Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
La mélodie du bonheur n'a jamais sonné aussi juste à mes oreilles~ [PV : Joyce]
#   Dim 19 Oct 2014 - 21:17

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Aujourd'hui, pas de réveil, pas de cours, rien. Rien ! Je me réveillais alors pour la première fois depuis des années après onze heures. En vérité, c'est Hero qui me réveilla, pressé d'aller se balader. De bonne humeur, je me levais et pris une douche rapide. Ensuite, je mis un jean gris et un T-shirt bleu nuit qui fit ressortir mes yeux bleus clairs et ma peau caramel. Hero sautant presque autours de moi, je me dirigeais vers la self, vide à onze heures et demi. Je mangeais un petit quelque chose avant de repasser au dortoir. J'attrapais la laisse de Hero, comprenant son fameux collier en vieux cuir, la chaîne entre celui-ci et la poignée en cuir noir, et ma guitare. Passant le collier à Hero, je le laissais me conduire dehors. Le loup tirait sur sa laisse, me forçant presque à courir pour ne pas tomber, son épaisse fourrure presque noire ébouriffée par un vent tiède.

Le soleil jouait à cache-cache avec quelques nuages moutonneux qui flottaient dans le ciel. Hero, au comble de l'excitation, finit par me tirer en avant si fort que je crus que j'allais tomber. Je tirais à mon tour sur la laisse et mon ami lâcha un glapissement indigné, se retournant pour me montrer les crocs. Nullement impressionné, je soupirais et râlais pour la forme puis lui indiquais la direction à prendre. Cette fois, il resta à mes côtés et marcha collé à ma jambe. Sous sa fourrure, je sentais ses muscles frémir d'impatience. Je débouchais alors sur une sorte de mini-prairie. Ravi du peu de monde qu'il y avait, je menais l'animal à un endroit tranquille. Alors, enfin, je lâchais la laisse. Traînant celle-ci derrière lui, Hero fit plusieurs fois le tour autours de moi puis partit en trombe, la langue pendante comme un gros chien.

Quant à moi, je m'assis et observais un instant les nuages. L'un d'entre eux prit la forme d'un lion et je frémis. Me détournant du ciel trop bleu, j'arrachais quelques brins d'herbe et me décidais à jouer un peu de la guitare. Je ne l'avais pas apportée pour rien tout de même ! Je la sortis de sa housse bordeaux. Caressant le manche, je me mis à l'accorder. Lorsque les accords sonnèrent juste, je souris, satisfait, et jouais quelques notes pour délier mes doigts. Enfin, je commençais à jouer. La musique qui me vint en premier fut Royals de Lorde. Je me mis alors à jouer et entamais le chant, tentant de fondre ma voix dans la mélodie de la guitare. Un bruit sec m'apprit que Hero était revenu en m'entendant. Il se mit à baragouiner (autrement dit, à moitié à gronder, à moitié à gémir sourdement) en rythme. Je souris en continuant à chanter, pensant à ce qu'on devait avoir l'air, un gars métisse avec son gros chien, faisant un drôle de concert.


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
#   Dim 19 Oct 2014 - 22:01

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

On dit que parfois, le bonheur réside dans la perception de l'être plutôt que dans celle de l'obtention. Qu'en pensez-vous?

Je planchais sur un devoir depuis déjà une bonne heure sans avoir réussi à ne serait-ce qu'écrire deux mots. Ce devoir de français me semblait tout droit sortit d'un bouquin de philo et ça me barbait.
Je hais le français. J'ai toujours préféré les maths au français, la chimie à l'histoire, la physique à la philo, la svt aux langues. J'étais pour ainsi dire une vrai matheuse. Et pourtant, j'étais aussi la première à réclamer des heures sup' pour composer et jouer à ma guise.

Une artiste m'avait un jour définis papa. Je me souviens, j'étais dans la salon, je venais d'avoir neuf ans et nous étions la veille de Noël. Le lendemain, j'aurais eu mon premier micro. J'avais eu ma guitare quatre ans plus tôt. Pour cette fête, j'avais prévu d'offrir à ma maman une chanson spécialement écrite pour elle. J'y avais passé des semaines! J'étais très fière de ma chanson et j'avais demandé à papa de me donner son avis. Histoire d'être sûr. Il m'avais alors fixé, le regard fier et des étoiles pleins les yeux, en me disant que j'étais une belle artiste promise à un grand avenir. Cette année-là, maman m'avait fait un énorme câlin, alors qu'elle savait bien combien je n'ai jamais aimé ça. Je l'ai repoussé en riant, heureuse. Un an plus tard, elle m'en a refait un. Je ne l'ai pas repoussé. Car ce jour-là, c'était le premier Noël sans papa. Ce Noël là, j'ai compris que plus rien ne serait jamais pareil. Ce fût à mon tour d'assumer la famille. A dix ans, me voilà désignée par la force des choses comme chef de famille, ma mère étant incapable d'aligner trois mots au sujet d'assurance vie où encore d'hôpital. Une vie de rêve.

Je reviens sur terre quand j'entends le vacarme de midi. Ce matin, j'ai finis les cours à dix heures et n'ayant aucune envie de voir le monde, j'ai filé dans ma chambre pour bosser. J'entends le monde errer dans les couloirs tandis que mon sujet de dissertation me fixe encore, dans une symphonie amère de sale note.
Je craquai. Je me levai et attrapai la hanse de ma housse de guitare, une bouteille d'eau, mon sac avec quelques partitions et mon devoir. Peut-être serai-je inspirée en jouant?
Sans un regard au vu de mon bordel que j'osais encore appelé ma chambre, je filai vers l'espace vert. Une petite clairière y avait été agencé pour le bon plaisir des élèves. Alors que j'y arrivais, je vis que peu de personne (voir pas du tout) y étaient installées. Et puis j'ai entendus quelques notes de musique, et la voix d'un jeune homme. Et puis... Non mais dîtes moi que je rêve, un chien qui chante?! C'était à peine croyable. Non pas qu'il chante bien évidemment, mais il avait l'air de suivre le rythme et c'était vraiment sympa. Etrange et complètement fou, mais sympa.
J'ai reconnu assez facilement Royals de Lorde. Une chanson que j'avais écouté depuis sa sortie et qui me plaisait bien. J'en connaissais bien les paroles. M'approchant toujours du duo, je me mis moi aussi à laisser glisser les paroles entre mes lèvres. Ma voix s'accordait plutôt bien à la chanson. Quand je vis que j'avais été repéré (en même temps, vu que je chantais...), je passai un main dans mes cheveux, un brin gêné d'avoir interrompu un tel moment de complicité entre un maître et son chien.

