MERDE !

RAAAH ! La gifle qu’il s’est auto-donné, comme un con, aurait tendance à me rappeler DES PUTAINS DE SOUVENIRS que je voulais OUBLIER NONDEDIEU !

Je vois rouge. La, carrément. Ma joue me lance, alors qu’apparemment, aucune gifle ne m’a volé à la gueule.

Je vois rouge.

Je bitte même pas un mot de ce que l’autre con dit, une histoire de chaussures, j’en sais rien. Terrae, tu m’as soulé, et la, ces deux grands CONS qui me barre le chemin, LA COMEDIE A ASSEZ DURER !! J’EN AI MARRE LA MERDE !

M’en prendre à Terrae, au vide, aux scientifiques, à mon père, à la directrice de Terrae, qui m’a laissé comme un chien dans ce labo au milieu du Pacifique, à tout ces moutons niais et content comme tout, j’en ai marre, MARRE, MAAARRE !!!

- …Notre chère tête bordélique s'appelle Kei… Il trouve que Terrae est un pénitencier… Je te passe tout les détails…

Kei. Kei. Oui, je suis Kei. PUTAIN, JE SUIS KEI ! KEEEEI !

Adrian Keel fuyait. Adrian Keel rasait les murs. Adrian Keel se faisait tirer ses pompes, Adrian Keel se faisait frapper… ADRIAN KEEL SE FAISAIT FRAPPER !! IL SE FAISAIT FRAPPER ET IL REPONDAIT EN BAISSANT LE TETE BORDEL !!

MAIS CA FAIT CINQ ANS QUE JE NE SUIS PLUS ADRIAN KEEL !! CIIINQ !!! PUTAAAAIN !

Camus. Alexander. Je n’entends rien je ne comprends rien, j’enregistre leurs noms.

Ce coup, que je n’ai pas reçu, je ne sais pas pourquoi, je l’attend. Je sais qu’il va venir, et je n’ai pas envie de partir en courant.

Si le coup part, je ne réfléchi pas, je cogne. Du reste, je m’en fout, JE M’EN FOOUT QUOI MERDE !!

Soudain, je sentis quelques chose sur mes épaules. Des mains. Deux mains, grandes mains.

Un rire. Le mec rit.

Je n’entends rien. Une moquerie ? Une insulte ? Une morale ? Une autre tirade administrée par un autre de ces prisonniers heureux et niais ?

Je ne réfléchis pas.

D’un bond, je me retourne. Et je cogne.



♠️♠️♠️

Spoiler:
 



Dernière édition par Kei le Mer 16 Oct 2013 - 16:55, édité 2 fois
##   Mar 29 Oct 2013 - 15:22

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24

Suite à la déclaration de Camus, je ne put que lever les yeux au ciel me demandant vraiment pourquoi ça tombait sur moi.. Je voulais juste être au calme moi.. Et voilà que deux esprit belliqueux se rencontrent.. Décidément, je commençait à croire que j'étais une sorte d'aimant.. Le jumeau arrivé, mes yeux roulèrent encore une fois face à son action vis à vis de jeune homme. Qu'est ce que je pouvais trouver ça machiste.. Se coller à quelqu'un en posant ses mains sur les épaules de sa cible afin de lui rappeler qui est le plus grand .. Pathétique.

Petit à petit, j'entendis les pensées de Kei dériver.. Sa colère monta tandis que son poing commençait à se serrer. Bon.. Soit je l'arrêtais dans son élan et le jumeau arrogant se serait mit à gueuler en voyant que le gamin voulait le frapper.. Soit je le laissais faire, le mec se prendrait un poing dans la gueule et gueulerais...
C'est donc avec diplomatie que je rangeais mes mains dans mes poches tout en observant le poing de Kei abattre sur la mâchoire de l'autre ahuri.. Kei 1 - 0 Jumeau arrogant.

- Bon.. Calmez vous.. J'avais envie d'être au calme et là, vous partez en live.. Alors.. Respirez un coup et tout le monde part de son côté ? Ou sinon.. Je me fâche.. Compris ?

Je mettais redressé à la fin de ma phrase. Je mettais mit à exercer une légère pression mentale dans les esprit des trois personnes, leur procurant juste la sensation d'infériorité. Le tout en me redressant totalement avant de faire craquer mon cou. Vu les spécimens.. Fallait que je sois au taquet..