- Oh pardon je m'excuse! Je ne voulais pas vous... te... Enfin déranger quoi! Seulement... Seulement j'ai entendu que tu... vous... Enfin la musique et je n'ai pas pu résister. Je m'appelle Joyce.

Et me voilà, debout devant lui et son gros chien. Je devais soit avoir l'air d'une timbrée, soit avoir vraiment l'air d'une passionnée de musique au vue de mon approche. Pourvu qu'il penche pour la deuxième option!
J'attendais toujours sa réponse, ma guitare toujours à la main , mon sac toujours sur l'épaule.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Dim 19 Oct 2014 - 22:30

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Vers la fin de ma chanson, une voix féminine et plutôt agréable (ok, je me censure, carrément top) vint s'ajouter à la mienne. Prit de court, Hero se tut, mais je continuais un peu avant de relever la tête, m'arrêtant de jouer et de chanter en même temps. J'avais jamais eu la concentration pour jouer, chanter et bouger en même temps, résultat, impossible de bouger ne serais-ce qu'un petit doigt si je voulais continuer à chanter ou à jouer sans faire de couacs. Ah, si, je vous assure, à la guitare c'est possible ! Enfin bref. Je levais les yeux vers la propriétaire de la jolie voix qui s'était jointe à moi. Les yeux pétillants malgré ma mine sérieuse, je ne devais pas paraître très sérieux. Tant pis. La jeune fille, voyant que je l'avais remarquée, passa une main dans ses beaux cheveux blonds, l'air un peu gênée. Hero se mit sur ses pattes et s'approcha timidement de la jeune fille. Je reconnaissais bien l'animal avec qui j'avais passé toute ma vie, aussi timide que moi. La jolie blonde prit la parole :

Oh pardon je m'excuse! Je ne voulais pas vous... te... Enfin déranger quoi! Seulement... Seulement j'ai entendu que tu... vous... Enfin la musique et je n'ai pas pu résister. Je m'appelle Joyce.

Sans pouvoir m'en empêcher, j'éclatais de rire. Sa façon désordonnée de parler prouvait qu'elle ne savait pas comment s'adresser à moi. Je me levais, me rendant compte que la différence de taille entre nous était assez surprenante. Je lui tendis la main :

Y'a pas de mal, Joyce. - "y'a pas de mal" je parlais comme un cow-boy, maintenant ?! Pitiéééé... je suis pathétique - Je m'appelle Liam. Tutoie-moi s'il te plait. Ah, et celui qui te tourne autours comme un malpoli -pardonne-le, il est timide- s'appelle Hero.

Je serrais sa main et remarquais alors l'étui sur son épaule. Une guitare de toute évidence. Une lueur d'intérêt passa dans mes yeux. Je retins Hero, qui s'apprêtait à poser ses pattes sales sur le pantalon de Joyce, par la laisse, et lançais :

Je vois que tu sais jouer de la guitare ! Et tu as une vraiment jolie voix. - Très intelligent, Liam, vraiment, t'as rien d'autre à dire..? - Ca te dit de t'asseoir ? Je voulais essayer de jouer une nouvelle chanson, tu veux bien qu'on joue ensemble à la place ?

Hero commençait à m'arracher littéralement la main, mais pas dans la direction de la jolie blonde. Soudain, d'une poussée plus fort que les autres, il me tira de côté et je m'étalais dans l'herbe. Mon loup partit en trombe à la poursuite d'un chat feulant qui se réfugia dans un arbre, hors de portée. Je me redressais sur un coude et chassais mes dreadlocks de mes épaules. Je sentis mon visage s'enflammer de honte. Joyce allait se moquer, c'était sûr ! Allait-elle me trouver ringard, voire nul ?


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
#   Dim 19 Oct 2014 - 22:52

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

La première chose que l'on peut remarquer entre lui et moi, c'est la différence de taille. Il est grand. Je suis petite. C'en serait presque gênant si je ne prenais pas ma petite taille comme un atout.
Il a éclaté de rire quand je me suis lamentablement écrasée devant ma tentative de présentation. Vouvoiement, tutoiement, que ce soit avec Kyle ou avec ce garçon, j'avais vraiment du mal. Tout était tellement nouveau pour moi!
Il se leva et me tendit une main que je serrai.

Y'a pas de mal, Joyce.  Je m'appelle Liam. Tutoie-moi s'il te plait. Ah, et celui qui te tourne autours comme un malpoli -pardonne-le, il est timide- s'appelle Hero.

Il était plutôt marrant dans sa manière de parler. Timide, réservé... On aurait presque dit qu'il avait peur que je me moque. Alors que le chien... Enfin que l'animal semblait prendre un malin plaisir à me tourner autour, le dénommé Liam le retint de justesse avant que mon pantalon ne finisse pourris.

Je vois que tu sais jouer de la guitare ! Et tu as une vraiment jolie voix.

- Merci c'est gentil.

Ca te dit de t'asseoir ? Je voulais essayer de jouer une nouvelle chanson, tu veux bien qu'on joue ensemble à la place ?

Je souris et approuvai de la tête, heureuse de sa proposition quand brusquement, je vis Hero partir à la poursuite d'un chat. Je n'eus le temps que de voir la laisse tirer et de faire le lien avec le détenant de l'édit laisse. La chute a dû être plutôt douloureuse. J'ai posé ma guitare au sol, de même que mon sac et sans attendre j'ai filé vers le chien, que j'ai attrapé par la laisse. Manquerait plus qu'il se casse à al poursuite du chat maintenant!
Je le ramenai avec difficulté vers son maître et dans un sourire plutôt doux, je tendis la hanse de la laisse à Liam.

- Je vois que Hero a de l'énergie à revendre. Tu ne t'ai pas fait mal?

Pourquoi me serais-je moquée? Ce n'était tout de même pas sa faute s'il était tombé parce que son chien faisait le fou. Mais il avait prit une teinte cramoisie plutôt touchante et je ne pus m'empêcher de rire doucement face au comique de la situation. Je caressai doucement le chien en ayant pris gaffe de le laisser me sentir pour lui montrer que je ne lui voulais aucun mal. Il était vraiment beau cet animal. Mais ce n'était pas un chien. C'était un loup. On pouvait le voir difficilement. Bien joué Liam.

- Ben alors toi? On fait tombé ton gentil maître? Tu sais qu'il peut encore te priver de dessert aujourd'hui?


Mais je le grattais derrière les oreilles et je pus largement me dire que  Liam devait me prendre pour une folle. Je me redressai et désignai nos guitare d'une main.

- Bon alors, on se le fait notre petit duo?

Avec mon attente de l'appel de Ys pour le groupe, il fallait que je planche un peu sur mon bel instrument. Et puis, la musique n'était autre que le meilleur moyen d'apprendre à connaître une personne.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Lun 20 Oct 2014 - 9:51

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Toujours sur les fesses, je regardais Joyce se précipiter pour rattraper Hero qui aboyait furieusement au pied de l'arbre. Elle réussit à le ramener avec quelques difficultés, dues au fait que Hero tirait dans le sens contraire, ses yeux ambrés fixés sur le pauvre chat coincé dans l'arbre. Abasourdi, je pris mécaniquement la laisse que me tendait la jeune fille. Hero continuait de tirer sur la chaîne, au point que je du me lever pour ne pas être traîné. Je savais que j'avais prit une jolie teinte rouge bien voyante malgré ma peau matte. Seulement, Joyce ne semblait pas vouloir se moquer de moi, ce qui me rassura légèrement. Certes, elle rit un peu, mais je la comprenais, cela devait être comique de voir un garçon se faire renverser par un animal apparemment aussi fin que ça. La question de Joyce me sortit de ma honte :

Je vois que Hero a de l'énergie à revendre. Tu ne t'ai pas fait mal?

Je bougeais doucement pour vérifier et grimaçais un peu.

Bah, j'aurais un ou deux jolis bleus. Hero n'a pas l'habitude d'être en laisse, je dois encore lui faire comprendre que je suis au bout !

Je ris un peu puis observais la jeune fille passer ses doigts dans la fourrure de mon compagnon. Celui-ci, même s'il avait pu sentir son odeur, fit d'abord un pas de côté avant de se laisser caresser. Il me lança un regard étrange et je lui opposais un visage peiné pour qu'il comprenne que même si je n'étais pas blessé, il m'avait embêté. Il baissa alors la tête et la queue et se laissa caresser sans rien dire. Joyce reprit :

Ben alors toi? On fait tombé ton gentil maître? Tu sais qu'il peut encore te priver de dessert aujourd'hui?

J'éclatais de rire, me sentant de mieux en mieux. Hero lança un regard à Joyce, le genre de regard qui veut dire "j'aurais mon dessert qu'il le veuille ou non !" et je dus faire un effort pour me calmer tout à fait. Pourtant, même si je repris une expression un peu renfrognée, mes yeux riaient toujours. Enfin, Hero s'approcha de moi, la queue basse et battant légèrement et s'assit, me regardant d'en bas. Un sourire attendrit aux lèvres, je m'accroupis et tapotais sa tête :

Eh oui, mon vieux, j'étais au bout de la laisse ! Mais enfin... Tu auras quand même ton dessert.

Je me relevais et Joyce lança :

Bon alors, on se le fait notre petit duo?

Nos guitares attendaient sagement dans l'herbe verte. Un sourire éclaira mon visage :

Et comment !

J'attrapais ma guitare et m'assis, réfléchissant à ce que nous pourrions jouer. Je connaissais pas mal de partitions mais je ne connaissais pas le niveau de Joyce, et je devais m'adapter à ses goûts. Je l'avais invitée après tout. Je me lançais donc :

Tu voudrais jouer quoi ?


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
#   Lun 20 Oct 2014 - 14:23

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je le vis grimacer un peu en bougeant et j'eus mal pour lui. Mais il n'avait pas l'air d'en vouloir à Hero et le chien semblait vouloir dire que peu importe l'avis du maître, il aurait quand même son dessert. Ca me fit rire. Je n'avais pas l'habitude.

Bah, j'aurais un ou deux jolis bleus. Hero n'a pas l'habitude d'être en laisse, je dois encore lui faire comprendre que je suis au bout !

Le loup regarda le maître et je vis Liam lui tapoter le crâne, un sourire attendrit aux lèvres.

Eh oui, mon vieux, j'étais au bout de la laisse ! Mais enfin... Tu auras quand même ton dessert.

Je souris, touchée par leur comportement. Ils étaient complices et cela se voyait. Liam avait beaucoup de chance d'avoir une telle aide avec lui.
J'ai toujours voulu avoir un chien. Mais entre papa qui travaillait comme chirurgien cardiaque à l'hôpital et maman qui travaillait dans un cabinet d'avocat puis en CSO, la vie de famille était tellement peu présente que nous ne pouvions pas nous payer le luxe de voir un joli quadrupède nous courir entre les jambes. Vincent et moi le regrettions beaucoup. Depuis gamine, j'ai toujours aimé les races canine. Et j'ai toujours besoin d'en caresser un quand j'en vois. C'est un peu une obligation.
Un instant, la nostalgie et le regret m'habitent puis, Liam reprend la parole et j'attrape ma guitare, profitant alors de pouvoir chasser la jalousie de mon cœur.

Et comment !

Je m'assis et il fit de même. J'accordai ma belle guitare sèche et chopai mon médiator. Le sons des cordes résonna et j'en souris. Ma vie pour un moment de détente avec mon instrument.

Tu voudrais jouer quoi ?

Hum... Bonne question. Tandis que je réfléchissais, ce fût une chanson d'Avril Lavigne "When you're gone" qui me vint à l'esprit et sans m'en rendre vraiment compte, les premières notes raisonnèrent. C'était plus fort que moi, je ne pouvais pas m'empêcher de gratter quand ma guitare se trouvait entre mes mains.
Rapidement, je me penchai sur mes mains et une mèche de mes cheveux blond tomba sur mon visage. On pouvait encore deviner mon sourire derrière la mèche. J'étais bien quand je jouai. Je stoppai et la note résonnai encore tandis que le morceau ne touchai même pas au début du refrain. Je fixai mon regard vert dans celui du jeune homme.

- Pardon je n'ai pas pu m'en empêcher. C'est plus fort que moi je te pris de m'excuser.