##   Mar 29 Oct 2013 - 19:28

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Je vois le dénommé Kei se tendre au contact des mains de mon frère et avant que j'ai eu le temps d'intervenir, le coup partit. Amadeus recula de deux pas, la main sur la joue l'air sonné et surpris. La veine qui battait déjà à ma tempe augmenta. Je commençais réellement à ne pas supporter ce gars. Et le coup de poing à mon frère était de trop. Personne, j'ai bien dit personne ne touche à mon frère. Seulement avant que j'ai pu faire un seul geste, Alexander intervint :

Bon.. Calmez vous.. J'avais envie d'être au calme et là, vous partez en live.. Alors.. Respirez un coup et tout le monde part de son côté ? Ou sinon.. Je me fâche.. Compris ?

Il s'était redressé et semblait nous dominer. Seulement, ma colère était telle que je passais outre sa mise en garde. Mon pied partit, rapide et précis et atteignit sa cible (autrement dit Kei) en pleine poitrine, le faisant tomber. Je me dressais alors au dessus de lui. L'air se refroidit, le vent se fit mordant et mes yeux si clairs se posèrent sur le jeune homme à terre. Je lâchais simplement :

Ne touche plus à mon frère ou je t'étripe. Amadeus est tout sauf dangereux, simplement naïf et il ne ferait de mal à personne.

Je relevais les yeux vers mon frère qui me regardait l'air ahuri et je grondais :

Ama, tu rentre. Je veux pas que tu sois blessé. Et la prochaine fois, essaye de réfléchir avant de faire l'idiot.

Mon frère fit alors demi-tour et repartit l'air abattu. Je le regardais partir puis plantais mon regard dans celui de Kei.

À nous deux, crétin.





Spoiler:
 

##   Ven 1 Nov 2013 - 14:20

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.


Une mise en garde ? Genre « Calmez-vous…».

C’est le mec brun. Alexander, je crois. Mais je ne le regarde même pas. Tout ce que je vois, c’est la tronche de pet que tire le mec qui a rit.

Y se sera pris mon poing dans la face, cet enfoiré. Il est blond, je jurerais que c’est le deuxième guignol, Camus. Mais ils n’ont pas le même regard.

Alors que le premier est genre froid, glacial, le deuxième est en mode ahuri de la vie. Une belle paire de crétins. Je les hais.

« Calmez-vous les enfants… Sinon… ». Alexander. Je le hais aussi.

Enfants. J’ai envie de hurler, de nouveau, de lui hurler de fermer sa gueule, de lui cracher au visage que je ne suis pas un enfant et…

Sinon quoi ? HEIN ?…

Je ne le regarde toujours pas que je le sens comme m’écraser. Comme s’il se faisait plus grand encore.

Je m’apprête à hurler autre chose, mais je n’ai pas le temps d’ouvrir la bouche qu’un coup me cueille au creux du ventre et me jette à terre.

En moins d’un instant, j’esquisse un mouvement pour me relever, mais je suis genoux que je sens soudain l’air me manquer. Coup dans le ventre, je tente de reprendre mon souffle, et je suffoque comme un chien.

PUTAIN DE MERDE ! C’est le blond qui m’a frappé… pas le jumeau le… connard… CONNARD ! CONNARD !!!

Je respire, saccadé, l’autre me parle, je l’entends déjà plus. Il ordonne à son frère de se barrer, je me relève lentement. Il me dit sûrement autre chose, puis…

« A nous deux, crétin. »

Il me domine de toute sa hauteur, je ne lève ni les yeux ni la tête. Je me crispe, je le hais. Lui, son jumeau, son regard de psychopathe, son copain brun, son air hypocrite faussement aimable, tout ! TOUT !!

Il plante son regard dans le mien. Si je ne soutiens pas son regard, c’est pas par humilité. C’est parce que j’ai déjà bondi.

Je le frappe du plat de la main dans le plexus solaire. Parce que je sais que ça fait mal. Tout l’air est éjecté, et le contenu de l’estomac aussi, parfois.

- CONNARD !! Je hurle.

Rendu de la monnaie pour mon coup de pied dans la poitrine. Connard en prime.


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

##   Mar 26 Nov 2013 - 21:41

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Bon, il est calmé ? Hmm... Mon frère a file "la queue entre les pattes" si je puis dire. Normal je ne me met que rarement en colère contre lui. Je me dis que c'est mieux comme ça, avec l'autre con dans le coin et... Wah ! Il s'est redressé !

Je me prend sa paume dans le plexus. Tout l'air contenu dans mes poumons est expulsé d'un coup et je recule sous l'impact, percutant Alexander, et lui mettant mon coude dans les côtes. Rah merde, ça défonce, son coup, là ! Je reste un instant plié en deux, sur mes pieds. Ce con a lu trop de mangas, il se prend pour Neji Hyuuga ou quoi ? Il croit qu'il peut utiliser la Paume du Hake ?! Il va me sortir quoi après ? Le Rasengan ? Enfoiréééé ! Je reprend mon souffle rapidement et me redressais lentement. Au fur et à mesure l'air se faisait plus froid autours de moi.