Pourtant que j'étais pas vraiment désolée. Pourquoi aurais-je dû l'être? C'est vrai quoi, j'étais passionnée par la musique depuis mon plus jeune âge. Je n'ai jamais pu m'empêcher de jouer, de chanter, d'en écouter... Si Liam avait son loup à ses côtés, si Plume avait ses multiples facettes... Je n'avais jamais eu que la musique dans ma vie pour m'épauler dans les coups durs.
Je revins à la réalité et repoussa ma mèche derrière mon oreille avant qu'elle ne retombe. Tant pis, je n'arriverais jamais à la remettre en place.

- Je crois pouvoir jouer un peu de tout. Tu veux jouer quel genre?



Merci Ys pour le kit!
Paws up!


Dernière édition par Joyce Noran le Dim 7 Juin 2015 - 15:42, édité 1 fois
#   Lun 20 Oct 2014 - 18:40

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Joyce s'assit en face de moi, l'air de réfléchir. Puis elle gratta les cordes de sa guitare et la mélodie de When you're gone d'Avril Lavigne débuta. J'aimais bien cette chanson même si elle ne faisait pas partie de mes favorite. Une mèche camoufla en partie son joli visage mais je voyais toujours le sourire qui étirait ses lèvres. Moi-même, un sourire aux lèvres, j'écoutais le début de la chanson jusqu'à ce que Joyce s'arrête, ma sortant du petit nuage de bonheur sur lequel je flottais. Hero s'était assis près de nous et nous observait d'un air entendu. Joyce releva la tête et je tressaillis légèrement lorsqu'elle planta ses yeux, d'un très joli vert, dans les miens :

Pardon je n'ai pas pu m'en empêcher. C'est plus fort que moi je te pris de m'excuser.

Je souris à nouveau, amusé par sa façon de s'excuser. Elle ne semblait pas si désolée que ça, et j'en fus soulagé. Elle n'était pas aussi timide que moi, ce qui me mettait en confiance. Il m'était en général dur de rester longtemps près d'une personne que je ne connaissais pas bien, mais je sentais que la musique nous rapprochait. Comme avec Saya. Elle me manquait toujours autant, ainsi que ma mère avec qui j'avais passé tant d'heure à perfectionner ma technique de piano, guitare et violoncelle. Hero jappa une fois brièvement et ça me ramena en même temps que Joyce à la réalité. Elle reprit alors :

Je crois pouvoir jouer un peu de tout. Tu veux jouer quel genre?

Je fouillais ma housse et trouvais une partition un peu froissée. "Girl Got a Gun" de Tokio Hotel. Je n'aimais pas particulièrement ce groupe, mais la version anglais de cette chanson m'avait tout de suite plu. Je la tendis alors à Joyce, un peu hésitant.

J'aime celle-ci, qu'en dis-tu ?

Je savais la partition moyennement facile avec quelques passage assez délicats. Il fallait donc qu'elle la lise pour voir si elle pourrait la jouer. De plus, était une partition soit pour guitare électrique soit pour piano, donc une guitare sèche était bien plus dure à maîtriser. Je commençais à tordre une de mes dreadlocks entre mes doigts, au point où elle se défit, laissant une mèche soyeuse d'un brun acajou brillant apparaître sous les nœuds. Agacé, je la rejetais par dessus mon épaule et prit une autre dreadlock. J'espérais que la jolie blonde aurait terminé avant que j'ai défait toutes mes dreads.


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
#   Lun 20 Oct 2014 - 20:09

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Lorsque Hero a jappé, je mentirais en disant que je n'en ai pas sursauté. Je cherchai encore à repousser ma mèche qui commençait à sérieusement me courir. Pas moyens de la repousser. Demain, je mets une barrette. Je devais avoir l'air d'une enfant à vouloir ans cesse la replacer derrière mon oreille. Je devais bien le faire rire tiens!
Enfin bref. Il n'eut pas l'air dérangé que je me sois ainsi laissée aller à la musique. Pourtant, Liam avait l'air timide et presque craintif. Etrange...
Je le vis alors fouiller sa housse pour en sortir une partition, qu'il me tendit, un brin hésitant. Je décryptai le titre. Je suis plutôt portée rock, et n'aimant pas plus que ça le groupe qu'il me présentait, je connais plutôt bien la version anglaise de la chanson. Et j'appréciai même la complexité de la mélodie. Je posai devant moi la feuille et tentai d'arranger les accords à mon goût pour pouvoir la jouer à la guitare sèche. Ca me pris bien cinq longues minutes. Quand finalement je plaquai le premier accord et plongeai mon regard plein de malice dans celui du jeune qui maltraitait sa coiffure. J'adorais son côté décalé.

J'aime celle-ci, qu'en dis-tu ?

J'approuvai dans un sourire avant de replacer ma mèche... Qui retomba deux secondes plus tard. Tant pis, je laisse tomber!

- Bon alors l'artiste, on le fait ce duo?

Un clin d'œil et voilà que je commençai par entamer la chanson. Aussitôt, plus rien autour de moi ne comptais. Mon sujet de dissertation? Oublié. Mes soucis? Envolés. Ma peine? Disparue. La musique coulait en moi et mes doigts glissèrent sur le manche de ma guitare. J'ai fermé les yeux et je laissai le bonheur de jouer m'envahir. Je sais que mon niveau est bon, voir même très bon. Mais je ne connaissais pas celui de Liam. Je lui laissai le temps de me rejoindre. Mais dés que le refrain se mit en place, je me sentis partir dans les airs et me voilà libre de m'envoler, me sentant envahie d'un regain d'énergie. Il n'y a pas besoin de plus pour me satisfaire. La musique. Mon rêve à moi. La seule chose que j'ai jamais possédée. Mon monde. Etait-ce de même pour Liam?
Mais très vite, la musique se termina et les yeux brillant, je me laissai aller au bonheur de me repasser en boucle ce moment. Je voulais déjà recommencer. Je n'en avais pas finis.
Alors que je réfléchissais à quoi jouer, je soufflai sur ma mèche et je me rappelai. Le casting. Ys. La proposition de créer un groupe. Les auditions. Liam. J'enroulai l'édit mèche autour de mon index, un sourire malicieux aux lèvres.

- Dis moi Liam... T'as un niveau plutôt bon. Voir même très bon. Avec un ami, on cherche à monter un groupe, enfin je te passe les détails, mais... On risque d'avoir à rechercher des membres... si ça t'intéresse... Fait moi signe, j'en parlerais à Ys, mon... ami.

Je ne savais toujours pas comment définir ma relation avec Ys. Mi haine, mi amitié, je ne savais pas. Parfois, j'avais l'impression qu'il se comportait comme un ami avec moi. Puis d'un coup, il devenait la personne la personne la plus détestable du monde. Une relation des plus étrange... On aurait dit comme un lien fraternel entre nous. Etrange...
Enfin j'attendais toujours la réponse de Liam, que je fixai à travers ma mèche, mon sourire plein de malice toujours aux lèvres. J'espérais bien qu'il soit emballé par le projet. Un groupe, au fil du temps, ça peut vite devenir une bande d'ami. Des liens se tissent avec force, avec pour base un projet: La musique. Je voulais vivre ça au moins une fois. Une seule et unique fois dans ma vie je voulais vivre ça. Un groupe. Pourvu que Liam accepte e que ce soit la plus belle des expériences.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Mar 21 Oct 2014 - 20:10

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Joyce me prit la partition et commença à l'étudier pour la passer en version guitare sèche. Je la regardais faire, fasciné par sa vitesse d'adaptation. Hero nous enveloppait d'une regard protecteur et chaleureux. J'étais concentré sur ses arrangements et fus surpris lorsque ceux-ci ne différèrent en aucun cas de ceux que je m'étais tué à faire pendant près d'une semaine. Et elle l'avait fait en cinq minutes. Cette fille était en effet douée d'un talent particulier, et je sentais qu'elle savait s'adapter à n'importe quelle partition en peu de temps. Une qualité qui pourrait très bien lui sauver la mise lors d'un concert. Enfin, elle approuva mon choix d'un sourire et tenta de replacer une mèche de cheveux une énième fois. Elle lança ensuite :

Bon alors l'artiste, on le fait ce duo?

Je souris, plus détendu, et plaçais ma guitare sur mes cuisses, les doigts sur les cordes. Son clin d’œil me fit rire, puis elle démarra la chanson. Je me mêlais rapidement à sa mélodie et me mis à chanter. Mes doigts glissant instinctivement sur les cordes, la mélodie, ma voix grave qui résonnait à mes oreilles, tout cela vint alimenter mon bonheur. Mon véritable sourire apparut alors. Un sourire en coin, un peu maladroit, mais réellement sincère. J'entendais la queue d'Hero frapper l'herbe en rythme. Des papillons se mirent à danser dans mon ventre et mon cœur se serra sous la pression d'une joie et d'une excitation vives. Mes intonations se firent plus roulantes, les "r" grondaient et les "g" et les "b" éclataient lors du refrain. Je me surpris à éclater d'un rire fiévreux lorsque je ne chantais pas. Je voyais en face de moi Joyce, les yeux mi-clos, jouant avec enthousiasme.

La musique coulait dans mon sang depuis tout petit, mais je la sentais rarement aussi puissamment. J'avais l'impression de sentir mon sang bouillir dans mes veines, je me sentais comme en fusion. La mélodie prenaient des couleurs irisées sous mes paupières closes. Ma voix me paraissait lointaine. Je sentais que j'étais dans une sorte de transe. Mais celle-ci se termina bien vite, avec la chanson. Je poussais un soupir à moitié d'extase, à moitié de dépit. Tout s'était terminé trop vite à mon goût. Soudain, les yeux de Joyce, qu'elle avait rouvert, se mirent à briller et elle sourit en entortillant un mèche -toujours la même- autours de son doigt. Elle lança :

Dis moi Liam... T'as un niveau plutôt bon. Voir même très bon. Avec un ami, on cherche à monter un groupe, enfin je te passe les détails, mais... On risque d'avoir à rechercher des membres... si ça t'intéresse... Fait moi signe, j'en parlerais à Ys, mon... ami.

Je n'hésitais qu'une fraction de seconde avant de répondre :

Eh bien... Pourquoi pas ? Je ne suis pas à l'aise avec les inconnus, mais si tu es là, ça devrait bien se passer. Et puis, je joue aussi du piano et du violoncelle, alors ça pourrait être utile !

Je m'emballais bien vite, mais Hero choisit ce moment pour me sauter sur le dos en jappant joyeusement. En riant, je l'attrapais par les pattes et le fis rouler sur le dos devant moi, grattant son ventre clair. Il se tut et frappa fort le sol d'une patte arrière pour montrer son plaisir. Je ris de bon cœur avant de lever les yeux vers Joyce :

Oui, cette histoire de groupe me dit bien !


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
#   Mar 21 Oct 2014 - 20:38

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

On m'a toujours dit que la musique avait le pouvoir particulier de rassembler les gens. En vérité, et pour être honnête, papa et maman ne m'ont pas laissé le choix au début. J'ai juste pu choisir quel instrument je voulais faire. La guitare m'a parut une évidence. Ma cousine Charlie en avait fait et j'avais bien aimé l'entendre jouer. Papa voulait faire de moi une musicienne ou une sportive. J'ai choisi la musique. Vincent le sport, le judo. C'en était presque devenu une sorte de blague. Nos parents nous avaient obligé à pratiquer une activité, et chacun de nous deux en était devenu un passionné. La guitare et moi, ça remonté à mes quatre ans. A mes cinq ans, j'eus ma première guitare à moi seule, la première étant une location. Comment dire...? La musique fait parti de moi, c'est mon credo, ma bouée de sauvetage, ma meilleure amie. Ouai. Je suis passionnée par ce que je fais. Et j'ai le niveau de mes ambitions.
Quand la musique se termina, dépitée, je vis que Liam l'était tout autant que moi. Hero nous observait sans violence, avec douceur et chaleur. Quand ma proposition fût abordée, je le vis hésiter un quart de seconde.

Eh bien... Pourquoi pas ? Je ne suis pas à l'aise avec les inconnus, mais si tu es là, ça devrait bien se passer. Et puis, je joue aussi du piano et du violoncelle, alors ça pourrait être utile !

Mais voilà qu'Hero, sûrement plus démonstratif que son maître, sauta sur celui-ci. Liam l'attrapa et finit par lui gratter le ventre, riant.

Oui, cette histoire de groupe me dit bien !

Je lui souris alors même que la douleur m'étreignais le cœur. Ils avaient l'air si touchant tous les deux. J'aimais beaucoup ce moment.