J'vais l'buter. Je vais le buter... Je vais te buter !!!! Hurlais-je.

Ma voix me parut plus forte que ce que j'aurais pu produire, et il me sembla qu'une onde de choc avait presque secoué l'air. Euh, j'ai rêvé. Je me secouais et me précipitais sur Kei, l'envoyait mordre la poussière au pieds d'Alexander d'un coup de pied rotatif dans les côtes. Si il était Neji, je serais Lee ! Voilà, merde ! Hors sujet, on s'en fout. Je m'approchais et empoignais le garçon par le col, le soulevant de quelques centimètres du sol. Je grondais :

Tu me touche encore une fois, ou tu touche mon frère, je te tue, c'est clair ?

Je plongeais mes yeux dans les siens. Même sans télépathie, on pouvait voir le fond de ma pensée : J'étais on ne peut plus sérieux. Si il continuait alors je serais sérieux. Parce que là, c'est juste un accrochage, au vu de la situation. Y'a plus qu'à voir ce qu'il va faire, ce Kei qui se prend pour plus que ce qu'il est. Et je me demandais aussi si Alexander allait intervenir. Au vu de la situation sûrement. Mais en tout cas, j'allais massacrer ce connard de Kei.





Spoiler:
 

##   Jeu 5 Déc 2013 - 19:40

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.

Le connard blond trébuche en arrière, visiblement carrément surpris.

Il tombe dans les bras de son abruti de copain, le brun, je les vois s'entrechoquer violemment, avec quelques mouvements de bras un poil désordonnés, qui m'arrachent une esquisse de sourire sadique.

Qui s’efface à la vitesse de l'éclair. Le blond semble manquer d'air à peine le temps d'un clin d’œil et s'en remettre beaucoup trop rapidement à mon goût.

Il me regarde alors avec un regard à glacé le sang, et plus sûrement l'air ambiant. De manière drastique.

Alors, il se met à hurler comme un cinglé :

-J'vais l'buter. Je vais le buter... Je vais te buter !!!!

ME BUTER ?!! MAIS QU'EST CE QUE J'EN AI A FOUTRE CONNARD !!

-AH OUAIS ?!!! Je répond en m'arrachant les cordes vocales.

PUTAIN DE MERDE ! MAIS CETTE FOUTUE VOIX AIGUE QUE JE ME TRIMBALLE A SENSÉ AVOIR MUÉ DEPUIS DES LUSTRES NONDEDIEU !!

Je n’eus pas le temps de maudire plus cette foutue voix que je crus apercevoir un espèce de truc siffler dans l'air floue et froid. A cause de l'autre hurluberlu HEIN !

Et je me prit un espèce de grand panard de blond dans la bide. Encore.

MAIS TU VEUX PAS LAISSER MON BIDON TRANQUILLE DEUX MINUTES ENFOIRÉ ?!!!

Je vole comme un fétu de paille et m'écrase de manière très gracile et gracieuse... NON MAIS SANS DEC ! JE M’ÉCRASE COMME UNE GROSSE MERDE OUI !!

Je n'ai pas le temps de ne relever ne serait que ma tête que je me sens soulever de terre par le col.

Moi qui avait l'impression que mon cerveau était resté avec mon souffle, écrasé au bout du pieds du grand blond (a-t-il une chaussure noires d'ailleurs ?...) au moment du décollage, il semble repartit à deux cent à l'heure, et carrément en roue libre.

En passant, furtivement, j’aperçois le regard du mec brun, j'ai même pas le temps de capter la tête qu'il tire, mes yeux écarlates s'exorbitent de rage.

Le paysage défile, se stop, mes pieds ne touchent plus le sol et le col de cette saloperie de chemise d'uniforme m'étrangle. Je sens comme la pression d'un poing sur ma glotte, et enfin, j'ai la tête de ce connard de blond sous les yeux, qui m'offre son horrible et parfaite face de pet en spectacle.

J'ai la légère impression qu'il veut me tuer, ou au moins me cryogéniser du regard, tellement il a des traits durs et glaciaux. Il articule :

-Tu me touche encore une fois, ou tu touche mon frère, je te tue, c'est clair ?

J'essaie de me débattre, je m'accroche au poignets de l'autre enfoiré et serre pour tenter de lui faire lâcher prise et pour mieux répartir le poids de mon corps, si fort, à m'en faire blanchir les phalanges.

-LACHE MOI ! LACHE MOI ! Je hurle.

Hors de moi, je me débat maintenant comme un beau diable. Je tord mon cou, malgré l'impression passante d'étouffé... Ce qui n'est sûrement pas vraiment une impression, après tout. Je donne de grands coups de pieds dans le vide, balançant mes jambes assez ridiculement, à tout les coups.

Enfin, je ne sais pas si ce dernier coup de pieds sera un salut. Sûrement pas, puisqu'il ne se place pas dans les couilles du blond, comme je l'aurais espéré pour les précédents. Ce connard ne lâchera jamais prise, de toute façon.

Ce dernier coup de pieds file tout droit pour le premier enfoiré. Le brun.


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

##   Jeu 5 Déc 2013 - 21:40

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 432
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24

Bon, allez, convainquons-nous ! Je suis quelqu'un de calme. Je ne m'énerve pas pour des enfants. Je suis plus puissant qu'eux, il ne faut pas que je me batte contre ces deux abru-... personnes. Non. Rester calme.

Voilà à peu près l'état d'esprit que j'avais au moment où Camus m'avait involontairement frapper dans les côtes. En soit, ce n'était pas l'action qui me dérangeait, mais bien les pensées obscures des deux idiots sans cervelles qui ne voulaient que détruire l'autre. Non mais je vous jure ! C'est ÇA la nouvelle génération ?! Et bien, on est pas dans la merde.. Mon poing se serra. Des paroles de ma meilleure amie résonnant légèrement dans ma tête. Après tout, ils l'avaient bien cherchés.
Tandis qu'ils se pourrissaient entre eux tels deux Primaires se battant pour le seul vélo durant la récréation, je me mis à m'insinuer dans leur esprit avec une facilité déconcertante. Après tout, je m'entraînais avec Tomoyo et avec des Masters.. Alors ça n'allait pas être un Initié et un élève sans pouvoirs qui allaient me donner du fil à retordre..

D'une main, j'attrapais la jambe de Kei avant qu'elle ne me percute et relevais la tête vers eux. Ils voulaient jouer, ils allaient être servis. D'un seul coup, je déployais une bonne partie de ma puissance sur eux, les inondant d'un flot intarissable de pensées obsolètes récoltées ici et là. En plus de ça, mon esprit s'évertuait à, littéralement, écraser et dominer le leur. Non mais sans rire.. Ils voulaient se battre... En me provoquant.. Moi.. Étaient-ils suicidaire ou allaient-ils me supplier d'arrêter quand ils comprendront qu'ils n'ont aucune chance.. Si il y a bien deux choses qui m'énerve, ce sont les belliqueux et les vantards.. Et bien, j'étais comblé.

- Bon. Dernier avertissement les enfants. Encore une idiotie, et c'est à l’hôpital que vous allez vous battre, à supposé que vous puissiez encore marcher. Compris ?


##   Lun 9 Déc 2013 - 19:01

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

"AH OUAIS ?!!!" Le hurlement aigu de Kei me fit revenir un peu de ma rage. Et sa voix me donna un instant envie de me foutre de lui. Mais merde, cette voix de gamin ! Il a pas encore mué ou quoi ? Je me calmais vite fait lorsque le gamin se mis à gesticuler dans tous les sens au bout de mon bras. Ouais, c'est vraiment immature, mais je ne le lâchais pas et allais même jusqu'à le maltraiter un peu plus, jusqu'à ce qu'Alexander intervienne de façon assez... Spectaculaire.

Il attrapa la jambe de Kei qui fusait droit sur lui et releva la tête. Son regard ne présageait rien de bon. En effet, la seconde d'après, un flot ininterrompu de pensées se déversa dans ma tête. Je commençais par me raidir, tentant de résister, mais je finis par envoyer Kei bouler un peu plus loin pour porter mes mains à ma tête. Cette dernière semblait sur le point d'exploser. Je reculais d'un pas et pliais, un genou à terre. Il me semblait que ma tête, en plus de vouloir jouer à la bombe nucléaire, voulait m'écraser sous son poids. Merde ça fait mal. Moi qui avait fermé mon esprit, celui-ce céda d'un seul coup et tous les souvenirs liés à ma détention dans le camps des scientifiques ressortirent en même ,temps qu'une vague de haine. Je grondais à présent comme un fauve en cage. Finalement la voix d'Alexander retentit :

Bon. Dernier avertissement les enfants. Encore une idiotie, et c'est à l’hôpital que vous allez vous battre, à supposé que vous puissiez encore marcher. Compris ?