- Parfait, j'en parlerais à l'autre abrutit et je te tiens au courant.

Je détournai un instant le regard, le temps de retrouver un semblant de jovialité. Peine perdue, il fallait essayer autre chose... Musique? Musique.

- Dis... Ca te tente d'essayer "Breaking de habit" de Linkin Park?

Je lui tendis la partition. Malheureusement, une autre s'envola et atterrit sur le museau du pauvre Hero. Je ris et récupérai la feuille, reconnaissant mes paroles. "Remember us". Je l'avais écrite suite à la mort de ma famille, alors que j'étais à l'hôpital. Depuis, impossible de la jouer de nouveau. Une larme m'échappa mais je l'essuyai et finit, j'attrapai ma guitare.
Il est rare de me voir pleurer. Je n'espérai qu'une chose, que Liam ne m'ai pas vu. Peine perdue, même le loup avait du le voir. Pitoyable. Mes yeux se posèrent de nouveau sur ma partition. Les paroles ne m'étaient que trop familières et impossible pour moi de les oublier. Impossible de jouer cette chanson. Alors qu'elle était mienne. Pathétique. J'étudiai doucement les quelques accords tracés ça et là, au travers des paroles. Je secouai la tête et glissai la feuille sous ma jambe avant d'adresser à Liam un beau sourire bien faux.

- Alors? Ca te tente?



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Mar 21 Oct 2014 - 22:21

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Alors que je partageais un moment avec mon compagnon, je vis un éclair d'émotion passer rapidement dans ses yeux. Déstabilisé, j'arrêtais de gratter le ventre de Hero et observais Joyce. Je n'avais pas su reconnaître l'émotion qui était passé dans ses yeux verts, et ça me préoccupa jusqu'à ce que Joyce prenne la parole :

Parfait, j'en parlerais à l'autre abrutit et je te tiens au courant.

Je laissais échapper un petit rire nerveux à l'allusion de "l'autre abruti". Pourtant, elle détourna les yeux. Inquiet, je me tus, puis elle reprit la parole :

Dis... Ca te tente d'essayer "Breaking de habit" de Linkin Park?

Je m'agitais légèrement, me mettant en tailleurs. Hero m'observa l'air interrogateur et je tentais de passer outre le mauvais pressentiment qui me serrait maintenant le coeur face à son enjouement de toute évidence forcé. J'hésitais alors qu'elle me tendait la partition. C'est alors qu'une autre feuille s'envola et se posa sur la truffe de Hero. Celui-ci resta stoïquement en place alors que, riant, Joyce reprenait la partition en question. Je la vis jeter un coup d'oeil au titre que je réussis à lire : "Remember us". C'est alors que la jeune fille guillerette se transforma. Son visage se décomposa un instant et une larme glissa le long de sa joue. Je me figeais complètement. Elle essuya rapidement la larme traitresse et attrapa sa guitare. Hero sembla comprendre sa détresse, et, faisant fi de sa nature asociale, il alla s'asseoir près de la jolie blonde et posa une patte sur sa jambe. Le soupir triste qu'il poussa était tellement humain que j'en eu les larmes aux yeux.

Je me secouais finalement et regardais Joyce mettre la partition sous sa jambe après avoir étudié les notes inscrites sur le papier. Comment faire pour la soulager..? Je ne voulais pas la laisser dans cet état, ça me faisait trop de peine pour elle. Je savais désormais que tout le monde avait un passé lourd derrière lui, et je sentais que celui de la blonde était particulièrement dur. Hero, quant à lui se coucha aux côtés de la jeune fille et poussa un second soupir à fendre le coeur, les yeux fixés sur elle. Je savais que c'était sa façon de partager la peine des autres et en cet instant, je lui en fus reconnaissant. Alors, Joyce plaqua un sourire faux sur ses lèvres et lança :

Alors? Ca te tente?

Une idée germa alors dans ma tête.

Ce qui me tente, c'est ça !

Vif comme l'éclair, je m'emparais de la partition qui l'avait fait pleurer. J'avais remarqué la façon dont elle avait eu l'air résignée en regardant la partition. Je voulais la consoler et je pensais alors que jouer cette chanson serait parfait pour lui remonter le moral. Allez, je me lance. Concentré, je commence à jouer. La mélodie est triste, mélancolique. Lorsque je me met à chanter, je dois m'éclaircir la voix tellement ma gorge est serrée. Je joue et chante de mon mieux, suivant la mélodie. La douceur des accords me permet de me laisser guider, et je chante, chante de tout mon coeur. Même Hero se met à gémir pour m'accompagner, sa patte toujours posée sur la jambe de Joyce. Les yeux fixés sur la partition, je m'aide de mon talent brut pour ne pas faire de fausse note. La chanson se déroule comme un rouleau de soie couleur larmes. Enfin, elle se termine et je lève les yeux, craintif. J'ai peur de la réaction de la jeune fille.


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
#   Mar 21 Oct 2014 - 23:02

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Alors que je me remettais difficilement de mes émotions, je vis le loup s'approcher de moi. Un brin hésitante, je le laissai faire. Il s'assit à mes côtés et posa une patte sur ma cuisse avant de me fixer avec des yeux tristes.

- Ne me regarde pas comme ça Hero! Et toi non plus Liam! On dirait que vous venez de voir la pire chose au monde!

Mais je savais pourquoi ils me fixaient ainsi. Ils avaient pitié. J'ai toujours haïs la pitié, et plutôt que de subir celle de ma famille, j'avais choisi le foyer et les familles d'accueil. Enfin... Jusqu'à l'hôpital.
Enfin. Alors que je me tournai vers Liam pour lui proposer la chanson, je le vis, vif et habile, me subtiliser la fameuse chanson. L'objet du délit. Ma. Chanson. Maudite. C'était de loin la meilleure que j'ai jamais écrite. Et pourtant, impossible pour moi de la jouer. Dés le premier accord, je m'effondrais. J'étais folle de rage en voyant Liam lire mon histoire en chanson. Je n'ai jamais parlé à quiconque de mes ennuis, ni même de mon histoire. A quoi bon puisque personne ne nous écoute jamais?

Ce qui me tente, c'est ça !

C'est alors que je compris ce que tenter de faire Liam. Oh non. Pas ça. Pitié bon Dieu de merde! Mais mince à la fin j'avais dis non! Et voilà. Le premier accord plaqué, me voilà au bord des larmes. Et je reconnais la mélodie. Et les larmes coulèrent tandis que je baissais la tête. J'étais incapable de jouer cette chanson et voilà qu'un autre le faisait pour moi. Sa voix s'accordait bien avec le morceau je dois le reconnaître. L'émotion me prenait la gorge et j'étais dans l'incapacité de bouger ou de ne serait-ce que parler. Héro gémissait avec le garçon, toujours sa patte sur moi, en signe de réconfort. Voilà que comme le demande la partition, le premier accord fait sonner le dernier et le silence se fait. Je crois que Liam me fixe. Les larmes coulent encore sur mes joues. C'est drôle comme je ne me rappelle pas avoir pleuré depuis la mort de maman et Vincent. C'était la première fois depuis le décès de papa. Toujours pour mon anniversaire. Je me rappelle encore mon cri quand je les ai vu tomber. Mes larmes, ma rage, ma peine. Mon envie de sauter dans le vide, de partir les rejoindre. Ce jour-là, j'ai perdu ce qui restait de moi.
Je relevai lentement la tête et caressai Hero avec douceur, malgré ma haine. D'un geste rageur, j'effaçai toute trace de larme sur mon visage. Enfin, j'osai planter mon regard dans celui du jeune homme, la haine aux yeux. La haine et la peine.

- Tu n'avais pas le droit!

Avec fougue, me voilà qui me levai, rangeant rapidement ma guitare avant d'en attraper la housse. Je vrillai mon regard plein de rage et de douleur dans celui de Liam.

- Tu n'avais aucun droit de me prendre cette chanson! Tu ne sais pas ce qu'elle représente, encore moins ce qu'elle peut signifier ou raviver comme souvenir! Ravi de me voir pleurer comme une gosse? Content de toi? Bien joué vraiment, parce que ce n'est pas évident de voir ma peine! Bien joué Liam, t'as assuré! Espèce d'imbécile!

J'aurais eu plus de fougue, je lui aurais peut-être foutue une gifle. Mais malgré ma colère, une partie de moi ne pouvait s'empêcher de penser qu'il avait fait cela dans le seul but de me faire aller mieux. On ne peut pas en vouloir à quelqu'un pour ça pas vrai? Pourtant la peine m'aveuglait, et j'ai pris le chemin du retour. Mais je n'avais pas disparu de la clairière que...

HRP: A toi de jouer! ;)



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Mer 22 Oct 2014 - 15:29

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

Les larmes avaient coulé sur ses joues, ses yeux brillaient, mais pas à cause de l'émotion que je voulais lui procurer. Elle semblait hors d'elle, comme si ce que je venais de faire me condamnait à ses yeux. Elle releva alors la tête et caressa distraitement Hero. Celui-ci dut sentir quelque chose car il se leva et s'écarta, la queue basse. Ensuite Joyce planta ses yeux dans les miens. Le regard qu'elle me lance alors me fais reculer. Je lâche ma guitare qui tombe dans l'herbe avec un bruit sourd. La haine me percute comme un boulet de canon. Sa haine, envers moi. Je ne comprenais pas, je ne comprenais pas ce qu'il se passait. J'avais juste voulu lui faire plaisir.

Tu n'avais pas le droit!

Elle se lève, hargneuse, avec toute sa haine. Elle range sa guitare, ferme la housse. Je sens toute la rage, la douleur dans ses gestes. Elle replante alors son regard dans le mien. Si un regard pouvait tuer, je serais mort dans d'atroces souffrances. Elle reprend :

Tu n'avais aucun droit de me prendre cette chanson! Tu ne sais pas ce qu'elle représente, encore moins ce qu'elle peut signifier ou raviver comme souvenir! Ravi de me voir pleurer comme une gosse? Content de toi? Bien joué vraiment, parce que ce n'est pas évident de voir ma peine! Bien joué Liam, t'as assuré! Espèce d'imbécile!

C'est comme si j'avais reçu une gifle morale. Moi ? Content de la voir pleurer ? Elle pensait vraiment que j'avais fait exprès. Désemparé, je la regardais tourner les talons et s'en aller. Alors qu'elle s'éloignait, une truffe me poussa doucement en avant. Je me rendis compte que je m'étais figé, pétrifié à l'idée de l'avoir blessée, les yeux écarquillés de surprise. Je sautais enfin sur mes pieds et, oubliant Hero, ma guitare et sa housse, je fonçais à la poursuite de Joyce. La jolie blonde n'était pas encore sortie de la clairière lorsque je la rattrapais, complètement essoufflé. J'hésitais une fraction de seconde, puis pris son poignet et la tournais vers moi.

Joyce, attends ! Lançais-je d'un ton suppliant. Attends, s'il te plait... Je ne voulais pas te faire pleurer...

Je tentais tant bien que mal de reprendre mon souffle, mais peine perdue, je parlais en hachant mes mots. Je finis par me calmer et prit une longue inspiration tremblante.

Écoute... Écoute-moi... Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que j'ai fait de mal, mais je devine que je n'aurais pas du te voler cette partition et la jouer. Je suis désolé. Je ne voulais pas te voir pleurer comme ça. Ça a jamais, jamais, jamais été mon intention. Vraiment, vraiment, je suis désolé.

C'était à mon tour d'avoir les larmes aux yeux.

Je voulais juste te réconforter, parce que je sais qu'ici tout le monde a un passé lourd. Je ne sais pas ce qu'il t'est arrivé, mais je voulais juste t'aider à aller mieux. Juste que tu retrouve ton sourire, avec lequel tu es si jolie, c'est tout ! Je t'assure ! Pardon...

En parlant, j'avais lâché le poignet de la jolie blonde, et je continuais à défaire mes dreads une à une, complètement paniqué à l'idée qu'elle m'en veuille. Quel idiot, bien sûr qu'elle m'en voulait ! Elle m'en voulait même à mort. Et moi, comme un con, je commençais à bafouiller. Génial Liam, vraiment. T'arrives, tu commence par te mettre à dos quelqu'un. La tête basse, je me détournais et marmonnais :

Voilà, je voulais que tu le sache... Parce que je n'ai jamais voulu me faire haïr de qui que ce soit.

Sur ce, je m'en allais en traînant les pieds pour récupérer ma guitare maltraitée et mes affaires éparpillées dans l'herbe.