Je relevais la tête avec difficulté. Je savais qu'Alexander était fort, et je n'allais pas me mesurer à lui. Sachant bien que le seul capable de faire ce genre de choses était le grand brun, je grondais néanmoins :

Sors de ma tête, et je laisse tomber. Et tu n'as pas intérêt à avoir fouillé dans mes souvenirs. Pour ma part, je pense que le gamin a compris la leçon.

Je me doutais tout de même qu'Alexander avait dû voir quelques fragments de ma mémoire. On verra bien ce qu'il me dira.





Spoiler:
 

##   Mer 11 Déc 2013 - 16:35

Personnage ~
► Âge : 17 ans... Ouais, non, 15, en fait.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1227
Date d'inscription : 06/07/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Rien que du vide.
Humeur : A peu près la même que toi le matin quand tu te réveille, sauf que moi, c’est un état permanent.

D'un coup, le mec brun esquissa un geste, et mon pieds fut stoppé juste avant de le percuter.

PUTAIN DE MERDE ! C'EST PAS POSSIBLE CA, VOUS VOULEZ VRAIMENT M’ÉCARTELER LA ?!! SANS DÉCONNER !

Je me faisais la remarque que, je pourrais, peut être, lui dire de me lâcher, que le grand écart ça fais mal partout et surtout entre les jambes, sans mauvais jeu de mots, mais j'étais légèrement en train d'étouffer, si bien que, voyez vous, PARLEZ NE FUT PAS DANS MES PREMIERS RÉFLEXES DE SURVIE HEIN !

Je continuais de me débattre, quand tout à coup, le brun releva la tête.

Et alors, un étau d'empara du mien. Des milliers, ou plutôt, des millions de pensées m'assaillir, se déversèrent comme un tsunami dans ma tête.

Sauf que la vague d'un tsunami passe, et repart. Pas cet armée de pensées.

Je voulu me prendre la tête à deux mains, et je m'écrasais au sol comme un pantin désarticulé, sans avoir le réflexe de me tenir sur mes jambes : Camus m'avait lâché.

- Bon. Dernier avertissement les enfants. Encore une idiotie, et c'est à l’hôpital que vous allez vous battre, à supposé que vous puissiez encore marcher. Compris ?

J'entendis très bien ce qu'il dit alors, mais j'eu l'impression qu'il parlait à des années lumière de moi, pourtant, il était si présent dans ma tête que j'aurais voulu me l'arracher pour que ce bordel insoutenable cesse.

Un télépathe... PUTAIN ! UN TELEPATHE ! MAIS JE SUIS CON !!

En un éclair, je repense à ma cellule, dans le labo de l'île des scientifique, à Teru et à Akito : A ce qu'Akito m'a dit sur les pouvoirs, sur les télépathe.

Le faire sortir ! Je peux pas le virer, il doit sortir ! NON ! JE NE VEUX PAS QU'IL VOIT !!

J'essaie de ne penser à rien, et surtout pas à ce que je ne veut pas qu'il sache, mais automatiquement, ça me revient.

Alors, je me concentre sur une suite d'image connes qui lui donnera envie de sortir : Un poney qui fonce comme un taureau, un prof de math qui danse la macarena en slip de cuir rose...

PUTAIN ! NON SEULEMENT C'EST DE LA PURE MERDE, MAIS EN PLUS JE SUIS A COURT D’IDÉES !!

J'AI JAMAIS DIT QUE J’ÉTAIS SPONTANÉ HEIN !!

Je me rappelle alors autre chose, que Teru à bégailler à voix basse, en regardant dans le vide.

Monomanie.

Au milieu de cet océan en fureur, je tentais de m'imaginer comme un point fixe, moi, avec un point de vue extérieure qui tourne autour de moi...

Un tour.. Putain, je n'arrive pas à me concentrer, j'ai l'impression que ma tête va imploser !... Deux tours...

Je n'achève pas le troisième tour que je stop net : Je n'arrive rien à faire, comme lutter contre un truc pareil HEIN ?!!

Mon esprit est soufflé comme un brin de paille, je n'en peux plus.

-Sors de ma tête, et je laisse tomber. Et tu n'as pas intérêt à avoir fouillé dans mes souvenirs. Pour ma part, je pense que le gamin a compris la leçon.

Camus aussi en prends plein la gueule... Putain...

Je me replie sur moi même et grogne pour marquer mon approbation.


♠️♠️♠️

Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

Crying out loud.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.
Aller à la page : 1, 2  Suivant