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
#   Mer 22 Oct 2014 - 19:11

Personnage ~
► Âge : 18 maintenant!
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 531
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 19
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Mais je n'avais pas disparu de la clairière que... Qu'une main prit mon poigné et en une fraction de seconde, je me retrouvais face à Liam. Il abandonnait pas facilement je devais le lui reconnaître. Il avait l'air essoufflé.

Joyce, attends !  Attends, s'il te plait... Je ne voulais pas te faire pleurer...

Si un regard pouvait tuer, il serait mort depuis longtemps. Pourtant, aller savoir pourquoi, malgré la haine et la peine, je suis restée face à lui pour l'écouter. Il prit une longue inspiration et se lança, la respiration toujours saccadé.

Écoute... Écoute-moi... Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que j'ai fait de mal, mais je devine que je n'aurais pas du te voler cette partition et la jouer. Je suis désolé. Je ne voulais pas te voir pleurer comme ça. Ça a jamais, jamais, jamais été mon intention. Vraiment, vraiment, je suis désolé.

Le voilà qui avait les larmes aux yeux. Sa main lâcha la mienne.

Je voulais juste te réconforter, parce que je sais qu'ici tout le monde a un passé lourd. Je ne sais pas ce qu'il t'est arrivé, mais je voulais juste t'aider à aller mieux. Juste que tu retrouve ton sourire, avec lequel tu es si jolie, c'est tout ! Je t'assure ! Pardon...

Voilà qui encore une fois, maltraitait ses pauvres dreads. Pourquoi Est-ce si compliqué pour moi de parler de mon passé? Dire qu'on est orpheline ne doit pas être si compliqué. Pourquoi je n'y arrive pas?

Voilà, je voulais que tu le sache... Parce que je n'ai jamais voulu me faire haïr de qui que ce soit.

Le voilà qui retournai vers ses affaires. Je le fixai qui dépité, avait l'air de s'en vouloir. Ma partition était encore posée là. Je ne l'avais pas récupérée. Avais-je eu raison de réagir avec tant de violence? Non. Je connaissais mon tempérament. Je suis plutôt du genre à agir avant de réfléchir. Surtout quand je suis en proie à la colère. Je soupirai et fixai le maître du beau loup. Je ne voulais pas lui en vouloir. C'était trop dur. Trop lourd. Et puis... Peut-être l'avait-il fait pour m'aider. Pour me faire sourire comme il l'avait si bien dit. On ne sait jamais pourquoi les gens sont si fermé à nous. Sont si fermés au reste du monde. Personne ne connait réellement l'impact d'un geste sur une personne. Il peut être à l'opposé de ce que l'on pensait produire chez cette personne. En cherchant au fond de moi, j'ai vite compris que je ne lui en voulait pas. Abandonnant ma haine au milieu d'une clairière vide de monde, je m'approchai avec discrétion du garçon. J'ai déposé ma guitare sans qu'il le voit et j'ai caché ses yeux de mes mains, alors que je restai dans son dos. Nulle parole ne franchir mes lèvres, pas besoin. Je m'étais approchée, il comprendrait seul qu'en vérité, loin de lui en vouloir, je comprenais. Qu'est-ce-que je disais déjà? Ah oui! La musique rapproche les gens.



Merci Ys pour le kit!
Paws up!
#   Ven 14 Nov 2014 - 20:19

Personnage ~
► Âge : La vingtaine...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 205
Date d'inscription : 25/09/2014
Emploi/loisirs : Lire, encore et encore. Et écrire.
Humeur : Douce-heureuse.

J'allais pour ramasser mes affaire, l'esprit triste comme un ciel d'orage, ruminant mes idées noires. Pour le coup, je n'avais plus aucune envie de jouer de la musique, ni même de jouer avec Hero. Ni de jouer tout court en fait. J'avais encore fait une bourde. Après tout, j'en faisais depuis mes quatre ans. Ou avant ? Ma mémoire s'effiloche avec le temps. Cette constatation acheva de noircir mon humeur et je poussais un gros soupir en fermant la fermeture éclaire de ma house. Hero était invisible et je suppose que Joyce s'en était allée elle aussi. Après tout, après une telle bourde, ce serait tout naturel. C'est au moment où cette pensée me traversa l'esprit que des mains se posèrent doucement sur mes yeux. Je sursautais légèrement, devenu nerveux par la place manquante de ce sens dans la mécanique bien huilée qui m'aidait à me repérer. Lorsque je compris que c'était juste Joyce qui était revenue, je me calmais et me détendis. Nous restâmes ainsi pendant plusieurs minutes, tranquillement.

Enfin, je me décidais à prendre délicatement ses mains dans les miennes et les baissaient pour me retourner vers la jeune femme, les yeux baissés vers elle. Je lui lançais un regard penaud sans pour autant dire quelque chose. S'installa un silence confortable. Je finis par me rendre compte que je n'avais pas lâché les mains de la jeune fille, ce que je fis immédiatement, tout en reculant d'un pas. Une idée me vint alors en tête. Les yeux brillants, je m'empressais de l'exprimer :

Tiens, comme je t'ai blessée, tu as le droit de me donner un gage ! N'importe lequel : je sais à peu près tout faire. Je m'octroyais un instant de réflexion. Sauf les roulades arrière.

C'est stupide, mais j'ai beau avoir un très bon niveau sportif, être endurant, rapide et agile à la fois, je n'avais jamais réussi à faire de roulade arrière. Dommage. Par contre, les saltos, le roue, grimper aux arbres, marcher sur les mains, ça pas de problème, je le fais même en dormant. Euh, façon de parler, hein. Enfin, après tout, j'ai vécu pendant des années sur les routes, ça forme ! Même mon père, qui doit atteindre les 60 ans, est encore autant en forme qu'un gars de la trentaine, c'est fou. Je parie que même aujourd'hui, il pourrait encore me distancer à la marche rapide. Je revins à la réalité et inclinais la tête à la manière d'un chiot qui attendrait quelque chose. Même si je suis humain, j'ai pris certains tics de Hero, si c'est pas risible. Et j'attendais tranquillement mon gage.

[HRP : Désolée du retard :/]


Porte-parole en #0066ff

Hero:
 
 

La mélodie du bonheur n'a jamais sonné aussi juste à mes oreilles~ [PV : Joyce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.
Aller à la page : 1, 2  Suivant